FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_print

 

Dans un livre du père Guillaume de Tanouarn (” Délivrés”, Editions du Cerf), j’ai trouvé une remarquable citation de Marx sur l’argent.

Elle est un peu longue mais met fort bien évidence le fait que le Marxisme n’a jamais été qu’une pauvre hérésie du Christianisme

« Ce que je peux m’approprier grâce à l’argent, ce que je peux payer, autrement dit ce que l’argent peut acheter, je le suis moi-même, moi, le possesseur de l’argent. Les qualités de l’argent sont mes qualités et mes forces essentielles en tant que possesseur d’argent. Ce que je suis et ce que je puis, ce n’est nullement mon individualité qui en décide. Je suis laid, mais je puis m’acheter la femme la plus belle. Je ne suis pas laid, car l’effet de la laideur, sa force repoussante est annulée par l’argent. Je n’ai pas d’esprit, mais l’argent étant l’esprit réel de toutes choses, comment son possesseur manquerait il d’esprit ? Il peut en outre s’acheter les gens d’esprit, et celui qui est le maitre des gens d’esprit n’est-il pas plus spirituel que l’homme d’esprit ?

…Je suis méchant, malhonnête, dépourvu de scrupules, sans esprit, mais l’argent est vénéré, aussi le suis -je moi-même, moi, son possesseur.

 L’argent est le bien suprême, donc son possesseur est bon ; au surplus, l’argent m’évite la peine d’être malhonnête et l’on me présume donc honnête.

…L’argent qui possède la qualité de pouvoir tout acheter et de s’approprier tous les objets est par conséquent l’objet dont la possession est la plus désirable de toutes. L’universalité de sa qualité est la toute-puissance de son être ; il est donc considéré comme l’être tout puissant »

Ou l’on voit que Marx avait un immense talent polémique pour designer à la foule ceux qu’il fallait tuer  de toute urgence pour que le bonheur règne enfin sur terre et que ce n’est pas par hasard si ceux qui ont suivi son enseignement ont fini par massacrer plus de 100 millions de personnes au siècle dernier, le plus étrange étant cependant qu’il a une part de responsabilité non-négligeable et dans la Shoah, ses écrits anti sémite étant au moins aussi virulents que texte que je viens de citer, et dans le Goulag ou les massacres du Cambodge.

Et donc l’on peut dire que le Goulag et la Shoah ont tous deux eu la même mère, la haine de l’argent et le même père, ce cher Karl Marx, ce qui n’est pas assez souligné par la vulgate actuelle. Haïr ceux qui ont de l’argent, voilà une haine largement partagée entre l’extrême gauche et l’extrême droite

Voilà ce qui arrive quand on fait appel à la haine sans son pendant, l’amour.

Mais je m’égare.

Pourquoi citer ce texte va me demander le lecteur. ?

La réponse est simple : quand j’ai lu ce texte, un visage m’est immédiatement venu à l’esprit et c’était celui de Georges Soros (GS), que je connais depuis des décennies.

Très curieusement, l’homme qui le premier m’a permis de devenir entrepreneur, Beat Notz, mon cher mentor, un grand diable de Suisse du canton de Berne, est aussi celui qui a donné ses premiers capitaux à Georges Soros quand il a lancé son fameux hedge fund, Quantum.

Nous avons donc été portés tous les deux sur les fonts baptismaux de la finance par le même parrain, ce qui m’a toujours amusé tant il était difficile de trouver trois personnalités aussi dissemblables.

Notz, un patricien suisse s’entourant de gens de talent pour préserver et faire croitre une assez considérable fortune, moi, qui ne cherchait qu’une chose, comprendre ces saloperies de marchés financiers, et Soros qui lui cherchait à gagner de l’argent.

Et donc, j’ai souvent rencontré Georges Soros.

Mais le Georges Soros d’il y a quarante ans n’a rien à voir avec celui d’aujourd‘hui

Car cet homme a beaucoup évolué

A l’origine, son but était tout simplement de faire de l’argent et cela, il le fit admirablement.

De tous les gérants que j’ai rencontré au cours de ma carrière, il fut certainement le meilleur. Pendant cette période, il m’est arrivé de le rencontrer assez souvent et il m’interrogeait sur mes convictions du moment. Je sortais de ces interviews absolument lessivé, sans qu’il me dévoile jamais quelles étaient ses convictions à lui.

Cet homme était un vrai aspirateur à information et ne rendait rien, ce qui est bien normal si l’on veut garder les meilleures informations pour soi-même.

Fortune faite, quelques années après, il se mit à avoir des ambitions d’abord intellectuelles, ensuite politiques et c’est là que les choses se gâtèrent.

Il écrivit plusieurs livres sur ses succès et ses méthodes.

Il en ressortait que Georges Soros (GS) était sans aucun doute un fabuleux trader, mais sans doute aucun un intellectuel de seconde zone.

En fait ses livres me sont tombés des mains tant ils étaient creux et sans intérêt. Je n’ai pas réussi à les finir, ce qui chez moi est très rare.

Quiconque veut comprendre les marchés financiers doit lire les ouvrages de Nassim Nicholas Taleb mais certainement pas ceux de Soros, qui n’ont vraiment aucun, mais aucun intérêt.

En ce qui concerne la politique, il commença à peu près en même temps à utiliser son énorme fortune pour répandre ses idées et là j’ai presque envie de dire, plutôt son absence d’idées.

A l’origine, le but était de financer des universités dans les pays où la liberté de pensée n’existait pas ou peu, ou bien de donner des bourses à des étudiants originaires de ces pays pour qu’ils puissent étudier dans de bonnes universités. …A l’époque, j’avais trouvé ça très bien… Ainsi, Victor Orban fut l’un de ses boursiers

Mais éduquer les gens prend un temps fou, notre homme était pressé, il se crut appeler à un destin politique « mondial », ayant été un peu trop acclamé  à Davos, où ceux qui voudraient être quelque chose rencontrent ceux qui ont été quelqu’un, et donc il passa à des actions purement politiques qui toutes avaient le même but : déstabiliser les Nations historiques en soutenant un peu partout  les mouvements les plus violents pour détruire l’état de Droit dans chaque pays  tout en favorisant les mouvements de population d’une zone géographique  à une autre.

Et le plus extraordinaire fut qu’il expliqua que cette politique était en conformité totale avec ce que lui avait enseigné Karl Popper, le créateur de la notion de « société ouverte », (voir « La société ouverte et ses ennemis de Karl Popper), au point que les mouvements que GS finance sont regroupés sous le nom de « open society », ce qui est vraiment se foutre du monde tant tout ce qu’il fait est à l’opposé exacte de tout ce que Karl Popper recommandait.

La société que propose GS n’est pas une société « ouverte » mais une société « défaite » où l’anarchie règne et où l’esclavagisme renait de ses cendres.

Et je dois dire que cela m’a beaucoup troublé.

Je ne comprenais pas pourquoi GS essayait de détruire avec tant d’entrain ce qui après tout était le fondement même de nos démocraties et quel avantage, même financier il pouvait bien tirer de son entreprise de démolition.

Et je crois avoir compris en relisant un livre de Scott Peck « Les gens du mensonge » qui avant d’écrire ce livre avait aussi écrit « le chemin le moins fréquenté » qui fut un immense succès mondial

Scott Peck était un psychologue de terrain qui avait toute sa vie côtoyé de près la souffrance mentale chez beaucoup de ses patients et il en avait tiré une série de leçons mises en lumière dans son premier livre, qui reste sur l’étage tout en haut dans ma bibliothèque.

Son deuxième livre fut cependant complètement diffèrent et me mit très mal à l’aise.

Dans cet ouvrage, il faisait part d’une découverte qu’il avait faite et qu’il avait longtemps refusé de regarder en face : Dans sa pratique médicale, il avait rencontré à plusieurs reprises le MAL, c’est-à-dire qu’il avait vu des gens qui savaient qu’ils faisaient le mal et qui continuaient dans cette voie parce qu’ils aimaient cela.

En termes simples, il avait croisé à plusieurs reprises des personnes se revendiquant clairement du Malin, comme on l’aurait dit autrefois et qui n’avaient pas la moindre intention de se faire soigner, bien au contraire.

Ce que dit Scott Peck dans son livre est donc tout simplement que le MAL existe, que certaines personnes s’en réjouissent et n’ont pas peur d’utiliser ses pouvoirs. Et il ajoute que le but essentiel de ces gens est de détruire de toutes les façons possibles et la vie et la vérité.

Scott Peck dans son livre signale en passant qu’en anglais « evil » est l’anagramme de “live”, le mal étant donc le négatif de la vie, ce qui m’a frappé

Et j’en suis à me demander si GS ne fait pas partie de ces gens qui collaborent de bon cœur avec l’ennemi.

En tout cas, la vie de GS fut étrange.

  •      Encore adolescent en 1943-1944 à Budapest, il était avec son père ceux qui avait été chargés  par les occupants allemands de designer les juifs qui devaient prendre le train suivant
  • Il voulait être un grand intellectuel et il a lamentablement échoué de mon point de vue.
  • Il voulait être un politique changeant le monde et toute son « œuvre » est en train d’être mise en pièce par les Trump et Orban de ce monde
  • Tout ce qui lui reste c’est l’argent, et il l’utilise comme Marx le décrivait, pour s’acheter des sycophantes.

Je ne peux pas m’empêcher de penser à Faust, et dans le fond, j’ai une immense pitié pour Georges Soros qui finalement aura tout raté dans sa vie.

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

77 Commentaires

  1. Merci, Monsieur Gave, de partager votre expérience. Le citoyen de base ne connait pas ces gens-là. Quand ceux qui ont cotoyé une certaine élite balancent ce qu’ils ont vu, c’est toujours instructif pour les sans-dents.

    Répondre
  2. Que de relents antisémites par certains participants, dans ce fil de discussion !
    Cela donne la nausée.

    Répondre
    • à élection une du type. désolé

    • @Pierre Martin, que de naïveté dans votre propos. Attention de ne pas trop éclabousser vos chaussures (avec vos nausées).

    • @ Pierre Martin

      Que voulez-vous, rien de bien nouveau sous le soleil, chacun a besoin de coupables à montrer du doigt, ça soulage, aussi injuste et néfaste que cela soit…

    • Juste un petit mot en réponse à DURRU; Les nom de “gentils” est donné éthymologiquement à tous les non-juifs.(voir http://www.cnrtl.fr/definition/gentils)
      Donc, les juifs (dont je suis issu) ne peuvent être “Gentils”, ce qui ne les empêche pas d’être tout à fait sociables et prévenants.

    • @Cliquet
      Oui, je sais, c’est tout comme traiter un Grec de “barbare” 🙂

  3. Excellent article comme d’habitude. L’équivalent français de Soros qui vient de suite à l’esprit est Jacques Attali qui est le plus grand terroriste de ces 40 dernières années!

    Répondre
  4. Monsieur GAVE, vos explications sur les mobiles qui animent SOROS sont judicieuses. A mon avis, elles sont parfaitement complétées dans un petit livre qui vous passionnera, écrit par un prêtre catholique : l’Abbé MEINVIELLE. Le livre est très dense, pas très long et facile à lire à petites doses: “Les juifs dans le mystère de l’Histoire”. Avec une culture catholique, on peut le lire par morceaux en commençant n’importe où, et revenir en arrière sans difficultés. Tout se tient et tout est clair. SOROS y est décrit par l’auteur sans que ce dernier ait seulement connu son existence. Vous êtes une des rares personnes au monde capables de mesurer l’adéquation de ce portrait prophétique avec le vrai SOROS que vous avez cotoyé de près.

    Répondre
  5. Si «  le Marxisme n’a jamais été qu’une pauvre hérésie du Christianisme », le christianisme n’est-il pas lui-même qu’une tragique trahison de la vérité christique ?

    « Ne juge pas, oh homme, puisque tu fais la même chose, toi qui juges »

    Répondre
    • Bonjour, il me semble que vous confondez Christianisme authentique et Religion

  6. SOROS est probablement un très bon exemple de l’action à travers lui d’une force spirituelle néfaste et cela peut faire comprendre à quel point l’essentiel de joue sur un plan métaphysique.

    Répondre
  7. Bonjour M.Gave, J’ai écouté votre fille sur radio courtoisie semaine dernière… Mirifique ses propos sur l’IVG la PMA et GPA! Une vision, une étique, les mots me manquent, j’en reste subjugué… Nous avons besoin de son message pour inverser notre destruction puis rebâtir.

    Autrement… vous n’avez pas l’air de savoir que la révolution russe fut fomentée, financée, réalisée par les Juifs eux-mêmes. Lénine était juif, Trotski était juif, les trois quarts des membres des instances dirigeantes étaient juives… Ils ont une responsabilité écrasante dans les massacres du siècle dernier. (Sources : Alexandre Soljenitsine, “deux siècles ensemble”; Maurice Pinay, 2000 ans de complot contre l’église… les ouvrage de M. Ryssen… et Eric ZEMMOUR lui-même dans une dernière émission télé en compagnie de Goldladen…)

    Comment expliquez-vous qu’un tel fait soit quasiment un secret et surtout, comment liez-vous le communisme et la Shoah?

    Répondre
    • Lénine juif ? Je n’avais jamais entendu cela. Je suis allé voir sur Wikipedia. J’ai trouvé que son grand-père maternel était juif et avait rompu avec le judaïsme. Il est donc bien exagéré de faire de Lénine un juif à part entière. Il fut beaucoup plus anti-juif que juif. La parole « tu ne tueras pas » ne le concernait manifestement pas.

    • Monsieur Denis, on ne peut faire boire un âne qui n’a pas soif.

    • @Thibaut
      Je crois vous avoir déjà répondu sur ce sujet.
      “Quelqu’un qui a peu d’idées, mais fixes” était, dans la langue de ma jeunesse, la définition d’un mot.

    • @Thibaut ANONYME

      Les commentateurs qui collent des liens pour toute substance se ressemblent tous, administratrice de l’IDL comprise.

      Par contre je prends parfois le temps, pour autrui, pas pour eux, de démentir leurs ragots obsessionnels quand c’est un sujet que j’approfondis par ailleurs.

      ” longue logorrhée ” est redondant, n’employez pas des mots d’apparence rare que vous ne maîtrisez pas.

      Quel est votre vrai nom complet ?

      Roland Paingaud rue des Ecuries 04320 ENTREVAUX

    • Thibaut , votre theoréme bolcheviks = complot juif donc haine des juifs par les nazis = reaction au complot judeo-bolchevik etait très en vogue dans le Volkischer Beobachter , dans les années 1920 – 40 .
      Votre théoréme est ni plus ni moins que le vieil anathéme ant-juif .
      Votre délire devrait rester confiné aux poubelles de la santé mentale .
      Il n’ a pas sa place sur les colonnes de l’institut des Libertès.

    • M. Pingaud. “Les révolutions communistes ont été faites essentiellement par les Juifs”. OUI OU NON !

      Si NON, donnez moi vos sources.

      Si OUI, a quoi servent vos gesticulations ?

    • M. Pingaud. “Les révolutions communistes ont été faites essentiellement par les J…”. OUI OU NON !

      Si NON, donnez moi vos sources.

      Si OUI, a quoi servent vos gesticulations ?

  8. Ah, le Mal !…
    Comment nier qu’il existe ?
    Pour autant peut-on croire que certains hommes font le Mal pour le Mal, autrement dit parce qu’ils aiment le Mal ? Cette proposition contient sa propre contradiction : s’ils aiment ça c’est qu’ils se font ainsi, au moins à eux, du Bien, qu’il est donc bon à leurs yeux d’agir comme ils le font.
    La réalité humaine est celle-ci, je crois : nous faisons le Mal en voulant éradiquer le Mal, persuadés donc ainsi d’agir pour le Bien. Toujours !
    Exemple : n’est-ce pas Drieu la Rochelle qui a dit des SS : « ce sont des saints ! » ? voulant dire par là qu’il les admirait, ces héros du Mal par excellence, pour les risques qu’ils prenaient, rencontrer la mort ou pire, l’opprobre, combattant et se sacrifiant pour que nos valeurs européennes et occidentales triomphent des rouges, des bourgeois, des juifs, de la décadence…

    Si nous ne voulons pas propager le Mal, ne jugeons pas, n’accusons pas. Y compris Marx et Soros, malgré tout le plaisir qu’il y a indéniablement à le faire…

    « Ne juge pas, oh homme, puisque tu fais la même chose, toi qui juges »

    Répondre
  9. Bonjour,

    Il y a lieu de lire, pour peut être éclairer cette note l’article de LES ECHOS du 23 octobre 2018 intitulé ” En finir avec la souveraineté nationale pour sauver l’humanité”… bref, il faut tuer les Etats Nations, détruire les peuples en fait, pour un gloubi boulga casimiresque… CQFD.

    Répondre
  10. Est ce que quelqu’un peut me renseigner : Les brokers comme Monsieur Soros feront-ils faillite quand les systemes financiers s’ecrouleront (en Europe puis ailleurs)? Comment est ce que ca se passera a ce niveau la? Merci.

    Répondre
    • il est /était client des brokers ou courtiers en tant que speculateur.

      il a bcp d’argent, il peut faire faillite comme alwaleed peut faire faillite si ses actifs sont saisis.

      A domicile, donc outre faire faillite par assassinat, s’ il a conspiré avec l’ennemi (la dernière fois ces lois furent appliqués du temps du nazisme) il peut être saisi.

      Il y a eu un intermède de 2minutes, que beaucoup de gens ont remarqué au sujet de ces lois lors des hearings de Kavanaugh.
      Cela concerne plus clinton (uranium1 pakistan vente de secrets militaires via clintonfoundation etc…, chine -feinstein-)

      En revanche, à l’étranger, puisqu’il est démuni d’immunité diplomatique, un gvt bien inspiré pourrait être tenté de le garder… Ce n’est plus la loi militaire US qui s’appliquerait alors.

      Mais encore une fois Soros, fait office de représentant d’un système au même titre qu’obama clinton macron… (qui le veuille ou non pour le moment)
      Un peu comme le président d’un MEDEF transnational et informel mais vicelard et malfaisant.

    • il est /était client des brokers ou courtiers en tant que speculateur.
      Il est loin de pouvoir se faire piéger par les marchés. Il a passé sa vie à en recenser les pièges.

      Il a bcp d’argent, il peut faire faillite comme alwaleed peut faire faillite si ses actifs sont saisis.

      A domicile, donc outre faire faillite par assassinat, s’ il a conspiré avec l’ennemi (la dernière fois ces lois furent appliqués du temps du nazisme) il peut être saisi.

      Il y a eu un intermède de 2minutes, que beaucoup de gens ont remarqué au sujet de ces lois lors des hearings de Kavanaugh.
      Cela concerne plus clinton (uranium1 pakistan vente de secrets militaires via clintonfoundation etc…, chine -feinstein-)

      En revanche, à l’étranger, puisqu’il est démuni d’immunité diplomatique, un gvt bien inspiré pourrait être tenté de le garder… Ce n’est plus la loi militaire US qui s’appliquerait alors.

      Mais encore une fois Soros, fait office de représentant d’un système au même titre qu’obama clinton macron… (qui le veuille ou non pour le moment)
      Un peu comme le président d’un MEDEF transnational et informel mais vicelard et malfaisant.

    • Merci pour votre reponse.

  11. Bonsoir Mr GAVE

    Il y a des gens comme vous qui ont gardé une “foi” et des personnes qui ont cédé aux forces du mal.
    L’argent et le bien être qui en découle sont dépendants de ce que cette personne suivant son parcours personnel peut en retirer.
    Mr Soros a été gratifié après son début de parcours très difficile d’un avenir ouvert et prometteur.
    Il a eu le bonheur de connaitre et de bénéficier comme vous d’un bon enseignement.
    Soros pour des idées politiques influencé par une idéologie s’est engouffré dans cet esprit moderniste et mondialiste complétement déconnecté de la réalité des peuples.
    La finance dans laquelle il patoge n”a rien à voir avec la vie du vulgaire des citoyens. seule son idéologie et son but (lequel) sont son son objectif.
    Imposer l’islamisme en europe?le multiculturalisme?
    foutre le borbel dans tout ce ce qui est la Chrétienté?
    Cela semble son bon vouloir comme celui des responsables US.
    Il y a une guerre entre “l’Europe de Brest à Volivostok
    et ce que soros et le mal et la finance veulent.
    il y a deux proverbes dans les livres de la sagesse dans les proverbes:”mieux vaut le pauvre vivant honnêtement que l’homme aux voies tortueuses qui est riche.

    Répondre
  12. Que Soros , génie de la finance, soit aussi une belle ordure au plan moral , c’ est connu , il ne se cache pas d’ avoir vendu-désigné aux nazis des juifs cachés dans Budapest , en 1944 alors qu’il avait 14 ans . Ceci dit , Soros n’ est pas le premier a avoir décidé de jouer ” short ” les nations et les démocraties liberales pour jouer long les organisations transnationales telle que l’ Union Européenne , les Nations-Unies , leurs relais mediatiques , les ONG , les think-tank ( dont la Open Society ) qui fournissent du pret-a-penser aux opinions .
    L’UE la premiere en novembre 1974 , au parlement de Strasbourg a adopté par un vote unanime la narration arabe du conflit israelo-arabe .
    Cette reddition permit a l’ ensemble des pays de l’UE , d’éviter l’ embargo pétrolier posterieur a la guerre du Kippur , seule la Hollande resta pied pendant l’hiver 74 . VGE donna ensuite le ton au sein de l’UE , avec la declaration de Venise en 1977 . Peu a peu , le théme de l’immigration arabo-musulmane s’ est imposé comme LE THEME MAJEUR . L’UE s’ est bien souplement accroupie , et nous avons eu le trialogue ( sic ) de VGE , le dialogue euro-med de Chirac et Sarkozy , qui servent a faire accepter l’invasion continue de 200,000/250,000 arrivants légaux par an en France et ce depuis 40 ans ( loi sur la réunion familiale en 1977 – merci VGE ) .
    De fait il y a un echange de ” services ” , l’ UE accueille cette masse , sa culture ( voir le programme de lancements de satellites de television du groupe Arabsat – 4 satellites denommés BADR dejà lancés avec 130 chaines de TV qui couvre en langue arabe l’ ensemble du continent européen ) – et en échange la manne financiére arabo-musulmane vient au secours de du systéme monétaire européen .

    Ainsi le bilan de la BCE tient par un miracle, celui du dépot continuel de 500 milliards d ‘euros de la part de Non-Residents ( lisez de la part de pays non-européens ) . En effet le total des prets de la BCE et des rachats de titres etatiques ( bons du trèsor des pays les plus mal en points ) est supérieur aux moyens de financements : il y a un écart de 500 Mds . La BCE joue sur les dates de valeur et l’opinion n’y voit que de la saine entraide entre un preteur en dernier ressort ( la BCE ) et des pays de l’UE en difficulté . Sauf que la BCE n’ est pas toute seule , et que grace a l’ apport des pays Non-Residents ( lisez la finance islamique et chinoise ) la derniere illusion de souveraineté disparait finalement .

    Pour en revenir a Soros , il joue donc avec d’ autres acteurs financiers et la complicité active de l’UE , de l’ ONU pour mettre a bas les etats-nations et les systémes politiques libéraux qui vont avec .

    Les relais de cette politique sont trés actifs . l’ONU pousse son ” Global Compact for Migration ” dont le prochain sommet aura lieu au Maroc les 10-11 decembre 2018 .
    http://www.refugeesmigrants.un.org Le programme est édifiant , faire en sorte que les migrations transcontinentales soient le mieux gérées possible .
    Déjà en 1999 , l ‘ONU lançait le théme ” Replacement Migration : Is it a solution to declining and Ageing population ? ” Le rapport de Joseph Chamie de la Population division est clair : Les pays riches ne font pas assez d’enfants , il faut donc en importer .

    Faites donc Un + Un et vous aurez le paysage actuel . Soros et les globalistes jouent la chute des etats-nations , ils ne font qu’ accentuer la tendance engagée par l UE en 1974 , amplifIée par VGE , accentué par les gens de l’ UE .
    Si la BCE elle-meme fait appel a la finance islamiste ( et chinoise ) pour boucher ses crevasses , le boucle est bouclée .

    Il y a un modéle de société proposé et promu par les ” élites ” de l’UE , qui ressemble beaucoup a la société athenienne du IVe siecle AVJC .
    20,000 citoyens libres – 80,000 femmes soumises et enfants – 10,000 météques étrangers de passage ou résidents qui sont commerçants et artisans – 150,000 esclaves. Les esclaves étaient butins de guerres .
    Avec l’ONU et l’UE , une nouvelles classe sociale d’ esclaves-migrants légaux – butins de guerres provoquées par l’UE et les USA ( Khadafi Assad etc… ) va supplanter la classe moyenne laborieuse des etats-nations .
    A terme lointain , on aura en UE – comme au Qatar – 20% de nationaux et 80% d’immigrès . Merci messieurs Soros – VGE – Mitterand – Chirac -Juncker ….

    Répondre
  13. Ah, le Mal !…
    Comment nier qu’il existe ?
    Pour autant peut-on croire que certains hommes font le Mal pour le Mal, parce qu’ils aiment le Mal ? Cette proposition contient sa propre contradiction : s’ils aiment ça c’est qu’ils se font ainsi, au moins à eux, du Bien, qu’il est donc bon à leurs yeux d’agir comme ils le font.
    La loi est celle-ci, je crois : nous faisons le Mal en voulant éradiquer le Mal, persuadés ainsi d’agir pour le Bien. Toujours !
    Quel écrivain français pro-allemand disait des SS : « ce sont des saints ! » ? Voulant dire par là qu’il les admirait pour les risques qu’il prenaient, rencontrer la mort ou pire, l’opprobre, afin que nos valeurs européennes et occidentales triomphent des rouges et des juifs…
    Si nous ne voulons pas propager le Mal, ne jugeons pas, n’accusons pas. Y compris Marc et Soros…

    « Ne juge pas, oh homme, puisque tu fais la même chose, toi qui juges »

    Répondre
  14. Bonjour, tout ce qu’il lui reste c’est l’argent, l’argent pour l’argent il n’y à aucun autre but. ils en ont tellement, ça n’a pas de sens… plus rien n’a de valeur, même l’argent a perdu toute valeur. l’abrutissement généralisé (voulu par les mafieux que GS et ses potes ont mis à la tête des états) va faire baisser le niveau d’acceptation social, prostitution (y compris de mineurs), trafique d’organe… tout deviendra normal et soumis aux marchés (voir le doc d’Attali “un bref aperçu de l’avenir”). je ne suis pas marxiste (des fois je me dit que des gens comme GS le sont et veulent prouver par l’absurde qu’ils ont raison??), j’aime les responsabilitées parce qu’elle me rende libre: mais la sitation du début est juste (souvent c’est pas le mérite qui rend les hommes riche). Merci pour tout.

    Répondre
    • Bonjour l’un de ses valets est français : Michael Vachon
      😉

  15. Votre client Soros est paraît-il un “instinctif”, quelqu’un capable de tout vendre pour éviter de grosses pertes, a-t-il vendu en prévision d’un possible bear market ou d’une récession ?

    Répondre
  16. Bonjour.

    Laissons Soros de cote.

    Revenons plutot sur les marches et les recommendations. Shanghai est en baisse de 21.5% YTD et de 23% sur un an. L’Allemagne est en baisse de 12% YTD, et est revenue sur ses niveaux de 2016. Londres est en baisse de 9% YTD.
    Que faire? garder son cash apres avoir allege les obligations ? attendre?

    Il y a un parfum de 1987 dans l’air…

    Répondre
    • Hausse du barril, hausse des taux, fin de cycle … Ca rappelle plutôt 2008.

  17. Monsieur gave
    Je n ai pas bien compris votre avis sur l extrême droite laquelle?le nazisme est de droite?qui hait l argent comme l extrême gauche…c est un peu beaucoup de l exagération ,non?
    Au pire l extrême droite ,si elle existe encore,méprise l argent mais de là à parler de haine..de la à comparer cela au communisme,on sent l influence du politiquement correct
    Très cordialement

    Répondre
    • Placer le national socialisme à droite est une idée géniale de la gauche..
      Ils ont réussi au-delà de toute espérance!

      Je vous recommande la lecture de la “littérature oubliée du socialisme” de Watson.

      Il y a aussi Bernard Switalski
      Roots of fascism…

      http://www.hartford-hwp.com/archives/27/075.html

      Bonne lecture
      Claude Mennessier

  18. Bonjour,
    Article à lire avec l’article la Peste Blanche du 4 Septembre 2017.

    Répondre
  19. merci monsieur, notamment de faire connaître Scott Peck.

    Concernant GS, je pense que l’on ne peut juger une vie qu’à son terme, même si votre éclairage est pessimiste.

    Quant à Karl Marx, il est impressionnant de voir la bienveillance dont beaucoup (comme JC Juncker) l’entourent.
    Que ce soit une référence pour la Chine continentale éclaire sur ce que l’on peut attendre de cette dernière.

    Relisant Kravchenko (“j’ai choisi la Liberté”), j’en suis saisi.

    Répondre
  20. Pour moi, c’est bernard Tapie en moins bcp moins cool (et moins sympa au final).
    Il n’a jamais par exemple essayé -un peu lol- de redresser adidas -ce qu’a réussi Dreyfus en devenant leucémique-.

    Son biz est/(était?) à 90% avec les gouvernements (et les banques centrales). Un peu comme B Tapie c’est la raison pour laquelle j’en parle.

    Il veut absolument revivre son adolescence et nous la faire partager.
    Il ne pense pas forcément à mal car c’est aussi afin de nous endurcir (messe noire…nazisme ou anti nazisme ), dans le meilleur des cas pour nous.
    Ensuite je pressens qu’il veut absolument mourir. Non pas se suicider mais se faire abattre par un flic.
    (revivre son adolescence encore une fois)

    Aujourd’hui et pour revenir aux gvts avec lesquels il fut en cheville, ce n’est plus qu’un slush fund ambulant pourri de l’ex Département d’Etat (il a quasi tout mis en fondation en décembre 2017…).
    Ce qu’il est peut être donc depuis le départ?

    L’ exécution de Mme Ceausescu je me figure que c’est son idée. Eltsine lui et ses potes (encore une fois pour revivre son adolescence…)

    Je remarque qu’il n’est jamais tombé pour insider trading sauf en France c’est à dire loin de washington & de la SEC.

    C’est surtout son fils qui me fait pitié, je ne sais pas s’il pige à quel jeu s’avilit son père.

    Ce qui m’intéresse vraiment est de comprendre si Anatole G croît en toutes ces conneries. Parce que je suis certain que Soros va chercher les pires trucs pour se coucher écroulé de rire dans son lit après une bonne journée passée à bavarder et au final à ne rien foutre.

    Je tiens à rappeler que ce mec serait déjà mort sans les politiques avec lesquels il est associé.
    Il ne bénéficie d’aucune immunité diplomatique (comme d’autres, sinon ils ne pourraient pas faire ce qu’ils font)
    C’est un épouvantail & du vent:

    Madoff était au board du nasdaq, il avait un étage complet avec des imprimantes pour fabriquer des faux relevés (un autre gérant S A Cohen SAC =>insider trading) et il passait son temps à bavarder comme soros.

    A contrario, Mercer(=CG) + Simons(= Anatole) on ne sait pas comment ils font exactement, mais franchement c’est beaucoup plus crédible que Soros

    J’attends la preuve que la BOE n’était pas de l’insider trading.

    Répondre
    • Dude,
      Qui sont ces Mercer et Simons?
      Par ailleurs, faut-il rappeler que Kaletsky est un bildeberger?

    • @sassy2

      Vous pourriez etre gentil de traduire.

      Votre commentaire est plein d’information mais j’ai beaucoup de mal à le comprendre.
      Ca ressemble plus a ce qu’en anglais on appelle un ” stream of consciousness” qu’à un commentaire cohérent.

      Et c’est dommage car il y a beaucoup d’informations intéréssantes qui vaudraient la peine d’etre developpées

    • simons (démocrate et surement obligé de l’être) + mercer (pro trump) = renaissance capital.
      bon track record.

      bilderberg=? le rotary club

      @Aura
      gvt + departement d’état => infos => soros =>insider trading => recyclage dans open society => gvt

      un parlementaire US ne peut être poursuivi pour certains délits d’initié. C’est la loi. Beaucoup ont fait fortune ainsi (plsu du conseil = payback)

      Soros était investi sur place avant les événements politiques en Roumanie et Russie.

      une autre boucle en rapport:
      CIA partenaire dans le cloud avec AMZN => subvention à l’activité de retail online de AMZN => BEZOS 1=> WAPO
      2=>…

  21. Wow ! Depuis une émission sur radio Courtoisie avec De Lesquen, qui coupe compulsivement la parole et est insupportable, où vous avez mentionné Georges Soros, j’attendais un papier sur lui de votre part.

    (https://www.youtube.com/watch?v=CUoPiyhP0fM&list=PLduizFzgwBEXGSADWJR_vfom91Nytryk8&t=0s&index=28 à 10:27 précisément)

    Soros étant un de vos clients, je m’étais presque résigné à ne pas vous voir communiquer sur lui tant vous aviez piqué ma curiosité. Surtout en disant de lui “c’est un porte-avion avec un moteur de Vespa”.

    Orban boursier de Soros, là vous m’en bouché un coin. Elle vaut son pesant de cacahuètes !

    Votre conclusion m’a rappelé une réplique de film, Batman The Dark Knight :
    “Il y a des hommes qui refusent de se plier à toute logique. Certains ne rêvent que de voir le monde brûler.”

    Georges Soros serait donc selon vous le Joker de ce monde. Ce qui se tient.

    Répondre
    • Nous dérivons un peu mais le problème est effectivement consubstantiel à l’énergumène qui, depuis, tente un retour sur une radio infiniment plus confidentielle et perpétue ce désagréable excès constituant à utiliser son invité comme un faire-valoir pour lui-même. Les qualités de culture et d’esprit de synthèse qui pourraient faire de lui l’un des meilleurs meneurs d’entretien qui soit sont ainsi gâchées par un orgueil démesuré.

    • c’est aussi ce qui fait son charme.
      on ne change pas.
      un peu comme CG qui écrira toujours Tayeb
      (alors qu’il est co inventeur ? avec lui en parallèle de de I.Y.Idiot lol)

  22. Bonjour Monsieur
    Le mal ne doit pas être réduit à une notion de psychopathie.
    L’homme naturellement est un être paranoïaque anticoncurrentiel. La morale récente est située dans une couche superficielle fragile modelée judéo-chrétienne et sauvée in extremis en permanence. Chaque homme vit dans un milieu qui lui permet de résister à ses atavismes. Toute modifications graves de cet espace de vie voir persécutions peut le faire replonger: mimétisme, envie, vengeance, instinct de guerre, désignation de victimes, mépris du droit en général.
    Certains individus pervers aiment attiser ces atavismes sans être pour autant des psychopathes. Le plaisir éprouvé par le spectacle de la dégradation des autres est le mal sur une frontière mobile violente lorsque la morale au sens culturel bascule. Se moquer des gens qui s’éclatent au sol par verglas pose déjà question, tout comme ne pas s’encombrer de la bienséance pour balancer des saloperies lorsqu’elles nous viennent en tête.
    Il suffit simplement de se persuader qu’il n’y a pas d’autres solutions.
    Le bien je pense n’est pas de pardonner un crime au sens sanguinaire, mais d’être toujours bienveillant sans naïveté au premier abord. Pardonner les erreurs pour ne pas se persuader un jour que le mal est la seule solution face aux autres pour se défendre de trucs faux.
    Pour les pervers ou les psychopathes, il n y a pas de solution. Les psychopathes sont des personnalités cyniques vouées à la destruction des autres ou d’eux mêmes.
    A moins de leur montrer que l’on peut être pire qu’eux sans même avoir besoin de passer à l’acte. Vaste programme.

    Répondre
    • Je ne comprends pas ou vous auriez lu qu’il s’agirait de Psychopathie. On parle de l’inverse.

    • Bonjour
      Une approche du Mal , question posée en principe général de conclusion de cet article et par certains commentaires.
      La psychopathie en est une forme absolue. Soros est il un psychopathe? Je ne sais pas.
      J’essaye surtout de dire que le Mal n’est pas réservé à une catégorie précise de la population.

  23. Bravo, une des meilleures feuilles de Charles Gave !

    Matthieu 6:24 : Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

    Répondre
    • +1

  24. Vous aviez à plusieurs reprises manifesté publiquement lors d’entretiens votre admiration pour le financier qu’était Georges Soros et votre incompréhension devant l’abîme qui sépare son talent en bourse de sa pensée en matière politique. Votre papier demeure au milieu du gué, comme une âme balançant entre le bien et le mal. C’est sans doute l’aveu implicite d’une humilité à ne pas vouloir juger définitivement un homme et ses contradictions.

    Répondre
  25. Merci pour cet article encore une fois très agréable à lire et intéressant.

    Je me souviens d’une discussion au hasard d’un forum où il était question de la pire erreur de l’humanité.
    Le premier prétendait qu’il s’agissait de l’utilisation des énergies fossiles, et en particulier du pétrole (un “adorateur de Gaia” typique).
    J’avais répliqué que selon moi il s’agissait plutôt de Karl Marx.
    J’avais rencontré une très vigoureuse opposition, j’étais pris pour un ignorant, un “américain lobotomisé” (un “plaisir de fin gourmet” comme vous dites), quelqu’un qui devait lire un peu plus etc…
    Tout cela pour dire que malheureusement ses fans sont encore aujourd’hui plus nombreux que ce que l’on pourrait penser (il ne reste plus grand monde pour défendre ouvertement le fascisme et c’est tant mieux) et cela m’attriste grandement.

    Concernant Soros, je crois me souvenir avoir lu quelque part qu’il s’imaginait dans ses fantasmes etre une sorte de dieu, ou du moins un “élu” de nature divine, ce qui justifiait à ses yeux sa “mission” (de sa propre bouche). Je ne sais pas vraiment quel crédit accorder au souvenir de cet article mais cela semble hélas cohérent avec le portrait que vous dessinez ici.

    Répondre
    • Il est possible que les idées nous préexistent et plus que cela des forces
      spirituelles (négatives ou positives )agissent dont nous sommes les instruments
      Autrement dit SOROS est possédé et tout se joue principalement sur un plan métaphysique.

  26. Bonjour,

    Vous indiquez que Monsieur SOROS souffre du Mal, voir est le Mal, et a la volonté d’être néfaste.
    Peut être. Mais alors pourquoi ?
    On peut penser qu’il veut la fin ou au moins l’effacement des Etats Nations.
    Qui prendrait le pouvoir directement et à la vu de tous ou de manière plus indirecte voire sournoise ?
    Les grandes entreprises mondiales qui peuvent se délocaliser n’importe où pour ne pas payer d’impôt, qui ne sont attachés à rien à part à une vision financière et comptable. Il en va de même avec les plus riches, dont fait partie Monsieur SOROS. Bref, le capital veut aussi le pouvoir et régner, c’est à dire imposer ses vues à tous. Nous passerons donc d’une démocratie, certes imparfaite, à une pure ploutocratie.

    Répondre
    • Je pense que la mal dont parle Mr Gave est loin d’être aussi trivial que ne le serait l’anti-matière par rapport à la matière (à confirmer d’ailleurs). Le mal c’est aussi une logique différente, des objectifs a priori incompréhensibles, des façons de faire qui dépassent l’entendement du sage. Bien qu’athée, j’ai moi aussi cette forme de perception quasi-mystique de personnages incarnant le mal ou incarné par le mal… Contrairement à Mr Gave je pense, cependant, que le pouvoir de nuisance d’un Soros muni de sa fortune est immense…

  27. Excellent article.

    Je me souviens très bien de commencer à lire The Alchemy of Finance en 1987 et comme vous le dites très bien c’était complèment incompréhensible pour etre poli.

    Je lisais son livre car déjà à l’époque il était trés connu dans la finance. Mais quand son fond a quasiment perdu 50% le jour du krach comme tout le monde, j’ai perdu l’admiration que j’avais, d’autant plus que j’avais fait un killing ce jour là.

    Je me souviens l’avoir vu une dizaine d’année plus tard à une conférence à LSE et avoir été choqué de son manque de charisme et sa gène de parler en public dans un amphitheatre.

    Aussi il ne faut jamais oublié que ses charités et autres actions “caritatives” n’ont jamais été que des Tax plays pour ne pas payer d’impots.

    Il n’a jamais eu le moindre altruisme et comme vous le montrer très bien a plutot une action malévolente sur le monde.

    Autre chose intéréssante, Soros et Trump sont deux personnages dont 99.99% des habitants de la planète n’avaient rien à faire mais qui sont dans le domaine public et in your face depuis plus de 30 ans au moins en Occident. Qu’on le veuille ou non, ils nous emm… depuis tout ce temps sans que nous ayons pu y échapper

    Répondre
  28. Bonjour,

    Considérez-vous que tout ce que George Soros a entrepris comme mauvais ? Ne peux-t’on pas lui attribuer le mérite de la Georgie actuelle ? (la révolution des Roses a tout de même permis de se débarasser des vieux réflexes sovietiques).

    Répondre
  29. Bonjour,

    Merci de cet article. Tout a fait d’accord avec ce que vous dites sur Peck et le mal. Il y aurait entre 1 et 3% de la population qui serait classifiee comme “psychopathe”.

    Sinon, si je peux me permettre un ajout, je dirais qu’il faut lire Taleb et Mandelbrot (que Taleb appelle “The great Benoit Mandelbrot” – et Taleb n’est pas du genre a s’extasier devant n’importe qui ou n’importe quoi).

    Cordialement.

    Répondre
  30. “Nassim Tayeb”

    L’index aurait-il tente de battre votre annulaire? Je pense qu’il s’agit de Nassim Taleb, avec un L…

    Répondre
  31. Piquant d’apprendre que Orban a bénéficié d’une bourse de Soros quand on connait la campagne virulente avec affiches dans tout le pays contre Soros en Hongrie.
    Bien entendu les socialos hongrois installés aux USA, comme Eva Balogh, ne cessent de taper sur Orban pour tenter de détruire l’université que GS a créée en Hongrie.

    Répondre
  32. Bonjour,

    Merci de cet article. Tout a fait d’accord avec ce que vous dites sur Peck et le mal. Il y aurait entre 1 et 3% de la population qui serait classifiee comme “psychopathe”.

    Sinon, si je peux me permettre un ajout, je dirais qu’il faut lire Taleb et Mandelbrot (que Taleb appelle “The great Benoit Mandelbrot” – et Taleb n’est pas du genre a s’extasier devant n’importe qui ou n’importe quoi).

    Cordialement.

    Répondre
    • Attention, être psychopathe ne fait pas forcément de vous un pervers ou un être voué au mal. Il y a des psychopathes père de famille, qui mènent une vie tout à fait honnête malgré leur peu d’émotion et empathie.

    • La psychopathie est une analyse médicale.

      Je ne crois pas que ce papier avait cette destination.

  33. Wow. Edifiant.

    Répondre
  34. Papier lumineux. M. Gave, vous faites honneur aux libéraux, dont je ne suis pas vraiment, sauf en certains moments où je vous lis. Merci pour cet éclairage. Cordialement.

    Répondre
  35. Analyse éclairante sur le personnage de Soros. Est-ce que ce type n’aura pas, finalement, cherché vainement un sens à sa vie ?

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *