2 décembre, 2019

Françaises, français : cette année c’était très bien, les choses vont beaucoup mieux que l’an prochain

Vœux de Coluche au pays.

Je ne sais pas si c’est parce que je deviens vieux, mais j’ai vraiment l’impression que tout ce dont s’occupe l’état dans notre merveilleux pays fout le camp à toute allure.

Est-ce à cause de la paupérisation de l’état que craignait tant ce pauvre Rocard il y a quelques décennies ? Voilà une thèse intéressante, mais qui n’est pas supportée par les chiffres. Depuis les années Rocard, le poids de l’Etat Français est monté de près de 10 points en pourcentage du PIB et la pression fiscale est montée d’autant. Du coup, et comme chacun le sait, le poids de l’Etat dans l’économie française atteint près de 57 % du PIB ce qui fait de nous, le recordman parmi les pays de l’OCDE. Et comme ces dépenses ne réussissent pas à être couvertes par des rentrées, il nous faut emprunter le solde, habituellement appelé « déficit » par les mauvais esprits et la somme de ces déficits a un nom qui s’appelle « la dette » laquelle n’est, comme chacun sait, que de l’impôt différé. Nous laisserons bien entendu à nos enfants et à nos petits -enfants le soin de la payer.

Il me faut remarquer ici qu’enfants et petits enfants n’auront en rien voté pour ces impôts qui vont leur tomber dessus. Voilà qui est profondément antidémocratique puisque la Démocratie a commencé avec le vote de l’impôt par le Parlement Britannique en 1689, pour pouvoir contrôler l’état. En empruntant l’état se libère de cette obligation de faire voter les impôts par ceux qui les paieront, ce qui est indigne.

La première des choses qu’il faudrait faire serait donc d’interdire à l’Etat français d’avoir des budgets en déséquilibre, en rendant l’émission de dette par l’Etat inconstitutionnelle, comme c’est le cas déjà dans certains pays.

La première conclusion de cet article est donc simple : la paupérisation de l’état tant redoutée par ce bon socialiste qu’était Rocard a été évitée puisque notre Moloch a vu ses rations augmentées année après année et donc tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes

Nous allons partir donc du constat indiscutable que les ressources de l’état ont prodigieusement augmentées depuis monsieur Rocard et tel Sherlock Holmes, nous allons essayer de déterminer qui a bénéficié de ce gigantesque accroissement parmi tous les groupes qui ont le droit de s’abreuvoir au puits sans fond du budget, comme l’aurait dit le maire de Champignac…

Vérifions secteur par secteur en commençant par les domaines régaliens qui justifient que l’état se soit vu confier le « monopole de la violence légitime » pour PROTEGER les citoyens contre les dangers extérieurs ou intérieurs : Armée, Diplomatie, Police, Justice.

Armée. Les contacts que je peux avoir à l’intérieur de cette noble institution me disent que jamais la misère militaire n’a été plus grande. Avions, dont un sur six peut voler, total des troupes en état de combattre à un plus bas historique qui ne remplirait pas le Stade de France, hémorragie des talents, découragement, primauté donnée aux officiers « politiques », missions incompréhensibles…Qui plus est, l’un des premiers actes du Président nouvellement élu fut de virer le chef des armées et de baisser le budget des armées, ce qui a laissé des traces profondes…

Diplomatie. Au moment où le réveil des peuples devient de plus en plus visible, la diplomatie française n’a qu’un objectif, continuer la destruction de la Nation au profit d’une chimère, l’Etat Européen dont plus personne ne veut comme en témoigne les évènements en Hongrie, Pologne, Italie sans parler de la Grande-Bretagne, en tain de larguer à nouveau les amarres vers le grand large. Et on voit mal comment les coups de menton de notre cher Président sur l’Iran ou sur l’OTAN ajoute quoique ce soit au prestige de la France à l’étranger. Parler de foutre en l’air l’OTAN quand on fait tout pour détruire l’armée française relève d’une confusion mentale qui ne peut exister que chez les partisans de » l’en même temps «

Police : De l’avis général, la criminalité est en hausse partout, les attaques contre les biens et les personnes se multiplient, deux églises seraient attaquées chaque jour, des pans entiers du territoire sont devenues des zones de non-droit où les forces de l’ordre ne peuvent plus pénétrer. Par contre, l’usage d’une extrême violence par la Police contre des citoyens français manifestant contre la baisse de leurs niveaux de vie a été autorisé, voir encouragé, par le pouvoir en place et cette violence a entrainé de nombreux blessée graves et des condamnations multiples en justice…

Ce qui nous amène à la Justice, secteur sinistré s’il en fut, où semblent n’exister que deux groupes : ceux qui obéissent aux ordres du pouvoir et ceux qui défendent une idéologie qui soutient que les coupables sont innocents et les innocents coupables. Et du coup, si vous voulez faire rire dans un café, vous dites haut et fort « je fais confiance à la justice de mon pays » et vous voyez tout le monde s’écrouler de rire.

Le moins que l’on puisse dire est donc que la croissance ininterrompue de notre état n’a pas profité aux domaines régaliens.  En effet, jamais le citoyen français n’a été aussi mal protégé ni aussi mal défendu et rarement notre prestige a l’étranger a-t-il été aussi bas.

Et donc j’en conclus que notre pognon n’est pas allé dans ces domaines.

Venons-en aux autres domaines dont l’état s’est cru autorisé à prendre le contrôle.

Commençons par la santé. Tous les jours je passe devant deux hôpitaux, qui sont en grève tous les deux, et j’imagine donc que cela doit être le cas un peu partout en France. Quand on va parler aux grévistes, ils expliquent que les urgences sont un vrai désastre et qu’il n’y a plus un rond dans les caisses. Et quand l’on se balade en province, c’est pour entendre dire qu’hôpitaux et maternités ferment un peu partout. L’extraordinaire conscience professionnelle des personnels empêche que cela se termine en drame, mais je crois pouvoir conclure que les hôpitaux n’ont pas été les grands bénéficiaires de tout cet argent que l’on nous a pris.

Venons-en à l’éducation. Dans ma jeunesse l’école Républicaine faisait la fierté justifiée de notre pays. En quarante ans, et selon un livre célèbre, elle est devenue une « fabrique de crétins » dans laquelle les tous meilleurs professeurs ont vu leur prestige et leur niveau de vie baisser sans discontinuer, et j’ai vu ce phénomène de prolétarisation du personnel enseignant se produire dans ma famille. En parallèle, et pour combler ce trou noir, j’ai vu apparaitre des dizaines d’écoles de ‘management » ou de « gestion », toutes fort chères et que les pauvres parents devaient payer à leur progéniture après avoir payé leurs impôts. Et donc ce n’est pas dans l’éducation qu’a été notre argent.

Passons à la Culture, qui parait -il nous coute fort cher, juste pour remarquer que pour la première fois depuis mille ans, il n’y a plus un seul grand intellectuel français, ni un grand peintre, ni un grand musicien, ni un grand dramaturge connu dans le monde entier et que cette disparition a commencé avec la prise de contrôle par la Gauche du Ministère de la Culture. Il est donc probable que la culture officielle ait reçu un peu de cet argent, mais pour le bien de notre pays, il eut mieux valu que le Ministère de la Culture n’ait jamais été créé. En ce qui concerne la Culture, remarquons aussi que ceux qui ont pris le contrôle des media n’ont qu’une ambition, être les seuls à parler dans le poste et surtout empêcher tous ceux qui ne seraient pas d’accord d’en approcher et que ce but est parfaitement atteint, avec l’aide de leurs copains dans le système judiciaire.

Venons-en à l’aménagement du territoire, grande responsabilité de l’état s’il en fut.

Là, le désastre est total.

Au centre de chaque zone urbaine, nous avons les bobos qui ont chassé les non-bobos grâce a une hausse des prix de l’immobilier insensée, en auréole autour des bobos, les travailleurs immigrés, qui travaillent pour les bobos et qui eux reçoivent de multiples subventions (tiens, j’ai trouvé peut-être une partie de là où allait notre argent) et tout là-bas, dans le fond, là où personne ne va jamais les gilets jaunes,  les « anciens français » qui eux ne reçoivent pas grand-chose et paient beaucoup.

Dans la partie aménagement du territoire faisons passer l’agriculture qui est un véritable désastre puisque la France serait en train de devenir, pour la première fois de son histoire, importatrice nette de produits agricoles et finissons en disant que la paysannerie crève de faim et le tableau sera comblé. Quant aux transports en commun, ils sont parfaitement organisés pour que le bobo Parisien puisse aller voir sans perdre de temps ses copains bobo à Bordeaux, Bruxelles, Lyon ou Genève, mais les trains de banlieue qui permettraient à la France de la périphérie de venir travailler chez les bobos sont laissés à l’abandon, car après tout, les bobos détestent la concurrence qui pourrait faire baisser leurs salaires

Résumons-nous

Les domaines régaliens sont un désastre

La santé, l’éducation, l’aménagement du territoire, la Culture, n’ont jamais aussi mal marché

Rien ne marche mieux qu’il y a dix ou vingt ans

Ce qui laisse entier mon problème de départ : Certes, je constate que le poids de l’état s’est beaucoup accru dans les trente dernières années, certes, je vois que mes impôts augmentent années après années, mais je n’ai toujours pas la moindre idée de là ou sont allées toutes ces sommes astronomiques.

Et ayant commencé avec Coluche, je me vois obligé de passer à Jean Yann, qui posait fréquemment la seule question qui compte en politique « Mais OU passe notre pognon » question qui comme je ne cesse de l’écrire est la source même de la Démocratie et qui n’a rien, mais rien de populiste.

Et à cela hélas, il n’y a qu’une réponse : si l’argent ne va pas là ou il devrait aller, c’est qu’il va ailleurs et qu’il n’est pas perdu pour tout le monde.

De nombreuses études depuis plusieurs années ont montré une corrélation quasiment parfaite entre poids de l’état dans l’économie et corruption dans l’état. Et donc je dois conclure que règne en France une corruption inimaginable et qui prend sans doute trois formes

Corruption sur les systèmes sociaux. En France, il y aurait 110 millions de cartes vitales et 67 millions de citoyens.  Curieux…Dans cette catégorie, on doit sans doute mettre le tourisme médical qui explique peut-être en partie l’écroulement financiers des hôpitaux français. Dans le même sujet, on peut sans doute découvrir que les allocations chômage ou les arrêts maladies bénéficient peut-être d’une certaine indulgence ici ou là…

Corruption passive par des employés administratifs qui littéralement sont payés à ne rien foutre. Si je regarde ma note d’eau actuelle, aux environ de 2000 e par an, 800 e sont consacrés à l’eau et 1200 e au paiement d’impôts de taxes et de mystérieuses charges appelées charges d’intercommunalité. Il y a vingt ans, ma note d’eau correspondait à ma consommation d’eau. Même chose pour ma consommation d’électricité ou de gaz. Aujourd’hui, je paye des d’impôts qui financent les faux emplois créés partout en France par la soi-disant décentralisation et ces faux emplois sont une forme particulièrement insidieuse de corruption et ils coutent le plus cher aux plus pauvres.

Et bien sûr, n’oublions pas la corruption active qui relie certaines zones de l’Etat à certaines parties de l’économie, reliées entre elles par le merveilleux capitalisme de connivence. Je ne peux m’empêcher de sourire quand je vois que la personne qui était chargée de contrôler les banques dans l’organisme créé à cet effet et qui venait de l’inspection des finances donner sa démission pour retourner l’inspection, avant sans doute d’être nommée à la tête de l’une de ces grandes banques qu’elle était chargée de contrôler avec un zèle dont je ne doute pas une seconde qu’il ait été à la fois admirable et désintéressé.  Et je me demande en quoi le travail de madame Royal, ambassadrice auprès des Pôles (?) est il utile au contribuable français ? Et que font exactement ces hautes autorités et autres conseilles stratégiques auprès du premier ministre ?

Bref, il n’y a qu’une seule explication à la misère qui se répand en France : La corruption qui a gangrené tout le système étatique et social et une bonne partie du système économique.

Et là, puisque j’ai déjà cité deux comiques, il me faut en citer un troisième, beaucoup moins drôle que les deux autres, je veux parler bien sûr de François Hollande qui dans une fameuse interview avait dit « De toutes façons, ça ne coute rien puisque c’est l’état qui paye.

Comme le disent les Chinois, les poissons pourrissent toujours par la tête. Quand le chef de l’état explique que voler ou gaspiller n’ont aucune conséquence pour peu que la victime soit l’état il avoue sans aucune vergogne l’étendue du désastre. Pour beaucoup de français, à l’évidence, l’état est devenu un moyen de vivre aux dépens des autres sans travailler, comme le disait Bastiat, ce qui veut dire que ces gens sont devenus des passagers clandestins dans leur propre pays. En économie, l’on a coutume de parler des problèmes que posent les passagers clandestins, par exemple dans les transports en commun. Quand les passagers clandestins deviennent trop nombreux, la faillite devient en effet inévitable. Le drame de la France est qu’il y a trop de passagers clandestins et que là où ils sont les plus nombreux c’est au sommet de l’état, ce qui empêche toute réforme.

Nous avons donc vraiment besoin et d’un audit des dépenses de l’état et du referendum d’initiative populaire, et le plus vite possible, autrement la destination finale est évidente.  Car si l’état n’assure plus ses missions, alors la violence légale devient illégitime. Et là, nous aurons un problème, un vrai…

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

65 Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pinot

    15 décembre 2019

    Un bon article sur la crise financière et sociale au Liban serait le bien venu. une fois qu on en arrive a l extreme…..

    Répondre
  • GB77930

    13 décembre 2019

    Dans votre dernier paragraphe, vous évoquez les “passagers clandestins’ ; Je crois que parmi eux se trouvent un bon nombre de fonctionnaires dont une majorité d’enseignants.

    Répondre
  • Jacques Ady

    12 décembre 2019

    Merci M. Gave pour cet article qui récapitule si bien l’état (catastrophique) de notre pays et la façon dont nos dirigeants dilapident notre argent et encouragent la corruption.

    Je me permets d’ajouter à la longue liste des gaspillages (vous l’évoquez certes en passant) les milliards dont l’État arrose régulièrement les “quartiers”, pour paraît-il acheter la “paix sociale” dont on voit bien qu’elle ressemble de plus en plus à une guerre contre la France et ses citoyens historiques.

    Répondre
  • Antoine

    6 décembre 2019

    Bonjour,
    Article intéressant, comme toujours.
    Cela dit, je regrette amèrement le fait que la connexion au site soit de plus en plus difficile : impossible de vous lire depuis lundi.
    Donc, ça fonctionne très mal…
    Une particularité fançaise, fait que, lorsque quelque chose fonctionne bien ou à peu près bien, on modifie pour améliorer et faire en sorte que ça fonctionne autrement, c’est-à-dire, moins bien, ou même, plus du tout.
    Maintenant, il est probable que ces soucis ne soient pas de votre fait, nombre de sites mal-pensants sont affectés actuellement, probable que vous êtes sur la liste…
    Je mets en commentaires car je n’ai pas trouvé de lien direct.
    Merci pour ce que je peux lire occasionnellement.

    Répondre
    • Emmanuelle Gave

      6 décembre 2019

      Pourtant nous avons tout refait en Septembre et il fonctionne VRAIMENT plus vite qu’avant

    • Jiff

      6 décembre 2019

      @E. Gave
      Si votre hébergeur vous en laisse la latitude ET que votre serveur possède assez de mémoire (beaucoup, vu que c’est un blog), vous pouvez vraiment l’accélérer en utilisant le plugin PHP MEMCACHE (à la condition expresse que l’hébergeur ait memcached qui tourne sur le serveur), qui mettra les pages peu modifiées en cache, accélérant dramatiquement la vitesse d’accès.
       
      Une autre solution (à condition de trouver le bon hébergeur) est d’utiliser Zotonic qui est nativement 5 à 7 fois plus rapide, mais c’est un changement de paradigme.

    • Antoine

      8 décembre 2019

      Bon, si ça fonctionne bien chez vous, c’est quand même l’essentiel…
      Moi j’essaie, comme ça, au hasard, des fois ça passe, des fois non.
      Tout dépend de votre hébergeur, j’ai un peu comme l’impression que certaines IP lui soient désagréables… Et comme j’en change souvent…
      J’hésite entre le racisme et la discrimination…
      Avec un peu de chance, je lirai le prochain billet de Charles jeudi ou vendredi, qui sait ?..

  • Ockham

    6 décembre 2019

    Votre titre résume parfaitement la situation de la France actuelle. Elle continue imperturbablement à écraser d’impôts et de prélèvement sociaux la création de valeur ajoutée pour jeter cet argent au monde selon des principes très jacobins, très droits de l’homme et très droit du sol Ainsi elle réduit inexorablement -championne du monde – l’initiative privée donc la liberté individuelle et personnelle pour y substituer une volonté étatique idéologique mise en œuvre professionnellement par une corporation fermée imprégnée d’étatisme depuis une jeunesse livresque qui a ignoré le monde et vit à travers des auteurs immuables non moins déconnectés du monde depuis la prise d’une Bastille vide ! Sur ce plan tout est logiquement mieux que l’an prochain comme vous le dites. Cela fait penser aux scribes antiques de Karnak psalmodiant leurs auteurs en écriture hiéroglyphique sans faute d’orthographe ni de syntaxe dans un monde qui s’en foutait royalement et qui va les oublier. Cela rappelle les grecs incapables de faire taire leurs querelles. Et finalement c’est si proche de cet état romain de Dioclétien aussi socialiste avant le terme que le triumvirat des décadents Mitterrand-Rocard-Jospin. Effectivement il y a quelque chose d’inéluctable que nous devons traverser. Nous y sommes obligés mais nous sentons et nous savons que nous serons forcés de changer et ce changement arrivera.

    Répondre
    • Jiff

      7 décembre 2019

      Vous devez être spécialisé dans le commerce des rasoirs, Ockham ;-p) Il reste que les changements forcés ne seront que… pour ceux qui acceptent de rester.

    • Charles Heyd

      7 décembre 2019

      Je réponds en fait à #Jiff;
      tout le monde ne peut pas s’exiler dans un pays meilleur ou ne le veut pas car nous avons beaucoup, sinon tous, nos centres d’intérêt en France (famille, propriété, climat, etc…); mais il ne sert à rien non plus de faire uniquement le dos en attendant que cela change car tout simplement, et l’histoire des dernières décennies le montre, le changement n’est pas forcément pour un monde meilleur mais plutôt pire;
      rien que pour cela j’approuve les slogans du genre “Macron démission”!

  • PATRICK GUILLET

    4 décembre 2019

    Bien d’accord avec lui; je pense qu’i faudrait un coup d’état en France et virer Macron et son équipe d’escrocs.

    Répondre
  • Jiff

    4 décembre 2019

    Excellente analyse comme toujours, mais à laquelle il manque cependant un point, qui est le corollaire de tout ça, les départs.
     
    En effet, le solde migratoire est très faible, or différents bouquins bien renseignés ont éventé l’escroquerie intellectuelle de ce chiffre en reconstituant tant bien que mal les flux entrant et sortant à partir de différentes statistiques auxquelles l’homme de la rue n’a pas accès (pourquoi d’ailleurs ? C’est nous qui paye, comme aurait dit Coluche !) Le souci, c’est que tout le monde s’entendait jusqu’à maintenant pour dire que le flux entrant était d’environ 250,000/an, mais la page : https://www.vie-publique.fr/en-bref/23842-population-quel-est-le-solde-migratoire-en-2017 indique qu’en 2017, c’était en fait 370,000, avec un solde de +58,000, entraînant un flux sortant de la différence : 312,000, enfin non, ça, ça n’est pas le souci, LE souci, c’est qui sont ces 312,000 qui partent et leur composition.
     
    Évidemment, le gouvernement voudrait bien nous faire prendre des vessies pour des lanternes en nous serinant que ce sont des gens qui repartent chez eux, mais non et c’est là que ça se corse, parce que dans ce nombre, il y a de plus en plus des gens qui, ayant compris ce que vous expliquez ont une réaction épidermique et foutent le camp, définitivement pour la plupart.
     
    Certains sont des ex-chefs d’entreprise qui, ayant vendu, s’en vont soit pour passer une retraite tranquille dans un pays où ils vont (enfin) arrêter de payer sans savoir pour qui et pour quoi, soit pour remonter une, voire plusieurs entreprises ailleurs, il y a aussi de plus en plus de jeunes diplômés qui, vu les perspectives françaises et le fait qu’aller à l’étranger fait une bonne ligne sur le CV, s’en vont en posant un autre souci : quand ils partent pour un certain temps, vu leur âge, les chances qu’ils rencontrent leur moitié à l’étranger grimpent exponentiellement par rapport au nombre de mois passés là-bas et comme les nouvelles de france ne peuvent qu’empirer et que la belle n’a pas spécialement envie de voir la france autrement que pour une semaine de vacances, le choix est vite fait (et tout ça, c’est sans compter les possibilités que l’ascenseur social offre partout ailleurs qu’ici…)
     
    Il y a également un fait nouveau, enfin, qui a une dizaine d’années déjà mais qui s’amplifie, dixit un ami spécialisé dans la chose, c’est le départ des créateurs _avant_ même qu’ils ne créent leur business – soit par goût ou plus prosaïquement parce qu’ils se sont renseignés à fond sur les coûts français et l’immense joie de commencer à payer de tous les côtés avant même qu’un seul cent ne soit entré en caisse ou bien parce qu’une connaissance de la famille a mis la cabane sur le chien à cause d’un acharnement administratif comme il en existe beaucoup trop ou tout bêtement par manque de CA. Toujours est-il qu’ils foutent le camp dans l’optique précise d’aller créer leur entreprise dans un pays où l’éventuel échec ne sera nullement un boulet qu’ils traîneront toute leur vie comme une condamnation, mais au contraire un sésame pour rebondir et aussi parce qu’ils ont l’impression (vraie) que là où ils vont, l’herbe pousse encore.
     
    Additionnez tout ce monde-là et comme l’a dit je ne sais plus qui (c’était p’têt ben vous), nous-avons réellement un évier qui se vide de cerveaux et pire, de créateurs, pour se remplir de BAC moins 5 et ça, c’est extrêmement grave, parce que ça veut dire que ce pays se paupérise intellectuellement à vitesse Grand-V et ça n’est pas le genre de chose que l’on peut remplacer facilement.

    Répondre
    • GB77930

      13 décembre 2019

      Bien vu Jiff; Quell rapport entre mon épouse et moi même qui payons plus de 70% de de prélèvements obligatoires sur nos revenus de sourceexclusivement immobilière et qui allons quitter la France pour un pays moins taxé (en vendant, même a perte, tous nos actif français) et un couple d’immigrés maliens (sans enfant (très rare)) de l’an passé ?
      Bilan nul d’un strict point de vue migratoire, mais fiscalement, c’est une toute autre affaire…

  • piquet

    4 décembre 2019

    Sincèrement je ne trouve rien a redire à tant de réalisme et de vérités . merci Mr Charles Gave grâce à vous je me sens plus serein et honnête dans mes pensées .

    Répondre
  • ced

    3 décembre 2019

    La Déflation que vous voulez imposer par l’arrêt des déficits, ne sera jamais acceptée. Des déflations, découlent les plus grands conflit (14-18, montée du nazisme, etc…)
    Elle peut être temporaire, comme vous le prédisiez, dans un ancien billet.
    L’histoire montre que nous passons vite de la déflation à l’inflation … dans ce cas là, l’achat d’or peut être une solution…mais pourquoi ne pas tout simplement acheter son logement (même s’il y a une bulle, l’inflation fera que le remboursement sera en monnaie de singe après tout).

    NB : Le problème étant mondial, les devises étrangères, devraient suivre dans un second temps (l’endettement excessive est aussi aux US et GB par exemple)…

    Répondre
  • BKK

    3 décembre 2019

    Effectivement la corruption en France est total, les Français sont sous le joug d’un état voyou. Tout homme politique qui ne propose pas un audit généralisé des comptes de l ‘Etat français en mesure n°1 de son programme politique doit être au mieux éliminé d’office au pire considéré comme un escroc . Ceci dit votre analyse est exacte mais pas spécifique à la France mais s’étant à tout le monde occidental voir en cela Hans Herman Hoppe dans Democracy — The God that Failed . Petite correction sur votre appréciation de la GB et son supposé Brexit via le partie conservateur et Johnson, leur pseudo sortis de l ‘UE est de la pure fumisterie du style “Magick and tricks ” qui désigne un système magique utilisé par Aleister Crowley. Dans son sens le plus large ou encore une Mind War théorisé par le colonel Aquinos de l’air force US. Il est bien évident que l Etat profond britannique n a aucune intention de sortir de l UE et de renoncé à son argent ainsi que de celui de BCE qui est pour les banques de la City en total faillites via leur shadow banking de financement offshore usd, le préteur en dernier ressort car ces entités sont actionnaires de la BCE . Johnson est leur clown et le parti conservateur complice va droit vers l annihilation. Car à l heure actuel il est peu probable qu ils obtiendront une majorité au parlement leur tactique pour faire croire a un Brexit sans faire réelement le Brexit et leur election précipitée sans rien proposer de concret ( un Brexit réel et effectif, “hard Brexit” ) a totalement échoué entrainant ainsi la GB dans la stagnation , une perte de temps et un éventuel chaos . La prochaine étape sera Farage et d’autres réseaux qui détruiront ceux en action depuis 3 ans .

    Répondre
  • Hasan

    3 décembre 2019

    La situation est extrêmement bien résumé corruption et capitalisme de connivence ou l’argent étatique, l’argent des citoyens est soit dilapidé soit offert a certains secteurs privés.
    Excellente article ! Merci Mr Gaves

    Répondre
  • Philippe

    3 décembre 2019

    Montant des prestations sociales versées chaque année : 450 Milliards – Montant de la fraude aux prestations : 45 Milliards . 100 millions de cartes vitales en circulation pour 67 millions d’ assurés . La politique suivie depuis 1981 et reprise par tous les gouvernements : Faites payez les classes moyennes et les bourgeois et distribuer vos largesses aux plus démunis de toutes provenances ; sinon gare à l’ explosion et gare a la haine et gare au fascisme : explosion-haine-fascisme toujours bien entretenus par les dits gouvernements . Politique de gribouille – rideau de fumée des médias – gilets jaunes ….Le scenario de la France prodigue ne fonctionne plus mais les veaux continuent a voter pour les memes ….

    Répondre
  • Prunelle35

    3 décembre 2019

    Cet article est excellent.. Les problèmes sont multiples. Mais fondamentalement les institutions ne sont plus adaptées : attendre tout de l’homme providentiel avec sa majorité au parlement qui ne contrôle rien, une représentation totalement faussée, une absence de pouvoir mais une autorité judiciaire, un système séminal présidentiel renforcé par le quinquennat mais mais sans étanchéité des pouvoirs, donc sans contrôle réel.

    Répondre
  • Beebop

    3 décembre 2019

    J’ai eu une discussion avec un notaire il y a quelque temps, voici la teneur :
    Avec les sommes que je vois passer sur les successions, je ne comprends pas. L’état est siphonné, ce n’est pas possible autrement….

    Répondre
  • Bilger

    3 décembre 2019

    Ancien dirigeant de PME, j’approuve entièrement votre analyse de la situation. Alors organisons un référendum en vue du changement. Comment procéder?

    Répondre
    • Jiff

      6 décembre 2019

      La question n’est pas là, Bilger, car le “changement” n’est que dernier stade, bien avant ça, il *faut* édifier le projet de la société nouvelle censée succéder à l’actuelle. Tuer le roy est une chose, mais le faire sans un projet costaud et logique édifié bien en amont ne sert à rien – il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé en 1789 et sa suite ; tout a changé en apparence, mais RIEN n’a changé dans les faits (c’est pour ça d’ailleurs que ce pays n’a _jamais_ été une démocratie.)

    • Bebas

      7 décembre 2019

      @Jiff. Le systeme consumerisme etabli et developpe depuis 50 ans (et qui a contamine les pays emergeants a forte croissance de la population) mene nos societes occidentales au chaos. Je me souviens de l’epoque ou un menage francais pouvait vivre decemment avec un seul salaire. Les enfants etaient bien eduques. A ce jour, en France, seul helas LFI a eu le courage et l’intelligence d’elaborer et de presenter un projet alternatif au systeme actuel. Mais comme vous le dites, il faut un projet qui soit costaud (qui tienne la route). Et pour cela une cooperation etroite entre un mouvement tel GJ ou autre, porteur d’un projet qui positionne l’humain au coeur de l’action et des hommes d’experience comme Charles Gave est necessaire. La France a besoin d’hommes de bonne volonte, de bonne foi et d’experience… de Sages en quelque sorte. Souvenons nous du fiasco de l’epoque Mitterrand / Charles Mauroy du a l’application d’une ideologie qui faisait abstraction de la realite de l’economie.
      Bien a vous.

  • Philippe

    2 décembre 2019

    Cher Monsieur Gave , connaissez vous Didier Dufau et son site http://www.cee-e.toile.blogspot ? Vous allez y trouver des analyses fouillées qui rejoignent les votres et vont meme au-delà . Son observation de l’ ” énarchie compassionnelle ” est remarquable . Elles complétent fort bien vos recherches

    Répondre
  • Etienne C

    2 décembre 2019

    Un régal comme d’habitude
    Je reviens sur l’anniversaire de la chute du mur de Berlin…Ce mur, concernant la France, n’est jamais tombé : il a simplement reculé jusqu’à Brest !
    A partir de ce constat on comprend bien la corruption généralisée française décrite par Charles Gave : nous sommes en plein communisme généralisé et ce mur d’oppression ne tombera pas tout seul car ils se tiennent bien entre eux.
    Nos fameuses ou plutôt fumeuses élites ne valent rien, n’ont rien fait pour notre pays à part ce gaver sur notre dos
    Quand le mur tombera il y aura du sport !
    Longue vie à IDL

    Répondre
  • Dyr

    2 décembre 2019

    Merci pour votre brillant billet comme toujours.

    A quand une discussion avec Jean-Marc Jancovici ?

    Répondre
  • bibi

    2 décembre 2019

    Je ne pense qu’il faille empêcher l’état d’emprunter mais il faudrait que la totalité des emprunts soient remboursé à la fin de la législature faute de quoi saisie des biens de tous les parlementaires remboursement de toutes les indemnités versées par le contribuable et 5 ans de prisons.

    Répondre
    • Normandie

      3 décembre 2019

      Vous n’allez quand même pas responsabiliser notre élite irresponsable!

    • breizh

      3 décembre 2019

      on ne résout pas les problèmes avec ceux qui les ont créés !

  • Paul

    2 décembre 2019

    Est on réellement en démocratie ; voter n’est pas gouverner.
    Le 1er ministre n’est élu par personne et prend des décisions concernant la vie quotidienne de millions de français.
    Quelqu’un disait « la démocratie, les gens s’en foute ; ce qu’ils veulent c’est un chef »
    Un autre disait qu’une « monarchie » bienveillante était la solution.

    Répondre
    • Charles Heyd

      2 décembre 2019

      Voter ce n’est ni la démocratie et encore moins gouverner;
      je m’explique:
      – il ne sert à rien de voter si on n’a le choix qu’entre des ânes;
      – lorsque de brillants esprits ont inventé la Vème république ils pensaient qu’il suffisait de mettre un fusible entre Dieu, le roi si vous préférez, et le peuple, c-à-d le premier ministre; cela ne marche que quand le président laisse suffisamment de marge à son premier ministre; vous imaginez Macron laisser faire quelque chose à son premier ministre!?
      Quand ce fusible a sauté ou n’est tout simplement pas conne connecté, tout remonte au chef; c’est ce se passe depuis bientôt 3 ans. Mais Macron est tout sauf bienveillant, il faudrait s’en apercevoir un de ces jours!

  • Jean

    2 décembre 2019

    ” il n’y a plus un seul grand intellectuel français, ni un grand peintre, ni un grand musicien, ni un grand dramaturge connu dans le monde entier”
    Ah mais pas du tout!!… Vous oubliez ce grand artiste en économie lu dans le monde qu’est Mr T. Piketty… et qui d’ailleurs à compris lui, que si ça ne va pas c’est parceque l’état n’est pas assez riche… 🙂

    Merci pour vos articles

    Répondre
  • Don_Camillo

    2 décembre 2019

    Cher monsieur,
    votre analyse est extrêmement pertinente et juste, et c’est assez rare de nos jours pari nos “têtes pensantes”.
    De grâce, présentez-vous aux présidentielles, je vous garantis que je voterais très volontiers pour vous !

    Répondre
  • Huger

    2 décembre 2019

    Belle analyse, bien écrite.
    J’ai juste sursauté en lisant: “la Démocratie a commencé avec le vote de l’impôt par le Parlement Britannique en 1689, pour pouvoir contrôler l’état. ”
    1689, n’est-ce pas l’année de la création de la Banque d’Angleterre? Le but était-il vraiment de contrôler l’Etat?
    Et la création de l’impôt sur le revenu aux USA n’est-il pas à peu près synchrone avec celle de le FED?

    Répondre
  • 太贵了

    2 décembre 2019

    On pourrait également ajouter à cette triste liste la vente du patrimoine de l’État.

    Répondre
  • Sissou

    2 décembre 2019

    Pas besoin ‘aller en Chine quand on dit que la France est le pays le plus taxé au monde il y a d’autres exemples à coté de chez nous. Slovaquie, Pologne etc…. Le fait que les taxes augmentent régulièrement est un réel probléme pour l’eau et l’électricité. Comment expliquer qu’il y ait 1€ d’écart au mètre cube entre le Gard et la Haute Savoie alors que le prix de l’eau est identique? Ce mal souterrain qui consiste à augmenter les taxes sans changer le prix de base du produit! Les pubs mensongère sur l’énergie se font plus rares car en fait les taxes dépassent le prix de l’énergie elle même. Merci pour l’éclairage détaillé ou effectivement tout va de plus en plus mal et les impôts ne font qu’augmenter!!! Préférer le migrant à la famille française est une tristesse absolue qui se ressent dans tout le pays…voir ces nouveaux esclaves de couleur est pitoyable…Et cela nous coute beaucoup!

    Répondre
  • PATYDOC

    2 décembre 2019

    A Charles Heyd : pour “élever” le débat, ce que je veux mettre en exergue ici, c’est que la montée des charges mensuelles se fait dans l’espace ( partout dans le monde, quelque soit le régime en place, même si je suis d’accord avec Charles Gave que la France est “la mieux placée” (!) en ce domaine ) , et dans le temps ( les nouvelles technologies sont fondamentalement anti-bourgeoises : elles poussent à renoncer à la propriété, au profit d’un système de paiement d’abonnements au mois) : ca te va comme “élévation” ?

    Répondre
  • Luboric

    2 décembre 2019

    Je n’ai certainement pas envie de prendre la défense de Flamby, mais pour cette phrase de “ça coûte rien puisque c’est l’état qui paye” il avait dit ça quand il parlait du budget des villes( ça coûte rien sous entendu aux municipalités puisque c’est l’état qui paye)

    Répondre
    • humpty-dumpty

      2 décembre 2019

      Sauf que si je me souviens bien, l’élu local avec qui il parlait, en faisant remarquer le coût de ce dont parlait Flamby, parlait à l’évidence du poids pour le contribuable et pas seulement la fraction concernant sa seule collectivité. Pour l’électeur-contribuable, payer l’Etat qui paie la commune pour une prestation, ce n’est pas mieux que payer la commune en direct (c’est même pire puisqu’il y a le coût de sur-administration et les pertes en ligne à assumer).
      Donc non, le précédent président n’est guère défendable sur ce coup.

      (PS : encore un bel édito du lundi, merci.)

    • breizh

      2 décembre 2019

      buget de l’Etat ou budget des villes, c’est le même contribuable qui paie !!!

    • Charles Heyd

      3 décembre 2019

      Un président (de conseil départemental et très accessoirement municipal) ou de de la République qui effectivement ne comprend pas que le contribuable national ou local peut être le même, faut le faire!

  • marc

    2 décembre 2019

    Comme vous le dites, la fonction publique publique francaise a augmenté surtout dans la fonction territoriale il me semble. Mais c’est generalisé dans beaucoup de pays europeens, ca ete fait pour masquer le chomage et achter des voix au niveau local , d’une pierre deux coups (Grece par exemple). Dans divers pays europeens, il y a eu des abus avec les preretraites entre autres dans la focntion publique, c’est surtout les socialistes qui ont joué la-dessus et c’est aussi du clientlisme et c’est utile car ca masque le chomage.
    Les depenses de secu et de retraites ont augmenté egalement. Le nombre de retraités a fort augmenté en france depuis 10 ans.

    En pratique ce qui se passe, c’est que plus en plus de gens sont dependants de l’etat pour leur subsistance.
    Le systeme est irreformable et irrecuperable quand une majorité d’electeurs est dependant de l’etat et ne voudra surement rien changer, et les bobos (babyboomers) dont vous parlez en font partie et se sont octroyés des avantages demesurés par rapport aux finances actuelles du pays . je crois que vous avez siganlé lors d’une interview que des revenus certains avaient ete octroyés a un horizon lointain incertain. l’electeur moyen francais a 50 ans faut-il le rappeller ?

    En terme de faux emplois, dans les banlieues on a acheté la paix sociale avec des emplois 100% bidons comme educateur de rue (boulot au grand frere), et c’est evidemment du clientelisme politique. vous connaissez aussi toutes ces assocs bidons crées avec de l’argent public. mais comme tout le monde se sert rien ne changera (c’est d’ailleurs une bonne technique de saupoudrer mais totalement inefficace au niveau economique)
    rappellons qu’une bonne politique (acheter des voix) est souvent mauvaise en terme economique

    La france n’etant pas une pays qui dispose de ressources naturelles ne peut se permettre d’etre un pays rentier, et donc tout ceci est financé par l’impot, le serpent se mord la queue. tout le monde est persuadé que c’est le voisin qui paye pour lui… ajoutez la jalousie et envie du francais moyen… quand le gateau se retrecit et le nombre de convives augmente, les tensions sociales augmentent.

    Répondre
  • Gerldam

    2 décembre 2019

    Je pense qu’on n’a pas besoin d’un audit: il suffit de prendre les rapports de la Cour des Comptes des 10 ou 20 dernières années et votre audit est fait. Toutes les gabegies du pays y sont passées au peigne fin.
    Enfin, je crois que la nouvelle religion qu’est devenue l’écologie (en remplacement du marxisme, devenu ringard) commence à nous coûter fort cher. Ce serait partiellement justifié si le CO2 y était pour quelque chose dans le petit réchauffement observé. Comme il n’en est rien, la France etl’Europe se tirent, encore une fois, une balle dans le pied.

    Répondre
    • candide

      2 décembre 2019

      Oui, la cours des comptes pointe bien des dysfonctionnements. Heureusement, l’état va y mettre bon ordre. En nommant Moscovici à la tête de l’institution, où il pourra déployer le talent qu’on lui connait, on peut être rassuré : bientôt elle sera inoffensive, insignifiante et évanescente.

  • Bebas

    2 décembre 2019

    Jean Yanne. Interviewe par Tele Poche dans les annees 1995.
    Question : “fort de votre experience, si vous aviez un conseil a donner a votre fils quel serait il ?”. Reponse de Jean Yanne “prend ton poignon et tire toi”.
    Corruption passive. Controle des banques. Je vous rejoins completement.
    Merci pour ce nouveau billet hebdomadaire plein de verites.

    Répondre
  • Robert

    2 décembre 2019

    Constat terriblement lucide M Gave… quels que soient nos âges respectifs ! L’ Etat n’ arrive manifestement plus à financer ses obligations régaliennes et ponctionne de plus en plus…
    Oui, la question est : où va l’argent ?
    La réponse est complexe et multiple, probablement. D’une part dans une structure administrative obèse, qu’elle soit centrale ou décentralisée : voyez les doublons au niveau des agglomérations, des départements, des régions…
    D’ autre part dans de multiples dépenses sociales, pour acheter la paix civile, dépenses mal maîtrisées et exploitées par des “profiteurs du système”.
    La liste n’est pas exhaustive. Le chantier est titanesque…

    Répondre
  • Max

    2 décembre 2019

    Si les banques centrales et gouvernements s’interdisent la déflation notamment par l’usage de crédit irraisonné, il n’est pas souhaitable non plus de stopper la redistribution dans un pays où son économie est dirigé vers l’intérieur, de peur de voir s’amorcer une déflation généralisée des prix et des salaires, mettant en difficulté beaucoup des acteurs endettés. Changer de paradigme notamment en réindustrilasant nécessite un virage radical de formation et d’appauvrissement des masses sur le court terme pour un résultat incertain sur le long terme. Dans ce laps de temps, une population appauvrie financièrement et culturellement, désunie dans ses valeurs et ses traditions, laisse entrevoir une voie impraticable à la reconstruction d’une nation saine et prospère

    Répondre
  • Stephane

    2 décembre 2019

    Le noeud gordien du probleme de la France est bien la. C’est extremement simple et pourtant, nous ne voyons aucun Alexandre le Grand capable de le denouer ou de le trancher. Il y a donc de tres bonnes raisons d’etre tres inquiet. Merci Charles!

    Répondre
  • Michel

    2 décembre 2019

    Pour moi ce qui plombe également la France ce sont toutes ces normes/règlements presque entièrement inutile qui certes crée des emplois, mais des emplois vides de sens et non rentables.
    Par exemple : normes handicapés, normes sécurité incendies, normes environnementales … Vous voulez vendre un appart, vous devez fournir un dossier aussi épais qu’un dossier de justice ! Reprendre un vieux petit restaurant de campagne (bon courage pour la mise aux normes etc …).
    Chez nous dans notre petite commune, ils ont embauché un shadock spécialisé dans la demande de subvention à l’échelon supérieure, bien évidemment il faut aussi qu’aux échelons supérieurs il y à plein de shadocks pour vérifier cette demande … On marche sur la tête !
    Tout est devenu lourd, compliqué, administratif …

    Répondre
  • PATYDOC

    2 décembre 2019

    A Marc : bien sûr qu’en France nous sommes asphyxiés par les dépenses contraintes : nous sommes tous des gilets jaunes (voire des gilets jaunes de luxe – si on habite dans un château et qu’on roule en grosse BM par exemple ) ; en revanche , manque de bol pour toi, je suis en discussion avec une de mes vendeuses chinoises en ce moment même et voila ce qu’elle me dit à propos de ses dépenses mensuelles (en anglais) :

    Tuition fee and apartment loan is the major

    Milk powder

    Food every day ,water ,electricity

    Insurance for my kids and myself

    Property fees

    Give money to my parents for some Chinese holidays

    Like Dragon Boat Festival ,Mid-Autumn Festivals ,China New Year

    Birthday

    I think almost all these

    Too much

    08:44

    OK ? Alors, tu peux ranger ta propagande communiste dans ton drapeau rouge !

    Répondre
    • Bebas

      2 décembre 2019

      A Patydoc. Vous n’avez rien compris, Marc parle des “depenses contraintes” imposees par l’Etat. Essayez d’elever le debat… si vous le pouvez !

    • PATYDOC

      2 décembre 2019

      A Bebas ;: c’est toi qui ne comprend rien ! La Chinoise parle bien ci dessus des dépenses contraintes dues à l’état chinois / au mode vie chinois (à l’exception de la nourriture, effectivement) ; donc en Chine, pour être clair pour les obtus agressifs comme toi : il y a bien des taxes sur l ‘immobiliers, on doit bien payer son eau et son électricité, on doit payer pour une médecine correcte, et en plus, on doit payer pour la famille ( système d’entraide / tontine qui fait office de système bancaire )

    • marc

      2 décembre 2019

      Les prix ont augmenter un peu depuis la guerre commerciale justifiée de Trump.
      Mais dans l’alimentation c’est très peu, c’est surtout l’immobilier.
      Milk powder, je paye toujours 175 yuans depuis 5 ans (importe de Hong kong).
      Property fee n’ont pas bouger depuis 7 ans. (avant j’habitais dans un immeuble sans syndic, il y avait 0 frais).
      Les cours d’anglais sont toujours au meme prix.
      L’assurance si elle travaille elle paye des cotisations, pour les enfants ca coûte 300 yuans a l’Année (39 euros), c’est ce que je paye pour ma fille.
      Eau, Electricité et gaz n’ont pas augmenter depuis 5 ans.

      Elle essaye de t’amadouer, pour que tu paye plus.

    • Charles Heyd

      2 décembre 2019

      Je ne suis pas Chinois ni même était en Chine ne serait-ce qu’en touriste et votre “grand débat” (entre #Bebas et #PATYDOC) me laisse rêveur!
      Pourquoi la Chinoise conclut-elle sa litanie en disant “too much”? Moi je comprends “trop c’est trop”, c’est exactement la complainte initiale des Gilets Jaunes!

    • marc

      2 décembre 2019

      En chine, il n’y a pas de taxe d’habitation, ni foncière.
      Quand tu achete un appartement, c’est l’acheteur qui paye toutes les taxes d’achat y compris les frais de notaire.

      Et quand j’ai achete mon appart a 700 000 yuans a credit, je n’avais pas le droit d’emprunter plus de 400 000 yuans a la banque. (On va dire le pcc local estimait l’appartement a 400 000 yuans). Ca veut dire qu’en cas de défaut ou bulle immobilière, la banque ne se retrouve pas comme en Espagne avec des maisons invendables, mais avec le prix du foncier et des murs.

    • PATYDOC

      2 décembre 2019

      A Marc : je vois donc que tu reconnais qu’il y a bien des charges mensuelles en Chine pop. : je pourrais te dire : évidemment, venant d’un pays “développé” toutes ces charges te paraissent faibles. Mais je convoie tes remarques à la Chinoise et te reviens quand elle répond (elle doit être dans ses 2 h de transport par jour en ce moment 🙂 )

    • PATYDOC

      3 décembre 2019

      A Marc : tu as raison sur les charges d’Etat, apparemment ; voici la réponse (bon, elle mélange tout, mais je te livre sa réponse in extenso) :
      Milk powder RMB1500 per month and price 300

      commercial insurance more than RMB 8000 each one per year

      For myself I also have to pay

      Pork price increase 50% compared to last year ,others increased too

      Property fee and public water,public electricity ,no increased,but I have to pay 800 per month in total

      Tuition fee I have to pay 70000 per year

      Apartment loan I have to pay 70000 per year

      For food,I have to pay 2000 per month

      I buy Milk powder from Walmart here

      Milk powder RMB1500 per month and price 300

      commercial insurance more than RMB 8000 each one per year

      For myself I also have to pay

      Pork price increase 50% compared to last year ,others increased too

      Property fee and public water,public electricity ,no increased,but I have to pay 800 per month in total

      Tuition fee I have to pay 70000 per year

      Apartment loan I have to pay 70000 per year

      For food,I have to pay 2000 per month

      I buy Milk powder from Walmart here

      Ca fait tout de même un lourd fardeau pour de petits salaires, je pense ?

    • marc

      3 décembre 2019

      Je parle des dépenses contraintes, meme vous tu n’allumez pas la lumière chez vous, vous serez oblige de payer l’abonnement, la CSG, la TVA et taxes bidules.

      Toutes ces taxes, impôts et abonnements n’existe pas en Chine.
      A Walmart on trouve du lait importe d’Irlande, ou d’Allemagne pour 185 yuans la boite.
      Allez dans une école publique coûtera 20 fois moins chers. Ma fille va dans une école privée, fondée par mon voisin américain, et je paye 35 000 a l’année.

  • stephane erler

    2 décembre 2019

    Puisqu’il vaut mieux en rire, savez-vous ce qui coûte plus cher qu’une administration pléthorique?
    Réponse: 2 administrations! Une dont la production de normes et de règlements pèsent sur les actifs, et l’autre qui est à la retraite!

    Le grand débat avait montré que pour 1000 Euros dépensés par l’Etat, 278 Euros le sont pour les retraite. C’est le premier poste de dépenses publiques. Or, les pensions de la fonction publique sont ce qu’il y a de plus injustes quand on les compare à celle du privé. Ma proposition pour limiter les plus gros abus est de les limiter à 2645 Euros. C’est le montant moyen des retraites des médecins en France. Or, je ne vois pas quel serviteur de l’Etat mérite plus que ceux qui ont fait 10 ans d’étude et furent responsables de la vie de leurs patients. Et si c’est assez pour les médecins, il n’y a pas de raison que ce ne soit pas assez pour les Enarques, politiques, administrateurs… J’imagine que rien que cette réforme permettrait des économies substantielles. Et elle aurait l’avantage d’aller dans le sens de l’égalité, si chère à la gauche, car elle réduirait les inégalités entre retraités!

    Répondre
  • marc

    2 décembre 2019

    J’appelle ca les dépenses contraintes MR. Gave.

    En Chine en dehors des 30 euros pour mon 1er appartement et 15 euros pour le 2 eme pour les frais de copropriétés, je n’ai aucunes autres dépenses contraintes.

    – 0 abonnement gaz, Electricité, eau, on paye que les consommations
    – 0 CSG, TVA, Taxe bidule machin chouette.
    – 0 taxe foncière et habitation
    – 0 taxe d’ordure ménagère
    – 0 taxe tele
    – 0 assurance habitation obligatoire
    ….
    Bref en cas de coup dur, je peux rester plusieurs mois sans travailler sans que cela me coûte un bras.

    Et les 30 euros de frais de copropriété, servent a payer nos pompiers, notre service de sécurité, notre éboueur, nos jardiniers ….

    Répondre
    • otto

      2 décembre 2019

      Bonjour M. Gave,
      comme d’habitude, votre sérum de vérité est un bon remède dont on ne se lasse pas

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!