24 May, 2021

De la Beauté en économie et en finance.

La missive de cette semaine est un peu étrange et correspond à une conviction que je me suis forgée au cours des années : un raisonnement juste est toujours àla fois « simple et beau » et du coup, sa représentation graphique sera visuellement belle.

C’est une vieille idée qui a été partagée par beaucoup d’économistes dans l’histoire et ils ont donné à ce phénomène des noms différents. Ainsi, Adam Smith l’appelait « la main invisible » », Bastiat lui parlait des « Harmonies Economiques », Hayek de « l’ordre spontané », mais il s’agissait à chaque fois de la même chose : Laissés à eux-mêmes, l’économie et les marchés financiers ont tendance à trouver un équilibre qui est à la fois efficace et harmonieux, et donc beau.

Cette idée a été dominante dans l’analyse économique jusqu’à Marx et à Keynes qui ont soutenu le contraire, ce qui a donné aux politiques et aux technocrates la possibilité d’intervenir constamment dans cet ajustement naturel et perpétuel qu’est un système économique, et leurs interventions ont eu des résultats qui étaient à la fois inefficaces et laids.

Je vais donc essayer de montrer quelques exemples choisis un peu au hasard pour illustrer mon propos et je vais commencer par la valorisation des dividendes payés par l’indice boursier américain au cours des cent dernières années.

Voici le graphique.

 

 

 

Depuis plus d’un siècle, les dividendes payés par le S&P 500 convergent toujours vers un gramme d’or, ce qui est stupéfiant.

Première question : Pourquoi ? La réponse est simple L’or garde sa valeur sur le long terme, ce qui n’est pas le cas du dollar. La hausse des dividendes de 1960 à aujourd’hui est donc illusoire et n’est que le résultat de la baisse de la valeur de la monnaie.

Ce n’est pas la bourse qui a monté depuis cinquante ans, c’est la monnaie qui a baissé.

Deuxième question.

En « valeur or » les dividendes connaissent de grandes fluctuations cycliques, passant de 0.4 grammes d’or (marché tres peu cher) à 1.6 gramme d’or (marché tres cher) en quelques années. Comment expliquer ces fluctuations ? La réponse est simple : les fluctuations de la ligne rouge correspondent aux fluctuations de la productivité aux USA, ce qui est logique. Si la productivité du travail monte, il faut être actionnaire et si elle baisse, il faut avoir de l’or (ou des obligations si nous ne sommes pas en inflation). Et la productivité monte si le capital est alloué par le marché et baisse si le capital est distribué par des technocrates.

Ce qui nous amène à la troisième question : que faire aujourd’hui ?

Le marché est à son prix (il paye un gramme d’or) mais la productivité du travail baisse et va continuer à baisser puisque le capital est attribué non pas en fonction de sa rentabilité mais de la popularité politique du projet. Il vaut donc mieux convertir aujourd’hui ses dividendes en or que de les réinvestir dans les actions, voir vendre quelques actions pour parquer une partie de son épargne en or.

Ce qui m’amène à l’or et à ses mouvements, ce qui me donne l’occasion de montrer un très « joli « graphique, qui relie l’or et les monnaies fiduciaires.

 

 

Je commence par construire un portefeuille qui est constitué de quatre monnaies (dollar, DM, Livre , Yen) sur lesquelles je touche les taux courts (bons du trésor à trois mois). Je convertis tous les jours ce portefeuille en dollar US. Je fais le ratio entre ce portefeuille et le cours de l’or, en dollar aussi. Cela me donne la ligne noire qui, depuis 1968, a oscillé entre 120 (en 2000) et 630 (en 1980) mais est restée les deux tiers du temps entre 150 et 250, et ce depuis 1968. Les périodes hachurées bleues correspondent au moment où la banque centrale américaine maintient des taux réels négatifs sur les bons du trésor à 3 mois, c’est-à-dire cherche à ruiner l’épargnant.  Dans ces périodes-là, l’or a tendance à monter par rapport à mon panier de monnaies (ligne noire montant).

Aujourd’hui nous sommes à 250 et donc prêts a sortir de la période où nous sommes restés les deux tiers du temps et la question est : l’or va-t-il monter ou baisser ? Comme d’habitude, je n’en ai pas la moindre idée et à l’évidence, depuis un an ou plus, il hésite…

Je surveille donc ce graphique comme du lait sur le feu.

  • Ou l’or va baisser tres sèchement bientôt, ce qui serait en contradiction avec ce que je vois la Fed faire…
  • Ou il va « casser » 250 pour aller beaucoup, beaucoup plus haut et dans ce cas-là, le ratio valeur des dividendes sur valeur de l’or (voir le premier graphique) pourrait aller faire un tour tres vite vers 0.4 …

Et je trouve ce graphique très joli dans la mesure où la courbe noire est particulièrement harmonieuse, dessinant depuis 1980 a aujourd’hui une superbe soucoupe …dont je crains que l’évolution de la partie droite ne se transforme très vite en une exponentielle quasi verticale…

Ce qui m’amène à mon troisième graphique, que je trouve tres laid, puisque d’un seul coup, à la place de la main invisible d’Adam Smith faisant de fort beaux dessins, je retrouve le pied de Joseph Staline interdisant tout mouvement et rendant de ce fait le dessin hideux.

 

 

La ligne rouge, c’est le rapport entre exportations françaises et exportations allemandes.

De 1970 à 1998, les exportations françaises, quoique inferieures à celles de l’Allemagne, croissent beaucoup plus vite que les exportations allemandes (ligne rouge qui monte). Pas de désindustrialisation en vue.

Et pourquoi » parce que pour acheter un DM, nous passons de 1.50 FF à 3.35 FF de 1970 à 1998, c’est-à-dire que le franc français baisse de plus de 50 % sur cette période. Nous sommes certes gérés comme des cochons par les Giscard, Mitterrand, Chirac etc… mais ce sont les fonctionnaires français qui en supportent le coût tandis que les entrepreneurs français restent compétitifs. Comme on le voit, la ligne rouge, exportations françaises, et noire (cours du FF) se suivent comme il se doit et tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Arrive le Frankenstein financier de messieurs Delors et Trichet, le FF est « bloqué » à 3 .35 depuis vingt ans, ce qui fait la fortune des fonctionnaires français (messieurs Delors et Trichet en premier, ce qui ne surprendra que les naïfs) et occasionne la ruine de tous les entrepreneurs français en concurrence avec l’Allemagne.

Et c’est là qu’il faut se souvenir que le but de tous ces gens-là (les fonctionnaires) a toujours été d’éliminer leurs principaux concurrents, les entrepreneurs, qui avaient le culot de soutenir qu’ils étaient plus utiles qu’eux.

Ceux qui prétendent qu’il existe une lutte éternelle entre le capital et le travail se foutent vraiment du monde : la seule lutte éternelle est entre les partisans de la liberté et les partisans de la contrainte, entre ceux qui aiment la main invisible d’Adam Smith et ceux qui préfèrent le coup de pied dans le derrière de Joseph Staline, qu’eux distribuent à tours de bras, tout à fait visible et douloureux pour les autres.

Et sur un graphique, le pied dans le derrière se manifeste toujours pat l’apparition d’une ligne droite …. Et c’est ce que nous voyons avec l’apparition soudaine d’une ligne droite pour le taux de change FF/DM à partir de 1998. Et c’est la que la désindustrialisation commence.

Et depuis, les lignes droites, c’est-à-dire l’émergence de faux prix, se multiplient dans la zone Euro. Taux d’intérêts à court-terme, différences des taux entre l’Allemagne, la France et l’Italie etc… et cela nous a amené  déjà à l’effondrement des banques de la zone euro et bientôt de nos systèmes de retraites, en passant par l’émergence d’un capitalisme de connivence devenu conquérant,  à l’effondrement de nos classes moyennes et de nos systèmes éducatifs, à la paupérisation de nos régions « périphériques », à l’émergence des gilets jaunes, à l’envolée des prix de l’immobilier ruinant les jeunes ménages qui ne peuvent plus avoir d’enfants etc…

Conclusion.

Le système capitaliste n’a pas besoin de faux prix pour prospérer. Il a simplement besoin de visibilité juridique pour pouvoir mesurer les risques qu’il se doit d’assumer.

En essayant de supprimer des risques qui ne correspondent qu’aux conséquences de leurs actions, les systèmes technocratiques tuent à la fois l’économie de marché et la Démocratie et amènent inéluctablement à la pauvreté et à la destruction des communautés humaines.

L’Union Soviétique a échoué non pas parce que les technocrates locaux étaient incompétents, mais parce que la technocratie est mortelle.

Après la chute du mur de Berlin, il nous faut maintenant procéder à la destruction du mur de Bruxelles et le plus tôt sera le mieux. Le socialisme et la technocratie portent en eux la laideur et l’échec. Il nous faut retourner vers la beauté et donc vers la liberté.

