15 janvier, 2020

Et si on confiait la gestion de la SNCF et de la RATP à Carlos Ghosn ?

Les commentaires de la majorité des journaux français sur la conférence de presse de Carlos Ghosn tenue la semaine dernière depuis Beyrouth sont honteux (notamment ceux du Courrier Picard et des Dernières Nouvelles d’Alsace…). Ils sont tombés dans les clichés du « patron voyou, rapace, dictateur, faisant preuve d’un cynisme et d’une arrogance insupportable…. ». En France on sait qu’on apprécie peu les patrons qui créent de la valeur pour leur entreprise et surtout qu’ils soient rémunérés selon des critères internationaux. Le problème c’est que Carlos Ghosn est considéré comme un grand dirigeant, redresseur d’entreprises, notamment de Nissan qui était au bord de la faillite en 1999. Il doit avoir du talent puisque ce qu’il a fait à la tête des entreprises qu’il a dirigées a fait l’objet de pas moins 17 livres de management et qu’un conseiller de Barack Obama lui a proposé au plus fort de la crise de venir diriger General Motors sur la base de 25M$ par an hors intéressement.

 

Certes on devrait passer en revue et éventuellement juger toutes les accusations qui pèsent sur lui (deux pour revenus différés non encaissés mais pas déclarés aux autorités nippones, deux pour abus de confiance). Cela devrait être fait dans le cadre d’un procès équitable, ce qui n’est pas tout à fait le cas comme on a pu le voir de la justice nippone.

 

Il faut remettre toute l’affaire dans son contexte. Les dirigeants de Nissan ont toujours eu du mal à reconnaitre qu’ils avaient été sauvés par un étranger. C’est de plus Emmanuel Macron, quand il était à Bercy, qui a organisé en 2015 la montée de l’Etat au capital de Renault en empruntant des titres au moment de l’assemblée et en instituant un droit de vote double sans même prévenir le président du groupe. Carlos Ghosn ne voulait pas à l’époque de fusion entre les deux entités Renault et Nissan, d’autant plus qu’il commençait à s’occuper personnellement de Mitsubishi. L’intervention d’Emmanuel Macron a créé encore plus de défiance de la part du management de Nissan.  C’est encore l’Etat qui a nommé Thiérry Bolloré aux commandes de Renault pour l’évincer 9 mois plus tard. C’est toujours l’Etat qui dans le cadre du rapprochement envisagé avec FCA a imposé sa position négative au conseil d’administration de Renault alors qu’il ne possédait que deux administrateurs, les quatorze autre ayant voté pour l’opération.

 

Les performances de l’Etat stratège et actionnaire gérant des groupes industriels ne sont plus à démontrer après les échecs enregistrées sur la Compagnie Générale d’Electricité/Alcatel, Pechiney,  Arcelor, Thomson et plus récemment Alstom. La vente d’Alstom à la General Electric est un scandale d’Etat affirme le journaliste Jean Michel Quatrepoint dans son livre “Alstom scandale d’Etat” : on est dans le pire du libéralisme et du socialisme avec des dirigeants qui nous ont plongé dans le grand bain de la mondialisation avec en guise de bouée un petit canard alors que les autres avaient des palmes et un tuba.  A cause des interventions permanentes de l’Etat, la désindustrialisation touche plus fortement la France. On en est maintenant à seulement 10% de notre PIB contre 24% en Allemagne et 22% en Suisse. Les fonctionnaires dans leur grande majorité n’ont pas les compétences pour évoluer dans des écosystèmes composés de technologies, de services, d’intelligence dans les réseaux et de production manufacturière.

 

Le meilleur exemple de mauvaise gestion de l’Etat est probablement celui d’Areva qui était au firmament de l’industrie nucléaire quand la gestion du groupe a été confiée à Anne Lauvergeon en 2001.  Le Corps des Mines mettait enfin la main sur une pièce essentielle du puzzle qui lui permettrait de prendre le contrôle de la filière nucléaire. Pendant ce temps Olivier Fric, son mari, menait discrètement ses affaires personnelles en Suisse. Aujourd’hui la justice s’interroge sur son rôle dans le rachat en 2007 de la société minière Uramin qui aura été selon Hervé Guattegno de Vanity Fair (01/08/2017), le plus mauvais investissement et le plus contesté de sa femme à la tête d’Areva.  Le fiasco de cette opération portant sur 2,5Md€ aurait même été dissimulée pendant un temps à l’Etat. D’après Emmanuel Fansten dans « Areva et Anne Lauvergeon. Les dessous d’un scandale d’Etat » c’est une opération trouble sur laquelle aurait spéculé Olivier Fric. Malgré tous ces faits accablants qui ont été racontés amplement dans les media, la justice française n’a pas avancé beaucoup…

 

Carlos Ghosn avait réussi à transformer une entreprise qui s’appelait il n’y a pas si longtemps la Régie Renault, totalement sous emprise de la CGT, en un des premiers groupes mondiaux de l’automobile. Ce serait probablement une bonne idée de lui demander de prendre la tête d’une société holding qui contrôlerait deux filiales : la SNCF et la RATP. Il connait bien le secteur des « mobilités » et il suffirait de baser la société aux Pays Bas pour pouvoir le rémunérer au prix du marché. On peut être à peu près sûr que ces deux sociétés redeviendraient rapidement tout à fait performantes grâce à sa gestion!

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

18 Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Bill Bockey

    18 janvier 2020

    Merci M. Netter pour cet article clair et bien écrit.
    C’est à la fois un plaisir agréable et une activité utile de vous lire.

    Répondre
  • Gerldam

    17 janvier 2020

    Je crois tout à fait au complot dirigé contre Ghosn par les japonais et les français. D’abord, les explications de CG ont été tout à fait claires. Il n’a pas osé nommer les politiciens qui ont trempé dans la magouille, à commencer par un certain Emmanuel M. qui, comme le rappelle M. Netter est à la base de toute l’histoire: quand les politiciens, qui ne connaissent absolument rien à l’industrie, s’en mèlent, c’est la catastrophe garantie. La magouille des droits de vote double et des actions achetées juste pour le temps de l’AG relèvent de la manipulation de tambouille électorale de Trifouillis-les-Oies. Il ne voulait pas mettre en porte-à-faux les politiciens libanais.
    Quant à la petite histoire avec la SEC, il s ‘en est expliqué dans une interview donné à une journaliste “C dans l’air”: il pouvait se battre en justice contre les USA et il aurait gagné à coup sûr. Mais cela aurait duré 3 ans et lui aurait coûté 2 à 3 millions de dollars par an de frais d’avocats. Il a préféré payer $1m sans avouer ni culpabilité ni innocence. Un simple calcul économique. Mais comment un français moyen peut-il comprendre un calcul économique?
    Enfin, comme il l’a dit lui-même, il a fait une belle connerie quand il a refusé l’offre de diriger GM, un job beaucoup plus facile (pour lui) que l’Alliance Renault-Nissan. Et ce, d’autant qu’aux USA, un patron riche, cela ne fait pas un entrefilet de page centrale ni ne suscite la moindre envie de la part du public (contrairement à la France), mais plutôt des félicitations.

    Répondre
  • HUBIN

    16 janvier 2020

    Excellent , merci JJ de défendre la raison : Ghosn a été un excellent patron et de remettre le doigt sur le sujet Lauvergnon qui reste un tabou pour la presse et la justice française

    Répondre
  • sissou

    16 janvier 2020

    On oublie également la performance de Dacia cette société roumaine qui fabriquait une R12 spéciale et qui depuis à permis à de nombreux français de rouler en voiture pas cher !!! On est dans le million de véhicules aussi ! Bravo Ghosn !

    Répondre
  • Steve

    15 janvier 2020

    Bonsoir
    Pourquoi voir petit et ne pas proposer plutôt de le nommer Ministre d’Etat chargé de réformer l’Etat? Tout l e monde se plaint du coût de l’Etat et sa réputation de cost-killer n’est plus à faire! Le redressement des entreprises nationales suivrait.
    Oui mais voilà: toutes les entreprises privées qui ont trouvé une recette pour transférer régulièrement de l’argent public vers leurs poches auraient du mouron à se faire et seraient arc-boutées contre sa nomination….
    Cordialement.

    Répondre
    • Charles Heyd

      16 janvier 2020

      Eh oui, et CG le répète souvent, c’est d’abord l’état qu’il faut réformer et pas qu’un peu!

  • breizh

    15 janvier 2020

    merci monsieur Netter de rappeler certaines choses !

    Répondre
  • BKK

    15 janvier 2020

    Les étranges tribulations de Goshn nous dévoilent le vraie visage de notre Macron national, petite frappe, coup bas , vengeance égotique, un vrai petit punk cognitivement déficient .

    Répondre
  • de carbonnel

    15 janvier 2020

    je suis d accord avec de nombreux points sur la France , tous sauf 1: C Ghosn a dissimulé beaucoup, s est servi sur des fonds des entreprises, a admis à la SEC et payé, et n a pas mis Renault ni Nissan sur de bonnes trajectoires (cf performances quelques mois seulement après départ).crédibilité nulle pour moi. le Liban a besoin de lui.

    Répondre
  • JLP

    15 janvier 2020

    Pour que la SNCF et la RATP soient transformée en sociétés au service du public il faut d’abord interdire les syndicats fascistes : ceux qui utilisent systématiquement la violence contre les usagers pour la défense des intérêts corporatistes contre les intérêts du reste de la population. On reconnaît sans peine la CGT cheminots, FO et Sud Rail.

    Répondre
    • Pierre 82

      15 janvier 2020

      Je ne pense pas qu’il faille interdire quoi que ce soit. Il faut juste appliquer les lois existantes, ça devraient suffire…

  • Alain

    15 janvier 2020

    Cette histoire démontre simplement que l’on peut être à la fois brillant, bénéficier d’un salaire plus que confortable et être suffisamment cupide – à moins que cela soit simplement pour se démontrer à soi-même qu’on a un pouvoir sans limite au-dessus du commun des mortels – pour s’octroyer des suppléments en noir. certes on va m’opposer la présomption d’innocence mais c’est un peu facile car il pourra se réfugier derrière ad vitam eternam en l’absence de tout procès.

    Quand à rendre performante du point de vue économique des sociétés de transport public, il ne faut être brillant mais magicien, tout au plus est-il possible d’en améliorer le fonctionnement (ce qui ne serait pas si mal mais pas à la portée d’un financier)

    Répondre
    • Oblabla

      15 janvier 2020

      Vous correspondez bien au franchouillard de base. Prompt à condamner un patron sans la moindre preuve tangible et surtout sans qu’il n’y ait eu un quelconque procès équitable suivi d’un jugement.
      Même s’il n’était pas très sympathique, cet homme a contribué pendant 16 ans d’un travail assurément usant et exceptionnel au redressement d’une boite nipponne en perdition, à la construction d’un fleuron international de l’industrie automobile, à la prospérité de centaines de milliers d’employés et à la création de 30.000 emplois rien qu’en France. On peut lui reprocher un mariage peut-être un peu trop fastueux, cela n’en fait ni un criminel, ni un assassin et il n’y avait aucune raison pour qu’il soit traité comme tel. Sans oublier que CG était très mal payé en comparaison de nombreux dirigeants de multinationales américaines ou allemandes. Mais bien sûr, le français de base acceptera sans broncher les rémunérations pharaoniques des pousses ballons ou des saltimbanques qui le distraient, alors qu’un dirigeant comme CG sera toujours considéré comme un paria ou un voleur.
      Je souhaite à Nissan de retourner d’où elle vient, c’est d’ailleurs ce qui est en train de lui arriver avec les démissions successives des “successeurs” ! Quant à Renault l’élimination de son président pour le moment ne semble pas lui avoir donné un nouveau dynamisme… (Fusion mal préparée et avortée avec Fiat, perte de 25% de sa valeur boursière en un an, entre autres…). Il faudra faire le bilan 3 ans après l’éviction de son ancien président…
      Pour ce qui est de C. Ghosn, nul doute que les multinationales de la planète se l’arracheront à prix d’or.
      Et tous les franchouillards de votre acabit haineux, jaloux, envieux, lâches et veules qui sévissent majoritairement sur les forums en seront pour leurs frais…

  • Vaik

    15 janvier 2020

    C’est surtout qu’au japon il n’y a pas une justice à la carte comme en France. En France:
    – Quand on a un voleur pauvre, il y a un juge de gauche qui dit que le coupable est toujours la victime et que la victime est toujours le coupable
    – Quand on a un voleur riche, il y a un juge de droite qui dit qu’il est dispensé de respecter la loi parce qu’il a réussi.
    Cahuzac, Bennalla, Sarkozy, Valls, Thevenou…. La liste est interminable à cause des gens comme vous. Au japon, quand quelqu’un fait de la M E R D E, on le met en taule, point. Peut importe qu’il soit pauvre, riche, ou je ne sais quoi (sauf s’il est coréen). Et tiens comme c’est étonnant, il y a moins de criminalité, il y a moins de corruption.

    Et quand je vois les commentaires sur Fillon:
    -Dés qu’un chômeur Fraude 1 000 euros par mois, Charles dit: “L’état c’est la grande folie avec laquelle tout le monde se pousse à vivre au dépend de tout le monde”.

    – Dés qu’un corrompu qui se fait offrir 50K€ de costume par Ali Bongo, fait un prêt de 50K€ non déclaré,
    vole 10 000 euros par mois pour sa femme après avoir dit en vidéo devant 50 Milliardaires qu’il violerait la démocratie, Charles nous dit: “La morale ne peut être qu’individuel”. Ahaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa… Non, en fait ça me donne envie de pleurer! Et en plus d’où c’est légal! Les emplois fictifs sont illégaux M. Gaves.

    Et en plus Charles nous présente Arnault et Dassault comme des entrepreneurs honnête alors qu’il n’y a pas plus “capitalisme de connivence” qu’eux.
    Arnault:
    -Vole Louis Vuitton à la famille Vuitton, vole Dior à l’état, procède avec Niel, condamné à 1 an de prison pour proxénétisme, au complot médiatique qui a fait élire Macron
    -Dassault, 8 casseroles pour corruption, paie la R&D de ses avions avec nos impôts et les vents à nos pires ennemies! Le père de PNL a même été en prison pour avoir magouillé avec lui, c’est pas une blague!
    Et en plus il se plaint des milliardaires qui possèdes les journaux alors que ces deux Gugus font partie des neufs qui en possède!

    Une preuve de plus que le conservatisme n’est qu’une doctrine faite pour embrasser le crime le vice, le fiel dans les habits de la rigueur.

    Ça se dit de droite et contre l’injustice, en plus. Je n’ai qu’un seul créneau, tolérance zéro! Ça c’est cohérent!

    Dealers, harceleurs de rue, corrompus, mort à vous!
    Vive le peuple!
    Vive la patrie!
    VIVE LA RÉVOLUTION!
    VIVE LA PEINE DE MORT!
    VIVE LA FRANCE!!

    Répondre
    • Aurélien T.

      17 janvier 2020

      Xavier Niel a obtenu un non-lieu pour les faits de proxénétisme qui lui étaient reprochés. Pour le coup c’est vous qui diffamez sur un forum public (peine encourue 12 000 euros).

  • Denis

    15 janvier 2020

    Bonjour,
    N’en déplaise, ce bonhomme a tout de même réussi un sacré tour de force, redresser Renault, “racheter” Nissan, etc… et en faire une entitée de première ordre… Alors, lui confier les rênes pour remettre le ferroviaire dans la compétition serait intelligent.
    Mais tout comme DSK en son temps… Il est devenu trop gênant… en laissant voir la bêtise crasse de dirigeants politiques…

    Répondre
  • PHILIPPE LE BEL

    15 janvier 2020

    Bonjour !

    Autant donné jetez une cocktail molotov dans un EPHAD !!!! ;)) Une tuerie.

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!