FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_print

Il y a quelques années, j’avais lu un article passionnant.

L’auteur, un sociologue spécialiste de la presse, mettait en lumière un fait extraordinaire : Depuis la chute du mur de Berlin, le nombre d’articles catastrophes dans la presse s’était accru de façon vertigineuse et pour lui la raison en était assez simple. L’un des rôles des journaux est en effet de maintenir le bon peuple dans la crainte constante que quelque chose de   désastreux est à la veille de se produire mais qu’heureusement, les élites qui nous gouvernent feront le nécessaire pour limiter les dégâts, à condition que les gens d’en bas les laissent travailler tranquillement.

Tant que les communistes au couteau entre les dents étaient la, ce n’était pas vraiment la peine de se fatiguer à créer des dangers imaginaires tant il y en avait un bien réel et bien sinistre.

Une fois le mur tombé, il fallait de toute urgence trouver quelque chose pour maintenir le peuple dans une obéissance de bon aloi.

Et dans ce registre, il faut dire que nos chers Oints du Seigneur ont fait très fort en découvrant que ce qui marchait le mieux pour foutre la trouille aux gens c’était l’écologie qu’ils ont réussi   à transformer en une nouvelle religion.

Quel est en effet le modus operandi de tout être qui veut vivre aux dépens des autres (voir à ce sujet Astérix : le Devin, de Goscinny et Uderzo)

·       D’abord, il faut convaincre les gogos qu’ils ont commis un énorme péché contre la divinité (dans ce cas précis, la déesse Terre, Gaia) et que celle-ci va se venger en exterminant les méchants pêcheurs.

·       Affolé, le gogo de service, commence à paniquer et demande s’il n’y a pas quelque chose qui pourrait être fait pour détourner le courroux de la divinité.

·       Il est tard, très tard, peut-être trop tard disent à ce moment-là les prêtres de la nouvelle religion, mais sans doute pourront-ils faire quelque chose si les nouveaux croyants procèdent à des sacrifices rituels tels que de grasses prébendes versées à nos nouveaux prêtres qui ont heureusement une ligne directe avec la Divinité et qui donc pourront intercéder en leur faveur. Seuls ceux qui auront vraiment craché au bassinet ont une chance d’être pardonnés, et chacun comprend le mérite de cette position.

·       Ce qui permettra aux enfants et petits-enfants des Oints du du Seigneur de s’installer dans une aisance heureuse et une prospérité de bon aloi

Et l’on voit se remettre en place le vieux mécanisme de manipulation de l’opinion d’une classe qui n’a pas envie de travailler mais qui réussit à convaincre une partie de la population qu’elle a commis un gros péché contre les dieux, ce qui est impardonnable. .. Cependant, les nouveaux ODS (à ne pas confondre avec les nouveaux philosophes, bien qu’ils s’agissent souvent des mêmes), par pure bonté d’âme peuvent intercéder aupres des dieux, à condition que des sommes importantes leur soient transférées, ce qui atténuera ou empêchera l’inévitable châtiment.

Ce qui m’amène à l’Ecologie aujourd’hui.

Dans le film Uranus, tiré d’une pièce de Marcel Aymé, le cafetier du village, joué par Gerard Depardieu, prononce cette phrase admirable : « Monsieur ! Je suis cafetier, socialiste et franc-maçon, c’est vous dire si j’en ai entendu des conneries dans ma vie ! »  

Et j’ai envie de la paraphraser en disant : « Monsieur ! J’ai 75 ans, je suis économiste, libéral, et Catholique c’est vous dire si j’en ai entendu des conneries dans ma vie »

Je m’explique

Tout cela a commencé au début des années 70 avec quelque chose qui s’appelait le Club de Rome et qui fut fondé par …David Rockefeller, également fondateur du groupe Bilderberg et de la Trilatérale.

Chacun comprend la stratégie de ce grand homme. Dans le fond, la démocratie est une mauvaise idée, nous avons besoin d’un gouvernement mondial ou le pouvoir appartiendra à ceux qui savent et qui se réuniront en secret (Bilderberg et Trilatérale), mais il faut aussi foutre la trouille au petit peuple pour qu’il reste tranquille, d’où le Club de Rome.

Au début, le Club de Rome part sur une mauvaise piste, déjà popularisée par Malthus : la croissance économique-infinie- est incompatible avec les ressources de la planète qui sont bien entendu finies. Et de nous expliquer qu’en 1990, il n’y aura plus de pétrole et que la moitie de la population indienne allait mourir de faim avant la fin du XX -ème siècle.

Pas de chance, le monde consommait à l’époque 60 millions de barils de pétrole avec des réserves d’une quinzaine d’années, et aujourd’hui, nous consommons 100 millions de barils par jour avec des réserves de 25 ans. Quant à l’Inde, elle exporte des céréales… A l’évidence ces gens-là ont dit des bêtises et l’ennui est que ces bêtises ont été prouvées comme étant fausses.

Il fallait trouver autre chose.

Et l’idée de génie fut de faire intervenir non plus des économistes dont chacun connait la capacite à prévoir l’avenir mais des scientifiques, car la SCIENCE, cela ne se discute pas.

Et donc fut inventé le réchauffement atmosphérique créé par l’activité humaine. Et bien entendu, ce problème ne peut pas être réglé par chaque Nation mais réclame, comme chacun l’a déjà deviné un…gouvernement mondial.

Ben voyons….

Venons-en aux faits, et cela fait quarante ans que je lis sur le sujet.

Premier problème : La mesure de la température. Déjà, nos scientifiques intègres se sont fait prendre à plusieurs reprises maquillant les données de température (scandale du hockey stick au Canada, scandale des pressions amicales sur les universitaires en Grande-Bretagne) pour « prouver » l’augmentation des températures. Et pourquoi ces maquillages ? Pour continuer à percevoir leurs subventions étatiques, tant il est vrai que les seuls à toucher ces subventions sont les « scientifiques » qui cherchent à prouver l’augmentation des températures, les autres étant interdits de publication et d’enseignement, bien entendu.  

Mais je suis bon prince, je veux bien admettre que la température a augmenté depuis quelques décennies.

L’embêtant est que ce n’est pas la première fois dans l’histoire. Ainsi, au XII -ème siècle, on cultivait la vigne au Groenland (=terre verte, aujourd’hui couverte de glaciers) et que toutes les périodes de réchauffement dans l’histoire ont été des moments où les civilisations les plus belles ont prospérées…Apres tout, peut -être la hausse des températures est-elle une bonne nouvelle ?

Pas du tout, cela ne peut être qu’une mauvaise nouvelle et nous allons tous mourir de faim et de soif et ceux qui dient le contraire sont les memes que ceux qui nient l’existence des camps nazis, argument imparable pour emepcher toute discussion.

Mais il y a peut-être une explication naturelle à cette hausse ? Serait-il possible que le réchauffement actuel n’ait rien à voir avec l’activité humaine et que nous soyons simplement en face d’un phénomène naturel ?

Que nenni, homme de peu de Foi, me disent alors mes scientifiques : nous avons bâti des « modèles mathématiques » qui nous permettent d’être surs de ce que nous affirmons Et là, je ne peux pas m’empêcher de sourire finement.

En tant qu’économiste, j’ai construit des modèles toute ma vie dont certains ont fonctionné (jusqu’au moment où ils ne fonctionnaient plus). Mais tous mes modèles avaient une caractéristique essentielle : ils m’aidaient à comprendre le PASSE. 

Et ce qui est amusant c’est que la quasi-totalité des modèles du climat que j’ai vu sont complètement incapables d’expliquer le passé. Ils vous disent ce qui va se passer dans cent ans mais sont totalement inutiles pour expliquer ce qui s’est passé dans les 10 dernières années et sont tout autant inaptes a prevoir ce qui va se passer dans les 10  ans qui viennent…

Et pourquoi ? J’ai compris la raison de ce désastre scientifique en lisant il y a quelques années un livre écrit par le patron du service de la climatologie a la NASA.

 D’après ce livre, la plus forte influence sur le climat est exercée par les nuages (l’eau en suspension dans l’atmosphère), qu’il y a des centaines de formes de nuages et que personne n’a la moindre idée de la façon dont tous ces nuages se créent et interfèrent les uns avec les autres, personne.  Il n’y donc aucune façon de modéliser ces interactions. Par exemple, une augmentation des nuages liées au réchauffement pourrait tout à fait faire baisser la température, ou la faire monter, personne n’en sait rien.

Et donc les modèles de nos nouveaux Lyssenko ne prennent pas en compte la seule chose qui ait de l’importance… 

Dans le fond, nos scientifiques s’évertuent a prévoir quelque chose qu’ils ne comprennent pas et leur grande crainte est qu’un jour le monde entier ne s’aperçoive que le Roi est nu.

