15 June, 2014

La ligne de partage entre les pays qui marchent et ceux qui ne marchent pas

En 1953 Kenneth Arrow , un économiste Américain révolutionna l’étude de l’économie.

Depuis toujours les praticiens ou les théoriciens de la discipline travaillaient dans un monde à deux dimensions, le Capital et le Travail pour essayer de déterminer comment les fruits de la croissance devaient être répartis entre les deux.

Arrow montra qu’il fallait introduire une troisième variable pour arriver à un optimum de croissance, le RISQUE pris par l’un ou l’autre des deux joueurs.

C’était une intuition qu’avait déjà eu Schumpeter avec sa mise en avant du rôle essentiel de l’Entrepreneur dans le processus de croissance.

Dans le monde réel, il est donc INDISPENSABLE que chacun des trois facteurs de production,

-Capital,

-Travail,

– Risque

 

soit rémunéré convenablement.

Le drame de la France est que nos élites en sont restées à un monde à deux dimensions et donc qu’elles interdisent ou pénalisent la prise de risque, ce qui empêche à terme toute croissance et mène au capitalisme des copains et des coquins puisque la seule façon d’être rémunéré pour le capital est de tisser des liens de corruption avec l ‘État.

Les mesures fiscales prises par le Président actuel n’ont fait que réduire encore plus la rémunération du risque et on en voit les résultats tous les jours.

Et c’est pour cette raison que l’économie Française crève .

Il n’y a pas un seul parti politique ou syndicat qui comprenne cette réalité et donc l’entrepreneur, le seul agent économique à créer des emplois n’a personne pour le défendre (et certainement pas le Medef).

La preuve en est que la question posée est toujours ” comment créer des emplois” et JAMAIS qui crée des emplois…

 

Face à une telle situation que doit faire le lecteur pour protéger son épargne ?

La première partie de cette épargne doit être investie dans des placements à   faible risque, c’est à dire des obligations. Quel pourcentage faut- il avoir en actions et quel pourcentage en obligations est bien entendu la question suivante.

Une petite règle simple est de considérer qu’il  faut avoir en pourcentage de son portefeuille 100 moins son âge en ACTIONS, le reste en obligations.

Si le lecteur a 60 ans, il lui faut donc 60 % de son portefeuille en revenus fixes et 40 % en actions.

Compte tenu des désastres qui s’annoncent en France, qui ne seront que le résultat du côté autiste et inculte des dirigeants Français,  je ne vois pas très bien pourquoi je devrais utiliser le marché obligataire local et donc je préfère de loin avoir une moitié de mes obligations en Bund et l’autre moitié en obligations du Trésor Américain, ce qui me donnera un rendement équivalent à celui que j’aurai avec des OAT, mais avec un bien moindre risque.

Pour les 40% restants, je les mettrai en actions, représentatives de sociétés ayant une partie importante de leurs chiffres d’affaires en dehors de France , qu’elles soient  cotées en France ou hors de France n’ayant pas beaucoup d’importance.

Et j’attendrai tranquillement avec un tel portefeuille un changement d’élite chez nous.

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

23 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Philippe

    7 July 2014

    Cher Mr Gave que pensez vous des Obligations d’ états comme la Coree du Sud, le Bresil (10% en USD ° ) l’ Uruguay ( 7% en euros ) ou la Croatie (5% en euros ) et la Slovenie ( idem) ?
    Merci par avance de vos réflexions

    Répondre
  • Fucius

    18 June 2014

    Refus du risque, ou du marché par opposition à la planification.

    Ainsi nos dirigeants vanteront-ils la dépense publique comme investissement: Or la question n’est pas le montant qu’on investit mais la pertinence de l’investissement.

    Répondre
  • Nicolas

    17 June 2014

    De toute façons, le socialisme n’est pas et n’a jamais été une doctrine économique, mais l’alliance de pillards. Remarquez bien que les socialistes prétendaient détruire l’Etat et virer les fonctionnaires à coups de pieds dans le C** (cf Marx). Mais dés qu’ils ont eut le contrôle de l’Etat, par la violence, le mensonge, la ruse, le bourrage de crâne, ils se sont bien gardé de le faire !

    Les socialistes, ce sont les barbares envahissants la Gaule, pour la piller parce qu’ils sont les plus fort, mais qui finissent aussi nus que ceux qu’ils ont spoliés..

    Répondre
  • xly

    16 June 2014

    Votre réflexion sur le risque peut-être prolongée par une “vue de Sirius ”
    Il me semble évident que ce sont les « entrepreneurs » (mot pris au sens large) qui font bouger le monde que ce soit à l’époque de la Grèce de Périclés, de l’empire romain, du Moyen âge des cathédrales, de la Renaissance, du 18ème bourgeois, du 19ème industriel, du 20ème scientifique et technologique.
    Le terme « entrepreneur » désignat ici ici à la fois : l’artiste-décorateur de la Grotte Chauvet, Alcibiade, Périclès, Alexandre le Grand, Jules César, Octave-Auguste, Guillaume le Conquérant, Saint Louis, Christophe Colomb, Jacques Coeur les Médicis, Benjamin Franklin, Bonaparte, Champollion, Pereire, Renault, Citroen, Michelin, Blériot, Marie Curie, de Lesseps, Effel, Einstein, Rodin, Picasso ….des personnalités qui prennent des risques pour entreprendre, conquérir, innover,découvrir, investir, faire bouger.
    Ces entrepreneurs sont à l’image du dieu Civa de la religion brahmanique, : ” “le Dieu à la fois du Bien et du Mal dont la danse anime le Monde” .
    Démonstration en est faite encore aujourd’hui avec 7 personnalités qui en moins de cinquante ans ont profondément bouleversé notre vie quotidienne : Andy Grove(Intel), Thomson & Ritchie (Unix et langage C),Steve Jobs(Apple), Bill Gates (Microsoft), Page&Brin (Google).
    Toute personne adulte ou pas de tout pays développé utilise quotidiennement une ou plusieurs des innovations matérielles ou logicielles venues de ces sept-là !
    Certains systèmes « politiques » encouragent les « entrepreneurs » et leurs innovations (la liste des 7 indique lequel) et d’autres pas (en 70 ans de communisme l’Urss n’a inventé comme bien de consommation que la Kalachnikov).
    On note qu’à chaque époque où les impulsions des “entrepreneurs” ont été décisives de grandes fortunes se sont constituées profitant du rebattage général des cartes (comme l’a découvert Piketty sans en tirer les bonnes conséquences),mais aussi et surtout de grands progrès ont été accomplis par l’ensemble de la population et dans les domaines artistiques et/ou architecturaux (puisque de ces époques c’est ce qui reste de visible ).
    En comparaison que reste t-il aujourd’hui des écrits de Marx, Lénine ou Mao ?
    Il est intéressant de noter que des pays anciennement marxistes, léninistes ou maoïstes, politiquement autoritaires comme la Russsie, laChine ou le VietNam se gardent bien désormais de brider ou brimer les entrepreneurs, bien au contraire.
    Nos dirigeants socialo-marxistes encore imprégnés de cette idéologie régressive, “privative à la fois des libertés et des biens” comme disait JF Revel pourraient, cette fois-ci s’en inspirer à bon escient !

    Répondre
  • Algle

    16 June 2014

    Ce mot s’adresse a Emmanuel : Il faudrait arrêter la rengaine absurde sur les papy boomers qui auraient fait les dettes que les jeunes devraient maintenant payer ! Quand j’avais 20 ans en 1974, nous n’avions que quelques centaines de km d’autoroute en France, les communications téléphoniques étaient chères, il n’y avait pas internet, nous n’avions que 4 semaines de vacances et nous n’avions pas les 35 heures, l’été en tant qu’étudiant je faisais des petits boulots pour payer mes études,… Mais nous étions enthousiastes et rêvions de monter notre affaire et de réussir notre vie familiale et professionnelle…
    Aujourd’hui, les jeunes ont tous les moyens pour apprendre mais il n’y a jamais eu autant d’échecs scolaires et de jeunes qui ne maîtrisent même pas leur langue. Internet est utilisé, non pour apprendre, mais pour aller sur Facebook ou je ne sais quels services abêtissants qui engraissent quelques milliardaires de Wall Street. Les jeunes rêvent aujourd’hui en France dans leur grande majorité de devenir fonctionnaires ! Toutes les 5 semaines, la France est en vacances (15 jours mi février, 15 jours mi avril, un moi de mai qui regorgent de ponts, vacances à partir de juillet, 15 jours en novembre, 15 jours en décembre…) sans compter les jours d’arrêt maladie (ex : 25 jours par an de congés maladie par agent de la fonction territoriale)… Qui profitent de tous ces avantages payés par l’emprunt ? Certainement pas le papy boomers qui dans leur grande majorité ont travaillé plus dur, créé des entreprises, payé des impôts et cotisations. La réalité est que nous avons été et sommes toujours gouvernés par des “branques” et que l’immense majorité des Français ne veut pas que les choses évoluent. Regarder le conflit actuel à la SNCF qui en dit long sur les mentalités dans ce pays. Et les grévistes ne sont pas des papy boomers !

    Répondre
    • emmanuel

      16 June 2014

      REPONSE:
      La retraite à 60ans non finançable et financée pose un problème depuis toujours.
      Qui empêchait votre génération de plaider pour un régime par capitalisation…
      Qui empêchait à votre génération de remettre cela en cause dés 1983.

      A vous lire mais d’ou viennent toutes se dettes???
      « 30ans de clientélisme fiscale qui n’a jamais été contesté mais bien au contraire plébiscité. »

      Quant à l’échec scolaire je ne connais pas les stat sur ce sujet.
      Par contre je sais une chose me semble il? C’est votre génération qui a plébiscité le collège unique, et la fin de la sélection sur l’hôtel d’il est interdit d’interdira…

      Je vous souhaite bien du plaisir d’être jeune en France…
      Vous êtes avec diplôme stagiaire jusqu’a 30ans.
      Vous commencez à épargner à 30ans.
      Vous avez un mur que représente une marche du travail sclérosé.

      L’accumulation des congés c’est le fait de décisions de votre génération.

      Quant aux dinosaures de la SNCF pardonnez-moi mais c’est hors sujet.

  • Homo-Orcus

    16 June 2014

    “La preuve en est que la question posée est toujours » comment créer des emplois » et JAMAIS qui crée des emplois…”
    belle phrase bien percutante pour les gens normaux sans incidence sur des cerveaux de croyants.

    Répondre
  • emmanuel

    16 June 2014

    Monsieur Gave peut il y avoir prise de risque sans confiance.
    Peut il y avoir prise de risque et confiance lorsque structurellement on privilegie l’economie de rente.
    Les papy boomers comme souligne on besoin d’une rente.
    Et qu’importe les stocks de dettes qu’ils ont accumules.
    Rente que l”on paye sur le dos des plus jeunes.

    Répondre
    • idlibertes

      16 June 2014

      euh, c’est pas vraiment dans ce sens là qu’est écrit l’article,

    • emmanuel

      16 June 2014

      C’est bien dans ce sens que j’aimerai que s’ expriment les economistes. Peut il y avoir croissance quand les papy boomers qui detiennent l’epargne achetent naturellement des obligations plutot que des actions.
      Obligations du reste vu le niveau d’insolvabilite pas plus couvertes que le reste.
      Quant aux actions dont les niveaux sont manipules par des rachats massifs de titres…
      Que les economistes planchent sur le monde tout au plus avec une croissance relative dans lequel nous nous installons.
      Comment fait on pour trouver le capital afin d’investir en prenant des risques.
      Comment inciter les papy boomers a prendre des risques.

    • idlibertes

      16 June 2014

      En arretant de manipuler les taux d’intérêts à la BCE à la baisse par exemple? Déjà pour commencer.

    • emmanuel

      16 June 2014

      Tout a fait d’accord.
      Mais alors question si des economistes sont pour une politique monetaire normale, pourquoi rien n’est fait dans ce sens…
      On ne peut que constater un echec de ces cuisines de Banques Centrales. Et pourtant ils persistent et signent.
      La BCE s’appretent a rentrer dans ce manege avec des taux negatifs pour les depots des banques.
      Et je doute que cela aterisse dans la comptabilite des entreprises.
      Je pense plutot que les banques preteront aux etats.
      On a le sentiment d’une machine infernale avec aux commandes des aprentis sorciers…

    • idlibertes

      16 June 2014

      La BCE, ce sont des politiques. Pas des humains

    • Nicolas

      17 June 2014

      “Peut il y avoir prise de risque et confiance lorsque structurellement on privilegie l’economie de rente.”

      Oui, virer les fonctionnaires et assimilés est urgent..

  • RENOULT

    15 June 2014

    Une fois de plus, bien joué.

    Mais quand vous revoit-on chez Taddei ou sur BFM?

    Répondre
  • FrancisC

    15 June 2014

    Message court et simple, mais tellement pertinent.
    Merci

    Répondre
  • Amellal Ibrahim

    15 June 2014

    Bonjour,

    Pouvez-vous nous expliquer … Pourquoi ces changements d’élite en France se font dans le sang et la révolution ? 1789, CSP, Bonaparte, Restauration, Monarchie de Juillet, 1848, Second Empire, IIIe, IV, V rep. … et j’en passe ?

    D’ailleurs votre Vème république est à bout de souffle …

    Les jeunes diplômés partent ainsi que les jeunes tentés par l’entrepreneuriat … il risque de rester principalement des retraités et des jeunes au chômage.

    Répondre
    • idlibertes

      15 June 2014

      Dans le Seigneur des Anneaux, de Tolkien, le Roi des Rohan , peuple de guerriers cavaliers tombe sous l’influence de ‘Wormsey” (le ver de terre) , personnage maléfique, qui réussit à le convaincre qu’il est vieux, fatigué, que la lutte contre les forces mauvaises est sans espoir et donc qu’il ne faut surtout pas attirer l’attention de Mordor (l’Empire du Mal).

      Arrive Gandalf qui chasse le ver de terre, réveille le vieux monarque de sa torpeur, les Rohan repartent en guerre et dans la bataille décisive , le vieux monarque perd la vie, mais retrouve son Honneur perdu.

      De nombreux ‘Wormsey ” (en fait, la majorité de la classe politique Française) murmurent à l’oreille de la France depuis bien longtemps qu’elle est vieille, fatiguée, qu’il ne faut plus prendre de risque mais se préparer à mourir dans le déshonneur et l’indifférence générale et accepter de s’éteindre comme une lampe qui n’aurait plus d’huile…

    • Amellal Ibrahim

      15 June 2014

      Effectivement, votre pays dispose d’un potentiel assez grand, pas pour rien qu’elle a été la Grande Nation MAIS elle vieillit comment ou plutôt “qui” (si j’ai bien compris l’article) va payer ces fameuses retraites par répartition pour la génération baby-boom (la plus bête de l’Histoire ?) étant donné qu’ils ont bouffé le capital légué par leurs aïeux et qu’ils ont consommé celles de génération à venir ?

      Chaque fois que je vais dans un village en France, on voit que l’âge médian c’est limite 50 ans …

      Bonne nouvelle cependant, les Français sont de plus en plus favorables à des baisses d’impôts et des diminutions du poids de l’Etat …

      Je discutais avec un Français l’autre jour, il me dit que la plupart des gars de son âge sont hors de France …

    • emmanuel

      16 June 2014

      Un peu de nuance Ibrahim.
      Partout en Europe les populations en moyenne vieillissent.
      Et la dette hors bilan des pensions des papy boomers n’est pas financable et pas financee.
      La dette hors bilan de l’allemagne qui vieillit est a priori de plus de 5000milliards avec une croissance d’a peine 0,8 Les states pension en Angleterre ne sont pas finances et extremements reduites. Au point que l’on travaille largement au dela de 65 ans. Ce qui est du reste naturel.
      Les cles de la croissance sont a la fois environementales et structurelles.
      Une des cles structurelle c’est la demographie.
      Demographie qui decline partout.
      Votre analyse des responsabilites de la generation baby boom dans cette crise est tres juste.
      Ils ont rendu tout simplement la croissance structurellement
      impossible en accumulant des stocks de dettes au bilan et hors bilan gigantesques.
      Et a present les papys boomers rentiers veulent qu’on leur paye leur rente. Ce qui ne peut se faire qu’au prix du sacrifice des plus jeunes. Et les jeunes en France font leurs valises.

    • Nicolas

      17 June 2014

      “Une des cles structurelle c’est la demographie.”

      Nan. L’OCDE a calculé que pour maintenir le niveau de retraite “actuel’ (d’il y a qq années), les français devrait faire venir 87,5 millions d’immigrés dans les 25 ou 30 prochaines années.

      Inutile de dire que c’est du délire pure et simple, et que démographie ou pas, les retraites par répartitions sont, comme annoncé officiellement par ROCCARD en 89, condamnées..

      Certes, on peut faire confiance aux politiciens pour maquiller la chose..

    • jemapelalbert

      16 June 2014

      Bonjour,

      Tout simplement , comme en témoignent certaines personnes par leurs propos sur ce forum , la France est toujours coupé en deux parties opposées qui ne sont jamais d’accord ni sur les causes ni sur les remèdes.

      1° Les jeunes rendent responsables les papy boomers des dettes actuelles, ce qui n’est pas faux en partie car comment en rendre responsable un couple de paysans qui ont pour retraite 600 euros par mois après une vie de travail ? Mais comment ne pas en rendre responsable un couple d’enseignant qui touchent 5 fois plus sans avoir eu le même rythme de travail ? Je tiens a préciser qu’il y a autant de catégories d’enseignants que de type de paysans avec toutes les différences de revenus , de gain de capital et de type de retraites existantes.
      Mais en général, je pense être dans le vrai et je parle de ce que je vois chez mes proches.

      2° dans chaque famille il y a au moins un fonctionnaire, donc les choses se sont faites insidieusement sans aucune contestation des Français contre les privilèges des uns et des autres, car comment être contre des décisions, a fortiori prise en catimini, pendant les vacances scolaires par exemple, qui favorisent quelques membres de sa famille ? bien joué non ?

      3° la France est coupé en deux historiquement entre le Nord et Sud, la langue d’Oïl et la langue d’Oc. Deux mentalités différentes, deux situations géographiques différentes, deux climats différents.Deux secondes guerres mondiales différentes. Facile pour des politiciens peux scrupuleux de jouer sur différents tableaux .

      4° astucieusement aussi on a opposé pour mieux régner, les patrons aux ouvriers, les femmes aux hommes, la religion aux laïques, que sais-je encore ? L’Europe technocratique à la Nation ? Les immigrés aux Français de souches ? L’État aux régions ? les villes aux campagnes ?

      j’en fait un peu trop vous direz, mais avouez qu’il y a matière à réflexion car ce n’est pas un hasard si nous sommes à nouveau si divisés et que nous ne trouvions que des solutions extrémistes pour nous rassembler ou alors nous sommes allés si loin dans notre division que nous n’ayons, comme en 1789, plus le choix ?

    • Nicolas

      17 June 2014

      “Pourquoi ces changements d’élite en France se font dans le sang et la révolution ? 1789, CSP, Bonaparte, Restauration, Monarchie de Juillet, 1848, Second Empire, IIIe, IV, V rep. … et j’en passe ?”

      1789 fut un accident (Roi intello adepte des Lumières..)

      Pour les autres, c’est facile : depuis 1789 l’Etat à pour principal fonction d’EMPECHER toute révolution.

      D’ou le dénigrement, insulte, censure, mensonge, propagande, etc de tous ceux qui se plaignent pour des raisons sérieuses. L’ennui étant que cela ne fait pas disparaitre ces problèmes, jusqu’à ce qu’ils concerne à la majorité de la population qui du coup se retourne contre l’Etat -qui vivant dans sa bulle (“la crise” semble aussi lointaine aux fonctionnaires & Co qu’une catastrophe minière en chine), habitué à radoter (cf les média et leur “débats”, copier collé de ceux d’il y a 10, 15, 20 ans..), jamais mis en cause ou contesté (chez nous on balance “Républicain” comme réponse, pis voila !), ne comprend pas du tout de quoi on lui parle (” des fantasmes !”).. Sans parler des carrières battis.. Les problèmes reste ignorés ou niés, et s’amplifient donc..

      Du coup le seule solution qui reste au Peuple est la violence, donc la Révolution. Maintenant, il faut bien voir qu’il n’y a pas de révolution tant qu’une partie de l’élite dirigeante (elle même hiérarchisé et surveillé idéologiquement par ses paires) n’a pas “trahi” le “système”.
      Combien d’énarques sont en réalité scandalisés par le socialisme et l’état de la France 40% ? Mais ils doivent la fermer..

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!