La Révolte des Tolérants

Note au lecteur: sera appelé à tort dans cet article : “Batave, Hollandais ou Néerlandais”. Le lecteur, intelligent et pointilleux aura donc souci de remplacer par le terme propre de Néerlandais ou de Pays-Bas afin que la pureté du différentiel sociétal puisse s’exercer en plein.

 

J’aime bien les Bataves . Ils constituent tous ensemble un vrai peuple et une vraie Nation. Et leur contribution au développement de l’idée de Liberté en Europe est sans pareille.

Revenons quelques siècles en arrière, aux alentours de 1685.  En France Louis XIV vient d’abroger l’Edit de Nantes et des dizaines de milliers de Protestants (200.000 ?) quittent la France, certains pour la Prusse, d’autres pour l’Afrique du Sud mais beaucoup partent en Hollande. Des milliers de soldats et d’officiers des armées de Turenne, le fer de lance des armées françaises, rejoignent la Hollande. Nous y reviendrons.

En Angleterre, Jacques II, roi Catholique, essaie de faire revenir Albion au Catholicisme avec l’aide de Louis XIV, ce que la population supporte très mal.

Et les Hollandais décident d’intervenir lorsque Jacques II a un fils avec sa deuxième femme (Catholique).

Ses deux premiers enfants, des filles, ne pouvaient donc plus accéder au trône et l’idée d’une alliance entre la Grande-Bretagne et la France terrifiait les Hollandais, à juste titre.  Guillaume d’Orange, pièce maitresse de toutes les alliances militaires contre la France depuis le saccage de la Hollande par les troupes Françaises quelques années plus tôt, marié à la propre fille de Jacques II, décide d’envahir  l’Angleterre à partir d’une flotte deux fois plus importante que la fameuse grande armada Espagnole. Et sur les bateaux, les troupes d’invasion sont les anciennes troupes de Turenne, Françaises et Protestantes, que le Roi avait chassées de France un peu comme, aujourd’hui, on en chasse les riches.

Jacques II s’enfuit en France sans combattre, Guillaume II et sa femme sont proclamés souverains et le reste est connu. Le parlement Britannique  prend son indépendance vis-à-vis du souverain,  la liberté de la presse (une invention hollandaise) est proclamée, la banque d’Angleterre est créée par une élite d’hommes d’affaires Hollandais, ce qui permet la création de multiples banques commerciales qui financeront la première révolution industrielle, le Droit de propriété est affirmé, et l’Histoire cesse d’être Française pour devenir Anglaise et passe d’une histoire des rois à une histoire des idées…

Les Anglais ont appelé cette période « la Glorieuse Révolution », et cette  Révolution a comme  caractéristique de n’avoir fait à peu prés aucune victime.

Pourquoi donc suis-je en train de raconter tout ça, va se demander le lecteur ?

Pour deux raisons

  1. Pour rappeler que la Grande-Bretagne actuelle est une création Hollandaise, un peu comme les USA sont une création Anglaise. (Et pour dissiper la légende que la Grande-Bretagne n’avait pas été envahie depuis Guillaume le conquérant. Elle l’a été,  à la fin du XVII eme, et par des troupes françaises sous commandement Hollandais).
  2. Et  pour mentionner que les Hollandais ont toujours eu une caractéristique : accueillir quiconque était l’objet de persécutions dans leur pays, qu’il s’agisse de Juifs Espagnols, ou d’Europe de l’Est, de Protestants venant de pays Catholiques, de Catholiques venant de pays Protestants, d’aristocrates Français au moment de la Révolution ou que sais-je encore …

Et que cette habitude est passée de chez eux à la Grande-Bretagne, puis de la Grande-Bretagne aux USA.

Et que de ces trois pays, les plus tolérants de l’Histoire, deux, la Grande-Bretagne et les USA ont déjà attrapé un petit coup de sang et ont fait savoir qu’il y avait une différence essentielle entre la tolérance et la bêtise, en votant de façon tout à fait inattendue.

Et que les Pays- Bas, le troisième, vont voter le 15 Mars.

Et si les Pays-Bas votent le 15 Mars comme l’ont déjà fait leur fille et leur petite fille (après tout, le premier nom de New-York fut Nouvelle Amsterdam…) alors cela va être un tremblement de terre de force neuf sur l’échelle de Richter pour la construction Européenne.

Commençons par l’objet du vote, et il est tout simple.

Les Pays-Bas sont un pays éminemment prospère, démocratique et accueillant, et cela depuis fort longtemps. Le débat ne porte en aucune façon sur des questions de niveau de vie, de compétitivité, ou de chômage.

Le débat est beaucoup plus fondamental que cela.

Comme le reste de l’Europe, les Pays-Bas reçoivent des afflux de populations de plus en plus importants en provenance de l’Afrique du Nord ou de l’Afrique Noire. Et la plus grosse partie de ces populations est de religion Musulmane, le contingent Marocain étant de loin le plus nombreux.

Fort bien, nous sommes encore dans le domaine des faits, guère discutables.

Mais une partie de plus en plus importante de la population locale semble croire que les valeurs de l’Islam sont complètement antinomiques avec celles de leur nation de toujours. Par exemple, l’Islam condamne à mort, les homosexuels, consacre l’inégalité de l’homme et de la femme, interdit l’apostasie sous peine de mort, exige que les contempteurs du prophète ou du Koran soient assassinés et établit deux classes de citoyens, les Musulmans et ceux qui ne le sont pas et qui doivent de ce fait payer un impôt spécial. Toutes ces croyances font absolument horreur à l’ethos hollandais.

La question est donc : l’Islam est il compatible avec la Démocratie et les Droits de l’Homme.

Si l’Islam ne l’est pas, alors, dit Geert Wilders, il faut arrêter toute immigration musulmane immédiatement et renvoyer chez eux tous le binationaux  à la première incartade. Quiconque ne respecte pas la Loi et les coutumes des Hollandais doit être expulsé sans ménagement s’il a deux passeports, ou être envoyé en prison s’il n’en a qu’un.  Mais comme le contrôle actuel de l’immigration ainsi que le contrôle de la Justice  sont devenus les prérogatives d’institutions Européennes, la seule façon d’y arriver est de sortir de l’Europe pour retrouver la Souveraineté pleine et entière du Peuple Hollandais tant sur l’immigration que sur la Justice, comme l‘ont fait les Britanniques.

Il faut donc de proposer un référendum sur le maintien de la Hollande en Europe après les législatives du 15 Mars.

C’est ce que dit Wilders depuis des années

Apparemment, Geert Wilders et son parti vont recueillir environ un tiers des voix, le reste étant censé aller aux partis de gouvernement (sociaux démocrates ou sociaux chrétiens) , et comme ces partis ont dit qu’en aucun cas ils ne négocieraient avec l’homme aux cheveux blancs (curieux comme tous les soi-disant démagogues actuels sont chevelus), eh bien ces élections devaient être une formalité.

Mais un nouveau parti, le Forum pour la Démocratie, vient de se créer, qui risque de changer toute la donne.

Ce nouveau  arrivant s’est organisé autour de personnalités de la société civile, hommes d’affaires, juristes éminents, hauts fonctionnaires, journalistes tous plus respectables les uns que les autres.  Il comprend également  de nombreux membres des forces armées Néerlandaises.

Il se situe franchement à droite et correspond assez bien à ce qu’il est convenu d’appeler en France « la droite hors les murs » et est mené par un homme jeune, du nom de Thierry Baudet  et par l’un des grands intellectuels Hollandais, Paul Cliteur (probablement descendants de protestants français tous les deux, au vu de leurs noms).

Et ce parti a fait savoir qu’il n’avait rien contre le parti de monsieur Wilders et que, le cas échéant., il serait tout à  fait prêt à discuter avec lui pour former un gouvernement.

Compte tenu du système électoral Hollandais, si le nouveau parti faisait cinq pour cent des voix ou plus, voila qui pourrait changer toute la donne politique en Hollande.

Et donc, pour la première fois en Europe, les deux questions essentielles vont être posées à l’ occasion d’une élection dans l’un des pays fondateurs de l’Union Européenne.

  1. La religion Musulmane est elle compatible avec la Démocratie ?
  2. Le Peuple Souverain a-t-il encore le choix de qui peut ou ne peut pas vivre sur son territoire. ?

Les hommes de Davos et les Oints du Seigneur qui ne croient pas à la  Souveraineté du Peuple qui s’exprimerait par un vote et qui depuis bien longtemps font tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher que ces deux questions ne soient posées risquent bien le 16 Mars au matin de se réveiller avec une solide gueule de bois.

Mais il est quand même  symptomatique que ce soit les pays avec les plus grandes traditions de respect des Libertés individuelles qui se révoltent en premier contre la tyrannie des « imbéciles quoique éduqués » ou IYE  (Idiots yet educated)  comme les appelle Nassim Tayeb

Rien dans tout cela pour surprendre ou peiner l’Institut des Libertés qui appelle de tous ses vœux et depuis longtemps le réveil des peuples.