FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Que le lecteur veuille bien considérer les deux cartes ci-dessous.

  • En rouge, les états que gagneraient Trump si seuls les hommes votaient tandis qu’apparaissent en bleu, les états favorables à madame Clinton. Dans ce cas de figure, Trump serait élu avec 350 votes de grands électeurs contre 188 à sa rivale.
  • La carte suivante, coloriée de la même façon montre les  mêmes résultats si seules les femmes votaient. Madame Clinton serait élue par 458 grands électeurs contre 80.

Honnêtement, je n’ai jamais vu une telle polarisation du vote aux USA entre les deux sexes.

Ce résultat très étonnant explique à mon avis en grande partie le coté extrêmement bizarre de cette campagne électorale.

femmehomme

 

 

Explications diverses et variées

Cette information permet de comprendre  en grande partie le coté irréel des débats. Dans le fond madame Clinton se dit qu’elle n’a pas besoin de faire campagne puisque le seul fait d’être une femme lui assure d’être élue, ce que semble indiquer une majorité de sondages.

L’ennui pour elle est bien entendu que son Bill de mari traine toute une série de casseroles tant il semble avoir été pendant toute sa vie ce que les tribunaux américains appellent un «prédateur sexuel », c’est-à-dire un homme sur lequel pèsent de nombreuses accusations de viol. Et les femmes qui portent ces accusations sur Bill disent toutes que loin de leur témoigner la moindre compassion, madame Clinton a essayé à chaque fois d’enfoncer les victimes en les abreuvant d’injures et en les menaçant des pires ennuis si elles parlaient.

Or  tout le monde sait que quand les Clinton menacent, il vaut mieux ne pas traverser une rue sans regarder.

Toutes ces accusations contre l’ex Président Clinton, largement prouvées, s’étalent sur les trente dernières années au moins, et dans l’un des cas, les époux Clinton ont même versé $ 850000 à l’une des victimes pour que cette dernière ne porte pas plainte.

Il n’y a guère de discussion possible sur les méfaits de Bill.

En conséquence, il est urgent de montrer aux femmes des Etats-Unis que l’autre candidat ne vaut pas mieux.

Et donc, pour désamorcer toute ces affaires, fort opportunément, de nombreuses femmes se mettent à  témoigner que Trump leur a pincé les fesses à un moment ou à un autre dans les trente dernières années, ou qu’il a dit des horreurs sur la gent féminine , ce qu’il reconnait dans ce cas précis.                                                                                                                                                                                  Et toutes ces accusations sortent dans le mois qui précède le vote ce qui ne laisse guère le temps de faire des enquêtes sérieuses. Mais les dégâts sont faits.

Dans le fond, il semble que la principale raison d’élire madame Clinton serait qu’elle est une femme et que le moment d’avoir un président femme est arrivé-enfin. Elle compte donc sur le vote des femmes pour lui assurer son élection…, un peu comme Obama a conté sur les voix des noirs, et si j’en crois les sondages, elle a raison.

En conséquence,  toute la campagne de madame Clinton consiste à expliquer que Trump est un horrible macho, sans guère se donner la peine de présenter un programme ou de justifier de ses décisions passées.

Monsieur Trump est un méchant, elle est gentille,  et voila qui devrait suffire à le disqualifier.

On reconnait une fois encore le modus operandi des oints du seigneur de qualité. Apres tout, si les femmes votent pour elle comme semblent l’indiquer les sondages, alors elle sera élue sans aucun problème et c’est tout ce qui compte. Ce qui a toujours compte pour les Clinton c’est de gagner et gagner de façon déshonorante ne les a jamais gênés.

C’est de bonne guerre me dira t’on, ce qui, dans leur monde, est parfaitement exact.

 

Mais ce qui me surprend le plus est le point suivant.

Je n’ai jamais vu dans une élection aux USA une telle partialité de la grande presse.Qu’elle aille fouiller dans le passé de monsieur Trump me parait normal.Qu’elle ne parle pour ainsi dire jamais des casseroles que trainent les Clinton commence à attirer l’attention du vertueux Wall-Street journal qui a du mal à comprendre pourquoi cette même grande presse  monte en épingle les peccadilles supposées de monsieur Trump et refuse de parler des crimes des Clinton.

Car, Il semble bien que les journalistes de cette même grande presse soient prêts à tout pour faire élire leur candidate, comme par exemple  en transmettant  les questions qui lui seront posées avant que l’interview n’ait eu lieu ou en refusant de filmer les foules qui viennent aux réunions de monsieur Trump.

Que  les journalistes soient à la fois de gauche et vendus au pouvoir en place, voila qui n’étonnera que les naïfs.

Qu’ils en arrivent à trahir leur propre déontologie de façon aussi évidente est plus surprenant.

Et du coup, un autre phénomène est en train de se produire qui me laisse un peu pantois : le système de l’information aux USA, le fameux quatrième pouvoir est en train de se scinder en deux groupes violemment hostiles…ce qui est nouveau.

  • Du coté de Clinton nous trouvons toute la presse officielle, c’est-à-dire  en gros les journaux, les grandes chaines de télévision, les agences d’information, tout ce qui constitue la presse du passé qui  unis comme un seul homme soutiennent la candidate démocrate à un point qui dépasse l’entendement
  • Du coté de Trump s’aligne Fox News, la chaine de télévision « officiellement de droite » astucieusement créée par Rupert Murdoch pour capturer les voix de ce courant de pensée ainsi qu’une grande partie de la blogosphère centrée autour de deux grands succès , Zéro Hedge et Breitbart qui sortent toutes les affaires anti Clinton les unes après les autres, entretiennent toute une série de show télévisés apparaissant en boucle sur You tube et qui comptent des millions de visiteurs par jour.

Et  nous assistons à une véritable guerre à mort entre les deux systèmes,  qui continuera bien après que l’élection présidentielle ait eu lieu.Car comme les coûts sont immenses dans le premier système et que ce premier système est en pertes,  et très légers dans le deuxième avec une forte rentabilité , si Trump venait à l’emporter je n’ai pas le moindre doute que ce serait rapidement la débandade dans la presse bien pensante dont les recettes publicitaires s’écrouleraient puisque cette grande presse n’aurait pas réussi à faire élire la candidate des riches et des puissants, qui de ce fait la laisseraient tomber sans vergogne, puisque a l’évidence, elle ne servirait plus a rien. Ce que je dis avec beaucoup de tristesse est donc que la grande presse américaine est constituée aujourd’hui de valets ayant peur pour leur job et donc suivant les ordres qu’on leur donne.

Les journalistes  classiques en fait soutiennent Clinton parce qu’ils savent fort bien que si Trump était élu, alors ils se retrouveraient au chômage très rapidement, et que le chômage c’est acceptable pour le peuple mais pas pour eux.

Ce conflit a aussi bien entendu des racines sociologiques anciennes  qui se trouvent dans l’opposition entre les hommes des arbres (ancrés dans la réalité géographique) et les hommes des bateaux qui se veulent indépendants de toute appartenance à une nation.

C’est le même conflit que celui que nous avons eu en Grande-Bretagne pour le Brexit.

Et l’on peut sans doute se servir de ce qui s’est passé en Grande-Bretagne pour analyser ce qui risque de se passer pour l’élection Présidentielle aux USA.

 

Dans le fond que s’est-il passé en Grande-Bretagne ?

Des hommes comme Nigel Farage, Daniel Hannan  ou Jacob  Rees-Mogg ont réussi l’exploit de faire voter 2. 5 millions d’électeurs qui jusque là n’avaient JAMAIS voté.

Et c’est l’arrivée sur la scène politique de tous ces gens qui par définition n’avaient jamais été sondés qui a été à l’origine de l’immense surprise du Brexit.

Si l’on transporte ce scenario aux USA, cela voudrait dire qu’environ 10 millions de citoyens américains du type « gens des arbres » qui n’auraient jamais voté jusque là  se rendraient aux urnes pour voter, et je n’imagine pas une seconde que ce serait pour déposer un bulletin pour madame Clinton qui risque de plus de souffrir d’une certaine désaffection de l’électorat afro-américain.

 

La question est donc : monsieur Trump  va-t’il réussir à mobiliser les hommes des arbres ou pas ?

S’il y parvient, il sera Président.

Si ne vont voter que ceux qui votent d’habitude, il sera battu.

Réponse le 8 Novembre.

Nous aurons une idée assez rapidement dans la journée simplement en suivant  la participation électorale heure par heure.

Si elle est anormalement élevée, alors je parierai sur monsieur Trump.

Si elle est normale ou faible, madame Clinton sera élue.

Mais dans tous les cas de figure, cette campagne va laisser des traces tant la haine entre les deux groupes est devenue apparente.

 

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s'est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 " Des Lions menés par des ânes "(Editions Robert Laffont) où il dénonçait l'Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage "L'Etat est mort, vive l'état" Editions François Bourin 2009 prévoyait la chute de la Gréce et de l'Espagne. Il est le fondateur et président de Gavekal research (www.gavekal.com) et Gavekal securities.

Partager sur

43 Commentaires

  1. Bonjour, votre conclusion : en plein dans le mille. Bravo ! Même au-delà des espérances avec le congrès.

    Répondre
  2. L’homme est l’avenir de la femme.

    Répondre
  3. quelle affaire, quel est concrètement le programme de Trump pour que tout Washington tremble, n’est-il pas un probusiness comme les autres ? Pour l’étranger ne va-t-il pas soutenir les intérêts américains ? Franchement si Washington est devenu si peureux c’est qu’il y a bien des choses qui nous échappent. Amicalement

    Répondre
  4. À mon humble avis, les révélations de WikiLeaks vont aller crescendo jusqu’à l’élection américaine.
    Comme vous le signalez Mr Gaves, déjà des journaux influents commencent à lâcher Clinton. Certains vont même jusqu’où soutenir le troisième candidat.
    Ici en NZ, tous les jours, les journaux s’étonnent du manque de réaction par rapport aux révélations de WikiLeaks. Les jours vont être longs avant l’élection.

    Répondre
    • L’élection US 2016 démontre sans ambiguïté qu’il existe un « Système » – tout au moins à ceux qui en doutaient ou le niaient – qui noyaute le pouvoir US et le rôle essentiel des médias MSM y est enfin révélé au grand jour.

      L’élection US 2016 démontre aussi sans ambiguïté que les médias MSM en France jouent le même rôle qu’aux US. Rien ou quasiment rien sur les « Podesta-Clinton-Leaks-, qui devraient suffire à éliminer Killary de la course à la présidentielle alors que nombre d’articles sortent sur les « frasques »supposées ou réelles de Trump.

      Je ne sais pas si la propagande avait par le passé atteint un tel niveau pour une éléctions US mais cela annonce des jours sombres – et pas seulement aux US – dans la mesure ou un tel niveau de propagande est « digne » d’une dictature.

      Répondre
      • Tout a fait d’accord…
        On va voir si les réseaux sociaux qui touchent a peu près 50% de l’électorat, peuvent jouer un rôle de contre pouvoir. Surtout sur le contenu des emails de J. Podesta. 😀

        Répondre
  5. Je me permets à nouveau une digression et de parler de mon expérience personnelle et familiale en ce qui concerne les «gens des pirogues» et sur le fait de ne pas avoir de nation. J’espère ne pas vous offenser avec mon mono-maniaquisme (quel horrible mot).

    Il est vrai que nous allons tous au bout du monde: Tana/Casa/Amsterdam/Dakar/Shanghaï/Stockholm/Londres/Francfort/Munich/etc. J’ai même des cousins, je ne sais pas où ils sont. Et bien sûr, nous changeons de pied-à-terre (plus ou moins régulièrement). D’aucuns ont surnommé ma famille «les oiseaux migrateurs». Nous sommes ainsi faits. Ce n’est pas pour autant que nous n’avons pas de «nation»; ou, plus précisément, ce n’est pas pour ça que nous n’avons pas de racines. J’ai rencontré des gens qui parlent de la «métropole». Nous, nous disons «au pays»: «T’es passé récemment au pays?», etc. Cependant, il est vrai que, par «pays», nous n’entendons pas la France entière, mais juste les quelques kilomètres-carrés autour de notre village, de nos racines. Nous avons une «nation»: notre pays, nos racines.

    Il est vrai que ce pays n’est pas le lieu de notre naissance: nous naissons tous un peu n’importe où. Mais c’est le lieu où nous venons tous nous faire enterrer. Et quand nous sommes fatigués (ce qui arrive parfois), c’est là où nous allons nous ressourcer. C’est notre terre. Nos racines. Notre pays. Et nous l’aimons. Et aucun membre de ma famille ne revendique une appartenance à une quelque autre terre. Ça ne nous a jamais traversé l’esprit – ça n’a pas de sens. «Chez nous» est ce que nous appelons le «pays». Notre terre sera toujours notre terre, notre pays sera toujours notre pays, nos racines seront toujours nos racines – c’est immuable et cela ne changera jamais.

    Toutefois, je vous concède que le sentiment français est quasi-inexistant chez nous. Après, il est bien possible que je ne comprenne pas ce que vous entendez par «nation». Si vous me citez Renan, alors je vous répondrais que nous avons été conquis et intégré au royaume de France dans le sang, contre notre gré; mon pays est très favorable à une indépendance de Sodome et de Gomorrhe (id est Paris et Bruxelles), puisque il est patent que nous ne regardons pas dans la même direction, et que l’histoire commune est quasi-inexistante. Et ça n’empêche pas chacun de vivre sa vie et de coexister pacifiquement – il n’y a aucune raison de ne pas coopérer; bien au contraire. Je ne vois pas le problème avec l’indépendance. Et cette volonté d’indépendante me semble au contraire le témoin d’une identité affirmée (et non d’un gloubi-boulga crédo commun minimum mou cosmopolite). Au contraire, on pourrait maintenant ressortir les arguments en faveur du pluralisme, et que, épistémologiquement, c’est le pluralisme, la diversité, la différence, qui permet de faire émerger la vérité – mais ceci est une autre discussion.

    Voilà. Je parle de mon cas particulier. Peut-être certains gens des pirogues sont cosmopolites ou a-nationaux – ce n’est clairement pas notre cas – notre devise pourrait être: «Laissez-nous tranquille, nous savons torcher notre popotin de nous-même.» (alors que Sodome et Gomorrhe sont plutôt une «pain in the a**»). Je ne peux vous dire si, au sein des gens des bateaux, nous sommes la règle ou l’exception. Peut-être sommes-nous une classe intermédiaire? Des gens des bateaux enracinés?

    Merci.

    Je vous souhaite à tous une magnifique journée.

    Répondre
    • Bonjour,
      Je viens de lire un article dans Le Monde (http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/10/19/de-thomas-more-a-michel-foucault-la-longue-histoire-du-revenu-universel_5016520_823448.html). Il cite MILTON FRIEDMAN.
      Je suis très étonné. Cet auteur (dans son concept de la « negative income tax » est présenté comme partisan d’un revenu universel. Cela signifie probablement une forte hausse de la contribution de ceux qui vont alimenter les finances publiques. Or cet auteur se prononce pour des prélèvements modérés et une intervention modérée de l’État.
      Cela me paraît contradictoire. Or, une partie croissante des médias revient régulièrement à la charge sur ces questions.
      Pourriez-vous nous éclairer sur cette question à l’occasion d’un prochain billet (et la position réelle de Friedman) ou m’indiquer le lien si cela a déjà été fait.
      Merci. Je vous souhaite une très bonne journée

      Répondre
      • Oui , j ai demandé un nombre incalculable de fois à ceux qui affirment que milton friedman aurait été pour un revenu universel de me citer les sources . J attends .

        Répondre
  6. Je vous trouve un peu naïf 🙂
    Pourquoi voulez-vous que les journalistes se mouillent pour Trump alors que ce gars là n’a aucune intention d’être président.
    On comprend enfin aujourd’hui pourquoi il s’est présenté :
    monter une chaîne de TV sur le créneau Fox news low level.
    Charles, passez plus souvent sur BFM !

    Répondre
      • Ce n’est pas la première fois qu’il relaie ce genre d’inepties. Sur le Brexit il est mauvais aussi, toute la question étant de savoir s’il verse sciemment de l’eau au moulin du politiquement correct pour la pérennité de son petit business qui a besoin de sa notoriété ou s’il le croit vraiment. J’ai cessé de l’écouter depuis quelques temps et au fond je ne m’en porte pas plus mal.

        Pour mieux connaître Trump je m’étais enfilé il y a quelques mois une vidéo de plus d’une demie heure récapitulant ses prises de positions télévisées depuis le début des années 80. Il est clair que Trump est une girouette et que depuis le début des années 90 tous les présidents sont nuls à l’entendre mais parfois il est très juste.

        Ecoutez son discours de cette semaine en Floride, il dit clairement qu’après avoir gagné autant de pognon et à 70 ans le moment était largement venu pour lui de s’occuper de politique, son fils vient tout juste de reconnaître que pour ses affaires, cet engagement politique n’était pas une chance bien au contraire. De plus Trump ajoute qu’il vient du sérail, de « l’establishment » qu’il le connaît bien et qu’on lui fait payer le fait de révéler ses « errements » actuels qui consistent à mentir pour qu’une poignée s’enrichissent sur le dos du plus grand nombre rendant la démocratie inopérante.

        Il est très sincère dans son engagement mais la sincérité en politique n’est pas une vertu, des dictateurs célèbres l’étaient eux aussi. La sincérité n’est pas ce qui qualifie Mrs Clinton pas plus que son odieux mari. Si Clinton passe, nous verrons ce que les tartufe qui l’ont soutenu diront pour expliquer ses échecs. L’Amérique est à la veille d’une récession, bafouée diplomatiquement, la situation de la France à l’arrivée de notre guignol actuel semblait presque plus enviable.

        Je résumais ainsi, avec Clinton élue, on sait vers quels types de catastrophes nous allons, ne nous saurons jamais ce que nous avons perdu avec Trump… voir aussi la courte interview de Marc Faber sur CNN « he will destroy your economy she would destroy the whole world » ou à peu près)

        Répondre
    • et donc trump aurait fait toussa pour faire du benef avec une chaine de tele? admettons.donc le parti des republicains a laisse passe une chance d’aller au pouvoir apres 8 ans de pouvoir democrate juste pour permettre a un homme d’affaires de gagner disons 1 milliard? pendant toute la primaire,les responsables du parti des republicains n’ont pas su percer les intentions de trump et l’ont laisser faire?

      Répondre
  7. Avec les machines de vote électronique les électeurs n’ont aucun moyen de vérifier le dépouillement des votes ou même le bon enregistrement des votes. La démocratie n’existe donc plus aux USA puisque les électeurs croient que la démocratie est un produit de consommation alors que c’est une guerre..

    Donc Clinton est en train de truquer les votes avec l’appui de l’armée et des fabricants de machines de vote (comme le fit Diebold pour Bush) et la Russie va elle aussi chercher à truquer les votes pour Trump..

    Clinton fait même voter les morts :

    http://www.lopinion.fr/edition/international/etats-unis-donald-trump-hurle-complot-denonce-election-truquee-112236?utm_source=facebook&utm_medium=social&utm_content=divers&utm_campaign=share

    Les socialistes ont créé le féminisme, l’antiracisme, l’immigrationisme et le collectivisme pour prendre le pouvoir et cela fonctionne, mais ce qu’il n’avaient pas prévus, c’est cela allait créer une guerre civile.

    Il ne s’agit pas d’une élection, mais d’une sécession et nous entrons dans l’inconnu.

    Répondre
  8. On sent effectivement naître une réelle haine entre la droite et la gauche, entre ceux qui aiment à préserver la liberté et le droit à user du fruit de leur travail et ceux qui qui souhaitent une société égalitariste, sous tutelle constante de l’Etat donc soumise à tous les contrôles imaginables, tarée d’une caste de fonctionnaires serviles. Moi même je me surprends de plus en plus souvent à éprouver une sourde colère à l’encontre de tous ceux qui plaident pour d’avantage de prélèvements fiscaux, pour d’avantage de dépenses étatiques. Je pense qu’il y a des questions qui vont bientôt se poser et des réponses que tout le monde ne va pas digérer de la même manière car à gauche aussi on sent que les gens détestent de plus en plus ceux ou celles qui cherchent à se débrouiller seuls quitte à s’affranchir des normes arbitrairement qualifiées d’éthiques ou morales.

    Répondre
  9. Excellente analyse… Merci M Gave.
    J’ai lu l’article de KIMBERLEY A. STRASSEL dans le WSJ hier, un bon moment de journalisme, rare, mais honnête pour une fois..

    http://www.wsj.com/articles/the-press-buries-hillary-clintons-sins-1476401308

    On trouve des super articles sur Breitbart aussi:
    http://www.breitbart.com/tag/john-podesta/ vous ne trouverez pas 1% de ces infos en France 😀

    Si on veut trouver plus de détails sur les emails de J. Podesta il faut trouver les bons blogs et sites a partir de Twitter ou sur les sites Youtube, ..ou l’élection va en partie se gagner.
    Il faut fermer CNN, … éviter le NYT, le WP.. La ouverture de la presse en France est une rigolade 😀 😀 alors qu’il s’agit de l’élection la plus excitante depuis Reagan. Leurs analyses ne valent même pas 1/20. 😀
    Et dans Le Figaro impossible de faire passer une réaction avec des éléments d’information sur les casseroles d’Hillary et les emails de Podesta. Censure.

    En juillet, compte tenu du portrait peu élogieux de Trump dans tous les organes d’information y compris nos paillassons de propagande ici au Canada, je me suis dit que si tous ces média tentaient unanimement de l’écraser, contre 13 millions d’électeurs au primaires qui l’ont envoyé a l’élection, il fallait remonter a la source… Et j’ai commence a suivre ses meetings sur Youtube. Et ce que j’y ai découvert est finalement très intéressant. Je vous encourage à faire de même. Les liens ci-dessous.

    Dans cette élection, les électeurs républicains traditionnels ont détruit le GOP, car ils n’ont plus confiance dans leurs élus hâbleurs. Sauf accident grave je pense que la destruction du parti démocrate arrive avec la défaite de Clinton… je vois venir un énorme Brexit. Et un raz-de-marée rouge le 8 novembre.

    Je partage les elements de votre conclusion: la participation est l’élément clé, et un « monster vote » est en preparation, les meetings Trump sont pleins a craquer, 7000 a 21000 personnes suivant les villes et états, il tourne à 2 à 3 meetings par… jour maintenant. Même son VP Pence fait mieux que la candidate Clinton qui n’intéresse quasiment personne avec les siens, fort peu nombreux depuis le mois d’août. En fait Clinton depuis le 11 septembre a quasiment disparue, un poignée de meetings, de levées de fonds, elle ne fait même plus campagne. Elle se repose jusqu’au 19. Et puis repos jusqu’au 8 novembre.

    Les meetings de Trump sur Youtube. Les événements devant des foules enthousiastes y sont diffusés en direct.

    https://www.youtube.com/channel/UCHqC-yWZ1kri4YzwRSt6RGQ

    Chaine alternative:
    https://www.youtube.com/channel/UCzsV1Z3HsBOPYPtkw0Uw0Ug/videos

    DrStefool au Canada

    Répondre
  10. bonjour M GAVE j’ai reçu un exemplaire de votre dernier livre et je m’en suis délecté…

    avez vous envoyé aux différents candidats la liste des réformes faciles a mettre en oeuvre et qui ne couteraient rien?( celle que vous exposez a la fin de votre livre ). Si oui avez vous eu un retour?

    Répondre
    • Mr Poisson partage nos idées (de ce qu’il nous a dit….); Nous avons eu de bons retour de Mariton également et de Fillon. C’est tout….

      Répondre
      • Ce qui est curieux, dans la mesure où JF Poisson ne se déclare absolument pas comme un libéral sur le plan économique… Pourriez-vous m’apporter un éclairage car c’est un candidat qu’à titre personnel j’apprécie beaucoup.

        Répondre
        • oh, je dis seulement qu’il nous a contacté en nous disant qu’il était d’accord sur nos idées. Après, nous préférons demeurer en dehors de l’empoignade de ces primaires. Le ridicule ne tue peut être pas mais pourquoi prendre des risques inutiles 🙂

        • Votre position est compréhensible. Cela étant, après-tout et sur les seules déclarations à l’occasion du débat de jeudi dernier, il a été le plus libéral sur les questions relatives à la laïcité. Peut-être un commencement de preuve…

  11. 120 000 vues en 2 jours sur une chaîne YT dédiée à la liberté créée cette année en mars… Plutôt pas mal. Je fais comme vous et comme Farage cette élection comme une continuité du Brexit.

    https://youtu.be/rdFw3p0O8Ds

    Répondre
  12. Tout sera bon pour dans les 20 prochains jours pour eliminer la menace Trump. Clinton ayant fait allegeance aux « va t en guerre » russophobes et sinophobes du Pentagone et mange a tous les rateliers de tous les autres lobbies possibles et imaginables pour enfin avoir le job qu elle attend depuis plus de 50 ans. Une catastrophe pour l Humanite et les USA au regard de sa « vision » et sa « gestion » de la politique…

    Répondre
    • J’ai confiance dans le « basket of deplorable » …
      La gauche aux USA hait et meprise le peuple..comme en France. si vous voyez comment les membres du comite de campagne Clinton designent: les noirs, les latinos, les arabes, … les jeunes electeurs de Sanders,
      Si vous voyez le double langage, l’agenda progressiste, l’agenda anti-Catholique et anti-Evangeliste.
      La colère est en train de monter a mesure que l’information se diffuse dans la population. Qui decouvre aussi que Clinton a triche das la primaire, en recevant les questions avant le debat avec Sanders des mains de CNN.
      J’ai confiance dans les « deplorables ».. ils sont peu éduqués mais ils sentent pertinemment qu’il y a quelquechose de pourri a Washington et ils n’aiment pas ça. Il vont massivement se mobiliser et sauver les libertés dans ce pays.

      Répondre
  13. Soyez certains que si Trump l’emporte on sortira une affaire de piratage des urnes en accusant les russes (le terrain est déjà médiatiquement bien préparé).
    Histoire de « bien » recompter » et être sûr que Mme Clinton l’emporte.

    Répondre
    • Il faudra d’abord geler tous les comptes en banques des journalistes Trumpien 🙂

      Répondre
      • Ceux de RT au Royaume Uni viennent de l’être.
        Ça commence !

        Répondre
        • Excellent. Les comptes en banque des agences d’espionnage de puissances ennemies installées chez vous, ça se bloque.

          Enfin, les Occidentaux s’en font greffer une paire, et rendent à Poutine la monnaie de sa pièce. Je peux vous dire qu’un site web du gouvernement français installé à Moscou, qui ferait le dixième de ce que fait RT en France, ne tiendrait pas trois jours. Quant à leurs dirigeants, ils seraient non seulement traduits en justice, mais malmenés physiquement par des inconnus au préalable.

          Sputnik et RT devraient être interdits en France, et les « élus de la nation » qui leur donnent des interviews devraient être jugés pour haute trahison.

          Si la France était un pays souverain, et si les Français en avaient un tant soit peu dans le pantalon. Je parle là, évidemment, des soi-disant patriotes du Front national, des Républicains et d’ailleurs, qui s’empressent de trahir leur pays auprès de Poutine, comme ils l’ont trahi auparavant auprès d’Hitler, puis de Staline. La trahison, une passion française.

  14. Moi qui vis en Suisse, je peux vous dire que je n’ai encore jamais lu un article qui parle en bien de M. Trump ou en mal de Mme Clinton. La presse suisse est donc aussi impartiale qu’en France.

    Ces articles de presse nous disent clairement que d’un côté nous avons Monsieur Trump qui est l’incarnation du mal et de l’autre nous avons Madame Clinton qui est blanche comme neige. Je trouve cela très navrant que le débat ne se consacre qu’aux défauts de l’autre et que finalement ce sera le moins mauvais des deux candidats qui gagnera et pas le meilleur.

    Quelles seront les prochaines révélations sur le passé de M. Trump que la presse va tout à coup découvrir ? Affaire à suivre. 🙂

    Répondre
    • sans parler de RTS !! qui fait clairement campagne pour Mme Clinton

      Répondre
  15. « C’est le même conflit que celui que nous avons eu en Grande-Bretagne pour le Brexit. »

    oui mais surtout le même qu’a mené poutine récupérant la Russie en lambeaux (ma thèse est que la russie ceteris paribus a gagné la guerre froide car s’est un peu reformée en premier, les us s’étant « reformés » par la bulle, l’economie « platform »)

    ce n’est pas la fin d’une ère clinton mais la fin de 10/20ans mini de bipartisme de copains.
    C’est la structure de la cicrulation de l’information qui fait la politique (cf votre article sur le déterminisme de la structure politique)

    D’aucuns disent que le GOP est mort mais le parti démocrate sera en peine de remporter la moindre chambre à cause de la stratégie terre brulée de Clinton (même problématique pour hollande qui a sacrifié le PS avec ses députes qui sont tous au chomage virtuel avec siege social solferino bientot en vente, le monde liberation bientôt revendus à breitbart?)

    Tout est pipeau: vous le constaterez en regardant la presse francaise: il n’y a RIEN depuis 5jours. mon indicateur favori.

    Alors que dans podesta il y a TOUT
    ce n’est pas fini: un feu d’artifice arrive.

    =>crise institutionnel (selon ma thèse similaire à Poutine/elstine)

    ps: Breitbart veut s’installer en francais… si intéret lol
    pps: j’ai été au courant avant stone pour wikileaks même peut etre avant assange (tout est sur backup de 4chan twitter…)=> nous vivons dans un monde libre: les clinton-moscovici sont impotents.
    ppps: cette election est encore plus importante pour un francais ou un allemand ou un grec ou un syrien que pour un americain

    Répondre
  16. Bonjour Charles,
    A mon humble avis,la haine entre les deux groupes est bien antérieure à cette campagne et remonte à l’élection d’Obama.

    Répondre
    • obama (même bush) sont au fond de bons bougres, se sont fait avoir/manipulés, laissés aller constamment.
      Clinton inc, un système, a dépassé les bornes donc plus aucun limite, sauf le mur

      Répondre
  17. La partialité de la presse française est elle aussi un modèle du genre !

    Comme elle n’a aucune influence outre-Atlantique, on pourrait penser que ce n’est pas grave.
    Disons simplement qu’à ce niveau de matraquage, il devient compliqué d’avoir des discussions « rationnelles » sur ce que se passe aux Etats-Unis.

    Et on pourrait dire la même chose à propos de Poutine, du Brexit…

    Tout ce petit monde se prépare des réveils difficiles.

    Répondre
    • parce que cette election est une bombe pour la politique francaise (trump=>hollande&merkel sont seuls au monde dans l’hemisphere nord en salafisme en bankism…)

      Répondre
    • ai parié brexit, aussi après analyse de soros.
      soros était sh Dbank pour le brexit.
      qui est l’allié de Clinton inc sinon merkel hollande?

      pour savoir ce que pensent les marchés sur elec: je préfère dBank au cours du peso (lol!)

      sinon dbank france s’appelle soc gen…

      Répondre
      • ça y est; il faut nous le rebooter :-)))

        Répondre
      • Vous écrivez de quel hôpital?

        Répondre
        • Je plussoie

  18. Il est clair qu’un homme politique passe sa vie a surveiller son image et a assurer ses arrieres (sans mauvais jeu de mots). Trump n’est pas un politique de formation, nul doute qu’il est extrememnt facile de ressortir ce genre d’affaires sur son compte. C’est sans doute ce qui le perdra!

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *