23 September, 2018

France, France, réponds à ma triste querelle…

« Les intellectuels ne se salissent pas les mains parce qu’ils n’ont pas de main » dit la sagesse populaire.

L’IdL jusqu’à maintenant a privilégié le coté intellectuel des choses et c’était très bien ainsi. Mais arrive toujours un moment où il faut mettre les mains dans le cambouis. Pour répondre à ce qui est une critique valable, Emmanuelle et moi avons décidé de nous engager en politique, prenant de ce fait le risque d’avoir à faire un peu de travail manuel. (Nous le faisons à titre personnel et votre attachement à L’IdL  reste évidemment en dehors de notre action politique future.)

Nous rejoignons Nicolas Dupont-Aignan et Debout la France (DLF), et pour elle comme pour moi, il s’agit de notre premier  engagement en politique.

 

Et voici pourquoi.

L’analyse que nous faisons à l’IdL depuis bien longtemps est que la démocratie en France et ailleurs a été capturée par une classe professionnelle qui ne songe qu’à défendre ses intérêts et qui, se faisant trahissent leurs pays depuis des décennies. La soi-disant « gauche » de cette mafia a trahi le Peuple et ce qu’il est convenu d’appeler la « droite » a trahi la Nation, et du coup il est devenu quasiment impossible de trouver pour qui voter.

A nul moment cela n’a été plus visible que lors de la dernière élection présidentielle où l’élection a été volée grâce à un coup d’état judiciaire et médiatique fort bien mené et qui m’a laissé pantois.

Nous commençons à subir les conséquences de ce déni de démocratie et je crains le pire pour le futur, puisque cette classe a cru bon de porter au pouvoir un Peter Pan narcissique n’ayant jamais rien prouvé, en pensant qu’elle pourrait le manipuler facilement, ce qui était une erreur tragique.  Les Peter Pan ne sont pas manipulables, ils manipulent.

Dans cette immense cacophonie qui cherchait à abrutir le peuple Français pour l’empêcher de réfléchir s’est élevée cependant une petite musique à laquelle nous avions prêté attention à l’époque, celle de Nicolas Dupont-Aignan  (NDA), et du coup, nous avons commencé à tendre l’oreille.

Et ce que nous avons entendu nous a plu.

NDA est depuis toujours un partisan de l’Europe des Nations (que j’appelle dans mon jargon l’Europe de la diversité et que j’aime profondément) et s’est toujours opposé à l’Europe technocratique qui est en train de mener le vieux continent au désastre.

Et il a mis ses convictions en pratique en s’opposant d’abord à la Constitution Européenne puis en quittant la majorité de « droite » lorsque le Président Sarkozy imposa cette même constitution au Peuple qui l’avait refusé lors d’un referendum sous le nom de Traité de Lisbonne, ce qui était une forfaiture. Et il fut le seul « Gaulliste » à le faire en quittant L’UMP en 2007, les autres restant sagement au chaud, ce qui donne une idée de la force de leurs convictions

Voilà un premier acte de courage

Et lors de la catastrophique élection présidentielle de l’an dernier, à nouveau il a fait entendre sa différence.Entre les deux tours, il prit la décision de ne pas respecter la fatwa que Mitterrand avait mis sur le Front National, fatwa qui permit à la classe technocratique de rester au pouvoir contre vents et marées et surtout contre la volonté du peuple.Il appela comme chacun le sait, à voter pour Marine Le Pen au deuxième tour.De l’avis général, cette décision aurait dû mettre fin à sa carrière politique.

Deuxième preuve de courage.

Et pour signaler ce courage aux lecteurs de l’IDL, à l’époque, j’avais écrit un article qui s’appelait « Quand un rocher tombe dans un torrent et en change le cours »,reprenant une phrase de Soljenitsyne qui signifiait qu’il suffisait qu’UN homme courageux dise NON pour, parfois, changer le cours de l’histoire. Quelque temps après, je reçus un coup de téléphone de NDA, pour me remercier de l’article dont il avait eu connaissance par des amis, nous primes rendez-vous et plus nous passions du temps avec lui, plus nous aimions ce que nous voyions.

 

Et voilà pourquoi Emmanuelle et moi allons être sur les listes de « Debout la France » pour les Européennes, elle en sixième place et moi en quarante troisième (je suis né en 1943). Je n’ai pas l’intention de devenir député Européen (trop âgé et trop occupé) mais j’ai bien l’intention de consacrer le maximum du temps qui me reste à soutenir cet effort. La tuile est que si Emmanuelle est élue (ce qui est très possible au vu des derniers sondages sur les intentions de votes aux Européenes), comme c’était elle qui faisait tourner la machine, je vais être bien embêté, mais on trouvera une solution et l’IDL survivra à ce coup du sort.

Est-ce que NDA est « Libéral » comme je le suis ? La réponse est évidemment non.

Mais j’ai toujours dit qu’entre un homme d’honneur et un libéral moins « honorable », je choisirai toujours l’homme d’honneur. Ce que je fais d’autant plus facilement qu’il n’y a en vue aucun libéral, honorable ou pas.

Qui plus est, à quoi sert de discuter du sexe des anges quand les ennemis sont en train d’assiéger Constantinople ? On a vu le résultat…Constantinople s’appelle maintenant Istanbul.

Donc, Emmanuelle et moi soutenons DLF et nous serons tous les deux au congrès annuel de ce mouvement qui se tiendra au Cirque d’hiver à Paris Dimanche prochain, où je prononcerai le premier discours politique de ma vie tandis qu’Emmanuelle participera à une table ronde dédiée aux questions Européennes.

Place aux jeunes en quelque sorte comme le chantait Brassens et nous serions enchantés d’y croiser de croiser nos lecteurs si le coeur vous en dit ( ie: l’IdL y tiendra un stand avec livres et tracts)

Mais pourquoi maintenant va me dire le lecteur ?

Pour une raison toute simple.

Ces élections européennes vont être extraordinairement importantes et peuvent changer irrémédiablement la donne politique de notre pays.

J’ai souvent écrit sur le réveil des Peuples qui est visible partout.Pour la première fois, des élections peuvent amener au Parlement Européen une majorité opposée à la technocratie apatride Bruxelloise.

Si l’on additionne les voix des Hongrois, des Polonais, des Tchèques, des Autrichiens, des Allemands, des Italiens, des Français etc. qui veulent se « payer » Bruxelles, il n’est pas du tout exclu qu’une majorité « souverainiste » voit le jour au Parlement Européen et que nous puissions enfin procéder à ce que des amis libéraux appellent le “Bruxit” c’est-à-dire sortir Bruxelles et la mafia technocratique qui nous gouverne de l’Europe alors que tous ces gens n’ont aucune légitimité démocratique. C’est-à-dire que, risque de se présenter une opportunité de reformer l’Europe que nous aimons tous, de façon démocratique, et donc de libérer les peuples européens.

Et il faut que la France soit à la pointe de ce mouvement, au lieu de s’y opposer comme s’emploie à le faire notre Peter Pan national. Car DLF peut avoir un vrai boulevard pour ces élections du fait de la décomposition avancée du système politique dont l’élection du Président actuel a été le révélateur.

En effet, quelles sont les forces en présence ?

  • Pour défendre Bruxelles, nous aurons les marcheurs d’un Président de plus en plus impopulaire et qui a brulé ses vaisseaux en traitant ses adversaires de « lépreux ». Au mieux, ses électeurs, (tous les trois), iront à la pêche ce jour là.
  • A l’extrême gauche, nous aurons les chauds défenseurs d’une politique Vénézuélienne dont les élus ne trouveront aucun allié au Parlement. Pourquoi élire des farfelus qui ne serviront à rien ?
  • A l’extrême droite, le Rassemblement National qui ne réussit pas à se remettre du départ de Marion, de la piètre prestation de sa tante Marine au second tour de l’élection présidentielle mais aussi de son désastre au législatives qui ont suivi. Le moins que l’on puisse dire est que ce parti ne sort pas grandi de son échec de 2017.
  • Pour la droite » classique », nous voyons un parti qui se caractérise par une totale absence d’idées, de courage et de personnalités. Voir revenir sur le devant de la scène des Juppé, des Bertrand ou des Raffarin qui ont toujours trahi quand ils étaient au pouvoir ne va pas amener les gens à se lever pour aller voter. Quant à son chef actuel on a presque envie de paraphraser de Gaulle qui dans ses « Mémoires d’Espoir » disait du Président Lebrun, le chef de l’Etat en 1940 «qu’il n’était pas un chef et qu’il n’y avait plus d’Etat» en disant que les Républicains ne sont plus un plus un parti, et que monsieur Wauquiez n’est pas un chef.

Et donc ces élections représentent une chance HISTORIQUE de faire surgir en France un parti de droite, attaché aux origines Chrétiennes et Démocratiques de l’Europe et qui pourra faire alliance sans aucune difficulté avec ses semblables au Parlement Européen.

En termes simples, pour tous ceux qui veulent voter « utiles » il faudra voter DLF tant voter pour un autre parti serait, à mon sens, contreproductif. Pour moi aujourd’hui, ne pas s’engager pour ces élections avec DLF, c’est dans le fond choisir Pétain contre de Gaulle en 1940.

L’IdL, dans ce nouveau rassemblement, a bien l’intention d’aider à constituer une aile libérale pour continuer à défendre les idées qui ont toujours été les nôtres et qui le resteront (ce n’est pas à mon âge que je risque de changer, au grand désarroi de mon épouse), mais encore une fois, ce qui compte c’est de bâtir un parti ou se retrouveront TOUS les hommes de bonne volonté qui aiment leur pays en se souvenant de la phrase de Burke:

Quand les hommes sans scrupules se regroupent, les hommes d’honneurs doivent s’unir sinon ils tomberont un à un; un sacrifice impitoyable dans une lutte méprisable“.

( “When bad men combine, the good must associate, else they will fall one by one, an unpitied sacrifice in a contemptible struggle“).

Nicolas Dupont -Aignan est un homme d’honneur.

Il s’est levé.

A NOUS DE NOUS LEVER A NOTRE TOUR.

 

 

France, mère des armes, des arts et des Lois

Tu m’as longtemps nourri du lait de tes mamelles

Or, comme un agneau qui sa nourrice appelle

Je remplis de ton nom les antres et les bois

France, France, réponds à ma triste querelle.

 

 

Joachim du Bellay (1522-1560)

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

167 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Robert Marchenoir

    4 October 2018

    Je note. Je réserve mon opinion, mais je suivrai cela avec une grande attention.

    Répondre
  • Raphael

    1 October 2018

    NDA en politique internationale veut sortir la France de l’ OTAN , renouer avec la Russie de Poutine , appuyer Assad en Syrie , etc…Il me parait faire du copié-collé sur MLP et donc il m’ indispose fortement . Le reste de sa plate-forme est pour moins d’ Etat et me convient . Mais l’homme lui me parait dépourvu de charisme et donc je ne le suivrai pas . Je pense que M.Gave lui-meme devrait prendre les renes de DLF .

    Répondre
  • regis

    1 October 2018

    Bonjour,
    L’engagement politique me titille mais je n’ai que peu franchi le pas(adhésion a l’upr).
    Je suis plutôt de “droite” et assez en accord avec les analyses de charles.
    Bien qu’ayant perçu les tendances étatistes d’asselineau,j’ai décidé de le soutenir pour son premier objectif :sortir de l’UE,de l’Euro et de L’Otan.
    Je pense que la démocratie aura de meilleures chances s’il est élu et espère pouvoir choisir par mon vote l’orientation qui sera choisie.
    Je croyais impossible de réformer L’UE et c’est donc pourquoi je préfère la quitter.
    A la lecture de cet article et des commentaires je m’interroge?
    Préférez vous NDA pour ses positions libérales ou bien souhaitez vous réformer L’UE?
    Faites nous alors partager une vision de L’UE réformée?
    En tout cas je soutiendrai NDA à chaque fois que j’en aurai l’occasion…
    Bravo et merci pour votre engagement.

    Répondre
  • Dr Slump

    30 September 2018

    Cher Mr Gave, bonne chance et bon travail dans votre nouvel engagement avec DLF.

    Concernant les élections européennes, plusieurs commentateurs confient qu’ils n’ont pas l’intention de voter, ou de voter blanc. Je sais que les intentions de votes peuvent changer jusqu’à la dernière minute, et que le ras-le-bol généré par l’immobilisme de “l’UMPS” en France a convaincu nombre d’électeurs de ne plus voter aux élections dans notre pays.

    Malgré cela, je prie ces aimables personnes de ne pas confondre les deux, élections UE et élections françaises. Bien que l’UE soit en effet un machin technocratique anti-démocrate, des courants politiques divergents, bien plus divergents qu’en France s’y expriment, parce que nombre de députés sont issus de pays aux traditions politiques différentes, et que parmi elles se trouvent des sensibilités libérales, conservatrices, souverainistes, qui n’ont pas droit de cité chez nous. Et c’est pour cette raison que l’UE peut être une chance, si les électeurs donnent leur voix aux représentants de ces sensibilités.

    Il faut voter aux européennes! Il faut donner des voix à l’opposition, non seulement pour donner une chance de renverser la donne face aux technocrates, mais aussi parce que cela serait une gifle pour Macron, et peut-être le début d’un renversement de tendance politique profond. Les élections européennes ne sont pas les élections françaises, je suis aussi désabusé que vous concernant la France, mais ne laissez pas ce découragement influencer votre choix concernant l’UE.

    Répondre
  • Graffy64

    30 September 2018

    Félicitation Mr Gave, je vous dis “force (de conviction) et honneur” à Emmanuelle et vous.
    Christian
    Cdt.

    Répondre
  • Michel

    29 September 2018

    Vous allez avoir le deep state Français (entre autres les fonctionnaires) sur votre chemin, comme d’autres ailleurs. J’espere que vous en etes conscient.

    Répondre
    • adnstep

      15 February 2019

      Bah non. Assimilé fonctionnaire, le mariage du conservatisme sociétal et du libéralisme économique n’est pas pour me déplaire.

      Bien que ce ne soient là, finalement, guère plus que des mots, et que la bonne politique reste, avant tout, celle qui fonctionne au bon moment.

    • durru

      29 September 2018

      Des propos très intéressants dans l’article, effectivement – dont une citation qui ne manque pas de sel de M. Gave 😉
      Mais ce que j’ai retenu surtout est que l’antisémitisme (drapé de nos jours en “antisionisme”) a des beaux jours devant lui. Toutes nos erreurs, toutes nos lâchetés, tous nos écarts, c’est mille fois plus facile de les mettre sur le dos d’un responsable extérieur, tout-puissant et forcément représentant du Mal, que de les assumer. Et quoi de mieux pour cela que le Peuple Elu, qui a des membres éparpillés un peu partout dans le monde et même un Etat qui compte sur la scène internationale aujourd’hui? Rien de nouveau sous le soleil, hélas…

    • Did

      1 October 2018

      Un article antisémite notoire , pratiquant l’amalgame, d’une confusion épouvantable: produit d’une haine…

  • Alexandre

    28 September 2018

    Il y a de profondes dichotomies sur la question de l’union européenne à tous les niveaux et entre tous les acteurs.

    Le référendum sur la constitution européenne fut refusé par le peuple français au motif que cette constitution aurait été d’essence libérale. En réalité elle était d’essence marxiste et le traité de Lisbonne finalement adopté reprend les parties 1 et 2 de la constitution européenne.

    Les libéraux (Versailles, Vendée etc.) ont massivement voté pour la constitution européenne au motif qu’on leur avait dit dans les débats médiatiques qu’elle était libérale et la majorité du peuple français a voté contre cette constitution au motif qu’elle aurait été libérale.

    C’est donc cette volonté anti-libérale du peuple français qui a finalement donné une forme de légitimité au traité de Lisbonne, présenté comme un rempart libéral légitime, face à un peuple français collectiviste et populiste illégitime.

    Sauf que ce traité de Lisbonne est marxiste, raison pour laquelle les Britanniques souhaitent désormais quitter l’UE..

    Un asile de fous est donc probablement ce qui peut le mieux caractériser tout cela.. des libéraux qui votent pour des traités marxistes et des marxistes qui votent contre des politiques socialistes à leurs yeux libérales !

    Et c’est donc tout le problème de la droite française, du souverainisme français et de Nicolas Dupont-Aignan.

    Pourquoi les français qui souhaitent recouvrer leur souveraineté souhaitent-ils ce souverainisme ?

    Il est fort à craindre que ce soit dans le but de mener des politiques collectivistes et protectionnistes.

    Bien que l’union européenne ne soit qu’une synthèse des tous les socialismes et de tous les marxismes, d’un point de vu français la dictature de l’union européenne trouve une forme de légitimité par le fait qu’elle serait moins marxiste ou presque plus libérale que toutes les politiques que des français souverains pourraient alors décider de mener !

    Et c’est tout le problème de Nicolas Dupont-Aignan comme des français. Nicolas Dupont-Aignan n’est pas marxiste, mais il n’est pas libéral et s’il a été réélu dans sa ville après son alliance avec le FN, c’est probablement par le fait qu’il soutient un retour à la souveraineté nationale dans le but de pouvoir mener en France des politiques collectivistes.

    C’est du moins je crois l’attente de la majorité des français qui voient l’union européenne comme un empêcheur (qu’elle n’est pas) à la collectivisation.

    Le désir collectiviste est le sous-jacent principal qui motive le souverainisme actuellement en France, de Nicolas Dupont-Aignan jusqu’à l’extrême gauche.

    La particularité du souverainisme de droite en France n’existe que par la question de l’identité nationale, du peuplement, de la démographie, des races, des religions, de la sécurité, de la géopolitique militaire, de l’éducation, des moeurs, mais moins pour des raisons économiques.

    Le fait que vous puissiez rallier Debout la France ne peut que contribuer à un rééquilibrage et ne peut que préparer une ouverture ainsi qu’une union de toutes les droites libérales évolutionnistes (conservatrices et identitaires) pour toutes les prochaines élections et pour 2019, 2020 ou 2022.

    Mais la vraie question est celle-ci : qu’est-ce que les communautés qui peuplent la France actuellement (le peuple français n’existant plus comme par le passé), feraient de ce souverainisme ?

    Probablement pas du libéralisme.

    Et c’est pour cette raison que l’union européenne pourtant autocratique et marxiste de par la nature de ses institutions comme de sa raison d’être, trouve finalement une légitimité en France, pour protéger les français de leur tendance marxiste !

    Au surplus Macron vient de tuer le libéralisme, en faisant porter au libéralisme la responsabilité de la faillite à venir de l’euro. Alors qu’il mène pratiquement déjà la politique de Mélanchon, il prépare son arrivé au pouvoir et les perspectives d’un souverainisme libéral en France s’amenuisent de jour en jour..

    L’intérêt d’une ligne Dupont-Aignan, est que n’étant pas marquée “libérale” elle pourrait porter une solution après la faillite de l’euro.. qui serait intelligible y compris par le peuple marxiste..

    Le libéralisme ne pourrait vivre en France que par ses souverainetés territoriales locales.. Mais Macron venant de supprimer la taxe d’habitation, de supprimer presque toutes les prérogatives des Maires et de faire des collectivités locales (dont les frontières ne correspondent à rien) des coquilles vides.. en plus de faire porter au libéralisme la responsabilité des échecs de sa politique marxiste, il réussit le double exploit de détruire les territoires libéraux (Alsace, Vendée, Pays de Versailles) qui pourraient le porter demain pour le pays..

    Et comme ces idiots de libéraux (Versailles, Vendée, Alsace, Savoie) ont une culture politique médiocre et un courage résiduel, ils ont même voté Macron..

    Il faut donc réussir le BRUXIT plus que le FREXIT.

    Répondre
  • Philippe

    27 September 2018

    Le discours de Macron sur le multilatéralisme est une farce. Il le vante, mais il ignore de quoi il s’agit.
    Qu’est-ce que ça implique, sinon la perte de son droit à l’autodétermination, principe des lumières ?
    Qu’est-ce que ça implique, sinon devenir dépendant d’une chiée de régimes douteux ? La majorité des états dans le monde ne sont pas des démocraties exemplaires. La majorité de ces états sont des dictatures africaines, des régimes corrompus, des dictatures rouges ou tiers-mondistes, des régimes autoritaires, des narco-états, des démocratures, des régimes islamistes, des théocraties, des pétro-monarchies, des états voyous, des juntes militaires… L’unilatéralisme, c’est devoir traiter avec ces pays là.
    Mais le rêve de Macron, produit de la technocratie, est de réaliser le rêve des technocrates : plus de technocraties supranationales, plus de pouvoirs aux mains des technocrates non élus, auxquelles sont soumises les démocraties…
    Trump refuse ça et c’est pour ça qu’il est attaqué par les défenseurs de la technocratie mondiale.

    Répondre
  • Jiff

    26 September 2018

    Cher M. Gave, le hasard faisant parfois bien les choses, il se trouve qu’il-y-a à peine quelques heures je regardais une vidéo (34′) de Laurent Mauduit explicitant plus en détail ce dont vous parlez au début de votre article (la caste dirigeante) : https://www.youtube.com/watch?v=2mO0DN3tsAs et qui mérite un coup d’œil.

    Pour ce qui est de votre engagement poliotique, je vous souhaite bien du plaisir, mais comme vous n’êtes ni un truand, ni un menteur, vous risquez la gamelle habituelle de tous ceux qui ne baignent pas dans cette atmosphère délétère depuis leur jeunesse – mais bon, bonne chance à vous et à votre fille, et puissiez-vous me faire mentir.

    Répondre
  • Dinia

    26 September 2018

    Sans connaissance, l’action est inutile et la connaissance sans action est vaine

    Donc je vous félicite de franchir le pas et de passer á l’action

    Répondre
  • Gabory

    26 September 2018

    Cher Mr Gave
    je suis dubitatif quant a votre engagement…pour être sincère je suis dans la confusion la plus profonde concernant mon futur bulletin de vote aux européennes, a ce jour j’hésite entre “blanc” ou “abstention”.Désespérance quand tu nous tiens…mais là vous me faites douter
    Je vous suis depuis déjà quelques années et partage en grande partie vos analyses et votre franc-parler. Le point fort de votre engagement est que vous n’avez pas besoin de la politique pour vivre contrairement a la majorité des politicards…Mais n’oubliez pas de prier Dieu pour qu’il vous “garde” de vos amis…vos ennemis vous vous en chargerez tout seul…
    NDA a certes un certain courage politique: quitter le confort et la carrière qui l’attendait a l’ump pour suivre son chemin incertain cela n’est pas commun. La plupart des grands hommes dans l’histoire (ceux qui ont changé les choses !) furent des hommes de “rupture” …NDA est il un homme de rupture…je ne sais.
    Il lui manque le charisme nécessaire en politique (voir le destin de R Barre), la charisme est une qualité nécessaire pour être élu(hollande-flamby contredit mon propos certes)…hélas…mais méfions nous du charisme car c’est comme les yeux mauves… magnifiques a regarder mais ce n’est pas pour ça qu’on voit mieux…et la fonction première des yeux c’est d’abord de bien voir…
    Son discours sur l’u-e et l’€ est difficile a comprendre pour moi. Certes les eurosceptiques et europhobes ont face a eux le terrorisme intellectuel des artistico-politico-médiatiques : contre l’u-e donc pour la guerre , contre l’€ donc pour la famine…et donc le discours doit être édulcoré pour ne pas faire peur…mentir pour être élu puis faire ce qui semble nécessaire… voir De gaulle et l’Algérie…mais est ce démocratique…?
    L’u-e c’est l’Urss le goulag en moins. Tous (y compris les europhiles) savent que ça fonctionne très mal ( euphémisme) Comme se le répétait la nomenklatura soviétique fin 70 début 80: “on ne peut pas continuer comme ça” …d’où l’arrivée de Gorbatchev sincère communiste pensant pouvoir réformer son pays…résultat il a éteint la lumière en sortant un soir de décembre…j’ai l’impression que c’est ce qui attends notre “marcheur” en poste a l’Élysée. Sincèrement je ne crois pas qu’une réforme en profondeur de l’u-e soit possible , il faudra attendre son implosion(causes exogènes ou endogènes ???) , avec des conséquences très dommageables pour notre pays et son peuple car rien n’aura été préparé/anticipé.
    Probablement pour la première fois depuis 79 nous allons suivre ces élections au niveau national mais aussi et surtout au niveau de l’ensemble des pays de l’u-e…aurons nous l’Europe contre l’u-e..? possible pas certain.
    NDA est certes le seul homme politique actif qui semble aimer son pays, son peuple, sa culture…comprendre (un peu…mais vous aller l’aider Mr Gave …merci d’avance) l’économie, qui parle des tpe-pme-eti…(suis tpe).Les autres ne connaissent de l’économie que ce que leur expliquent leurs copains de promo(ENA, science-po) qui pantouflent dans les boites du CAC travaillant avec/pour l’état (Vinci, Bouygues, ADP, etc…)et aussi les statistiques de l’INSEE utilisées par Bercy …
    Quant au RN…pour ceux qui lirons ce commentaire…ma compagne et moi avons été des militants très actifs (candidats a diverse élection et même les législatives pour ma compagne). Notre conclusion définitive : plus jamais! Je vous les lâche en vrac: gabegie, incompétence, absence totale d’organisation , mépris du siège : “faites où on vous dit de faire et taisez-vous”, élections = pompe a pognon (montage douteux sur kit de campagne et taux d’intérêt des prêts , lettres recommandées limite menaçantes pour le remboursement des prêts , finances (au niveau local du moins) très obscures…, ambiance délétère entre les nouveaux arrivants (depuis 2011/2012) et les “historiques” (les endémiques…les historiques sont d’un niveau très très bas en tout , les caricatures des militants RN dans libé ou l’obs sont hélas proches de la réalité),aucune culture générale, économique , politique, la seule politique c’est ” virer les bou…….” , racisme profond, aucune remise en question après les mauvaises campagnes présidentielles et législatives voir pire : replis sur soi et sur les vieux fondamentaux. Le départ de B Monot le confirme ainsi que le départ des très nombreux élus (assemblée européenne, conseils départementaux, régionaux , mairies) tous venus vers 2011/12 et qui ont tiré les mêmes conclusions que ma compagne et moi. Résultat( pour ce que je sais au niveau local)les adhésions/renouvellement/cotisations sont en baisse de 60%.
    Pour être honnête il y 6ans ma compagne et moi avions hésité entre le FN et DLF mais a l’époque DLF faisait un peu “groupuscule” et nous avions préféré aller vers le “grand parti”…Aujourd’hui les choses ont changées ,la dynamique RN est cassée mais comme la nature a horreur du vide et que la demande est grandissante NDA a une chance de ramasser la mise.

    Mr Gave ne vous acoquiner jamais avec le RN et si NDA vous écoute un peu…transmettez lui. Il n’aura rien a y gagner et la France non plus…
    Les élections européennes ont disons le une utilité…faible mais elles permettent de prendre le pouls des nations…les grande batailles sont en 2022, pour la France. A ce sujet je rêve d’un homme qui prennent son bâton de pèlerin et aille a la rencontre des français , faire des réunions publiques , y compris et surtout si il n’y a que 30 personnes a Morzy-les-gracieuses ou Issoubly-soului( c’est du Pierre Dac)et dormir dans la chambre d’amis de militants , et ça le plus souvent possible…certes c’est moins glamour et valorisant que de passer 10mn sur Broadcast For Macron TV ou bobo-bienpensant Ruquier…mais sur la durée cela sera efficace nous avons besoin ” d’humain”.
    Une dernière chose la dénonciation de l’u-e, du capitalisme de copinage , des banksters etc…c’est nécessaire mais il faut un souffle vers l’avenir , vers l’espoir….cela a été dit 1000 fois mais Churchill promettait sang sueur et larmes mais surtout a la fin la victoire…
    quoiqu’il en soit continuez Mr Gave

    Répondre
    • Charles Heyd

      26 September 2018

      Je vous comprends (je ne vais pas dire: “je vous ai compris!”) pour ce qui concerne l’Europe!
      Il faudra, hélas, attendre l’implosion cataclysmique pour reconstruire du neuf;
      un autre lecteur parlait d’ailleurs “de la nouvelle Europe”; la nouvelle Europe sera en effet nouvelle et non restaurée comme une vieille bicoque!

  • hoche38

    25 September 2018

    Je regrette le coup de pied de l’âne contre Marine Lepen car il ne présage pas une franche alliance, mais je me réjouis de votre engagement en politique. J’espère égoïstement, qu’Emmanuelle sera élue pour avoir “en direct” ses impressions sur l’antre bruxelloise. Elles risquent de ne pas manquer de sel!

    Répondre
    • idlibertes

      26 September 2018

      Merci beaucoup

  • Ockham

    25 September 2018

    Les courants d’air dans les palais avec tant de doubles portes, d’airain parfois, sont traîtres. Ce qui arrive, c’est un système qui croule et des systèmes, pas des nations, dont certains sont mortels pour Sapiens se font jour amenés pour le fascisme et cajolés pour l’islamisme par ces crétins profonds de socialistes. Vous me répondrez qu’il faut bien voter. Il faut bien… nous verrons au moment de voter. Je n’arrive plus à imaginer la politique autrement qu’avec l’image d’un navire passant une barre avec la masse des eaux du fleuve qui descendent, la marée qui monte, les courants océaniques localement violents, le vent déchaîné et une pluie de cordes. Alors les vagues vous empêchent de prendre quelle que cape que ce soit car elles mordent partout. Il faut un capitaine et un drakkar exceptionnel. Devant une telle tâche politique, il faut avoir convaincus des amis de la steppe à la mer. Ce personnage viendra. En attendant je vous souhaite la science de Drake et sa chance. Bon vent!
    Je continue à vous lire avec grand plaisir.

    Répondre
  • Ookami

    25 September 2018

    Bonjour M Gave,

    Je tiens également à vous encourager dans cette démarche, qui est pour le coup à la fois courageuse et pragmatique, NDA n’étant en effet pas un modèle de libéralisme, mais ayant, comme vous le soulignez, le mérite d’afficher souverainisme et courage de ses opinions.

    Ceci étant, il faut en effet tout d’abord récupérer les rênes du pays pour pouvoir ensuite décider de ce qu’on en fait collectivement. C’est le sens de l’appel d’autres économistes qui ont également fait le même choix, bien que d’obédiences bien diverses. Il en est de nombreux qui sont souverainistes, des libéraux, des marxistes, et de tout le spectre au milieu.

    Et puis enfin, un parti vraiment libéral pour donner un sens à la droite française ? C’est un beau rêve, mais ça n’est pas mûr pour le moment, je le crains.
    Il faut bien entrer dans un milieu clos par une porte, avec des appuis, avant de s’y implanter et d’y faire quelque chose de réellement en accord avec toutes ses idées.

    Si cette porte est le parti DLF, ainsi soit-il.

    Bon courage. Je vous suivrais au moins par mon vote dans cette aventure.

    Répondre
  • durru

    24 September 2018

    M. Gave,
    Je suis profondément impressionné par votre jeunesse d’esprit et par votre courage.
    J’ai beaucoup de mal à envisager le libéralisme représenté par un étatiste affirmé, mais je comprends tout à fait votre argument concernant les hommes d’honneur.
    Je voulais, au-delà des encouragements sincères, vous transmettre un souhait. Il y a un message qui doit faire son chemin vers les coeurs des Français (malheureusement, je crois qu’il y a bien plus de chances en s’adressant aux coeurs de nos jours qu’à la sagesse) et qui est tout à fait en accord avec votre discours sur la bureaucratie bruxelloise. Je parle de la responsabilité ou, pour être plus précis, de l’absence totale de responsabilité de tous ces soi-disant “responsables”. Bien sûr, je pense un peu au livre de succès de N. N. Taleb, “Skin in the Game”, et le simple fait que son livre soit un succès veut dire quelque chose…
    Dans votre engagement, auprès de NDA et aussi du grand public, n’oubliez pas de mettre en avant cette nécessité, de rétablir l’équilibre entre droits et devoirs, entre avantages et responsabilités.
    Merci pour tout ce que vous faites.

    Répondre
  • breizh

    24 September 2018

    monsieur Gave,

    effectivement, il y a une fenêtre d’opportunité avec ces élections européennes : je vous souhaite donc un plein succès à vous et Emmanuelle.

    Mais même si vous parvenez à bousculer, voire éliminer la technostructure européenne, il restera la technostructure française beaucoup plus solidement installée. Il sera très dur de faire mentir H16 et sa fameuse phrase : “ce pays est foutu”.http://h16free.com/
    C’est néanmoins un beau challenge.

    par ailleurs, ce sera intéressant d’avoir votre sentiment sur le marigot politique, puisque vous y plongez.

    bonne chance et bon courage !

    Répondre
  • Roland Paingaud

    24 September 2018

    Comment un esprit d’une telle envergure peut-il donner l’exemple du faux-espoir ?

    La prochaine guerre féodale aura comme enjeu l’implosion finale de l’OUEST, et se propage déjà sans nom aux ETATS-UNIS : la prédation sur les Blancs.

    La prédation n’est pas seulement sur le patrimoine matériel, mais sur l’âme, sur les incarnations publiques de l’histoire de cette âme, et ne prendra fin que quand les Blancs baisseront la tête dans l’OCCIDENT qu’ils ont édifié par mille ans de sanglante abnégation.

    Les Blancs qui confusément refusent la reddition avant de comprendre quel mal ils ont fait sont des ” deplorables ” (traduction de Clinton par Monsieur Gave : des corniauds) , et les Brexiters sont de cette même fraternité.

    Le racisme n’est pas nécessaire pour refuser la culpabilité qui est un stratagème pour vous voler.

    Dès que les Blancs auront disparu de leur propre terre comme gouverneurs principaux, les nations immigrantes commenceront à s’entre-cannibaliser, et finalement L’EUROPE de l’ouest deviendra probablement musulmane, la communauté la plus forte ; les ETATS-UNIS deviendront la nouvelle EUROPE, avant de tomber à son tour.

    Ce n’est pas dans cent ans, mais dans une génération ou deux.

    Les principaux faux-frères ne sont pas seulement Mélenchon, Macron, et associés.

    Mais aussi la droite, Dupont-Aignan largement inclus, exilée dans les délices du combat démocratique, et le féminisme qui rêvent de hérauts non-blancs portant ses armes.

    Si nous, les mâles blancs de l’OUEST, Français, Anglo-Saxons, Italiens, Espagnol, Danois, … , cible pour la haine du monde frustré, n’organisons pas notre réponse commune, comptons demain sur les miracles pour échapper aux persécutions.

    Répondre
    • Darley

      24 September 2018

      Le thème de la prédation sur les Blancs est un marqueur de la propagande russe. Je comprends mieux vos autres commentaires.

    • Roland Paingaud

      25 September 2018

      Avant de nous servir les insultes anonymes habituelles, veuillez donner votre vrai nom complet, ainsi c’est nous-mêmes qui ” … comprendrons mieux… ” vos positions.

      Roland Paingaud rue des Ecuries 04320 ENTREVAUX

    • Alexandre

      28 September 2018

      @Darley :

      La négation de l’occupation de la France par les colons africains, maghrébins, musulmans et leurs enfants, est un marqueur de la soumission, de la collaboration ou de l’appartenance à cet occupant.

    • Alexandre

      28 September 2018

      Roland Paingaud :

      Je n’irai pas voter et je vous rejoins.

      Sous Vichy était-il temps d’aller voter ou d’organiser notre sécession armée ?

      Nous demander d’aller voter est presque une injure, je le ressens comme tel.

      Mais saluons l’engagement de Charles Gave et de Nicolas Dupont-Aignan qui au delà d’une improbable victoire électorale peuvent faire raisonner par ces élections une pensée libérale et patriote sous la tyrannie bruxelloise et républicaine.

      C’est à porter notre parole que doivent servir ces élections, à montrer à Macron qu’à vouloir nous couper la langue, il risque de s’y couper la tête.

      Mais faut-il pour autant aller voter ?

      C’est un dilemme.

      Et qu’est devenu notre peuple, avons-nous seulement encore un peuple ?

      Les petits bourgeois libéraux votent Fillon au 1er tour et Macron au 2ème tour, qu’avons de commun avec ces prostitués politiques, ces ineptes, ces acculturés, ces moutons de panurge conformistes..

      Tous ces gens auraient voté Pétain comme ils ont voté Macron.

      Est-ce cela notre peuple ou est-ce nous qui ne sommes plus français ?

      Nous sommes moralement sécessionnistes et en refusant d’aller voter nous actons cette sécession, mais ne faut-il pas aussi faire sécession du peuple français lui-même, de ce bétail à voter inepte et putassier ?

      C’est peut-être nous qui sommes de nouveaux Huguenots et qui ne l’avons pas encore compris, de nouveaux Boers, de nouveaux indiens et peut-être devenons-nous répudier notre citoyenneté française pour rendre possible notre dissidence.

    • Roland Paingaud

      30 September 2018

      @Alexandre

      Ma réponse à votre autre commentaire ci-dessous dans le fil @Servin 24/09/18.

      Les Français comme vous qui ne s’accommodent pas de passivité et d’artificialité ne doivent pas fonder de famille en FRANCE, qui ne se sortira jamais des mêmes erreurs, JAMAIS.
      Quand le chef est suffisant pour émoustiller le troupeau, la masse et l’homogénéité du troupeau redeviennent une force, d’où les Trente Glorieuses, n’en déplaise aux goinfres libéraux de ce site ; quand le chef est ordinaire, l’étoffe du troupeau immobile apparaît : irrégulière, ténue, et condamnée.
      A quelques milliards d’individus, la FRANCE pouvait émerger dans le monde par capillarité avec le reste de l’EUROPE, à bientôt dix milliards, ce temps est révolu, et les Français ne sont pas le genre de peuple qui surmontera l’extinction de l’OUEST.

  • Geneviève

    24 September 2018

    Félicitation pour votre initiative M. Gave. J’avais fait le même constat du courage de Dupont-Aignan, lorsqu’il a décidé de se rallier à MLP au second tour (au risque de se suicider politiquement) et adhéré à son parti pour le récompenser de ce courage. C’est dommage qu’il n’ait pas beaucoup de charisme. Un Jean-Frédéric Poisson me paraît quelqu’un à attirer dans votre mouvance. Je voterai pour vous.

    Répondre
  • Ada Wong

    24 September 2018

    Bonjour à tous,

    Certains articles laissent plus de traces que d’autres, et celui-ci en fera assurément partie. Quelle nouvelle!

    Je vous lis et vous regarde depuis un moment, j’avoue être en quasi parfait accord avec vos positions, libérales et de bon sens, fermes et toujours orientées vers la liberté individuelle, mais sans angélisme. Le réel, l’efficacité, et la défense de la liberté, tout ce que j’aime.

    Comme le soulignent les commentateurs, il faut une bonne dose de courage pour se lancer en politique, sans doute un des milieux les plus violents et bas qui existent.

    Concernant le choix du parti (et de l’homme), je suis malheureusement dubitatif sur le lien entre DLF et le libéralisme.

    Pour illustrer mon propos, j’ai pris la première interview qui me tombait sous la main. NDA était sur RMC le vendredi 25 mai, le sujet du moment étant la reprise d’une grosse partie de la dette dela SNCF par l’Etat. Florilège :
    “il faudrait prendre TOUTE la dette de la SNCF car c’est la dette de la France et ça sert à tous les français”,
    “ouverture à la concurrence absurde”,
    “cheminots boucs-émissaires”,
    “dirigeants de la SNCF à 50.000€ par mois” (pour justifier que les cheminots, moins payés, se la coulent douce et peut-être que gagner 50.000€ en un mois est abominable),
    O. Truchot lui cite tous les exemples de nos voisins où l’ouverture à la concurrence porte ses fruits, NDA nie tout en bloc.
    “la Norvège n’est pas la France”, comme si les lois de l’économie étaient différentes d’un pays à l’autre,
    “les français n’ont pas envie de payer 4 fois le prix du billet comme en Angleterre”, façon de tourner les choses très malhonnête, je me souviens d’une anglaise qui se moquait de cette façon de penser, elle préférait payer le vrai prix QUAND et SI elle prenait le train, aucune envie de payer pour les autres par l’impôt aveugle,
    “les français payent 4 fois moins qu’en Angleterre” (archi faux, E. Borne le 17.09 rappelait que l’usager payait 30% du coût réel de son transport),
    “je suis plutôt un libéral en économie”, bof…
    “je ne suis pas l’avocat des cheminots mais on peut améliorer cette entreprise en changeant ses dirigeants”, optimisme ou rêve humide? Il a déjà croisé des cheminots, du moins ceux qui comptent, les syndicalistes et/ou les conducteurs?
    “il faut augmenter la productivité et réformer avec l’accord des cheminots et on peut le faire”, encore une bonne dose d’optimisme
    Privatisation = “aller dans le vide et faire n’importe quoi comme en Angleterre”,
    “c’est le bazar, il y a eu des accidents en Angleterre” (il y a des accidents partout, du moment qu’il y a des humains qui vivent, mais il y a des chiffres et la réalité, je crois que c’est l’année dernière que le rail anglais était le plus sûr en Europe),
    “rénovation des services publics”, il n’emploie pas le mot réforme, ou même refonte, tant qu’on y est, parce qu’il y a comme une urgence
    Macron : “prélever 10 Mds pour donner aux plus riches”, oui et non, et il faut le tourner d’une façon plus développée, sinon on ne fait que jouer sur la corde de l’envie, ô combien usée en France, pays de pêcheurs!
    “fraude fiscale”, comme si la liberté de circuler et de conserver sa propriété étaient, au moins ensemble, une abomination
    POUR l’Exit Tax, “êtes-vous pour l’évasion fiscale M. Consigny?”, très méprisant avec Charles Consigny “ne vous prenez pas au sérieux” alors qu’il est simplement interrompu,
    réaction au fait que des français quittent leur pays lassés que l’Etat leur prenne les trois quarts de ce qu’ils gagnent : “les pauvres”, alors quel est le niveau à partir duquel on peut commencer à plaindre les créateurs de richesse volés par l’Etat, une taxe à 99% sur les milliardaires est-elle envisageable?
    NDA est “pour la suppression de l’ISF si on investit UNIQUEMENT dans des entreprises françaises, oups la langue a fourché, des entreprises qui produisent en France”,
    “libéralisme ordonné”, je ne me souviens plus de la citation exacte qui dit que les socialistes croient en deux choses contradictoires, la liberté et l’organisation
    “le libéralisme c’est pas de donner de l’argent aux américains”, oui ça serait une définition étrange, mais cette phrase est bidon
    “il nous faut un plan pour développer l’Afrique”, encore un? On en est à combien d’équivalents de plans Marshall? qui va payer? qui sommes-nous pour dire aux africains comment vivre?
    “mettre les tentes des migrants devant les immeubles de patrons du CAC40”, autant je n’ai pas d’affection particulière pour les patrons du CAC40, souvent des énarques (comme NDA, d’ailleurs) légèrement déconnectés de la réalité et ne payant jamais les pots cassés, autant les ramener dans toutes les phrases me semble suspect, et facile. Sous les fenêtres des hauts fonctionnaires non élus et autres politiciens professionnels, directement responsables de ce bazar, serait plus à propos. Mais NDA est issu de ce milieu lui-aussi…

    Bref, ça fait beaucoup en quelques minutes d’émission, quasiment rien de ce qu’il a pu dire ne m’a rappelé le bon sens, l’honnêteté intellectuelle et le courage de M. Gave. Peut-être NDA s’est transformé en peu de temps depuis cette interview, peut-être dit-il des choses qui ne collent pas vraiment à sa façon de penser, je ne le connais pas personnellement mais si il est libéral, alors il a un gros souci pour s’exprimer. Or, c’est une qualité essentielle pour expliquer clairement à ses concitoyens sa vision des choses et son plan pour essayer de régler les immenses problèmes auxquels nous somme confrontés. Je ne peux être, compte tenu de ce que j’ai pu en voir, que très peu convaincu.

    la page Wikipedia du monsieur n’est pas non plus rassurante, de mon point de vue :
    ENA
    profession : administrateur civil (principal corps de hauts fonctionnaires)
    a créé une société de logement social
    opposé à la privatisation de GDF
    critique les médias détenus par des “puissances d’argent” (je préférerais qu’il se batte pour supprimer les milliards d’euros d’aides directes et indirectes à la presse, dans les 2 milliards, la privatisation de France TV qui nous coûte 3 milliards d’euros par an, de mémoire, tout ça pour la même soupe de gauche)
    a travaillé avec ou a été proche de ou a plus ou moins envisagé de solliciter le soutien de, a hésité entre… et…, etc, :
    F. Bayrou,
    Michel Barnier,
    Rocard
    Guyard (PS)
    Fabius,
    Tiberi,
    Chevenement,
    rêve de constituer une alliance avec Guaino, Philippot, Montebourg (je m’étrangle en lisant ces noms, plus collectivistes, tu…)
    Apparemment, il pense que le “néolibéralisme” existe et veut dire quelque chose…
    “certains intérêts contre la Nation toute entière”, un pas suffit jusqu’à “l’intérêt général”, le fumeux concept flou qui ouvre toutes les portes du dirigisme.
    “Recul du pouvoir de l’Etat face aux multinationales” je ressens bien plus nettement le poids de l’Etat français que celui des multinationales, personnellement, et là où il y a bien recul, je doute fortement que Carrefour ou Renault aient demandé aux policiers d’être doux comme des agneaux par exemple. Je n’aime pas trop ce genre de pirouette.
    “pour l’économie de marché régulée” (???)
    Veut monétiser la dette grâce à la Banque de France, émettre de la monnaie pour rembourser la dette (!!!!)
    “redéploiement des effectifs de la fonction publique”, ça veut dire quoi?
    Créer une nouvelle tranche à 50% pour les revenus de plus de 300K€ par an (dans vos gu… les salauds de riches!
    payer les salaires tous les 15 jours pour réduire les découverts (pour les cigales, on peut les verser même tous les jours que ça ne changerait pas grand chose, il suffit de rendre leur responsabilité aux citoyens, le jour où on assume des bêtises, on devient prudent)
    veut un vote à l’AN pour la reconnaissance d’un Etat palestinien (il est content d’avoir le Kosovo posé au milieu de l’Europe?)
    opposé à l’euthanasie (nous ne risquons pas d’être maîtres de nos propres cors avant longtemps, heureusement, la Suisse n’est pas loin si la douleur est insupportable)
    pas contre le remboursement de l’IVG (je ne suis pas contre l’IVG, les gens font ce qu’ils veulent, mais je n’ai pas forcément envie de payer ce qui est pour certain(e)s inconscient(e)s un moyen de contraception gratuit (alors que beaucoup plus cher qu’un préservatif…)
    interdiction des OGM
    sensibilité des animaux (jamais je ne ferai de mal à une bête, mais on en vient au stade où ils sont l’égal de l’Homme).

    Et ma préférée, après la mort de Chavez, il a déclaré : “une des grandes voix du monde libre s’est éteinte”.

    Voili voilou, je ne peux pas dire que je suis emballé!

    Les presque 5% de la présidentielle ont sans doute coûté le 2e tour à F. Fillon, qui aurait gagné face à MLP et aurait eu des chances face à EM. L’éternel débat du “voter pour le moins pire ou pas voter” peut durer longtemps, je n’avais plus voté pendant un moment, et je me suis déplacé pour le moins pire au premier tour, selon moi, Fillon. Vu les dégâts du socialisme macroniste, je n’arrive pas à m’empêcher de penser que FF aurait été moins mauvais, et n’oublie pas que le nombre des candidats “de droite” est une des causes majeures de leur défaite.

    Mais c’est le passé, alors concernant l’avenir, je pense que rien ne pourra changer les choses dans notre pays, tant les forces collectivistes sont toutes puissantes et omniprésentes.

    Toutefois, si le grand Charles de notre époque et sa fille peuvent influer sur les choses dans le bon sens, même à la marge, je dirai bravo, et ça sera toujours ça de pris!

    Je souhaite sincèrement que vous ne soyez pas écoeuré par ce milieu. Une de mes connaissances s’est cassé les dents, au niveau local dans ma ville de Lyon, malgré ses reins solides et toute sa bonne volonté à l’époque de la naissance de l’UMP (on était nombreux à penser alors que l’électrochoc du seconde tour en 2002 allait permettre un vrai changement. J’étais jeune et j’ai cru Chirac quand il a dit que le travail allait plus que l’assistanat. Première trahison, en attendant celle de Sarkozy). Il n’était pas de ce monde et on s’est servi de lui. Il a tout plaqué et est parti en Suisse…

    Bon courage à vous, Emmanuelle et Charles Gave, je souhaite sincèrement votre réussite.

    Répondre
    • breizh

      26 September 2018

      merci pour cet éclairage : ce n’est pas emballant et on n’a jamais vu de vache laitière se transformer en cheval de course !

      Espérons que les Gave n’y laisseront pas trop de plumes !

    • Alexandre

      28 September 2018

      @breizh :

      Le but est l’union des droites, Dupont-Aignan a la personnalité idéale pour porter non pas une candidature, mais une plateforme d’union.

      Le pire serait que ces idiots d’électeurs ne le comprennent pas et qu’ils continuent à voter FN (RN) ou UMP (LR).

    • Ada Wong

      30 September 2018

      @ Alexandre

      “Le but est l’union des droites”
      Si tous les politiques “de droite” créent leur propre mouvement, on pourra dire encore longtemps qu’on a la droite la plus bête du monde. Trump a mis un coup de pied dans la fourmilière, en s’incrustant dans le parti de droite, existant et majoritaire. Il a beau déplacer les foules, il n’a ni créé son parti ni aidé/pris le leadership d’un parti minoritaire. Quand bien même je serais sous le charme de NDA, je serais très grandement surpris si il perçait de façon décisive. Malgré la médiocrité de MLP et la quasi invisibilité de Wauquiez, personne dans mon entourage ne semble prêter la moindre attention à NDA.

      “Le pire serait que ces idiots d’électeurs ne le comprennent pas et qu’ils continuent à voter FN (RN) ou UMP (LR).”
      Je ne me sens pas visé par votre insulte car je ne suis pas sûr d’aller voter (je ne me reconnais dans aucun parti, ils sont beaucoup trop antilibéraux à mon goût), mais les électeurs RN et LR pourraient vous retourner le compliment, à savoir que votre position affaiblit ceux qui auraient le plus de chances de battre la gauche.

    • Alexandre

      7 October 2018

      @Ada Wong :

      Il s’agit là des élections européennes, où la proportionnelle intégrale s’applique.

  • ROGER ESPIC

    24 September 2018

    Notre famille vous soutient et apprécie grandement votre initiative. Nous avions fait le meme rêve en participant pleinement à la création du MPF avec Philippe de Villiers.
    Aujourd’hui, nos enfants ont quitté définitivement la France pour la Norvège où ils vivent, se sont mariés et travaillent depuis de nombreuses années. Quant à nous, nous passons des jours heureux au Portugal. Nous ne voulions plus vivre dans un pays musulman (la Provence). Nous craignons malheureusement que la solution soit individuelle et non collective.

    Colette et Roger ESPIC

    Répondre
    • Roland Paingaud

      26 September 2018

      @REspic

      Vous semblez dire que l’atmosphère en NORVEGE est plus saine ?

      A l’opposé de la SUEDE fanatiquement cosmopolite alors ?

      P.de Villiers est encore audible sur Radio Sputnik France. Sa fraternisation, peut-être plutöt mondaine, avec Macron a désolé beaucoup de monde.

  • Anyanka

    24 September 2018

    J’avais également senti une vraie inquiétude de M. Gave sur le devenir de la France après la publication du fameux article sur la Peste Blanche, et combiné avec son retour en France, cette déclaration d’engagement dans la lutte générale de réappropriation de notre pays ne me surprend guère, et démontre un vrai panache.
    Permettez moi de vous indiquer que je trouve cependant que vous vendez la peau du RN trop vite : je pense également que leurs finances sont catastrophiques (et AMHA sont plus à l’origine des départs des Monot, Maréchal, Philippot et cie) mais ça ne veut pas dire qu’électoralement, ils ne pèseront rien dans un avenir proche. On oublie quand même que la nullissime Marine Le Pen a fait le meilleur score de l’histoire de son parti (même son père ne s’en était jamais approché) aux dernières présidentielles.
    Le problème de Dupont-Aignan et de DLF en général, c’est qu’il ne s’adresse qu’à un électorat de classes moyennes plus ou moins supérieures, électorat que se disputent déjà LR, LREM, et la gauche, alors qu’il y a un électorat massivement abstentionniste en France périphérique (pour reprendre l’expression de Guilluy) qui est totalement laissé à l’abandon, et auquel seul le FN/RN s’adresse.
    Le vrai défi il est là, et DLF manque cruellement de base militante dans les zones périphériques, je suis même prête à parier que lorsqu’au 2ème tour des présidentielles de 2017, MLP l’a présenté comme son 1er ministre si elle gagnait, c’était la toute première fois que les électeurs du FN faisaient sa connaissance. Et le discours sur l’immigration ne suffira pas pour conquérir cet électorat, il faut leur proposer une vraie perspective (à bas la politique de la Ville, tout rediriger vers la France périphérique).

    Trump a mouillé sa chemise dans la Rust Belt, et pas dans les grandes villes où il s’est contenté de s’appuyer sur la base républicaine locale. C’est en allant chercher les voix chez ceux qui ont subi la désindustrialisation massive au profit de ceux qui font tout pour transformer les économies des pays développés en économies de services appauvrissants et peu qualifiés qu’il a gagné, et qu’il gagnera en 2020 s’il persiste. Brexit idem, les britanniques du pays profond ont voté majoritairement pour.
    S’il faut s’inspirer de Trump c’est de là, et le fait d’aligner des noms pointus ne suffira jamais à NDA.
    En fait, à mon sens, il devrait pérenniser des alliances de circonstances avec le RN pour mettre main sur sa base militante, bref faire le coup des socialistes sur les communistes, et qui a encore marché avec Mélenchon, qui n’est sorti du PS qu’avec une promesse de poste gagnable aux européennes en alliance avec le PCF, puis l’a totalement bouffé ainsi que les groupuscules d’extrême gauche.
    Je comprends que DLF souhaite obliger LR à s’asseoir sur une table des négociations, et pourtant même avec un FN en 1er, un Fillon gagnant incontestable de la primaire en 2017 (sans compter le bon score de Sarkozy), LR continue à avoir un discours centriste ! Et espérer un DLF à 10 %, permettez moi de dire que vous visez trop haut, s’il arrive à 5 % en 2019, ce serait déjà un beau score pour un homme qui est quasiment tout seul.

    NDA est le seul candidat qui ait parlé rationnellement de la bombe démographique africaine lors des dernières présidentielle, et démontré que les décisions devaient être prises MAINTENANT, et pas quand le continent sera à 2 milliards d’habitants. J’espère qu’à DLF on s’inquiète également de l’effondrement du Vénézuela outre Méditerranée qu’est l’Algérie et la mort de la momie qui leur sert de président : j’ai lu avec intérêt le dernier papier de M. Noé sur l’Amérique latine, et notamment la crise vénézuelienne qui a déjà fait déborder 600 000 personnes vers la Colombie avec tous les problèmes que cela occasionne (et pourtant il s’agit de pays avec proximité linguistique, religieuse, voire ethnique). Qu’est-ce que cela va être pour nous quand les algériens voudront massivement affluer chez nous à l’effondrement de leur pays, on parle de gens qui nous haïssent.

    Bref je présente tous mes encouragements à Mlle Gave, je sais que ça va être difficile, mais j’apprécie le fait que vous refusiez les discours déclinistes d’un côté, et de l’autre les discours jouisseurs du genre après moi le déluge.

    Répondre
    • Roland Paingaud

      26 September 2018

      @Anyanka

      Tout ceci est impressionnant, dense, cohérent.
      Mais çà ne sortira pas les veaux que sont devenus les Blancs de l’OUEST de leur élevage en batterie surveillé par des robots.
      Quand un bâteau coule, les calculs démocratiques pour être élu la dernière équipe responsable de l’animation à bord sont absurdes.

  • Michael Engels

    24 September 2018

    Re-bonjour Cher Charles Gave,

    Je suis déjà intervenu plus tôt dans cette rubrique avec un commentaire…
    Le sérieux du sujet abordé m’a fait réfléchir et je souhaiterais compléter mon propos :

    1° Je connais et apprécie votre très estimable intelligence et je me pose la question de savoir quels sont les arguments utilisés et le contenu du programme de NDA qui ont pu vous convaincre de vous rallier à sa cause ! Un vrai programme existe t’il vraiment ??? Je demande à voir.
    Nous avons vu avec le dernier en date qu’en France on peut même être élu Président SANS programme… Un comble.

    2° Je vous lis et vous écoute le plus souvent possible et je suis à 98% en phase avec toutes vos théories, vos explications, vos analyses, recommandations et autres interventions judicieuses.

    3° Votre fille et vous même avez décidés de descendre dans l’arène politique.
    Bravo, c’est très courageux ! Vous avez tout mon soutien et vous aurez certainement le soutien de tous vos fidèles adeptes.

    4° Cependant, je vous implore de ne pas mâcher vos mots et de parler fort si l’occasion vous est donnée d’apparaître à la TV face aux journalistes tordus aux ordres du pouvoir en place.
    Réinventez la politique…une autre politique que celle que nous avons et dont plus personne ne veut !
    Il est urgent que les choses changent, que tout le monde se réveille tant en Europe qu’en France ! Et pourquoi pas que tout le monde se mette debout…

    Tout autour de moi, je ne fais qu’entendre, tous les jours et de plus en plus, un nombre impressionnant de personnes qui en ont marre des politiciens et du système en place !
    Que cette vague naissante devienne un Tsunami positif pour la France et pour l’Europe si elle en est capable.
    Une vraie révolution culturelle est attendue en silence… et me semble prendre de l’ampleur…cette fameuse majorité silencieuse que les politiciens en place devraient voir surgir tout autour d’eux pour les faire déguerpir !

    5° Vous êtes l’adepte de Milton Friedman (moi aussi) ! Ses théories ont fait leurs preuves et le succès des pays et des peuples qui les ont appliquées.
    Qu’attendons-nous pour les mettre en oeuvre en France et en Europe ?
    Mais il faut du courage pour les défendre et et de la ténacité pour les appliquer (cf Margaret Tatcher !).
    Pour l’Europe, il faudra préalablement éliminer tous ces technocrates inutiles qui feront obstruction !

    6° Un défi pour vous : Make Europa Great Again !
    Nous sommes capables de faire mieux en Europe et en France que Trump aux USA…
    Je ne le trouve pas particulièrement sympathique ni diplomate par contre au niveau des résultats…Chapeau ! Economie, chômage, diminution des impôts, relance de l’industrie nationale, etc… L’Europe, ne parlons pas de la France, est battue à plate couture !

    J’aurais encore 100 autres points a débattre avec vous et je suis certain qu’un consensus positif pourrait s’en dégager ! Inutile d’encombrer votre chronique.
    Mais une seule chose est importante à mes yeux : Vous et votre fille allez rentrer dans l’arène politique et c’est ce que nous attendions tous…
    Que ce soit avec NDA ou un autre ?…J’espère que vous arriverez à imposer vos vues avec force et persuasion pour le bien de la France et d’une Europe nouvelle !
    Que NDA se montre à la hauteur de votre ralliement et la France ira mieux, beaucoup mieux !
    Je vous souhaite beaucoup de courage et un véritable succès dans votre démarche !

    Répondre
    • Charles Heyd

      24 September 2018

      Je suis assez d’accord avec vous notamment sur les points suivants:
      – il ne suffit pas de parler fort, il faut se tenir à ce qu’on a expliqué clairement, en long et en large; Macron n’avait en effet pas de programme même s’il a abordé un tas de sujets mais du bout des lèvres pendant sa campagne; il lui suffit maintenant de dire qu’il l’avait bien dit et le tour est joué (l’augmentation de la CSG, la non indexation des retraites, les retraites elles-mêmes et quelques nouvelles taxes bien de chez nous!)
      – les résultats de Trump sont tout sauf mirobolants tout simplement parce qu’il n’a pas encore de résultats, les bons résultats actuels (en trompe l’oeil pour certains comme le chômage) sont dus en partie à la présidence précédente ou de la conjoncture internationale, sauf peut-être en bourse du fait de liquidités surabondantes et de dettes dues à un déficit budgétaire abyssal;
      – les recettes miraculeuses de Friedmann et d’autres de cet acabit ne pourront pas être appliquées en Europe puisque Macron n’est pas encore le président tout puissant de l’Europe et que ce n’est tout simplement pas son programme; il faudrait déjà les appliquer en France!
      – pour avoir une Europe nouvelle (ce sont vos mots!) il faut commencer à abattre la vieille Europe (l’ancien monde comme dirait Macron, le sien en fait!)!
      Effectivement il faut du courage et beaucoup de volonté et d’espoir pour tout cela!
      Charles Gave a au moins le mérite de parler haut, fort et clairement ce qui lui d’ailleurs valu d’être blacklisté de partout et je pense qu’il a aussi du courage car il en faut pour se lancer en politique et ouvertement.

  • Kris

    24 September 2018

    Chapeau, vous m’en bouchez un coin ! Il faut une sacrée paire de gonades bien vissées pour aller se faire conspuer en place publique par tout le système médiatique. Mais j’imagine que se faire traiter de fasciste par le Monde vous mettra du baume au coeur.

    Ton blagueur mis à part, tous mes voeux de courage et de réussite pour cette aventure. Je vais me remettre à voter grâce / à cause de cette annonce après plus de 10 ans d’abstinence électorale. Je disais justement il y a quelques mois à un ami que j’envisagerais à nouveau de voter si je voyais des gens avec le sens de l’honneur sur une liste (en plus des libéraux, quelle extase !)

    Le grand intérêt est quand même qu’il y a un temps d’antenne obligatoire pour chaque liste pendant la campagne, donc ce sera l’occasion de glisser quelques idées qui rencontreront un écho certain auprès de la population – du moins une partie. Et toute la bande de journalistes socialo-constructivistes obligés d’interviewer Charles et Emmanuelle pour respecter le temps de parole, on va bien se marrer.

    “comme c’était elle qui faisait tourner la machine, je vais être bien embêté, mais on trouvera une solution et l’IDL survivra à ce coup du sort.”
    Si on peut filer un coup de main, faites-nous signe, peut-être que le lectorat du blog dispose des compétences pour vous aider à continuer.

    Amitiés et profond respect

    Répondre
    • patrick

      24 September 2018

      Cher mr Gave, j’avais une fois écrit sur ce site que si j’aimais particulièrement Donald Trump c’est qu’il ne semblait pas être (un peu comme NDA) un “ultra” libéral mais avant tout un patriote dont le libéralisme “modéré” était le plus à même de faire prospérer son pays. La fiscalité est correcte (flat tax pour les sociétés et les dividendes du capital à long terme, ce qui est pertinent) mais progressive pour les revenus et les dividendes du capital à court terme 37% au dessus de 500 mille dollars(taux marginal)contre 39.6 % pour Obama (baisse très faible), maintient total du volume des programmes sociaux : social security , medicare, medicaid earned tax credit. C’est donc très loin de l’idéal de Milton Friedmann. Et en réponse à “Darley” je préfère mille fois les Russes aux musulmans! Bien à vous.

  • Darley

    24 September 2018

    En plus de n’être pas libéral, Debout la France est l’un des relais, bien que pas le plus important, de la propagande russe en France. C’est selon moi rédhibitoire, comme d’ailleurs pour de nombreux partis et mouvements de droite en Europe.

    Sur ce sujet, lire l’excellent “Alternative war: unabridged” de JJ Patrick.

    Répondre
    • Roland Paingaud

      24 September 2018

      J.J.Patrick est un auteur (et administrateur ? ) du site opendemocracy.net, dont l’une des rubriques permanentes est OpenGlobalRights, c’est-à-dire, à 99 % de chances, est, partiellement ou totalement, un sous-marin de Soros.

      D’où la spécialité de J.J.Patrick : la diffamation professionnelle des Russes.

      Donc non seulement je confirme mon commentaire précédent à Darley, mais je l’aggrave.

      Il faudrait que Darley et consorts perdent l’habitude de prendre le reste de l’humanité pour des vaux qui broutent où on les parquent.

    • Darley

      24 September 2018

      @ Roland Paingaud
      If you don’t like the message, shoot the messenger…
      Lisez le livre et répondez sur le fond, alors on pourra discuter.

    • durru

      24 September 2018

      @Darley
      C’est exactement ce que vous faites avec votre message à propos de NDA. Alors, pour donner des leçons, vous repasserez…

    • Darley

      25 September 2018

      @ durru
      Il existe toute une littérature récente la Russie de Poutine. Exemples : Timothy Snyder, Françoise Thom, Karen Dawisha, Andreï Kovalev, Philippe Fabry, et d’autres que j’oublie.
      Ce qui en ressort :
      – l’élite russe est profondément criminalisée, la différence avec la nôtre est de nature et pas simplement de degré
      – son projet est de prendre sa revanche sur la guerre froide
      – son moteur idéologique est la haine de l’occident et se nourrit d’un contenu qu’on a déjà connu en Europe dans les discours coloniaux et fascistes
      – son action est déterminée par les trois points précédents.

      Je peux me tromper ainsi que ces auteurs, mais je vous recommande de les lire.

      JJ Patrick est intéressant parce qu’il zoome sur la question de la propagande et du lien avec les mouvements et médias souverainistes. Son bouquin est documenté et à mon sens convaincant.

      NDA fait selon moi partie de cette nébuleuse pro-russe. Il a notamment noué des liens avec des politiques russes très probablement téléguidés par le Kremlin.

      On a donc des souverainistes qui sont proches d’un gouvernement étranger qui s’affirme comme notre ennemi.

      Je m’arrête là, mais vous comprendrez que cela me pose problème.

    • durru

      25 September 2018

      @Darley
      Les élites russes ne dépassent certainement pas en irresponsabilité les nôtres, plus occidentales.
      Je vous recommande, comme lecture, “Jouer sa peau” (“Skin in the Game”).
      Vous comprendrez que cela me pose problème d’une manière beaucoup plus directe qu’une hypothétique (et difficile à démontrer) connivence avec le pouvoir russe. Comme la connivence avec les florissantes monarchies du Golfe, qui n’est plus à démontrer.
      Vous devriez comprendre que cette propagande anti-russe mélangée à toutes les sauces finit par lasser. Macron qui, en pleine campagne électorale, n’a rien trouvé de mieux que d’accuser “les Russes” d’avoir hacké ses serveurs de campagne, quel fake news minable… J’en passe et des meilleures. Bien sûr que derrière cet écran de fumée il y a aussi des réalités, mais celles-ci se perdent dans un gloubi-boulga incompréhensible.

    • Alexandre

      28 September 2018

      @Darley : je doute que vous soyez français pour porter des accusations aussi ridicules.

      S’il fallait l’accuser de quelque chose, Dupont-Aignan serait au contraire plus facilement soupçonnable d’accointances prononcées avec les USA plutôt qu’avec la Russie.

      Dupont-Aignan est membre des “Young Leaders” américains, une organisation que certains relient même à une franc-maçonnerie US, ou même au Bilderberg.. pour ma part je ne sais pas..

      On ne peut jamais vraiment savoir qui est qui en politique, mais il reste le courage politique et Dupont-Aignan n’en manque pas.. de cela on ne peut pas douter.

      Si vous voulez accuser quelqu’un de liens avec la Russie, accusez plutôt Marine le Pen, Asselineau ou même Marion Maréchal et Mélenchon ou encore des députés LR, là vous seriez crédible, mais au contraire, Dupont-Aignan vient rééquilibrer et contrebalancer le tropisme russe qui commençait à s’installer à droite et c’est une bonne chose, une bonne synthèse..

      De toutes façon cette démocratie représentative est un cirque irrationnel, une parodie de démocratie, la seule démocratie est directe et mue par un peuple dont le bagage politique, culturel, économique et philosophique ne saurait correspondre à celui des peuples occidentaux actuels. Votre analyse en étant la preuve.

    • Roland Paingaud

      30 September 2018

      @Alexandre

      Il y a certains Français dont les motivations ultimes ne sont pas françaises.

      Il est interdit d’en dire plus par la loi.

      Désolé.

  • Pascal

    24 September 2018

    Ce que vous écrivez et comptez faire est formidable.J’ai déjà adhéré à DLF il y a 2 ans et je viendrai Dimanche.

    Répondre
  • servin

    24 September 2018

    en économie vous étiez “primus inter pares” pourquoi entrer dans ce panier de crabes infatué et nuisible

    Répondre
    • idlibertes

      24 September 2018

      Pour passer à la télévision, non? Cela doit être la seule réponse valable. Etre connu de sa gardienne, quel plaisir suprême. Pardon mais la question est adressée et en largeur dans cet article. Donc relisez le.

      A quoi sert-il d’être un sage si votre savoir reste dans une tour d’ivoire et ne bénéficie pas à la vie de la cité? Et oui de là haut, l’air est pur et il est rare d’y prendre de mauvais coups.

    • charles gave

      24 September 2018

      Cher lecteur
      Je suis sur qu’ a Constantinople, pendant que les Turcs assiegeaient la ville, il y avait un theologien qui etait le primus inter pares sur le sexe des anges
      Constantinople s’appelle Istambul et Sainte Sophie n’est plus une Eglise
      C’est pour eviter cela a mon pays que je m’engage
      Il n’y a de defaites honteuses que si l’on ne s’est pas battu
      Amicalement
      Charles Gave

    • Roland Paingaud

      24 September 2018

      ” … que si l’on ne s’est pas battu ”

      Dupont-Aignan ne se battra qu’au sens figuré, avec son attirail mental administratif ; il vaut mieux se taire et observer lucidement sa lâcheté que d’appeler ça se battre.
      Là où l’on est, se battre serait défendre la patrie dans la rue et dans les coeurs.

      Le début de la valeur est de regarder la sienne en face ; ce n’est pas la spécialité d’un parlementaire comme NDA.

    • Alexandre

      28 September 2018

      @Roland Paingaud :

      Dupont-Aignan a les défauts de ses qualités pour le but qu’il nous faut atteindre : l’union des droites.

      C’est parce que Dupont-Aignan a un mental administratif et une bonhommie sans ambition personnelle, qu’il est le fondateur idéal d’une plateforme d’union des droites.

      C’est ainsi qu’il faut le considérer et ce n’est que pour cela qu’il faut le soutenir, le programme est très secondaire, tout comme la personnalité de Dupont-Aignan reste très secondaire..

      Faire l’union des droites, puis la proportionnelle intégrale, après la déchéance du droit de vote pour tous les colons..

      Voilà le projet.. et Dupont-Aignan est une clef pour cela, le tremplin par lequel Marion Maréchal ou mieux qu’elle se proposera à la présidence en 2019, 2020 ou 2022.. Mais je ne crois pas qu’on ira jusqu’à 2022..

  • septic

    24 September 2018

    Personnellement, je suis de plus en plus attiré par le modèle Suisse.

    Toute concentration de pouvoir est une menace pour la liberté, et même sans la techno-structure monstrueuse actuelle, l’état français reste un modèle machine à broyer le bon peuple, tout en produisant une qualité de services publics, tout le monde s’en rend à peu près compte maintenant; de plus en plus catastrophique voire dangereuse pour la sécurité même des français.

    Et j’entends ici le mot sécurité dans sa définition la plus large : alimentaire, intérieure, informatique, énergétique, ….

    Pour moi, il faut supprimer :
    – le statut de la fonction publique
    – reset de la fiscalité
    – créer des régions autonomes comme les cantons suisses capable de décider de beaucoup au plus près du terrain
    – instaurer la démocratie directe partout avec des RDVs fréquents et pas que pour voter sur la couleur du timbre standard
    – expérimenter avant de figer quelque loi que ce soit dans la loi
    – piloter le tout par la mesure et les résultats : ne signifie pas ne voir que le court terme, mais simplement mesurer si ce que l’on fait marche; après tout une société est un système complexe, et il est impossible de prédire le fonctionnement d’un tel monstre : il n’y a que les hauts fonctionnaires avec leurs énormes égos pour le penser
    – être hyper sévère avec les comportements délictueux des agents publics : voire l’affaire Agnès Saal
    – l’état français ne doit plus avoir son propre système judiciaire : toute le monde à la même enseigne, ministre délinquant ou chauffard, il n’y a qu’une justice !
    – arrêter l’immigration et ne la reprendre que lorsqu’on aura compris comment on est arrivé là, et une fois que l’on aura remis la situation d’équerre dans les quartiers et ailleurs

    Exemple : JAMAIS dans une démocratie, une bande de ministre et leur président mal élu ne devraient pouvoir décider d’engager des moyens militaires à l’étranger, JAMAIS ! Ce qu’ils font en Syrie t le chaos libyen sont des injures à l’intelligence et à la démocratie !

    Bonne chance à vous Charles et à votre fille.

    Répondre
    • breizh

      24 September 2018

      monsieur,

      je vous rejoins sur l’admiration que j’ai pour la Suisse : un des pays les plus intelligent qui soit !

  • Right Wing

    24 September 2018

    Je voterai pour vous. Le plus important est de rendre l’UE de nouveau democratique. Une bonne proportion de libéraux / conservateurs y aidera. L’entre-soi doit s’achever !

    Répondre
  • Denis Monod-Broca

    24 September 2018

    Tout commence par la souveraineté.
    Un pays souverain peut avoir une bonne politique ou une mauvaise politique. Dans les deux cas, c’est une politique et c’est sa politique.
    C’est cela qui compte d’abord : retrouver notre pleine souveraineté, avoir notre propre politique.
    Rien ne peut se faire en dehors de ce cadre, sinon se laisser emporter par le flot des fausses évidences et des influences venues d’ailleurs.
    Soyons ce que nous sommes, pensons et agissons en conséquence.
    Et vive l’amitié entre les peuples !

    Répondre
    • charles Gave

      24 September 2018

      Mon cher Denis
      Je ne saurai être plus d’accord avec vous
      Au début, il y a la souveraineté que des traîtres ont abandonné pour un plat de lentilles
      D’abord, il faut la retrouver
      Une fois que cela sera fait, il faudra se battre pour redéfinir le périmètre de l’Etat , pour pouvoir le cantonner a ses fonctions régaliennes
      Dans cet esprit, et un peu comme en Suède, pour la solidarité nationale, il faudra passer d’un Etat producteur a un Etat prescripteur
      Etes vous d’accord pour que tous les enfants aient une bonne éducation
      Si la réponse est oui, êtes vous d’accord pour que cette éducation soit payée par les impôts
      Si double oui, êtes vous d’accord pour que cette éducation soit dispensée par des fonctionnaires syndiques … Pas vraiment
      D’où le chèque éducation a présenter à l’école de votre choix
      Et de même pour la Secu, les retraites et que sais je encore
      Amitiés
      cg

    • idlibertes

      24 September 2018

      AMEN TO THAT

    • Charles Heyd

      24 September 2018

      A part “Amen”, je ne vois pas en effet ce qu’on pourrait dire d’autre!
      Mais “Amen” ça sent un peu le sapin!

    • ratel

      24 September 2018

      donner de l’argent a des écoles musulmanes privées trés peu pour moi…

    • Denis Monod-Broca

      25 September 2018

      Mon cher Charles,

      L’exemple de l’éducation nationale n’est pas le meilleur dans le contexte qui nous occupe. C’est en effet un domaine où Bruxelles n’impose rien, ou pas encore…

      Prenons l’immigration, sujet oh combien délicat ! Il revient à chaque pays de décider de sa politique migratoire. Un débat national pourrait, devrait s’instaurer dans le pays. Et si je suis en désaccord avec la politique menée par la France, aux élections suivantes, je voterai contre la majorité qui gouverne. En Europe, un tel vote est impossible. La situation actuelle est consternante. A propos de l’Aquarius, sans port ou accoster ni bientôt sans pavillon, nos dirigeants disent qu’ils “recherchent une solution européenne”. C’est ajouter l’hypocrisie à la lâcheté. La France devrait retrouver la maîtrise de ses frontières. Pas pour les fermer, pour faire ce qu’elle estime bon de faire. Ce sujet de l’immigration est, par excellence, du ressort de chaque pays. Il est le seul à savoir qui laisser entrer, sous quelles conditions, qui accueillir, comment, qui naturaliser, etc…

      Pareil pour la défense, la monnaie, la politique étrangère bien sûr !

      Ce n’est pas le moment de se disputer sur ces sujets. Il faut d’abord retrouver notre souveraineté et pour cela remettre l’Europe à sa place, celle d’une association de nations se concertant, s’entraidant, menant des projets communs.

      Difficulté pratique terrible : nous sommes “pris aux pattes”, comme disait de Gaulle, par notre dette. Comment en sortir ? Et ça s’aggrave année après année. Chaque année nous dépensons 400 milliards pour 300 milliards de recettes. Chaque année, il manque 100 milliards, 30% !, que nous empruntons. Nous sommes pieds et poings liés. Qu’en pense le financier ?

      Bon courage !
      Amicalement,
      DMB

    • Alexandre

      28 September 2018

      @Charles Gave :

      Il faut faire le chèque d’éducation et le chèque de santé, mais comment ?

      Le chèque d’éducation, pour les écoles musulmanes, végétariennes, homosexuelles, pédophiles (ils sont parvenus à presque légaliser la pédophilie cet été au Parlement, puisqu’un enfant de 12 ans qui se fera violer devra désormais prouver qu’il n’était pas consentant et personne ne le dénonce, pas même à droite, en avant la PMA..) ?

      Le chèque de santé pour la PMA, GPA, les prostitués offerts aux handicapés, les changement(s) de sexe(s), avortements, cyborgs, humains OGM et non humains ?

      Si on ne fait pas peuple, tout le reste est secondaire.

      Comment faire peuple ?

      Le problème est peut-être moins le chèque d’éducation ou la SECU, que notre sécession qu’on ne se résigne pas à devoir envisager et construire, y compris territorialement.

  • Citoyen

    24 September 2018

    Whaou !… En voila une information qui décoiffe !
    Cela peut donner une bonne raison, de se déplacer pour aller voter …
    Le “Bruxit” est une formule intéressante.
    Certains appellent ça, voter avec ses pieds … par un geste que la bonne éducation refuse de nommer …
    De temps en temps, il ne faut pas hésiter à se faire plaisir …

    Répondre
    • idlibertes

      24 September 2018

      Donner un pan pan à Macron, cela ferait plaisir aussi. Par les temps qui courent

  • Artiste

    24 September 2018

    Marine le Pen est une impasse elle ne fait que gérer la PME familiale ,voter pour elle ce que j’ai fait au second tour était une manière de s’opposer à l’oligarchie qui a propulsé Macron au pouvoir,je voterai donc NDP car je ne crois plus depuis longtemps à la fausse droite.

    Répondre
  • Michael Engels

    24 September 2018

    Bravo !
    Il va falloir vous « mouiller » complètement ! J’espère que vous êtes bon nageur !

    En préambule, je souhaite vous dire que j’apprécie vos vues d’une manière générale et que vos articles et messages sont passionants !

    Il est plus qu’urgent que les choses changent en France et en Europe !
    Je ne sais pas si NDA à les « c…… » pour réussir ni si c’est le bon choix !
    Mais qui y a t’il d’autre ???
    Ne vous perdez surtout pas dans les détails car il y a énormément de boulot pour transformer l’essentiel!

    Pour l’Europe, Commencez par faire virer ces technocrates totalement incompétents et gardiens de leurs seuls avantages.
    Nous avons besoin de l’Europe mais pas de l’Euro ! Une vraie Europe économique favorisant la libre entreprise et la vraie Liberté !!! Pouquoi pas une Europe Fédérale type les USA.

    Pour la France, chassez ce minus et usurpateur de Macron qui a volé la Présidence.
    Il y avait un seul candidat capable de redresser la France ( F. Fillon) et on a tout fait pour le foutre en l’air !
    Ne cherchez pas la quadrature du cercle… ni le fil à couper le beurre… relisez son très bon livre FAIRE… tout ce qu’il est essentiel de faire et agir s’y trouve !
    Encore un conseil : si vous rejoignez NDA, agissez avec force pour faire entendre vos vues et évitez les compromis stériles !
    Tous mes voeux vous accompagnent et mon soutien également car cela ne peut plus durer avec ceux qui sont en place et sans changements radicaux !
    Bien à vous tous avec toute ma sympathie !
    Michael.

    Répondre
  • marc

    24 September 2018

    Depuis votre article de la semaine dernière, j’ai regarde les tweet de DNA, et bien c’est pas gagne, on sent la haine de l’entreprise, au lieu de dire on va moins taxer, il dit le contraire.
    On est très loin d’une droite, on est très loin de Donald Trump.
    C’est cuit pour la France, je reste a Hong kong.

    Répondre
  • Julien H.

    23 September 2018

    Le choix parait logique et cohérent. Si vous réussisez à insufler à cette formation un peu plus de consistence etde pragmatisme dans son programme économique je serai des votres.

    Répondre
    • idlibertes

      24 September 2018

      Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer.

    • Roland Paingaud

      24 September 2018

      “Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, … ”

      Qui a dit cette ânerie, que répètent les réponse-à-tout totalement dépourvus d’ardeur?

    • durru

      24 September 2018

      @Roland Paingaud
      Cette “ânerie” était la devise de Guillaume Ier d’Orange-Nassau, le “libérateur” de la première nation libérale d’Europe (et du monde, d’ailleurs).
      Je la rapprocherais d’une strophe du fameux “Si” de Kipling:
      “Si tu peux affronter le triomphe et la ruine
      En tenant pour égaux ces deux grands imposteurs”
      Chacun ses références…

  • Roland Paingaud

    23 September 2018

    Les Français ne trouveront pas le chemin du front avec un Dupont-Aignan.

    La droite, à l’OUEST, est exilée en démocratie, et n’a pas l’intention de s’aventurer en terrain non balisé, où son patrimoine l’alourdirait.

    La gauche ne sera pas stoppée par des débats, pas plus qu’un pédophile renonce à l’assouvissement grâce aux remontrances de sa mère, de son père, ou de la terre entière.

    La pulsion du peuple de droite fera des miracles si se lève un chef qui croît en ses ancêtres spirituels, et qui est déterminé à sauver 99% de la population contre 1¨% de transgenres et de journalistes.

    Face à eux, et aux autres ferments d’auto-destruction, Dupont-Aignan choisira toujours d’attendre le sondage.

    M.Gave fait peut-être l’erreur de sa vie.
    Il était devenu un des très rares points de repères pour les esprits qui ne trouvent plus d’air.

    Répondre
    • idlibertes

      24 September 2018

      Ou peut être a t-il raison ?
      une fois encore?

    • Gjon Haskaj

      24 September 2018

      J’aime beaucoup son analogie avec Istanbul et Sainte-Sophie. Il est bien mieux d’agir certes, mais il ne faut pas que ces agissements soient des coups d’épée dans l’eau.

      Quoi qu’il en soit, je vous souhaites bonne chance dans ce nouveau défi.

    • jemapelalbert

      24 September 2018

      Le problème cher Monsieur , est que les français croient toujours à la venue de l’homme providence… Tant que vous vous tirerez dans les pattes les uns les autres cela ne fonctionnera jamais , y compris sur ce site….

    • Roland Paingaud

      25 September 2018

      @jemapelalbert

      Je ne contredis aucune de vos affirmations.

      Néanmoins la nécessité du guide, du chef, du fédérateur, appelez-le comme vous voulez, est intangible dans l’humanité, bien que chez les Français, les ravages de l’absence d’un chef soient plus considérables que chez les Anglo-Saxons.

    • idlibertes

      24 September 2018

      Ordre du jour:

      Frontières/maîtrise des coûts des institutions Européennes que Macron veut passer de 7 milliards (après redistribution) à 15 milliards ayant vocations a être financés soit par un impôt français soit plus probablement et c’est ici que nous aimerions arrêter le coup qui est en train de partir, via les institutions Européennes.
      Si UE lève des impôts, il en est fini de notre démocratie;

      Pour la question de l’Euro, vous connaissez notre point de vue, il n’a pas changé et ne changera pas.

      Il demeure que LE FN et Marine le pen ont considérablement embrumés le débat ce qui fait qu’aujourd’hui en France malheureusement,cette question est terriblement anxiogène et beaucoup de re information s’impose. Donc, j’ai envie de vous répondre, la question est tranchée en interne mais elle ne sera pas discutée devant les urnes et ne sera pas au vu de l’urgence des deux questions plus haute en tête de liste.

      Maintenant, si les Italiens et les Hongrois lancent la question au parlement Européen, je ne pense que pas que DLF restera sur le banc de touche :-))

    • idlibertes

      24 September 2018

      Ordre du jour:

      Frontières/maîtrise des coûts des institutions Européennes que Macron veut passer de 7 milliards (après redistribution) à 15 milliards ayant vocations a être financés soit par un impôt français soit plus probablement et c’est ici que nous aimerions arrêter le coup qui est en train de partir, via les institutions Européennes.
      Si UE lève des impôts, il en est fini de notre démocratie;

      Pour la question de l’Euro, vous connaissez notre point de vue, il n’a pas changé et ne changera pas.

      Il demeure que LE FN et Marine le pen ont considérablement embrumés le débat ce qui fait qu’aujourd’hui en France malheureusement,cette question est terriblement anxiogène et beaucoup de re information s’impose. Donc, j’ai envie de vous répondre, la question est tranchée en interne mais elle ne sera pas discutée devant les urnes et ne sera pas au vu de l’urgence des deux questions plus haute en tête de liste.

      Maintenant, si les Italiens et les Hongrois lancent la question au parlement Européen, je ne pense que pas que DLF restera sur le banc de touche :-))

  • Charles Heyd

    23 September 2018

    Ah! enfin de retour;
    est-ce que je voterai également Dupont-Aignan? A vrai dire je n’en sais rien!
    Je me suis abstenu lors des deuxièmes tours des présidentielles et législatives bien que vice-président d’un bureau de vote lors des quatre scrutins de mai et juin 2017; Pourquoi?
    Parce ce que je milite pour que le vote blanc soit considéré comme un suffrage exprimé; lors des scrutins évoqués j’avais le choix entre la “peste (Mme Le Pen) et le choléra (Macron) pour ceux ou celles qui seraient un peu durs de la feuille; certains de mes amis ont voté pour le “moins mauvais”, c-à-d contre Le Pen; si je n’ai plus de candidats je m’abstiens, je ne vote pas pour le moins mauvais ou contre quelqu’un;
    je veux bien voter Dupont-Aignan mais il faut qu’un certain nombre de conditions soient (et surtout restent) réunies:
    – sortie inconditionnelle de l’€;
    – vote blanc = suffrage exprimé;
    – référendum d’initiative populaire pour tout sujet et surtout pour la révocation, par le même collège électoral que celui qui les a élu, des élus ayant failli;
    – Europe (fédérale) des Nations (et pas des minorités, des “peuples” ou des régions);
    – préservation de la propriété privée absolue; tant pis pour les “partageux”!
    A partir de là, on pourra enfin espérer bâtir un avenir autre que le socialisme mondialiste à la Macron!

    Répondre
    • Huger

      24 September 2018

      Seuls vos points 1 et 4 concernent directement les élections européennes.
      La remise en cause de l’Europe technocratique aboutira vraisemblablement à la sortie de l’euro, ou à un système de double monnaie. De même l’Europe des nations est incompatibe avec les traités tels qu’ils sont.
      Cependant, présenter d’emblée aux électeurs ce qui est l’aboutissement d’une démarche serait maladroit.

    • idlibertes

      24 September 2018

      Je ne crois pas qu’une double monnaie soit faisable. Certes, historiquement certaines monnaies ont pu cohabiter mais de fait, la bonne monnaie chasse l’autre. Si la France de l’époque Mitterrand a été si “pushy” envers la création de l’euro c’est bien qu’historiquement, les épargnants européens étaient déjà tous en DM. Et quand l’euro s’est construit, les OAT allemands étaient au mêmes valorisations que d’autres pays Européens et les investisseurs, d’aucuns que je connais, ne s’y sont pas trompés; A raison.

      Vous pouvez échanger en monnaie de singes (votre baguette, le plein etc) mais la vrai monnaie est celle dans laquelle vous épargnez pour vos vieux jours et celle là, il n’y en a qu’une.

    • idlibertes

      24 September 2018

      Cher Charles,

      Alors merci pour votre confiance mais ne vous inquiétez pas, ce lieu n’a pas vocation a devenir une plateforme de recrutement pour NDA. Nous avons un parcours libéral depuis 7 ans à l’Institut qui n’a pas été crée pour servir un politique (sinon, cela aurait fait pour Macron qui nous avait tourné autour) et Charles depuis, à peu prés toujours.

      Je ne sais pas si on nait libéral ou si on le devient. Mais certains sont tombés dedans tout petit.

      Toutefois,je tente de répondre à vos questions légitimes:

      -La question de l’euro: sujet qui est le notre depuis toujours. Sur ce point, je pense que tout le monde sera d’accord pour dire que MLP a miné le terrain au point de le rendre inaudible. Asselineau en inspecteur des Finance a fini pour nous de le rendre à jamais un mouroir éternel pour tout quidam ne s’intéressant que de loin à la chose monétaire.
      Aujourd’hui, Macron veut lever un impôt Européen, il l’a dit, il l’a écrit portant la contribution française de 7 milliards (après versements et redistribution) à 15 milliards. Je considère que je paye assez d’impôt vous aussi surement. Lever un impôt Européen veut dire la création d’un ETAT européen car seul le suzerain lève impôt. Ainsi, déjà, il parait fondamental d’arrêter ce coup et de reprendre une autonomie et instaurer par le changement des textes régissant les institutions Européennes, un remise en place de subsidiarité.

      Bien évidemment, dans les groupes parlementaires qui sont en pleine mouvance donc là aussi prudence, mais nos amis Italiens et Hongrois risquent de porter la question au devant de la scène et là nous serons évidemment en alliance. En interne, tout le monde est d’accord que l’Euro ne peut subsister en l’état actuel. En revanche, dans le calendrier politique français, il ressort pour la plus grande part des votants que la question des frontières et la maîtrise des coûts engendrés par l’immigration illégale est au devant de la scène. A titre personnel, vous connaissez notre point de vue sur l’EURO et ce depuis 2001. IL n’a pas bougé et ne bougera JAMAIS. Je vous en fait le serment ici même.

      – La question de la reconnaissance du vote blanc est une question importante et donc constitutionnelle. De ce fait, elle n’est malheureusement pas (en fait heureusement) du ressort des Européennes mais bien des présidentielles comme il fut le cas pour le passage par exemple du mandat présidentiel de 7 ans à 5 ans.

      – Le référendum d’initiative populaire (même remarque ) mais est traité dans le programme Européen comme une de nos demandes car le changement de texte demanderait aussi dans le cadre actuel, une reconnaisance Européenne. Pour faire vite, il faudrait juste changer les seuils actuels de référendum populaire qui sont trop haut à atteindre par nombre de parlementaires et en pourcentage de la population par rapport aux votants. Les seuils actuels sont irréalistes

      – Oui sur l’Europe : Europe de la subsidiarité et donc des Nations et non pas des communautarismes divers et avariés.

      – La propriété privée fait partie du bloc constitutionnel et en cela est enraciné dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans l’article 2 de mémoire avec le droit à la sûreté pour tout citoyen.Ce qu’il faut bien voir aujourd’hui est qui remet en cause ce droit? Un gouvernement des juges comme récemment avec ces arrêts abjects de la cour de cassation légitimant la saisie et la pre emption par Etat au français. Et pourquoi cela est rendu possible? Justement car un petite caste de fonctionnaires tout en haut de cette hiérarchie considèrent désormais que les lois ne veulent plus rien dire et qu’ils pourraient juger suivant la morale. Leur morale. Ils savent, ils sont le bien.

      Plus que jamais, il est donc nécessaire de redéfinir ce qui est fondamental pour tout libéral c’est à dire un état de DROIT avec des tribunaux qui appliquent ces lois dans leur sens strict. Et cette déviance est née aussi du fait qu’un droit juste ne peut l’être que grâce à une lente évolution jurisprudentielle. or qu’à fait l’Europe, elle a parachuté des normes abstraites dans nos systèmes faisant ainsi imploser un système de hiérarchie qui tenait quelque part nos tribunaux.

      Voila, j’espère avoir répondu et n’hésitez pas.

    • Roland Paingaud

      24 September 2018

      ” l’état de droit … patati … ”

      Calembredaines pour universitaires de broussaille ; l’état de droit est une formule chérie du très verbeux Mitterrand, comme par hasard.
      Le droit ne s’auto-fonde, et donc ne fonde rien du tout. ” là où la force manque, le droit disparait ” Maurice Barrès.

      Même sans faire appel aux théoriciens (C.Schmitt, Simone Weil, …) auxquels la notion d’état de droit ne résiste pas, le Mur Des Cons rappellent, sauf aux esprits scolaires, que le droit est une partie d’une civilisation, et quand cette civilisation perd son identité, la magistrature se met au service d’elle-même.

      Il ne faut pas prendre systématiquement les autres, qui restent discrets sur leurs diplômes, pour des vaux à éduquer.

    • idlibertes

      25 September 2018

      #roland

      Alors, outre Locke et Montesquieu que je vous invite à ouvrir, je pose cela là

      @etatdedroit

      Un Etat de droit (“Rule of Law” en anglais) est un système institutionnel dans lequel la puissance publique est soumise au droit. Il est fondé sur le principe essentiel du respect ses normes juridiques (ou “primauté du droit”), chacun étant soumis au même droit, que ce soit l’individu ou bien la puissance publique. Il est donc possible pour un particulier de contester les actions de l’Etat ou d’un dirigeant politique s’il les considère comme illégales.

      A début du XXe siècle, le juriste autrichien Hans Kelsen (1881-1973) a défini l’Etat de droit comme un “Etat dans lequel les normes juridiques sont hiérarchisées de telle sorte que sa puissance s’en trouve limitée”.

      L’Etat de droit est caractérisé par :
      une hiérarchie des normes, où chaque règle tire sa légitimité de sa conformité aux règles supérieures,

      une séparation des pouvoirs, organisée par une Constitution, notamment l’indépendance du pouvoir judiciaire par rapport aux pouvoirs exécutif et législatif,

      l’égalité de tous, personnes physiques ou morales, devant les règles de droit,

      la soumission de l’Etat, considéré comme une personne morale, au respect des règles de droit,

      la responsabilité des gouvernants, face à leurs actes ou décisions.

      L’Etat de droit est d’abord un modèle théorique d’organisation des systèmes politiques, considéré comme la principale caractéristique des régimes démocratiques. Il s’oppose au despotisme ou au régime de police où règne un arbitraire sans possibilité de recours. A l’inverse, un Etat de droit n’est pas nécessairement un régime démocratique. On oppose aussi habituellement la notion d’Etat de droit à celle de raison d’Etat.

    • Alexandre

      28 September 2018

      Laissons Macron restaurer le franc..

    • Alexandre

      28 September 2018

      @Idlibertes :

      Le PIB du bitcoin à lui seul est supérieur à celui de continents entiers.. en Suisse une monnaie privée concentre depuis des décennies 10% des échanges B2B du pays, il y a même en suisse des services de troc B2B qui prennent 1 à 5% du PIB B2B.. tout cela alors même que les monnaies privées sont partout interdites.. mais vous persistez à croire envers les faits, que des monnaies ne pourraient pas cohabiter..

      La mauvaise monnaie ne peut chasser la bonne qu’à la condition que ceux qui souhaitent l’utiliser ne souhaitent pas épargner..

      Qui voudrait épargner dans la mauvaise monnaie ? Et c’est bien de l’épargne que provient la création de monnaie, donc l’outil de consommation..

      Après la faillite de l’euro nous aurons probablement les monnaies privées par smartphone qui seront récupérées ou concurrencées par les monnaies étatiques qui auront le même fonctionnement..

      Et le problème sera toujours que l’état voudra prendre le contrôle de toutes ces monnaies.

  • FRANÇOIS MAJOREL

    23 September 2018

    Cher Monsieur , Je suis ravi pour vous et votre fille Emmanuelle de savoir que vous allez apporter de la vraie connaissance et de l’ énergie positive aux Français en rejoignant le parti de NDA qui va en avoir sérieusement besoin .
    J’ espere de tout cœur que les Français vous écouteront , se poseront les vraies bonnes questions et agiront pour eux et leur pays et pour la Liberté …
    Avec tous mes meilleurs sentiments ….
    Cordialement .

    Répondre
  • Thierry

    23 September 2018

    Charles
    Je tiens a dire en preambule que je vous apprecie beaucoup. Je suis un liberal convaincu et comme vous je fut stupefait par le coup d etait de 2017.

    Neanmoins je ne suis pas pour le “brexit” bien que partageant vos vues. Je m explique et je me languis d avoir votte point de vue :
    Je pense que la france est ecrasee par son etat obese, pays gorge de fonctionnaires d impots et de regles indeptes. Le pays etouffe. Comme chef d entreprise je suis bien douvent “sauve” par l UE contre cet etat envahissant qu est l etat franczid. Partout (en fiscalite) je vois cette europe plutot liberal limite les pouvoirs et les aneries de ce monstre. Mon reve serait une europe des region avec la disparition de l etat francais et de tous ces incapabled d enarques qui nous coulent depuis 50 ans. Sans l ue netre deficit serait abyssal nos entreprises nationalisees au gres de delires de politicards la devaluation a nos porte la sncm enflouee avec nos impots le credit lyonnais une histoire commune etc…

    Donc oui l UE est technocratique mes ne voyez vous pas qu elle nous sauve de cet etat obese qui nous ecraserait encore plus si il avait plus de libertes?

    A vous lire, avec grand plaisir,

    Cyrille

    Répondre
    • idlibertes

      24 September 2018

      Bonjour,

      Je ne vois pas en quoi le fait d’avoir une double fessée nous sauverait mais soit.

    • Arnaud

      24 September 2018

      Une Europe de Regions marchera encore moins puisque les regions finiront par se regrouper par blocs culturels.

      Ca ne reglera rien, et je crains meme que cela aggrave le probleme

    • Alexandre

      28 September 2018

      @Thierry :

      L’euro, la politique de planche à billets, l’absence d’état de droit, la dictature des juges non élus, l’abolition de la libre concurrence entre les taux de TVA entre pays qui est à l’origine d’une augmentation moyenne de 8 points de TVA dans toute l’europe, l’obligation d’un taux minimum d’impôt sur les sociétés, l’obligation de bureaux de représentation de TVA dans tous les pays de l’UE, le prélèvement par l’UE de 15 milliards d’euro aux français pour subventionner des projets inutiles, corrompus et populistes, la corruption généralisée de tout le système à tous les niveaux, la diffusion des déchets radioactifs dans les produits de grande consommation et ceci pour ne pas avoir à les stocker (dans les vélos, les isolants etc.), j’en passe et des meilleurs..

      A n’en pas douter le marxisme serait un libéralisme ?

  • Meyer Jean Luc

    17 September 2018

    je suis un lecteur fidèle de vos livres et de votre blog, bonne chance à vous deux, et que votre voix porte !!!!!!!

    Répondre
  • El oso

    17 September 2018

    Que l’état actuel du monde implique des prises de position, c’est l’évidence même.
    Particulièrement pour nous, français. La France est malade depuis les années 70 et l’Union Européenne telle qu’elle est n’a plus beaucoup de partisans sincères. La preuve en est qu’à côté de quelques fédéralistes on ne trouve plus qu’une majorité de sceptiques et une minorité qui veut une nouvelle Europe, avec des pays souverains et possédant donc chacun leur propre monnaie.
    Ceci posé, que faire?
    Les droites et gauches de gouvernement traditionnelles sont hors course puisqu’elles ont été les artisans de cette Europe sans queue ni tête. Force est donc de chercher ailleurs et là nous nous trouvons devant soit une gauche extrême indéfendable, soit un trio Asselineau, NDA et MLP.
    Asselineau est incontestablement le plus cohérent avec son Frexit, sa sortie de l’euro et de l’OTAN. Problème, il est inaudible avec son 0,9% à la dernière présidentielle.
    NDA a les qualités que M. Gave lui a justement reconnues, mais il a fait moins de 5% à ces mêmes présidentielles.
    Reste MLP. 21% au premier tour. Et encore 21% selon les sondages pour les prochaines européennes. A mon humble avis, il n’y a pas photo, si l’on veut être utile, le choix est clair…
    Dernier point, plutôt que de s’investir dans un projet minoritaire, M. Gave ne serait-il pas plus utile par ses prises de position en dehors de tout parti, comme il l’a fait jusqu’à présent?

    Répondre
  • Sarcastik

    17 September 2018

    Bonjour,

    J’ai pu apercevoir et de très près monsieur NDA à l’occasion des manifestations contre la loi dite Taubira. Non pas aux premières loges mais simple participant dans la foule, discret à tel point qu’il fallut attendre l’inévitable arrivée des cancrelats de la lentille pour être assuré de ne pas l’avoir confondu avec un de ces bons chics bons genre très répandus dans le mouvement.

    Il s’en dégageait comme une impression de solitude d’un homme certes probablement respectable pour ce qu’il m’a semblé lire de son activité en tant qu’élu d’une municipalité ou de la nation mais, comme l’illustre le parcours d’un JF Poisson, la respectabilité en politique passe après l’étiquette, laquelle peut vous faire battre par la première chèvre (mal)venue.

    En somme, ma première question est la suivante : votre ralliement à monsieur NDA s’effectue-t-il sur la base des élections européennes où il est vrai, il peut espérer obtenir des résultats honorables ou bien, dans une perspective plus nationale où, de mon point de vue*, son électorat de niche le cantonne à disperser un peu plus les voix de la droite la plus bête du monde ?

    Ma seconde question se rapporte à la personnalité de monsieur NDA : est-ce pure subjectivité de ma part mais la plupart de ses prestations télévisées sont à mon impression entachées d’un déficit charismatique accentué par une rhétorique uniquement négative, un peu à la manière d’un Philippe de Villiers, se perdant dans une litanie de dénonciations que seule la foi en le gaullisme, foi que je ne partage guère il est vrai (vous connaissez la fracture à droite sur ce sujet, quoique du point de vue économique, sa politique fut, me semble-t-il, d’une grande sagesse), pourrait conjurer. Une image proche d’un Don Quichotte tendance Caliméro, probablement très injuste pour l’homme qu’il est.

    Ma seconde question, un peu provocante, est donc : que trouvez-vous d’enthousiasmant chez monsieur NDA ?

    D’avance, merci !

    *On rétorquera sans doute qu’au contraire, jamais il n’y eut de meilleur fenêtre pour développer un véritable mouvement à droite sur les ruines du FN et de LR…

    Répondre
    • NONAME

      17 September 2018

      Il nous faudrait un Nigel FARAGE, bien sûr !

  • OTTO

    17 September 2018

    Bravo, je souhaite que votre engagement soit aussi celui d’une réelle prise en compte de vos convictions et arguments par la “chose” politique, que notre pays à bien besoin d’entendre..

    Répondre
  • NONAME

    17 September 2018

    J’avoue ne rien comprendre à ce projet ou du moins à la façon dont Emmanuelle Gave le présente. Si j’ai bien compris : les députés du groupe auquel DLF sera rattaché vont « présenter un nouveau traité de redéfinition des pouvoirs entre commission et parlement et entre nations ».

    1.- Une telle démarche est impossible car d’une part il n’est pas dans les attributions du Parlement Européen de « présenter » un traité et d’autre part la modification du fonctionnement communautaire se fait par les états et à l’unanimité.

    2.- Aucune proposition de loi (de règlement ou de directive – comme ils disent- ) ne peut émaner du Parlement. Celui-ci n’est appelé à se prononcer que sur des propositions établies par la Commission.

    L’UE est une institution non démocratique car ce que l’on appelle abusivement Parlement n’a pas les prérogatives d’un réel parlement à savoir proposer des lois et voter une motion de censure pour renverser les gouvernants non élus.

    Répondre
    • Denis Monod-Broca

      17 September 2018

      Bien d’accord, l’Assemblée Consultative de la Communauté européenne a usurpé le bon nom de Parlement. C’était du temps de Simone Veil…
      Un Parlement est détenteur d’une souveraineté or, sinon dans les discours d’EM, de DCB et de quelques autres, l’Europe n’est pas un Etat souveraineté, donc le soi-disant Parlement européen n’est détenteur d’aucune souveraineté et n’est pas un Parlement.
      Il n’empêche : en être membre est un moyen de se faire entendre.

    • Charles Heyd

      24 September 2018

      Et le parlement français, il a l’initiative des lois? Même les amendements que la REM peut présenter ou discuter sont définis par Macron himself!
      C’est entre-autre aussi une des raisons pour lesquelles notre “démocratie” est très imparfaite!

  • Arnaud

    17 September 2018

    Bonjour à tous,
    Je me demandais depuis longtemps quand Monsieur Gave franchirait le Rubicon pour se lancer en politique : voilà qui est fait ! Je reste surpris du vecteur employé (DLF) mais après réflexions, il est surement plus rapide de partir d’une organisation existante avec une marque forte que de démarrer de rien. Concernant les vues libérales de NDA, nous pouvons surement compter sur Monsieur Gave pour le faire évoluer dans le bon sens. Cela me rappelle (de loin), la prise de contrôle d’Apple par Steve Jobs après le rachat de sa société NeXT !
    Amitiés,
    Arnaud

    Répondre
  • Aljosha

    17 September 2018

    J’ai hâte d’écouter la prochaine intervention de NDA, découvrir son projet et le programme, en espérant y trouver de nouvelles inflexions idliennes.
    Perso, après le livre du Père Siroco, je commence “Le Brexit va réussir” de Marc Roche, ouvrage apparemment plébiscité sur BFM Business (ou j’ai rêvé).
    Voilà une rentrée bien tonique.

    Répondre
  • Steve

    17 September 2018

    Bonjour
    Depuis Lionel Jospin, c’est un exercice obligé de tous les politiques français candidats aux élections nationales de dire qu’ils vont réformer l’Europe! On sait ce que cela a donné: 0, nada, RIEN!
    La démonstration mathématique de l’inanité de ces rodomontades , qui relèveraient clairement de l’abus de confiance si elles n’étaient si habilement présentées a été apportée par François Asselineau.
    Macron est l’obéissant petit exécutant de la politique décidée par les instances de la CEE.
    D’ailleurs, le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu,( payer soi même ses impôts devrait être un geste citoyen conscient revendiqué par chaque foyer ) confié aux entreprises , procédé s’inspirant du régime des fermiers généraux mis en place par Louis XIV, annonce le transfert proche mais dissimulé du prélèvement de l’impôt par Bruxelles, ce qui signera définitivement la perte totale de souveraineté de la France et du peuple français.
    Ni Dupont Aignan, ni Mélenchon, ni MLP soit disant opposants, ne protestent et ne dénoncent cette vilenie: ils sont partie prenante de ce système et en vivent; très clairement ils bottent en touche dès qu’on leur demande comment ils vont imposer leurs vues aux autres pays d’Europe.
    M. Gave nous dit ici qu’il ignore le programme exact et les mesures décidées aux fins qu’il souhaite; c’est normal, il n’ y en a pas et il n’y en aura pas! Pour savoir à quelle sauce vous serez assaisonnés, ne perdez plus votre temps à écouter les politiciens français: consultez directement les projets de directives émises par la Commission de Bruxelles. Tout le reste est anecdotique.

    Cordialement

    Répondre
  • candide

    17 September 2018

    Re-bonjour,

    à la vue du nombre de réactions diverses et parfois entières, je vous souhaite bien du courage, car les coups vont voler bas… Et encore, ici, vous jouer à domicile.

    Je pense que vous devez connaitre cette série d’articles d’entretien avec Hans-Herman Hoppe.

    voici le lien vers le premier des sept articles :

    https://lecatholiquelibertarien.com/2018/04/13/du-conservatisme-et-du-libertarianisme-1-7-definitions/

    On peut les retrouver également sur le site de l’institut Coppet.

    A mon avis, il y a dans ces articles de quoi bâtir une plate-forme politique capable de rallier toutes les droites.

    Répondre
  • Laurent

    17 September 2018

    Je n’ai aucune sympathie pour NDA et ses idées, mais pour la France, je vous souhaite de réussir.

    Répondre
  • Jean

    17 September 2018

    oh, désepoir!!

    Mais qui donc va nous enseigner comment “gagner de l’argent sans rien faire” (ou sans travailler je ne sais plus quelle est fotre formule exacte) ?
    🙂

    Bien à vous, et bon courage dans votre aventure politique sans compromissions… Allez vous montrer que c’est possible?

    Répondre
  • El piloto

    17 September 2018

    Bravo.
    Enfin quelqu’un qui dit quelque chose que je comprends.
    Merci….
    et bon courage au milieu du marigot (pire que ceux connus)!
    J’espère, et je suis sur que vous avez une réserve de quelques crus, qui pourront vous détacher des ces politiciens puants.

    Répondre
  • Stéphane C

    17 September 2018

    j’ai fait un rêve : après l’élection de NDA ( plus vite que prévu )il nomme Charles Gave Ministre de l’économie ,des finances…1er discours du nouveau Ministre d’état à l’Assemblée Nationale:”Mesdames ,Messieurs ,je déclare que notre économie soviétique doit être purgée des 40 dernières années de folies afin de redonner vie aux entrepreneurs !”.En face c’est le cauchemar dans les rangs des subventionnés et autres ratés du bulbe…on ne compte plus le nombre de nouveaux libéraux auto-déclarés ( la voiture est redevenue le symbole de la liberté )qui viennent lécher ce jeune ( d’esprit)et nouveau ministre…
    Rêve ou courte histoire de l’avenir prochain ?
    Bon vent sur ce bateau politique à la famille Gave !

    Répondre
  • Denis Monod-Broca

    17 September 2018

    Bonjour,
    Je comprends ce choix.
    Double choix d’ailleurs : 1/ s’engager en politique et 2/ rejoindre NDA et DLF
    Choix courageux car, comme le disent d’autres commentateurs, vous allez prendre des coups.
    J’apprécie l’objectif souverainiste de Dupont-Aignan. Sans souveraineté, en effet, il ne reste rien de la politique ni donc rien de la démocratie, ni rien de la justice, ni au fond rien de la France…
    J’aime bien son “Etat-stratège”. J’aime moins ses positions sur l’immigration mais l’important est d’abord que la France ait, en la matière, sa propre politique. Quoi de plus honteux que de se retrancher, en les critiquant, derrière des choix faits à Bruxelles (et auxquels on a soi-même participé)?
    L’arène européenne est-elle la bonne, pour ce premier combat politique ? Je pense que oui, tellement la vie politique française est paralysée, la pensée politique stérilisée, par la “question européenne”.
    Car, si l’écologie est une sorte de religion, comme le disait CG dans son précédent billet, la construction européenne en est une aussi. Comme toute idole, l’Europe est alternativement vénérée et détestée, à un niveau d’irrationalité inouï. A la fois tout bien est attendu d’elle et tout mal lui est reproché ! Nous devons absolument sortir de cette absurdité, retrouver la raison.
    Bon courage !
    Bon travail avec l’équipe DLF !
    Mes vœux vous accompagne.

    Répondre
  • manu

    17 September 2018

    Si vous étiez ministre de l’économie en 2022, quel serait les grandes lignes de votre programme ?

    Répondre
    • manu

      17 September 2018

      oups les fautes : “quelles seraient …”

  • Ebenezer Scrooge

    17 September 2018

    Bon, puisque je me déplacerai peut-être cette fois pour voter Dupont machin… mais c’est vraiment parce que vous le prescrivez…

    Répondre
  • Laurent S.

    17 September 2018

    Alleluia! Je vous suis à 100% sur cette décision. Vous faites la meilleure alliance possible. Je suis adhérent à DLF et je suis vos articles depuis longtemps. Il y a une voie entre ce que défend NDA et ce que vous nous expliquez depuis quelques années maintenant sur les sujets aussi sensibles que la monnaie, les frontières, la souveraineté,…Il va vous falloir du courage pour franchir la barrière du black-out médiatique dont vous êtes victime depuis quelques temps (BFM Business,…). Comme NDA d’ailleurs, qui récolte les consignes fixées par feu Serge Dassault( il l’avait appelé entre les deux tours pour qu’il se couche).
    Je vous souhaite bon courage pour ce combat, vous avez d’emblée tout mon soutien.

    Répondre
  • ANTONY

    17 September 2018

    La première et la plus simple émotion découverte par l’esprit humain est la curiosité disait Burke ( comme vous le citez), une fois sortie de l’EU est ce que la France pourrait se suffire à elle ( avec ses ressources et son taux de charges sur les entreprises etc ) même avec le retour au Franc et les difficultés qu’imposera la fermeture des frontières en matière de commerce, je vous demande ?.
    J’ai toujours été indépendant mais pas économiste veuillez m’excuser si ma question semble très naïve.
    Est ce que les Anglais résisteront au BREXIT ( je le pense, pour ce que je vois actuellement et pour travailler avec eux ) mais nous ??.

    Répondre
    • Xavier

      17 September 2018

      Tous les pays du monde échangent avec tous les autres pays du monde. Simplement, ils n’ont pas un maître acariâtre et alcoolique qui définit pour eux de manière autoritaire les modalités de ces échanges.
      Tous les pays du monde ont leurs monnaies, qui est l’image chiffrée du rapport entre la nature de leurs économies propres par rapport aux autres.
      La propagande a tellement bien fonctionné que les gens pensent réellement en termes binaires. Ouvert/Fermé. EU/Corée du Nord. Les gentils/Les méchants, comme dans les contes de fées.
      Peut être que les Anglais vont reboucher tunnel et qu’ils ne pourront plus prendre l’avion. Ou pas.

  • Laurent S.

    17 September 2018

    Alleluia! J’ai failli tomber de mon siège en prenant acte de votre décision! Mais quelle nouvelle! Adhérent à DLF, je suis avec beaucoup d’intérêt vos articles sur IDL, et, même si le programme de NDA aux présidentielles, n’était pas assez incisif sur la diminution des fonctionnaires à mon sens, même s’il n’a pas le charisme d’un Sarkozy, c’est un honnête homme et un vrai patriote. J’espère que vous l’aiderez pour ficeler un programme incontournable sur les sujets sensibles, comme la monnaie, mais vous avez raison, c’est un vrai gaulliste, et je vous suis à fond sur cette décision. Vous allez devoir affronter le black-out des médias aux ordres, et je constate que vous avez disparu des écrans radars, comme NDA. Je suis abonné au Figaro, et je vois bien qu’on évite soigneusement de parler de NDA, au profit de Wauquiez et de ses démêlés avec ses petits camarades.Ce sont les consignes de feu Dassault qui perdurent…Mais avec 6 % d’intention de vote, DLF peut forcer cette barrière de l’information. Je vous souhaite bon courage et tout mon soutien pour ce combat!

    Répondre
  • mtl

    17 September 2018

    Bonjour Mme Gave,

    Votre engagement aux côtés de DLF fait sens.

    A vrai dire, en débutant la lecture du billet de Charles Gave, j’avais mis mon billet sur le fait que vous rejoigniez le parti « Objectif France ». Il s’agit en effet de l’un des seuls partis libéraux qui ne soit pas fédéraliste mais clairement pour une Europe des Nations, et franchement en faveur de la restriction de l’immigration de personnes dépourvues de qualifications professionnelles (sans parler du fait que c’est également l’un des rares mouvements à traiter des enjeux qui tournent autour de « la guerre des intelligences », pour reprendre le titre d’un fameux essai).

    Certes, leur structure est sans doute d’une taille bien modeste en comparaison de celle de NDA – ils n’ont d’ailleurs à ma connaissance pas encore cherché à obtenir de mandat politique à ce jour – , mais ma curiosité me conduit à vous demander si vous avez également rencontré Rafik Smati, le dirigeant d’Objectif France, qui me semble lui aussi mériter le qualificatif d’honnête homme.

    Quoi qu’il en soit, je vous souhaite bonne chance dans votre nouveau combat !

    Répondre
  • PHILIPPE LE BEL

    17 September 2018

    Bonjour,

    Cher Monsieur GAVE, vous et votre fille vous descendez dans l’arène. Peu y on gagner (de la considération), mis à part des coups, et la France rien. Leurs idées, même bonnes, ont été conspuées par des imbéciles. Oui, ils sont la majorité. Ils préfèrent qu’on leur promette tout… pour n’avoir que des peureux ou des malhonnêtes à leur tête.
    Quelques exemples :
    – les 35 heures de Jospin pour gagner les législatives de 1997, inventées par DSK,
    – “travailler plus pour gagner plus”… et le bling bling de nouveaux riches avec en invité un dictateur-terroriste qui met sa tante dans le jardin de l’Elysée,
    – “la force tranquille” de tonton… qui a vécu grassement lui et ses deux familles sous les ors de la république pendant 14 ans après de multiples mandats de député…
    Jules César disait “les hommes croient volontiers ce qu’ils désirent”… et les politiciens l’ont bien compris.
    Monsieur Nicolas DUPONT AIGNAN fait il exception ??? Vu la dernière présidentielle j’ai des doutes.
    Oui, je ne suis pas un croyant.

    Répondre
  • Jacques Peter

    17 September 2018

    Why not. Mais il faudrait que NDA fasse de gros gros efforts pour comprendre le libéralisme et cesser de le vomir.

    Répondre
    • idlibertes

      17 September 2018

      Il ne le vomi pas du tout. Il y a la vulgate populaire qui appelle libéralisme en général le capitalisme de connivence. Il n’a aucun pb avec les grandes idées le seul point de friction demeure certes le role de “l’état stratége”. La ou nous autres pensons que le mieux serait un état limité à ses prérogatives régaliennes (Justice,Forces de l’ordre (police gendarmerie, armée),Administration fonctionnelle de base),DLF est plus tourné vers l’ancienne idée que l’état saurait faire et qu’en conséquence, il faudrait un état stratège. Toutefois, pour ces Européennes, la question du role de l’etat Français ne se pose pas. Là tout le monde est d’accord que le basic demeure le bruxit, sortir Bruxelles de l’Europe.

  • Stephane à Taiwan

    17 September 2018

    Il y a quelque chose de Churchill chez M. Gave! Ses analyses ont la même clarté et justesse que celles de Winston sur la situation de son pays avant la seconde guerre mondiale. La classe politique ne l’écoutait pas quand il criait garde face au réarmement de l’Allemagne. Il a fallu la catastrophe de mai 1940 où ses prédictions se réalisèrent pour le porter au sommet du pouvoir…
    Avec une dette à 100% du PIB, des prélèvements obligatoires à plus de 50% du PIB (où les citoyens travaillent donc pour l’Etat avant de travailler pour eux-mêmes), une immigration de masse qui ne cherche plus l’assimilation, l’Euro qui fausse la réalité des prix et des taux d’intérêts… notre pays continue à suivre le long chemin tranquille de la mort lente par étouffement bureaucratique, entrecoupée de réformettes homéopathiques.
    Je vous suivrai dans ce mouvement politique, mais j’aurais préféré que le nom Gave soit tout en haut de l’affiche! (Note: J’ai pu entendre Emmanuelle Gave sur Radio Courtoisie et lui trouve beaucoup de talent. Qu’elle croit en elle et je la vois bien dépasser en éloquence les Marion Maréchal et Pécresse qui ont les faveurs médiatiques actuellement).

    Répondre
    • idlibertes

      17 September 2018

      Cher monsieur

      Merci Beaucoup, en 6 eme place, c’est en haut de l’affiche puisque cela fait homme femme homme femme et que suivant les sondages, DLF devrait place au moins 7 Députés Européens.

  • Anthony

    17 September 2018

    Connaissez vous sa position sur l’euro ? J’avais cru comprendre à l’époque de la dernière élection présidentielle que le cafouillage de MLP sur l’euro lors du débat de l’entre-deux-tours était en partie dû à une divergence de point de vue entre le FN et DLF.

    Répondre
  • Oblabla

    17 September 2018

    Aux européennes je serais aller voter contre les ODS et leurs représentants. Je n’aurais pas pensé à DLF car leur position est par trop étatiste et antilibérale. Mais pour qui? Finalement votre analyse et la cohérence de votre choix m’ont convaincu.

    Répondre
    • idlibertes

      17 September 2018

      Vous verrez le programme. Evidemment, y demeure l’aspect “Etat stratège” toutefois, ça et là, vous noterez des considérations sur la monnaie t les taux directeurs ou la séparations des grandes banques que vous devriez avoir déjà vu quelque part.

      Après ce qu’il faut voir est que, pour nous autres libéraux, c’est un pas de travailler avec des souverainistes mais pour eux, c’est aussi un énorme pas de re intégrer des libéraux qui sont sortis des alliances politiques depuis Chirac. Chacun y met du sien.

  • Pol

    17 September 2018

    Bonjour,

    J’aurais une question sur votre vision non démocratique de l’UE. Je me demandais comment cela se combinait avec votre projet de changer l’UE via votre élection (démocratique).

    Le fait que l’élection de représentants souverainistes permettrait de changer l’UE est soit la preuve que l’UE est démocratique soit impossible du fait de son aspect non démocratique.

    Vos engagements me semblent donc en désaccord avec vos discours et je ne les comprends pas.

    Bien à vous

    Répondre
    • idlibertes

      17 September 2018

      Cher monsieur,

      Il faut pouvoir avoir des parlementaires et un groupe (au parlement Européen les groupes font les votes) afin de pouvoir présenter un nouveau traité de redéfinition des pouvoirs entre commission et parlement et entre nations. Ce traité juridique est prêt. Les députés Européens de debout le France auront vocation à le faire accepter par leur groupe et voter ce que les nouveaux rapports au parlement vont permettre.

  • Jean Dhoute

    17 September 2018

    Comme toujours, avec monsieur Gave, des propos sensés et réfléchis.
    Cependant, je ne suis pas totalement convaicu…
    Le parlement européen n’a pratiquement aucun pouvoir, il sert juste pour la figuration, pour l’illusion, les décisions sont prises ailleurs, par des gens non élus, eux-mêmes aux ordres … de leurs “supérieurs”… Dans ces conditions, un parlement d’opposition n’aura guère d’impact sur le système, qui est maintenant fort bien verrouillé…
    Après, une majorité d’opposition mettrait tout de même ces dictateurs un peu (si peu) dans l’embarras, la seule conséquence serait pour eux de devoir prendre un peu plus de précautions, ce qu’ils ne font même plus, tellement ils sont sûrs d’eux (et le la soumission de ceux qu’ils méprisent).
    Le choix de monsieur Gave me parait intéressant, peut-être qu’un autre pourrait aussi convenir, on peut penser à Hervé Juvin (mais peut-être un peu trop proche du RN cependant).
    Sans être totalement défaitiste, je reste convaincu (pour l’instant), qu’un changement par les urnes est absolument impossible dans l’état actuel des choses, je crains de devoir comprendre qu’il faudra des actions “plus musclées” que le petit bout de papier dans une boîte. Pour ma part, il y a longtemps que je ne vote plus, je ne fais que me déplacer au bureau de vote où je suis inscrit, et je n’entends absolument pas cautionner des gens qui se moquemt de moi, qui me volent, qui m’insultent, qui me méprisent, et en ne les portant pas au pouvoir, je m’honore de ne pas les soutenir…

    Répondre
    • idlibertes

      17 September 2018

      Cher monsieur,

      Nous sommes tout à fait conscient que la commission a aujourd’hui tous les pouvoirs mais il ne vous a pas échappé que les groupes parlementaires sont aujourd’hui en pleine implosion. Le Brexit et les mouvements de Salvini , Orban etc ont profondément remis en cause les alliances et continueront de le faire.

      L’idée est de voter par le parlement, un traité (qui est prêt) qui redéfinit les pouvoirs des uns et des autres (je vous laisse envisager dans quel sens).

      D’ainsi revenir à une Europe des frontières et de la subsidiarité.

    • maxime

      17 September 2018

      Bonjour,

      Je ne comprends pas votre stratégie. Il me semble que le traité sur le fonctionnement de l’UE (TFUE) confie le pouvoir de modification du TFUE au conseil et non au parlement. Par ailleurs, il impose l’unanimité des états membre pour toute modification.
      De mon point de vue, c’est un système à cliquet irréformable… La seul solution est la sortie comme les britanniques.
      Votre avis m’intéresse sur ce point.
      Merci pour l’article et courage dans le combat !

    • Alexandre

      28 September 2018

      @Idlibertés :

      Vous souhaitez donc arroger au parlement européen le pouvoir créé ex nihilo, d’entériner un nouveau traité européen ?

      Vous allez donc offrir une souveraineté au parlement européen ?

      Le seul traité à faire ratifier au parlement européen de cette façon, est celui qui consacrerait que le parlement européen est désormais constitué de l’ensemble des parlements et représentations nationales de chaque état.

  • Charles Heyd

    17 September 2018

    Et un “bravo!” de plus!
    en faisant mon jogging ce matin je ressassais mes idées sur notre mode de scrutin présidentiel qui permet en effet à une classe sociologique, mais même pas d’idées (il n’est que de voir les rats qui quittent déjà le Titanic en route vers son iceberg), d’imposer son candidat sans coup férir!
    je n’avais pas voté aux deuxièmes tours des présidentielles et des législatives car je me refusais à choisir entre la peste et le choléra; mais la question se reposera au plus tard dans 3 ans!
    Nicolas Dupont-Aignan est en effet le seul (avec Asselineau) à incarner une France qui ait encore du sens;
    il faut cependant quelques lignes directrices claires desquelles on ne déviera pas: sortie de l’€, halte aux revendications catégorielles du genre islam et LGVT, référendum d’initiative populaire, etc.

    Répondre
  • NICOLAS rouquette

    17 September 2018

    et François Asselinau même si il n’est pas du tout libéral aurait il pu trouvez grâce à vos yeux?

    Répondre
    • idlibertes

      17 September 2018

      Il est le bienvenu chez DLF

    • Ebenezer Scrooge

      17 September 2018

      Asselineau est un étatiste forcené auprès duquel NDA est un ultra-libéral… Asselineau rêve de la France des années 50, des monopoles d’état tout puissants, d’une presse aux ordres et d’un peuple abruti par la télé d’état…

  • Robert

    17 September 2018

    M. GAVE, bravo pour votre engagement et la cohérence de votre analyse. Vous soulignez à juste titre le courage de NDA quant à ses convictions. Je comptais voter pour la liste RN (sans illusions par ailleurs !) car la voir devancer LREM serait un message politique fort contre l’actuelle mafia au pouvoir. Mais vos arguments m’ont convaincu : je voterai pour la liste de NDA, qui fut mon candidat au premier tour de la présidentielle. Je vous souhaite le succès dans votre nouveau combat ! Bien à vous.

    Répondre
  • Chalpitek

    17 September 2018

    Même si je trouve votre analyse pertinente, je reste convaincu que seule une alliance assez vaste en France permettrait de renverser la vapeur, comme en Italie, et Dupont-Aignan n’en n’a pas la capacité ou en tous cas n’en affiche pas la volonté. Le seul parti qui a cette volonté clairement affichée est l’UPR de Asselineau. Il est banni des média, on comprend bien pourquoi. Avec plus de 30,000 adhérents il ne faut pas le négliger, pourtant.

    Répondre
  • dede

    17 September 2018

    “une chance HISTORIQUE de faire surgir en France un parti de droite”

    Est-ce vraiment ce dont la France (ou l’Europe) a besoin? Quand il a ete demande a Von Mises quelle serait la premiere chose qu’il ferait s’il etait nomme dictateur, il a dit qu’il abdiquerait : cela me parait honorable egalement.
    Ceci dit, ce n’est pas la premiere fois que je ne vous retrouve pas, cela ne m’empeche pas de vous respecter.

    Répondre
  • Kiwixar

    17 September 2018

    Bravo pour cet engagement courageux! Il faut garder espoir et serrer les rangs car nous sommes à la croisée des chemins.

    Répondre
  • Roger

    17 September 2018

    Cher Monsieur,
    je profite de l’occasion de cette chronique et de vos nouveaux engagements pour vous inviter à préciser comment vous voyez le fonctionnement de l’Europe des Nations. Sauf si j’ai manqué une chronique essentielle, je n’ai pas compris vers quelle fonctionnement vous voulez aller ou revenir. Est-ce celui d’avant le traité de Rome ? une nouvelle organisation à inventer, si oui quelle serait sa forme ?
    Ceci me parait essentiel car aujourd’hui dans les médias on reste souvent dans des généralités qui mobilisent … de moins en moins d’électeurs.
    Bien à vous

    Répondre
    • idlibertes

      17 September 2018

      Cher lecteur, Je vous invite à reprendre un article intitulé une Europe détestable conduite par des gens méprisable qui reprend les deux conceptions initiales de l’Europe. Celle de Monet (qui a eu le dessus) et celles de Gasperi (entre autres) attachée elle à la subsidiarité entre les nations. Par ailleurs, Mitterrand en “clouant la main de l’Allemagne aux table de négociation avec l’euro” nous a aussi coûté notre économie. Autre sujet à re envisager depuis Bruxelles.

    • Roger

      17 September 2018

      @idliberte
      Merci pour votre réponse; j’ai bien retrouvé l’article que j’avais lu. Toutefois, vu de ma fenêtre et de l’entourage avec lequel j’échange, je pense qu’il vous faudra être bien plus précis que “Celle de la Démocratie Chrétienne, représentée par de Gasperi, Adenauer ou Schuman, fondée sur un principe essentiel de l’Eglise Catholique, la subsidiarité et ancrée dans des pratiques démocratiques”.
      – quelle subsidiarité (il sous-entend que vous acceptez certaines délégations ou attributions à un échelon européen ? lesquels vous sembleraient utiles ? confédération ? autre modèle ?
      – quelle gouvernance éventuelle et modèle électif ?
      Sinon, je crains que vous n’émergiez pas du grand “brouhaha” des opposants à Bruxelles qui restent dans des grandes généralités sur leur projet alternatif.
      Bon courage

  • Bebas

    17 September 2018

    Bonjour Charles GAVE,

    Je ne m’etais donc pas trompe lorsque j’avais affirme il y a quelques annees que vous reveniez au Pays pour y livrer votre ultime combat et pour saluer votre courage.
    Que Dieu vous protege ainsi que vos proches.
    Jean

    Répondre
    • idlibertes

      17 September 2018

      “Les plus désespérés sont les chants les plus beaux et j’en connais d’immortels qui sont de purs sanglots”

  • duff

    17 September 2018

    Bonjour,

    Quoiqu’un peu étonné par ce choix, je le comprends bien. C’est avec l’agacement désormais habituel que j’ai entendu encore à la radio vendredi dernier sur les ondes publiques un énième thuriféraire de cette UE à l’agonie faire croire que les mouvements populistes étaient incapables de s’aider trop occupé à soigner leurs “égoïsmes” nationaux.

    La volonté de se soustraire à une prétendue générosité communautaire, je la vois bien : c’est un refus de confier à la technostructure des pouvoirs que jamais les peuples ne leur ont confié telle que la gestion de la politique migratoire qui relève clairement de la compétence nationale. Le contester comme l’UE le fait traduit une volonté claire de défaire les missions historiques et fondatrices, la raison d’être d’une Nation, de la volonté d’un peuple souverain à voir appliquée la politique qu’il veut consécutivement à un vote démocratique.

    S’il avait fallu une coopération européenne, une solidarité à ce sujet, c’est Mme Merkel qui aurait du entendre les voix de ses voisins, nettement moins enthousiastes qu’elle à ouvrir les frontières à l’été 2015…

    Mais nous voilà à parler projet. Si une majorité de souverainistes est élue, quel projet pourrait les fédérer? quelles réformes essentielles sur le champ de compétence et de la gouvernance (plus démocratique on peut supposer) DLF propose-t-il?

    Tant que ces points ne sont pas éclaircis et dans un sens qui me semble à la fois clair (ce que ni RN et LR n’offrent) et sensé, voter ne me semble sans objet encore une fois.

    Bonne chance,
    cdlt

    Répondre
    • idlibertes

      17 September 2018

      Bonjour duff,

      Le premier projet auquel Debout la France sera attaché, après avoir retrouvé un groupe au parlement Européen avec lequel travailler sur la distance (ECR?..) sachant que les grands groupes sont en pleines implosions grâce à Salvini, Orban et consorts) sera de redéfinir les pouvoirs entre parlement Européen et Commission. A cet effet, un traité est déjà rédigé.( Un traite légal il s’entend Cf traité de Lisbonne auquel j’ai participé (je , Emmanuelle))

      Second point: la subsidiarité. Point fondamental. Que les nations aient désormais à nouveau le pouvoir de gérer leurs frontières, leurs lois internes relatives à la sûreté de l’Etat non pas par délégation mais de plein droit (donc inversement du prisme).

      La cour des droit des l’homme etc etc et leurs jurisprudences seront aussi bien, bien “étudiées”, je vais dire.

      A ce stade, après avoir passé beaucoup de temps avec NDA, j’ai du mal à le qualifier de “souverainiste” (que je laisse plus à Asselineau) (d’autant que pour la petite histoire dans les qualitatifs ifop les gens assimilent souverainistes à royalistes , comme il le dit en rigolant “Monsieur Dupont-Aignan, je vous aime bien mais pourquoi voulez vous que le roi revienne “?). Je le vois plus comme un Gaulliste historique, de part sa proximité avec Seguin aussi qu’il aimait énormément. Depuis presque un an, Charles et moi même avons beaucoup travaillé avec les équipes et contribué au programme Européen (que je peux discuter plus en privé mais pas en public tant qu’il n’est pas officiellement publié) pour expliquer:

      -le rôle de la monnaie
      -la nécessité de scinder les grosses banques et les petites institutions locales
      -les taux d’intérêts et leurs ravages

      J’avoue qu’il y a encore du travail sur le libre marché mais, si déjà les trois plus haut vont dans le bon sens, l’économie reprendra et que l’Etat s’amuse avec la SNCF après tout ne me pose pas de crise morale fondamentale. Est ce possible de faire pire (quoique ne les testons pas…)

      Alors bien sur, vous trouverez dans le programme des passages qui nous aussi nous font un peu serrer les dents sur la nécessité d’un état stratège etc etc mais comme Charles le disait dans son article, la question n’est pas d’être d’accord sur tout mais de pouvoir travailler en faisant des compromis qui ne sont des compromissions pour aucun des deux.

      Dans la partie financière si je puis dire du parti, le député Bernard Monot qui était au FN est maintenant DLF est c’est un des trois hommes qui avant le désastre Philippot avait monté le programme du FN sur le Frexit. Bernard Monot connait extrêmement bien les commissions financières de Bruxelles et le parti de DLF dispose aussi d’aides de fonctionnaires de la commission qui connaissent les chausses trappes et”savent” comment l’on pourrait tenter de détricoter un peu rapidement tous ces nœuds ( Il faut quand même allez voir le quartier Européen et les allées de lobbyiste à Bruxelles, c’est quelque chose) !

      Le FN quoiqu’ils en disent sont en banqueroute totale. Ils ont joué la cavalerie à des hauteurs qui se disent astronomique dans les milieux et si une enquête judiciaire devient un peu virulente, le grabuge pourra vite arriver. Dans les qualitatifs, le vote Fn est principalement un vote de rejet, de raz le bol d’un population qui autrefois votait communiste. Si ces votes passaient à Mélenchon,nous serions embêtés. Même si NDA n’avait pas tendu la main à Marine dans cette optique mais bien pour casser la construction mentale de notre droite la plus bête du monde qui s’est laissée infectée par Mitterand sans réagir, il ressort aussi que désormais les électeurs FN se sont sentis écoutés par NDA (et non plus méprisés ce dont ils lui sont reconnaissants). (Ie vous on sait que vous nous méprisez pas maintenant)

      Les républicains ont fait monter Calmels et comme Wauquiez n’est pas un chef, elle n’était pas vizir qu’elle voulait déjà être calife à la place du calife. Ils vont faire monter Pécresse, et je crains que “one again”. Cette droite va continuer de faire ce qu’elle fait toujours: extrêmement dure sur l’immigration pour les petites élections et ensuite centre mou.
      Ils refusent toute alliance tant ils ont besoin d’être invités et bien traités par Ruquier. Il n’y a rien à en tirer.

      Il faut faire exploser nos partis politiques qui ne veulent plus rien dire en les forçant à se remettre en cause et à redéfinir des frontières hors des traditionnels “droite ” “et gauche” qui ne veulent plus rien dire. Sur un plan stratégique, aujourd’hui, DLF est à 6% des intentions de votes pour les Européennes (soit 7 ou 8 députés) et je pense que le Fn est comme d’habitude, sur coté (pour faire peur aux bourgeois, la ficelle qui fonctionne depuis le second mandat de Chirac, on ne change pas une équipe qui gagne, n’est ce pas Monsieur Macron). Si DLF venait à monter à 10/12% , le FN à 17%; LR à 15 % Wauquiez serait obligé de venir à la table des négociations sous peine de disparition. Et là, on pourra commencer à bosser et pas que pour les Européennes qui sont, pour l’instant,nous pensons, El Alamein.

      merci pour le bonne chance,

      On va bien s’amuser, allez,

      Au pire, c’est toujours une expérience,

      CDlt

    • bibi

      17 September 2018

      Il n’y a pas besoin d’un nouveau traité car en restant dans le cadre institutionnel de l’UE les traités sont sans valeurs.
      Les traités ne sont respectés ni par les états membres ni par les institutions européennes cf critères de Maastricht et politique monétaire de la BCE notamment.

      Ce qu’il faut c’est en finir avec l’UE et donc revenir à la situation institutionnelle d’avant le traité de Maastricht à savoir l’acte unique, tout en réglant le problème de l’euro qui selon moi dans la situation actuelle ne peut se faire qu’en faisant de la monnaie unique une monnaie commune et donc réintroduire les monnaies nationales.

    • duff

      17 September 2018

      @idlibertes

      Sur le constat de l’inutilité du vote LR et de la situation de perdition de ce parti, nous serons d’accord. La rupture idéologique vient de loin, de Maastricht au minimum. Quant à l’UMP, cet attelage n’avait pas de sens en retenant le pire de l’UDF (européisme et abandon définitif de toute référence gaulliste au peuple souverain) et du RPR (étatisme jacobinisme). Exit les courants libéral ou souverainiste.

      La dédiabolisation du FN a consisté à se soumettre voire pire à cultiver la nostalgie d’un petit socialisme hexagonal en ne conservant que le volet immigration du FN original. Au bout de 40 ans le constat est sévère : toujours pas au pouvoir ni de près ni de loin et même les gens qui ont voté FN par haine de la gauche et de ses injonctions morales ont permis la préservation au pouvoir d’une gauche quasi-totalitaire et la plus rétrograde d’Europe.

      Deux choix possibles : NDA ou un parti nouveau. L’idée du parti nouveau est séduisante mais comme le disait avec justesse Bruno Retailleau la semaine dernière, à vouloir rester chimiquement pur on finit dans une cabine téléphonique. A vouloir rester chimiquement dilué, on disparaît pourrait-on lui répondre.

      Comme Charles le dit souvent, il faut savoir sérier les problèmes. faire un bout de route avec les gens qui partagent le constat que cette décontruction des nations va mal se terminer et que des Salvini, Orban & cie, ce n’est qu’un signe avant-courreur pour le moment pas si grave.

      Je suivrai avec attention votre aventure.

      cdlt.

  • RLC

    17 September 2018

    Initiative courageuse, je vous soutiendrai pour ces élections !

    Répondre
  • marc

    17 September 2018

    Je dis bravo, je parlais ce matin avec des amis américains, en leur disant qu’ils avaient de la chance d’avoir Trump, et que pour nous en France c’etais foutus.
    Je suis estomaque, j’arrive pas a croire a cette bonne nouvelle.
    merci

    Répondre
  • philippe hanchir

    17 September 2018

    Godspeed… De tout coeur !

    Répondre
  • MVS

    17 September 2018

    Je vous suis.

    Répondre
  • Emmanuel

    17 September 2018

    Bravo a iDL.

    Répondre
  • candide

    17 September 2018

    Bonjour M Gave,

    je ne savais pour qui voter. Maintenant je crois que je sais.

    Cependant, connaissez vous M Asselineau qui fait campagne pour le Frexit et qu’en pensez-vous ?

    Répondre
    • Chalpitek

      17 September 2018

      La seule façon de faire avancer les choses est une alliance comme en Italie et Dupont-Aignan ne me semble pas être dans cette optique. Seul l’UPR est sur cette base. Il a plus de 30,000 adhérents, c’est un parti qui monte.

    • idlibertes

      17 September 2018

      Ah si vous avez tort. C’est bien le seul ayant proposé jusqu’à l’alliance “infamante” justement. Jamais Wauquiez ne viendra en revanche à la table des négociations. Il faudra que les urnes l’y forcent.

      Jean-Fréderic Poisson est avec NDA dans les “amoureux de la France”.

    • idlibertes

      17 September 2018

      Nous connaissons Monsieur Asselineau. Charles a déjeuné avec lui plusieurs fois. Il est très très protectionniste et étatiste, du vrai gaullisme d’après guerre. A coté, NDA est un libéral 🙂

    • Manu

      17 September 2018

      Bonjour,

      je serais curieux de voir comment vous comptez changer l’UE de l’intérieur (votre plan de bataille quoi 🙂 ).
      quels sont les pouvoirs réels du parlement européen ?

      Car sur les points clés (traités), il faudra l’unanimité et cela ira forcement contre les intérêts de certains pays.

      Vous parlez de frontières:
      -remise en cause mouvement des travailleurs détachés ?
      -des mouvements de capitaux ?

      Quitte à récupérer l’essentiel de notre démocratie et donc des clés du pays (frontière, monnaie etc..), pourquoi garder un machin supranational au dessus de nous et ne pas se contenter de coopérations entre nations ?

      Il est vrai que je suis plus de la mouvance d’Asselineau: je ne pense pas que l’Union Européenne puisse être changée (à 27) et je suis plus convaincu du Frexit qui amènera au Bruxit.

      Une fois libéré de l’UE (sous sa forme actuelle), La constitution “patchée” pour remettre un peu d’ordre dans celle ci (plus de démocratie), régler quelques problèmes liés à l’information, pourquoi ne pas reproposer avec d’autres pays une forme de coopération poussée les pays qui le souhaite et un vrai référendum sur le sujet ?!

    • idlibertes

      17 September 2018

      Bonjour,

      Alors, je ne suis pas en mesure à ce stade de vous donner les “plans de bataille” mais ils existent, j’y étais. Ils seront donnés en temps et en heure.

      Sans aller dans les finasseries travailleurs détachés etc, déjà plus simplement, traiter tous les Aquarius du bassin méditerranéen serait un bon début. Et puis arrêter de parler de mouvement migratoire mais bien d’immigration illégale serait aussi un bon début.

      Garder une Europe de Coopération est la bonne formule et bien évidemment , le référendum reste la voie royale pour tous changements concernant les peuples.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!