FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Après la sortie de mon premier livre “ Des Lions menés par des Ânes” j’avais été invité à un débat sur le plateau de LCI. Étaient présents, Pascal Salin, pour qui j’ai le plus profond respect, votre serviteur et l’un des 10 hommes politiques qui aujourd’hui sollicite les suffrages de la droite lors des primaires.

 

A un moment, cet éminent personnage, quelque peu agacé par les conseils que Pascal Salin et moi lui prodiguions, nous dit « Mais laissez-nous faire ! Contentez vous de rester dans la théorie, pendant que nous, nous gérons la France ».

 

En clair, il utilisait l’argument d’autorité, le seul inacceptable dans un débat d’après Saint Thomas d’Aquin.

Je vis rouge et je lui fis savoir en termes très précis que j’avais créé plusieurs entreprises dans quatre ou cinq pays, que j’avais géré des portefeuilles totalisant plus de 10 milliards de dollars, employant des dizaines de gens et que mes services étaient retenus par toutes les plus grandes sociétés financières du monde ou presque tandis que lui n’était qu’un petit jean-foutre qui vivait sans travailler en tondant les électeurs et avec les résultats désastreux que chacun pouvait constater.

 

Bref, j’ai attrapé une grosse colère, ce que j’essaie toujours d’éviter (sans grand succès) quand je suis sur un plateau de télévision ou sur une antenne de radio.

Je me suis rendu compte ce jour là pour la première fois que je ne m’énervais presque jamais contre les gens de gauche tandis que la suffisance des gens de droite m’insupportait très vite. Quand j’essaie de leur expliquer quelque chose, j’ai toujours l’impression qu’ils me prennent pour un idiot, ce qui finit par me faire grimper aux rideaux.

L’homme politique de gauche est souvent (mais pas toujours) bouché, mais rarement condescendant et je ne peux donc pas lui en vouloir.

L’homme politique de droite est tout aussi bouché mais croit qu’il sait alors qu’il ne sait rien. Et le pire est qu’il ne veut pas apprendre puisqu’il est persuadé qu’il SAIT ayant toujours été le premier à l’école (J’ai une fâcheuse tendance à me méfier des bons élèves, sauf quand ce sont mes enfants ou mes petits enfants. Allez comprendre !).

Bref, nous nous quittâmes dans un grand froid et mon livre se vendit fort bien…

 

Pourquoi je raconte cette vieille histoire doit se demander le lecteur ?

 

Parce que nous rentrons à nouveau dans une période électorale et que nous allons donc avoir droit à des tirades sans fin sur la façon dont les uns et les autres vont lutter contre le chômage, le déclin tragique de l’école en France ou l’immigration.

Le lait de la tendresse humaine va couler à flots, les discours vont être entrecoupés de gémissements accompagnant les statistiques de l’emploi ou de la criminalité, de fiers mentons Mussoliniens vont se redresser après les prochains attentats, mais dans le fond, je crois que beaucoup suivent l’exemple du regrettable Président Mitterrand, cynique entre tous les cyniques. Ils constatent avec satisfaction que cela va plutôt bien pour eux, comme l’a si bien montré le dernier livre d’entretiens avec des journalistes de notre Président normal.

Et pour ce qui est de la criminalité, de l’immigration, ou du chômage, honnêtement, ils s’en foutent, tant ils vivent dans de beaux quartiers protégés par des nuées de flics qu’ils ne payent pas et qui du coup ne sont pas disponibles ailleurs.

 

Comme le dit monsieur Hollande « Moi, j’ai réussi ma vie », ce qui est proprement stupéfiant de bêtise.

Quelle est la probabilité de voir se glisser un outsider dans les luttes pour le pouvoir qui s’annoncent ?

La réponse est zéro puisque notre bien aimée classe dirigeante a bâti un système électoral qui leur garantit une jouissance monopolistique du pouvoir.

Je fais donc part de la quasi certitude que j’ai que le futur élu traîne dans nos palais nationaux ou sur nos tréteaux électoraux depuis des décennies tant il me semble exclu qu’un nouveau venu « à la Trump » fasse irruption dans notre paysage politique.  

 

Il faut s’y faire, nous n’aurons pas de Trump en France et nous aurons donc à choisir entre des candidats qui, après trente ou quarante ans de luttes politiques ininterrompues essaient à chaque fois d’apparaître comme des perdreaux de l’année.  Ou au contraire. On en voit un qui est tellement vieux qu’il ne pourra pas se représenter en cas d’élections et c’est pour ça qu’il faudrait voter pour lui. Voter pour un vieillard qui a maintes fois démontré son incompétence au prétexte qu’il ne fera des dégâts que pendant cinq ans, voila qui est absolument grisant.

 

Comme les Français détestent la concurrence s’il y a un endroit ou ils en payent le prix, c’est bien en politique comme chacun peut le voir aujourd’hui.

A ce point du raisonnement il faut donc que le lecteur comprenne bien que s’il veut changer de voiture (politique), il n’y en aura que d’occasions et que son choix ne sera pas très large car il ne risque de trouver que cinq modèles sur le parking des élections. Si le système politique français était vraiment concurrentiel, nous aurions un choix beaucoup plus large mais la triste réalité est qu’il va nous falloir choisir entre cinq guimbardes soit d’occasion soit dont on n’est pas sure qu’elles pourront rouler.

 

Voici donc une petite typologie de l’offre politique qui nous attend.

 

Premier tacot : La voiture a une belle carrosserie mais pas de moteur. On s’assoit au volant et on fait « vroom vroom ». L’homme qui cherche à vous vendre cette voiture veut simplement se faire réélire, tout en sachant qu’il sera parfaitement inutile. Nous sommes donc en face d’un cas assez courant de parasitisme social. Le pauvre (?) élu veut simplement conserver ou améliorer sa « rente » et pour cela débite d’une voie sucrée des banalités. A exclure absolument. On a déjà essayé ce type de voiture qui n’est bonne qu’à faire du surplace.

 

Deuxième épave : La voiture dont la direction va lâcher à la première embardée, tout le monde finissant dans le décor, sauf le vendeur qui a sauté avant. Notre homme sait parfaitement ce qui devrait être fait pour réparer la voiture, mais n’a strictement aucune envie de le faire tant cela risquerait de lui « coûter cher ». Et donc il remplace les réparations par un fracas ininterrompu de paroles pour enfumer les acheteurs. Nous avons donc affaire à un escroc quelque peu corrompu et qui n’a même pas l’excuse de l’ignorance, car il sait ce qu’il devrait faire mais ne le fait pas. De ces hommes là, il faut s’attendre à toutes les trahisons. A exclure aussi donc, car nous avons déjà fait de la route avec lui, et nous nous sommes retrouvés dans le fossé.

 

Troisième carcasse : De loin la plus vieille bagnole, toujours très demandée et qui cependant n’a jamais réussi à rouler sans exterminer tout le monde autour d’elle. Elle a tué en fait plus de gens que la seconde guerre mondiale, mais curieusement elle a toujours de nombreux partisans. Ce vendeur là n’a aucune idée de la façon dont une voiture marche dans la pratique, mais a une explication théorique pour expliquer tous les accidents du passé, l’exploitation de l’homme par l’homme et deux solutions pour traiter tous nos problèmes, taxer les riches et empêcher les produits étrangers de rentrer chez nous. Dans ce cas, nous sommes à l’évidence en face d’un chauffard récidiviste et criminel qui n’aurait jamais dû être sur la route si l’éducation nationale avait fait son devoir mais c’est de loin le plus dangereux. A éviter soigneusement.

 

Quatrième engin : Je l’appelle engin parce que je ne suis pas tout à fait sur qu’il s’agisse d’une voiture. Il s’agit plutôt d’un objet non identifié, ressemblant plus à un char a bœuf qu’à une voiture, dont l’aérodynamisme apparaît douteux mais dont le vendeur nous assure que si on le mettait sur la route, il ferait des merveilles. Pour l’instant, l’électorat n’a jamais pris le risque de monter dans l’engin. Sympathique, mais parait ignorer les lois de la thermodynamique. Sa voiture mériterait plutôt d’être au concours Lépine que sur le parking. On aurait envie de l’aider mais notre vendeur a des idées très arrêtées sur sa voiture qui marche non pas avec de l’essence mais avec de l’eau et donc j’ai des doutes sur la fiabilité. En plus, certaines pièces détachées proviennent des usines qui fabriquent la carcasse précédente, ce qui m’inquiète passablement.

 

Cinquième guimbarde : La voiture a beaucoup roulé, a souffert d’un grave accident dans un passé récent, est passée au marbre et donc n’inspire que peu de confiance. Mais le vendeur ne nous cache rien des défauts de sa bagnole. Il semble avoir compris ce qu’il fallait faire théoriquement et pratiquement, il a compris aussi qu’il avait manqué de courage dans ses fonctions précédentes où il avait choisi de ne pas prendre de risques pour ne pas briser sa carrière et a le courage de le dire, ce qui peut être une merveilleuse astuce pour nous faire monter à bord, ou peut être pas.  Celui là m’intrigue parce que je me dis que même si l’on ne change pas les taches d’un léopard, à tout péché miséricorde, à condition de demander pardon bien sur. Et donc, dans l’ensemble, je ne vois pas très bien pour qui d’autre je pourrais voter.

 

A ce point du raisonnement le lecteur va me demander : mais qu’est que chacun d’entre eux aurait dû comprendre ?

Et la réponse est ici toute simple.

 

Voici ce que les Français attendent à mon avis.

Le prochain élu ne doit pas parler de PIB, de taux de croissance, de chômage dont la courbe devrait s’inverser d’un moment à l’autre car il aura compris que les Français ne veulent plus entendre parler d’économie, ni de chiffres, ni de promesses qu’il ne tiendra pas parce qu’il ne peut pas les tenir.

Il doit leur promettre littéralement du sang, de la sueur et des larmes, comme Churchill aux Anglais en Juin 1940.

Il doit leur dire aussi qu’il va gouverner avec eux et donc faire appel au referendum fréquemment, mais que comme c’est en eux et en seuls que réside la Souveraineté, le premier de ces referendums sera lancé pour leur donner à eux le droit d’initiative pour proposer des referendums.

 

Cet homme aura donc compris que les français veulent entendre parler de la France.

 

Et voila tout.03z-1

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s'est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 " Des Lions menés par des ânes "(Editions Robert Laffont) où il dénonçait l'Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage "L'Etat est mort, vive l'état" Editions François Bourin 2009 prévoyait la chute de la Gréce et de l'Espagne. Il est le fondateur et président de Gavekal research (www.gavekal.com) et Gavekal securities.

Partager sur

101 Commentaires

  1. Peut on avoir un lien sur cette histoire avec Mr Salin sur LCI c’est avec plaisir que je visionnerai cette vidéo ou vous sermonez un politique

    Répondre
    • PERSONNE ne l’ a . Désolé

      Répondre
  2. 1/ BLM
    2/ NS
    3/ AJ
    4/ MLP
    5/ FF

    Pour moi ce sera Fillon parce que (et c’est bien dit) AJ & NS sont trop abîmés par leurs échecs et leurs renoncements graves à toute conviction ou par corruption, voire les deux les concernant.

    BLM pas de moteur : il est incapable de prendre un risque et d’analyser comment il aurait pu ringardiser les autres.

    MLP sortie de route directe… D’où le fait d’ailleurs que toutes comparaisons avec Trump s’arrêtent très vite, elle est née avec une cuillère d’argent dans le bec comme lui, elle a préféré devenir millionnaire en ne faisant rien, ou plutôt, un un insultant un système qui au fond l’a bien nourrie…

    La semaine dernière chez Doze, Markus Kerber déplorait qu’il n’y ait pas l’émergence d’un je cite « populiste libéral » qui ferait assurément un carton. Bin oui, le terreau français est éminemment plus fertile à un Nigel Farage ici qu’outre manche. Sur le papier, ici la démocratie on aime bien la fouler du pied et réécrire régulièrement ses articles constitutifs…

    Excellent Charles Gaves en cette année charnière 2016 en passant!

    Répondre
    • Et le candidat est une candidate!!! nous avons un vainqueur

      Cela dit, on me dit que le smilblick en 4 pourrait aussi être Poisson, après cela dépend si on veut ou non le mettre dans le biberon des bébés.

      Répondre
      • Sur le 4 j’ai hésité en effet, ceci dit avec ses récents propos M. Poisson a la tête du type capable de rallier MLP sans la moindre gêne si celle-ci affronte au second tour un candidat de gauche.

        Je n’ai pas détecté la moindre description laissant penser à NKM? Candidate? Elle a au fond le programme le plus libéral ce qui constitue une énorme surprise compte tenu du nombre déjà important de méfaits commis au cours de sa jeune carrière d’apparatchik de droite…

        Répondre
        • Elle peut écrire ce qu’elle veut (sous la plume de d’aucun), personne n’y croit.
          Aucune misogynie de la part de CG qui adorait Thatcher à en perdre ses mots mais honnêtement, NKM est en total opération marketing et tout cela va se rallier à Macron à la premiére opération venue.

          Elle est lancée par les m^mes intérêts pour ratisser à droite ce que Macron va conforter à gauche.

          ça me fait rire tous ces gens qui disent « mais trump n’a aucune expérience politique » parce que moi, cela a plutôt tendance a me rassurer face justement à des apparechiks qui comme NKM n’ont que cela , une expérience politique. C’est un peu comme un permis de tuer, un permis de demagogie publique pour tous les 5 ans, récolter ce qu’il faut ou il faut.

          Je n’écoute plus les mots maintenant, je regarde les actes et le potentiel track back record. Nkm était dans le debzt public quand Hollande a par exemple retiré tous les avantages que Novelli avait placé pour les auto entrepreneurs, elle était ou? elle faisait quoi?

  3. Bonjour,

    Charles Gave évoque quelque fois «L’Europe de 1250». Mes connaissances relative à cette dernière se résumant à Giotto, Dante et Florence, auriez-vous un ouvrage à conseiller sur le sujet?

    Merci.

    Répondre
    • Oui, En particulier

      https://www.amazon.fr/Quest-ce-que-lOccident-Philippe-Nemo/dp/2130608949/ref=dp_ob_title_bk

      Philippe Nemo qu’est ce que l’occident

      « résumé: La notion d’Occident est présente en filigrane dans tous les grands problèmes géopolitiques d’aujourd’hui, mais reste une notion assez floue. S’appuyant sur l’histoire, l’auteur tente de la définir plus précisément. C’est, selon lui, une construction structurée en cinq moments clés : l’invention de la cité et de la science par les Grecs, celle du droit privé et de l’humanisme par Rome, la prophétie éthique et eschatologique de la Bible, la révolution papale des XIe-XIIIe siècle, et enfin ce qu’il est convenu d’appeler les grandes révolutions démocratiques modernes. D’où les traits universels présentés par la civilisation occidentale, qui ne doit pas se fondre dans un multiculturalisme, tel celui qui est souvent proposé de nos jours.

      Répondre
      • Merci.

        J’ai déjà lu cet excellent ouvrage (toutes les œuvres de Philippe Nemo sont excellentes).

        Pour autant que je m’en souvienne, cette œuvre ne décrit pas l’Europe de 1250 – elle décrit ce qui sous-tend la civilisation occidentale (Athènes et la science, la pensée critique; Rome et le droit; Jérusalem et la morale judéo-chrétienne). Monsieur Nemo évoque le XI-XIIIe siècle relativement à la révolution papale, qui est le passage de la doctrine augustinienne à la doctrine thomiste.

        Dans ses interventions, Monsieur Gave parla de la «merveille de civilisation qu’était l’Europe de 1250», de «ligue hanséatique», de la «Sicile occupée par le Saint Empire Germanique», etc., toutes ces choses que, malheureusement, je ne connais point – Monsieur Gave a éveillé ma curiosité.

        Bien à vous.

        Répondre
        • Je vais lui demander donc de ce pas toutefois je crains que  » la faute  » n’ en soit à son éducation jésuite de la providence d’ Amiens . ( d avant mai 68)

          Je demande

        • la Providence, ses macarons, ses cours de théâtre post mai 68…

        • La Providence, ses anciens élèves : Macron, ses anciens profs : Brigitte…

          J’avoue qu’ils me sont sympathique aussi pour cela.
          Je pense que la Providence est l’école du pragmatisme.

  4. C’est vraiment très drôle. Article formidable.

    J’avoue cependant ne pas comprendre en quoi les hommes de gauche seraient moins condescendants que ceux du camp d’en face. Ce n’est vraiment pas mon expérience. En tous cas, j’aurais bien aimé assister à ce pétage de plombs.

    Concernant le marché de la voiture d’occasion, je vais tenter d’identifier les modèles. Belle automobile en tête d’article, en tous cas.

    P.S. qui n’a rien à voir : le trollage pro-Asselineau est vraiment très spécial. Voilà des gens qui doivent être tout de suite cinquante fois moins nombreux que les libéraux français (autant dire qu’ils doivent tenir leurs réunions dans une 2 CV, faute de cabines téléphoniques qui n’existent plus), et ils s’imaginent que la meilleure méthode pour les tenir, mettons, dans un kebab avec service dans la rue, c’est de s’accrocher comme des morpions à tous les blogs en vitupérant : mais, euh, pourquoi vous ne parlez pas d’Asselineau, c’est un complot.

    Remarquons que la méthode s’apparente pas mal à celle des trolls professionnels du Kremlin (insulter les gens dont on prétend se faire des amis) — et comme par hasard, Asselineau (que je soupçonne de rédiger lui-même pas mal de ces « commentaires », sinon la totalité) appartient à la galaxie bien fournie des agents d’influence du régime poutiniste en France.

    Répondre
    • Bonsoir Robert,

      Je crois que la différence pour Charles est qu’il s’attend à être énervé par les gens de gauche, un peu comme nous quand nous allons à la mairie pour refaire des papiers. On s’attend à ne pas avoir le bon formulaire cerfs BC 38/578/890 rempli dans le bon sens et pas le bon exemplaire de la taxe d’habitation de 1978. De sorte que si d’aventure on sort avec ses papiers le jour dit, on est surpris en bien (comme disent nos amis Suisse).

      Cg est pareil, il s’attend à s’énerver contre les gens de gauche et pas contre les gens de Droite. De sorte que quand il se trouve devant un Copé condescendent en un mot ou en deux, il se prend lui même par surprise.

      La vérité, que je lui rabâche avant chaque plateau est « attend toi à tomber sur des abrutis, » et « retiens tes chevaux, ben hur » Vous noterez qu’en termes de fournitures à hauteur, les dernier plateaux de nicolas Doze ont été très très à la hauteur.

      C’est formidable la thérapie cognitive que Nicolas Doze ou encore Frederic Taddei nous permet de travailler avec Charles Gave. Que de chemins accompli pour se retenir de distribuer de pleins panier de baffes.

      PS de votre PS; oui, je suis confondue. Je tolerais un peu d’Asselineau par touche pointilliste mais il faut raison garder comme aurait dit notre cher ami Balladur.

