10 May, 2021

Retour sur le rôle du marché obligataire Chinois et de l’or dans la construction d’un portefeuille pour un investisseur Européen.

Depuis plusieurs années, j’explique aux lecteurs de l’IDL que dans un portefeuille, il faut parfois avoir des positions défensives que l’on regrette d’avoir quand tout monte, mais que l’on est bien content d’avoir quand les marchés se cassent la figure, ce qui arrive en général quand l’optimisme est à son plus haut. Car hélas, et comme le disent les vieux boursiers : « les hausses prennent l’escalier et les baisses l’ascenseur ». Par-là, ils veulent dire que hausses et baisses ne sont pas symétriques. Ça prend un temps fou pour doubler, et très peu de temps pour perdre 50 %…

Et donc il est prudent de détenir des actifs dans votre portefeuille qui monteront quand les marchés décideront de plonger (j’appelle ces actifs « anti-fragiles », en m’appuyant sur le concept mis à jour par Nassim Taleb). Depuis deux ou trois ans mes placements anti-fragiles ont été l’or et le marché obligataire Chinois. Et comme plusieurs d’entre vous m’ont demandé de mettre à jour ces recommandations « défensives », j’ai décidé de le faire, en commençant par le marché obligataire Chinois. Je vais me concentrer sur les résultats et non pas sur les raisons qui m’ont amené à faire ces choix, qui demeurent valables aujourd’hui.

Commençons par les obligations Chinoises.

 

 

 

 

Depuis le début de 2018, un portefeuille obligataire français d’une duration moyenne de 10 ans a eu une rentabilité totale de 8 %, en Euro, tandis que son homologue chinois est monté lui de 19 %, en Euro également. Onze pour cent de surperformance dans un environnement de taux bas en trois ans et demi, voila qui me parait satisfaisant. Mais il y a plus : aujourd’hui les taux français sont à zéro, et donc, une grande partie de la performance depuis quelques années vient du fait que les taux français ont baissé de 2018 à aujourd’hui, dégageant de ce fait des gains en capital. Si par hasard ils venaient à monter dans les dix ans qui viennent (ce qui est une quasi-certitude), mon portefeuille d’obligations françaises enregistrerait une performance négative pendant la plus grosse partie du temps qui resterait à courir.

Et je dois ici faire part de ma stupéfaction : en cinquante ans de carrière, c’est la première fois que l’on me propose un investissement dans lequel je suis certain de perdre.  Pour arriver à ce résultat, « ils » ont mis un impôt gigantesque sur l’épargne des petites gens avec un taux d’imposition sur les revenus de 100 % (puisque les taux sont à zéro), auquel « ils » ajoutent un impôt sur le capital égal au taux d’inflation à venir et bien sûr, « ils » font tout ce qu’ils peuvent pour faire monter ce taux d’inflation.

Je ne comprends pas pourquoi le citoyen de base devrait acheter un tel produit, ni pourquoi il devrait le garder si, par distraction, il en avait encore. Au moins, en Chine, je touche 3 % par an, avec une banque centrale qui fait tout ce qu’elle peut pour que l’inflation n’accélère pas.

Conclusion sur la partie obligataire de votre portefeuille : Avoir des obligations aujourd’hui ailleurs qu’en Asie (et peut-être en Grande-Bretagne, en Suède, en Norvège pour ceux qui doivent être en Europe) est de la folie furieuse. Je maintiens ma recommandation, ayez vos obligations en Asie, elles vous seront bien utiles un de ces jours

Venons-en à l’or.

Comme je l’ai déjà écrit plusieurs fois dans ces papiers du lundi, une monnaie a trois fonctions :

  1. Etalon de valeur.
  2. Moyen d’échange.
  3. Reserve de valeur.

Historiquement, quand les grandes banques centrales décident de ne plus assurer la fonction de réserve de valeur, pour pratiquer ce que Keynes appelait l’euthanasie du rentier, alors il est d’usage de voir l’or commencer à monter, et cette hausse durera aussi longtemps que les banques centrales ne rétabliront pas la fonction de réserve de valeur (ce que fit Volcker en 1979). Pour faire court : l’or ne sert à rien si la banque centrale fait son boulot, et devient indispensable si elle ne le fait plus.

 

 

 

La conclusion du graphique est simple : Dans les cinq dernières années, l’or a eu une rentabilité totale supérieure à celle du marché obligataire américain. Cela a toujours voulu dire dans le passé que nous rentrions dans une période inflationniste.

En général, au début d’une telle période, les commentateurs disent que l’inflation « ne va pas durer » tandis qu’à la fin, ils sont certains « qu’elle ne rebaissera jamais ». Nous sommes à l’évidence au début, mais in n’en reste pas moins que nous sommes certainement de retour dans une période inflationniste dont nul ne peut prévoir l’intensité ni la durée. Car comme le disait Karl Otto Pöhl, le légendaire gouverneur de la Bundesbank dans les années 80 « L’inflation, c’est comme la pate dentifrice. Quand ça sort du tube, on ne peut plus la remettre dedans »

Et donc, il faut avoir de l’or dans vos portefeuilles car ce qui se passe en ce moment, ce n’est pas une hausse des marchés, c’est simplement une baisse de la valeur de la monnaie dont on se sert pour mesurer la valeur de ces marchés, baisse organisée par les grandes banques centrales parce que nos états seraient incapables de servir leur dette à son vrai coût sans faire faillite, à l’exception de la Chine et de quelques autres pays, plutôt en Asie.

Arrivons à la construction de portefeuille, incluant et la position offensive et la position défensive comprenant les deux actifs mentionnés plus haut.

Je vais essayer de construire un portefeuille avec trois actifs, tous exprimés en dollar US pour la commodité des calculs. Les trois actifs sont :

  1. La bourse de Paris
  2. Le marché obligataire Chinois
  3. L’or

Voici la performance de ces trois actifs depuis que j’ai recommandé, vers la fin 2017, de passer de la Ferrari à la Jeep.

Ce graphique n’a guère d’intérêt si ce n’est de montrer la performance de chacun des actifs depuis le début de 2018, les actifs étant tous mis base 100 au 1/1/2018. On voit que de janvier 2018 à novembre 2020, les actions ont été à plat, alors que les deux autres actifs montaient gentiment, mais que depuis la bourse française a rattrapé son retard.

La solution que je présente depuis un certain temps déjà est d’avoir dans mon portefeuille ces trois actifs, et de rééquilibrer les positions régulièrement, au niveau de mes proportions initiales 50 % en actions, 25 % en obligations Chinoises et 25 % en or. En procédant à ces rééquilibrages mensuellement, voici le résultat du portefeuille (à fin avril 2021).

 

Le résultat final est net :  Depuis le début de 2018, j’ai une meilleure rentabilité avec mon portefeuille diversifié que sur un portefeuille qui serait reste 100 % en actions ou 100% défensif, mais surtout, quand les actions rentrent dans une période de turbulence, comme en 2018 ou en 2020 je perds beaucoup moins et donc je dors beaucoup mieux. Et continuer à bien dormir est essentiel si l’on veut gérer son épargne convenablement.

En conclusion, je voudrais ajouter une note de bon sens à ces recommandations de construction de portefeuille : Il ne faut avoir ce genre de positions que quand les marchés vous paraissent irrationnels, ce qui est le cas, a mon avis depuis la fin de 2017, car sur le long terme, le cout des positions défensives peut être élevé.

Ce qui amène à la question finale : Faut-il garder ces positions défensives aujourd’hui, et à ça, ma réponse est simple : plus que jamais !

  • Les politiques monétaires suivies aux USA et dans la zone Euro sont insoutenables, tout cela risque de mal se terminer, et dans ce cas-là, je serai sauvé par mon or et par mes obligations chinoises.
  • Si j’ai tort, et que tout se termine bien, je gagnerai ma vie avec mes 50 % en actions.

Dans les deux cas de figure, je m’en sors à peu près.

Il ne faut jamais oublier que dans la bataille pour protéger mon épargne, le but n’est pas d’enregistrer une victoire tonitruante de temps en temps, mais de rester en vie pour mener la bataille suivante, ce qui est plus difficile qu’on ne l’imagine.

 

 

 

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

28 Commentaires

Leave a Reply to Robert

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Jérémie

    25 July 2021

    Trouvez vous raisonnable de s’endetter à 1.25% pour acheter des obligations Chinoises et avoir un levier de 1.5x sur cet actif qui est probablement le moins volatile du portefeuille ? Merci

    Répondre
  • noyvsk

    27 May 2021

    très bon article, comme d’habitude, expliquer simplement et clairement.
    Mais comment acheter ces fameuses obligations chinoises dont vous parlez tout le tps avec Richard sur grand angle quand on est un particulier? Quel est leur liquidité?
    Y a t’il un minimum?
    Ou alors acheter du yuan sur un compte multidevise et attendre que le yuan monte contre l’euro?
    Merci

    Répondre
  • Bernard Deham

    17 May 2021

    C’est tout à fait ce que l’on m’a enseigné dans ma jeunesse, mais qui a été complètement occulté par des fonds communs comportant des valeurs toxiques noyées dans la masse. Très bon article qui me réconcilie avec la qualification d’économiste/analyste financier! Merci Charles Gave.

    Répondre
  • LE HENAFF

    15 May 2021

    Très bien. mais or physique ou or papier? Merci

    Répondre
    • eric lemaitre

      17 May 2021

      Argh… Physique UNIQUEMENT, “or papier” veut dire du papier vendu au prix de l’or.

  • OTTAVI Marc

    14 May 2021

    Bonjour, la hausse prévisible de l’inflation m’invite à vous poser cette question hors du sujet Or. .petite entreprise j’ai été en juin 2020 dans l’obligation économique de souscrire un prêt d’état garantie en période Covid de fermeture administrative .
    La banque me propose aujourd’hui 1an après de rembourser en 1 versement ce qui m’est évidemment impossible . Ou de différer d’un an , repoussant l’échéance d’1 an pour la porter à juin 2022 ,avec l’aléa de ne pas connaître les futures modalités et les taux applicables.. ou de souscrire un plan de remboursement sur 5ans à compter de ce mois au taux de 0,5 d’intérêt.
    Dans un contexte actuel d’activité atone , laquelle de ces 2 dernières possibilités conseillez-vous ?
    Cordialement Marc Ottavi

    Répondre
  • Xavier vanneaud

    14 May 2021

    Merci de partager ainsi vos analyses, avec beaucoup de générosité

    Répondre
  • franck

    13 May 2021

    Merci pour ce nouveau billet et les conseils !!!
    Concernant le débat à TV LIBERTÉ avec Jean Marc Daniel et Charles Gave.
    À partir de la 30eme minute environ ON RENTRE AU CŒUR DU PROBLÈME !!! Et n’importe quel personne HONNÊTE ET COMPÉTENTE est obligé d’admettre que Charles Gave a raison.
    En fait il aurait fallut que la France (et autres pays du sud) devienne l’Allemagne, fasse les mêmes politiques de réforme libérale du travail et fiscal que l’Allemagne (réformes Schroeder !!!), et SEULEMENT APRÈS CRÉÉ L”EURO avec une BCE et donc un taux d’intérêt directeur unique. Mais même si cela avait été le cas nous n’avons pas la même langue la même culture etc….
    Après si nous devons tous finir par être Américain ça ne marchera pas car nous ne pouvons pas EFFACER 2000 ans d’histoire par la force cad par la colonisation.
    Déjà en 1960 Mundel avec sa théorie sur le TRIANGLE DES INCOMPATIBILITÉS avait démontré pour l’euro serait une imbécillité.
    En pratique en plus nous avons pu le constater depuis le début et surtout avec la crise grecque de 2012 obligeant la BCE a pratiqué la planche à billet à manipulé les taux d’intérêt et À LAISSER LA FRANCE SE FINANCER À BON COMPTE CAD À TAUX ZÉRO AU LIEU DE DEVOIR EMPRUNTER À UN TAUX BEAUCOUP BEAUCOUP PLUS ÉLEVÉ ET AINSI À SE RÉFORMER POUR REMETTRE SON BUDGET EN ÉQUILIBRE. Mais elle ne peut pas le faire à cause de l”euro.
    Pour tous ceux qui veulent une leçon d’économie, regarder ce débat une 2, 3, ou 10fois s’il le faut car tout les fondamentaux de l’économie et la stratégie y est !!!
    Superbe débat de très haut niveau.
    En finance avec Charles Gave LA BARRE EST TOUJOURS PLACÉ TRÈS HAUTE !!! IL POUSSE CONSTAMMENT À LA RÉFLEXION, À ÉLEVER LE NIVEAU INTELLECTUEL.
    Merci à TV LIBERTÉ.

    Répondre
    • Bernard Deham

      17 May 2021

      Oserais-je avouer que quand j’ai vu la bobine de Jean-Marc Daniel, j’ai zappé, je sais d’avance que je ne serai pas d’accord et préfère rater un débat avec Charles Gave que de faire un ulcère à l’estomac en écoutant Daniel…

  • franck

    13 May 2021

    Merci encore infiniment pour ce nouveau billet et les conseils !!!!

    Concernant le débat à TV LIBERTÉ avec Jean Marc Daniel et Charles Gave.
    À partir de la 30eme minute environ ON RENTRE AU CŒUR DU PROBLÈME !!! Et n’importe quel personne HONNÊTE ET COMPÉTENTE est obligé d’admettre que Charles Gave a raison.
    En fait il aurait fallut que la France (et autres pays du sud) devienne l’Allemagne, fasse les mêmes politiques de réforme libérale du travail et fiscal que l’Allemagne (réformes Schroeder !!!), et SEULEMENT APRÈS CRÉÉ L”EURO avec une BCE et donc un taux d’intérêt directeur unique. Mais même si cela avait été le cas nous n’avons pas la même langue la même culture etc….
    Après si nous devons tous finir par être Américain ça ne marchera pas car nous ne pouvons pas EFFACER 2000 ans d’histoire par la force cad par la colonisation.
    Déjà en 1960 Mundel avec sa théorie sur le TRIANGLE DES INCOMPATIBILITÉS avait démontré pour l’euro serait une imbécillité.
    En pratique en plus nous avons pu le constater depuis le début et surtout avec la crise grecque de 2012 obligeant la BCE a pratiqué la planche à billet à manipulé les taux d’intérêt et À LAISSER LA FRANCE SE FINANCER À BON COMPTE CAD À TAUX ZÉRO AU LIEU DE DEVOIR EMPRUNTER À UN TAUX BEAUCOUP BEAUCOUP PLUS ÉLEVÉ ET AINSI À SE RÉFORMER POUR REMETTRE SON BUDGET EN ÉQUILIBRE. Mais elle ne peut pas le faire à cause de l”euro.
    Pour tous ceux qui veulent une leçon d’économie, regarder ce débat une 2, 3, ou 10fois s’il le faut car tout les fondamentaux de l’économie et la stratégie y est !!!
    Superbe débat de très haut niveau.
    En finance avec Charles Gave LA BARRE EST TOUJOURS PLACÉ TRÈS HAUTE !!! IL POUSSE CONSTAMMENT À LA RÉFLEXION, À ÉLEVER LE NIVEAU INTELLECTUEL.

    Répondre
  • Roland S.

    13 May 2021

    Bonjour M. GAVE,
    merci pour vos précieux conseils.
    mais comment fait-on pour acquérir des obligations chinoises à partir de France
    merci de m’éclairer.
    Bien cordialement
    Roland STERN

    Répondre
  • Jean-François L.

    10 May 2021

    Bonjour,
    Je vous vénère, mais j’ai un doute sérieux quant à la devise CNY.
    Certes les taux obligataires CNY sont vénérables, mais la devise est d’une fragilité terrible quant ont la rapproche du levier bancaire de l’économie privée chinoise : 300%.
    A comparer au presque 200% US et EU.
    La Chine doit logiquement utiliser la planche plus que les autres?
    A moins qu’en continuant d’acheter du Ali express je parvienne à réduire l’écart?
    Bon, j’y cours, de toute façon même Michel Edouard Leclerc est devenu trop cher pour moi (cf votre article sur l’inflation et sa maitrise par la mondialisation).
    Je ne pense donc pas acheter de la dette Chinoise. Mille excuses.
    Bien cordialement,

    Répondre
    • marc durand

      11 May 2021

      Warren Buffett et Charlie Munger sur la Chine en 2min50
      Les Chinois ont implemente Adam Smith, le free market dans le communisme sauce chinoise, et ca marche !

      https://www.youtube.com/watch?v=O9Bm_CfzTUg

    • Max

      12 May 2021

      Je ne sais pas trop….comparer l’endettement de l’ue et de la Chine, c’est un peu comparer l’endettement d’un nouveau venu dans le quartier de 200 000 euros pour l’achat d’une maison neuve , à son voisin qui s’endette de 200 000 euros pour bouffer et dont les fuites de plomberie commencent à se voir. L’endettement est identique et la prospérité différente.

  • Shell

    10 May 2021

    C’est bien tout ça, mais vue que dans les traités européens autorise depuis 2018 que TOUTES les banques (probablement aussi les Suisses, les gouverneurs du pays sont de plus en plus suivants de l’Europe au niveau bancaire depuis que l’Allemagne a mis la main sur la BNS par des moyens détournés) peuvent vous pilliez votre argent (il n’y a désormais plus de limite des 100’000 euros qui tienne) et VOS TITRES (une petite nouveauté, si la banque est en difficulté elle peut vendre VOS TITRES sans vous demandez pour se renflouer), il me semble difficile d’investir en bourse sans savoir le HORS BILAN des banques et il est difficiles de faire confiance aux banques, banquiers et gestionnaires divers qui ont de plus en plus tendance à frauder (dévaliser les clients) et partir pour la Thaïlande (ou autres régions paradisiaques) avec le pognon parfois avec la complicité des régulateurs (contrôleurs)…

    Répondre
    • Mathieu Champlain

      19 May 2021

      Avez-vous une source officielle du fait qu’une banque a désormais le droit de vendre les titres de ses clients sans leur accord ?

  • Yves

    10 May 2021

    Le Bitcoin peut-il remplacer partiellement l’or ?

    Répondre
  • Yves

    10 May 2021

    Bonjour et merci pour vos si bons articles.

    Ne serait-il pas préférable d’acheter son or en actions minières au lieu de l’or métal ou du moins pour la moitié des 25% d’or ?

    Ne serait il pas préférable dans le contexte actuel d’avoir du cash à la place des obligations chinoises afin de pouvoir moyenner à la baisse lors d’une vive correction ?

    Répondre
    • Roger

      10 May 2021

      Dans le post “Le soleil se lève à l’Est” et d’autres, CG nous fait part de l’existence informelle d’un SME des monnaies asiatiques et d’une meilleure stabilité par rapport aux principales monnaies occidentales. Les monnaies ne donnent pas de coupon mais ça fait sens d’en avoir. Après acheter des SGD c’est facile pour les autres cela semble un peu plus compliqué.

    • Patrick

      10 May 2021

      Y aura t’il vraiment une correction ? La montée de la bourse et de l’or peut continuer aussi longtemps que les banques centrales continuent à imprimer de l’argent. Tenir du cash en ce moment m’a l’air d’être une folle idée

  • Robert

    10 May 2021

    Merci pour vos bons conseils et analyses, facilement compréhensibles pour les ” nuls en finance ” … dont je fais partie !
    Je demeure réticent quant aux placements chinois, vu la nature de ce régime politique. L’ origine de la présente crise sanitaire, qui ne fait pour moi aucun doute, me renforce dans cette défiance…
    Mais j’avoue avoir suivi vos conseils quant à l’or et les actions de “fond de tiroir” du CAC 40.
    Bien à vous.

    Répondre
  • ange et démon

    10 May 2021

    bonjours, j’aime beaucoup vos articles compréhensible même pour des non-économistes; merci pour votre travail;
    mais il manque un peu le coté pratique; acheter de l’or c’est relativement facile même pour des “petits” épargnants; acheter des actions, style Air-Liquide en nominatif-pur est aussi trouvable pour un non-initié, mais comment acheter des obligations et de Chine en plus? faut-il passer par la banque? et la banque a-t-elle la possibilité de nous les “voler” en cas de chyprisation?

    Répondre
  • woiliwoilou

    10 May 2021

    Bonjour M. GAVE
    tout le monde parle de pénuries à venir sur le matériel et matières premières ! Le bâtiment, la chimie, l’automobile… sans matériel les entreprises ont peur de faire faillite dans les tous prochains moins. Qu’en pensez-vous ? votre analyse… une vidéo possible ?

    Répondre
  • Max

    10 May 2021

    Merci Mr Gave pour cette analyse. Je comprends mal malgré tout , les taux zéros ou négatifs ne rémunérant pas par les taux ,elles sont censées refléter une tendance déflationniste des salaires, réévaluant mécaniquement la valeur de la monnaie. Même si l’euro à tendance à baisser par rapport au yuan et l’or . L’or se liant mécaniquement aux monnaies fortes .

    Répondre
  • Ok

    10 May 2021

    Celui qui a l or fera les soldes (Gave).
    Les soldes d été sont en Juin.

    Répondre
  • E du Breuil

    10 May 2021

    Cher Monsieur,
    Merci pour cette analyse toujours aussi intéressante.
    Pourriez vous un jour nous faire part de votre avis sur les mérites comparés de l’or et de l’argent notamment compte tenu de la hausse anticipée des usages industriels de l’argent ?
    Je vous remercie
    Bien cordialement

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!