FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

 

L’une des nouvelles de Stefan Zweig m’a profondément marqué.

L’histoire se passe dans une ville de villégiature dans les montagnes Autrichiennes, en été, dans un petit hôtel. La température est étouffante et un orage gronde dans le lointain. Et Stefan Zweig nous décrit la réaction des clients et du personnel de l’hôtel à cette situation. La femme, écrasée sur son lit, éperdue d’angoisse. L’homme, s’emportant contre tout un chacun, le personnel devenant invisible, la nature immobile, les animaux silencieux. L’orage éclate, extraordinairement violent, et une fois passé, tout redevient normal, les choses reprennent leurs cours, les sourires renaissent et tout le monde de descendre diner tranquillement…

Eh bien, comme les lecteurs le savent, depuis un petit moment, je trouve que l’air financier est en train de devenir quelque peu irrespirable, ce qui ne facilite pas la réflexion.

J’ai souvent utilisé une image pour décrire les crises financières, en les comparant à la pêche à la dynamite. Vous balancez un bâton de dynamite dans l’eau et vous observez le résultat.

Remontent en premier les petits poissons, ventres en l’air. Viennent ensuite les thons et autres mérous, suivis par les dauphins et les cachalots Et enfin en dernier lieu, apparaissent les grandes et majestueuses baleines bleues, mais bien, bien plus tard.

En décidant, il y a à peu près un an, de contracter son bilan après des années d’expansion monétaire débridée, la banque centrale américaine a en fait décidé de pécher à la dynamite.

Et déjà nous avons vu les crypto monnaies (les petits poissons) remonter à la surface. Depuis peu, émergent les cachalots (Argentine, Turquie) et des rumeurs commencent à courir sur les baleines Italienne ou Brésilienne. Mais pour moi, la vraie baleine qui risque de remonter à la surface en détruisant tout son éco système dans les convulsions de son agonie, c’est bien entendu le système bancaire européen tiré vers le fond par la Deutsche Bank.

Que le lecteur veuille bien considérer le graphique suivant.

 

Petit rappel historique : 2012, opération de sauvetage de l’euro.

Les taux longs baissent fortement.

Les bourses remontent en Europe (ligne rouge), mais PAS LES BANQUES, qui continuent à se casser la figure avec beaucoup d’entrain. Et cette baisse des banques, depuis le début de cette année semble s’accélérer.

Or si j’ai appris quelque chose tout au long de ma carrière c’est que quand les banques se cassent la figure, en général, cela veut dire que le reste va suivre.

J’en tire comme conclusion que les efforts de monsieur Draghi sont en train d’échouer, ce que semble confirmer les élections Italiennes.

Et parmi toutes ces banques, qui semblent bien malades, l’une d’entre elles se détache très clairement, comme le montre notre deuxième graphique, l’immense banque allemande, la Deutsche Bank qui a un bilan très supérieur au PIB allemand, et qui a vraiment l’air très, très souffrante.

 

Je suis loin d’être un spécialiste de l’analyse financière des banques, mais depuis des années, j’entends dire que la Deutsche est devenue une espèce d’immense « hedge fund » et qu’elle porte en son bilan des positions absolument colossales en ‘’produits dérivés » que Warren Buffet a appelé « des armes de destruction massive ».

Et Lehmann Brothers et AIG me reviennent en mémoire…

  • Je sais que les banques de la zone euro ont des prêts non performants à hauteur de 1000 milliards d’euro et que la situation pour toute une série de banques est pire que la situation qui prévalait en 2009 ou en 2012.
  • Je sais que l’Italie pourrait décider de sortir de l’euro, ce qui entrainerait une débâcle de tout le système financier européen.
  • Je sais que la Turquie ne va pas bien et que les banques qui ont prêté à ce pays risquent de prendre une claque de plus et que plusieurs d’entre elles ne pourront pas absorber cette claque.
  • Je sais qu’il y a trop de banques en Europe et que ce secteur va être l’une des victimes des révolutions technologiques que nous connaissons.
  • Et donc je comprends pourquoi l’indice des banques baisse.
  • JE NE SAIS PAS POURQUOI la Deutsche Bank se casse la figure plus rapidement que tout le monde comme elle le fait depuis quelques mois et la seule explication possible est qu’il y aurait des horreurs sans nom dans son portefeuille de produits dérivés et que les pertes risquent d’être absolument gigantesques, ce qui forcerait l’Allemagne à la nationaliser …
  • Or la nationalisation ou le soutien à une banque sont interdites par les traités européens… à la demande des allemands.

Le billet de cette semaine sera donc particulièrement court.

Entre l’Italie, la Turquie et la Deutsche Bank, les éléments d’une crise financière majeure sont peut-être en train d’être réunis.

Surveillez le cours de la Deutsche et le cours du dollar/euro. La Deutsche a- peut-être -une position à découvert gigantesque su le dollar, par l’intermédiaire de produits dérivés.

Ce qui expliquerait pourquoi le dollar monte…

Attachez vos ceintures.

 

 

Catégories: Economie, Mis en avant

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

55 Commentaires

  1. J’ai ouvert un compte en USD chez HSBC France afin de me « mettre à l’abri ». J’espère qu’il n’y a pas de risque systémique sur cette banque en cas d’effondrement de la DB ?
    Parce que les toutes petites banques familiales et saines sont plutôt rares…

    Répondre
  2. Je suppose que vous l’avez deja lu, mais le dernier livre de Varoufakis confirme tout ce que nous disons:

    https://www.amazon.fr/Conversations-entre-adultes-Yanis-Varoufakis/dp/B071FW5JDJ/

    Combat entre l’incompetence, le fanatisme, la stupidite, la cupidite, le banditisme, le tout mis en reseau, en classe sociale, sur fonds de pratiques francs-maconnes.

    Je cite la page 62: « Si vous voulez que votre gamin rentre tranquillement chez lui tous les jours, je vous conseille d’arreter et de la boucler. »

    Et apres on s’etonne qu’ils aient baisse leur froc en juin 2015.

    Avant Trump et le Brexit, le peuple Grec s’etait aussi rebelle.

    Et tous ces cancrelats ne lacheront jamais rien. Sacrifier tout le reste du monde avant eux-memes. Si des fois on avait des doutes quant a ce qui nous attend.

    Yanis Varoufakis a un cote Charles Gave version grecque.

    Répondre
  3. En suisse , le peuple souhaiterait reprendre le contrôle de sa monnaie mais le mal est déjà fait, un retour en arrière semble impossible :

    http://www.bilan.ch/myret-zaki/redaction-bilan/monnaie-pleine-mythe-de-bns

    De petites initiatives locales émergent:

    http://www.lefarinet.ch/
    http://monnaie-leman.org/comment-ca-marche/
    https://www.facebook.com/LaGruemonnaielocale/

    Avec de la sincérité mais avec de fausses idées sur la nature du capitalisme, là encore, un réapprentissage des vérités serait necesaire, j’ai l’impression que tut est fait pour nous tromper, depuis notre plus tendre enfance ou les mensonges des premiers hommes auraient fait « boule de neige » jusqu’à nous noyer dans un océans de fausses idées et fausses nouvelles ! Merci à IDL pour cet éclairage non alternatif si je puis dire mais continu…

    Répondre
  4. Monsieur,
    Pouvez vous nous dire si la dette mondiale croit plus vite que la richesse mondiale?
    Merci.

    Répondre
    • La « richesse » ???

  5. pub : à visiter le site chevallier.biz pour connaître la réalité comptable des banques et autres réflexions.

    Répondre
    • Oui. Merci . À nouveau

  6. L’unique centrale électrique thermique de Chypre explosa suite à l’effacement des comptes bancaires et à la perte des financements nécessaires à son entretien.

    Plusieurs centrales électriques thermiques d’Argentine explosaient suite à l’effacement des comptes bancaires, puisque les financements nécessaires à leur maintenance étaient tout autant perdus, alors que les fonds d’urgence étaient détournés par toutes sortes d’acteurs qui souhaitaient les voler pour compenser leurs pertes en comptes bancaires ou en salaires qui n’étaient plus versés.

    Aujourd’hui encore le courant électrique en Argentine est de très mauvaise qualité (chutes de tension qui causent l’extinction des appareils..) ou même intermittent..

    Je me limiterais ainsi à évoquer la centaine de réacteurs atomiques présents dans la zone euro, le péril mortel qu’ils constituent en cas de perte des financements nécessaires à leur maintenance et le récent survol sur la centrale atomique de Fessenheim pendant deux heure d’objets volants non identifiés ce dernier 24 mai (Lire Jean-Claude Bourret dans la presse ou le physicien Jean-pierre Petit)..

    Les prostitués qui nous servent d’élus et de militaires ne comprennent toujours pas.. et aucun plan de secours n’existe pour préserver les centrales atomiques, puisque bien entendu, il n’y a aucun risque d’effacement des comptes bancaires, l’euro étant éternel comme de bien entendu.

    Fin 2018 ou en 2019 ces gens qui ne sont pas préparés vont donc complètement paniquer lorsque le château de carte va tomber et sur les centrales atomiques de même, se sera soit la mort immédiate ou différée de dizaines de millions de personnes, soit une énième ingérence extraterrestre comme à Tchernobyl.. avec une énième perte de souveraineté sur terre pour l’espèce humaine.

    Répondre
    • Si même en URSS les réacteurs nucléaires ont tenu bon, ce n’est pas en Europe qu’ils vont se mettre à exploser ou à entrer en fusion tous les 4 matins.

      Il y a certes eu un accident nucléaire majeur à Tchernobyl, celui-ci a eu lieu lors de la réalisation d’un test de sécurité ou le réacteur n’était donc plus en fonctionnement normal.

      Donc ce n’est pas la peine de venir vendre de la peur en prenant pour exemple ce qui est arrivé à des centrales thermiques.

    • @Arno :

      Le Titanic est insubmersible.. et le sexe des anges..

      La propagande insignifiante que vous relayez n’est pas le produit de votre expertise mais celle des régimes nucléocrates..

      Et puisque « Paris est une fête » comme nous le dit si bien Hidalgo après chaque attentat, je vous souhaite une bonne radioactivité et une bonne fin du monde.

      Bobos de salons.

      Nous avons 3500 accidents atomiques divers chaque années en France.. pour des raisons purement commerciales Général Electric a même sciemment mis en danger les centrales atomiques pour renégocier un contrat avec EDF.. et nous avons manqué de peu plusieurs explosions de réacteurs atomiques, notamment au Blayais en 1999 ou à la Hague..

      Sans un plan de secours militaire pour poursuivre la mise en sécurité des bassins et des réacteurs après l’effacement des comptes bancaires, avec des personnels qui accepteraient de ne plus être rémunérés, c’est une certitude qu’on souffrirait plusieurs catastrophes atomiques.

      Et quitte à encore aggraver mon cas auprès du Cro-Magnon moyen et de sa fierté nucléaire à vapeur, sachez, mais vous ne pourrez pas l’entendre, que s’il n’y avait pas eu cet ovni (objet volant non identifié) à Tchernobyl qui fit chuter la radioactivité des 2/3, nous ne serions vous et moi probablement plus là aujourd’hui pour en témoigner..

      Ce sauvetage comme bien d’autres ingérences extraterrestres ayant un prix : celui de notre souveraineté perdue sur terre et de la programmation de l’espèce humaine à des niveaux de compréhension que vous ne pourriez même pas imaginer.. (manipulation de notre volition mais aussi probablement de notre perception de la causalité)..

      Les ovnis ce 24 mai dernier sur Fessenheim et quelques soient leurs origines (militaire terrienne ou extraterrestre..) ne faisant que confirmer le péril imminent sur ces installations.

      Macron pourra ainsi jouer du hochet de son infantilisme narcissique sur les charniers radioactifs de son dieu Prométhée.. à moins qu’il ne serve Satan.

      Savoir ou entrevoir le fait que Macron dresse chaque jour un peu plus le bois de sa guillotine, ne suffisant pas à me consoler des génocides radioactifs qu’ils préparent..

      Que faire ?

      Que faire avec cette planète de cons involués et ritualisés ?

  7. À propos de la DB quand je me suis installé à Tenerife en 2007 j’ai ouvert un compte dans cette banque et je l’ai finalement fermé il y a deux ans car des rumeurs disaient que l’agence DB allait fermer. La fille qui avait ouvert mon compte (parce qu’elle parlait anglais) est une idiote absolue et quand je suis venu fermer mon compte elle m’a dit, transgressant le secret professionnel que la DB à Tenerife ne fermerait certainement pas parce que sa principale activité est le recyclage d’argent de provenance inconnue … Interesting isn’it ?

    Répondre
    • 😀 😀

      J’espere qu’elle est encore vivante 😀

  8. Merci de votre réponse et de votre réactivité idlibertes. ça sera la dernière question pour ma part mais très importante je pense pour tout le monde ici.

    Charles Gave conseille régulièrement dans ses articles de vendre si l’actif baisse au delà de sa volatilité normale (la moyenne de sa variation annuelle sur les 5 dernières années). Il conseille également de ne prendre en compte que la valeur du cours du jour (et non pas du cours d’achat lorsqu’on a acheté l’actif en question). Est ce qu’il faut donc prendre en compte QUE LE COURS DU JOUR et ne pas faire attention si l’actif a baissé petit à petit chaque jour depuis le cours d’achat?

    cordialement

    Raphael Da Silva

    Répondre
  9. « Je sais qu’il y a trop de banques en Europe »

    Pourquoi? Je pensais que le probleme essentiel du systeme financier etait lie a la concentration des risques, generant ainsi un risque systemique.
    Ne serions nous pas plus sereins si il y avait plus de banques au contraire?

    Répondre
    • Pleins de petites banques de dépôt , oui . Pleins de grandes banques centralisées, bof :-))

  10. « Ce qui expliquerait pourquoi le dollar monte »
    Pourtant, vous avez donné l’explication en début d’article, à savoir le resserrement monétaire de la Fed. En siphonnant les ressources financières de la planète, la hausse du dollar permet à la Fed d’assainir son bilan sans effort. Les efforts de certains pays pour substituer au dollar leurs propres monnaies comme monnaie de réserve ne résisteront pas à un dollar durablement fort. Ces efforts seront d’autant plus vains que les mêmes pays se tirent une balle dans le pied en faisant tourner la planche à billet à plein régime. Mais ont-ils seulement le choix ? La plus grosse baleine, ce sera la Chine, quand la réalité de sa croissance, pour l’instant dopée aux hormones des tricheries statistiques du pouvoir, apparaîtra pour ce qu’elle est, une coquille financière vide.

    Répondre
  11. Si énorme position vente à découvert sur eur/dol, c’est peut-être que la DB « parie » sur un éclatement de l’euro?

    Après tout, les Allemands ne sont pas les derniers depuis qq temps à s’agiter, ne serait-ce que pour inscrire une clause dans les Traités européens permettant de sortir de l’euro! Mais vu qu’il faut l’unanimité des 28 pays membres, cela va prendre des années au mieux! Au pire aucune négociation n’aboutira.

    Alors le sujet des Target2 est débattu sur les chaines publics allemandes, et des économistes allemands se prononcent en faveur d’une sortie de l’euro, etc…Je n’ai pas le droit de poster de liens pointant vers ces articles, mais une chose est sûr, ca s’agite sévère outre Rhin.

    Et au sujet des Target2, s’il y a bien 2 pays qui auraient intérêt à sortir de l’euro, c’est bien l’Allemagne et l’Italie (qui est le 1er créancier de la BundesBank sur les soldes Target2 dont quel proportion d’insolvable???)

    Répondre
  12. M. Gave, Conseillez vous de conserver ses positions sures « non européennes » côtées à Paris du style LVMH, Schneider electric etc
    quand même avec cette crise qui arrive très certainement bientôt ?

    Répondre
    • Oui, oui dit il

    • Si tu comptes les garder pour longtemps, oui.

    • Cg dit : si cela baisse de plus de 10% vendre . Et se reposer la question, a neuf , de si on rachèterait

    • « Cg dit : si cela baisse de plus de 10% vendre . Et se reposer la question, a neuf , de si on rachèterait »

      ok remerciez le de ma part, j’ai également vu votre réponse par mail 😉

      Pour moi, me reposer la question du rachat ça serait de regarder si le cours du jour est toujours supérieur ou proche de la moyenne mobile (à 4 ans pour l’or, 7 ans pour les devises, 4 ans pour les actions) par exemple.

  13. Bulle de dettes

    « Pourvu que ça dure ! » est le slogan de tous les acteurs participant à une bulle. Chacun sait bien que ça ne durera pas toujours, tous tirent profit du phénomène, aucun ne veut être le premier à crier « pouce ! », alors la bulle grossit et l’explosion finale, inéluctable, est d’autant plus destructrice que la bulle, alimentée au « plus jamais ça ! », est grosse.
    C’est ce qui se passe aujourd’hui avec les dettes.
    Prêteurs, emprunteurs… tous profitent d’une manière ou d’une autre de cette bulle de dettes, de cette bulle de dettes toujours plus nombreuses, toujours plus énormes, toujours plus risquées, sinon pourries. Ils savent bien que ça ne durera pas toujours mais aucun ne veut être le premier à le reconnaître, le premier à céder. Alors la bulle grossit. Plus elle grossit, plus ils s’aveuglent. Plus elle aura grossi, plus l’explosion sera dévastatrice.
    L’Italie sera-t-elle l’élément déclencheur ? Peut-être, peut-être pas…
    Un événement insignifiant, passant inaperçu, donc négligé, sera plus vraisemblablement, un jour prochain, le détonateur…

    Répondre
    • tant qu il y a de la musique ,on continue a danser ,mais a minuit cendrillon rentre a la maison …!!

  14. Si énorme position vente à découvert sur eur/dol, c’est peut-être que la DB « parie » sur un éclatement de l’euro?

    Après tout, les Allemands ne sont pas les derniers depuis qq temps à s’agiter, ne serait-ce que pour inscrire une clause dans les Traités européens permettant de sortir de l’euro! Mais vu qu’il faut l’unanimité des 28 pays membres, cela va prendre des années au mieux! Au pire aucune négociation n’aboutira.

    Alors le sujet des Target2 est débattu sur les chaines publics allemandes, et des économistes allemands se prononcent en faveur d’une sortie de l’euro, etc…Je n’ai pas le droit de poster de liens pointant vers ces articles, mais une chose est sûr, ca s’agite sévère outre Rhin.

    Et au sujet des Target2, s’il y a bien 2 pays qui auraient intérêt à sortir de l’euro, c’est bien l’Allemagne et l’Italie (qui est le 1er créancier de la BundesBank sur les soldes Target2 dont quel proportion d’insolvable???)

    Répondre
  15. Bonjour M. Gave et tous,

    Qui aurait un tuyau pour Monsieur moyen dans sa province, moi, afin d’acheter facilement des obligations chinoise ?

    A vous lire

    Répondre
    • Et si tu achetais du bitcoin ou du OneCoin… ce dernier arrivant sur le marché public le 08/10… tout ce qui sera en crypto sera épargné par la crise financière qui se prépare… comme lors des événements chypriotes… ☺

    • Pas d idees mais question interessante
      Je plussois 😉

    • @Cécile : OneCoin est un ponzi, garanti 100%

      Pour le Bitcoin je ne suis pas certain que les cryptos résistent à un bear Market

    • Pour tout ce qui concerne les achats/ventes d’actions ou obligations chinoises , je pense que la Hong Kong & Shanghai Banking corporation est une banque très sérieuse et bien placée .En revanche , vu la situation actuelle , je n’achetereais pas d’actions ou d’obligations chinoises en ce moment , préférant celles de Hong Kong ou Singapour )
      A vous de jouer.

  16. Bonjour, Le Qatar a déjà volé au secours de la Deutsche Bank il y a quelques années….peut être reviendront ils…..
    Sans chercher nécessairement à faire un bénéfice mais plutôt à sécuriser, ou et comment placeriez vous 50k€? Cordialement.

    Répondre
  17. S’il y a bien deux noms qui ressortent constamment dans chaque enquête financière sur produits pourris, c’est bien la Deutsche Bank et la SG, dans cet ordre.
    Il n’y a qu’à voir : subrpimes, Libor, blanchiment d’argent, collaboration avec les Russes, évasion fiscale… la Deutsche est nommée partout ! Quelle fierté ce doit être.
    Il y a presque deux ans, déjà, on la pensait en banqueroute. Ils vivotent depuis, mais ils ne survivront pas de nouvelles sanctions.
    https://www.smh.com.au/business/banking-and-finance/explainer-the-deutsche-bank-mess-and-how-it-all-started-20160930-grs6qu.html

    Répondre
  18. Cher Charles, j ai l impression de relire un article de 2008 malheureusement

    Par contre ceci n est pas clair :
    « La Deutsche a- peut-être -une position à découvert gigantesque su le dollar, par l’intermédiaire de produits dérivés.
    Ce qui expliquerait pourquoi le dollar monte… »

    Ils sont long dollar c est cela ?

    Répondre
    • Couverture de leurs positions de vente á découvert sur le USD… Couplé avec ce que M. Gave avait dit sur le carry trade avec la Turquie, se placer sur le dollar est peut-être une bonne idée.

    • MERCI Bagholder

  19. Bonjour M. Gave,
    Un grand merci pour ce billet éclairant sur la question.

    Après ce qu’il a été dit, sur le plan individule, peut-être serait-il judicieux de profiter du « dead cat bounce » de l’Euro et d’acheter le Dollar US, the US Treasuries et le Yen japonais ?

    Ces trois actifs sont shortés aujourd’hui et j’ai l’impression que les investisseurs ont de nouveau de l’appétit pour le risque…

    Répondre
    • Pas Faux mais on a pas beaucoup d’idée sur le timing….

  20. C’est la pitié dangereuse ?

    Répondre
    • Je dirais plutot  » la femme et le paysage  » mais j’ai un doute.

  21. Excellent. Si j’étais en possession d’un capital orphelin, je suivrais vos conseils avec application. Et délectation. Cordialement.

    Répondre
  22. Il se dit que deutschebank a repris bcp de produits dérivés américains, que les banques américaines ont transferé en Europe leurs produits dérivés, que la situation américaine étant plus saines, et sous une administration Trump, que la Fed remonte ses taux, sans s’intéresser à la situation européenne. Les allemands si fiers se sont fait prendre pour le dindon de la farce. Préparer vos canaux, la Deutschebank coule en portant avec elle le poids de l’ancienne crise américaine, des deux crises européennes, et de celle qui arrive.

    Répondre
  23. Extraordinaires ces personnages des grands banques qui sont très bien payés pour leur stratégie responsable et finalement ne plus être du tout responsable quand le dénouement des crédits, des subprimes ou des dérivés arrivent. Le yacht est au ponton. Coupable ? Responsable ? Ethique ? Voyez mon assurance m’assurant être délié de tout. Pas de nom! Effectivement certains ont eu l’ordre de ne rien voir malgré maints grognements et calages. Ici il fut d’ailleurs brillamment promus par ceux-là même qui crachaient sur le mur de l’argent et hurlait dans la voie lactée aux droits de l’homme! Là, Deutscher Zirkus ?

    Répondre
  24. Quid de la HSBC qui semble moins exposée sur l’Europe …?

    Répondre
  25. Bonjour,

    Tout le monde joue à « avoir la trouille » avec les menaces populistes qui grecques, françaises, italiennes ou est-européennes de vilains qui veulent quitter l’euro.

    Mais votre article confirme une chose à laquelle je pense depuis 10 ans: le seul pays qui quittera l’euro est l’Allemagne. Ce jour là, l’euro quittera l’Europe.

    En toute honnêteté, l’électrochoc ne pourra qu’être bon pour les cerveaux européens. Alors, attendons cette chute de la Deutsche Bank. Prions même, c’est peut-être le prix du salut de l’intelligence non artificielle…

    Répondre
    • Les autres pays nordiques sortiront si l’Allemagne sort

  26. Bonjour,
    Perso ça me fatigue tout ce cirque financier. Y’a du monde pour encaisser l’argent, par contre quand y’a un problème y’a plus personne (on n’est pas des gosses, on ne joue pas, hien? La trouille c’est la peur de s’en prendre une ?). En plus, on centralise en giga etablissements (publiques ou privés), comme ça on a de gros problèmes et tout le système est fragile. L’arrivée des cryptos n’est-elle pas plutôt un message qui dit que l’argent d’aujourd’hui n’est plus connectée a la vraie vie?

    Y’a plus qu’a esperer que ce ne soit pas les militaires qui nettoient.

    Bonne journée

    Répondre
    • Les cryptos sont notre salut avec l’or physique et le cash…

  27. Déclencher une crise comme en son temps MOntagu Norman , voila qui ne semble pas novateur , par contre les conséquences son imprévisibles….

    Répondre
  28. La Deutsche était déjà mal en point en 2008 avec un leverage à 72 comme la Royal Banking of Scotland.

    Répondre
    • Merci de votre réponse et réactivité. Ça sera la dernière question pour moi et je vous laisse tranquille ensuite
      Mais je pense que c’est une question très importante pour tout le monde ici :

      Charles Gave conseille régulièrement dans ses articles de vendre si l’actif baisse au delà de sa volatilité normale (la moyenne de la variation annuelle sur les 5 dernières années). Il conseille également de ne prendre en compte que la valeur du cours du jour (et non pas du cours d’achat lorsqu’on a acheté l’actif en question). Est ce qu’il faut donc prendre en compte QUE LE COURS DU JOUR et ne pas faire attention si l’actif a baissé petit à petit chaque jour depuis le cours d’achat?

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *