FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Ma liberté individuelle- et celle de tout un chacun- peut s’exercer dans deux domaines.

 

  • Le premier, c’est bien sûr l’espace géographique.
  • Le second c’est le temps.

Commençons par la géographie.

 

En 1981, lorsque le nouvellement élu Président Mitterrand décida de mettre des ministres communistes au gouvernement alors même qu’il avait une majorité de députés socialistes à l’assemblée, nous prîmes la décision- en famille- d’aller nous installer à Londres, ne pouvant accepter que des gens qui avaient été les complices actifs de génocides ayant fait plus de 100 millions de morts depuis 1917 entrent au gouvernement de notre pays.C’était une décision personnelle et qui n’avait rien à voir avec mon état de fortune à l’époque (des dettes et trois enfants) et tout à voir avec une vue « morale » ou « éthique » de la vie.

Rester en France, c’était, à nos yeux, se rendre complice d’une forfaiture car élever des enfants dans un pays où il y avait des ministres communistes, c’était risquer de les handicaper à vie en faussant leurs esprits et cela était impensable.

En aucun cas, ni à l’époque, ni depuis, je n’ai jugé ou pensé que ceux qui restaient étaient condamnables. Pour un Libéral, il n’existe ni morale ni responsabilité collectives. Il n’existe de morale et de responsabilité qu’individuelle. C’est déjà assez dur de savoir ce que  je dois faire- moi- sans en plus me charger des autres.  Je veux bien leur expliquer, à la rigueur, je ne veux ni ne peux agir à leur place.

Et donc en Septembre 1981, nous étions à Londres.

Dans  un environnement démocratique, ce  déménagement, cet exil-car c’était bien de cela qu’il s’agissait-étaient certes difficiles, mais possible.Bien entendu, ce genre de décisions n’aurait pas pu être prise si j’avais vécu dans un paradis socialiste, du type National (Socialiste) ou Marxiste-léniniste … (Jamais bien compris la différence). Dans ce genre de paradis, il a toujours été d’usage de bâtir des murs, non pas pour empêcher les gens de l’extérieur de rentrer mais bien pour empêcher leurs citoyens de sortir, ce qui n’est pas du tout la même chose, chacun en conviendra.

Ma famille et moi-même avons donc pleinement profité de la possibilité qui  nous était offerte en Europe de l’Ouest de « voter avec nos pieds » comme l’on disait à l’époque et c’est ce que nous fîmes. Grace à la chute du Mur de Berlin, vingt ans après, cette liberté fut étendue à quasiment tout le continent Européen et une grande bouffée d’espoir souffla sur le monde.

A ce point, je me dois d’ajouter que cette libération n’eût rien-mais vraiment rien- à voir avec les gouvernements ou les intellectuels Français de l’époque (à l’exception de JF Revel bien sûr) qui firent tout pour l’empêcher  mais dût à peu prés tout à trois personnalités, Thatcher, Reagan et Jean Paul II qui eux savaient ce que le mot « Liberté » voulait dire.

Le premier endroit où chacun peut exercer sa liberté est donc dans le domaine géographique et je constate avec satisfaction que beaucoup de Français ne se privent pas de l’utiliser.En 2002, quand j’ai quitté Londres pour Hong-Kong, 4000 citoyens Français vivaient là bas. Aujourd’hui, nous en sommes à 20.000, et il y a plus de Français à HK qu’il n’y a d’Anglais (ce qui agace passablement les Anglais et me fait doucement rigoler. J’aime bien quand les Anglais sont agacés…) .

Et la même chose s’est produite partout ailleurs.

Londres est maintenant la troisième ou quatrième ville francophone du monde (après Paris et Montréal), New-York grouille de Gaulois, 4000 ingénieurs Français travaillent dans la silicon-valley. A Miami ou à Singapour, on entend parler le Français partout …

Et pourquoi sont- ils partis ?

Parce que, compte tenu de l’introduction et du développement de l’idéologie communiste en France  en  1981, leurs libertés se sont réduites comme peaux de chagrin  depuis cette date et que, ne pouvant  développer leurs talents LIBREMENT en France, ils vont les exercer ailleurs plutôt que des enterrer. Comme cela s’est passé avec les Protestants sous Louis XIV, avec les aristocrates en 1789, avec les ordres religieux en 1905 ou avec les Français de religion Juive en 1940, les autorités décident qu’il vaut mieux qu’ils s’en aillent puisqu’ils sont différents. Ceux qui sont restés, comme les Vendéens, se sont d’ailleurs tous fait massacrer dans ce qui a été le premier génocide de l’histoire.

Et donc chacun peut voir que le raisonnement que nous avions fait en 1981 selon lequel l’arrivée des communistes au pouvoir allait restreindre de façon inimaginable les libertés concrètes de notre famille dans le futur a été parfaitement justifié par ce qui s’est passé ensuite.

Nous avons eu tort sur certains DETAILS, mais nous avons eu totalement raison sur les PRINCIPES.

Et pourtant, je continue à me faire du souci  pour nos Libertés., car une autre menace est apparue, à laquelle je dois dire que je ne m’attendais pas du tout.En effet, les hommes de Davos qui nous gouvernent sans que nous les ayons élu, ne pouvant plus  attaquer nos Libertés dans le domaine géographique pour imposer leur dictature car ce serait un peu trop visible, ont résolu de les faire disparaitre dans l’autre dimension où elle peut s’exercer, l’ordre temporel.

Je m’explique.

Chacun d’entre nous a une relation  unique  avec le temps qui lui est imparti sur cette terre et dans une société libre, c’est à chacun d’organiser ce temps comme il ou elle l’entend.

Pour un économiste, ce qu’après tout je suis, la relation entre mon temps sur terre et mes choix passe par les taux d’intérêts pour tout ce qui concerne ma vie professionnelle.  Le rôle des taux d’intérêts dans ce domaine est simple : ils sont l’outil qui me permet de comparer de façon rationnelle le présent et le futur. Si les taux d’intérêts sont «élevés», il est rationnel de différer ma consommation et de faire monter mon épargne, s’ils sont « bas » de consommer aujourd’hui plutôt que demain.

Et chacun d’entre nous a en plus une espèce d’échelle de préférence qui lui est propre. Comme nous l’a fort bien expliqué Jean de la Fontaine, certains sont des fourmis, d’autres sont des cigales. Si je suis vieux, que je n’ai plus d’enfants à charge, il est raisonnable de consommer et de ne plus prendre de risques. Si je suis jeune, que j’ai une nombreuse famille et beaucoup d’ambitions, je dois privilégier le futur par rapport au présent.

Que va-t-il se passer si les taux d’intérêts sont à zéro, voir négatifs ?

Une chose toute simple : techniquement cela veut dire que le futur a été « effondré » dans le présent et que je n’ai plus de moyens rationnels pour déployer mes préférences temporelles en fonction de MES choix. Ceux qui ont pris cette décision me FORCENT à être une cigale, moi qui ai toujours été une fourmi besogneuse. Ils ont choisi à ma place comment je vais organiser mon temps, ma dépense et ma capacité d’épargne, ce qui est tout simplement MONSTRUEUX.

Prenons quelques exemples.

Balzac disait que le désir de doter ses enfants ou ses petits enfants était chez un homme au delà d’un certain âge aussi fort que le désir de maternité peut l’être chez une jeune femme. Je ne sais pas grand chose sur le désir de maternité, mais je sais que le souhait de s’occuper de ceux qui me sont chers après ma mort  est chez moi très fort. Je sais aussi que cela a été l’une de mes principales motivations dans ma vie professionnelle,  et qui explique en grande partie pourquoi je continue à me décarcasser.

Imaginons par exemple que je veuille constituer un fonds dédié pour chacun de mes petits enfants dont le but serait qu’ils puissent se payer une éducation de qualité  quand ils en auront besoin. Avec des taux  à zero ou négatifs, il va falloir que je mette en réserve des aujourd’hui la quasi totalité de la somme nécessaire à chaque enfant, ce qui m’est à peu près impossible.

Dans un monde normal, si les taux étaient à  6 % par exemple et si je me dis qu’ils auront besoin de la somme dans vingt ans, il me suffit de mettre 25 % de la somme, et en 20 ans, cette somme quadruplera. Si les taux sont à  3 %, il me faudra mettre 50 %, ce qui sera déjà plus difficile, mais pas impossible. A 0 % , il me faudra mettre 100 % de la somme finale tout de suite, et comme j’ai le bonheur d’avoir 9 petits enfants, chacun peut voir le problème auquel cette tentative se verra confronté..

Rajoutons les impôts et pensons à l’impôt sur la fortune par exemple. Assez rapidement, je vais devoir payer 1. 5 % ou 2 % de la valeur totale de ma fortune chaque année, alors que ma rentabilité sur les placements sûrs est à  zero, voir négative si j’achète des obligations allemandes ou suisses.  Mon capital va donc baisser en valeur nominale mettons de 2 % par an au minimum après impôt, en admettant qu’il n’y ait pas de krach, ce qui veut dire qu’en un peu plus de 30 ans la TOTALITE de mon capital va passer dans les mains de l’Etat.

Il s’agit d’une spoliation pure et simple du droit de propriété au profit de l’Etat, lequel, faut il le rappeler est inscrit dans la Constitution. Ce qui fait qu’ayant été entrepreneur toute ma vie et ayant eu la chance ou le mérite de gagner un peu d’argent, je risque de me retrouver totalement appauvri et contraint à la mendicité si j’ai le malheur de devenir centenaire.

Et donc, empêcher les individus dans une démocratie d’organiser leurs futurs comme ils le souhaitent est totalement attentatoire à  la liberté individuelle.

Qui plus est, cela tue toute l’industrie de l’épargne longue (compagnies d’assurance, banques, fonds de pension etc..), et comme l’épargne est égale à l’investissement  sur le long terme, il est CERTAIN que mon niveau de vie dans le futur va s’effondrer puisque nous aurons bouffé les semences ce qui ne laissera rien pour semer.

Les lecteurs me diront que le socialisme et l’Etatisme sont toujours et partout les ennemis du citoyen libre. Il n’en reste pas moins qu’il s’agit d’une nationalisation rampante de tous les patrimoines. En trente ans,  il n’y aura plus que des exilés ou des serfs, attendant de leurs maitres leur pitance journalière. Car sans droit de propriété, il ne peut y avoir de Démocratie, c’est ce que l’histoire a toujours démontré.

Me forcer à rester dans un endroit où je n’ai plus envie de vivre était déjà une atteinte insupportable à ma liberté.

M’empecher d’organiser mon futur en fonction de mes préférences personnelles est à  mon avis bien pire.

Nous en sommes là.

Et cela se passe dans toutes les démocraties.

Il est temps, grand temps de renvoyer tous ces malfaisants  à une obscurité dont ils n’auraient jamais du sortir.

Les Anglais auront une chance de procéder à cette grande lessive le 23 Juin lors du vote sur le Brexit et la panique chez les hommes de Davos est en train de monter a toute allure tant il semble qu’ils vont prendre la bonne décision. J’ose espérer qu’ils sauront la saisir.

Et s’ils le font, les Néerlandais, les Suédois, les Danois, les Portugais, les Italiens, les Espagnols, les Grecs demanderont eux aussi un référendum.

Et nous nous retrouverons avec monsieur Hollande qui pourra utiliser un nouveau slogan électoral en remplacement de ‘ »Mon ennemi c’est la finance » par « Pour avoir un plat pays, votez Hollande », sur musique de Brel. Je ne suis pas sûr que cela garantira sa réélection.

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

53 Commentaires

  1. Votre raisonnement sur l’érosion est intéressant. Sauf que c’est encore pire. L’inflation officielle est peut-être de 1 ou 2% mais la réelle est bien pire, 4 à 5%. Regardez les transports, l’énergie, etc. Sans parler des taxes.
    Donc la paupérisation ira encore plus vite que vous ne l’avancez.

    Répondre
    • Affirmation sans fondement. La campagne n’a été suspendue que pour quelques jours, les deux camps l’ont suspendue, et au demeurant il est assez insultant pour les Britanniques de présumer qu’ils ne sont que des marionnettes mûes par le dernier qui aura crié le plus fort.

      Les informations et les arguments en faveur des deux côtés ont été largement présentés, et ils continueront de l’être. La suspension de la campagne, cela veut dire que quelques politiciens de premier plan s’abstiendront de polémiques excessives quelques heures durant.

      La campagne ne s’arrête évidemment pas, et les Britanniques voteront ce qu’ils voudront.

  2. Si vous voulez que votre entreprise (donc vous également) gagne de l’argent il faut bien que les consommateurs aient les moyens d’acheter vos produits avec des taux à la consommation bas, Les cigales vous permettront d’augmenter votre revenu que vous pourrez choisir d’épargner car d’autre ont souvent juste le choix de consommer…

    Répondre
    • Une nation ne s’est jamais enrichie , en appauvrissant ses épargnants!

  3. Bonsoir
    La france est victime de son égalitarisme. Tout le monde a le droit de se mêler de tout sans avoir besoin de faire la preuve de la moindre compétence. Cela aboutit à empiler les réglementations avec pour résultat une inflation des coûts et une prise de risque à minima. Plus besoin de visionnaire politique mais juste des gestionnaires moyens du genre président normal ou autre patron d’industrie tout juste bon à regarder le bilan de fin d’année.
    Le reste s’inscrit dans cet espèce de délire financier que vous expliquez très bien article après article.
    Malheureusement la france est maintenant bien isolée sur le plan stratégique et en pleine faillite politico-industrielle.
    Ça va mal finir.
    Bonne soirée.

    Répondre
  4. Vous dites  » cela tue toute l’industrie de l’épargne longue (compagnies d’assurance, banques, fonds de pension etc..),  »

    A ce propos, dans le cadre de la loi sapin 2 , un amendement vient d’être passé en catimini, pour autoriser les autorités de surveillance à bloquer les retraits des contrats d assurance-vie en cas de crise ( entendez hausse des taux )
    Sachant que ces contrats représentent 34% de l’épargne des français, et que je n’ai jamais croisé un français qui n’ait pas quelque part du fonds euros, il me parait urgent de mettre son argent ailleurs que dans ces fonds, avant qu’une crise obligataire ne vienne provoquer des retraits massifs.

    ***********
    Extrait de l’article 21 Bis de la loi SAPIN 2 :

    Sur proposition du gouverneur de la Banque de France, ….. prendre les mesures conservatoires suivantes :

    « a) Limiter temporairement l’exercice de certaines opérations ou activités, y compris l’acceptation de primes ou versements ;

    « b) Suspendre ou restreindre temporairement la libre disposition de tout ou partie des actifs ;

    « c) Suspendre, retarder ou limiter temporairement, pour tout ou partie du portefeuille, le paiement des valeurs de rachat, la faculté d’arbitrages ou le versement d’avances sur contrat ;

    « d) Limiter temporairement la distribution d’un dividende aux actionnaires, d’une rémunération des certificats mutualistes ou paritaires ou d’une rémunération des parts sociales aux sociétaires.

    Répondre
  5. « Londres est maintenant la troisième ou quatrième ville francophone du monde (après Paris et Montréal) »

    Sur le fond, je ne remet pas en cause le raisonnement mais sur les chiffres de population, je ne m’avancerais pas avec autant d’ardeur : d’apres wikipedia, la population francaise recensee a Londres etait inferieure a 70000 habitants quand le consulat l’estime entre 300000 et 400000 : apres Paris, Marseille, Lyon, Toulouse et Montreal, Londres ne peut pas etre dans le top 5…
    Quant a Hong Kong, j’ai quelques doutes sur le fait que les Francais seraient plus nombreux que les Anglais. On entend beaucoup parler de l’explosion demographique francaise mais sur les cinq dernieres annees, le nombre de vols directs HKG-CDG a diminue, ce qui ne tend pas a confirmer cette croyance…

    Répondre
    • Il suffit d’aller à Londres pour comprendre très vite que les français sont partout….

      Ca parle français tellement partout et la présence française est tellement prégnante, partout et à chaque instant, qu’à ce niveau les chiffres et palmares n’ont même plus besoin d’être cités, quel qu’ils soient…

      Et ce qui est drôle, c’est qu’il semble que les français (de France) ne se rendent encore pas compte de ce qui se passe.

    • Vous êtes déjà allé à HK?

    • Au Pastis bistro ?

    • Bon choix 🙂

    • Oui. Les Francais sont clairement tres presents et comme ils parlent anglais comme des vaches espagnoles, soit ils sont en train de parler francais, soit on les repere a l’accent.

      En outre, il y a une forte concentration sur Sheung Wan (c’est recent), Central, Wanchai, Happy Valley et Stanley donc oui, l’impression qu’ils sont partout est forte.
      Si je me souviens bien, en 2012, ils etaient 6000 adultes sur les listes electorales (corroborant le chiffre de 15000 qui tournait a l’epoque, sachant que la plupart s’inscrivent au consulat en raison de l’eloignement avec la France) donc je pense que le chiffre de 20000 aujourd’hui est realiste mais de la a ce que les anglais soient moins nombreux, il y a un pas que je ne franchirai pas…

    • « parler français comme un basque espagnol » est l’expression initiale et exacte

    • J’ai rencontré une Hollandaise de Shanghai qui m’a dit qu’il y avait beaucoup de Français dans cette ville.
      Quant au nombre de vols directs vers HKG, il y a 2 AF/q et 2 CX/q en saison + tout les vols indirects par Shanghai,Doha,Dubaï,Canton etc. donc ce n’est pas un bon critère pour confirmer ou infirmer une croyance.

    • surtout si on se base sur air France…..

  6. Bref, en attendant, nos élites foutent le camp, les brevets aussi, les entreprises délocalisent leur siège social: cette semaine, technip, alcatel, alstom, et j’en oublie une; heureusement, comme dit l’article, le siège social de la cgt reste à Montreuil!
    L’Europe demeure avec son euro et nous refile cette horde d’étrangers de piètre qualité qui s’abreuve de tout ce qu’on leur offre; heureusement, la France va gagner l’euro(c’est goldman sachs qui le promet)et fera passer la pilule à moins que…

    Répondre
  7. Principal engineer a San Diego a seulement 33 ans, les offres d’emplois ne manquent pas en Californie!

    Répondre
  8. Cher Monsieur Gave, par ces temps de taux négatifs, vous allez finir par creuser un trou dans votre jardin pour y mettre … de l’or, car des billets ça prend trop de place. Vous verrez, vous finirez par y venir.

    Répondre
    • Ce n’est pas aux vieux singes….

  9. Les communistes de 81 n’étaient plus si communistes que cela. Le danger est venu de Mitterrand. C’est lui qui a cédé sans le reconnaître, sans le dire, sans que la France en tire les conséquences… aux sirènes de l’Europe « néo-libérale » et de la mondialisation économique sans foi ni loi.

    Mais inutile de montrer du doigt tel ou tel responsable, tels et tels « oints du seigneur »… Le mal est beaucoup plus grave. La confusion des esprits est générale.

    La liberté, c’est bien, c’est même merveilleux. Mais lorsqu’il n’y a plus d’Etat digne de ce nom capable de la défendre, la liberté n’est qu’illusion. Nous en sommes là. J’entends d’ailleurs déjà des voix qui me disent avec mépris : « europhobe ! », « adepte du repli frileux sur soi ! », « réac ! », « suppôt du FN ! »… Eh oui, nous en sommes là.

    Répondre
  10. Pouquoi, M. Gave êtes-vous revenus en France alors. ( Il me semble vous avoir entendu dire cela à quelque part …)

    Répondre
    • Pour vivre entre ses parents , le reste de son âge. J du bellay

    • Réponse stupide
      Je suis né à Alger
      Il y a peu de chance que j y retourne pour voir les tombes profanées de ma famille et ce à cause de Charles,pas vous l autre o……
      Vous verrez bientôt la France sera la colonie de ses colonies comme l a dit Wladimir, oui lui l homme d état
      Mauvais choix de revenir,C est comme les ex…faut jamais de deuxième mi temps lol

    • de Gaulle avait TOUTES les raisons de se délester de ce boulet (économique et démographique) qu’était l’Algérie. Je n’ai JAMAIS compris pourquoi tout le monde lui en veut pour ça, c’est plutôt Giscard et tous ceux qui ont ramené les immigrés d’outre-méditerranée qui sont à blâmer.

      Jacques Marseille et Daniel Lefeuvre ont démontré à quel point la Chère Algérie a coûté, d’autant plus que tous les Algériens auraient pu venir en métropole.

      La raison de la conquête d’Algérie a été de mettre fin à la barbaresque, qui au passage força les Américains à se doter d’une marine de guerre importante.

      Pour ce qui est de Poutine, il n’a appris ni rien oublié de la guerre froide, la chute des cours du baril sonnera sans doute le glas de son « militarisme pétrolier » comme jadis en 1986 avec l’URSS si ce n’est que cette fois cela se fera peut-être plus doucement.

      Cela dit pour la première fois peut-être, les Français émigrent.

      Sous Louis XV ou Jules Ferry, ils n’avaient jamais été très tentés, mais là …

  11. C’est clair. Je pourrai dire que je suis encore jeune (30-40ans). Avant je privilégiai d’épargner et de progresser dans l’échelle sociale ; maintenant je me contente de ce que j’ai et je fais en sorte que mon travail me procure le plus de temps libre possible. Je me refuse aussi de faire tout crédit car ça serait augmenter ma servitude sur le futur. Bref, n’ayant rien à espérer dans le futur, j’ai l’impression de me sentir plus libre.
    Il faut bien s’adapter en attendant des jours plus propices…

    Répondre
  12. Sur le Brexit j’espère que les anglais sortiront. Cela serait bon pour eux comme pour tous les autres pays (qui j’espère suivront leur exemple), mais j’ai quand même peur que cela rate de peu…

    Répondre
  13. Bonjour,
    Merci Monsieur Gave pour vos articles qui nous font réfléchir et prendre conscience du monde dans lequel l’on vit.
    Je remercie les internautes pour leur commentaires, mais maintenant que dois-je faire avec les quelques « petits sous » que j’ai mis soigneusement dans différentes assurances vie sans frais d’entrée ? Acheter de l’or, ou acheter des actions indiennes en roupies ??.
    Merci pour vos idées

    Répondre
  14. Les banques centrales utilisent leur indépendance pour aider les Etats hyper endettés (US, France, Italie, etc…) au détriment de l’économie et donc des citoyens. Ainsi l’Allemagne qui gère bien son endettement ne peut rien contre Draghi. Même la Banque Nationale Suisse, hors zone euro, doit s’aligner sur le taux zéro. Et le brave citoyen qui essaie d’organiser son avenir est encore plus démuni. Les manipulations monétaires vont conduire à une grande crise.

    Répondre
    • La politique de Merkel n’a pu se faire sans le consentement ou plutôt la trahison de Merkel.

    • et c’est bien, parce que les allemands travailleurs ont assez d’etre la vache a lait de l’Europe! Vous faites des manifestation contre la loi du travail, qui est en vigeur ici depuis presque 10 ans. Vous avez les 35h et vous voulez encore travailler moins. Les francais pensent que l’état est la vache qu’il faut traire sans demander d’ou cette argent vient! La France est un des vainqueurs de la guerre c’est elle qui est a part responsable de la situation actuelle, que ce pays n’est pas encore libre, couvert des bases militaires jusqu’en 2095+. Veut dire la politique d’ici n’est qu’autre que la prolongation des bras outre atlantique. Sans oublier le chantage par Mitterand concernant l’unification en faveur de l’Euro que les allemands n’ont pas voulu! Cordialement quand meme *g*

  15. très bon article comme toujours, hélas.

    juste une précision : je reviens de la Silicon valley où les Français ne sont pas 4.000, mais … 60.000 et sont particulièrement appréciés.

    cela ne retire rien à votre analyse mais ne fait que la renforcer.

