13 September, 2021

Islamo Gauchisme, Populisme, et nouveau clivage Gauche-Droite. De Philippe Fabry & Leo Portal VA Editions

Les lecteurs assidus savent que de temps en temps, je tombe sur un livre qui me fait « sauter en l’air » et que je place immédiatement dans ma bibliothèque, sur le dernier rayon, tout en haut, dans la catégorie « livre à lire et à relire ».Pour ceux que ces livres pourraient intéresser dans la mesure où ils m’ont aidé à mieux comprendre le monde, la liste en est disponible sur le site de l’Institut des Libertés, à la rubrique bibliographie

L’an dernier, à peu près à cette époque, j’avais consacré ma chronique du lundi à un livre écrit par Mathieu Bock-Coté « le multiculturalisme comme religion politique », pour expliquer aux lecteurs que non seulement ils devaient acheter cet ouvrage, mais qu’en plus, ils devaient le lire et le relire.

Eh bien, aujourd’hui je récidive : Je recommande à ceux qui aiment lire pour comprendre d’acheter le dernier livre de Philippe Fabry Islamo Gauchisme, Populisme et nouveau clivage Gauche Droite publié chez VA éditions.

Et quand je dis que je récidive, c’est parce que c’est ce que je l’ai déjà fait une fois pour Philippe Fabry.

Il y a plusieurs années, en 2014, j’avais déjà écrit une recension d’un livre de Philippe Fabry, paru chez Jean Cyrille Godefroy et qui s’intitulait « Rome, du Libéralisme au Socialisme » tant cet essai m’avait enthousiasmé. Comme toujours avec les livres de Philippe Fabry, le but est de dégager des « règles de fonctionnement historiques » de nos sociétés pour mieux en comprendre les évolutions passées mais aussi les mouvements à venir.

Il s’agit là d’une très vieille tradition occidentale qui commence avec Thucydide, en suivant avec Abélard, Thomas d’Aquin, Locke, Montesquieu, Adam Smith, John Stuart Mill, Bastia, Tocqueville, Pareto, Toynbee, Henri de Jouvenel, Raymond Aron, Revel, René Girard et bien d’autres puisque je n’ai mis dans cette liste que ceux qui m’avaient influencé directement et positivement.

J’ai donc exclu des gens comme Rousseau, Marx et presque tous les philosophes allemands qui m’ont plutôt agacé qu’influencé parce qu’à mon avis, ils pensaient « faux ».

Je crois que Philippe Fabry a reçu le don de penser juste, en voyant des choses que les autres ne voient pas, et que cela ne doit pas lui rendre la vie facile. Ne pas penser comme tout le monde est en effet une lourde malédiction qui condamne le pauvre récipiendaire à une vie où il se sentira bien souvent seul, très seul.

Dans son grand poème « Moïse », Alfred de Vigny fait dire au seul homme qui ait eu un contact direct avec Dieu :

‘’ Seigneur, vous m’avez fait puissant et solitaire, 

   Laissez-moi m’endormir du sommeil de la Terre »

Et comme les voies de Dieu sont impénétrables, essayer de discerner ses intentions profondes en étudiant l’histoire est vraiment un défi au sens commun et requiert de voir ce que les autres ne voient pas, un peu comme René Girard le fit.

Et cette capacité à voir les choses différemment, Philippe Fabry en fait preuve à nouveau dans son dernier livre, écrit en collaboration avec Leo Portal, un intellectuel venant de l’Europe du Nord.

Ce livre est organisé en trois parties

Dans une première partie, les auteurs décrivent leur « modèle ».

  • Les idées partent toujours « de la gauche » et évoluent lentement (plusieurs siècles parfois) de la gauche vers la droite, les idées « de droite » d’aujourd’hui étant bien souvent les idées de gauche d’il y a deux siècles.
  • Ils expliquent que la population se répartit politiquement en ce qui concerne la gauche en extrême gauche révolutionnaire, gauche, et gauche centriste tandis que la droite se fragmente en droite centriste, droite, pour terminer en droite réactionnaire cherchant à revenir en arrière.

Et donc nous avons en général six sous-populations, les centristes de gauche ou de droite formant environ les deux tiers du corps politique.

Une fois le modèle théorique décrit, les auteurs en expliquent le fonctionnement historique dans la période moderne, dans un certain nombre de pays, France, Grande-Bretagne, États-Unis, Russie, Japon, Turquie etc… pour en démontrer la pertinence et cette démonstration est à la fois instructive et brillante.

Puis ils appliquent leur modèle à la Grèce antique et à l’Empire Romain pour lui donner une validité dépassant le monde moderne.

Et ils en arrivent enfin à la dernière partie de leur livre, la troisième, où ils s’essaient à décrire notre monde en analysant d’abord les relations entre l’Islam et le « gauchisme » en s’appuyant d’abord sur le parcours intellectuel du monde musulman confronté au défi de la modernité européenne depuis plusieurs siècles et comment ce mouvement chez les musulmans attire la partie extrême de la gauche dans nos pays, toujours à la recherche de damnés de la terre à défendre et en manquant cruellement depuis plusieurs décennies.

Enfin, ils terminent par des considérations tout à fait originales sur le « populisme » qu’ils assimilent à une réaction à l’émergence de ce qu’ils appellent « l’élitisme », qui n’est rien d’autre que la fusion du centre gauche et du centre droit, représentant à peu près les deux tiers de la population en une espèce d’unanimité qui ne souffre plus aucune contradiction de la part des extrêmes, qui sont considérées comme « folles ».

Et donc, quand les élites se mettent à mépriser le peuple, le populisme naît.

Et cette élite, persuadée que nous sommes arrivés à la fin de l’Histoire, est en effet devenue profondément anti-démocratique et donc violemment contre tous ceux qui mettent en question son pouvoir.

Ce n’est pas le populisme qui est fondamentalement anti-démocratique, c’est l’élitisme …

Le populisme naît quand le débat démocratique disparaît.

En quelque sorte, c’est Macron qui créé les gilets jaunes et la doxa européenne qui fonde la légitimité d’Orban.

Et l’évolution à venir qu’ils entrevoient aussi bien de l’Islamo Gauchisme que du Populisme est à la fois fort surprenante mais tout à fait logique, et je laisse aux lecteurs le soin de les découvrir par eux-mêmes, ne voulant pas déflorer leurs conclusions passionnantes.

Je ne peux cependant pas m’empêcher de mentionner une idée qui me paraît brillante : les nouvelles idées qui vont apparaître à la gauche du spectre politique seront certainement de nature religieuse et la guerre des idées se passera entre ces nouvelles idées « de gauche » et le laïcisme qui a commencé à gauche mais qui est maintenant situé complètement à droite.

On retrouve la vieille intuition d’André Malraux, « le XXI -ème siècle sera religieux ou ne sera pas. »

Un léger bémol à cette recension s’impose cependant.

Ayant lu le livre, je recommencerai aux lecteurs de le lire dans un ordre différent de celui qui est présenté.

  • Je commencerai par la première partie où est décrite le « modèle ».
  • Ayant compris ce modèle, je passerai directement à la troisième partie, où les auteurs appliquent ce modèle au monde actuel.
  • Et je terminerai par la deuxième partie, le passage au crible de l’histoire de chacun des pays étudiés au regard du modèle, d’abord parce que ces considérations améliorent la compréhension des phénomènes analysés, mais aussi et surtout parce que la dernière partie me semble correspondre à une vraie attente et que je suis par nature impatient. En quelque sorte, la dernière partie va m’aider à me diriger dans le monde d’aujourd’hui alors que la deuxième améliore ma culture générale, ce qui est important mais moins essentiel.

Un mot pour terminer.

Je vais recevoir Philippe Fabry pour l’interviewer lundi 13 septembre en passant par le logiciel de zoom puisqu’il habite à Toulouse, où il est avocat.

Cette interview sera disponible dans la semaine qui suit sur la chaîne de l’IDL et je suis ici le schéma que j’avais inauguré avec Mathieu Bock Coté :

  • D’abord, quelqu’un découvre un livre ou un auteur, et en général il s’agit d’Emmanuelle, et me dit de le lire.
  • Ensuite je le lis, et parfois, rarement, je ressens un vrai choc intellectuel.
  • Nous essayons de contacter l’auteur.
  • Je l’interview
  • Et cette interview reste sur la chaîne IDL Media « ad vitam aeternam »
  • C’est ce que je vais faire avec Philippe Fabry le 13 septembre à 10h30 après l’avoir fait avec Mathieu Bock-Coté il y a un an.
  • L’interview sera disponible une semaine plus tard environ sur notre chaîne.

Et en conclusion, pour ceux qui veulent comprendre le monde, je tiens à signaler que ces deux auteurs se complètent fort bien, le premier Bock-Coté donnant tout l’historique intellectuel de cette alliance contre-nature entre le monde musulman et l’extrême gauche européenne et le second essayant de montrer les lignes de force qui sous-tendent la plupart des mouvements politiques et sociaux dans notre histoire.

Et je dois terminer ici par une petite note cocardière.

Je lis beaucoup en Anglais, je crois être bilingue, mais j’ai rarement trouvé des essais dans cette langue qui m’ont permis de comprendre aussi bien ce qui se passait dans le monde des idées que ce que je pouvais trouver en français.

Le Français comme langue d’analyse de la Science Politique est loin d’être mort.

Et je crois que cela restera le cas tant que des gens comme Bock-Coté continueront à écrire en français.

Et notre devoir est de les soutenir.

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

41 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Paul Emploi

    28 September 2021

    Merci pour les conseils de lecture. Dans la foulée, j ai lu egalement son livre Rome, du libéralisme au socialisme. Le livre dont vous parlez est vraiment extraordinaire: ca clarifie tout.
    Le cycle des idées qui arrivent toujours depuis l extrême gauche pour glisser vers la droite est une vision très intéressante.
    Cela signifie etrangement que la gauche a bien une utilité dans une société…. (mais en parti d opposition, comme apporteur d idée, c est bien suffisant selon moi 🙂
    Continuez à nous faire profiter de vos conseils de lecture, merci

    Répondre
  • Un Libéral

    26 September 2021

    Je essayer de trouver le courage de commencer ce livre…

    La gauche est déjà dans des croyances religieuses. Les théories du genre, le racisme systémique… chacune de ces théories est dogmatique, circulaire, autoréférencée et infalsifiable. La gauche ne l’assume pas encore (quoique quand Sandrine Rousseau nous avoue vouloir des sorcières à la place des ingénieurs des EPR, on est en droit de se poser des questions).

    PS:
    Je suis à chaque fois ébloui par ce que je trouve sur ce site, en particulier les articles de Charles Gave.

    Répondre
  • Meduse

    19 September 2021

    Monsieur gave nous attendons que vous nous conseillez des pays où entreprendre. Merci la France c est nmort si vous n’estent pas près de la caste communiste socialo

    Répondre
  • Leopold sedar Senghor

    19 September 2021

    Les racistes sont des gens qui se trompent de colère.

    Répondre
  • franck

    17 September 2021

    Parfait !!!!
    Je vais l’acheter les yeux fermés !!!
    J’ai lu avec énormément d’attention le livre “Rome du libéralisme au socialisme” sous votre recommandation.
    C’était pour moi un des livres les plus importants à lire pour comprendre le monde. Dans ce livre on avait TOUT POUR COMPRENDRE…..DU DROIT ET HISTOIRE ROMAINE pour comprendre et analyser les causes et conséquences de la chute d’un empire, l’empire romain et sûrement des USA qui suivra si les USA commettent les mêmes erreurs. L’histoire se répète au fil des siècles.
    Ce livre est étonnant !!!
    Je vais donc passer la commande sans même me souvenir du titre ou savoir de quoi son nouveau livre traite exactement.

    Cordialement

    Répondre
    • Meduse

      19 September 2021

      Change le monde c’est changer les idées, et surtout les hommes. Bien ! Quand je regarde les candidatures présidentielles (thèatrocracie) c’est pas gagné et puis même si on prend espoir au travers de monsieur gave l’administration état profond française a pris le dessus sur tout alors à part une révolution de velour je ne vous pas d’autre issus et puis tout viens du nouveau Vatican ésotérique et son bureau polit et sa troïka sous la tutelle des consortiums des lobys et des grande puissance bref.. notre pays vas Nevers un dictature chino/ soviétique. On regrettera les usa tant critiqués et l’Australie aussi et Le anglais pauvre France giscardestin avait commencé la sinisation dés esprit !!

  • Jacques

    17 September 2021

    Monsieur Gave, on parle encore de vous dans les médias bobos-parisiens:
    “la question des finances reste taboue dans l’entourage d’Éric Zemmour. Ils préfèrent rester dans l’ombre, et laisser la lumière médiatique aux réseaux traditionnels de financement de la droite nationale. Notamment à l’entrepreneur ultralibéral et identitaire Charles Gave, qui pourrait quant à lui faire profiter Éric Zemmour de son carnet de chèques et de son réseau londonien.”
    https://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/derriere-eric-zemmour-un-banquier-et-un-patron-de-start-up_4773765.html

    Répondre
    • Badtimes

      8 October 2021

      Voilà comment est qualifié Charles GAVE par BFM!: S”elon BFM, Charles Gave “millionnaire proche de l’extrême droite” prête 300 000 euros à Éric Zemmour,”
      Où est le temps (pas si lointain) où il était invité par cette station. Aujourd’hui tout le monde qui voudrait le rétablissement de l’ordre et le respect des valeurs française est qualifié d’extrême droite. Que notre beau pays est descendu bien bas.

  • Binitials

    15 September 2021

    C’est assez difficile de réagir à votre billet sans avoir lu le livre ! En revanche quelle place dans tout celà pour l’écologisme politique ? Cette nouvelle religion qui prend de plus en plus un visage totalitaire est très puissante en ce moment. Sommes nous condamnés entre plusieurs pensées extrémistes ?

    Répondre
  • SysATI

    15 September 2021

    “Je ne peux cependant pas m’empêcher de mentionner une idée qui me paraît brillante : les nouvelles idées qui vont apparaître à la gauche du spectre politique seront certainement de nature religieuse et la guerre des idées se passera entre ces nouvelles idées « de gauche » et le laïcisme qui a commencé à gauche mais qui est maintenant situé complètement à droite.”

    Dieu étant mort depuis quelques temps déjà, j’ai été très longtemps apathéiste, à savoir non concerné la religion.
    Cela a changé depuis quelques temps et je suis devenu profondément anti-religieux.
    J’ai donc énormément de mal à comprendre et accepter cette phrase.

    Il faut dire qu’habitant en Turquie, la religion ici c’est l’Islam conquérant et profondément sectaire de R.T.Ergogan.
    Et les valeurs de la laïcité sont portées par les partis de gauche (CHP – le parti créé par M.K.Atatürk).

    Ceci n’est PAS un message anti-clérical à prendre au 1er degré.
    Je respecte ceux qui ont la foi et ne cherche pas à les convaincre qu’ils ont tord de croire en leur mythologie.
    En retour je demande juste qu’ils respectent mes convictions et me permettent de croire en ce que je veux.

    Malheureusement l’histoire montre que la religion n’est en général pas très tolérante.
    Les religions des pro-vax/anti-vax et des woke/anti-woke montent bien que cela n’a d’ailleurs pas beaucoup changé 🙁

    Le XXIeme siècle devant être religieux, je vois mal comment il va être compatible avec la nouvelle religion gauchiste américaine LGBT++, BLM, climate change etc etc qui ont toutes pour caractéristique commune une intransigeance et un sectarisme à toute épreuve. Tu es avec moi, ou tu es contre moi…

    Répondre
  • Tk

    15 September 2021

    Ou comme Antiochus IV theos épiphanes (pour faire une comparaison avec l’ancien temps)

    Répondre
  • Tk

    15 September 2021

    Bonjour M Gave, pourriez vous en dire plus ou demander à son auteur d’expliquer plus la partie sur les futures idées religieuses de gauche. Et est ce possible (et comment) de voir bientôt un homme se proclamer dieu (comme en Corée du Nord) ?