Je continue à être bon prince : Admettons qu’il y ait un réchauffement atmosphérique et acceptons qu’il soit causé par les activités humaines qui dégageraient trop de CO2. Que faut-il faire d’après eux ?  

Reponse:Il faut réduire de toute urgence les émissions de gaz carbonique, nous disent les nouveaux clercs en arrêtant de bruler des combustibles fossiles, ce qui revient à interdire tout développement aux pays émergents et donc maintenir dans la misère des milliards de gens, ou alors, et c’est ce que préconisait le Traité de Paris, forcer les Etats- Unis et tous les autres pays développés à en émettre beaucoup moins, ce qui implique une chute profonde des niveaux de vies chez nous. Et qui distribuera les tickets de rationnement :Nos Oints du Seigneur bien sur  

A la suite de ces mesures de salubrité publique, seuls nos Oints du Seigneur auront donc le droit de prendre des voitures qui les amèneront à leurs avions pour les transporter vers leurs conférences internationales.

Quant à nous, nous irons pieds nus dans des sandales, couverts de robes de bure en faisant la queue pour acheter de maigres portions de viande (toutes les vaches ayant été tuées puisqu’une grosse partie du C02 émis le serait par les pets des vaches), en espérant trouver de la place dans des transports publics a pédales, ce qui sera tes bon pour notre cœur.

Voilà qui rappellerait fâcheusement l’URSS, dont les anciens partisans se sont reconvertis dans la nouvelle religion au point que la plaisanterie court que les écologistes sont au fond comme les pastèques, verts à l’extérieur et rouges à l’intérieur.

Soyons sérieux. Comme l’avait dit le ministre du pétrole Saoudien des années 70, le Cheik Yamani : « l’âge de pierre ne s’est pas terminé a cause d’un manque de cailloux »

Tout le monde est favorable à l’arrêt de la pollution d’où qu’elle vienne, mais une fois de plus la solution ne viendra pas de l’Etat ou de la force publique, mais d’une invention faite dans une cuisine par un quelconque farfelu qui trouvera une façon rentable de stocker l’électricité. Ce jour-là, le pétrole et le charbon resteront et pour toujours soigneusement enfouis dans les entrailles de la terre, le Moyen Orient n’intéressera plus personne, les voitures ne feront plus de bruit et je peux assurer le lecteur que nous n’en sommes pas très loin.

A ce moment-là, et pour ceux qui veulent acheter de l’immobilier, je recommanderai aux lecteurs d’acheter des appartements au premier étage des immeubles situés sur les rues les plus passantes puisqu’il n’y aura plus ni bruit ni pollution.

Et plus personne ne parlera du réchauffement atmosphérique.

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

97 Commentaires

  1. La progression affective de l’humanité n’est pas philosophique, mais névrotique.

    L’interprétation négative du réchauffement anthropique, réel, est la névrose qui succède au marxisme, chez exactement le même type de profil, qui est en masse fonctionnaire gras ou grasse à 40 ans.

    Répondre
  2. Quel est le titre du livre écrit par l’ancien patron du service climato de la NASA ? (ou le nom de l’auteur)
    Merci

    Répondre
  3. Bonsoir,
    Pourquoi votre billet de ce matin a-t-il disparu ?

    Répondre
    • Si de Gaulle fût ce que vous prétendez, l’illusionniste J.P.Sartre, pour prendre un exemple qui vous ressemble en rhétorique,eüt été incarcéré en 68.

      De Gaulle a répondu outragé à ceux qui le poussaient à le faire ” … on n’arrête pas Voltaire … ” .

      Roland Paingaud 04320 ENTREVAUX

    • Bonsoir, Charles a parlé trop tôt, tout ceci ne doit être annoncé que Dimanche . Pardon pour la confusion temporaire

    • Le commentaire diffamatoire traditionnel de certaines communautés sur de Gaulle, qui d’ailleurs se haïssent entre elles, a été supprimé ; mon commentaire n’a donc plus de sens, l’IDL devrait le supprimer aussi.

  4. la pollution est aussi un de leurs outils pour vous faire culpabiliser.
    Le nouveau truc à la mode c’est la pollution plastique. çà ils aiment beaucoup c’est un bel axe de développement pour leur propagande.
    Il y a quelque part un océan de plastique. Et c’est ta faute nous répètent ils à longueur de franceInterisme.

    J’ai réfléchi à cela un instant.
    Je ne suis pas socialiste… et pourtant je ne jette jamais mes papiers et plastiques par terre ou dans la nature. En fait je ne connait personne qui le fait sciemment. Dans notre culture en tout cas.
    Je suis allé récemment en Inde. Ce pays est une décharge à ciel ouvert que l’on aurait aménagée pour y vivre.
    Et là j’ai compris. Les Hindous qui sont 1,3 milliard n’ont pas la même approche de l’environnement que nous. ils jettent sans aucun état d’âme leurs papiers et plastiques dans la rue. C’est quotidien chez eux! pouvez vous imaginer, 1,3 milliard d’individus que jettent tous les jours plusieurs plastiques et papiers dans la rue…
    Mais ça encore une fois avant que vous entendiez cela sur France Inter… ca ne fait pas parti du logiciel socialiste de constater que les pauvres polluent sciemment.
    C’est le riche qui pollue! le pauvre est une victime.

    Répondre
    • Je ne pense pas que les Hindous Indiens ou les Indiens Hindous polluent sciemment en tout cas pas le milliard et quelques que vous citez;
      qu’il y ait parmi eux des gens pas très propres ou pas écolos si vous préférez, cela est possible; quelqu’un qui pollue sciemment est un idiot mais je ne pense pas que cela soit réservé aux hindous, des chrétiens doivent l’être aussi!
      Je ne suis pas retourné en Inde depuis longtemps mais cela fait aussi un bout de temps que je n’écoute plus France Inter, sur ce plan là je vous suis!

  5. Les ODS appliquent toujours le même modus operandi. C’est celui des sectes.
    1. d’abord ils vous font croire que leur monde (en construction) est bien plus pure que celui dans lequel vous vivez.
    2. pour prendre le control de votre personnalité ils insistent pour que vous abandonniez votre vie d’avant, ils vous coupent de votre famille (souveraineté), de vos amis, de votre culture. Tout ce qui pourrait à un moment vous ramener à la réalité. Ils ne veulent plus que vous ayez de contact avec le monde d’avant.
    3. Enfin pour vous contrôler il faut vous briser. La culpabilité est un très bon moyen. Donc ils insistent sur le fait que vous êtes un être mauvais, les problèmes du monde sont la conséquence de votre existence. La pollution? la misère dans le monde? tout cela est ta faute !

    Mais si on rejoint le califat socialiste alors notre âme sera purifiée.

    Répondre
  6. > … la solution ne viendra pas de l’Etat ou de la force publique,
    > mais d’une invention faite dans une cuisine… je peux assurer le
    > lecteur que nous n’en sommes pas très loin.

    Celle-ci peut-être? En plus, c’est écolo. 🙂

    Gut bacteria’s shocking secret: They produce electricity
    http://news.berkeley.edu/2018/09/12/gut-bacterias-shocking-secret-they-produce-electricity/

    Je ne me vois toutefois pas me balader avec un prise de courant sur le ventre.

    Répondre
    • Je pense, à l’instar de CG, que la ou les solutions viendront en effet d’une obscure cuisine ou d’un garage encombré de vieilles bagnoles;
      comme la découverte ou la mise au point du premier PC (personal computer).

    • @Charles Heyd
      J’avoue être toujours perturbé ces derniers temps par l’emploi de l’abréviation PC pour “political correct”. Car je pense de manière réflexe à PC = personal computer 🙂

  7. Il suffit de regarder la gueule des glaciers pour comprendre que le climat change. Il y aussi des routes navales qui se sont ouvertes au nord de la Russie, ce qui indique que la glace a fondu.

    L’humain n’est peut être pas responsable mais toujours est il que le climat change et visiblement, ça se réchauffe.

    En Syrie, dans les années 2010, les rendements des paysans ont diminué à cause de la chaleur. Du coup, ils sont partis vivre en ville où ils n’étaient pas prévus/voulus. Ce qui a entrainé des manifestations, puis une rébellion et aujourd’hui, un gros merdier dont on ne sait pas bien comment ça va finir. Avec des millions de Syriens qui fuient et cherchent à vivre ailleurs (chez nous ?).

    L’économiste que vous êtes, devrait donc peut être aussi s’intéresser à ce genre de problème induit par le réchauffement de la planète. Qui va accueillir les populations des régions devenues inhospitalières ? Le Groenland ? J’en doute.

    Répondre
    • J’ai entendu parler de pays très prospères dans le voisinage très proche des contrées inhospitalières que vous évoquez. Qui ont aussi l’avantage d’une culture très similaire. Comment se fait-il que les populations en détresse ne pensent pas y aller?
      Ah, mais j’oubliais… Il y a les “réfugiés palestiniens”, pour la plupart pas encore en âge adulte, qui ne veulent s’installer nulle part, malgré des dizaines de pays avec lesquelles ils partagent la même culture.
      Il y a peut-être une explication quelque part…

  8. C est pratique de citer la NASA
    On peut trouver sur leur site la data correspondante
    https://climate.nasa.gov
    Vous pouvez lire également la data correspondant aux SST des oceans (sea surface temperature) et de l’acidification des océans…et leur impact potentiel
    Je conseille aux français de bien lire la data sur l’impact de la fonte du pole nord sur le Gulf Stream (ici par exemple https://www.independent.co.uk/environment/gulf-stream-current-climate-change-ocean-temperature-ice-age-global-weather-a8300896.html)
    Lié à ces phénomènes,la 6eme extinction semble aussi en route ,d’après tous les scientifiques.
    Les 17 années les plus chaudes depuis 160 ans ont eu lieu les 18 dernieres années.

    De toute façon,il est trop tard pour changer quoi que ce soit….d’ou la demission de Nicolas Hulot par exemple.
    Soit mr Gave a raison et tout ira bien
    Soit il a tort…et tous vos enfants et surtout vos petits enfants vivront dans un cauchemar ahurissant.
    Simple

    Répondre
    • 160 ans à l’échelle de l’âge de la Terre et des cycles des changements climatiques c’est rien. C’est comme si vous feriez l’analyse de votre situation financière par rapport à son évolution sur les deux derniers jours.

    • Cher lecteur
      Il ne s’agit que de la Nieme reiteration des theories Malthusiennes, qui encore et toujours sous-estiment la pre-eminence de l’inventivite humaine sur la rarete
      Admettons que la terre se rechauffe
      Etes vou sur que ce soit une mauvaise chose?\
      et ensuite
      Etes vous sur que nous en sommes responsables?
      Et si vous en etes sur, ensez vous que la solution soit de confier le pouvoir a des Attali ?
      Et enfin, il est curieux de constater que tous ceux qui nous parlent su dort tragique que nos petits enfants vont connaitre en general n’ont pas eu d’enfants et encore moins de petits enfants
      Amicalement
      cg

    • La progression conceptuelle de l’humanité n’est pas philosophique, mais névrotique.

      L’interprétation négative du réchauffement anthropique, réel, est la névrose qui succède au marxisme.

  9. ” Et pourquoi ces maquillages ? Pour continuer à percevoir leurs subventions étatiques, tant il est vrai que les seuls à toucher ces subventions sont les « scientifiques » qui cherchent à prouver l’augmentation des températures, les autres étant interdits de publication et d’enseignement, bien entendu.”

    Pour illustration dans un autre domaine:

    https://www.youtube.com/watch?v=eKED1crdLxg&feature=share

    Répondre
  10. Belle rentrée Monsieur Gave! Vous réveillez joyeusement les consciences affadis par ces prophètes habillés en vert bien que rouge ou brun à l’intérieur avec des visées inavouables comme celle du pouvoir à vie ! Sur un plan historique d’après Winroth (voir NZZ 28/08/18 par Berthold Seewald), Erik le Rouge (le banni pour meurtre) arriva en Iceland en 984 selon la Saga. Il découvrit l’Amérique en cherchant vers le sud ouest du… bois! Et les Viking appelèrent l’Amérique Vinland. Du moins c’est qui fut écrit laissant penser à vigne.. en fait, il s’agirait de Weideland soit pays des prairies. Ceci étant les derniers paysans Vikings quittèrent le Groenland à la fin du 14ième siècle car la situation était devenue intenable. Ceci explique donc que le climat fut sur cette longue période beaucoup plus chaude qu’actuellement. Comme un évêque fut nommé au 12 ième siècle dans ce beau pays, nous le savons tout cela par des écrits! Donc sans les millions de moteurs diesels la température était alors beaucoup plus élevée que maintenant et alors nous avons de la marge. Seuls les faits comptent, en joules et en degrés!

    Répondre
  11. Bonjour Charles.
    Je crois que ce qui discrédite le plus la cause de l’environnement, est le fait de l’associer à d’autres thèmes qui n’ont aucun rapport avec elle; un exemple frappant est l’invention de ces fameux critères ESG( Environnement, Social, Gouvernance) dans la gestion financière. Où diable est le rapport entre ces thèmes? Le fait de les associer a pour effet de “polluer” la cause de l’environnement dans le mesure où elle est perçue comme un thème gauchisant. J’affirme que l’on peut être libéral et, dans le même temps, sensible aux menaces indiscutables pesant sur l’environnement, du fait de notre activité.
    Amitiés.

    Répondre
  12. Tout à fait d’accord sur cette article de M Gave.
    Le discours officiel est même incohérent: d’un côté il ne faut pas consommer parce que ça fait monter la température et de l’autre on a un modèle économique avec pour objectif l’augmentation de 3% du PIB tous les ans (ce qui implique qu’il faudrait un PIB doublé tout les 25 ans, whaouh!!)
    Cette histoire de réchauffement climatique c’est très malin pour tondre un peu plus la classe moyenne. Surtout que quelques degrés de plus feraient du bien aux pays du nord.
    Pour moi le problème écologique c’est plutôt la pollution, et encore on peut penser qu’en France c’est pas très grave.

    Répondre
  13. C’est toujours un grand plaisir de vous lire Monsieur GAVE.
    Votre article m’amène à rappeler que la COP21 a omis de mettre à l’ordre du jour de ses travaux le trafic aérien qui ne participerait donc pas au réchauffement climatique.
    Il se trouve qu’à la même époque, en 2015, j’ai été intrigué par les traces blanches, en forme de dièse, qu’émettaient des avions volant à haute altitude.
    C’était dans la Drôme , un peu au-dessus d’Avignon.
    Depuis, j’observe attentivement le ciel et me suis constitué une importante collection de photos prises au hasard de mes pérégrinations.
    Pas plus tard qu’hier, je me suis adonné à une nouvelle recherche sur internet sur le sujet «  chemtrails  ».
    Wikipédia est intarissable sur ce sujet qu’il qualifie de «  conspirationniste ».
    Toutes mes démarches pour tenter d’avoir des explications sur ce sujet aboutissent au résultat que, officiellement, les « chemtrails » n’existent pas et qu’il s’agit de «  contrails  », traces de condensation qui sont censées se dissiper assez rapidement.
    Admettons, mais cela n’explique quand même pas l’intensité de ce trafic aérien particulièrement erratique.

    Répondre
  14. J’avais entendu parler de l’effet des nuages sur notre planète et j’ai aussi lu des articles sur l’activité solaire qui me semble être le facteur principal pas de lumière pas de chaleur pas de vie …il faut tout de même un peu d’eau 😅.

    je suis tout à fait votre point de vu après plusieurs recherches ces dernières années.

    Répondre
  15. Merci Monsieur
    Votre article m a fait chaud au coeur

    Répondre
  16. La rumeur :

    “Le “réchauffement climatique” serait dû à un accroissement de neutrinos au centre de la terre.”

    Répondre
  17. Ce que je comprends de votre article, c’est que vous avez une profonde croyance dans le progrès technique et que vous vous mentez à vous-même lorsque vous croyez pouvoir justifier cette croyance par les sciences.

    L’optimisme n’a pas d’incidence sur les lois de la physique !

    Vous opposez un progressisme techniciste (le vôtre) qui n’est qu’une religion, à la religion malthusienne du “réchauffement climatique”.

    Ces guerres de religions, la vôtre comme la leur, ne sont que des guerres de religions.

    L’optimisme ne suffit pas à démontrer qu’il serait physiquement possible de stocker de l’électricité à faible coût (par des bouteilles magnétiques ? Est-ce à cela que vous pensiez ? mais ces technologies seraient à double usage militaire et civil..) et l’optimisme ne suffit pas pour démontrer que les gaz à effet de serre d’origine humaine ne seraient pas la cause des récentes modifications climatiques.

    Le fait que l’espèce humaine soit parvenue à s’adapter à de multiples situations périlleuses par le passé, ne suffit pas à démontrer qu’elle pourra s’adapter à d’autres menaces dans le futur !

    Pourtant votre argument est celui-ci !

    Vous dites “parce que nous ne sommes pas tous morts, alors nous sommes immortels”.

    Rockefeller, le Bilderberg et la Trilatérale y voient leur intérêt, “il faut sans cesse insister sur le réchauffement climatique pour forger une unité mondiale” donnaient-ils comme consigne à leurs invités à l’avant dernière réunion Bilderberg, mais l’instrumentalisation de la question climatique par ces gens, vaut-elle preuve qu’il n’y a pas un problème climatique ?

    C’est une erreur de rechercher la polémique sur ces questions ou de les politiser, au prétexte que nos adversaires instrumentalisent ces questions.

    C’est une écologie libérale qu’il faut faire naitre, ce qui suppose de renoncer à l’optimisme idéologique et à la croyance du progrès salvateur.

    La terre ne va pas devenir plate parce que certains font de la pseudo-science politisée à son sujet !

    Vous employez de nombreux arguments ad hoc.. vous ne citez pas vos sources (pas même celles que vous dénoncez), pour conclure que les gaz à effet de serre issus de l’activité humaine n’ont pas d’incidence sur l’évolution du climat..

    Vous citez la modification du climat au 12ème siècle, sans mise en perspective et à charge.

    Il arrive que des volcans parviennent à modifier le climat (les gaz à effet de serre valent au moins l’activité des volcans); en explosant de grands volcans modifièrent radicalement le climat et nous le voyons dans les carottes glacières..

    Il y a le gulf-stream qui peut s’arrêter (on constate 10 arrêts dans l’histoire du gulf stream par les carottes glacières).. donc en Europe le “réchauffement climatique” va probablement générer une diminution majeur des températures en cas d’arrêt du gulf-stream, qui depuis quelques décennies à peine a perdu 20% de sa puissance !

    Il y a même le plan de l’écliptique terrestre qui cause des variations climatiques sur plusieurs siècles.. et une modification de la position de la terre dans la galaxie qui cause une modification climatique tous les 10-12000 ans..

    Le climat du Groenland au 12ème siècle n’est donc plus un mystère..

    Mais l’évolution du climat depuis 50-120 ans pose question..

    Et les enjeux climatiques ne sont pas forcément ceux que l’on peut relater publiquement.

    Il y a les technologies infra-terriennes.. qui permettent aux sous-marins de communiquer, il y a les armes sismiques (la machine PAMIR des Russes), il y a les armes de l’ionosphère qui en chargeant de l’énergie sur une nappes phréatiques peuvent probablement aussi créer des séismes ou modifier le climat (HAARP..)..

    Donc, cette question du “réchauffement climatique” elle est surtout instrumentalisée par des militaires et le Bilderberg n’est probablement que la conséquence des décisions de ces militaires..

    Lorsque Bill Gates justifie les épandages aériens (chemtrails) pour sauver le climat, il est en fait fort à parier qu’il justifie l’usage de technologies de manipulation climatique clandestines et militaires.. par chemtrails..

    D’ailleurs la question des “chemtrails” est si sensible qu’elle n’est tous simplement même pas encore publique.

    Quoi qu’il en soit, le “réchauffement climatique” est moins la priorité que ces armes militaires dont les déploiements sont justifiés par ce “réchauffement climatique” et les centrales atomiques dont les réacteurs (y compris ceux des sous-marins atomiques) sont vraiment sur le point d’exploser..

    Le réchauffement climatique est une priorité, mais moins que les centrales atomiques, les armes non conventionnelles, les armes proliférantes non nucléaires de destruction massives et le transhumanisme biologique ou l’intelligence artificielle militaire..

    Avec optimisme vous concluez que nous trouverons bientôt le moyen de stocker de l’électricité à faible coup.. Dans le domaine civil il n’y a aucun progrès notable dans ce domaine. Tesla lui-même produit des batteries qui ne seront jamais produites en masse du fait des métaux rares qu’elles requièrent..

    Et si vous pensiez à la production de bouteilles magnétiques pour stocker l’électricité, il s’agit là de questions hautement militaires, puisque ces technologies pourraient potentiellement causer le développement d’armes proliférantes..

    Donc oui, nous résoudrons probablement tous nos problèmes énergétiques dans un avenir proche, mais dans le même temps le premier terroriste venu pourra détourner ces technologies pour détruire toute la terre, sans plutonium, sans radioactivité..

    La première menace n’est pas le réchauffement climatique, c’est l’Homme lui-même qui est sa principale menace.

    Répondre
    • Vous auriez parlé du nucleaire a un francais du moyen-age il vous aurait pris pour un fou. ou un superordinateur a la maison c’est deja possible actuellement, il faut juste investir dans une carte puissante
      Les debiles c’est le peuple ignorant et manipulé par les elites francaises, francais moyen au qi de plus en plus faible d’ailleurs, l’ Education Nationale et les profs gochos francais font du bon travail pour maintenir le peuple dans l’ignorance.

    • Aujourd’hui c’est un super ordinateur dans la poche, le moindre smartphone c’est 10 fois la puissance de calcul du centre Apollo en 1969.

    • Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre comment tout le système fonctionne.
      Quand une “science” sort de nulle part en quelques années, qu’elle est extrêmement politisée, que des comités sont formés (GIEC en tête) et grassement financées pour aboutir à des conclusions décidées d’avance (climategate, courbe en crosse de hockey qui disparaît commodément des rapports une fois le pipeautage massif éventé, le “réchauffement” climiatique qui laisse place aux “changements” climatiques etc.) le détecteur à foutaises devrait normalement s’affoler.

      Pour rappel, c’est dans l’autre sens qu’on fait de la science. Quand les conclusions précèdent les observations, quand les données sont “corrigées” pour continuer à justifier les hypothèses, on est dans l’idéologie et pas dans la recherche de la vérité.

    • Exact mais je parle de superordi des années 1990, style cray XMP utilisé pour des simulations. d’ailleurs a l’epoque les superordis , j’ai travaillé dessus pour des sim le OS c’etait instable parfois (concurrent C)
      Dans 20 ans c’est le quantum computing dans les foyers et ca va decoiffer si ca tient ses promesses theoriques. Principe de singalurité dans 20 ans selon specialistes du domaine, ca fait longtemps qu’on en parle dans le domaine
      A mon avis, d’ici 30 ans, decouvertes scientifiques majeures via AI. Le francais moyen lui continuera de voter macron et revera de devenir fonctionnaire de la republique comme dans tout pays sous-developpé.

    • Je souscrivais plutôt au début du commentaire d’Alexandre, jusqu’aux délires sur les chemtrails.

      Bref, en effet, l’article de CG n’est en rien un article scientifique, et il est mal sourcé. Il comprend des arguments d’autorité (bcp trop courants en ces lieux) et du “name dropping”, qui décrédibilisent toujours leurs auteurs.
      À noter : un ouvrage sur le sujet, tout convaincu qu’il soit, n’est pas un article scientifique.

      Pour le dire autrement, il existe en science le “consensus scientifique”.
      On n’empêchera jamais des études, disons, “iconoclastes” (faites sur de faibles cohortes, publiées dans des revues sans comité de lecture, par des scientifiques en conflit d’intérêt, …), mais le consensus scientifique dit des choses intéressantes (et comme toujours en science : “jusqu’à preuve du contraire).
      Par exemple :
      * les ondes de portables ou de compteurs linky ne provoquent pas de pathologies
      * l’électrosensibilité est un effet nocebo
      * les vaccins ne provoquent ni l’autisme, ni la sclérose en plaques
      * le glyphosate n’est pas cancérigène
      * l’homéopathie est un effet placebo
      * les OGM ne provoquent pas de pathologies, et n’ont aucune toxicité spécifique
      * le bio, en tant que facteur spécifique, ne modifie pas les qualités organoleptiques des aliments
      * le réchauffement climatique est avéré, et d’origine humaine.
      etc …

      Des choses souvent très gênantes pour les idéologues écologistes (cf. débat récent sur le glyphosate).
      Ils prennent la science quand ça les arrange (réchauffement climatique), mais pas quand ça heurte leurs idéologies (OGM, bio, …)

      De grâce, ne sombrez pas dans les mêmes travers : la science, ça n’est pas “quand ça nous arrange”.

      PS : un point qui me turlupine sur le progrès technique, sans que je puisse y apporter de réponse définitive -> on a dans notre poche plus de puissance de calcul qu’un ordinateur de 1969 qui a permis le programme Apollo … mais pour autant, on ne saura pas retourner sur la lune avant au moins 5 à 10 ans …
      Les innovations de rupture sont peu nombreuses : les moteurs de nos voitures restent en majorité des moteurs à explosion, toujours alimentés par du pétrole raffiné.
      Un conducteur de Citroen Traction Avant (1934) réveillé d’entre les morts ne serait pas dépaysé : un volant rond, un levier de vitesse, 3 pédales (encore dans beaucoup de cas), un réservoir d’essence, un capot avec un moteur constitué de cylindres dans lesquels montent et descendent des pistons, etc …
      On améliore, mais on ne transforme pas beaucoup à l’échelle d’un siècle !
      La première fois qu’une voiture électrique a dépassé les 100 km/h, c’était en 1899 …

  18. Oui, il y a du religieux, de l’irrationnel, du sacrificiel… dans ce catastrophisme.

    Il n’empêche.

    Nous produisons trop, consommons trop, polluons trop…

    Le réchauffement actuel n’est pas le premier mais l’analyse des carottes de glace extraites de la glace couvrant l’antartique montre qu’aucun réchauffement passé n’a été aussi rapide.

    Les ressources naturelles terrestres sont limitées. Il serait raisonnable de se rationner avant qu’elles ne viennent à manquer.

    Vivons avec moins, nous n’en vivrons que mieux.

    « Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu. »

    Répondre
    • Pourtant nul besoin d’analyse de glace pour constater que la hausse de température de la décennie 1930 fut au moins aussi rapide.
      Quand au lien températures mondiale – CO², rassurons nous car les températures sont à la baisse. Par contre les récoltes progressent tous les ans grâce à tout ce CO²

      Nous n’avons jamais vécu un tel âge d’or.

    • Faux , allez sur Wikipédia et renseignez vous sur la période du Dryas Récent,un événement froid survenu après la fin de la dernière période glaciaire ( et non pas glacière comme on voit écrit partout ! )le réchauffement actuel a débuté en 1840 approximativement, soit plus de cent ans avant qu’ on puisse réellement détecter le début de l’ influence visible de l’ homme sur le climat, estimé à 1950) l’ avancée des glaciers dans les Alpes entre autres cessant en 1850, et s’ est traduit par un réchauffement d’ un peu plus d’ un degré en plus de 150 ans. A la fin du dryas récent qui a duré de 800 à 1000 ans et qui a vu les glaciers redescendre dans les vallées alpines de plusieurs km les températures sont remontées de 5 à 6 degrés en 30 ou 40 ans, soit quinze fois plus vite que le rythme actuel de réchauffement !Des réchauffements équivalents se retrouvent à de nombreuses reprises dans les archives climatiques, je parle d’ événements récents qui datent de la seconde passée à l échelle du temps géologique, pas de millions d’ années ! Je ne comprends pas pourquoi les tenants du réchauffement anthropique catastrophique se sentent obligés de mentir à chaque fois qu’ ils s expriment sur leur sujet préféré ? Je suppose qu’ ils se disent que si on ne crie pas au loup on ne fera rien ? Il est vrai que que comme le dit Jean Jouzel lui même si on avait pas inventé la science et les thermomètres personne ne saurait que la terre se réchauffe.
      Si le climat de la terre était parfaitement stable comme on a réussi à le faire croire à tout le monde, on verrait que la température moyenne de la terre augmente en moyenne de 0,013 degrés annuellement ( 1,3 centièmes de degré), évidemment ça fait tout de suite moins peur, c’ est pas avec ça qu’ on va alarmer les foules… Le risque que prennent les alarmistes en exagérant sans cesse et sur tout c’ est d’ arriver à l’ effet inverse de celui recherché… zn tout cas ils y sont arrivés avec moi :^)

    • Il faut revisiter l’histoire de Nikola TESLA, torpillé par JP MORGAN.

      Et pour cause….

    • Vous pensez qu’avec l’augmentation de la population, les ressources s’épuiseraient. C’est exactement le même raisonnement qui conduit les socialistes à considérer qu’il faut partager le travail considéré comme un gâteau à partager.

      Hormis le fait que les prédictions d’épuisement proférées comme des certitudes dans les années 70 ne se sont jamais réalisées, il faut distinguer les ressources brutes des ressources valorisées par la créativité humaine.
      L’énergie nucléaire, objet de détestation des écologistes, illustre bien cette démultiplication de la ressource brute. Dans un autre domaine: augmentez le nombre d’aigles, celui de poulets diminuera; augmentez le nombre d’hommes, celui de poulets augmentera.
      D’autre part, nous ne connaissons pas les ressources de demain. Le pétrole n’était pas une ressource il y a cinq siècles, et l’âge de pierre ne s’est pas achevé par manque de pierres. Plus près de nous, à l’ère du développement du téléphone, on s’inquiétait de la quantité de cuivre qu’il faudrait pour généraliser les télécommunications. Songeons aussi à l’impossibilité de la généralisation de l’informatique si les ordinateurs ne s’étaient pas miniaturisés…
      Et puisque vous parlez du Royaume de Dieu… Le problème de fond n’est-il pas le manque de foi en l’avenir en Occident, le manque d’espérance? Qui oserait orbétendre que notre vie est plus difficile qu’autrefois? Et pourtant, que de discours anxiogènes… Dans quel but?

  19. L’idée de Charles Gave a été développée il y a 20 ans par Pascal Bernardin dans son ouvrage “l’empire écologique” (éditions Notre dames de grâces, 1998 ISBN 2-9509570-1-3) lequel fait d’abondantes citations d’un livre publié en 1984 “la paix indésirable, rapport sur l’utilité des guerres”, (Calmann-Lévy ISBN 2-7021-1308-7) qui rend compte des travaux d’un groupe d’experts américain chargé par le gouvernement américain de répondre à la question “s’il n’y a plus de guerre, par quoi les remplacer ?”, c’est à dire réfléchir à la fonction des guerres dans les sociétés. Eléments de réponse : les guerres, ça sert à gaspiller de l’argent (fabriquer des armements, ….) et à insuffler dans la population une peur vitale (de disparaître), ce qui facilite grandement la maîtrise des dites populations par les pouvoirs en place. Parmi les solutions de substitution à la guerre, imaginées par ces experts il y a 50 ans : inventer une peur d’ordre écologique, solution qui présente tous les avantages : jeter de l’argent par les fenêtres sur décision purement discrétionnaire, faire peur et culpabiliser les population et, en plus, justifier la nécessité d’un gouvernement mondial parce que, n’est ce pas, on ne saurait régler ces faux problèmes au niveau national…. 50 ans après, c’est en place…

    Répondre
    • Les guerres, ça sert aussi à réguler l’accroissement effréné de la population et à éliminer le surplus.

  20. A la rigueur, je comprends la critique de la théorie du réchauffement climatique formulée ici.
    Cependant, il y a une phrase absolument fausse qui résume l’erreur fondamentale de l’analyse de Charles Gave:
    “Pas de chance, le monde consommait à l’époque 60 millions de barils de pétrole avec des réserves d’une quinzaine d’années, et aujourd’hui, nous consommons 100 millions de barils par jour avec des réserves de 25 ans.”

    En effet, voici un graphique confrontant les réserves et la production:
    https://image.slidesharecdn.com/jancoviciens7fevrier2012-160628121018/95/diaporama-grer-la-contrainte-carbone-un-jeu-denfant-jm-jancovici-ens-paris-922012-27-638.jpg?cb=1467115867

    Répondre
    • On parle de 170 milliards de barils de réserve au Canada susceptibles d’être exploitées aux cours actuels avec les technologies actuelles. C’est à dire une augmentation des réserves avec les technologies de demain.
      On ne risque pas de manquer de pétrole…
      Jancovici et les adeptes du “peak oil” me gavent au plus haut point.
      La lecture de Julian Simon est infiniment plus profitable.

    • Le graphique nous prédit un peak-oil en 2005 avec une baisse de la production dû à l’épuisement des ressources.

      La prévision pour 2018 est aux alentours des 25Gbbl et cette année la production sera aux alentours des 35Gbbl soit 40% de plus que prévu et 16% de plus que les 30Gbbl de 2005 année ou était censée se produire le peak-oil.

      Bilan se graphique c’est révélé totalement faux.

    • @bibi

      D’après Jancovici, la production de vrai pétrole brut diminue légèrement depuis 2005 justement…

    • @Dr Stefool
      http://www.latribune.fr: “170 milliards de barils dans les sables L’Alberta, province canadienne, dispose des deuxièmes réserves de pétrole au monde. Mais exploiter ces sables bitumineux coûte CINQ FOIS PLUS CHER que pour le pétrole normal”

    • Vrai pétrole brut ça ne veut rien dire.
      On parle de pétrole conventionnel ou non conventionnel mais le fait que la production de pétrole conventionnel baisse stagne ou augmente n’a aucune espèce d’importance ce qui compte c’est la production de pétrole et là aucun souci celle-ci augmente et pas qu’un peu!

      D’après l’AIE la production de pétrole augmente depuis 2005.
      https://www.eia.gov/beta/international/data/browser/#/?c=4100000002000060000000000000g000200000000000000001&vs=INTL.44-1-AFRC-QBTU.A&ord=CR&cy=2014&vo=0&v=H&end=2015

      et depuis 2015 ça augmente encore.
      https://www.eia.gov/outlooks/steo/report/global_oil.php

      Depuis 2005 la production de pétrole a juste cru de près de 25%.

      Quand à votre article de la tribune sur les 170 milliards de barils il date d’il y a presque 10 ans et les couts d’extraction et de raffinage des sables bitumineux ont bien chuté depuis.

    • Est-ce que vous avez comparé l’accroissement de la population mondiale avec l’accroissement de la production pétrolière?

    • Il y en a qui sont durs de la feuille!
      Il y a eu augmentation ou pas de la production de pétrole; le moins que l’on puisse dire c’est que le graphique montré est pour le moins “flou”!
      effectivement, l’augmentation la population peut ou doit être prise en compte dans certains chiffres et notamment le PNB; si ce fameux PNB (pour un pays donné par exemple) augmente de 1% mais que sur la même période la population augmente de 2%, le PNB PAR HABITANT aura diminué! C’est ce qui se passe, ou s’est passé dans un passé récent en France, et encore plus en Afrique qui soi-disant décolle!

    • Que la production ait augmenté parce que l’augmentation de la demande est due à l’augmentation de la population n’ait aucunement pertinent ici.

      Le peak-oil c’est la baisse de la production qui est lié à l’épuisement des ressources.

      La demande augmente, la production augmente donc pas d’épuisement des ressources donc pas de peak-oil!

      Et de toute façon le peak-oil est un faux problème, si un jour le peak-oil est atteint la demande s’adaptera à l’offre, parce que sauf à être keynésien c’est l’offre qui crée la demande.

    • Vous n’avez pas lu le commentaire de Jancovici:
      “Production mondiale de pétrole (en millions de tonnes par an, échelle de gauche) depuis 1965.

      La production semble « redémarrer » en 2010, mais en fait l’essentiel de l’incrément est constitué de « liquides de gaz », molécules légères extraites avec le gaz mais comptés avec le pétrole.
      Le pétrole stricto-sensu (ce qui sort de terre ou d’une unité de traitement des bitumes canadiens sous forme de pétrole) ne croit quasiment plus depuis 2005, comme les statistiques mensuelles de l’EIA le montrent dans le graphique suivant.

      Source : BP Statistical Review, 2015.”

      “Production mondiale de liquides (en milliers de barils par jour, sachant que 1 baril par jour ≈ 50 tonnes par an ; échelle de gauche) depuis janvier 1994.

      La production de brut stricto sensu (qui inclut cependant les condensats de gaz, essences naturelles extraites avec le gaz) n’a augmenté que de 5 millions de barils par jour entre 2005 et 2015, soit en 10 ans l’incrément qui survenait auparavant en 2 à 3 ans.
      On constate par contre la hausse continue des liquides de gaz, molécules légères (2 à 4 atomes de carbone) qui ne servent que marginalement à produire des carburants.

      Source : Energy Information Agency”

  21. “Tout le monde est favorable à l’arrêt de la pollution d’où qu’elle vienne, mais une fois de plus la solution ne viendra pas de l’Etat ou de la force publique, mais d’une invention faite dans une cuisine par un quelconque farfelu qui trouvera une façon rentable de stocker l’électricité.”

    Ou peut-être d’une prise de conscience généralisée ? La pollution ça n’est pas juste à cause des combustibles etc. Les écolos tiennent des discours infantilisants et culpabilisants, les philosophes (dignes de ce nom) nous expliquent qu’il vaut mieux compter sur soi-même que sur l’homme providentiel, fût-il un farfelu génial, et ne pas faire confiance aux oints du Seigneur

    Répondre
  22. En réponse à DIDIER :

    Je ne doute pas que les politiques allemands soient plus compétents que leurs homologues français. Il suffit en effet de parcourir les friches industrielles de l’Europe du sud pour s’en assurer.

    L’Allemagne a accueilli sans bruit des centaines de milliers de réfugiés. Effectivement un grand silence a accompagné les réjouissances du Nouvel An à Cologne en 2016.

    Vous vivez en Allemagne, dites-vous, peut-être sur les traces de vos parents lors de la dernière guerre.

    Répondre
  23. ” … c’était l’écologie qu’ils ont réussi à transformer en une nouvelle religion.”
    Cher Charles Gave, une petite erreur de typo s’est probablement glissée dans le texte … Ce que vous décrivez avec finesse, n’est pas l’écologie, mais l’escrologie, une discipline très voisine, qui, partant du même constat de départ, vit et se développe avec des objectifs très différents … Des objectifs, que vous décrivez parfaitement par ailleurs, … qui montrent que l’on est bien sorti du cadre de l’écologie …
    Une nouvelle “religion”, où les prophètes, savent très bien manipuler les gogos, avec pour unique motivation de vivre grassement sur leur dos …

    Répondre
  24. Ce qui me frappe en lisant le nouveau post de Monsieur Gave est que tout ce qu’il dit concernant l’écologie pourrait aussi s’appliquer à l’Europe…

    Répondre
    • Trouvez moi un écologiste non fédéraliste 🙂

    • @idlibertes :

      Dupont-Aignan.
      De Villiers.

  25. > D’après ce livre, la plus forte influence sur le climat est exercée par les nuages

    Des recherches très intéressantes indiquant de probables relations de cause à effet:

    Svensmark – The Cloud Mystery
    https://youtu.be/ANMTPF1blpQ

    L’humanité pourra certainement se tenir bien au chaud avec toutes ses éoliennes et panneaux solaires lors d’une prochaine entrée en hibernation du soleil – et de la Terre:

    Global Cooling: Decade long ice age predicted as sun ‘hibernates’
    https://www.express.co.uk/news/science/616937/GLOBAL-COOLING-Decade-long-ice-age-predicted-as-sun-hibernates

    Comme disait le grand physicien Richard Feynman:

    La religion est une culture de la foi; la science est une culture du doute.
    https://twitter.com/ProfFeynman/status/1023609225816096769

    > la solution ne viendra pas de l’Etat ou de la force publique, mais d’une invention faite
    > dans une cuisine par un quelconque farfelu qui trouvera une façon rentable de stocker
    > l’électricité.

    Au delà du stockage de l’électricité il y a le problème de la production et de la distribution de celle-ci.

    Au pif, je doute fort – mais alors très, très fort – que le réseau de production et de distribution d’électricité actuel soit capable de supporter la demande en cas de basculement massif vers des bagnoles électriques.

    Quant aux éoliennes et panneaux solaires pour les recharger en masse pendant la nuit… 🙂

    Je dirais plutôt, pour élargir le champs des possibilités: … qui trouvera une façon rentable pour stocker et exploiter, en sécurité et de façon mobile, une source d’énergie aussi, ou (beaucoup) plus dense que les hydrocarbures:

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Densit%C3%A9_d%27%C3%A9nergie

    Répondre
    • Voir les travaux de Nikola TESLA dont le nom est réapparu récemment sur la scène économique.
      Joli clin d’œil machiavélique.

  26. En tant qu’écologiste je vous propose une solution géniale pour diminuer la production de CO2 : fermer toutes les centrales nucléaires qui produisent l’électricité sans produire de CO2 et faire rouler à l’électricité les voitures et camions.
    C’est-y pas génial çà?
    Rassurez-vous, je plaisante, qui pourrait croire une bêtise aussi énorme.
    Hein? Qui?

    Répondre
    • Les centrales atomiques représentent 0.8% de consommation mondiale d’énergie, les présenter comme une alternative au “réchauffement climatique” est donc une escroquerie..

    • Quant aux panneaux solaires et éoliennes qui fournissent 0,0000%…c’est dire l’ampleur de l’escroquerie écologiste.
      CQFD
      Merci de vos précisions

  27. “une invention faite dans une cuisine par un quelconque farfelu qui trouvera une façon rentable de stocker l’électricité… je peux assurer le lecteur que nous n’en sommes pas très loin.”

    Charles pourrait-il nous éclairer sur les informations à sa disposition lui permettant cette assurance ? Pas très loin : s’agit-il de 3 ans, 10 ans, 50 ans ?

    Répondre
  28. Nous sommes absolument incapables d’élaborer de nos jours une théorie scientifique du climat et aucun délire n’est plus illégitime qu’un autre. Celui du CO2 a au moins le mérite d’être comique quand on sait qu’au temps des dinosaures il y en avait presque deux fois plus par mètre cube d’air qu’aujourd’hui et qu’une végétation luxuriante nourrissait les être vivants les plus grands que notre terre ait connu.

    Répondre
  29. Une bonne adresse qui refroidit le délire du “réchauffement climatique” :
    http://www.scmsa.com/rechauff0.htm

    Ce sont des mathématiciens , pas des subventionnés et autres fous du Dieu vert, de vrais scientifiques pas des idéologues ou autres ODS comme dirait Charles Gave.

    Répondre
  30. Une fois de plus , Merci cher Monsieur GAVE pour cet article !
    Cordialement .

    Répondre
  31. Il y a quelques jours j’ai laissé un billet sur mon blog au sujet du Club de Rome, et votre article, cher Monsieur Gave, confirme en tout point la teneur de mon billet.
    Je fais partie de ces exécrables bloggers qui sont ouvertement climatologues-sceptiques et vous pourrez le constater à la lecture des nombreux articles que j’ai écrit à ce sujet.
    Le plus inquiétant est la mise en place d’une gouvernance mondiale qui réduira les milliards d’individus à l’état d’esclaves d’une minuscule élite.
    Je reste cependant optimiste et comme Valentina Zharkova qui a prédit un refroidissement massif du climat pour les prochaines années – son modèle fonctionne aussi pour expliquer les variations passées du climat – avec qui j’ai eu plusieurs échanges de mails, j’espère vivre encore quelques années pour voir infirmées ces théories fumeuses sur le réchauffement du climat provoqué par l’activité humaine.
    Henrik Svensmark a élaboré l’hypothèse d’un effet des variations du champ magnétique solaire sur les fluctuations du climat terrestre qui corrobore l’étude de Zharkova avec qui j’ai également eu de nombreux échanges de mails et en conclusion les gouvernements devraient plutôt se préoccuper du refroidissement qui sera infiniment plus lourd de conséquence sur l’humanité toute entière. Il suffira de quelques printemps maussades pour que les récoltes de céréales soient dévastées. Quand on sait que la planète dispose de moins de six mois de stocks de blé il y a vraiment de quoi avoir peur : cette fois-ci une peur entièrement justifiée …

    Répondre
    • A vrai dire, toutes ces théories fumeuses ont déjà été infirmées par de nombreux scientifiques qui refusent d’entrer dans le jeu… mais les médias refusent de leur donner la parole car cela en gênerait plus d’un…
      Pour ce qui est du refroidissement, il est dû au soleil et a déjà commencé : il suffit de voir ce qui s’est passé l’hiver dernier et cet été pour s’en rendre compte! Voici quelques exemples intéressants :
      https://www.youtube.com/watch?v=pRRXZ1B5foE
      https://www.youtube.com/watch?v=Owm25OHGglk&t=2178s

  32. Bonjour M Gave,

    excellent article qui me met d bonne humeur pour le reste de la journée…
    Je suppose que vous connaissez, mais je remets le lien vers le site des climato-réalistes où on peut trouvez un argumentaire abondant et abondant dans votre sens :
    http://www.climato-realistes.fr

    Croire que le CO2 puisse influer sur le climat est une ineptie : il ne capte que deux radiations du spectre solaire (dans l’infra-rouge, donc des radiation à basse énergie, qui plus est). L’effet est donc limité et de plus un effet de saturation intervient rapidement (96% à ce jour, on peut bien augmenter ne CO2, ça ne changera plus rien).

    Par ailleurs, nos experts du GIEC utilisent 102 modèles de référence, mais aucun ne tient compte des variations du rayonnement solaire capté. Pourtant, c’est notre principale source d’énergie, qui réchauffe notre planète de près de 200°C (14°C sur Terre, contre -180 et quelques pour les planètes tectoniques éloignées).

    Cela dit, le réchauffisme a un avantage : à la COP21, Hollande a pu avoir droit à une standing ovation en disant qu’il allait sauver le monde. Pour un personnage de son envergure c’était inespéré…

    Répondre
    • Quel est le modèle de référence du GIEC qui recense le nombre de chinois / au nombre d’européens?
      Le nombre de centrales à charbon en allemagne (écolos allemands+ Merkel) / au nombre de centrales à charbon en france?

      Plus anecdotique mais très symptomatique, le GIEC s’est-il intéressé à la faillite de DSK (LSK) dans les certificats carbone +la TVA intracommunautaire associée ?
      Apparemment ces crédits carbone étant sur la sellette aujourd’hui…

    • Le CO2 n’est pas le principal gaz en jeu.. les autres gaz, notamment émis par les avions sont 100 fois plus générateur d’effet de serre que le CO2..

      Et vous ne contesterez pas que lorsqu’on met un bocal rempli de gaz d’échappement au soleil, sa température est très supérieure à celle du même bocal qui ne contiendrait pas de gaz d’échappement ?

    • @Alexandre.
      Pour le bocal de gaz d’échappement, vous vous référer peut-être à l’expérience de Al Gore lors de ses conférences ? C’est scientifiquement grotesque… Il oublie en effet le principal, la capacité calorifique d’un corps.
      Pour chauffer 1kg d’air de 1°, il faut 1000 J, et seulement 650 pour le CO2 (contre 2000 pour la vapeur d’eau). Donc lorsque vous faite absorber une certaine puissance rayonnée à de l’air, sa température montera de 1° et celle du CO2 de 1,5° pour la même quantité d’énergie. Pour de la vapeur d’eau, ce sera de 0,5°. Faut-il en conclure que l’effet de serre est moindre avec la vapeur d’eau ?
      Si on pousse le raisonnement plus loin :
      en faisant un vide partiel dans le bocal, avec seulement 500g d’air, la même exposition au rayonnement fera monter la température de 2°, la même quantité d’énergie étant captée par 2 fois moins de matière. Faut il en conclure que plus l’atmosphère est ténue, plus l’effet de serre est intense ?

  33. Extrait d’un bout d’article écrit il y a quelques années et qui explique qu’UN seul JOUR de soleil équivaut à toute la production énergétique humaine pendant… 15 ANS !

    What is the theoretical potential of solar energy?
    Sunlight has by far the highest theoretical potential of the earth’s renewable energy sources. The solar constant (the solar flux intercepted by the earth) is 1.37 kW/m2 . The cross-sectional area of the earth intercepting this flux at any instant is πr 2 (where r = 6,378 km is the earth’s radius), but the surface area of the earth over which this flux is averaged over time is 4πr 2 . Hence, the time-and-space-averaged solar flux striking the outer atmosphere of the earth is (1.37 kW/m2 ) / 4 = 342.5 W/m2 . In addition, enroute to the earth’s surface, about 30% of this flux is scattered, and about 19% is absorbed, by the atmosphere and clouds (Wallace 1977, pp. 320-321). Hence, the average flux striking the earth’s surface is 342.5 W/m2 · (1-0.49) = 174.7 W/m2 .

    The theoretical potential of solar power is the integral of this average flux over the earth’s surface area (4πr 2 ):
    P = (174.7 W/m2 ) · (4πr 2 )
    = (174.7 W/m2 ) · 4π · (6,378 km) 2 · (106 m2 /km2 ) · (10-12 TW/W) = 89,300 TW.

    This theoretical potential represents more energy striking the earth’s surface in one and a half hours (480 EJ) than worldwide energy consumption in the year 2001 from all sources combined (430 EJ)

    In other words, 480 /1.5 * 24 / 430 = 14.88

    24 hours of sunlight roughly equals to 15 years of energy consumption by men…

    Which also means that: that single day in 2001, the sun sent the same amount of energy that we humans used since then…

    Since january first 2001, 365 * 15 = 5475 days have passed.
    ONE of those days’ energy was used by men, the rest was just used to heat the earth…

    And you still believe that men can have any impact on climate ???

    Répondre
  34. Si les humains en venaient à réduire leur production de CO2, cela conduirait à une planète moins verte puisque les plantes se nourrissent du carbone contenu dans le CO2. Si en plus la température devait baisser en raison d’une baisse du CO2, ce serait double punition pour les plantes, et donc pour les humains.
    J’ai plutôt l’impression que le CO2 est une très bonne chose. Si un jour on me prouve le contraire, je reconsidérerai ma position.

    Répondre
    • Cher Xavier,

      la force, que dis-je le génie, d’Attali est de se tromper avec une constance qui force l’admiration sans que personne ne s’avise de le lui rappeler.
      Il peut ainsi monnayer fort cher ses “talents” d’orateur et de plumitif.

      Par conséquent, il ne regrette rien.

    • Attali, Minc BHL… La triade capitoline de la pensée unique.

      L’ancien sherpa de Mitterrand est un peu une boussole qui indique le sud.

    • Attali est juste fou..

    • J’ai oublié de préciser le passage: 07:56
      Et oui, Attali est un malade mental, aucun doute.

  35. Ce que personne ne dit:

    L’énergie solaire frappant la terre est d’un ordre de grandeur 100 fois supérieur à la production de chaleur de l’humanité.

    En d’autres termes, une variation de l’ordre d’un pour cent de l’activité solaire pèse autant que toute la production thermique de l’humanité…

    Et les écolos viennent nous faire des beaux modèles…

    No comments.

    Exemple sur le Texas:
    https://ag.tennessee.edu/solar/Pages/What%20Is%20Solar%20Energy/Sun's%20Energy.aspx

    P.S.: La production de CO2 est le problème, mais plus pour respirer…

    Répondre
  36. En général, on attribue à Michel Audiard le « Monsieur ! Je suis cafetier, socialiste et franc-maçon, c’est vous dire si j’en ai entendu des conneries dans ma vie ! » Mais on ne prête qu’aux riches… (Sinon on prêterait surtout à sourire !)

    Répondre
    • la citation d’Audiard est (de mémoire) “je suis ancien combattant, militant socialiste et bistrot ; c’est vous dire…”

  37. Bonjour
    Chaque fois que je prends un billet de train, la SNCF me calcule aimablement mon “empreinte” carbone….Je puis ainsi me sentir très exactement heureux d’avoir, sur mon trajet, nourri les arbres qui poussent au long des voies ( ils pompent MON CO2 !)
    A ceux qui craignent l’ire et les foudres du ciel lorsqu’ils prennent le volant de leur automobile, je conseillerais de ne prendre la route qu’après avoir attelé une remorque contenant un arbre en pot (un olivier par exemple ça fait “bien” et cela montre en plus qu’on est pour la paix!) afin qu’il prospère en absorbant les vilains pets que lâche leur auto. Et puis ce serait joli de voir tous ces arbustes défiler lentement dans les centre- villes, cela rendrait les embouteillages plus humains!
    Cordialement
    PS: @Charles Heyd: avez vous une idée de l’empreinte carbone de Chirac,Sarkozy Hollande et Macron ? Je m’étonne qu’Anne Hidalgo les laisse encore circuler dans Paris!

    Répondre
    • Je n’en ai pas la moindre idée et … je m’en fout!
      Circuler, et même beaucoup, pour les personnes que vous citez n’est pas un problème car ils ne payent pas leurs déplacements et je vous cite deux lignes de ce billet de CG:
      “A la suite de ces mesures de salubrité publique, seuls nos Oints du Seigneur auront donc le droit de prendre des voitures qui les amèneront à leurs avions pour les transporter vers leurs conférences internationales.”
      Quant à Mme Anne Hidalgo, “notre drame de Paris”, elle sera remplacée par un ODS de la macronie dès 2020. Par contre je ne sais pas si les camps de migrants à Paris et alentours seront maintenus ou étendus!

  38. “Apres tout, peut -être la hausse des températures est-elle une bonne nouvelle ?”

    Personnellement, apres avoir demenage sous les tropiques et pris dix degres dans la vue, je n’ai aucune intention de rentrer en France. C’est incroyable ce que l’homme peut s’adapter : 10 degres en moyenne sur un an, c’est tout de meme un peu plus que 4 degres sur un siecle!

    Je ne suis pas encore convaincu qu’il faille completement ignorer le risque climatique mais je suis de plus en plus convaincu que la soupe qui nous est vendue est d’un gout douteux… Je pense acheter une maison au bord de l’eau et si vraiment tout va mal, je serai oblige demenager un peu en amont : chez moi, il y a 4 degres de difference entre la plage et la montagne de 400 metres d’altitude qui la surplombe.

    Répondre
  39. Excellent article qui montre bien le mécanisme de suggestion ou de manipulation des foules pour leur expliquer ce qui est bien (moral même) ou mal;
    bien que dans un tout autre registre: en écoutant quelques commentaires sur les résultats des élections législatives en Suède j’ai compris que l’extrême droite a failli être porté par un raz de marée; mais ouf, il n’en est rien, ce bon peuple suédois s’est “ressaisi” et n’a finalement pas (trop) voté pour l’infame!
    cela me rappelle bien aussi nos campagnes électorales françaises où on nous explique ce qu’il faut faire pour faire barrage à l’extrême droite; résultat: Chirac, Sarkozy, Hollande et maintenant Macron! Gageons que cette liste que ce n’est pas close!

    Répondre
  40. Bonjour Monsieur Gave,

    Très intéressante votre histoire de pastèque.

    Quant à votre conseil sur l’immobilier je suis un peu sceptique : “acheter des appartements au premier étage des immeubles situés sur les rues les plus passantes” n’est-ce pas s’exposer à des cambriolages qui sont en grande augmentation ?

    Je saute un peu du coq à l’âne : je me rappelle que vous avez déclaré que votre père et votre grand-père s’étaient battus contre les Allemands et que vous ne vous résigniez pas à vivre sous la loi allemande. Un article du journal Libération (qui n’est sûrement pas l’objet de vos lectures quotidiennes, ni des miennes) révèle la mainmise sur l’Europe :

    L’Allemand Manfred Weber, candidat à la tête de la Commission européenne.
    L’Allemand Jens Weidmann : candidat à la tête de la BCE
    L’Allemand Klaus Welle le Parlement européen
    L’Allemande Helga Schmid à la tête du Service européen d’action extérieure.
    L’Allemand Markus Winkler Secrétaire général adjoint du Parlement européen
    L’Allemand Werner Hoyer président du Groupe Banque européenne d’investissement
    L’Allemand Klaus Regling directeur général du mécanisme européen de stabilité.
    L’Allemande Elke König présidente du Conseil de résolution unique des crises bancaires L’Allemand Günther Oettinger commissaire européen chargé du budget

    Sur huit groupes politiques, quatre, dont les deux plus importants (PPE et PSE), sont présidés par des Allemands.

    « les Allemands considèrent qu’ils sont les meilleurs Européens et donc qu’ils doivent faire le job pour pallier l’absence des autres capitales», explique Daniel Cohn-Bendit

    http://www.liberation.fr/planete/2018/09/09/ue-et-a-la-fin-c-est-l-allemagne-qui-gagne-les-presidences_1677531

    Répondre
    • Pour être français vivant en Allemagne, je peux vous assurer que les politiques allemands sont, au global, juste plus compétents que les français.
      Les Moscovici, Sapin et consors merci bien…

      Les politiques allemands ont gardé les pieds sur terre (même si tout n’est pas idéal). Ils agissent plus et parlent moins.
      A force, ça se voit…

      Pour mémoire, l’Allemagne a effectivement accueilli sans bruit des centaines des milliers de réfugiés, pendant que la France grandiloquait pour n’en accueillir quelques dizaines de milliers.

      Dans mon village, il y a eu 50 réfugiés accueilli pour 3000 habitants. Ma femme a voulu apporter des affaires trois semaines après leur arrivée. Elles ont été refusées, car ils avaient déjà trop de dons…

      Par ailleurs, il y a une communauté culturelle avec les pays d’Europe de l’Est, qui ont plus confiance dans les allemands, que dans les français.

    • Monsieur Collomb, notre ministre de l’intérieur, au cas fort improbable ou vous ne le sauriez pas, était chez Bourdin jeudi ou vendredi dernier et s’est félicité du recul très important ces derniers temps des cambriolages! Bon, un syndicat de policier n’est pas d’accord et parle de manipulations des chiffres et veut porter plainte!

      En réponse à #Didier:
      comparés à messieurs Moscovici ou Sapin, les politiques allemands n’ont en effet pas de mal à être meilleurs! Et d’ailleurs, comme vous le dites, cela se voit dans les situations économiques et sociales des deux pays!

    • Les écolos allemands sont d’après moi les politiciens les plus tarés&nocifs au niveau mondial (devant maduro…). Je considère qu’ils osnt plus dangereux que les communistes de la RDA car ils n’avaient aucune excuse (contrairement à des communistes qui sont foutus dés le départ, par construction, donc on ne peut pas leur en vouloir..)

      Puis, l’euro a fait que depuis schroder, la classe politique allemande est anesthésiée et en dehors des réalités. Elle a emporté avec elle ses électeurs: on peut parler de suicide collectif au niveau financier depuis 2008 dont l’apothéose fut l’épisode des réfugiés climatiques (après la Grèce!), pour en revenir au sujet d’aujourd’hui qui est le renflouement de la BCE.

    • Allez, vous allez me trouver provocateur, mais j’estime que les allemands ont réussi avec l’ Euro ce qu’ils ont échoué à faire avec les Panzers… avoir l’ Europe à leur botte.

    • Les Allemands considèrent surtout qu’ils sont les “patrons” de l’ Europe. L’ Europe bicéphale chère à de Gaulle (la France est la tête, l’ Allemagne les jambes) a vécu car l’ Euro a permis à l’ Allemagne de prendre un avantage politique déterminant…

    • Ce sont eux qui payent, et comme disait Napoléon : “la main qui donne est toujours au-dessus de celle qui reçoit”

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *