27 October, 2020

Election présidentielle américaine…

 Il y quelques semaines, j’ai explique dans une note publiée par Atlantico, pourquoi je votais pour la réélection du President Donald J Trump, en dépit de sérieuses réserves sur son personnage et certains aspects de sa politique suivie pendant son premier mandat.
Aujourd’hui, et sans renier aucunement mon engagement – comme plus de 50 millions de mes compatriotes, j’ai déjà voté – je vais tenter de me livrer à un exercice beaucoup plus périlleux, que va- t’il se passer mardi 3 Novembre, et dans les mois qui suivront, jusqu’à la troisième semaine de Janvier 2021, lorsque le prochain président , élu ou réélu, prendra ses fonctions.
Et tout d’abord, quel est mon pronostic?
Pour les différentes élections :
Pour la présidentielle, Biden Harris devraient emporter sans difficulté le suffrage populaire, et sans doute cette fois le collège électoral, que Trump avait sécurisé contre toute attente en 2016, en gagnant la majorité des suffrages dans 3 Etats supposés « bleus », Pensylvanie, Michigan, et Wisconsin.
Le Michigan parait acquis à Biden, donc Trump, toutes choses égales, devrait trouver un nombre au moins identique de grands électeurs ailleurs, sans perdre aucun des Etats dits « swing » qui font la décision: Ohio, Floride, Iowa, Arizona, Caroline du Nord.…
Et bien évidemment Georgie et Texas..
Compte tenu des sondages , et même et réintégrant l’électorat silencieux de Trump/Pence, je ne donne au ticket républicain que 30 à 35% de chances d’emporter la majorité du collège électoral.
Pourquoi ce pronostic?
En 2016, Trump affrontait comme un candidat hors système une personnalité contestée et arrogante, controversée.
En 2020, il a en face de lui un politicien chevronné,47 ans de vie publique, sans envergure, qui a souvent été selon le secrétaire à la défense Robert Gates de l’administration Obama, du coté des mauvaises décisions.
Mais qui bénéficie d’une personnalité différente, plus aimable que celle de Trump, et surtout d’une campagne transformée en referendum sur la gestion de la pandémie.
Biden dans le débat de Jeudi dernier 22 Octobre accusait Trump de responsabilité sur les 220000 morts américains , s’il avait été en charge, qui peut dire et établir que la mortalité aurait été inférieure, comme le relevait même le très anti Trump Washington Post de Jeff Bezos?
Cette pandémie a fait ressortir les faiblesse du système américain, le pendant de cette république, selon la formule de Benjamin Franklin, qui protège les libertés et droits individuels, les prérogatives des Etats face au Pouvoir Federal, mais aussi les féodalités des agences tels Department of Transportation, Homeland Security, Center for Disease Control, Food and Drug Administration, FEMA, officiellement sous Homeland Security..
Egalement les Etats avec les gouverneurs, et les grandes métropoles telle New York, ou je vis, et ou le gouverneur et le maire s’affrontent sur les mesures à prendre avec un cout humain de milliers de morts qui auraient pu être évitées.
Certes Trump a une part importante de responsabilité en minimisant le problème et ignorant masques et gestes barrière..
Mais l’absence d’une ligne unique de prise de décisions sur les tests, les masques, les protocoles de soins, les confinements, et réouvertures, expliquent les statistiques d’hospitalisation et de mortalité.
Cette tragédie à elle seule explique pourquoi Trump, qui aurait été réélu largement sans pandémie sur la santé de l’économie américaine et le haut niveau d’emploi se trouve dans cette situation.
Comme le disait le President Harry Truman, « the buck stops here » en bon français, quand on est en charge, on est ultimement responsable..
Perdre face à un candidat médiocre, sans envergure, sans conviction, sans réalisation à son actif, créature des syndicats corrompus et sans audience, qui refuse parler de son programme , le plus progressiste depuis le New Deal de FDR..
Avec une candidate a la vice présidente qui compte tenu de l’âge de Biden, a des chances réelles de lui succéder
et qui fut catégorisée en 2019 comme la plus a gauche des 100 sénateurs, sur la base de ses votes.
Plus progressiste que le sénateur socialiste du Vermont Bernie Sanders, ou la sénatrice ultra « libérale » du Massachusetts Elisabeth Warren..
Passons au Sénat, majorité républicaine renforcée depuis 2018, mais vulnérable car beaucoup d’entre eux sont soumis a réélection cette année.
Les sénateurs sont élus pour 6ans, et renouvelés par tiers tous les deux ans.
L’Arizona et le Colorado paraissent perdus, mais l’Alabama récemment démocrate pourrait être regagne.
Le Maine est compromis, et la Caroline du Nord pourrait passer au démocrate en dépit de ses scandales matrimoniaux…
Quant à la Chambre des Représentants, renouvelés tous les deux ans, dans leur totalité, avec une confortable majorité a gauche depuis 2018, elle devrait rester dans le camp démocrate.
Donc un risque réel d’un gouvernement très progressiste pendant 2 ans si les républicains perdent le Sénat.
D’ou l’importance de la Cour Suprême ou le courant originaliste devrait se renforcer avec la confirmation par le Sénat de Justice Amy Coney Barrett- le courant originaliste interprète et applique la constitution au lieu de la mettre au gout du jour, en se substituant au législateur.
Dernier point ,transition..
Si Biden Harris sont élus, il peut y avoir contestation si les marges sont faibles et lieu à nouveau comptage des suffrages, voir la Floride en 2000, George W Bush contre Al Gore..
En ces d’élection largement gagnée, il ne saurait y avoir de contestation.
En revanche si Trump Pence sont réélus, au niveau du collège électoral; on peut craindre contestation, violence, troubles à l’ordre public.
Hillary Clinton a eu l’impudence de demander À Biden publiquement de ne concéder À aucun prix..
Une certaine gauche n’a jamais acceptÉ l’élection de Trump, sa réélection éventuelle serait le prétexte À une tentative de déstabilisation des institutions des Etats-Unis d’Amérique…

Auteur: Jean-Claude Gruffat

Jean-Claude Gruffat est, depuis avril 2011, en charge des relations globales avec les filiales de grands groupes européens chez CITIGROUP à New-York. Citigroup où il fût pendant 10 ans au préalable en charge de la gestion corporate and investment banking des équipes en France, en Belgique et au Luxembourg. De 2008 à 2011, il fut président de la chambre de Commerce Américaine. Il est Gouverneur de l'American Hospital à Paris Jean-Claude Gruffat est titulaire d'un doctorat d'Etat en Droit Public ainsi que d' une Maitrise de Science Politique de l’Université de Lyon. Il a également suivi en 1987 le Stanford Executive Program, GSB, Stanford University, Californie.

40 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Dominique

    8 November 2020

    Hélas les Français ne peuvent apprendre cela, car tous les gross médias sont entre les mains de l’oligarchie mondialiste, et la Radio d’état est marxiste :
    https://www.valeursactuelles.com/monde/free-stupid-white-male-lhallucinante-serie-documentaire-de-france-culture-sur-lelectorat-trumpiste-125477
    .
    Même des chroniqueurs comle Zemmour n’apportent pas ces faits, ils en restent à présenter des opinions. Il faut des sites comme IDL et quelques autres insuffisamment connus, et un quotidien comme Présent injustement classé comme réactionnaire et trop peu lu.
    .
    C’est en fréquentant l’internet non mainstream aux Etats-Unis, extraordinairement documenté, qu’on arrive à en savoir beaucoup.

    Répondre
  • Dominique

    8 November 2020

    On peut dire plutôt que c’est Trump qui a été piégé …
    .
    Le système de vote par correspondance permet toutes les fraudes, et celles ci ont été utilisées a grande échelle par les Democrats : achats de votes, vols de bulletins vierges, bulletins aux noms de morts, etc. Ce sont des votes par centaines de milliers pour Biden. Les preuves sont abondantes et révélées dans les médias non mainstream, par exemple :
    https://www.thegatewaypundit.com/2020/11/felt-like-drug-deal-asian-american-ballot-observer-detroit-describes-mysterious-van-dropping-off-61-boxes-ballots-4-video
    .
    La seule solution est de faire … revoter !
    https://www.frontpagemag.com/fpm/2020/11/video-confronting-dems-election-steal-frontpagemagcom
    .

    Mais surtout des programmes informatiques, conçus sous le tandem diabolique Obama Biden permettent de MANIPULER à distance les votes ! C’est incroyable mais avéré. Les programmes Hammer et SCORECARD furent utilisés par Obama et Biden pour gagner en 2012 en truquant les résultats en Floride, puis pour voler l’investiture à Bernie Sanders, et dans 8 états dans cette élection de 2020. L’inventeur des programmes, pour le compte de la CIA, se nomme Dennis Montgomery et il a par la suite tout révélé. Le Département de la justice a refusé de l’inculper car sa conduite en tant que lanceur d’alerte n’a pas été jugée répréhensible, dénonçant une trahison de la nation.
    .
    https://www.citizenfreepress.com/breaking/sidney-powell-hammer-and-scorecard-were-used-to-steal-election/
    .
    https://theamericanreport.org/2020/10/31/biden-using-scorecard-and-the-hammer-to-steal-another-u-s-presidential-election-just-like-obama-and-biden-did-in-2012/
    .
    https://theamericanreport.org/2017/07/13/cia-whistleblower-muellers-fbi-computers-spied-trump-scotus/
    .
    Le plus incroyable est que tout cela a été révélé depuis longtemps par le créateur de ces logiciels, et que l’information n’ait pas été traitée sous Trump. FBI CIA NSA etc. sont évidemment complices.
    .
    Un ( grand ) général américain a confirmé tout cela : vous trouverez son interview par Steve Bannon dans le nouveau média internet de ce dernier.
    .
    Trump sait il tout cela ? En tout cas Tom Fitton le président de Judicial Watch, que Trump a appelé au gouvernement, et Sidney Powell l’avocate qui a fait innocenter le gal Flynn le savent et ils ont des dossiers lourds. Il faut chercher leurs déclarations dans le net. Guiliani est forcément au courant puisqu’il a récemment travaillé avec Bannon pour révéler les scandales Hunter … donc Trump est maintenant au courant.
    .
    Pss plus que Obama, Biden ne serait un ” president-elected ” mais un usurpateur. Toit cela est effrayant, et démontre l’existence de la conspiration dévoilée par Eisenhower, puis JF Kennedy, celle menée par le CFR des grands banquiers.
    .
    Vous ne trouverez pas ces informations en France, il faut naviguer dans les sites américains, fort nombreux finalement, qui présentent les faits. Ce sont des preuves irréfutables.

    Répondre
  • Dominique

    5 November 2020

    Le parti Libertarian américain aura roulé pour les Démocrats ce qui est un comble. 1,5 millions de voix derrière Jorgensen ce sont 22 grands électeurs de moins pour les Républicains. Un manque de réalisme dans ce système électoral majoritaire à 1 tour. Tragique.

    Répondre
  • Alex.

    4 November 2020

    Statistiquement Trump a déjà gagné, je ne comprends pas pourquoi ils font toute cette histoire.

    Répondre
  • sangmelima

    1 November 2020

    Il n’a jamais eu de “pandémie” mais uniquement une épidémie saisonnière dans chaque pays. La mondialisation ayant démultiplier les échanges en tout genre partout au travers du globe, il est parfaitement normal que les virus passent d’un pays à l’autre. Le nombre de morts ici comme partout ailleurs n’est nullement supérieur aux morts des années passées. Les médias ont juste fait le boulot qu’on leur demandait exactement au moment où les mondialistes le voulaient. Et ces médias ne cessent depuis plus de huit mois d’entretenir la peur par tous les moyens et surtout le mensonge.
    Trump n’est pas plus un “personnage discutable” que le furent les Reagan, Bush circus et Obama. C’est encore la presse mondialisée qui fabrique les réputations des uns et des autres. Trump doit repasser et ce pour une raison toute simple : il n’est pas en effet pas un président habituel, il est “entrepreneur” ! ça change tout. L’esprit d’un entrepreneur est forcément concerné par l’économie réelle, c’est le cas de Trump qui ne cesse de défendre l’esprit d’entreprise, socle même de la société américaine… d’où le fait qu’il est très suivi par les américains de base, dits “red necks” et les afro américains qui veulent du boulot classique.
    Les démocrates américains, qui n’ont jamais été démocrates mais mondialistes, ce qui est antinomique avec la démocratie effective, n’ont en effet jamais digéré que Trump passe. Ils feront en effet “tout” pour l’empêcher. Si Biden, ce personnage pas clair et affaibli, est imposé, le pire est à craindre. Le mondialiste poursuivra sa course effrénée et le monde basculera dans ce totalitarisme masqué dont on “goûte” déjà en France l’horreur.
    Il faut s’attendre à ce que la presse française, totalement assujettie à l’idéologie atlantiste “démocrate” désinforme massivement comme elle le fait depuis 8 mois à propos du covid.

    Je continue d’espérer un authentique sursaut de la part des français patriotes pour de vrai.

    Répondre
  • Simon BILLOUET

    31 October 2020

    De toute façon, il n’y a plus rien de bon à espérer de ce coté là. Il faut passer à une alliance avec la Russie et créer l’EuroSibérie.

    Répondre
  • CHIECCHIO Michel

    30 October 2020

    C’est à mon avis mal connaitre les américains qui n’élieront pas un Looser.

    Répondre
    • ELA MARRITI

      31 October 2020

      Je suis d’accord. En outre Trump n’est pas un politicien. Il est nominé pour le prix nobel de la paix . Il est aimé par tous ceux qui le connaissent. C’est cet amour partagé qui fera la différence.

  • Dominique

    29 October 2020

    Étonnant couple présidentiel qui tient un rally en Floride ce samedi 29 oct. devant une foule impressionnante en plein air. Pas de confinement là bas .. une impression d’immense liberté et d’espoir pour tous ces Américains réunis.
    .
    Et étonnante Mélania qui commence à parler : honneur à la première dame
    https://institutdeslibertes.org/auteur/jeanclaudegruffat/page/2/?print=print-search
    .
    Évidemment on ne verra pas cela dans les gross médias français.

    Répondre
  • Jacques Peter

    29 October 2020

    Le bilan de Trump est plutôt bon. Il devrait être réélu.

    Répondre
    • Dominique

      29 October 2020

      https://institutdeslibertes.org/auteur/jeanclaudegruffat/page/2/?print=print-search
      .
      Dans votre article avant les élections de 2016, vous écriviez que Trump n’avait pas de chance de recueillir l’investiture des Républicains.
      .
      Vous avanciez plutôt Ted Cruz, et Rand Paul que vous souteniez. Effectivement le libertarien Rand Paul est méritant mais le parti Libertarian n’ a jamais atteint un niveau suffisamment populaire aux USA ( au moins il existe un parti libertarien alors qu’en France il n’y a que quelques brillants économistes. Tel le regretté Geoges Lane parti début 2020. Et Simonot également parti. Mais qui les connaît malgré leur brillantes et abondantes publications , et sites ?
      .
      Je ne rappelle pas ici votre article pour affaiblir votre pronostic sur 2020 – qui reste très intéressant à mon avis – mais parce que votre analyse en 2016 apporte des informations très utiles encore aujourd’hui.
      .
      La victoire de Trump aura montré à quel point l’opinion du peuple républicain a finalement compté. Il faut répondre à ses aspirations. Et que Rand Paul s’est trompé en croyant pouvoir s’appuyer sur l’élite universitaire. Sans doute n’avait il pas perçu que nombre d’universités américaines étaient devenues des machines à enseigner le socialisme ? Et que de toute façon elles ne sont pas l’Amérique réelle. Je crois aussi que le Deep State était fermement opposé à tout candidat opposé aux interventions étrangères. Reconnaissons qu’il ne fait malheureusement pas le poids même avec son Caucus. Pour ma part son père Ron Paul était d’un gabari politique supérieur et je regarde parfois son Liberty Report, qu’il diffuse sur le net qui est d’un grand intérêt.
      .
      On manque en France de ce genre de chroniqueurs “visuels” qui s’exprimeraient régulièrement via internet, ne trouvez vous pas ?

  • Le Monocle

    29 October 2020

    J’espère sincèrement que Trump sera réélu! Comme beaucoup, j’étais contre Trump, influencé par le maelstroem des médias en ce sens, jusqu’à ce que je l’écoute en version originale, sans traduction, sans extraits choisis. Mon opinion a complètement changé et je considère que son rôle sera primordial dans le combat contre le mal qui semble s’être emparé du monde occidental avec comme instigateurs des Soros ou autres Klaus Schwab, et comme exécuteur des basses œuvres, L’UE, Macron et autres…

    Répondre
    • André ROBERT

      1 November 2020

      J’adhère totalement, j’ai suivi le même cheminement;

    • madame Shrek

      3 November 2020

      Nous sommes de plus en plus à avoir changé au sujet de Trump en laissant les caricatures servies ici par les médias de la nomenklatura qui joue au Playmobils avec nous et en allant voir ses actes efficaces, ses mots enthousiasmants, ses gestes, toujours d’une grande attention et d’une grande gentillesse. Et quelle capacité à encaisser!
      Oui, son élection permettrait une vraie lutte contre le mondialisme, le libéralisme fou et la marchandisation à outrance.
      Et la perte encore plus flagrante d’un grand allié pour l’ue.
      Et une chance pour la France de changer de chemin et d’ouvrir avec courage une voie moderne, souveraine, optimiste, créatrice, joyeuse, française en un mot!

  • TEXAIX

    29 October 2020

    Votre nom est d’ici, sauf erreur? il y a des GRUFFAT en nombre, en Savoie (s). Un passage GRUFFAT à Annecy… ( le long d’un canal) ,ce qui me fait “penser” (!) que ceux de votre article sont tout en nuances et argumentés .Je crois votre analyse et conclusion exactes, qu’elles plaisent ou non .On verra bien…..sans sombrer dans le catastrophisme.

    Répondre
  • Dominique

    29 October 2020

    Retour sur images :
    https://www.breitbart.com/politics/2020/10/28/journalist-who-exposed-planned-parenthood-kamala-harris-weaponized-her-office-to-punish-me-on-behalf-of-her-donors/
    .
    Dans ce document, une vidéo cachée montre des membres de Planned Parenthood discuter de la façon, horrible, dont les bébés sont avortés, puis leurs organes VENDUS par Planned Parenthood à des entreprises ( dont des représentants participent au repas).
    .
    La procureur Kamala Harris monta un COUP entre autre en infraction avec le 1er amendement – pour saisir ces vidéos et inculper la militante anti avortement qui dénonçait ces trafics.
    .
    Ceci est un exemple de la monstruosité de cette candidate à la VP des USA au côté de Joe Biden dont on sait qu’il corrompu, avec des membres de sa famille, dont son fils Hunter … lequel est un en plus un pervers sexuel ( des vidéos l’attestent ).
    .
    Je n’arrive pas à comprendre comment le FBI etc et les gross médias ont pu cacher tout cela pendant des années. Objectivement, le parti Démocrat est complice, et donc pourri, pour avoir choisi de tels candidats.
    .
    Comment expliquer vous ce choix ? Car ce n’est plus seulement une question de gauchisme radical.

    Répondre
    • breizh

      29 October 2020

      les idées socialistes/communistes/collectivistes n’ont aucune chance de passer : elles doivent être imposées !
      Du coup, leurs promoteurs n’ont aucun scrupule pour y parvenir (quitte à user de la force s’il le faut).

    • sangmelima

      1 November 2020

      Vous vous demandez pourquoi le FBI et les gros médias ont pu cacher cela ??
      Naïveté de votre part ou manque d’informations précises ?
      FBI et gros médias roulent pour le nouvel ordre mondial. Leur propre existence dépend de cette idéologie, même le FBI qu’on nous montre depuis des décennies de lessivage de cerveaux via le torrent nauséabond hollywoodien et les “séries” yankees, comme des gens qui chercheraient à appliquer la justice.Il n’en est rien, FBI, CIA et nombreux autres organismes surgis partout dans le monde sous statut de “fondations” ne sont rien d’autre que les armes des mondialistes. Ces derniers veulent instaurer par tous les moyens, y compris les pires, leur “ordre”. Economie totalement dématérialisée versus résidus d’économie réelle. Pour eux, tout individu devrait bosser pour l’une des prolongations des multinationales. Ces prolongations ne sont rien d’autre que ce que vous voyez déjà advenir dans toutes les grandes capitales européennes : des chaînes de magasins vendant à peu près tout ce que vendaient avant les petits commerces. Ces derniers doivent mourir pour laisser la place à ces chaînes immondes. Voilà pourquoi Macron a réimposer un couvre-feu totalement injustifié pour ensuite glisser la quenelle du confinement 2 !
      Et vous savez quoi ? Et puis si nous continuons à seulement râler, ils continueront et jusqu’au pire. Ecoutez donc ce bout d’émission de radio (de la 3:45 mn à la 7:45) : https://lbry.tv/@erfm:4/LE_QUART_D_HEURE_DE_VERITE_2910:6

  • Dominique

    29 October 2020

    Pierre 82,
    Je partage votre avis.
    Comme par hasard les dirigeants européens “mondialistes” adoptent les mêmes mesures, illusoires en matière de santé, mais créatrice de désordres immenses qui sont l’occasion de supprimer les libertés. Piqués au poison socialo-communisme, et ayant souffert pour avoir manifesté contre le gazole trop cher … les Gaulois ne réagissent pas. ( les Allemands et les Anglais manifestent contre les mesures de confinement ).
    .
    Nous réalisons pourtant ce qui se passe, mais nous ne pouvons l’exprimer : le tyran impose ses discours par ses gross médias. Ce n’est pas nouveau. En 1914, au lendemain de l’assassinat à Sarajevo, UN SEUL quotidien français exprima dans sa Une son inquiétude !

    Répondre
  • Dominique

    28 October 2020

    Il se passe aux USA ce qui s’est passé en France : une guerre menée par les révolutionnaires contre les traditionnalistes, les athés contre les chrétiens, les marxistes contre les libéraux ( au sens français), les mondialistes contre les patriotes, etc.
    .
    En France, les révolutionnaires l’ont hélas emporté depuis longtemps. Aux USA, où le peuple est resté chrétien, une dictature souterraine ( celle animée par le CFR avec le Deep State ) a réussi à prendre le pouvoir. Eisenhower et JFK avaient vu le coup venir et prévenu le peuple.
    .
    Le peuple traditionnel sait tout cela et il n’est pas prêt de changer d’avis. Le fait qu’il ait voté pour Trump le montre bien. La question est de savoir si de nouveaux Américains se sont joints ou non à ce formidable mouvement populaire qui a gagné en 2016. Des noirs et des latinois : oui, les sondages le montrent.
    .
    Reste que les lycées et les universités sont des machines à endoctriner la jeunesse avec toutes les tares néo-communistes : comment vont voter les jeunes qui ne votaient pas en 2016 ?
    .
    Reste aussi que les gross médias n’ont cessé de mentir jusqu’alors, de protéger et de cajoler Biden, et de calomnier Trump. Evidemment, comme en France, les gross médias pèsent lourd.
    .
    Enfin, les GAFA censurent tous les tweets, vidéos qui démontrent finalement la corruption des Biden ; et les Democrats ont organisé une fraude électorale qu’offre le vote par correspondance pratiqué massivement aux USA.
    .
    Je comprend bien votre argument,JC Gruffat, relativement au virus chinois. Pour ma part j’ai déploré que Donald ne ferme pas les frontières plus tôt et ne persiste pas dans son idée d’utiliser l’Hydroxychloroquine ( il était pourtant bien parti en la prenant en préventif ).
    .
    – pour écouter les messages de Taïwan qui informait le monde de la pandémie à venir dès décembre 2019 et recommandait de fermer les frontières ( 0 décès à Taïwan et au Vietnam ) ,
    .
    – et pour distribuer de l’Hydroxychloroquine en prévention et l’appliquer pour soigner,
    .
    … il eut fallu mettre à la tête de l’agence de santé fédérale de nouveaux professionnels non inféodés à l’OMS et aux grands laboratoires, comme Fauci et Kirck. Evidemment il ne pouvait pas être sur tous les fronts, ( il a tellement fait et au milieu des ignobles attaques des Democrats pendant 4 ans, et avant ) mais là il a manqué de nettoyer le marécage de L’Administration sanitaire et médicale. Ensuite les maires et gouverneurs Democrats ont accru la crise sanitaire, et créé la crise économique par les lockdowns. Enfin c’est mon opinion et je partage votre condamnation des féodalités des Agences américaines que vous nommez.
    .
    Vu de Paris, Trump représente un espoir pour beaucoup d’entre nous.
    Il s’en est fallu de peu que je comnence ma carrière aux USA et un de mes regrets est de ne pas avoir saisi la chance qui passa, dans les années 70.
    Je vois le combat de Trump, de ses équipiers, et du peuple Republicain traditionnel comme un combat de David contre Goliath, une chance pour le monde occidental de sortir du mondialisme façon Council of Foreign Relations, et de stopper la marche vers un monde orwellien, comme en RPC, où le CFR a monté son projet capitalo-communiste. Si les Republicains gagnent au moins le sénat pour élire Trump, celui ci devra être protégé 24×24 pour ne pas risquer de ne pas subir le sort de JFK.
    J’apprécie les travaux de la conservatrice John Birch Society. Go Trump et God bless the USA et que Dieu bénisse la France !
    .
    Au final, il m’apparait que le régime de démocratie est moins bon que le régime de monarchie tel qu’il fut abouti en France sous Louis XIV . Ce fut un grand malheur que la France et l’Espagne royales ne gagnèrent pas les guerres aux Amériques, contre l’Empire brittanique. Les USA seraient peut être encore une monarchie, et la corruption n’aurait pas atteint ces niveaux. Les grands financiers n’auraient pu alors créer ni le RIFA de Londres ni le CFR américain en 1920 ( et la Couronne française n’aurait pas été renversée ).
    .
    Les grands banquiers du CFR ( Rockefeller etc. ) dirigent aujourd’hui les USA et ils ont créé le Bilderberg, la Trilateral, et … les institutions mondialistes que sont l’ONU, l’OTAN, l’OMC, l’UE, la BCE etc. Trump n’a donc pas à faire qu’avec les Democrats, mais surtout à la ” PIEUVRE ” CFR qui tient le Deep State et finance sans retenue les idiots utiles violents que sont les BLM et autres Antifas …
    .
    Jamais un roi n’eut laissé les banques prendre le pouvoir en s’accaparant la propriété des entreprises … et c’est pourquoi la tête de Louis XVI tomba et que sa Gracieuse Majesté a été dépouillée de tous ses pouvoirs.
    .
    Un banquier devrait pouvoir uniquement prêter : un débat que l’IDL vaudra peut-être ouvrir avec vous ?

    Répondre
    • breizh

      29 October 2020

      pour ma gouverne, qu’est ce que CFR ?
      merci

    • Dominique

      29 October 2020

      @ Breizh
      Bonjour,
      Le CFR est la ” pieuvre ” qui a créé et gouverne l ” État des profondeurs ” américain ( Deep State.)
      .
      Le Council.of Foreign Relations fut créé il y a 1 siècle par les grands banquiers Rockefeller qui le dirige toujours, aux USA. Il a pris le relais du Royal Institute of Foreign Affairs qui fut le maître de la Grande Bretagne, et de son empire,.
      .
      Comme le RIFA posséda la Bank of England ( jusqu’à sa nationalisation après 1945 ) les banquiers du CFR possède la monnaie américaine … un fait essentiel qui est caché, bien qu’énorme !
      .
      Le CFR est officiellement une organisation non gouvernementale mais sous cette couverture il dirige les USA. Il est le lieu de ce pouvoir mondialiste : le New World Order annoncé par Bush, et a 2 grandes filiales : le Comité Bilderberg et la Commission Trilatetal, et il a surtout, directement. par l’influence de ses membres, été à l’origine des institutions internationales mondialistes : ONU. FMI OTAN OMC … UE et BCE.
      tout cela est sourcé mais il faut chercher, évidemment, car le. CFR ne se vante pas… Les grands banquiers restent discrets et ne figurent même pas dans les classements des grandes fortunes mondiales ! Bezos et autres sont des petits à côté d’eux.
      .
      Vous pouvez lire pour commencer ” Une main cachée dirige ” un livre du grand auteur français Jacques Bordiot, aux éditions du Trident ( en vente par correspondance via son site.) qui va aux sources du mondialisme actuel. Un livre indispensable.
      .
      Puis fouiller dans l’excellente revue américaine numérique TheNewAmerican de la conservatrice Société John Birch, qui a beaucoup publié sur le CFR et dévoile ses méfaits co temporains. A ma connaissance il n’y a pas l’équivalent en français.
      .
      Le CFR est très actif aux USA, des gens comme Clinton et Biden et des centaines d’autres y sont régulièrement invités. Hillary disait ” c’est si pratique d’avoir un immeuble du CFR si près de la Maison-Blanche ” CQFD.
      .
      Côté effectifs, le CFR compte plus de 5.000 TOUS LISTÉS par ordre alpha dans le site du CFR (voir la rubrique “about” si je me souviens bien ). Ensuite vous copiez au hasard un nom pour lire sa fiche Wikipedia et vous êtes édifié sur la puissance du CFR au sein du Deep State. Les Rockefeller en font évidemment partie puisque ce sont les chefs, mais aussi les Soros et les Gates par exemple. Il comprend également plus de 100 très grandes entreprises américaines. Évidemment ce qui est secret n’apparaît pas dans le site américain…
      .
      Le CFR a des agences dans les pays du bloc occidental, dont une à Paris, avec un site internet.
      .
      Bilderberg et Trilatetal ont également un site. On y découvre que … JP Trichet occupe à la Trilatetal le poste de ” directeur de la zône Europe”.
      .
      Bonnes recherches et ne vous laissez pas traiter de conspirationniste lorsque vous parlera du CFR autour de vous. D’ailleurs il est connu aux USA. et ailleurs, et bizarrement pas en France.

    • Eric

      30 October 2020

      CFR = Council of Foreign Relations

    • madame Shrek

      3 November 2020

      Trump a félicité publiquement l’association de “médecins de première ligne” qui supplient les États et les villes démocrates d’utiliser l’hydroxychloroquine. Il a fait à la Maison Blanche des points sur l’usage du plasma mais il n’a pas tous les pouvoirs comme notre gouvernement, chaque État a choisi sa façon de faire, d’où des taux de morbidité et létalités très variés.l

  • Pierre 82

    28 October 2020

    Franchement, j’arrive de plus en plus difficilement à me faire une idée. Entre l’optimisme de Charles Gave qui fait un bien fou quand on le lit, et l’opinion -tout aussi intéressante, d’ailleurs, et tout aussi bien argumentée- de M. Gruffat qui a tendance à me refroidir et à me foutre un coup de cafard. Comme je n’habite pas aux USA et que mes connaissances sur place sont franchement anti-Trump (ou en tous cas, l’étaient, je ne les ai plus vu depuis quelques années), je ne suis donc pas bien placé.
    Wait and see.
    En France, le tyran vient d’annoncer une nouvelle assignation à résidence pour tout le mois de novembre, et je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que ce fait est lié à l’élection américaine. Je n’en ai bien sûr pas la preuve ni l’explication ultime, mais il semble que la planète entière est entrée en ébullition. Il m’est avis qu’on ne reconnaîtra plus rien de la situation politique mondiale au 1er janvier.
    J’avais déjà lu quelque part que lorsqu’on vit un événement historique d’ampleur, on ne comprend rien à ce qu’il se passe, et j’ai l’impression qu’on est en plein dedans.

    Répondre
    • breizh

      29 October 2020

      vu que l’on arrive au moins de novembre, je doute que ce confinement soit sans effet psychologique majeur sur la population…

  • Viktor

    28 October 2020

    “En revanche si Trump Pence sont réélus, au niveau du collège électoral; on peut craindre contestation, violence, troubles à l’ordre public”. Troubles à l’ordre public qui immanquablement rejailliront en Europe et en France en particulier. Ne nous y trompons pas, le couvre feu sanitaire n’est qu’un prétexte pour anticiper et contenir les troubles à venir, prévisibles !

    Répondre
    • madame Shrek

      3 November 2020

      J’ai vu une vidéo impressionnante datant de dimanche 01, une foule joyeuse, chantant, faisant danser les drapeaux et les pancartes de façon bon enfant, dans l’enthousiasme mais sans faire de dégât. Si les troupes de Trump continuent leurs manifestations de patriotisme et d’enthousiasme, ils occuperont les lieux avant l’arrivée des antifa… C’est peut-être la stratégie de l’administration Trump pour limiter les dégâts. Toujours chercher une solution inattendue pour sortir par le haut d’une impuissance imposée…

  • Therese Nicole Alié

    28 October 2020

    La reelection du president Trump va siderer les elites europeennes qui ne comprennent
    rien a ce qui se joue actuellement aux Etat-Unis, c’est a dire l’ultime bataille contre
    le mondialisme anti patriotique prone par les progressistes de tout poil.
    Les medias qui sont partie prenante de cette revolution civilisationnelle musellent
    l’information et les preuves averees de la corruption qui regne dans le
    ‘deep state’ a Washington, et notamment dans la famille Biden.
    Ca va mal se passer.

    Répondre
  • Marc AMBLARD

    28 October 2020

    Nous ne devons pas vivre dans le même pays avec l’auteur. Pour ma part, je vis aux US depuis plusieurs années et je pense être un observateur (et auteur) attentif de la politique américaine. Les chances de réussite de J. Biden le 3 novembre sont infimes contrairement à ce que pressent M. Gruffat.

    Répondre
    • glardon

      28 October 2020

      que DIEU vous entende !

    • ELA MARRITI

      31 October 2020

      Je suis en France mais je perçois et j’analyse la même chose que vous

  • René-Pierre Alié

    28 October 2020

    Je crois que Monsieur Gruffat se trompe, et je le souhaite. Trump n’est pas un aigle, beaucoup s’en faut, mais face à ces vautours de démocrates, il devrait l’emporter haut la main. S’il est une valeur que les Américains révèrent, c’est la patriotisme. Et la bande à Clinton Biden sont tout sauf des patriotes.
    Comme ce sont en même temps, comme Macron, des faux-jetons, il est possible qu’une élection de Trump ne tourne comme aurait tourné, en France, une élection de JMLP : casseurs et minorités dans la rue. La subite hausse de vente des armes aux US est un indice de ce que l’Américain moyen se prépare à cette éventualité.

    Répondre
  • Maryse Mazeres

    28 October 2020

    Je ne comprends pas que Charles Gave nous donne ce témoignae bizarre de ce monsieur qui ne semble pas etre très libre dans son esprit de part ses différentes responsabilités. Mr Gave, vous avez exprimé en ces termes votre confiance, votre espoir dans la rééléction de Donald Trump, ” si Trump est réélu, le monde va respirer , pouvoir renaitre. Si il perd, nous descendrons dans la nuit,” c’est ce que nous pensons tous, nous qui comprenons l’état profond et son implication depuis au moins un siècle dans les affaires du monde. Donc, prions et visionnons le monde sans l’état profond, le monde de la lumière.

    Répondre
  • Jacques

    28 October 2020

    Bien qu’étant très sérieusement moins bien informé que vous, Monsieur Gave, je crois que vous jouez à nous faire peur, là. Ayant la malchance d’être sans emploi, et donc ayant la chance de passer mon temps à scruter le réel par delà la montagne de désinformation servie par le “système”, je crois que monsieur Trump ferait en temps normal ( avec des médias honnêtes et impartiaux ) un minimum de 70% de voix, non pas parce qu’il représente un modèle, mais juste parce qu’il n’est pas du “système”. Avec la très lourde fraude qui se pratique dans les élections américaines, il est raisonnable de douter de sa victoire, mais je pense que le nombre de ses électeurs peut encore surpasser la fraude, même maximisée, des démocrates, sans compter que ceux-là peuvent être pris la main dans le sac, et la cour suprême actuelle étant ce qu’elle est, ça, ça ne passera pas…

    Répondre
    • HAPPYSURFER

      28 October 2020

      Bonjour Jacques, ce n’est pas Charles Gave qui a écrit cet article. Il avait commenté la situation aux USA le 19 octobre, prédisant « la victoire de Trump par KO ». Pour le reste, je suis d’accord avec votre post. J’espère que vous trouverez un job, et, pourquoi pas, en faisant comme beaucoup : en quittant la France socialiste. Cordialement

  • Joris

    27 October 2020

    Faudrait il donc que Trump capitule de peur que l’état profond pratique une politique de terre brûlée en cas de défaite? Je ne crois pas.
    Si les électeurs de 2016 avaient peine à avouer voter Trump, alors que dire de 2020 où chacun d’eux risque une ostracisation sociale pouvant aller jusqu’à la perte d’emploi? Peu peuvent se permettre de prendre le risque et ne déclarent probablement pas voter pour Trump.
    Et je ne parle même pas des enthousiasmes comparés des campagnes Trump vs Biden …

    Répondre
    • Pierre

      27 October 2020

      Je regarde tous les meetings de Trump. A chaque fois, j’entends les gens crier “we love you” et d’autres choses encore (fill that sit – USA).
      Quel autre président US ou autre a déjà entendu ses partisans lui crier ‘we love you’ ?
      Dans les meetings de Trump, il y a un enthousiasme quasi forcené.
      Il y a des “rally” Trump.
      Rien de tout cela avec sleepy Joe.
      Il fait campagne dans sa cave. Ce sont les merdias aux ordres qui font campagne pour lui.
      Quand il se déplace, il y a 10 personnes.
      Chose que les merdias tels que cnn, msdnc, etc…. évitent soigneusement de montrer.
      Lorsqu’il est intérrogé, il fait gaffes sur gaffes.
      Tout récemment, il a prénommé Trump du prénom “Georges”.
      Durant un échange verbal, il a insulté (traité de horse ass) un ouvrier qui lui demandait si il comptait abolir le 2ieme amendement.
      Durant le dernier débat, il a ouvertement laissé entendre qu’il bannirait le fracking chose que le Texas, la Pensylvannie ou encore l’Ohio apprécieront le moment venu.
      Et pour couronner le tout, il est maintenant littérallement cramoisi avec cette histoire de concussion avec la Chine depuis que le contenu du laptop de son fils Hunter Biden a été publié par le New York Post.
      Laptop que Trump a déjà surnommé “Laptop from hell”.
      Le contenu publié montre ce que d’autres savaient depuis longtemps.
      Biden a littéralement vendu, moneyé la vice-présidence au profit de la Chine.
      C’est un crime fédéral très grave.
      Lui et sa famille sont des criminels.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!