Je hais la laideur, passionnément.

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

29 Commentaires

Leave a Reply to de Vendeuvre

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Un bon lecteur

    22 July 2021

    Si on a de la monnaie et on a hâte d’avoir de l’or , ne serait ce que sentimentalement ,
    on aurait , quelle que soit la raison qu’on avance , tendance systématique à accroitre son offre monétaire pour obtenir , ou au mois s’approcher de l’obtention d’une quantité d’or .
    Mais , l’or est causal , comme en chimie , il l’est en économie , donc au fur et à mesure qu’on approche l’obtention de l’or , on remarque des changements généraux , qui serait probablement même entropiques , au point qu’on se retiendrait et exprimerait une récession à cette approche .

    Cela prouve qu’un humain , en général , a une capacité limitée d’acquisition qu’il
    développerait par sa cupidité , ou son désir , puisque l’or est désirable , et est objet de cupidité , même noble , comme celle d’un économiste ambitieux , ou d’un gérant aux tendances royales .

    Répondre
  • philippe defauville

    17 June 2021

    Du “Chinois”
    je préfère l’ ” analyse ” en musique

    Répondre
  • Daniel

    1 June 2021

    Intégrez-vous dans votre analyse la question de la relation entre or physique et or papier? Car au delà de l’esthétisme, il me semble que cette question souvent ignorée est pourtant aussi fondamentale que la recherche du vrai prix des actifs actions.

    Répondre
  • Ockham

    27 May 2021

    Que la beauté est rare. Et vos courbes seraient encore plus belles si le marché de l’énergie n’avait pas été violé par des religieux dangereux soigneusement aidés comme vous le soulignez par les hauts-fonctionnaires du château qui ont tout fait aussi pour saccager les équilibres dans le seul but de garder leur pouvoir. Uniquement le pouvoir de leur caste.

    Répondre
  • Alex

    26 May 2021

    «Toute homme, écrit Sartre, est une fuite de gaz para laquelle il s’échappe dans l’imaginaire. Flaubert était constamment cela. Pourtant, il devait aussi regarder la réalité en face puisqu’il la haïssait». L’activité imaginaire de Flaubert ne procède pas d’une exigence de réalisation pratique, mais d’une attente rêveuse et impuissante que Sartre nomme sa «passivité constituée»: l’imaginaire chez lui est fondamentalement un dévoiement. D’un moyen de réaliser, Flaubert fait le moyen d’une déréalisation constante, le moyen de choisir l’irréel; d’un moment de la pensée, il fait l’essentiel.

    Répondre
    • philippe defauville

      17 June 2021

      Super Philo.
      Bravo !
      Difficile de traduire , à moins de chercher une démonstration dans cette merveilleuse nouvelle “Un cœur simple ” ?
      Malheureusement je ne peux pas imprimer ce brikllant commentaire

  • Jacques Ady

    26 May 2021

    Bonjour IdL, j’ai posté hier un message – avec le même pseudo et la même adresse mail – qui est passé “à la trappe”, après que la machine ait hésité à l’afficher pendant une quinzaine de secondes. Pourtant d’ordinaire mes messages passent sans problème.

    Répondre
    • Jacques Ady

      26 May 2021

      Je vois que le message est passé cette fois-ci. Un bug de la machine donc… à moins qu’il n’y ait des mots “interdits” (ce qui m’étonnerait beaucoup) ?

    • sim

      26 May 2021

      Ça m’est arrivé quand j’ai posté un message une première fois. Du coup je n’ai pas recommencé…dommage

    • idlibertes

      26 May 2021

      Ah c’est wordpress, pas nous… ca part en bulk

  • miguel

    25 May 2021

    oui, d accord avec vous
    mais ce n est pas près d arriver
    ce qui est fait est fait ,on ne reviendra pas en dessus même si c était une bétise

    Répondre
    • franck

      25 May 2021

      Vous êtes optimiste. Je ne comprends pas pourquoi vous êtes si optimiste. Je n’ai vraiment rien contre l’euro de base. Mais force est de constater que cela ne marche pas.
      Avec tout ce qu’il s’est passé depuis la crise grecque (création du FESF, MES avec les combines des dettes senior et junior pour inciter des gérants à prêter nous faisant porter le risque du non remboursement etc , taux négatifs qui ont suivi les politiques des fonds structurels (FESF MES) pour calmer les marchés et pour empêcher l”euro à nouveau de sauter entretenant le laxisme et n’incitant pas les pays à se réformer etc etc etc etc…..). Jusqu’à aujourd’hui c’est une decente en enfer !!!
      Si vous avez suivi et suivez les marchés financiers depuis le début de la crise grecque vous ne pouvez pas être optimiste non pas pour des raisons idéologique mais pour des raisons purement logique et technique. Les fais sont là et les faits sont ACCABLANTS !!!
      Regardez tous les coups d’etat tous les risques qu ont pris l’UE et la BCE pour sauver l”euro.
      Mais vous pouvez avoir raison c’est vrai.

  • franck

    25 May 2021

    Monsieur,

    Si toutes vos données sont fiables, vous devez vous même vous rendre compte de l’importance que peuvent avoir de telles données et analyses si elles étaient pris en compte par un espèce de comité d’experts au sein d’un parlement qui analyserait vos analyses si elles étaient publié et rendu officiel lors d’une enquête parlementaire dont vous auriez été vous même l’investigateur.
    Vous faîtes un travail remarquable !!!
    Peut on apporter une contradiction ou vos affirmations sont elles imparables.
    Dans le 2eme cas je considérerais que vous êtes un précurseur voire un visionnaire.
    Après tout vos analyses sont uniques et si elles sont justes JE PENSE QU ELLES FERONT DATE !!! ET ON S’EN SOUVIENDRA PENDANT TRÈS TRÈS LONGTEMPS !!! car vous faites une analyse de fond.
    Vous nous amener au cœur du volcan !!!

    Quand aux fluctuations de l’or, on se demande si cela ne dépendra pas plus des manipulations poussant l’or à la hausse car baisse de la rentabilité dû aux taux négatifs et politique public forcé dans énergies à coût élevé et non rentable etc etc ou d’un atterissage forcé poussant les politiques à augmenter les taux en cas d’inflation et poussant les pays à se réformer tout en organisant une sortie concerté de l’euro cad que les politiques reconnaissent que l’euro pose bcp trop de déséquilibre dans la balance des paiements, commerciale.
    D’autant plus car une union budgétaire et fiscale semble être difficilement envisageable pour l’Europe, n’étant pas les USA en terme d’uniformisation ( culture langue différentes, politique différentes etc..).
    Difficile d’avoir une vision au delà du très court terme pour savoir si l’or va augmenter ou baisser il peut se passer tellement de choses. Il y a trop de donnés de variables à prendre en compte mais vous vous arriver tant bien que mal à naviguer et vous êtes là pour nous éviter de nous noyer dans l’océan.

    Répondre
    • Yves Blot

      25 May 2021

      1- L’or est manipulé sans l’ombre d’un doute à travers l’or ″papier″, mais il ne pourra pas l’être indéfiniment et cela prendra fin lorsqu’il y aura une forte demande d’échange d’or papier en or physique.
      2- Une sortie de l’euro est très délicate et les conséquences seraient graves et imprévisibles, en attendant, on continue à imprimer des billets qui deviendront avec le temps des billets de Monopoly !

  • de Vendeuvre

    25 May 2021

    La monnaie européenne unique pourrait être un stimulant économique si les États membres menaient des politiques budgétaires libérales,ce qui est possible pour l’Allemagne et les Pays Bas.

    Répondre
    • franck

      25 May 2021

      Je pensais la même chose mais je pense de plus en plus que cela est impossible car il y aura tjrs des déséquilibres car il n’y a plus d’arbitrage chaque pays profitant d’une opportunité comme des taux trop bas pour certains trop haut pour d’autres pour investir dans un secteur plutôt que dans un autre si ce pays devait avoir un taux d’intérêt qui correspond à son niveau de productivité de taux de croissance.
      L”euro aurait dû être tenté 100 ans plus tard une fois que l’Europe des états unis aurait été fondé cad une fois qu’il y aurait eu une constitution unique, une union budgétaire et fiscale unique et sûrement même langue pour faciliter les délocalisations de la main d’oeuvre et faciliter leur reconversion.
      Aujourd’hui c’est un vrai bordel.
      Puis nous n’avons pu que constater tous les désastres qui ont eu lieu depuis la crise grecque en zone euro, même si la crise de 2008 est en partie responsable.
      Les politiques de taux négatifs nécessaire pour sauver l”euro et l’UE découlent uniquement de l’incapacité des différents gouvernements à se réformer (pays du sud dont la France) à gérer les déséquilibres macroéconomiques, et ces taux négatifs entretiennent cette incapacité à prendre de bonnes décisions pour tenir des budgets en équilibre.
      Les taux négatifs deresponsabilisent les gouvernements qui pour des raisons électorales n’ont jamais voulu entamer de réformes libérales.
      On voit donc bien que l’euro a empêcher les pays du sud dont la France de se réformer si les taux d’intérêt avait augmenter ou le franc français se serait déprécier quand l”euro augmentait auparavant.
      Les faits donnent raison à Monsieur Gave. On n’a pu que le constaté jusqu’à présent. Et on a vu les manœuvres qu ont été obligé d’employer l’UE avec des mesures complètement folles dangereuses comme la création du FESF puis du MES la BPI France et donc la création d’un vaste réseau d’emprunt obligataire permettant à l’UE de continuer à se financer à bon compte comme l’ont tjrs fait les socialistes en France et je comprends pourquoi cela provoque la colère de la cour constitutionnelle Allemande cela dit en passant.
      En théorie j’aurais donc tendance à penser à tord ou à raison que vous avez raison. Mais quand on regarde ce qu il s’est passé depuis la crise grecque il est difficile de ne pas donner raison à Monsieur Gave

    • Yves Blot

      25 May 2021

      Entièrement d’accord avec Franck !
      Et maintenant ça va être chaud !

  • Christian BOHRER

    25 May 2021

    Oui..bien d accord..la beauté est l une des plus noble cause à défendre…elle nous manque trop souvent…

    Répondre
  • Jacques Ady

    25 May 2021

    La démonstration est saisissante, merci. C’est vous qu’il nous faut comme Ministre de l’économie. En plus, ça ne nous coûtera pas cher puisque vous ne ferez rien – puisque le principe est de laisser le marché libre et d’arrêter d’ “emmerder” les Français. Je crains hélas que cela n’arrive jamais, le Français moyen étant non seulement inculte en économie et en histoire, mais étant en plus passionnément égalitariste, et n’aimant pas assumer ses responsabilités personnelles, qu’il préfère déléguer à l’État-nounou.
    Une anecdote : j’ai eu la surprise, en écoutant l’émission “les incorrectibles” sur Sud-Radio hier, de voir qu’un jeune Français dont j’ai oublié le nom mais qui est connu sur Youtube sous le pseudonyme de “le Raptor”, a les idées très claires sur le mal socialiste qui ronge la France et les Français, cette maladie qui consiste à s’en remettre à l’État pour tout, et qui a abouti aux absurdités sans nom que nous avons vu se multiplier sous nos yeux ébahis durant la “crise du Covid”, lesquelles évidemment accélèrent la chute de notre pays. Nos responsables politiques et administratifs sont des criminels, mais il faut reconnaître que beaucoup de Français les encouragent dans leurs actions criminelles.

    Répondre
  • OM

    25 May 2021

    Le public n’y comprend rien et je crains que les gouvernements et les superfonctionnaires de Bruxelles seront pret a tout pour continuer leur projet: controle des capitaux, taxations grandissantes et autres vols en tout genre.

    Or et BTC sont 2 actifs que l’on peut detenir plus ou moins anonymement sans craindre d’etre volé par le gouvernement en appuyant sur une touche de clavier. Pour le reste j’ai des doutes.

    Répondre
    • Cheunbaba

      25 May 2021

      3/4 des Russes ont fini par comprendre au bout de 70 ans. Il y a donc de l’espoir !

  • Robert

    25 May 2021

    Magistrale démonstration… qui ne convaincra que les esprits lucides, lesquels sont loin d’être les plus nombreux dans notre beau pays…

    Répondre
  • Daviet

    25 May 2021

    La laideur intérieure des laboratoires P4 Chinois est sans doute due à ce qu’on y cultive comme outil politique, pour interner des peuples chez eux, dans la surveillance de leur échange numérique.
    Mondialiser se fait dans une logique de pompier pyromane où les « ennemis Mondiaux de service » font avancer la cause du Mondialisme, au travers de la globalisation déjà effectuée par l’Europe, dont la création a été décidée aux USA, pour servir leurs intérêts expansionnistes. Les guerres économiques tuent l’économie et finissent par tuer les peuples.
    Balancer un virus qui ciblent les plus de 65 ans semble « solutionner » le système des retraites. Ce choix bancaire, technocratique, politique ou militaire ne répond plus à l’éthique Française, mais à une courbe de profit.
    La liberté de vivre et d’aimer, de transmettre son savoir, de vivre dans une société artistique bridée par des dictateurs en herbe représentent des courbes ou la confiance démocratique est perdue.

    Répondre
  • Charles Heyd

    24 May 2021

    Oui, sans conteste vos graphiques sont non seulement beaux mais remarquables!
    Je l’ai déjà dit plusieurs fois sur ce site et je le redirai certainement encore;
    quand je pense aux “communicants” de la covid-19 cela me fait honte; avez-vous un Salomon ou un Veran exhiber un jour un graphique digne de ce nom alors qu’ils parlaient tous les jours de courbes exponentielles pour mieux nous enfermer? Seul un certain Pr Raoult montre des graphiques mais c’est vrai, il n’et pas très bon pédagogue et ses moyens pour les montrer sont assez indigents. Vous devriez peut-être le conseiller dans ce domaine!
    Lors de certaines discussions des intervenants avaient signalé ce point: le gouvernement, les quelques rares “experts” qui ont plusieurs neurones doivent aussi regarder vos graphiques; je suis assez de leur avis et c’est d’ailleurs pour cela personne n’en parle (de vos graphiques).

    Répondre
  • Guy Mailhot

    24 May 2021

    Le problème, c’est que les socialistes sont passé maître dans l’achat des votes. Plus facile à se faire élire avec des rêves (qui tournent tjrs en cauchemar mais avec un passage du temps) qu’avec la réalité du capitalisme qui demande des efforts physique et intellectuel pour fonctionner.

    Répondre
  • Steve

    24 May 2021

    Bonjour M. Gave

    Il y de la beauté partout dans le monde:
    Vous qui aimez l’entrepreneuriat, la bonne allocation du capital , vous apprécierez sans doute
    What Igbo Culture Teaches Us about Capitalism , à lire sur le blog du Mises Institute.

    Loin de l’allocation des compteurs à Solutions 30 par Enedis.

    Cordialement

    Répondre
  • ok

    24 May 2021

    Guterres appelle à entrer dans une économie de guerre pour stopper le virus ou la dette.

    Répondre
    • Ok

      24 May 2021

      Désolé pour les fautes
      Wikipedia décrit bien ce style d économie
      Bref la monnaie va exploser
      Résumons 1 confinement total
      La on observe les boîtes pourries sans treso faisant de la cavalerie
      2 confinement partiel fermeture des magasins non essentiels
      Scénario du pire la monnaie ne vaut plus rien les gens vont aux denrées vitales dans un rayon court essence hors de prix
      La on observe les dégâts
      3 confinement avec jauge dans les magasins
      On observe les trous dans la caisse avec une chute vertigineuse de la consommation
      Bon on a fait le tour on a compté les morts qui allons nous sauver avec le peu que nous avons
      Alors oui la dette va être réduite par une baisse significative de la valeur de nos monnaies
      L Eu est un concept de technocrate qui ne sera jamais remis en cause
      C est quand l’euro va éclater que la merde va arriver et tout le monde dira ah c était bien l euro
      Désolé pour les fautes

  • Loida

    24 May 2021

    Nous avons un neurologue français Pierre-Jean Thomas Lamotte, lequel s’est occupé de biologie et de maladie. Il a écrit quatre tomes dont “Comment notre inconscient nous rend malade”.

    Lui ne parles pas de “main invisible” mais de “monstre inhumain qui gouverne notre monde”. Et comme tout doit toujours être à chaque instant équilibré, ce qu’il appel des “compensations symboliques inconscientes” de se faire sous forme d’événement soudain, accident, maladie, induit par des déclencheurs alors que tout ceci était en germe, structuré sans force aucune par des non-dits.

    Page 159 : Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que nous vivons comme des roues dentées dans un mouvement de montre. L’événement désagréable convient à tout le monde pour des raisons différentes : le mari, les enfants, la famille. Chacun a une culpabilité à cacher et la rupture est une bonne solution pour tous. Il n’y a pas qu’un seul “coupable” mais il suffit que celui qui est le plaignant, le plus gêné, prenne sa part de responsabilité pour que l’engrenage des roues dentées s’arrête.

    Page 153 : Ces histoires sont le résultat d’une expérience qui a débuté sans concept préalable. Au début, j’ai voulu comprendre le “pourquoi” des événements et à la fin, je suis tombé sur un monstre inhumain qui gouverne notre monde puisque ” nous le disons à personne “.

    L’acceptation sans broncher des mesures de distanciation sociale peut être vus comme l’actualisation, suite au déclencheur “covid”, d’une situation réelle, mais qui n’était pas encore exprimée, d’un plus grand flottement du lien social…

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!