    Répondre
  • tk

    14 September 2021

    OMG, c’est tellement brillant, que mon cerveau est en surexitation.
    Il faut que je me procure ces 2 livres. Je suis sur qu’ici au Canada cela va me couter une fortune, mais cela en vaut la peine.

    Répondre
  • Jacques Ady

    14 September 2021

    Je suis impatient d’avoir l’avis de M. gave sur ce qui se passe actuellement en France, et ce basculement, depuis 18 mois et encore plus depuis le 12 juillet dernier, vers un régime de plus en plus ouvertement autoritaire, sous des prétextes fallacieusement sanitaires.
    Tout comme je suis curieux d’avoir son avis sur la course à la présidentielle qui commence à donner des fourmis dans les jambes à un certain nombre de gens ; en particulier dans l’optique de cette union des droites libérales à laquelle il indiquait travailler, avant les vacances d’été. Car si Dupont-Aignan, si Poisson, si Le Pen, si Zemmour, si Philippot et quelques autres se lancent chacun de leur côté, ne nous dirigeons-nous pas tout droit vers une réélection de Macron ? – ce qui serait, compte tenu des graves dérives de sa gouvernance, terrible pour la France, et sans doute le coup de grâce.

    Répondre
    • idlibertes

      14 September 2021

      Rendez vous ce soir sur notre chaine you tube à 17h45 pour la partie politique;

      La partie eco est demain avec moi.

    • Jacques Ady

      15 September 2021

      Merci pour votre réponse. N’ayant pas de compte YouTube, et venant d’écouter le replay de la session “daily d’opinion” d’hier : à propos de statistiques sur la mortalité liée aux vaccins Covid, plusieurs personnes ont travaillé sur le sujet (en langue française) :
      1/ le statisticien Pierre Chaillot (qui a travaillé entre autres avec Laurent Toubiana, et qui intervient pour le compte du Conseil Scientifique Indépendant), voir par exemple ici l’exemple de la Hongrie, où il trouve une surmortalité inédite chez les moins de 40 ans suite au démarrage de la campagne de vaccination : https://www.youtube.com/watch?v=FqvBwHhTcZM
      2/ le blogueur h16, qui aboutit à la même conclusion : http://h16free.com/2021/09/01/69351-covid-vacciner-les-enfants-nest-vraiment-pas-raisonnable
      3/ les travaux du médecin-statisticien Selingman : https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/israel-yativ-seligmann-juin-2021 (à partir de la minute 45)

      Bref, il est clair qu’il n’y a aucun avantage, au contraire, pour les jeunes de se faire vacciner contre le Covid, avec les vaccins actuels du moins.

  • HR

    14 September 2021

    En effet, Philippe Fabry mérite d’être soutenu et reconnu dans l’espace médiatique. Voilà donc un historien cultivé et dénué d’un ego surdimensionné. Rien à voir avec Michel Onfray qui fait preuve d’une puissance rhétorique dans l’espace de la séduction et de la communication, sans pour autant convaincre. Michel Onfray est un libertaire qui va et vient selon des opportunités circonstancielles. Certes, il est brillant, mais sans plus. Un jour pour encenser le Professeur Raoult et puis un jour pour lui tourner le dos. Rien de tel avec Philippe Fabry. D’ailleurs on ne saurait nier l’intérêt de ses études et analyses historiques. En tout cas, elles s’avèrent très intéressantes pour mesurer les crises systémiques des civilisations antiques et se projeter ainsi sur les conséquences de l’islamisme politique au cœur de notre société occidentale.

    Répondre
    • idlibertes

      14 September 2021

      Je ne saurai être plus d’accord avec vous.

  • stéphane

    14 September 2021

    Alors Mr GAVE, si vous voulez avoir un vrai choc intellectuel avec un livre écrit il y a plus de 30 ans et à peine traduit en français, accrochez vous :

    “DEMOCRATIE, LE DIEU QUI A ECHOUE”, de Hans Hermann HOPPE…

    Répondre
  • Daniel

    14 September 2021

    Bonjour,

    Je ne comprends pas un detail cle de cette reflexion :

    Si l’elite est comme le disent les auteurs composee du centre gauche et du centre droit, soit ‘a peu pres les deux tiers de la population’, alors cette ‘elite’ est constituee d’une large majorite de la population – 66%. Ce n’est donc pas une elite, mais une majorite populaire, le ‘peuple’ n’etant pas par defaut a l’extreme gauche ou droite.

    De plus, si le pouvoir politique represente le souhait de 66% de la population, elections apres elections, alors n’est ce pas par definition une representation democratique ?

    D’autre part, un referendum qui aurait 66% de ‘oui’ ou ‘non’ aurait un resultat democratiquement incontestable.

    Bien a vous

    Répondre
  • Denis Monod-Broca

    13 September 2021

    “[…] attire la partie extrême de la gauche dans nos pays, toujours à la recherche de damnés de la terre à défendre et en manquant cruellement depuis plusieurs décennies” : curieuse assertion, les damnés de la terre manquent-ils tant que cela ? La famine, la misère, la violence règnent en maître dans maintes parties du monde.

    Répondre
    • Charles HEYD

      13 September 2021

      J’ai eu la même réflexion que vous; il manque peut-être un bout de phrase.

    • Kwatz

      13 September 2021

      Ce qu’il faut comprendre amha, c’est une classe, ou une catégorie de damnés à défendre.
      Des individus épars vivant une vie de damnation, il s’en trouve partout en effet, à commencer dans nos rues, avec ceux qu’on appelle maintenant les SDF, et que je préfère appeler affectueusement les clochards. Mais ces damnés ne forment pas une classe distincte, homogène, avec une identité commune. Ce ne sont pas les prolétaires du 19e siècle, ce ne sont pas une minorité ethnique ou sociale, donc ces damnés-là ne peuvent pas constituer un objet politique d’extrême-gauche, puisque le modèle de pensée de l’extrême-gauche est de faire l’histoire par la lutte des classes.

      D’ailleurs on peut dire que l’extrême-gauche exploite les classes soit-disant exploitées pour servir ses projets de révolution, mais je m’écarte du sujet.

  • Scaringella

    13 September 2021

    Le français est LA langue du roman. La politique/histoire/géo-politique ce sont des romans souvent plus vrais que la fiction.

    Répondre
  • Arsene Holmes

    13 September 2021

    J’aime beaucoup Philippe Fabry que j’ai découvert gràce à vous il y a quelques années et vais m’empresser de lire son livre.

    Habitant depuis presque 40 ans à Londres , je lis beaucoup plus en anglais. Mais je lis aussi beaucoup en francais et suis d’accord avec vous quant aux différences.
    Cela dit, je crois qu’il est important que tout ces auteurs soient traduit en anglais pour avoir une exposition beaucoup plus importante.
    Et malheureusement je ne crois pas que beaucoup d’auteurs ou d’éditeurs le fasse ce qui est vraiment dommage car du coup , la portée de leurs messages/analyses restent limités à la France

    Répondre
  • marc durand

    13 September 2021

    Merci pour cette recommandation.
    Et avec une journée d’avance : Joyeux anniversaire, (26 années d’expatriation a HK pour moi demain)

    Répondre
  • Gerldam

    13 September 2021

    Je réagis à votre dernier paragraphe. J’ai lu récemment les commentaires de Burke sur la révolution française et “Les origines de la France contemporaine” de Taine.
    Etant, comme vous bilingue, je considère l’oeuvre de Taine infiniment plus percutante et profonde que celle de Burke (qui, à sa décharge écrit avant que la révolution ne soit terminée), déjà pétrie d’intelligence.
    Par ailleurs, le style de Taine est un plaisir en soi.

    Répondre
    • idlibertes

      13 September 2021

      Oui, c’est vrai. Taine est très agréable à lire, je vous rejoints tout à fait.

    • Ankou

      13 September 2021

      “Il s’agit là d’une très vieille tradition occidentale qui commence avec Thucydide, en suivant avec Abélard, Thomas d’Aquin, Locke, Montesquieu, Adam Smith, John Stuart Mill, Bastia, Tocqueville, Pareto, Toynbee, Henri de Jouvenel, Raymond Aron, Revel, René Girard et bien d’autres puisque je n’ai mis dans cette liste que ceux qui m’avaient influencé directement et positivement.” …… J’ai donc noté que M Onfray ne vous influence pas. Peut-être dans la liste de vos descendants dans un siècle?

    • idlibertes

      13 September 2021

      Non, il ne nous influence pas. Qu’est ce qui vous a influencé politiquement dans ses écrits ?

      Le traité sur l’hédonisme était interessant mais quelque part, une mise en perspective du libertinage dans les temps anciens avec une partie sur le rôle de la femme qui aurait été malmenée à dessein par l’église. Soit.

      Le bouquin sur l’ordre libertaire et Camus est beau mais ce n’est pas une “pensée” per se pour moi.

      Mais c’est toujours très bien sourcè et très bien écrit.

    • Charles HEYD

      13 September 2021

      Je réponds en fait à #Ankou; je serais très déçu que CG soit (très) influencé par MO! J’ai lu dans ce même article une réponse de l’IDL concernant le statut (philosopho-économico) de MO; ‘il ne le considère pas du tout comme libéral mais plutôt comme anarchiste! Ouf! Je suis beaucoup sur le blog de Mo (Front populaire) et c’est effectivement la même impression que j’ai!

    • idlibertes

      13 September 2021

      Ah non, Charles ne considère pas MO comme un penseur économique. personne non?

    • Ryahou

      13 September 2021

      J’habite en Norvège et lis aussi beaucoup en anglais. Je vous recommande Douglas Murray, qui a écrit The strange death of Europe ainsi que The madness of crowds, respectivement sur la gestion politique sur l’immigration en Europe et la force des mouvements liés à l’identité (sexe, race, etc.). C’est extrêmement bien fouillé et analysé ! Ces ouvrages sont d’ailleurs traduits en français.

  • Vauban

    13 September 2021

    Voilà un ouvrage que je ne manquerais pas de me procurer!
    Juste une remarque au sujet de votre entretien avec M Onfray. Il est vraiment dommage que vous n’ayez pas débattu du libéralisme. Onfray a tout d’un libéral, non?

    Répondre
    • idlibertes

      13 September 2021

      Non, il n’est pas libéral du tout, il est libertaire mais en construction de la société, il est pour un état très présent même si Girondins. Ce qui effectivement a déjà le mérite de la proximité.

  • agarin

    13 September 2021

    Bonjour monsieur Gave, je préfère votre lecture plus simple d’un monde où il y a ceux qui vivent bien partout et ceux qui vivent bien chez eux (les hommes des mers et ceux des arbres de souvenir). Que l’on pourrait remplacer aujourd’hui par ceux qui ont envie de contrôler la vie des autres et ceux qui ont envie qu’on les laisse vivre leur vie en paix.
    Le monde des idées fait appel à la pensée. Mais qui suis-je quand je ne suis plus le fil de ma pensée ? Ma pensée ne me fait ni entendre, ni voir, ni sentir, … elle ne fait que penser. Quelle intelligence au fond de moi réalise alors tout cela ?
    Espérons que les nouvelles idées à apparaître ne soient pas de nature religieuse (basée sur la croyance) mais de nature spirituelle (basée sur l’expérience). Alors l’humain re-découvrira ce qu’il a toujours été. Bonne quête à vous et à vos lecteurs / lectrices.

    Répondre
  • Sudret

    13 September 2021

    Bonjour Monsieur Gave,
    Je vous remercie sincèrement, pour ce précieux conseil de lecture.
    Ingénieur, économiste et étudiant tardif en théologie catholique en plus de mon activité professionnelle, je vois grâce à mes études actuelles tous les signes de la réapparition de débats métaphysiques et théologiques éternels, dissimulés sous d’autres habits, en particulier une nouvelle résurgence du dualisme, qu’il soit gnostique ou non.
    Permettez-moi humblement par ailleurs de suggérer la lecture du livre Flora Montcorbier, paru en avril 2000 – Le Communisme de Marché : De l’utopie marxiste à l’utopie mondialiste.
    Le lecteur pourrait, je l’espère, trouver des résonances intéressantes avec d’autres ouvrages conseillés.
    Bien cordialement

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!