31 octobre, 2022

Rétrospective sur ma carrière.

« L’homme qui est parti de rien et est arrivé nulle part n’a de comptes à rendre à personne ».

(Pierre Dac).

Je vais avoir quatre-vingts ans et, selon l’expression consacrée, les ombres s’allongent devant moi. Ce qui veut dire que le soleil est en train de se coucher derrière moi et que la nuit va tomber. Je me suis donc dit que j’allais consacrer ce petit billet hebdomadaire à ma « carrière » qui d’ailleurs n’en a pas été une, puisque je fais à peu près la même chose depuis 1973. Et cette « chose » est toute simple.

Je cherche à comprendre :

  1. Comment la « valeur » est créée par des hommes , autrement dit quelles sont les conditions requises pour que quelque chose qui n’existait pas auparavant apparaisse. C’est la question que se posait Leibniz « Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?»
  2. Une fois que cette valeur a été créée , elle a vocation à se répandre et donc un prix à apparaître quand l’inventeur/entrepreneur vend le nouvel objet ou le nouveau service à un consommateur, ce qui suppose l’existence d’une monnaie, dont la valeur reste un mystère.
  3. Ce qui m’amène à la troisième question qui me tracasse depuis bien longtemps : Quelles sont les conditions pour que ces créations et ces transferts se passent le mieux possible et amènent à une augmentation générale du niveau de vie, et en particulier des plus défavorisés.

Et c’est tout.

La réponse que j’ai trouvée à ces questions a toujours été la même.

L’acte de création, la diffusion de l’invention et la hausse du niveau de vie ne se produisent que dans des sociétés libres et c’est pour ça bien sûr que je suis Libéral (au sens de Locke).  Je m’en suis expliqué dans le passé à plusieurs reprises. Je n’ai pas du tout l’intention dans ce papier de revenir sur la philosophie qui sous-tend cette nécessaire présence de la Liberté. Pour ceux que cela intéresserait, je renvoie à mes articles sur ce site, à mes interviews sur YouTube ou à mes livres.

Mon but est beaucoup plus simple.

Je vais essayer de raconter les réactions que j’ai eu dans ma vie quand j’expliquais l’économie et les marchés au travers de ce prisme tout simple.

Je commence ma carrière à la Banque de Suez et de l’Union des Mines, où l’on m’affecte aux marchés financiers anglo-saxons (je parlais l’anglais), alors que je ne connaissais rien à la finance. Très vite, je constate que les prix dans ces marchés bougent comme des malades et que les explications qui m’étaient fournies sur ces variations étaient toutes plus sottes les unes que les autres.

Je décide d’essayer de comprendre, ce qui n’intéresse strictement personne à la  banque .Heureusement, mon patron de l’époque, Éric Auboyneau, trouve quatre institutions qui acceptent de financer mes recherches pendant trois ans. Je quitte la banque avec lui et me lance dans trois longues années de recherche où je travaille comme un Bénédictin.

L’essence de ma recherche était simple et organisée autour de trois principes.

  1. Je cherchais à savoir d’abord s’il y avait plus d’argent que d’idiots, dans ce cas les marchés montent, ou l’inverse, auquel cas les marchés baissent.
  2. Il était beaucoup plus facile de déterminer ce qui allait baisser que de savoir ce qui allait monter. La gestion devait donc être fondée sur le principe d’exclusion, déterminer « ce qu’il ne faut pas avoir » et non sur le principe d’inclusion, « ce qu’il faut avoir ». Mon  idée était claire: il faut exclure tout actif dont on est à peu près certain qu’il va baisser( exemple :les obligations françaises ou allemandes depuis quelques années) et acheter tout le reste.
  3. Le futur étant inconnaissable, il fallait se concentrer sur le présent et se contenter de faire des diagnostiques changeant avec le temps, selon le vieux principe de Keynes ; «quand les choses changent, je change d’avis». Les actifs que vous avez dans votre portefeuille ne savent pas que vous les aimez et ne vont pas vous en vouloir si vous les vendez.

Armé de ces trois idées, je commence à aller voir les gérants de fonds dans les banques, compagnies d’assurance et autres fonds de pension en France, puis à l’étranger,  qui non seulement me reçoivent tres gentiment, mais acceptent de me payer pour que je continue mes recherches , à condition bien sûr de continuer à les informer du résultat.

Et c’est là que je découvre le vrai bonheur : être payé pour faire une chose qui vous passionne.

Le reste de ma carrière n’a pas d’intérêt puisque je fais la même chose depuis cinquante ans c’est-à-dire : chercher à comprendre, ayant compris, ou croyant avoir compris l’expliquer aux autres, jusqu’au jour (heureux) où je ne comprends plus à nouveau, ce qui me force à réfléchir derechef et on repart pour un tour.

Mon vrai but dans ce papier est de vous raconter comment j’ai été reçu dans les différents milieux professionnels ou non que j’aie pu côtoyer.

Commençons par les milieux financiers.

Mon expérience a été qu’ils sont incroyablement ouverts intellectuellement, ravis de voir quelqu’un qui pense par lui-même, remplis de gens intéressants, d’une fidélité  à toute épreuve (la semaine dernière, à Londres, je rendais visite à un très vieux client qui a sorti de ses archives un papier que j’avais écrit en 1983 …) et beaucoup d’entre eux sont devenus des amis.

Un bémol cependant : les étrangleurs habituels de toute liberté, tapis à Bercy, à Bruxelles ou dans les ministères des finances, se sont mis au travail et à coup de règlements, de lois, de contraintes, remplacent petit à petit les esprits libres d’autrefois par des contrôleurs et des comptables ce qui entraîne une baisse de la liberté dans les marchés et donc de l’efficacité.

Venons-en au milieu académique.

Le désert total.

Les économistes officiels n’ont jamais manifesté le moindre intérêt pour ce que je faisais.

A dire vrai, je n’ai jamais très bien compris à quoi ils servaient, tant leurs « recherches » n’ont souvent rien à voir avec la réalité.

Au début des années 80, comme cela devenait la mode à Wall Street, l’un de mes clients, très gros gérant obligataire, décida d’embaucher une économiste et reçut de multiples propositions d’économistes plus prestigieux les uns que les autres.

Seule condition mise à l’embauche : que le candidat sélectionné gère un portefeuille obligataire où il mettrait en place ses recommandations en fonction de ses analyses sur l’évolution à venir des taux d’intérêts. Tous refusent et allèrent à la place dans des banques centrales ou au ministère des finances. Etonnez vous que nous soyons partout au bord de la faillite.

Une blague circulait dans les marchés dans les années 80. Défilé militaire sur la place rouge à Moscou. Chars, missiles, soldats ouvrent la parade.

En fin de défilé, un groupe de gars en veste de tweed qui s’accrochent par la cravate en s’invectivant. Gorbatchev se penche et demande au maréchal de service « qui sont ces gars-là ? » et le maréchal de répondre « Ce sont nos économistes américains. Vous n’imaginez pas les dégâts qu’ils font » On songe à Bernanke, qui vient d’être récompensé d’avoir foutu le monde en faillite en 2008 par un prix Nobel d’économie.

En réalité, la seule chose intéressante en économie est d’essayer de comprendre comment le système va s’adapter à un changement. Et tous les économistes raisonnent « toutes choses égales par ailleurs « , ce qui n’a aucun, mais aucun intérêt, puisqu’elles ne sont jamais égales par ailleurs. et donc, ils se trompent tout le temps.

Les médias.

Autre désert.

La société que j’ai créée il y a plus de vingt ans avec mon fils et son chien (Oshkosh, qui nous a malheureusement quitté) a plus de 1000 clients institutionnels dans soixante-cinq pays et soixante-dix partenaires ou employés. Nous avons des bureaux à Pékin, Hong Kong, Singapour, Londres, Paris, Vancouver, Seattle, Avignon  (en été ). Une dizaine des grandes banques centrales sont parmi nos clients, ainsi que quasiment tous les plus grands gérants institutionnels de la planète.

Et le seul journaliste en France qui m’interroge régulièrement sur ce qui se produit dans le monde est André Bercoff, et quand je passe chez lui, il n’est pas rare qu’un million de personnes ou plus voient mon interview sur YouTube.Le simple fait que je sois en contact directement ou indirectement avec plus de 1000 institutions financières dans soixante-cinq pays, en temps réel, à une époque où la finance domine le monde (ce que je déplore) devrait passionner les journalistes français.

Que nenni.

Je sais bien que nul n’est prophète en son pays, mais, à mon avis, cela veut dire simplement que les médias français ne cherchent pas à comprendre, et encore moins à expliquer mais à endoctriner, ce qui n’est qu’un signe de plus que les vrais pouvoirs en France (qui contrôlent les médias) n’aiment pas ceux qui pensent par eux-mêmes.

Venons-en au système politique français en général et à la droite en particulier.

J’ai eu historiquement beaucoup de contacts avec ce qu’il est convenu d’appeler la droite dans notre pays. Et je suis arrivé à une conclusion tout à fait surprenante.

La droite en France déteste la Liberté beaucoup plus encore que la gauche, et ce n’est pas peu dire. Le but ultime pour la droite est de réussir à prendre le contrôle de l’outil de contrainte qu’est l’Etat, non pas pour libérer les Français de ces contraintes, mais pour imposer les leurs. Leur but est de trouver de nouvelles contraintes à appliquer, mais de leur choix.  Et donc, quand ils arrivent au pouvoir, la somme des contraintes augmente, puisqu’ils ne suppriment aucune contrainte mise par les équipes précédentes mais en rajoutent une couche. Et du coup, le poids de l’Etat dans l’économie ne cesse de monter, le record étant détenu par deux inspecteurs des finances, Giscard et Macron.  Ils ne veulent pas améliorer quoi que ce soit mais juste être calife à la place du calife.

Et ils méprisent le peuple. Chaque fois que je proposais à l’un ou à l’autre de ces hommes politiques de droite une idée de réforme pour rendre une partie de leur liberté aux citoyen (comme le référendum d’initiative populaire) ils me disaient : « c’est une très bonne idée, mais jamais il ne réussirait à se faire élire s’il la proposait ». Il fallait donc mentir pour être élu. Cependant, ils étaient d’accord pour que je les aide à financer leur campagne…. Moyennant quoi, ils sont battus élection après élection et la droite politique est en voie de disparition, alors même que les idées de droite sont majoritaires dans le pays.

Et je vais encore plus loin. La droite française actuelle déteste l’économie et considère que ceux qui s’y intéressent sont des manants qui ne comprennent rien à la notion de grandeur indispensable à la survie de notre pays. Elle est donc ignare à un point qui dépasse l’imagination de tout ce qui touche au commerce, se réservant le monde des idées éthérées et donc nobles. Dans le fond, ils ont les mains propres et en sont très fiers. Le problème est qu’ils n’ont pas de mains.

Ce qui m’amène à ma grande source de contentement : Vous.

 Il y a 10 ans, quand j’ai décidé de rentrer au pays tant je me faisais du souci pour lui, ma fille, Emmanuelle, créa l’Institut des Libertés, qu’elle gère depuis, et où je fus rejoint par quelques amis.

Notre but était simple : devant l’insuffisance des médias, de l’éducation, des milieux d’affaires acquis au capitalisme de connivence à expliquer comment le monde marchait dans la réalité, nous voulions créer un endroit où ceux qui aimaient les libertés pourraient aller pour se sentir moins seuls. Au début, nous avons écrit et simplement écrit toutes les semaines et tous ces papiers sont sur le site en consultation libre.

Puis nous nous sommes rendu compte que nous passions de la civilisation de l’écrit à une civilisation audiovisuelle et nous avons créé IDL media qui semble être en train de décoller, à notre grande satisfaction. Non seulement nous décollons, mais apparemment, si j’en juge par vos commentaires sur nos sites et sur le nombre de fois où nous sommes arrêtés dans la rue pour nous remercier, vous avez l’air de bien aimer ce que nous essayons de faire.

Et nous avons l’intention de continuer, en tâtonnant comme toujours pour savoir ce que vous aimez et ce dont vous pensez avoir besoin.

  • Peut-être organiserons- nous des rencontres en province ou à Paris ?
  • Peut-être essaierons nous de faire intervenir des personnalités prestigieuses sur notre chaîne, dont certains s’expriment en anglais, avec une traduction en dessous ?  Nous avons déjà pris des contacts.
  • Peut-être … faites nous part de vos idées…on ne sait jamais.

Nous sommes tout petits , nos moyens sont limités mais être petit et avoir des moyens limités ne m’a jamais gêné.

Je préfère cela à être gros et sans aucune idée, ce qui semble bien être le cas de beaucoup de nos grands médias.

Le futur appartiendra aux petits. 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

133 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Vincent

    3 décembre 2022

    Merci M. Gave pour ce que vous faites et vos belles analyses.
    Si je peux faire une recommandation, vous devriez inviter le politologue suédois Fredrik Segerfeldt sur votre chaîne qui est francophile et a écrit plusieurs livres intéressants.

    Répondre
  • CV

    27 novembre 2022

    Merci pour vos interventions toujours claires er précises et pour votre courage de naviguer à contre courant
    Prenez soin de vous

    Répondre
  • Clergeau

    14 novembre 2022

    Bonjour
    Merci de vos interventions
    Une attention particulière au livre dont vous avez parlé
    De prof Perrone
    Un gouvernement mondial
    Peut être lais aussi une attitude sociologique à regarder ce que font les autres et d y confirmer pour ne pas être seul à prendre une décision
    Cf le traitement du covid
    Inimaginable
    En1957 100 009 morts en France pour 50 millions h et ka France ´ était oas a ´ arrêt
    Mais ici on a des compltoistes fachiste qui font ce que vous appellee le capitalisme de connivence
    C est honteux
    Macron et ses amis travaillent à la ruine de tout
    Que faire
    Merci de vos interventions
    Continuez
    Bonne santé
    Dr clergeau

    Répondre
  • Antoine LEPRINCE

    13 novembre 2022

    Un grand merci pour toutes vos analyses sans oublier la clarte de ces dernieres qui en facilie l’acces au plus grand nombre.
    Votre voix au milieu de celle des autres medias est non seulement appreciee mais … necessaire !
    Une meilleure comprehension de l’economie de nos dirigeants et compatriotes doit permettre aux plus defavorises de sortir de leur condition, pas le contraire.
    Merci encore.
    Bien a vous,

    Répondre
  • Mey

    12 novembre 2022

    Je ne connais presque rien à la finance, je suis une enseignante d’art plastique à la retraite. Je vous écoute avec grand intérêt et tenais à vous remercier de vos analyses tellement claires. Nos politiciens font tout pour que l’on comprenne rien à leurs manigances. Vous nous aidez à comprendre de manière simple avec plein de références historiques culturelles. Mille mercis à vous et à votre équipe.

    Répondre
  • Stéphanie

    7 novembre 2022

    Merci infiniment pour tous vos interviews, je les regarde car il y a très peu de personnes à nous dire la vrai réalité. Vous êtes formidable ainsi que votre équipe. A très bientôt.

    Répondre
  • YB

    6 novembre 2022

    Quand j’écoute des personnes comme Thomas Porcher qui est professeur d’économie, je me dis qu’heureusement que l’on compte sur des personnes désintéressées comme vous qui dominez de nombreux sujets. Pourquoi se faire du souci pour les autres, vous faites ce qui est à votre portée et vous en faites énormément ! Je vous suis depuis quelques années, ainsi que d’autres voix qui sortent du discours conventionnel ! C’est à chacun de chercher sa voie et faire évoluer les mentalités prend plus de temps qu’escalader l’Everest !
    Prenez du temps pour vous et les votres, quant à faire des réunions à Paris ou en province, pourquoi pas, mais autour d’une table pour parler de tout et de n’importe quoi !
    Au plaisir de vous entendre ou de vous lire !

    Répondre
  • DEHOUX

    6 novembre 2022

    Merci pour la qualité et la clarté de vos analyses ce qui est rare aujourd’hui.

    Répondre
  • GEORGIO

    5 novembre 2022

    Vous étes parti de rien , mais vous irez au paradis !

    Répondre
  • mempamal

    5 novembre 2022

    ma conclusion c’est que vous êtes un type bien, longue vie á vous M. Gave.

    Répondre
  • Christian

    4 novembre 2022

    Bonjour Monsieur Charles Gave
    Merci d’avoir créer IDL je lis vos publications et vos livres avec un grand plaisir continué à nous informer nous n’attendons plus rien des médias en place

    Répondre
  • Dominique

    4 novembre 2022

    Patrice Pimouille,
    On ne va pas se disputer mais je vous retourne l’argument : ce territoire occupé par la Pologne était peuplé par des Allemands, c’est en cela que les deux territoires furent utilisés de la même façon par New-York contre l’Allemagne et contre la Russie.
    L’analyse de J Sachs reste donc à mon avis valable
    : les néo-conservateurs américains de l’époque excitèrent les Anglais contre l’Allemagne., car effectivement, Berlin voulait rêgler pacifiquement cette question.
    En même temps, les néo-cons. éliminaient les Américains isolationnistes, ou pacifistes c’est comme on veut. Lindbergh leur résista pendant très longtemps.
    .
    Pour que le monde ne soit plus écrasé par l’empire. US, je ne vois pour le moment qu’un moyen : inventet la machine à remonter le temps,
    https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/11/04/comment-les-usa-auraient-pu-ne-jamais-exister-et-demeurer-anglais-par-nicolas-bonnal/
    Plutôt que de soutenir les colons insurgés contre Londres, Louis XVI aurait du envahir le Royaume-Uni.
    Maintenant, envahir les Etats-Unis est impossible, et l’anéantissement de l’Etat Profond ne pourrait venir que de l’intérieur des EUA. Pour qui suit de près la politique intérieure des EUA, il apparait que l’Etat Profond prend très au sérieux cette éventualité. D’où les terribles persécutions actuelles qui frappent tous ceux qui résistent : le régime politique des EUA devient une dictature.

    Répondre
  • TINA

    4 novembre 2022

    Bsr Mme Emmanuelle et Mr Charles !

    Soyez récompensés pour votre creation via IDL MEDIA : j’apprécie !
    Et ils nous faut des personnes étrangères à nous expliquer les libertés dans LE MONDE en 2022 et le passé comme le futur, traduction /sous-titrages réalisés.

    A bientot.
    Tina

    Répondre
  • de Vaulx Claude

    4 novembre 2022

    J’ai aimé et je suis d’accord sur l’analyse

    Répondre
  • de Vaulx Claude

    4 novembre 2022

    J’ai aimé et je suis d’accord sur l’analyse

    Répondre
  • Etienne

    3 novembre 2022

    Bonjour Monsieur Gave, Merci pour vos articles et vos ouvrages. Ils sont d’une grande aide et d’une grande lucidité, dans le monde actuel ou l’information de qualité reste limité. Continué comme ca
    Un lecteur aguerri

    Répondre
  • jean-michel

    3 novembre 2022

    Cher Charles
    Merci encore pour vos articles et vos vidéos qui apportent un éclairage pertinent et en même temps très inquiétant de la situation de décadence avancée de l’ensemble du monde occidental, et de la corruption qui souvent en découle ou en en est à l’origine.
    J’espère qu’à travers toutes vos initiatives, notre pays et ses citoyens se réveilleront pour éviter un sort funeste au présent comme pour les générations futures.
    Il serait grand temps d’avoir des responsables politiques qui agissent dans le sens du peuple et d’améliorer toutes les composantes de notre chère France (morales, économiques, civilisationnelles, etc).
    Merci encore à vous et toute votre équipe.

    Répondre
  • Roland

    3 novembre 2022

    Si le futur appartiendra aux « petits », j’ai toutes mes chances…
    Pour des rencontres à Paris, je suis partant !

    Répondre
  • Peltier

    3 novembre 2022

    Bonjour Monsieur Charles Gave,
    Je suis avec intérêt vos entretiens en compagnie de votre fille depuis quelques mois et ce que vous dites est très intéressant. En fait, c’est pour moi comme pour d’autres j’imagine, une oasis de paix à l’abri de la bêtise ambiante, ou l’on peut réellement s’informer. Bref, je vous ai connu par l’intermédiaire des émissions d’André Bercof sur Sud radio et, personnellement ce qui motive ma vie depuis de longues années, mon moteur c’est la curiosité.
    Un grand merci à vous et à votre fille.
    Cordialement,
    Marie-Thérèse Peltier

    Répondre
  • Dominique

    2 novembre 2022

    Après avoir proposé de donner la parole à des Français ordinaires mais extraordinaires par leurs compétences et expériences professionnelles, leurs réussites, et leur courage face aux tyrans qui animent big brother en France, je vais rappeler à quel adverdaire, ou plutôt à quel ennemi nous avons à faire.
    L’opportunité m’en est donnée par un long article de Don Ruz.
    .
    Don Ruz mena une carrière d’analyste financier aux États-Unis, puis il entra en politique en s’opposant à big brother ( je fais court ).
    Il explique ici que le scénario qui mena à la 2ème guerre mondiale est en train de se reproduire.
    La Russie remplace l’Allemagne, la Chine remplace le Japon. Le Donbass a remplacé Dantzig. Et l’attaque de l’Ukraine par la Russie a remplacé l’attaque de la Pologne par l’Allemagne. Etc. Et ce sont les mêmes Etats-Unis qui sont à la manœuvre et veulent la guerre !
    L’analyse que je rapporte ici me semble intelligente ( j’ai lu les textes et je n’ai pas vu les vidéos ). Au delà d’un constat que la guerre est le moteur de big brother, cette analyse m’oblige à poser une question : la fin des guerres passe-t-elle par celle de l’Etat Profond américain ?

    https://lesakerfrancophone.fr/la-pravda-americaine-troisieme-et-deuxieme-guerres-mondiales

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      4 novembre 2022

      Permettez-moi de ne pas etre d’accord. Evidemment Dantzig etait un probleme; mais: 1/ il etait facile a resoudre; 2/ l’allemagne s’etait engagee a le reoudre pacifiquement. Les Etats-Unis etaient isolationnistes, et on le leur a assez reproche. En realite Hitler voulait la guerre; « il ne faut pas menager la Pologne ». L’Angleterre a fait la guerre parce qu’elle a ete trompee.
      La guerre ukrainienne est differente. Elle s’inscrit dans la strategie des Etas-Unis depuis 1997 (« Le grand Echiquier ») qui prevoit l’occupation de l’Ukraine et de Sebastopol AVANT LE PRINTEMPS 2015, La Russie, qui est chez elle dans le Donbass et la Crimee, est en realite dans la defensive.

  • Steve

    2 novembre 2022

    Bonsoir M. Gave

    Le « Pouvoir » en France a les gènes d’une armée d’occupation: sa première occurrence historiquement est celle de l’armée romaine. Ensuite vint une autre armée d’occupation celle des Francs. Depuis 1945, c’est celle ( sous sa forme financière et culturelle) des USA .
    Il ne faut donc pas s’étonner que de la part des hiérarques donner du pouvoir au peuple soit considéré comme une hérésie dangereuse.
    Pour ceux qui n’en seraient pas persuadés, il suffit d’entendre les revendications des anciennes colonies qui se plaignent des crimes commis par la France; mais personne n’ose leur dire qu’en fait ils ont été traités comme tous les Français au cours de l’histoire, des cathares aux Vendéens , la répression par l’armée des manifestations du 1er mai à Fourmies en 1891 n’a rien à envier à la répression des manifestations de Sétif ou à la grève des mineurs après guerre!

    la Liberté c’est pour le pouvoir!
    Cordialement.

    Répondre
  • Didier J

    2 novembre 2022

    Merci à vous Monsieur Gave pour tous vos articles et pour tous vos livres, que j’ai dévoré avidement. Ce sont des trésors de lucidité économique ! BRAVO à vous et MERCI pour tout !

    Répondre
  • Philippe

    2 novembre 2022

    Cher Monsieur Gave, votre article sone comme un Adieu ou bien un simple Au Revoir ?
    La France est prisonnIère du double carcan étatique et européen.
    Davos semble controler de façon très serrée le tissu intellectuel .
    On vient d’y ajouter le carcan écolo-punitif et le carcan ultra-féministe ( donc anti-masculin ) sans compter les astuces des  » précieux-ses ridicules  » du Wokisme , de la grammaire genrée de l’education affective a l’Ecole dont va se charger Pap N’Dyiae etc…
    Aucune personnalité valide dans le sèrail politique en France .
    Néanmoins , il y a des signes de rébellion , au Danemark , en Suéde , en Italie , en Israel etc…Le Parti Démocrate qui tire les ficelles pour le WEF de Davos va prendre une laque dans 6 jours .
    Donc restez confiant les peuples n’ont pas renoncé a exister et vous allez sans doute les éclairer pour pas mal d’années .
    Cordialement

    Répondre
  • gabi

    2 novembre 2022

    Bravo pour votre site, et pour remettre l’économie là où elle devrait être : du côté de la liberté et de la création.
    Peut-être pourriez-vous inviter des chefs d’entreprises ?
    Merci

    Répondre
  • T. A.

    2 novembre 2022

    Merci de mettre votre immense expérience au service du commun des mortels à charge pour lui de s’intéresser à la chose économique et financière.
    Respectueuses salutations

    Répondre
  • Laurent Cupiti

    2 novembre 2022

    Merci pour cet article. Pour ma part, je serais intéressé pour savoir ce qui se joue sur l’or, notamment avec la volonté de Poutine de créer un marché de l’or à Moscou, concurrent du LBMA

    Répondre
  • Mehdi

    2 novembre 2022

    Merci pour ce bel article et pour tous le travail que vous accomplissez au quotidien, un jour la liberté de reviendra c’est certains et on se souviendra de vous longtemps !

    Répondre
  • Christophe

    2 novembre 2022

    Mr Gave. Merci pour tout. Meme si j’attends vos billets tous les lundis avec beaucoup de joie, il me semble important de constamment préparer l’avenir et en cela je trouve qu’il serait bien que l’IDL puisse en effet évaluer un peu avec des invités de votre choix afin de 1) enrichir les débats avec d’autres horizons et 2) se détacher quelques peu de votre figure personnelle, meme si c’est évidemment vous que nous attendons tous et qui nous a attiré vers l’IDL. Vous resterez toujours la tete de ondole (désolé je n’ai rien trouvé de plus joli) mais nous attendons de voir vos enfants Mr Noe et d’autres participer plus activement. Merci

    Répondre
  • deroudilhe

    2 novembre 2022

    Ne pas réinventer la roue : s’inspirer de l’action de NIGEL FARAGE sur ses dernières 25 dernières années, mutatis mutandis, bien sûr, l’Angleterre étant une île!

    Répondre
  • Gerard FREISZMUTH

    2 novembre 2022

    Bravo Charles, Bon anniversaire !
    Gérard Freiszmuth
    (vivier SG 1974 où nous nous sommes croisés).

    Répondre
  • Bohrer Christian

    1 novembre 2022

    Ah ! La liberté…liberté chérie…oui..nous sommes trop bureaucratisé…en tant qu ancien fonctionnaire..je l ai constaté..trop de taxes et de lois aussi…perso..je me tourne vers l Afrique malgré ses dangers

    Répondre
  • Louis Rodrigue

    1 novembre 2022

    Bonjour,
    Je vous suis, moi et ma conjointe de Montréal. nous avons trouvé votre site recommandé par un ami suisse.
    J’aime quand vous parlez de M. Friedman, grand économiste. j’ai eu une entreprise en techno ici que j’ai vendu avec succès il y a 15 ans, et j’ai appliqué des principes très simples pour réussir, un peu comme vous expliquez pour l’économie. Avec notre PM Trudeau qui est un total niais et incompétent, on songe au Mexique, ou pour ma part, la Thailande. Toute l’économie s’en va là. Le monde occidental est en perdition, l’Europe en premier, les USA suivront, comme pour la dépression des années comme l’ancien president Hoover explique dans son analyse dans un de ses tomes que tout a commencé par l’Europe. On en est là.
    Je vous suis et aussi Martin Amstrong des USA qui parlent des cycles, Rome, UK, USA, maintenant ce sera la tour de la Chine. Si vous invitez quelqu’un, j’aimerais que ce soit lui, avec traductions. il a été conseiller de Margaret Thatcher et aussi de dirigeants de banque centrale entre autres la Chine, qui comprend les cycles, d’ailleurs toute l’Asie qui savent que tout est cyclique comme les saisons. Il a eu le plus grand hedge fund au monde dans les années 90, je crois, et a mis au point un système qui analyse les cycles et surtout les mouvements de capitaux qui prédisent actuellement que le dollar US et les actions US sont où tout le monde vont pour préserver leur avoir.

    Alors, continuez votre bon travail. ai quelques amis maintenant d’ici qui regardent vos youTube, et en passant votre analyse comparative entre la Suède et la France est d’une clarté exceptionnelle, mais que les fous qui nous gouvernent n’en ont rien à foutre. Toute cette supposée pandémie a été une fraude monumentale pour tester notre facilité à « obéir aux ordres » par les restrictions et confinements !! Et que dire de la surmortalité actuelle de 10-15 % dans le monde sans être lié à la COVID. Je suis inquiet pour la famille et les amis qui se sont fait imposer ce vaccin de malheur.

    Merci encore pour être une des rares lumières dans ce monde où l’ignorance s’installe un peu plus chaque jour.

    Répondre
  • Thierry MEROUR

    1 novembre 2022

    Merci MONSIEUR tout simplement, pour votre intelligence et votre culture.
    Je viens de regarder votre interview sur TVL
    Vous m’avez fait pleurer et rire à la fois .

    Répondre
    • Dominique

      1 novembre 2022

      A l’IDL , chez lui, Charles Gave analyse des faits qui sont avérés et il en déduit, par des démonstrations qui sont magistrales ( cf. les graphiques ) des vérités. Et il explique souvent, ici, les philosophes et les économistes libéraux. L’ensemble, qui allie la pratique et la theorie, créé une pensée qui est homogène et solide, et à partir de laquelle il peut batir des propositions politiques ( cf. le RIP ) dont d’ailleurs il n’abuse pas.
      .
      Lors de ces entretiens, Charles Gave ne peut pas ou ne veut pas utiliser cette méthode qui, à mon avis, est infaillible et fait sa force. Elle est notre force, à nous libéraux.
      .
      Il y a ainsi deux personnes chez Charles Gave : celui de l’IDL dont les conclusions ( les faits ) et les propositions ( les opinions ) sont fondées voire irréfutables, et celui des plateaux où il vole à 10.000 mètres en utilisant des formules, et des bons mots, que seuls peuvent bien comprendre ceux qui ont suivi ses démonstrations chez l’IDL.
      Le hic est, à mon avis, que ces formules ne sont pas précédées d’une démonstration. Elles perdent alors en crédibilité.

  • Cueille François Xavier

    1 novembre 2022

    Belle analyse de la France, on comprends pourquoi il est complètement bloqué depuis 50 ans . Les projets lumineux sont rarement apprécier dans notre pays

    Répondre
  • Wachs kilian

    1 novembre 2022

    Un entretien avec David Lisnard serait très intéressant selon moi. Merci pour cet article.

    Répondre
    • Raphaël Da Silva

      2 novembre 2022

      Oui j’aimerai aussi le voir le rencontrer car c’est l’une des rares personnalités vraiment libérales de la droite française et qui est amené à mon avis à prendre de plus en plus d’ampleur au niveau national et il fait déjà un travail incroyable localement dans sa ville et plus récemment au niveau national par sa nouvelle fonction de président de l’AMF.

  • Jeremy1707

    1 novembre 2022

    Un grand merci à vous pour tout ce contenu et ce partage d’expériences et de connaissances.

    Pour ce qui est des axes à étudier pour mettre en place de nouvelles choses, je pense qu’il pourrait être très enrichissant d’organiser des « séminaires » payants (Paris ou Province) dans lesquels vous pourriez partager vos expériences professionnelles et dispenser des conseils pour des jeunes (ou moins jeune, cela peut concernant tout le monde) personnes souhaitant se lancer dans l’entreprenariat. Quand je parle de conseils, je songe plus à un côté « Mindset », routine et état d’esprit à avoir, choses à mettre à place pour poursuivre ses objectifs…

    Je vous parle de cela car j’ai lu votre livre « Un libéral nommé Jésus », et cela m’a ouvert les yeux sur la notion de risque, d’entreprendre et il serait intéressant d’avoir votre approche et vos conseils de sage pour les individus qui souhaitent s’inspirer de votre parcours en tant que mentor.

    Merci à vous.

    Répondre
  • Jankowski

    1 novembre 2022

    Merci Monsieur Gave. Le grand scientifique Français Henri Laborit disait qu’il est très rare de voir un homme Nu c’est a dire qui ne porte pas sur lui les conditionnements de son milieu, de sa caste, de son groupe, de son idéologie. Je pense que vous en êtes un !!!!

    Répondre
  • Guffanti

    1 novembre 2022

    Je suis un admirateur de Mr Gavés depuis longtemps et sans le savoir et en plus petit
    J’ai pratiqué de la même manière pendant ma carrière professionnelle,dans un autre domaine. Je partage son opinion sur tout à 150 pourcent.

    Répondre
  • Diallo

    1 novembre 2022

    Merci beaucoup Mr Gave vous avez un parcours brillant je suis très fier de vous. Moi en tant que étudiant en licence option analyse et politique économique je ne cesse de vous suivre pour mieux comprendre le fonctionnement de l’économie et de la foutaise de nos élites.

    Répondre
  • Pancrace Brioché

    1 novembre 2022

    Est-ce un testament ? L’esquisse d’anti-mémoires ? Le souhait de rejoindre Oshkosh ? Un cri à la manière de Jonas, lequel n’était jamais content, mais à qui Dieu donnait finalement raison ?
    Essayez de continuer un peu, zut !
    « Le premier qui dit la vérité… »
    Vos critiques à l’encontre de la « droite » sont justes ; le problème est qu’il n’y en a plus en France. Entendez-vous sur un plateau ou dans un brunch en ville : « je suis de droite. » ? Non, car il faudrait pouvoir s’appuyer alors sur un corpus qui a jamais été lu : Tocqueville, Jouvrnel,, Aron, etc.
    Bref, les lions restent menés par des ânes. Les seconds sont heureux du foin fourni par la mondialisation ; les premiers commencent ´à être las d’en bouffer.

    Répondre
  • Watine

    1 novembre 2022

    Ravie de l’évolution de IDL que je suis assidûment !
    Peut être un jour aurez vous le pouvoir d’organiser des débats ( calmes et civilisés !)entre des intervenants de qualité de toute sensibilité politique qu’elle soit ( ex : J. Sapir , PH . Murer , O . Delamarche ,et même M . T’ouati dont l’avis a bien changé ces derniers temps …preuve d’une belle souplesse d’esprit , et , de l’autre côté nos Gamelin de la finance tels certains «  journalistes «  économiques qui n’ont d’économique que le titre !

    Au moins , on rirait 5 minutes ..chose précieuse le rire !!!!

    Répondre
  • Alain Hunerbein

    1 novembre 2022

    Beau texte ! , du coeur , ce qui n’ empêche pas la raison….et votre grande expérience de l’ homme et des sociétés…., et pas seulement de l’ économie…. J’ apprécie vos émissions, en duo avec votre fille, et Léonard. Donc, svp , restez encore quelques printemps avec nous. Dans un monde inquiétant, rien ne remplace l’ expérience, la sagesse des cheveux blancs. Bien à toute votre équipe, et je n’ oublie pas le D.A.F. Bonjour amical de Belgique. Alain, 61 ans, retraité des chemins de fer Belge , qui aurait pu être libéral aussi… pas forcément de gauche…, alors que j’ étais un modeste employé de l’ état. Libéral au sens de ce que transmet vos émissions ….

    Répondre
  • Marc

    1 novembre 2022

    PETITE SUGGESTION

    Merci infiniment Mr Gave pour tout ce que vous faites pour nous informer, mieux nous instruire, nous éclairer.

    Vous produisez beaucoup de vidéos de grande qualité.
    Mon souci c’est qu’elles sont souvent très longues, voire trop longues.
    Donc j’en écoute trop peu et de moins en moins avec le temps.

    Je crois que plus de gens pourraient vous suivre s’il était possible d’avoir accès à cette information plus rapidement. Tout le monde n’a pas 1 heure à chaque fois et je crois qu’il vous sera difficile de faire des vidéos de 20 minutes maxi.

    En conséquence je crois que la bonne solution serait de publier des fiches synthétiques sur le contenu de chaque vidéo. L’idéal serait de pouvoir s’y abonner indépendamment des vidéos.

    Répondre
    • Greg

      1 novembre 2022

      Bonjour Marc;
      Effectivement les interventions de Charles sont souvent très longues et il est vrai que « regarder » demande du temps mais écouter en faisant autre chose est tout a fait possible …
      Je n’ai jamais eu un jardin si « propre en ordre »
      Je n’ai jamais été aussi loin en me promenant mon chien étant le bénéficiaire de ces longues balades.
      Alors oui ce sont des vidéos mais bon Charles ne fait pas de défilés et nous ne voyons plus ses « magnifiques » chaussettes et pas plus le DAF donc a quoi bon le regarder finalement l’écouter va tout aussi bien.
      En attendant bon anniversaire Mr Gave et merci de partager votre temps qui est a mon sens la seule valeur égale a tous.

  • Mady Ouermé

    1 novembre 2022

    Nous sommes dans un monde où règne des faux paradigmes établis par ceux qui nous gouvernent. Quand tu ne penses pas comme eux c’est que tu n’es pas dans la vérité , leur vérité à eux bien sûr. Merci pour ce que vous faites . je comprends mieux l’économie et la finance avec vous .

    Répondre
  • Arnauld Ravoux

    1 novembre 2022

    Cher Monsieur, comme il est réconfortant de vous écouter ! J’ai l’impression d’être dans un pays que je connais… intellegere, en latin, cela veut dire comprendre or pour comprendre il faut analyser, synthétiser et transmettre et c’est exactement ce que vous faites. Vous avez la chance d’avoir un esprit clair qui ne s’est pas fait embrouiller par la morale, la religion ou la philosophie toutes choses fort intéressantes à condition de garder la tête hors de l’eau. Toutes ces qualités, somme toute banales, en fait, d’une certaine manière font de vous une sorte d’ovni d’autant plus que vous êtes totalement naturel, je veux dire qu’on ne sent pas chez vous une arrière pensée ou un objectif caché. Il y a dans votre discours une bienveillance.
    Permettez moi de vous poser une question : il y a une autre personne qui est comme vous capable d’analyser les situations de façon logique, de façon rationnelle et surtout de facon coherente, c’est Monsieur Asselineau je m’étonne que vous ne vous soyez pas rapprochés?
    Quand j’analyse nos politiques, beaucoup sont tout à fait logiques, souvent rationnels, mais alors jamais cohérents.
    Je me réjouis de vous voir continuer à vieillir en restant aussi jeune d’esprit mâtiné d’expérience et de recul. Merci de nous apporter une récréation lors de vos émissions hebdomadaires. Bien cordialement.

    Répondre
    • Didier99

      2 novembre 2022

      Oui, ce que dit François Asselineau est passionnant de vérité, vu du coté politique. Un grand merci à
      Charles pour ses analyses. Il y a aussi Valérie Bugault qui fait d’excellentes analyses, au niveau macroéconomique mondial.
      Maintenant, nos élites sont-ils des sots ou des marionettes ? Je pencherais pour la seconde hypothèse, vu ce qui se passe (propos guerriers d’Ursula, sanctions stupides (pour nous), l’histoire des « concurrents » d’EDF, l’indexation de l’électricité sur le gaz, sans oublier « panique sur le COVID »).

  • FUSONE

    1 novembre 2022

    J’adore Charles Gave. Je le suis, depuis que je lisais ses papiers dans la presse financière des années 2000.

    Répondre
  • Auriault philippe

    1 novembre 2022

    Merci c’est toujours avec un grand plaisir de vous voir le soir et de vous lire ce matin

    Répondre
  • SAHUC Olivier

    1 novembre 2022

    Je rigole en vous lisant car je croise un homme libre dans mon style avec un parcours différent. La seule chose qui me navre est que nous ne pourrons pas sauver tous les ignorants. Et pour l’instant c’est la guerre en Ukraine et des mecs acceptent de servir ou batailler : regardez en France nos élus de l’époque en 40 ont quand même pulvérisé le record entre Paris et Bordeaux en train à cheval à pied. Et Dieu sait qu’ils étaient ventrus!!!!
    Enfin nous revenons à la même chose: « Soyez résolus à ne plus servir et vous serez libre »

    Répondre
  • Jean - Jacques André PREVOST

    1 novembre 2022

    Good work Charles, don’t give up, keep it up. It’s always a real pleasure to see and listen to a french guy who moved abroad for awhile to be successful in business and get back home to tell his fellows contrymen, hey guys listen to me I may be of help to get you out of the shit!

    Répondre
  • Marcel Depart

    1 novembre 2022

    Charles Gave vos articles et observations sont très informatives. Je suis retraité, en Thaïlande, depuis 15 ans, mais toujours très intéressée. Comprendre et apprendre est et doit toujours être l’activité principal, la matière grise doit toujours travailler.
    En France j’étais considérée comme un plouc retardé. Emigré en Californie en 1960, j’étais considéré comme normal et avais accès à une éducation académique, non accessible en France. D’un CAP d’affuteur scieur, je suis devenue projeteur de tuyauterie nucléaire puis pétrolière aux USA. Après 40 ans j’ai pris ma retraite, comme ingénieur tuyauteur, chef de projet. J’ai travaillé dans 3 pays Africain, 4 pays en Asie, 2 pays en Amérique latine, 10 états en Amérique, 3 pays en Europe. Mes employeurs n’étaient pas intéressés de savoir si j’avais de l’expérience en philosophie, histoire, même en comptabilité. Ma connaissance de l’hydraulique et des stress thermique sur la tuyauterie était primordiale.
    En France sans baccalauréat très difficile d’accéder à une bonne carrière professionnelle, la discrimination sociale existe. La Révolution Française a éliminée l’aristocratie, mais la bourgeoisie a repris le flambeau, en discriminent le potentiel, des soi-disant ploucs, avec peut éducation, disons le certificat d’étude. Le baccalauréat devient le passeport la classe moyenne, bourgeoise. Il est possible de contourner cet obstacle, par être pistonnée ou avec de grandes difficultés à prouver ses qualifications.
    Une autre observation est que le niveau intellectuel des bacheliers dans les années 1970, ou avant, étaient très supérieur a aujourd’hui. Aux USA le programme académique peut être accomplie par 3 écoles, le Junior collège, le collège et l’université. Pour avoir son Bac ça prend 4 ans, les deux dernières années sont a 100% concentrer sur la spécialité. Dans certaines universités, un stage est obligatoire pour se spécialiser. Les 2 première années au Junior collège sont les moins couteuse, puis le collège et l’université, la plus couteuse avec la possibilité d’acquérir une maitrise ou un doctorat.
    A little English, I do not know the UK English academic system, the American is superior all the way from High school. The academic programs are taken 1 class at a time. Usually the class subject is stated, you can take the class to learn what your specialties will be. In the mechanical engineering you can favor classes in hydraulic and stresses rather then mechanical packaging. In the US, the Junior College, a 2-year programs, are under the county or city management. The county government employer association participate in setting up the junior college programs, to favors the local employers’ activities.
    Revenons au Français, l’éducation académique, en France, favorise les cols blancs, être col bleu n’est pas bien vue. Le marché économique Français a besoin de beaucoup plus de soudeur, toutes positions, que de professeures de philosophie, bien que la philosophie soit très intéressante, même passionnante. Aux USA le salaire d’un soudeur paie plus qu’un professeur, un doctorat change la donne.

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      1 novembre 2022

      Tiens! En Thailande? Moi aussi; a Phu Phan, province de Sakon Nakhon.

    • Patrice Pimoulle

      1 novembre 2022

      En Thailande? Moi aussi. proince de Khon Kaen.

    • Robert

      2 novembre 2022

      La situation que vous décrivez explique pourquoi il va être très difficile de relancer le programme nucléaire en France… faute de compétences.

  • Phil

    31 octobre 2022

    Bonjour. Envisagez vous une autre nationalité ? Je crains le pire pour l’Europe. On dirait la Chine…

    Répondre
  • karim

    31 octobre 2022

    Mon idée pour réussir à faire prendre de l’ampleur à vos idées qui comme vous dites (et je suis d’accord avec cette idée) est d’intégrer les réseaux sociaux dans vos publications.

    Si je prends snapchat, (application qui sert à montrer ce qu’on fait dans la vie à travers une video qui dure 30 secondes), les quelques fois ou dans les milieux sociaux littéralement aux antipodes du votres je vois une vidéo de Charles Gave qui intervient pour placer ses quelques concepts légendaire, comme celui de ceux qui créer la culture et ceux qui la diffuse, (cf. jacques attali), c’est un carton plein, l’unanimité dans les commentaires, en clair ils en redemandent.

    Donc à mon avis, il faut cibler 4-5 youtubeur, j’en donne un à tout hasard, tibo inshape qui lui aime la France. et lui demander à ce que l’IDL se fasse connaitre de ceux qui manipule le plus les réseaux sociaux. Leurs petits doigts feront la croissance d’abonné, j’en ai pas le moindre doute car votre contenu est très qualitatif.

    Les jeunes d’aujourd’hui, et j’en fais parti, on besoin de connaitre des grands hommes, qui se définissent selon moi par les idées qu’ils ont forgés par le savoir acquis par leur travail acharné; cest pour ça d’ailleurs qu’on sent que macron est vide comme une bouteille au toilette.

    Répondre
  • rdprd

    31 octobre 2022

    Bonsoir Monsieur Gave,
    Votre article m’a beaucoup inquiété: votre âge ,les ombres qui s’allongent nous font entrevoir un avenir sans vous et vos excellents point de vue. Que Dieu vous garde!
    Pourvu que vous puissiez encore dispenser votre philosophie de la vie et votre bienveillance le plus longtemps possible et que nous puissions l’écouter…
    Très respectueusement.

    Répondre
  • wijngaards

    31 octobre 2022

    J’ai donné votre adresse à mon fils aujourd’hui qui cherche à placer son argent
    Camps concentrations

    Nous somme en 1940 le premier mai. Mes futures parents reçoivent mon oncle et tante frère de mon père qui sont allé à l’Indonésie pour faire enseignant principale à Surabaya depuis 1933. Ils ont déjà trois enfants ; Carel Josèphe comme mon père et grand père mon homonyme puis Hans (Johanes, John) et Niek et la tante fut enceinte de Alois.
    Mes futures parents sont toujours enseignants non titulaire oui nous somme encore et toujours dans la grande crise des années 30.
    La rencontre avec mon oncle qui racontent leur vie là bas fait saliver mes futures parents qui desident de aller dans notre colonie . Le 5 mai la famille repart pour prendre le bateau en Italie et dans le train ils apprennent que le Pays Bas sont envahie par les Allemands.
    Le projet de mariage et le huitième merveille du monde , ma naissance fut reporté à 28 mai 1942 (date de mariage de mes parents).
    En Indonésie la vie reprit sa cours plus ou moins normale mais en décembre 1941 Pearl Habre est attaqué par les japonais puis la flotte néerlandais est coulé et la colonie occupé .Ma tante Diets avec les 4 garçons sont interné dans un campe de concentration dirigé par un commandant Jap. Oncle Niek fut envoyé vers la Birmanie pour travailler sur la fameuse ligne du pont de river Kwai en passant par un très longue marche mortelle en travers la jungle . Oncle a rapidement appris le japonais et fut traducteur dans le camps jusque la fin 4,5 ans plutard.
    Pourquoi mes cousins et oncle sont resté 4,5 ans? Oui une fois la guerre fini les allochtones avec Sukarno se sont révolté contre les Hollandais anciennement maitre et colonialiste du pays depuis 400 ans.
    Mes 4 cousins sont rentré en religion dont Carel et Hans en séminaire et prêtrise.
    Carel est mort à 17 ans d’un cancer des poumons puis Hans est devenu directeur du grand séminaire de Hyderabad en Inde et puis en 2022 est encore vicaire générale de l’ordre de Mill Hill à Londres les deux autres dans des ordre religieux .
    Tous sont finalement marié mais ont gardé un lien étroite avec la religion catholique. Le livre de Hans pourquoi les femme pas prêtre n’a pas été apprécie par le pape JP VI.
    À 7 ans quand on me posait la question que veut tu devenir plus tard la réponse Pape par ce que ça fut plus haut que le roi. Bien ils ont loupé un et ont trouvé d’autres.
    Conclusion ce sont bien des Allemands qui m’ont sauve d’un camp KZ Konzentrations Lager ça doit s’appeler autrement en japonais

    Carel Wijngaards

    Répondre
  • DARRITCHON Leopold

    31 octobre 2022

    j’aimais bien quand vous invitiez des personnes avec des idées diverses et variées sortant du politiquement correct, et qui remettaient un peu de bon sens et d’esprit critique en toute chose…..par ailleurs peut-être nous rencontrerons-nous un jour dans un futur derby rugbystique Bayonne-Biarritz ?? qui sait ??

    Répondre
  • ottomag

    31 octobre 2022

    Bravo et merci d’exister

    Répondre
  • GBoyer

    31 octobre 2022

    Bonjour Charles,

    Merci pour toutes vos interventions, vous êtes une bouffée d’air frais. Si il y avait possibilité de vote j’aurais choisi la n°1 sans hésiter. La plupart des gens ne partage pas les idées libérales et n’y comprend rien au fonctionnement de l’économie(c’était mon ça il y a quelques années). Je ne connais pas grand monde qui a suffisamment qui partage vos idées, et je le déplore. Le niveau de connaissance en France est terriblement bas. Je pense qu’il y a un réel besoin de créer du lien autour d’idées, d’opinion et de centres d’intérêt communs.

    Répondre
    • Valérie R

      1 novembre 2022

      Bonjour Monsieur Charles GAVE , je vous remercie . Chaque semaine vous lire , vous écouter avec Emmanuelle ou Léonard est un réel plaisir. Je découvre l’économie et plus j’avance avec vous , plus ma conscience s’élargit sur la Vie .

      Votre simplicité, votre authenticité, votre Coeur devraient être un exemple pour la plupart.

      Bref , comme j’aime à dire qui se ressemble , s’assemble .

      Oui pour des rencontres en province , oui pour écouter vos amis (personnalités prestigieuses).

      Un grand Merci à toute l’équipe d’IDL. Charles GAVE , je vous embrasse .

  • CharlesM

    31 octobre 2022

    Bonjour et bravo à l’IDL pour la qualité et l’intelligence de ses articles et vidéos!
    Puisque vous nous invitez gentiment à poser des questions, il y en a une qui me taraude : comment va t’on neutraliser cette bête sans visage qu’est le « deep state » ?
    Si par chance, on arrive à élire un politique avec un programme novateur ou alternatif, il se prend le mur de la finance et des media en travers de la route. L’affaire Liz Truss m’a laissé un peu pantois: gouvernement nommé par la majorité du parti majoritaire, pas de hauts fonctionnaires à la chambre, pays où on respecte les referendums et elle se fait liquider en quelques semaines sans que plus personne n’ose chuchoter un mot de soutien, c’est effrayant

    Répondre
  • ND

    31 octobre 2022

    Mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres. Merci pour tout.

    Répondre
  • Alain Bernos

    31 octobre 2022

    Bonjour Monsieur et franchement merci pour vos billets, qui m’ont régalé et ouvert les yeux. Tout était passionnant et instructif.
    Vos vidéos sur YouTube sont très bien et à développer.
    Il y a quelques années vous proposiez des infographies, expliquant le rendement du capital avec ( l’homme seul, l’homme avec une charrue et un cheval, l’homme avec un tracteur)…. Et d’autres bandes dessinées…. c’était génial et cela expliquait beaucoup. Je pense que cela éclaire autant que vos échanges avec des personnalités. Il nous faut tout cela et vos petits billets. Merci à vous et à vos collègues.

    Répondre
  • Xavier Denoel

    31 octobre 2022

    Merci Charles. Vous êtes une source d’inspiration pour moi. Essayer de convaincre les politiques et les grands médias à l’heure actuelle de leurs erreurs, même sur base de chiffres concrets, c’est courir le risque d’être traité de complotiste. Plutôt que de perdre son énergie à convaincre des ânes (merci pour votre livre), autant utiliser cette énergie pour éduquer ceux qui veulent vraiment apprendre. Un professeur d’Harvard disait : il est un temps pour apprendre, un autre pour servir et puis enfin un autre pour transmettre. Merci de transmettre l’essence de votre solide expérience qui m’aide à mieux comprendre le fonctionnement de ce monde.

    Répondre
  • Alain CHAUDET

    31 octobre 2022

    hâte de vous rencontrer

    Répondre
  • Pierre 82

    31 octobre 2022

    Je vous lis depuis des années, et je constate autour de moi, surtout en parlant de la situation actuelle dont on devine qu’elle devient critique, à quel point vous êtes de plus en plus connu.
    Je ne vous cache pas que je suis moi-même surpris de constater votre popularité, chose qui, reconnaissons-le humblement, est assez surprenante de premier abord, pour un économiste libéral, octogénaire et catholique de surcroit.
    Je remarque également qua dans le milieu catholique, vous devenez une vraie vedette (ou pour le dire comme l’a fait votre fille récemment, une rock star)

    Répondre
    • Robert

      2 novembre 2022

      Une popularité légitime mais malheureusement limitée à une catégorie minoritaire de la population, celle des gens capables de réfléchir et qui ne se préoccupent pas que de leur petite personne.
      En France comme dans bien d’autres pays la démocratie a atteint ses limites et l’avenir est peut-être bien celui d’une société  » à la chinoise » , une forme de despotisme éclairé.

  • Spinazze

    31 octobre 2022

    Merci Monsieur Gave pour votre liberté de ton et votre qualité d’analyses aussi bien économiques que sociologiques.Notre pays se meurt de ses pseudos élites qui utilisent la langue de
    bois et passent leur temps à mentir. Vous rendez accessible l’économie à bon nombre de personnes. J’espère que de jeunes talents aussi impertinents et courageux vous succéderont. Le plus tard étant le mieux vous concernant. Cordialement

    Répondre
  • Pierre G

    31 octobre 2022

    Bonjour,
    Merci pour vos articles et chaîne YouTube, vos contenus sont de très bonnes qualités.

    Pour ce qui est des rencontres à Paris ou province, cela me semble une bonne idée. Peut-être faudrait il penser à une visio / publication sur YouTube pour mobiliser plus de monde?

    Diffuser des entretiens en live serait peut-être un moyen d’avoir un interaction plus directe avec votre public? Ou annoncer vos invités en avance pour récolter des questions d’internautes ?
    Évidemment, ce serait peut-être plus dur à gérer pour vous,

    Bravo à l’institut pour ses succès

    Répondre
    • Eysa

      3 novembre 2022

      Je souhaiterais rajouter une suggestion : la version en anglais du site et des contenus afin de pouvoir partager . Par exemple mes amis sont pour certains non francophones et lors de nos conversations j’aimerais faire référence à vos articles et institut .

  • Romain

    31 octobre 2022

    Cher Monsieur Gave,

    Je n’ai pas l’occasion de remercier vous et vos équipes pour les articles de qualité et les vidéos. Vous êtes un mentor pour moi, vous m’avez fait découvrir le libéralisme à travers vos articles et vos livres (que j’ai littéralement dévoré).

    Le jour ou vous faites un séminaire sur Lyon ou Annecy, je viendrai avec plaisir vous écouter.

    Continuez ce que vous faites.

    Cordialement,
    RG

    Répondre
  • Dominique

    31 octobre 2022

    Chers Charles et Emmanuelle Gave,
    J’avais anticipé la question. Comme je suis toujours trop long, voici l’essentiel de ma réflexion.
    .
    Nous avons trop d’intellectuels et de politiciens qui monopolisent la parole, et insuffisamnent de personnes compétentes et expérimentées. Ce qui est valable pour l’économie et la finance avec Charles Gave, l’est dans tous les domaines

    Pour s’en sortir dans la paix, il faudra que :
    1 – des professionnels, non politiques, très compétents dans leurs domaines,
    2 – trés expérimentés,
    3 – ayant réussi dans LEURS domaines,
    4 – décident de s’exprimer,
    5 – parlent malgré les risques de sanction encourus, qui sont une arme du régime tyrannique en place,
    6 – soient entendus, grâce à des médias alternatifs… courageux,
    7 – et soient écoutés et compris.
    Ce qui fait beaucoup d’étapes.
    .
    La dernière étape se heurte à un obstacle difficilement surmontable en France : la libération des esprits demandera donc du temps. Elle nécessite que des personnalités devenues suffisamment nombreuses, aient pu exposer leurs vérités dans de nombreux domaines.
    .
    Je suppose que, finalement, la tyrannie actuelle et l’oligarchie seront empêchées. ( Le rétablissement de la liberté politique est un autre sujet. )
    .
    Le moment venu, ces individus courageux deviendront les SÉNATEURS qui prépareront ou prendront les décisions permettant de retrouver un régime de libertés.
    .
    Aujourd’hui, de rares médias alternatifs tendent leurs micros à ceux qui se sont révélés lors de crises, ( par exemple France Soir avec l’émission Les Essentiels., … condamné à payer 70 k€ à g**gle ! )
    .
    L’IDL pourrait prendre cette voie en recherchant de telles personnalités et en leur donnant la parole. Ce serait montrer l’exemple à tous les médias alternatifs.
    .
    Bien à vous.

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      1 novembre 2022

      Les gens dont vous parlez sont tous partis aux Etats-Unis.

    • Dominique

      1 novembre 2022

      Certainement pas cher Patrice, car ce sont ces professionnels qui font que le pays tient encore debout.
      Des grands professionnels il y en a assurément dans tous les secteurs, et pas uniquement aux sommets. Et beaucoup ne parlent pas car ils craignent les sanctions de tous ordres qui sont de plus en plus extrêmes.
      .
      Dans la France qui soumise aux menteurs et aux tyrans, il faut être indépendant et courageux pour oser dire la vérité dans son domaine. Qui n’y réfléchit pas à deux fois avant de s’y risquer ? Sinon, il faut être téméraire.
      .
      Il faut aussi croire en la communauté de cultures qui fait qu’une nation existe, et qu’on en fait partie.
      .
      D’où l’intérêt voire la nécessité que de telles personnalités puissent toujours et encore s’exprimer.

    • Robert

      2 novembre 2022

      Votre analyse est juste, mais vous avez omis un point fondamental : qu’ une majorité d’ électeurs soit capable d’ accepter un diagnostic social et de comprendre les solutions proposées.
      C ‘est loin d’ être gagné !

    • Dominique

      2 novembre 2022

      Cher Robert, je n’ai pas oublié ce point fondamental, et c’est même le point de départ de ma réflexion.
      Soit le temps sera donné à ces individus exceptionnels et ils pourront apporter les vérités dont sont privées les zélecteurs, soit la tyrannie empêchera un tel processus de ré-information voir de re-formation.
      J’ai bien conscience que les obstacles sont énormes, à commencer par les « citoyens » eux mêmes puisqu’ils ont été formatés par le ministère de la déconstruction nationale et sont abrutis par les gros médias ; sans compter les futures coupures de réseau internet contre les médias libres ( exemple : le coup porté par la tyrannie contre Rumble ), etc.
      .
      Donner la parole à de telles personnalités m’apparait être nécessaire, pour le moyen et long terme, car ils sont d’authentiques combattants qui font fonctionner le pays et pourraient le tirer d’affaire.
      Je ne doute pas que Charles Gave ferait un excellent ministre ( monnaie etc. ) dans une transition de régime 😊
      .
      A contrario, les politiciens et les intellectuels sont des spectateurs, et dans les crises ils ne servent généralement pas le pays.
      C’est pourquoi je conçois un Sénat unique constitué par ces personnalités désignées par des corps constitués ( corporations par exemple ).
      Pour tout dire, je ne crois pas au régime de démocratie à la française. Il n’est pas nécessaire de plancher : adopter la constitution suisse ferait l’affaire.
      Effectivement, c’est loin d’être gagné, mais il faut pourtant se préparer à la transition, démocratique ou manu militari, après l’effondrement de la tyrannie ou pire son renforcement.

  • Francis,

    31 octobre 2022

    Merci Monsieur, pour tout ce que vous apportez à une meilleure compréhension de l’économie. Il faut votre fraicheur d’esprit pour croire encore changer les choses face à ce mur d’ignorance. Mais c’est ce qui fait votre jeunesse.

    Répondre
  • Raphael Da Silva

    31 octobre 2022

    2 suggestions de ma part justement qui concernent exactement vos points 1. et 2. à la fin de votre article de ce jour :

    1 – j’ai beaucoup aimé la journée que vous aviez filmé lors de votre visite dans la Meuse à la rencontre de la France profonde. Cela nous avait permis de découvrir/redécouvrir les paysages de France et vous aviez eu des échanges intéressants avec leurs habitants à propos notamment de comment devrait fonctionner l’économie en France si on était bien géré et de votre vision d’une société libérale et libre. J’aimerai beaucoup que vous en fassiez d’autres dans le même genre à plein d’endroits différents pour à la fois nous faire découvrir les paysages de France et en même temps vous voir échanger avec les habitants et maires de France sur vos termes de prédilection. Même si je suis conscient que ça demande des moyens, du temps et une logistique importante.

    2 – concernant votre point 2., premièrement j’aimerai vraiment beaucoup voir quelqu’un que j’apprécie énormément sur votre chaine (et je ne suis pas le seul, nous sommes nombreux à mon avis), il s’agit de Nassim Nicholas Taleb une de ces personnalités prestigieuses auxquelles vous pensiez peut être déjà. Je pense qu’on aurait là l’un des échanges les plus intéressants et passionnants de la décennie et je pèse mes mots. Vous suivant attentivement sur twitter ainsi que votre fille Emmanuelle, j’ai cru comprendre à certains moments que vous aviez l’air d’être en contact avec Nassim Taleb, du moins ça en donnait l’impression. Au delà de tous les intervenants de grande qualité que vous avez déjà put avoir jusqu’à présent sur votre chaîne, certains même déjà prestigieux au sens où ils ont une dimension et un impact national et international important, inviter Nassim Nicholas Taleb serait vraiment un graal pour la chaîne et l’Institut des Libertés et une récompense pour tout le travail que vous nous apportez au fil des ans. Dans l’espoir que ça se réalise prochainement, un jour qui c’est… + deuxièmement et là c’est peut être un peu plus faisable je ne sais pas mais j’aimerai aussi vous voir rencontrer le maire de Cannes et président de l’Association des Maires de France David Lisnard qui est l’une des rares personnalités vraiment libérales de la droite française et qui est amené à mon avis à prendre de plus en plus d’ampleur au niveau national et qui fait déjà un travail incroyable localement dans sa ville et plus récemment au niveau national par sa nouvelle fonction. Enfin la dernière personnalité que j’aimerai voir aussi sur votre chaîne c’est l’excellent Ferghane Azihari avec qui votre fille a déjà eu l’occasion d’avoir des débats très interessants à la radio mais sauf erreur pas encore vous-même.

    amicalement

    Raphael

    Répondre
  • RIOU Jean-Christophe

    31 octobre 2022

    Bonjour Monsieur GAVE
    Aujourd’hui les rencontres. en isioconférence me paraissent plus commodes et plus efficaces. que les rencontres physiques

    Répondre
  • RIOU Jean-Christophe

    31 octobre 2022

    Bonjour Monsieur GAVE
    Aujourd’hui les rencontres. en Visio conférence me paraissent plus commode et plus efficace que les rencontres physiques

    Répondre
  • Julien

    31 octobre 2022

    Merci pour cet article. Vous m’apprenez beaucoup de choses au quotidien. Bonne continuation 🙂

    Répondre
  • balthazar

    31 octobre 2022

    Bonjour Cher Monsieur GAVE, comme d’autres je me régale le lundi à lire votre billet.
    Accessoirement je m’en sers pour argumenter mes opinions auprès de mes connaissances.
    Ce que j’apprécie chez vous, c’est le temps long. Vous revenez régulièrement sur vos dires et analysez à froid ce qu’il est advenu.
    Bonne continuation,
    un lecteur assidu.

    Répondre
  • Delpech

    31 octobre 2022

    Je suggère une réforme électorale toute simple : supprimer le droit de vote de tous les agents de l’état au sens large du terme (fonctionnaires, collectivités locales, SNCF etc.) tant qu’ils sont en exercice.

    En effet ils représentent collectivement un pourcentage très important du corps électoral et ils ne vont pas voter contre leurs intérêts, ce qui rend toutes réformes impossibles.

    Exemples: Bercy ou l’éducation nationale.

    Répondre
    • Robert

      2 novembre 2022

      L’ ennui de votre proposition toute simple c’est qu’elle est anticonstitutionnelle…
      En outre, je pense que le problème est bien plus complexe : la réforme de l’ âge de la retraite, qui est loin de concerner uniquement les fonctionnaires et assimilés, en est un exemple parmi d’autres…

  • Olivier Delasalle

    31 octobre 2022

    Magnifique article. Un régal de vous lire chaque semaine, pas depuis dix ans, mais presque.
    Quelques idées : ouvrir le côté think tank de l’IDL à la nouvelle génération (par exemple sur le système des fellows dans les think tank américains). Pour qu’il y ait un lieu où les esprits indépendants mais ayant une vision commune puissent grandir, produire et diffuser leur production.
    Avoir un pôle édition : pour la même raison, mais également parce que l’écosystème ne peut pas être que audiovisuel. Il y a une dimension théorique qui ne peut se faire qu’à l’écrit.
    Avoir une réflexion sur l’écosystème du monde qu’on pourrait appeler libéral classique (ou libéral conservateur?) en général. Celui-ci ne dispose que de très peu de ressources et d’opportunités très limitées. (litote). Le jour où vous partirez en Avignon, il faut qu’il y ait une large relève.
    Enfin dans les invités anglophones : Yoram Hazony, for sure.
    Merci pour tout, et merci à Emmanuelle d’avoir créé l’IDL et de le faire vivre jour après jour.
    OFD.
    PS: la bise au DAF

    Répondre
  • Tanguy de Buchet

    31 octobre 2022

    God bless you ! Une vie de quête de vérité, chose rare en ces temps où on nous ment (pour notre bien de « manants » certainement). . Les questions sont plus importantes que les réponses, merci de contribuer à animer un lieu de rencontres d’esprits libres ou du moins en quête de liberté.

    Répondre
  • SEILER Patrice

    31 octobre 2022

    Je suis une goutte dans l’océan. Mon épouse et moi-même n’existons pas dans ce monde du spectacle hyper médiatisé et mensonger. Nous nous sommes détournés des menteurs qui soit disant voulaient notre bien, et nous nous sommes intéressés aux médias libres et non subventionnés. Nous avons refusé la piqûre expérimentale et les ignonomineuses privations de libertés arbitraires, nous avons déposé plainte contre les responsables de l’état, après avoir été vilipendés étant d’infâmes Gilets Jaunes qui avions cru à un retour du Peuple Souverain… Nous sommes épuisés et nous sentons vaincus, mais des personnes comme vous, image d’une réussite phénoménale, et si humble et libre, vous nous donnez l’espoir, l’espoir que rien n’est perdu, et qu’il faut se débarasser absolument des ennemis qui sont à la tête de l’Etat. Je suis un modeste entrepreneur dans le domaine de l’Art et j’ai payé le prix fort de cette Dictature aus souliers vernis, avec l’épisode du pass vaccinal, ne pouvant me rendre à aucun Salon Professionnel, bien que pouvant me faire tester a mes frais… Monsieur Gave, je vous souhaite une belke Santé et longue vie.
    Très cordialement
    Patrice SEILER Auteur-Ilustrateur

    Répondre
  • Lionel

    31 octobre 2022

    Bonjour Charles et bonjour à toute l’équipe !

    Très bonne idée que de vouloir intégrer des interviews de personnalités et de vouloir organiser des rencontres en presentiel.

    Vous devriez contacter des gens qui sont aujourd’hui des gourous de l’investissement sur internet. Je pense à Margaux Klein, Cédric Annicette, Michael Ferrari, Yann Darwin ou encore Christopher Wangen. Eux représentent la jeunesse qui investit et prone la liberté financière et je pense qu’avec votre énorme expérience, une collaboration entre vous pourrait vous permettre de toucher plus de monde.

    En tout cas, continuez comme ça, je vous ai découvert il y a quelques mois et je suis un grand fan!!! Je suis pour ma part libre financièrement et je vis une vie de liberté dans les Caraïbes depuis 2020 grâce à l’investissement immobilier.
    Je suis très triste de voir comment les choses évoluent en France mais je reste persuadé que des médias indépendants et libres comme le vôtre contribueront à rétablir une situation conforme à ce que devrait être la France !

    Merci encore à vous et à toute l’équipe de l’IDL!!

    Répondre
  • Rodrigues

    31 octobre 2022

    Je suis partant pour les rencontres à Paris ou même a Genève, vous avez un vrai publique de ce coté de la frontière… On peut même les organiser sous forme de lunch ou diner (comme Delamarche le fait). J’adore ce que vous faites avec votre fille Emmanuelle.. Au plaisir de vous rencontrer

    Répondre
  • Noel

    31 octobre 2022

    lire c’est bien mais difficile pour moi, j’ai du mal à me concentrer et j’ai du perdre l’habitude à mon age (50 ans), c’est bien triste. Mais depuis que je vous regarde sur youtube, je m’accroche et je bois vos paroles.

    Répondre
  • Riché

    31 octobre 2022

    Bravo, merci, et excellente idée ces rencontres en région, je suis intéressé

    Répondre
  • Alex

    31 octobre 2022

    Merci pour votre excelent article. La proposition des rencontres me parait très interessant, elles pourraient être thématiques, un ou plusieurs thèmes et également avec des invités, avec la possibilité de vous poser des questions à la fin…

    Répondre
  • Edison

    31 octobre 2022

    Je crains que les rencontres physiques en province ne touchent que quelques centaines de personnes par session : soit beaucoup d’efforts et de temps pour malheureusement peu d’impact en termes de diffusion d’idées.

    Proposition alternative : organiser des conférences (retransmises en le web) sur l’histoire des idées et leur application EN FACE du centre de production des idées qui nous mènent dans le mur depuis 40 ans : Sciences Po Paris, 75007 rue St Guillaume (le café à l’angle de la rue doit pouvoir être privatisé). Cette « élite-du-cercle-de-la-raison » a raconté tant d’âneries que ce sera comme « shooting fish in a barrel » de faire un bilan de sa vie intellectuelle. Avec un peu de persistance et l’aide des réseaux sociaux, une certaine résonance dans la sphère parisienne peut être espérée.

    Pourquoi ce format iconoclaste, voire provocateur ? Car il me semble nécessaire que l’IDL élargisse son influence aux gens qui formeront dans dix ans notre élite administrative et médiatique. Actuellement, ils votent à 93% à gauche, dont 55% pour Mélanchon !

    Répondre
    • Xavier D.

      31 octobre 2022

      Attention aux « il n’y a qu’à … ».
      Monsieur Gave est bénévole ici.
      Avons-nous versé un centime pour boire ses écrits ???

  • Patrice Pimoulle

    31 octobre 2022

    Le probleme de la France est qu’elle est a la fois un pays beni des dieux, (le ble, la vigne), et que pour cette raison, elle suscite la convoitise; elle devient une proie, notsmment en raison de sa position geographique; a partir de la, le tissu social et national se defait. C’est ce que nous avons connu au XXe siecle. Les notions de « droite » et de « gauche » n’y sont pour rien. Dans toute societe il y a une droite de proprietaires et une gauche de salaries; les uns et les autres doivent se concerter, a defaut de quoi il n’y a plus « d’Etat » possible. Si les partisans de la revanche sur 1815 s’allient aux partisans de la lutte des classes, il n’y a plus de gouvernement possible.

    Répondre
  • KATHERINE MAHEO

    31 octobre 2022

    Vous nous aviez recommandé la £ sterling comme monnaie favorite on voit le résultat , elle n’a jamais été aussi basse et vous n’étes pas sans savoir qu’à une réponse à un Référendum le peuple ne répond JAMAIS à la question posée, mais vote en fonction de ses opinions politiques Curieux que vs ne mentionnez pas Mitterrand dans l’état de la France actuelle les 35H et la retraite à 60 ans qui ont plombé le pays comme jamais On donne tout en 81 et l’on se retrouve avec le fmi aux fesses en 83 ARRËT TOUTE
    Si nous n’avions pas faites ces réformes imbéciles le PIB du PAYS serait supérieur de 12% !
    cordialement

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      31 octobre 2022

      1/ le peuple a le droit de penser et de juger en fonction de ses opinions; c’est pourquoi le referendum est une mauvaise idee…
      2/ la politique precede l’economie; en 1981, la question etait de « debarasser la France de M. Giscard fut-ce au prix de la victoire de M. Mitterrand »; ce qui fut fait; aujourd’hui Mitterrande est le president prefere des Francais;
      3/ le PIB serait certainement superieur de beaucoup plus que 12 %…

  • PEQUOD

    31 octobre 2022

    Même impression avec nos clients industriels, il y a des gens vraiment très bien

    Répondre
  • Betn75

    31 octobre 2022

    Bravo, invitez des entrepreneurs

    Répondre
    • Thomas

      31 octobre 2022

      Passez en province et retransmettre sur le web.
      Cordialement
      Elvis 28 ans

  • CARAT

    31 octobre 2022

    Libertaire, libériste et marin. versus Charles Gave et michel Onfray. Tant que les milliardaires maitriseront les médias, ce sera la merde…

    Répondre
  • Cevert

    31 octobre 2022

    Avant de voter, on aimerait savoir ce qu’a fait dans la vie le candidat, ce qu’il a entrepris, ce qu’il a réussi, s’il a été condamné et pourquoi; s’il est marié, s’il a des enfants, ce qu’ils font; sa religion et s’il a déposé l’état de sa fortune. Même chose pour les fonctionnaires de l’europe.

    Répondre
  • Jacques Peter

    31 octobre 2022

    Merci. Votre billet du lundi est toujours appécié, notamment pour sa cohérence.

    Répondre
  • Michel Grisar

    31 octobre 2022

    Tout d’abord un grand merci pour ce vent de fraîcheur et de bon sens que vous apportez et qui dépoussière régulièrement !
    Comme dit Voltaire : « Common sense is not so common ». Et la simplicité séduit peu, ce qui explique peut-être l’état du monde.
    Pourtant, il en est beaucoup des gens très instruits, la tête encombrée de données qui n’apportent rien sinon davantage de complexités…
    Ainsi, un peu perdu en campagne, un jésuite demanda son chemin à un paysan qui le reconnut et, souriant, lui répondit respectueusement : « Je pense que vous ne trouverez pas… C’est tout droit ».
    Ainsi déambule encore le monde pour l’instant. Je reste très confiant : the shit hit the fan. Un grand nettoyage se fait.
    Je serais enchanté de vous envoyer mon dernier livre – « Ce qu’un Martien pense de nous ». A quelle adresse (e-mail ou postale) puis-je le faire ?
    Un grand merci encore et bravo !

    Répondre
  • Patrice Pimoulle

    31 octobre 2022

    Moi, ce que j’aime bien chez vous, c’est que vous etes intelligent; ca fait du bien. une anecdote: j’ai commence dans une entreprise dans une fonction a laquelle je ne connaissais rien: « tiens voila les dossiers ». ce qui m’a amene a reflechir et a penser que c’estait une bonnw maniere de recruter; d’autres disent plus serieusement qu’il vaut mieux employer un generaliste qu’un specialiste: pour travailler dans une banque, mieux vaut un litterraire qu’un banquier.

    Répondre
  • pierre mumbach

    31 octobre 2022

    je suis à 101% ok avec tout ce que vous écrivez…bravo …je suis un peu dans le même cas que vous , j’ ai inventé la domotique en 1985…voir sur google mumbach domotique ou le moniteur ou lindekin mumbach) et aujourd’hui je développe une idée qui me travaille depuis 30 ans : une mutation de civilisation du XXI sècle des lumières (Spinoza associé à la physique quantique) j’ aimerais bien vous adresser mes gamberges par mail , pouvez vous me donner votre adresse merci

    Répondre
  • Bruno della Bella

    31 octobre 2022

    80 ans!!
    Ils en ont de la chance vos petits enfants !!!!!!!!!

    Répondre
  • Retout Sabine

    31 octobre 2022

    Bonjour Monsieur Gave, bonjour tout le monde à l’Institut.

    Je vous dois beaucoup. Vous m’avez donné l’envie de lire et redécouvrir l’économie. Si seulement j’avais eu un prof comme vous dans ma jeunesse. cela aurait été le bonheur. J’avais fait bac plus 3…LEA. Actuellement, je suis simplement auxiliaire de vie auprès des personnes âgées. Ce qui n’empêche pas de vouloir apprendre, comprendre, ce qui m’entoure. Et j’ai redécouvert mes sensations de jeunette en lisant vos livres, vos conseils de lecture, vos articles… La situation est désespérante certes mais je ne suis plus désespérée grâce à vous, l’Institut et grâce à vous fidèles des vidéos. C’est pourquoi, monsieur Gave je vous demande une chose. Prendre soin de vous. Prenez soin de vous tous à l’Institut. Vous nous êtes précieux. Salutations de Vendée. Caresses au Daf. Sabine Longue vie à l’Institut des Libertés.

    Répondre
    • Thomas

      31 octobre 2022

      Passez en province et retransmettre sur le web.
      Cordialement
      Elvis 28 ans

  • HUMBERT Benoît

    31 octobre 2022

    Victor Hugo disait : « sauvons la liberté, la liberté fera le reste » . C’est mon leitmotiv. J’ai quitté la droite, parce qu’ils ont oublié la signification de cette citation. Nous nous en sortirons par nous même, sans doute par le chaos, même si ce n’est pas souhaitable.

    Répondre
    • Charles Heyd

      31 octobre 2022

      Moi aussi j’ai quitté la droite il y a 3 ou 4 ans mais ils ont gardé mes coordonnées et pas plus tard que ce matin j’ai reçu un SMS de ce bon M. Retailleau me demandant l’aider à (re)construire la droite! Je n’ai même â
      pas envie de lui répondre.

  • eric de Planta

    31 octobre 2022

    Le futur appartiendra aux petits…

    « Small is beautiful »

    Répondre
  • Marcel Jayr

    31 octobre 2022

    les petits reconnaissent des trous que négligent les gros ne pouvant y passer tout entier
    merci pour vos expressions du vrai et de l’importance de la liberté

    Répondre
  • Francis Geerinckx

    31 octobre 2022

    Tout simplement bravo et merci. Cette lettre est le « caviar » virtuel dont je me suis délecté pour agréablement commencer la journée. Bonne continuation!

    Répondre
  • AgentD

    31 octobre 2022

    Cent’Anni comme disent les italiens.
    Et longue vie à l’Institut des libertés !

    Répondre
  • Audren de Kerdrel Arnaud

    31 octobre 2022

    En premier lieu bravo pour ce que vous faîtes. Grâce à vous les gens qui vous lisent retrouvent une ligne directrice. A mon sens des rencontres. Qui seront ensuite diffusées sur IDL. Dans cette civilisation trop froide les rencontres physiques sont indispensables.

    Répondre
    • Raphael Da Silva

      31 octobre 2022

      j’ai beaucoup aimé la journée qu’ils avaient filmé lors de leur visite dans la Meuse à la rencontre de la France profonde. Cela nous avait permis de découvrir/redécouvrir les paysages de France et ils avaient eu des échanges intéressants avec leurs habitants à propos notamment de comment devrait fonctionner l’économie en France si on était bien géré et de sa vision d’une société libérale et libre. J’aimerai beaucoup qu’ils en fassent d’autres dans le même genre à plein d’endroits différents pour à la fois nous faire découvrir les paysages de France et en même temps le voir échanger avec les habitants et maires de France sur ses termes de prédilection. Même si je suis conscient que ça demande des moyens, du temps et une logistique importante.

  • Charles Heyd

    31 octobre 2022

    Il y a quelques années maintenant vous interrogiez de la même manière vous lecteurs sur ce qu’il conviendrait pour vous de faire: participer à des entretiens avec des journalistes, des politiques et parlez et écrire sur tout type de médias YouTube notamment; je, mais pas moi seulement, vous avais répondu qu’il fallait aller partout où vous aviez la possibilité de vous exprimer et c’est ce que vous faites avec bonheur; vous dites vous-mêmes que ce ne sont les journalistes qui viennent vous cherchez sauf ce bon Bercoff, mais Jovanovic vous cite souvent aussi, et comme vous avez des idées, que l’on partage ou pas, et que vous les exprimez avec force et clarté, notamment avec vos graphiques géniaux, vous auriez grand tort à ne pas le faire!

    Répondre
  • Jordane

    31 octobre 2022

    Rencontre en province, ça serait parfait !

    Répondre
    • Raphael Da Silva

      31 octobre 2022

      j’ai beaucoup aimé la journée qu’ils avaient filmé lors de leur visite dans la Meuse à la rencontre de la France profonde. Cela nous avait permis de découvrir/redécouvrir les paysages de France et ils avaient eu des échanges intéressants avec leurs habitants à propos notamment de comment devrait fonctionner l’économie en France si on était bien géré et de sa vision d’une société libérale et libre. J’aimerai beaucoup qu’ils en fassent d’autres dans le même genre à plein d’endroits différents pour à la fois nous faire découvrir les paysages de France et en même temps le voir échanger avec les habitants et maires de France sur ses termes de prédilection. Même si je suis conscient que ça demande des moyens, du temps et une logistique importante.

  • AS

    31 octobre 2022

    Bonjour Monsieur,
    Je vous lis chaque semaine depuis un bout de temps (plus de 15 ans je crois) avec un plaisir… Aussi je désirai simplement vous dire merci pour vos analyses. Pensées.

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!