18 May, 2020

Obama Gate : Histoire d’un coup d’Etat Foireux.

Novembre 2016, Donald Trump est élu Président des Etats-Unis à la surprise de tous les gens bien informés. De nombreuses tentatives de déstabilisation de sa campagne avaient eu lieu avant l’élection (Carter-Page, Papadopoulos, Malafort etc..), dont je ne vais pas parler, faute de place. En fait, je vais m’intéresser presque exclusivement au cas du général Flynn tant il me parait évident qu’il est l’homme qui devait être détruit car sans doute aucun il en savait trop.

Avant de présenter les faits et uniquement les faits, il me faut d’abord, comme dans une pièce de théâtre, répertorier les principaux acteurs ainsi que les fonctions qu’ils occupaient.

Tout le monde connait Obama et Trump, mais dans ce cas-là, les personnages secondaires sont tout aussi intéressants et je vais commencer par la constellation de ceux qui entouraient Obama.

En voici la liste, avec leurs fonctions. Jo Biden, Vice-Président des USA et candidat en 2020 contre Trump. Loretta Lynch, ministre de la Justice, secondée dans ses fonctions par Sally Yates, numéro deux du même ministère (le DOJ) qui a la tutelle sur le FBI, la police fédérale US, dont le patron était James Comey. La conseillère pour les affaires de sécurité (Nationale Security Advisor) était Susan Rice tandis que le chef de la CIA était John Brennan et le patron des organisations de sécurité James Clapper.

Venons-en au général Michael T Flynn. Démocrate, issu d’une famille démocrate, grand soldat s’il en fût, spécialiste du renseignement et de l’action psychologique, Lieutenant Général, c’est-à-dire général trois étoiles, il est nommé à la tête des services de renseignement de l’armée en Juillet 2012 par le Président Obama et donnera sa démission en Avril 2014, le pouvoir en place n’aimant guère ses discours sur les dangers que représentaient l’Islam militant ainsi que son apparente indifférence au danger Russe.

Il rejoint la campagne de Trump pour être nommé, après l’élection au poste prestigieux de « National Security Advisor », celui qui murmure à l’oreille du Président pour toutes les questions relatives à la défense et à la sécurité des USA. Inutile de dire qu’en tant que chef du service de renseignement de l’armée, il devait être au courant de l’endroit où tous les cadavres étaient enterrés en Lybie (Benghazi), en Ukraine, au Moyen-Orient, en Syrie avec le financement d’Isis par Hilary Clinton pour faire tomber Assad et que sais-je encore. Il était donc l’homme à abattre, car ses révélations auraient pu mettre en cause tout l’appareil du parti démocrate et en conduire un certain nombre en prison, pour corruption (voir le fils de Jo Biden en Ukraine et en Chine).

Et abattu, il le fut très vite, et voici la façon dont cela s’est passé.

Commençons par la version officielle.

  • En Décembre 2016, le parti Démocrate aux USA se rend compte que son ordinateur central a été « hacké « et fait savoir que les coupables sont les services secrets Russes, qui ont transmis les informations ensuite à Wikileaks, qui les publient, ce qui est bien sûr une preuve que les Russes cherchaient à faire élire Donald Trump. Notons que le FBI n’a jamais eu accès à cette machine pour vérifier ces affirmations, ce qui est …étonnant et sans précédent.
  • Le 12 Janvier 2017, après l’élection de Trump, Ignatius, grand reporter au New-York Times, sort un dossier extrêmement compromettant sur le futur Président Trump, qui, lors d’une visite antérieure en Russie, se serait livré à quelques fantaisies sexuelles à Moscou. Le message est clair. Poutine a suffisamment d’informations de ce type sur Trump pour forcer le nouveau Président des USA à faire ce qu’il lui dira de faire.
  • Le 24 Janvier, le général Flynn, qui a pris ses fonctions à la maison blanche le 20 janvier précèdent prend un coup de téléphone du numéro trois du FBI, Peter Stzrock lui demandant si lui et l’un de ses collègues peuvent passer le voir pour faire connaissance, ce qu’il accepte. Les deux compères arrivent et lui posent quelques questions sur un coup de téléphone qu’il a donné à l’ambassadeur Russe (sous écoute bien entendu, et dont le personnel du FBI avait les minutes), et dans lequel il demandait à l’ambassadeur de faire passer le message que Trump voulait revenir à de meilleures relations avec la Russie. Le général dit qu’il ne se souvient pas très bien, refusant ainsi de répondre aux questions du FBI, et tout le monde se sépare bons amis. Coup de tonnerre : Dans les jours qui suivent, le FBI met en accusation le général pour avoir refusé de répondre au FBI lors de son interview et notre homme est obligé de démissionner, pour être ensuite trainé devant les tribunaux, forcé de vendre sa maison pour payer sa défense et finir par se reconnaitre coupable d’un crime qu’il n’a pas commis lorsque le FBI lui dit que s’il continue à se défendre, ils vont s’en prendre à son fils.

Le cas Trump semble clos : Pénétration de l’ordinateur du parti Démocrate par des Russes, dossier salace prouvant que Trump était susceptible d’être la victime d’un chantage de la part de Moscou et principal conseiller faisant des offres d’apaisement à l’ambassadeur de Russie avant même d’être au pouvoir à Washington. La messe était dite, Trump était un agent au service de la Russie.

Une commission d’enquête est demandée contre Trump par les démocrates. Le ministre de la Justice de l’époque, choisi par Trump, monsieur Session, ancien Sénateur du Sud qui avait pris un verre avec l’ambassadeur Russe un an avant et dont nul ne saura jamais s’il était idiot, complice ou les deux à la fois, se désiste et confie le dossier au numéro deux du DOJ de l’époque, un monsieur Rosenstein, homme de l’état profond s’il en fut qui enclenche les mécanismes légaux qui mèneront à la création de la commission d’enquête dite de « Muller », ancien patron du FBI et grand copain de Comey où ne figureront que des juristes démocrates. Cette commission va empoisonner la vie de Trump pendant deux ans avant de rendre ses conclusions en 2020 en concluant qu’ils n’ont rien trouvé et qu’il n’y a rien dans le dossier, ce que tout le monde savait au bout de trois mois.

Premier coup dur pour les démocrates. Mais ce n’est que le début. Le général Flynn change d’avocat, car le FBI, loin de le laisser tranquille après ses « aveux », veut lui faire faire six mois de prison. Il demande à un avocat absolument remarquable, une femme, Sydney Powell, de le défendre, virant la grande firme d’avocats qui l’avaient for mal défendu jusque-là. Et cette femme fait découverte stupéfiante après découverte stupéfiante et je vais les citer non pas dans l’ordre où elle les a faites, mais dans leur chronologie

1. Elle découvre que le FBI avait mis sous surveillance et sous écoute le général Flynn dès qu’il avait rejoint la campagne de Trump, en Mars 2016, ce qui était strictement illégal. Elle découvre de plus que le FBI, après neuf mois d’écoutes, concluait le 4 Janvier 2017 que rien ne pouvait être reproché au général et qu’il fallait fermer le dossier. Ce à quoi, Peter Stzrock s’oppose sur ordre de Comey et le général reste sous surveillance.

2. Elle découvre que le 5 Janvier, Obama demande à Comey de ne pas dire à Trump que le général est sous surveillance parce qu’Obama ne serait pas sûr que Trump ne soit pas un agent Russe, ce à quoi Comey acquiesce, alors que ni lui ni Obama n’ont la moindre preuve de quoi que ce soit contre Trump ou Flynn. En fait, Comey continuera à obéir à Obama et à trahir Trump ce qui est une forfaiture, jusqu’à ce qu’il soit viré par Trump.

3. Elle découvre que le même 5 Janvier 2017, une réunion a eu lieu à la Maison Blanche où sont présents Obama, Biden, Clapper, Susan Rice, Sally Yates, Brennan, Comey… et que la décision est prise à la fin de la réunion de tout faire pour faire tomber notre général. Et l’ordre est donné (par qui ?) de monter un piège pour faire tomber Flynn. Ce qui fut fait lors de la visite à Flynn du 24 Janvier. On a retrouvé les notes manuscrites de l’agent qui accompagnait Stzrock lors de la visite et il voulait savoir si le but était 1) de le faire virer,2) de le mettre en prison ou 3) de discréditer l’administration Trump. Et l’ordre, parfaitement illégal de faire cette visite, fut donné par Comey qui s’en est vanté dans une réunion publique dans laquelle ses propos ont été enregistrés. Et c’est pendant cette visite que les deux mafieux ont piégé le général en créant un crime (refus de répondre aux questions du FBI), là où il n’y en avait pas alors que le général pensait que c’était une visite amicale. Par exemple, ils n’ont pas précisé au général quels étaient ses droits (Miranda), qu’il pouvait se faire aider d’un avocat. Qui plus est, il est parfaitement légal de mentir au FBI si cela porte sur question pour laquelle ils ne sont pas mandatés. Or ils n’étaient mandatés pour rien du tout, ayant été envoyés par James Comey « au culot ». On pense à la phrase de Beria à Staline : « Désignez- moi le criminel, je me charge de trouver le crime ».

4. Elle découvre que James Comey avait montré le dossier crapuleux le 6 Janvier 2017, le lendemain de la réunion avec Obama à la maison blanche à Trump et Flynn en sachant qu’il était faux de bout en bout (ce que les notes internes du FBI prouvent) et que ce dossier monté par un agent secret anglais en poste en Russie pendant des années a été payé par le Democratic National Congress (DNC) pour 50 % et par la campagne d’Hillary Clinton pour les 50 % restant, ce que savait parfaitement Comey. Or le code électoral américain interdit de faire travailler un non-citoyen lors d’une campagne, ce qu’ont fait le DNC et Hillary Clinton.

5. Par d’autres sources, on apprend que Comey, Clapper, Brennan & Co ont demandé la mise sous écoutes d’une grande partie des équipes de Donald Trump avant et après le 20 Janvier, en utilisant ce faux dossier comme justification, ce qui fût fait, en sachant qu’il était faux et sans en prévenir les juges qui délivraient les autorisations, ce qui est crime passible de la prison à vie.

6. La chambre des représentants, conduite par monsieur Schiff, un fanatique anti Trump, a fait passer de nombreuses auditions à tous ces gens, Comey, Brennan, Claper, Sally Yates, Susan Rice qui passaient ensuite sur NBC, CBS, CNN ou donnaient des articles au Washington Post ou au New York Times etc. en assurant qu’ils avaient vu, de leurs yeux vu les preuves de la culpabilité de Trump. Les minutes officielles de ces auditions viennent d’être publiées par Richard Grenelle, le haut fonctionnaire en charge de la conservation de ce genre de dossiers à la grande fureur de monsieur Schiff, des démocrates et des media. Aucune de ces personnes n’indique avoir jamais vu la moindre preuve d’une quelconque culpabilité de Trump, car cette fois- là, chacun était sous serment et risquait la prison à vie en cas de parjure. Ce qui ne les empêchait pas continuer de mentir dès qu’ils étaient sortis. Le plus étonnant est cependant la réalité suivante : pourquoi donc les Républicains présents lors de ces auditions n’ont-ils pas fait « fuiter » ces informations à leurs amis dans la presse ? D’où j’en déduis que Trump n’a pas que des amis au parti Républicain et que l’état profond a soigneusement noyauté le parti républicain aussi… (Le Sénateur Graham vient à l’esprit, je ne sais pas pourquoi.).

7. Dans ces auditions – et sous serment-le patron de CrowdStrike, la firme qui gérait l’ordinateur soi-disant hacké du parti démocrate, a dit qu’il n’avait aucune preuve que l’ordinateur ait été attaqué et encore moins par les Russes. Il est donc probable que cela aussi était un mensonge, mais alors pourquoi Julien Assange est-il encore en prison en Grande-Bretagne pour avoir été complice du viol de l’ordinateur du DNC, qui n’a probablement jamais eu lieu, et cela à la demande du ministère de la Justice des USA, ce repaire de brigands ? Assange doit être libéré tout de suite.

8. On vient d’apprendre- vendredi dernier- que Jo Biden avait demandé et obtenu la mise sur écoutes non pas des ennemis des USA mais de ses adversaires politiques américains, ce qui est un autre crime. Et de même pour Sally Yates, Susan Rice, Clapper Brennan qui tous, et en particulier à la fin du deuxième mandat d’Obama, voulaient absolument savoir ce que préparait Trump. Et toutes ces écoutes étaient illégales. Déjà, le Sénateur Républicain Rand Paul va les convoquer tous pour qu’ils répondent à ses questions sous serment, y compris monsieur Biden, qui ne semble pas avoir un respect très élevé pour la Loi et va devoir venir s’expliquer avant les élections, au Sénat et devant des Républicains. A mon avis la carrière de Biden va connaitre un arrêt brutal et il va peut-être devoir passer par la case « prison » où il risque d’être entouré de camarades du parti. Qui sera le candidat Démocrate et comment ce candidat sera t’il désigné ? … est donc la question suivante.

9. Et pour finir, cerise sur le gâteau, le DOJ, à la demande de Sidney Powell, a retiré toutes les charges contre notre général, ce qui n’empêche pas le Juge Sullivan, grand copain d’Éric Holder, lui-même ex-ministre de la Justice d’Obama pendant quelques années, de vouloir continuer à le juger pour un parjure qui n’a jamais eu lieu. Ce doit être le premier cas dans l’histoire des USA où le parquet dit que le prévenu est complètement innocent et qu’il a été victime d’une tentative d’assassinat judiciaire abominable et que le juge entend continuer à le juger. A mon avis la Cour Supreme va devoir intervenir.

Je m’arrête ici non faute de matériel, je pourrais écrire le double de ce que j’ai déjà écrit mais je suis arrivé au point « CQFD », où il n’y a plus rien à prouver tant les faits sont accablants. Rajoutons que maintenant que Flynn a été innocenté, il va pouvoir parler…

Résumons.

Cette affaire est infiniment plus grave que le Watergate, où Nixon avait simplement essayé de couvrir maladroitement quelques bras cassés qui avaient tenté de cambrioler les locaux du DNC sans en avoir reçu l’ordre. Là, il s’agit d’une tentative de coup d’état, préparé avec soin par un groupe criminel, qui avait pris le contrôle des services secrets, du FBI et du Ministère de la Justice, tous noyautés à mort avant le changement d’administration, pour se débarrasser d’un homme qui avait gagné les élections à la loyale.

Et cette action a été totalement couverte par ce qu’il est convenu d’appeler les media officiels (CNN, NBC, CBS. NYT, Washington Post) qui, pour l’instant, refusent de mentionner ce qui est sans doute le plus grand scandale politique de l’histoire des Etats-Unis, en parlant d’une manœuvre de diversion. Seuls Fox et Breitbart se sont battus pour soutenir le Président élu sous les lazzis des bien-pensants.

Et voici ma conclusion : je crois que depuis Watergate, les journalistes du monde entier se sont dits que leur rôle était de faire tomber les régimes « de droite » et que pour cela, puisque la droite était dans son essence mauvaise, tous les moyens étaient bons, y compris criminels. Pour beaucoup de journalistes, aujourd’hui, la fin -détruire la droite-justifie les moyens. Et c’est comme cela que l’état de droit disparait.

Et comme toujours, cette maladie est arrivée chez nous quelques années après et nous souffrons donc du même mal. Le but de nombre de journalistes français est aujourd’hui purement et simplement de détruire les gens de droite, en les empêchant de s’exprimer par tous les moyens. Conclusion : A quoi donc aujourd’hui reconnait -on un journaliste de gauche (pléonasme) ? Au fait qu’il est favorable à la censure…

Il faut donc que ces criminels et leurs complices dans les media passent en jugement et aillent en prison et pour tres longtemps. Je fais confiance à messieurs Barr (le nouveau ministre de la Justice, qui ressemble beaucoup à Droopy le basset et qui a l’air d’en avoir la ténacité) et Durham (le procureur spécial choisi par monsieur Barr, qui lui ressemble à un furet) pour terminer leurs enquêtes avant la prochaine élection présidentielle, car si Trump était battu, tout cela resterait impuni. L’été va être chaud, voire caniculaire à Washington et va durer jusqu’au début Novembre, date des élections présidentielles.

Et ma dernière remarque sera pour dire que le Président Trump a fait preuve d’une incroyable force et d’une résistance stupéfiante pendant toute cette période. N’importe qui d’autre y aurait laissé sa peau et sa santé mentale, ce qui lui vaut toute mon admiration. S’il est réélu, je ne doute pas que les Clinton et en particulier madame Clinton, rejoindront en prison tous les autres criminels qui se sont essayés à fomenter un coup d’état aux USA. Reste la question de ce qui arrivera à Obama, le comploteur en chef. Peut-être Trump le graciera-t-il par respect pour la fonction Présidentielle ? Voilà qui serait un coup mortel pour la vanité immense de ce tartuffe sanctimonieux.

Si tout cela est suivi de condamnations, alors l’atmosphère dans le monde deviendra à nouveau respirable et le danger de guerre reculera partout, l’état profond américain ayant été détruit, ce qui, après tout, était la première promesse électorale du Président Trump. Souhaitons que la même chose arrive en France !

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

124 Commentaires

Leave a Reply to mpapiboum91

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Suetone

    7 June 2020

    Très sceptique. On tripote comme on veut l’histoire qu’on veut avoir. Vous devriez envoyer ce scénario bien ficelé à Netflix, ils vous le paieraient assez cher. Et l’argent c’est tout ce qui compte pour ses amis républicains. Prêter à Trump des sentiments c’est croire au Père Noël, à Élvis qui est vivant, à Hitler qui vit encore. Si Trump le multimillonnaire, avait ce scénario il en profiterait. Il est vrai qu’il ne sait pas lire, mais il aurait son pit- bull (Gullianni) qui lui aurait expliqué ou 1 ou 2 de la garde rapprochée de ce Néron qui sait lire lui aurait fait un bref compte rendu. Le comportement erratique , les amis criminels qui l’entourent qu’il démet à sa guise, les écrans de fumée qu’il provoque à une vitesse vertigineuse pour faire diversion à son incompétence aux mensonges compulsifs qu’il fait, au danger économique qu’il représente pour l’économie méritent une enquête criminelle plus crédible que votre fumisterie. On pourrait épiloguer bien longtemps sur les comportements dangereux de cet individu. En terminant, juste vous rappeler que cet individu voulait mettre l’armée à ses ordres pour tuer d’autres americains on est le 6 juin et on sent un peu de résistance devant le milliardaire Trump. On ne sait pas ce que demain nous réserve…

    Répondre
    • Diogène

      10 June 2020

      Votre scénario repose sur vos désirs, l’exposé de Charles Gave est construit sur des faits.

    • Picquart

      14 June 2020

      Le choix de votre pseudo est éloquent. Suetone pour Frank Sutton. Mercenaire et chercheur d’or.

      Cela paraît étrange comme on trouve facilement des gens pour nier l’évidence et les faits. Mais pas tant que ça si l’on intègre le fait que les entreprises de e-reputation nourrissent de nombreux tristes sires pour empoisonner l’information perversive pour le pouvoir, la seule qui soit émancipatrice pour ses victimes, soit le plus grand nombre.
      Le destin a voulu que Trump ne permette pas à cette sorcière d’arriver au sommet de l’état US, et c’est, malgré certains aspects de l’action de Trump, une bonne chose pour le monde, à commencer par le peuple états-unien.
      Souhaitons que le destin permettra à ce même Trump de nettoyer le marécage, comme il le dit, c’est à dire envoyer en prison de nombreuses ordures, qui pillent ou détournent, millions et victimes mineures, et n’hésitent pas à tuer (#clintonsbodycount).

      Au passage, merci Charles Gave pour votre courage et l’intérêt de ce que vous nous apportez.

  • mpapiboum91

    6 June 2020

    c’est un extraordinaire complôt, une manigance de fous furieux, les Dalton doublés des pieds nickelés.
    l’historique est révélateur, des gens de pouvoir sûrs de leurs forces et de leurs appuis, comptant sur l’argent et les médias corrompues s’imaginaient être en mesure de continuer à s’accaparer le pouvoir et l’argent qui va avec, sans oublier que les moeurs débridés voire criminels sont aussi un élément à prendre en compte.
    Trump, électron libre est un extra terrestre dans ce panier de crabes, il n’a pas à renvoyer l’ascenseur à un tas d’opportunistes bien souvent malfaisants se fichant de l’intérêt général, seulement intéressés par ce qu’ils pourraient tirer du placement effectué.
    de fait, notre Trump triomphant est un cataclysme, pire c’est le risque d’extinction de la race des parasites Politiques se gavant du système.
    c’est le météorite qui a détruit les dynausores, ils vont utiliser la bombe atomique, manque de chance les radiations sont ramenées par le vent et vlan! dans la poire, aïe aïe aïe ça fait mal, beaucoup en mourront.
    il faut toujours se rappeler du proverbe suivant
    plus fort on envoie la balançoire dans un sens, plus fort tu risques de la prendre dans la tête dans l’autre sens,
    Les méthodes utilisées sont celles d’une mafia, le général Flynn y a laissé des plumes, financièrement, professionnement et socialement, Trump aurait pu subir pire s’ils avaient réussi à ne pas se faire prendre, aussi, la téhorie de Radio Québec qui cherche à amoindrir la responsabilité des malfaisants en expliquant que Flynn aurait manigancé, ne tient pas la route un instant et de toute façon, comparativement aux délits multiples réunis contre les pieds nickelés, c’est de la roupie de sansonnet, d’ailleurs cette hypothèse sert aussi à tenter de reporter l’ensemble de l’affaire sur les républicains qui auraient eu l’audace de tenter un coup de poker pareil ! n’importe quoi, ça aurait été suicidaire, d’autant plus qu’ils avaient accusés Trump de connivences avec les Russes, entre parenthèses, l’ennemi, c’est très grave là bas, personne ne s’en remet et donc Trump aurait pris ce risque, allons allons, c’est n’importe quoi.
    bref! Trump doit être réélu, non pas que j’aime sa politique, l’homme est plus complexe donc je n’en parle pas, mais personnellement j’aime beaucoup ces personnages complexes, ça change de la médiocrité générale, donc l’électron libre réélu des malfaisants vont peut être aller en prison, ce qu’ils méritent car leurs crimes sont graves.

    Répondre
  • germain

    5 June 2020

    Le président Trump fait triompher la démocratie avec l’Obamagate, ce coup d’état sans précédent aux USA.

    Répondre
  • Watrin Michel

    4 June 2020

    Bonjour,
    Je suis étonné par la grande précision de vos données dans cet article et je me demande pourquoi Obama et consorts ne sont pas encore inculpés. Si, toutefois, vos données sont crédibles d’un point de vue juridique.

    Répondre
  • Deres

    4 June 2020

    Sur un point de détail historique. Officiellement, Nixon a démissionné à cause du Watergate, mais je crois qu’il a été obligé à cause de quelque chose de bien plus grave qui risquait de ressortir. Et c’est à cause de cela qu’il faisait des écoutes.

    Cette chose si horrible est qu’avant les élections, il ne voulait pas que son prédécesseur arrive à conclure la guerre du Vietnam, ce qui aurait été très favorable électoralement. Il aurait donc engagé des discussions officieuses avec le nord Vietnam pour leur promettre un meilleur accord si il était élu. Ce qui est tout bonnement de la haute trahison de son pays pur et simple.

    Répondre
  • Frédéric Jauffret

    1 June 2020

    Cher Charles, un amis m’a transmis votre article que je n’avais pas eu le temps de lire, et dont l’accumulation des details croustillants pourraient servir au nouveau scénario de la version 2 du film “Les Hommes du Président”. A priori il y aurait même de quoi en faire une série sur Netflix! Have a good day Sir.

    Répondre
  • Faik Henablia

    1 June 2020

    @ Jacques Ady
    Non, Trump a, d’abord, nié le problème puis tenté de le minimiser, ce qui a sans doute fait perdre un mois.
    Quant a vos chiffres, doit-on en tirer la conclusion que le système immunitaire d’un Républicain est plus efficace que celui d’un Démocrate ?

    Répondre
  • Anna POTHIN

    30 May 2020

    M. Gave, auriez vous cet article en version anglaise ? J’aimerai l’envoyer à mes amis des Etats Unis et du Canada.
    D’avance merci,

    Répondre
    • HELENE BRION

      24 June 2020

      Moi aussi j’aimerai avoir la version en anglais

  • peter lezcano

    29 May 2020

    J”aimerai avoir votre permission pour publier cet article dans mon blog.Juis suis pour tous ceux que se battent contra la gauche.Merci anticipement !

    Répondre
  • peter lezcano

    29 May 2020

    Excellent !

    Répondre
  • Rémi

    28 May 2020

    Felicitation Monsieur pour cet article.
    Malheureusement je crois que vous avez tord. Aucun Démocrate n’ira en prison. Les affaires seront enliser et peut-être au maximum Trump parviendra-til a retourner quelques secteurs de l’opinion. Pour une vaste partie de L’opinion américiane le Russiangate est devennu un article de foi et non un dossier judiciaire à suivre.
    On assiste á cela sur beaucoup de sujets et je ne serais pas surpris que la couverture du NY Times (Donc du monde par la suite) continue à traiter l’affaire comme trump est coupable et ce sont des artifices d’avocat qui déssére l’étau il est temps de réformer le système judiciaire américain.

    Répondre
  • Lebuchard courroucé

    27 May 2020

    Bonjour,
    je vous suis et vous lis depuis quelques temps déjà mais je ne m’étais pas abonné…. c’est rectifié !
    Je tiens à vous remercier pour votre travail, vos articles et votre investissement pour la cause nationale.
    Ancien rugbyman toujours très actif et impliqué dans mon club lozérien, je suis heureux de savoir que vous vous occupez du BO auprès de votre fils (belle histoire de famille !), club qui m’est cher bien que je sois supporter de l’ASBH.
    Vous défendez des valeurs et une vision du monde auxquelles je suis très attaché, et je vous remercie pour cela.
    Cet article comme beaucoup d’autre met en lumière des mécanismes obscures de combines “démocratiques” insupportables.
    Je me permets de le rebloguer en partie sur mon site.
    Bonne continuation !
    ONLR ! (comme nous n’avons de cesse de le marteler depuis les manifs pour tous de 2013)

    Répondre
  • LAUBSERVATEUR

    25 May 2020

    Disons-le tout de suite, la véritable héroïne de cette Affaire OBAMAGATE est l’Avocate Sydney POWELL !
    Nous n’allons pas répéter ici tout ce que cette Brave Juriste a fait comme travail afin d’éclaircir ce sale dossier 📁 qui met une fois de plus en scène, les caves obscures de l’esprit humain !
    En tout état de cause, la fin justifie les “Moyens, est cela demeure valable pour tous les PARTIS POLITIQUES !
    Le POUVOIR, pour une Nation telle que les USA, ne peut être à la portée des Enfants de Choeur !
    DÉMOCRATES ou RÉPUBLICAINS, vous y trouverez TOUJOURS ces basses manoeuvres :
    > Trahisons
    > Chantages
    > Vrais et Faux Mensonges
    > Corruptions
    > etc…
    Au-dessus de cette mêlée cacophonique, et au regard de certains faits, il est est indubitable qu’il y a UNE ACTION DYNAMIQUE visant à faire triompher La Vérité et la Justice !
    C’est cette action qui aura substitué le Précédent Groupe d’avocats venus sucrer ses fraises avec les Finances du Général Michael T. FLYNN à cette “Simple” Avocate .
    En outre, l’épisode du Reporter Ignatius du média New-York Times, montre et démontre clairement que l’accès de D. Jr TRUMP à la Présidence Américaine, n’est pas seulement le fait du mérite ouvrier de ses nombreuses Équipes De Campagne, mais qu’il y avait eu en appui déterminant “Force Extérieure” !
    Nous en voulons pour preuve le Dossier CAMBRIDGE AMERICA !
    Mais là, c’est encore “Autre Chose” !
    Merci de votre attention ⚠.

    Répondre
  • petitjean

    24 May 2020

    C’est tout simplement effrayant
    et il est hélas à craindre que aucun de ces criminels n’ira en prison. Ils vont négocier avec Trump. Et Trump va laisser tomber pour ne pas ternir encore l’image de l’Amérique : la justice ne passera pas, j’en suis convaincu. Et même si Trump fait un second mandat, que se passera-t-il après lui : les Démocrates reviennent au pouvoir et refond la même politique. Tout ça pour ça ??!!
    Mais, je crains aussi que nous en soyons au même point de forfaiture en France, mais aussi en Europe. Imaginons en France un président patriote-souverainiste-identitaire élu par le peuple, mais combattu avec acharnement par l’ état profond français avec la complicité de tous les médias. Il n’y aurait personne pour rendre justice au peuple………………

    Répondre
    • Koui

      29 May 2020

      Je ne pense pas non plus que les Obama, Biden et consorts iront en prison car cela ouvrirait un chapitre nouveau de la “guerre civile” américaine. Il est évident depuis le début que le russiagate est un montage complotiste mal ficelé car :
      – il est tout a fait normal pour une administration nouvellement élue d’avoir des contacts exploratoires avec les états étrangers. Cela s’est toujours fait dans le passé.
      – le piratage des mails de Clinton et du DNC a révélé le trucage des primaires démocrates et les compromissions financières d’Hillary. C’est donc une prouesse au service de la vérité.
      – l’implication russe dans le piratage des mails du DNC n’est pas prouvée. Dire le contraire est un mensonge.
      – le dossier Steele ne repose sur aucune preuve : il s’agit de diffamation pure et simple
      – l’espionnage de l’équipe de campagne d’un candidat est un crime contre la démocratie
      Malheureusement, mes amis de gauche comme de droite (c’est à dire à droite de LFI…) ne semblent pas capables de juger de cette affaire avec impartialité. Le fait d’être opposé à Trump ne justifie pas de sacrifier les règles de la démocratie pour le vaincre. Défendre Trump contre des accusations malhonnêtes, c’est renforcer le droit et se prémunir ainsi contre les injustices. On a vu que l’injustice peut frapper aussi la gauche lors des perquisition chez LFI, le PG et Mélenchon.
      Je suis toujours étonné de voir que mes contemporains, de droite comme de gauche, ne semblent plus comprendre les principes qui fondent nos républiques et le droit international. Trump est le premier a violer les règles du bon sens (gripette/virus chinois), du droit (assassinats par drones, sanctions internationales, reconnaissance des annexions israéliennes, attaques contre l’Iran et la Syrie…) sans que cela ne choque ses partisans et ses opposants. Tout se passe comme si les commentateurs politiques et les citoyens avaient cessé de croire aux principes pour n’y voir que des éléments de langage au service d’une écurie politique. Car sans principes politiques, il n’y a ni gauche ni droite ni idéologie, il n’y a que des factions en lutte dans un système sans règle. Cela ne peut que mener à la corruption, à la violence et à la ruine.

  • Moshe Boughanim

    24 May 2020

    Que personne ne se méconduise dans des interprétations douteuses, Trump avait cassé son adhésion au “traité de Paris”, cette énormité qui a fait que le seul pays a avoir atteint les objectifs de cet accord est le seul qui a dénoncé ledit “traité”, Bush avait déjà refusé la version “Kyoto”, mais ce n’est qu’un exemple et attachez vos ceintures car la protection de l’écosystème n’est qu’une avancée dans le combat de Donald Trump, où il va surprendre, c’est en détruisant 80% de la corruption internationale et la dispendieuse défense de l’Europe, d’une Europe qui restera incapable d’assurer sa protection. Ne pas prendre les américains pour des enfants de choeur, ils avaient de longue date prévus de faire levier sur la tendance suicidaire endémique européenne de développer et d’exporter des idéologies de la Rome antique. Les américains souhaitent depuis des siècles de rendre la monnaie à cette monarchie devenue technocrate, cette monarchie qui n’a survécu que grace à ses méfaits. Le cas de cette Europe dégénérées depuis des millénaires va s’effondrer en accord avec la Chine et quantité de nations fatiguées de cette hégémonie restée figée dans l’idéologie romaines antique. C’est la fin, ça a duré 2’000 ans et ça a foutu le désordre au niveau planétaire, mais c’est la fin !

    Répondre
    • petitjean

      24 May 2020

      je ne puis que vous conseiller de reprendre vos études sur l’Histoire du monde et en particulier sur l’Histoire du monde occidental qui a tout apporté.…. au monde !

  • Freclo13

    23 May 2020

    Le site le sakerfrancophone est très riche en articles sur la thématique de l’état profond , l’affaire Flynn y est abordée depuis 2017 notamment…..

    Répondre
    • petitjean

      24 May 2020

      The Saker est très bon , mais aussi Dedefensa.org ainsi que chroniquesdugrandjeu qui traite de géopolitique.

  • VALLES Kéren

    22 May 2020

    Bonjour,
    Je vous remercie pour cette fine analyse de la situation et vous encourage à ne jamais cesser de réaliser de tels articles !
    Que justice soit rendue de manière visible et probante.

    Répondre
  • molodiets

    21 May 2020

    Julian Assange a violé l’ordinateur du DNC? Salaud de geek. Violer des ordinateurs

    Répondre
  • Jean

    21 May 2020

    Bonjour Charles, vous dites: ” il devait être au courant de l’endroit où tous les cadavres étaient enterrés en Lybie (Benghazi), en Ukraine, au Moyen-Orient, en Syrie avec le financement d’Isis par Hilary Clinton” J’ai entendu parler de ça à de nombreuses reprises. Mais quelle est la source de cela et quels cadavres, tués par qui? Est-ce que c’est Flynn qui en a parlé? C’est certainement vrai mais je ne trouve aucune source de cela. Merci.

    Répondre
    • Robert

      25 May 2020

      C ‘est une image. Les “cadavres” en question sont les affaires pourries et interventions occultes financées par l’ Etat profond américain dans les pays cités – entre autres.

  • Tib

    21 May 2020

    L’histoire se répète toujours deux fois selon Hegel. Et Marx y ajouta la seconde fois comme une farce. Je ne peux m’empêcher de penser à l’empereur Julien II quand j’ai lu votre magnifique article sur ce que doit affronter Trump. Ça rappelle immédiatement ce que cet empereur du Bas-empire romain, vécut.
    À ses débuts l’empereur avait été mis sous étroite surveillance par son prédécesseur et ses courtisans, un état profond avant l’heure (la tétrarchie avait inauguré la possibilité de coexistence de plusieurs empereurs, à la base le système se composait de deux empereurs seniors, les augustes et deux juniors, les césars). Plus encore, l’administration complota systématiquement contre lui, pour le faire échouer dans ses entreprises quitte à laisser ravager des territoires entiers de l’empire. Sa campagne en Gaule fut victime de détournements de ravitaillement des troupes, d’officiers encouragés à ne pas suivre les consignes et au final purement et simplement de réductions importante des effectifs à sa disposition. Malgré tout, il parvint à mettre fin aux incursions barbares.
    Une fois seul au pouvoir il réorienta la politique extérieure de l’empire. En effet, les récurrentes expéditions militaires de pillage des ressources au-delà du Rhin et du Danube pratiquées jusqu’à alors n’avaient eu comme conséquences que de regrouper les barbares dans un sentiment commun de rejets de plus en plus en fort de la romanité (même si la vie à la romaine faisait encore rêver). En témoigne l’émergence des Alamans, signifiants « les gens de toutes sortes », une organisation montée de toutes pièces. Désormais, avec Julien l’empire romain, allait réellement se mesurer à celui des Sassanides, seule force capable de contester la suprématie romaine.
    À l’intérieur, il remit en avant les traditions séculaires, revenir aux principes qui avaient fait de Rome une grande puissance. Il rappela également l’élite à ses obligations traditionnelles (la majeur partie c’était délocalisé pour échapper aux postes de conseillers municipaux pour ne plus à avoir à contribuer financièrement à la vie de la cité) tout en concédant des baisses d’impôts pour relancer production et commerce. Fait intéressant, il se concilia les hébreux en les protégeant et en les autorisant à reprendre pied en Palestine en rebâtissant le Temple de Jérusalem. Et il serait dommage d’omettre l’intense activité pamphlétaire de l’empereur lui-même à l’égard de ses adversaires.

    Répondre
  • Kristian Hovborg

    21 May 2020

    Merci monsieur Gave.
    Votre article est parfait. A envoyer a toute personne gens qui deteste le President Trump.

    Répondre
  • Saskia Hagger

    21 May 2020

    Merci! excellent article éclaireur….mais je ne suis pas sûre d’être d’accord avec l’idée que depuis Watergate les journalistes visent à détruire la droite…..je crois s/t qu’ils ont renoncé à leurs devoirs journalistiques pour produire ce qu’on leur aura pré-haché…..dans l’interêt de cet ‘état profond’….. Plus besoin de faire des recherches, plus de responsabilité, plus de souçis pour les conséquences, pas d’équilibre ni transparence, pas de dialogue….. Comme c’est désolant! Vive le nettoyage par Trump & Cie!

    Répondre
  • Jean-Michel

    21 May 2020

    Il ne faut pas oublier non plus que l’hoax russe a eu pour conséquence pour le président, la perte de la majorité au Congrès lors des élections du mid-term ! Il s’en est fallu de pas grand chose que même la majorité républicaine au sénat ne soit perdue ! Les Démocrates par leurs comportements scandaleux ont faussé ces élections et en ont volé le résultat à leur profit. Cela mériterait d’être lourdement sanctionné, non ?
    Au moins dans les urnes en novembre ! Keep America Great !

    Répondre
  • Franck

    21 May 2020

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article et l intervention chez sud radio. Les explications sont claires et très bien fournies. Suivre l actualité sur ce site a toujours été indispensable pour ma part.
    NOUS avons de la chance d avoir l institut des libertés.
    Rien à ajouter à un tel article. Sans commentaire 👍

    Répondre
  • Arnaud

    20 May 2020

    Barr vient d’annoncer qu’il n’avait pas d’éléments pour poursuivre Obama ou Biden.

    Répondre
    • Kristian Hovborg

      21 May 2020

      Je pense que un tribunal militaire peut poursuivre Hussein Obama.

    • petitjean

      24 May 2020

      Obama est INTOUCHABLE
      ne rêvons pas , il ne sera jamais jugé

  • Alexandre Kronstein

    20 May 2020

    Je ne sais pas si M. Flynn fut un « grand » soldat, mais il est certain que c’est une crapule qui était enregistré comme agent de gouvernements étrangers, et en particulier de la Turquie, dont il a avancé les intérêts de façon éhontée et aux dépends de son propre pays. Ceci ne change évidemment rien à la justesse de l’analyse sur le fond, mais relève simplement qu’il y a des crapules des deux côtés.

    Répondre
  • Marsille

    20 May 2020

    Excellent article qui recoupe d autres infos de lanceurs d alerte

    Répondre
  • Michel

    20 May 2020

    Pour connaître la “vérité vraie”, lisez Paris Match n° 977 version belge : Barack Obama: le retour théories du complot. Les thèse décryptées…
    Quand c’est Barack c’est du complot, quand c’est Donald c’est la vérité.
    Nos média “mainstream” font un boulot fantastique!

    Répondre
  • Observatus Geopoliticus

    19 May 2020

    C’est normal d’avoir censuré mon message ? Pourtant, il n’y avait rien de répréhensible dedans et je vous y félicitais…

    Répondre
    • MichelC

      21 May 2020

      Les liens …

    • Observatus Geopoliticus

      22 May 2020

      Ok. En même temps, il aurait été trop long de l’écrire dans les commentaires…
      Ne pouvez-vous pas remettre le message ? C’est fondamental pour comprendre ce qui se passe vraiment.
      Bien à vous

  • Mercier Nicola

    19 May 2020

    Ensuite d’un examen approfondi des éléments parus, des positions perso postées sur linkedin, puis enfin de radio-quebec j’ai la conviction que Trump est un grand personnage, méritant le respect et l’admiration pour un travail réalisé dans des conditions que peu d’humains auraient étés capables de supporter.
    UN GRAND MERCI POUR VOTRE SYNTHESE QUI VIENT PRECISER MA PERCEPTION MALHEUREUSEMENT PARCELLAIRE , LACUNAIRE, DES EVENEMENTS DONT VOUS FAITES ETAT

    Répondre
  • Dominique

    19 May 2020

    Remarquable synthèse et bel hommage, mérité, à Donald Trump, monsieur Gave !
    Petites question : vous envisagez que ce serait la fin de l’état profond américain. Or il s’agit d’ une infime partie, autour de l’exécutif et ce n’est pas un détail. Mais la source n’est elle pas dans le Council of Foreign Relations fondé par les grands financiers il y a un siècle ?

    Répondre
  • Giraud

    19 May 2020

    La lecture de cet article clair et édifiant m’amène les remarques suivantes :
    La presse française se caractérise par son orientation politique de gauche pour une grande partie et conséquence de ce qui précède, par un anti américanisme primaire. Souvenons nous des articles et des commentaires de cette presse lors de l’élection de Reagan ; ce vieil acteur de série B, mauvais acteur qui plus est ! L’Amérique est tombée bien bas… Et l’histoire démontre, vainqueur de la guerre froide, qu’il fut un des meilleurs présidents.
    La mansuétude dont fait preuve le Président Macron de la part de la presse française, alors qu’après trois années de mandat, il n’enchaine que des échecs tant sur le plan politique (il a désormais ses propres insoumis) qu’économique (pas de vraie réforme, des dépenses publiques et une dette qui filent toujours) ou social (grèves incessantes des transports publics, gilets jaune…) ne me surprend plus ! Surtout si on trace un parallèle avec le traitement qu’avait subi Monsieur Sarkozy, où rien ne lui a été épargné, combien même il aura lui aussi pu faire des erreurs et finalement n’aura pas non plus réformé notre vieux pays. Quant à celui qui s’est intercalé entre ces deux présidents, il aura été capable de se mettre hors jeu tout seul.
    Enfin, dernière remarque quant à l’Etat profond, que penser de notre dernière élection présidentielle où un candidat a été proprement torpillé par la presse et la justice sur la base d’informations provenant de la fonction publique et qui n’aurait jamais du en sortir… Cette dramatique affaire, quelle que soit l’opinion que l’on ait pour Monsieur Fillon, révèle un détournement de la démocratie, me faisant penser que la France est au même niveau que les Etats-Unis. A ceci près que ces derniers, historiquement, ont su se remettre en cause pour rebondir. Est ce le cas de la France ?

    Répondre
    • petitjean

      24 May 2020

      Mais n’avez vous pas constaté que la “démocratie” en France est morte ?
      Et c’est Sarkozy et son premier ministre qui lui ont donné le coup de grâce.
      Sarkozy a donc fait adopter par les parlements réunis en congrès le projet de constitution européenne que les français venaient de rejeter par référendum à plus de 54% : double trahison; celle de Sarkozy et celle des parlementaires, les députés, élus par le peuple et censés le représenter

    • Robert

      25 May 2020

      La démocratie n’existe tout simplement plus dans nos vieux pays; une comédie du pouvoir servie par des laquais aux ordres (politiques, journalistes,…) en tient lieu.

  • AD

    19 May 2020

    Article (étoiles de Monsieur Gave. Un tout petit bémol: Trump n’a pas promis de détruire “l’état profond”, mis “to drain the swamp”! ça sonne tellement mieux, et l’image est tellement plus juste. Moi j’aurais dit “flush the sewers”.
    Un mot sur Obama… Il ne suffit pas d’être black (oh, sorry, afro-américan) pour être un bon POTUS.

    Répondre
  • Sangmelima

    19 May 2020

    Merci Monsieur Gave pour cette dernière analyse précise.
    Le souci c’est que la France, avec ses successifs “gouvernances” cooptées par des moyens du même acabit, fonctionne quasiment comme aux EU.
    Y’a-t-il un seul domaine stratégique français qui n’ait été formaté par les méthodes et les mentalités yankees ? Plus aucun…

    La série “Le bureau des légendes” est un exemple gerbatoire des procédés de lessivage idéologique que pratique notre pays via le Grosse Kulture de masse. De bout en bout, anti Assad, anti Russe, anti Iran, pro “rebélion syrienne”, pro CIA toujours présentée comme des gens durs mais efficaces, pro DGSE si elle reste copine-copain avec la CIA. Bref, on lessive, on lessive les jeunes cerveaux !
    Salutations et soutien

    Répondre
  • Ockham

    19 May 2020

    Ce pays va finir par faire peur avec ses nuées d’avocats capables de vous faire condamner alors que vous n’étiez pas là parce que vous ne pouvez pas prétendre le contraire, ces complots-ci infâmes que vous rapportez, ses notes d’hôpital effarantes dignes d’une addition à l’hôtel des Thénardier, ses honteuses reventes non-sanctionnées de fichiers ou traces personnels des réseaux sociaux au mieux-disant, …. sans citer Ellroy qui doit exagérer ! Pourtant sur le quai d’arrivée, ce pays a une belle facture de liberté franche et d’accueil spontané. Never trust a pretty face ?

    Répondre
    • Dominique

      19 May 2020

      Les USA reste le pays de la Liberté et les avocats vous defendent devant des tribunaux qui ont l’obligation de juger VITE. Les procès sont rapides … chez nous ils peuvent durer 20 ans pour protéger un ministre.

      Évidemment un avocat se paie. Mais les indemnités décidées par le juge peuvent être énormes.

  • Dolcevita

    19 May 2020

    Le vieil adage est toujours d’actualité ” Souviens-toi de te méfier “…

    Répondre
  • Jarry

    19 May 2020

    Bonjour m Gave, pourriez vous pendant cette crise publier plus d’article car il est impossible de couvrir tous les sujet en ce moment. Je pense à la mutualisation des dettes que ces salopard semblent reussi a avoir passé. De plus, il serait bon de profiter de la crise pour elargir votre lectorat ce qui mesemble essentielle vu l’intense propagande qui se deploie avec autant de force dans les merdias (et qui contre toute attente marche dans mon entourage !) On espere pouvoir vous lire plus souvent !

    Répondre
  • DLVRT

    19 May 2020

    J’attendais l’article avec impatience. C’est plus clair, merci pour votre travail

    Répondre
  • Eliane Joumond

    19 May 2020

    Merci pour cette belle plage de Liberté prémonitoire par laquelle vous ouvrez la Voie à Sa Réalité, Charles.
    La Foi, la Joie, la Dignité du Sens profond de nos vies… Emerge de l’Océan de nos Rêves…
    Tient dans ce simple regard d’Amour sur le monde. Et jusqu’au plus démuni tel un écrin porte l’Ame de la France.
    Son Avenir y caresse les vagues de nos Actions Justes déjà accomplies dès l’instant où nous ne laissons quiconque disposer de notre Vrai Richesse.
    Du moment où nous acceptons Sa Force de volonté Divine en nous… S’accomplit Sa Vérité autour de nous.
    Ses ondes de Paix se propagent de gré à gré. Nulle distance, nul obstacle ne peut les en empêcher.
    Le Temps retient Son souffle. Le Soleil intérieur Chante l’hymne à la Vie. Les masques tombent.
    Son Unicité chasse définitivement le doute… Accueille l’inattendu. Redonne simplement à chacun Sa vrai place.
    Et à tous la Force de pouvoir chasser la peur, l’Humilité de traverser la tempête, la Plénitude d’embarquer dans l’Eternel Vaisseau du Monde Nouveau.
    Quelle épopée ! Quelle ouverture d’esprit ! Quelle Victoire !

    Répondre
  • Observatus Geopoliticus

    19 May 2020

    Excellente analyse mais je crois que vous vous trompez sur le but de cette mascarade.
    Elle apparaît bien moins politique que géopolitique. Le Deep State est chargé de défendre les intérêts stratégiques fondamentaux des Etats-Unis. Le principal, celui qui dépasse de loin tous les autres, est l’isolement du Heartland occupé par la Russie :
    http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2015/06/le-grand-jeu-cadre-theorique.html

    Toute la politique étrangère américaine est automatiquement, mécaniquement, tournée contre la Russie qui occupe la position de pivot du continent-monde. Il faut l’isoler, l’encercler, la sanctionner perpétuellement, bloquer ses flux énergétiques, la diaboliser dans la presse.

    Et voilà Trump qui, dans sa campagne électorale, parle de rapprochement avec Moscou, de levée des sanctions, de combat commun contre le djihadisme en Syrie etc. Imaginez la réaction de l’Etat profond…
    La parade a été cette mascarade alimentée pendant des années, cette constante pression sur le nouveau président visant à torpiller tout rapprochement américano-russe et à faire passer l’ours pour un monstre universellement décrié.

    Répondre
    • Phil

      27 May 2020

      D’ailleurs ,il serait interessant de pousser la recherche sur les liens de cette affaire avec l’affaire Skripal a travers Christopher Steel (auteur du dossier) et Pablo miller.

  • Xavier COLLET

    18 May 2020

    tout à fait convaincant, il reste maintenant à appliquer la loi dans toute sa rigueur. Le parti démocrate est clairement composé d’ordures à différents niveaux de décomposition.

    Répondre
  • Pierre LAGIER

    18 May 2020

    Obama: la vanité immense de ce tartuffe sanctimonieux. L’expression est parfaitement taillée sur mesure. Obama est un pur produit de la discrimination positive. Un authentique NULLARD d’anthologie, en tout, qui se prenait pour un génie de la diversité. De plus un faux-cul sournois qui s’est prêté à toutes les magouilles qu’ “on” lui apportait “clés en main” et dont ce minable se croyait le cerveau. Si ce raté fait une seul jour de prison, je sors le très bon champagne.

    Répondre
  • tco

    18 May 2020

    Dreuz.info nous a détaillé tout cela depuis bien longtemps.

    Cela fait bien longtemps que plus personne ne lit les médias classiques qui se contentent de reprendre les dépêches de l’Agence France Pravda.

    Le problème n’est il pas que Biden va se désister et que Michelle Obama va prendre la relève… Et qu’elle est très populaire, il lui suffira de prétendre ne pas être au courant…

    Répondre
    • Antho

      18 May 2020

      Et c’est la tout le brillant de Mr.Trump, il avait la marge de manœuvre depuis un certain mais il a choisi le moment opportun pour mettre ça au grand jour.
      Juste quelques mois avant les présidentiels pour que tout le monde souvienne du coup des “démocrates” mais avant que Obama ait eu le temps de placer sa chère compagne à la place de cet incapable de Biden.
      Dans le cas hypothétique où Michelle Obama se présenterait, ça fera un boom mais moins gros que si cette affaire n’avait pas été mis au grand jour. Son mari et la plupart des grandes visages de son parti seront mis hors course d’une manière ou d’une autre, elle sera très seule

  • FRANÇOIS MAJOREL

    18 May 2020

    Superbe comme toujours et tres clair . MERCI Monsieur Gave .

    Répondre
  • DrStefool

    18 May 2020

    Le juge Sullivan est un juste.
    Il sait que Flynn a plaide coupable a un crime qu’il n a pas commis.
    Il veut savoir pourquoi. 🙂
    Les deux cibles du juge Sullivan:
    -le procureur Van Grack de la team Mueller* qui a cache des elements a decharge
    -les avocats a Covington ou se trouve l’ancien ministre de la justice de Obama: Eric Holder (un pourri), qui en collusion avec Van Grack ont recommande a Flynn de plaider coupable** …. pour essayer de coincer Trump.
    Ces gens vont avoir des problemes avec la justice.
    —–
    * ce qui est formidable avec l’enquete Mueller, c’est que des cibles etaient a l’interieur de la Team Mueller 😀
    ** ca ne vous semble pas bizarre que Flynn prenne comme defenseurs des avocats du “Swamp”? 😀
    —-
    Giuliani, Comey, Mueller, Rosenstein, Barr…. Trump ont tous travaille sur le meme dossier a la fin des annees 80 debut des 90s: les 5 familles de la mafia de New York. La Trump Org. servait de “honeypot” au FBI, d’ou les relations “privilegiees” de Trump avec la mafia. Tous ces gens sont des incorruptibles.
    Flynn n’est pas une victime, c’est un pro du renseignement, en 2015 il avait repris du service a la DIA (Obama ne peut pas l’ignorer). Il a servi d’appat dans cette affaire. Pour demasquer des pourris au FBI, au DoJ, a Covington, dans la team Mueller.
    De la meme facon qu’il a ridiculise la CIA en Afghanistan, Flynn a fait de gros degats.
    Wait 😀

    Répondre
    • Vincent Jappi

      21 May 2020

      Il suffit de regarder la cérémonie de départ de Rod Rosenstein, où les acteurs de la pièce ont jeté le masque pendant quelques heures, pour conclure qu’Alexis Cossette-Trudel avait raison sur l’enquête Mueller, entreprise sans le moindre fondement factuel ni juridique, comme tout le monde pouvait déjà le savoir à l’époque : Flynn, comme Trump qui lui l’a fait à plusieurs reprises, s’est offert comme appât à l’état profond alors que, grâce au renseignement militaire et à la NSA ils avaient déjà toute les preuves et ce qu’on voit aujourd’hui c’est leur piège qui se referme sur les comploteurs, comme Q-Anon nous l’avait annoncé depuis maintenant des années.
      L’ennemi principal, à savoir la Propagandastaffel médiatique qui se confond avec le parti démocrate, continue de nier le scandale comme une diversion complotisse, mais c’est une avalanche de révélations qui déferle désormais, et ils ne peuvent plus empêcher les gens d’en prendre connaissance.

      Rosenstein Farewell Ceremony:
      https://youtu.be/fOQgO0FxHck

  • B. Octron

    18 May 2020

    Excellent et vu nulle part sur nos médias nationaux, comme il se doit. Mais le principal est ailleurs.
    Dans l’un des scénarios concoctés par les démocrate, Mme Obama pourrait être désigné in extremis pour remplacer Biden.
    Netflix vient d’ailleurs de lui consacrer un docuementaire “mondial”. On sent là la patte de l’habituelle subversion.
    Si elle gagne, alors Monsieur deviendra première dame, intouchable donc, et continuant “behind the curtain” à diriger l’Amérique. Ainsi l’État profond sera officiellement au pouvoir : décidément cette Amérique est vraiment GAGA, car ça peut marcher … sauf bien sûr si les Russes ( pour une fois ) s’en mêlent.

    Répondre
  • ratnadass

    18 May 2020

    merci bcp mr ultra clair et se lit comme un thriller politique j’en ferais bien aussi un film

    Répondre
    • Dominique

      19 May 2020

      Il y a déjà un livre écrit par Schweitzer un formidable enquêteur.

  • Francis

    18 May 2020

    Merci pour cet article.

    Répondre
  • michel hasbrouck

    18 May 2020

    J’ai lu sur internet (Thebeardedpatriot, Dreuz, Boulevard Voltaire, etc.) tout ce que j’ai pu lire concernant cet obamagate (je ne mets pas de majuscule sur les étrons). C’est la première fois que j’y comprends quelque chose, clairement, merci.

    Voici des lustres que je ne vote plus. Si vous vous présentez à la présidentielle, je vais voter. Pour vous.

    Répondre
    • Dominique

      19 May 2020

      Oui il y a chez nos cousins québécois de très bons journalistes – comme Étienne Defay qui publie la revue www Le Harfang.

      Un avantage est la langue française

  • Gringo

    18 May 2020

    Extraordinaire synthèse
    Merci Monsieur Gave cela fait du bien de lire des hommes censés, de droit et justes.

    Répondre
  • Pierre NICO

    18 May 2020

    Je n’ai pas souvenance qu’un ancien POTUS se soit prononcé sur la gestion du Président en fonction. Sauf erreur de ma part, ce n’est jamais arrivé. Les faits que vous décrivez et leur chronologie expliquent mieux pourquoi Obama sort maintenant de sa réserve pour tenter de discréditer la gestion de l’épidémie du coronavirus par Trump. J”espère que les Dems tomberont avant la prochaine élection.

    Répondre
  • Michel Berdah

    18 May 2020

    Dieu vous entende !

    Répondre
  • Jean-Baptiste DUPONT

    18 May 2020

    Analyse remarquable. Je suis cette affaire depuis des mois et cette synthèse est tout simplement limpide. Cette avocate est vraiment top, et Trump incroyable.

    Répondre
  • Dr Frank Holze

    18 May 2020

    Excellent description de l’esprit criminel la plupart des responsables des Démocrates à commencer avec Obama et Biden, la vrai pourriture. Votre article doit être publié le plus possible, par exemple au Figaro et/ou Le Monde.
    Vous avez une traduction en anglais que je pourrais envoyer à mes amis ?

    Répondre
    • Franz

      18 May 2020

      Bonjour, Si vous voulez suivre toute cette histoire, il y a un site journalistique sur Youtube qui en parle quasiment tous les jours : X22 report (site américain sans traduction en français malheureusement) – je le suis depuis le début et tout ce que M. Gave vient de décrire y est expliqué dans les moindres détails, jour après jour.
      J’ajouterai que cette malheureuse histoire va encore plus loin que ça puisqu’elle s’entremêle avec de sordides affaires de pédophilie liée au fameux Epstein… beaucoup de gens sont concernés dans tous les milieux, y compris dans celui d’Hollywood et cela touche également d’autres personnalités au niveau international!

  • Arsene Holmes

    18 May 2020

    Just the facts, ma’am.

    A la fin de la journée, il n’y a que cela qui compte malgré tous les obstacles pour les établir.

    Monsieur Gave, suite à votre conclusion à propos des journaliste, j’ai une suggestion à vous faire.

    Je n’habite pas en France mais suit ce qui s’y passe.

    Une des choses qui me frappe le plus est le fait qu’un nombre importants d’association loi 1901 ont pour seul objet de poursuivre en Justice toute personne déviant de leur pensée ( de gauche à 90%).

    Apparemment ces associations bénéficient d’avantage fiscaux et meme de subventions.
    Pourquoi leur en laisse l’exclusivité?

    A ma connaissance, il n’existe pas d’association de “droite” dont le but exclusif serait de faire la meme chose .

    Pourquoi ne pas en créer une ou plusieurs avec un champs assez large pour poursuivre systématiquement tous les gens, journaux etc.. et ainsi porter la bataille chez eux.

    Depuis 40 ans, elles n’ont personnes en face et le moment me parait opportun.

    Je pense que ce serait assez facile de la financer avec des dons .

    Just a thought

    Répondre
    • Ieremia

      18 May 2020

      A quoi bon? Quand la justice est vérolée par la pensée unique?
      J’en veux pour preuve l’inexistence de racisme anti blanc et le fait de pouvoir qualifier un représentant politique d’origine étrangère de chameau lorsque l’on est soit même immunisé par l’activisme bien pensant.

      Liste ô combien non exhaustive.

    • Popeye

      19 May 2020

      je vous suggère de vous rapprocher de l’AGRIF (qui sauf erreur de ma part fait partie des associations qui ont porté l’affaire de l’interdiction des cultes devant le Conseil d’Etat, avec succès)

      http://www.lagrif.fr

    • Dominique

      19 May 2020

      De nombreux groupes de pensée conservateurs français se portent souvent au pénal et au civil pour défendre des causes. Ils agissent en réaction.

      Mais effectivement nous n’avons pas de Judicial Watch qui fasse des enquêtes. Il manque certainement en France un groupe de pensée pour défendre la liberté qui ne soit pas politiquement partisan.

  • ponchon

    18 May 2020

    Superbe article…enfin reconnaissance du travail du Président Trump dernier défenseur des valeurs de droite: libre entreprise, la patrie.

    Répondre
  • Jacques Ady

    18 May 2020

    Merci pour ce remarquable résumé, M. Gave.

    Ce qui me stupéfie et que je n’avais pas bien saisi jusqu’ici, c’est que les taupes du parti Démocrate, couverts par les plus hauts responsables de ce parti, ont mené des actions secrètes contre le Président élu APRÈS l’élection de ce dernier. Si cela avait été AVANT, on aurait pu le comprendre, pour des raisons d’intérêt national, etc. Mais APRÈS, cela signifie que des fonctionnaires mènent des actions occultes CONTRE leurs dirigeants, ce qui est de la subversion et de la trahison, de la Haute Trahison même.

    Votre conclusion est hélas très juste : les médias, surtout en France, sont remplis de journalistes de gauche ayant perdu toute éthique professionnelle et pour qui la fin – tuer la droite – justifie tous les moyens, à commencer par le mensonge à jet continu. Les français auront donc beaucoup de mal à savoir la vérité sur ce scandale absolu qu’est l’Obamagate.

    Répondre
    • Dominique

      19 May 2020

      C. G. à dans sa conclusion laissé entendre que c’est l’état profond qui dirige les USA. Il voit juste.

      Trump s’est trouvé attaqué non seulement par la bande Obama-Biden-Hillary-etc. mais son Administration était rempli demeure partisans. Comme Comey et ses adjoints mais aussi au Département de la Justice et dans toute l’administration, ainsi que dans les deux chambre.
      Rien qu’au DJ Trump remplaça plus de 200 juges.
      Mais il y a aussi les 5.000 membres du www CFR. Cherchez la liste dans ” ajout ” et wiki vous permettre de connaître leurs positions dans le ” swamp ” ( marécage ).

  • pucciarelli alain

    18 May 2020

    Les États Unis pourrissants sont dignes des plus sinistres contes. Il reste que la pourriture d’une partie des élites est le reflet du “tout fric”qui structure cet immense et puissant pays, au point d’empêcher la mise au point d’armes efficaces, citons par exemple le F35. M. Trump n’est pas sans défaut, mais il est au moins le révélateur efficace d’une situation cataclysmique. Et en France, ne la ramenons pas. L’équivalent, importé des États Unis, est à l’œuvre. Le fric a nourri le corruption, qui nourrit les corrompus. Et leurs relais médiatiques sans honneur. Je n’ai jamais cru un mot à propos du Russiagate. Il est l’heure de juger et de punir. Là-bas aujourd’hui. Ici dès que possible.

    Répondre
    • Dominique

      19 May 2020

      Vous êtes sévère avec les USA qui sont 1/2 capitalo-communistes et 1/2 capitalo-liberté . Alors qu’en France nous sommes 1/1 étatiste-absurdiste ( appellation de Phlippe Simonot )

      Leur constitution est également remarquable. Exécutif législatif et judiciaire sont séparés.

  • Karl Descombes

    18 May 2020

    WOW ! Quel article !
    Voyons s’il de vient viral.

    Ca fait peur.
    On dirait le scénario de XIII.

    Pour revenir dans le réel:

    D’habitude, pour la réélection: “It’s the economy, stupid !”

    Cette fois-ci, il y aura la santé d’abord.

    La réélection de Trump va avant tout reposer sur la perception des votants quant à l’efficacité de sa gestion de la crise du COVID-19 d’ic à Novembre.

    A ce stade, il est plutôt mal parti.
    Le traitement initial a été mauvais voire catastrophique.

    Ce ne va pas être simple de redresser la barre.
    Il a peu d’emprise sur la suite des événements.

    Si le système de santé craque ou si big pharma veut lui mettre des bâtons dans les roues, je ne le vois pas réélu.

    Répondre
    • JEAN PIERRE CANALE

      18 May 2020

      Si le scandale éclate, TRUMP n’aura plus de problème pour être réélu en novembre, le scandale sera si grand qu’aucun candidat démocrate ne pourra le battre, on parle quand même d’un coup d’état !!!

    • Noname

      18 May 2020

      Remarquons tout de même que Trump est le président d’un état fédéral et qu’une bonne partie des décisions sur la santé incombe aux gouverneurs. À ce titre il convient peut-être de comparer les politiques menées dans les états démocrates et les états républicains en particulier pour les EHPAD. Les bilans de l’état de New-York et de celui de la Floride par exemple bienque non directement comparables sont malgré tout fort éloquents.
      D’autre part bien que des études aient montré que les dégâts sont bien moins importants si l’on ne se livre pas à un confinement général, les gouverneurs démocrates retardent le plus possible pour des raisons électoralistes le deconfinement espérant imposer des dommages importants à l’économie du pays.

  • Draining_the_swamp_and_Culture_war

    18 May 2020

    Excellent résumé – merci.
    .
    Concernant les fuites du DNC à wikileaks, rappelons qu’elles furent faites par Seth Rich, avec sa clef usb. Le jeune patriote M. Rich se suicida par un coup de pistolet derrière la tête lors de son jogging matinal à DC. (Rappelons aussi que rien ne lui avait été volé.) «His name was Seth Rich.»
    .
    Concernant Julian Assange, nous revenons à Soljénitsyne: les prisonniers politiques ne sont jamais libérés et sont en dessous des droits communs. Ainsi, en France, aux US, ou ailleurs, les droits communs sont libérés au prétexte fallacieux d’appaiser le faux dieu Grippe-Chinoise, pendant que les prisonniers politiques ne sont pas libérés. Notons que après son séjour dans les goulags, Soljénitsyne y acquit une haine viscérale pour les droits communs, qu’il qualifiait de non-russes.
    .
    Hélas, il me paraît probable que Mme Clinton ne soit jamais mise en examen. Son mari, malgré ses frasques pour le moins illégales et connues de tous, n’est toujours pas inquiété (un accident de marche-à-pieds est si vite arrivé!). Idem pour la fondation Clinton qui ne fut jamais auditée et dont chacun sait qu’elle est pire que le CE d’EDF (ce qui n’est pas peu). Même chose concernant les personnes qui meurent de «mort naturelle» dans leur entourage (au point que #ClintonBodyCount est un mot-clef populaire sur twatter). (Parmi les morts «naturelles», il est à remarquer celle de l’ambassadeur de Chine à Tel Aviv, décédé la semaine dernière après la visite de Pompéo; donc décédé de «mort naturelle» dans l’exercice de ses fonctions.) À ce sujet, il faut reconnaître que Mme Clinton est hélas remarquable de talent.
    .
    Donald Trump fit preuve d’une patience et d’une fortitude admirables. Il continue à être sous un feu permanent de calomnies, et il reste calme et organisé. Quoiqu’on puisse penser de son côté flamboyant et des dorures sur tranche, il est une personne remarquable et au vu des qualités déployées jusqu’à présent, il paraît cohérent qu’il ait réussi en affaires. Ce monsieur est tout sauf un crétin.
    .
    La politique étrangère des US restera aux mains du CFR. N’en déplaise, l’Empire est aux mains des oligarques (dès le début, l’US Navy fut un instrument au service des oligarques – on pensera à Teddy Roosevelt, famille patricienne, qui fut «Assistant Secretary» de l’US Navy). Néanmoins, compte tenu de la présente attitude de la Chine, remettant en question stupidemment l’imperium des oligarques sur les mers, les oligarques sont en train de s’aligner sur Donald Trump à ce sujet et lui laissent carte blanche.
    .
    Si il est une bonne chose que l’administration Obama passe sous les verrous, l’État profond hélas ne disparaîtra pas pour autant. Les structures de pouvoir n’ont pas disparu. Les structures de sélection de l’élite restent les mêmes (cf. par exemple les journalistes). On pensera à l’ascension de Barry Soweto. On pensera à la récente déclaration du PDG de Youtube disant que les internautes n’aimaient pas la nouvelle politique de Youtube consistant à promouvoir les canaux officiels, mais que Youtube poursuivra néanmoins cette politique (je suppose que c’est le fameux «marché» qui fait son effet?). On pensera aux universités, hontes absolues, où les sections «Gender studies» et consorts ont miraculeusement pris le pouvoir (on ne comprend même pas qu’il puisse y avoir de tels départements); je suppose à nouveau que c’est le «marché» qui en fut l’inducteur, puisque chacun sait qu’avec un diplôme de «Fourth Wave Feminism», toutes les entreprises du monde vous recherchent, avec un «six-figures» assuré. Jamais les oligarques ne lâcheront l’Empire – ils n’ont aucune raison de faire cela. Dans la politique intérieure, on pensera à la «Culture War» démarrée sous Teddy Roosevelt par ce qui est communément appelé «The Progressive Era» (laquelle était soutenue et financée par l’oligarchie, comme le montra Gabriel Kolko). On pensera ému aux multiples déclarations de enfin feu David Rockefeller, déclarant en particulier ouvertement dans ses mémoires qu’il était un internationaliste complotant et menant une cabale contre les intérêts américains (ça ne s’invente pas, c’est écrit texto dans ses mémoires). On pensera au projet MK-Ultra, «complot» enfin et récemment dévoilé au grand jour après que des victimes aient intenté des actions judiciaires. On pensera au fait que la CIA a un budget autonome et indépendant du Congrès, se finançant notamment par le trafic drogue (voir les multiples déclarations des agents de la DEA sur le fait qu’ils arrêtent constamment des agents de la CIA et qu’ils sont obligés de les relâcher – ça ne s’invente pas) (notons en passant que le problème des colombiens est qu’ils étaient en concurrence avec la CIA, et que Pablo Escobar fut démantelé par la DEA et non par la CIA). Il y a aussi le phénomène honteux, que dis-je, l’arnaque des «student loans» – et cela ne sort pas de nulle part («complot!!!») puisque il fut voté des lois spéciales par le Congrès afin que les «student loans» soient exemptés du droit des faillites personnels (contrairement à la France, un américain peut personnellement faire faillite; ce qui est une excellente chose puisque cela lui permet de recommencer sa vie au lieu de se suicider; c’est la même innovation que les sociétés de capitaux, dont les pertes sont limitées aux apports), ce qui est un scandale – je suppose que cette loi fut également poussée par le «marché»? On pensera à Bill Gates qui de magnat est devenu un nouveau Kissinger méritant son Nuremberg (cf. le récent discours de la député Sara Cunial italienne à l’assemblée nationale italienne). On pensera bien sûr à pizzagate (vil complotisme!!) qui fut promptement discrédité et enterré (les «œuvres d’art» de John Podesta sont plus que troublantes; les comptes sur les réseaux sociaux de Jimmy Comet, monsieur pizza, sont malheureusement sans aucune ambiguïté). On pensera aux absurdes «Identity politics» qui sont par essence faites pour diviser le peuple.
    Le fait que l’administration Obama tombe est une excellente nouvelle. Néanmoins, premièrement, Hillary ne tombera pas – on peut prendre les paris. Ensuite et surtout, il s’agit de sociologie politique: sélection des élites, sélection de la classe dirigeante, comment se fait sa rotation/circulation; toute société est structurée, et une fois en place, celle-ci est essentiellement inamovible (historiquement, la Guerre de Sécession ne fut pas sur l’esclavage comme le prétend et présente l’historiographie officielle et tamponnée, mais fut la prise de pouvoir par les élites yankees; les yankees devinrent la classe dirigeante, l’Amérique de Jefferson décèda, et les US devinrent Yankeedom). Les têtes changent, mais les structures de pouvoir restent. Donald Trump en particulier et la démocratie en générale ne sont pas les principales harmoniques de la politique américaine, ils ne sont que des harmoniques secondaires. Après Trump, la vie reprendra son cours et rien n’aura changé une fois cette parenthèse refermée. «Draining the swamp» est quelque chose qui structurellement ne peut pas arriver.
    .
    Quant à la «droite», la «Culture War» continue. Le conservatisme d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celui de l’époque de Reagan. À commencer par les néo-cons qui, par définition, ne peuvent pas plaire au peuples, mais en revanche plaisent beaucoup aux oligarques. On pensera aussi à Charlie Kirk et aux Koch suckers, euh pardon les Koch brothers, dont le prétendu conservatisme consiste à l’ouverture des frontières, aux student loans, et à la sodophilie – on est très loin de valeurs de l’Amérique traditionnelle, de l’Amérique profonde. À ce sujet, on peut trouver ce «meme» sur les chans:
    https://postimg.cc/9DgnCj3k
    .
    Effectivement, l’élection de novembre 2020 est pour le moins divertissante. En particulier tous ces #metoo (cf. «Culture War») de Hermione Granger qui appellent à voter Biden en dépit de sa mise en accusation par Tara Reade est pour le moins intéressant, démontrant leur hypocrisie et leur malhonnêteté – faisons des discours à l’ONU mais votons Bill Clinton et Joe Biden!

    Répondre
    • Dominique

      19 May 2020

      L ‘ élection de novembre sera plus que divertissante. Elle est une chance pour l ‘ avenir de la liberté.

      C’est la première fois que je lis un commentaire sur le CFR.

      Mais le CFR tire les ficelles de l’état profobd, avec ses milliers de membres infiltrés dans l’Administration et à la tête de puissantes ENTREPRISE.

      Cherchez les noms dans www cfr ( rubrique ” about )

      Le CFR fut fondé il y a un siècle par les mêmes banquiers qui possèdent la FED. Ils ont donc aussi une créance de 26 trillions USD sur le peuple américain !

      Il faut lire l’histoire des Rothschild Warburg Rockefeller etc.

  • Benjamin Orwell

    18 May 2020

    L’affaire est parfaitement relatée. Mais…les sénateurs républicains savaient eux aussi et n’ont rien dit ni fait.

    C’est Fox News qui a continué à enquêter et révéler les découvertes des associations comme “Judicial Watch” et des sénateurs républicains. Sans Rupert Murdoch et son groupe de presse cela eut été impossible. Tout le contraire de ce qui reste de la France.

    Pour ce qui concerne notre pauvre pays, nous semblons observer rigoureusement les mêmes pratiques: instrumentalisation de la justice par la gauche contre ses opposants (inutile de les citer), laxisme amnésie ou complaisance systématique des délinquants de gauche:
    Niel lors des poursuites pour proxénétisme,
    Julien Dray pour ses détournements
    Cahuzac: à peine de la prison avec sursis lors de détournements et mensonges du ministre des finances lui même, à comparer avec Balkany
    les ministres fraudeurs en tout genre.

    Et là personne ne dit rien, personne ne s’en offusque, tout semble normal. La presse passe tout sous silence, évoque à peine. Tout va bien dans le camp du bien.

    Macron peut faire de la récupération à Montcornet, mais Montcornet c’est juste 5 mois avant Montoire et la malheureuse poignée de main de Pétain avec Hitler…A qui serre t’il la main lui ?
    Dans

    Répondre
  • umberto

    18 May 2020

    Certains journaux établis (au premier chef desquels le Wall Street Journal) commencent à transmettre ces mêmes informations ; l’omerta journalistique se fissurerait-elle ?

    Répondre
  • Eric Monard

    18 May 2020

    Mise en page de votre article :

    Bonjour Monsieur,

    De nombreux passages de votre article s’affichent comme des colonnes de journal, ce qui en rend la lecture très difficile. D’autres de vos lecteurs ont-ils constaté la même chose ou serait-ce dû à mon seul ordinateur ?
    Je l’ai constaté sur plusieurs de vos récents articles, lorsque vous procédez à des énumérations d’arguments avec des numéros des différents arguments.
    Cordialement.
    Eric Monard.

    Répondre
    • Meyer Jean luc

      18 May 2020

      j’ai le même problème, j’ai essayé avec plusieurs navigateurs ça ne change rien. Cordialement

    • Yan

      18 May 2020

      Bonjour Éric,

      Le problème ne vient pas de chez vous, il en est de même pour moi, sur ordinateur comme sur téléphone.

      Yan

    • Jacques Ady

      18 May 2020

      Chez moi aussi. Apparemment, c’est quand la police change de style (gras, italiques…) que le phénomène – peu égréable, effectivement – se produit.

    • SysATI

      18 May 2020

      Si vous utilisez Chrome, je vous conseille fortement l’extension “font swap” qui vous permet de changer la police de caractères du site.

      D’une part vous pouvez rendre celui-ci plus à votre goût, et d’autre part éviter ce genre de problème.

      Pour ma part, j’utilise la police “Capriola” sur IdL et n’ai aucun problème de mise en page…

  • Excalibur

    18 May 2020

    Merci pour votre article.
    Tout à fait d’accord mais inquiet.
    Si Trump est réélu ce que je souhaite les États Unis ne pourront que s’en porter mieux.

    Répondre
  • candide

    18 May 2020

    Ouf… Autant de cynisme de la part des démocrates est à peine croyable, même devant les faits.
    Sinon, deux questions se posent :
    Trump et ses équipes parviendront-ils à lancer la procédure avant les élections ? Rien n’est vraiment jouer et le temps presse.
    Qui est le stratège derrière Trump ? Il parait peu vraisemblable qu’une personne aussi accaparé par les obligations qu’un président en exercice ait le temps matériel suffisant pour dénouer cet écheveau. Il faut, de plus, une connaissance poussée des rouages de cette énorme machine qu’est l’administration américaine, et des moyens humains et financiers considérables pour toutes ces investigations. Donc derrière Trump, en coulisse, qui est à la manoeuvre ?

    Répondre
    • Nicolas Cusseau

      18 May 2020

      Une ribambelle de citoyens et fonctionnaires américains qui en ont marre de voir leur engagement bafoué et leur citoyenneté déshonorée ?
      Un peu comme ce qui est en train de se passer contre les hauts fonctionnaires ici ?
      Pourquoi penser qu’il faut un Nicolo Machiavel à chaque fois ?

    • umberto

      18 May 2020

      Probablement le ministre de la Justice, William Barr (déjà ministre de la justice sous Bush senior, qui a pris en charge la contre-offensive juridique notamment en amenant R. Muller à publier enfin son rapport).

      Il ne faut pas non plus sous-estimer que la révolte gronde au sein même du parti démocrate : d’une part ceux qui ne font pas partie du “clan” Obama-Clinton et/ou qui n’ont pas profité de leurs largesses ont tout à gagner à des investigations, et d’autre part, l’aile gauche (B. Sanders plus que A. Occasio-Cortez ou I. Omar) ne soutient Biden (donc le clan Obama-Clinton) que du bout des lèvres, voire pas du tout. Certaines personnalités démocrates ont déclaré que voter pour Biden était pour eux aussi inenvisageable que voter pour Trump.

      On dirait aussi que nombre de membres du Congrès doivent leur siège à Trump et sont donc disposés à le soutenir, parmi lesquels le sénateur Rand Paul. Le Speaker du Sénat Mitch McConnell est également rompu aux manœuvres politiciennes de Washington.

      En ce qui concerne les moyens humains, le cas du général Flynn montre assez bien qu’on peut avoir été un démocrate toute sa vie adulte et pourtant souhaiter la chute du clan Obama-Clinton. On peut également noter que William Barr avait été associé du cabinet Kirkland & Ellis, l’un des plus prestigieux et importants des États-Unis brièvement vers 2009 puis à nouveau en 2017-2018.

      En ce qui concerne les moyens financiers et même si l’écrasante majorité de Wall Street et de la Silicon Valley soutient ses adversaires, Trump peut compter sur des entrepreneurs éminents (Peter Thiel dans la Silicon Valley, Robert Mercer à Wall Street) dans ces secteurs, mais aussi sur l’économie “normale” : la grande masse des entrepreneurs ou des salariés des PME/ETI américaines à qui il a rendu la vie plus facile en allégeant le poids des règlementations et des impôts. Trump a même obtenu le soutien de Kanye West il y a quelques années.

      Bref, il est loin d’être isolé.

    • Noname

      18 May 2020

      Je crois que Donald Trump a l’intelligence de déléguer à des personnes de confiance, je pense à Mike Pence par exemple, et qu’il n’examine pas à fond tous les dossiers. Il lui reste du temps pour le golf et les campagnes électorales sans obérer la conduite du pays.

  • Denis Monod-Broca

    18 May 2020

    Merci pour ce récit.
    Il semble bien qu’il s’agisse, dans les cercles du Pouvoir, d’une sorte de guerre civile sans merci. De là à admirer Trump… Comme toujours en pareil cas, plus les adversaires se combattent, plus ils se ressemblent.

    Par chez nous, une initiative intéressante, lancée par Michel Onfray, souverainistes contre Maestrichtiens : https://frontpopulaire.fr/

    Répondre
    • Aurélien T.

      18 May 2020

      Intéressante pour qui ? La gauche frustrée, celle qui se croit légitime parce qu’elle défendrait l’ouvrier là où la gauche aux affaires n’a que mépris, celle qui se lance dans un combat séculaire contre l’estrème-drouate (université populaire du même Onfray) sans même deviner les mains qui agitent la muleta. Comme Chouard, à côté de la plaque et d’ailleurs débranché médiatiquement on n’est plus près de l’entendre, “une autre gauche” n’est rien d’autre qu’une autre raison d’échouer.

    • Charles Heyd

      18 May 2020

      Bonjour #Denis Monod-Broca;
      “tous pourris” mais Trump plus que les autres puisque c’est … Trump!
      Vous pourriez postuler dans un de nos “grands” média! Maintenant qu’ils (les médias) n’ont plus le complot russe à se mettre sous la dent ils critiquent sa gestion de la pandémie; on verra en finale qui de Trump, ou de Macron qui aura le mieux géré cette crise!
      Très bonne la proposition de Michel Onfray, saut son nom!

    • Jacques Ady

      18 May 2020

      “plus les adversaires se combattent, plus ils se ressemblent”

      Si vous, vous étiez attaqué par des gens malveillants cherchant à vous destituer alors que vous évez été élu démocratiquement et que vous n’avez commis aucun des crimes imaginaires dont on vous accuse, comment réagiriez-vous ?
      Je ne trouve pour ma part pas que Donald Trum ressemble à ceux qui veulent sa peau et celle de la démocratie américaine. Il se défend vigoureusement et il a bien raison. D’ailleurs, ses électeurs ne sont pas dupes (ainsi que, parfois, des Démocrates) : sa cote est stable à près de 50%, malgré le matraquage hostile de beaucoup de médias. Estimez-vous aussi que les nazis et ceux qui les combattaient (durement, par obligation) se ressemblaient ?

    • Noname

      18 May 2020

      Plus les adversaires se combattent plus ils se ressemblent ?
      Affirmation étrange, si l’on y réfléchit !

    • bibi

      18 May 2020

      Pour ceux qui ont combattu les nazis certains leurs ressemblaient beaucoup, c’est normal avant l’opération Barbarossa c’étaient même des alliés, mais il ne faut pas le dire, de même qu’en France beaucoup de mesures prises par Vichy n’ont pas été aboli, quand les bars rouvriront jeter un oeil sur la licence IV, et regarder la date de la loi l’instituant 24 septembre 1941.

    • Charles Heyd

      18 May 2020

      Je réponds à #Noname, celui sans nom!
      Sur un autre site (vu du droit), un contradicteur de #Denis Monod-Broca disait de lui qu’il faisait du second degré ou de l’apagogie!
      Moi je n’y vois aucun second degré mais plutôt une “cécité” absolue ou de l’optimisme béat, c’est selon!

    • Denis Monod-Broca

      20 May 2020

      Quand deux gamins se battent dans une cour de récré, ils se ressemblent beaucoup, non ?, et au pion qui les réprimandent, ils répondent, instantanément, identiquement, “c’est pas moi, m’sieur !”. Pas vrai ? Et les hommes qui se battent en duel, les nations qui se font la guerre, les empires qui s’affrontent, c’est pareil.
      Il est bien commode de se dire que, les nazis étant le mal absolu, nous ne saurions leur ressembler. Ce n’est pas si simple. L’ennemi principal des USA et de leurs amis en alliés européens était l’URSS avant la guerre, et est resté l’URSS tout au long de la guerre malgré les apparences, et bien sûr après. L’Allemagne nazie a joué, pour leur compte, le rôle de l’exécuteur des basses œuvres, assassinant des millions de Juifs et affaiblissant durablement l’URSS (qui y a perdu des millions et des millions des siens). Les USA et l’URSS ont bien été, pendant toute cette période, comme les doubles l’un de l’autre, chacun se définissant pas son opposition à l’autre. Et on a beaucoup dit que la disparition de l’URSS fut un rude coup pour les USA qui s’en sont trouvés tout désemparés.
      Quant à Trump et au camp démocrate, c’est pareil. La haine de l’un se nourrit de la haine de l’autre. Ne dit-on pas que Trump s’est décidé à faire campagne, et à faire campagne contre Obama, le jour où celui-ci l’a humilié en public ?…
      Cet affrontement se retrouve dans le corps électoral US, partagé entre deux factions irréductibles, irréconciliables, de plus en plus fanatisées, et d’ailleurs de dimensions presque égales.
      Si, si, force est de constater que les adversaires se ressemblent beaucoup, toujours, sauf bien sûr lorsqu’on participe soi-même à la bataille…

  • Faik Henablia

    18 May 2020

    Bonjour Charles,
    Dans votre introduction de la semaine dernière, vous nous parliez de deux décisions extraordinaires de justice indépendante.
    Autant vous aviez raison dans le cas de la Cour Constitutionnelle allemande, autant les doutes sont permis dans votre récit d’aujourd’hui où vous vous êtes manifestement donné beaucoup de mal à exposer ce qui n’est, de toute évidence, qu’une bonne vieille tactique électoraliste de diversion face au vrai sujet du moment, le traitement désastreux de la pandémie ; et d’ailleurs, où est donc la décision de justice indépendante ? Vous l’ignorez peut-être, mais un juge fédéral a suspendu la décision en volte-face de William Barr, procureur général, d’abandonner les poursuites contre Flynn, alors même que celui-ci avait plaidé coupable.
    Pour en revenir à ce soi -disant « Obamagate », il me rappelle étrangement une précédente infamie remontant à plusieurs années, celle relative au certificat de naissance d’Obama et dont l’inspiration raciste sauta rapidement aux yeux.

    Répondre
    • Faik Henablia

      18 May 2020

      En relisant, je vois que vous avez mentionné le juge Sullivan.
      Mais comment être indépendant si on est « grand copain de… »

    • Charles Gave

      18 May 2020

      Cher Monsieur
      Le jJuge Sullivan auqUel vous faites allusion est un grand copain d’Eric Holder, le precedent ministre de la Justice d’Obama et d’Obama lui meme
      Il n’a absolument le pouvoir de faire ce qu’il veut faire
      Aux USA, seul l;executif peut poursuivre (separation des pouvoirs) et le juge juger
      Dans la mesure ou l’executif retire sa plainte, IL N’A RIEN A DIRE.
      Ce qui veut dire que ce juge n’a aucun pouvoir de continuer, ce qu’il fait quand meme pour proteger Obama
      De meme, il n’a aucun pouvoir pour nommer un autre juge et l’ancien juge qu’il a “nomme” est un fanatique anti Trump notoire
      Nous avons eu affaire a une tentative de capture de la justice a des fins politiques par l’adminsitration Obama et la bonne nouvelle est qu’elle est en train d’echouer, que beaucoup de gens vont aller en tole, dont Obama j’espere, et que c’est une tres bonne nouvelle que les usa retrouvent une justice independante
      Amicalement
      CG
      Il va sans doute etre debarque de son poste, et a juste titre

    • Jacques Ady

      18 May 2020

      ” le traitement désastreux de la pandémie”

      Par les gouverneurs Démocrates, voulez-vous dire ? Vous n’ignorez sans doute pas que la gestion de la pandémie a été laissée en bonne partie aux gouverneurs – ce qui la différencie de la gestion française hyper-centralisée, par exemple.
      Un fait intéressant : 78% de décès américains sont enregistrés dans des États ayant un gouverneur Démocrate, alors que 55% seulement de la population américaine vit dans ces États. 78% vs 55%, ça ne vous interroge pas ?
      Les médias, notamment français, cherchent par tous les moyens à salir Trump et à lui attribuer les morts du coronavirus chinois ; on n’est pas obligé de les croire.
      PS : les gouverneurs des Étas de californie et de New York ont publiquement loué Trump pour sa disponibilité (et celle de son administration) s’agissant de répondre à leurs demandes relativement au Covid-19, étonnant, non ?

  • Nanker

    18 May 2020

    Et dans son journal de 12h45 «France Culture» reprendra l’essentiel des éléments développés dans votre synthèse brillante de cette affaire saumâtre…

    Non je blague! Tant FC, que son pendant avec des images (le lamentable “journal” d’Arte) s’en tiendront mordicus à la version “officielle” (cad Democrate) de ce scandale d’Etat. Ils en pincent trop pour “Mister Suave” (alias Barack le retors) pour un jour faire leur mea culpa. Qui aurait pu penser ce cette grande asperge insignifiante avait pu se montrer aussi magouilleur que notre Charles Pasqua national…

    Sinon je vous trouve bien pessimiste M. Gave : comment Trump pourrait NE PAS être réélu en novembre?

    Répondre
  • Normandie

    18 May 2020

    Très optimiste mais tellement encourageant, merci M. Gave de nous donner de tels espoirs!

    Répondre
  • breizh

    18 May 2020

    merci monsieurGave de vous être donné la peine de cette belle synthèse… Grâce à vous, nous ne passons pas à côté de l’Histoire.

    Vous est-il possible d’améliorer la “mise en page” des paragraphes 1 à 8 ? Ce n’est pas évident à lire. Merci d’avance et cordialement

    Répondre
    • SC

      18 May 2020

      Même problème que breizh , les sections numérotés s’affichent en colonnes qui se mélangent et rendent la lecture difficilement compréhensible.

    • CANALE

      18 May 2020

      J’ai fait un copier/coller du texte pour l’envoyer à des amis, l’affichage sur la messagerie redevient normale

  • gourdon

    18 May 2020

    Waouh !
    je vous remercie pour votre information.
    De formation scientifique je serais heureux que vous nous fassiez bénéficier non seulement de vos lumières mais de vos sources !
    pas nécessairement toutes mais au moins quelques unes…
    merci par avance

    Répondre
    • Gave

      18 May 2020

      chers lecteurs
      Pour ceux qui veulent connaitre mes sources , les voici en partie
      Ce sont
      le site appele “the Duran” , deux grecs absolument prodigieux et remarquablement informes
      Le site de Jay Sekolov, l’avocat de Trump qui a fait tout le sale boulot d’aller chercher la documentation
      Le site de freedom of information
      Breitbart
      Sur la plupart de ces sites, les pieces justificatices sont disponibles
      Bien entendu, tout cela est en Anglais
      Pour les francophones, allez sur Dreuz info
      CG

    • Ada Wong

      18 May 2020

      Source d’info assez fournie, avec son style et à trier: Zerohedge.

      Pour ceux qui parlent de mauvaise gestion de l’épidémie, prenez votre calculette et ramenez le nombre de morts à la population totale de chaque pays (chose que nos journalistes ne font pas, étrangement) et vous y verrez déjà plus clair. Pour les États-Unis, regardez les statistiques Etat par Etat, c’est édifiant. Et cherchez quelques détails comme par exemple le gouverneur de New York M. Cuomo qui a donné l’ordre de chasser des hôpitaux les infectés et les ramener dans leurs maisons de retraite, où ils ont pu partager le virus avec les autres fragiles pensionnaires. Idée brillante que seuls les socialistes peuvent trouver. Enquête de Marianne en France : nos hôpitaux n’ont pas renvoyé nos anciens dans les EHPAD comme dans l’État de New York, ils ont tout fait pour ne pas les prendre. Les pseudo-humanistes montrent parfois leur vrai visage.

      Et merci M. Gave pour ce résumé concis et limpide, je suis les nouvelles tous les jours en anglais notamment sur Youtube, mais il était important de rédiger un tel texte pour ceux qui n’ont pas le temps de s’informer ou qui ne comprennent pas l’anglais.

    • Dominique

      19 May 2020

      Je vous propose des sources américaines :

      – un think tank chrétien et libéral : www thenewamerica

      – un journal indépendant : www pan

      – l’émission de Justice Jeanine sur www foxnews et sur YouTube

      – un agrégateur : www gatewaypundit

      – l’activiste www infowars ( de Alex Jones )

      et de très nombreux journaux et revues. On.peut les trouver via le net en tapant ( en anglais ) un sujet

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!