28 avril, 2024

Portefeuille IDL : Premier Changement en un peu plus de quatre ans.

Cela fait quatre ans et quelques mois que je « gère « sous les yeux des fidèles lecteurs de l’IDL une espèce de Jeep financière pour les aider à traverser sans trop de dégâts une période qui s’annonçait difficile

Ce portefeuille était investi à 50 % dans des sociétés françaises qui n’avaient et n’ont toujours pas de dépendance vis-à-vis du gouvernement français. Dans cette partie que j’appelle « fragile » parce que les cours peuvent y baisser fortement, je ne touche à rien.

Dans l’autre moitié, la partie anti fragile, j’avais mis 33 % d’obligations du gouvernement chinois et 17 % d’or.

J’ai pris la décision de sortir des obligations chinoises pour me mettre en cash en yen.

Pourquoi ?

Parce que j’ai bien gagné ma vie dans les obligations chinoises et parce que le yen est donné dans la rue.

Bien gagné ma vie :

Celui qui aurait investi 100 euro au 1/1/2000 en obligation chinoise aurait aujourd’hui 123 euro, ce qui est très bien pour un placement défensif.

Aurait-il détenu une obligation française, il aurait perdu 23 %.

En infâme financier que je suis, je préfère de façon générale gagner 23 % que perdre 23 %.

Et comme les taux sur le 10 ans chinois sont passés pendant cette période de 3.2 % à 2. 3 %, je me dis qu’il n’y a plus grand-chose à gagner, sauf sur le taux de change, peut-être.

Mais alors, si je veux jouer un taux de change, je n’ai pas de raison de rester en obligations à 10 ans et je dois regarder s’il n’y a pas une monnaie qui serait plus sous-évaluée que le Yuan.

Et il y en a une, c’est le yen, qui est donné dans la rue.

 

 

 

Et donc je vais mettre les 33 % qui étaient en obligations chinoises, en cash, en yen, l’euro ayant beaucoup monté depuis quatre ans contre le yen comme le montre le graphique ci-dessus.

Le lecteur attentif, à ce point du raisonnement, doit se poser la question : mais pourquoi diable le yen devrait il monter ?

La réponse est simple, parce qu’il est beaucoup trop bas.

Ce qui m’amène à vous parler à nouveau de la théorie dite de la parité des pouvoirs d’achat.

Cette théorie stipule que sur le long terme, le prix d’une voiture de luxe ou d’un Big Mac doit être le même entre deux pays qui commercent l’un avec l’autre.

Prenons le taux de change du dollar contre le yen en exemple.

 

 

La ligne rouge, en haut, est le ratio entre l’indice des prix japonais et le même indice aux USA, Si la ligne rouge baisse, cela veut dire que l’inflation est plus basse au Japon qu’aux USA et donc que le yen devrait monter contre le dollar pour que les prix restent les mêmes entre les deux pays. On voit que la ligne bleue, le taux de change revient toujours vers la ligne rouge.

En bas, vous avez l’écart entre la ligne bleue et la ligne rouge, en noir. Quand nous sommes à 1, cela veut dire que les prix sont les mêmes entre les deux pays. Et le lecteur peut constater que la ligne noire est horizontale, ce qui revient à dire que la théorie est valable.

On voit que depuis 2020, le yen s’est effondré vis-à-vis du dollar.

Pourquoi ?

Parce que les USA et l’Europe ont fait grimper leurs taux courts pour lutter contre l’inflation, ce que n’a pas fait le Japon, et donc tout le monde emprunte en yen, vend ces yen sur le marché et achète avec le produit de ces ventes des obligations américaines ou européennes.

Et le yen s’écroule.

 

Venons-en au cours de change yen / euro et à l’écart entre la parité des pouvoirs d’achats et le taux de change entre le Japon et l’Allemagne, que voici. La parité des pouvoirs d’achat est à 1 échelle de gauche qui correspond à un taux de change de 120 y/euro échelle de droite.

 

 

 

Le principal concurrent de l’Allemagne est le Japon, tant les deux économies offrent le même genre de produits. Si le yen reste là où il est, l’industrie allemande fera faillite, puisque plus personne n’achètera une Mercedes et que tout le monde achètera une Lexus beaucoup moins chère…

Le yen va donc retourner à la parité des pouvoirs d’achat ce qui veut dire que je vais enregistrer un gain de 49 % sur le yen (l’euro baissant de 40 %), ce qui est bien pour une position défensive.

Est-ce que le yen peut baisser encore ?

Bien sûr, mais le niveau actuel du yen est en train d’énerver passablement les Chinois, les Coréens, les Americains, les Allemands, les Mexicains etc… et il est donc très probable qu’un de ces jours une opération internationale sera menée par la BOJ en liaison avec d’autres banques centrales pour ramener le yen à un niveau plus normal.

Et si la BOJ ne veut rien faire, la Chine, qui a trop de dollars en réserve, peut se mettre à vendre ses dollars pour acheter du yen, rebalançant intelligemment ses réserves de change, et la BOC pourrait être aidée dans cette tache par un grand nombre des banques centrales asiatiques qui toutes ont beaucoup trop de dollars et pas assez de yen.

En fait, et pour résumer, un phénomène de marché à court terme (différence des taux courts entre pays) nous a amené dans une situation où l’une des plus grandes monnaies du monde, le yen, est sous-évaluée de plus de trois écarts types, ce que je n’ai jamais vu dans ma carrière.

Voila qui fait peser un risque déflationniste immense sur les appareils industriels dans le reste du monde et une intervention des banques centrales des autres pays devient nécessaire.

Si rien ne se passe, alors de nombreux pays vont ériger des barrières douanières contre les produits Japonais, et si cela arrive je serai content, très content, d’avoir beaucoup de cash dans le portefeuille pour pouvoir acheter des actions qui auront beaucoup, beaucoup baissé.

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

93 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Xavier

    11 mai 2024

    Mr Charles Gave, Merci pour la qualité de vos interventions dont je suis un fidèle.

    J’ai cependant une précision à vous demander:
    Vous dites souvent qu’il faut acheter des actions ( hors état ) car vous détiendrez un titre de propriété contrairement aux obligations qui ne sont que des contrats papier.

    1. Les titres ( Actions ) sont dématérialisés et sont donc détenus chez un dépositaire qui est généralement une banque.

    2. La banque, dans le cadre de son activité peut prêter vos titres ou les mettre en garantie sans vous demander votre avis, quid de vos titres en cas de faillite de la banque ?

    3. Existe-t-il un moyen de se prémunir de cette pratique ? mise au nominatif systématiquement, ouvrir un compte titres directement auprès se la société en tant qu’actionnaire lorsque c’est possible mais hors PEA.

    Pouvez-vous nous donner d’autres pistes ?

    Merci

    Répondre
  • Jeremy

    11 mai 2024

    Bonjour,

    Merci et immense gratitude pour toute la valeur que vous m’avez apporté depuis des années et années.

    J’ai une question : si je suis la logique des cadrans, le Japon devrait rentrer potentiellement dans un boom inflationniste ? Si c’est le cas, avoir des obligations japonaises n’est-ce pas contradictoire avec une stratégie appropriée dans ce cas précis ? (Bien sur j’ai compris la logique avec le decalage par rapport a la moyenne long periode)

    Merci par avance pour votre retour !
    Amicalement

    Répondre
  • Marc

    9 mai 2024

    Bonjour à vous félicitations pour l’ensemble de l’œuvre on attend la mi mai avec impatience!
    2 points pour vous : est ce que jouer le yen au Canada en vaut la peine avec un taux de change de seulement 113 yens ? Enfin une petite coquille c’est glissée sur le ratio yen\parité et devrait indiquer 0.626, > 2 écarts types quand même;-))) bonne continuation! Au plaisir de vous lire et entendre

    Répondre
  • Soufiane

    8 mai 2024

    Je vous partage ici mes decisions pour ceux que ca interesse.

    1-Je ne veux pas vendre mes oblig chinoises. Je ne vends jamais aucune de mes positions pour ne pas materialiser mes gains et payer des impots dessus.
    Donc je ne vais pas vendre ma position en oblig chinoises, et je vais plutot rajouter au pot progressivement pour me creer une position defensive (1/3 or, 1/3 oblig chinoises, 1/3 yen)

    2-Pour la position en Yen je vais utiliser Wise pour convertir mes EUR en JPY
    Les frais sont resolument plus faibles que de passer par un ETF (environ 1% de frais)

    De maniere generale et pour ceux qui ont des revenus reguliers (salaires, etc…), je recommande de ne JAMAIS vendre.
    On evite de payer des impots, et on evite des frais de transactions. Au lieu de vendre on rajoute au pot chaque mois sur ce qui a le plus baisse.

    Répondre
    • Simon

      8 mai 2024

      Merci pour votre partage ! J’ai moi même passé les deux derniers jours à réfléchir quoi faire.. j’ai longuement hésité entre un ETF ou du cash, mais je crois que je vais faire comme vous. Par contre j’ai vendu mes petites oblig de chez iShares :'( Elles auront bien fait leur taf !

  • Adrien Thé

    8 mai 2024

    Pour ceux qui cherchent où acheter du Yen sans passer par le FOREX, vous pouvez faire comme moi et ouvrir un compte chez YUH ( banque en ligne gratuite SUISSE ).

    Il suffit juste de convertir ses EUROS en YEN sur l’appli ( cout 1% de la transaction )

    Le deuxième avantage c’est qu’avec YUH vous vous débancariser, votre argent est en dehors de l’UE en Suisse ( hors de porter des gros doigts de Bruno Lemaire ), est c’est parfaitement légal.

    Si cette solution vous convient, utiliser s’il vous plait code lors de votre inscription sur YUH

    Code de parrainage : k8ki31 (vous gagnerez et moi aussi environ 12€)

    Répondre
  • PONSOLLE

    8 mai 2024

    Bonjour Emmanuelle et Charles, encore merci pour votre travail et vos vidéos. Quand vous parlez de se positionner sur le long terme (et donc pas de trading et d’achat/revente intempestive), vous dites que l’impact de la fiscalité serait minime? Du coup, quel intérêt y a-t-il à avoir un PEA par rapport à un compte titre (en France)? de ce que j’en sais, le PEA serait limité en choix (ETF, Actions, oblig) car tout affilié à l’activité en ZONE UE. Merci pour ce retour.

    Répondre
  • pierregallileo

    7 mai 2024

    Bonjour Mr gave, merci beaucoup pour toutes vos bonnes informations, justement je viens de voir que la banque chinoise ICBC dans mon pays la Belgique et depuis 2011 permet aux Belges d’ouvrir un compte en devise Chinoise, je me demande du coup ou est le piége ?

    Répondre
  • Lopes Quintas Eric

    7 mai 2024

    Pas trouvé d’ETF de monnaie Yen ! Puisqu’il ne s’agit pas d’acheter des billets mais bien d’investir dans du cash en mode numérique, comment faire ?

    Répondre
    • Blsc

      11 mai 2024

      Super intéressant merci pour le partage. C’est quand même délicat comme position, c’est un gros paris moyen terme – passionnant mais risqué pour une partie défensive de portefeuille

  • Manu crypto99

    3 mai 2024

    Passionnant merci mais il nous manque juste quelques exemples d’ETF accessibles aux modestes contribuables français pour convertir en yen cash sans payer des frais de change

    Répondre
  • LP

    3 mai 2024

    Bonjour, j’ai demandé à mon banquier de m’ouvrir un compte en yen et il m’a répondu qu’il est préférable d’ouvrir un compte Revolut. Il préfere Revolut à Wise car il ne sait pas bien ce que deviens l’argent sur Wise. Pensez-vous que l’argent sur Revolut soit sécurisé ?

    Répondre
  • Mathieu

    2 mai 2024

    Je vais envisager un stablecoin adossé au Yen.

    Répondre
  • Victor

    2 mai 2024

    Bonjour Charles,
    Tout d’abord merci pour tout le contenu et toutes les connaissances que vous partagez gratuitement sur internet. En tant que fervent suiveur de la stratégie je me pose une question.
    Pensez-vous que remplacer la partie fonds en yen par un fonds en franc suisse est pertinent ? Je comprends bien que le niveau actuel du yen est statistiquement improbable et qu’il devrait revenir vers son équilibre naturel. Cependant je n’ai pas envie de spéculer sur l’évolution des devises en prenant le risque que la tendance actuelle se poursuive encore quelques temps mais juste d’apporter de la stabilité au portefeuille. Comme l’a dit Keynes et je pense qu’il a au moins raison sur ça ahah « Les marchés peuvent rester irrationnels plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable ».

    Répondre
  • DROUIN

    1 mai 2024

    Bonjour,
    Dans mon PERCO, je suis sortie du fonds monétaire euro qui a 50% d’obligations pour me positionner sur des actions internationales.
    J’aimerais avoir votre avis sur cette arbitrage car on dit que le monétaire est sans risque et beaucoup de trésorier investissent à nouveau sur cette classe d’actifs.
    Je vous remercie pour vos conseils.
    Bien cordialement,
    Mme Drouin

    Répondre
  • Steve

    1 mai 2024

    Bonjour, j’aimerais mieux comprendre cette analyse PPA et taux de change. Pour que le taux de change revienne à la PPA, il faut qu’il diminue donc que le yen se déprécie. Est ce correct ? Merci par avance.

    Répondre
  • fred

    1 mai 2024

    Bonjour,

    >le yen, est sous-évaluée de plus de trois écarts types
    Comment évaluer une monnaie ?…et percevoir ces écart-types avec de simples outils financiers en ligne ? Merci Charles
    Fred

    Répondre
  • Soufiane

    30 avril 2024

    Bonjour, je n’ai trouve qu’un seul ETF qui permette de se mettre en Yen:

    Xtrackers Japan Government Bond UCITS ETF 1C (ISIN LU0952581584)

    Par contre ce n’est pas du cash mais des obligations japonaises de toutes durations..
    Cela permet d’avoir un petit rendement en plus (certe minime)
    Par contre il y a un risque (peu probable) de hausse de taux au Japon qui sont a 0 depuis des lustres.

    Si qqun trouve une autre solution simple, merci de partager.

    Répondre
  • Silber

    30 avril 2024

    Sous quelle forme acheter du yen. Faut-il au bureau de change donner des billets euro et repartir avec des billets yen?

    Répondre
  • Jean Emmanuel Saving

    30 avril 2024

    pour ceux qui sont au UK qui cherchent le JPY. GBJP . Wisdomtree Long JPY short

    Répondre
  • Pierre Y.

    30 avril 2024

    Help 🙂 Je souhaite mettre en place le portefeuille d’actions de l’IDL. J’ai besoin de quoi ? Un compte titres ou un PEA peut faire l’affaire ? Et chez qui j’ouvre ce compte titre / pea ?

    Répondre
    • Roger

      30 avril 2024

      Si vous souhaitez avoir les 3 composantes : actions, or et devises. ci-dessous ma suggestion au plus simple c.a.d sans passer la frontière :
      – pour les actions compte titres ou PEA
      – pour les devises, soit ETF type Invesco CurrencyShares® Japanese Yen Trust dans un compte titres, soit un compte en devises directement mais attention aux frais de certaines banques françaises ! CIC/CM propose des comptes en devises (USD, Yen, CHF) moyennant des frais très raisonnables. La CE propose bcp plus de choix de devises mais ils en sont restés aux ordres papiers à signer au guichet …
      – pour l’or les ETF possible ma préférence allant à ZKB Gold ETF AA CHF (règlementation Suisse) mais vous en avez d’autre comme Invesco Physical Gold ETC ; pour la détention physique multiple solutions : or.fr, bullionvault.fr ou les boutiques rue de Vivienne à Paris et certainement ailleurs en province.
      Voilà quelques idées pour démarrer.

    • Challain

      30 avril 2024

      Ce que j’ai choisi : un PEA dans ma banque, car c’est une niche fiscale. Il faut que ce PEA soit bien avec actions en nominatif administré.

    • GUU CI BISMUTH

      1 mai 2024

      JE SUIS OK AVEC VHALLAIN?

    • Amselem Jonathan

      3 mai 2024

      J’ai ouvert un PEA sur Boursorama.
      J’ai pu ajouter les actions du portefeuille IDL. J’ai aussi pu passer chacun es de mes actions du mode au porteur au mode nominatif administré afin de sécuriser mes actifs si la banque saute.
      En revanche pour la partie défensive, c’est a dire l’achat de yen, je n’ai rien trouvé je suis allé sur eToro.
      NB: pour le trading de devise sur le forex
      Si vous achetez la EUR/JPY, cela signifie que vous achetez la EUR en vendant du JPY (yen) et si vous vendez la paire, vous achetez du JPY en vendant l’EUR.

      C’est donc cela qu’il faut faire

    • Pierre

      7 mai 2024

      Challain, merci. J’ai comparé (enfin, non, j’ai lu des articles de gens qui ont comparé) les différents PEA disponibles et ceux des banques se gavent en frais. Ils conseillent tous Fortuneo, Saxo, Bourse Direct ou Boursorama. Vous avez un avis sur ce point des frais ?

  • ALMP

    30 avril 2024

    Bonjour,
    Merci pour cet article très intéressant.
    Pour les petits porteurs, il est possible d’acheter du yen sur des comptes bancaires type wise ou revolut.
    Cela ne rapporte pas de taux d’intérêt comme un ETF mais permet de détenir du yen en propre.
    Est-ce une stratégie qui convient pour s’exposer au yen?

    Répondre
    • PBM

      7 mai 2024

      Très bonne question , je me pose la même tu as obtenu une réponse ?

  • Meden Agan

    29 avril 2024

    J’ai cherché sur Trade Republic et j’ai trouvé cet ETF Oblig japonaise LU0952581584 – DBX0N3
    Est-ce que ça remplacerait une position en Yen ou d’ouvrir un compte multi devise ? Merci beaucoup à IDL pour ce partage inestimable et passionnant

    Répondre
    • Tharka

      30 avril 2024

      Je suis tombé exactement sur le même ETF sur Trade Republic. Cependant, les obligations ajoutent un risque de taux, qui n’est pas présent sur le cash, sauf à ce que celui-ci soit lui-même investi en bons du trésor japonais… Je suis également intéressé de savoir si ce type d’ETF convient pour la partie défensive du portefeuille IDL.

    • Tharka

      30 avril 2024

      Je suis tombé exactement sur le même ETF sur Trade Republic. Cependant, les obligations ajoutent un risque de taux, qui n’est pas présent sur le cash, sauf à ce que celui-ci soit lui-même investi en bons du trésor japonais… Je suis également intéressé de savoir si ce type d’ETF convient pour la partie défensive du portefeuille IDL.

    • Soufiane

      1 mai 2024

      J’ai regarde aussi de mon cote, celui que vous proposez est en fait un ETF obligataire. Dans le cas du Japon avec des taux a 0 depuis des lustres c’est quasiment comme du cash mais on ne sait jamais. Si il y une remonte des taux au Japon on est cuit.

      J’ai trouve aussi WisdomTree Long JPY short EUR (isin JE00B3MWC642) qui peut peut etre faire l’affaire.

      Merci pour les echanges, je n’ai pas encore fait mon choix.

    • Tharka

      2 mai 2024

      D’accord avec vous Sofiane, le Long JPY Short EUR me semble plus safe, les taux japonais ne peuvent que monter et donc les oblig que baisser… Ma seule interrogation est de savoir la différence entre détenir du Yen sur un compte ou détenir des parts de l’ETF Long JPY Short EUR. Est-ce vraiment la même chose ?

    • François-Xavier

      2 mai 2024

      D’accord avec vous Sofiane, je pense que je vais partir sur le Long JPY short EUR. Ma seule interrogation est de savoir si détenir du cash en Yen sur un compte ou détenir des parts d’ETF Long JPY short EUR revient vraiment au même ? Si quelqu’un a la réponse, je suis preneur.

    • Soufiane

      3 mai 2024

      @Tharka @Francois-Xavier non ce n’est pas pareil que de detenir l’ETF et detenir du cash.
      Les 2 ont des avantages et des inconvenients:

      – l’ETF vous appartient, ce n’est pas directement du cash mais en gros l’emetteur de l’ETF va passer un contrat (swap) avec une banque pour repliquer l’evolution du cours JPY/EUR.
      Ca me parait safe, par contre je viens de voir qu’il y a des frais qui ne sont pas negligeable (0.99% de l’en cours) et qui risque de rogner en partie les plus values potentielles.

      – Du cash en Yen reviendra moins cher en frais, par contre ca reste du cash que vous detenez dans une banque ou chez un broker donc ce dernier va surement l’utiliser pour le preter, acheter des obligs avec, etc…Bref faire quelque chose avec sans vous demander votre avis.

    • Paul A.

      4 mai 2024

      @Soufiane : En complément des deux produits que vous proposez à juste titre, il existe également un ETF obligataire japonais investi sur des titres à maturité courte. Il s’agit de l’ETF UBS (LU) Bloomberg Japan Treasury 1-3 Year Bond UCITS (LU2098179695 ). Si votre crainte est de voir les taux d’intérêt japonais monter, l’impact sur des bonds à 1/3 ans serait nettement plus faible que sur l’ETF Xtrackers qui est investi sur l’ensemble des maturités.

    • Olivier

      7 mai 2024

      Short EUR long JPY impliqué si j’ai bien compris de payer le taux d’intérêt du short (4.5%) pour gagner celui du long (0.1%). Ça fait pas mal de frais…

    • Caroline

      8 mai 2024

      Quelqu’un a trouvé quelque chose chez BoursoBank ? Merci

    • Caroline

      8 mai 2024

      Quelqu’un a trouvé quelque chose chez BoursoBank ? Merci

  • Elisabeth BRAUN

    29 avril 2024

    Bonjour Charles, J’ai 78 ans et, je viens juste de me mettre à la bourse et j’ai acheté de l’or et du bitcoin. Je vous suis très reconnaissante pour vos vidéos sur You Tube. En ce qui concerne la dernière, je n’ai pas très bien compris ce qu’il convenait de faire : Acheter du yen et attendre qu’il remonte ou attendre que les actions baissent pour ramasser ou les 2 à la fois ? Pour le yen, vu mon âge, il ne faudrait pas que ce soit dans !un laps de temps trop long. Je vous remercie très vivement à l’avance d’avoir la gentillesse de me répondre. Bien sincèrement Elisabeth Braun

    Répondre
    • BENET

      6 mai 2024

      Je crois que le Japon doit changer ses billets en juillet 2024…

  • Le Bec Bruno

    29 avril 2024

    Question:pour acheter des yens il faut ouvrir un compte bancaire, ce dont je n´en ai cure.
    Je voudrais utiliser un put sur la paire euro/yen. Jusqu´ á combien à votre avis peut il descendre.Merci

    Répondre
  • Rocha

    29 avril 2024

    Bonsoir monsieur Gave, tous mes compliments pour votre courage, pourriez vous m’indiquer comment acheter des yen. Cordialement.

    Répondre
    • Kan66

      1 mai 2024

      Le plus simple est d ouvrir uncompte en yen,non rémunéré ,auprès de votre banque habituelle

    • Jcoubrone

      2 mai 2024

      Quel etf nous proposez vous disponible en France pour acheter le yen? Une solution concrète a nous proposer ?

  • Jean

    29 avril 2024

    Merci pour cet article. Une idée d’un ETF Yen, j’ai pensé à Invesco FXY…Un avis

    Répondre
    • Soufiane

      2 mai 2024

      C’est une idee mais sur ma plateforme (saxobank) cet ETF n’est pas investissable car l’emetteur Invesco n’a pas fourni de KID, donc il n’est investissable que par des professionnels et pas par des particuliers.
      En alternative j’hesite encore entre les 2 ci-dessous:
      -WisdomTree Long JPY short EUR (isin JE00B3MWC642)
      – ETF Oblig japonaise LU0952581584 – DBX0N3

  • Mickaël

    29 avril 2024

    Bonjour Mr Gave,

    Même si politiquement je suis opposé à vos idées (notamment vos discours sur l’islam/vos soutiens envers certains parties politiques), d’un point de vue économique je suis très très content de vous lire.

    Longue vie à vous, en bonne santé entouré de vos proches. Je suis égoïste, et j’espère que notre seigneur ne m’en voudra pas trop si je souhaite profiter encore de vos idées.

    Bien à vous,
    Un passionné 🫶

    Répondre
    • Alexandre Moreau

      1 mai 2024

      Vos propos sont haram.

  • legrand

    29 avril 2024

    merci pour cette analyse. Au vu de la courbe qui monte , qui monte, on aurait pu déjà se dire la même chose il y a 2 ans et pourtant…. ça monte toujours! le tout est d’envisager le point de bascule, chose qui n’est pas aisé!
    L’idée est la même avec la couronne suédoise et norvégienne, peut-être qu’un petit panier de devises sur le yen, les 2 couronnes peut être une façon de « diversifier » la théorie de la parité des pouvoirs d’achats.

    Répondre
  • Bernard

    29 avril 2024

    Bonjour,
    Si je comprends bien le raisonnement, aujourd’hui vous achetez que la monnaie du Yen mais pas d’actions Japonaises ? Et lorsque (si ça arrive) les barrières douanières montent contre le Japon, alors les actions japonaises baisseront ??
    Merci pour ces newsletters.
    Cordialement

    Répondre
  • Jean-Marie GLANTZLEN

    29 avril 2024

    Mais quand donc Charles enregistrera que les épithètes correspondant à des pays ne prennent pas de majuscule?

    Sécuriser ses économies sur le Yen c’est nettement moins inéthique que sur la monnaie de la dictature chinoise, non ?

    Répondre
  • BENET

    29 avril 2024

    Bonjour,
    désolée, mais je vais un peu changer de sujet et revenir sur le « Portefeuille » de M. GAVE.
    Je suis face à un dilemme concernant l’action TotalEnergies, le président de ce groupe envisagerait de quitter le CAC40 pour rejoindre la bourse de New York.
    De plus, pratiquement 50% des actionnaires sont Nord-Américains et s’ils avaient la majorité, ils pourraient décider de déplacer le siège social aux USA.
    Merci de me dire si je dois vendre mes actions avant qu’il ne soit trop tard

    Répondre
  • Thomas Poirier

    29 avril 2024

    Le Japon étant le premier a avoir fait fonctionner la planche a billets au début des années 90, n’est il pas juste normal que sa devise s écroule?

    Répondre
  • Brulot de Mer.

    29 avril 2024

    Une autre maniere de jouer cette position ne serait-elle pas de shorter le marche action japonais, en particulier les entreprises a l’exportation ? Des etf doivent exsiter pour faire ca. Est-ce encore une position anti-fragile dans ce portefeuille (par l’effet de levier) ?

    Répondre
  • Maxime

    29 avril 2024

    Bonjour Charles,
    merci une nouvelle fois pour cette magnifique analyse.
    Dans l’éventualité où le Yen viendrait à se stabiliser sur les niveaux actuels. Ne serait-on pas mieux avec des actions Japonaises en portefeuille qu’avec du Yen ?
    Merci par avance de nous apporter votre analyse sur cette éventualité.
    Bonne journée,
    Maxime

    Répondre
  • Mr ouedraogo

    29 avril 2024

    En finance il y’a des stratégies qui peuvent être différentes de celles jadis classiques notamment les obligations actions or etc..et c’est ce qui rend la finance un terrain glissant.En clair pour mieux briller en finance il faudra beaucoup comtempler sur le passé présent qui a eux deux pouront être un pivot efficace nous avons bien dit contempler pas analyser.
    Cordialement

    Répondre
  • Jean Pierre

    29 avril 2024

    en ce moment, le Yen est , en analyse technique, un « couteau qui tombe ». Attendre une figure de retournement.

    Répondre
  • MARCILLY Christian

    29 avril 2024

    Le raisonnement paraît astucieux mais comporte beaucoup de si. Ne serait-il pas possible de faire un gain similaire, voire même supérieur, en investissant plutôt dans l’or ?

    Répondre
    • Jean-Pierre

      29 avril 2024

      Je suis d’accord et c’est nettement plus simple… Si tout tourne mal, c’est le jackpot du siècle… Et cela aura toujours une valeur quoi qu’il arrive…

  • Heimdall

    29 avril 2024

    Bonjour,
    J’imagine que si l’on est joueur un Long JPY Short EUR x3 est parfait ?

    Répondre
    • Philippe

      1 mai 2024

      J’ai patienté ce 1er Mai depuis 14 h , short EURJPY a 168,30 – short USDJPY a 156,50
      tout à fait plaisant , levier selon mes petits moyens . Cible 152,30 sur USDJPY ? Sur échelle temporelle 2 heures c’est la réplique presque exacte de lundi 29 avril que j’avais manqué .

    • Philippe

      2 mai 2024

      J’ai remis en piste short XAU/JPY 354,000 JPY je vise 320,000 dans 6 semaines , petit volume pas de stop

  • Nathan

    29 avril 2024

    Article fort intéressant. Réflexion purement spéculative, et si la BOC dévaluait le yuan pour se mettre au niveau du yen ? Certains signes comme les stock de matières premières vont en effet dans le sens d’une dévaluation en Chine…

    Répondre
  • antoine

    28 avril 2024

    Celui qui aurait investi 100 euro au 1/1/2000

    2000 ?

    Répondre
  • Challain

    28 avril 2024

    Merci Charles ! Je m’interroge sur le terminologie « anti-fragile/fragile ». D’après ce que j’ai compris de Taleb, le critère n’est pas pour l’objet considéré, le montant de la perte potentielle, mais sa faculté à tirer profit du mouvement (et donc aussi sa dégradation par temps calme). Si je considère le portefeuille, il est clairement anti-fragile car il va monter si les choses bougent. Si je considère les 10 actions dont il est question (pas d’Etat, multinationales, leaders), elles sont anti-fragiles aussi car elles tireront profit des mouvements (même s’il y a un crash pendant quelques années et que l’une d’elles a un réel accident). Pour autant le panier actions/yen/or se révèle moins volatile puisque s’il y a un crash sur les actions, l’or et le yen devraient compenser.

    Répondre
  • Jaedena

    28 avril 2024

    Coquille : 1/1/2020 et non 1/1/2000

    Répondre
  • Challain

    28 avril 2024

    Quelles sont les solutions pour l’achat de cash en Yen ? Aller au bureau de change et conserver les billets ? Merci par avance pour les réponses !

    Répondre
    • Yorick

      29 avril 2024

      Je pense c’est une solution, mais il faut faire attention, parce que les billets, c’est plus un outils, les garder juste comme ça sans les utiliser (épargne) revient à leur faire perdre de leur valeur

    • Soufiane

      29 avril 2024

      les taux courts au Japon sont a 0, donc du cash ou une obligation courte c’est la meme chose.

    • Blanky

      29 avril 2024

      Attention cependant, le Japon est en train de concevoir de nouveaux billets de banque. Il est possible que les billets actuels n’aient plus cours dans quelques temps.

    • idlibertes

      29 avril 2024

      ça n’a aucune importance puisque c’est une position

    • Philippe

      29 avril 2024

      Ouvrez un compte trading chez une banque comme swissquote ou Invesco (mais pas chez un broker exotique ) achetez par exemple Invesco Japanese yen ETF ( code FXY ) 58.65 . Les billets de banque c’est pour voyager pas pour investir.

    • Mordy

      29 avril 2024

      Personnellement , j ai un compte Revolut et je change mes euros en yen ..meme si pour le moment je ne suis jamais allé au Japon les dépenser .( j espère qd mm visiter ce pays un jour )!

    • Yves

      29 avril 2024

      Ouvrez un compte gratuit chez WISE.COM

      ( beaucoup mieux que Revolut )

    • Curulla

      29 avril 2024

      Ouvrir un compte chez Wise c le plus simple et vous transférez les € vers le Yen….parrainage possible

    • Tourecanyan

      29 avril 2024

      Tradez sur le forex – EUR JPY , très nerveux ce jour de 165.61 à 171.58. bid environ 4.2

    • BENET

      6 mai 2024

      Je crois que le Japon doit changer ses billets en juillet 2024 ; c’est tous mes 20 ans, à contrôler….

  • Gildas

    28 avril 2024

    Acheter du cash en Yen est encoure plus difficile que d’acheter des obligations chinoises, pour un particulier français.
    A moins bien sûr d’acheter un warrant sur devise.

    Répondre
    • Pierre

      28 avril 2024

      Tout à fait. Acheter des Yen avec un broker type Degiro c’est impossible pour un particulier.

    • Challain

      28 avril 2024

      Je pense le contraire. Il suffit d’aller au bureau de change pour le Yen. Non ?

    • Yan

      29 avril 2024

      C’est au contraire extrêmement simple et nul besoin d’aller s’embêter dans un bureau de change pour se retrouver à devoir planquer des billets chez soi. Ni même de chercher un ETF, même si cette option est déjà plus judicieuse que la précédente. Personnellement j’ai un compte chez IBKR, la conversion euro/dollar vers yen (ou une vingtaine d’autres monnaies) se fait littéralement en 3 clics. N’importe quel broker sérieux propose sans doute cette possibilité.

    • Yves

      29 avril 2024

      Ouvrez un compte gratuit chez WISE.FR ( côté en bourse )

      Et vous aurez le meilleur taux de conversion au monde + une carte VISA qui vous permet de payer dans une autre devise au meilleur taux n’importe au dans le monde . Plus besoin de convertir en billets.

  • Oscarion

    28 avril 2024

    Bonjour, est ce plus intéressant de garder ses JPY sur son compte saving même si on ne gagne rien en taux d’intérêt ou bien d’acheter des actions japonaises bien décotées pleines de cash et qui servent du 2-3% de dividendes par an ? Merci pour votre réponse et vos analyses intéressantes !

    Répondre
  • Brice

    28 avril 2024

    Bonjour ! Merci pour cet mise à jour intéressante. Comment un particulier peut-il facilement acheter du yen ? Est-ce possible sur CTO ou bien faut-il nécessairement passer par un broker forex ?

    Répondre
  • Mathieu

    28 avril 2024

    Les Russes sont en train de mettre le MC21 en service, leur avion qui remplacera l’A320 et le 330, les Chinois ont fait de même il y a quelques mois, sans parler des sociétés européennes qui quittent la Russie et que les Russes reprennent à leur compte. Il semble que les BRICS se préparent contre l’Occident en remplaçant tout ce que nous fabriquons encore, pour le luxe, je pense que nous sommes d’accord qu’ils y survivront, personnellement, je vais rester sur de la dette chinoise, car le Japon est dans le mauvais camp, par contre les actions japonaises, je ne dis pas non.

    Répondre
    • MadeInCH

      29 avril 2024

      C’est sur le site MSM suisse lematin.ch qu’ils disaoent que le Japon veut faire un long courrier pour concurrencer les A320~330. Le première fois deluis les années 60~70 que le Japon veut faire un avion lui-même.
      Dans le sens de la discussion, j’a vois maintenant un signe que même le Japon se prépare à ne pas dépendre de Boing er Airbus., ni des Russes et/ou Chinois.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!