25 August, 2015

La loi des cycles de sept ans pourrait encore frapper

Nous sommes sept ans après la faillite de Lehman Brothers de 2008, qui suivait l’effondrement des valeurs internet en 2001, la chute des pays d’Amérique Latine (Argentine, Mexique) en 1994 et le krach boursier de 1987. Tous les sept ans une crise financière majeure se produit avec une grande régularité. La Bible (Genèse 41.1) avait déjà identifié ce phénomène en le décrivant comme « une période de vaches grasses suivie par une période de vaches maigres » … accompagnée entre les deux d’une remise de dettes pour que les affaires reprennent…

Ce qui s’est passé cette semaine ressemble à un krach boursier chinois, qui serait en train de muter en très fort ralentissement de l’économie mondiale. La Chine est en train d’exporter son ralentissement, ce qui pourrait représenter trois points de croissance en moins pour l’économie mondiale et au moins un point pour la France. …

On est en train de payer les excès de création de monnaie par toutes les banques centrales. Le fameux « Quantitative Easing » qui a inondé les marchés de liquidités n’a pas servi à financer suffisamment les investissements productifs. Il a servi partout à faire monter le prix des classes d’actif de façon déraisonnable. Dans un tel environnement tout réajustement boursiers se produit de façon violente avec une forte hausse de la volatilité.

Dans les périodes de turbulences boursières, très difficiles à vivre pour ceux qui sont trop investi, il faut avoir le courage de regarder avec sang froid les grands indicateurs économiques et d’utiliser des règles d’investissement prudentes qui évitent de prendre des décisions sous le coup de l’émotion.

La Chine est dans le « hard landing »

Les bourses chinoises ont baissé de 8,5% lundi dernier. Depuis le décrochage du Renminbi le 11 août dernier (-5% en trois fois), la Chine déstabilise tous les marchés mondiaux.

La forte baisse de la croissance chinoise qui serait maintenant plus proche de 2 à 3% que des 7% fixés par Pékin, entraine dans son sillage les devises et les matières premières. L’indice S&P des matières premières est retombé ainsi à un niveau jamais vu depuis 13 ans en baisse de 44% depuis 2014.

La production industrielle chute car le pays a beaucoup perdu de sa compétitivité. L’ouvrier chinois gagne désormais en moyenne autant que l’ouvrier hongrois. Or la Chine assure 11% du commerce mondial. Les exportations ont baissé de 8,3% en juillet

La Chine a levé le pied sur les programmes immobiliers, car 20% des logements construits sont vacants. C’est pourquoi les autorités avaient essayé d’attirer vers la bourse les 90 millions d’investisseurs particuliers appartenant à la classe moyenne. Beaucoup se sont endettés pour acheter des actions chinoises. Bien évidemment ils vont dépenser beaucoup moins.

La PBOC (Banque Centrale de Chine) a injecté 110Md RMB dans les banques sans arriver à stopper la baisse du marché. La Chine qui a acheté beaucoup de bons du Trésor US et des obligations en Euro pourrait réaliser des ventes de panique au moment où la Fed va relever ses taux. C’est la grande crainte des investisseurs.

Nous ne sommes pourtant pas dans une « guerre des monnaies », mais dans un processus qui vise à faire en sorte que le cours du Renminbi soit déterminé par les marchés plutôt que par les autorités de Pékin. Cette condition est absolument nécessaire à remplir pour que la devise chinoise devienne partie prenante au niveau des monnaies de réserve et du FMI. Comme les autorités ont très mal communiqué, les marchés sont actuellement convaincus que nous sommes dans une spirale de dépréciation des monnaies pour que chaque pays regagne de la compétitivité.

Aux Etats Unis, une hausse du dollar pourrait faire ralentir l’économie

La production industrielle a progressé de 0,1% en juillet surtout grâce à l’automobile. La hausse du dollar peut faire cesser ce mouvement très rapidement. D’ailleurs le dernier indice PMI paru est au plus bas depuis deux ans.

Dans l’immobilier, les mises en chantier progressent encore. Les cours des sociétés de construction immobilière continuent de bien se porter

Tout ce qui se passe en Chine n’est pas uniquement favorable au dollar US. Parmi les valeurs refuge, on a vu l’or remonter de 6% en deux semaines, le Yen de 2,5% et le Franc suisse de 4%. Par ailleurs, la perspective d’une remontée des taux par la Fed, d’ici la fin de l’année, a entrainé depuis des mois des sorties de capitaux des pays émergents.

Il est peu probable que le Fed intervienne une fois de plus en sauveur.

L’Europe a dépensé trop d’énergie pour ne pas résoudre le problème grec

Les marchés européens ont baissé en moyenne de 3% lundi. En une semaine l’Allemagne a perdu plus de 7%. Au moment où il aurait fallu se concentrer sur les effets directs et indirects d’une décélération de la croissance chinoise, l’Europe a choisi de se concentrer presque uniquement sur le dossier grec. Malgré cela, la défiance contre la Grèce reste entière en Allemagne et Angela Merkel ne veut toujours pas d’une décote de la dette.

Les derniers indicateurs parus ne sont pas mauvais. Le PIB du T2 a progressé de 0,3% contre 0,4% au T1. L’excédent commercial de juin est à 21,9b€ grâce essentiellement à la baisse de la devise européenne. L’indice PMI composite est à 54,1 en août contre 53,9 en juillet. Le problème maintenant est que la baisse de la demande dans les marchés émergents ne sera pas compensée par celle des pays développés.

L’Euro s’est plutôt bien comporté en remontant autour de 1,16 $. Les positions vendeurs ont beaucoup diminué. 

En France, François Hollande fait des chèques en bois dans la perspective des élections présidentielles de 2017. Il était déjà dans le piège de la croissance zéro avant la crise de cette semaine. Si une dépression touche l’économie mondiale, la construction du budget 2016 et le respect des engagements de la France vis à vis des autorités européennes sera impossible à tenir.

Le dérapage du déficit en fin d’année va priver le gouvernement de toute marge de manœuvre. Tout ce la n’a pas l’air de préoccuper le Président de la République. Son objectif très important pour lui, est de faire entrer des écologistes au gouvernement pour les empêcher de proposer une candidature verte en 2017.

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

9 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • BA

    26 August 2015

    Chômage en juillet 2015 : record historique battu.

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    6 095 800 inscrits à Pôle Emploi.

    France entière, y compris l’outre-mer :

    6 432 200 inscrits à Pôle Emploi.

    Variation sur un mois : + 0,3 %

    Variation sur un an : + 5,9 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-PDGB25-2.pdf

    Répondre
    • Homo-Orcus

      27 August 2015

      Cé ben triste ce départ de Rebsamen au moment où il rencontrait le succès avec ses + 0,1%. Comment qu’on va faire maintenant ? Avez-vous remarqué la mode en communication politique ? En ce moment c’est, pour tout, zéro virgule peanuts.

  • TYLOLO76

    26 August 2015

    Merci Mr Netter pour ce panorama très clair de la situation mondiale, sommes-nous arrivés à la fin de cette folle fuite en avant, il faut l’espérer, et pourtant pour la première fois j’en crains les conséquences, l’actualité nous prouve tous les jours que l’humanité n’est pas prête à affronter ce qui va arriver, mais je souhaite avoir tort.
    “Je sais calculer le mouvement des corps pesants, mais pas la folie des foules.” Newton

    Répondre
  • Josick Croyal

    25 August 2015

    Relativement à l’illustration de cet article, serpent queue en bouche (ce qui m’est apparu lorsque j’ai signalé l’article sur FB), je crois que je suis tombé sur la source de ce dessin. Voici le lien : http://gnosis.art.pl/iluminatornia/gnostyckie_roznosci/oro3aFrom%20a%2015th%20century%20Greek%20alchemical%20text.jpg
    Je suis passé par le mot abraxas, qui m’inspirait ce dessin, pour faire cette trouvaille.
    Sinon, par la voie normale, “serpent qui se mord la queue”, on tombe sur le terme d’ouroboros. Si on rajoute le mot Kékulé à la recherche, on tombe sur Wikipedia : “La proposition de Kekulé permet le développement d’une nouvelle branche de la chimie organique, à savoir la chimie des molécules aromatiques qui contiennent un anneau benzénique. En 1890 la Société chimique allemande fête le 25e anniversaire de son premier article sur le benzène. Kekulé raconte alors que sa théorie avait été créée lorsqu’une nuit, il rêve de l’ouroboros (le serpent gnostique qui se mord la queue). Il faillit dans son rêve s’écrier « Eurêka ! » en un éclair, il vient de découvrir la formule développée du benzène qu’il recherche depuis des semaines. Cependant les historiens débattent encore la vérité de cette histoire ; certains croient que Kekulé l’aurait inventée lorsqu’il l’a racontée en 1890.”

    Personnellement (on ne trouvera cela écrit nul part), je pense que cette représentation a à voir avec la résolution de la quadrature (4) du cercle (3), avec la renaissance de la lumière, nouveau jour… Ainsi nouvel hélios…Noël. Et curieusement, je remarque qu’on associe l’abraxa aux 365 jours de l’année…

    La lumière déclinante de la France aurait bien besoin d’une telle régénération.

    Répondre
    • Josick Croyal

      27 August 2015

      Le serpent qui se mord la queue, retour au bercail après avoir parcouru le monde ? Retour dans le ratelier là où l’on a été vêlé pour reprendre une expression de Maurice Clavel ?
      Charles qui s’installe en France en septembre… Parcours alors qui forme comme un zéro, retour au point de départ… Espérons que c’est un zéro qui décale, ce même zéro qui magnifie le 1 en 10

    • Josick Croyal

      29 August 2015

      Merci à l’illustrateur (trice ? Emmanuelle ?) de ce post. Cela a provoqué un peu plus ma réflexion.

      En apparence, le serpent qui se mord la queue témoigne de ce qui tourne en rond et ne présente alors aucune importance, car n’avance pas, “tourne autour du pot”. Mais ce serait pourtant là l’essence de la vie selon Armel Larochelle qui, par ailleurs, comme fondement de l’univers, fait état de la forme et de la substance.

      La structure, première, et ensuite la substance qui prend place.

      Dans la structure étatique français peu ou pas de place pour le corps entreprenant privée. Citons Revel : “Car l’Etat français, sans même avoir besoin pour cela d’être socialiste, n’aime que les citoyens et les entreprises qui dépendent de lui, auxquels il distribue l’argent public, en commençant par se le distribuer à lui-même. Il hait l’entreprise privée. Sa bête noire, son ennemi héréditaire, c’est le citoyen indépendant, qui gagne sa vie par ses propres moyens. Celui-là, il faut le punir de son arrogance, le soumettre à l’extermination fiscale, sans toutefois le faire entièrement disparaître, puisque ce serait tarir la source de l’argent que l’État redistribue à la partie de la nation qu’il entretient, fastueusement ou modestement selon les cas, et qui seule lui semble digne de considération.”

      Si l’entrepreneur privé n’est pas soutenu par la structure étatique, il doit mettre alors en place sa propre structure pour le soutenir, pour soutenir son action, cela pour faire face au travail de sape destructeur de l’Etat à son égard.
      Ceci peut se faire spontannément de façon inconsciente, mais si c’est explicité, cela devrait encore lui donner plus de force.

      (peut-être une suite mais comme ce commentaire s’allonge, je poste dès maintenant)

  • nolife

    25 August 2015

    “Quand la Chine s’éveillera (sur l’état réel de son économie), le Monde tremblera”

    Répondre
  • nolife

    25 August 2015

    Bonjour,

    Marc Touati rajoute même 1980 et 1973.

    La bourse de Shanghaï dégringole encore de 7.63 %.

    Est-ce que l’IDL n’a pas été trop pessimiste à propos de ce pays ?

    Répondre
    • nolife

      25 August 2015

      * optimiste

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!