Finance

11:32:34 2017.12.13
Comment bâtir un portefeuille capable de résister à une correction
3:46:19 2017.12.05
La télévision montre toujours ce qui se passe mal dans l’économie libre
6:54:30 2017.11.22
Le lénino-capitalisme devra évoluer pour permettre à la Chine de dépasser durablement les Etats Unis
10:40:46 2017.11.14
Le marché japonais a retrouvé son plus haut de 1992
2:18:31 2017.10.17
N’ayez pas peur. L’immigration massive des « riches » n’aura pas lieu droit de propriété soit désormais incessible”. Devant une telle stupidité,  le premier ministre a heureusement fait part de son désaccord avec cette note.   Les actionnaires se réjouissaient de la mise en place d’une « flat tax » sur les revenus et les plus values boursières.  Il s’agissait de remplacer l’ensemble des prélèvements sur le capital (impôt sur le revenu, contribution sociale et impôt sur le patrimoine) par un seul prélèvement forfaitaire de 30% sur les revenus du capital, de supprimer toutes les exonérations inutiles, de détaxer plus largement la petite épargne et d’encourager les donations aux jeunes. Une telle refonte de l’imposition du capital aurait constitué un levier puissant de relance de l’investissement. Malheureusement, le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2018 prévoit un alourdissement du régime de la CSG sur les produits d’épargne. On essaye de mettre fin au mécanisme de taxation au taux historique. Les PEA mais aussi l’intéressement et la participation logés dans des Plan d’Epargne Entreprise pourraient être taxés au taux unique de 17,2% quelle que soit la date d’achat des titres. En 20 ans le taux de prélèvement social sur les revenus du capital est passé de 0,5% à 15,5%. Il atteindra les 17,2% l’année prochaine !   La surtaxation actuelle du capital en France s’oppose à l’investissement et à la croissance, sans rendre pour autant la fiscalité plus juste avec des  taux d’imposition prohibitifs et la  multiplication des niches fiscales.   La stigmatisation anti riches a pris des proportions ahurissantes   Parmi les « experts » très souvent invités sur les plateaux de télévision et à la radio on peut citer: Jacques Delpla professeur associé à l’école d’économie de Toulouse avait proposé de  « Gommer la dette publique d’un coup chiche ». Il proposait une taxe de 17% sur les patrimoines s’appliquant au delà de 30 000€ qui équivaudrait au montant de le dette ! Cet ISF généralisé soulagerait la jeune génération d’un fardeau paralysant…. Yann Galut ex député PS du Cher  avait travaillé sur la  taxation des revenus des exilés fiscaux. Il proposer de lkes taxer  sur la base de “la fiction de la résidence continuée”. La taxe viserait à “imposer les revenus des exilés comme ceux des résidents pendant les dix années suivant leur transfert à l’étranger” . Dans sa grande sagesse Bercy avait répondu que vu la complexité de la chose, la mesure n’était pas envisageable pour le moment. Thomas Piketty dans son livre « Pour une révolution fiscale… » avait proposé en France, un impôt supplémentaire pour les propriétaires de logement,  au prétexte que ne payant pas de loyers ils touchent l’équivalent d’un revenu, lequel doit être soumis à l’impôt ! Cette proposition témoigne d’un stupéfiant mépris de la propriété privée.     ll faut des riches pour vaincre le chômage et la pauvreté   Pendant ce temps, les BAC – 15 que nous importons  bénéficient de la CMU et d’une mutuelle gratuite alors que 5 millions de français n’ont pas de mutuelle, trop « riches » pour bénéficier de la mutuelle CMU, mais trop « pauvres » pour s’en payer une.   Notre fiscalité est schizophrène. Elle matraque ses autochtones et fait les yeux doux aux non résidents, provoquant la fuite des premiers et de leurs capitaux. Rassurez vous, compte tenu du macronisme fiscal il n’y a aucun risque d’être envahi par « les riches »   Une seule chose est sûre tant que l’on essaiera d’encourager  le talent et l’innovation sans traiter le volet fiscal il y a très peu de chances que ceux qui ont réussit restent en France. Tant que l’on continuera à stigmatiser la finance, les riches, les exilés fiscaux, tous ceux qui ont été obligés de partir ne reviendront pas. N’ayez pas peur, l’immigration massive des riches ne se produira pas….              
7:18:10 2017.10.12
L’Éducation nationale a besoin rapidement d’un électrochoc
2:41:58 2017.10.03
Les annonces sur les syndicats et l’éducation nationale vont dans la bonne direction
4:49:30 2017.09.13
Le résultat des élections allemandes sera déterminant pour l’avenir de la France