    Répondre
    • Bonjour,

      Monsieur Gave parlait de Hong Kong et non de la Silicon Valley, je le cite :

      « En 2002, quand j’ai quitté Londres pour Hong-Kong, 4000 citoyens Français vivaient là bas. Aujourd’hui, nous en sommes à 20.000, et il y a plus de Français à HK qu’il n’y a d’Anglais « 

    • Bonjour Adrien,

      M. Gave parlait bien de la Silicon Valley et je cite :
      « 4000 ingénieurs Français travaillent dans la silicon-valley »

      Cordialement,

  16. « A ce point, je me dois d’ajouter que cette libération n’eût rien-mais vraiment rien- à voir avec les gouvernements ou les intellectuels Français de l’époque (à l’exception de JF Revel bien sûr) qui firent tout pour l’empêcher mais dût à peu prés tout à trois personnalités, Thatcher, Reagan et Jean Paul II qui eux savaient ce que le mot « Liberté » voulait dire. »

    Acte unique, Jacques Delors ? Socialiste qui plus est.

    Pour les taux 0, c’est simple, sans cela, l’Italie de ce « cher » Mario Draghi ne pourrait plus se financer et serait en défaut de paiement.

    Il y a quelque chose qui s’appelle schéma de Ponzi.

    Les arrivants paient un taux d’intérêt aux précédents, quand la population active stagne, la productivité ne suffit pas à rétribuer les vieux grognons avec du 3 ou 6 % d’intérêts et donc les taux s’aplatissent.

    Il y a un truc chez les Français qui s’appelle « le bon sens paysan », seul pays où les paysans ont eu plus de bon sens que leurs élites. Si vous voulez une « assurance retraite », faites des enfants.

    Pas de bras, pas de chocolats.

    Pour vos gamins, ils peuvent emprunter à la banque 60 000 $ comme tous les étudiants des pays « libres ». Dans les prisons socialistes, c’est gratuit la fac par contre dans les pays libres, il faut payer des milliers et des milliers de $.

    Au fait les Nazis, n’ont jamais construit de murs pour empêcher leurs citoyens de partir …

    Ne pas comprendre la différence entre le national-socialisme et le marxisme-léninisme, c’est ne rien comprendre à ces idéologies.

    Répondre
    • Merci nolife de vos commentaires.
      Pour votre gouverne, l’Alsace-Moselle annexée en 1940 par les nazis n’était pas une zone « libre ». Alsaciens et Mosellans qui tentaient de fuir étaient soit tués, soit envoyés en camps de concentration.

    • Jamais entendus cette histoire, par contre certains trop « francophiles » ont été expulsés.

    • Alsacien d’héritage, je confirme que l’Alsace était LOIN d’être en zone libre et a vécu un véritable enfer durant la 2nd guerre mondiale (non pas que la premiére avec des familles avec des cousins dans les deux camps ait été plus aisée. Ainsi, le Gauleiter Robert Wagner s’est donné cinq ans pour transformer les Alsaciens en bons citoyens allemands et en nationaux-socialistes convaincus. Dès juillet 1940, une politique de germanisation et de nazification qui s’appuie sur l’organisation du parti nazi à toutes les échelles est mise en place.

      Dès juillet 1940 est inauguré le camp de rééducation de Schirmeck destiné aux Alsaciens récalcitrants (tous ceux qui continuent d’écouter la radio française et ou de simplement parler français) et, en mai 1941, le camp de concentration du Struthof ouvre également ses portes. Le 8 mai 1941 l’intégration au RAD (Reichsarbeitsdienst, Service du travail) devient obligatoire et, quinze mois plus tard, le 25 août 1942, l’incorporation de force est décrétée. Après juin 1940, la remise en marche de l’économie est une priorité. Le front du travail (Arbeitsfront) est introduit dès septembre 1940. La population alsacienne est tenue de participer activement à l’effort de guerre. En 1943, avec les difficultés militaires, le Gauleiter durcit la guerre totale en Alsace.

      Dans le contexte de l’annexion, résistance et collaboration ne revêtent pas le même aspect en Alsace qu’en France occupée. La majorité des Alsaciens a adhéré, contrainte et forcée, aux diverses associations nazies. Cependant, le parti nazi et ses structures armées (SA et SS) ont peu attiré les Alsaciens (moins de 3% de la population selon Eugène Riedweg).

    • La politique d’assimilation pour rééduquer à la schlague ces germains francisés depuis 300 ans, d’accord c’est horrible, mais est-ce qu’il y avait des barbelés et des miradors pour empêcher les Alsaciens de fuir vers la France ?

    • Fuir ? Ou? en laissant ses terres ?
      Et pour y chercher qui et quoi?

      C’est pas comme si la France avait été un immense bastion de résistance ! la bonne blague.

      Oh, and By the way, l’alsace C’est la FRANCE,

      #1&&&@@§è!çà) »)'(èè! »çà))

    • Fuir vers n’importe où en dehors des « boches ».

      Comme le dit Hernando de Soto, pour départager la possession d’un champ à la campagne où il n’y a pas de cadastre, on regarde quel chien y aboie quand un étranger s’y incruste, selon ce procédé, l’Alsace est effectivement française 🙂

  17. oui ce sont des communistes!

    Répondre
    • A part nous montrer les rendements du Bund et du Schatz qui baisse ainsi que la courbe des taux des USA et de temps en temps analyser les bilans bancaires, ce site n’est pas terrible, outre son arrogance extrême, ses « arguments » sont douteux, sans preuve et semblent incorrects.

      Je laisse de côté son américanisme primaire qui ferait passer Revel pour un sage modéré.

  18. Pardon, mais je ne comprends pas pour une fois: de quel taux parlez vous puisque l’inflation n’est pas précisée?
    Dans un monde où l’inflation est à 7%, une rémunération du capital à 6% est bien un taux négatif de -1%, non?
    Dans un monde de baisse des prix, un taux apparemment négatif peut se révéler…positif.
    Merci à notre professeur bénévole et préféré de nous éclairer.

    Répondre
    • Cela fait un bon moment que nous n’avons pas eu une inflation à 7% !!!! Nous sommes quand même assez loin de ce genre de scénario.
      Les taux sont les directeurs (par opposition aux réels).

  19. Bonjour Charles,
    J’adore votre formule du « futur effondré dans le présent »!

    Répondre
  20. Cher Charles Gave,

    Lumineux comme d’habitude. Dommage que tant de français vivent dans l’obscurantisme. Je parlais ce matin avec un collègue Anglais qui me confirmait que le Brexit est quasiment acquis tant ils sont exaspérés par la forme que prend l’EU.
    Le 24 j’espère juste que le champagne coulera et célébrera la fin de cette Europe la.
    Cordialement
    Nicolas From Abu Dhabi

    Répondre
    • Je sabrerai le champagne le 24 en cas de brexit également à… Abu Dhabi.

    • Je pense que le British Club sera un bon endroit ou le Mc Gettingan’s.

    • ça va être bon, a priori cela s’annonce tres bien, même si juridiquement il ne va rien se passer demain matin.

      j’espère surtout que cela va achever le PS et merkel politiquement.

      contrairement à ce qu’on a lu c’est aussi l’establishment qui veut le brexit. Schauble est dégouté car les brits essayent de se barrer avant de passer à la caisse (grece…)

    • Messieurs les Anglais tirez-vous les premiers !

    • vour revez, les Anglais, ils ne se lèvent pas de table les premiers, ils vont laisser la situation pourrir. Apres tout ils ne ce sont pas opposer a l’élargissement de l’EU a 28 pays…. tout en sachant pertinemment bien que l’élargissement plus l’Euro sonnaient la fin du monstre.

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *