14 septembre, 2015

Ode à un Proche Orient Défunt

Chacun ressent une grande tristesse à la vue de ces hordes de populations hébétées et terrifiées se déversant sur une Europe qui a perdu toute mémoire de ce que fut cette partie du monde. Et pourtant, nul ne peut comprendre ce désastre s’il ne comprend pas ce que fût cette région autrefois.

Il se trouve que, par un hasard de mon histoire familiale, je suis né à Alep le 14 Septembre 1943, il y a donc très exactement 72 ans, mon père étant l’un des rares officiers Français (12 sur 500) présents en Syrie en 1942, ayant choisi de suivre de Gaulle plutôt que Pétain.

Qu’était-encore- le Proche Orient à cette époque. ?

Une merveille de diversités, un véritable kaléidoscope de populations et de religions.

Tous les grands empires étaient passés par là à un moment ou à un autre et y avaient laissé des résidus.

A Alep par exemple, la plus vieille ville du monde, ou plutôt la ville qui est restée ville depuis le plus longtemps dans l’Histoire, ancrée autour de sa Citadelle, un quartier Arménien jouxtait un quartier Juif, lui-même fort prés du quartier Grec, tout cela entourés de quartiers Musulmans  divers et variés où Druzes, Kurdes, Alaouites ou Sunnites résidaient, et tout ce petit monde vaquait à ses occupations.

L’éducation était assurée par des écoles religieuses, en général tenues par des Jésuites ou des religieuses Chrétiennes (pour les filles) qui accueillaient les enfants de toutes les confessions.

Toutes ces populations étaient arrivées bien entendu avant la conquête Musulmane ce qui leur donnait une espèce de Droit moral à rester vivre dans ce qui était après tout « leur » pays.  A Baghdâd par exemple, au XVIII eme siècle, 50 % de la population était Chrétienne …les Assyriens, présents dans le Nord de l’Irak,  Chrétiens, évangélisés pense t’on par Saint Thomas constituaient un groupe très fort, et aujourd’hui, il n’en reste plus. Ils sont tous …en Suède.

En Egypte, les Coptes, les Egyptiens d’origine et qui représentaient  au moins  20 % de la population tenaient toute une série de positions essentielles dans le commerce, les Universités ou même la Politique (beaucoup furent ministres) et faisaient partie intégrante du système ce qui en assurait sa force et sa résilience.

Les Juifs, constituaient une part importante et essentielle des populations locales  comme par exemple à  Alexandrie  et cela depuis sa création par Alexandre puisque c’était la que l’Ancien Testament avaient été traduit en Grec pour la première fois, mais ils étaient également présents en Irak (depuis l’exode au moins)  et aussi dans chacune des grandes métropoles historiques, Damas, Istanbul, le Caire…Aujourd’hui et pour la première fois dans l’histoire, il n’y a plus de Juifs sur la côte Sud de la Méditerranée, sauf en Israël bien sur.

Certes, de temps en temps, il y avait un coup de grisou comme pendant les pogromes de Damas à  la fin du XIX eme siècle, mais dans l’ensemble les choses rentraient dans l’ordre assez rapidement, les autorités Turques ou locales n’ayant que peu de patience pour les trublions.

De tout cela, il ne reste plus rien et la question est : pourquoi ?

Pour répondre, je vais devoir mettre en lumière deux réalités qui plombent le Proche Orient depuis les années 40.

La première a – un peu- à voir avec l’histoire de ma famille.

Mon grand père, Ernest Schoeffler était Gouverneur des Alaouites pendant le mandat Français. Les Alaouites, qui sont regroupés majoritairement autour de Lattaquié dans le Nord de la Syrie représentent une des branches du Shiisme et ceux sont eux qui exercent le pouvoir en Syrie-ou ce qu’il en reste- en ce moment avec la famille Assad.

Pour faire court, mon grand père, conscient de la diversité incroyable de ces populations diverses avaient promis aux populations locales qu’à la fin du mandat Français sur la Syrie, les Alaouites auraient leur Etat indépendant ou à tout le moins autonome. Sa thèse était en effet que chaque « ethnie », quand elle était majoritaire dans une région, devait pouvoir avoir son propre « Etat ».  Ce devait être le cas  pour les Alaouites bien sur mais aussi pour les  Kurdes, pour les Chrétiens Libanais, pour les Druzes, pour les Juifs, pour les Sunnites…aucun de ces Etats ne devenant assez puissant pour en attaquer un autre tant il aurait craint l’intervention d’une vraie puissance telle le France, la Grande Bretagne voir la Turquie.

Arrive le Front Populaire en France.

Mon grand père est convoqué à Paris par son Ministre de tutelle qui lui fait savoir que la politique de la France à partir de ce moment serait de promouvoir l’avènement d’un grand Etat Syrien, laïque bien sur, Radicalisme oblige.Tout fut donc mis en œuvre pour créer des « structures » centralisées : armée, gendarmerie, administration centrale, éducation, santé…et les conséquences de cette erreur fatidique furent celles que l’on pouvait attendre.

Le but essentiel de chacune des communautés fut de prendre le contrôle de ces structures centrales pour  «protéger»  sa propre communauté.

Ainsi, et peu de gens le savent, comme les Sunnites représentent plus de la moitie de la population en Syrie, les Alaouites gouvernent la Syrie depuis bientôt  quarante-cinq ans avec la soutien tacite de toutes les autres minorités, Chrétiens, Shiites de pure obédience, Kurdes, Turques, Arméniens etc…

Et je suis prêt à parier que tous ceux qui se sauvent de Syrie aujourd’hui font partie de ces minorités et savent fort bien qu’ils seront massacrés par les Sunnites au cas où la famille Assad perdrait le pouvoir.

Le premier des ces deux mouvements fut donc la tentative de créer partout au Proche – Orient des « Etats » centralisés avec lesquels on pouvait s’engager dans des manœuvres diplomatiques dans lesquelles nos élites du Quai d’Orsay ou du Foreign Office pouvaient déployer leurs immenses talents, ce qui était un changement total par rapport à la pratique Turque.

Les Turcs avaient en effet géré la région quasiment « de l’extérieur », tapant avec beaucoup d’enthousiasme sur quiconque s’essayait à changer le fragile équilibre qui régnait dans la région et cela avait marché pendant des siècles. Nous avons fait exactement le contraire en imposant des structures centralisées à des populations  qui ne vivaient ensemble que par hasard, qui n’avaient pas grand-chose en commun et qui n’eurent comme objectif à partir de ce moment la que de prendre le contrôle des ces structures pour se protéger contre la majorité Sunnite dont le but assez rapidement fut en effet de procéder aux purifications ethniques qui s’imposaient.

Ce qui m’amène au deuxième point.

Les Sunnites, Syriens ou  Egyptiens étaient en général de fort braves gens, tolérants, organisés en « clans » sous le contrôle d’un grand ancien qui faisait régner l’ordre dans sa «gens».

Toute cette organisation millénaire s’écroula bien sur avec l’arrivée du Socialisme Arabe-autre stupide importation bien de chez nous- (Nasser, Parti Baath) mais aussi  plus tard  du Wahhâbisme en provenance d’Arabie Saoudite en réaction à  ce Socialisme Arabe.

Le Wahhâbisme est de loin la version la plus rétrograde de la religion Musulmane et le trône Saoudien a été créé par l’alliance du clergé Wahhabite avec Ibn Saoud.

Et depuis des lustres l’argent Saoudien coule à flot partout en Europe, en Orient, au Proche Orient pour financer écoles Coraniques, Imans, terrorisme et autres joyeusetés. Et le but essentiel de toute cette mafia est d’amener au pouvoir, partout les Sunnites qu’ils auront formé et les Qataris, eux-mêmes encore plus Wahhabite que l’Arabie Saoudite se sont joints à la partie récemment pour financer ces associations de  malfaisants, ce qui n’est pas très difficile compte tenu de leurs immenses ressources financières,  le but essentiel étant  de procéder à  la purification religieuse de toutes ces scories historiques  qui encombrent le Proche –Orient et qui n’ont rien à voir avec la vision du Prophète telle que se la représente les Wahhabites. ISIS n’est rien d’autre que le résultat normal du Wahhâbisme.

Et le plus extraordinaire est que tout cela se fait avec l’appui officiel de nos dirigeants, monsieur Hollande et avant lui messieurs Sarkozy et Chirac  étant les soutiens les plus actifs de cette idéologie effrayante. Tout cela bien sur avec l’aide du Quai d’Orsay, fidèle comme toujours  à ses préjugés  anti Chrétiennes et anti sémites.

Je ne peux pas imaginer que ce soutien soit du à la présence dans le corps électoral Français de 10 % de Musulmans, tous Sunnites et dont une part non négligeable a été gangrenée par cette horreur intellectuelle. Apres tout monsieur Hollande n’a été élu que parce que plus de 90 % des Musulmans ont voté pour lui …mais je ne peux croire à une telle abomination, quelle que soit le mépris que m’inspire ce personnage. Et cela n’explique ni Sarkozy, ni Chirac.

A la lecture de ce petit survol historique fort marqué par l’histoire de la famille de l’auteur au Proche –Orient, le lecteur doit se demander que faire dans cette pétaudière ?

La réponse est simple : d’abord identifier l’ennemi, qui n’est pas la religion Musulmane mais le Wahhâbisme et donc rompre avec ces Etats criminels que sont l’Arabie Saoudite et le Qatar, fermer nos ambassades, arrêter toutes relations commerciales avec eux, expulser leurs ressortissants qui vivent chez nous…

Bien entendu, cela veut dire aussi cesser de leur vendre des avions, des armes, des hélicoptères, des missiles, des radars et que sais je encore, ce qui serait bien triste pour certaines de nos industries, mais armer nos ennemis n’a jamais été une politique satisfaisante à long terme …

Mais comme les mêmes Etats financent à qui mieux mieux non seulement nos soi disant Partis de Gouvernement lors de campagnes électorales qui deviennent de plus en plus chères  mais aussi toute une série de « machins » à Bruxelles ainsi qu’une bonne partie de nos media, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai des doutes.

Comme le disait Lénine « les partis bourgeois seront assez stupides pour financer la corde avec laquelle nous les pendrons. »

Plus ça change…

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

70 Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Nicolas

    14 octobre 2015

    Bernard Lugan soutien la même thése pour l’Afrique : l’homme de gauche ayant dans son fardeau enseigné “nos ancetres les gaulois” à ses egaux, nul besoin de se préocuper des races qui n’existent plus lorsqu’on dessine des frontiéres, d’ou un joyeux bordel…

    Prochaine tentative : jeter des renards dans des élevages de poules aprés avoir éduqué les renards aux droits des poules à la securité sociale et autre droit du travail…

    http://youtu.be/Ry3NzkAOo3s

    Répondre
  • claude GAZENGEL

    6 octobre 2015

    il me semble grand temps de sortir de cette pétaudière moyenne-orientale en laissant les arabes régler leurs comptes racistos-ségrégationnistes d’ordre confessionnel au nom d’interprétations multiples d’une religion en charchant à en faire un programme politique de gouvernements …”du parti unique” nous sommes tombés dans “le courant unique d’une réligion unique “….bonjour la tolérance au sens le plus noble du terme : une autre forme de fascisme et néo-nazisme consistant à imposer “un courant unique d’une religion unique” …l’histoire étant souvent une répétition de l’histoire , nous avons maintenant la réponse à notre réccurente question de savoir ou et quand le diable hitlérien réapparaitrai ……au moyen-orient bien sûr !
    courage !….. rentrons vite chez nous !

    Répondre
  • Christophe

    19 septembre 2015

    Une chose me fait bondir.

    Sur cette description multiculturelle et multiconfessionnelle du Moyen Orient tel qu’il fut jadis, je ne ferais pas d’objection ! Sur les raisons de sa destruction, je regretterais cependant que l’on ne la considère pas d’avantage sous l’angle du control de l’énergie et des intérêts économiques, qui expliquent pourtant beaucoup de choses ! Enfin, une chose me fait bondir, c’est la description de : « ces hordes de populations hébétées et terrifiées se déversant sur l’Europe ». Sur l’invasion actuelle dite des « migrants » (le terme a effectivement été choisi à dessein), je ne suivrai pas l’auteur ! Sur cette masse de populations, combien viennent réellement de la zone des conflits et combien sont de simples immigrés économiques ? Si les médias mainstream se donnent beaucoup de mal pour nous montrer l’image du drame, d’autres nous informe qu’il s’agit principalement d’hommes, d’hommes jeunes et suffisamment nantis pour payer les 8000 à 10000 €uro nécessaires à leur passage ! En réalité, l’UE se sert d’un développement géopolitique pour initier un mouvement migratoire sans précédent ! J’ajoute en outre, que si les états du bloc atlantique parvenaient à affaiblir la Syrie en la vidant de ses forces vives et financièrement aisées, ce ne serait qu’une façon de poursuivre leur guerre par d’autres moyens !

    Répondre
  • Fucius

    18 septembre 2015

    M. Gave nous décrit un Proche-Orient fort différent de celui que nous connaissons. Mais qui n’était pas moins transitoire.
    C’était l’apogée de l’influence occidentale, une époque où la domination occidentale était écrasante économiquement, militairement, politiquement, mais aussi et surtout démographiquement. Au 19e siècle, la population européenne était numériquement dominante dans le monde, et elle ne doutait pas de la supériorité de ses valeurs – chrétienne en grande partie, mais la minorité socialiste anticléricale était quant à elle totalement imbue de sa supériorité, obscurantiste et très violente. Un peu comme les islamistes actuels.
    C’est pourquoi je crois que M. Gave se trompe au sujet de l’islam et du wahhabisme. Ce n’est pas une innovation ni une anomalie, mais une résurgence de l’islamisme, qui est la forme politique normale de l’islam depuis qu’il existe.
    Le monde un peu idéal que M. Gave a connu fut instable, fugitif même.
    Il suffit de comprendre que l’islam ne connaît pas le baptême, principe d’intronisation de chaque individu dans la religion chrétienne, par son choix ou celui de ses parents. Selon l’islam, un tel choix n’a pas lieu: Qui est né de père musulman est tenu de l’être aussi, sous peine de mort. Ainsi, tous les non-musulmans de pays musulman (c-à-d. dont les institutions sont fondées sur la charia, ce qui est le cas de tous les pays à majorité musulmane) ont des ancêtres tous présents avant la conquête musulmane, et dans leur parenté ne s’est jamais converti à l’islam.
    On comprend que ces règles signifient la disparition à terme.
    Et toute tentative pour les abolir est casus belli avec les communautés musulmanes dites “modérées”.
    Même les instances françaises prétendument représentatives n’ont pu être fléchies sur ce sujet.
    Hélas, il faut se rendre à l’évidence: Le wahhabisme est bien l’islam appliqué.

    Répondre
  • aleksandar

    15 septembre 2015

    Tres bon article.
    Ce Proche Orient multi-culturel, multi-religieux est il vraiment amené à disparaitre ?
    Laissez moi etre un peu optimiste car meme si la situation est un peu differente j’ai retrouvé lors de mes dernieres missions au Liban le meme etat d’esprit que j’avais trouvé en 1974 avant la guerre civile.
    Et surtout chez les jeunes, l’idée évidente que l’affrontement armé ne regle rien et qu’il faut vivre ensemble.
    Puisse la Syrie et l’Irak suivre le meme chemin.

    Répondre
    • nolife

      16 septembre 2015

      Au bout de 15 ans de guerre civile, les gens un peu fatigués quand même s’en sont rendus compte mais pour la Syrie, un wahhabite est quelqu’un qui fonctionne avec un logiciel haineux et hystérique et il programmé pour détruire et haïr sans retenue. Alles oder nichts comme disent les Allemands.

      Bonne chance.

  • Jean Vandenbrande

    15 septembre 2015

    Monsieur Gave, merci pour votre commentaire fort judicieux.

    La France n’a pas fini de se tromper. Les Anglo-saxons font pareil.

    C’est tout l’Occident qui détruit cette région du Moyen-Orient. On peut se demander ce qu’il en restera dans 10 ans.

    Répondre
    • Kaplan

      15 septembre 2015

      Pauvres arabes, tout est de la faute du méchant occident.

    • ClauZ

      18 septembre 2015

      Pas besoin des occidentaux pour bousiller cette région!!

    • Robert Marchenoir

      19 septembre 2015

      Jean Vandenbrande,

      C’est l’Occident qui détruit le Moyen-Orient ? Vous en êtes sûr ?

      Lisez donc ce que pense des Arabes en général, et des Arabes syriens en particulier, Abu Saeed Al-Britani, cet islamiste “britannique” parti faire le djihad en Syrie dans les rangs de l’Etat islamique, après s’être lassé de ne point pouvoir exprimer toute sa richesse culturelle et son énergie juvénile dans son poste de vigile de supermarché dans le Buckinghamshire…

      http://abusaeedawlaki.tumblr.com/post/128405472143/culture-clash-understanding-the-syrian-race

      Attention, je poste ce lien uniquement dans le but d’éduquer les populations aux principes républicains… soit l’anti-racisme rigoureux, le multiculturalisme inconditionnel et le vivre-ensemblisme sans conditions… l’accompagnement d’un adulte socialiste responsable est vivement conseillé aux personnes non averties.

      Vous constaterez que ce triste personnage se permet des remarques haineuses et discriminatoires à l’encontre de nos Arabes, les frères de ces gentils réfugiés de guerre syriens qui sont venus nous aider à rebâtir la cathédrale de Chartres et à créer la prochaine startup qui enfoncera Google.

      Non seulement il se permet de parler de la race syrienne, alors que chacun sait bien que les races n’existent pas, mais il prétend que les Arabes mangent comme des cochons, qu’ils sont sales, bruyants, malpolis, paresseux, susceptibles, violents, infoutus de faire la queue proprement, de respecter la vie privée des gens et de nettoyer l’évier après le déjeuner, que ce sont des voleurs, qu’ils ne savent pas conduire, et qu’ils font, comment dire ?… du travail d’Arabe. A tel point que, lorsqu’il s’agit d’obtenir quelque chose ou d’exécuter une tâche, le mieux est de s’adresser à des Bosniaques ou à des Tchétchènes.

      Du coup, je suis un peu perdu : faut-il le qualifier de terroriste modéré (voire d’égorgeur centriste) dans la mesure où il se permet de juger aussi sévèrement ses collègues de l’Etat islamique ? Ou bien faut-il lui envoyer un missile à un million de dollars dans la gueule, pour lui apprendre à tenir des propos aussi islamophobes, racistes et attentatoires au vivre-ensemble ?

      Nous vivons une époque bien curieuse.

  • Cedric

    15 septembre 2015

    Joyeux Anniversaire Monsieur Charles Gave!!!

    Répondre
  • Wapler

    15 septembre 2015

    Très bon papier.
    D’abord merci de parler du “Proche-Orient” et non pas du “Moyen-Orient” comme les cuistres qui ont oublié l’Histoire.
    Une remarque toutefois. Les Libanais que j’ai interrogés reconnaissent dans l’ensemble (quelle que soit leur religion) qu’ils ont préféré la tutelle française même centralisée à l’administration ottomane.
    Serait-il possible que vous abordiez le sujet suivant : faut-il des frontières ?
    Si oui pourquoi et à quoi devraient-elles être poreuses ou étanches.
    En temps que libéral on ne peut être que pour la libre circulation des bipèdes et de leur propriété donc de leur argent.

    Répondre
    • ClauZ

      15 septembre 2015

      L’existence d’une frontière n’a rien à voir avec le libéralisme. Ce n’est pas quelqu’un qui a réfléchi dans son coin et a dit “tiens il faudrait tracer une frontière pour délimiter mon territoire”. C’est quelque chose de naturel. Même les animaux tracent des frontières!

      Pourquoi avez vous une clôture autour de votre maison? pourquoi fermez vous à clef votre appartement? Parce que vous délimitez votre territoire sur lequel vous avez une autorité légitime. C’est pareil pour une nation.
      Les libertariens prônent l’absence de visas et de passeports, et la liberté d’émigrer là où l’on veut, mais avec un bémol, c’est le droit d’exclure, c’est à dire d’expulser les nouveaux arrivants qui n’auraient pas respecté les droits de propriété d’autrui.

    • Olivier

      15 septembre 2015

      La nation est une notion utopique. Les frontières sont des limites administratives, comme m’est également tout état. Il a été démontré que le nationalisme est postérieur à l’état. C’est donc l’état qui crée ou non la nation et non l’inverse…
      Essayez par ailleurs de délimiter la “nation” française… Avec ou sans les dom tom ? Avec ou sans les belges wallons qui partagent culture et langue ?

    • Robert Marchenoir

      15 septembre 2015

      La nation est une notion tellement utopique qu’elle est existe depuis la nuit des temps. Je veux dire : dans la réalité, pas dans les cerveaux des intellectuels.

      Quant au traditionnelles palinodies consistant à pinailler entre la notion de nation et celle d’Etat, c’est un sport favori des intellectuels français assis, qui ne vont pas bien loin comme disait je ne sais plus qui.

      Un peuple, c’est un territoire et inversement. Il en a toujours été ainsi. Il y a évidemment des exceptions et elles confirment la règle.

  • Robert Marchenoir

    14 septembre 2015

    Nous sommes quelques-uns à partager cette nostalgie de temps révolus et de contrées lointaines où le multiculturalisme n’était pas un vain mot — avec, tout de même, il faut le reconnaître, quelques petits pogroms et autres accès de violence de temps à autre.

    Ce n’est bien sûr pas votre cas, mais d’autres en concluent un peu vite qu’on peut sans problème importer des millions de musulmans dans un pays chrétien, qu’il yaka et que youp’là-boum. On ne peut pas copier-coller l’histoire à travers les âges. L’humanité ne fonctionne pas comme un ordinateur.

    Répondre
  • nolife

    14 septembre 2015

    Au fait, c’est aussi le 500ème annif de la bataille de Marignan tout aussi intéressant …

    Répondre
  • Madalena

    14 septembre 2015

    M.Gave,

    La division de cette région entre français et anglais avec l’accord Sykes-Picot, après la Grande Guerre, a eu des conséquences tragiques.

    Joyeux anniversaire

    Répondre
  • Antoune

    14 septembre 2015

    Intéressant mais votrre analyse apparaît parfois un peu légère et quelque peu approximative.

    Par exemple, vous dites que la plupart des Syriens qui fuient le conflit seraient issus des minorités: chrétiens chiites, druzes, alaouites. Or la majorité des 4 millions de réfugiés aujourd’hui sont sunnites (ils représentent 60% de la population syrienne), même s’il est vrai qu’en proportion beaucoup de chrétiens fuient, ils ne représentent que 300 000 personnes qui ont quitté le pays et souvent par d’autres voies que la majorité qui passent par des passeurs.
    La grande majorité des Syriens que l’on accueille en Europe sont donc d’obédience sunnite. Et c’est bien ce qui semble poser problème à certains.

    Décrire les sociétés arabes sunnites, en particulier en Syrie ou en Egypte, comme un groupe de “braves gens réunis autour d’un ancien” me semble très réducteur. Les sociétés égyptienne et syrienne ont été parmi les plus avancées du monde arabe, avec des structures sociales complexes, une bourgeoisie urbaine et éduquée, une élite marchande, une aristocratie d’origine turque etc. Votre description correspond davantage à une société rurale de type Afrique subsahérienne.

    Ensuite vous parlez de la doctrine wahhabiste comme d’une réaction au nationalisme arabe qui serait une “importation de l’occident”.
    Or le wahhabisme est bien antérieur: il date du XVIIIe siècle et s’est encore davantage développé au début du XXe avec l’édification du Royaume d’Arabie dont les rènes ont été confié à la famille Saoud par les Anglais et les Américains en 1932. Le nationalisme arabe est arrivé bien après dans les années 50 avec Nasser et avec la création du parti Baath en Syrie et en Irak (prise du pouvoir dans les années 60-70)!
    Il est à noter que Mehemet Ali, Vice-roi d’Egypte combattait déjà le wahhabisme dans la péninsule arabique au XIXe siècle!

    Répondre
  • AgentDevlin

    14 septembre 2015

    Et bon anniversaire!!!

    Répondre
  • AgentDevlin

    14 septembre 2015

    Vous êtes vraiment un puits de science. Merci pour cet article qui permet de comprendre beaucoup de choses.

    Répondre
  • Rick la trick

    14 septembre 2015

    par le plus grand des hasards, j’étais à Riyadh la semaine dernière et je trouve que les mentalités et les façons d’être évoluent gentiment vers plus d’ouverture (nouveau roi, etc.).

    on peut certes se dire que ces gens là représentent un danger, et rompre pour les combattre.

    on peut aussi se dire que la moins mauvaise façon (je ne crois pas qu’il y en ait une meilleure) est sans doute de rester au contact, de discuter et surtout de faire des affaires avec eux.

    je crois plus aux effets du contact et du commerce qu’au frontal.

    comme avec les Russes.

    bon anniversaire monsieur Gave.

    Répondre
  • Bernard

    14 septembre 2015

    Bref, les pays du golfe avec leur pétrole tiennent tous nos princes par les c……

    Répondre
  • Darley

    14 septembre 2015

    Bonjour et bon anniversaire Monsieur Gave.

    1) Sur l’influence néfaste du wahabisme, je ne peux que recommander la lecture de Abou El Fadl : “The great theft: Wrestling Islam from the Extremists”

    2) Sur les relations avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, il y a un facteur décisif qui n’est pas mentionné ici : les relations avec la Russie. En clair, ce qui guide l’attitude ambigüe des Occidentaux vis-à-vis du Qatar et de l’Arabie Saoudite est la perception que la Russie est une menace plus grande encore dès lors qu’elle est viscéralement anti-occidentale, qu’elle a la bombe et qu’elle a envahi plusieurs territoires de nations voisines. Cet aspect est très bien expliqué sur le blog de Philippe Fabry (anti-russe) ou sur ZeroHedge (pro-russe).

    Bien à vous.

    Répondre
  • Rogemi

    14 septembre 2015

    Une petite remarque pour rire jaune:
    je vous rappelle que la fête de la bière de Munich [Oktoberfest] débute le
    19 septembre et qu’une gare de Munich occupée par des clandestins
    serait la pire des choses pour cet événement annuel car des milliers de
    personnes arrivent par train.

    A propos
    l’Allemagne n’a pas besoin de ces réfugiés illégaux puisque les jeunes allemands ont aujourd’hui des difficultés à trouver du travail et le taux de chômage est très élevé sans parler du nombre incroyable de familles qui
    émargent à l’aide sociale (Hartz 4) plus de 6 millions dont 5 millions
    d’étrangers.

    A propos de la dénatalité:
    nous savons que l’histoire est imprévisible et l’Allemagne peut très bien vivre avec 20 millions de gens en moins surtout qu’elle a un taux d’habitants au km² parmi le plus élevé en Europe. C’était une folie
    de parler comme l’a fait Merkel qui est d’une stupidité estomaquante.

    Répondre
  • Pug

    14 septembre 2015

    Bravo et merci! Les opinions sensées et fondées sur ce sujet sont aujourd’hui d’une rareté dommageable et ce texte est d’une grande intelligence.

    Je me permets de vous proposer mon texte sur la “politique arabe de la France” qui rejoint d’une certaine manière et/ou prolonge le propos de M. Gave et dont je copie ici la conclusion:

    “Plus que jamais, face à un monde arabe qui ne cesse de détonner à retardement comme une gigantesque bombe à sous munitions, en partie à cause des atermoiements et ambiguïtés des grandes nations démocratiques sensés rester fermes sur leurs valeurs dont elle fait partie, la France doit retrouver ses valeurs fondatrices et les principes du siècle des Lumières qui l’ont faite basculer dans ses valeurs. Elle doit s’y tenir, coûte que coûte, et renouveler l’alliance sacrée avec les nations libres qui les partagent et s’opposer fermement à tout compromis ou déviations matérialistes ou d’intérêt, quitte à devoir payer le pétrole beaucoup plus cher. Mieux vaut, et de loin, un pays en difficulté économique mais ferme et stable dans ses valeurs et sa vision du monde que ces tripatouillages diplomatiques et politiques qui ne nous ont jamais protégés de rien mais ont sapé nos valeurs, ont miné nos principes et ont semé la confusion tant chez nos véritables amis que chez nos propres concitoyens, surtout les plus jeunes.”

    http://www.cesgoysquidefendentisrael.com/ne-pas-oublier/politique-arabe-de-la-france/

    Répondre
  • binitials

    14 septembre 2015

    Mouais je crains que ce ne soit trop tard. Si les déclarations de l’EI se révèlent vraies et que 4000 djihadistes sont rentrés sur le territoire avec les réfugiés, l’affaire est bien terminée c’est plus qu’il n’en faut pour mettre l’europe à feu et pa sang. Enfin d’ou sortez vous votre chiffre de 10% de Musulmans en France, on parlait déjà de 6 millions dans les années 80 … etes vous sorti dans la rue dernièrement ? En France tout recensement sur la base de religion ou d’origine est interdit … Ce ciffere est faux, la grande erreur est que cela ne se voit pas car dans votre classe d’age il n’y en a pas. Moi j’ai 40 ans, il y avait un ou deux musulmans par classe…. chez mes enfants c’est déjà bien plus que 50%… L’islam est l’avenir de la France, et nous avons fait rentrer 4000 djihadistes, comment fait on pour assurer la paix ?

    Répondre
    • Robert Marchenoir

      14 septembre 2015

      4 000 djihadistes dans toute l’Europe, et l’Europe est perdue ? Ben dites-donc, si tous les généraux et les chefs d’Etat de l’histoire avaient eu votre défaitisme, il ne resterait plus une seule nation debout…

      L’Ukraine, pauvre, désorganisée, corrompue, dont les officiers vendent au marché noir les rations de leurs soldats, fait face avec succès à 44 000 soldats russes et miliciens alliés dans l’est de son territoire.

      Si l’Europe toute entière, renforcée par l’OTAN, ne peut pas venir à bout de 4 000 misérables bonshommes…

      Un peu de cran, SVP. La guerre, ça commence par la volonté de vaincre.

    • idlibertes

      15 septembre 2015

      Cela représente (l’ensemble des populations migrantes) 0,068 %. C’est petit comme “armée”.

    • aleksandar

      15 septembre 2015

      Diable, 44 000 soldats russes en Ukraine ? Et l’OSCE sur place n’en n’a trouvé aucun……c’est des soldats fantomes………

    • aleksandar

      16 septembre 2015

      L’ “invasion russe en Ukraine”.
      Audition du General GOMART, Commandant la Direction du Renseignement Militaire par l’Assemblée Nationale

      La vraie difficulté avec l’OTAN, c’est que le renseignement américain y est prépondérant, tandis que le renseignement français y est plus ou moins pris en compte – d’où l’importance pour nous d’alimenter suffisamment les commanders de l’OTAN en renseignements d’origine française. L’OTAN avait annoncé que les Russes allaient envahir l’Ukraine alors que, selon les renseignements de la DRM, rien ne venait étayer cette hypothèse – nous avions en effet constaté que les Russes n’avaient pas déployé de commandement ni de moyens logistiques, notamment d’hôpitaux de campagne, permettant d’envisager une invasion militaire et les unités de deuxième échelon n’avaient effectué aucun mouvement. La suite a montré que nous avions raison car, si des soldats russes ont effectivement été vus en Ukraine, il s’agissait plus d’une manœuvre destinée à faire pression sur le président ukrainien Porochenko que d’une tentative d’invasion.

    • aleksandar

      15 septembre 2015

      Volonté de vaincre et de sauver notre civilisation judéo-chrétienne sans aucun doute mais malheureusement pour vous l’OTAN n’est en aucun cas l’outil idoine pour lutter contre 4000 djihadistes de Daesh infiltrés en Europe.
      C’est le boulot des polices et des services de renseignement.
      L’OTAN est un outil de guerre contre un ennemi “identifié”, pas une force de police.
      Son échec en Afghanistan vient d’ailleurs en grande partie de cette inadéquation de l’outil militaire face à une guérilla.
      L’autre explication complémentaire a trait à sa lourdeur bureaucratique et à l’importance des ses ” présupposés ” idéologiques qui altèrent sa capacité a jauger les situations.
      De même qu’il est pour le moins étonnant de voir des commentateurs prendre au pied de la lettre la propagande de Daesh qui ne vise qu’a susciter la peur, le rejet et provoquer un « ciblage » des musulmans en Europe, leur exclusion et la montée des frustrations et des rancœurs qui lui procure des combattants européens.

    • Gilles_HK

      16 septembre 2015

      Oui enfin il y a tout de meme une majorite silencieuse de plusieurs millions par pays d’Europe qui pese par sa demographie galopante et dont on ne sais de quelle cote elle pencherait.

  • olivduf

    14 septembre 2015

    Fidèle lecteur de vos articles M Gave, je prends la parole pour vous dire merci et vous souhaitez un joyeux anniversaire, mais surtout continuez à nous enrichir de votre opinion. Cordialement

    Répondre
  • Zarathoustra

    14 septembre 2015

    Intéressant comme toujours. Vous avez toutefois réussi à traiter de l’influence en effet délétère de l’Arabie Saoudite dans la région sans mentionner une seule fois le nom de leur principal allié : les Etats-Unis.

    Est-ce à dessein ?
    Parce que je trouve cela fort curieux.
    Je veux bien que la France soit responsable de la diffusion de bon nombre d’idéologies imbéciles, mais cela fait bien longtemps maintenant que notre rôle est ridiculement faible dans l’organisation de la chienlit locale.

    Répondre
    • idlibertes

      14 septembre 2015

      Question à poser au grand père de Charles Gave. Est ce à dessein qu’il choisit d’être Alsacien?

      Je note également que cet article passe complétement sous silence la recette de la tête de veau sauce gribiche ALORS même que nous rentrons dans un mois en R. ce que je trouve assez éclairant.

    • nolife

      14 septembre 2015

      C’est bien les USA qui ont fait la guerre en Irak sous les applaudissements des libéraux Revel en tête, pour la Syrie, c’est moins explicite, je me souviens d’un Obama voulant en découdre et balayer le régime alaouite avant de tourner les talons face à l’intransigeance de Poutine et pour se venger, les Américains sont allés foutre le bordel en Ukraine pendant les jeux de Sotchi.

      Toujours pareil avec les libéraux, ils voient bien les maux engendrés par le socialisme français mais sont plus discrets sur les désordres causés par les USA …

      Mais bon c’est pas eux qui doivent héberger les flots de réfugiés dû à leurs conneries …

    • idlibertes

      14 septembre 2015

      pffff ce n’etait pas la question

      C’est juste fatiguant quand un auteur prend un parti pris éditorial. (en l’espèce, un parallèle avec une situation familiale). Pourrait on respecter la délimitation du choix entreprit et ne pas systématiquement partir en “mais vous n’avez pas parler de… vous n’avez pas parler de ”

      EVIDEMMENT QUE NON, c’est le principe d’un article par opposition à une thèse.

      Allons reprocher à Proust de ne pas parler d’éclairs au chocolat pendant qu’on y est.

      Et puis ce besoin lancinant de TOUJOURS tout ramener aux vilains USA ou alternativement aux méchant complot international sionniste. Je ne dis pas cela pour vous en particulier mais le coté Alain soral m’a tuer.

    • nolife

      14 septembre 2015

      Pour une fois qu’Israël a l’air d’avoir les mains propres, laissons les tranquilles, ils ont suffisamment de problème en interne, je vous l’accorde.

      Mais peut-on parler de la déstabilisation du Proche-Orient et Moyen-Orient, du Machrek sans parler des USA ? Pourquoi les libéraux ne ratent jamais une occasion de faire du french-bashing mais sont généralement muets sur les désordres causés par l’administration Bush ?

      Pour ce qui est des flux migratoires, ce n’est que le commencement, le Nigeria qui est grosso-modo à 150 millions devrait arriver à 400 millions d’habitants vers 2050 dans un pays qui est une poudrière ethnique et qui vit principalement de la rente pétrolière.

      Pareil pour l’Algérie à qui il reste 2 années de réserves de changes et dont l’équilibre politique ne tient que par Bouteflika (en chaise roulante mais beaucoup moins tonique que Herr Schauble), inutile de préciser qu’en cas de nouvelle guerre civile ou de dépression économique, c’est la méchante France ex-colonisatrice qui serait prisée …

      Comme cocotte-minute, vous avez l’Egypte dont la population augmente d’un million d’âmes par an et les capacités de production alimentaire sont largement insuffisantes pour nourrir et qui est un des premiers importateurs de nourriture.

      Mais comment le faire comprendre à des politiques qui naviguent à vue en fonction des sondages et font de la politique à la petite semaine.

      Merkel après avoir fait chialé une gamine veut se racheter une virginité en invitant les réfugiés syriens créant un appel d’air monstrueux et se voit obligée de casser Schengen.

      Pour ce qui est de F. Hollande et sa clique, c’est de la politique à la Twitter.

      Le pire c’est comme quand l’€ aura éclaté, on le saura, on l’a vu venir mais les politiques n’auront sans doute rien fait et réclamerons des réunions, des Eurogroupes ….

      Je me demande si ce n’est pas plus efficace de prendre UNILATERALEMENT des décisions par pays plutôt que de faire des réunions à 28 où il n’y a que des désaccords et finalement peu ou pas de décisions prises lors de ces “MACHINS”.

      Sur les migrants, sur l’€, sur les différentes guerres et sur tous les domaines régaliens, jamais l’UE n’a été capable de prendre de vraies décisions, ce machin n’est juste bon qu’à se mettre d’accord sur des normes …

      Au moins on a en la preuve cette fois-ci …

    • idlibertes

      14 septembre 2015

      Personne n’a dit le contraire. On parlait juste pas d’éclair au chocolat aujourd’hui mais visiblement, vous avez commencé tout seul. mais je vous en prie. Faites seulement.

      et quand une personne décide de parler de madeleine, ce n’est pas forcement qu’elle cherche à occulter les éclairs au chocolat. Mais encore une fois, nous sommes tout à fait preneur d’un article concentré de votre part sur ce sujet intégrant toutes ces remarques fondées.

      Surtout si votre grand père américain était gouverneur des alaouites.

    • nolife

      14 septembre 2015

      Mon grand-père était tirailleur marocain qui a combattu en Italie et à Marseille et qui est revenu invalide à 49% à cause d’une blessure par balle dans le bras, j’ignore si il a participé aux exactions mais cela ne semble pas être le genre de la maison.

      Pour ce qui est des USA, je ne suis pas monomaniaque mais je me souviens de l’engouement des libéraux envers la “croisade Bush” … par contre je reconnais qu’ils ont critiqué les “maladresses” de la diplomatie de l’administration Obama …

      Pour ce qui est des alaouites, à coup sûr ils se feront massacrer comme l’ont été les harkis en Algérie.

      Au fait au-delà de la nostalgie, quelles conséquences ces flux migratoires peuvent-ils avoir sur l’Europe et l’UE ? Débat intéressant …

      Peut-être que Philippe Fabry peut nous expliquer vu qu’il traîne parfois ici l’effet des invasions barbares sur l’Empire Romain … un ami historien me dit que les Romains décadents envahis par les barbares est une caricature du XIXème siècle et que les historiens ont revu leurs jugements.

      Puisque vous voulez un article, en voilà une idée …

    • idlibertes

      14 septembre 2015

      Pourquoi l’humour.

    • svl

      14 septembre 2015

      @Nolife
      Au fait au-delà de la nostalgie, quelles conséquences ces flux migratoires peuvent-ils avoir sur l’Europe et l’UE ? Débat intéressant …

      l’éclatement de l’Union Européen avec la sortie de l’Allemagne et une Guerre mondiale pour relancer l’économie.

      je sais c’est pathétique mais nous n’avons guère évoluer et surtout rien appris du passé.
      Logique aussi se sont les mêmes qui tirent les ficelles pour l’argent.

      Tant que l’Etre humain n’admettra pas que son Ego est la source première aux drames planétaire nous n’avancerons pas.

      Un système bien graissé qui laisse imaginer un Monde meilleur qu’est celui de la consommation de masse qui n’a d’intérêt que pour une minorité ceux qui vous vendent a coût de propagande généralisé.

      “Comment manipuler l’opinion en Démocratie” Edward Bernays 1928

      Il faut aussi admettre une chose si aux XXI siècles vous pouvez consommer, c’est qu’il y a une autre personne qui ne le peut pas (exemple type la nourriture).

      De là nous avons choisi un système parce qu’ils ne nous ont guère proposé autre chose et cela arrange bien les choses surtout de certains, et je dirais une certaines génération car elle a baigné dedans et tant que ce besoin d’autosatisfaction est pérennisé c’est un “bonheur assuré”.

      Si nous devions rééquilibrer le Monde il nous faudrait retourner au moins un siècle en arrière… ou en accepter tout comme l’ont fait les pays que nous avons piller travailler à leurs développements, et ce sans intérêts.

      Après tout depend de la conscience que nous avons…

      Cordialement

    • gil

      16 septembre 2015

      @nolife : mr Gave à déjà traité des engagements , erreurs, et surtout maintenant désengagement des USA dans cette région. Le problème vient plutôt de l’Europe, qui n’a aucune vision stratégique du monde, aucune armée, qui est obligée de s’aligner sur le Qatar/Saoud par manque de pétrole et fric…
      A propos de revel, être libéral ne signifie pas ne pas faire d’erreurs et que tous suivent d’une même voix ce que disent les autres, aussi incroyable que ça puisse paraître aux socialistes!

    • Zarathoustra

      18 septembre 2015

      Ce n’est pas le grand-père de Charles Gave, ni une tête de veau, ni un éclair au chocolat qui, jusqu’à preuve du contraire bien sûr, écrit ceci : “Et le plus extraordinaire est que tout cela se fait avec l’appui officiel de nos dirigeants, monsieur Hollande et avant lui messieurs Sarkozy et Chirac étant les soutiens les plus actifs de cette idéologie effrayante.”

      Les dirigeants français sont les soutiens LES PLUS ACTIFS du wahhabisme ?
      Sérieusement ?

      Je ne demande donc pas une thèse, mais juste que l’on évite, ici comme ailleurs, de prendre les gens pour des imbéciles.

    • idlibertes

      6 octobre 2015

      Ce n’ est pas parce que son avis est contraire au votre qu il vous prend pour un imbécile . Je pense que cet article est suffisamment argumenté pour ne pas en faire un argument d’ autorité mais un appel à la reflexion commune .

  • Patrick

    14 septembre 2015

    Merci pour cet article touchant et remarquable, qui confirme de plus l’évidence selon la quelle la subsidiarité est (aurait été) la solution.

    Des gens voulant vivre avec des valeurs différentes, ne peuvent pas vivre sous une même loi.

    Répondre
  • Kaplan

    14 septembre 2015

    Article très éclairant sur l’Histoire de la Syrie, merci ! Toujours est-il que les chiites sont devenus impérialistes et très actifs dans le terrorisme et la propagande eux aussi. De nouvelles guerres arrivent, cela est évident, la question est quand, quelle ampleur, avec des Etats occidentaux en faillite démographique, morale et économique.

    Répondre
    • ClauZ

      15 septembre 2015

      Je vous signale que Daesh et Isis sont des sunnites, financés plus ou moins par le Qatar et l’Arabie Saoudite!

    • aleksandar

      15 septembre 2015

      Les chiites imperialistes ? Avez vous des faits precis qui motivent cette appreciation. Parce que fondamentalement le chiisme n’est justement pas imperialiste dans sa croyance du retour d’un iman qui convertira la terre entiere a la “vraie religion” par la seule force de sa seule parole.
      C’est d’autant plus étonnant que historiquement, les chiites n’ont jamais été expansionnistes.
      Et je n’evoque meme pas les soi-disant liens avec le terrorisme qui ne sont que billevesées et propagande.
      Par contre, si vous voulez parler du wahhabisme et du salafisme; là vous etes dans le vrai………….

    • Kaplan

      17 septembre 2015

      L’Iran donne des milliards à différentes organisations terroristes, de propagande et/ou politiques. Sans parler de ses interventions militaires soit par expertise soit par infanterie dans différents pays.

  • sassy2

    14 septembre 2015

    L’RPS a tout misé sur le quatar
    comme la France schneider avait misé sur la tchecoslovaquie

    ce pays est rasable en 4h
    c’est a dire en autant de temps que le quai d’orsay et schneider ont du revendre skoda & tchecosolvaquie en catastrophe à Hitler

    (dans ma ville natale, je viens d’apprendre que l’ancienne avenue du general de gaulle s’était appelée pendant quelques temps avenue daladier-chamberlain, PTDR!, bientôt des avenues du “vivre ensemble” ou “merkel”?)

    Répondre
  • gkabelaan

    14 septembre 2015

    Pendant ce temps, à Pontoise, se tenait le “Salon de la Femme Musulmane” avec de passionnants débats tel que “Faut-il battre sa femme ?”, faisant intervenir un Imam connu notamment pour ses positions en faveur de la légalisation du viol conjugal.

    Et nos élites ? Que font-elles ? Aucune réaction. Ah, si, je suis mauvaise langue. L’un de nos représentants courageux – dont j’ai malheureusement oublié le nom – a indiqué ce matin au journaliste qui l’interrogeait, qu’il ne pouvait intervenir dans une transaction entre deux acteurs privés (l’organisateur de l’événement et le parc des expositions de Pontoise).

    Je me suis pourtant laissé dire ces dernières années que l’Etat ne se gênait pour intervenir dans des transactions qui ne le regardait nullement.

    Pour finir sur un tout autre sujet, j’ai cru comprendre par un post de TK qu’il y avait un anniversaire à fêter aujourd’hui. Donc bon anniversaire M. Gave.

    Répondre
    • nolife

      14 septembre 2015

      Apparemment des FEMENs se sont invitées et ont pu tâter les points de vue des uns et des autres 🙂

    • dede

      15 septembre 2015

      On m’a toujours dit : “en rentrant chez toi, bas ta femme : tu ne sais pas pourquoi mais elle, elle sait.”

    • Nicolas

      14 octobre 2015

      Les femmes sont justement les plus diplômées parmis les immigrés, et celles qui se reconvertissent et font reconvertir les hommes ( à la grande. Surprises des débiles légers de. Gauche pour qui religion et diplôme sont par essence contradictoire)..

      Au fait, la théorie des invasion barbares sympas qui ne sont pas une catastrophe vient d’un unique historien des années 80.
      Elle est TOTALEMENT fausse, mais a été adopté avec ferveur et sans le moindre débat par les média, tous de gauche..

      Les romains ont du attendre le xix siécle pour retrouver leur niveau de vie, et en science, il a fallut attendre le xviiieme.. C’est dire l’ampleur de la catastrophe..

  • Tk

    14 septembre 2015

    Joyeux Anniversaire M. Gave.

    Répondre
    • idlibertes

      14 septembre 2015

      Merci pour lui

    • sassy2

      14 septembre 2015

      Votre mère et votre père ont bien choisi la date afin que vous restiez 72ans après, à la pointe de l’actualité

  • marc

    14 septembre 2015

    Merci, M.Gave, on apprends avec vous, plus que tous les journaux et media réunis.

    Répondre
  • Candide

    14 septembre 2015

    La semaine dernière, je faisais part d’une vision pessimiste et désabusé sur l’Europe. Vous m’aviez répondu par les mots de Saint Jean-Paul II : “entrez dans l’espérance”.
    Le revirement de l’Allemagne de ce matin vous donne raison plus vite qu’on ne pouvait l’imaginer… Même si cela ne résout rien pour l’instant.

    Pour notre politique au moyen orient, ce revirement va peut-être aussi s’amorcer. Après tout, la politique américaine envers l’Iran ressemble à un renversement d’alliance.

    Répondre
  • nolife

    14 septembre 2015

    Bonjour,

    Je me demandais quand ce site allait évoquer l’invasion civile et migratoire …

    Vous avez bien de la chance d’avoir connu Alep avant la guerre, un ami (chrétien mi-arabe, mi-arménien) m’y avait invité en 2008 et 2009, j’ai décliné en pensant que je pourrais y retourner dans ce petit paradis moyen oriental …

    Pour ce qui est du “bordel”, je me souviens de Revel et Madelin et des libéraux contents de la guerre en Irak par suivisme des Américains, sauf qu’en délogeant Saddam Hussein et Bachar el Assad, c’est laisser la place à Daesh.

    La France était le protecteur naturel des chrétiens d’Orient de Napoléon III à de Gaulle

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9dition_fran%C3%A7aise_en_Syrie_%281860-1861%29

    D’ailleurs ceux-ci étaient francophones et francophiles (cf Liban et chrétiens de Syrie).

    Pour le Qatar, ils sont plutôt “Frères Musulmans” que “Salafistes”.
    Leur doctrine, inciter les Musulmans à infiltrer les postes de décisions des structures du pouvoir comme le font les Juifs selon leurs propres mots.

    Le Qatar par exemple paie un gars comme Tariq Ramadan mais la chaîne Al Jazeera et subventionne des clubs de foot comme le PSG. Ce petit émirat craint pour sa survie et essaie de faire du “soft power”.

    La différence avec l’AS, c’est qu’après la prise de pouvoir de Nasser et des FM dans les années 50-60, les FMs ont tenté de doubler Nasser qui les a ensuite persécutés (cf Saïd Qotb), ceux-ci ont trouvé refuge en AS et c’est alors que les Frères Musulmans ont prêché contre le trône des Saoud. Depuis l’AS fait tout pour nuire aux FMs et ils ont financé Sissi en Egypte contre les FMs et le Qatar.

    Pour le problème multhi-ethnique, c’est l’éclatement de l’Empire Ottoman des Balkans au Moyen-Orient vers des Etats-Nations “A LA FRANCAISE” qui pose de genre de problème.

    Le fameux génocide arménien et dû aux nationalistes turcs de gauche.

    D’ailleurs, tout ce qui se passe là, se passe en Afrique depuis des dizaines d’années, Rwanda, Mali, Centrafrique … (cf Bernard Lugan : http://bernardlugan.blogspot.be/ )

    Et si demain la Fédération de Russie éclate comme le souhaite les USA, on risque de se retrouver devant les mêmes problèmes.

    Pour ce qui est des migrants, une partie semble être la classe moyenne supérieure diplômée qui essaie de se refaire une nouvelle vie, d’ailleurs le passeport syrien contrefait coûte 1200 € au marché noir pour les arabes non-syriens qui seraient tentés de rejoindre l’Europe.

    Mais c’est étrange que vous refusez de taper sur l’Allemagne pour une fois, car pour une fois les Français ont raison, les Allemands refoutent le bordel en Europe en invitant à demi-mot les réfugiés ce qui crée des flux migratoires et ces Allemands submergés (13 000 migrants en une journée pour Munich) n’assument pas et ont temporairement mis fin à Schengen en contrôlant la frontière avec l’Autriche.

    Schengen risque d’être réversible et peut-être l’€ voire l’UE … ce serait étrange que ce soit ces flux migratoires qui mettent fin à l’€ et non la Grèce ou l’économie.

    Pour ce qui est du Wahhabisme, ils ont même détruits les premiers bâtiments de l’Islam pour en faire des hôtels de luxe ou des toilettes, donc Palmyre et compagnie …

    Pour ce qui est des Juifs au sud de la Méditerranée, il en reste … au Maroc mais ils ont pour la plupart migré vers Israël … pour aller faire les boulots subalternes que les diplômés et riches ashkénazes ne voulaient pas faire, comme cueillir les olives, ramasser les poubelles …

    “Si tu émir et que je suis émir, qui va conduire les ânes”

    Proverbe arabe

    “Dans le Moyen-Orient, les seuls qui savent s’organiser, ce sont les Turcs”

    Lawrence d’Arabie

    “Les Arabes se sont entendus pour ne jamais s’entendre”

    Ibn Kahldoun

    Il faudrait peut-être que les Occidentaux, USA et France en particulier arrêtent de plaquer les modèles politiques occidentaux sur le Moyen Orient, l’Afrique, les Balkans, les structures sociologiques (individus vs clans et tribus), unité ethnique (Domination écrasante des blancs chrétiens vs mosaïque d’ethnies et religions) et autres sont différents.

    Mais rassurons-nous, ces génies de François Hollande, Juncker, Monti … et avant eux, Gscard, Chirac … veulent nous faire un machin pareil à l’échelle de l’Europe avec ce qu’ils appellent la construction européenne (L’Europe n’est pas un territoire quasi vierge comme les USA en 1800 où tout reste à bâtir mais un continent vieux, bâti et établi et qui devrait plutôt ne pas être détruit ou tombé en ruines … )

    Répondre
  • Homo-Orcus

    14 septembre 2015

    Le titre plus approprié serait “Ode à l’agonie de l’Europe”.

    Répondre
    • nolife

      14 septembre 2015

      On peut suspendre Schengen … et peut-être l’€ …

    • sassy2

      14 septembre 2015

      justement Shengen est une brique parmi d’autres, c’est la raison pour laquelle ils ne dorment plus.

      au train ou vont les choses ils pourraient je pense annuler le second tour de l’election présidentielle car ils sont prêt à tout et à n’importequoi. (lois renseignements , lois bancaires, stratégie du choc Naomi Klein avec 500 000 migrants…)

      l’affaire des migrants allemands a par exemple un lien direct avec le bail out grec: Merkel, prête à n’importequoi a ainsi abandonné le nucléaire afin de recolter les verts pour politiquement renflouer les banques.

    • Svl

      14 septembre 2015

      Le stratège Allemand sera d’utiliser le prétexte de l’immigration pour fermer ses frontières et sortir de l’euro.

      Car ils n’ont rien à perdre économiquement, et sont majoritairement “nationaliste”.

      J’avais déjà évoqué la sortie de l’Allemagne il y a bien longtemps …

      Cordialement

    • Candide

      14 septembre 2015

      A mon avis, le revirement allemand est motivé par 4 raisons :
      – le flux de réfugié est tel qu’il est ingérable, au point qu’il devient impossible de se le cacher. On peut tricher sur des écritures comptables, pas sur des personnes en chair et en os.
      – L’accueil suscite une opposition suffisamment forte et déterminé (les incendies de centre d’accueil n’en sont que la partie visible) à l’intérieur du pays pour mettre en péril la paix civile.
      – Nombre de pays européens y sont farouchement hostile : Danemark, Pologne, Autriche, Hongrie, République Tchèque, Slovaquie. Cela correspond à la zone d’influence principale germanique et je doute que l’Allemagne prenne le risque de la perdre.
      – Encore traumatisé par son role dans l’histoire du 20ème siècle, l’Allemagne ne veut sans doute pas jouer le rôle de fossoyeur de l’idée européenne, symbole de paix. Les dissensions sur ce dossier sont telles que trop d’intransigeance pourrait conduire à la rupture.

    • idlibertes

      14 septembre 2015

      Pas faux.

      Mais il faut pas désespérer billancourt un lundi matin

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!