7 juillet, 2024

Le NFP, un victoire de Davos à la Pyrhus

Dimanche 7 Juillet, 21 h, commentaires à chaud sur les résultats de l’élection.

C’est dans des moments comme celui-ci qu’il faut savoir garder son calme pour pouvoir tirer des conclusions raisonnables dans mes domaines de compétence, l’économie et la finance.

C’est ce que je vais essayer de faire dans les lignes qui suivent.

L’incertitude légale sur la taxation des profits futurs et le coût du travail sont de loin ce qui terrorise le plus les chefs d’entreprise. Cette incertitude vient de faire un bond gigantesque. Je ne connais donc pas un seul chef d’entreprise en France qui va accroître ses investissements ou ses embauches dans les mois qui viennent, et j’en connais beaucoup qui vont les réduire substantiellement.

En ce qui concerne les entreprises étrangères qui auraient eu l’idée saugrenue d’investir en France, je prends le pari  que tous ces investissements vont être annulés dès lundi matin

Ce qui veut dire que la probabilité d’une récession vient de passer à 100 %, et avec cette récession nous allons avoir un creusement profond de notre déficit budgétaire qui va passer à 10 % du PIB en très peu de temps.

Or, tout le monde sait que notre pays souffre d’un double déficit et du commerce extérieur et du budget.

Tout le monde sait aussi que nous avons une dette colossale dont le financement est assuré à moitié par l’étranger.

 En aucun cas, le résultat de ces élections ne peut amener un investisseur étranger à  augmenter ses positions en revenu fixe dans notre pays. Et la tentation de les réduire va être gigantesque, et beaucoup ne vont pas résister à cette tentation.

Ce qui veut dire que la crise de la dette française qui me semblait probable est maintenant devenue certaine, et à brève échéance.

Ce qui nous amène à l’Europe et à la BCE.

Notre pays est le seul en Europe à avoir une situation financière aussi dégradée.

Le gouvernement, quel qu’il soit, va devoir demander à la BCE de monétiser nos déficits.

Et la, il n’y aura plus d’en même temps.

  1. Ou la BCE, c’est-à-dire l’Allemagne, accepte et l’euro s’effondre avec des taux longs qui monteront partout sous l’effet inflationniste de cette dette
  2. Ou la BCE refuse, et le Trésor Français doit trouver au minimum 200 milliards d’euro en France, en utilisant les procédures prévues par le plan Sapin II , ce qui veut dire une ponction sur les  comptes de chaque français.

En ce qui concerne les actions du portefeuille IDL, elles vont se gameller, mais seront protégées par les traités de double taxation signés avec tous les pays dans lesquels elles ont des filiales. Et comme ces sociétés, pour la plupart, perdent de l’argent en France, se faire taxer sur leurs super profits ne va pas beaucoup les gêner. (voir aussi pour vous y aider https://universitedelepargne.fr/)

Dans tous les cas de figure, la France va être mise en demeure de respecter les traités européens, c’est-à-dire de monter les impôts et/ou de baisser les dépenses de l’Etat, ce qu’elle ne pourra pas accepter, et donc nous allons vers une crise majeure , et peut être finale de la construction européenne et de l’euro..

Et je vais conclure par trois remarques d’ordre politique

  1. En ce qui concerne le RN, le pire danger pour ce parti aurait été d’être au pouvoir quand la crise obligataire se déclenche, Voilà un problème qu’ils n’auront pas.
  2. Les soi-disant républicains, menés par Xavier Bertrand  et compagnie, ont une fois de plus réussi à faire perdre la droite. Il faut les féliciter. Entre Marine et Staline, ils ont fait une fois de plus le bon choix.
  3. Nous venons d’assister une fois encore à la victoire de Paris sur la France périphérique, Je représenterais Paris, je craindrais les jacqueries

Conclusion

L’incertitude en Europe vient de monter de façon extraordinaire

Heureusement, les valeurs du portefeuille IDL n’ont pas grand-chose à voir ni avec l’Europe ni avec la France

Il est trop tard pour vendre ces valeurs françaises (à qui ?).

Je les vendrai dans le rebond qui suivra le Krach qui s’annonce

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

51 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Alex

    11 juillet 2024

    « La France est un pays qui adore changer de gouvernement à condition que ce soit toujours le même. »
    Honoré de Balzac

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      13 juillet 2024

      Balzac est un homme de lettres du XIXe siecle, Nous sommes au XXe…

    • Charles Heyd

      13 juillet 2024

      Je réponds à l’historien#Patrice Pimoulle;
      j’ai vaguement l’impression que nous ommes déjà au XXIème (siècle)!

    • Patrice Pimoulle

      15 juillet 2024

      A Chales Heyd: Vpis avez absokument raison; je vous remercie de m’avoir prevenu; un moment d’inattention, sans doute

  • pythagore

    10 juillet 2024

    L’ALLEMAGNE et les pays sains économiquement vont tout simplement organiser notre sortie de l’euro et de l’Ue à notre corps défendant afin d’éviter la contagion : nous serons confinés à l’intérieur de nos frontières …
    pas la peine de se demander si on doit rester dans l’UE parce qu’ ils vont nous virer …

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      11 juillet 2024

      Je crois plutot que l’Allemagne va eponger le deficit francais, mais qu’elle va imposer ses conditions

  • Gilles Mathieu

    9 juillet 2024

    Je suis estomaqué de ce qui vient de se produire. Comment, mais comment les Français ont-ils pu faire confiance à un énergumène comme Mélenchon et autres gauchiste !!. Chez-nous au Québec, on nomme ces gens des « Pelleteux de nuages ». C’en est pathétique et triste pour la France.

    Répondre
    • Fred

      10 juillet 2024

      …et nous donc ! Macron évite subtilement primo, une demission et poursuit donc son mandat jusqu’en 2027 !! secundo il neutralise temporairement la geurre civile tertio, il échappe au plaintes Covid quarto il continu sa politique du désastre avec l’amei Van Leyen. Le gamin est TRES bien conseillé.

      Il est clair que le clan Le Pen et consorts ne DOIT pas acceder au pouvoir quoi qu’il en coute…pour mieux jouer le grand méchant loup ?

      Que le Quebec sache bien que les français de France ne sont pas dupe. Ce n’est qu’une minorité inculte, manipulé et appuyé par tous ceux qui abusent ici des « transferts sociaux » qui a volé l’expression d’un peuple qui s’est pourtant clairement et démocratiquement exprimé. depuis qu’on nous « em… » on a l’habitude. La politique du chaos pour éviter le chaos ? il n’y a qu’ici pour faire çà !

      Le pays est détruit en tous points. Ne pas croire que la BCE ira racheter notre dette parce que le reste de l’Europe grincera alors des dents Je ne vois que deux issues : une tutelle par une puissance étrangère (troïka ; FMI ; USA ?) ou la fin officielle de la Veme République et du pays séculaire France, qui sera dissout par Bruxelles pour mieux imposer leurs Europe, au besoin à coup de monnaie numérique. et par là meme une implosion-partition de l’Europe. Sorry guys…

      Mon cher Gilles, si votre 1er Ministre ne siégeait point, il y a longtemps que je serais revenenu dans la « belle province ».
      La France, c’est fini 🙁

    • Patrice Pimoulle

      11 juillet 2024

      La France a une longue tradition revolutionnaire: la Commune, 1871′; la strategie stalinienne du Front Poulaire, 1936; la « France sovietique », 1944; le diner chez Edith Cresson, 1980. Ca continue.

    • JulesXR52

      15 juillet 2024

      Je comprends votre « estomacure », et sachez qu’en France il y a une foule de gens dans le même état d’esprit que vous: sidérés. Comment a-t-on pu produire autant de cons en quantité si industrielle ? Là est le mystère.

  • Observations Citoyennes

    9 juillet 2024

    On vient d’assister a la plus grande fraude physique de l’histoire de france … comme prevu ( regarder mon commentaire qui remonte a 3 semaines , je donnais entre 120 et 150 deputes pour le RN avec un desenchantement total ) et la fraude anti RN dure depuis 2012 et va continuer et cette chevre de lepen totalement incapable de reagir et de s’organiser en consequence , le probleme de ce parti c’est qu’il ne promotionne que les tocards , mediocre et equivalents , la malediction de ce clan lepen , 52 ans que ca dure et c’est pas fini helas

    Répondre
    • Charles Heyd

      10 juillet 2024

      Le clan Le Pen fait la même politique que Macron: il ne faut pas que quelqu’un puisse faire de l’ombre au « führer »!

    • Patrice Pimoulle

      10 juillet 2024

      Mais tous les partis ne promotionnent que des tocards, les autres partent a l’etranger.

    • Fred

      10 juillet 2024

      ce n’est pas une fraude -j’entends bien ce que vous dites – mais une volonté délibéré des « cercles supérieurs » de piloter des nations non en proposant des modèles de société comme il se devrait mais en organisant soit le spectacle soit le chaos pour mieux louvoyer en arrière plan avec des monopoles quasi inattaquables (GAFA Blackrock etc)

      Les politiques actuelles ont été mise en place il y a 25 ans, le temps de formater une génération : une fois [dé]formé, il est tres difficile de lui faire changer d’opinion, ce qui crée une force extremement puissante. La Chine l’a très bien compris ; la Russie soviétique aussi …

      Il faut penser non dans l’immédiateté, mais sur une génération si ce n’est plus. J’invite chaque lecteur à regarder les courbes économiques de la France sur 30 ans : quasiment TOUTES divergent completement à partir de 2000 et de la mise en place de l’Europe.

      https://tradingeconomics.com/france/indicators

    • laura

      12 juillet 2024

      Chères et chers observateurs, le RN double presque son nombre de députés, en nombre de votants 1er parti de France et il est heureux qu’il se tienne à quelques pas en arrière sur ce moment de crise, de krach qui arrive avec la vente des obligations. Il me semble que Bardella et son groupe rejoignent Viktor Orban au parlement européen. La Croix souligne » la percée spectaculaire » à la manoeuvre (9/07).

  • Laurent

    9 juillet 2024

    Je vis un Français de l’étranger, comme on dit, mais mon pays me manque. Une lueur d’espoir commençait à surgir en juin. Ce 08 juillet l’a définitivement éteint. Je ne rentrerai pas en France. Les électeurs qui sont tombés dans les sombres combines du 2d tour vont en avoir pour leur argent. A ceux qui le peuvent encore : partez ! La France est devenue depuis longtemps déjà une diaspora, à l’instar du Liban ou de l’Arménie.

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      11 juillet 2024

      On ne peut pas etre liberal a l’exterieur et lutter contre le capitalisme a l’interieur; c’est justement ce qu’a fait la Ve Republique RPR-PS confondus, le deficit public servant d’ajustement; apres moi le deluge. Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait, chef? Le RN ou LFI? Vous le saurez demain, etc, etc,

  • mempamal

    9 juillet 2024

    vous venez d’observer le grand remplacement électoral. chez LFI c’est nous sommes les africains qui revenont de loin…

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      11 juillet 2024

      Les Africains n’ont ja mais ete tres loin; il y a 29h de car-ferry entre Marseille et Alger.

  • Olivier M

    9 juillet 2024

    Attendez-vous à des régularisations massives de clandestins, plusieurs centaines de milliers. Pour cela, point besoin d’une majorité parlementaire, une simple circulaire du ministre de l’intérieur aux préfets suffit. Et une fois régularisés, ces individus bénéficieront du regroupement familial pour multiplier leur nombre par 4 ou 5…. Nos comptes sociaux ne sont pas prêts d’être redressés…

    Répondre
  • Eric Tourraud

    8 juillet 2024

    Pourquoi aucun des candidats et surtout aucunes presses mainstream n’ont osés prévenir ou dire aux Français que nous sommes pieds et poings liés à l’Union européenne Bruxelles et ou Francfort ??? Il est temps de comprendre que nous ne pourrons rien faire sans un effondrement de cette Union Maëstrichtienne ou mieux d’un FRexit ! Merci Delors, Merci Pinay et sans aucun doute Merci Giscard …!

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      11 juillet 2024

      Ce ne sont ni Pinay, ni Giscard, ni Barre qui ont choisi un « autre modele de developpement »; ce sont les FRancais qui ont elu Mitterrand pour fair plaisir a Chirac; en 1981. ils etaient heu-reux; enfin on respire. puis a la chute de l’URSS et a la reunidication allemande, ils sont alles a Maastricht, en chemies et la corde au cou. ils n’ont toujours pas compris ce qui leur arrive.

    • Nox

      12 juillet 2024

      Ce n’est pas Bruxelles qui nous a forcés à contracter une dette de 3 200 Mds € ! Au contraire, les traités européens encadrent fermement déficit budgétaire et dette publique.
      Ce sont les Français qui depuis 50 ans, à chaque élection, choisissent le laxisme et la facilité.

  • philoroussel

    8 juillet 2024

    Ponction sur les comptes bancaires / Y a-t-il une disposition dans la loi Sapin 2 mis à part geler les fonds assurance vie en euro et renflouer la banque en cas de faillite (bail in) ?

    Répondre
  • Fanny Milcent

    8 juillet 2024

    Malheureusement d’accord mais c’était prévisible!

    Répondre
  • JF AKAR

    8 juillet 2024

    N’exagérons rien. En analysant la situation avant/après, il ne s’est pas passé grand chose. Les programmes débiles des « extrêmes » sont rejetés. Les députés devront trouver des compromis pour soutenir un gouvernement. Même si notre tradition intellectuelle vomit le compromis, il s’imposera. Comme en 1984 quand M. Mitterand a mis fin aux folies Mauroy et pratiqué « l’austérité » sous peine de sortir du marché commun . Sortir de l’€ ? les français ont le souvenir de notre monnaie de singe des années 1940/1958, puis 1981 avec 40% de dévaluation dite « compétitive ». Ils préfèrent l’€. Le RN l’avait bien compris.
    Donc le baratin révolutionnaire ne change pas la réalité. On n’est plus souverain quand on est en déficit de tous les comptes. De plus, et personne n’ose en parler, les techniciens et diplômés risquent de voter avec leurs pieds: si on les taxe trop, ils s’en iront dans les filiales de grandes entreprises françaises à l’étranger, ou à l’étranger tout court. 30% des jeunes diplômés partent déjà; ils ne reviennent pas tous…
    Alors, des majorités de circonstance, comme partout. Ce sera moins glorieux qu’avec De Gaulle ou Pompidou, mais ça ne changera pas grand chose dans l’empire atlantique. Qui, au fond, nous donne son protectorat depuis Décembre 1941.

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      8 juillet 2024

      C’est en effet c que l’on peut esperer de mieux, mais san oublier qu’aujourd’hui, les Etats-Unis aussi sont malades.

  • Florence Maron

    8 juillet 2024

    Il nous faudra peut-être tomber au plus bas pour que les yeux de tous se dessillent enfin. En ce 7 juillet, je ne peux m’empêcher de penser à Marthe Robin : « La France tombera très bas. Plus bas que les autres nations, à cause de son orgueil […]. Il n’y aura plus rien. Mais dans sa détresse, elle se souviendra de Dieu et criera vers Lui, et c’est la Sainte Vierge qui viendra la sauver.» Je me raccroche à cette prédiction. Espérons qu’il ne soit pas trop tard.

    Répondre
    • Sprikritik

      9 juillet 2024

      Avez-vous entendu parlé d’Alfred Loisy, prêtre et professeur dans un grand séminaire du sud de la France’ qui, a force de lire pour améliorer la qualité de ses cours a fait des découvertes inattendues qui l’ont amenées à devenir un phare de l’Union rationaliste ?

  • Patrice Pimoulle

    8 juillet 2024

    La France est dans une situation complexe. Elle occupe une place exceptionelle dans la geographie mais aussi dans l’histoire, comme « pierre angulaire de l’occident ».elle suscite donc des convoitises. Or depuis 1925 on sait qu’elle est vulnerable lsur le plan demographique (40 millions de Francais c/ 80 milions d’allemands) mais ausssi sur le plan industriel.

    Or ses divisions politiques lui interdisent de pratiquer une politique coherente. Depuis le congresde Tours, la gauche est divise ntre la section francaise de l’internationale socialiste S.F.I.O. et la section francaise de l’internationale communiste S.F.I.C. et la droite depuis 1815, divisee entre les partisans de l’entente avec l’Angleterre (Talleyrand) et les partisans de l;alliance russe pour reconquerir la rive gauche du Rhin (Chateaubriand, « l’horreur des traites de 1815) On en est toujours la. La Ve Republique s’insurge contre « les 130 annes d’infirmite, d’insecurite, d’amertume » et n’hesite pas a favoriser la gauche pour parvenir a ses fins: c’est une aubaine pour la strategie stalinienne du « Front Populaire »: « 36, 45, 81 meme combat » On continue. Les partisans de l’entente avec l’Angleterre, les globalists et le neocons, MacKinseyet autres se sont servis du RN pour faire triompher le Front Populaire et mettre a l’abri leurs menus plaisirs. La France est en guerre civile permanente; ca devient ennuyeux, surtout vesr la fin.

    Répondre
  • Kevin

    8 juillet 2024

    A mon avis il ne va rien se passer, soit on aura une alliance allant de glucksmann aux LR non ciotti avec certainement glucksmann (macron bis) comme premier ministre, soit Macron désignera un grand homme d’état (comme l’Italie quand elle a nommé Draghi) style Breton ou Strauss-Kahnn et les français applaudiront de ce choix comme des anes. Bref, Macron l’américain a gagné encore une fois parce que le peuple est trop habitué et content d’être biberonné par l’Etat providence. Pauvre France

    Répondre
    • Nox

      12 juillet 2024

      Mais même dans ce cas, il va falloir à ce nouveau premier ministre trouver les 200 Mds € dont parle CG.
      Ce qui va être très douloureux. Les Français l’accepteront en râlant, mais sans se révolter.

  • SCHŒFFLER VALERY

    8 juillet 2024

    Corse indépendante avec un statut maltais ! Mais nos natios sont désormais de gauche hélas

    Répondre
  • Julien Cudré-Mauroux

    8 juillet 2024

    C’est la chuuuute finaaale! Bravo les castors, va maintenant falloir payer.

    Répondre
    • Vincent Blanchard

      8 juillet 2024

      Castors ou pas, la dette un jour se paye. Cela devient radicalement plus difficile quand la confiance vient à manquer. Comme le souligne souvent CG mieux vaut une fin dans l’horreur qu’une horreur sans fin!

  • émile

    8 juillet 2024

    étonnantes réactions ,typiquement en vision hexagonale ? personne ne fait d allusion aux visites successives à l Élysée avant la dissolution :
    le FMI photographié sur le perron
    Larry Fink mais la
    pas
    de Photo !
    Melenchon subirait le même
    sort que TSIPRAS !!

    Répondre
  • Michel Higuet

    8 juillet 2024

    A partir du moment ou la gauche s’est associée à la droite pour bloquer le RN la chose était entendue. Reste que le premier parti de France est le RN 126 députés, Renaissance 99, LFI 75.
    Les mois à venir vont être excitants…

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      8 juillet 2024

      Non, le RN est 3e.

    • Maximilien Martin

      8 juillet 2024

      Ils sont bien premier, le NFP et Ensemble sont des regroupements de partis.

    • Maximilien Martin

      8 juillet 2024

      On parle de parti, pas d' »alliance », le RN est bien le premier parti.

    • Patrice Pimoulle

      10 juillet 2024

      Exact; c’est vous qui avez raison.

  • Henry

    7 juillet 2024

    Je ne suis pas Français mais dès lundi, je regarde les banques où j’ai mes liquidités si elles ont un lien significatif avec la dette française, j’en change.

    Si la BCE sauve la France ou si la France fait défaut, tous les pays d’Europe qui ont des dettes en monnaies étrangères vont pleurer. J’avais fait une recherche sous peu et je m’attendais à voir l’Italie, l’Irlande, … PAS DU TOUT c’est à l’est que la tempête va se lever.

    Dans mon portefeuille « Europe » j’ai 5 valeurs françaises que… je ne vais pas vendre. De toutes façons, elles n’ont plus rien à voir avec la France. Par contre, j’ai ISHSV-MSCI POLAND DL ACC achetée à 13.9 qui va voler dehors (avec grosse plus value) et va aussi voler dehors MAGYAR TELEKOM TELECOMM PLC que j’avais déjà bien vendu car je l’avais acheté à un peu plus de 5 $ et j’ai rebalancé plusieurs fois. Je vais placer le pognon en Yen en attendant que la tempête se calme et avec le pognon dégagé de la Pologne, j’achèterai je crois du Schneider et SIEMENS (je me renforce sur les deux positions) et avec le pognon des telecom hongrois, un ETF Europe TELECOM ou proximus.

    Les Français avaient le choix de l’aventure ou de la catastrophe, ils ont opté pour la catastrophe. D’un côté pour moi, c’est « plus facile à gérer ». Avec le RN on ne savait pas à quoi s’attendre, avec les communistes on sait où on va, …

    Répondre
  • Jacques

    7 juillet 2024

    Macron peut faire une coalition LR, Ensemble, Place publique, PS et avoir une majorité absolue… En gros, avec tout sauf LFI et le RN. Retour à la case départ : tout ca pour rien !

    Répondre
    • Holo

      8 juillet 2024

      Oui, de divers Droite à divers Gauche, ca fait 249 députés pour le moment. Donc il ne reste plus qu’à prendre 40 députés dans le Nouveau Front Populaire pour avoir la majorité absolue, (donc probablement chez PS, Place publique). Ensuite, Macron peut nommer quelqu’un comme Glucksmann premier ministre, puisqu’il était dans le Nouveau Front Populaire, ca respecterait les formes. Et comme Macron, c’est un ultra européiste et atlantiste de l’extrême. Le tour de passe-passe ultime ! Chapeau l’artiste…

    • Yepyep

      8 juillet 2024

      Je suis assez d’accord avc vous. J’ajouterai que le RN ne veut pas le pouvoir. Présenter près de 200 candidats douteux : c pas volontaire ça ! 🤣

    • Yepyep

      8 juillet 2024

      Après l’electorage, vient letps du cocufiage. Des magasins cassés hier soir. Certains annoncés comme victorieux auraient ils déjà compris ? 😊

    • Patrice Pimoulle

      8 juillet 2024

      Ce n’est pas Macron qui decide; c’est Melenchon.

    • Jacques

      8 juillet 2024

      On a les résultats, PS/Place publique c’est environ 65 députés et les écolos 35 députés. Donc Mélenchon ne va pas décider de grand chose au final. Décidément, la « démocratie » française est dans une forme olympique !!

    • Maximilien Martin

      8 juillet 2024

      Oui, Mélanchon ne va rien décidé avec 71 députés, comme d’habitude il fait surtout beaucoup de bruits.
      Si Macron le décide il continuera à coup de 49.3 après avoir passé une alliance avec ceux nommés par Jacques. L’entente de la NFP tiendra surement moins longtemps que celle de la NUPES.

  • Taote

    7 juillet 2024

    Excellent
    Rien à ajouter où retrancher
    Je ne suis pas toujours d accord avec vous mais la je vous remercie de cette démonstration

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!