FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Tout le monde se souvient du Tartuffe de Molière.

Donnant des leçons de morale à tout le monde, sur tous les sujets,  “Cachez ce sein que je ne saurai voir“, il capture la confiance de celui qui l’avait hébergé (Orgon), et manœuvre pour que ce dernier lui donne tous ses biens, dépouillant ainsi toute sa famille. Seule une intervention du Roi, en fin de pièce, (à laquelle on ne croit guère) empêche l’horrible Tartuffe  de jouir tranquillement des biens qu’ il avait volé.

Remplaçons Tartuffe par le Parti Socialiste et Orgon par la France et nous avons exactement  le même scénario.

Notre nouveau Tartuffe, le Parti Socialiste entend s’accaparer tous les biens produits par les Français depuis la nuit des temps, alors qu’aucun de ses membres n’a jamais rien fait de ses dix doigts. Comme le Tartuffe, ils se servent de la “Morale”….pour voler les autres.La Morale est utilisée par nos socialistes comme un instrument de domination sur les autres et non pas comme quelque chose qui doit être vécu intérieurement.

Cette hypocrisie qui autorise  une captation illégitime des biens que dans toutes les autres civilisations on a appelé “VOL” , voila qui toujours et partout a amené à  un appauvrissement  général, comme le décrit si bien Molière ( ou la parabole du Maitre et de la Vigne dans le nouveau Testament) et  tel est le scenario qui se déroule sous nos yeux.

Comme Tartuffe, nos thuriféraires du “partage” (mot technique pour designer ce qui est en fait un vol) nous assurent qu’ils sont du bon coté de la Morale.Eux, ils sont “bons” leurs opposants sont “méchants”. (Voila une catégorie qui n’a RIEN à voir en Politique)

Eux, ils cherchent “le bien commun”,  tandis que leurs opposants ne cherchent qu’à  s’enrichir personnellement. (voila une distinction qui n’a rien a voir avec l’économie)

La France, bonne fille (de l’Eglise Catholique, ou ce genre de discours a beaucoup sévi (NDLR ce qui est une remarque contre un certain clergé et non contre l’Eglise) ), convaincue de la pureté de leurs intentions  leur a donc confié le Pouvoir politique, alors qu’ils exerçaient quasiment déjà tous les autres pouvoirs   …

Hélas! Celui  que la nouvelle Eglise avait mis en position de ruiner monsieur Orgon  LEGALEMENT se découvre d’un seul coup être une crapule, sans aucune morale personnelle, qui ayant déjà dépouillé des gens dans un vie antérieure  avait mis le produit de ses forfaits  à l’abri des montagnes Helvètes. A moins qu’il ne s’agisse d’un lampiste, allez savoir avec ces grandes consciences…

Du coup, la grande confrérie des  Tartuffes panique un bon coup et se met à crier “haro sur le baudet” qui a dévoilé le pot aux roses. (Un baudet qui dévoile le pot au roses, l’image est …hardie, mais rien ne me fait peur).  Le danger pour tous nos Tartuffes est en fait que le voile ne se déchire et que les Français se rendent compte d’un seul coup et tous ensemble qu’ils sont gouvernés par des hypocrites malhonnêtes.

Le coup était déjà passé bien prés avec l’affaire ou les affaires DSK,  mais voila qui commence  à  faire-un peu- désordre. Cahuzac+ DSK = Doute existentiel sur la qualité de nos élites, voila qui est dangereux.

Ils essayent  donc  d’expliquer  qu’il s’agit là  d’une faute “individuelle” , que cela n’a rien à  voir avec eux que leurs intentions étaient et restent pures et qu’l ne faut pas oublier que le vrai ennemi n’est pas celui qui vole la richesse , mais celui qui la crée,  la palme revenant  à  un article de Libération expliquant que le crime de monsieur Cahuzac  trouvait sa source dans le Libéralisme ambiant…Las.

La France, comme chacun  le sait a une Presse de qualité qui ne survivrait pas une seconde sans les subsides de l’Etat.  D’ou la  farouche indépendance dont elle fait preuve sans arrêt dans la recherche des vraies responsabilités.Mais est ce bien sur qu’il s’agit là d’un crime individuel?

Se pourrait-il que ce soit non pas la pratique du Socialisme par certains qui serait fautive, mais l’essence même de cette nouvelle religion qui soit pourrie?En toute honnêteté,  je me contrefous de monsieur Cahuzac et de ses turpitudes. La réalité est que Socialisme , Tartufferie et Crime sont consubstantiels et qu’il ne peut pas en être autrement .

Revenons à  la source de toute vraie corruption qui n’est jamais l’argent mais le Pouvoir. Le corrompu est TOUJOURS quelqu’un qui dispose d’un pouvoir POLITIQUE et qui se fait acheter. De nombreuses études ont été faites sur la corruption dans tous les pays du monde, des classements sont publiés chaque année, des think tanks se penchent sur ces problèmes  en temps réel et les conclusions sont toujours les mêmes: ce qui crée la corruption, c’est l’accès sans contrôle par les détenteurs du pouvoir  politique  à de l’argent qu’ils n’ont pas gagné.

Mettez des hommes devant la possibilité de transformer de l’argent public dans de l’argent privé, et un certain nombre d’entre eux succomberont à  la tentation.   C’est ainsi , et cela se passera toujours ainsi. (Voir Zadig (si vous ne trouvez pas demandez à Monsieur Frédéric Lefebvre))En fait, dans tous les classements internationaux de la corruption, il existe une corrélation quasiment parfaite entre le poids de l’Etat dans l’économie et l’indice de corruption, et c’est bien normal , il ne peut pas en être autrement.

Et comme le poids de l’Etat ne cesse de monter dans notre économie (à cause des Socialistes, certes mais aussi hélas à  cause d’une droite Française stupidement  Etatiste), la France ne cesse de reculer dans tous ces classements pour se retrouver à  des niveaux de pays assez peu réputés pour l’éthique de leur classe politique.Et le pire est que la population s’y habitue et trouve cela “normal”.

Prenons quelques exemples de corruption patente et qui pourtant n’ont alarmé personne:

Un Président de la République a un enfant adultérin, ce qui ne me regarde pas et dont je me contrefous. Il fait entretenir cet enfant par les deniers publics, ce qui constitue un crime  habituellement appelé “abus de biens publics”.  Corruption.

Un autre Président de la République vit avec une compagne avec laquelle il n’est pas marié. Il n’existe donc aucun lien juridique entre eux.  C’est son droit et je n’ai rien à en dire. La République, c’est à dire nos impôts,  entretient à  grands frais un secrétariat pour cette personne et la défraie de tous les voyages qu’elle effectue.  La République n’ a pas à  entretenir les Pompadour de nos élus. Corruption

Les journalistes bénéficiaient d’un abattement fiscal de 7 500 euro par an. Cet abattement fut supprimé par Chirac. Cette suppression  fut confirmée par Sarkozy . L’une des premières décisions de monsieur Hollande une fois élu fut de rétablir ce privilège, alors même que la France est dans une situation fiscale épouvantable. Celle qui menait le combat pour ce rétablissement se trouve être la compagne du Président ,mentionnée plus haut, et qui est journaliste. Trafic d’influence et corruption.

Le sommet de l’Etat donne l’exemple, comme chacun peut le voir tous les jours. Descendons un peu.

La France a population égale à 40 % de fonctionnaires de plus que l’Allemagne . Pourquoi? Parce que  des petits barons locaux tels que Les Guérini  à Marseille  ont accès à de l’argent public sans contrôle aucun et s’en servent pour se constituer des clientèles électorales en embauchant sur ces fonds des gens qui n’ont rien à faire  (Voir le livre ” Absolument débordée”  de Zoé Shépard.) Trafic d’influence et  Corruption.

Le lecteur aura compris…Comme le disent les Chinois, les poissons pourrissent par la tète. Et nos poissons ne sentent pas bon, mais pas bon du tout. Et ils ne savent même plus qu’ils puent! Et ceci confirme une vieille vérité de la Science Politique.Dans un pays, plus la classe dirigeante parle de quelque chose, moins cette chose est présente dans la réalité . Tout le monde se souvient de la République Démocratie Allemande , qui n’était ni une République, ni une Démocratie, ni Allemande …

Aujourd’hui tout la classe jacassière comme l’appelait Raymond Barre ne parle que de ” morale”, tout simplement parce qu’elle a complètement disparu de l’espace public . De même “ON”ne parle que de croissance économique et que d’emplois , alors que toutes les décisions prises leurs sont hostiles. Bel exemple de ‘pensée magique” …

Mais il y a plus grave.

Abélard, le grand philosophe Français, au XII siècle a introduit une distinction essentielle entre la morale et le Droit  (voir sur ce site “Au secours Abélard, ils sont devenus fous“), et cette distinction a permis l’émergence de la société civile et de la Démocratie chez nous.Une faute contre la morale s’appelle un péché et punir un péché ne relève en rien de la Loi.

Un crime par contre relève de la Loi et met en œuvre pour être puni le privilège de la Violence Légitime dont seul l’Etat dispose.Les socialistes, en parlant sans arrêt de ‘morale”, essaient de réintroduire dans la Société la punition du péché, ce qui est un recul juridique inimaginable dans la mesure ou cela  donne aux Clergé de leur nouvelle religion  le droit de punir des intentions et non pas des  délits.

Le clergé Socialiste a donc accès a la violence légitime pour punir ceux dont ce même clergé pense qu’ils ont commis des péchés.Quel recul !

Parallèlement,  ce même clergé s’octroie le privilège de ne pas sanctionner ce que la Loi définit comme un Crime,  puisque dans leur morale à   géométrie variable  ,  n’est un crime que ce que eux ont décidé après coup  avoir été un crime.. C’est ce à  quoi fait allusion Madame Taubira quand elle dit qu’il faut débarrasser nos Lois de leurs relents Judéo- Chrétien.  Le but est donc bien de remplacer un Droit objectif, fondée sur les dix commandements , par  une morale subjective fondée sur les intentions  et non pas sur les résultats.

On remplace “Tu ne voleras point” ce qui est assez clair, par, “Tu pourras voler  si la majorité décide que la personne a qui tu voles est trop riche” (“Je hais les riches…”).Or une Société ne peut être fondée sur la morale, elle ne peut être fondée que sur le Droit, et cette réalité est  aussi l’essence même du Libéralisme. Dans une société Libérale, Tartuffe ne peut voler son argent. Il doit le gagner.

Le Saint Patron du socialisme est et à toujours été Tartuffe et nous en avons  des  preuves éclatantes tous les jours. Et jamais plus que quand les Socialistes sont au pouvoir.

 

 

 

Charles GAVE

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s'est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 " Des Lions menés par des ânes "(Editions Robert Laffont) ou il dénonçait l'Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage "L'Etat est mort, vive l'état" Editions François Bourin 2009 prévoyait la chute de la Gréce et de l'Espagne. Il est le fondateur et président de Gavekal research (www.gavekal.com) et Gavekal securities et membre du conseil d'administration de SCOR.

Partager sur

66 Commentaires

  1. En matière de corruption la loi ou les réglements ne peuvent sanctionner que les faits qui seront découverts,c’est bien évident.

    Ce n’est pas à M. Gave qui possède une très grande expérience à l’international que j’apprendrais que la grande corruption bénéficiera d’habiles et indétectables montages qui la mettra à l’abri (sauf rares accidents) de la curiosité des juges.

    La solution réside dans le patriotisme.
    C’est à dire une population qui croit en sa patrie et qui se mobilise pour un projet.

    Nos hommes politiques dénoncent le patriotisme qu’ils assimilent au nationalisme hitlérien au profit d’un vague projet de fédération européenne dont les peuples ne veulent pas .

    Le chemin sera difficile

    Répondre
  2. Je suis bien plus scandalisè par ce qui se passe a Bruxelles qu’a Paris.la commmission pratique le hold-up lègal a Chypre, et aucun organisme de justice europeenne n’ est saisi ? Depusi quand les dèposants sont-ils forcès de payer pour les erreurs des dirigeants de banques ? C’est du vol pur et simple : La commission leur impose de devenir en 24 h des investisseurs ultras-perdants; ils recevront en echange de la ponction sur leurs comptes des obligations de des memes banques qui ne feront que perdre de la valeur.Ce fut la confiscation des livres tournois sous la revolution remplacèe par les assignats.On prend les individus europeens pour des esclaves; mais ou est Spartacus ? Quels recours avons nous contre ces voleurs de Bruxelles ?

    Répondre
  3. Très bonne article, Charles est en pleine forme décidément, il réussit en quelques mots à faire le diagnostic du mal qui ronge notre pays. Je crains que la pourriture ne gagne toutes les institutions et ne menace, comme dans la tragédie d’Antigone, de décomposer tout le corps social provoquant ainsi des réactions en chaînes socio-politiques aux conséquences incalculables. Soit le peuple français se débarrasse de ses élites (mais comment alors que le système est verrouillé par les médias?) soit les élites finiront par avoir notre peau. Il n’y a pas de milieu. Une puanteur infecte l’air et embaume toute chose. Un cadavre pourrit sûrement quelque part…
    Enfin, j’ai beaucoup apprécié les longs développements sur Tocqueville et le parti socialiste. Charles est décidément en grande forme…

    Répondre
  4. Merci, encore merci à Charles Gave, tout y est dit ! Décidément, toujours rien compris hollandouille ! Il faut impérativement les massacrer et je pèse mes mots, pour les dégoûter à jamais de faire de la politique ! L’abruti doit démissionner après dissolution de l’assemblée puis sera jugé et condamné de même que toute sa clique de bras cassés incapable, corrompue, clientéliste ! Le 26 mai, le Printemps Français sera très chaud ! Il faut dépasser les 2 millions dans la rue ! Et là, on vous promet que ça va bouger de gré (peu probable) ou de force !

    Répondre
  5. Quand la main d’un voleur est prise dans le sac, c’est la panique qui le saisit.Toutes ces mesures prises à la hâte sont le reflet de cette panique.
    Ce qu’on demande à ces gens, ce n’est pas de divulguer un patrimoine bidon, ni les marques de leurs voitures. Quand on a une voiture de fonction avec chauffeur, on ne va pas s’embêter à acheter une voiture personnelle. Et puis cela fait tellement bien de dire qu’on a une vieille 4L dans son garage.
    Non, ce qu’on leur demande, c’est d’abord de révéler tous leurs revenus et avantages divers – ce qui sera là révélateur de situations scandaleuses – et ensuite de se faire hara kiri (politiquement) pour au moins la moitié d’entre eux. On aura donc mathématiquement deux fois moins de scandales et le pays fera des économies qui permettront de maintenir l’indexation des retraites.

    Répondre
  6. étonnant tout ces ministres de gauche qui ne viennent pas du sérail (ena, hec, science po) qui se font descendre par les socialistes : Tapie en taule, Cahuzac dégagé, Bérégovoy ?… Vraiment étonnant.

    Répondre
  7. Beaucoup d’approximations et au moins un mensonge : Hollande n’a pas rétabli l’abattement des journalistes, le Parlement a reconduit l’abattement qui existait déjà.

    Répondre
    • bien sur , bien sur. Crée par jospin et bien maintenu par hollande. Same difference.

      Répondre
  8. Merci monsieur Gave pour tout ce que vous apportez a notre comprehension de l economie et aussi du sens des mots .Je serais particulierement interresse de connaitre votre definition du mot ideologie .

    Répondre
  9. Bravo Cher Monsieur Gave,

    A tous ceux qui cherchent à moraliser la politique, proposons de leur faire signer votre article avec la mention “lu et approuvé” !

    Répondre
  10. Tartuffe dis Charles Gave….:
    Ils sont passés au stade suivant ,le mensonge pur et simple:

    l’AFP annonce ce matin une augmentation de la production industrielle en février en France,

    http://www.boursorama.com/actualites/france-la-production-industrielle-redemarre-en-fevrier-65dbc4c04cdd8b2563a212a7108c2b5e

    étonné je vais sur le site de l’INSEE:
    la baisse est de 3 % sur 1 mois et de 6,3 % sur un an de février à février

    Radio Paris ment ,Radio Paris est ….

    Répondre
    • Radiio-AFP est fantaisiste, Radio-AFP est socialiste !
      Radio-AFP nous ment, c’est la voix du Gouvernement !
      Radio-AFP est rusée, c’est la voix de l’Elysée !
      Radio-AFP nous prend pour des c…., c’est la voix de Matignon !

      Répondre
      • Radio-AFP vous truande, c’est Radio-Hollande

        Répondre
  11. À ICLAIR

    «C’est tout a fait normal et il faut realiser que le Francais n’est plus qu’une langue culturelle et non plus un medium de communication international.»

    Je vous cite, avec vos fautes d’orthographe bien sûr. Lire une telle phrase pour un lecteur du Québec laisse pantois. À vous lire, il ne reste plus qu’à réserver le français à «l’art de vivre», la «cuisine», le batifolage amoureux, la post-synchronisation des navets américains, les panneaux routiers et à quelques autres fadaises sans conséquence. Pendant ce temps, au Québec, ne vous en déplaise, nous faisons des pieds et des mains pour IMPOSER le français dans toutes les sphères de la vie quotidienne, pour PRÉSERVER notre langue. On peut TOUT faire en français : envoyer une fusée (Ariane, tiens… tiens…) dans l’espace, conclure n’importe quel marché (des contrats en français, ça existe vous savez), concevoir n’importe quel plan d’ingénierie, d’architecture, etc. Mais où les Français ont-ils donc la tête? À ça, je ne saurais répondre. Mais pour la queue, ils l’ont entre les deux jambes. Et au Québec, cette expression veut dire quelque chose de pas très flatteur.

    Pour votre gouverne, un excellent correcteur développé au Québec : http://www.druide.com/antidote.html

    Rapide, efficace, pas parfait (aucun correcteur n’est parfait), mais qui vient à bout de toutes les fautes d’orthographe courantes.

    Répondre
    • Cher Polemos,

      Je respecte votre volonte de defendre la langue Francaise. De plus les Quebequois sont completement bilingues ce qui n’est malheureusement pas le cas de la masse des Francais. Mon point de vue est que quelque chose comme 80% de l’information et de la recherche au monde est en Anglais et peut-etre seulement 20% est en Francais. Donc si un pays veut reussir ……. ! Les Quebequois l’ont compris mais les Francais moins. Cela fait plus de 40 ans que je ne communique plus en Francais et je peux vous dire que je dois reflechir a l’hortographe de chaque mot que j’ecrit. C’est pour cela que je voulais defendre M. Gave. Je suis certain que son hortographe en Anglais est bien meilleure. Cheers!

      Répondre
    • Dis donc le cousin, heureusement que tu as eu le Grand Charles autrement tu parlerais patois en ce moment…

      Répondre
  12. Toujours très inspiré… Par contre, l’erreur est manifeste pour ce qui est de l’abattement pour frais d’emploi des journalistes, lequel n’a pas été rétabli par FH puisqu’il n’avait pas été supprimé…

    Répondre
    • Monsieur Gave, je suis très étonné que vous ne rectifiez pas l’erreur que je vous signale (par ailleurs, l’abattement pour frais d’emploi est de 7 650 €, ce qui relève cette fois du simple détail). Etant journaliste (Bourse/Fiscalité), je suis vous le devinez au fait de ces questions… Bravo en tout cas pour vos prises de positions !

      Répondre
      • Cher MAF,

        Nous ne rectifions pas car malgré tout Si effectivement cela était une décision de JOSPIN, il était acté sous le mandat précédent que cet abattement devait disparaitre au nom de la justice pour tous. Au nom de cette même rigueur pour tous , il est aussi choquant de la maintenir et faire fi de la demande d’abrogation revient à revoter le loi en pratique. CQFD

        Répondre
  13. Un “baudet qui dévoile le pot-aux-roses”… Sisi, c’est cohérent : relisez Apulée, c’est même le pot-aux-roses qui permet au baudet de sortir de l’illusion…

    Répondre
  14. Votre article confirme que nous sommes en pleine crise spirituelle. Substituer à la morale individuelle une morale collective en est une des manifestations.

    En trois commandements :

    Exciter la vindicte populaire. Cahuzac, en faire un bouc émissaire. On espère ainsi purger la société du mal qui la gangrène.
    « Que celui qui n’a jamais péché lui jette la première pierre… il s’en allèrent un à un, en commençant par les plus âgés…». Et pour confirmer cela les prémices de scandales suivants n’ont pas tardé… et il y en aura à droite comme à gauche.

    Evacuer toute possibilité de rédemption : « je ne le pardonnerai jamais ! » En disant cela Moscovici pensait au mensonge – faute morale ? – qu’il a subi, pas à la fraude fiscale. Condamnés pour non respect de la loi, quelques uns ont eu leur nouvelle chance après avoir payé pour leurs infractions. Il y a eu jugement, peine, réparation. On est quittes, en supposant que la justice ait fait un travail… juste.

    Construire sur du sable. Hollande veut répondre à la crise morale par de nouvelles pratiques (publier les patrimoines des ministres, etc.). Il répond par de l’ingénierie politique, comme on a déjà fait pour le financement des partis. Il perfectionne le système. Mais à chaque digue son inondation ! Faute d’exigences personnelles, seule la morale « collective » et ses dérives prospèrent.
    A jouer au mécanicien, il restera un nain sur le plan moral de la morale individuelle qu’il a choisi d’ignorer. Si Hollande, Ayrault et autres responsables politiques détenaient une once de cette autorité morale, Cahuzac leur aurait il menti ? Autrement dit, pourquoi ne pas mentir à des menteurs ?

    Répondre
    • Cher Loiz
      En bonne theologie Chretienne, RIEN n’est impardonnable bien que quelque chose puisse etre INEXCUSABLE
      Je suis toujours pret a accorder son pardon a quelqu’un qui regrette ce qu’il a fait , et qui le regrette sincerement, et qui le demande
      Ces Nuls qui nous gouvernent ne comprennent meme plus les mots qu’ils utilisent, ce qui est genant
      Comme le disait Confucius, “quand les mots perdent leur sens, les royaumes deviennent ingouvernables”
      Nous y sommes
      De plus je trouve scandaleux que le President condamne quelqu’un
      Ce n’est pas a lui de le faire , c’est a la Justice, supposee etre independante
      Comment touver un Juge qui oserait defier le President?
      Cahuzac n’a aucune chance, ce qui est un autre enorme scandale
      CG

      Répondre
      • Cher lecteur de zerohedge
        J’ai fait une erreur sur le derneir graphique de cette publication GaveKal
        L’echelle de droite n’est PAS inversee
        Desole
        cg

        Répondre
  15. En appui de votre propos je reprends ceux de la philosophe Chantal. Delsol

    Bien conscient d’être une morale davantage qu’une politique, le socialisme envoie partout des clercs pour nous faire la morale. On n’a jamais vu tant de prêtres que dans ce parti. Ils prennent des airs inspirés et indignés. Ils sont maîtres dans l’art de la condamnation, de la censure, du bannissement, de l’anathème, de la malédiction, de la mise à l’index. Et comme la plupart de nos journalistes sont socialistes, nous entendons toute la journée des leçons de vertu. Qu’un gouvernant soit menteur ou corrompu, celà arrive partout, mais quand il sort des rangs des professeurs de vertu…on peut en rire ou en pleurer. On ne le répètera jamais assez , la morale n’est pas faite pour être assénée aux autres, mais s’applique à soi-même, à ses propres enfants qu’on est chargé d’éduquer, ou à ses co-religionnaires. Des gens qui mélangent la morale et la politique n’ont pas d’autre choix que de devenir des monuments d’hypocrisie….La morale se vit et ne se parle pas.La morale doit inspirer la politique mais elle ne saurait la remplacer.Les grandes homélies de nos gouvernants actuels sur l’égalité n’ont aucun sens si ils n’ont pas les moyens de leurs paroles. La politique consiste à prendre en compte les réalités en ce qu’elles ont de plus amer. Et non pas à prononcer à longueur de journée des discours édifiants. Gouverner n’est pas prêcher.”

    Répondre
    • Wow. Quelle charge ! Avez-vous la référence de ce texte ?

      Répondre
    • Vlan !

      Référence SVP ?

      Répondre
    • Merci de m’avoir fait découvrir Chantal Delsol

      Répondre
      • Chantal Delsol me fait à chaque fois aimer être une femme. Et aimer être Française.

        Répondre
  16. En parlant du 20 h, j’y ai vu un reportage qui se voulait anodin, mais qui était pour moi un parfait cas d’école. On se souvient que la société de transport transmanche Sealink a dû déposer son bilan l’an passé. Des pertes monumentales, un personnel pléthorique (850 employés) , un syndicat CGT maîtres des lieux imposant racket et recrutements à sa guise, une autorité lointaine et dépassée (la Sncf), un service détestable…L’exploitation a été reprise par une Scop de 550 personnes volontaires, les syndicalistes indélicats ont été écartés ou mis au pas. Ce reportage nous montrait comment maintenant le personnel était devenu empressé, polyvalent, attentif à la clientèle, soucieux du taux de remplissage, motivé (tous ont décidé d’apprendre désormais l’anglais ) et peut-être bien parti pour tirer l’entreprise de l’ornière. L’ancienne situation de Sealink est celle qui prévaut encore- en pire – à la Sncm qui assure la laison Corse-Continent.

    Répondre
  17. Bravo, tout est dit de manière concise. Ce discours de la bonne “morale”des socialos est en fait jacobin.

    Répondre
  18. Il est vrai que si j’avais de l’ambition politique et une totale absence de scrupules, le choisirai le camp socialiste, c’est tellement plus simple !

    Répondre
  19. Excellent M. Gave, vous étiez particulièrement en forme quand vous avez écrit votre papier. Le cas de la Corse illustre de façon éclatante le propos du lien entre corruption et économie administrée comme le démontrait N. Giudici dans “Le Crépuscule des Corses”. Les ressources financières, énormes de l’ïle (relativement à sa population) , venant presqu’uniquement de quelques gros tuyaux étatiques, il faut et il suffit pour s’enrichir de savoir comment contrôler ces tuyaux.

    Répondre
  20. excellent article mr gaves, dommage que vous ne veniez pas au 20 h expliquer cela, mais nos journaleux ne vont pas inviter bien sûr, ils faut qu’ils defendent leurs intérêts!!! je me demande comment cela va finir? bravo à vous , merci pour ce blog!

    Répondre
    • Demain, Frédéric Taddei et ses invités débattront de la moralisation de la vie publique avec charles Gave sur France 2 à 22h30

      Percy Kemp Ecrivain. Dernier ouvrage : « Le Prince : Conseils adressés à nos gouvernants, aujourd’hui malmenés par les événements, sur les nouvelles façons d’exercer le pouvoir et le meilleur moyen de le conserver » (Le Seuil, février 2013)

      Dominique Jamet Ecrivain. Dernier ouvrage : « Le mal du pays » (La Différence, mars 2013)

      Gérard Filoche Ancien inspecteur du travail, membre du Bureau national du PS

      Ayerdhal Ecrivain. Dernier ouvrage : « Rainbow Warriors » (Au Diable Vauvert, mars 2013)

      Monique Pinçon-Charlot Sociologue. Dernier ouvrage : « L’argent sans foi ni loi » (Textuel, 2012)

      Charles Gave Economiste. Dernier ouvrage : « L’Etat est mort, vive l’Etat ! » (Bourin, 2010)

      Rachida Khalil, comédienne. Au Théâtre Montparnasse dans « La Croisade s’amuse ».

      Pierre Lascoumes Sociologue. Il est l’auteur notamment de « Favoritisme et corruption à la française. Petits arrangements avec la probité », « Elites irrégulières, essai sur la délinquance d’affaires » et « Le capitalisme clandestin, l’illusoire régulation des places offshore ».

      Répondre
  21. Les fondements du droit sont l’objet de réflexion des plus grands esprits. Depuis les anciens, Aristote, et Cicéron (de Officiis) jusqu’aux modernes, en passant par saint Thomas, Jean Bodin, Grotius, Hobbes et surtout John Locke,; sans oublier nos Constant et Montesquieu, ce sont des milliers de pages ou ces fondements sont analysés, disséqués en tentant de définir un droit “naturel” ou “venu du fond des âges” d’où découleraient tous les autres ou au contraire de définir le droit comme seule construction humaine suceptible de varier au fil des évènements (notre situation actuelle). L’évolution de ces idées est passionnante. Une idée s’en dégage fortement: c’est la “Rule of law” des anglais. Des lois simples, qui s’imposent à tous, même aux rois et qu’on ne modifie qu’avec la plus extrême prudence. Avec au dessus les “Bill of Rights”, immuables droits de l’homme, auxquels aucune constitution ni loi ne sauraient porter atteinte.

    Répondre
  22. La distinction entre “morale” et “droit” est intéressante, cependant on se dit que les deux concepts ne peuvent pas être si absolument séparés. Il faut nécessairement que le droit soit fondé sur la morale, ou bien renoncer à tout honneur de l’homme. Certes, le “Tu ne voleras point” est un commandement indispensable aux intérêts de la société, mais son essence n’est pas utilitaire, elle reste morale : voler est mal EN SOI, aimer son prochain est bien EN SOI.

    D’autre part si Tartuffe est foncièrement un pervers, Orgon n’a que ce qu’il mérite : bigot égoïste, il néglige femme et enfants pour s’adonner à des bondieuseries avec lesquelles il pense gagner le ciel ; non seulement il n’a rien compris à la morale chrétienne, mais encore il n’écoute même plus la voix de la conscience.

    Si la métaphore théâtrale de Mr. Gave contient quelque exactitude, le seul salut possible pour la France serait donc de revenir aux fondements de l’Evangile, autrement dit : expier en esprit et en vérité la Saint Barthélémy et la Révocation de l’Edit de Nantes, connaître une nouvelle Réformation, et redevenir enfin chrétienne.

    Répondre
  23. Brillant, Brillant, Brillant! En temps qu’expatrie Francais depuis 40 ans je trouve insupportable que M. grave soit accuse de faire des fautes d’hortographe. C’est tout a fait normal et il faut realiser que le Francais n’est plus qu’une langue culturelle et non plus un medium de communication international. Il faut que nous ayons le courage de regarder la realite en face et de realiser nos erreurs. Ce site essaye avec beaucoup d’intelligence de nous eduquer tous. S’il vous plait, mettons notre amour propre de cote et essayons de decouvrir la verite. Merci M. grave.

    Répondre
  24. on ne dira jamais assez que pour resoudre nos problèmes de corruption , il n ‘y a qu’ une solution que nous enseignent les mexicains : le president ne fait qu ‘un seul mandat de 6 ans , temps suffisant pour se rassasier .Appliquons le a tous les hommes politiques .Il y a tellement de talents en France qui attendent que les place se libèrent

    Répondre
  25. “Corrélation parfaite entre poids de l’Etat et corruption”…
    Je vous en prie… Ou au moins mettez une source car dit comme ça c’est n’importe quoi

    Répondre
    • Cher Monsieur,

      les sources ont été données dans “la faillite de l’Etat” le livre entre autres et faisant l’objet de nombreux graphiques qu’il est vrai, il nous faudrait uploader. Nous avions aussi des ratios poids du secteur communiste dans l’Etat etc etc que vous devriez retrouver ça et là. Mais ce genre de tableau est courant , peut être en avez-ous passer derniérement sur la Chine par exemple.

      Idl

      Répondre
  26. Je me suis amusé à faire un petit graphique sur la relation entre l’index de corruption de Transparency International et celui de la liberté économique de la fondation Heritage (qui tient compte des taxes, des dépenses publiques, de la facilité de faire des affaires etc…) La relation est flagrante…
    http://qikr.co/5s8bf

    Répondre
    • Note: La France est le point rouge.

      Répondre
    • Ce serait intéressan de savoir quel ,est ce pays hors norme vers très peu de liberté économique et pourtant un indice de corruption de 50%.

      Répondre
      • Intéressant

        Répondre
      • Ce point là est Cuba. Cette “anomalie” est certainement due à la construction de l’index, basé sur la perception relative.

        Répondre
  27. Je trouve au contraire cette analyse très bonne, notamment sur la morale (“moraline” même) mise en avant par les socialistes pour justifier leur intervention.

    Bref, très bon article, merci M. Gave !

    Répondre
  28. charles gave est bien meilleur lorsqu’il nous parle d’économie que de la société. Une petite vacherie au passage pour l’église catholique (qu’a t elle bien pu faire à CG ?). Je n’aime pas les socialos mais visiblement le peuple français oui : voilà quarante ans qu’ils sont au pourvoir. Pour me consoler je relis l’histoire de France de Jacques Bainville avec ces bons rois catholiques qui ont fait la France ce qui ne les empêchaient pas de tenir tête au Pape. A l’orée du 14ème siècle les Français avaient créé beaucoup de richesses (sans Schumpeter, ni Bastiat, ni Hayeck tient donc, pas de think tank à l’époque non plus) qui faisaient baver d’envie les anglois d’où la guerre de 100 ans pour prendre nos richesses et écouler leurs marchandises. Enfin relisez Bainville c’est excellent.

    Répondre
    • Si vous souhaitez savoir précisément ce que Charles Gave pense de l’église catholique, plongez-vous dans “Un libéral nommé Jésus”. Excellent (je suis pourtant totalement agnostique…)
      En ce qui concerne “L’histoire de France” de Bainville, je confirme et j’encourage. Pour qui s’intéresse un tant soit peu à l’histoire de France, ce livre est incontournable !

      Répondre
    • on va le remette, merci

      Répondre
  29. Bonjour,
    de quelle source tenez vous que l’abattement fiscal a été rétabli par Hollande ?
    Je cherche sur le net et je trouve que l’abattement a été rétabli par Jospin en 98:
    “Depuis 1998 et suite à la la suppression de l’abattement de 30% par Alain Juppé, les journalistes peuvent déduire une allocation forfaitaire de 7650 euros”

    Votre article me rappelle la citation suivante :
    “L’absolution idéologique du meurtre et du génocide est bien connue des historiens. On mentionne moins souvent qu’elle sanctifie aussi la concussion, le népotisme, la corruption. Les socialistes ont une si haute idée de leur propre moralité qu’on croirait presque, à les entendre, qu’ils rendent la corruption honnête en s’y livrant… Ce n’est point simple complaisance à soi, mécanisme psychologique banal. Cet homme n’est point isolé, il est accompagné, soutenu par la puissance sacrée de l’idéologie, qui capitone sa conscience et le pousse à penser qu’étant lui-même à la source de toute vertu, il ne saurait secréter que de bonnes actions.”
    JF Revel

    Répondre
  30. Prière lire qui le dénaturent !

    Répondre
    • Avec ou sans l’accord, faut pas exagérer : l’article n’est en rien dénaturé.

      Répondre
    • Pot calling the kettle black i see….

      Répondre
    • Monsieur mathen, vous avez le don de vous concentrer sur l’accessoire et de vous y perdre. Prochaine fois concentrez-vous sur les idées, c’est moins risqué.

      Répondre
  31. Très bon article, malheureusement entaché de plusieurs fautes d’ortographe qui le dénature.

    Répondre
    • orthographe avec un h, monsieur l’entaché

      Répondre
    • Elève Mathen, au piquet, deux fautes d’ortographe, dans une même ligne. Pour moins que ça mes petits-enfants sont privés de dessert !

      Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez notre newsletter:

Recevez notre newsletter:

Cette lettre d'information inclut un résumé de l'actualité, des informations concernant nos événements, des conseils de lecture et bien plus!

Vous êtes bien inscrit!