Non classé

7:28:32 2017.03.20
La question de la semaine : Comment et pourquoi faire disparaître deux millions d’euros
11:34:21 2016.12.09
Bienvenue aux Ecossais ! [1].   Cette proposition est très intéressante car c’est une offre directe de citoyenneté offerte à tous les intéressés qui reprend l’une des stipulations du traité dit Vieille Alliance ou Auld Alliance[2] formé en 1295 entre la France et l’Ecosse pour lutter contre l’Angleterre.   Ce traité d’alliance est souvent renouvelé et il joue un rôle important durant la Guerre de Cent Ans. Des soldats écossais aident Jeanne d’Arc à sauver Orléans puis une armée franco-écossaise remporte à la veille de Pâques 1421 la victoire de Beaugé près d’Angers. La bataille marque un tournant durant la Guerre de Cent ans et redonne espoir au dauphin Charles. Une Garde écossaise est crée où sont choisis les 24 Gardes de la Manche, escorte personnelle du roi[3]. Les Gardes de la Manche gardent les clés de la chambre du roi et jouissent de privilèges importants à toutes les cérémonies où le roi participe. La Garde Ecossaise n’est abolie qu’en 1830 par Charles X.   L’Auld Alliance est complétée par un mécanisme juridique original : des offres réciproques de naturalisation sont offertes à tous les Ecossais en France et à tous les Français en Ecosse. Les déclarations sont proclamées en 1513 et donnent le droit à tous les Ecossais demeurant en France d’y acquérir des propriétés et de les léguer par testament. C’est, sans doute, la première fois qu’une telle offre de naturalisation est faite à tous les citoyens d’un pays. Le Dr Siobhan Talbott, historienne de l’université de Manchester, soutient que ces déclarations sont encore applicables. D’autres historiens soutiennent qu’elles ne sont plus effectives depuis le schisme religieux et le traité d’Edinburgh de 1560 organisant le retrait (partiel) des troupes françaises d’Ecosse. Aussi en 1906, la France aurait refusé de reconnaître l’abrogation par Westminster de la participation écossaise à l’Auld Alliance. Quoiqu’il en soit, l’on a dit que la France n’est pas restée indifférente aux mouvements indépendantistes en Ecosse et les a soutenus.   L’Auld Alliance entraîne la présence de militaires et autres Français en Ecosse. Leur présence jointe à celle d’une souveraine éduquée en France contribue à diffuser certains plats d’origine française que l’on y trouve encore de façon courante comme la Soupe lorraine [4]. C’est un genre de Potage à la reine[5] préparé avec des amandes pilées et de la purée de volaille. Son nom vient sans doute de Marie Ière, reine d’Ecosse (Marie Stuart), fille de Jacques V d’Ecosse et de Marie de Guise. Elle appartient à la Maison de Lorraine d’où le nom du potage. En 1558, elle épouse en premières noces le dauphin François, futur François II. Elle retourne en Ecosse en 1561 à la mort de son époux et revient avec des cuisiniers français qui modernisent la cuisine écossaise. Le Potage à la reine date de cette époque puisqu’il aurait été ainsi nommé en l’honneur de Marguerite de Valois, première épouse d’Henri IV et reine de 1572 à 1579. En Angleterre le plat n’existe plus mais il y était auparavant fort connu sous le nom de White Soup. C’est sous cette appellation qu’il apparaît dans Pride and Prejudice (1813), le roman de Jane Austin, lors de l’envoi des invitations au fameux bal de Monsieur Bingley à Netherfield[6]. La Soupe lorraine encore servie en Ecosse est le témoin de l’alliance franco-écossaise.   Un autre plat inspiré du contact avec les Français est le Cabbie Claw dont le nom dérive de cabillaud. C’est un plat typique du Nord-Est de l’Ecosse et des Orkney. Comme indiqué dans la recette ci-jointe[7], le gadidé poché est servi avec un roux blanc auquel on a incorporé des morceaux de blanc d’œuf et une purée de pommes de terre. Il est servi sur un ashet, plat long dont le nom vient d’assiette.   Dans un discours prononcé le 23 Juin 1942 à Edimbourg, Charles de Gaulle dit que l‘Auld Alliance est la plus ancienne au monde,  « the oldest alliance in the world »[8]. Peut-être est-il temps de la faire revivre et que le (nouveau) gouvernement français propose aux Ecossais d’avoir les mêmes droits que les Français ?   Un de nos chefs étoilés devra composer un plat en l’honneur de ce rapprochement.   Brillat-Savarin[9] nous décrit en 1826 le Faisan à la Sainte-Alliance composé en mémoire de la Sainte Alliance signée en 1815 par le tsar, l’empereur d’Autriche et le roi de Prusse. Le faisan est farci d’une farce de deux bécasses, de moelle de bœuf et de truffes noires, rôti et dressé sur un canapé tartiné de purée des foies et des entrailles des bécasses. Brillat-Savarin dit que « le moment est venu où cette méthode, jusqu’ici concentrée dans un petit cercle d’amis, doit s’épancher en dehors pour le bonheur de l’humanité. » La bécasse et les autres oiseaux de haut goût étant protégés, peut-être faudrait-il penser à une belle volaille française farcie de haggis et de truffes noires pour célébrer ce rapprochement franco-écossais ? Mais est-ce suffisant pour « le bonheur de l’humanité » ?   François Brocard   [1] Cf. “The case for associate EU citizenship” de Tony Barber dans le Financial Times du 28/11/16. [2]  Lectures sur l’Auld Alliance : - Fenwick (Hubert), The Auld Alliance, The roundwood Press, 1971 - Wood (Stephen), The Auld Alliance, Scotland and France : The Military Connection, Mainstream Publishing in conjunction with the Mona Bismark Foundation, 1989 - http://www.manchester.ac.uk/discover/news/franco-scottish-alliance-against-england-one-of-longest-in-history [3] Les Gardes de la Manche sont splendidement représentés au Musée Condé (Chantilly) dans une Adoration des Mages du Livre d’Heures peint par Jean Fouquet pour Etienne Chevalier, Trésorier de France vers 1455. [4]  http://www.glasgowguide.co.uk/scottish_recipes_Lorraine_Soup.htm [5]  La première recette écrite de Potage à la reine est dans Le cuisinier français de La Varenne (1651) [6]  https://austenonly.com/2010/07/05/the-interesting-history-of-white-soup/ http://foodinliterature.com/food-in-literature/2013/07/pride-and-prejudice-white-soup.html; https://bitefromthepast.wordpress.com/2012/07/15/jane-austens-white-soup/ [7]  http://www.scotlandforvisitors.com/cabclaw.php [8]  http://www.electricscotland.com/france/degaulle.htm [9]  Physiologie du gout , Edition Jouault, 1879, I, 127 et II, 240-44
7:00:20 2016.12.06
Ils sont là! Réédition des livres de Charles Gave http://institutdeslibertes.org/livres/
Pour des raisons de logistique et de moyens humains, nous avons utilisé une plateforme d'impression à la demande. Par conséquent, en fonction de la formule de frais de port choisie, la livraison peut prendre d'une à six semaines (le délai annoncé est cependant souvent surestimé). La plateforme est malheureusement en anglais donc si certains d'entre vous rencontrent des difficultés n'hésitez pas à nous contacter.

Nous proposerons d'ici peu les ouvrages sur Amazon et en format ePUB pour les détenteurs de Kindle et autres liseuses.

Pour conclure, veuillez noter que Charles Gave a cédé tous ses droits d'auteur à l'Institut des Libertés. Chaque vente est donc un petit coup de pouce grandement apprécié.  Un parfait présent pour cette fin d’année !
Note: Les membres donateurs peuvent bénéficier d'une réduction de 25%. Pour recevoir votre code de réduction veuillez nous contacter.
livres
7:45:56 2016.10.17
Une bien curieuse élection femmehomme     Explications diverses et variées Cette information permet de comprendre  en grande partie le coté irréel des débats. Dans le fond madame Clinton se dit qu’elle n’a pas besoin de faire campagne puisque le seul fait d’être une femme lui assure d’être élue, ce que semble indiquer une majorité de sondages. L’ennui pour elle est bien entendu que son Bill de mari traine toute une série de casseroles tant il semble avoir été pendant toute sa vie ce que les tribunaux américains appellent un «prédateur sexuel », c'est-à-dire un homme sur lequel pèsent de nombreuses accusations de viol. Et les femmes qui portent ces accusations sur Bill disent toutes que loin de leur témoigner la moindre compassion, madame Clinton a essayé à chaque fois d’enfoncer les victimes en les abreuvant d’injures et en les menaçant des pires ennuis si elles parlaient. Or  tout le monde sait que quand les Clinton menacent, il vaut mieux ne pas traverser une rue sans regarder. Toutes ces accusations contre l’ex Président Clinton, largement prouvées, s’étalent sur les trente dernières années au moins, et dans l’un des cas, les époux Clinton ont même versé $ 850000 à l’une des victimes pour que cette dernière ne porte pas plainte. Il n’y a guère de discussion possible sur les méfaits de Bill. En conséquence, il est urgent de montrer aux femmes des Etats-Unis que l’autre candidat ne vaut pas mieux. Et donc, pour désamorcer toute ces affaires, fort opportunément, de nombreuses femmes se mettent à  témoigner que Trump leur a pincé les fesses à un moment ou à un autre dans les trente dernières années, ou qu’il a dit des horreurs sur la gent féminine , ce qu’il reconnait dans ce cas précis.                                                                                                                                                                                  Et toutes ces accusations sortent dans le mois qui précède le vote ce qui ne laisse guère le temps de faire des enquêtes sérieuses. Mais les dégâts sont faits. Dans le fond, il semble que la principale raison d’élire madame Clinton serait qu’elle est une femme et que le moment d’avoir un président femme est arrivé-enfin. Elle compte donc sur le vote des femmes pour lui assurer son élection…, un peu comme Obama a conté sur les voix des noirs, et si j’en crois les sondages, elle a raison. En conséquence,  toute la campagne de madame Clinton consiste à expliquer que Trump est un horrible macho, sans guère se donner la peine de présenter un programme ou de justifier de ses décisions passées. Monsieur Trump est un méchant, elle est gentille,  et voila qui devrait suffire à le disqualifier. On reconnait une fois encore le modus operandi des oints du seigneur de qualité. Apres tout, si les femmes votent pour elle comme semblent l’indiquer les sondages, alors elle sera élue sans aucun problème et c’est tout ce qui compte. Ce qui a toujours compte pour les Clinton c’est de gagner et gagner de façon déshonorante ne les a jamais gênés. C’est de bonne guerre me dira t’on, ce qui, dans leur monde, est parfaitement exact.   Mais ce qui me surprend le plus est le point suivant. Je n’ai jamais vu dans une élection aux USA une telle partialité de la grande presse.Qu’elle aille fouiller dans le passé de monsieur Trump me parait normal.Qu’elle ne parle pour ainsi dire jamais des casseroles que trainent les Clinton commence à attirer l’attention du vertueux Wall-Street journal qui a du mal à comprendre pourquoi cette même grande presse  monte en épingle les peccadilles supposées de monsieur Trump et refuse de parler des crimes des Clinton. Car, Il semble bien que les journalistes de cette même grande presse soient prêts à tout pour faire élire leur candidate, comme par exemple  en transmettant  les questions qui lui seront posées avant que l’interview n’ait eu lieu ou en refusant de filmer les foules qui viennent aux réunions de monsieur Trump. Que  les journalistes soient à la fois de gauche et vendus au pouvoir en place, voila qui n’étonnera que les naïfs. Qu’ils en arrivent à trahir leur propre déontologie de façon aussi évidente est plus surprenant. Et du coup, un autre phénomène est en train de se produire qui me laisse un peu pantois : le système de l’information aux USA, le fameux quatrième pouvoir est en train de se scinder en deux groupes violemment hostiles…ce qui est nouveau.
  • Du coté de Clinton nous trouvons toute la presse officielle, c'est-à-dire  en gros les journaux, les grandes chaines de télévision, les agences d’information, tout ce qui constitue la presse du passé qui  unis comme un seul homme soutiennent la candidate démocrate à un point qui dépasse l’entendement
  • Du coté de Trump s’aligne Fox News, la chaine de télévision « officiellement de droite » astucieusement créée par Rupert Murdoch pour capturer les voix de ce courant de pensée ainsi qu’une grande partie de la blogosphère centrée autour de deux grands succès , Zéro Hedge et Breitbart qui sortent toutes les affaires anti Clinton les unes après les autres, entretiennent toute une série de show télévisés apparaissant en boucle sur You tube et qui comptent des millions de visiteurs par jour.
Et  nous assistons à une véritable guerre à mort entre les deux systèmes,  qui continuera bien après que l’élection présidentielle ait eu lieu.Car comme les coûts sont immenses dans le premier système et que ce premier système est en pertes,  et très légers dans le deuxième avec une forte rentabilité , si Trump venait à l’emporter je n’ai pas le moindre doute que ce serait rapidement la débandade dans la presse bien pensante dont les recettes publicitaires s’écrouleraient puisque cette grande presse n’aurait pas réussi à faire élire la candidate des riches et des puissants, qui de ce fait la laisseraient tomber sans vergogne, puisque a l’évidence, elle ne servirait plus a rien. Ce que je dis avec beaucoup de tristesse est donc que la grande presse américaine est constituée aujourd’hui de valets ayant peur pour leur job et donc suivant les ordres qu’on leur donne. Les journalistes  classiques en fait soutiennent Clinton parce qu’ils savent fort bien que si Trump était élu, alors ils se retrouveraient au chômage très rapidement, et que le chômage c’est acceptable pour le peuple mais pas pour eux. Ce conflit a aussi bien entendu des racines sociologiques anciennes  qui se trouvent dans l’opposition entre les hommes des arbres (ancrés dans la réalité géographique) et les hommes des bateaux qui se veulent indépendants de toute appartenance à une nation. C’est le même conflit que celui que nous avons eu en Grande-Bretagne pour le Brexit. Et l’on peut sans doute se servir de ce qui s’est passé en Grande-Bretagne pour analyser ce qui risque de se passer pour l’élection Présidentielle aux USA.   Dans le fond que s’est-il passé en Grande-Bretagne ? Des hommes comme Nigel Farage, Daniel Hannan  ou Jacob  Rees-Mogg ont réussi l’exploit de faire voter 2. 5 millions d’électeurs qui jusque là n’avaient JAMAIS voté. Et c’est l’arrivée sur la scène politique de tous ces gens qui par définition n’avaient jamais été sondés qui a été à l’origine de l’immense surprise du Brexit. Si l’on transporte ce scenario aux USA, cela voudrait dire qu’environ 10 millions de citoyens américains du type « gens des arbres » qui n’auraient jamais voté jusque là  se rendraient aux urnes pour voter, et je n’imagine pas une seconde que ce serait pour déposer un bulletin pour madame Clinton qui risque de plus de souffrir d’une certaine désaffection de l’électorat afro-américain.   La question est donc : monsieur Trump  va-t’il réussir à mobiliser les hommes des arbres ou pas ? S’il y parvient, il sera Président. Si ne vont voter que ceux qui votent d’habitude, il sera battu. Réponse le 8 Novembre. Nous aurons une idée assez rapidement dans la journée simplement en suivant  la participation électorale heure par heure. Si elle est anormalement élevée, alors je parierai sur monsieur Trump. Si elle est normale ou faible, madame Clinton sera élue. Mais dans tous les cas de figure, cette campagne va laisser des traces tant la haine entre les deux groupes est devenue apparente.        
2:55:35 2016.09.30
Avant-Première du livre de Charles Gave Jean-Cyrille Godefroy au prix de 8,90 Euros en format ePub. La version hard copy sera, quant à elle, disponible dans toutes les bonnes librairies le 11 Octobre prochain et pendant nos deux séances de dédicaces  des 17 et 24 Octobre.   Nous avons déjà assez de commandes pour lancer une seconde édition ainsi , si le lecteur averti souhaite nous informer des coquilles qui pourraient encore être présentes dans le texte initial, il serait plus que remercié.    
5:00:48 2016.09.06
Nouvel Outil Graphique de l’IDL outil graphique, qui permet à tous d'explorer de nombreuses données (démographiques, économiques, financières, etc.), de les transformer et de sauvegarder des graphique avec facilité. Tous les mois, nous recueillons les données publiques publiées par divers organismes (EUROSTAT, OCDE, Banque Mondiale, FMI, sites d'information etc.) et les aggrégeons afin d'obtenir une base de données facilement exploitable. Nous ajouterons davantage de données au fil du temps. Voici un bref tutoriel pour l'utiliser:
  1. Rendez-vous ici: http://institutdeslibertes.org/outil_graphique/
  2. Après quelques secondes de chargement l'outil apparaîtra: tutoriel.001
  3. Pour afficher une variable vous pouvez soit explorer les catégories sur la gauche ou utiliser la barre de recherche. Disons que je souhaite comparer les indices boursiers allemands et français. Je vais soit taper "Indice" ou "Bourse" dans la barre de recherche soit utiliser les catégories suivantes: Marchés/Actions: tutoriel.002
  4. Je sélectionne maintenant la France et l'Allemagne en cliquant sur les boîtes correspondantes.tutoriel.003
  5. Pour comparer une évolution, il est toujours préférable d'avoir un même point de départ. Pour cela il est possible de mettre les deux séries en base 100 en cliquant sur l'option correspondante. Pour modifier la date à laquelle je veux mettre les deux séries en base 100, je vais tout simplement glisser la petite boîte noire qui contient la date sur l'axe. tutoriel.004
  6. Maintenant modifions un peu l'échelle du temps. Je souhaite observer l'évolution depuis la création de l'euro. Je vais donc étendre et/ou translater la barre sous le graphique pour que la période sélectionnée s'affiche. En mettant en base 100 en 2000, on observe très bien la divergence depuis quelques années entre la France et l'Allemagne.tutoriel.005
  7. En plus de mettre en base 100, on peut également afficher le taux annuel de variation d'une série. Voici un exemple avec la population française. tutoriel.006
  8. Essayons désormais de comparer la relation qui lie deux variables différentes: par exemple le taux directeur de la banque centrale et le taux souverain à 10 ans. Je cherche puis sélectionne le taux directeur de la France (qui est aujourd'hui celui de la BCE). En cliquant sur la petite pastille de couleur à côté de chaque pays je peux changer la couleur de la courbe. Ceci permet une meilleur visibilité lorsqu'il y a plusieurs variables. tutoriel.007
  9. En haut du sélecteur de variable on peut observer "Variable 1" ou "Variable 2". Par défaut l'outil est sur "Variable 1". Étant donné que le taux souverain est une variable différente, il faut cliquer sur "Variable 2" puis chercher et sélectionner la variable souhaitée. La relation parait évidente. tutoriel.009
  10. Vous pouvez désormais donner un titre et enregistrer votre graphique en tant qu'image en cliquant sur le bouton en haut à droite. Voici par exemple le fichier sauvegardé suite à ce tutoriel. tutoriel.010Si vous avez des questions ou des recommandations n'hésitez pas à me contacter.
6:01:17 2015.09.07
Crise Financière: Revenir à Aristote et aux Causes Premières.