FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Certains disent que monsieur Juppé serait plus « libéral » que monsieur Fillon.

Prétendre nimber l’un ou l’autre des deux candidats sous le halo du libéralisme est se foutre du monde !

D’abord parce que celui qui le fait se croit à l’évidence capable de décerner des brevets de libéralisme.  Or quand on voit l’état dans lequel est notre pays on se demande ce qui donne le droit a quiconque de se réclamer comme Liberal tant tous les libéraux en France ont lamentablement échoué en politique depuis au moins trente ans.

 

Ensuite parce que le pays n’a pas besoin d’un « libéral » mais d’un homme qui aurait les trois qualités suivantes :

 

  • Est ce un homme d’honneur ?
  • Est ce un homme compétent?
  • Est ce un homme qui apprend par ses erreurs?

A ces trois questions, je dois répondre par un non sans nuances en ce qui concerne monsieur Juppé.

 

  •       Homme d’honneur: En aucun cas. Il a un casier judiciaire. Imaginez l’effet sur la magistrature ou la gendarmerie, ou l’armée ou quiconque condamné a une peine inscrite au casier est immédiatement chassé … Je me contrefous de ce qu’il a fait qui lui a valu condamnation, mais condamné il a été. Et donc il était coupable. Qu’il ait été condamné parce qu’il a porté le chapeau pour quelqu’un d’autre ne m’intéresse pas du tout. Un homme d’honneur dans une telle situation refuse d’obéir ou démissionne.  (Ce qu’on fait mon père et mon grand père, mettant de ce fait un terme a leurs carrières).  Ce qu’il n’a pas fait. C’est donc un homme sans honneur, et je crois que le moment est venu de réintroduire cette notion dans la vie politique Francaise. Entre un libéral sans honneur et un non libéral honorable, je choisirai toujours l’homme honorable.

 

  •       Est il compétent? Ses passages au pouvoir ont été désastreux, le dernier, comme tous les précédents ou, en tant que ministre des affaires étrangères de la France,  il a pris ses ordres du Qatar, de l’Arabie Saoudite ou du département d’état American pour frapper la Libye et déstabiliser la Syrie gérée par des Alaouites . Eut-il réussi, nous aurions eu un massacre des minorités non sunnites en Syrie, c’est a dire des Chrétiens Les massacres ont eu quand même lieu, en Irak, en Syrie, et, Il n’a jamais manifesté le moindre intérêt pour les minorités Chrétiennes martyrisées dans tous les pays sunnites (Musulmans) bien au contraire Par contre il manifeste une compréhension infinie pour les minorités musulmanes ne respectant pas la Loi Francaise, pour peu qu’elles vivent et votent à Bordeaux.

 

  •        Est ce un homme qui apprend par ses erreurs. Certainement pas . C’est lui qui a augmenté les impôts et déplafonné l’ISF au lieu de le supprimer, non sans avoir fait porter le chapeau au ministre des finances de l’époque qui fut vire sommairement juste après, Et cela pour répondre aux injonctions de Bruxelles et pour pouvoir rentrer dans l’Euro. Or tout le monde sait qu’augmenter les impôts pour réduire un déficit budgétaire ne marche jamais Ces augmentations d’impôts amenèrent à une récession et du coup, il dut dissoudre la chambre ce qui nous a amené Aubry et Jospin. Chaque fois qu’il l’a pu cet homme a pris le parti de ne pas faire respecter la souveraineté française et il continuera, n’en doutons pas. Et au diable les manants.

 

 

Bref cet  homme a toujours menti, trahi, et trompé son électorat, a été condamné par les tribunaux, ne respecte pas la volonté du peuple, a favorisé des transferts de souveraineté  dont le peuple ne voulait pas, ce qui l’a laisse prodigieusement indifferent et une fois encore il n’a  jamais démissionne.

Pour résumer, je vais terminer en aménageant une formule de Pagnol,

« Monsieur Juppe, ce n’est pas qu’il est bon a rien!. 

C’est qu’il est mauvais en tout »

et je rajoute, en étant toujours extrêmement content de lui même.

 

Il parait cependant que c’est un excellent maire de Bordeaux.

Il ne faut à aucun prix que les électeurs Français privent Bordeaux d’un homme  aussi talentueux.

A l’evidence, tout mouvement vers le haut prouverait une fois de plus que ce cher homme a atteint son niveau d’incompétence et qu’il n’est pas apte à aller plus haut.

Maire de Bordeaux il est

Maire de Bordeaux qu’il reste.

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faîtes rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

129 Commentaires

  1. Je suppose que le prochain billet de M. Gave sera pour répondre à la question suivante : M. Fillon a-t-il une chance de réussir ?

    Il semble bien qu’il soit la dernière chance des partis traditionnels et des changements plus radicaux et brutaux.

    J’ai envie d’y croire !

    Répondre
    • Moi aussi…mais sans sortie de l’Euro j’ai de sérieux doutes.

      Bien à vous

  2. M. Juppé a laissé une ardoise de 53 millions d’euros à la ville de Bordeaux. Quel maire exemplaire ! Quelle gestion admirable des finances publiques ! De quoi être certain qu’il continuera, s’il est élu PR, dans la longue tradition corrézienne de la gestion de la chose publique.
    A croire que les énarques sont faits pour détruire ce pays…plus incompétents les uns que les autres, toujours protégés des conséquences de leur incompétence et toujours promus ! L’exception culturelle dans toute sa splendeur.

    Répondre
  3. idl dit « Prenons l’exemple du retour au Franc en sortie de l’Euro: elle (marine le pen) souhaite le nationaliser et le controler. Rien de libéral là dedans. »

    personnellement,je ne comprend pas pourquoi on ne veut pas redonner au peuple le controle de sa monnaie. Bien sur quand c’est un gouvernement elu qui controle la monnaie,il met la main dans le pot de confiture et on a de l’inflation et des devaluations.

    mais si je ne me trompe,depuis 20 ans,le controle de la monnaie a ete mis dans la main de banques centrales independantes et des banques privees. Qu’ont elles fait? elles ont mis la main dans le pot de confiture aussi bein que l’etat.

    si de toute facon quelqu’un doit mettre la min dans le pot de confiture et que c’est moi qui bosse pour le remplir,je prefere que ce soit un etat democratique que j’ai elu.

    Répondre
    • Je n’ai pas d’idées si la peste serait mieux que le cholera. Je disais juste qu’en théorie, in libéral voudrait reprendre le controle national de sa monnaie pour en donner la gestion INDEPENDANTE à une banque centrale libre et non servile à l’ Etat.

      Ce n’est pas DU TOUT ce que propose le front national.

    • Je suis d’accord avec vous… mais malheureusement après réflexion a t’on vraiment le choix de voter quelqu’un d’autre que MLP ?
      Nous n’avons pas de Trump ce qui est bien dommage et la France n’est pas les US.
      Fillon lui ne parle pas de sortir de l’Europe et encore moins de l’Euro, ce qui me fait penser que malgré toutes ses bonnes intentions affichées il ne pourra mener à bien son programme avec cette Europe et son Euro à trainer derrière lui. J’ai lu ici qu’il fallait attendre encore 2 ou 3 quinquennats (d’alternance ou pas) pour que la France soit dans la faillite la plus totale…pourquoi attendre ? Pour que la dette soit encore plus colossale ? et que la France ou ce qu’il en reste n’appartienne plus aux Français ?.
      Autant donner un grand coup de pied dans la fourmilière maintenant pendant qu’on en a encore la possibilité !. Je comprends bien que certains d’entres vous préfèrent Fillon afin de « régler » leurs « petites affaires » mais la France elle n’a plus le temps d’attendre !. On ne reconstruit pas sur des fondations « pourries » on rase tout d’abord !.
      Voilà mes pensées ce matin, j’espère que je me trompe et si c’est le cas j’aimerai que l’on me démontre le contraire.

      Bien à vous

    • > si de toute facon quelqu’un doit mettre la min dans le pot de confiture et que c’est moi qui bosse pour le remplir,je prefere que ce soit un etat democratique que j’ai elu.

      +1
      Entre me couper une jambe et me couper les deux jambes…

      Ensuite, confier la monnaie à une banque centrale indépendante est une belle idée.
      Cependant, forcément, centre banque centrale indépendante aura une élite dirigeante. Et alors, par l’opération du Saint Esprit probablement, ces gens resteront incorruptibles? Par essence, les dirigeants de la banque centrale s’associeront avec le reste de l’élite et alors la séparation des pouvoirs ne sera plus qu’un mythe pour les crédules.

      Et de fait, la Fed serait indépendante… Elle est aux mains des ploutocrates.
      La BCE serait, paraît-il, sur le papier, indépendante…
      Reste la Buba, seule qui fut effectivement indépendante.

      Seulement deux solutions me paraissent viables:
      – Celle de Milton Friedman: on remplace la banque centrale par un ordinateur. Pas de problème de corruption, et les actions de la banque centrale sont parfaitement prévisibles et anticipées. Pas besoin de lire les minutes ou d’écouter Trichet, Bernanke, Yellen, et tous ces moins-que-rien. Quel temps de gagner! Quelle sécurité de gagner!
      – Et celle qui a ma préférence: la concurrence. On dit toujours que le protectionnisme intérieur est mal. J’approuve. Pourquoi cela ne doit pas s’appliquer à la monnaie? Pourquoi ne pas laisser chaque personne détenir et utiliser la monnaie qui lui plaît? Si les gens veulent réaliser des transactions en DM, bitcoins, or, argent, CHF, ou que sais-je encore, pourquoi ne pas les laisser faire? Et l’État conserverait sa monnaie officielle, dans laquelle les impôts seraient payés, les fonctionnaires payés, et les fournisseurs de l’État payés (le coiffeur de Hollande par exemple…). Et l’État pourrait dévaluer autant qu’il veut sa monnaie; j’aurais mes DM.

      La solution de la concurrence (avec le troc) est celle qui surviendra de facto quand l’État supprimera le cash pour notre bien.

    • Charles Gave vous répondrait que la monnaie est une convention sociale.
      Le Christ dans les Evangiles nous dit de surcroit que la monnaie ressort de l’Etat (voir un Liberal nomme Jésus).
      En cas de litige entre les parties, l’Etat qui dispose du monopole de la violence, par ses tribunaux et ses gendarmes fait régner le Droit.

      Si les gens réalise comme vous le dites une transaction en bitcoin et que le émetteur part avec la caisse, ou allez vous vous plaindre? Devant les tribunaux étatiques? en application d’une loi étatique? Pourquoi ce tribunal devrait il vous aider dans la récupération devoir créance en admettant que cette créance soit réelle car bien sur à la différence d’un salaire exprimé dans une monnaie d’état, la charge de la preuve sera sur vous ainsi que la vérification d’un cout de change face à une autre monnaie si la votre a disparu. Bonne chance…

      La monnaie est donc un bien commun (un peu comme un jardin public) dont l’Etat assure la gestion de façon décentralisé et indépendante du pouvoir politique mais qu’en aucun cas il ne possède. Ce qui nous amène au mode de l’organisation de l’Etat.
      Si nous avons une démocratie, alors nul n’a besoin de toutes ces histoires. Les Suisses n’ont guère besoin de toutes ces histoires, et tient en voila une jolie banque indépendante..

    • Je suis désaccord avec monsieur Gave sur ce sujet.

      Sommes-nous d’accord sur la vision de Milton Friedman?
      Dans ce cas, je comprends que l’IDL préfère une banque centrale indépendante à l’ordinateur de Milton Friedman?

      Nous sommes uniquement en désaccord sur la concurrence des monnaies?

      Je suppose que nous sommes d’accord sur la nocivité de l’euro, cette nocivité étant due à:
      – un taux de change fixe entre des zones de productivité différente et un poids de l’administration différent;
      – un coût du futur commun entre des zones dont les anticipations de croissance sont différentes et d’une gestion des comptes publics différente.

      À ces deux problèmes se superposent l’indépendance de la BCE, le monopole de l’euro sur la zone (impossibilité d’utiliser ou de créer une autre monnaie), l’absence de vie privée (toutes les transactions sont tracées et affectées), l’interdiction du cash (en cours; diminuera drastiquement la circulation/vélocité de la monnaie [flux] et permettra des taux négatifs [stock]), et que la BCE est une énorme machine ploutocratique à financer le capitalisme de connivence (financement des gouvernements et des petits copains). Au total, je compte sept problèmes:
      a. taux de change fixe;
      b. coût du futur commun;
      c. non-indépendance de la BCE;
      d. monopole de l’euro (impossibilité d’utiliser ou de créer une autre monnaie);
      e. l’absence de vie privée;
      f. l’interdiction du cash;
      g. financement des petits copains, du capitalisme de connivence et de tous ceux qui sont bien connectés (effet Cantillon version corruption).

      Le point (a) fait que nous deviendrons tous allemands tôt ou tard (Ach, das ist super; ça a servi à quoi de s’être battu contre les casques à pointe?). En effet, toutes les zones devront s’aligner sur la zone la plus productive ou mourir (dépeuplement par migration). (Ou alors que les allemands sponsorisent les zones moins productives [les «transferts sociaux»], ce qui me paraît illusoire et inhumain pour nos cousins germains.)

      Le point (b) est le choix cornélien du «bon» coût du futur, puisque cela avantagera certaines activités et désavantagera d’autres, que ces activités ne sont pas les mêmes selon les zones (d’où les maisons en Espagne, les usines en Allemagne, les fonctionnaires en France, et la mort de la Grèce et de l’Italie).

      Ainsi, ma compréhension de la position de l’IDL est principalement afin de redonner à chaque pays son identité, de ne pas tous devenir allemands (points (a) et (b)), ce que j’approuve de toute mon âme (Ach so).

      Dites-moi si il y a quelque chose que j’ai mécompris.

      1. Il me paraît que le raisonnement appliqué à l’ensemble de l’Europe s’applique aussi à chaque pays. Toute région sponsorisée est maintenue dans la dépendance et en sous-développement (et ceux qui payent le sponsoring sont asservis). C’est la différence entre donner du poisson et apprendre à pêcher. Ainsi, pourquoi ne pas itérer le processus? Ne serait-il pas salutaire que l’Italie du Sud ait sa propre monnaie? Jamais la région ne se développera et le nord continuera à faire appel d’air envers toutes les forces vives du sud, et donc le dépeuplement continuera. Et l’Italie se restreindra uniquement à l’Italie du Nord (Comment? C’est déjà le cas?).
      On pourrait objecter que les italiens du nord et les italiens du sud n’ont pas de différence d’identité (pas d’accord, mais peu importe). Dans ce cas, on pourrait prendre l’exemple de la France et de la Corse. La meilleure des solutions ne serait-elle pas, pour la Corse, d’avoir sa propre monnaie? Le taux de change et le coût du futur devenant tous deux libres, la Corse pourrait se développer. Il n’y a aucune raison de maintenir les Corses dans la dépendance.

      Je reprends vos points.

      2. Vous partez sur le bitcoin. Nous pouvons commencer moins loin.
      Supposons des pièces d’argent sont battues par une personne tierce, et que une transaction entre deux personnes ait lieu sur la base de ces pièces.
      Les pièces d’argent sont des biens tangibles; au pire, il s’agit de troc. En quoi serait-ce irrecevable devant un tribunal? Pour quelles raisons le troc devrait-il être irrecevable devant un tribunal?

      3. Ensuite, revenons au cas du bitcoin.
      En quoi une monnaie fiat serait-elle moins fictive que le bitcoin? D’autant plus que, avec la disparition du cash, la monnaie fiat ne deviendra que des écritures électroniques.

      4. le émetteur part avec la caisse, ou allez vous vous plaindre?

      ?
      Je ne comprends pas.
      Si on me vole, je l’ai à sec, point barre. Bitcoins, thalers, florins, sesterces, ou ce que vous voulez. Je ne vois pas le rapport.

      Récemment, mon billet d’avion a été annulé unilatéralement par la compagnie. Ils ne m’ont jamais remboursé (normal). Je l’ai à sec, point barre.

      Quand je me suis fait agresser et tabasser dans le but de me voler mon iPhone, que s’est-il passé? Rien. Je l’ai à sec, point barre. Comme toujours.

      5. Pourquoi ce tribunal devrait il vous aider dans la récupération devoir créance

      ?
      Vous voulez dire dans le cas où j’aurais vendu d’occasion ma merco customisée or et diamants en mexican pesos à un tiers?
      Dans ce cas, avant de donner ma carte grise, nous aurions signé un contrat de vente, me semble-t-il?
      Et j’aurais fait sécuriser la somme chez un notaire, a priori.

      Je ne comprends pas dans quel cas vous vous mettez.
      Globalement, avoir recours à la justice est toujours un échec. On fait en sorte de ne jamais recourir à la justice. (Sans compter que, généralement, ça ne sert à rien, c’est une énorme perte de temps, d’argent et de tranquillité d’esprit; on s’est fait mettre et puis c’est tout.)
      Soit on passe en cash, soit on a recours à l’équivalent d’un tiers de confiance qui joue le rôle de notaire.

      À ce sujet, il me semble que la description de Priscus Panites (“Fragm. hist. graec.”, t. IV, p. 86-87) au sujet de l’Empire Byzantin correspond assez bien à l’état actuel de la France:
      «Au contraire, ceux qui sont chez les Romains sont facilement tués à la guerre, car ils doivent remettre en d’autres l’espoir de leur salut, puisque les tyrans ne leur permettent pas de faire usage des armes. Et à ceux qui ont en font usage, l’incapacité des chefs est pernicieuse: ils dirigent mal la guerre. D’ailleurs, en temps de paix, les charges sont plus accablantes que les maux en temps de guerre, à cause de la très dure exaction des impôts et des vexations des malfaiteurs, car les lois ne sont pas égales pour tout le monde. Si quelque violateur de la loi est un riche, son délit n’encourt aucune peine; si c’est un pauvre, un ignorant des roueries, on lui applique la peine prévue par loi, à moins qu’il ne meure avant que le jugement soit rendu, étant donnés la longue durée du procès et le grand gaspillage des fortunes.»

      6. Ensuite, ma croyance est que l’indépendance, d’une institution quelconque, dans les faits est une (heureuse) exception et non la règle (surpris en bien).
      L’indépendance de la Bubba fut une chance pour l’Europe (RIP). L’indépendance de la BNS est toujours une chance. Malheureusement, cette indépendance a échoué ailleurs (en particulier celle de la BCE). Je ne vois vraiment pas par quelle miracle la Banque de France serait indépendante dans les faits. Comment l’IDL pense réaliser cette gageure? Qui mettre à sa tête? Pourquoi n’essaierait-elle pas de manipuler le taux de change? Comment s’assurer que le coût du futur sera correctement choisi? Comment s’assurer qu’elle ne se mettra pas à acheter des actifs et de la dette? Comment s’assurer que qu’elle ne servirait pas à distribuer de l’argent aux petits copains et aux gens biens connectés? Si vous me dites que on va l’écrire dans la loi, je vous ferais remarquer que, jusqu’à présent, les traités ont servi de papier toilette.
      Perso, l’indépendance de la Banque de France, je n’y crois pas une seconde. (C’est même Charles Gave qui, dans une de ses chroniques, écrivait qu’il ne croyait à la bonté naturelle de l’homme.)

      7. Pourquoi ne pas la Banque de France ne pourrait-elle pas être un ordinateur de Milton Friedman?
      D’ailleurs, grâce à Andrew Jackson, le dollar US n’a pas eu de banque centrale pendant longtemps. (Qui s’en est plaint? JP Morgan et JD Rockefeller.)

      8. Vous me dites que une monnaie fiat a un avantage considérable. Supposons. Dans ce cas, pourquoi craindrait-elle la concurrence? Car le public choisirait automatiquement la monnaie qui lui serait la plus favorable. Et si la monnaie fiat a effectivement cet avantage considérable, alors elle sera choisie par le public. Elle n’a rien à craindre.

      9. La concurrence permet de voter avec ses pieds.
      Et la concurrence est le seul moyen de contenir un acteur dans ses abus (l’État en l’occurrence).
      Et si les comptes sont mal gérés, alors la monnaie perd de la valeur. Que peut faire le peuple? Rien si il n’en a pas le droit. Sinon, il peut voter avec ses pieds en n’utilisant pas la monnaie de l’État. Ce qui n’est pas possible aujourd’hui (ou bien compliqué).

      10. En cas de litige entre les parties, l’Etat qui dispose du monopole de la violence, par ses tribunaux et ses gendarmes fait régner le Droit.

      Il paraîtrait. Quel rapport avec la monnaie?

      11. Je prends l’argument de la Suisse. Dans ce cas, une solution ne serait-elle pas décomposer la France en régions où dans chacune une organisation politique de type Suisse pourrait jouer à plein?

      12. Enfin, pourriez-vous définir le signifié par le signifiant «démocratie»?

      Merci à vous.

    • Non non nous serions parfaitement d’ accord avec un ordinateur central réglé mais avant QUE les politiques soient d’ accord pour abandonner toute idée de corruption autour de la monnaie , on se permet juste d’ être réaliste .

    • We shall agree to disagree.

      Vous ne comprenez pas ce que je dis, je ne peux pas le dire autrement. A partir du moment ou je explique que la monnaie est un BIEN COMMUN et que vous cotinuez à me repondre qu’il faut fragmenter au niveau régional (ou citadin ou villageois, allons y), comment voulez vous que l’on discute?

      Votre vision n’est pas la notre.

      Merci

  4. Qu’il s’occupe de Bordeaux, d’autant qu’il a du pain sur la planche !!
    Je n’avais plus revu Bordeaux depuis plusieurs décennies. Il m’avait été vanté les réalisations du Maire en matière de rénovation urbaine. Je m’y suis rendu récemment avec un ami qui ne connaissait pas cette ville. Grosse déception !! Nous avons commencé notre visite par l’extrémité de la rue Saint Catherine mais opposée à celle donnant sur le théâtre. Des quartiers délabrés, des immeubles noircis, une population majoritairement d’origine africaine. En bref nous avons constaté qu’à l’exception des quais Louis XVIII, des Allées de Tourny, du cours de l’Intendance, la ville faisait grise mine. En fait il m’apparut que seulement 10% environ de la ville, celle visitée par les touristes, avait bonne allure. Poudre aux yeux ?

    Répondre
    • merci du témoignage

  5. Et responsable de la morte des moines de Tibhirine selon les mémoires de M.Pasqua (extrait ci-dessous)

    « …L’année suivante, en Algérie, se produit l’enlèvement des 7 moines trappistes du monastère de Tibhirine, dans la nuit du 26 au 27 mars 1996. Le responsable de la mouvance islamiste qui affirme les détenir prend langue avec l’ambassade de France à Alger. Marchiani qui est en poste à Toulon, m’informe qu’il dispose d’un contact sur place pour toucher les ravisseurs. Il connaît bien le dossier, lui qui a travaillé sur le GIA durant mon second passage à Beauvau. Comme pour l’affaire des pilotes (…en Bosnie…), j’en parle à Chirac: « Alors, qu’est-ce qu’on fait ? – Ecoute, Charles, faisons comme la dernière fois. Il n’y a qu’à envoyer Marchiani, et qu’il utilise son contact. Mais, surtout, il ne faut pas en parler à Juppé. »

    Jean-Charles Marchiani se rend donc sur place. Mais sa visite est éventée. Alain Juppé l’apprend et réclame des explications à un Chirac évasif, qui ne dit rien savoir. Juppé prend la mouche et déclare à un journaliste qui l’interroge sur cette affaire : « …J’apprends avec étonnement que le préfet du Var est à Alger. Sa place est à son poste, dans le Var. Il n’est chargé d’aucune autre mission. »

    Les preneurs d’otages rompent le contact. Ils doivent considérer la déclaration du premier ministre comme un refus de négocier, et un désaveu de Marchiani. »

    Répondre
  6. Réponse à Bruno. Avec les candidatures de Macron, qui siphonnera les voix de MLP et celle de Fillon libéral-conservateur, MLP ne sera pas présente au deuxième tour de la présidentielle.

    Répondre
  7. Je me considère comme un homme de droite, mais je constate à la lecture des commentaires de Bruno B, militant du FN si j’ai bien compris, que ce dernier parti n’est pas mature pour la conduite des affaires publiques.
    Par exemple, la proposition de supprimer deux millions de fonctionnaires est parfaitement démagogique, car irréaliste tout simplement comme le sait toute personne connaissant le système administratif français ! Divisons ce nombre par 10 pour retenir 200.000, simplifions les structures au lieu de développer le « mille-feuille » et APRES revoyons le nombre des emplois : ce sera plus sérieux…
    Il y a des exemples dans d’autres domaines, mais je ne veux pas démarrer une polémique.
    Cordialement.

    Répondre
    • J’ajoute: Merci M. Gave de nous faire part de votre appréciation concernant le programme du candidat Fillon, comme vous venez de la faire pour A. Juppé.

    • Bruno B pense peut ëtre que Fillon est trop naif.
      Je ne vois pas pourquoi il aurait tord.

    • à tort. suis le seul à le défendre, je corrige car je ne veux pas le discréditer

    • Vous savez, comme le dit souvent Charles Gave, il y’a deux façons de couper la queue d’un chien; D’un coup bref pour que la pauvre bête ne souffre pas trop, on en tronçons successifs .

      Le Canada, pays de Bucherons, a su couper d’un coup avec Chrétien . et que dire de l’Islande dont les obligations d’état viennent de prendre 200% (si je ne me trompe pas ou un autre marqueur du genre).

      Quand il n’y a plus de sous, il n’Y A PLUS DE SOUS. personne ne dit que cela va être confortable . Mais la France est un état en quasi ruine. C’est ça ou le FMI.

    • Cela c’est l’aspect économique mais même le républicain (régime qui pourtant s’est imposé par le crime et mourra de la même façon, qui a échoué et qui a vendu la nation, les français : comme des animaux ou des produits, pourtant la France est composée d’Ames (le peuple) ) François Asselineau a démontré que le FN agit comme un repoussoir et ne peut de ce fait en particulier parvenir au pouvoir (L’auteur de ce crime qui a désarmée la nation est Mitterrand qui a instauré Sos racisme et l’étoile jaune de touche pas à mon pote : voir l’explication par Philippe De Villiers)

  8. Bonjour,

    Clemenceau.
    De Gaulle.
    L’amour intransigeant de la patrie, et chef de guerre.
    Et maintenant ?

    Quelle est la partie du chef de guerre que détient Fillon ?
    J’escamote Juppé, un piètre imposteur en politique.

    En cas ou Monsieur Fillon est président, et qu’il a une large représentation nationale, sera-t’il alors ce chef de guerre ?
    Même si ce terme doit choquer, il n’y aura pas d’autres solutions pour la France.
    Une poigne ferme et régalienne.
    Hum, j’ai des doutes.
    Trop de contre pouvoir diffus dans cette société .

    Répondre
    • O tempora o mores

      Toutefois, j’ai été déçu en bien de son intervention au JT de Lundi soir quand questionné sur la Syrie et ses rapports avec Poutine.
      Il a été très direct en disant « écoutez tout le monde est d’accord pour dire qu’il y a un probleme en Syrie. Or, on ne peut pas discuter avec l’état Islamique. EN revanche, il est encore possible de discuter avec la Russie »

    • On notera quand même QUE son programme veut une augmentation des moyens de l’ armee et la police

  9. Monsieur Bruno_B,

    S’il vous plaît, je comprends votre position et ce que vous faites.
    Croyez-vous sincèrement que vous allez rallier un quelconque lecteur de l’IDL en les qualifiant d’«arrogants» ou de «comptables qui font l’inventaire de mesures techniques auxquels ils ne comprennent rien», ou en étant condescendant?

    Si vous voulez que des lecteurs ici votent pour le FN, ne pensez-vous pas qu’il serait de bon aloi d’être plus calme, plus posé, moins agressif, et surtout plus constructif?

    Et vous le dites vous-même: le programme de Marine n’est pas libéral. Quel est alors l’intérêt pour une personne de la «secte» libérale à voter Marine? À la mettre au pouvoir? Et ensuite? En quoi serions-nous avancés? En quoi serait-elle mieux qu’un autre? Où est l’intérêt pour un libéral que Marine prenne le pouvoir? En quoi ne serait-ce pas échangé pas la peste pour le choléra, Charybde pour Scylla?

    Jusqu’à présent, vous nous avez sorti un argument: elle va tout casser. C’est séduisant, il est vrai; cependant, comme cela a été déjà dit, «la nature humaine est en cela prévisible». Auriez-vous un autre argument à faire valoir (constructif et calme)?

    À toutes fins utiles, je rappelle que l’IDL a été fondé comme un «think-tank»; donc si Marine veut des idées de réforme (en deux mots et demi: moins d’État), il me semble qu’elle peut venir toquer à l’IDL. Et Charles Gave vient de publier un livre qui contient dix réformes qui ne coûtent pas un sou.

    Je vous souhaite une excellente journée.

    Répondre
    • Pour être parfaitement limpide, Marine le Pen est venue toquée mais pour recruter CG qui ne veut pas rouler pour quelqu’un.
      Et Marion reste en contact, ce à quoi nous sommes tout à fait ouvert tant que le partage se fait au niveau des idées et non dans la captation et la récupération de personne.

      L’idée n’étant pas de rouler pour quelqu’un mais d’être utile à tous et ultimement surtout à la France.

  10. Pour contrebalancer cet excellent article,il convient de rappeler que mr Fillon a été partie prenante (et meme plus) dans les 550 milliards de dette publique émis pendant le quinquennat Sarkozy.Qu’il a juré que la France etait en faillite mais qu’il a aussi joyeusement continué a creuser la tombe.
    Cela dit,on se regale d’avance des manifestations gigantesques si il vire 600.000 fonctionnaires.Les greves de 1995 paraitront comme un simple aperitif.
    Je doute qu’un homme puisse inverser le cours des evenements a ce stade.
    Pour voir où la France est tombée,je suggère de visiter le marche de Noel en bas des champs elysees.J’avoue ne jamais avoir vu une abomination pareille,surtout en plein Paris.Une architecture,un design « cheap » et horrible…Que personne ne réagisse montre a quel point la situation est désesperée.

    Répondre
  11. Le vrai visage de Monsieur Juppe, on retrouve son arrogance, son hypocrisie, il était “soft” en début de campagne, car il se voyait déjà “Président” -aidé par les média et aveuglé par les sondages,- soif d’ être enfin Président depuis tout temps, ayant un ego démesuré , ce n’est pas le pays qui l’intéresse c’est « sa carrière » c’est un homme d’une autre époque, ce que le Général de Gaulle appelait » politiciens au rancart » qui utilisaient « l’ambition et la haine » pour tromper une nation. « Après quoi, ces personnages ne pèseraient pas plus que leur poids, qui ne serait pas lourd » De tels hommes d’une part peuvent entrainer un manque de cohésion et une division de la droite et du centre et c’est la porte ouverte à tous les extrêmes, tout cela par orgueil et dépit ! « Je continuerai le combat » …. C’est désolant, tant au niveau des mots que vis-à-vis de sa famille politique

    Répondre
  12. Bonjours
    Il n’y aurais une erreur sur la syrie a propos de juppe cela serais fabius qu aurais négocié avec une faction musulmanes qui n’aine pas les chrétiens , a ce sujet il aurais prétendu que cette faction faisait du bon boulot .cordialement

    Répondre
    • « Christian Chavagneux » ou comment visionner un exemple du profil « gauche caviar » probablement expert dans ce qui ne marche pas.

  13. Oints de basse-cour : joli. Réclame des références, mais joli.

    Répondre
    • De la classe jacquassiére,  » le canard a dit à sa cane ricane , ricane, le canard a dit à sa cane, ricane et la cane a rit »

    • Voilà qui aide au débat..
      Cette primaire avait une certaine tenue par rapport à ce que j’ai vécu aux États Unis pendant 18 mois.
      Maintenant en 5 jours on va réussir à faire pire que les Américains, et je ne prend pas partie entre les attaques sur Juppe construit des mosquées, ou Fillon Tariq Ramadan des Chretiens.

    • Gk est exactement ce qu’il annonce: un philosophe libertarien de gauche .
      Il a été implanté là par Macron pour récupérer ce qui traine ça et là de libéraux et soit disant, en devenir le champion. Du reste, il s’exprime déjà « au nom de libéraux ». Voilà bien une riche idée.

      Il n’a aucune connaissance juridique (Je le dis en tant qu’avocat) , ni aucune connaissance économique (écrire les discours de Lagarde n’est guère un PHD d’Economie)
      Fâcheux quant on sait que le libéralisme est une branche du droit .

      Mais il écrit très bien . Sur absolument tout. « La machine à écrire humaine » sic.
      Il peut vous démontrer le jeudi l’existence de Dieu .
      Et le vendredi,son absolu inexistence .
      C’ est très utile pour servir les politiques .

      Vive macron 2017.

    • Gageons que Fillon en prendra bonne note. (Moah ha hhhhaaaaaa)

      Je te jure, la vergogne de ce type!

    • > Il a été implanté là par Macron

      Qu’entendez-vous par là?

      > libertarien

      J’hésite à lancer le sujet car il s’agit d’un problème de forme et non de fonds (Quel sens mettons-nous derrière tel ou tel mot?).
      De mon point de vue, le mot «libertarien» a été créé aux US afin de pallier l’absence du mot «liberal» qui a été récupéré par la gauche pour lui donner le sens de «libertaire» («libertaire» ≠ «libertarien»). Sinon il faut ajouter l’adjectif «classic»: «I believe in classic liberalism».

  14. Merci a IDL pour tenter de définir le libéralisme conservateur.
    Je ne suis pas choqué, simplement en désaccord.
    Mais comme tout bon libertarien, je respecte votre différence si vous acceptez la mienne.
    On ne peut être libéral à la carte, et le conservatisme est aux antipodes du libéralisme..
    Même en France.
    Vivons nos différences, c’est notre richesse intellectuelle.

    Répondre
  15. Merci Monsieur Gave pour cet excellent article qui remet « les pendules a l’heure » sur le passé du candidat Juppé. Nous attendons avec impatience vos impressions expertes sur le candidat Fillon, en toute objectivité bien entendu.
    Et nous espérons que vous nous aiderez de vos analyses, lorsque les vraies Elections arriveront. Parce que malgré tout, nous ne sommes pas des américains, et qu’il est scandaleux que les médias soient utilisées par des partis en vue en amont du vote de la Nation. C’est une belle opération de pub à laquelle se sont prêtées les journalistes en toute illégalité. La campagne n’est pas commencée qu’on cherche à orienter le vote futur des électeurs. La Constitution ne le prévoit pas. Lorsqu’elle commencera, peut être auront nous droit à votre avis sur les petits candidats qui peuvent mobiliser les électeurs, comme Dupont-Aignan par exemple. Nous constatons que d’expert économique reconnu et respecté, vous glissez vers l’analyse politique, ce qui n’est pas pour nous deplaire.
    Par ma part, je combinerais vos analyse avec celles des experts en sécurité et en géopolitique, parce que l’économie n’est rien si elle ne peut se faire dans un espace protégé.
    Courtoisement

    Répondre
  16. L’analyse de Chauprade est à mon avis bonne.
    Aussi cette fillonnade va réveiller la présidentielle.

    MLP doit être vraiment surprise (quoiqu’elle a choisi une rose pour emblème…), et je pense qu’elle perd face à lui.
    (je pense qu’elle battait Juppe & Sarkozy , d’ailleurs on en a la preuve définitive depuis dimanche soir: leur tx d’assentiment est pitoyable)

    Ces primaires ont vraiment servi à quelque chose. Imaginez les débats Fillon Lepen, et toutes les polémiques dilatoires qui n’auront pas lieu.
    Les globalistes communistes sont pulvérisés, leurs media hors jeu.
    C’est le pied absolu.

    Suis triste car Marion ne va pas être contente, MLP va devoir siphonner encore plus les électeurs qui votèrent Hollande. Cela sera une vraie et saine compétition pour tout le monde.
    Je ne sais pas pourquoi mais j’ai toujours dit que Le Pen allait gagner la présidentielle, mais peut être pas Marine. Ce soir c’est encore plus clair.

    Répondre
  17. Merci à l’IDL de m’apporter un réconfort intellectuel qui me fait cruellement défaut à mon travail, entouré que je suis de fanatiques pro Clinton, pro Taubira, pro Hollande, pro théorie du genre, cathophobe etc.. Ce petit monde de crétins est en mode panique suite à toutes ces déculottés électorales. Mais pas suffisamment pour raser les murs et se taire. Vivement 2017.

    Répondre
    • vous ne travailleriez pas a l’éducation nationale des fois? c’est mon cas et je vis la meme chose que vous…vivement 2017!

    • dans le logement social ; bien à vous

  18. « Il parait cependant que c’est un excellent maire de Bordeaux. »
    non, le neuf y est très chaotique, mode « inclusif » + baratin « transition energetique » façon hidalgo (une banque construirait un siege regional en bois ! lol), construction à la chinoise , bord*l, aucune vision LT -les lois francaises n’aident pas-, on est bien loin d’haussmann

    je suis mêlé à de la promotion spécifique là bas (d’ailleurs pour LUI)

    Répondre
  19. Encore merci pour vos publications, à l’occasion il serait utile d’avoir aussi votre point de vue sur M FILLON

    Répondre
  20. Maintenant, il est à craindre que les électeurs de gauche au second tour de la primaire aient comme consigne de voter massivement pour Juppé, … quoique … non, aucun risque qu’il passe devant Fillon.

    Répondre
    • Aucun risque n’existe pas.
      La mise à mort politique de Juppé ne se fera que s’il y a suffisamment de gens déterminés pour le faire.
      Il faut donc se déplacer dimanche pour voter contre lui.
      Pour ma part, je n’aurais pas à me boucher le nez, Fillon se présentant comme conservateur et libéral, avec une ligne de conduite intéressante, au moins sur le papier.
      Sa posture libérale est peut-être surfaite, mais il a au moins le mérite de l’affirmer… et de ne pas se faire éjecter dans la minute (le dernier en date à oser se recommander du libéralisme, Madelin, n’avait pas survécu longtemps).

    • La grande différence entre les deux est que Fillon est un libéral conservateur là ou Madelin est un libéral libertaire. Madelin a toujours refusé les valeurs sociétale et se trouve plutôt partisan de l’immigration et de l’Islam.

    • Je ne sais pas ce qu’est un libéral conservateur.
      Un oxymoron???
      On est liberal ou on ne l’est pas..
      Ni Fillon ni Juppe ne sont liberaux…

    • Burke est un libéral conservateur.
      Il faut comprendre conservateur au sens anglo saxon.

      Ceci étant dit, selon moi, non seulement on peut être libéral et conservateur, mais, au risque de vous choquer, on le doit! Le problème est que le terme «libéral» pose une grande difficulté, parce qu’il est très ambigu. Son premier sens est celui du libéralisme politique – la séparation du religieux et du politique, l’état de droit, la présence d’institution démocratiques et de contre-pouvoirs, et la responsabilité du gouvernement devant ses citoyens. Or dans ce sens, le conservatisme est forcément libéral. C’est parce qu’il est apparu, dans sa forme moderne, au moment des réformes libérales du XVIIIe siècle – le conservatisme est un mouvement moderne, issu des Lumières, même s’il leur porte les critiques les plus vives. Le conservatisme défend l’autorité mais aussi la liberté des citoyens: or, sans responsabilité du pouvoir envers ses mandants, point de véritable autorité ni de véritable liberté.
      Mais le conservatisme est un libéralisme modéré: il ne considère pas la liberté comme le principe unique de la vie commune. Pour lui, la société civile, les traditions et les liens entre les hommes ont presque plus d’importance que l’individualisme – même si libéralisme et individualisme diffèrent. Le conservatisme refuse la fausse alternative entre l’Etat et l’individu: ainsi, le conservateur ne dira pas que les individus «peuvent faire ce qu’ils veulent pace qu’ils sont libres», ni que «l’Etat est la seule autorité à pouvoir permettre et interdire, et doit en user sans limite». Il proposera une solution beaucoup plus réelle et humaine, en montrant que la vie commune est faite d’un très grand nombre de pratiques que nous respectons sans les avoir choisies expressément, mais qui ne sont pas non plus imposées par l’Etat. C’est là toute la distinction entre le droit et la morale. L’erreur des ultra-libéraux est de vouloir expliquer la société uniquement en termes de droits, en niant le fait que nos rapports aux autres sont bien plus complexes.
      Le conservatisme va encore plus loin: il estime que le libéralisme originel, celui des Lumières et de ses successeurs, est une forme de conservatisme, car ce libéralisme était situé dans un temps et un lieu, fait de coutumes et de traditions. Ceux qui convoquent les libéraux historiques pour justifier, par exemple, la GPA, commettent un affreux contre-sens: jamais il ne serait venu à l’idée de Montesquieu, par exemple, de défendre une telle aberration! Par ailleurs, on peut émettre l’hypothèse que le désir d’émancipation n’est supportable que dans des sociétés dont les fondements moraux et les coutumes sont suffisamment solides pour amortir ces bouleversements.

      http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/04/01/31001-20160401ARTFIG00280-laetitia-strauch-bonart-le-progres-c-est-le-conservatisme.php

    • Je ne cherchais pas à comparer Fillon et Madelin. Le propos était de remarquer que se dire libéral et survivre dans le paysage politique français est en soi une petite révolution.

      Par ailleurs, libéral et conservateur ne semble pas incompatible. Je déteste la formule « vrai libéral », ce qui laisse entendre qu’il y a une doxa libéral unique. C’est incompatible avec le principe du libéralisme qui promeut les libertés, dont la liberté d’opinion. Le libéralisme est pluriel ou il n’est pas.

    • Je suis bien d’accord avec vous. le libéralisme est pluriel et penser que la pensée serait figée à un instant t, fait preuve d’assez peu de recul intellectuel.

    • je veux pas être trop désagréable, mais je vais l’être. fillon sérieusement ? Un libéral ? Etre liberal c’est avant toute chose refuser que quiconque décide à ma place et use de la loi pour m’imposer un ordre. Le première chose est de s’assurer que la loi qui s’applique en France correspond a la volonté des français. C’est le sens de ce qu’il se passe avec le Brexit et avec Trump. En france malgré tout ce que nous pouvons dire la seule personne qui a construit un mouvement depuis 2009 sur cette base, la seule personne qui soit en mesure d’apporter un renouvellement de la classe politique et la seule personne qui soit dans le sens de ce qu’il se passe c’est marine. Fillon est un libéral de circonstance, qui ne l’a jamais été , vous pouvez le qualifier de libéral « conservateur » pour vous donner bonne conscience, il est le produit d’un ordre qui s’effondre et qui sera balayé avec l’histoire. Si vous voulez suivre des loosers allez y. C’est assurément un très bon technicien qui fera un très bon employé. D’ailleurs je participe à des forums de plusieurs milliers de personnes d’activistes politiques qui ont soutenu le Brexit et Trump, eux ne s’y trompent pas, immediatement soutien à Marine Le Pen. Elle sera élu car elle la seule véritable personne politique qui a compris dans quel sens l’histoire évolue, elle est la seule à véritablement aimer son pays. Elle est loin d’ètre parfaite mais si au lieu de la regarder avec condescendence vous l’auriez aidé on aurait quelque chose de spectaculaire aujourd’hui.

    • Nous n’avons aucun mépris pour Marine Le Pen , surtout dans la mesure ou elle exprime le vote de Français. Toutefois, pour avoir lu son programme, entre autres choses, Sa pensée Nationaliste est absolument irréconciliable avec la mouvance libérale.
      Prenons l’exemple du retour au Franc en sortie de l’Euro: elle souhaite le nationaliser et le controler. Rien de libéral là dedans.

      Marine le pen fait à notre sens, l’erreur de penser que les executants sont corrompus (UMPS) mais que si l’Etat revenait dans des mains saines alors tout irait bien. A ce titre, elle ne souhaite absolument pas diminuer le rôle de l’Etat, bien au contraire.
      Je comprends que vous soyez très anxieux car avec cette sortie du bois de Fillon, toute une partie de l’électorat de Droite tradi qui n’aurait jamais voté pour Juppé est désormais perdue à marine.
      Toutefois, si au lieu de planquer Marion tout derrière , le FN faisait le choix de la mettre en avant, cette tendance pourrait encore s’inverser mais il est certain que ce n’est pas Philippot qui va prendre cette décision.

      Pour ce qui est de Fillon, personne ne pense qu’il est « libéral », je viens de dire plus haut que c’était un libéral conservateur. (et je ne vais pas redvp ce qui le fut plus haut).

      Mais quoique vous en pensiez, Fillon va dans le bon sens en remettant au centre de la croissance, l’entrepreneur et en ayant clairement pour but le retour à un état régalien et non pas un état Obése.

      Marine veut un état obése mais nous explique que parce que les dirigeants seront bons, il n’y aura pas de dérives….

      Or, la nature humaine est en cela prévisible…

    • Bruno_B, merci pour cette tranche de rigolade. Vouloir vraiment la liberté et appeler à voter Marine… Le carcan ultra(le préfixe est à la mode) étatiste de son programme ne vous gêne pas un tout petit peu aux entournures ?
      Par ailleurs sans vouloir m’arrêter sur la forme je trouve dommage, quand on proclame l’amour de la France, qu’on martyrise sa langue.

      Certes Fillon n’est pas un pur libéral. La question n’est pas d’avoir un président selon notre coeur, on ne l’aura pas (qu’on soit libéral ou autre chose d’ailleurs), mais de trouver, dans la (triste) offre politique que nous avons, le meilleur ou à défaut, le moins mauvais choix. Parmi les critères recevables, l’honnêteté et l’honneur proposés par C.G. sont clairement des vertus importantes et bien trop rares par les temps qui courent pour qu’on ne les recherche pas comme le naufragé une planche…

    • madelin liberal:
      libertaire à cause ou grace à dumenil? 😉 (dumenil que je respecte infiniment pour son style inimitable mais bon…il peut faire de la politique là ou il un passeport diplomatique africain)

      c’est comme l’autre débile de DSK qui fait des analyses macro mais qui ne comprend pas qu’il est micro-economiquement associé avec un fraudeur à la tva et autre.

    • je suis entièrement d’accord avec vous id libertés dans votre analyse. Mais je pense que 1/ nous allons vers une faillite du pays et de l’europe donc aucun candidat ne pourra mettre en avant un programme de grossissement de l’état 2/ au dela de toute autre consideration il est primordial de rendre sa souveraineté au peuple pour s’assurer que le redressement se fera dans le sens de ses intérêts et non celui d’on ne sait qui 3/ le seul moyen de moyen de voir les idées libérales surgir est de casser le système politique tel qu’il est et la seule façon de faire c’est de prendre l’assemblée qui est la matrice de son financement. Et indépendamment de ce que je pense d’un programme qui n’a jamais servi à rien d’autre qu’à s’essuyer les fesses avec dans ce pays, il faut un seisme politique et seule marine Le Pen est capable de le provoquer. Pour le reste j’ai confiance dans la qualité du peuple français pour se préserver des excès.

    • je crois que vous vous trompez Id libertés. je n’ai aucune espèce de doute que le Front National va gagner. Fillon ou pas fillon. Je pense mème que ce sera plus facile avec Fillon qui est un second couteau qu’avec Juppé qui a beaucoup plus de pouvoir. De toutes les façon c’est la seule qui a vu le vent venir elle est au dessus des autres en terme de sens politique. Elle a compris il y a longtemps que le clivage politique majeur c’est de rendre sa souveraineté au peuple. Le Brexit, Trump ont montré son sens politique. Elle a construit une force politique dans le sens d’un renouvelllement total des élite et de rendre l’assemblée au peuple. Si le calendrier s’accélère comme vous semblez le penser c’est un boulevard qui s’ouvre. La bataille du libéralisme viendra ensuite. je pense beaucoup plus intelligent pour les libéraux de s’engouffrer dans le trou d’air qu’elle va apporter que de la combattre et de rester sur le côté de l’histoire. C’est ça qui m’énerve. Les libéraux devraient déjà ètre rentrés massivement au Front National. car après sa victoire c’est elle qui va recomposer le paysage politique.

    • Le libéralisme est naturellement conservateur, car l’un de ses traits les plus caractéristiques est d’affirmer la prééminence des pratiques, des usages et des conventions que les hommes se donnent spontanément, sans intervention formaliste de l’autorité politique.

      La notion de droit naturel suppose une mentalité conservatrice.

      Le vrai libéralisme est affaire d’équilibre, c’est pourquoi il est incompatible avec l’extrémisme ou le dogmatisme.

      J’ajoute que le libéralisme est historiquement enraciné en Europe. Il ne convient pas à tous les peuples.

    • Un libéral-constructivisme versus un libéral-conservatisme?

      Cependant, le mot «conserservateur» me paraît avoir un problème sémantique:
      – Sens généralement accepté: ploutocrate exploiteur
      – Sens français: pro statu quo (contre le «progrès» [lequel dépend du point de vue])
      – Sens anglo-romain ou classique: sens de la droite classique, sens stoïcien, sens burkéen (comme vous l’expliquez; savoir être humble, ne pas faire table rase du passé, car, si la connaissance avance, il y a toujours des choses que nous ne comprenons pas)

    • Je pense qu’une des fautes d’un certain libéralisme tenté par le passé avec Madelin justement est de s’être coupé de toute notion de vie dans la cité en pensant le libéralisme dans une trop grande « pureté », en le restreignant à des données presque strictement économique.

      Si l’on retient l’acception Burkéen, le conservateur ne peut être passif par essence car il est homme de bonne volonté qui doit agir devant le péril.

      De plus, je suis intimement persuadée que la notion de libéral conservateur est la seule façon d’intéresser les femmes à ces idées car vous ne trouverez jamais d’appui sur des théories prenant des ruptures franches à chaque étapes.

    • @Bruno_B:
      Vous faites des tarifs spéciaux au FN pour les lecteurs de l’IDL?
      Ou des tarifs de groupe?

    • Do not poke the bear 🙂

    • Non le FN a besoin d’adhésion plein pot c’est le seul parti qui ne touche pas de subventions !!!!!

    • Il touche les rétrocessions pour les députés. Tout parti avec des députés reçoit.

    • La seule véritable chose qui me gène c’est que Marine va gagner, prendre tous les pouvoirs et elle n’aura personne de votre calibre dans son camp. C’est ça qui m’inquiète. refuser de voir dans quel sens va l’histoire va couter cher à ce pays.

    • Marion sait ou nous trouver.

    • Je suis désolé d’insister ce n’est pas pour vous enerver c’est parce que dans cet échange je cherche à comprendre et à remettre le puzzle en Place. je n’ai jamais compris pourauoi les libéraux ont toujours été si arrogants à l’égard du FN alors que ce parti a fait son crédo de redonner sa souveraineté au Peuple français ce qui me semble ètre un élément premier. Qui plus est l’élection du Fn est la seule chose qui pourrait faire exploser l’échiquier politique français et enfin esperer voir un vrai mouvement libéral prendre racine sur la scène nationale.

      je comprends que le différend est doctrinaire. Le Fn est un parti politique dont l’objectif est de prendre le pouvoir et en France socialiste le pouvoir est affaire de corps et non pas d’idées alors que les libéraux sont avant tout des gens d’idées.

      Si j’insiste c’est parce que je pense que le Fn a un boulevard. je souhaite attirer votre attention sur différents points ne serait ce que pour que vous les considériez car je pense qu’ils pourraient ètre utile au mouvement.

      le FN de Marine Le Pen a chassé sur les platebandes de la droite et de la gauche au gré des élections, le coeur de leur stratégie c’est d’avoir misé fin des années 2000 sur le fait que le vrai clivage politique c’est entre ceux aui ont à coeur de rendre leur souveraineté qu peuple et les autres.

      Elle aborde cette élection avec une rose dans son logo et avec un programme qui fait la part belle qu socialisme, ce qui me Gave (sans mauvais jeu de mots). je comprends mainetenant qu’elle chasse les quelques points qui lui manquent sur les terres de gaiuche.

      L’élection de Fillon ouvre un boulevard. Le seul qui aurait pu fédérer la gauche et la droite contre elle c’est Juppé. Fillon en prenant un virage très à droite dresse un mur avec le PS qui sont complètement orphelins. ils ne voteront pas pour l’équipe en Place et Macron qui sort de Rotschild ne les touchera pas. La gauche est très en colère et elle va se tourner massivement vers le FN.

      Le Brexit, Trump donnent raison à son positionnement de fond. Ajoutez à cela ce le référendum Italien qui risque d’enterrer un peu plus le projet Européen Marine Le Pen va apparaitre pour ces élections comme la seule candidate dotée d’un peu de vision (ce qu’elle est) authentique dans ses positions et avec un boulevard de voies de gauche prêtes à tomber dans son escarcelle.

      Marine Le Pen va gagner, c’est une évidence. Je pense qu’il faut qu’en tant que libéraux nous anticipions très largement ce que cela va impliquer et réfléchissions à comment nous pouvons tourner cela pour faire émerger un vrai parti libéral d’une façon ou d’une autre.

    • Un doute m’assaille : Bruno pensez vous qu’en tant que libéraux « gagner » soit vraiment notre but ultime?
      Si « gagner » (que je me garderais de définir) était mon but, je serais socialiste, ce serait infiniment plus agréable pour l’ego.

      Après, je n’ai rien contre « gagner » mais pas au prix de compromissions.

      Je préfère avoir tort avec Fillon que raison avec Marine.

    • @Humpty-Dumpty

      L’argument de la langue est bas et ne vous fait pas honneur. Surtout s’agissant d’un post internet écrit rapidement entre deux activités et vu que je ne vis plus en France , cette langue n’est pas celle que j’use le plus au quotidien.

      Je comprends qu’en france vous avez tellement le nez dans le guidon que vous ne voyez plus l’ensemble. Mais politiquement les français n’ont que faire des comptables qui font l’inventaire de mesures techniques auxquels ils ne comprennent rien.

      Oui le programme du front national n’est pas très cohérent, ni celui de Trump d’ailleurs. ni celui de n’importe quel candidat passé à la présidentielle. Les programmes n’ont jamais été rien d’autre que des outils de communication à visée électirale. citez moi un seul président, à l’exception malheureuse de Mitterrand qui ait appliqué un programme. Le sien est tourne vers la gauche, et c’est intelligent car la gauche est completement effondrée sa base en colère et Juppé écartée elle n’a plus aucun candidat. Le Front National est un parti en France les corps priment sur les idées car le système est extrèmement lourd et un parti est fait pour prendre le pouvoir. marine fait preuve encore une fois d’un sens politique remarquable.

      Bien sûr que je préfère les mesures que Fillon Propose. A ceci prêt qu’il faudrait à ce stade qu’elles soient quatre fois plus ambitieuses pour qu’elles fonctionnent. Sans remettre en question l’Euro ce ne sont pas 300 000 mais 2 millions de fonctionnaires qu’il faudrait licencier pour espérer voir un résultat, et l’on peut émettre des doutes sur le sérieux de Fillon sur la mise en oeuvre de ce qu’il annonce sâchant qu’il a un long passé politique ou il n’a fait que l’inverse de ce qu’il préconise aujourd’hui. rappelons qu’il a le record de créations de taxes et d’augmentation d’impôts de la 5ième République.

      Et puis regardez ce qu’il se passe partout. Les gens ne votent pas pour un programme ou des comptes. Les gens choisissent un leader avec un positionnement de fond fort. le Brexit et Trump prouvent que partout les gens veulent un retour de la loi dans le giron national ou mieux dit dans le cas américain que la loi soit faite selon la volonté des peuples et non des intérèts catégoriels. Le Front national a réussi à s’imposer comme la première force politique de France depuis 10 ans car elle a fait de ce point son clivage essentiel. C’est à mon sens un élément essentiel et premier pour tout libéral. Mais indépendamment de mes convictions elle est la seule personnalité politique positionnée sur les aspirations des peuples. Elle aborde cette élection en ayant prouvée qu’elle est la seule personnalité politique a avoir une vision.

      Mon propos n’est pas d’adhérer à une idéologie qui n’a aucun sens quand on apporte une machine à élire. Mon propos est d’attirer votre attention sur ce qu’il se passe et que vous n’avez pas l’air de voir et de commencer très sérieusement à réfléchir à ce que cela implique.

      L’arrivée du Front au pouvoir et surtout à l’assemblée va faire exploser tout le système politique et donc la question c’est qu’est-ce qu¡on fait ? Quelle opportunité pour nous non ? Le vote utile pour les libéraux ce n’est pas un peu le Front National ?

    • Une alternative économique serait que Fillon passe et mette en oeuvre la réduction du poids de l’état… et que dans le même temps, un pays voisin nous rende ce service de provoquer l’éclatement de la zone Euro.

    • C’ est mon 100 contre 1

    • > De plus, je suis intimement persuadée que la notion de libéral conservateur est la seule façon d’intéresser les femmes à ces idées car vous ne trouverez jamais d’appui sur des théories prenant des ruptures franches à chaque étapes.

      À titre personnel, il me semble que toute rupture franche est à proscrire.
      Quand est-ce que une rupture franche ne s’est-elle pas, hélas, mal terminée?

      «Viser loin, tirer court»
      Il me semble que il faut définir une vision idéale comme phare sur l’horizon, comme boussole, puis un plan d’action exposant les milles petites étapes, les milles petits pas à faire l’un après l’autre.
      (Je réfléchis à l’écriture de qqch – exposer clairement, simplement, didactiquement où on veut aller, où nous sommes [les problèmes, pourquoi l’autre est mieux, etc.], et comment on va de l’un de l’autre, pacifiquement.)
      Il me semble qu’il faut séparer la fin du chemin.
      Et j’avoue que j’ai déjà bien du mal à convaincre uniquement sur le but: en quoi la liberté est mieux qu’un totalitarisme mou (les ploutocrates ne sont pas intéressés, les hédonistes non plus, les résignés non plus, les fanatiques d’un bord ou d’un autre non plus; ceux qui sont intéressés, ce sont les petits et moyens entrepreneurs qui croulent sous la paperasse, les frais administratifs, les impôts, le RSI et l’URSSAF [et qui comprennent bien l’intérêt du bitcoin quand le gvt supprimera le cash] – et parler de la sur-performance économique de la liberté, là, personne n’accroche – ou encore parler du règne de la loi…).

      Les anglais et les romains l’ont fait – Pourquoi pas nous?

      À propos de la suppression du cash, nous avons une magnifique victoire de canard en Inde:
      http://www.contrepoints.org/2016/11/22/272499-inde-ruiner-pays-quelques-jours
      Heureusement que il y a toujours des gens pour mettre en œuvre le rêve idyllique du Duce («rien en dehors de l’État»).

      Décidément, les gouvernants n’ont vraiment ni respect ni intérêt pour les gouvernés.

  21. En tant que Bordelais, je puis vous dire que les seuls qui sont contants de son mandat de maire sont ceux qui n’y vivent pas.

    Déjà il a défiguré la ville en voulant mené à marche forcé un plan de ravalement qui a détruit bon nombre d’ornementation par décrassage de la pierre blanche à grand coup de sable et d’eau, l’ensemble des façades des quais sont défigurées.

    Le tramway est une catastrophe là ou avant avec les bus il suffisait de partir tôt pour arriver à l’heure maintenant pour être à l’heure il vous faut prier pour qu’il n’y ai pas de pannes.
    Les quai des arrêts au bout de 15 ans sont tous délabrés, et malgré des pertes chroniques ont continue a construire des voix avec un schéma digne du réseau LGV de la SNCF.

    Ensuite nous avons un endettement hors bilan qui a explosé pour que Mr Juppé donne à la ville des infrastructures dont elle n’a pas besoin.
    On pense notamment au nouveau stade ou les Girondins (club de foot) ont une affluence en baisse et égale à celle de l’UBB (rugby) qui joue maintenant au Parc de Lescure.

    Il y a des non-sens historiques comme cette saleté de mur (appelé miroir) d’eau qui empêche de voir la Garonne depuis la place de la bourse (je rappelle que Bordeaux au XVIIIème siècle était le deuxième port du monde derrière Londres) auquel il faut rajouter l’implantation d’immonde barrière permanente sur les quai de la Garonne dans une ville réputée pour la qualité de son fer forgé (regarder la qualité des balcons) qui ont définitivement coupé la ville de son fleuve.

    Evidemment de par sa farouche haine de l’automobile (pour les autres) la ville c’est vidée de la petite bourgeoise familiale qui a été remplacé par des bobos, si bien que le caractère tout britannique de la ville a quasiment disparu.

    Et enfin que tout ce qui pense que Juppé a réveille la Belle Endormie, il n’y a que pour ceux de passage que la ville était endormie.

    Bordeaux qui autrefois était une ville singulière tourné vers la mer est devenue (grâce à notre énarque en chef) une ville comme les autres entièrement tournée vers Paris, et la ville sera définitivement achevée avec l’arrivée de la LGV et son déversement continuel de franciliens (j’aime les vrai parisiens) qui viendrons non seulement dénaturé encore plus cette ville mais aussi tout le bassin d’Arcachon.

    Juppé Delanoe Hidlago même combat, et on ne peut que regretter en tant que Bordelais que Juppé après sa condamnation ait pu revenir et prendre la place de Hughes Martin.

    Répondre
    • Je suis bien d’accord avec Vous; J’avais l’habitude d’aller à Bordeaux depuis mon jeune âge où mon oncle était professeur de Droit Constitutionnel à Talence (Jean-Louis Seurin) et bien, toute la partie bourgeoise était bien plus préservée avant. Le tramway prend toute la place. Je ne vois franchement pas le « bénéfice net » de toute cette histoire.

    • Le bénéfice il a été pour la France en 2007 quand à force de boboiser la ville, le ministre d’état de l’écologie Juppé a perdu la législative face à Delaunnay dans une circonscription tenue par la droite depuis la libération (Chaban puis Juppé), nous épargnant ainsi son maintien ou gouvernement.

      On peut remercier Sarkozy d’avoir tenu sa promesse de virer les ministres battus on regrettera hélas que cela ne fut pas pour la durée du quinquennat.

    • les ravalements doivent être faits par peeling qui ne rabote pas la pierre, non plus par sablage.
      c’est très important.

      Juppé Delanoe Hidlago : oui
      le tramway était nécessaire humblement je pense
      (le miroir d’eau souhaitable)
      les constructions non : surcapacités de bureaux à prevoir

  22. Monsieur,

    Hegel disait que la lecture du journal quotidien est la prière de l’homme moderne (Das Zeitungslesen des Morgens ist eine Art von realistischem Morgensegen).

    La lecture de vos billets hebdomadaires est le réconfort des hommes de bon sens.

    SUR JUPPÉ :

    Je m’étonnais que personne n’eût encore rappelé durant toute cette campagne qu’il avait été condamné au pénal, même quand François Fillon attaquant Sarkozy rappelait qu’on n’aurait pas imaginé De Gaulle Président mis en examen. Vous l’avez fait, c’est bien et juste.
    Quant à Fillon aura-t-il le cran cette semaine de rappeler explicitement à Juppé qu’on n’aurait pas imaginé De Gaulle Président avoir été condamné ? Et merci à Serge Rousseau de rappeler l’attitude guère élégante de Juppé qui a fait valoir ses droits à pré-retraite dans les circonstances qu’il rappelle.

    SUR FILLON : en vrac, quelques observations de bon sens :

    1. Il n’est pas énarque, peut-être cela lui permettra-t-il de se sentir indépendant d’un esprit de corps nuisible à notre pays ?
    2. Il semble présenter une personnalité qui, indépendamment du fond de ses actions futures, ne déshonorera pas la fonction et la France et ne ridiculisera pas l’ensemble du corps électoral français aux yeux du reste du monde.
    3. Il a le courage de s’attaquer à cette vache sacrée des effectifs pléthoriques de la fonction publique, au risque de donner du grain à moudre à Juppé et au risque de remobiliser les électeurs de gauche qui au premier tour ont voté pour éjecter Sarkozy, et pourraient vouloir revenir au second tout pour tailler en pièce Fillon… J’ai toujours cru que Juppé était le candidat préféré – et fabriqué – des médias et de la gauche ! Reconnaissons à Fillon ce courage-là.

    4. … et pour rire : si les deux présidents français ayant porté le prénom de François n’ont guère réussi à la France, ne prendrions-nous pas un risque avec ce troisième-ci ? Je précise : c’est pour rire !

    Cordialement

    EM

    Répondre
    • Et son frère Dominique est un pianiste jazz, ce que ne lui a jamais pardonné Jeff.

    • De Gaulle avant d’être président a été condamné et par deux fois.
      Première condamnation : 4 ans de prisons et 100 francs d’amende
      Deuxième condamnation : à mort et privation de ses biens.

      Mais pour une raison que j’ignore ça fait mieux sur un CV d’avoir été condamné par le régime de l’Etat Français pour trahison, atteinte à la sûreté de l’État, désertion à l’étranger en temps de guerre sur un territoire en état de guerre et de siège, que pour un vulgaire détournement de fond public par deux tribunaux de la Vème République.

    • Même les rois portant ce prénom n’ont pas réussi à la France (à long terme), c’est une statistique donc.

      Vous oubliez concernant Fillon, (comme tous les autres politiques antifrançais, « professionnels » et véreux) : l’aspect de l’avortement c’est cela qui explique notamment la Dette Française (de plus comment ne pas admettre qu’une femme ayant avorté s’est et a été meurtrie à vie et plus donc ne peut aller bien durant toute sa vie : coût médicaux de toutes sortes et etc dans d’autres domaines, c’est évident.)

      Pourquoi l’avortement ? Et bien, ont été prouvés : le chiffre liés directement à l’avortement et le chiffre des immigrations forcées (coût social et la déstructuration du pays…), chomage de masse (pertes inqualifiable et incalculée des talents de français sur des dizaines d’années, dévalorisation du pays).

      Conclusion : Fillion est un des mondialistes (donc un traitre)et un des pro assassins d’enfant (: foetus, ils portent une bien plus lourde responsabilité qu’une femme lambda).

  23. Bonjour Monsieur Charles Gave,

    je suis totalement en accord avec votre propos et je vous en remercie, car cela fait plaisir de voir qu’il existe encore des Hommes ( la majuscule n’est pas une erreur de frappe) pour démasquer ce triste sieur et le reste de la bande….. « le meilleur d’entre nous » dixit Mr Jacques Chirac, un des plus mauvais présidents de la France sur ces 50 dernières années… Bien que je sois d’accord avec le terme « d’Homme d’Honneur », ce qu’il n’est surtout pas , mais vous constaterez qu’à notre époque actuelle, et depuis bien des années, que les mots n’ont plus leurs sens originels, époque ou les « soi-disant élites » , avec la complicité des grands médias inféodés au « système » de cette oligarchie, nous font prendre le Bien pour le Mal et le Mal pour le Bien…. Il n’y a qu’à voir , autrefois dans nos villages, l’instituteur était l’un des trois principaux personnages du dit village, avec le Maire (et accessoirement le garde Champêtre) et le Curé, et nous respections ce maître en lui disant « bonjour Monsieur l’instituteur » et en se levant quand il entrait dans la classe, classe à quelques exceptions près, où l’on entendait les mouches voler…. aujourd’hui le mot « instituteur semble être une infamie, puisque maintenant, ils se nomment « Professeurs des écoles », tout comme le vendeur, se fait appeler « ingénieur commercial » sans avoir le diplôme d’ingénieur, et je suis bien placé pour le savoir en l’ayant vécu, sans parler du technicien de surface…. alors vous pensez bien, que le mot « Honneur » ne représente plus rien pour ces forbans « enarquiens » , dont, dès le début de l’enseignement, on leur apprend et injecte sous perfusion « qu’ils sont « l’élite de la France » (quand ce n’est pas du monde ou de l’univers en attendant mieux), « que toute vérité n’est pas bonne à dire » et qu’ils sont vertueusement les meilleurs lorsqu’ils marchent sur le tête des autres….. bref les fumeuses valeurs de la République, dont on nous rabâche, surtout quand on voit qu’elles descendent de 1789 en passant par Mai 1968….

    Nous allons pouvoir vérifier sous si le Général de Gaulle avait raison lorsqu’il disait  » que les français sont des veaux, ils n’ont pas de mémoire », et les commentaires des journaleux et des auditeurs de ces deux deniers jours me font envisager le pire…Là où je me sens heureux , c’est de ne pas participer à cette mascarade des primaires, nous copions encore nos voisins américains, mascarade qui n’a pas lieu d’être puisque, d’abord ce n’est pas de chez nous, et deux, l’élection présidentielle à deux tours, voyait le premier tour pour faire la sélection des deux moins mauvais pour postuler au second tour et à la fonction suprême..je suis très satisfait également de ne pas apporter mon écot de 4€ à cette farce médiatique dont le seul but est de nous détourner de l’essentiel..

    Edmund Burke disait « Pour que le mal triomphe, seule suffit l’inaction des hommes de bien »… il paîtrait que finalement cette citation ne serait pas de lui mais de John Stuart Mill….peut importe, elle est à méditer..

    Merci à vous pour vos chroniques Mr Charles Gave, je vous suis avec un grand intérêt

    Louis DEGURSE

    Répondre
  24. « Qu’il ait été condamné parce qu’il a porté le chapeau pour quelqu’un d’autre ne m’intéresse pas du tout. »

    Entièrement d’accord. ON lit ici et là qu’il a payé pour un autre (Chirac). En Droit, ça ne tient pas: on ne peut être condamné à la place de quelqu’un. Il est donc coupable.

    Il a porté le chapeau ? ça veut donc dire qu’il a, par son silence, couvert d’autres « délinquants » ; je ne vois pas en quoi c’est honorable.

    Il n’y a pas eu enrichissement personnel ? La ritournelle est connue. Mais c’est vraiment nous prendre pour des crétins.
    s’il a commis ses méfaits, il n’est pas idiot, c’est qu’il y trouvait son intérêt (poste de Ministre, de maire…).

    Bref, comment quelqu’un avec un passif aussi lourd a-t-il seulement le droit de se présenter devant les électeurs ?
    Comme le dit Charles Gave, nombre de professions interdisent d’avoir un casier !

    Répondre
  25. avant de dire pour qui vous votez, vous commencez par dire qui vous ne souhaitez pas : Hillary Clinton, Alain Juppé.
    Je trouve que cela rejoint l’un de vos conseils d’investissement que je crois avoir lu : avant de gagner gros, éviter les grosses gamelles (pour paraphraser, à défaut de citer).

    En somme, une approche anti-casserole.

    Répondre
    • L’adage dans le métier: « Winning by not losing ».

  26. Juppé est le représentant brillant de l’aristocratie des fonctionnaires, à savoir les énarques. Comme toute caste, ces gens se serrent les coudes et c’est pourquoi Juppé s’est sacrifié pour le « crime collectif » des emplois fictifs.
    Pour lui, c’est plus un motif de fierté que de déshonneur.
    Les énarques sont formés pour diriger la France par cooptation et selon un modèle crypto communiste. De Gaulle ayant introduit la dimension autoritaire par la constitution, il était tout à fait naturel que l’Etat finisse littéralement par écraser la société française.
    C’est pourquoi Fillon est tant méprisé, il n’est ni énarque, ni fonctionnaire, ni corrompu
    Mais il ressemble beaucoup à de nombreux Francais de droite qui ont baissé la tête depuis 40 ans et qui se disent aujourd’hui que trop c’est trop
    Entre un redit de Giscard (Juppé) et de Mitterrand/Sarkozy, avocat à la moralité douteuse), ils ont l’audace de préférer quelqu’un comme eux
    Ce qui explique l’état de sidération de Monsieur Juppé, il a vécu son moment Hillary…les déplorables ont dit merde
    par prendre tout le pouvoir et toute la place qu’ils étaient trop bêtes pour prendre leur destin en main et qu’ils leur fallait donc une élite éclairée pour les guider.

    Répondre
    • Euh, Fillon, pas fonctionnaire ?
      Il vit de la politique depuis ses 22 ans,
      il a toujours été payé par les impôts des autres,
      c’est un fonctionnaire au sens large.

  27. Est ce qu’un maire de Bordeaux peut faire un tabac de voix en Seine-Saint-Denis, lieu d’inhumation des rois de France? Oui, normal comme l’actuel président et les députés socialistes et communistes multiculturels de cette banlieue presque mono culturelle. Comme c’est bizarre. « Vous avez dit cher cousin, comme c’est bizarre ».

    Répondre
  28. Bonjour. Certes. Mais Fillon reste un choix par défaut parce qu’il a quand même milité pour l’adoption du Traité Constitutionnel européen de 2005 et méprisé le suffrage populaire en faisant approuver le Traité de Lisbonne en 2008

    Répondre
  29.  » C’est lui qui a augmenté les impôts et déplafonné l’ISF au lieu de le supprimer »

    Chose qu’il fit en 1986, sur ce point il a reconnu son erreur… Vous voyez Charles, il a réussi tout de même a en reconnaître une ! : « « J’ai bien réfléchi. Je l’ai supprimé en 1986 et j’ai commis l’erreur de l’alourdir en 1995 » « , même si c’est plutôt surprenant car, historiquement, se positionner pour une suppression de l’ISF durant une campagne électorale est souvent signe d’échec.

    Je suis entièrement d’accord avec ce papier, Mr Juppé représente toute cette classe politique détestable. Des naufragés en cravate totalement marketés, comme dirait ce cher Mr De Villiers.

    Malheureusement, un peu comme aux USA, on a le choix entre la peste et le choléra, même si je reste persuadé que Mr Trump fera un bon Président tellement il n’est pas issu de cette classe politique, en tout cas ce n’est pas un pur produit politique, il peut nous surprendre, autant Fillon ou Juppé, c’est presque pareil (l’un plus détestable que l’autre), ils sont aux ordres, avec aucune vision pour la France, leur seule vision étant axé sur leur carrière, je n’attends pas grand chose d’eux, ni de cette élection d’ailleurs…

    Je préfère de loin suivre ce qui va se passer en Italie, Hollande et Allemagne…

    Répondre
    • Bonjour,

      Mais il s’est positionné pour une suppression de l’ISF dans son récent programme.

    • Au lieu d’aller regarder ailleurs, peut etre devriez vous vous occuper de ce qu’il se passe chez vous. cette histoire de peste ou de cholerat, sans vouloir vous offenser, c’est l’argument des làches, de ceux aui refusent d’assumer ce qu’ils pensent et ce qu’ils sont. A un moment donné la liberté ça commence par pouvoir faire la loi chez soi.

    • Je ne comprends pas Bruno B pourquoi vous vous permettez d’être aussi agressif vis à vis de ce commentaire de Gerhom qui n’a rien d’outrancier.

    • Vous avez raison. mais ça me désole cette attitude française de dire que l’on ne s’intéresse plus à la France et on regarde ailleurs. la France est un grand pays et les solutions sont sur la table. Ce qui me désole c’est que ce pays n’a plus confiance en lui donc refuse de prendre les décisions qui s’imposent fussent elles radicales. Et la raison première c’est cette mentalité d’abandon. Notre pays est en train de mourir et on le regarde avec suffisance. Je ne supporte plus cela.

    • Si vous voulez vraiment entendre ce qu est la suffisance , il faut écouter chavagneux sur BFM business en replay chez lechypre parlant du dernier livre de Charles gave . Cela qualifie le mépris d un oint de basse coure

    • Vous avez raison je ne devrais pas parler quand je suis énervé, j’en deviens injuste.

    • Merci .

    • Je comprend complètement votre raisonnement, je ressens également cette frustration. Mais je me suis certainement mal exprimé, regarder ailleurs ne veut pas dire être désintéressé, fuir ou ne pas assumer quoi que ce soit, si je me désintéressai de mon Pays, je ne serai pas tout les jours à lire des papiers tel que l’IDL depuis des années, car cela me rassure de trouver des personnes sensées avec un avis objectif et pragmatique, porteuses de bonnes idées nourrissant l’espoir. Néanmoins, au vue du niveau de nos politiques, je préfère regarder ailleurs car ce qu’il risque de s’y passer sera de toute façon bien plus intéressant. En France, nous n’avons plus de Grand Président, amoureux de leur Pays, nous avons des consommateurs de pouvoir… Je suis engagé et participe pleinement à mon devoir de votant (c’est tout ce qu’il nous reste de notre souveraineté), mais je ne vois pas quelle autre action je pourrais faire.
      Mon commentaire est tout comme le votre, une frustration, devant une élite Française bien en deçà des enjeux de notre beau Pays…

  30. M Gave,

    je suis entièrement d’accord avec le portrait du meilleur d’entre nous… Je crois que vous prêcher à des convaincus, ici.
    Quelques chose me gêne encore plus, chez Juppé. Il est le candidat de droite de la gauche. Cette dernière a le droit d’avoir ses idées, son candidat, mais je trouve malsain cette volonté d’obstruction du débat, en essayant d’imposer un candidat au camp d’en face. Loin de s’y opposer, Juppé essaie de profiter de cette dérive, plaçant de ce fait son ego au dessus de tout.
    Fillon n’est pas Trump, il peut difficilement passer pour une révolution, mais, au moins, il n’est pas le candidat des idées des autres.

    Répondre
    • jupe estu une horreur …qui serait la continuite de hollande et sa clic

  31. Cher Monsieur Gaves, la charge que vous portez conte Monsieur Juppé est rude, mais je suis parfaitement en phase avec vous. A titre personnel, je crois dans la candidature de François Fillon. Je dis « je crois » car je ne suis pas sure que, le moment venu, il soit vraiment à la hauteur des défis de la France. Par conséquent, il faudra que les hommes et les femmes de bonnes volontés l’entourent et tentent de donner de la dimension à sa volonté politique.

    Répondre
  32. Juppé : Au regard de ses méfaits, il aurait pu être inéligible à vie, mais non sans complexe, le revoilà, comme s’il n’avait déjà fait assez de dégâts comme cela.
    Il était « le bras corrompu du Super Menteur »
    http://www.liberation.fr/societe/2011/12/15/emplois-fictifs-chirac-condamne-a-deux-ans-avec-sursis-ne-fait-pas-appel_782081
    Jacques Chirac, condamné à deux ans avec sursis, n’a pas fait appel : il encourait dix ans de prison et 150 000 euros d’amende mais fut « excusé » excusé pour troubles neurologiques.
    Alain Juppé, ancien repris de justice, très lourdement condamné en première instance à 18 mois de prison avec sursis, 5 ans de privation de ses droits civiques, et 10 ans d’interdiction de se présenter devant des électeurs pour avoir, disent les juges, « trompé la confiance du peuple français » (peine réduite en appel, suite à des pressions elles-mêmes pénalement répréhensibles, de la part du Président de la République Jacques Chirac, et du Premier Ministre Jean-Pierre Raffarin
    http://www.dreuz.info/2011/10/01/les-francais-enverraient-ils-un-repris-de-justice-a-l%E2%80%99elysee-par-jean-patrick-grumberg/
    Alain Juppé – Retour sur quelques casseroles…
    1995, l’affaire de l’appartement
    En juin 1995, Le Canard enchaîné révèle qu’Alain Juppé, à l’époque Premier ministre, a donné des ordres pour baisser le loyer de son fils Laurent qui occupe un appartement rue Jacob dont la ville de Paris est propriétaire. Dans la même rue, Alain Juppé occupe lui un appartement de 189 m2 pour un loyer anormalement bas et y fait réaliser des travaux de plusieurs millions de francs aux frais du contribuable.
    Alain Juppé déménagera après une plainte pour « prise illégale d’intérêt » déposée par l’Association des contribuables parisiens fondée par le jeune Arnaud Montebourg.
    1999, l’affaire des emplois fictifs de la ville de Paris
    http://www.medias-presse.info/alain-juppe-alternative-pour-lump-retour-sur-quelques-casseroles/10543/

    Répondre
  33. Bravo, encore une fois bravo monsieur Gave pour ce portrait de celui qui se veut incarner la France. Si on rajoute a cela que sitot battu en 1997, ce monsieur a fait valloir ses droits a la pre retraite de l inspection generale des Finances apres avoir fait perdre son camp sur une reforme des retraites mal preparee, mon choix est fait.

    Répondre
  34. J’habite une commune de la banlieue de Bordeaux. Il a indéniablement des qualités. Telles qu’il a réussi à se faire élire président de la Communauté Urbaine de Bordeaux (devenue Bordeaux Métropole) par une majorité de gauche. Telles également pour avoir amener des chantiers conséquents qui ont changé véritablement l’urbanisme de la ville (un nouveau pont, des lignes de tramway, un tracé piéton étendu, un nouveau stade de foot, etc.). Tout cela en creusant un déficit violent (que certains appellent « investissement »).

    Répondre
  35. Vous oubliez :
    Homme corrompu – voir l’affaire des 2 appartements rue Jacob pour lui et son fils …

    Répondre
    • Absolument. Peu de gens se rappelle cette affaire. Pour moi ce fût la première et ma découverte qu’un homme « de pouvoir » pouvait ne pas être intègre. Je garde ça gravé dans ma tête. Le reste a suivi en cohérence (Si je puis dire).
      Sinon, un homme qui aime la course automobile ne peut pas vraiment être mauvais

  36. Oui je suis en tout point d’accord. ceci dit pour moi le monde de Davos va s’écrouler maintenant et nous avons besoin de gens qui sont bien inspirés et qui savent suivre un bon instant quand les choses vont mal. Pour l’instant je ne sais pas our son instinct mais le seul candidat qui a vu la vague venir et qui s’est posé dessus depuis 2009 c’est Marine. Avoir le sens de l’histoire c’est quand même important, on a vu avec l’élection de Trump combien ils ne comprennent rien. c’est quand mème inquiétant. marine était positionnée sur tous les bons sujets de fonds et elle les a défendu co tre tous, et elle a fait d’un petit parti en quelques années, une machine à produire des élus sur tout le territoire. le Front natonal est le seul parti en mesure de renouveler l’échiquier politique. J’aime pas les accents anti libéraux sur le plan économique mais le reste quand même …

    Répondre
    • Pour quelles raisons les hommes de Davos abandonneraient-ils la partie?

      Si ils sont où ils sont, c’est bien parce que ils sont intelligents, persévérants, et sans foi ni loi.

    • Ils sont ruiné et ne contrôlent plus les peuples. la seule source de leur pouvoir est qu’ils ont réussi à détourner la loi à leur profit. C’est en train de changer…

    • en train de potentiellement se ruiner +1

    • Sous-estimer ses adversaires est toujours une bonne idée. ☺

  37. Ventrebleu; vous êtes en forme. ☺

    > Entre un libéral sans honneur et un non libéral honorable, je choisirai toujours l’homme honorable.

    Nous parlons la même langue.  

    Répondre
  38. Il y aune autre question que je placerais avant les trois posées par Charles Gave : « a-t-il l’intention de réduire la taille de l’état ? »
    Juppé n’a jamais fait mention de cette volonté, donc la réponse est non.
    Je n’aurais donc jamais voté pour lui.

    Répondre
    • Juppé a annoncé une reduction du nombre de fonctionnaires de 250 000. Je ne le défends pas hein, c’est juste une précision.

  39. Juppé et l’imbécillité heureuse.

    Répondre
  40. Joli costume 🙂

    Répondre
    • Du sur-mesure par un maître-couturier 🙂

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *