22 janvier, 2024

Portefeuille IDL : Quatre ans d’existence et quelques leçons à tirer.

Comme les lecteurs le savent, depuis quatre ans, je « gère » sous les yeux des lecteurs un portefeuille
théorique qui est censé faire mieux que la bourse de Paris sur le moyen terme, avec une plus faible
volatilité. En voici les résultats ci-dessous.

 

 

Si le lecteur a acheté un ETF “ indice MSCI de la bourse de Paris le 1/1/2000 chez Amundi ou chez Black Rock valeur 100 à cette date, il a 134 euros aujourd’hui, ce qui est bien

S’il a suivi mes conseils et construit et géré le portefeuille IDL, il est à 142, ce qui est mieux, et la volatilité du portefeuille IDL a été la moitié de celle de la bourse de Paris, mais ce n’est pas ce qui m’intéresse aujourd’hui.

Ce que je voudrais expliquer à ce point, c’est le pourquoi de cette surperformance, et pour se faire je vais commencer par la partie « actions » dont je rappelle qu’elle comprend 10 actions.

Air Liquide, L’Oréal, Schneider, Pernod Ricard, Total, Cap Gemini, Accor, LVMH, Sodexo et Danone.

Ces valeurs ont une caractéristique commune : elles font partie des sociétés capitalistiques cotées à la bourse de Paris. Je veux dire qu’elles sont contrôlées par leurs actionnaires et gérées en fonction des intérêts de ces actionnaires et non pas en fonction des foucades de je ne sais quel minuscule personnage qui sévirait à Bercy ou à l’Elysée. Leur avantage est donc qu’elles n’ont pas à obéir aux recommandations amicales de fonctionnaires ou politiques incompétents. Pour illustrer ce point essentiel, je me suis amusé à bâtir deux indices sectoriels de la bourse de Paris, le premier que j’appellerai le secteur capitaliste, fondé sur la liberté individuelle et donc gouverné par la main invisible d’Adam Smith, et le second le secteur communiste ancré dans la contrainte et donc sur les grands coups de pieds dans le derrière de Staline ou de Bercy.

 

Rien de bien neuf.

La hausse des prix depuis le 1/1/2010 (dont les responsables sont à Bercy et à l‘Elysée) se monte à près de 28 %.

La main invisible m’a permis de quasiment doubler mon capital en termes réels en 13 ans (environ 5, 5 % par an, ce qui est très bien), alors que j’ai perdu 20 % de mon épargne avec Staline/ Bercy/ l’Elysée, ce qui ne surprendra que les lecteurs de monsieur Piketty.

La première leçon est donc : Si vous achetez l’indice CAC, vous vous collez 50 % en valeurs capitalistes et 50 % en valeurs communistes, ce qui est idiot. Quand vous investissez en actions, n’investissez jamais si l’Etat est actionnaire avec vous. On ne dort pas dans le lit d’un éléphant.

Venons-en à la deuxième leçon.

Dans les marchés financiers, il y a deux sortes d’actifs et seulement deux.

Dans les premiers, vous abandonnez la propriété de votre capital monétaire pour acquérir la propriété d’un capital de production et la valeur de ce capital de production peut aller à zéro ou à l’infini.

Dans les seconds, vous gardez la propriété de votre capital monétaire, que vous louez pour une période déterminée à quelqu’un qui en a besoin, à charge pour lui de vous payer un loyer et de vous rembourser le capital « in fine ».

Et c’est là qu’arrive la deuxième leçon.

Il y a deux risques dans ce moyen de placer votre argent en le prêtant à quelqu’un d’autre.

  1. Qu’il ne vous rembourse pas.
  2. Qu’il vous rembourse en monnaie de singe.

Or ces deux risques sont présents aujourd’hui dans les obligations françaises. Je ne pouvais donc plus me protéger contre la volatilité de la partie actions de mon portefeuille en achetant des obligations françaises.

Et c’est à ce point qu’il faut se souvenir de la règle du banquier de base : ne jamais prêter de l’argent à quelqu’un qui en a besoin.

Et donc, pour réduire le risque de la part actions de mon portefeuille, j’avais remplacé les obligations françaises par des obligations chinoises (le gouvernement Chinois n’a pas besoin de mon argent), et bien m’en a pris.

 

 

 

Je persiste et je signe : prêter de l’argent à l’Etat Français aujourd’hui relève de la folie criminelle. Ni le remboursement in fine, ni la valeur stable de l’euro ne m’apparaissent comme ayant une forte probabilité. Voilà en effet un placement où je suis à peu près certain de perdre tout ou partie de mon épargne.

Mais va me dire le lecteur, comment êtes-vous certain que le gouvernement Chinois va vous rembourser ? Réponse, je ne suis certain de rien du tout !

Et donc, il me faut dans mon portefeuille une réserve de valeur qui ne soit au débit de personne, et c’est bien entendu l’or.

Et c’est là ma troisième leçon. Tous les travaux que nous faisons avec Didier montrent que pour stabiliser un portefeuille contre les aléas qui existent dans les marchés financiers, il faut avoir entre 15 % et 25 % d’or. Dans le portefeuille IDL type, nous en sommes à 17. 5 %…

Conclusion : Un résultat inattendu mais logique.

Que le lecteur veuille bien considérer mon dernier graphique, dans lequel je compare le portefeuille IDL à l’indice mondial des actions.

 

 

 

Le portefeuille fait aussi bien que l’indice mondial des actions !
Et avec une volatilité beaucoup plus faible ! Pourquoi ?
Très simple, j’attrape la rentabilité du capital investi dans le reste du monde avec mes 10 sociétés
françaises qui sont toutes des multinationales bien gérées et je me défends contre la destruction de nos
monnaies par nos gouvernements (qui est une certitude) avec les obligations chinoises tandis que je me
protège contre les obligations chinoises avec de l’or. Et comme les marchés ne peuvent penser qu’a une
chose à la fois, quand ils craignent la catastrophe, mes protections montent et je les vends pour acheter
mes actions qui ont baissé et quand les marchés n’ont plus peur, je fais le contraire. Ce qui amène à la
très faible volatilité du portefeuille IDL, qui me permet de dormir la nuit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

53 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Heuzé

    20 février 2024

    Merci, monsieur Gave pour vos conseils.Quel dommage pour la France, que cette bande de Pinocchio ne vous écoute pas.

    Répondre
  • Balthasard

    12 février 2024

    On fait comment pour acheter des actions ?

    Répondre
    • Heuzé

      20 février 2024

      Merci, monsieur Gave pour vos conseils.Quel dommage pour la France, que cette bande de Pinocchio ne vous écoute pas.pour acheter des actions faut il passer par sa banque ???

  • Ferriont

    8 février 2024

    Cher Monsieur,

    Vous êtes grandement remercié pour vos (r)enseignements.
    Il y a cependant quelque chose de gênant :
    Parmi les sociétés à choisir, il y en a un certain nombre dont la politique va à l’encontre des Français, et de bien d’autres peuples.

    LVMH, dont le patron a soutenu vivement Macron et soutient désormais Philippe, peut être passé sous silence car on peut penser qu’il s’agit de politique, bien que ces deux ont détruit la France et que ledit patron a activement participé à la compagne pour piquer en l’encourageant dans le Parisien.

    Mais les sociétés, dont LVMH, qui participent au Forum Économique Mondial, ne peuvent peut-être pas être ignorées. En tant que membres, elles sont obligées de partager ses buts et sa vision.

    Or, elle était résumée par le slogan « En 2030, vous ne posséderez rien et vous serez heureux ».

    En outre, le Forum Économique Mondial encourage plus que fortement l’immigration.

    Par ailleurs, il est (co-?)organisateur de la tromperie sur le CO2. C’est au nom du CO2, qu’il prévoit moultes directives et précipite les sociétés occidentales vers la misère par ses ordres aux gouvernements plus ou moins infiltrés.
    Aussi, ce sont les plus riches qui sont à Davos et ce sont seulement les plus riches qui ont la force pour censurer tous les articles scientifiques montrant que le CO2 est innocent ainsi que pour organiser une « chasse aux sorcières » des combatants de ce mensonge.

    De plus, les parallères entre le mensonge sur le CO2 et celui sur le « vaccin » sont suffisamment nombreux pour avoir un suspicion de complicité au sein du Forum Économique Mondial à ce sujet.
    De nombreuses sociétés présentes à Davos ont été au moins complices de la préparation si ce n’est de l’éxécution de la plandémie.

    Enfin, lors du dernier forum, on a déclaré que le plus important dans les années à venir n’est pas la situation au Moyen-Orient ni le conflit ukrainien mais la lutte contre les médias libres, à opposer aux médias sous perfusion d’argent public.

    Donc je me permettrais d’ajouter à votre modèle de détention de porte-feuille, l’élimination de toutes les sociétés participant à ce forum.
    La liste est cliquable ci-dessous :
    https://www.weforum.org/partners/#search

    Bien cordialement
    PS : Pour les intéressés : voici un lien montrant simplement que le CO2 ne chauffe pas.
    https://contreveritesclimatiques.wordpress.com/

    et un autre que le « vaccin » n’en est pas un :
    https://contreveritesclimatiques.wordpress.com/corona/

    Répondre
    • Ferriont

      9 février 2024

      Suite :
      N’oublions pas que pendant la plandémie :
      – Le dirigeant du Forum Économique Mondial a publié son livre : « Super ! Profitons de ce moment pour faire la mise à zéro ». Ce qui signifie qu’il l’aurait écrit au début de la pandémie. C’est curieux, comme s’il n’aurait eu que ça à faire …
      – Les plus riches ont accru leur fortune de manière importante contrairement aux pauvres et à la classe moyenne, dont nombres de membres se retrouvent au chômage par la série de faillites de PME qui a comencé et continue.

      Enfin, il faut prendre garde à ne pas participer à l’avènement de la koinôcratie (Direction par les conglomérats ou entreprises). Elles ont déjà établi les tribunaux qui permettent de juger les États.
      Elles remplaces les fonctionnaires dans les ministères en tant qu’entreprise de conseil.
      Ces histoires de CO2 et de Corona nous montrent qu’elles ne sont pas faites pour diriger.

  • Esesntielliste

    3 février 2024

    Oui très belle performance des valeurs sélectionnées IDL du CAC 40, MAIS:
    Cette performance n’est-elle pas à ce jour réalisée par les grandes mains équipées d algorithmes qui « font » le marché sur base des injections massives des banques centrales ??
    Qu’en sera-t -il demain, lorsque l’overdose sera atteinte ?
    Certains et pas des moindres pensent à une chute de 50% dans ce cas quid de votre performance ? Heureusement vous avez de l’or mais tout de même la perf. globale risque d’être négative. Votre réaction?

    Répondre
  • delatour

    1 février 2024

    Performance au 31 janvier 2024 : Portefeuille IDL = +7,19% CAC = +1.51%
    Il n’y a pas photo !

    Répondre
  • Philippe

    29 janvier 2024

    Bonjour Monsieur,

    Je souhaiterez aujourd’hui investir un capital en bourse sur les 10 actions de votre portefeuille mais peut étre est il trop tard puisque qu’un krach semble se profiler à l’ horizon et mon épargne investi aujourd’hui risque d’étre réduit à peau de chagrin.Je précise que mon objectif d’investissement vise un horizon à 5 ans maximum mais pas plus vu mon age. A moins que Dieu me préte vie au delà de ces 5 ans à venir,en bonne santé bien sur,auquel cas cet investissement pourra étre plus long ou alors attendre que le krach boursier survienne pour investir tout de suite aprés.Merci à l’avance pour votre réponse.
    Par ailleurs,mille mercis pour vos émissions diffusées sur « youtube » en compagnie de votre charmante fille (félicitations !) et aussi en présence de votre adorable chien qui ne conteste rien de ce que vous dites sinon il passerait son temps à aboyer.

    Répondre
  • LD

    29 janvier 2024

    Serait-il possible d´avoir le graphique reel des recommendations de Mr Gave car il ya qq temps M. Gave conseillait 50/50 entre or et obligations chinoises. La repartition 1/3-2/3 es plus recente… donc les graphiques des performances ne sont pas vraiment representatifs de l´evolution réelle du portefeuille IDL.

    Répondre
  • Roy

    25 janvier 2024

    Toujours aussi limpide .Un vrai régal! Une analyse et une vision simples qui apportent beaucoup de sérénité dans la gestion de mon portefeuille malgré les caprices récents de LVMH et de Pernod Ricard.Merci encore, Monsieur Gave!

    Répondre
  • Morin

    24 janvier 2024

    Merci Monsieur Gave pour vos conseils et votre éducation à l’économie. Je commence doucement sur l’application Swissquote.

    Répondre
  • Chafouintou

    24 janvier 2024

    Pourquoi le deuxième graph a une échelle de temps différente des autres ? Il faudrait tout comparer à partir de Janvier 2020 en toute rigueur

    Répondre
    • Henri M.

      27 janvier 2024

      Autant sur les autres graphiques tout part de 2020 et c’est très bien.
      Autant l’autre ne pose pas de problème à démarrer plus tôt. Il sert juste à montrer l’écart de performance entre des actions non détenues par l’Etat et celles détenues en partie par l’Etat.
      A votre place, j’aurais plutôt demandé quelles sont les entreprises qui ont été sélectionnées dans un cas comme dans l’autre.
      L’échelle du temps n’a que pour conséquence d’agrandir l’écart entre les deux stratégies pour mettre en évidence l’argument. Mais cela n’a pas d’intérêt à être comparé au portefeuille IDL

  • Tom

    24 janvier 2024

    Je vous suis depuis de nombreuses années, et effectivement performance sont assez impressionnante, j’ai suivi votre portefeuille et il fonctionne bien sauf que je ne suis pas à plein temps là-dedans, et je loupe des opportunités, est-ce que vous proposez de la gestion de portefeuille?? j’imagine qu’il faut aller sur Gavecal?

    Répondre
  • Bernard

    24 janvier 2024

    Il me Gave tellement ce Monsieur Gave, que pour être totalement sûr qu’il me Gave encore plus, je viens d’acheter sa dernière parution.
    Et pour rester enchaîner à notre chère caste politico-médiatique, je vais me gaver de tous leurs discours mensongers.
    La LIBERTÉ me fait effroyablement peur…
    Merci Monsieur Gave pour toute la lumière que vous allumez petit à petit à chacun de mes étages…
    Au plaisir de vous rencontrer,
    Bernard Grojean

    Répondre
  • Jean

    24 janvier 2024

    Bonjour,
    Pour gérer le portefeuille, tenez-vous compte des entrées et sorties d’indice en incluant et excluant dans le portefeuille les valeurs qui répondent à ses critères ?

    Répondre
  • Merlin

    24 janvier 2024

    Merci…Enfin j ai compris Mr Charles…c’est simple concis et accessible à tous…Bravo…Prenez bien soin de vous car je vous ai trouvé fatigué avec un fond oeil larmoyant lors d’une vidéo récente…signe précurseur dans la MTChinoise de consulter!

    Répondre
  • Laurent L

    24 janvier 2024

    Comment arrivez vous à un rendement négatif si important avec les obligations FR ?

    Répondre
    • Michel Higuet

      25 janvier 2024

      C’est ce qu’elles perdent au prix du jour vu la différence avec le coupon qu’elles portent et l’intérêt bien plus haut que l’on peut obtenir aujourd’hui. En attendant le terme de l’obligation on retrouve le principal mais on a eu un solide manque à gagner. se référer à YTM ( Yield to mature ) pour un achat sur le marché secondaire.

  • Angela

    23 janvier 2024

    Je serais intéressée par l’achat d’obligations chinoises mais ne suis par très familiarisée avec Par exemple pour l’ ETF : ETF ishares CNY Bonds UCITS ETF USD Acc (isin : IE00BKPSFD61) avec une valeur de : 5,57 US$ pour une obligation, cela me paraît très bas.
    Merci d’avance pour votre aide.

    Répondre
  • Castermans Guy

    23 janvier 2024

    Je n’ai pas la prétention de me comparer à Charles Gave (j’ai tout de même quarante années d’expérience dans les marchés financiers) mais cette analyse me plaît beaucoup.

    Répondre
  • aurelien

    23 janvier 2024

    Vous ne voulez pas créer un petit fonds accessible depuis ma banque en ligne française (pas un droit d’entrée à 50K, svp) pour mon assurance-vie ou mon PEA, svp ? 🙂

    Répondre
  • Patrice Pimoulle

    23 janvier 2024

    La gauche veut la FRance sovietique; en 1945 le general de Gaulle, qui a fait Saint-Cyr et qui a lu Chateaubriand, leur donne la FRance sovietique parce qu’il en a besoin pour arriver au pouvoir; hellas, trois mois apres les elections, le general de Gaulle decide de se retirer.

    En 1981, la gauche veut encore la France sovietique; Jacques Chirac comprend qu’il faut faire elire la France sovietque pour remettre la main sur la Francafrique; on y est encore.

    Répondre
    • Charles Heyd

      23 janvier 2024

      Sur la Francafrique j’en doute un peu!

  • Stockric

    23 janvier 2024

    Thomas Piketty-il le grisbi ?

    Répondre
  • Torque Mada

    23 janvier 2024

    Moi j ai tout mis en or, je n ai nourri aucun requin intermediaire et je pense etre bientot dans le Guiness.

    Répondre
    • marie

      24 janvier 2024

      or physique ? ou etf qelconque?

  • Thibault

    23 janvier 2024

    Bonjour M. Gave,
    Merci de tous ces conseils.
    Auriez vous une recommandation de plateforme pour l’achat et la gestion de ce portefeuille IDL (Fr ou EU). Je suis chez Boursorama mais cela ne semble pas être l’idéal, ni de pouvoir tout faire.
    Cordialement

    Répondre
  • Maurice

    22 janvier 2024

    Merci pour cette leçon .
    Quand mon mari est mort j’ai revendu toutes ses actions ne sachant comment faire et j’ai acheté de l’or, comme faisait ma grand mère car les conseils de ma banquière ne me donnaient pas du tout confiance.
    à bientôt

    Répondre
  • Du goudron et des plumes

    22 janvier 2024

    Tu m as convaincu mon locataire vient de partir de ma maison au passage il me doit 3000€
    Donc je vends étant expat j ai un abattement 300000€ sur ma plus value (150 000€/ par part fiscal)
    Et je pars en action IDL et un peu d or of course

    Répondre
  • Champlain

    22 janvier 2024

    Et pourquoi ne pas acheter des mines d’or ? C’est un placement intermédiaire entre les obligations chinoises (les mines d’or versant un dividende de 2 % ou 3 %) et l’or physique, avec cet avantage qu’elles dépendent du Canada plutôt que de la Chine.

    Répondre
    • Soufiane

      22 janvier 2024

      Parce que les mines d’or pour tourner ont besoin de beaucoup d’energie. Et l’energie est de plus en plus cher…

    • idlibertes

      22 janvier 2024

      Parce qu’elles ont fait des rendements horribles

  • Dame Ginette

    22 janvier 2024

    Merci Monsieur Gave pour vos conseils éclairés. J’ai une question. Au cas où les banques font faillite, quid de mes valeurs boursières achetées par leur intermédiaire ? Pourrais-je faire valoir mes droits sur mon portefeuille, y a-t-il un risque ?
    Très bonne semaine à tous.

    Répondre
    • Yannick

      23 janvier 2024

      Non, les titres sont à vous et à votre nom. Ils sont vôtre propriété et ne sont pas inscrits au bilan de l’établissement bancaire qui les détient en tant qu’intermédiaire mais à votre nom.

    • Soufiane

      24 janvier 2024

      Oui vous devriez pouvoir le faire car le courtier les detient en votre nom, vous etes donc le proprietaire. Sinon vous pouvez mettre vos titres de bourse au nominatif, dans ce cas la vous etes carrement inscrit au registre de la societe (elle sait qui vous etes).

  • Mazoute

    22 janvier 2024

    Bonjour, merci pour cette mise a jour !
    Est ce qu’il faut continuer d’acheter du Pernod Ricard vu la baisse énorme qu’à subit l’action ?
    Ou acheter des obligations chinoises pour le commun des mortel avec un PEA ?
    De même avec l’or, acheter en boutique physique ou sur internet ? Quel site choisir et quoi acheter ?

    Merci

    Répondre
    • Fernandez

      23 janvier 2024

      Je suis intéressée par la mêle question. Aussi j’aimerais savoir comment contacter M Gave en privé …

    • Merlin

      24 janvier 2024

      Bjr, pour l Or il y a un site internet d une Sté dans la région bordelaise AuCoffre il est très sérieux avec des entités comme VeraCash un compte en euros à la base converti en or avec une CB…intéressant!

    • Henri M.

      27 janvier 2024

      Il faut respecter la pondération globale du portefeuille. Chaque ligne doit faire 10% (ou 5% du portefeuille total).
      Actuellement Pernod a chuté mais d’autres valeurs sont montées. Les valeurs qui sont montées, vous en vendez une partie pour pouvoir racheter du Pernord pour la remettre à 10%.
      C’est le principe du rééquilibrage expliqué à plusieurs reprises.
      Concernant les obligations chinoises. Ce n’est pas accessible en PEA à ma connaissance. Il y a peut-être des fonds ou OPCVM mais en PEA j’en doute.
      Sinon il faut acheter des ETF qui répliquent les obligations chinoises. Vous pouvez trouver ces ETF sur le site internet justETF.com et accéder à la rubrique SELECTEUR

  • Sirvin

    22 janvier 2024

    Et la fin tronquée ! Sera rectifiée sans doute.

    Répondre
  • Oscarion

    22 janvier 2024

    Bonjour Mr Gave, merci pour ces recommandations concernant le porte feuille d’actions capitalistiques. En revanche, serait il possible de nous proposer une liste de 10 actions cotées à Singapour ou Hong Kong ? Ou le Japon ? Il y a beaucoup de gens qui vous suivent depuis l’Asie… merci encore.

    Répondre
    • Xavier

      23 janvier 2024

      + 1 je suis aussi expat en Asie et ca m’intéresse

    • Stephane Erler

      24 janvier 2024

      Justement, l’avantage de l’Asie, c’est que l’Etat est rarement actionnaire des firmes côtées en bourse. Et quand il l’est, comme à Singapour, il veille à ne pas pénaliser ses firmes par des décisions politiques. Je pense qu’il suffit de prendre les 10 plus grandes capitalisations de chacun de ces pays pour obtenir quelque chose de similaire au portefeuille IDL-France.

    • CharlesM

      25 janvier 2024

      Vous pouvez acheter :
      Gavekal Asian Opportunities A USD
      IE00B59NPG56

    • Ferriont

      13 février 2024

      CharlesM signale qu’on peut acheter du
      Gavekal Asian Opportunities UCITS Fund A USD
      IE00B59NPG56.

      Je pense que celui en Euro est plus simple d’accès :
      GaveKal Asian Opportunities UCITS Fund A EUR
      IE00B0MTTV84:EUR

      mais il ne permet pas de jouer avec la valeur du dollar.
      Ce ne sont pas des fonds obligataires. Ils sont plutôt axés sur les opportunités d’investissement en actions asiatiques et peuvent inclure d’autres actifs financiers du continent.

  • breizh

    22 janvier 2024

    merci monsieur Gave.
    Juste une remarque : le début de l’article est répété. Cela peut nuire à la compréhension.

    Répondre
  • Francois Benoit

    22 janvier 2024

    Je suis entrain de me constituer un portefeuille type IDL. J’observe que les valeurs de consommation comme LVMH, Pernod, Nestle, Unilever ce casse la figure depuis des mois, alors que les valeurs de production Air Liquide, Schneider monte en flèche. D’où vient cette différence qui me parait illogique?

    Répondre
    • Philippe

      22 janvier 2024

      Très logique: ambiance horrible chez les consommateurs , taux d’interets trop élevès , baisse des ventes en immobilier , contraintes ecologistes délirantes , deux guerres régionales dont l’une grave peut gagner toute l’europe centrale , bientot une 3.eme à Taiwan , élections US très incertaine , Allemagne en berne …pas plaisant..

    • Francois Benoit

      22 janvier 2024

      Je comprends mais pourquoi ce n’est pas le cas pour les valeurs de production alors?

    • yorick

      24 janvier 2024

      Je pense que cela provient un peu comme monsieur Phillipe vous l’as dit libre de me corriger par autrui si mon explication n’est pas la bonne. Dans le cas de période trouble, les gens font plus attention à leur dépense, ils ne se dirige que vers l’essentiel, nourriture vitale, énergie et loyer. Les gens par conséquent cherche à allouer leur argent dans ce qui est plus important, essence, électricité, beurre, œuf pâte, plutôt qu’au sac en cuir de croco, alcool ou autre. En espérant vous avoir aidé, et ne pas avoir dit trop de bêtise.

    • Henri M.

      27 janvier 2024

      et à peine quelques jours plus tard PERNOD et LVMH rebondissent.
      il faut faire confiance au management et procéder au rééquilibrage quand il commence à y avoir de trop grands écarts entre les valeurs. Vous êtes ainsi toujours investi sur les belles entreprises mais vous encaissez des gains de temps en temps pour acheter des valeurs qui faiblissent avant un potentiel rebond

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!