      Venir m’expliquer ici 1/ Connaissez vous l’UPR/asselineau toutes les 2 semaines devient irritant car si les garçons faisaient leurs boulots (comme il le font je dois dire au FN en revanche), ils pourraient se partager l’information que CG a inviter asselineau à déjeuner à son club (interallié) il y a 5 ans et que si ils ont bien papoté, aucun chemin ne peut se croiser.

      La même chose a été faite avec Marine.

      Or, chez marine, leçon retenue

      Chez Asselineau, ils viennent toquer aux fenêtres tous les mois.
      Donc, je sais pas, dans la cabine téléphonique, laissez vous des post it, faites un tableur excel en interne avec nom et date et commentaires,

      mais Lachez nous la grappe arghh arghh arghhh

      Répondre
      • Avant de rentrer sur le plateau, est ce que M Gave vous dit de cesser de faire votre Ivanka ;-)))

        (compliments pour moi)

        Répondre
      • Pour info, les suisses disent : « Déçu en bien. »

        Répondre
  5. Bonsoir à tous,

    A mon sens , aucun des candidats n’apportera quoi que ce soit de mieux. Il faut déjà penser aux prochaines élections et se préparer à vivre avec ce que nous connaissons , l’avantage est que nous savons ou nous irons : vers du pire quelque soit le candidat élu.
    Ma seule question actuellement : cela vaut-il la peine de voter ? Pour défendre notre droit de vote sachant que les blancs ne sont pas comptabilisés ?
    Pour le reste, habitant en suisse et ayant eu la chance de pouvoir me séparer (à contre cœur car possessions de famille) de presque tout ce qui pouvait me rendre taxable en France, les élections ne me touchent plus directement mais je vois avec tristesse mon beau pays tomber en lambeaux…

    Répondre
    • Bonsoir,

      C’est un choix personnel. voter ou non.

      Répondre
    • moi dans quelques années si Dieu me prête vie. Je suis né à Albert mais ne m’appelle pas Albert.

      Répondre
  6. Macron, dans le cadre d’une levée de fonds (officielle à 15ke par couple) a dit: « Fillon a le meilleur programme ». Peut etre son discours était -il adapté.

    Le meilleur programme ne peut venir que d’un visionnaire (limite gods anointed dans le vrai sens du terme, au bon endroit & au bon moment, Napoleon De gaulle Talleyrand…Gorbatchev?).
    Parce que pour l’instant, il s’agirait de réformer: 50ans d’un système monétaire.
    Même Trump paraît ne pas être dogmatique ou idéologue en la matière, et n’a AUCUNE idée arrêtée.

    De toutes façons, le barycentre y compris de l’euro de l’eurozone c’est potentiellement Trump.
    C’est à dire que l’impact sur la France de son élection est plus grande à mon avis que celle de MLP par exemple.
    Romaric Godin disait q’il fallait faire attention pour éviter de nouvelles +-« catastrophes ». Mais il n’y a absolument rien de plus dangereux que Trump pour ce système.
    Il est possible qu’il n’y ait aucun plus grand événement que cette élection US. 😉

    Par exemple, sans doute, et cela sera selon les désirs de Trump, Ron paul , Ross Perot voire Nixon ou lindbergh ont gagné les élections US.
    faudrait quand même avertir le figaro & fillon lol

    Répondre
    • un signe!

      Le bonnet de Charles Lindbergh aux enchères. Un bonnet d’aviateur attribué au pilote de l’aéronavale américaine, perdu au-dessus du Bourget en 1927 et miraculeusement retrouvé dans un potager, est mis aux enchères par la maison Drouot…

      si jamais trump l’achète (pour mettre dans son avion) ca sera un signal dont la commission de bruxelles devra tenir compte (lindbergh=antiglobaliste…)

      Apres la vente villepreux de Seine j’ai encore moins d’argent pour l’offrir a Ivanka (en plus la provenance…)

      Répondre
      • Donald T. serait aussi en quête de la robe de Marylin Monroe
        … et sur des vieux plans de constructions de sa tour New-Yorkaise 😉

        Répondre
  7. Bonjour Mr GAVE;
    Vous faites partie des mes 4/5 sites que je regarde tous les jours, vous considérant comme une lecture saine et compétente en analyse économique. Mais en politique, il faut rester plus « engagé ». Le système actuel est rongé par la « bête » (lire Les Sociétés secrètes et leur pouvoir de Jan Van Helsing). Les hommes politiques actuels, quels qu’il soient, sont « dépendants ». Aucun n’a actuellement la moralité, les valeurs et la « liberté » pour devenir un simple « guide ». Je n’ai pas dit « gourou ». Dans ce cas, seule une abstention massive, va pouvoir faire réagir l’establishment ».
    L’homme providentiel, au passé sans tache, viendras après un événement majeur. Pour l’instant les vielles voitures, les guimbardes…, n’ont aucune raison de revenir.
    Vous dites « Il doit leur promettre littéralement du sang, de la sueur et des larmes, comme Churchill aux Anglais en Juin 1940. »
    Je rêve ou vous allez quitter mes sites préférés! Nous sommes manipulés par les illuminatis, la finance, les intérêts « bidons » des banques privés et nous devrions souffrir. Bien j’arrête là mon analyse, l’espace est réduit et cela demanderai du temps pour échanger des propos constructifs. De grâce Mr GAVE, continuez en économie et soyez plus réaliste en politique. En ce qui nous concerne, nous nous avons arrêté de voter, nous sortons du système en créant des espaces communautaires (pas baba cool, soyez rassurés) de compétences et de moyens (hors d’Europe et des pays occidentaux), mais nous ne supportons plus de revenir en arrière, de pardonner! L’éthique et le participatif aurai du être le maître mot du monde. Il n’en ai rien. Il y des moyens financiers considérables, mais ils restent à l’abri de la créativité et de l’aide aux autres en souffrance . Alors, circulez, y a rien à voir, on repart à zéro et on nettoie les écuries. Le changement passera pas nous! Agissons au lieu de « tchatcher »!
    A bientôt, je surveillerai la suite de vos écrits! Vous avez encore votre joker, car vous m’avez gardé en ligne depuis pas mal de temps!
    HJA

    Répondre
  8. Bonjour,
    Charles écrit souvent qu’il vaut mieux « la fin de l’horreur qu’une horreur sans fin ».
    A titre personnel, j’ai choisi : « la fin dans l’horreur. »
    Je voterai MLP afin qu’on en finisse et en espérant que le FMI vienne nous voir comme il est venu voir l’Angleterre dans les seventies.

    (Merci pour vos articles, toujours très passionnants)

    Répondre
  9. Je ne comprends plus rien, MR Gaves nous dit que c’est l’euro, la monnaie européenne qui est le problème.

    Je suis d’accord lui, on peut pas résoudre le chômage en gardant l’euro, on peut pas ré-industrialiser la France en restant avec l’euro.
    -Quel (le) candidat propose la sortie de l’euro ?

    C’est le résultat qui compte, peux importe que le chat soit noir ou gris.

    Répondre
    • j’ai aperçu Charles Beigbeder dans le décor du Grand Jury LCI, qui invitait Nicolas Dupont-Aignan dimanche dernier.
      Un peu comme du placement produit au cinéma. Mais bon, tout le monde ne peut pas s’offrir Alain Delon.
      Je note la difficulté, pour un non politique qui n’a pas le certificat à vie mais qui veut néanmoins s’engager, de trouver sa place.

      Répondre
    • Sortir de la lèpre pour attraper volontairement le choléra ( nationalisation de la monnaie ) .

      Je vais devoir attendre.

      J ajoute que dans la logique de Charles s est  » sortir de l’ euro pour retrouver une prospérité  »

      It sortir de l euro pour courir vers un nationalusation , avérée abri prospérité

      Je ne vois pas où cela vous fait arriver à un résultat !!!

      Répondre
      • Donc on reste avec l’euro et la France coule.

        Répondre
        • Sortir de l’Euro est une condition nécessaire mais absolument suffisante.

          Sortir de l’euro pour faire une plus grosse ânerie derrière est encore plus stupide, comme en parlent Asselineau et MLP. (Contrôle des changes et Nationalisation de la banque de France)

        • « mais absolument PAS suffisante »

          idée:
          a/l’euro est un nom commun et ce n’est pas pour l’instant une monnaie stricto sensu mais une credit(souverain)-monnaie.
          Ce qui ressemble beaucoup à … l’urss soit la confiance (credit credere) dans le bonheur collectif planifié.
          Il n’y a rien là de subjectif, ce sont des FAITS, n’en deplaise à Juppé, à Macron les communistes globalistes.

          b/il y a des plans dans lesquels on abandonne l’euro en extinction non pas pour du franc mais du SDR

          Je cherche à savoir vers quoi plutôt rentrer plutôt que savoir de quoi on sort.

  10. Je vais essayer d’aider tout le monde ; on n’a pas vraiment le choix. Donc on doit se résoudre à choisir le moins nuisible.
    Juppé : de gauche tendance écologiste.
    Sarkozy : l’homme qui aura triplé le déficit structurel de l’Etat en 5 ans.
    Fillon : l’homme qui essayait chaque après-midi de lutter contre les décisions aberrantes de son chef.
    Valls : de centre droit mais du parti de la gauche, donc entouré de demi-fous (encore l’arrogance des gens de droite!).

    Réponse : FILLON.

    Répondre
    • Je crois qu’il est la « Cinquième guimbarde » cité par CG.
      « Faute de grives on mange des merles »
      Il a dit récemment qu’il fallait commencer par réduire la fiscalité sur le capital pour que la machine redémarre. Je pense que c’est un bon début, il a l’air d’en être convaincu …

      Il veut revoir la loi Taubira notamment sur l’état civil des enfants, c’est aussi une bonne chose …
      Bref wait and see

      Répondre
  11. Bonsoir
    ID libertés à propos de E. Macron:
    « On peut lui laisser le bénéfice du doute (même si on ne comprend pas bien ce qu’il est allé faire à gauche mais bon) »
    Commentaire Steve:
    « Il y est tout simplement allé pour se faire vacciner, avec certificat tamponné pour la vie! »
    Cordialement
    ID libertés: ???
    Steve: J’ai cliqué sur « répondre » à la première remarque d’ID libertés; ma réponse s’est affichée bien plus loin, d’où l’incompréhension !
    Cordialement.

    L’organisation de ce pays est en forme de mille feuille; strates de privilèges s’ajoutant au fil du temps, château de cartes reliées les unes aux autres! Voilà pourquoi il est si imperméable à la réforme: toucher aux privilèges d’un groupe à des répercussions immédiates sur l’ensemble, qui donc se sent menacé et refuse immédiatement toute atteinte au statu quo. Reste la révolution… Là c’est pénible pour tout le monde, comme notre histoire nous l’a montré; alors, même les plus braves reculent car ils y risquent leur tête.
    Comment pourrait-on honnêtement demander à quelqu’un de scier la branche sur laquelle il est assis sans accepter soi-même de perdre quelque chose en échange?
    Le système est celui que NOUS avons tous construit au fil des générations, par l’intermédiaire de nos représentants démocratiquement élus. Nous avons les gouvernements que nous méritons, et devons d’abord faire face à cette vérité élémentaire: tous les présidents de la Vème ont incarné une facette du peuple français, sans quoi, il n’auraient pas été élus.
    Des qui profitent de leurs positions pour s’arroger quelques passe-droits, il y en a à tous les étages de la société. Et en vérité, gouverner un pays qui compte 400 fromages et 60 millions de râleurs patentés, c’est un métier de chien! De quel droit exigerions nous que quelque-uns sacrifient leurs journées, leur vie personnelle, leur santé et leurs nuits, à notre profit pour des clopinettes? Car, au regard de leurs responsabilités, les revenus des politiques , comparés à ceux des brâmeurs de goualantes ou des pousseurs de baballes, sont proprement indécents!
    J’ai parfois envie de demander à tous les éructeurs de yaka ou de yavaika ou d’yfaukon : « Mais pour qui vous prenez vous? Qu’avez vous donc fait dans vos vies pour vous croire en position d’exiger quoi que ce soit de vos semblables, que vous ne puissiez pas faire vous même pour les autres? »
    Cordialement.

    Répondre
    • SI je suis votre raisonnement, j’en déduis donc qu ‘un métier de chien devrait forcement dire gros salaire.

      A cela j’ai deux réponses:

      1/ Certains métiers sont des vocations. On ne choisit pas d’être infirmière ou curé pour le salaire mais parce qu’on veut soigner les corps ou les âmes en tout cas son prochain. Parce qu’on y trouve une grandeur d’âme , quelque chose qui parfois, 1 seconde tous les trois mois, vaut le coup de tous les autres efforts, tout simplement parce que vous pouvez vous dire que VOUS avez fait la différence, que votre trajectoire aura fait la différence dans la vie de quelqu’un d’autre

      2/ pour ce qui est du salaire

      2.1: si vous regardez, (cf contribuables et associés) un députés (sans compter d’autres mandat) touche 11 000 euros NET (je dis bien NET) par mois. Excusez moi mais ce n’est pas peanuts

      2.2 Il fut un temps ou le terme de serviteur de l’état voulait dire quelque chose. Mon arrière grand père servait cet état ce qui pour lui était un honneur , mon grand père était militaire et était donc prêt à donner sa vie, par deux fois devant un tribunal militaire, pour l’idée, la perception de ce que devait être la nation Française.

      S’imaginer que la valeur serait définie par le salaire ou l’inverse que le salaire déterminerait la valeur d’un être humain est une conception vraiment triste et elle n’est certes pas la mienne.

      Trump va diriger sans même toucher des clopinettes puisqu’il a refusé son salaire. La preuve par 9 que le salaire n’est pas et n’a jamais été ce qui motive le coeur des hommes devant l’ampleur pharaonique d’un projet.

      Ce qui m’amène à ma conclusion personnelle: SI vous n’avez jamais ressenti ce dont je parle, si visiblement vous ne le concevez même pas, alors oui, je peux vous écrire que jamais vous ne pourrez mener un lancer un projet indépendant ou démarrer une entreprise de rien parce que ce sont ces illusions justement qui font que les hommes dépassent leurs propres ombres.

      Répondre
    • Bonjour à tous et à vous Mr Gave,

      Je suis assez ignare en économie mais un peu grâce à vous je me cultive et selon votre classement je ne suis pas un homme d’honneur vu que j’ai eu des déboires avec la justice étant jeune.
      Depuis cette période lointaine heureusement j’ai vieilli et je me suis fait moi même dans le respect et la dignité même si je ne suis pas parfait. Je tenais à ce que vous le sachiez.
      Pour en venir à ce qui nous intéresse, comme vous tous ici je constate tous les jours depuis ces 20 dernières années et même au-delà les dégradations dans tous les domaines qui rongent la France.
      Que ce soit du fait de fonctionnaires incompétents ou d’hommes politiques plus ou moins corrompus la lie dans laquelle la France est plongée ne me laisse présager rien de bon pour l’avenir immédiat.
      L’Euro et l’Europe telle que nous la connaissons et subissons est l’aboutissement ultime de cette mascarade qui n’a que trop durée.
      Le Brexit et l’élection de Trump heureusement sont des éclaircies qui me redonne un peu espoir.
      Les habituels professionnels de la politique pour ne pas dire plus ont perçus également ce souffle de changement du fait de la grogne des peuples et tels des caméléons commencent à imiter ce mouvement pour parvenir à s’y fondre !.
      Je dois vivre avec 600 euros par mois et malgré certaines compétences je n’arrive plus à trouver de travail qui me permette de vivre décemment, soit du fait de mon age j’ai 52 ans, soit du fait que je ne rentre pas dans le moule comme on a pu me le jeter à la figure.
      Ceci dit et pour ne pas m’étaler plus que nécessaire sur ma personne, j’en ai d’ailleurs trop dit et certains pourront me juger je n’en suis plus à cela près, je vais voter pour la première fois de ma vie car j’en ai ma claque de devoir supporter sans agir !.
      Je sais bien que les choix sont restreints mais entre un FF qui semble maitriser son sujet, accrocheur, distillant enfin un message combatif et qui reconnait ses erreurs mais qui jusqu’à présent a fait partie de ce système de perdants volontaires et une MLP vociférant à qui veut l’entendre qu’elle est la seule solution possible mais avec ses inconvénients je me sens un peu perdu pour l’avenir de mon pays.
      Aussi ma question est puisqu’il n’a pas été évoqué ici que pensez vous du général Tauzin ?
      Je sais, il part de loin et n’a pas la puissance financière d’un Trump, pourtant tout porte à croire qu’il aime la France assez pour lui rendre sa grandeur perdue tant au niveau économique que militaire et diplomatique.

      Bien à vous

      Répondre
      • Nous connaissons bien le Géneral Tauzin pour l’avoir hébergé dans nos bureaux pendant un an gracieusement.
        C’est un très bon militaire, assurément.

        Répondre
        • Merci pour votre réponse.
          Je vais donc devoir choisir entre MLP (j’aurai préféré Marion mais bon…) et FF.
          Une indication à me soumettre ?

          Bien à vous

  12. je ne vois qu’une solution, la politique de la terre brûlé, voter pour Hollande, la sixième bagnole-Mad Max-,-une bagnole qui a tous les avantages et défaut des cinq premières – Encore cinq ans de politique similaire a celle des dernières années- devrait suffire-
    La punition de ces dernières quarante années n.est pas assez profonde, les gas rigolent toujours, des tocards partout,les efforts de Charles n’ont pas servis a grand chose,la majorités des Français n’a encore rien compris.
    Je vote Hollande. Voila la solution la meilleur.faites en de même.

    Répondre
    • Ah bah a ce compte là, votez le pen, au moins on aurait moins de campement

      Répondre
  13. Beau raisonnement,vous qui avez une voiture  » politiquement correcte »( hybride)
    Je ne crois pas que le peuple français soit au niveau du peuple américain
    J ai un frère citoyen américain,je m y rend régulièrement et je crois que votre conclusion est du domaine du rêve ….c est dommage mais pour être vulgaire comme disent les adversaires du Donald ( Donald que j ai soutenu dès le début des primaires républicaines)…. les français n ont plus les c….
    Game over …malheureusement

    Répondre
    • Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer

      Répondre
      • Bonsoir,
        effectivement, il faut savoir échouer plusieurs fois pour faire expérience et ceci est une question d’art.
        Il est facile de faire des choses simples avec peu de risque et avoir bonne presse. Affronter des difficultés importantes pour obtenir un résultat imparfait est beaucoup plus difficile comme type d’engagement. On repère le talent d’un homme dans son envie d’agir face au risque.
        Maintenant en France, tout le monde est bien élevé, bien soumis (avec de bonnes longues études supérieures pour certains où on a bien tout appris par coeur sans se poser de question), espérant une bonne place au chaud. Les gens se protègent au maximum et bien souvent celui qui échoue est considéré comme un mauvais, alors autant faire le dos rond et prendre un minimum de risque…. Car quoi de plus grave que de prendre le risque d’entamer sa réputation… Je crois d’ailleurs que cela explique en partie la faillite politico-industrielle que nous vivons.
        Concernant l’élection de Trump, on voit bien qu’elle fait référence à une révolte contre la globalisation. Maintenant, entre les belles promesses électorales et la réalité, bien souvent il ne reste que 5% du programme…. Donc, on va voir ce qui va se passer.
        Par ailleurs, je tiens à souligner ici la nullité de l’analyse faite par la presse Française sur l’élection de Trump en particulier TV (je n’ai pas eu le temps de lire la presse écrite), qui n’a fait que recopier les analyses erronées produites par la presse outre-atlantique.

        Répondre
  14. Est ce sûr que les Français voteraient pour un Trump Français ? Ils ont le cerveau tellement sur-lavé que j’en doute. Les médias auraient vite fait de l’assimiler à qui vous savez, plus les manifestations de l’entre deux tours. Les Français sont fanatiques de socialisme et de communisme. Ils changeront peut-être lorsqu’ils seront tous en enfer.

    Répondre
    • Ils pourraient avoir ce choix si un tel homme existait.

      Malheureusement, malgré les efforts de certains, ce n’est pas dans des étatistes patentés comme Asselineau ou MLP que la solution pourrait se trouver et tous les autres sont des apparatchiks du système, Fillon inclus. L’article de ce jour pointait juste du doigt le fait qu’au moins il ne semblait NI malhonnête ni trop dangereux mais pas de quoi pavoiser

      Répondre
      • je comprends votre propos que j’approuve, mais ce n’était pas ce que je développais. Si les Français avait le choix d’un homme équivalent à Trump, je doute qu’il gagnerait l’élection.
        Cette homme existe il ou pourrait il exister en France ? Telle est la question

        Répondre
        • Il faudrait un homme d’affaire , avec les fonds financiers ET résident fiscal français.

          I rest my case

  15. Bonsoir Monsieur,
    effectivement, je pense que tout ceci est très mal barré.
    Une machine comme la France, telle qu’elle fonctionne en ce moment, ne peut s’en sortir financièrement que de deux façons: soit une industrie forte qui exporte(part de l’industrie 30% du PIB alors que nous allons certainement descendre à 10%) soit l’existence de ressources énergétiques (en dehors même du concept euro complètement foiré à la base).
    Par malchance, nous n’avons ni l’une ni l’autre…. Quelque soit le prochain titi qui gagne le titre, l’échec est assuré dans l’euro mais également hors l’euro.
    Relancer une industrie coûte très cher. Nous sommes bornés à un point tel, qu’il me paraît peu probable de voir quelqu’un supprimer les règlementations.
    A moins d’une élection de MLP ou Mélenchon qui entrainera probablement une faillite économique rapide, nous en avons encore pour 2 voir 3 Enarques bornés, ne comprenant pas que l’on ne puisse appliquer la même recette dans toutes les situations.
    Le mot de la fin interviendra peut-être à la mort de l’euro. En attendant,les Français ne vont rien changer, quitte à balkaniser le pays, quitte à sacrifier leurs enfants. l’objectif est d’en tirer le plus possible le plus longtemps possible avec en prime l’image incrustée d’une belle âme en vitrine.
    Au moment du désastre, seront-ils en mesure de confier le bébé à autre chose qu’un escroc…. En attendant, je pense que la future Europe va ressembler à une série de places fortes plus ou moins attrayantes, enchassées dans une sorte de no man’s land…. C’est cuit.

    Répondre
  16. Petite question : si Sarkozy perd la primaire, va t-il pour autant renoncer à se présenter?
    A mon sentiment, vu le personnage qui, de plus, sait que le gagnant du loto se décidera au premier tour, j’ai des doutes…

    Répondre
    • J’en doute.

      Cela dit, j’ai entendu Fillon dire que s’il avait le moindre doute sur le déroulement de ces primaires, il ferait sécession aussi.

      Répondre
  17. C’est quand même gonflé qu’un politique dise «Laissez-nous faire» alors que c’est ce que le peuple demande aux politiques.

    Ensuite, concernant la droite et la gauche. Je vous dois beaucoup de respect (c’est indubitable), mais c’est une inversion des rôles que vous décrivez. Ce que je vis au jour le jour est l’exact opposé.

    Selon mon expérience quotidienne depuis ma naissance, il est tout à fait possible de discuter avec des gens de droite.
    Mais c’est complètement impossible avec des gens de gauche. Lors d’un débat ou discussion, ils ne vous écoutent pas, ils coupent la parole, utilisent des arguments d’autorité, montent la voix, ils essayent de vous faire changer d’avis, et si ils n’y arrivent pas, alors ils vous ignorent, vous méprisent, vous ostracisent et entrent en guerre froide (voire chaude) contre vous.

    Ils prétendent être «inclusifs», mais ils le sont uniquement avec des gens qui sont comme eux.
    Ils prétendent être «anti-racistes», mais ils excluent de fait les gens qui ne pensent pas comme eux.
    Ils prétendent être démocrates, mais, dès qu’un vote ne leur plaît pas, ils demandent un nouveau vote, ou que celui-ci soit annuler, ou de renverser le gouvernement.
    Ils prétendent être pacifistes, mais ce sont toujours eux qui sont violents. Ils qualifient les autres de leurs propres défauts; ils prétendent que les autres sont violents alors que ce sont eux. Comme ils sont mauvais de l’intérieur, ils supposent que les autres le sont aussi.

    La Gauche est une religion intolérante et prosélyte, qui n’accepte pas la différence et qui n’accepte qu’on puisse penser différemment.

    La seule personne de «gauche» avec laquelle il serait possible de discuter serait Michel Onfray. Mais est-il vraiment de gauche? D’ailleurs, toute la gauche le rejette aujourd’hui. Et pas de façon très sympathique.

    Tout comme Yasmina Réza quand elle avait sorti son livre sur Sarko.

    Ou l’auteur du «Livre noir du communisme» qui s’était fait méchamment ostraciser au CNRS.

    Et vous le dites vous-même avec Trump: si vous dites que vous soutenez Trump auprès de gens de droite, alors ils ne vous agresseront pas et ils exprimeront leur incompréhension. Une discussion sera possible. Dites cela au milieu de gauchistes, et alors les prétendus pacifistes deviennent terriblement agressifs.

    Vous savez, entre la christianophobie ambiante et la religion gauchiste, je me tais, je fais profil bas. Depuis toujours. Quand j’avais eu commencé à évoquer ce qui m’habitait, vous ne pouvez pas savoir les invectives que je me suis prises. Peut-être pas vous, mais moi je vis dans un pays intolérant. En France, je tais ce qui m’habite et ce en quoi je crois. Je fais semblant d’être d’accord avec ceux qui m’entourent afin de ne pas être exclu. Et parce que je vis mal l’agressivité. Je ne fais pas de signe de croix car je ne veux pas être stigmatiser. Je ne porte aucun signe distinctif. Cela n’empêche de recevoir des diatribes «amicales» parce que je serai «priviligé» (car homme blanc). Fuir la France me paraît la solution appropriée.

    Quant à JF Copé, de droite… C’est un cafard.

    D’ailleurs, en ce qui concerne les premiers de la classe, ils sont tous de gauche.

    http://www.fdesouche.com/789025-normale-sup-stupeur-rue-dulm-y-vote-aussi-marine-le-pen

    Le JF Copé, le Sarko, etc., ils n’étaient pas des premiers de la classe. Le premier de la classe était Juppé… qui plaît beaucoup à la Gauche…
    Hollande, Fabius, etc., ils étaient premiers de la classe.

    D’autant plus, comme l’a montré Philippe Nemo dans les “Deux Républiques Françaises”, la Gauche est la gangrène de la France.

    La Gauche est le Mal.

    Répondre
  18. L’électeur de de droite semble donc avoir choisi par qui il se fera cocufier cette fois-ci, et l’heureux élu est donc François Fillon.

    Je pense que Fillon va effectivement créer la surprise lors de la primaire puisque tous les électeurs de « droite » de base que je connais semble ne jurer que par lui. Un air de Sarkozy en 2007 flotte sur le peuple de droite. « Avec Fillon on va voir ce qu’on va voir » « en fait il est vraiment courageux, libéral, de droite » « s’il a rien fait avant c’est parce qu’il pouvait pas, il n’était « que » premier ministre »

    Ah ce doux air de 2007…

    En réalité Fillon est un mollasson totalement semblable aux autres clowns de droite qui ont déjà été aux responsabilités. Soumis au politiquement correct et tout le tralala.

    Mais bon Monsieur droitard sera content car Fillon va virer quelques fonctionnaires et baisser deux ou trois impôts.

    Pendant ce temps l’islam continuera tranquillement son expansion, et les flots d’immigration iront bon train. Mais bon c’est secondaire tout ça, l’important c’est de virer des fonctionnaires et réformer les retraites.

    Le seul candidat sincère de cette primaire, avec de véritables convictions personnelles, c’est Jean-Frédéric Poisson. Certes c’est aussi le moins libéral de tous (du moins en paroles), mais c’est aussi le seul à avoir été chef d’entreprise, et le seul à ne pas avoir exercer de responsabilités gouvernementales.

    Mais bon Jean-Michel Ladroite a choisi, et ce sera Fillon. Car Jean-Michel Ladroite tient à se faire cocufier, c’est dans ses gènes.

    Répondre
    • justement non : le cas de Fillon n’est pas du tout tranché. Il reste loin derrière. Il pâtit de son image austère, effacée,

      J’adhère tout à fait à l’analyse de Charles Gavé: Fillon aura mon vote.
      Ce n’est peut-être pas le meilleur. Mais c’est de loin le moins pire.

      Et je suis le seul de mon entourage dans ce cas-là.

      Gilles

      Répondre
    • Ce genre de ton méprisant, très en vogue au sein de la « vraie droite » en France comme aux Etats-Unis, commence à me courir. D’ailleurs, je me demande de plus en plus quelle est la différence entre la « vraie droite » et la « vraie gauche ». Ce n’est pas le sectarisme, en tous cas.

      C’est quoi, un « droitard » ? Faut-il comprendre que vous, vous êtes de gauche ? C’est quoi, votre solution, à vous, au juste ?

      Donc vous, vous allez « voter » Poisson. Fort bien. Je mets voter entre guillemets, parce que ce simulacre de vote qu’est la primaire n’est pas prévu par la constitution, donc au départ nous nageons déjà dans l’illégalité. Mais admettons.

      Vous aussi, vous allez donc vous retrouver « cocu », puisque Poisson va perdre et qu’il n’a, de toutes façons, aucune chance à la présidentielle. Mais ce sont les autres qui seront « cocus », parce que… parce que… je ne sais pas, j’ai oublié.

      Au fait, puisque nous sommes dans les insultes sexuelles, qui apparemment sont admises dans votre réduit idéologique, ça ne vous gêne pas trop de voter pour un type qui suce ostensiblement Poutine du soir au matin ? Ca ne vous gêne pas trop de voter pour un type qui revendique une légitimité en politique étrangère, alors qu’il soutient Trump contre Clinton au motif que cette dernière serait « sioniste », sans même s’être avisé que Trump l’est largement plus qu’elle ?

      Ca ne vous gêne pas trop de voter pour un authentique antisémite, qui s’excuse sincèrement de ses accusations antisémites à l’égard de Clinton, puis qui, dans la phrase suivante, explique qu’il défend aussi bien le droit à la sécurité d’Israël que le droit à la dignité des Palestiniens, déclaration qui ne fait que confirmer son antisémitisme ?

      Car comment imaginer que Poisson veuille, par cette formulation mûrement pesée, qu’il a répétée à l’identique dans plusieurs interviews, dénier le droit des Palestiniens à la sécurité ? Poisson ne peut évidemment penser cela, et il serait d’ailleurs ridicule de prétendre qu’Israël menace la sécurité des Palestiniens : ce sont les Palestiniens qui poignardent les bébés israéliens, pas l’inverse.

      Donc cette déclaration signifie que les Israéliens, eux, n’ont pas droit à la dignité.

      Elle signifie, aussi, que les antisémites respectables du genre de Poisson ne seront jamais satisfaits quoi que fassent les Israéliens et les Juifs, car qui peut définir la « dignité » ? La sécurité, ça peut se définir : quand vous n’avez plus de sauvages musulmans qui viennent égorger vos bébés dans votre sommeil, quand vous n’avez plus de fanatiques « palestiniens » qui bombardent aveuglément vos villes avec des roquettes improvisées, quand vous n’avez plus de traîtres arabes auxquels vous offrez l’hospitalité et qui en profitent pour vous écraser au bulldozer pour vous remercier, eh bien vous êtes en sécurité.

      Mais la « dignité », c’est quoi ? C’est le fameux « respect » musulman, celui que réclament les racailles dans nos banlieues, et dont la délicate sensibilité n’est jamais satisfaite. Si vous adressez un « mauvais regard » à un Arabe, vous lui manquez de « respect », vous attentez à sa « dignité ». Evidemment, personne ne peut définir un « mauvais regard », pas plus que personne ne peut définir le « respect ».

      C’est fait pour. C’est la base même de l’arnaque mahométane. C’est fait pour que les musulmans, ou les Palestiniens dans le cas d’Israël, puissent sans cesse se prétendre dépouillés de leur « dignité », pour qu’il puissent sans cesse brâmer qu’on leur manque de « respé », quelles que soient les concessions et les marques de bonne volonté manifestées par le camp d’en face.

      En sorte que la réalité des choses, c’est que les musulmans en général, et les Palestiniens en particulier, estimeront toujours qu’on leur manque de « respect », jusqu’au jour où ils auront le pouvoir absolu, jusqu’au jour où ils auront éradiqué les Juifs du Moyen-Orient, jusqu’au jour où les non-musulmans d’Europe leur seront complètement soumis conformément à la loi coranique de la dhimma, jusqu’au jour où vous, vous aurez complètement abdiqué toute dignité en face d’eux. Et même encore ce jour-là, vous pouvez être assuré qu’ils trouveront le moyen de chouiner périodiquement que vous leur avez manqué de « respé ».

      Et donc c’est pour ce faux patriote et ce véritable antisémite que vous comptez voter, et c’est vous qui nous donnez des leçons de cocufiage et de morale électorale.

      Finalement, Charles Gave a raison : le plus insupportable, c’est bien l’arrogance des gens de droite. Au moins, avec la gauche, c’est annoncé sur l’étiquette.

      Encore une remarque. Vous dites :

      « Pendant ce temps l’islam continuera tranquillement son expansion, et les flots d’immigration iront bon train. Mais bon c’est secondaire tout ça, l’important c’est de virer des fonctionnaires et réformer les retraites. »

      Oui, c’est très important de virer des fonctionnaires et de réformer les retraites. Un pays pauvre, un pays endetté, un pays pris à la gorge par l’impuissance économique n’est pas un pays souverain. Voyez la Grèce.

      Au demeurant, vous ne semblez pas avoir remarqué que l’invasion musulmane exploite le système fonctionnarial à son profit, en le noyautant et en s’attribuant les bénéfices de l’assistanat. La machine fonctionnariale est en train de passer aux mains des djihadistes politiques et sociaux, et ça n’a pas l’air de vous inquiéter.

      Votre réflexion obéit à la rhétorique franchouille idiote selon laquelle, en politique, il y a un truc qui est important, et tout le reste est secondaire. Ce qui produit des heures et des heures de discussion amusantes, et totalement stériles, sur le thème : bah non toi t’es un con parce que c’est pas ça qui est important, c’est ça.

      Je vais vous faire une révélation : en politique, il y a des millions de trucs qui sont importants et prioritaires, et dont il faut s’occuper simultanément ; et c’est bien pour ça que c’est compliqué. Sinon, les gros malins anti-« Jean-Michel Ladroite » dans votre genre seraient déjà devenus présidents de la République, et nous auraient déjà réglé tout ça en deux coups les gros, n’est-ce pas ?

      Répondre
  19. Monsieur Gave, d’ordinaire si logique, envisage de voter pour Fillon alors que celui-ci fait partie du système pro-Europe et pro-euro qu’il n’a cessé de dénoncer depuis plus de dix ans. J’avoue ne pas comprendre.

    Répondre
    • Suite à mon commentaire plus bas apparemment il parlerait de Macron mais cela ne change rien. Macron est le candidat de l’oligarchie euro atlantiste, produit d’ailleurs lancé par Attali.
      J’avoue ne pas comprendre M. Gave d’ordinaire assez pertinent.

      Il y a un candidat possible pour l’instant entièrement blacklisté des médias et pourtant à la tête d’un parti de 13000 adhérents; il s’agit de Francois ASSELINEAU de l’UPR.
      Alors je sais que l’on me répondra qu’il s’agit encore d’un énarque et inspecteur des finances mais prenez le temps d’aller voir ses analyses.
      Ce qu’il nous faut c’est un mouvement de libération nationale; nous sommes sous occupation et il est plus que temps de nous libérer; une fois notre liberté retrouvée le peuple choisira vers quoi il veut aller (le vrai libéralisme, …).

      La proposition est claire: sortie de l’euro, de l’UE et de l’OTAN.

      M. GAVE vous ne pouvez pas avoir tiré, à juste titre, sur l’Euro depuis toutes ces années pour maintenant choisir un candidat du système qui a créé cette chimère.

      J’avoue ne pas comprendre ou alors vous êtes un peu fatigué après avoir trop arrosé la victoire de Trump.

      Répondre
      • ah oui non dans mon commentaire je parlais de macron (voir plus haut)

        CG parlait de Fillon

        Et oh, chacun son mauvais gout quand même !!!

        Répondre
      • Cet article parlait des primaires

        Charles a lu les analyses d’Asselineau, c’est un protectionniste et il milite activement pour le controle de Capitaux.

        DOnc MERCI MAIS NON MERCI.

        J’en ai plus qu’assez de ces tirades sur « vous n’avez pas lu son programme »

        C’est faux; nous l’avons lu, et les mesures de relance du secteur publique et de contrôle des taux de change NON MERCI

        STOP AVEC VOTRE ASSELINEAU

        Répondre
        • Non désolé mais je ne stopperai pas.
          STOP à vous avec votre gauche et votre droite qui nous mène au déclin depuis 40 ans.

          En tout cas vous avez une drôle
          de façon d’accueillir le débat.

          Au final vous êtes en ligne avec votre article: « L’homme politique de droite est tout aussi bouché mais croit qu’il sait alors qu’il ne sait rien. Et le pire est qu’il ne veut pas apprendre puisqu’il est persuadé qu’il SAIT ayant toujours été le premier à l’école »

          Bizarre que vous soyez contre le protectionnisme car c’est ce qu’a annoncé TRUMP dans son programme et d’après ce que je comprends M. Gave a soutenu Trump.

          Bon chacun doit vivre avec ses contradictions.

        • Le programme D’Asselineau veut nationaliser toutes les sources d’energie, (la poste mdr, (ce vecteur d’avenir)),
          veut rétablir un contrôle des changes,
          veut contrôler la santé et l’éducation par l’état

          Et vous me demandez pourquoi nous ne sommes pas compatibles?

          Et bien soit vous n’avez rien compris à Asselineau (option 1)

          Soit vous n’avez rien compris et je pense que c’est le cas, au propos du libéral qu’est Charles Gave

          Votre François Asselineau ne nous intéresse pas en ce lieu, vos propos ne nous intéresse pas en ce qu’ils ne sont pas un débat mais une propagande pour un propos national étatiste dépassé qui n’est pas le notre.

          Adieu Monsieur.

        • EN revanche, je pense qu’il est vraiment urgent que Monsieur Asselineau se rapproche de GASPARD koenig et du think tank géneration libre car les idéeaux me semblent trés proches.

          nationaliser l’éducation, et la santé, c’est tout à fait compatible dans les deux programmes.

          mis à part sortir de l’Euro, Gaspard Koenig et Mr Asselineau devraient trés bien s’entendre.

          Mike drop

      • Le vrai libéralisme ETATISTE d’asselineau

        Cette crise de rire !!!!

        Après lecture approfondie du dit programme, voila ce qu’il ressort:

        Nationalisation des grande entreprises française ( la poste inclut cherchez l’erreur)// Hyper libéral, Montrez moi un libéral qui ne se contracte pas au mot nationalisation quelque soit sa déclinaison
        Nationalisation le plus possible de toute la santé et de toutes les branches de l’éducation// alors que l’on se décarcasse à expliquer à tout va que la vraie solution se trouve dans les privatisation et de la santé et de l’éducation

        Retour au franc et Nationalisation de la monnaie// Car bien sur tout le monde sait ici combien Charles Gave MILITE pour un absolu contrôle de la monnaie par l’état //not. On se décarcasse pour expliquer toutes les semaines que JAMAIS JAMAIS JAMAIS une monnaie ne devrait être contrôlée par un état mais c’est pas grave, il y a encore des /+?%¨%%.. pour venir nous expliquer que cette mesure d’Asselineau est en droite ligne de la pensée de charles Gave

        continuons

        Un stricte contrôle des changes// Car pour ceux qui auraient suivi, charles Gave est le PARTISAN du contrôle des changes #euro #Etat #ilvautmieuxentendreçaquedetresourd

        Alors jusqu’à maintenant, je réservais mon mépris aux socialistes quand il se disait que l’on ne pouvait pas être honnête et socialiste à la foi

        mais visiblement, on ne PEUT PAS lire CHARLES GAVE Et Lire ASSELINEAU ET penser que quelque part les deux mondes seraient reconciables

        Ou alors , on est complètement abruti.

        EN conclusion, le prochain qui vient ici nous gonfler avec « des gnagnagna, connaissez vous l’homme d’avenir », en me parlant de débat, se prendra un aller retour sans toucher les élastiques direct, parce qu’il fut aussi un petit peu arrêter de prendre les enfants du bon Dieu pour des connards sauvages.

        A bon entendeur!

        Répondre
    • Personne ne dit qu’on est ravi.
      Si quelque chose, cet article procède par élimination du catastrophique au pire.
      Si vous avez ressenti le moindre appel galvanisé, surtout n’hésitez pas à relire.

      Répondre
    • Tiens c’est marrant moi aussi j’avais une préférence pour Fillon, en même temps quand on est de tendance monarchiste orléaniste ….

      Sarkozy, non merci.
      Juppé, trop consensuel malgré son talent pour une époque qui requiert de prendre le taureau par les cornes.
      NKM, en phase avec ma génération mais trop molle pour les électeurs à la Zemmour et Dieu sait si ils sont nombreux.
      Lemaire, trop technocrate
      Poisson ? C’est qui ?

      Répondre
  20. Donc, si on veut avoir un avenir, il faut rester en France?

    Répondre
  21. Bonjour Monsieur Gave,
    Pourriez vous me dire si en cas de victoire de MLP au premier tour (51% des voix)elle remporterai les élections ? ou les 2 tours sont une obligation ?
    Merci.

    Répondre
    • La constitution de la V eme dispose dans son article 7

      Article 7

      Le Président de la République est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si celle-ci n’est pas obtenue au premier tour de scrutin, il est procédé le quatorzième jour suivant, à un second tour. Seuls peuvent s’y présenter les deux candidats qui, le cas échéant après retrait de candidats plus favorisés, se trouvent avoir recueilli le plus grand nombre de suffrages au premier tour.

      La régle n’est donc pas deux tours mais la premiére fois qu’une majorité est obtenue.

      Répondre
      • Merci de votre réponse, celle ci me conforte un peu, et je croise les doigts.
        Merci beaucoup.

        Répondre
  22. Une loi est passée en juillet, limitant encore plus le temps de parole des petits outsiders.Donc, pour moi, rien de démocratique dans tout çà! Que ce soit à gauche ou à droite, aucun candidat ne me convient, d’autant que je suis partisan de sortir de l’euro, de cette Europe et de l’otan.

    Répondre
  23. Que voila une agréable et intéressante lecture !
    Je vous invite à continuer dans cette voie ….

    Répondre
  24. si j’ai bien compris vous trouvez fillon pas mal. c’est aussi mon opinion, il semble s’être amendé et est le plus libéral des candidats ;ce n’est pas vraiment la réincarnation de tatcher mais il semble décidé a faire reculer l’état ce qui n’est déja pas si mal dans un pays communiste!
    que pensez vous de macron et de son libéralisme affiché?certaines de ses idées sont plutôt pro entrepreneurs, il a démissionné de la fonction publique comme vous le préconisiez dans votre dernier livre, c’est déja pas mal.
    je le suit de près car il semble incarner le retour des feuillands ( j’ai lu cela dans l’excellent livre de philippe nemo: les deux republiques françaises…)cela metrai fin a l’alliance contre nature des feuillands et des jacobins et interdirait le retour au pouvoir de ces derniers pour très longtemps ( pour toujours? )

    Répondre
    • On peut lui laisser le bénéfice du doute (même si on ne comprend pas bien ce qu’il est allé faire à gauche mais bon)

      Répondre
      • Je suis surpris de votre choix qui semble un choix de résignation. Fillon n’est pas le candidat de la sortie de l’euro que vous préconisez lors de vos prestations télévisées. Il n’est pas le choix du retour à la souveraineté qui fait défaut à la France (un peuple une monnaie). Et enfin, malgré toutes ses qualités sur le plan de son programme économique, il adoptera le consensus mou sur le danger de l’islamisation qui est le problème crucial pour la survie de notre Nation. L’article édifiant sur Valeurs Actuelles paru aujourd’hui, de Philippe de Villiers est vraiment alarmant. La guerre civile est à nos portes et nous pensons chomage, placements, retraites, ISF, entreprises. Ne prenons nous pas encore une fois les choses à l’envers. Enfin François Fillon est un atlantiste convaicu, il n’a jamais dit qu’il sortirait de l’OTAN. peut-être Trump le fera sortir, s’il fait payer la facture. Mais pour moi l’OTAN, c’est le risque d’une guerre mondiale. Les français l’ignorent, mais nous avons fait des manouvres en Pologne avec nos chars Leclerc et nos Rafales, sous le nez de Poutine. C’est vraiment très dangereux. Lorsque Fillon dit qu’il va prendre ses distances avec nos partenaires américains et parler davantage aux Russes, c’est bien, mais pourquoi ne va-t-il pas droit au but?

        Répondre
        • « Les français l’ignorent, mais nous avons fait des manouvres en Pologne avec nos chars Leclerc et nos Rafales, sous le nez de Poutine. C’est vraiment très dangereux. »

          Très dangereux pour Poutine, vous voulez dire ?

          Donc, attendez : vous êtes en train de nous expliquer que le meilleur moyen de se défendre contre une puissance militariste, impérialiste, agressive, qui a fait la preuve de son mépris du droit international et de ses velléités expansionnistes, c’est de… ne surtout pas montrer sa force ?

          Vous avez étudié les relations internationales au KGB, ou dans le Journal de Mickey ?

        • remarquez, on est pas très certain de pouvoir faire peur à quiconque en l’état de notre armée.

      • « Fillon le bénéfice du doute », alors la je rêve.
        Il a été premier ministre de Sarkozy pendant 5 ans; il est donc co-responsable de la situation et a collaboré avec Sarkoy président et Juppé ministre des affaires étrangères à détruire la Libye entre autres choses.
        Donc avec lui aussi c’est faire du neuf avec du vieux.

        Il y a des alternatives mais l’accès aux médias leur est interdite.
        Je pense notamment à un parti qui a 13000 adhérents et boycotter des médias alors que le postier de chez NPA et les écolos EELV fanfaronnent en permanence sur les plateaux avec leur millier d’adhérent.
        Ah pour ceux qui n’ont pas suivi je ne parle pas du FN !

        Il est temps de mettre fin à l’Herpes (phonétique pour LR-PS) mais je crois que vous avez raison ce ne sera pas encore pour cette fois.

        Répondre
        • La question ne portait pas sur fillon mais bien sur Macron….

          Le commentateur parlait de Macron en carré des feuillantines.

        • Je rappelle qu’aux primaires par définition, il n’est de choix qu’entre des candidats de droite. Donc, voila ce qu’en pense Cg entre la poire et le fromage et cela l’intéresse assez peu.

      • Il y a une très grande différence entre la Gauche sur le papier et celle dans la réalité.
        Le bla Bla est au top de ce que l’ on peut souhaiter de convenable pour le genre humain. Mais dès les travaux pratiques, le charme se rompt avant même les douze coups de minuit…

        Répondre
      • Bonjour

        Il y est tout simplement allé pour se faire vacciner, avec certificat tamponné pour la vie!
        Cordialement

        Répondre
        • ???

  25. Bonjour,

    En lisant l’Histoire de France, je constate que la France préfère les révolutions aux réformes. Et que quand un changement se produit dans les autres pays, les élites françaises bloquent tout jusqu’à ce que ça éclate.

    Les aristocrates d’abord puis Guizot et Louis-Philippe ensuite avec le suffrage universel.

    Vous dites que la France a raté la révolution libérale qu’ont suivi les Anglo-Saxons dans les 80’s, qu’ont ensuite fait les Suédois puis les Allemands et enfin un peu les Italiens.

    Désolé d’être « zemmourien », pessimiste et tragique mais je crains que la France n’y arrive que difficilement.

    Ensuite le « contrat politique » en France, c’est un peuple uni qui fait confiance à son Etat centralisé et son monarque.

    L’élection c’est la rencontre d’un homme d’une stature supérieur avec son peuple .

    Le système est « normalement » conçu pour qu’un de Gaulle, un Trump … puisque débarquer de nulle part pour se présenter.

    Ce qui tue ce système est peut-être le système de primaire qui « filtre » les potentiels menaçants.

    Je vais être franc mais si un peuple n’est pas capable de se bouger et de trouver un leader digne de ce nom, c’est qu’il n’en mérite pas. Si vraiment il y avait un homme digne d’être un grand chef d’Etat, il n’a qu’à se présenter. L’élection de Donald Trump a montré qu’en étant énergique, déterminé, un homme « en phase » avec son peuple pouvait via son discours tracter une grosse masse de foule.

    On a les élites qu’on mérite.

    Au passage, qui était cet homme politique si ce n’est pas indiscret ?

    Répondre
    • Ce qui tue le sustéme s’est surtout le financement des partis politiques qui rend IMPOSSIBLE tout scénario à la TRUMP.

      De plus, la rencontre d’un homme unique avec son peuple est justement ce qui nous met dedans depuis le milieu de la 5 eme. Il serait déja urgent de réformer notre constitution avant toute chose.

      Répondre
      • Je pense au contraire qu’il n’y a pas nécessairement besoin de financements pour une campagne présidentielle, coller des affiches ne sert à rien, il suffit de parler vrai et convaincre, Sarkozy a fait magistralement illusion en 2007, Trump a pour l’instant réussi son élection là-dessus.

        Le Pen aurait pu si il avait été moins provocant, je regrette si en France, on est pas capable de présenter un homme de talent, c’est qu’on en mérite pas !

        Pour ce qui est de la Vème, c’est au contraire un faux procès que font les élites socialistes et libérales, on a déjà eu par 2 fois un régime parlementaire ça a été un foutoir moyennant quoi on s’est retrouvé avec les Allemands à 30 bornes de Paris la première fois à Bordeaux la fois suivante où ils ont eu leurs Panzer et cela s’est terminé par la guerre d’Algérie.

        La Vème est le pire des régimes politiques pour la France à l’exception de tous les autres.

        Du chaos naissent les héros, peut-être que si la situation se dégrade tellement fort, un homme providentiel sortira du lot ! Mais on peut rêver.

        Mais enfin on peut quand même se réjouir, en se débarrassant de Hollande, on ne risque pas de tomber plus bas !!!

        Répondre
        • Alors, je risque de vous apprendre quelque chose mais tout candidat qui se présente à une élection est tenu à un certain formalisme très couteux, suivant la loi électorale encore une fois. Il est tenu de fournir un certain nombre d’affiches, un certain nombre de programmes devant être postables, ainsi que fournir des bulletins pour le jour du vote d’un certain format. L’ensemble coute au bas mot 1 million d’euro pour une élection présidentielle, un quart pour une Européenne.

          Ce n’est pas une option sur laquelle vous auriez un choix.

          Convaincre viens en sus.

          Or pour financer ce million d’euro, vous avez le droit au maximum à 45 000 euros par ménage de particulier et aucun financement personnel.

          Si vous n’avez pas de députés en amont qui vous génère ce million en reversement de parti politique, allez monter la campagne de financement au porte à porte….

          Je vous attends en haut si cela ne vous fait rien.

        • J’ignorais complètement ces « frais fixes ».

          Je pensais qu’ils comptaient sur les 500 parrainages requis pour bloquer tout « intrus ».

        • itou :-))

          Je m’étais renseignée il y a 5 ans pour voir s’il était possible de monter un parti politique. En pratique, c’est infaisable sauf à investir à perte disons 10 millions sur 5 ans et prier pour qu’à terme, le parti en question puisse placer un député. Une fois un député en place, les remboursement arrive par l’état (comme pour UDI par exemple) qui permettent de financer un siège de parti et tout le toutim.

        • Edifiant. En gros il faut etre milliardaire 🙂

    • JF Copé

      Répondre
    • « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ».

      George Orwell.

      Répondre
    • jacques marseille

      Répondre
  26. Bonjour Monsieur Gave,
    Question post-électorale: Cette brutale remontée des taux longs US et autres a-t’elle une raison fondamentale, ou est-ce juste une sur-réaction passagère?
    Bonne journée,

    Répondre
    • 1/ Les taux étaient trop bas donc ils reviennent là,ou ils devraient être

      2/mais il ne faudrait pas que par anticipation les taux ne remontent trop car ils le font dans l’idée que Trump va effectivement le faire mais en attendant, c’est trop tôt de Neyf mois.

      Donc charles est un peu inquiet de cette sur anticipation.

      Répondre
      • L’effet Trump commence à faire effet, les « cadavres » de l’ère Obama vont remonter à la surface … Au moins Obama avait eu la chance que ce soit sous l’ère Bush que cela a explosé (septembre 2008).

        De toute façon, nous n’avons pas le choix, il faudra de la casse pour rebâtir un monde sain.

        Répondre
  27. Tant que le système politique n’est pas réformé, élire un président-roi-polichinelle ne sert à rien !

    Répondre
  28. Bonjour Charles Gave,
    Comme d’habitude, vos articles sont d’une grande lucidité et d’un grand pragmatisme. Bizarrement on ne vosu voit pas sur les plateaux, alors que vous aviez prédit l’élection de Donald Trump. Chapeau! Pour en revenir à votre choix, le cinquième carosse, on devine clairement la silhouette de François Fillon. Ce qui m’interpelle, c’est que cet homme qui semble se dégager du premier tour de la primaire de droite (je me risque à une prédiction), est un européen(au sens de l’UE et non de l’Europe des Peuples)et atlantiste convaincu. Il ne s’exprime pas clairement sur une sortie de l’OTAN, machine de guerre américaine, même s’il dit prendre ses distances avec les US et vouloir parler aux russes. Ceci pour dire, qu’il n’est pas favorable à une pleine souveraineté telle que vous le décrivez tout au long de vos interventions télévisées, et que il très loin de l’abandon de l’euro que vous préconisez également (le peuple c’est la monnaie).
    Je ferais plus confiance à l’équipe solide, qui a des sympathies pour vous, pour Jacques Sapir et Charles Beigbeder, vous avez deviné que je parle de celle de Nicolas Dupont-Aignan.

    Répondre
  29. Effectivement, pour réformer ce pays, il va falloir que nombre de rentiers du système actuel souffrent, à commencer par tous ces politiques, fonctionnaires, élus de tous bords. Que chacun soit payé à sa juste valeur, comme le dit souvent notre höte.
    Je ne suis pas certain que des votations, comme en Suisse aient beaucoup de sens, tant que l’idéologie socialisante, dégoulinante de moraline, ne soit réformée au magasin des accessoires éculés. Après, sans doute, oui.

    Répondre
  30. Je pense que je vais m’abstenir, entre facho pur-socialiste facho étato-socialiste et facho national-socialiste, le choix est trop réduit.
    J’attends un politique dont la principale revendication sera de nettoyer notre arsenal législatif, arsenal spécialisé dans la dissuasion d’entreprendre, et de réduire le périmètre d’intervention de l’Etat. Le reste s’ajustera naturellement.
    C’est juste un rêve, même pas un espoir.
    Oui pour le référendum tel que vous le préconisez. Mais il en faudrait souvent, or c’est très lourd et le coût est exhorbitant. Quand le fonctionnement du blockchain sera au point, ça vaudra le coup.

    Répondre
  31. « A un moment, cet éminent personnage, quelque peu agacé par les conseils que Pascal Salin et moi lui prodiguions, nous dit « Mais laissez-nous faire ! Contentez vous de rester dans la théorie, pendant que nous, nous gérons la France ». »
    Aucune idée sur qui est « cet éminent personnage » mais je rapporte une situation vécue il y a à peu près 2 ans lors d’un entretien entre NS et Denis Payre, homme d’affaires fondateur de Nous Citoyens. NS déclara à DP
    « continuez à faire des affaires et laisser nous faire de la politique! »
    Je ne sais pas s’il s’agit du même éminent personnage que le vôtre, mais il s’agit bien d’une tendance lourde chez ces (in)suffisants.

    Répondre
    • Malheureusement dans le cas de Denis Payre, NS avait raison. L’expérience de Nous Citoyens a été pathétique.

      Répondre
      • Non NS n’avait pas raison! tout français a le droit de participer au débat politique. Maintenant que l’expérience de « Nous citoyens » ait été un échec c’est une autre histoire.

        Répondre
  32. M’enfin, peut-on dire que le referendum est un sondage fiable ?

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *