FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

J’écris ces lignes en ne connaissant pas le résultat du deuxième tour des élections françaises.

Dans les deux dernières années, je me suis rendu à quelques « diners en ville » fort intéressants qui avaient lieu chez des amis de ma fille ainée, Emmanuelle.

Le principe en était simple : avant de passer à table, nous écoutions un conférencier qui nous parlait d’un sujet qu’il avait travaillé et qui lui tenait à cœur. Et après, nous dinions et buvions en bonne compagnie.

L’une de ces conférences m’a profondément marqué.

Le conférencier était un ancien élève de la rue de l’ULM devenu rabbin, et la conférence portait sur la notion de peuple et de foule dans l’Histoire. Je vais essayer de résumer ici ce qu’il a dit et ce que j’en ai compris, au risque de le trahir. Mais c’est le propre d’une idée forte que d’être reprise et parfois transformée. Nul n’est propriétaire de ses idées.

Et en réalité, ce que cet homme a dit me taraude depuis des mois car je suis ainsi fait que quand je croise une idée nouvelle (pour moi), je me mets à la ruminer lentement pour qu’elle se dépose au fond de mon esprit où elle pourra se croiser avec d’autres idées «fortes» sans que j’en aie vraiment conscience la plupart du temps.Et à la fin du processus, cette idée devient mienne et je me mets à en parler pour la répandre.

Voici l’idée de départ.

Dans l’antiquité grecque et latine, la foule, la plèbe, étaient considérées comme dangereuses parce qu’imprévisibles et soumises à des emballements « incompréhensibles »  (voir les analyses de René Girard pour une explication).Les gens éduqués, les élites, se tenaient donc le plus loin possible de la plèbe et des petites gens.

Arrive le Christ qui littéralement transforme la notion de foule, de plèbe en une toute nouvelle entité, le Peuple.

Et cette transformation se passe pendant une prédication de Jésus dans le désert.Une foule immense suivait Jésus, la fin de la journée approche, il se retourne et a pitié d’eux qui ont faim et soif alors que le lieu est désertique.Il leur dit de s’assoir et procède à la multiplication des pains et du poisson.

C’est de ce moment là  que date la notion de Peuple de Dieu, constitué de pauvres, de bancals, d’aveugles, de perclus, d’idiots. Et ce sont ces gens là que Jésus nous demande d’aimer à la place de les mépriser et de les tenir à l’écart.Et ce sont ces mêmes gens qui seront sauvés « Heureux les pauvres, heureux ceux qui pleurent…  car le Royaume des Cieux est à eux» Et d’ajouter, « ce que vous aurez fait pour le plus petit d’entre eux, vous l’aurez fait pour moi »

Ce renversement total de perspective, ou la plèbe devient le Peuple,  est bien sur à l’origine de la civilisation Chrétienne.

L’Eglise Catholique a porté ce message pendant vingt siècles (non sans de nombreux loupés, j’en conviens : « L’Eglise est un vaisseau qui a son gréement dans les étoiles et sa coque dans la merde » disait Bernanos …)

Il n’en reste pas moins que notre bonne vieille Eglise a été à l’origine du développement de la science (puisque le rôle de la créature était de comprendre par la raison ce qu’avait voulu faire le Créateur), des hôpitaux, des écoles , des universités, de la protection des femmes et des enfants au travers de la sanctification de la famille, de la limitation du pouvoir des puissants (trêve de Dieu) et bien sur des droits de l’homme (controverse de Valladolid).

Au XVIII eme siècle avec la Révolution Française et au XIX eme siècle, surtout, avec Marx, tout change.

Les notions de peuple,  de petites gens comme centre de l’histoire franchissent une nouvelle étape. Le Peuple n’est plus sauvé par le Messie, mais le DEVIENT (Marx), ce qui est une novation extraordinaire. Mais cette nouveauté à une conséquence fâcheuse que peu de gens ont compris à l’époque : le Peuple n’a plus besoin d’être aimé, soigné et éduqué mais … guidé.

Et nous nous retrouvons avec le problème qui a plombé l’Eglise Catholique pendant des siècles : comment aimer le peuple sans chercher à le diriger ?

L’église avait non seulement une réponse théorique à cette tentation (à laquelle elle a souvent cédé) « mon Royaume n’est pas de ce monde », mais aussi une réponse pratique, l’émergence de personnalités extraordinaires telles François d’Assise, Vincent de Paul ou Mère Theresa qui aimaient sans chercher à diriger.

Le socialisme ou la technocratie n’en avait  aucune, ce qui revient à dire qu’au bout d’un certain temps, les élites se lassèrent du peuple (ou le peuple des élites) et que le Peuple de Dieu redevint la plèbe, un peu comme il l’était dans la Rome antique.

Et la déchristianisation qui commence à  peu prés à la même époque ne fit qu’accentuer ce phénomène.Bien entendu, ce qui se passe aujourd’hui dans le domaine politique est la preuve de cette régression historique dans la quasi totalité des pays développés du monde en général et en France en particulier.

A l’évidence, la gauche n’aime plus le peuple et le peuple, redevenu la plèbe n’aime plus la gauche.

En fait, nous  sommes dans un pays ou la gauche a trahi le peuple, le reléguant au rôle de plèbe, tandis que la Droite a trahi la Nation, ce qui laisse une grande partie de ceux qui ont besoin d’être aidés quelque peu désemparés.

Et  c’est ce que constate le géographe Christophe Guilly dans tous ses livres.

La France aujourd’hui est géographiquement distribuée en trois zones concentriques :

  • Au centre, ceux qui sont adaptés à l’économie moderne que j’ai appelé l’économie de la connaissance dans mon livre « C’est une révolte, non Sire c’est une Révolution ».  Ils contrôlent l’économie et les media. Il est d’usage de les appeler les « bobos » et ils constituent l’électorat de Macron.
  • En périphérie des bobos, on trouve les immigrés qui sont de fait les domestiques des bobos (Chauffeurs Uber, Taxis, gardes d’enfants, personnel soignant etc..) et sur lesquels se déversent les subventions étatiques, ce qui permet aux bobos d’avoir des domestiques pas trop chers.  Ce deuxième groupe vote Melenchon.
  • Et enfin, à une heure et demi ou deux heures du centre de la grande ville dans laquelle les bobos résident dans des appartements hors de prix, on trouve les perdants de la mondialisation, ceux qui naguère étaient employés dans le secteur industriel. Ils votaient communistes autrefois, ils votent FN aujourd’hui. Et il n’y a plus aucun contact entre les bobos et les habitants de la troisième zone.

Et ce que cela veut dire est assez simple : Ce qui fait office d’élites de nos jours n’a que mépris pour ceux qui vivent dans la France de la périphérie. Ce qui implique que « la volonté de vivre ensemble », absolument constitutif d’une Nation n’existe plus. Les élites méprisent la plèbe et plus encore ses représentants encore plus que cela n’était le cas dans la Grèce ou la Rome antique.

A l’époque, et il faut s’en souvenir, les membres de la plèbe étaient appelés en Grèce les « idiotes » et leurs meneurs les « démagogues ».

Plus ça change…

En fait, les bobos méprisent la plèbe et REFUSENT d’entendre sa voix, ce que l’on a fort bien vu lors de cette campagne présidentielle. Toute discussion des problèmes affectant cette troisième zone a été purement et simplement interdite. Et du coup, le Peuple, redevenu plèbe se met à haïr les bobos…

Nous  sommes donc en train de fermer une parenthèse historique qui a duré prés de 2000 ans et c’est sur cette parenthèse que reposait une notion aussi fondamentale que l’égalité de tous devant la Loi.

En Grande-Bretagne, aux USA le petit peuple a réussi à faire entendre sa voix, au moins partiellement,  en France des manœuvres politiciennes de bas étage ont réussi à empêcher tout débat.

Il reste à notre pays une dernière chance pour permettre à cette partie de la Nation de s’exprimer, les élections législatives de Juin 2017.

Faute d’un résultat qui permettrait aux citoyens de la zone périphérique de se faire entendre, la France serait irrémédiablement coupée en deux et le pire serait à craindre.

Si par malheur la Démocratie ne fonctionnait pas, alors la violence deviendrait non seulement inévitable mais légitime.

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faîtes rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

116 Commentaires

  1. Arroseur arrosé :

    http://www.huffingtonpost.fr/jean-eric-branaa/pourquoi-le-renvoi-de-james-comey-patron-du-fbi-par-donald-tru_a_22078930/

    Bien mal acquis ne profite JAMAIS !

    Là-bas, c’est le candidat de gauche qui a pris un coup dans les jambes au dernier moment par une administration policière de droite contrairement à la France où c’est la gauche qui a plombé le candidat de droite.

    Un nouveau Watergate ?

    Trump aurait des liens avec la Russie, a bombardé les Syriens pour faire semblant mais ça ne fait diversion que pour un moment …

    Répondre
    • Mais diversion de Quoi ?

    • @zmaj
      Vous répétez mot pour mot ce que colporte les médias. Et vous appelez ça avoir une opinion ou même peut être « faire partie de la résistance ». Un foot soldier gratuit. Fascinant.

    • (1) il n’y a pas de nouvelles dans le HuffCompost ni dans les autres MSM d’ailleurs… il y a une vaste opération d’enfumage avec fuites de fausses nouvelles organisées au plus haut niveau a la Maison Blanche (Bannon?). On a eu un échantillon de fake news cette semaine.Un feu d’artifice, démenti 24 h plus tard…N’oubliez pas le bon mot du Président Trump lors de sa première conférence de presse: « the leaks are real, the news is fake ».

      (2) il n’y a pas de Watergate… et aucune preuve de collusion de Trump ou de son comite de campagne avec les Russes …

      (3) Jame Comey n’enquête pas… et l’enquête continue quelque soit le directeur du FBI.

      (4) a la rencontre du Président Trump avec Lavrov le ministre des affaires étrangères russe… Henry Kissinger était dans les parages… A la Maison Blanche.

      Voila une nouvelle interessante… et qui devrait s’étaler a la une de toutes les rédactions autrement que pour la jolie photo. Malheureusement l’illettrisme fait rage. Que faisait Kissinger a la Maison Blanche?

      Moi j’ai une idée. Parce que j’ai lu « Diplomacy » et que la géopolitique est un hobby… depuis mes 15 ans… et que je sais que ce Henry-la a une idée pour maintenir la domination des USA sur le monde… loin dans le XXIeme siècle. Une idée ingénieuse utilisée par une autre puissance dans le passé.
      Si je ne me trompe pas, on va assister a un changement radical de politique étrangère par rapport a la ligne qui prévaut depuis la chute de l’URSS…

      On s’éloigne du narratif « muhh Russia, Russia, Russia »… qui ne peut se substituer a une connaissance et analyse approfondie.

      Une bonne lecture:
      https://www.amazon.fr/Diplomatie-Henry-Kissinger/dp/2213597200

    • Zmaj,

      voici un lien qui vous permettra peut-être de vous faire une opinion propre ou un peu plus nuancée du renvoie de James Commey par le président des Etats Unis….Le journaliste présente principalement des faits, et ne se contente pas de recopier la version d’Eric Branaa, reprise dans toute la presse et les média francophone, France, Belgique, Suisse. Deux sont de cloches ne sont pas inutiles par les temps qui courent.

      http://www.dreuz.info/2017/05/12/directeur-du-fbi-destitue-par-trump-petite-remise-a-lheure-des-pendules/

      Bien a vous. Pierre Marc

  2. La plèbe, romaine uniquement du reste, était une classe sociale, représentée par la magistrature des tribuns…ce que, y compris la plèbe, les classes dirigeantes romaines craignaient était la « turba », francisée en « tourbe » dans les traités politiques de la Renaissance; après la Révolution on parla plutôt de la « foule », puis, au XXème siècle des « masses »…

    sur la Grèce, Athènes plus précisément, je rappellerai la curieuse institution des « démosios », que, anachronisme pour anachronisme, on peut assimiler à nos fonctionnaires, à ceci près que le « peuple » athénien pouvait les faire fouetter…on rêve d’un retour à la « démocratie »…

    🙂

    Répondre
    • Vous traitez les électeurs qui ont voté FN d' »ignares ».

      10 millions quand même !

      Et votre réflexion nous ramène à la justesse de l’analyse de Ch .Gave……..

      « les bobos méprisent la plèbe et REFUSENT d’entendre sa voix »

  3. Cher Monsieur Gave,

    Je suis toujours très intéressé par la justesse et la pertinence de vos analyses économiques. En revanche il en va différemment de la politique et vos analyses politiques sont pour le moins étranges. En d’autres termes, ce n’est pas parce qu’on lance une pièce en l’air en disant « trump va être élu » et que la pièce retombe du bon côté qu’on a pour autant compris les dynamiques.

    Comme c’est ma spécialité, je vais modestement essayer de vous les expliquer en termes simples, comme vous m’expliquez les dynamiques économiques.

    Concernant la France, la grande peur du Général était qu’un parti factieux, à savoir le PC d’alors, ne profite d’un mécontentement social pour jouer de démagogie et prendre le pouvoir dans l’unique but de piller le patrimoine français. Il a donc fait créer une Constitution élisant le président et les députés au suffrage universel direct majoritaire à deux tours, ce qui a pour principale conséquence de réduire très fortement le « bruit de fond contestataire ». Le FN de Marine n’est autre que le PC d’avant (c’est une des rares analyses correctes de M. Hollande) : des ignares pour la plupart qui exploitent les peurs sociales, font de la démagogie avec un seul but, fondre sur la France et réaliser le plus grand braquage imaginable : celui de l’Etat français. C’est Ocean11 en raté. Cette élection a montré qu’une fois de plus la Constitution a rempli le rôle que lui avait donné le Général car au 2e tour, Marine n’arrive en tête que dans deux départements. C’est une Bérézina totale qui n’est que la conséquence de ce que j’ai dit plus haut. C’est aussi pour cela que le Chavez français voulait changer de Constitution. En revanche, fort de son « barrage », la Constitution est très fragile vis à vis de qui a pu arriver au pouvoir. Une fois le pouvoir pris, il est facile de changer ladite Constitution pour l’adapter à ses pratiques factieuses, c’est un grand risque. Et c’est pour cela que l’introduction d’une dose de proportionnelle aux législatives est une TRES mauvaise idée. Raison pour laquelle tout le monde le promet et ensuite, quand il se rend compte des conséquences, ne le fait pas. Concernant les législatives et pour les mêmes raisons, Marine n’aura quasiment pas de députés ; le Chavez Mélenchon non plus. Cela se terminera avec une majorité pour Macron, une opposition LR relativement forte et la nanification du PS comme jadis la nanification du PC. Macron va faire que la politique de demain n’aura plus rien à voir avec celle d’hier. Si LR veut revenir au pouvoir il faudra totalement transformer la maison et les pratiques. Et en cela ni Baroin ni Wauquiez ne sont qualifiés.

    Prenons maintenant le cas des USA sur lequel vous vous étiez attardé l’année dernière. Les fondateurs avaient, eux, une peur bien différente. Celle du faux-nez. Du type bien sur lui, qui prendrait le pouvoir et livrerait la confédération au parti de l’étranger. Ils n’ont donc pas bloqué l’arrivée au pouvoir, ils ont bloqué l’exercice du pouvoir. Il est très difficile voire impossible de modifier la Constitution aux Etats-Unis contrairement à la France. C’est ce qu’est en train de vivre le Donald : il peut twitter autant qu’il veut, il ne fera rien ou presque pour la simple raison que les contre pouvoirs sont au coeur même du système (contrairement à la France où ils sont à l’entrée du système). Il faudrait que le Donald soit président pendant 50 ans pour nommer suffisamment de juges à la Cour Suprême pour influer et encore. Seul le consensus au Congrès peut faire avancer les Etats-Unis, comme le Donald n’a absolument aucun soutien au Congrès des deux côtés (puisque ce n’est qu’un opportuniste démagogue), il ne fera rien. Sa réforme de la santé sera encore pire (et c’est peu dire) que l’ObamaCare, son mur un gag, sa baisse d’impôts une explosion en vol (il a besoin de l’accord des Démocrates pour augmenter le déficit, ils ne lui donneront pas s’il baisse les impôts comme il le dit). Il n’avait pas de programme, il n’en réalisera pas la moitié. Mais son passage sera salutaire car il aura permis de nettoyer la génération pourrie des Clinton. Aux Etats-Unis aussi pour gagner il faudra des pratiques totalement nouvelles.

    Terminons par une réflexion plus légère sur la Russie. Le peuple russe a été humilié d’avoir été rétréci depuis 30 ans à ce qui est considéré en Russie comme la portion congrue. Poutine vit dans une comparaison quotidienne de taille de quéquette. Et, faute de pouvoir agrandir la sienne, son grand jeu est d’essayer de raccourcir celle des autres. Sa stratégie est donc de favoriser l’éclatement des plus grands empires face à lui, les USA et l’Europe. Il ne peut donc prêter qu’une oreille attentive à un Donald qui veut se couper de l’Amérique du Nord et centrale. Ou d’une Marine qui veut casser l’Europe. Casser l’Europe c’est faire le jeu de Poutine, c’est anti-France sur le long terme. Je parle bien d’Europe et pas d’Euro. Après s’être fait rosser par Poutine, Sarkozy avait compris que la France ne parlerait jamais d’égal à égal avec la Russie, il n’a d’ailleurs plus parlé ensuite mais a laissé l’Europe parler. La Marine si maline aurait été pulvérisée par Poutine en 5 minutes et les intérêts nationaux n’auraient pas tenu.

    Répondre
    • Sans vous faire injure, cela aurait été plus fair-play de faire ce commentaire, aussi pertinent soit-il, avant les élections.
      Comment juger vous la solidité de la consitution européenne ? Faut-il aller vers plus de fédéralisme, et alors qu’elle articulation avec la constitution française ?
      Juste les pistes de réflexion, pour aiguillage …

    • @Constitutionnaliste

      Mon Dieu! Que vous êtes prétentieux!

    • :-))))

    • Il est certain que le président français a bien plus de pouvoirs que son homologue US mais que propose un brillant « constitutionaliste » pour remédier à cela? Rien!
      c’est à cela que l’on reconnaît les « progressistes »! et je pense que Macron en est un (progressiste).
      La première chose à faire pour éviter des aventuriers au pouvoir (en France), et je classe Macron dans cette catégorie, quite à changer d’avis par la suite, c’est de changer le mode de sélection des candidats à la présidentielle:
      – il devrait être présenté par un parti qui a obtenu un minimum de suffrages lors des législatives précédentes; ceci éviterait un véritable hold-up sur ce scrutin comme ce que l’on a vu en 2017 et redonnerait de la légitimité aux partis politiques(et « mouvements »);
      – le vote blanc doit impérativement être compté comme suffrage exprimé; Macron aurait eu beaucoup de mal à passer et on verrait facilement le pourcentage réel des votants qui l’ont élu;
      – un référendum d’initiative populaire doit pouvoir permettre de démettre un élu, quel qu’il soit, par les mêmes que ceux qui l’ont élu; même dans la république bananière qu’est le Brésil, ou encore mieux le Venezuela, des procédures de destitution existent, pas en France (sauf haute trahison pour le président, une galéjade!);
      – les changements de constitution, y compris par référendum, devraient obtenir un nombre de votants significativement plus élevé que les 50% + 1 voix des suffrages exprimés actuels; d’ailleurs quand le congrès se réunit, de mémoire il faut 3/5 des voix; je pense que l’on peut encore monter la barre;
      – la proportionnelle, au contraire de ce que vous dites, permet à plus de partis d’accéder au parlement que le suffrage actuel et donne une représentation plus juste du corps électoral; il faut ensuite négocier éventuellement des coalitions pour gouverner mais cela vaut mieux que d’avoir un parti « godillot » qui suivra d’autant plus facilement son « führer »; Macron a toutes les chances d’avoir une telle majorité comme l’a eue un certain Mitterrand avec ses « barbus » (souvenez-vous de l’assemblée de 1981 avec ses profs qui n’avaient jamais exercé aucun mandat et complétement suiveur de leur guide); on sait comment cela s’est terminé!

    • Pretentieux….. et pour ne dire que des banalités….

      Mr Gave ne joue pas dans la meme categorie….

    • qui vivra verra et ce que l’on seme on le recolte. personnellement je parie que dans 6 mois plus personne n’osera dire qu’il a vote pour macron. tant mieux si je me trompe…

    • On parle peuple et masse, et vous répondez politique. « Tout commence en mystique et finit en politique »: vous n’avez plus de mystique, juste de la politique.

      Ce qui fait l’intérêt et l’espoir de ce texte est bien sa réflexion sociologique qui part précisément du peuple: comme les bobos parisiens, vous les méprisez, vous évoquez si rapidement les deux petits départements qui ont donné le FN gagnant, et emballez c’est pesé: les factieux n’auront pas le dernier mot! L’homme ne peut sortir vivant de ma République!

      Vous laissez de côté les préoccupations de toutes ces petites gens, ceux qui voient leurs petits-enfants devenir musulmans, leurs enfants avoir des conditions de vie moins bonnes que les leurs, aller vivre à la campagne pour pouvoir nourrir leur famille.

      Tout cela, l’éminente dignité des pauvres, le souci des pauvres qui fut celui des élites jusqu’à il y a 40 ans à peu près, vous le laissez de côté. Vous ne le voyez pas dans ce texte. Vous réagissez en intellectuel riche. Vous craignez un coup d’état peut-être, une mainmise des petites gens sur les affaires des gens de cour? Ouf, la Constitution est là. Qu’importe si un tiers des électeurs n’a aucun représentant à l’AN, dans une démocratie soi-disant « représentative »: l’essentiel est que certaines opinions ne puissent avoir voix au chapitre. N’est-ce pas?

  4. Bon.

    Si les LR de valeur ne rejoignent pas Debout La France pour créer un programme commun de la droite avec le FN, non seulement LR risque de perdre ces législatives mais de surcroit Macron les finirait tous à la hache judiciaire (Baroin, Wauquiez, Xavier Betrand, Marine, Marion..) pour s’assurer 10 ans de règne.

    Puisque les LR reconnaissent les résultats de cette parodie d’élection présidentielle et puisqu’ils ne soutiennent pas Fillon malgré le fait que Macron est élu par violation de la constitution de la Vème république (instrumentalisation judiciaire de l’Exécutif contre Fillon), alors par ces marques de faiblesses les LR creusent leur tombe.

    En 2019 les LR n’existeraient donc plus, ils seraient nazifiés, traduits en justice, médiatiquement tués et une dissolution de l’Assemblée entérinerait que le Front National et le Front de Gauche seraient la seule opposition pour garantir 15 ans de pouvoir à Macron.

    Les LR qui croient pouvoir gagner ces élections sont de doux rêveurs, il est temps qu’ils se réveillent car sans une alliance avec le FN ils sont sur le point de sortir de l’histoire et ceci pour les 10 prochaines années au minimum.

    La seule alternative à une alliance avec le FN serait la proportionnelle intégrale.

    Répondre
    • Mais non, on vous dit que la justice est indépendante.

      Soyez tranquille !

  5. Et bim ! Celle qui risque d’être Premier Ministre vient de dire sur BFM que les réformes faites en Grèce et en Espagne sont indispensables pour retrouver la croissance en France, quitte à créer des pauvres. Cela promet !

    Répondre
    • Pffff, comme si avec une monnaie comme l’euro, on pouvait relancer l’économie par la rigueur. Sans dévaluation possible, c’est aussi idiot qu’inefficace.

      Je propose que l’état français cela dit nous montre la pleine mesure de cette idée et ceci en commençant par la superbe prochaine retraite mensuelle de président de François Hollande pour service rendu à la patrie de 15 000 euros net mensuel (plus 14 000 s’il va « siéger » au conseil constitutionnel). Je renvoie à l’article de Charles Gave « la retraite de monsieur Ayrault »

      Ils vont drainer la France et la laisser exsangue pour le FMI.

    • Il s’agissait de Sylvie Goulard. J’avais oublié son nom…

  6. Bonjour M Gave,

    votre réflexion, comme souvent, fait écho à la mienne. Le vote Macron, en effet, n’est que l’expression d’un égoïsme de classe. Le macroniste n’est qu’un bourgeois louis-philippard disposant d’internet. Au lieu d’inventer le livret ouvrier pour disposer d’une main-d’oeuvre bon marché et docile, il importe ladite main d’oeuvre pour les services de proximité et exporte au loin ce qui peut l’être et qui risquerait de choquer ses yeux trop sensibles.
    En disant qu’il se salit en débattant avec le front national, il me fait l’effet du bourreau qui se moque de ses victimes.

    Répondre
    • Il est bien trop content de pouvoir compter sur la front national dans le rôle de l’idiot utile de la démocratie qui lui permet de se draper dans son outrancière « vous n’aurez pas ma haine » .

    • Pour l’ouverture sur la société civile, j’aimerais beaucoup Gaspard Koening à l’Education Nationale, la Recherche, la Jeunesse et aux Sports.
      Quitte à sacrifier le sport …

    • Je crois que madame macron va s’ occuper beaucoup de l’ éducation nationale ce qui risque d’ être plutôt un plus pour le coup .

      Je connais des parents dont les enfants l’ ont eu en prof de français à Franklin , elle était paraît il très bien . Et veut déjà en finir avec ces co. D ÉPI imposes par najat.
      Pour le coup , Et malgré l’ âge , je trouve qu’ un peu de bon sens tradi dans l’ éducation nationale ne ferait pas de mal au stade où nous en sommes .

    • Elle va s’occuper des petits jeunes de 15 ans et plus or less ???
      Education sexuelle…. détournement de mineurs…
      Non parce que 16 ans avec une minette de 16 ou 18 ans… ca roule…. mais 15 avec une Maman prof de 39…. au risque de paraitre vieux jeux chez moi c’est du détournement de mineurs….

      bon si ca se passe dans une region de con…sanguin ! ca ne choque pas…. entre cousin cousine ou papa avec lal’aînée si maman a une migraine…. ca se passe comme ca prêt d’Amien…..

      non parce que c’est plutôt préoccupant…. j’espère que vous êtes dans l’ironie…..

    • Alors pour le coup, c’est mon avis personnel, mais Madame Macron ne me gêne pas. Je trouve qu’elle a l’air marrante comme nana.
      Après, leur vie perso ne m’intéresse pas du tout, mais alors pas du tout.

      Je suis d’accord qu’il y a quelque chose de choquant dans une femme de 39 ans et un jeune homme de 17 ans mais tout ce temps après! Le blé en herbe, ça va…

      Je pense que ce mandat va être suffisamment brutal économiquement et humainement pour que nous restions concentrés sur César et non pas sa femme. Je pense vraiment qu’elle fût une bonne prof de Français.

      Je suis économe avec mon mépris, monsieur Macron s’annonçant extremmement nécessiteux. A dire vrai, j’ai débranché toute télévision tant son phrasé m’énerve déjà!

    • @TMR

      Vos propos sont dégueulasses!
      C’est vraiment pitoyable…
      Qui êtes-vous pour juger?
      Restez donc en Roumanie!
      Vous aimez quoi au juste de la France? Pourquoi vous excitez-vous sur ce site pour discuter de politique, d’histoire ou d’économie, si vous méprisez les gens et surtout les français?

    • Bonsoir…

      Dsl mais 15-39 ca me gene et je n’ai pas la quarantaine…. et je suis tout sauf « vieille france ».

      selon la loi c’est du détournement de mineur !
      deuxio….. navre Mr Gave mais vous devriez savoir que la vie privée a toujours une influence sur la vie professionnelle…
      Espcially is il s’agit de deviances sexuelles….. nier ou prétendre le contraire est ou de la complaisance ou de la mauvaise foi……

      Next, elle gentille !!! elle marrante… elle est grand mere…. damn on se ramollit la….. Hollande aussi est marrant en prive et tout mou……

      AFD désolé si vous êtes d’Amiens…. j’ai un très bon copain d’Amiens…. lorsque je lui appris que l’un des candidats a la présidentielle 2017 c’est fait choper au lit par sa femme avec un petit ado du maghreb de 14 ans…. il m’a répondu la maturité sexuelle dans ces pays et bcp plus précoce qu’en france ….. donc…. gents du nord…. je ne veux pas faire une généralité mais bon…. tout le monde c’est qu’il y a une sacre bande de tares…..

      Navre mais Je ne suis pas en Roumanie….. mais si je devais en rentrer en Europe Russie Roumanie, Slovakie, Hongrie seraient en tete de liste…….ensuite la Roumanie mon cher….. les femmes sont belles et n’ont rien avoir avec les « roms » que la France accueille a bras ouvert ! vous devriez voyager mon cher « ALF »…. Le Roumain ca n’est pas le « rom » français… la france est devenue une décharge mondiale…..

      Aucun doute sur les talents « buccaux » pardon…verbaux…. de brigitte avec les ados….. bonne prof bonne prof….

    • Oui alors attendez, ELLE n’est pas per se dans la vie politique à la différence de Hollande.
      Quant aux déviances sexuelles, je pense que Brigitte est plus une maman de remplacement qu’autre chose. Coté sexualité, je crains qu’il ne faille regarder de l’autre côté du mat.

    • L’analyse de ce psychiatre concernant Macron est très discutable à bien des égard mais non moins juste sur bien des aspects.
      Un enfant de 15 ans qui épouse sa prof de théâtre, est-ce un viol ?

      https://youtu.be/NNDgsw39m9s

    • Bonjour Mr. Gave

      on se rejoint en qq sorte…. Un president de la république qui a besoin d’une maman et qui couche avec….. tout est dit !
      plus proche du voile a vapeur…. ou d’un truc dans le genre….. cherchant un substitut affectif lorsqu’il est a la maison…..

      votre/notre « Peuple » a élu « ce monsieur »….. Très sérieusement ca « craint »….. quant au psy je trouve son analyse des plus évidentes…. pas besoin d’aller chercher bien loin pour dresser le portrait du bonhomme….

  7. Pour ma part, voici le plus bel extrait de film sur le « peuple » :

    https://youtu.be/312SwrjAXB0?t=52

    Ou dans Victor Hugo, il y a un moment où un mec « A bas les riches » … J’avoue que je n’ai pas fini « Les Misérables ».

    Répondre
  8. Je sais, je vais me faire passer pour un complotiste.

    Mais je me demande si Monsieur Macron, qui pourfend le « système » tel un « populiste », n’est pas en fait un pantin de la BCE et de Bruxelles.

    Je m’explique : la dette publique française atteint maintenant le seuil fatidique des 100 % du PIB. Elle va donc très probablement entrer dans une zone de turbulences difficilement contrôlable.

    Or, de manière assez incroyable, et cela en moins d’un an, le jeune Macron a réussi à devenir Président de la République. Pour y parvenir, seule une grosse machine bien huilée pouvait le faire.

    On constatera également le flou du programme du jeune Président.

    Et pour cause. Ce dernier, issu de la meilleure caste des technocrates, devra gérer la fameuse crise de la dette qui pointe et menace, encore une fois, la survie de cette monnaie fantoche qu’est l’euro.

    Je ne suis pas loin de penser que ce jeunot a été monté de toute pièce par les énarques français pour satisfaire les exigences de la BCE, de l’UE et indirectement de l’Allemagne.

    Son absence de programme pourra lui permettre la mise en place d’un programme établi depuis le siège de l’UEURSS, qui ne peut voir l’un de ses principaux moteurs explosés en plein vol.

    Il aura alors tout le temps de se dédouaner en disant qu’il n’avait rien promis, alors que les français seront mangés à la sauce grecque pendant ce temps…

    Voilà qui est réjouissant comme scénario… ou pas…

    Répondre
  9. Je sais, je vais me faire passer pour un complotiste.

    Mais je me demande si Monsieur Macron, qui pourfend le « système » tel un « populiste », n’est pas en fait un pantin de la BCE et de Bruxelles.

    Je m’explique : la dette publique française atteint maintenant le seuil fatidique des 100 % du PIB. Elle va donc très probablement entrer dans une zone de turbulences difficilement contrôlable.

    Or, de manière assez incroyable, et cela en moins d’un an, le jeune Macron a réussi à devenir Président de la République. Pour y parvenir, seule une grosse machine bien huilée pouvait le faire.

    On constatera également le flou du programme du jeune Président.

    Et pour cause. Ce dernier, issu de la meilleure caste des technocrates, devra gérer la fameuse crise de la dette qui pointe et menace, encore une fois, la survie de cette monnaie fantoche qu’est l’euro.

    Je ne suis pas loin de penser que ce jeunot a été monté de toute pièce par les énarques français pour satisfaire les exigences de la BCE, de l’UE et indirectement de l’Allemagne.

    Son absence de programme pourra lui permettre la mise en place d’un programme établi depuis le siège de l’UEURSS, qui ne peut voir l’un de ses principaux moteurs explosés en plein vol.

    Il aura alors tout le temps de se dédouaner en disant qu’il n’avait rien promis, alors que les français seront mangés à la sauce grecque pendant ce temps…

    Voilà qui est réjouissant comme scénario… ou pas…

    Répondre
    • Nous essayons de regarder vers le haut,pas vers le précipice.

    • j’ai le vague sentiment que la france est deja en chute libre dans le precipice juste avant de rencontrer la dalle de béton….

      Juste pour la route…. encore une fois…. chez internautes de IDL:
      La france, votre france…. mon ex-patrie…. Adios….

      https://www.youtube.com/watch?v=OyCbMa52QNs

    • Il faut dire que le FN est particulièrement bon en idioties ce qui aide bien les bobos 😉

    • Juste pour Clarifier…. Le FN n’est pas selon moi le « remède » pour la France…. mais actuellement ce fut été probablement la meilleur des therapies…. Je n’aime pas MLP qui n’a ni l’intelligence, ni la culture de son père ni la stature d’un présidentiable….

      L’idee de peuple de France est défendu par le FN c’est un fait ! j’ai encourage autour de moi a voter FN parce que j’aurais aime voir la France se doter de Nicolas Dupont Aignan comme 1er Ministre…. Il est actuellement le seul « homme politique » français qui a des couilles, qui semble « clean » et se préoccupe de l’avenir du pays… Il semble competent….

      La notion de peuple en France est au oubliette depuis bien longtemps….

  10. Quand la victime dit merci

    Macron nous a affirmé qu’aucun obstacle ne l’arrêterait, qu’il nous dirait toujours la vérité, qu’il reformerait la France, referait son unité et lui redonnerait l’espérance, qu’il nous servirait avec amour…
    Il a tort de personnaliser ainsi son rôle, semblant par là-même oublier que le rôle du président la république est défini avec précision dans la Constitution. Et il a tort de se donner des objectifs aussi ridiculement ambitieux, ils le condamnent d’avance à l’échec.
    Et il nous dit « merci » sur tous les tons, et il nous remercie encore et encore, et il nous exprime avec émotion toute sa gratitude… Pourquoi tous ces remerciements ? Certes il s’est présenté à nos suffrages et il est content d’être élu mais, à mettre ainsi sa propre personne en avant, il est assuré d’être bientôt la cible de toutes les attaques. Doit-il vraiment nous nous remercier ? Les couteaux déjà s’affûtent dans l’ombre. Il est l’agneau mené au sacrifice et qui remercie de l’être. Quand la pensée sacrificielle règne, il en est ainsi, les victimes aussi participent à l’illusion commune, mais quelle incroyable régression ! et au
    nom du progressisme…
    Mais quelle importance ? Tout cela n’est que faux-semblant. Sarkozy écarté, Hollande écarté, les sacrifices de nos jours sont symboliques. Ils se font sans effusion de sang. Ils sont des simulacres. Il devrait en être de même à nouveau pour Macron dans cinq ans à moins que le voile ne se déchire, que le peuple excédé de la comédie qu’on lui joue ne se rebiffe…

    Répondre
    • Compte tenu du profil il semble avoir un petit penchant messianique et c’est assez effrayant…
      Pour les simulacres, le terrorisme islamiste est saignant et n’en est pas un. Mais il a de multiples utilités pour le pouvoir.

  11. Bonsoir
    @Oblabla
    Je sais bien que la porte est ouverte! Mais il y a tant de gens qui passent devant sans même la remarquer! Vous êtes cordialement invité à la passer aussi.

    Répondre
  12. Quel est ce pire qu’il faut craindre ? La fin de nos institutions car elles sont corrompues par le socialisme et irrécupérables. Ainsi a fini l’Union Soviétique. Il s’ensuivra une période de désordres où les enclaves islamiques s’appuieront sur la charia, comme il est naturel, ce qui signifie qu’il sera impossible d’en reprendre le contrôle sans en faire un nouvel Israël.

    La fin de nos institutions corrompues est souhaitable, voyez l’essor de l’Allemagne et du Japon après guerre. Bien que ruinés et tenus de payer des réparations, ces pays ont dépassé les autres en 2 générations parce que leurs institutions avaient été totalement anéanties.

    Autres éléments de réflexion:
    J’ai entendu dernièrement le psychologue Jordan Peterson traiter de l’ordre social hiérarchique, mode de fonctionnement social issu de l’évolution et qui nous rapproche des singes ou des loups.

    Par ailleurs je suis un fervent admirateur de Frédéric Bastiat, auteur des Harmonies économiques, selon moi la lecture la plus importante après la Bible.
    http://bastiat.org/fr/harmonies.html
    Bastiat y démontre que l’ordre social providentiel (ne pas tuer, voler ou convoiter) garantit un progrès sans fin et ne peut être que détruit par la politique. Je ne sache pas qu’aucune de ses démonstration ait été réfutée. Il est donc le père fondateur du libéralisme et le précurseur des Autrichiens. Léon XIII avaient relevé l’importance religieuse de la découverte de l’harmonie économique, et Bastiat s’étonnait d’avoir à en convaincre les chrétiens, puisque Jésus est l’auteur de l’ordre social naturel/providentiel.

    J’en tire deux conclusions:
    1 – La politique est délétère; elle correspond aux sociétés de singes, pas aux sociétés humaines; la fascination instinctive qu’elle exerce sur les hommes est une survivance du singe en nous, et la raison, qui nous sépare des singes, nous en libère si nous l’écoutons.
    2 – Jésus a tenté de nous enseigner cela, c’est à juste titre que CG voit en Jésus un libéral; en cela il a donné un avantage décisif aux sociétés chrétiennes, qui explique leur invraisemblable essor (suivi de leur effondrement une fois le christianisme répudié).

    Répondre
  13. Au vu de la carte de Sassy2, il y a une belle fracture du territoire. L’analyse de Christophe Giuly basée sur le territoire et les périphéries me paraît pertinente, mais me semble mériter vraiment un complément.

    https://int.nyt.com/newsgraphics/2017/05/french-election/mobile-map-winner.jpg

    Et le NYT a l’air de montrer une forte corrélation avec le taux de chômage:

    https://www.nytimes.com/interactive/2017/05/07/world/europe/france-election-results-maps.html?_r=1

    Le vote Marine serait donc un vote de mécontentement? Et non un vote non-mondialiste, non-euro? Et non un vote pro France périphique? Lequel est le facteur prépondérant? Lequel est d’ordre 1? Lequel est d’ordre 2?

    D’ailleurs, quant à dire que les bobos sont ceux qui ont su prendre la 3e vague… Je ne partage pas cet avis. La societe horizontale n’existe pas encore en France. Elle commence à émerger aux US et en Chine. Pour moi, les bobos sont les les minc/attali/etc. mais qui ne font pas partie de la classe dirigeante. C’est germain des pres. Ce sont generalement des gens qui sont fonctionnaires ou subventionnes par l’État. Ce ne sont pas les beneficiaires de la 3e vague, mais les beneficiaires du systeme actuel.

    Quant à la notion de peuple et de nation, le christ n’a fait que reprendre et pousser au bout la morale juive. La notion de peuple et de nation serait donc un concept judéen.

    Répondre
    • J’ai entendu dire , mais ne le répétez pas que Jésus était Juif. Je ne voudrais pas éventer non plus mais je crois que nous partageons l’ancien testament/Torah, plus ou moins.

      Je pense que vous n’avez pas la perception du pouvoir parallèle qui dirige vraiment la France. Les bobos qui viennent d’élire leur président la dirige, plus aujourd’hui que jamais.

    • Cher IDL,

      Excusez-moi, c’est ma faute, je me suis mal exprimé.

      Dans cet article, ma compréhension est que l’honorable monsieur Gave fait remonter la notion de nation/peuple à Jésus. De mon point de vue, je pense qu’il faut nuancer: je pense si il existe de rares et minces différences entre les juifs et les chrétiens, le concpet de nation/peuple ne fait pas partie de ces différences, et donc que on peut faire remonter cette notion à la culture juive en général. Je pense même qu’elle est intrinsèque puisque, pour ce que j’en sais, les juifs étaient une société sans caste et que chacun était le prochain de l’autre.
      L’apport propre de Jésus fut de détribaliser la morale juive: que chacun être humain ici bas est notre prochain (et pas uniquement celui de notre nation). Et de faire preuve de charité morale en disant qu’il faire connaître la morale juive à chaque être humain ici bas. Et cette grâce à cette charité morale que moi j’ai la chance d’être chrétien et de bénéficier de la morale juive.

    • Cher IDL,

      Quant aux bobos, c’est ma faute, je me suis mal exprimé. Je suis d’accord avec vous. Je faisais référence à cette phrase:

      ««Au centre, ceux qui sont adaptés à l’économie moderne que j’ai appelé l’économie de la connaissance dans mon livre « C’est une révolte, non Sire c’est une Révolution ». Ils contrôlent l’économie et les media. Il est d’usage de les appeler les « bobos » et ils constituent l’électorat de Macron.»»

      J’exprime mon désaccord sur la première partie de la phrase. Je ne crois pas qu’ils se soient adaptés à l’économie de la connaissance, à la 3e vague, à la société horizontale, ou un autre nom.
      Tout simplement parce que cette révolution est en cours et que notre classe dirigeante fait tout pour la ralentir. Et je pense que cette société horizontale de la connaissance émerge aux US et en Chine.
      D’ailleurs, je crois ces gens incapables de toute capacité d’adaptation. Ils ne sont pas là où ils sont par leurs capacités à créer de la richesse, mais parce qu’ils ont démontré qu’ils pensaient comme eux, qu’ils sont des croyants de l’Église de la gauche jacobine néo-païenne.
      Si jamais un bobo a créé de la richesse, ma croyance est que cela est un effet collatéral inententionné et non principal (la loi des conséquences inattendues marche dans les deux sens).

      Enfin, je suis bien d’accord que c’est leur président. J’ai précédemment qualifié celui-ci d’ectoplasme, et écrit que son élection était pour moi le symbole de la réussite du lavage de cerveau par les jacobins, donc les funérailles de la précédente France, donc la naissance de la France Jacobine. Je crois que les jacobins ont réussi leur projet, que c’est un succès. Et que les français chrétiens sont devenus des dhimmis chez eux. Ce qui me laisse hagard et pantois.

  14. Il y a une composante importante que vous oubliez ou feignez d oublier
    C est le changement de population
    La vie n est pas la même partout simplement ,parce que les risques de tous les jours ne sont pas les mêmes partout et la décadence de l Église,n est qu un aspect minime face à l envahisseur d aujourd’hui .
    Avez vous lu le camp des saints,monsieur Gave,je suis sur que oui.
    Relisez s il vous plait les dernières phrases du livre,de ce malheur personnel qui nous est arrivé hier …la vraie raison est la et sans doute plus exacte que la certainement brillante intervention de votre rabbin car le peuple n est pas exclu mais menace.

    Répondre
  15. Bonjour,

    vous avez raison mais je ne suis pas sûr que tout le monde se rende compte de la corruption des médias français.

    Je tombe sur une dépêche REUTERS en Anglais via investing.com:
    https://www.investing.com/news/economy-news/praising-macron,-merkel-says-germany's-hands-tied-on-trade-surplus-481129

    Lisez bien MERKEL, elle avoue les choses de manière très tranquille sur l’Euro.

    Lisez la version française :
    http://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN1841C6-OFRTP

    C’est t-y pas beau quand même ?
    Sachant que REUTERS sert de base à beaucoup de journalistes MSM …

    ce n’est même pas subtil.

    Cdlt.

    Répondre
    • C’est collector! La manipulation, la censure étalée au grand jour… Mais le nom de l’AFP n’est-il pas Agence France Propagande?

    • Si c’est effectivement la même dépêche ce n’est pas seulement une erreur de traduction mais une intox gravissime;
      je fais partie d’un groupe politique qui pense, je dis bien pense, que les Allemands vont faire une belle risette à M. Macron et tant qu’à faire vont se laisser amadouer on espère qu’ils comprendront qu’il faut payer pour ces pauvres Français, Espagnols et autres Grecs!
      le texte anglais de cette dépêche est on ne peut plus clair, c’est « Nein » pour lâcher les sous de la part des Allemands ou réduire leur excédent commercial qui se réduira de lui-même avec la remontée des taux et … des réformes que feront les Français!

    • En fait, c’est un filtrage permanent mais le filtre de Reuters, c’est celui avec les toutes petites mailles, ils ont tout supprimé.

      Par exemple, à Davos, le ministre des finances Italien dit que le problème de l’Europe c’est l’Euro.

      http://www.tdg.ch/economie/probleme-europe-cest-leuro/story/31327016

      Vous trouvez seulement le Figaro pour reprendre la déclaration qui se fait pourtant lors du sommet de Davos, et par un ministre en exercice, celui de la 3ème économie de la zone, qui plus est issu d’une formation politique « respectable », celle de Renzi. Normalement, une bombe comme ça cela devrait faire du bruit, mais pas en France.

      Mieux :
      http://www.telegraph.co.uk/business/2016/10/16/euro-house-of-cards-to-collapse-warns-ecb-prophet/

      Là on est carrément sur une interview par un journal sérieux d’un type sérieux, considéré comme un ou le père de l’Euro (techniquement), qui dit que l’Euro va s’effondrer comme un chateau de carte…

      Article qui a fait grand bruit dans le monde anglo-saxon, très peu repris en France par les MSMs (Express).

      Et c’est comme ça pour énormément de sujets « sensibles » …

      Il ne faut s’étonner ensuite que les français votent pour des gens qui leur veulent le plus grand mal.

  16. Laïos, dans l’Evangile, est le peuple du Dieu, en « communication » directe avec Lui.

    Aujourdhui laïc désigne celui qui ne veut plus entendre parler de toutes ces bondieuseries.

    Cette inversion de sens est hautement significative.

    Le peuple juif, pauvre, pourchassé, persécuté, exterminé a, plus encore que l’Eglise, perpétué le message pendant les 20 siècles écoulés. Maintenant qu’il n’est plus, il appartient à l’Eglise de reprendre le flambeau. Elle s’y efforce. Nous sommes frères, libres, égaux sour le ciel…

    Répondre
  17. Je pense que l’on assiste a ce phénomène partout.C’est loin d’être une spécificité française.
    Entre le nerd de San Francisco et l’ouvrier de la « rust belt »,entre le londonien pressé et le paysan anglais…quel intérêt commun ?
    En France,plusieurs groupes cohabitent avec des intérêts distincts:ceux qui vivent sur le système (l’Etat,la dette publique,les lois protectrices) et ceux qui travaillent dur,ou sont en dehors.
    La fonction publique veut de la dette pour perpétuer les salaires et les retraites.Les assujettis a l’impôt en ont,pour leur part,assez.
    Idem pour les retraités qui prient que le système dure tant qu’ils sont en vie,en opposition avec les jeunes qui doivent bien se rendre compte que 80.000 euros de dette sur leurs epaules,ca va être terrible pour le futur.
    EM a promis du bonheur et de l’espoir aux 2.
    Il va avoir besoin de 3-4% de croissance pour ca…ce qui semble impossible lorsque le ratio dette/GDP est de 100% .
    Le monde evolue plus vite que les dogmes politiques et économiques.
    La mutation des robots et de l’AI arrive…tout comme un énorme rallongement de l’espérance de vie avec de nouveaux medicaments….danger maximal devant nous (si on est endormi comme en Europe)

    Répondre
  18. Cet article est super mais Monsieur Gave, vous avez passé trop de temps hors de France, vous pensez encore de manière rationnelle. Ce n’est pas le cas de la majorité des Français qui ont été lobotomisés par 50 ans de socialisme, d’anti-christianisme et consorts. Il n’y aura donc pas de sursaut. Seulement, une longue et lente décomposition du pays…Il faut se tourner vers Dieu maintenant.

    Répondre
    • En effet, cette cartographie est assez terrifiante.
      Toutefois, il est notable de voir que dans le Massif central, pourtant zone rurale par excellence, le vote Macron ne connait quasiment aucune exception.
      Des zones rurales classiquement acquises à la gauche plurielle que le FN n’est pas encore parvenu à jeter dans son escarcelle.

    • https://www.nytimes.com/interactive/2017/05/07/world/europe/france-election-results-maps.html?_r=0

      celle là est bien car zonée, on comprend que la surconcentration des votes par zone => – de députés

      Le problème de Macron est qu’il est seul au monde avec ses électeurs et Merkel
      Ses idées particulièrement « nauséabondes » et « rabougries » n’ont PLUS AUCUN intérêt puisque:

      1/le blocus de Moscou a complètement échoué. Le rouble a fait son plus bas lorsque obama&merkel ont dit de le shorter
      2/hillary est par terre avec dix balles dans le dos et au moins une dans le cerveau
      3/vous êtes un peu monarchiste? (moi aussi ;-)): trump a une demi douzaine de successeurs potentiels

      Tout ce qui a été fait par CHIRAC SARKOZY HOLLANDE, tissé comme alliances débiles va dorénavant se retourner contre Macron.
      Cela aurait eu un semblant d’intérêt à CT, SI et SEULEMENT SI HRC avait été élue.
      Ce sera donc le retour de porte du saloon.

      C’est à dire qu’on a élu comme en 81, sur un saut d’humeur, à contre tendance vingt ans trop tard ou trop tôt, un président faisant affaire avec des ministres à côté de la plaque communistes alors que
      les US ont élu reagan
      l’urss avait déjà un pied dans sa tombe

    • prolife>>

      L’alliance avec merkel2017 est contre nature puisqu’elle n’est pas encore en récession (était-ce la dernière VRAIE relance chinoise? beaucoup le pense)
      Et puisqu’elle n’y est pour rien dans la réussite de l’Allemagne, c’est schroder.
      Je ne pense pas que schroder aurait fait ce qu’elle a commis depuis 2008 (il est/était au board de gazprom…)

      La question est de savoir si les deux ex suivants sont représentatifs.
      Je connais bien les deux faces, de cette même pièce, je pense que oui.

      https://www.youtube.com/watch?v=_e_bM7WCehY

      https://www.youtube.com/watch?v=eIqEDPlbH9M

    • @ sassy2

      Non, les hydrocarbures de schiste ont vu leurs coûts de production baisser (Schumpter vs Malthus) et donc les efforts de l’OPEP sont vains, le rouble, le bolivar, le rial saoudien … sont condamnés à poursuivre leurs dépréciations. La Russie ne va pas bien et ne pourra plus compter sur une remontée miracle des cours comme dans les années 2000, le shale oil sont très réactifs, à la moindre remontée des cours.

      La Russie, l’Iran, l’Arabie saoudite … se sont jetés dans des guerres ruineuses et vaines qui seront sans doute leurs fardeaux pour longtemps.

      Oui je suis monarchiste (impériale ou royale si possible, républicaine à défaut).

      Pour 1981, je pense que c’était une bonne chance … comme l’inoculation d’un virus dans l’organisme (social-démocratie démagogique), au bout de 2 ans, devant les 23 dévaluations, il a fallu revenir à la rigueur, et donc la France, en particulier le PS, que le socialisme à fortes doses amènent fortement la ruine. Il était dans le sens de l’Histoire que la génération 68 accède au pouvoir et y soit confrontée, le désastre est selon moi, 1988, car en 1986, Chirac a timidement tenté de surfer que la vague libérale anglo-saxonne mais les Français ont préféré voté pour celui qui leur a « offert » la retraite à 60 ans plutôt que pour celui qui leur a imposé la rigueur 2 ans plus tôt ou le meilleur économiste de France qui lui se revendiquait carrément de l’austérité.
      Peuple tu es bien gentil mais pas compétent et sage.

      Quant à Merkel, elle roule en grosse cylindrée sur autoroute, donc logiquement elle roule vite mais ne sait pas vraiment conduire, elle gamberge au moindre virage (crise 2008, crise euro 2011-2012, crise grecque 2015, crise migrants …), crise Ukraine.

      L’Allemagne a réorienté son économie vers la Chine puis maintenant vers l’Europe, ne vous en faites pas pour nos amis teutons.

      L’Inde veut s’industrialiser et je doute qu’ils aillent se fournir chez les Anglais comme pendant ces 70 dernières années.

      L’€, ça se joue à 17 et à la fin c’est l’Allemagne qui gagne.

    • suite baltimore
      http://www.zerohedge.com/news/2017-05-08/tour-down-homicide-lane-baltimore-descends-chaos

      http://www.fdesouche.com/851169-vote-fn-jacques-seguela-cest-la-france-des-villes-dindiquer-la-nouvelle-societe

      ai dit que macron avait été élu grace à des débiles immigrés ou uhnwi, mais je voulais signifier des gens qui pensent être/devenir des uhnwi (lol comme seguela , BHL minc: ce sont des beaufs dans toute leur splendeur)

      minc a ruiné carlo de benedetti, c’est un bouffon au sens propre( du roi ) comme figuré
      bhl est nul en math physique economie=0

  19. Bonjour

    La plèbe avait les jeux, le peuple a les médias.
    La plèbe a eu Jésus, le peuple a internet.

    Pour qui sait patauger, internet est une encyclopédie, il permet de se rapprocher de la vérité, l’officieuse. Le savoir qu’il procure est un véritable bain de jouvence, c’est l’éveil.

    Alors,

    La plèbe a vu Jésus souffrir, le peuple voit internet attaqué.

    Le peuple ne doit pas savoir, c’est ainsi que fut gagné la présidentielle.
    La plèbe aurait dit quoi ?

    Ps: suis pas croyant et c’est mon premier mess, soyez cool. Lol

    Répondre
  20. Bonjour
    a)J’ai vu ici des jongleries de spécialistes de la rigueur floue bien étirée sur les bords: Macron 10% ou 18% +/- 3 louches.
    Revenons sur terre.Les données sont: électeurs inscrits: 47 582 183. Nombre d’électeurs ayant voté pour E. Macron au second tour: 20 753 798. Soit 43,63% des inscrits et 66,10% des suffrages exprimés.
    De ce fait il a été déclaré élu en application des dispositions de la loi électorale en vigueur et bénéficie légitimement de tous les privilèges et droits attachés à sa fonction.POINT BARRE. On pourrait estimer qu’une légitimité symbolique populaire requière 50% des inscrits + 1,auquel cas il pourrait se prévaloir de la « majorité du peuple ». Mais quelle importance, puisque seule la légitimité qui lui est conférée par la loi compte ? Et heureusement pour la démocratie.
    Ceci me permet de passer au sujet principal de ce billet: l’apparition du « peuple », distingué de la « plebs », et de sa variante excitée la « turba », du fait de l’introduction de la fraternité et de l’égalité en ce sens que dans le peuple du Christ, chacun entre dans un rapport au divin, à Dieu, indépendamment de son état social. C’est une avancée qui en fait est une relecture approfondie de ce qui s’est passé au Sinaï: des tribus sont sorties d’une culture polythéiste régie par un langage que seuls les érudits pouvaient interpréter: on passe de l’expression du cosmos par des symboles – les hiéroglyphes- à son expression au moyen d’un langage limité à 22 signes plus ou moins abstraits ( proto sinaïtique) que tous donc peuvent aisément apprendre, comprendre et discuter. A partie de là vient le « don » d’une Constitution – simple: 10 versets, qui a le génie de régler les rapports de chacun et du tout à la transcendance -les 5 premiers – et à l’immanence – les 5 derniers. Aujourd’hui encore cette partition demeure dans la présentation des 10 « Commandements » ( en fait c’est très exactement un Contrat) cette Constitution se décline ensuite en une série de 613 lois précisant des obligations et des interdictions. Sont elles immuables? NON! Là aussi la manifestation du génie: on pourrait croire à une démocratie de droit divin mais non: à peine la loi écrite est elle proposée qu’elle est contestée et amendée suite à la protestation – de femmes qui plus est! (L’adaptation au changement se fait depuis par l’interprétation évolutive d’un tribunal)
    C’est cette simplicité géniale qui a permis aux juifs de demeurer un « peuple » au cours des siècles et au travers des exils et des avanies. L’ identité de la France était effectivement majoritairement chrétienne… fortement teintée par la philosophie grecque et le juridisme romain, sur un fond plus ancien; la déchristianisation de notre pays n’a pas mis en place un « projet » de remplacement: ni la philosophie, ni la raison n’ont jamais produit de modèle existentiel durable . Nous nous trouvons donc sans code clair et assimilable par tous du « vivre ensemble en France à la Française » ( qui doit être en évolution constante, sous peine de mort, comme toutes les structures vivantes)
    La France s’est faite à coups d’épée disait Charles de Gaulle, et a toujours été soumise à des forces centrifuges qui menaçaient son unité, bien réelle malgré les diversités locales.
    Aujourd’hui, entre la fracture globalisés:excentrés, pauvres:riches ( pauvreté n’est pas misère: si la pauvreté matérielle a bien reculé, la misère existentielle elle a bien augmenté) à quoi viennent se surajouter les fractures communautaires, les tensions destructrices s’intensifient et elles sont aggravées par la Bruxellose administrative que l’Etat affaibli ne peut plus compenser.
    je crains que nous n’entrions dans une phase aggravante de la crise.
    Cordialement

    Répondre
    • Le jour où l’Education Nationale décidera de créer une licence d’enfoncement de porte ouverte, l’agrégation vous sera acquise…

  21. Je vous félicite Mr. Charles Gave pour votre analyse. Vous avez su exprimer le malaise des Français, des Belges et des autres que l’élite corrompue par l’argent et le pouvoir s’efforce de cacher. Bravo encore une fois…..mais je me prépare au pire.

    Répondre
  22. MESSAGE BIEN COMPRIS ! Mais, ne faudrait-il pas que d’ici là se tiennent les « Etats généraux de toutes les associations, fondations…libérales et patriotes ainsi que les représentants des chefs d’entreprise tels que Charles Beigbeder (cela pourrait aussi être uniquement les dirigeants qui se retrouvent) pour orchestrer un réplique massive et en ordre? Qu’en pensez-vous?
    Merci

    Répondre
    • Dans l’absolu, pourquoi pas mais avec un ordre du jour, car je suis un peu las des réunions sans aucune idée de « faire ».

  23. Au lieu d’agir aujourd’hui vous revez d’un resultat futur. Il ne se passera rien aux legislatives. Vous aurez un parti unique qui s’essumera de plus en plus. Fillon etait une fraude. Regardez comme il s’est couche sans conditions il avait deja commence a changer son programme !!! Pffff les francais n’ont plus le droit de raler. Qu’ils suivent maintenant. Et qu’ils regardent l’histoire se faire sans eux.

    Répondre
  24. Ce mepris de l’electorat du FN qui serait communiste est je suis desole une con’erie sans nom. Et completement faux. Dans le sud est ce ne sont pas les exclus qui votent FN. Mais bel et bien nombre d’entrepreneurs. La suffisance des honnetes gens est responsable de ce desastre. Je ne cous felicite pas pour le resultat d’hier. Maintenant vous avez un parti unique et aneantis l’espoir d’un changement. Bravo. Finalement finalement il n’y a que 35% de resistants dans ce pays. Le reste fait de jolis mots.

    Répondre
    • Je ne pense pas que M. Gave méprise en soi l’électorat ex-communiste qui vote aujourd’hui FN ; je pense que cet électorat ex-PCF votait surtout pour faire pression et obtenir de meilleurs salaires (cf son comportement en 1968), mais a voté pour le Général de Gaulle ou la droite patriote pour les grandes questions nationales. Pour ce qui est de la sociologie du vote FN en Paca très différente de celle d’Henin-Beaumont, à ma connaissance il ne s’agit pas d’ex-grands bassins industriels.
      Il devient urgent pour les élus qui se réfèrent à la droite patriote de réfléchir à une politique qui prenne en compte la France périphérique. Je reste intimement convaincue que celle-là on peut compter sur elle si la patrie est en danger (on vit dans un monde dangereux, et avec l’essor du totalitarisme islamique, pour reprendre l’expression de Del Valle, on a besoin de concitoyens concernés par la préservation de notre mode de vie et de notre socle anthropologique et prêts à se battre pour).

    • Je ne crois pas que l’on ait eu en ce lieu de mépris pour l’electorat du FN. Nous n’en avons pas à l’Idl en tous les cas.

    • Le vote du sud-est est assez simple à comprendre: la population exogène est dans les centre villes depuis longtemps, le problème est vécu au quotidien.
      Et sinon, oui, je pense qu’on peut oublier la voie démocratique pour le changement, surtout avec les régularisations et naturalisations qui vont arriver pendant ces 5 ans. Ne pas oublier que MLP+Fillon=Minorité

    • Je pense que 35% des électeurs qui sont passés outre les injonctions criminelles des médias c’est déjà beaucoup (on allait ré-ouvrir les camps etc…). Marine Le Pen s’est pris les pieds dans le tapis plusieurs fois sur la fin de sa campagne et plus de 10 millions de Français l’ont soutenue envers et contre tout. On aurait dit à entendre certains (je l’ai entendu de nombreuses bouches parisiennes d’amis double nationaux algériens pour ne pas les citer…) que l’on allait affréter les charters le lendemain matin de cette élection (WTF). Ce climat Orwellien n’a pas pu empêcher ni ces 35%, ni les abstentionnistes. Quand aux mélenchonistes qui ont votés Macron, j’ai cru entendre qu’ils avaient du mal à s’asseoir ce matin. Trêves de plaisanteries, les questions patriotiques, identitaires, religieuses sont désormais au centre des débats chez de plus en plus de Français. Les formules « ils n’auront pas ma haine etc » sont de plus en plus inaudibles. C’est le résultat du laxisme et des choix mortifères de notre classe politique. Une fois l’argent facile retiré du circuit nous verrons bien qui est nu. D’ici là continuons à nous cultiver car c’est un chemin qui ne connaît jamais de fin 🙂

  25. Bonjour à tous et toutes.

    Le fleuve de l’histoire sort de son lit.
    Il court vers des contrées inconnues et va déposer
    deci delà cette plèbe qui sera isolée de la nation.
    Cette fragmentation des groupes va accentuer le rejet de
    l’autre, quelle que soit son appartenance ethnique, philosophique,
    religieuse. Des tensions vont naître par la difficulté de la circulation de
    la monnaie, accentuant chaque groupe à se  » protéger  » de ses acquis, et
    souvent de ses privilèges. La périphérie des villes va devenir le vase
    communiquant vers le centre de celles-ci. Les acteurs vont être en place
    rapidement vers un affrontement qui deviendra armé.
    Les acteurs économiques se défiant de perspectives inconnues vont dégraisser violemment
    leurs entreprises de personnels. Cela à commencer.
    Achetons de l’or avant de ne plus en trouver !

    Jean SEGUR

    Répondre
  26. Votre réflexion me fait penser au message de Notre Dame d’Akita…
    Merci

    Répondre
  27. Aristote (400 av JC) nous avait pourtant prévenus que le sort réservé à la classe moyenne était déterminant dans la définition d’un régime politique…

    Pour ma part je parlerais dans le cas de la France du ré-import d’un système de domination postcolonial appliqué cette fois-ci à la classe moyenne (presque une incongruité historique). Les angles d’attaque ont été choisis dès les années 70, consécutivement aux chocs monétaires et pétroliers donc quant les marges bénéficiaires des grands groupes ont été touchées, sans parler des mouvements sociaux de l’époque. Compte-tenu des relations fortes entre dirigeants des grands groupes, politiciens et hauts-fonctionnaires…

    Le questionnement a juste glissé d’un « comment préserve-t’on notre marge bénéficiaire? » à un « comment préserver notre niveau (train) de vie au détriment du plus grand nombre? » d’où l’immigration de masse, le maintien du franc CFA (à mon sens précurseur de l’euro!)les pratiques de sabordage (industriel) continuels, les tentatives d’alignement vers le bas de notre niveau de vie auxquels on assiste. Ainsi, le contrôle de la population importe plus à nos élites aujourd’hui que le retour à la croissance.

    Le drame pour le pays, c’est qu’au sein de l’appareil d’Etat aucun garde fou (personnels bénéficiant de la sécurité de l’emploi!) n’a joué son rôle (fonctionnaires, conseil constitutionnel, haut-gradés etc…) face à ces dérives. En ce sens, on peut parler d’une forme de corruption presque généralisée de la société française. Par exemple si à gauche on parle de système néo-libéral, c’est d’abord parce que l’emploi de termes inadéquats dissout toute prise de conscience donc neutralise toute capacité réelle d’action politique face à ce qu’il faudrait appeler des traitres (peut-être pour bientôt?). En conséquence, il est normal que sur une opération marketing Yaourt 1er du nom ait pu alors prendre le pouvoir…

    Pour conclure, je définie en fait depuis 2008 ce système comme néo-impérialiste diffus (les pôlarités sont plus difficiles à cerner à différentes échelles mais bien réelles).

    Répondre
  28. Macron sacré par les Catholiques !

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/05/08/97001-20170508FILWWW00074-les-catholiques-ont-mis-macron-en-tete.php

    Les catholiques ont mis Emmanuel Macron nettement devant Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, alors que la Conférence des évêques de France s’était refusée à choisir entre les deux finalistes, selon un sondage Ifop pour La Croix et Pèlerin.
    Le candidat d’En marche! a obtenu 62% des suffrages exprimés par l’ensemble des catholiques (idem chez les pratiquants), et même 71% chez les pratiquants réguliers (qui vont à la messe au moins une fois par mois).

    Répondre
    • je pense qu’avant d’etre des cathos pratiquants,ce sont des retraites…

  29. Analyse interessante et inquiétante dans une large mesure.
    Néanmoins, ne pensez vous pas que la plebe a fondamentalement changé depuis 2000 ans? et encore plus depuis 150 ans? Le développement du capitalime a sorti l essentiel des masses de la misere,( reste l afrique gangrene par la corruption et els derniers bastions des paradis socialistes comme le Venezuela)
    Surtout, l avenement recent d internet permet a tous (ou presque) un accés immediat (au sens premier du terme) a toute une kyrielle d opinions, d’ analyses comme les votres ou de faits bruts. Certes en France le désastre de l école publique et l affaiblissemnt intellectuel qui en a résulté masque cette évolution mais dans bcp de pays, et notamment aux Etats-Unis, les idees de liberte (et de non aggression) gagnent du terrain.
    Autrement dit, peut on espérer que la plebe diminue et que le peuple progresse ?
    Je suis peut etre un incurable optimiste mais j ai toujours penser que libéralisme et optimisme sur la nature humaine allaient de pair. (alors que le socialiste a peur de l’homme et de ses instincts qu il faut donc encadrer/ éduquer, guider …)
    Cordialement
    Larry Golade

    Répondre
    • Vous avez raison d’être optimiste sur la nature humaine, mais il faut en même temps rester réaliste.
      « Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument » c’est une autre vérité, jamais encore démentie, sur la nature humaine. Il est plus question de l’attitude des dirigeants que de l’attitude des masses, à mon humble avis…

  30. Si je comprends bien, vous réinventez la « fracture sociale » de ce pauvre Chirac.
    Par ailleurs, je préfère, et de loin, la grille de lecture de la société actuelle de Chantal Delsol dans son dernier livre « La haine du monde » que vous aviez vous-même ici recommandé.

    Répondre
    • Elle a la même idée de fracture entre les elites et les idiotes de ce que j’ai lu pour ma part.

  31. A titre personnel, je préfère utiliser « la canaille » plutôt que « le peuple » et j’assume personnellement mon positionnement à la Louis-Philippe, suffrage censitaire, élitisme bourgeois, citadin … Je revendique vouloir faire partie de l’élite, je préfère les universitaires au travail manuel …

    Je me sens plus proche d’un Attali, BHL, Minc … que des prolos.

    On peut rajouter à votre analyse, celle de Zemmour où on serait revenu à 1848.

    A l’époque, la canaille se révoltait, voulait le suffrage universel, chassa les élites arrogantes comme moi … les Socialistes fous de joie pour les élections, pensaient que le « peuple » voterait pour les Socialistes … résultat … RAZ DE MAREE pour Napoléon III dans les « campagnes » à la stupéfaction des socialistes, libéraux …

    Mais personnellement, j’ai une autre analyse qui vaut ce qu’elle vaut.

    La mondialisation a permis de sous-traiter les tâches autrefois exécutées par les ouvriers des usines locales et bien rémunérées par des ouvriers ailleurs (Chine, Maghreb, Europe de l’Est, Mexique, Vietnam, Turquie, Bangladesh ….), l’automatisation, elle a encore plus détruit d’emplois industriels.

    Concernant :
    – les pays du Sud de la zone € : Ils ont eu une devise trop forte par rapport à leurs nouveaux concurrents (émergents + Europe de l’Est)
    – L’Allemagne, l’Autriche, les Pays-Bas et la Flandre ont eu une monnaie trop faible.
    – Les USA ont du faire face à une concurrence déloyale de la Chine.

    – Les Européens ont donc été désindustrialisés par le haut à cause de l’Allemagne (ex typique : l’Alsace !!!) et par le bas avec les émergents (Centre de la France avec le textile).
    – Les USA ont été désindustrialisés par le bas avec la Chine puis le Mexique.

    Ces délocalisations et progrès techniques ont permis de baisser les coûts de production et donc ont fourni aux consommateurs des produits moins chers … pour ceux qui ont encore la chance d’avoir un emploi.

    De plus, la robotisation est en train de faire des procès fulgurant, à titre personnel, mon prof d’intelligence artificielle a été estomaqué de voir un programme de Google (Alpha Go) terrasser le meilleur joueur du monde au Go alors qu’on s’attendait à cela pour bien plus tard.

    Les progrès technologiques et techniques ont rendu non-compétitifs l’usage des chevaux et des ânes pour le transport, les progrès en mécatronique ont rendu vain la force physique des ouvriers mais là avec le développement accéléré de l’intelligence artificielle, on arrive à des machines qui seront peut-être supérieures en tout point face aux ouvriers mais aussi qui commencent à empiéter sur les professions intellectuelles (Radiologue par exemple).

    Le vivre-ensemble, c’était selon moi, d’abord le fait que tout le monde avait un emploi et un logement.
    Aujourd’hui, la question, c’est entre ceux qui ont un emploi et ceux qui n’en pas, n’en plus ou pire … n’en auront jamais.

    Et pour rajouter une pincée de catastrophisme, outre-Méditérreannée, la pyramide des âges est encore pyramidale et donc des masses de jeunes, sont NEET (No employment, no education, no training) et sont prêts ) déferler sur l’Europe.

    Nous vivons une mutation technologique sans précédent qui laissera sur le carreau des tas de gens qui ne se réadapteront pas. Autrefois, les élites méprisaient le peuple mais en avait besoin et recourrait à un peuple de substitution en cas de besoin, aujourd’hui, il est de moins en moins nécessaire dans la production mais reste encore indispensable dans les services. Les femmes, elles peuvent se reconvertir dans les services, les ouvriers par contre, auront plus de mal …

    Philippe Fabry que vous avez cité a évoqué un exemple avec les Romains revenus de leurs conquêtes chargés d’esclaves qui ont cassé les prix du travail et ont rendu « inutiles » les travailleurs libres de la République Romaine, le peuple a donc été anesthésié avec « du pain et des jeux ».

    « La lutte des classes existe et nous l’avons gagnée »
    Warren Buffet

    Grâce au big data comme le faisait remarquer Soral hier soir, l’Empire lutte avec des armes beaucoup plus sophistiquées que les colleurs d’affiches à l’ancienne et d’ailleurs, il a réussi à nous imposer son candidat avec un score de 66,06 %, vous qui parlez de la Bible, ça rappelle bien la marque de la bête.

    https://www.rtbf.be/info/monde/detail_presidentielle-francaise-emmanuel-macron-obtient-66-06-de-voix-selon-les-resultats-quasi-definitifs?id=9600231

    http://media.rtl.fr/online/image/2017/0507/7788446004_encore-un-internaute-solidaire-avec-les-professeurs.JPG

    Les USA … ont un scrutin territorial et donc favorisent le « peuple des campagnes » par rapport à celui des villes, tandis qu’ici, c’est suffrage universel …

    Répondre
    • Vous êtes un fan du monde de Mad Max. C’est un choix, que je ne partage toutefois pas… Je ne suis pas croyant (je ne l’ai jamais été, juste un pauvre agnostique) mais je crois profondément au fait que l’humanité soit une.

    • Moi pas justement, il y a des races, des classes, des plus talentueux …

      Aimez-vous le beauf ? le prolo ? Le gars avec sa bière qui siffle les femmes ? Le gars qui ne pense qu’à se montrer ? Le gars qui vous accuse toujours de vouloir frimer alors que vous ne le calculez même pas ? Le gars qui vous explique le monde alors qu’il a du lire 5 livres ces 10 dernières années ?

      Les trotskytes ont toujours idéalisé le peuple … jusqu’à ce qu’ils le découvrent (Mai 68).

      Je ne « méprise pas la canaille » mais je préfère les élites.

      Je ne suis pas démocrate, je ne sacralise pas ni ne divinise le peuple.

      Par contre, je reconnais qu’il est parfois plus gentil et serviable que ces crevards de bourgeois radins et incapables de se mouiller pour aider ses prochains.

      Pire encore, regardez comment se comporte un individu du « Peuple » une fois qu’il est riche comparé à un électeur de Macron ou Fillon qui le deviendrait …

      Le premier claque son pognon et frime devant tout le monde, le second se fait plus modeste.

      Rien de pire qu’un parvenu …

      Je préfère bien que n’étant pas catholique, le grand bourgeois catholique qui gère l’usine du coin avec paternalisme et magnanimité qu’un parvenu comme Mittal.

      Le peuple n’a en réalité qu’un rêve … avoir le train de vie de l’élite … mais sans en avoir la noblesse.

    • Se sentir proche d’Attali, BHL et Minc, sans en être, c’est balot.
      Alain Minc est-il toujours au conseil d’administration de la SANEF ? Mr Bayrou pourrait-il me renseigner ?
      Les artisants – noblesse du travail manuel – se font tondre pour payer notamment des universitaires bien au chaud, et j’ai du mal avec ça. J’entends monter le chant des artisans.

    • France has its Napoleon IV

      http://foreignpolicy.com/2017/05/07/france-has-its-napoleon-iii-emmanuel-macron/

      Apparemment, je ne suis pas le seul à souscrire à cette analyse …

      Concernant mon cas, non je ne suis qu’un étudiant précaire, mais je rêve d’une être un homme de Davos, qui lit The Economist de temps et rêve de pouvoir s’y abonner, je rêve d’être un homme d’aéroport ….

      C’est ma version d’I have a dream.
      Chacun son destin …

    • J’espère que c’est du sarcasme.

    • Vous n’avez visiblement pas compris grand chose à la vie, comme votre pseudo le laisse penser.
      Vous n’arriverez pas à bien vivre contre les autres, mais plutôt avec les autres. Ce que les autres « esprits éclairés » qui nous gouvernent ne pigent pas non plus, d’où l’état lamentable de notre Etat.
      Essayez de grandir ceux qui sont autour de vous, au lieu de les abaisser, vous verrez, vous en sortirez bien plus grandi.
      Je préfère largement être riche parmi des très riches que moyennement pauvre parmi des pauvres. Et je ne parle pas économie là.

    • « J’ ai étudié à l’ université, je fais donc partie de l’ élite ».

      Vous faites une grave erreur.

      « L’ élite », c’ est le 0.00001% qui peut passer un coup de fil à son ami le banquier central juste avant une décision de grande ampleur. Et qui saura quand sortir des marchés actions alors que tous les autres seront encore en plein dedans.

      Si vous vivez grâce au fruit de votre travail, aussi bien payé soit-il, alors sorry, vous ne faites pas partie de l’ élite, et de loin.

      Si vous devez prendre des risques pour gagner de l’ argent (risque de perdre votre emploi, vos contrats,….), alors vous ne faites pas partie de l’ élite. Remarquez au passage que la rémunération du risque actuellement est bien trop faible pour que cela en vaille la peine, grâce à l’ action des banques centrales – encore une fois.

      Demandez-vous ce qui arrivera quand tous les prolos auront VRAIMENT perdu leur job. La seule solution sera d’ étudier dans des universités au rabais qui distribueront des diplômes de pochette surprise (c’ est ce qui arrive toujours, sur un marché ou la compétition est féroce) et ce jour-là votre marché de l’ emploi sera lui aussi saturé, avec les salaires de misère qui vont avec.

      Mes parents avaient le même raisonnement que vous, c’ était OK pour la fin du 20e siècle mais actuellement je ne donnerais pas cher de leur carrière.

      Ne vous croyez pas à l’ abri….

    • Bizarre, je ne voyais pas encore la première réponse de Nolife (celle avec les beauf, prolo, etc) quand j’ai fait ma deuxième. Mais je n’ai rien à ajouter, je maintiens…
      L’Occident s’en est sorti (et a laissé son empreinte sur le Monde) grâce à des Socrate ou Aristote d’abord, grâce aux humanistes de la Renaissance ensuite. Oublier cela brouille notre vision de l’avenir.
      Je préférerai toujours un Sébastien Castellion à un Jean Calvin.

    • Oui, no life a plusieurs adresses mail et parfois, ses commentaires sont bloqués par la machine qui a ses raisons,même en binaire, visiblement.

    • Le vivre-ensemble = « recourrait à un peuple de substitution en cas de besoin » pour les elections afin de se maintenir au pouvoir

      Ou est la preuve que ?
      universitaires =? Attali, BHL, Minc
      BHL et Minc sont incultes + ce sont des publicistes rémunérés par des Ceausescou.

      « une mutation technologique  » est une excellente nouvelle si les gains de prod sont repartis et ne sont pas accaparés par des cartels.

      Le problème est que tout ceci est fini. Le réel ne peut s’extraire des lois physiques.

      Il suffit de réhabiliter deux trois lois (ce que trump fait) et tout se normalisera (les 3 universitaires et les ceausescu vont tout perdre).

    • Veuillez m’excuser nolife, mais vous êtes un gros plouc!
      « Etudiant précaire »déjà la terminologie socialiste victimisante….bizarre pour un self-made- man qui souhaite conquérir le monde!
      Je ne comprends pas très bien votre conception de l’élite, car vous avez l’air de penser que l’élite existe en soi et pour soi. Or il y a une dimension fondamentalement relative dans la notion même d’élite. On fait toujours partie de l’élite dans un cadre beaucoup plus large. Professeurs, banquiers, fonctionnaires, avocats, magistrats ….toutes ces professions n’existent que parce que le peuple existe et manifeste un certain nombre de besoins fondamentaux. C’est lui qui donne sa substance à l’élite, en valorisant ses savoirs, en lui accordant sa confiance, en soutenant son activité. Vous parlez de l’inculture des gens, mais je ne crois pas que vous ayez une si grande culture que cela! Vous pensez peut-être que la lecture des journaux suffise à faire de vous un grand monsieur cultivé! Moi je vais vous dire, je crois avoir cerné votre profil. A mon avis, vous êtes un étudiant d’origine musulmane et modeste (ce qui n’est pas une tarre, mais cela ne vous donne aucun droit particulier) et vous cultivez une ambition basse et vulgaire. Votre profil est assez banal. Vous pensez qu’en allant ingurgiter quelques connaissances à la faculté ou en lisant quelques livres, vous avez acquis une culture. Mais quelle méprise! Il vous manque l’essentiel…Alors, excitez-vous sur le site de l’idl, mais franchement je ne crois pas que vous ayez le niveau de la communauté de ce site.

    • @afd

      Gros plouc ? oui peut-être, en fait je n’en sais rien.

      L’élite, c’est les plus doués dans un domaine et aussi ceux qui sont au commande bien que parfois les 2 ne soient pas tout à fait liés 🙂
      Grosso modo, ça concerne les scientifiques, entrepreneurs, ingénieurs, juristes, médecines, économistes, homme d’état à ne pas confondre avec politicien, financiers … Les cerveaux de la société, ceux qui en comprennent le fonctionnent, ceux qui la conçoivent, manipulent …

      Je ne nie pas l’utilité du peuple.
      « Si je suis prince et que tu l’es aussi, qui va conduire les ânes »
      Proverbe arabe

      Je dis simplement que j’en ai assez d’entendre ce suprémacisme ouvriériste comme quoi il y aurait les bons, les petits, les sans-grades, les pauvres … qui aiment leur pays et font le bien et de l’autre les méchantes élites qui vendraient leurs pays et leurs peuples pour quelques milliers d’€.

      Je constate, primo que RAREMENT ces intellectuels du peuple ne vivent dans le Pas-de-calais, ils préfèrent vivre au milieu de l’élite à Paris, à l’exception peut-être Michel Onfray qui préfère être un provincial au milieu du peuple.

      Non c’est l’élite qui valorise les subalternes et pas le contraire, c’est l’entrepreneur qui permet à l’ouvrier d’avoir un travail et non le contraire.

      Pour la culture, oui je revendique l’être, je suis assez jeune et donc je n’ai pas pu lire assez pour avoir une culture encyclopédique néanmoins je prétends avoir quand même des capacités cérébrales qui permettent de traiter les données et les faits.

      Je vous cite Saint-Simon :

      Nous supposons que la France perde subitement ses cinquante premiers physiciens, ses cinquante premiers chimistes, ses cinquante premiers physiologistes, ses cinquante premiers mathématiciens, ses cinquante premiers poëtes, ses cinquante premiers peintres, ses cinquante premiers sculpteurs, ses cinquante premiers musiciens, ses cinquante premiers littérateurs ;

      Ses cinquante premiers mécaniciens, ses cinquante premiers ingénieurs civils et militaires, ses cinquante premiers artilleurs, ses cinquante premiers architectes, ses cinquante premiers médecins, ses cinquante premiers chirurgiens, ses cinquante premiers pharmaciens, ses cinquante premiers marins, ses cinquante premiers horlogers ;

      Ses cinquante premiers banquiers, ses deux cents premiers négociants, ses six cents premiers cultivateurs, ses cinquante premiers maîtres de forges, ses cinquante premiers fabricants d’armes, ses cinquante premiers tanneurs, ses cinquante premiers teinturiers, ses cinquante premiers mineurs, ses cinquante premiers fabricants de draps, ses cinquante premiers fabricants de coton, ses cinquante premiers fabricants de soieries, ses cinquante premiers fabricants de toile, ses cinquante premiers fabricants de quincaillerie, ses cinquante premiers fabricants de faïence et de porcelaine, ses cinquante premiers fabricants de cristaux et de verrerie, ses cinquante premiers armateurs, ses cinquante premières maisons de roulage, ses cinquante premiers imprimeurs, ses cinquante premiers graveurs, ses cinquante premiers orfèvres et autres travailleurs de métaux ;

      Ses cinquante premiers maçons, ses cinquante premiers charpentiers, ses cinquante premiers menuisiers, ses cinquante premiers maréchaux, ses cinquante premiers serruriers, ses cinquante premiers couteliers, ses cinquante premiers fondeurs, et les cent autres personnes de divers états non désignés, les plus capables dans les sciences, dans les beaux-arts, et dans les arts et métiers, faisant en tout les trois mille premiers savants, artistes et artisans de France [2].

      Comme ces hommes sont les Français les plus essentiellement producteurs, ceux qui donnent les produits les plus importants, ceux qui dirigent les travaux les plus utiles à la nation, et qui la rendent productive dans les sciences, dans les beaux-arts et dans les arts et métiers, ils sont réellement la fleur de la société française ; ils sont de tous les Français les plus utiles à leur pays, ceux qui lui procurent le plus de gloire, qui hâtent le plus sa civilisation ainsi que sa prospérité ; la nation deviendrait un corps sans âme, à l’instant où elle les perdrait ; elle tomberait immédiatement dans un état d’infériorité vis-à-vis des nations dont elle est aujourd’hui la rivale, et elle continuerait à rester subalterne à leur égard tant qu’elle n’aurait pas réparé cette perte, tant qu’il ne lui aurait pas repoussé une tête. Il faudrait à la France au moins une génération entière pour réparer ce malheur, car les hommes qui se distinguent dans les travaux d’une utilité positive sont de véritables anomalies, et la nature n’est pas prodigue d’anomalies, surtout de celles de cette espèce.

      On peut aussi citer la loi de Pareto, 80 % des certains phénomènes sont produits par 20 % des gens.

      Concernant ma condition d’origine, oui, je suis d’origine « musulmane », mon arrière-grand père n’avait pas de maison, dormait avec sa tribu dans des grandes tentes, était nomade et vivait de l’élevage, mon grand-père qui a combattu les Allemands a pu bénéficier d’une pension d’ancien combattant et a pu s’acheter des briques et a pu bâtir une maison et scolariser mon père. Mon père quant à lui est devenu physicien puis enseignant et donc je vais partie de la classe moyenne pas spécialement riche mais avec un capital culturel supérieur, d’où mon complexe de supériorité, pour l’argent, quand on est étudiant, on a pas de revenus, donc voilà …

      Et ayant un certain atavisme nomade qui ressort, oui je rêve de faire partie des « tops dogs », des invités de Davos, des Bilderbergs, des courtisans …

      Je prétends pour ma part avoir le « niveau » pour tenir un débat général par contre j’admets avoir des lacunes techniques, mais ça peut se combler ainsi que d’une expérience suffisamment probante pour « donner publiquement mon avis » alors en attendant, je reste à ma place, commenter par-ci par-là.

    • « – les pays du Sud de la zone € : Ils ont eu une devise trop forte par rapport à leurs nouveaux concurrents (émergents + Europe de l’Est)
      – L’Allemagne, l’Autriche, les Pays-Bas et la Flandre ont eu une monnaie trop faible. »

      Peut-etre faudrait-il arreter de tout mettre sur le dos de la monnaie. L’euro a un prix qui est le meme pour tous les pays cites ci-dessus: il ne peut pas etre trop fort et trop faible a la fois.

      « – Les USA ont du faire face à une concurrence déloyale de la Chine. »

      Qu’est-ce qu’une concurrence deloyale? On croit entendre Macron parler du dumping. Il faudrait quand meme passer outre l’idee mercantiliste qui consiste a penser que lorsque votre voisin vous fait un cadeau, c’est pour votre mal…

      « – Les USA ont été désindustrialisés par le bas avec la Chine puis le Mexique. »

      Vous maniez la Novlang? Qu’appellez-vous « desindustrialisation »? Une augmentation de la production industrielle?
      https://fred.stlouisfed.org/series/INDPRO

  32. Excellent …
    Monsieur Macron est légitimé par 18,19% des Français , résultat des votes du 1er tour sur le nombre d’inscrits.

    Répondre
    • Au 1er tour : Un sondage Opinionway indique que Macron n’a recueilli que 55% d’adhésion directe parmi ses électeurs, 45% l’ayant choisi comme « vote utile ». Il peut donc se prévaloir de 55% de 24.1% de 79% (le taux de participation). Soit 10.47% de soutien réel dans le pays…

  33. J’aime beaucoup votre différenciation entre peuple et plèbe et comment vous avez amené l’originalité du message du Christ (c’était déjà dans votre livre Un libéral nommé Jésus). C’est d’ailleurs pour ça que je rejette Mahomet qui est dans la droite lignée des idéologies prétendant guider le peuple.
    Ceux du centre qui bichonnent exagérément leurs domestiques immigrés devraient se méfier, car dans notre Histoire, ceux qui se sont sacrifiés pour la Nation ont souvent fait partie de la France périphérique (voir l’invraisemblable sacrifice des poilus) – on voit d’ailleurs le cas aussi chez la Rust belt aux USA. On peut compter sur son concitoyen même si on s’engueule avec lui, mais pas sur le lumpenprolériat (copyright Marx) qui est avant tout mu par l’égoïsme, surtout s’il est majoritairement issu d’un socle anthropologique trop différent.

    J’ai vu l’interview d’adieu à la politique de Pierre Lellouche qui essayait désespérément de faire prendre conscience aux journalistes des énormes défis de l’immigration due à l’explosion démographique africaine à venir. On perd des gens lucides, espérons que Nicolas Dupont-Aignan (qui par son courage montre qu’il est prêt à penser une politique reprenant contact avec la 3ème zone) ou d’autres comme lui réussiront…

    Répondre
    • « énormes défis de l’immigration » =
      ce défi consiste à importer le maximum d’esclaves d’afrique en un minimum de temps
      afin de se maintenir au pouvoir, c’est très facile à réaliser et cela fonctionne plein tube

      Trump a cessé l’immigration en 15min. En 24h on peut cesser toute immigration.

      l’enorme defi du changement climatique= bullshit integral pour legitimer le defi n 1 et le « defi » de la reforme monétaire

      En effet, ce qu’on ne vous dit pas est que nous sommes DEJA sorti de l’euro de l’an 2000.
      Et je ne pense pas qu’Attali le comprenne!
      La monnaie euro2000 est dead LOL

    • Je pense que Lellouche parlait de la pression démographique de l’Afrique qu’il voyait avec effarement, il ne justifiait pas son accueil aveugle. Les 2 journalistes se tenaient au solde migratoire officiel, alors que Lellouche parlait de l’immigration clandestine et du fait que les expatriés français n’étaient en rien comparables aux importés, que ce soit en capital matériel ou immatériel.
      Sinon, je vous rejoins sur l’arnaque du défi climatique, j’ignorais que les africains immigraient eu Europe car il fait trop chaud dans leur pays. Cette arnaque fait partie de la propagande officielle pour nous faire avaler le grand déménagement du monde.

    • Pour ma part, il est hors de question que je me batte pour la France Jacobine. Je refuse de payer l’impôt du sang, et d’ailleurs l’impôt monétaire également.

      Et pour quoi? L’avènement du IVe Reich? Merci…

      Là où Marine a marqué un point, c’est «La France sera gouvernée par une femme. Ce sera moi ou Mme Merkel.». Difficile de lui donner tort.

      La France Jacobine n’est pas mon pays.

    • Ou Mme Lagarde surtout….

    • si lagarde va avec lui… pff

      je l’avais comme alternative fillon, je comprends mieux maintenant

    • Non Lagarde du FMI (le Lagarde de l’UDI ne mérite même pas d’être mentionné, et surtout pas en ce lieu)

      Le FMI à Paris en gros

  34. Et ce rabin n’avait pas parlé « des copains », qui traduit une bien belle l’idée : partager le pain ?

    Répondre
  35. Votre conclusion est redoutable…mais juste. Cette élection n’a rien réglé, elle a révélé les profondes fractures qui divisent notre pays. Le nouveau pouvoir est face à un défi majeur…

    Répondre
  36. Étude intéressante et originale bien entendu mais dont la conclusion m’échappe puisque vous semblez rattacher au Christ les bienfaits de notre civilisation actuelle (fraternité, place des pauvres dans la société, égalité entre les sexes…) mais vous concluez par une idée fondamentalement opposée à son évangile : la légitimité de la violence.
    Quid?

    Répondre
    • Je crois que se révolter contre le tyran reste une idée « juste » selon Saint Augustin?

      Si le tyran a cessé de représenter le peuple ?

    • La révolte contre le tyran est bien pire que le tyran lui-même.

      Le tyran est à l’image de son peuple.

      « Dans Révolution, il y a un r de trop »

      Felix Houphouet-Boigny.

    • Je crois que M. Gave fait plutôt référence à ça:
      « Les gouvernements sont établis parmi les hommes pour garantir ces droits, et leur juste pouvoir émane du consentement des gouvernés. Toutes les fois qu’une forme de gouvernement devient destructive de ce but, le peuple a le droit de la changer ou de l’abolir et d’établir un nouveau gouvernement, en le fondant sur les principes et en l’organisant en la forme qui lui paraîtront les plus propres à lui donner la sûreté et le bonheur. »

    • pro life

      c’est macron qui a voulu faire une Ré-evolution
      (et c’est Marion lepen qui a/eu pour belle mère par alliance une nièce d’Houphouet 😉

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *