FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

 

Le « dégagisme » a représenté plus de 41% des suffrages exprimés au premier tour de l’élection présidentielle. Ces votes ont représenté  un bulletin portant le nom d’un dénonciateur de la mondialisation, de l’Europe, de l’économie de marché. Une véritable insurrection électorale a eu lieu.

Malgré ce chiffre,  le candidat qui est le favori du second tour de l’élection présidentielle incarne pourtant tout ce que ces français en colère ne veulent plus voir :

1/ il remet en cause de l’identité française. 2/ il incarne le petit monde politico-médiatique. 3/ il reconnaît l’importance des lobbys qui souhaitent instaurer la PMA et la GPA. Les agences de gestation pour autrui démarchent d’ores et déjà leurs clients en plein Paris. 4/ il incarne les cinq années de François Hollande dont il a été le plus proche collaborateur. Tout le monde sait bien que l’on n’a pas fini de payer les errements de la présidence Hollande, dont le bilan n’a pas encore été fait.

Croyant faire la révolution, « le peuple » s’engagera donc dans le macronisme , ce qui sauvera le système encore quelque temps.

 

Pourtant Emmanuel Macron est entouré d’une équipe de jeunes passés par l’Ena ou Normale sup.  Ils sont censés incarner la résistance au populisme, mot fourre tout aux contours indéfinis. Ils sont le renouveau, « l’alternance véritable » comme disent les communicants. A travers Macron c’est tout un système qui veut se sauver. Il est le représentant des bourgeois urbains bien traités par la mondialisation. C’est pourquoi la grande majorité des hommes politiques de droite et de gauche, la main sur le cœur encouragent leurs électeurs du premier tour à voter pour Emmanuel Macron au second tour…

 

Macron veut supprimer l’ISF mais sans le dire clairement

 

La France est le seul pays qui cumule deux impôts progressifs sur le patrimoine : l’un sur la valeur de ce patrimoine (ISF)  l’autre sur les revenus qu’il génère (IR). Cela a pour conséquence que le patrimoine génère dans certains cas une rentabilité négative s’il est fiscalisé dans la tranche à 45%, qu’il paye la CSG et la CRDS et ensuite l’ISF  et la taxe foncière. Contrairement à ce que dit Emmanuel Macron l’immobilier en France est déjà largement surtaxé.

 

C’est un impôt qui coûte plus cher à recouvrer qu’il ne rapporte (5 Md€) puisqu’il engendre une diminution de recettes de l’ordre de 20 Md€ en raison de la perte d’assiette engendrée par le départ des contribuables à l’étranger. Encore 12 000 français ont quitté leur pays en 2016. Il y en avait eu déjà 60 000 entre 2000 et 2016.

C’est le résultat d’une lutte contre la richesse et non pas contre la pauvreté…

Tous ces français qui ont été obligés de quitter leur pays seraient beaucoup plus utiles dans leur pays  qu’à Londres, Bruxelles, Genève ou Lisbonne.

 

Il paraît que l’immobilier qui est déjà surtaxé va l’être encore avec le nouvel ISF qui sera maintenu. On a du mal à comprendre pourquoi l’Etat fait une différence entre les bons investissements en action et les mauvais investissements en immobilier. A minima, si l’ISF était même en partie maintenu son taux devrait refléter l’évolution des taux d’intérêts et donc celle des rendements des placements. Être taxé à 1%  quand les taux d’intérêts sont proches de zéro n’est pas du tout la même chose que quand l’inflation était à 7%  ce qui était le cas lorsque cet impôt a été créé.

 

De nouvelles dépenses, de nouveaux impôts mais assez peu d’économies

 

Emmanuel Macron prétend bouleverser considérablement l’écosystème économique et social. On a beaucoup de mal à comprendre comment il va y arriver en regardant ses grandes mesures phare.

 

Les 35 heures dont il souhaitait la suppression. On est en est à la conservation du temps de travail et  à l’ouverture de discussions avec  la branche professionnelle ou l’entreprise…

 

L’assurance vie. Il veut taxer tous les revenus du capital à 30% alors qu’elle est actuellement taxée à 23% pour les contrats détenus depuis plus de huit ans. Tous les français qui ont fait un effort d’épargne pour compléter leur retraite risquent d’être déçus…

 

La retraite à points qu’il faudra faire accepter par les fonctionnaires commencera par une hausse de la CSG…

 

Le droit au chômage tous les cinq ans n’a rien à envier au revenu universel de Benoit Hamon…

 

Nulle trace d ‘économies dans le livret de campagne de 32 pages qu’il a distribué aux électeurs du premier tour.

 

 

Sans capitalisme français il n’y aura plus de souveraineté nationale

 

Une fois élu le nouveau président ou la nouvelle présidente  devra essayer de réconcilier un pays divisé en quatre camps à peu près égaux et  irréconciliables : 1/ Les électeurs d’Emmanuel Macron, 2/les sympathisants de Marine Le Pen et les anti système de Nicolas Dupont-Aignan, 3/ les gauchistes de Jean Luc Mélenchon, 4/les socialistes survivants de Benoit Hamon, sans parler des trotskistes de Philippe Poutou et Nathalie Arthaud.  Au mieux ce sera le retour à la quatrième république.

Emmanuel Macron  se présente comme « le président des patriotes face à la menace nationaliste ». Marine Le Pen a fait imprimer des tee shirt sur lesquels on peut lire « Ici c’est la France, aime la ou quitte la »…

 

A tous ceux qui invoquent la souveraineté nationale,  il faudrait qu’ils réalisent que déjà 17 sociétés du CAC 40 sont déjà sous contrôle d’investisseurs étrangers. Il ne reste plus que cinq sociétés sous contrôle majoritaire français (LVMH, Bouygues, Sodexo, Kering) qui ont un actionnariat familial et Air Liquide qui a depuis des décennies une base d’actionnaires français qui sont particulièrement bien traités. A force de faire fuir les investisseurs à l’étranger et de ne pas vouloir mettre en place de véritables fonds de pension il n’y a plus de capitalisme français…

 

Après la traque subie par François Fillon, ce qu’il reste de la droite recommande majoritairement de voter Emmanuel Macron afin de  « viser la cohabitation » après les législatives. L’expérience nous a appris qu’il fallait se méfier des comportements  cachés qui auraient échappé aux sondeurs.  Un taux élevé d’abstention pourrait favoriser plus Marine Le Pen qu’Emmanuel Macron…

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

Partager sur

51 Commentaires

    • Je n’attendrai jamais plus rien des politiciens. Il faut cultiver notre jardin… et apprendre à nous faire justice nous-mêmes.

  1. RTBF (Belgique) annonce plus de 60 % pour Macron.

    Bon courage.

    Répondre
    • Idem sur la Tribune de Genève. Le coup d’État voulu par les ODS s’est parfaitement déroulé.

      Maintenant, le tout est de savoir pour quand ils ont prévu de faire imploser la France pour de bon…

    • merci

      40% serait gigantesque

    • à nouveau, je vais citer la célèbre citation de De Gaulle « les Français sont des veaux » désolée mais je le pense fortement, nous allons vers de périples soucis….La classe moyenne va disparaitre, ce n’est qu’un début, tous nos acquis sociaux vont se réduire à vitesse grand V comme une peau de chagrin peut être faut il encore 5 ans années pour que les gens se réveillent et encore….

    • tous les sites patriotes ont été bloqués toute la journée, magouille oblige, ce gouvernement de Hollande est capable de tout!!!!!On ne pouvait partager aucune information, hallucinant, il faut hélas une bonne guerre civile pour que les « mougeons » se réveillent enfin !!!!!!

    • En fait c’est en cours de depouillement et les grandes agglo favorables à macron ne sont pas encore depouillées

    • @Sassy2

      C’est vrai que la carte de France est impressionnante et donne matière à réflexion.

  2. Macron sera un président élu par défaut – à cet égard la responsabilité de Fillon est immense. Le « péril fasciste » étant écarté, ses opposants (surtout à gauche !) vont s’en donner à cœur joie et l’actualité sociale va être chaude dans les mois à venir…

    Répondre
    • élu par des débiles immigrés ou HNWI

  3. La suppression du RSI c’est pour augmenter les charges sur les entrepreneurs, puisque le RSI c’est un statut SARL par lequel on ne cotise pas au chômage, alors qu’en SAS avec le statut salarié l’entrepreneur cotise au chômage.

    Derrière, il y a aussi la suppression du statut auto-entrepreneur.. au prétexte de le fusionner avec un statut unique d’entreprise individuel.

    Et puisque supprimer le RSI c’est supprimer l’entreprise individuel, il s’agit donc d’aligner tous les statuts d’entrepreneurs sur le statut salarié avec de fait une augmentation de charges de 20 points pour tous les entrepreneurs, d’autant plus si les entrepreneurs en SASU peuvent bénéficier du chômage, ce qui causera mathématiquement une augmentation du taux.

    Et comme Macron ne souhaite pas revenir sur la sur-taxation des dividendes pour les EURL mise en place par Hollande, mais puisqu’il souhaite une alignement à 30% de la taxation sur le capital..

    Si on empêche même les entrepreneurs de prendre des risques en leur faisant bénéficier du chômage, je ne vois donc pas qui va encore entreprendre en France !

    Les gens de droite qui ont permis à Macron d’arriver au second tour vont vite déchanter en découvrant qu’il n’est ni libéral, ni social-libéral, mais simplement socialiste, transhumaniste et il pourra bien mettre une dose de proportionnelle au Parlement, puisqu’il souhaite les eurobonds et le gouvernement économique de la zone euro, c’est l’enterrement assumé de la démocratie ainsi que de la France.

    Répondre
    • MERCI pour cette réponse très éclairante sur le projet réel de Macron quant au RSI…
      Par ailleurs, la responsabilité de Fillon qui a eu le courage de se présenter avec une pointe de libéralisme est à relativiser car le Système aurait détruit n’importe quel candidat de droite… Rappelez-vous que les dossiers anti-sarko, anti-juppé et anti-fillon au Parquet National Financier ( PNF création du gouvernement en 2013) étaient prêts à sortir….

  4. Et oui Monsieur Gave je suis comptable et il y a une chose qui se trouve être très marrante :

    Partons du postulat suivant. L’Etat Français emprunte à 7 ans environ (il roule sa dette) et ne rembourse jamais son capital.
    Depuis 2014 les taux se sont écroulés. (passant de 4% à 1%).

    Et c’est ici que les choses deviennent «particulières ». d’ici à 2021, l’ensemble du stock des dettes de l’Etat aura été renouvelé avec un taux inférieur => forcément cela va impacter significativement le bénéfice des banques et nous risquons d’ici 2021 une crise bancaire majeure puisque leur rentabilité va s’écrouler.
    Si on remplace un emprunt à 4% par le même mais à 1% : la rentabilité va diminuer.

    Les preuves de ce que j’avance (Mais n’étant pas dans le secret des ODS) : je constate simplement que nos ODS ont passé des lois (Européennes et loi Sapin) pour bloquer et aller chercher l’argent dans le comptes des Particuliers.

    Et donc : ce qui m’amuse : ce n’est pas la crise bancaire (avec tous les aléas les pertes et le chômage et la détresse) ; mais c’est qu’elle arrivera lorsque nous aurons un Président qui vient lui du monde de la Banque (Micron).

    Seul un Politique peut gérer un problème politique et bien : seul un banquier pourra gérer une crise bancaire d’anthologie.

    Répondre
    • youpi on est sauvé!
      on a (on aura, mais patience encore 48h) un « vrai » banquier qui nous protègera lors de la prochaine crise puisqu’elle sera bancaire;
      les chômeurs en effet on s’en fout, ils n’ont qu’à se motiver pour être employables!
      et le RSI c’est du pareil au même; Macron a en effet promis que tous les salariés, commerçants ou artisans auront droit au chômage; donc plus de RSI mais la Sécu pour tous; ils y en a qui vont comprendre leur douleur dans quelques temps!

  5. Bonjour, lu ici que Macron serait élu par 16% des électeurs. Faut quand même pas exagérer. Avec un taux d’abstention de 70% et 60% s’exprimés en sa faveur ça ferait 42%. Cdt

    Répondre
    • Il est question de ses soutiens du premier tour, pas de de ceux convaincus par le rouleau compresseur médiatique à voter pour lui afin de faire barrage aux HLPSDNH. Son soutien réel dans la population est clairement en dessous de 20%, c’est un fait.

  6. Ecorama boursorama marion le pen ce jour. Rarement vu un truc pareil, … 12h à peine apres sa tante.

    Répondre
    • Elle est quand même beaucoup plus à l’aise sur la question de la monnaie, des écarts de change etc.

      Mais qui a eu l’idée de génie d’exhumer l’ecu ????

    • Je pensais que vous sauriez.

      etait le traitre dès le depart…
      La pire engeance

      Arthuis open society… meme groupe.

      Des tarés… mon but est dorenavant d obtenir 2 tshirts dedicacés par marion lepen pour M Netter et moi meme.

    • Xavier bertrand

    • Dans le fonds ce n’est pas si bête d’essayer de partager l’inflation entre la monnaie interne et la monnaie externe.. le temps d’épurer la dette et les nationalisations temporaires des banques.

      Avec deux monnaies on pourrait lisser progressivement le taux de change sur le mark et arbitrer en fonction des tensions sociales et des prix importés, entre l’inflation portée par la monnaie de consommation et celle qui serait portée par la monnaie d’exportation-importation.

      On ne pouvait pas faire plus bête ou pervers que l’euro, mais pour en sortir on ne devrait s’interdire aucune hypothèse.

      Paris vient même de lancer sa monnaie privée locale. Les monnaies privées comme le WIR par exemple en suisse pourraient être conçues comme un outil d’amortissement de l’inflation ou de protection contre l’inflation pour certains acteurs avant et après la restauration des monnaies nationales.

      Dans tous les cas, les oligarques socialistes auront une partie de leur salaires payés en monnaie local parisienne, preuve qu’ils comprennent un peu de quoi il retourne avec l’euro.. ils ont conscience que les monnaies locales pourraient être un outil précaire face à la faillite de l’euro.

  7. « Le « dégagisme » a représenté plus de 41% des suffrages exprimés au premier tour de l’élection présidentielle ».
    Oui et ce qui me semble le plus important c’est que Macron sera élu par 16% des électeurs de ce pays en tenant compte de l’abstention. Il faut donc impaginer le niveau de soutien qu’il aura dès son élection… sans compter qu’au bout de 6 mois la moitié de ses soutiens hétéroclites seront cocus et le quitteront.

    Répondre
    • Nous sommes tous d’accord, en attendant , les hommes de Davos ont leur copain dans la place. Une fois de plus.

    • Il faut intégrer l’électorat Fillon dans la volonté de dégagisme. Après la cabbale politique anti-républicaine, anti-démocratique et inconstitutionnelle dont il a fait l’objet, les électeurs qui votaient pour lui étaient sacrément attachés au libéralisme et à la protection de la vie sous toutes ses formes.

      D’ailleurs nous sommes une majorité de citoyens à ne pas reconnaitre le résultat du 1er tour pour toutes ces raisons.

  8. Le seul propos à connotation « libérale » que j’ai pu entendre hier soir a été, à ma grande surprise, l’oeuvre de mme Le Pen. En sortant de l’UE, elle veut « rendre aux Français leur argent ». « Leur argent », elle a insisté là-dessus. C’est fou ça…

    Répondre
    • Oui, enfin, matiné de « Vous monsieur Macron êtes pour l’hyper libéralisme du chacun pour soi etc etc ».
      C’est lassant.

    • Ah, mais bien sûr. C’est pour ça ma fin: « c’est fou ça ». Car tout le monde sait très bien qu’elle n’a rien de libéral, bien au contraire. Tandis que Chéri se décrit comme « social-libéral », il paraît.

    • Le programme éco du FN est plus subtil que le discours de MLP le laisse voir. J’ai entendu François de Royer sur radio courtoisie qui en parlait très bien.

    • Ou MMLP sur Boursorama hier (ou avant hier). Je suis allé voir sur conseil de Sassy2, elle est effectivement un milliard de fois plus à l’aise. Je ne comprend pas au bout d’un moment pourquoi Marine le Pen a visiblement autant de mal avec ces simples concepts monétaires alors que ces équipes lui rabachent depuis 10 ans. Honnêtement, ce n’est pas plus compliqué qu’un cours de procédure civile.

      Temps après temps, elle se prend les pieds dans le tapis, hésite, ne sait quoi répondre. C’est quand même gênant!

  9. pour info sodexo
    ai cru comprendre qu’il y a une clause +-transgenerationnelle
    chez les héritiers

    Répondre
  10. Notre sensibilité libérale ne peut que se révulser des programmes de nos candidats. Mais cette fois, est-ce vraiment le problème? Nous avons à faire un véritable choix politique bien au-delà de l’économie et on ne peut plus finasser.

    Comme il faut tout de même s’amuser, je vous livre le propos d’une jeune femme de ma famille pendant les vacances de Noël: « Papy, c’est pourtant simple de bien voter: tu regardes pour qui roulent les journalistes et tu votes pour l’autre ».

    Et on prétend que les femmes n’ont pas d’esprit!

    Répondre
  11. Le front national ne fait pas imprimer de t shirt « Ici c’est la France, aime la ou quitte la « . Il y a une photo avec un t shirt pendant la soirée du 1er tour à Hénin Beaumont. C’est tout. C’est pas beau de mentir.

    Répondre
    • Les tee shirt dont tout le monde a vu la photo ont été imprimés par qui ?

    • Il se dit sur le Web qu’ils sont imprimé au Maroc e au Bangladesh !
      Cela me rappellerait…un certain…Made in France… d’un certain… Montebourg… alors reproductif. (sans jeu de mots)

    • J’ai oublié un s à imprimé, puis la fabrication du T-shirt Montebourg made in France c’était en Italie
      Bon vote, cependant n’oubliez pas que vous serez devenu complice(s)

  12. Impartialité: j’adore les sondages (qui n’ont jamais tort). Tout le monde le sait bien.

    Les « insomouis » ne voteraient que à 30% pour Micron et le reste irait soit à la pêche soit voterait blanc… et bien entendu de ces 20% d’élécteurs du premier tour: AUCUN (j’ai bien écrit AUCUN- ou ZERO), ne choisirai le vote MLP.

    Comme vous, j’aime bien quand les choses sont simples non? Vous y croyez encore à l’impartialité des organismes de sondage? Moi NON.

    Répondre
    • La possibilité n’était pas ouverte dans le sondage (!!); c’était Macron, Blanc ou abstention….

    • La « démocratie » selon les communistes.

  13. MACRON SUPPRIMERAIT LE RSI ce qui est majeur pour les professions libérales? Qu’en est-il exactement ?
    MERCI

    Répondre
  14. Je m’ apprêtais à citer votre phrase sur facebook quand j’ ai réalisé qu’ elle devait être clarifiée.
    « Encore 12 000 français ont quitté leur pays en 2016. Il y en avait eu déjà 60 000 entre 2000 et 2016. »
    Erreur de typo ? Sont-ils déjà 12’000 en 2017 ? Ou alors sont-ce 12’000 rien qu’ en 2016 sur les 60’000 de 2000 à 2016 ?
    Ce genre d’ info a beaucoup d’ impact et il est fort dommage de la gâcher en formulations approximatives.
    A part ça, mille mercis pour le travail que vous accomplissez.

    Répondre
    • C’est 60 000 entre 2000 et Janvier 2016 AUQUEL s’ajoutent les 12 000 courant de l’année 2016 (janvier à décembre)

      Merci beaucoup.

    • Encore 12 000 français ont quitté leur pays en 2016. sur 65 millions? peut etre considerez vous que certains francais comptent triple?

    • Bien sur, on a même un ratio qui fait âge x patrimoine : nombre de propriétés

      :-))))))))))

      lol

  15. Oui, la lutte contre la richesse de quelques uns est une priorité absolue derrière laquelle passe loin derrière, la lutte contre la pauvreté de la moitié du pays. C’est ça le socialisme fait de détestation beaucoup plus que de compassion.

    Répondre
    • « Ils ne cherchent pas à posséder votre argent ; ce qu’ils veulent, c’est vous en priver » – Ayn Rand

  16. « C’est le résultat d’une lutte contre la richesse et non pas contre la pauvreté  » tellement vrai … ou comment susciter les jalousies …

    Répondre
    • « Ce que le gauche ne supporte pas dans les inégalités, ce n’est pas qu’il y ait des pauvres, c’est qu’il y ait des riches » – Renaud DOZOUL

  17. Je ne vois pas les électeurs de Fillon dans vos « quatre camps ». Les avez-vous oubliés?

    Répondre
    • Fillon vous a répondu à 20h15 dimanche : on les compte dans les suiveurs de Micron

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *