FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Il y a huit ans le monde entier célébrait le retour du Messie sur terre. « Un enfant nous est né, un fils nous est donné » psalmodiait toute la presse à l’unisson des anges dans le ciel. Un certain Barak Obama venait en effet d’être élu à la Présidence des Etats-Unis et la terre allait connaitre une période de paix et de prospérité sans précédent dans l’histoire. Reconnaissant la qualité exceptionnelle de cette créature quasiment divine, la fondation Nobel lui attribuait immédiatement le prix Nobel de la Paix, avant même que l’élu (au sens biblique du terme cette fois) ait fait quoique ce soit.

Huit ans après, notre héros, notre nouveau Salomon, quitte la Présidence des Etats-Unis dans un mélange d’indifférence (aux USA) et de soulagement de la part de la plupart des alliés historiques des Etats-Unis.

 

La question que je veux traiter est donc simple : pourquoi ce curieux mélange d’indifférence et de soulagement après huit ans d’un règne que la grande presse n’a cessé de présenter comme « la marche triomphale d’un surdoué volant de succès en succès » ? La réponse une fois encore nous est fournie par un grand auteur français, Marcel Pagnol dans la fameuse réplique « Ce n’est pas que tu sois bon à rien, c’est que tu es mauvais en tout ». Et elle est assez simple : monsieur Obama a été mauvais en tout.

Car dans la réalité, si l’on s’en tient aux faits et non pas aux intentions ou aux interprétations tendancieuses, notre génie planétaire a tout raté et restera sans doute comme le plus mauvais président que les Etats-Unis aient eu dans leur histoire. Et de l’avis général, la concurrence pour ce titre est rude.

Et pourtant, quand il est descendu des étoiles pour s’occuper de nous, pauvres terriens, il avait vraiment coché toutes les cases que tout homme de Davos pouvait demander à celui qui devait être leur chef ultime.

  • Il était à moitié noir, ce qui a beaucoup d’importance pour la gauche puisque tous les malheurs du monde viennent comme chacun le sait des « Dead white men », tels Aristote, Jésus ou Shakespeare.
  • Il était diplômé de Columbia et de la Harvard Law School où il avait tenu pendant ses études à Boston le rôle le plus prestigieux qui soit, celui de directeur de la revue juridique .La Harvard Law School est pour les USA ce qu’est l’ENA pour nous, l’endroit où se forgent les hommes d’état de qui dépend notre future. C’était donc un homme d’une intelligence supérieure. Trump quant à lui a été à Fordham, université de seconde zone de la banlieue de New-York. On voit la différence de niveau intellectuel.
  • Il n’avait strictement aucune expérience qui aurait permis de juger ses capacités à prendre des décisions, son principal boulot ayant été d’être un « organisateur communautaire» dans les banlieues noires de Chicago avant que d’être «nommé» Sénateur par la machine du parti Démocrate de Chicago.  Nommé, car il se présenta sans grand risque dans une circonscription où les Républicains ne s’étaient même pas donné la peine  de proposer un adversaire. Deux ans après, il était élu Président. Passer en deux ans d’organisateur communautaire à Chicago à Président des Etats-Unis, voilà qui est remarquable.
  • Comme l’a montré JF Revel, nul ne peut se dire de gauche s’il ne déteste les Etats-Unis. Lui était de gauche et ne s’en est jamais caché … et donc il n’aimait pas son propre pays, comme l’a montré sa longue fréquentation de la paroisse du révérend Wright, un pure raciste « anti blanc » s’il en fut et ses anciennes amitiés avec de remarquables théoriciens de la lutte armée des noirs contre les blancs  ainsi que de la nécessité d’utiliser le terrorisme pour faire avancer les choses (Bill Ayers).
  • Il avait passé son enfance en Indonésie, suivant les cours d’une madrasa locale (école coranique),  le second mari de sa mère étant Indonésien. Il avait donc toutes les qualités requises pour discuter avec l’Islam dont il se refusa toujours à dire le moindre mal ce qui est essentiel pour tout homme de gauche, comme chacun le sait.

 

Ce CV est en fait tellement parfait qu’il m’est arrivé de me demander dans mes moments de doute si monsieur Obama n’était pas tout simplement une création du département «marketing » des hommes de Davos… Mais cela n’aucune importance, tant malgré cette carte de visite parfaite, son bilan est absolument lamentable, et c’est ce qui compte…Voyons ses résultats en détail, en nous appuyant sur une idée simple : Ce que veulent les citoyens aux USA –et souvent partout ailleurs- c’est la paix et la prospérité.

Force est de constater que monsieur Obama ne leur a amené ni l’une ni l’autre.

 

Prospérité                

Le revenu médian en termes réels aux USA est plus bas qu’il y a huit ans, c’est-à-dire que la moitié de la population au moins a vu son niveau de vie baisser pendant ses deux mandats. Près de 95 millions d’américains en âge de travailler ne  cherchent plus de travail (en fait les statistiques du chômage sont très douteuses) et le taux d’emploi dans la population active est au plus bas depuis 35 ans.

Qui plus est, la quasi-totalité de la croissance a été capturée par moins de 1 % de la population, les « ultras riches » qui se félicitent tous les jours de l’avoir porté au pouvoir.

La réforme du système de santé faite en dépit du bon sens est un échec technocratique inimaginable puisqu’elle a réussi à faire à la fois exploser les coûts et à réduire les couvertures.

Depuis son arrivée au pouvoir la dette des USA, résultat de déficits budgétaires abyssaux, a grimpé de 9000 milliards de dollars (plus que la somme de la dette accumulée par TOUS les présidents précédents depuis les débuts  du pays) alors que le PIB n’augmentait que de 3800 milliards. Créer 3800 milliards de richesse en huit ans en empruntant 9000 milliards est à la portée d’une intelligence moyenne, mais cela  en général ne dure pas.

 

 

Paix extérieure :

Le Moyen Orient est à feu et à sang, et plus personne ne comprend ce que veulent y accomplir les USA. Par exemple, je me suis laissé dire qu’en Syrie et en Irak, il y avait en fait trois politiques américaines en cours, celle du Président, celle de l’armée américaine, et celle de la CIA et que tout ce petit monde se tirait dans les pattes allégrement au plus grand profit de la Russie ou de l’Iran. Et du coup et comme on pouvait le penser (voir mes articles écrits sur ce sujet il y a plusieurs années), l’affaire Syrienne se termine au bénéfice de la Russie et de l’Iran. Le comble est que l’administration Obama a cru habile de signer un accord sur le nucléaire avec son ennemi juré… l’Iran, accord à ce point invérifiable que la diplomatie américaine en a caché les points essentiels à tous ses alliés, dont la France d’ailleurs. Comprenne qui pourra…

Quant à la CIA, état dans l’état et bras armée du complexe militaro industriel depuis toujours, elle avait fomenté selon ses habitudes un fort joli coup d’état en Ukraine pour se débarrasser d’un Président légalement élu certes mais corrompu. Le but évident de cette fine manœuvre était de permettre à Sébastopol de devenir une base de l’Otan  et donc d’en virer la flotte Russe. Patatras, la Russie fait le coup du Kosovo et annexe la Crimée.

Cerise sur le gâteau pour parachever le désastre au Proche Orient, dans les toutes dernières semaines de sa présidence, monsieur Obama jette le masque et se révèle pour ce qu’il a toujours été, c’est-à-dire UN anti Israélien primaire,  (traduire anti -sémite),  l’antisémitisme redevenant le vrai marqueur de la gauche  qu’il a toujours été .

Passons en Asie, où nous constatons un écroulement stupéfiant de l’influence des Etats-Unis, tout un chacun comprenant que la soit disant protection américaine militaire américaine ne valait rien (cf. les Philippines). Voilà qui amène le Japon à se réarmer aussi vite que possible tandis que la Chine fait bouger ses gros muscles et la Corée du Nord ses tout petits muscles.

En Europe, la Grande-Bretagne a voté pour le Brexit, malgré la visite de monsieur Obama lui intimant l’ordre de n’en rien faire. Bien entendu, les Etats-Unis n’ont rien à dire sur le déferlement des immigrants sur le vieux continent, déferlement créé de toutes pièces par leurs erreurs militaires au Moyen Orient ou en Lybie.  Et si monsieur Trump décide de sortir de l’Otan ou d’en faire payer le vrai prix aux nations européennes, eh bien la prime de risque sur les actifs européens devrait beaucoup, beaucoup monter.

De façon générale,  il me  donc  semble donc que l’on peut dire sans crainte d’être démenti que le monde est beaucoup, beaucoup plus dangereux qu’il y a huit ans et que la paix est loin d’être assurée .

 

Situation interne aux USA : déroute totale des forces de gauche.

 

Apres ces huit années désastreuses pour le niveau de vie moyen et la paix en général, le parti démocrate aux USA est fort logiquement en état de décomposition avancée, ayant perdu au niveau national  mon seulement la Présidence de la République, mais aussi la Chambre des Représentants et le Sénat, ce qui fait beaucoup.

Au niveau des états fédérés, même débandade, les Démocrates n’ont plus que 15 gouverneurs (sur 50) tandis que  dans nombre de ces états, les Républicains contrôlent aussi les deux chambres. Pendant les années Obama, les Démocrates ont ainsi perdu plusieurs dizaines de milliers de postes électifs et rétribués par les impôts, ce qui est mauvais pour les finances du parti mais encore plus pour le moral des troupes et le renouvellement des cadres… Ce qui fait que le parti Démocrate est devenu un ramassis de vieux croutons…

 

 

Ajoutons pour faire bonne mesure que le nouveau Président va nommer le neuvième juge à la Cour Suprême pour remplacer celui qui vient de disparaitre et comme deux membres actuels « de gauche » vont devoir se retirer dans les années qui viennent, on peut penser que nous allons avoir une cour suprême tout à fait conservatrice.  Monsieur Trump va aussi pouvoir désigner plus de cent juges dans les juridictions inferieures dont les nominations étaient en attente du résultat des élections.

 

Voici qui annonce la fin du gouvernement par les juges que la gauche aime tant pour pouvoir tourner la Démocratie. Les tribunaux aux USA vont donc cesser d’être à gauche…

Tout cela confirme fort bien le mouvement  mondial d’effondrement de la gauche dont j’ai souvent parlé dans ces papiers. On peut donc affirmer sans craindre d’être démenti que le Président Obama a été le fossoyeur de la gauche américaine qui aura beaucoup de mal à se remettre de son passage au pouvoir. L’ironie est qu’il a pourtant parfaitement suivi le programme sur lequel il s’était présenté. On peut faire tous les reproches que l’on veut à monsieur Obama, mais pas qu’il ait menti.

  • Il nous avait annoncé qu’il voulait que les USA cessent de se servir de leurs forces militaires pour intervenir dans d’autres pays. C’est ce que le monde entier a bien compris et on voit chaque jour les résultats heureux de cette politique tant au moyen orient qu’en Ukraine ou aux Philippines.
  • Il nous avait fait savoir que son but était de transformer les Etats-Unis en une Sociale Démocratie à l’européenne en augmentant le poids de l’état dans l’économie, et il y est fort bien parvenu. Du coup, le taux de croissance a baissé de moitié, et comme on pouvait s’y attendre, la classe moyenne a été laminée.
  • Il nous avait expliqué dès le départ que les énergies fossiles étaient condamnables et avait refusé d’accepter la construction d’un pipe line reliant le Canada aux USA tout en empêchant tout nouveau forage chaque fois qu’il le pouvait.
  • Des réglementations diverses et variées freinant toute croissance et non votées par le Congrès ont littéralement explosé sous son règne au travers de la procédure dite des « exécutive orders » mais la bonne nouvelle est que comme ces mesures n’ont pas été votées, elles seront abolies d’un trait de plume par son successeur…
  • De même, il a soutenu que les immigrants illégaux avaient le droit d’être aux USA même s’ils y avaient commis des crimes et devaient bénéficier de tous les avantages des citoyens « normaux», ce qui est fort honorable de sa part et ne lui coutait pas grand-chose, à  lui.
  • Et enfin rendons lui justice : dans son premier entretien avec tous les grands banquiers de Wall –Street, il leur avait fait savoir qu’il était la pour les défendre, et cela il l’a très bien fait aussi.

Il est donc absolument irréfutable que le Président Obama nous avait annoncé fort clairement qu’il était écologiste, mondialiste ,pacifiste, anti impérialiste, favorable à une immigration incontrôlée ainsi qu’à une hausse du poids de l’Etat dans l’économie,  tout en étant bien disposé vis-à-vis des musulmans  et  clairement opposé à Israël.  A la surprise de ceux qui avaient voté pour lui, Il se révéla  aussi un supporter éclairé de la finance « de connivence»  et donc un ennemi implacable des petites entreprises écrasées sous des réglementations de plus en plus tatillonnes. .

Il  nous faut donc reconnaitre avec l’honnêteté intellectuelle qui nous caractérise  que monsieur Obama a appliqué avec beaucoup de méthode et de constance un programme parfaitement conforme à tous ceux préconisés par la gauche dite «moderne». On voit qui a inspiré monsieur Macron, qui du coup essaye de nous refaire le coup du sauveur tombé de nulle part.

Cette gauche dite moderne (dont les idées sont portées  en France par Terra Nova) a décidé il y a déjà longtemps que trahir la nation n’était plus suffisant  et qu’il fallait aussi trahir le peuple en essayant de faire croitre  a  ses cotés un peuple de remplacement.

L’embêtant pour la gauche est que le peuple existant ne partage pas cette analyse et l’a fait savoir en élisant monsieur Trump, à la stupéfaction de ceux que Nassim Taleb appelle de façon plaisante « les éduqués mais néanmoins stupides» ou ENS en Français (educated yet idiots ou EYI en Anglais) et que Thomas Sowell appelle les Oints du Seigneur.

Encore, une fois, salopard de peuple.

Il se révolte avant même d’être remplacé.

Un jour il faudra interdire à tous ces gens là de voter.

Pour leur bien.

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s'est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 " Des Lions menés par des ânes "(Editions Robert Laffont) où il dénonçait l'Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage "L'Etat est mort, vive l'état" Editions François Bourin 2009 prévoyait la chute de la Gréce et de l'Espagne. Il est le fondateur et président de Gavekal research (www.gavekal.com) et Gavekal securities.

Partager sur

115 Commentaires

  1. Cher Monsieur Gave,

    Les statistiques américaines sont suffisamment moroses pour ne pas en rajouter. Il n’y a pas 95 millions de personnes qui cherchent un emploi aux USA. Le taux d’emploi y est plus faible que jamais, néanmoins votre chiffre résulte de la seule différence entre 100% et le taux d’emploi. Donc vous comptez même des élèves puisque le taux d’emploi part de 15 ans pour finir à 64 ans. Prouvez que j’ai tort et la discussion va devenir très intéressante…

    Répondre
    • Il y a environ 22 millions d’étudiants.

      Il y a également les handicapés ne pouvant travailler du fait de leur handicap, environ 12 millions.

      Il y a les militaires et les personnes institutionnalisées (prisonniers, instituts psychiatriques, maisons de repos) soit environ 5 millions.

      Au total, il reste encore 56 millions d’individus qui ne sont dans aucune statistique. Toutefois, vous serez heureux d’apprendre que l’administration US fait des sondages et a découvert que, sur les 56 millions, 5,6 millions de personnes voudraient bien travailler. Les 50 autres millions, non bien sûr, c’est évident.

      Ces derniers chiffres seront utilement comparés aux 7,5 millions de chômeurs officiellement dénombrés.

      https://www.bls.gov/news.release/empsit.t01.htm
      https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/db/US_Employment_Statistics_-_March_2015.png

  2. Pourquoi, ce 20 janvier, ne pas reconnaître au moins un mérite à Barak Obama: celui d’avoir propulsé à la Maison blanche celui que Madame Clinton appelait si élégamment « le Donald ».

    Répondre
  3. Qualifier Obama de pacifiste alors qu’il a lancé 26.000 bombes et missiles en 2016 un peu partout dans le monde, qu’il a au moins multiplié par 10 les exécutions – avec leur lot de victimes innocentes (baptisées victime collatérale si le bombardement est américain et crime de guerre si il est russe) – c’est osé.

    Dans la même veine, il avait promis la fermeture du bagne de Guantanamo, 8 ans plus tard, il est toujours là.

    In fine il s’est révélé bien plus utilisateur de la force militaire que Bush

    Répondre
    • La Russie n’a qu’un vieux stock de têtes nucléaires, quelques défenses anti-aériennes et 10 millions de barils/jour.

      Ce pays est gravement surestimé, les gens prennent Poutine pour Staline hors comparaison n’est pas raison.

      Il a pris la place laissée vacante par les USA, ses avions sont des vieux Su-24 cibles faciles pour des F-16 comme la Turquie l’a montré.

      Son porte-avions n’a pas de catapulte et sert donc à mettre des avions avec des missiles air-air … bref quedal …

      Je ne parle même pas de son infanterie où les mecs se font rosser (dedovschina ou un truc du genre) par leurs « supérieurs ».

      Les Israéliens ont d’ailleurs expliqué à Poutine qu’ils bombarderaient ce qui leur plairait en Syrie, ce à quoi Poutine n’a fait aucune objection.

      Ils n’arrivent pas à gérer les radars AESA, d’ailleurs les Indiens en ont marre du matos russes qu’ils achètent Français (36 rafales déjà signés et 36 potentiellemment et aussi des Rafale Marine)

      Oui Trump semblerait faire le contraire de Nixon et sa détente avec la Chine communiste.

      S’allier de nouveau avec la Chine avait beaucoup de sens en 1973 car c’était la puissance émergente.

      Aujourd’hui la « nouvelle puissance de demain » n’est pas la Russie qui est une relique tsaro-soviétique mais l’Inde …

      Bush et Obama l’avaient compris en s’éloignant du Pakistan et en se rapprochant de l’Inde.

      https://www.google.be/publicdata/explore?ds=d5bncppjof8f9_&met_y=sp_pop_totl&idim=country:IND:CHN&hl=fr&dl=fr

      La population indienne est en passe dépasser la Chine et sa stupide politique de l’enfant unique, la tortue finira bien par rattraper le lièvre et le dépasser.

      Etant informaticien je peux confirmer que les informaticiens indiens sont présents un peu partout (patrons de Google ou Microsoft rien que ça !).

      Le PIB indien a d’ailleurs dépassé celui d’Albion, jamais un Premier ministre de Sa Majesté n’avait été aussi faible en allant aux Indes.

      Quand les mecs de 130 kgs parlent ceux de 60 les écoutent, quand les pays de 1300 millions d’habitants parlent ceux de 60 les écoutent à moins qu’ils ne soient « fédérés ».

      Le drame est que les Américains et les Occidentaux ne connaissent que l’Histoire de l’Occident de ces 300 dernières années et ne comprennent rien aux « mondes » que sont l’Inde et la Chine …

      Avant le XVIème siècle, les puissances étaient la Chine, l’Inde et les califats, ils sont ensuite tombés dans une léthargie pendant que l’Occident accomplissait des miracles sous l’industrialisation (imprimerie, machine à vapeur …) mais contrairement au Monde musulman complexé et irascible et parfois ubuesque avec ce pseudo-califat qu’est Daesh, la Chine puis l’Inde sortent de leur coma respectif …

      Le Choc des civilisations qu’on feint de découvrir en France (Zemmour, Onfray … ) 15 ans après les Américains met le doigt sur les Musulmans mais c’est leur accorder bien trop d’importance … et je le dis en tant que musulman ! Daesh c’est comme Louis XVIII qui revient avec ses perruques et ses poudrés, tout le monde a compris que c’était fini.

      Trump devrait plutôt gérer les géants indiens et chinois comme Albion a géré tour à tour l’Espagne, la France et l’Allemagne.

      Encore faudrait-il qu’il ait une culture et une vision ! Obama certes pleutre avait au moins une vision, Trump voit le monde comme un jeu à somme nulle où sa capacité de « dealmaker » lui permettra de reprendre les « emplois volés ».

      Obama avait eu l’intelligence de signer un traité commercial avec les pays du Pacifique et les mettre de son côté, Trump en tentant de les dépouiller un par un pourrait les amener à regarder vers Pékin comme le font les Philippins le font en ce moment.

      Trump a pris comme « senior adviser » son gendre de 36 ans qui a sans doute acheté son diplôme à Harvard, il paraît aussi qu’il a de bonnes relations avec le vieux Kissinger.

      En espérant pour les USA qu’il laisse le gamin pour la presse people et qu’il se serve du savoir et de l’expérience du bon vieux Kissinger.

      Ah oui, comme un bon homme d’affaires il considère la souveraineté de Taïwan comme « élément de négociation » pour obtenir son deal de rapatriement d’usines (qui auront recours à plus de robots que d’ouvriers et à des techniciens qualifiés pour les faire tourner, peut-être des informaticiens indiens qui sait ?) sauf qu’il confond business et politique, Napoléon a pu bazarder la Louisiane mais ça ne marchera pas avec les Chinois, les frontières se prennent par les armes. Croire qu’il va pouvoir appuyer là-dessus pour obtenir un « deal » c’est risquer une crise comme à Cuba surtout qu’en Asie on aime pas « perdre la face ».

      http://www.bbc.com/news/uk-politics-38631832

      Encore une preuve de son ignorance de l’Histoire, il pense qu’en déclarant « obsolète » l’OTAN et en forçant les Européens (Merkel surtout, il considère les autres avec dédain, allô Paris ?) à traiter avec Moscou il défendra les intérêts US, sauf que c’est ce qui a permis à Bismarck de régner sur le Continent puis à Hitler d’avoir les mains libres pour imposer ses « diktats » au Continent et c’est la grande crainte de l’Etat profond Américain (CIA, Pentagone …), l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, de Gaulle en a rêvé, Trump l’offre sur un plateau mais avec un axe Berlin-Moscou seulement, Trump rappelait déjà pas mal Roosvelt, là il nous recrée un pacte von Ribbentrop-Molotov. Danke Schöne ! L’Europe, quel numéro disait Kissinger, là je crois que c’est clair, oubliez l’Elysée, la Commission Européenne, Federica Mogherini … la chancellerie fédérale de Berlin est TOUT ce qui compte. Trump vient du mot « Trumpf » qui veut dire « atout » en Allemand !

      Si les Américains partent, les Allemands se réarmant finiront par redevenir première puissance militaire : ACH !!!!!! J’EN CONNÉ UN qui va faire la moue zur ze site, je plains aussi la Pologne ! Ils n’ont pas voulu acheter les Caracal comptant sur les USA. Eux aussi n’ont rien compris à l’Histoire, seule la France était prête à mourir pour la Serbie en 1914, la Tchécoslovaquie et la Pologne en 1938 et 1939 ainsi que la Croatie, la Bosnie, le Kosovo, la Somalie et le Rwanda dans les années 90.

      Les Européens achètent la merde volante qu’est le F-35 parce que l’Oncle Sam les protègera, si ce n’est plus le cas, je pense que le complexe militaro-industriel américain ne va pas être content !

      Déjà qu’ils sont distanciés sur pas mal de produits, les hélicos US sont dépassés par Airbus Helicopter, Airbus fait des avions ravitailleurs de meilleure manufacture, les avions de combat de Dassault n’ont rien à envier à l’exception du F-22, les Awacs, les Suédois en font, avec un peu de coopération et les Européens auront le leur …

      Dire qu’on traite Obama d’inculte et d’incapable …

      Les Anglais partant, les Américains prenant le pas, l’Allemagne se retrouvant avec un « Empire » allant des Balkans à la Norvège, du Portugal aux Pays baltes avec l’Ukraine comme frontière.

      Ce que le Fürher a conquis avec tant de douleurs, Trump le remet à l’Allemagne et les Européens acceptent !!!!

      POUR UNE FOIS J’ADMETS MON ARROGANCE ET JE M’EN EXCUSE :

      Le Neville Chamberlain, ce n’est pas Obama mais Trump … AH LES CONS, SI ILS SAVAIENT !!!!

      2 guerres mondiales, des milliards dépensés pour finir par remettre les clés en main.

      http://reporterre.net/L-Allemagne-est-tentee-par-la-bombe-nucleaire-francaise

      « Wir müssen Deutsch lernen »

      Depuis que je suis gamin on me répète que si les Américains n’étaient pas là, on parlerait allemand ou russe, les Américains partent, je crois qu’il va falloir choisir Goethe ou Tolstoï, Schiller ou Dostoïevski.

      http://www.rfi.fr/europe/20170114-pologne-salue-arrivee-soldats-zagan

      Vous qui nous avez bassiné avec le courage des Polonais qui ont arrêté les Ottomans … ils profitent une dernière fois des dividendes de la paix et de la Pax Americana peut-être …

      L’Allemagne et la Russie feront la pluie et le beau temps de nouveau sur le Continent, de mémoire, il y a eu partage en 1793, 1795, 1939 d’ailleurs les cicatrices des Balkans (Kosovo, Bosnie, Macédoine) se réouvrent avec le nationalisme serbe qui après avoir fait profil bas remet de l’huile sur le feu (défile de 9 janvier + train au Kosovo + remise en cause de la reconnaissance de la Macédoine).

      Fin de l’Histoire ? Hegel l’avait dit en voyant Napoléon passer devant sa fenêtre apporter la « liberté » et les « droits de l’homme et du citoyen », Fukuyama l’avait annoncé avec un peu trop de précipitation, Revel l’a bêtement repris … En tout cas la question allemande est revenue, la question bosniaque reviendra d’ici peu, la question euro-britannique revient, l’isolationnisme américain revient, les « traités inégaux » en Chine vont revenir, les problèmes mexicano-américains reviennent, la guerre sunnite-chiite revient en Irak, la question ukrainienne, la question balto-russo-finlandaise, la question française « s’occuper des Allemands ou des Arabes » … Fillon a-t-il les épaules pour ça ?

      Pour les amateurs d’Histoire comme moi c’est un régal. Désolé pour ce post un peu long mais l’élection de Trump après Obama c’est peut-être comparable à Théodore Roosvelt et Woodrow Wilson il y a un bon siècle, Merkel n’est pas Bismarck mais elle est d’une résilience impressionnante et semble gérer l’équilibre européen.

      Ne pas oublier quand Clemenceau fait le malin en 1917, il y a 2 millions de GI’s derrière plus la formidable économie américaine et malgré ça les Allemands une fois débarrassés des Russes, enfoncent de nouveau le front, ils finiront par craquer économiquement (Kurt Eisner et d’autres socialistes fomenteront des grèves dans des usines d’armement).

      Je m’étonne de vous voir aussi enthousiaste avec Herr Trumpf et le Brexit, contrairement à vous je ne pense pas que les Turcs imposeront leur « ordre » ni les Russes qui n’ont pas les moyens d’envahir et occuper l’Ukraine mais SEUL l’Allemagne peut financer ses ambitions militaires à l’heure actuelle et peut-être la Chine, merci le mercantilisme !!!!! Les autres Européens ne veulent pas sortir de l’UE et accepteront les diktats sans plus aucun contrepoids anglo-saxon … Quand les Turcs se sont retirés des Balkans … les non-Serbes (Monténégrins, Macédoniens, Kosovars, Albanais, Bosniaques, Croates) ont pas mal dégustés, ne pas oublier que vous chez anglophile et germanophobe primaire fûtes sous protectorat anglo-saxon, maintenant ce sera la Kommandantur ou le Kremlin.

      Les Français voulaient de la dépense publique allemande, en voici en voilà … (on chuchote qu’ils ont déjà piraté les plans des missiles M51, en attendant les Allemands vont fabriquer le successeur du FAMAS) dites à votre ami Netter qui nous recommande toujours des valeurs à l’achat qu’il va peut-être falloir acheter du Airbus, du MBDA, du Dassault, du Safran, du H&K …

  4. Bon, votre candidature, c’est pour 2022 ? 🙂

    Répondre
    • Qui ça? Charles ?

      Le pauvre, il aurait besoin de cela comme d’un trou dans la tête.

  5. M. Ch. GAVE, pour votre information l’un des plus grands cerveaux économistes français vient de parler:
    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Jean-Claude-Trichet-banquier-L-euro-est-un-succes-43609.html

    Mais il serait intéressant que vous puissiez apporter vos compléments à sa brillante analyse pour que tout le monde puisse enfin savoir quelle devrait être la priorité dans les actions permettant d’atteindre le but suprême: renforcer et pérenniser l’Euro. (:-)))
    Merci

    Répondre
    • Je vous en prie, c’est indécent… Il n’y a pas une seule information dans cette « interview », donnée à un « journal » indépendantiste breton, d’extrême-gauche, spécialisé dans l’antisémitisme, la subversion de l’Etat français, la négation de la Shoah et la diffusion de fausses nouvelles transmises par les services secrets russes.

      Charlotte d’Ornellas n’est certainement pas une journaliste, c’est une militante, agent d’influence du Kremlin comme il y en a des centaines, dont le seul « travail » consiste à jouer à la « journaliste » tout en diffusant, sur Internet, les insultes du gouvernement russe à l’encontre de la France, dans le but de servir la politique étrangère du Kremlin.

      Je vous mets au défi de produire une seule enquête véritable réalisée par votre « Charlotte d’Ornellas », un seul livre, consacré au Moyen Orient, faisant autorité, ayant fait progresser la connaissance de la région, reconnu par les scientifiques ayant consacré une vie d’étude à cette partie du monde.

      A part les poubelles qui servent de relais aux services secrets russes, elle a été publiée par qui, votre « Charlotte d’Ornellas » ?

    • R’v’là le russophobe va-t-en guerre de service qui sait mieux que nous ce qui est bien pour nous et prône l’auto-censure en amont. Un authentique libéral comme on n’en fait plus, n’est-il pas? ☺

  6. Sans lien avec le Liban ou l’Iran,
    les Grecs vivent un enfer:

    https://www.rt.com/business/373465-greece-jobless-rate-highest-eurozone/

    C’est quand même curieux et frappant que le peuple grec ne se révolte pas.

    Pourvu que cette Europe se termine et que cette souffrance délibérée se termine.

    N’est-ce pas un devoir moral que de casser cette Europe afin de libérer nos cousins grecs? (Et nous-même par la même occasion.)

    Répondre
    • http://www.actualitix.com/wp-content/uploads/2012/11/pib-de-la-grece.png

      Le dopage au crédit facile se paie très cher et pour longtemps (Crise de 1873, crise de 1929, crise japonaise des années 90, PIGS des années 2010 …)

      Les Grecs veulent la liberté sans prendre la responsabilité de quitter le navire, les Anglais eux au moins, ont pris la décision de lever l’ancre quitte à se couper du marché commun.

      http://www.challenges.fr/monde/europe/theresa-may-annonce-un-brexit-dur_448045

      Tsipras a refusé de sortir de l’€ parce que ses pauvres petits retraités ont peur pour leur pouvoir d’achat.

      Les Anglais pour le meilleur et pour le pire ont décidé de lever l’ancre et prendre le grand large vers leur famille (USA + Commonwealth).

      Si il y a bien une qualité qu’ont les Anglo-saxons par rapport à nous continentaux, c’est qu’ils sont preneurs de risques, d’ailleurs ils parient sur tout et n’importe quoi.

      D’ailleurs la Grèce GRÂCE à l’Europe a vécu et vit bien au-dessus de ses moyens, leur chantage moral ne marche plus et c’est tant mieux, un pays comme la Slovaquie par exemple a déboursé un milliard d’€ pour aider ce pays alors qu’il est bien plus pauvre, les plus remontés contre Tsipras n’étaient d’ailleurs pas les Allemands mais les Slovaques.

  7. Hey,
    Drole et énergique. Bien vu.

    Bonne année

    Répondre
  8. EYI pour IYI
    C’est vrai que ENS sonne mieux que Intellectuel-NS, surtout pour l’ENA.
    Vous vous êtes surement trompé sur l’acronym de Taleb
    puisque vous n’en aviez pas eu l’utilité.
    Etant l’autre personne à l’avoir déjà conceptualisé/appliqué, en même temps que lui… (après Sowell)

    Je ne pense pas que Taleb ait fait du rugby mais il n’arrête pas de bouffer 😉

    Répondre
  9. Pauvre Macron… hihi
    Tout le monde tape dessus:
    sur la rumeur de son homosexualité -je pense ridicule voire loufoque ayant moi même été amoureux de certaines maîtresses, comme nous tous.. sauf pour les filles-, que je pensais logiquement ourdie par le PS, aurait été lancée selon lui par Sarkozy lol.
    C’est ainsi qu’il la décrit en juillet à 10 personnes.
    Et en plus, dès le départ de la réunion, en disant « je sais ce que vous allez me demander… »

    Pour la bisexualité d obama et des choses sur sa mère j’y crois beaucoup plus.

    C’est intéressant car c’est en rapport DIRECT avec l’univers Terra nova.

    Répondre
    • Franchement, savoir pour quelle équipe joue Macron n’a absolument aucune importance. Sauf péderastie/viol donc illégalité, ce que font les gens avec leurs attributs me concerne assez peu.
      D’autant que si l’on résume, la position est grotesque , l’effort intense et le plaisir très bref (ce n’est pas de moi mais d’Oscar Wilde je crois)

      Cela dit, que cela soit vrai ou non, je pense que le côté un peu poudré de Macron a du induire cette constatation.

    • Oui. Pour la patte de Sarkozy: je me figure que seul lui peut avoir des idées pareilles..lol
      Mais pour moi, que cela émanerait de sarkozy est un signe car c’est donc que Macron est vraiment craint à droite.
      Plus ils taperont mal dessus plus il montera.
      (d’ailleurs évidemment tous essaient de se positionner en martyr du système )

    • J’ai du mal à voir en un ex banque Rotschild soutenu par tout le milieu qui s’autorise à penser un « martyr du système ». lol

    • il n’arrête pas de crier et d’être véhément dans les meetings.
      +
      la posture kennedy (merci havas?)
      +
      un énorme gag auquel j’ai pensé après un article du fig: que pourrait -il lui arriver de pire, alors qu’il est dans la posture « rogue, qu’un soutien non sollicité de hollande …hollande voulant le flinguer?

    • Le problème Obama est une fois passe encore mais c’est surtout sa réélection.
      Inexpérimenté, manipulable à souhait face à la crise systèmique, en somme comme les bcp d’américains y compris républicains qui ont voté pour lui la seconde fois (dont des gens de ma famille en plus texans!)

    • « je pense ridicule voire loufoque ayant moi même été amoureux de certaines maîtresses, comme nous tous..  »

      Pardon de relever ceci, mais c’est une question de logique argumentative élémentaire: dire cela ne signifie pas que vous ne soyez pas vous même du même bateau.

    • Peut être. Je vais donc vous livrer mon intime conviction. 😉
      Je suis en tout cas sur le même bateau concernant sa femme, à qui j’ai cédé la place alors que j’allais me rincer les pieds après la plage.
      En maillot de bain et dont j’ai deviné la poitrine sous son chemisier.
      Je ne savais pas que c’était elle (pas de biais). secne gênante car j’étais avec ma mère.
      Suis célibataire 40ans + les garçons savent parfois très vite ce qu’ils veulent + elle avait l’air intelligente et marrante => aucun pb de mon côté. lol

      warren Buffet aussi dit qu’il était attiré par les « milfs. (ce qui est ultra courant aujourd’hui chez les jeunes …sécurité?…trop de keynesianisme?…trop de fed? ce n’est pas une blague de ma part)
      Suis pas homosexuel: en ce moment plus grand chose ne m’intéresse hormis 2 filles de 25ans qui m’ont éconduit. L’influence de Trump… D’ailleurs, à mon avis, le problème pour lui est qu’il va peut être avoir envie de compenser avec des jeunettes…

  10. « une création du département «marketing » des hommes de Davos »…

    C’est d’une causticité telle que cela en ferait fondre l’écran. J’adore.

    Répondre
    • Le prochain Obama sera un robot, dûment programmé afin de satisfaire les fantasmes de pouvoir de ses créateurs.

      En France, on a Macron, petit robot téléguidé par les hommes possédant l’Etat profond.

    • « petit robot téléguidé par les hommes possédant l’Etat profond. »

      Les mauvaises langues vous rétorqueraient que c’est généralement là que l’électeur moyen l’a (et bien).

    • C’est ainsi que de nombreux observateurs de la vie politique confondent l’électeur moyen avec les diptères.

    • oui: pour mieux recouvrer les créances subprime notamment

  11. Correction sur texte « avalé » –
    Une Abbaye si loin.
    Un chant grégorien vient de se terminer et le prêcheur, domini cane, monte en chaire. Il commence: » une erreur vient de se terminer, cette erreur de sommes d’erreurs était certes sympathique, smart et brillante mais elle n’a apporté que peu solutions et pour le plus visible a hélas contribué à aggraver les méfaits de Sykes & Picot. En corollaire elle accéléra la volatilisation d’une partie des patrimoines pétroliers jusqu’en Libye. Les temps vont enfin changer. Quelles erreurs nous attendent avec cette nouvelle donne tintamaresque? Va-t-on tolérer encore 8 ans de fanfare d’erreurs tonitruantes radicalement opposées? Ce n’est pas sûr ni dit. Prions pour que personne n’oublie que l’erreur c’est de ne pas changer d’erreur avant qu’il ne soit trop tard ». Déjà jésuite ce dominicain?

    Répondre
  12. Une Abbaye si loin.
    Un chant grégorien vient de se terminer et le prêcheur, domini …cane, monte en chaire. Il commence:<>. Déjà jésuite ce dominicain?

    Répondre
  13. Allez, protectionisme,réduction des échanges internationaux, augmentation des budgets militaires mais promis, on ne se servira pas des armes ou alors uniquement pour se défendre; or comme la meilleure défense, c’est l’attaque…

    Après tout, quand on regarde les progrès techniques durant les deux dernières grandes guerres, le bond de la croissance mondiale durant les 30 glorieuses, on ne peut qu’être à l’aube d’un formidable redémarrage de l’économie mondiale moyennant entre-temps un regrettable conflit généralisé, dont l’Histoire attribuera évidemment la responsabilité aux vaincus.

    Sans dirigeant providentiel,le pire n’est jamais certain, nos enfants auront à payer les conséquences dont leurs parents auront chéri les causes.

    Ne voyez vous rien venir?

    Répondre
  14. Bon article car analyse sortant des sentiers battus.Un doute sur la grammaire: « ces tous petits muscles » ou plutôt « ces TOUT petits muscles ».

    Répondre
    • merci beaucoup

      je corrige

  15. 4chan prétend avoir tout inventé pour le rapport

    https://www.reddit.com/r/The_Donald/comments/5n8yhi/4chan_may_have_pulled_the_biggest_media_troll_of/

    Le directeur du FBI refuse de parler quant à lui :

    https://www.theguardian.com/us-news/2017/jan/10/james-comey-trump-russia-links-investigation-senate?CMP=share_btn_tw

    Un vrai foutoir cette élection, enfin vues les casseroles que trimballaient ces 2 candidats, il y a de quoi faire du chantage !

    https://www.theguardian.com/us-news/2017/jan/10/fbi-chief-given-dossier-by-john-mccain-alleging-secret-trump-russia-contacts?CMP=share_btn_tw

    C’est pire qu’House of Cards ce machin

    Répondre
  16. http://edition.cnn.com/2017/01/10/politics/donald-trump-intelligence-report-russia/index.html

    Le même gars qui a rouvert le dossier des mails privés de Madame Clinton remet le couvert mais sur Trump sauf que cette fois-ci il y aussi la CIA, la NSA et le DNI mais je ne sais pas ce que c’est ?

    C’est un feu de paille cette info ou un watergate ?

    Le chemin de croix ne fait que commencer.

    Etant jeune, je n’ai pas connue Tapie, mais apparemment, ce charmant businessman quand il s’est lancé en politique a aussi fait des jaloux et les médiocres politiciens ne se sont pas privés de lui mettre des bâtons dans les pattes !

    Je crains qu’il n’arrive le même malheur pour son alter-ego d’outre-Atlantique alors qu’il n’a même pas encore été investi …

    Bonne chance.

    Répondre
  17. Moi j’aime bien « Nolife »

    Et le primesaut de l’article. Toujours aussi plaisant à lire GAVE dont je viens de finir la dernière parution

    Cela étant de toute évidence Charles est raciste puisqu’il critique un noir

    Bon on en dira pas trop de mal puisque par ailleurs il dit du bien d’Israël

    Je me demande ce qui résulterait de l’inverse?

    Répondre
    • Vous savez toute personne qui ne vote pas socialiste est forcement raciste. C’est prouvé :=))

    • Obama aurait déclaré pour sa sortie à venir : « Veste astrakan »

  18. Charles ou tout autre membre de l’IDF

    Le rapport entre le PNB des USA et de la planète était d’environ:
    * 34% (1 trillion et 2.94 trillions) en 1970.
    * 32% (4 trillions et 12.5 trillions) en 1985.
    * 30% (10 trillions, 33 trillions) en 2000.
    * 21% (16.77 trillions et 78.38 trillions) en 2016.

    La tendance est réelle et accélère.
    Si le rapport rétréci, les USA doivent créer plus de dollar pour assouvir les besoins du monde entier, est-ce que je me trompe ?
    A partir de quel rapport le dollar aurait des difficultés à conserver ses différents avantages (réserve pour la majeure partie des banques centrales, échanges internationaux, etc.)?
    Est-ce que ce seuil a déjà été atteint?
    S’agit-il d’un nonissue?

    Répondre
    • Vous oubliez que les quantités ne sont qu’un aspect de la question. Il y a aussi le prix à prendre en considération.

    • Le prix du dollar vous voulez dire? Pourriez-vous élaborer?

      Si les échanges internationaux augmentent par rapport au PNB des USA (suivant mon commentaire ci-dessus), ils devront créer plus de dollars ou laisser leur monnaie augmenter (loi de l’offre et de la demande).
      A un moment, plus personne n’achètera d’iPhone, de F35 ou des Ford Focus, etc… même par la force! Une solution sera de taxer les importations et/ou de subventionner les exportations.

      Il est 22 heures ici à San Diego, je bois mon vin blanc très sec (de Californie bien sur), assez fait d’électronique aujourd’hui, et je me met à raisonner comme un ingénieur sur des sujets que je ne maîtrise pas du tout!

      Je reste toute de même très curieux sur les conséquences de l’effondrement du rapport PNB USA/monde.

    • Quelques éléments à prendre en compte dans le raisonnement économique.

      Le prix du dollar effectivement.

      De mémoire, les échanges internationaux ont été réduits ces dernières années (divisés par 3 ? A valider…)

      De mémoire encore, l’euro représente aujourd’hui 20% des réserves mondiales de change, ce qui a pu contribuer à tempérer les évolutions de ces dernières années, l’euro s’additionnant au dollar.

      La Fed a imprimé du dollar à un tel rythme tout au long du mandat d’Obama (c’est beau, l’amour, quand même) que le risque n’est pas une pénurie de dollar mais plutôt une pénurie d’arbres. Et comme la BCE, la BoJ, la BoE ont fait de même, pauvres, pauvres arbres menacés d’extinction… Mais que font les écolos ?

      Si les USA sont autosuffisants en pétrole, les dollars sortant pour cette raison ne viendront plus alimenter les besoins internationaux en monnaie fiable (monnaies plus ou moins fiables : dollar, euro, yen, livre, franc…or, argent ?). Mais comme dans le même temps, le commerce mondial est mécaniquement réduit du fait de l’indépendance énergétique relative des USA, ceci compense cela.

      Si l’iphone est vendu en euros par exemple et qu’Apple décide de conserver ses euros en réserve dans son paradis fiscal, en faisant le pari qu’ils seront négociables n’importe où, pas besoin de convertir en dollar. Eventuellement, Apple peut s’amuser à jouer sur les variations du forex entre les monnaies pour valoriser son capital. C’est tout le drame des multinationales 🙂

      Si le dollar monte, certes Ford ne vendra plus ses focus mais uniquement celles fabriquées aux USA, pas celles fabriquées en Europe. Mais ce n’est qu’une dégradation apparente, car ce qui est perdu du côté export depuis les USA est largement compensé par ce qui est importé. Une monnaie forte vous offre en effet le monde sur un plateau, notamment les produits intermédiaires à faible VA qui deviennent quasiment gratuits, vous permettant de faire baisser le prix de revient donc le prix de vente à l’export des focus produites aux USA, focus qui finalement redeviennent tout à fait concurrentielles : la boucle est bouclée.

      Tout ça pour dire que, même si le PIB US est réduit dans le PIB mondial du fait de l’émergence des émergents, les autres paramètres de l’équation ont jusqu’à présent évolué pour compenser le mouvement et ne pas faire éclore les risques que vous soulignez. Jusqu’à présent…

  19. bonsoir,
    article brillantissime même si on ne partage pas toutes les idées exprimées!
    le parallèle avec la politique des « socialistes » français et les idées de nos « élites » est saisissant mais pourquoi BO n’est-il pas passé par Paris lors de sa tournée d’adieu en Europe et faire un petit geste de réconfort à notre président « normal »?

    Répondre
  20. L’année commece vraiment fort…

    Quel papier !

    Répondre
  21. Mmmh, pour la partie indonésienne, ça manque de références. L’information vient d’où ?

    Répondre
  22. Sublime, excellent, y’a plus qu’a attendre lundi prochain pour le prochain article.

    Répondre
  23. Je réitère la suggestion que j’avais faite il y quelque temps que Charles Gave et No Life devrait écrire ensemble leurs analyses car comme ça permet de voir les deux cotés de chaque argument et par conséquent se faire une idée précise des problèmes.

    D’ailleurs, si je me souviens c’est comme cela que l’on a été éduqué: Thèse (CV) – Antithése(NL) – Synthése 🙂

    Répondre
    • C’est une blague?!
      Comme l’indique son pseudo, nolife ne doit pas avoir de vie : il me donne l’ipression de passer son temps à recracher ce qu’il lit sur d’autres blogs, noyé par les info qu’il ingurgite et incapable d’avoir une pensée qui lui est propre.
      Il devrait consulter : il me fait penser à un ado cherchant à s’affirmer, révolté mais crédule, critique mais en perpétuelle demande. Il ne cesse de critiquer mais c’est toujours le premier à lire et certainement celui qui passe le plus de temps sur ce blog.
      Il y a d’autres commentateurs qui élargissent l’analyse et qui l’enrichisssent, mais les interventions de nolife se contredisent souvent ; il n’a ni squelette, ni boussole et il devient de plus en plus désagréable à mesure que ses interventions n’intéressent plus grand monde.
      Charles Gave grossit le trait parfois et ça lui arrive de faire preuve d’un peu de mauvaise foi, mais il pense lui. Et c’est pour ça qu’on le lit.

    • nolife est en « vacances » du moins en session d’examens, donc il n’a pas cours et n’est pas en « cours » pour l’instant d’où son « temps libre ».

      Aussi en tant qu’informaticien on passe son temps devant son PC comme un marchand sur son comptoir.

      Pour ce qui est des blogs, malheureusement, c’est bien mon problème, n’ayant pas les moyens d’avoir accès aux « données pros », je dois me contenter de lire les dépêches et analyses.

      Aussi le fait de ne pas être en « contact » avec le monde des affaires et de la politique m’empêche d’avoir une vision du terrain.

      Cela dit, en tant que citoyen labmda, je suis content qu’Obama nous ait abandonné car cela poussera peut-être à mettre au point ce vieux serpent de mer qu’est l’Europe de la défense.

      Je suis aussi content qu’il ait stoppé le programme nucléaire iranien et ait ouvert l’accès à leur marché pour Airbus, Peugeot …

      Je suis content qu’il ait laissé Assad au pouvoir plutôt que laisser la Syrie à Daesh.

      Je suis aussi content qu’il ait « laissé » les Chinois placer leurs pions de go de la même façon que les Russes placent leurs pièces d’échecs.

      Il y a 15 ans, tout le monde hurlait contre les abus de l’impérialisme américain sauf les libéraux qui bavaient devant les US, aujourd’hui, Japonais, Coréens, Européens, Arabes du Golfe … nous sommes mis devant nos responsabilités, être des valets US mais alors « payer le pizzo » 2% du PIB en budget défense ou bien se réarmer comme le fait le Japon, l’Allemagne …

      http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/budget-de-la-defense-l-allemagne-fait-plus-fort-que-la-france-1079223.html

      En se retirant, Obama nous libère et forcent les autres à se dévoiler :

      – Une Chine qui ne comprend que le rapport de force et qui a fini d’embrasser la main qu’elle ne pût mordre pendant des dizaines d’années
      – Une Russie qui renoue avec son impérialisme et sa « descente » vers les eaux chaudes et profondes pour sa marine
      http://bernardlugan.blogspot.be/2017/01/egypte-libye-et-maroc-le-triple-coup-de.html
      – Une Turquie qui a bien tourné le dos aux valeurs « occidentales » et un président tenté par un coup à la Napoléon III
      – Une Europe toujours pas capable de se défaire se bureaucratie, de son détichisme social et de sa couardise. Les bombes larguées sur Daesh sont celles provenant de stocks américains.
      – Un monde arabe incapable de fonctionner sans dictature

      Et enfin, malgré tout il a peut-être ouvert la voie à une « normalisation » du conflit séculaire entre Israéliens et Palestiniens, les Palestiniens ayant vu ce qui se passe en Syrie où l’anarchie règne et leurs « soutiens » d’hier s’entretuent avec sauvagerie tandis que le Hezbollah y perd de ses forces vives.

      Les 8 années d’Obama auront en fait « guéri » le reste de la planète de la même façon que Carter en laissant l’Asie tranquille a permis aux Vietnamiens de jauger qui est le pire entre Français, Américains et Chinois.

      Sire, surtout ne faites rien !

    • « Je suis aussi content qu’il ait stoppé le programme nucléaire iranien » faux, il a rien stopper du tout. Au contraire, il a donné le droit à l’iran de de continuer son programme. D’aileurs, le WSJ a révélé que les USA avbait donné 10 milliards de dollars à l’IRAN. Trouvez vous normal que les contribuables américains subventionnent les ennemis des USA ?

    • Ah, puis-je vous recommander un livre de vacances : « Shibumi » de Trevanian : une vue de l’informatique des années 80, le jeu de Go avec son esprit japonais, une intrigue palpitante sur l’échiquier mondial …
      ça détend 😉

    • Certains d’entre vous me font un reproche un peu voilé que je serai « pro Israélien ».
      D’ici quelque temps, on va me reprocher d’être Juif, comme le Christ ou le Cardinal Lustiger je suppose!
      Je ne suis pas pro israélien, mais tout simplement anti Fatah et anti Hamas parce que ces deux partis trahissent leur peuple comme peu de partis le font dans le monde.
      Que nos pays demandent à Israel de négocier avec des gens qui ne veulent PAS reconnaître le droit à l’existence de l’Etat d’Israel est tout simplement incomprehensible.
      Qu’en plus la France signe une motion de l’Unesco niant les liens anciens entre Jérusalem et les Juifs, c’est se foutre du monde et nous prendre pour des incultes.
      Le mot Jérusalem est présent des milliers de fois dans la Bible et présent zéro fois dans le Coran.
      La diplomatie française est arrivée à des niveaux de bassesse que je croyais réservés à la diplomatie Saoudienne ou Pakistanaise.
      CG

    • Il se trouve que moi aussi je suis pro-israélien pour la simple et bonne raison que si les « siounistes » retournent dans leurs shteytl de Pologne et de Russie, les différentes factions arabes (Hamas, Fatah … ) s’entretueront et la Palestine ressemblera à la Syrie ou dans le meilleur des cas, si la paix est maintenue, ce sera un pays archi-corrompu et miséreux et il subira le destin de l’Algérie devenue indépendante.

      Pour les colonies, je suis contre pour plusieurs raisons.

      Premièrement, c’est démagogique de faire croire aux Juifs qui fuient l’antisémitisme arabe en Europe qu’ils seront en sécurité là-bas.

      Deuxièmement, je suis contre le fait que des Maghrébins et Africains s’incrustent en Europe, vivent à leurs manières et utilisent des armes en défiant les autochtones.

      Ensuite pour le Coran, Jérusalem est cité comme Al Qods qui est son nom en Arabe et qui signifie textuellement la « Sacrée » et qui renvoie plutôt à la « Terre Sainte » et qui est le nom en vigueur mais soit.

      Pour la diplomatie française, elle est pro-arabe depuis l’arrivée du Général de Gaulle, car avant c’est la France qui armait Israël, Mirage III, bombes nucléaires …

      Je pense aussi que c’est une erreur de trop prendre parti pour l’un ou l’autre camp, un pays qui abrite une communauté juive auissi importante ainsi que musulmane se devrait de jouer les intermédiaires pour la paix plutôt que faire une « chutzpah » de ce genre.

      Le reproche majeur qui est fait est le suivant, pourquoi est-on catalogué systématiquement comme « antisémite » lors qu’on critique la politique d’un Etat d’Israël ? Critiquer Daesh ne fait pas de la personne une personne « anti-musulmane ».

      Pour le Christ, personne ne lui reproche d’être « juif » mais les Juifs lui reprochent d’être un imposteur, ce qui leur a valu beaucoup de persécutions de la part de l’Eglise Catholique. A l’époque, les Juifs venaient même chercher refuge chez les Musulmans c’est dire …

    • Cette prétendue méthode fausse : thèse antithèse synthèse est un des bras armée d’une rééducation et lavage des cerveaux qu’on a tous subit pendant des années. Ce n’est malheureusement pas ainsi que la raison humaine peut élaborer des conclusions et des décisions sensées et également scientifique. La culture de l’intelligence se fait à l’appui de la Vérité dans tous les domaines et non pas de donner un quelconque crédit à l’Erreur qui n’a pas la moindre autorité intrinsèque et ne devrait pas avoir que peu de considération dans un développement et une analyse dès l’instant qu’elle est détectée comme fausse(ces erreurs : par lesquels, des individus dotés de pouvoirs usurpés, médiatiques nous volent, nous trahissent sans vergogne et sans sanctions à ce jour). Par contre s’intéresser au fait du pourquoi que l’Erreur est utilisée et ramenée sans cesse sur les tapis, c’est utile.

    • No life est sur la ligne Soral/ dieudonné.

    • Non plutôt sur une « ligne Guy Sorman »

    • Cela fait des mois que vous intervenez sur ce forum, et toujours avec la même idéologie soralodieudoniste. Vous devriez assumer.

    • Non je ne suis pas « soralien », je ne suis pas de gauche, ni anti-sioniste obsessionnel ni anti-sioniste tout court, je me réjouis que les « siounistes » gèrent la Terre Sainte sans quoi ce serait probablement un bain de sang du style ce qui se passe en Syrie à l’heure actuelle.

      Après je m’étonne qu’on ait le droit de critiquer certaines choses (Islam, Christianisme, communisme, nazisme …) mais qu’on ait pas le droit sur d’autres je vous laisse deviner qui.

      Je m’étonne aussi que le racisme soit interdit, pourquoi peut-on hiérarchiser les cultures et pas les races ?

      Pourquoi ne peut-on pas étudier scientifiquement certains évènements historiques …

    • Je n’ai pas dit que vous etiez anti sémite… votre remarque semble un aveu. J’ai simplement dit que vous étiez soralodieudoniste… vous faites le lien vous même.

    • Arsène, ne pas confondre thèse et antithèse avec vérité et mensonge. Le mensonge nie tout autant la thèse que l’antithèse, donc la synthèse. Le mensonge n’est pas l’antithèse de la vérité, c’est seulement son absence. D’une certaine manière, le mensonge, une fois découvert, dévoile la vérité. Une hypothétique synthèse est ici impossible : on ne peut pas aller au-delà de la vérité qui est la synthèse ultime per se.

    • Vous pouvez etre gentil de me traduire.:-)

      Je ne vois pas ce que vérités et mensonges viennent faire dans ce débat.
      De plus si vous poussez le raisonnement à l’extreme il n’y a pas de vérité: tout est une question d’interprétation. Il y a des faits

      A priori, CG et NL citent des faits. Après à nous de les interpréter comme bon nous semble en fonction de nos sensibilités

    • « Il y a des faits » : merci de confirmer qu’il y a la vérité… et le reste.

      « A priori, CG et NL citent des faits. » Vous avez bien fait de préciser « a priori », ce qui prouve qu’au lieu d’interpréter la vérité, ce qui serait vain, vous cherchez en réalité à déterminer le vrai du faux dans les propos des uns et des autres. Dès lors, dans le cas qui nous occupe, le principe de synthèse est inopérant.

      Alors, comment séparer le bon grain de l’ivraie ? Par la connaissance et l’expérience bien sûr, l’excellent Charles Gave possédant une tendance affirmée à savoir et à exposer régulièrement le vrai, sans fard, résultat d’une expérience à laquelle il consent à nous associer. Et à l’analyse, il se trouve que l’on ne peut que confirmer l’essentiel de ses propos, confirmation possible à la lumière de nos propres connaissances et de nos expériences personnelles. Mais on conçoit aisément que cette manie de dire le vrai soit vaguement irritante pour ses adversaires, qui auraient bien aimé nous faire gober leurs petits mensonges sans contradiction aucune.

  24. Heureusement que monsieur Obama a reçu le prix Nobel de la Paix au début de son premier mandat, car s’il l’avait reçu à la fin de son second mandat … !

    🙂 🙂 🙂

    Excellente année 2017 à Tous

    Répondre
  25. Réjouissons-nous d’être débarrassés d’Obama (et de Clinton). Mais Trump commence mal en annonçant qu’il serait protectionniste et dépensier avec un programme de grands travaux fédéraux.

    Répondre
  26. Tant que nos Etats miseront tout sur un seul homme, juste pendant quelques années, avant de tout remiser sur un autre avec un « projet » politique toujours différent … tant que nos Etats (ce sont les états, hein, ce n’est pas nous, nous n’y sommes vraiment pour rien) n’auront ni pignons sur rue pour définir la direction à prendre et encore moins de projet ou ne serait-ce qu’un vision à court terme … tant que nous continuerons à tout miser sur nos Etats-providence, nos Etats-administratifs, nos Etats-régenciers … tant que nous ne nous impliquerons pas dans cette politique qui définit tout dans nos vies et dans celle des autres => nous ne méritons pas plus que ce que nous méritons. Stoppons de tout miser sur un seul homme pour juste quelques années, et impliquons-nous avant-tout, dans nos villages, nos cités, nos régions et nos pays.

    Répondre
  27. Notez qu’il a encore onze jours pour faire la guerre à la Russie, ce pays de criminels qui tuent de bons démocrates djiadistes.

    Répondre
  28. Si j’étais Israélien, je serais ravi d’avoir affaire à un « anti Israélien primaire »,(pourquoi donc anti sémite?),qui a néanmoins décidé de m’accorer 3,8 milliard de Dollars d’aide militaire,par an,entre 2018 et 2028!

    Répondre
    • Il a je pense, livré quelques informations compromettantes à la police israélienne concernant Bibi Netanyahu ainsi que le piratage par Moscou.

      Mais il a surtout tenté de remettre en selle les Iraniens pour faire la nique aux Saoud et à Israël, il a aussi « forcé » les Israéliens à prendre des F-35 plutôt que des F-15, ce qui je pense en dit long sur le F-35 …

      Je crois en fait que ce sont surtout les Britons qui vont se réjouir, Obama dont le grand-père a été torturé par Perfide Albion ne les a jamais appréciés, Trump par contre est prêt à prendre le relais de l’UE vers le petit frère.

      Wait & see !

  29. Je me réjouis de voir le bilan de votre protégé Monsieur Trump…..Un peu de nuance dans vos analyses ne vous et nous feraient pas de mal.

    Répondre
    • Tic Tac, on comprend votre déception face à la brillante analyse de Charles Gave sur le catastrophique et bien concret bilan de votre protégé B.Obama…
      Par contre, il faut avoir du souffle et ne pas manquer d’oxygène pour prédire le bilan de D. Trump…

    • Mais oui, bien sûr, les honnêtes gens qui ne demandent qu’à survivre dans leur coin, ces idiots remplaçables, doivent forcément se soumettre à des analyses longuement pondérées tandis que les truands, type Obama, peuvent aller à fond dans leur pensée destructrice sans se poser aucune question ni devoir subir la moindre critique, le moindre jugement. Normal puisque c’est le camp autoproclamé du bien.

      On connaît bien cet anathème, symptomatique de la gôche moralisante, par exemple cette gôche des juges qui méprisent les victimes, ces cons qu’on épingle sur les murs, et se passionnent au contraire pour le sort des coupables, au prétexte oh combien rafraichissant que les coupables seraient des victimes.

      Gave a raison : c’est bien d’une double trahison qu’il s’agit, d’abord de la Nation, puis du Peuple.

  30. http://www.sarajevotimes.com/?p=113798

    New immigrant wave from Africa threatens Europe again. Over 15 million immigrants from Africa will come to Europe over the Mediterranean Sea by 2020, according to a document by the Austrian Military Intelligence (Heeres-Nachrichtenamt) which is yet to be published.

    Sans doute la faute à Obama aussi ???

    « Les Nord-Africains sont les Arabes qui cachent la forêt noire (pas celle des boches) », sous les radars, l’Afrique connaît une démographie explosive qui menace l’Europe, d’ailleurs des Africains prennent parfois l’avion pour le Mexique dans le but de rejoindre les USA clandestinement, alors nous nous avons la mer pour nous protéger mais on va quand même les chercher.

    A ce rythme en 2050, le Nigeria aura autant d’habitants que les USA, cette situation intenable mènera à des guerres tôt ou tard et à des exodes de population.

    Répondre
  31. Ah oui, Trump qui a fait campagne contre l’Establishment, a pris quand même Steven Mnuchin de chez Goldman Sachs.

    Mais là vous ne dites rien …

    Répondre
    • Steve Mnuchin, peut-être une « nomination establishment », mais au milieu d’une série de nominations iconoclastes comme on en avait rarement vu.

    • Ben si, on peut envisager que le garçon soit surtout compétent ?

    • Aucun doute, si Goldman l’a embauché pendant 17 piges, c’est que ce n’est pas un bras cassé, la question n’est pas là contrairement aux inspecteurs des Finances mais plutôt dans le conflit d’intérêt.

      C’est bien de préconiser des gars venant du privé, sauf qu’ils pourraient « favoriser » leur « maison » mais bon Trump a quand même une certaine autorité et si tous les médias se sont mis contre lui, c’est que n’est pas nécessairement un valet de Wall Street … ce qui à vrai dire serait peut-être le plus effrayant !

    • Par opposition à Carney, Draghi, ou Macron :_))?

    • Les gens de chez GS ne sont pas connus pour être idiots, mais pour être immoraux.

      Il y a un certain auteur qui a dit ça: «Entre un libéral sans honneur et un non libéral honorable, je choisirai toujours l’homme honorable.»

    • Je sais mais je ne juge pas un livre à sa couverture.
      Laissons sa chance au produit.

  32. Le 11 Janvier, le Président Trump fera son premier discours, qui comportera certainement des propos sur l’economie. Vos lumières seront les bienvenues…

    Répondre
  33. Au passage, c’est Sarkozy qui a détruit la Libye pour par que Kadhafi ne se mette à parler … causant un chaos migratoire … et c’est parce qu’il a vu le chaos … qu’Obama n’a rien fait en Syrie. Sage décision !

    Répondre
  34. Obama est anti-saoudien, personne ne dit qu’il est islamophobe, pourquoi quand on critique Israël et la colonisation, on est antisémite ? Plusieurs pays l’ont critiqué, sans doute le monde entier est antisémite …

    Curieux ces « chrétiens néo-conservateurs » plus juif que le grand rabbin de Jérusalem …

    Obama a renoué des liens avec l’Iran … contre l’Arabie Saoudite et Israël qu’il déteste, c’était aussi une opinion de nombres de militaires US qui ne voulaient pas d’une guerre contre l’Iran.

    Ensuite, c’est toujours étrange avec vous, quand Obama laissent les Européens face à leurs responsabilités, c’est un poltron, quand c’est Trump, ah non là, c’est bien il faut qu’ils paient !

    Ce n’est pas de la faute à Obama si les pays Européens ont désarmé.

    https://www.youtube.com/watch?v=ahhgVjBmcdA

    Pour ce qui est du domaine économique, les USA depuis Reagan se sont surendettés, alors dans un de vos livres vous moquiez ceux qui alertaient, il n’empêche qu’à un moment il faut arrêter et le niveau de vie en prend un coup, enfin c’est surtout sous Bush et Greenspan qu’a eu lieu l’emballement.

    Quand Obama arrive au pouvoir, le pays et le monde subit la plus grosse crise depuis 1929, le pays fait face à un déficit public de 10 % du PIB et évidemment le niveau de vie s’est réajusté, nullement la faute à Obama.

    Pour ce qui est votre manie des taux à 0, Bernanke a remonté brutalement les taux en 2006, le résultat a été un massacre, si la Fed remonte prudemment ses taux c’est peut-être pour éviter d’avoir un SP à 1500 et que les fonds d’investissement ne soient pas en faillite ou incapable de servir les pensions de retraite.

    Pour ce qui est du chômage, il y a effectivement des gens en-dehors de l’emploi, mais est-ce la faute d’Obama si les usines fonctionnent avec des robots et donc que les ouvriers ne trouvent plus de boulots ?

    Les entreprises, par contre ont du mal à recruter.

    Pour ce qui est de la politique politicienne, les républicains aussi étaient en décrépitude comme tous les partis de gauche et de droite dans bien d’autres pays occidentaux (Pays-Bas, France, Espagne, Italie, UK …)

    Enfin, nous avons un beauf populiste qui va sans doute appliquer une politique que vous souhaitez, attendons quelques années et nous verrons.

    Ah oui, les Britanniques seraient prêts à sortir du Marché commun et voudraient faire un accord avec les USA, mais qu’ont-ils à leur vendre ? Rien, tout ce que fait de bien les Britons (Aéronautique et aérospatiale, entertainement, finance, avocat d’affaires …) les USA le font et en aussi bien si pas mieux.

    Trump et Brexit sont le chant du cygne d’un monde anglo-saxon qui ne supporte pas son vieillissement et le fait d’être rattrapé par le reste du monde, JAMAIS un Premier ministre anglais n’a été aussi faible en allant à New Delhi … Modi lui a posé ses conditions, tu veux le libre-échange, prends nos gamins au passage.

    Obama, Bush ou Trump, le fait est que les USA sont obligés de recourir à des cerveaux indiens ou chinois pour faire tourner le business cas leurs gamins font des études de « lawyer » (métier parfaitement inutile) ou préfèrent jouer à GTA et faire « sciences-po ».

    Le président de Microsoft est indien, celui de Google aussi je crois, le grand remplacement arrive et est irréversible !

    Comme eux, vous vieillissez très très mal.

    Ah oui pour votre critique de l’Islam, le judaïsme c’est kif-kif bourricot, on attend toujours une critique.

    Répondre
    • > «Comme eux, vous vieillissez très très mal.»

      Voilà qui n’est pas très gentil.
      Dès que nous ne pensons pas comme vous, nous vieillissons mal? Il n’y a que les gens qui pensent comme vous qui vieillissent bien?

      > «Mais là vous ne dites rien …»

      De la même façon, par cette phrase, vous sous-entendez que Charles Gave est intentionnellement malhonnête.
      Qu’en savez-vous?

      La critique est facile et l’art est difficile. Tenez-vous un blog sur lequel vous publiez vos analyses?
      Que penseriez-vous de ceux qui commenteraient «Vous vieillissez très très mal.» et/ou de ceux qui sous-entenderaient que vous mentez par omission de façon intentionnelle?

      Et, quelle est la rémunération de Charles Gave? Où est son gain? Est-il bien nécessaire d’être désobligeant à l’égard d’une personne qui a décidé de mener un combat pour ce qu’il croit être juste? La critique est facile, l’art est difficile. Ma foi, où est votre pierre à l’édifice?

    • Je vous confirme qu’il n’y a aucun gain autre qu’intellectuel et humain. Une envie de partager et de faire avancer le scmilblick. Cela dit, je suis toujours triste pour les gens qui ne voit la vie que comme une somme de finalités.
      L’amitié ou l’amour doivent alors avoir un autre goût.

    • Et j’éprouve de la reconnaissance à son égard pour ce qu’il fait. J’apprends beaucoup (il est vrai que ce n’est pas difficile compte tenu de mon ignorance). Moi aussi, j’aurais bien aimé faire une école jésuite.

    • Vous aussi, Azalee, donnez un avis peu amène sur les propos de no Life, alors je vous retourne vos compliments.

    • Je lui fais remarquer sa méconduite. Le problème de Nolife est dans la forme, non dans le fonds. Saisissez-vous la différence?

      Contrairement à vous, qu’une personne donne son avis, je ne vois pas le problème.

      Vous critiquez Nolife non pour son attitude inappropriée, mais pour le fonds de ses propos qui ne vous conviennent pas.

      Seuls les gens qui pensent comme vous «n’abîment» pas la qualité de ce blog? Tous les autres devraient arrêter de commenter et partir?

      Et non, vous n’utilisons pas le même ton, nous ne disons pas la même chose à Nolife, nous n’invitons pas Nolife à la même chose. Vous êtes particulièrement désagréable et intolérant.

      Et pardonnez-moi, où sont vos commentaires constructifs? Vous gratifiez les commentaires de Nolife de «indigents», mais où sont les vôtres? Il est de bon aloi de balayer devant chez soi avant de critiquer autrui. C’est toujours l’histoire de la paille et de la poutre.

      Et où est-il écrit dans les Évangiles d’aller persécuter ceux qui ne pensent pas comme nous? (Comme à l’islam sunnite, cela dit en passant.)
      Votre attitude à l’égard de Nolife est déplorable.

      Vous devriez vous aussi améliorer votre conduite. On n’ostracise pas une personne pour ce qu’il pense, mais pour ses actions fautives.

       

      Pour ma part, je crois que chacun peut s’améliorer. Si Nolife a commis une faute, il peut la reconnaître, ensuite demandez pardon à la personne offensée, puis ne pas recommencer, et enfin continuer à construire. Cela ne dépend que de lui.

      Nous avons tous un futur. Nous pouvons tous réparer nos erreurs et aller de l’avant. Vous-même inclu. Cela ne dépend que de vous.

       

      Et pourriez-vous être plus précis sur les compliments que vous me retournez?

    • Azalée, Les propos de No Life tels que « vous vieillissez mal » etc, sont indigents et déplacés. Ce n’est pas seulement une question de forme, et ce n’est pas la première fois qu’il tient des propos insultants à l’égard de CG ou des lecteurs de ce blog. Cela fait des mois que je lis ses commentaires, et ils sont de la même eau. No Life pourrait enrichir les débats, ou faire des commentaires constructifs, mais tel n’est pas le cas, et le commentaire de l.i.f.e est intéressant à ce titre. No life à tout à fait le droit d’être sur une ligne soralodieudoniste, ce n’est pas un problème, et chacun est libre d’avoir les références qu’il veut. Mais l’insulte et l’invective, systématiquement et sur plusieurs mois, à chacun des textes de CG ou de JJN, deviennent agaçants à la longue. Libre à lui de créer son propre blog. Enfin, je vous renvoie à l’un de vos commentaires à son égard où vous même releviez ses propos.

    • Je vais finir par devoir lancer un referendum de blocage sur nolife 🙂

      Je ne l’ai pas fait jusqu’à présent parce que je m’attache bêtement mais je ne veux pas que cela horripile les autres.

      Ahhh le fardeau de la décision…

    • À IDL, nous sommes amoureux de la liberté d’expression, et No Life à tout à fait le droit d’être soralodieudoniste, à chacun ses idées. Mais lorsqu’il tient des propos tels que  » vous vieillissez mal », « vous qui jouez les pères la morale », etc (tout ça la même semaine) , cela n’apporte rien au débat et Il le fait de plus en plus souvent. Qu’il comprenne qu’IDL est l’embryon d’un think tank, et pas un blog pour personnes soucieuses d’avoir leur quart d’heure de célébrité. Et puis l’intérêt essentiel de ce blog sont les analyses de Charles Gave et celles de ses collaborateurs. Alors No Life, … inutile de trop en parler je crois, mais qu’il comprenne que gentillesse n’est pas faiblesse.

    • Vive la France – No life. oui vive la France- les pieds dans la M..rde et toujours chanteur! Fou- Trop drole vous! Voyagez et rencontrer d’autres que des Francais pour trouver la vérité et acquérir des connaissances.

      P.S:Un exemple: Le F35 est le seul avion pouvant pénétrer le bouclier radar de L’Iran… La certification de l’avion a eu lieu récemment, je me tiendrai a carreau si j’etais Iranien.

    • Le F35 a deux énormes défauts :
      -une maintenance régulière très lourde et chère (une cinquantaine d’heures de maintenance pour une heure de vol…)
      -sa furtivité aux infrarouges est nulle

      Ainsi, à part si Israel (qui n’a pas encore les F35) ou les Américains sont prêt à gaspiller leurs argents pour avoir un micro avantage technique, le F35 n’est pas l’arme absolu pour faire peur aux iraniens.

      De plus l’Iran n’est pas l’Irak ni la Syrie ou l’Afghanistan, dans le sens militaire aussi bien que populaire (vis à vis de sa population je veux dire).
      Déjà rien qu’en voyant la déroute des américains dans deux des trois pays cités, ils n’ont aucun intérêt à faire la guerre contre l’Iran (qu’il ne pourront jamais gagner sans utiliser l’arme atomique). Mais en plus la population iranienne est très unie et sait se mettre derrière son gouvernement quand le pays fait l’objet de menaces extérieures malgré les tensions qui peut exister entre la population et la dynastie religieuse au pouvoir (à la différence des Irakiens ou afghans qui se tirent dans les pattes entre eux dès que quelque chose ne va pas).

      Et puis pourquoi faire la guerre avec l’Iran qui ne s’est jamais montré hostile envers aucun pays qui n’a pas été hostile envers lui.
      Les remontrances envers les américains remontant aux années 50 quand la CIA a renversé le gouvernement démocratiquement élu.

      Et Israel étant devenu un « ennemi » que depuis l’arrivé du crétin Netanyahou en 1996. Israel a meme vendu (et vend encore) des armes en cachette à l’Iran.
      Ce sont deux ennemis amicaux, cette adversité arrangeant chacun des deux pays, garant de la popularité du Likoud ainsi que des Mollah dans leur pays respectif.

      PS: si l’Iran doit intervenir militairement contre un pays, ce sera plus vraisemblablement Bahreïn ou l’Arabie Saoudite qui multiplient les provocations, pas Israel qui est utile, ni les Américains qui sont trop forts.

    • Je partage votre analyse concernant l’Iran.

      Une chose m’échappe néanmoins: le Hezbollah. L’Iran ne peut-il pas laisser le Liban tranquille?

    • «une maintenance régulière très lourde et chère (une cinquantaine d’heures de maintenance pour une heure de vol…)»

      Ils ont voulu copier le Rafale?

      «sa furtivité aux infrarouges est nulle»

      ?!
      Mais alors, à quoi il sert?
      Le F35 est juste un produit du capitalisme de connivence?

    • Le Hezbollah est une force politico-miltaire nécessaire à l’Iran pour rester fort dans la région, au détriment de la stabilité du Liban.

      Oui c’est un pur produit du capitalisme de connivence.
      En effet, les drones actuels peuvent remplir, et de façon plus performante, la plupart des missions du F35 (qui est un avion polyvalent pas seulement de combat). Et que si besoin d’avion de combat il y a, l’emploi du F15 est suffisant d’après les experts (en plus il coûte beaucoup moins cher).

    • Merci de votre réponse.

      Concernant le F35, c’est très clair (c’est bien un Rafale bis).

      Concernant le Hezbollah, vous voulez dire que c’est pour être sûr d’être intégré et impliqué dans les relations régionales et de ne pas être écarté?
      …?
      Je vous présente mes excuses. J’ai du mal à comprendre. L’Iran a-t-elle vraiment besoin du Hezbollah pour être fort et rester fort?

      Le Hezbollah est toujours quelque chose que j’ai eu du mal à intégrer dans l’équation.

    • La Hezbollah c’est un peu compliqué.

      En 1979, il y a eu la révolution iranienne, les Mollah prennent le pouvoir du nouveau régime.

      Après leur arrivée au pouvoir ils déclarent que le but de la république islamique est de propager cet élan populaire révolutionnaire et islamique à travers tous les Etats de la région. A ce moment là tous les pays arabes et certains pays occidentaux (mais pas Israël qui voit dans l’Iran un contre-poids à la menace Saddam) sont « irrités ».

      En 1980 Saddam anticipe un soulèvement de l’Est de l’Irak majoritairement chiite et attaque l’Iran.
      En raison de cette guerre, et voyant tous les soutiens dont bénéficie Saddam, les mollah changent d’avis et décident de revoir leurs ambitions à la baisse. Seulement pour que leur régime survive il faut trouver des alliés.
      L’Iran trouve alors comme alliés, la Syrie, le Liban, Oman et la Corée du Nord (les non alignés qui aidaient l’Iran étant la Russie et Israël).

      Maintenant vient le rapport avec le Hezbollah. En 1982, pendant que l’Iran est dans une guerre compliqué avec l’Irak, Israël attaque le Liban. L’Iran n’ayant pas la force nécessaire pour combattre sur deux front et aider son allié, « ouvre une succursale » le Hezbollah. A ce moment là le but du Hezbollah n’étant pas de contrôler plus ou moins le Liban, ni d’attaquer Israël, mais de seulement défendre un des rares alliés de l’Iran.

      De fil en aiguille, le Hezbollah a pris de l’importance, fait des jeux de pouvoir au parlement libanais et est devenu très gênant pour Israël, qui avec l’arrivé de Netanyahou en 96 n’a pas arrangé les choses.

      Aujourd’hui le Hezbollah est en quelque sorte le bras armé extérieur de l’Iran pour maintenir son influence dans la région grâce au prétexte de la religion pour « défendre » les Chiites.

      Oui l’Iran a besoin de cette milice pour garder « en vie » ses alliés (comme en Syrie actuellement, comme au Liban en 82 et 2006), sans avoir à employer directement ses forces militaires (on parle souvent d’iraniens en Syrie pour aider Assad mais en vérité il y a très peu d’iraniens, souvent ce sont des haut gradés pour guider les régiments constitués de Hezbollah / afghans / chiites irakiens).

      Car si l’Iran envoie ses forces armés, déjà cela rendrait le territoire vulnérable, et en plus cela rendrait « officiel » la belligérance iranienne dans la région alors que le régime souhaite garder cette image de pacifiste révolutionnaire.

    • Très intéressant. Merci beaucoup.

      Je dis une bêtise, mais le Liban ne fut jamais l’ennemi de personne.
      Et l’Iran a-t-elle besoin de roquettes envoyées sur Israël depuis le Sud Liban? Ce n’est pas très bon pour les relations irano-israelienne.
      Et il me semble que un Liban en paix serait un facteur de stabilisation pour la région. Surtout que le Liban s’est toujours développé économiquement dès qu’il fut en paix. Avoir un allié économiquement développé (voire puissant?) serait, me semble-t-il, un atout pour l’Iran.
      De même, quel est l’intérêt des Assad dans la déstabilisation du Liban? Ce qui intéresse surtout les Assad, me semble-t-il, est la protection des alaouites. Et, de même, ils ont tout intérêt à être fort et économiquement développé. Il me semble que l’Iran, la Syrie et le Liban pourrait mutuellement se soutenir. À moins que les sunnites libanais ne posent problème? Dans cette hypothèse, pourquoi ne pas tourner le Hezbollah vers les sunnites?
      Le Hezbollah pourrait aussi se tourner vers la Turquie au nord qui mange du territoire syrien (plutôt que vers Israël). Et les alaouites ne sont pas très loin de la frontière turque; ça pourrait leur servir.

      Le Hezbollah est sans doute un pis-aller, mais j’ai du mal à voir toutes les pièces du puzzle.

      Et, quand vous évoquez la «belligérance» irannienne, vous entendez contre Daesh? Ou contre qui alors?

      ps: Oui, j’ai des amis maronites. ☺

    • No life, ce n’est pas parce que vos arguments sont indigents que vous devez être en plus insultant. Vous abîmez la qualité de ce blog, et fichez donc la paix à Gave, vous n’êtes pas en mesure de lutter intellectuellement avec lui. Allez donc avec vos Amis soralodieudoniste.

    • > «Vous abîmez la qualité de ce blog»

      Remettons le facteur sur le vélo: Nolife publie des commentaires.

      Et le vôtre n’est spécialement agréable non plus.

      > «vos arguments sont indigents»

      Et cela est votre point de vue personnel.

    • https://pbs.twimg.com/media/C2OypUSWgAAz0uJ.jpg:large

      Le Sterling s’effondre de nouveau …

      1.47 le 23 juin 2016
      1.36 le 24 juin 2016
      1.21 le 17 octobre 2016
      1.20 le 15 janvier 2017

      En pour passer de 1.20 $ à 1.36 $, il faut une augmentation de 13.33 % et 22.5 pour remonter à 1.47 $.

      Je rappelle qu’il était conseillé sur ce site d’en acheter après le Brexit.

      Sachant que l’inflation revient, la BCE pourrait durcir sa politique monétaire ainsi que la Fed.

      Les industries n’ont pas commencé à délocaliser car ils anticipaient un soft brexit et ne peuvent se permettre de délocaliser sur des suppositions mais si Albion perd son accès au Marché Commun je vois mal Monsieur Ghoson rester à Sunderland sans exiger la note de frais.

      Sachant que le Sterling est un monnaie faible, je vois mal comment il pourrait remonter d’autant plus que ce pays a des déficits monstrueux.

      Et que dire si il sort du marché commun ?

      Les Anglais ont apparemment commencé à discuter avec les USA pour un accord de libre-échange, il y a un problème … ils ont les mêmes avantages comparatifs !

      Finance, Aéronautique, Aérospatiale, Big universities, Avocat d’affaires, Entairtainment …

      Ils ont aussi des soucis avec leurs aciers et leurs industries automobiles … qu’ils tenteront de protéger tous les 2.

      Mais les USA ont d’autres atouts (Informatique, Robotique, Agriculture …)

      Le Canada et l’Australie ont dit qu’ils avaient d’autres priorités, la Nouvelle-Zélande elle a accepté … sauf que ce charmant pays ne pèse que 4 millions d’habitants et est situé à l’autre bout du monde …

      L’Inde quant à elle a dit qu’il fallait que Miss May prennent leurs gamins pour qu’ils étudient fassent leur « internship » là-bas …

      http://www.caradisiac.com/le-nissan-qashqai-debarque-aux-usa-sous-un-autre-nom-111944.htm

      Trump risque de piquer une crise de jalousie et d’exiger la production de ce beau bébé sur le Nouveau Monde.

      Que d’illusions, Albion c’est un gosse qui veut jouer les gros bras avec son grand-frère mais les grand frères méprisent toujours leurs frangins dans la rue … c’est aussi une vieille dame qui supporte mal son âge et qui refuse d’admettre qu’elle ne pèsera plus autant qu’avant à l’image de son monarque.

      Le Donald semble vouloir rencontrer le Tsar à Reyjkavik, les Anglais ça passera bien après …

      Les Anglais pensent encore avoir un grand empire incontournable et qu’on devrait les écouter à la table des USA avec la Russie, la Chine et avec les Frenchies.

      Erreur, la position du Royaume-Uni au Conseil de Sécurité est complètement anachronique.

      L’Irlande du Nord est retombé en crise, l’Ecosse prépare sans doute en secret son indépendance, triste déchéance …

      La démocratie qu’ils nous ont vendu comme progrès montre ses limites, les peuples sont amenés à voter sur des décisions beaucoup trop complexes pour eux …

      http://www.npr.org/sections/parallels/2016/12/30/505410043/in-pro-brexit-english-city-a-jobs-crisis-is-averted-but-for-how-long

      Pour ceux qui comme moi n’ont pas connu le Royaume-Uni avant l’adhésion au Marché commun, c’était un pays à la ramasse complète.

      Leur menace de baisser les impôts pourrait faire peur … si ils n’alignaient pas des déficits budgétaires gargantuesques depuis des années.

      http://www.tradingeconomics.com/united-kingdom/government-budget

      Mes arguments tiennent toujours …

    • Cher Monsieur Nolife,

      Il est très bien de poster un message en réponse de l’un des mes posts.

      Cependant, je n’ai toujours pas vu vos excuses, lesquelles ne semblent appropriées.

    • ;-)))
      sometimes things aren`t exactly black and white – George W. Bush

      il y a une autre citation du Président Bush sur le noir et le blanc, la vérité reprise je pense par Bernard Maris (!)

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *