1 janvier, 2023

Nous voici en 2023…

A la fin de cette année, si Dieu le veut, j’aurais 80 ans, le 14 septembre. Ce qui veut dire que j’ai sans doute été conçu pendant les fêtes de la fin de l’année 1942, et le moins que l’on puisse dire est que cette fin d’année 1942 était tout sauf joyeuse.

La France avait été écrasée militairement en juin 1940, l’URSS envahie en juin 1941, et les troupes allemandes à la fin de 1941 étaient aux portes de Moscou.  Le 7 décembre 1941, une bonne partie de la flotte américaine avait été coulée par les Japonais à Pearl Harbor.

En Syrie, à Alep ou je suis né à partir de juin 1941, une guerre franco-française oppose les Forces Françaises Libres, soutenues par les Anglais, et les forces de Vichy, pour empêcher la prise de contrôle de la Syrie par les Allemands. Cette guerre se termine en juillet 1941 par une victoire des FFL et des Anglais et une offre est faite aux combattants de Vichy de rejoindre les forces alliées pour continuer le combat, ceux qui refusaient étant réembarqués pour la France.

Seuls quelques officiers acceptent, dont mon père, qui, compte tenu de cette décision, sera condamné à mort par un tribunal militaire siégeant en France quelques mois plus tard.

Les années 1942-1943 marqueront d’abord la stabilisation militaire, puis le début du retournement aussi bien en Afrique du Nord, qu’en Europe et dans le Pacifique.

En France, la natalité qui s’était effondrée sous la troisième république reprend vigoureusement à la hausse à partir de…1943, pour atteindre son plus haut en 1962

Pourquoi je raconte tout cela ?

Pour une raison très simple : Comme le lecteur attentif a dû le remarquer, je m’intéresse beaucoup à ce qu’il est convenu d’appeler l’ « histoire longue ». Et une constante émerge de l’analyse de ce que Pierre Massé appelait les « tendances lourdes » : ceux qui annoncent la fin du monde ont toujours tort.

Depuis que j’ai commencé il y a une cinquantaine d’années à m’intéresser à ce qu’il est convenu d’appeler les choses de l’esprit, j’ai remarqué en effet qu’il existait une constante chez certains intellectuels : tout cela se terminera mal.  Ces gens me font irrémédiablement penser à la vieille blague qui a cours dans les facultés de médecine : « la Vie est une maladie sexuellement transmissible qui connait inéluctablement une issue fatale »

Génération après génération se dressent des hommes lourdement éduqués qui m’expliquent que compte tenu du grand nombre de péchés que nous avons commis, notre futur est certain : nous allons tous mourir, en général de chaud, de froid, de faim dans les cinquante ans qui viennent et que de toutes façons, il y a trop d’hommes sur la terre.

Et comme cela fait au moins 2000 ans que ces sachants m’annoncent que nous allons tous mourir dans des souffrances atroces et que cela fait 2000 ans que tous se sont trompés (autrement, je ne serai pas en train d’écrire cet article mollement couché sur mon lit), je peux me hasarder à une prévision fort simple et qui pour une fois est une certitude et non pas une probabilité : ceux qui m’annoncent que nous allons tous mourir bientôt vont se tromper encore une fois. 

Et pour prouver cette affirmation, il me suffit de remonter cinquante ans en arrière (ou moins), et de répertorier un certain nombre de ces grands esprits, dont certains vivent encore, fort bien d’ailleurs, grâce à leurs droits d’auteur et à leurs retraites de professeurs d’universités prestigieuses.

Car, ces gens-là, et pour des raisons qui m’échappent compte tenu du fait qu’ils se sont toujours trompés sur tout, sont immensément populaires, en particulier auprès de la classe de ceux qui nous gouvernent, alliée naturelle de la classe de ceux qui- commentent les actions de ceux qui gouvernent, c’est-à-dire les journalistes.

Il est certain que sauver la planète est infiniment moins dangereux pour cette classe jacassière que d’essayer de ramener le budget de notre État à l’équilibre ou de faire marcher nos hôpitaux ou nos écoles..

Venons-en aux oiseaux de mauvais augure que j’ai connus dans ma vie.

Commençons par le Club de Rome.

Créé avec l’aide de la fondation Rockefeller sous l’impulsion de David D Rockefeller, président de la banque JP Morgan.  Analyse purement Malthusienne.  Le pétrole va manquer vers 1992, l’économie mondiale s’effondrer en 2030. Derrière ces prédictions, des modèles économiques mathématiques établis par le MIT, qui ont explosé en vol comme tous ces outils l’ont toujours fait. C’est du club de Rome que vient l’idée que le manque de ressources à venir implique la nécessité d’un gouvernement mondial. L’organisation existe toujours (qui la finance ?) et publie régulièrement des mises à jour où ils expliquent qu’ils ont eu raison d’avoir tort.

Venons-en à Paul Ehrlich.

Professeur à Stanford. Il publie un essai en 1968, la Bombe P (P comme population), vendu à plus de deux millions d’exemplaires. La thèse est que des centaines de millions d’Indiens et d’Africains vont mourir de faim au début des années 70 et que la seule solution est d’organiser une énorme contraction de la population mondiale. Depuis, la population indienne a doublé et l’Inde exporte du blé. Il doit avoir le record mondial de parutions devant le congrès des USA ainsi que du nombre d’interviews auprès des grands journaux, bien que la catastrophe annoncée se fasse toujours attendre, ce qui ne gêne ni les politiques du parti démocrate ni les journalistes. C’est le Lyssenko de l’écologie.

Passons à Al Gore, ancien vice-président des USA sous Bill Clinton. 

Il commandite un film « an inconvenient truth’’ dans lequel il a une idée de génie. Il ne dit plus qu’il n’y en aura pas assez pour tout le monde, mais que l’utilisation des ressources va nous amener tous à être grillés, ce qui est beaucoup plus malin (nos pays ont une peur bleue de l’enfer). Il est donc l’un des premiers à défendre la thèse du réchauffement atmosphérique créé par l’action des humains. Il annonce qu’en 2020, il n’y aura plus de neige dans les rocheuses, plus de glace au pôle Nord, que tous les ours blancs vont mourir, que les Maldives et New-York seront sous l’eau Nous y sommes, et rien ne s’est passé.  Bien entendu, cette idée est reçue avec le plus grand enthousiasme par tous les écolos du monde entier, en bonne pastèques qu’ils sont (vert à l’extérieur, rouge à l’intérieur) et il reçoit le prix Nobel de la paix, au même titre sans doute que Kissinger et Obama, pour leurs contributions à la paix mondiale. A peu près aussi idiot que de donner le prix Nobel d’économie à Bernanke, qui a foutu en l’air et l’économie Japonaise et l’économie américaine.

Venons au GIEC. 

De Gaulle appelait l’ONU le « machin ».

Le machin en question est l’une des organisations les moins démocratiques du monde puisque plus de la moitié de ses membres ne sont pas des démocraties. Qu’une majorité de dictatures soient d’accord entre elles ne fait pas de l’ONU un parangon de démocratie. Ce machin a pris sur lui de publier des rapports sur le réchauffement atmosphérique à partir de contributions financées par des entités qui ne vivent que de subventions étatiques, tous ces rapports visant à prouver la culpabilité de l’homme (blanc) dans ce réchauffement climatique. Et la seule solution au désastre qui s’annonce est bien sûr… (roulements de tambour)… un gouvernement mondial qui distribuera de l’argent prélevé sur les démocraties aux dictatures qui détermineront la valeur de ces impôts, pour, bien entendu, sauver la planète .

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur ce qui n’est qu’une énorme ânerie, je ne saurais trop recommander le livre de Steven E Koonin, la part d’incertitude, chez l’Artilleur, qui lui, est une scientifique, un vrai.  Steven Koonin est l’un des plus éminents scientifiques des Etats-Unis. Auteur de très nombreuses publications scientifiques validées, il a été sous-secrétaire d’État à la science de l’administration Obama de 2009 à 2011.Pour ceux qui trouveraient le livre trop difficile, il faut lire les derniers livres de Christian Gerondeau les 12 mensonges du GIEC., tomes 1 et 2.

Pourquoi je vous raconte tout ça alors que je n’ai que des coups à prendre à m’élever contre tous ces mensonges défendus par tous nos gouvernements et toute la presse officielle ?

En voici les raisons.

En tant qu’homme qui a toujours vécu pour comprendre ce qui se passe dans le monde, je crois en un certain nombre de principes avec lesquels je ne suis pas prêt à transiger.

  • Premier principe : ne pas avoir peur. « N’ayez pas peur » est la phrase qui apparaît le plus dans la Bible, plus de cent fois. En 1942, ni mon père, ni ma mère n’ont eu peur puisque je suis là.
  • Deuxième principe : La Vérité l’emportera toujours sur le mensonge, et le prince du mensonge est bien entendu Satan, le mal qui est meurtrier dans son essence. Et tous les mensonges actuels, du Covid au réchauffement atmosphérique en passant par la confusion entre création de valeur et création de monnaie ne sont que mensonges qui ne serviront que les serviteurs du prince de ce monde.
  • Troisième principe : il n’y de solution aux problèmes globaux que dans le maintien des libertés individuelles. Et nos sociétés sont en train d’être emportées dans un délire ou l’on nous explique qu’il ne peut y avoir de solutions que collectives et que pour qu’elles soient atteintes, il nous faut abandonner toutes nos libertés et faire confiance à ceux qui nous gouvernent. Je respecte les élections, je n’ai aucune raison de respecter les élus s’ils sont arrivés au pouvoir en faisant peur, en mentant et en trichant.
  • Quatrième principe. La connaissance ne s’arrête jamais. Une phrase comme « la science a rendu son verdict » est une monstruosité. La science ne peut pas s’arrêter sans mourir. Quand JP Sartre dit que  »le Marxisme est l’horizon indépassable de la pensée humaine», il montre qu’il n’est ni un philosophe, ni un scientifique, ni un honnête homme mais un salopard qui pense que la fin justifie les moyens.

Bref, je pense que nous sommes entrés à nouveau dans une période où cette idée que la fin justifie les moyens et que la force prime le droit sont en plein développement a nouveau, comme au début du XX -ème siècle.

Le paradoxe est que je ne crois pas aux efforts collectifs pour me débarrasser du collectivisme.

Mais je SAIS qu’il n’est de valeur que dans les actions de l’individu décidant librement de ce qu’il doit faire et ne sachant pas très bien quoi faire d’autre, je mets mes petites bouteilles à la mer en espérant que quelqu’un, quelque part, la ramassera sur une plage, en lira le contenu et que ses actions changeront la face du monde.

Car l’Esprit souffle là où il veut.

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

137 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Berradouan

    22 janvier 2023

    Des moutons, des moutons, des moutons.
    Reprenons le contrôle de nous méme et surtout ne plus regarder les chaînes d’info qui nous ramolissent le cerveau

    Répondre
  • Irène Silvest

    18 janvier 2023

    Il y a souvent un arrière-plan spirituel à vos articles, M. Gave, et c’est ce qui en fait le charme et la profondeur. Meilleurs voeux à vous et puissiez-vous ad multos annos…

    Répondre
  • le chinois

    12 janvier 2023

    Population France:
    1900 : 40.7 millions
    1940 : 40.69 (avec la retour d’Alsace)
    1947 : 40.65
    ……………………………
    Population Angleterre::
    1900 : 41.5 millions
    1940 : 47 millions
    ………………………………….
    Population Italie:
    1900 : 34 millions
    1940 : 43 millions
    ……………………………..
    En France, en 1947 quelque chose a manifestement sauté, qui a bloqué les gens dans leurs foi en l’avenir .
    Actuellement 62 % des enfants ont deux parents français.
    Les français ont régressé au niveau -normale ???- d’avant 1947 .
    La même chose ÉTOUFFANT s’est réinstallé.
    La Foi, c’est l’espérance dans un avenir .
    Sans Foi, il n’y a plus de Loi non plus.

    Répondre
    • le chinois

      12 janvier 2023

      Population Allemagne:
      1900 : 56.3 millions
      1940 : 60 millions

  • Jean Loiselle

    10 janvier 2023

    Hé oui! Quel dose de vérité pouvons nous supporter?

    Répondre
  • Jimmi

    10 janvier 2023

    Relisez Howard Bloom : le principe de Lucifer : il montre par ses recherches que notre monde est régi ( du niveau cellule au niveau société ) par deux constantes : se reproduire et conquérir du territoire . la démocratie n’est là que pour réguler cet instinct vital . Darwin revient !!!!! quand je vois les contorsions intellectuelles d’une bonne part de nos politiques pour faire croire que l’on peut vivre sans travailler et dépenser plus que ce que l’on gagne : je deviens fou et c’est pas bon pour mon cœur !!!! j’ai bossé dans l’industrie textile 42 ans ( 45 heures par semaine en 1970) et je ne suis pas encore mort . nous vivons surtout un dérèglement psychique de nos cerveaux et cela n’a pas de précédent dans l’histoire de l’humanité § je dis et redis à mes enfants : n’ayez pas peur !!! mais franchement certains matins quand je me rase je doute !!!!

    Répondre
  • JAJOAL

    10 janvier 2023

    Bravo 👍mes compliments ✌️je vote pour vous

    Répondre
  • Zouzou

    8 janvier 2023

     » Car l’Esprit souffle, là où il veut  » – chiche
    Charles Gave notre Président de la République. Merci Monsieur de vous préparer et de structurer votre entourage, mais au fond vous êtes déjà prêt, non ?
    Mon sujet est le logement social ( sujet encore ultra tabou), si je peux vous être utile….
    Merci

    Répondre
  • Dussault

    6 janvier 2023

    Entièrement d’accord avec Mr Charles, mais incapable de les exprimés aussi, merci de vous tenir debout, et plus longue vie possible.

    Répondre
  • Cugat

    5 janvier 2023

    Salut,
    Mon opinion est que, mieux les gens sont nourris et soignés, moins ils ont des soucis et moins ils pensent à comment ils vont se debrouiller pour manger et survivre le lendemain. Moins ils pensent a ces vrais problèmes et plus leurs cerveaux manquent d’entraînement, sont affaiblis et fonctionnent hors sol. D’où florilège de débilités à la mode du jour.
    Où est l’erreur ? Elle est que nous soufrons de la Malédiction Du Progrès. Je m’explique : le progrès tecnologique actuel rend la vie relativement facile mais la vie de plus en plus facile rend l’homme de plus en plus bête ( en moyenne). La Malédiction est que ce que l’on gagne d’un côté on le perd de l’autre.

    Répondre
  • Alain

    5 janvier 2023

    La différence entre aujourd’hui et le passé est que dans le passé les annonces étaient du type prophétique sans aucun impact sur les décisions des dirigeants; aujourd’hui ces derniers prennent des ensembles de décisions qui mènent à la catastrophe

    Répondre
  • Lila

    4 janvier 2023

    Je vous remercie pour vos « quatre principes », ils sont fort beaux et très justes, à l’épreuve du Temps.

    Répondre
  • Jean B

    4 janvier 2023

    Merci cher Charles Gave de vos conseils et de votre clairvoyance: je les ai suivis et je ne pensais pas pouvoir devenir millionnaire. Alors ceux qui vous critiquent, devinez où je leur propose d’aller se faire voir…

    Répondre
  • Cardinal.D

    4 janvier 2023

    Bonjour,
    je ne suis pas un professionnel mais pour le réchauffement climatique, en ce qui me concerne et ceux qui veulent l’accepter, n’est en rien nouveau. J’ai trouvé un graphique de l »ENS Lyon stipulant quand -350.000 ans avant notre ère, le taux de Co2 était plus élevé que nos jours tout comme il y a -800.000 ans nous en étions au même stade qu’aujourd’hui. Nous pouvons constater que des réchauffements climatique il y en a, a peu près, tout les 50.000 ans.

    Eruption? photosynthèse? il y a tellement de possibilités, comme je l’ai dit précédemment, je ne suis pas scientifique simplement un Homme qui cherche de réelles réponses.

    Cordialement

    Répondre
  • GILOU

    4 janvier 2023

    Le plus grand dérèglement planétaire actuel est un dérèglement démographique. Lors de ma naissance, nous étions moins de 3 milliards d’habitants sur la planète. Quand je mourrai, nous friserons les 9 milliards: un triplement à l’échelle d’une vie humaine. Historique et source de presque tous les maux: pollution, carence en matières premières, en eau,….
    De plus, la population s’accroît davantge là où elle ne devrait pas: en Afrique, en Asie, et dans les pays à faible technologie et à civilisation rétrograde. Deux causes à cela; En premier, et partant d’un bon sentiment, l’homme à offert à ces pays les médicaments et vaccins leur permettant de diminuer drastiquement les décès à la naissance et de prolonger leur espérance de vie, alors qu’avant, les épidémies étaiient des régulateurs naturels qui stabilisaient plus ou moins les populations. Mais en contrepartie, rien ne leur a été demandé en matière de contrôle des naissances, et pour cause, et c’est là qu’intervient la deuxième cause. Leurs religions s’opposaient à tout contrôle. Les femmes y sont traitées comme des vide c… pondeuses, jamais maîtresses de leurs corps.
    Le résultat est que nous sommes irrémédiablement envahis par des hordes analphabètes et de civilisations incompatibles aux nôtres et qui nous tirent vers le bas dans tous les domaines: éducation, santé, sécurité,….
    La démocratie n’a JAMAIS gagné contre la barbarie. Mais qui osera mettre provisoirement entre parenthèses cette démocratie pour nous en sortir. Pour l’instant personne. La démocratie et son état de droit continueront donc d’étre complices de cette barbarie envahissante.

    Répondre
    • le chinois

      12 janvier 2023

      « qui nous tirent vers le bas », +1

  • Dray Pascal

    4 janvier 2023

    Excellente analyse et je souhaiterais rencontrer l’auteur.

    Répondre
  • Diane de Linares

    4 janvier 2023

    Bravo ! Et merci ! Enfin quelqu’un qui pense par lui-même en s’inspirant de son expérience personnelle et s’aidant de faits historiques. La France se relèvera comme elle l’a toujours fait.
    Comme disait sainte Jeanne d’Arc « Dieu premier servi ». Et le reste suivra.

    Répondre
  • Benj

    4 janvier 2023

    Bonjour Charles et Bravo pour le courage de nommer les responsables et ce qui va suivre. Aussi je vois que vous croyez en Satan et donc par définition en dieu, je n’en avais doute mais cela est réjouissant.
    La question que je me pose c’est comment les entreprises mondiales créatrices de richesse peuvent manoeuvrer dans ces mensonges sans y laisser la chemise ? par exemple Total entre renouvelable (pour faire plaisir au dogme du CO2) et continuité du fossil. Avec l’emergence de deux blocs politiques mondiaux, y a-t-il encore une place pour des entreprises mondiales implantés partout ?

    Chère Emmanuelle, si vous sélectionnez des questions pour vos videos, merci de les choisir aussi sur le site originel 😉

    Merci Charles et portez vous bien.
    Amitiés.

    Répondre
  • Résistant Valaisan

    3 janvier 2023

    Pour Al Gore, vous auriez dû mentionner le fait le plus drôle :

    Après toutes ces années à hurler que le niveau des océans allait monter de manière dramatique…. il achète, en 2010, une magnifique maison….en bord de plage.

    https://www.worldpropertyjournal.com/featured-columnists/celebrity-homes-column-al-gore-tipper-gore-oprah-winfrey-michael-douglas-christopher-lloyd-fred-couples-nicolas-cage-peter-reckell-kelly-moneymaker-2525.php

    Neuf ans plus tard, ce sera le tour d’ Obama.

    Répondre
    • Smith Geir

      3 janvier 2023

      Mr Gave, avez-vous vu l’article Newsweek de Lisa Miller Editrice Senior de Newsweek datant de 2008 qui parlait de l’étrange tirage #666 de la loterie de l’état de Obama, le jour même de l’élection de Obama?
      Faites sur Google: « Belief Watch: Is Obama the Antichrist? »

      Mr Gave, vous avez fait une interview avec Bercoff sur Sud Radio et parlé du Pacte de Satan. Dans le Kalachakra bouddhiste qui parle de l’Apocalypse (enseigné par l’école Ngorpa), on parle d’un pays mythique nommé Shambhala qui recoupe votre pays de Syrie.

      Tout ça parle exactement de la même chose que ce qui est le sujet dont vous parliez avec André Bercoff.

      Merci de me tenir au courant.

      Geir Smith.

    • breizh

      4 janvier 2023

      ce n’est pas drôle, cela montre en revanche le « foutage de gueule » de son lobbying et de tous ceux qui l’ont utilisé (« Grenelle de l’environnement »).

    • Plampougnis

      5 janvier 2023

      Comme je connais un peu le coin je vous envoie le lien, vous verrez qu’il s’agit d’une cote rocheuse et que la villa d’Al Gore est à 3 kms de la mer, à 100 mètres d’altitude !
      https://virtualglobetrotting.com/map/al-gores-house-2/view/google/
      L’adresse aurait pu vous alerter : East Moutain Drive.. je ne vous traduis pas, c’est assez parlant. La photo de l’article que vous liez est trompeuse, on y voit une cote basse tropicale type Floride !
      Aller, pour rire un peu, voici une vue des montages rocheuses :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Aiguille#/media/Fichier:Mont_Aiguille_vu_du_Pas_de_l'Aiguille.JPG

  • Eric Bergé

    3 janvier 2023

    Merci Mr Gave pour vos analyses toujours stimulantes.
    Je me permets néanmoins de vous mettre en garde sur les analyses hélas fausses de Mr Gérondeau. Si on peut débatte des moyens à mettre en oeuvre pour limiter et s’ adapter au changement climatique, affirmer que la température moyenne mondiale n’augmente plus depuis 8 ans est faux. Pour ceux à qui le GIEC fait horreur, je vous conseille une source fiable et américaine, la NASA elle-même. https://climate.nasa.gov/vital-signs/global-temperature/.

    Répondre
    • Jacques B.

      5 janvier 2023

      Comment voulez-vous limiter le changement climatique si l’homme n’y est pour rien, ainsi que de très nombreux (beaucoup plus nombreux que ce que nous disent les médias subventionnés) scientifiques le pensent ?
      La température augmente, certes, les glaciers fondent ; mais :
      – y sommes-nous pour quelque chose ? Pas si sûr,
      – est-ce si prononcé ? A priori, non : nous nous situons, pour l’instant, dans la fourchette basse des prévisions du GIEC d’il y a 30 ans et les glaciers sont toujours là, ainsi que la banquise, contrairement à bien des fausses prophéties
      – le réchauffement est-il si catastrophique ? A priori non, si on en croit le rapport de la FAO (ONU) portants ur la période 1990-2015, qui indique que la sous-alimentation a très nettement baissé dans le monde sur 25 ans, alors que dans le même temps la population augmentait fortement (près de 2 Mds) : qu’est-ce que cela aurait été si le réchauffement était bénéfique et non catastrophique, n’est-ce pas ?

  • AlexandreG

    3 janvier 2023

    Autre blague courante en fac de Médecine à mon époque (année 80): « La médecine est une putain, son maquereau est le pharmacien ».
    Bizarrement, cette « blague » ne m’amuse plus. Sans doute un effet secondaire de Pfizer.

    Répondre
    • Jacques B.

      5 janvier 2023

      Cette blague me fait penser au film/livre/pièce de théâtre de Jules Romains : « Knock, ou le triomphe de la médecine ». Vu/lu 2 ou 3 fois, tellement il est excellent.
      Bizarrement, personne dans les médias subventionnés n’en fait la promotion.

  • Botte

    3 janvier 2023

    Merci,cela fait du bien de lire votre article en ce début d année

    Répondre
  • Gaspard des montagnes

    3 janvier 2023

    Les faits sont des choses têtues !
    Je ne nie pas l’initiative personnelle et son effet sur le devenir de chacun d’entre-nous. Mais monsieur Gave, comme vous nous écrivez vraisemblablement du Pays basque, arrêtons nous un peu sur le climat de 2022 justement au pays basque :
    – la température moyenne sur l’année est en hausse d’ 1,7 degré,
    – un record absolu de température a été battu avec 42,9 degrés à Biarritz le 18 juin 2022,
    – À l’exception de l’année 1989, il n’y a jamais eu aussi peu de jours de pluie au Pays basque : 109 cette année, dont un seul en juillet, contre 140 habituellement.
    – plus de 20° en cette fin d’année à Biarritz.
    Depuis une centaine d’années que l’on mesure le climat, nous disposons de données tangibles et le constat est fait depuis les années 80 que nous accumulons les records qui sont battus régulièrement.
    Je pense simplement qu’il se passe quelque chose d’anormal et d’inquiétant. et que de le nier est aussi une forme de croyance !
    Regardez les 1eres photos de la mer de glace en 1850 et maintenant :
    https://www.canalacademies.com/emissions/eclairage/la-fonte-des-glaciers-des-glaces-de-mers-et-des-glaces-continentales.
    Plus près de chez nous (je suis à Toulouse), vous pouvez observer le glacier d’Ossoue (enfin ce qu’il en reste : http://www.pyrenees-parcnational.fr/fr/actualites/glacier-dossoue-le-couperet-est-tombe

    Répondre
    • breizh

      4 janvier 2023

      « Depuis une centaine d’années que l’on mesure le climat, nous disposons de données tangibles et le constat est fait depuis les années 80 que nous accumulons les records qui sont battus régulièrement. »
      A l’échelle du climat, 100 ans ne sont pas représentatifs.

      voir les travaux d’Emmanuel Leroy Ladurie sur le climat au moyen âge : il a fait plus chaud qu’aujourd’hui.

      Que climat évolue, chacun peut le constater. Croire que s’appauvrir va stopper cette évolution est juste une bêtise.

    • Stefano

      4 janvier 2023

      Il ne suffit pas de proclamer jusqu’à plus soif qu’il y a un réchauffement climatique, phénomène fréquent et banal dans l’Histoire. Encore faut il en connaître les causes. Et une fois qu’on a identifié les causes, – ce qui n’est pas le cas – savoir si l’on peut y remédier. Or les politiques occidentaux, qui n’y comprennent rien, prennent des décisions qui engagent le long terme sans aucune chance de résultat autre que celui de ruiner – à coup sûr – nos économies.

    • Jacques B.

      5 janvier 2023

      Pour compléter « breizh », on trouve des vestiges d’activités humaines dans les Alpes à mesure que les glaciers reculent, signe qu’il a fait au moins aussi chaud dans le passé qu’aujourd’hui.

      Les glaciers : descendez en milieu de page où un graphique montre uqe le glacier blanc fond depuis 1815 : https://www.ecrins-parcnational.fr/actualite/glacier-blanc-equilibre-rompu

      Or, quelles étaient les émissions de CO2 en 1815 ? Zéro, si on en croit ce graphique : https://www.les-crises.fr/wp-content/uploads/2017/08/24-emissions-mondiales-co2-1850.jpg
      Les émissions de GES n’ont explosé qu’à partir de l’après WWII…

      Un physicien – et il est loin d’être isolé – démontre que ce que l’on appelle l’ « effet de serre » attribué aux GES n’existe pas : https://www.science-climat-energie.be/2018/08/06/le-co2-et-le-climat-avec-et-sans-effet-de-serre/

      Donc cessons d’avoir le nez rivé sur notre petite expérience personnelle, prenons du recul, et nous verrons que la situation est très loin d’être catastrophique (peut-être même est-ce l’inverse, les photos de la NASA ayant montré que la terre a considérablement verdi depuis 1990, par exemple).

    • Thierry

      5 janvier 2023

      Personne ne nie le réchauffement climatique, qui est une évidence. La part anthropologique du phénomène n’est pas démontrée de manière scientifique, c’est une conclusion acceptée sur la base de corrélation qui semble suggérer que c’est le cas. Bien. Le problème est dans les mesures qui sont prises. L’esprit de panique délibérement créé mène, comme par hasard, à toute sorte de mesures non seulement inefficaces, mais qui empirent la situation tout en malmenant les libertés durement acquisent au fil des siècles. Par ailleurs, on est en droit (devoir?) de se méfier de la foi quasi religieuse placée dans les publications du GIEC. Il y a en effet des enjeux financiers colossaux et des carrières se sont construites autour de cette nouvelle ‘industrie’. Par le passé, les industriels n’ont eu aucun problème à trouver des scientifiques pour écrire que le tabac était sans risque, le même phénomène fut observé avec la pandémie. Qu’est-ce qui nous permet de penser que les climatologues seraient plus vertueux? La façon dont les scientifiques qui proposent un narratif plus mesuré sont systématiquement ostracisés est aussi inquiétant. En effet, il y a aussi des coté positif au changement climatique: les plantes aiment le CO2, le froid tue [beaucoup] plus que la chaleur, enfin nous avons largement les moyens d’amortir les effets du changement climatiques. Dans le long terme, la population planétaire sera plus faible à la fin du siècle. Dans ce contexte, il est urgent d’être très septique quant à la soi-disant ‘urgence climatique’ – une des techniques de vente les plus efficace consiste à mettre la pression en disant que l’offre devant vous n’est valide que pour une période limitée… J’espère que cela répond en partie à votre question.

  • jacques marcille

    3 janvier 2023

    tout est dit !

    Répondre
  • Arobase

    3 janvier 2023

    Merci Monsieur Gave, cher Charles,
    de partager vos connaissances, votre immense bon sens et d’insuffler vos réflexions avec ceux qui le veulent bien.
    Grâce à vous, nous parvenons à décrypter l’ésotérisme de nos gouvernants et mieux cerner leur errements qui demeurent encore trop incompris par la majorité.
    Comme le disait si bien Nicolas Boileau :
    « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
    Et les mots pour le dire arrivent aisément.  »
    Vous faîtes partie des joueurs phares* de notre société et je vous souhaite une excellente année en espérant avoir l’occasion de vous croiser au hasard d’une visite dans le sud de notre si belle région.
    Continuez à nous éclairer avec vos écrits et vos rafraichissants échanges avec Emmanuelle.
    Merci tout simplement.
    * « Un joueur phare, c’est quelqu’un qui est là pour éclairer, pas pour éblouir. »
    J.P. Elissalde

    Répondre
  • Turcat-Dietrich

    3 janvier 2023

    J’adore depuis longtemps les petites publications de Charles Grave sur Instagram et surtout cette derniere

    Répondre
  • Tokou

    2 janvier 2023

    Merci pour cette belle plume, mais je dirais que satan n’existe pas, l’humain a créé un être pour ne pas être moralement responsable de ses mauvais choix et actes.

    Répondre
  • Sylvain STAUB

    2 janvier 2023

    Excellent papier, bonne année Monsieur Gave

    Répondre
  • Genuflex

    2 janvier 2023

    M. Gaves, je lis souvent vos contributions, et je pense que votre raisonnement logique pêche dans ce texte.
    Je m’explique :
    1 – d’une part, vous invoquez la confiance en la capacité d’innover des entrepreneurs, ce qu’on peut nommer, pour simplifier, le « mythe du progrès technique ». On parie sur la possibilité que quelque chose qui n’a jamais existé va forcément exister (Dieu ?).
    2 – d’autre part : vous vous appuyer sur votre expérience passée pour conclure sur ce qui pourrait advenir, ou ne pas advenir. Et en même temps vous évacuer ce que disent beaucoup de scientifique sur la prolongation de la tendance à la dégradation « écologique », qui ne se résume pas seulement aux GES, mais inclue le dérèglement d’autres cycles majeurs (eau, phosphore, etc.)
    Du coup, c’est impossible pour moi de réagir sur le fond de votre propos.
    Bonne année, et bonne santé à vous.

    Répondre
    • Charlie Lima

      2 janvier 2023

      Zero en orthographe, ce qui determine votre niveau intellectuel….

  • breizh

    2 janvier 2023

    merci monsieur Gave pour cette mise en perspective.
    Par rapport à 1942, je ne vois pas où sont les « forces immenses qui n’ont pas encore donné »…

    Répondre
  • Nicolas Bertoux

    2 janvier 2023

    Mr Gave,
    Bonne année à vous et à vos proches !
    et comme on le dit fort à propos de manière polysème dans mon coin d’Outre Quiévrain, bonne santé surtout!
    Voici plusieurs mois que je suis vos publications avec gourmandise et entrain!
    Si je ne suis pas d’accord avec toutes ces dernières (surtout dans le domaine éthique), je salue votre ouverture d’esprit et votre capacité à permettre à vos contradicteurs de d’exercer à votre encontre leurs critiques ( ce qui fait de vous un démocrate).
    J’ai aujourd’hui posté une remarque sur un apôtre d’un futur jour sans lendemain qui est de la même nationalité que le vôtre et qui critiquait le libéralisme. Ayant une formation de politologue et étant devenu un praticien du droit, j’estime que chaque terme doit être pesé et correspondre à sa définition surtout avant d’être à ce point décrié.
    Notre droit en Belgique a hérité de la culture romaine, germanique et des lumières. Il possède même encore des restes de l’héritage impérial de Napoléon premier en ce qui concerne le concordat, symbole d’une volonté de pacification des relations entre Etat-Eglise. Alors que chez vous cela fut englouti au nom d’un laïcité qui eut de bonnes intentions mais qui apporta de funestes conséquences (tiens j’ai déjà lu cela quelque part).
    L’économie et la finance si elle ne furent pas au programme de mon cursus scolaire mais me passionnent.
    Je suis éberlué de voir comme vous que les capitalistes se trouvent maintenant principalement en Asie et non plus en Europe et aux USA.
    De mon côté, je mesure chaque jour les dégâts du capitalisme de connivence.
    Il n’est pas normal que je m’en suis fait une raison à mon âge mais c’est ainsi. Mes deux filles auront peut être la chance de constater une amélioration de cette situation.
    Je termine par un souhait. Je vous avais entendu dire que « mon pays ne se porta jamais si bien que lorsqu’il n’y eut pas de gouvernement durant presque deux années ». Cette antienne que vous avez reprise un peu rapidement suite à la lecture de la presse, j’imagine, s’est délitée avec fracas depuis hier quand la prolongation de deux centrales nucléaires n’a pas pu aboutir, mais si ce n’est que la cerise sur le gâteau d’un état déjà fissuré depuis longtemps.

    Serait il possible (et je suis prêt d’ailleurs à vous aidez si vous le souhaitez) à commettre un focus (même d’une demi heure) sur le plat pays dans sa partie de langue française (Bxl (mais pas la commission:-) la Région et la Wallonie) à l’instar de ce que vous avez présenté sur la Suisse il y a quelques semaines.
    Bonne continuation et surtout (comme le dit ma compatriote qui présente la météo sur une chaine de TV) prenez bien soin de vous

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      3 janvier 2023

      En realite il n’a jamais entierement diaparu, meme s’il a change de nom (chambres syndicales, « branches » INSEE, …

  • ANDIE

    2 janvier 2023

    Merci Mr Ch. GAVE, j’apprécie votre pensée et analyse depuis plusieurs années. Je suis une souverainiste et une individualiste depuis toujours je crois, même enfant. Je suis parfaitement consciente de ce qui se trame depuis plusieurs années et surtout depuis macron qui bascule de plus en plus dans la folie. Le covid ne m’a jamais fait peur car leurs manipulations étaient folles et ostentatoires et j’ai compris dès le début où les Ricains, l’UE, l’OTAN et macron voulaient en venir. Idem pour les actions contre la Russie. Par contre je vois la destruction totale de NOTRE FRANCE et si nous ne sortons pas immédiatement de l’UE et ne virons pas macron, j’AI PEUR que nous soyons réduits à l’esclavage par ces « salopards » du WEF, mondialistes. C’est pourquoi je vous ai envoyé un mail avant les fêtes pour vous demander conseils sur des investissements possibles qui me permettraient de faire fructifier un peu les quelques € de mon assurance vie qui me reste, afin d’assurer ma fin de vie (je suis née après guerre et donc à la retraite depuis 2016). Tous mes meilleurs voeux pour 2023, longue vie à vous et merci de continuer à nous informer. Andie PS : De Gaulle aussi avait été condamné à mort et qu’en a-t-il été de votre père ?

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      3 janvier 2023

      La politique de la FRance est fondee depuis la Restauration sur l’entente avec l »Angleterre (traite du 1er mars 1815), par opposition a l’alliance germano-russe. La France est une « puissance de l’ouest », pour des raisons historiques et geographiques. Elle le restera, d’autant plus qu’elle a ete ruinee par la Ve Republique et les Guignlols de l’Info, et qu’elle n’a nulle part ou aller.

  • normando

    2 janvier 2023

    D’origine inconnue, l’adage bien connu énonce : « – Les temps difficiles créent des hommes forts. – Les hommes forts créent des périodes de paix. – Les périodes de paix créent des hommes faibles. – Les hommes faibles créent des temps difficiles. »

    Répondre
  • AgentD

    2 janvier 2023

    Voilà une belle manière de débuter l’année. Cette histoire est hautement intéressante car de nombreux couples ne font plus d’enfants car « ils ont peur » de toutes ces âneries citées ci-dessus (le réchauffement climatique étant la raison souvent citée). Espérons donc que la vie gagnera ! Vos parents n’ont pas hésité à donner la vie alors que le monde n’allait pas fort en 1942. Merci !

    Répondre
    • Jean

      4 janvier 2023

      Sauf que… La reproduction est liée a l’instinct de survie et donc, bien souvent, à la peur… Le désir ou non d’enfant est simplement quelque chose de personnel, et surtout n’est pas obligatoire… se réconforter dans les bras de l’autre pour apaiser sa peur, et ainsi engendrer la vie, semble assez naturel. Après on peut dire qu’on a fait preuve de courage de s’abandonner à un acte naturel et réconfortant, histoire de construire sa légende. « Croissez et multipliez »….
      Bien codialement.

  • SAINT-UPEYRIE

    2 janvier 2023

    LE VILLAGE-ENTREPRISE
    Prophétique à venir ?

    ou comment rompre avec un système de gouvernance moyenâgeux

    Bien que le titre de cet article interpelle votre imaginaire, chacun(e) de nous peut le voir arriver
    ou le constater dans son quotidien.
    Le citoyen dans l’attente d’un miracle qui ne viendra d’aucun personnage de type
     »MOI MONARQUE PRESIDENT ».

    Quand se prendra-t-il en main et s’émancipera-t-il d’un système obsolète ?

    Impérialisme, capitalisme, communisme, socialisme, monarchisme, nationalisme, intégrisme, tous ces modes de gouvernance ont contribué à asseoir le pouvoir et la fortune d’un petit noyau d’individus au détriment du genre humain dans son ensemble et de son lieu de vie, la Terre.
    C’est l’apologie d’une société aujourd’hui en phase terminale qui nous entraîne tous vers plus de mal bouffe, plus d’insécurité, plus d’incivilité, plus d’impôts, plus de stress, plus d’injustice mais encore vers plus de corruption et ce, jusqu’au plus haut niveau de la pyramide sociale et institutionnelle.

    Dommage!…car nous avons à notre disposition tous les éléments pour nous permettre de sortir des dogmes qui nous submergent et nous rendent la vie impossible.

    Allons-nous réagir avant qu’il ne soit trop tard ?

    Trop tard pour sauver notre écosystème toujours plus pollué, trop tard pour la survie même de nos enfants et de leurs descendants ?
    Rien n’est moins sûr, pourtant une alternative est à notre portée et de nature plutôt « médicale ».
    En effet, la recherche en matière de santé nous a permis de découvrir nombre de protéines capable de régénérer un organisme malade, on les nomme anticorps qui par leur action et leurs légions redonnent vie à un corps tout entier infecté.

    Alors, pourquoi ne pas lancer un « concept » anticorps pour stopper le processus de nécrose qui ronge notre société ?

    Le principe de l’Etat n’est pas à remettre en cause mais plus sûrement la néoplasie gouvernementale
    et ses métastases que sont les lobbies industriels et financiers ceux-là même qui nous asphyxient et nous paralysent sans aucun état d’âme au gré des crises qu’ils fomentent.
    Contre ces cancers, l’une des solutions à adopter est de reproduire à l’identique les mécanismes de défense de tout organisme vivant.

    Imaginons une combinaison associant l’univers de l’entreprise et notamment de type  »startup » à celui de la cité où les forces de l’une et de l’autre créent la synthèse nécessaire pour que la personne reprenne le contrôle de son environnement, retrouve ses racines, ses repères et ses rêves.

    Dans ce nouvel espace de vie l’Etat n’a pas sa place, la cité reste une propriété privée, sécurisée et écologique intégrant des terres agricoles, des ateliers, des laboratoires d’études, un centre de recherche, des pavillons et des micro-résidences, elle est administrée par un directoire élu en tout ou partie chaque année.

    Elle est aussi entreprise artisanale, industrielle raisonnée et commerciale avec ses spécificités, douée dans l’Art et les concepts technologiques via les échanges nationaux et internationaux.
    Elle est donc, financièrement et  »bio-alimentairement » autonome, rémunère ses membres, assure leur protection juridique, fiscale et leur retraite.

    C’est bien d’une entité morale qu’il s’agit, d’un microcosme qui intègre toutes les compétences : agriculteurs, éleveurs, maraîchers, paysagistes, artisans, industriels, commerciaux, artistes, fiscalistes, juristes, courtiers, professeurs, médecins, chirurgiens, praticiens et personnel de santé, ingénieurs, architectes, designers, médecins, personnel d’entretien, de sécurité, de logistique, attachés de presse et élus charismatiques associés à la dynamique des retraités des corps d’armée et ceux de tous bords (en Assemblée des Sages); qui n’accordent plus aucun crédit au système en place devenu totalement incontrôlable et pour lequel aucun ‘’homme/dieu autoproclamé’’ et son parti jupitérien n’a de solution en France comme ailleurs.

    Le temps nous est compté avant la prochaine crise énergétique et financière inévitable qui jettera bon nombre de gens à la rue, une prise de conscience doublée d’une action de foi est à espérer.
    L’avenir sera ce qui se décide au présent…la mise en mouvement d’une association ou d’un parti dont l’objectif avoué est de créer le tout premier village-entreprise affranchi d’un « état providence »
    qui, s’il se duplique aura une incidence majeure sur notre vie de tous les jours et celle des générations à venir.

    Je croise au quotidien des êtres qui brillent par leur intelligence, leur courage, leur qualité de coeur, de tous âges et de tous milieux socio-professionnels. Ce sont eux qui me donnent cette intime conviction que réunis autour d’une table en ‘’petit comité’’ de quelques centaines de personnes,
    le tout premier village-entreprise peut voir le jour dans un proche avenir.

    La suite…Régénérer notre système sociétal est une affaire de multiplicité.

    A ce jour, nous disposons des moyens techniques et de communications qui sont nos armes les plus redoutables pour abattre un système étatique fort vorace en matière d’impôts, très performant sur le plan de l’endettement et totalement inopérant sur le plan de la sécurité nationale.

    Alors qu’attendons- nous ?!
    Le monde dans lequel nous évoluons en 2022, est-il encore concevable ?

    Répondre
  • Alain BERNOS

    2 janvier 2023

    Encore un grand merci à Mr GAVE, je n’écris pas à chaque billet, mais je les lis tous, ainsi que ceux de JJ NETTER et JB NOE.
    Je peux dire à tous un grand merci, vous m’avez éveillé et vraiment instruit sur l’économie et la société. Je suis d’accord avec tous et en totalité. C’est de l’intelligence et du bon sens et Charles Gave a un vrai talent d’écrivain pour faire passer le message. Je vous souhaite à tous une très bonne année.

    Répondre
  • Daurat de Châtelus

    2 janvier 2023

    mes compétences ne me permettent pas d’avoir un avis précis mais partageant vos écris avec des amis j’ai grand plaisir a croire que comme d’habitude vous êtes dans le vrai, on est gouverné par des ânes ( quoique les ânes sont bien plus malins que ces politiques véreux grand merci de vos éclairages et tous mes voeux de santé pour 2023 et pouvoir continuer de vous lire mes voeux également a ceux que vous aimez et comme je peux les comprendre….

    Répondre
  • SAINT-UPEYRIE

    2 janvier 2023

    Cher Charles,
    Je vous adresse ainsi qu’à Emmanuelle les 2023 voeux de bienfaits que mon esprit souffle à votre grandeur d’âme. Infini tendresse à vous deux.

    Répondre
  • SAINT-UPEYRIE

    2 janvier 2023

    Cher Charles,
    Je vous adresse ainsi qu’à Emmanuelle les 2023 voeux de bienfaits que souffle mon esprit à votre grandeur d’âme. Infini tendresse à vous deux.
    Mon âme

    Répondre
  • Tourecanyan

    2 janvier 2023

    Je souhaite que vous puissiez le plus longtemps jeter des « bouteilles à la mer »
    Merci et avec tous mes encouragements.

    Répondre
  • René-Pierre Alié

    2 janvier 2023

    Né en 1942, et précisément le jour où le sud de la France cessa d’être « la zone libre », on pouvait croire alors que tout était fichu, et que la France ne retrouverait jamais son indépendance.
    A-t-elle aujourd’hui retrouvé sa liberté ? J’en doute. D’autres forces, qu’il est difficile de désigner, sont à l’oeuvre pour nous maintenir en sujétion. Les promoteurs d’un nouveau messianisme, celui d’un gouvernement mondial, travaillent comme hier travaillaient les apôtres du communisme mondial.
    Mais vous avez raison. La vérité finit toujours par triompher, et les charlatans, ceux de la grande pandémie comme ceux du réchauffement climatique anthropique, tous chassés et leurs mensonges dénoncés.

    Répondre
    • Sprilibre

      2 janvier 2023

      Platon aurait dit « Personne n’est plus détesté que celui qui dit la vérité » et ces modestes chambres d’écho le sont donc aussi.

      Alors que même affirmée par un « scientifique » une erreur ne devient pas vérité. Et que bien des faits et propos « historiques » enseignés à l’école ne le sont pas, comme le démontre utilement Guy Breton dans « Les beaux mensonges » de l’Histoire de France »

      Car qui ne remet pas en questions régulièrement ses certitudes risque fort d’être un jour dans l’erreur

      Mais une chose néanmoins est absolument sûre : nous avons été conçu pour croître en altruisme sage.

      Ce qui devrait nous amener logiquement a à aider les candidats immigrés chez eux et pas chez nous. Qu’en pensez-vous cher Charles Gave ?

    • Patrice Pimoulle

      3 janvier 2023

      JUstement, c’est exactement le 19 novembre 1942 que la France est revenue dans les operations aux cotes des allies (rejet par le general francais Barre de l’ultimatum du general allemand Nehring).

    • Patrice Pimoulle

      4 janvier 2023

      Ce « nouveau massianisme » s’analyse au fond comme une nouvelle barbarie; l’occident apres 476 a du faire face a la barbarie wisigothique; ce fut la mission de la France en 481 (« si vous respectez vos eveques, votre royaume s’entrouvera bien »). Ou se trouvent l’occident et la France depuis 1981? dans la culture du contrat, l’economie de marche et le demantelement de la republique; c’est-a-dire dans la barbarie.

  • Francois SARRAT

    2 janvier 2023

    Bravo Charles pour tes réflexions, observations très pertinentes du monde qui nous entoure.

    Depuis les années 70 où nous nous sommes croisés à Toulouse en SE, je découvre tes talents tous azimuts !..

    Bonne Année 2023 malgré ces malfaisants qui nous entourent ✌️

    Répondre
  • Du goudron et des plumes

    2 janvier 2023

    Bonne année
    Tu me fais penser à ma grand mère qui me gardait quand j étais enfant elle en avait 60 et moi 5 et pendant 39 ans j ai entendu cette phrase: quand je vais mourir.Alors arrête avec ton âge merci
    L période que tu sites était dirigée par des vrais hommes d état et non par des hommes de paille que nous connaissons tous de VGE a Macron
    Churchill et De Gaulle
    Les diplômes avaient une valeur
    L argent avait une valeur
    Les gens connaissent le prix de tout mais la valeur de rien
    Maintenant on décerne des prix en carton à des gens minables allant de bernanke à Obama mieux à Zelensky
    Nous glorifions les incapables avec la bénédiction de la populace
    L histoire nous enseigne que l utilisation de la planche à billets finit souvent par l arrivée d un militaire au pouvoir
    Cela fait 40 ans que les français n ont toujours rien compris et continuent à voter comme des pompes à vélo
    Alors oui le salut viendra certainement d une individualité qui cherchera en premier à remettre la France sur les rails plutôt que de penser à son cul
    La planète terre existe depuis 4,5 millards d année elle peut bien attendre 10 ans avant qu on la sauve avec notre tri sélectif et nos moulins à vent(dieudonné)

    Répondre
  • Richard Louis SAAS

    2 janvier 2023

    Mon Opinion serait bien un peu trop longue à développer….mais ……
    Je suis dans ma 83 année de vie , un peu plus vieux de Monsieur GAVE , Ingénieur de formation , non vacciné, réfractaire à la bêtise de nos dirigeants et plus tellement convaincu que ce Cher Charles Gave se rend compte de ce que des organisations comme l’ONU et l’OMS sont en train de mettre en place dans un plan d’action qui va de 2020 à 2024 . Je ne parle pas encore de celui mis en place par Klaus Schwab …du Forum Economique de Davos … on en reparlera plus tard ….
    Hier , j’ai assisté à la vidéo d’une conférence internationale d’une de mes compatriotes scientifiques reconnues, qui nous a démontré avec brio toute la machinerie mise en place par ces deux organisations, pour la dépopulation mondiale et le contrôle total de l’humain . C’est absolument terrifiant.
    Inutile de tenter de s’y opposer juridiquement , puisque toutes les instances supérieures juridiques mondiales font parties prenantes des décisions de l’ONU , qui elle, contrôle l’OMS… et tout ceci à quelques kilomètres de mon bureau …..j’étais assis pendant des années sur un volcan en préparation d’éruption ….
    Si cela vous intéresse, ce qui j’en suis sûr , je vous invite à regarder cette conférence et l’écouter sur KLA TV par le Dr.Astrid Stuckelberger Une chercheuse remarquable dont la conscience a pris de dessus sur son devoir , et dont nous devons la remercier pour son courage .
    Je tiens ce lien à votre disposition.
    Ceci dit, je trouve votre article et vos remarques parfaitement justes, et j’en approuve les termes ainsi que tout le contenu ….. Merci Monsieur Charles GAVE … Heureusement que vous existez….Je suis un de vos lecteurs ….Prenez-soin de nous et de vous en même temps …
    Car le combat ne fait que commencer …

    Répondre
  • Vaniembourg

    2 janvier 2023

    Bonsoir et bonne année.🎉🎊🍾🥂

    Répondre
  • Retout Sabine

    2 janvier 2023

    Monsieur Gave, ou cher Charles.

    Depuis que je vous écoute régulièrement, que je prends des notes sur vos explications que j’essaie de fructifier en lisant vos livres et vos conseils de lectures (comme ceux d’Emmanuelle), je comprends mieux le monde qui m’entoure. Ma télé est éteinte sauf quand il faut caster vos vidéos. Ras le bol d’entendre ces discours débiles…on infantilise les gens. La propagande me fatigue.
    Ces petites graines que vous semez sont précieuses. Tout comme vous monsieur, vous, votre famille et ceux qui vous entourent.
    A vous tous, je vous souhaite une bonne année. La santé et la réussite pour tous vos projets professionnels et personnels. Méga caresses au Daf. Avec mon respect et reconnaissance. Merci d’exister.

    Répondre
  • Olivier Souvay

    2 janvier 2023

    Merci Monsieur Gave.
    Je prie pour que l’Esprit souffle fort à nos élites ce que votre bon sens et votre grande expérience nous enseignent.
    Bonne année à vous.

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      4 janvier 2023

      L’Esprit n’a que faire de nos elites et de leurs cravates bleues: Il a deja dit quil fallait « laisser les Morts enterrer leurs Morts »; n’est-ce pas suffisamment clair?

  • Jepirad

    2 janvier 2023

    J’éprouve une réelle jouissance de vous voir déglinguer le GIEC. Meilleurs vœux de bonheur et de santé.

    Répondre
  • NOYON J JACQUES

    2 janvier 2023

    Tout à fait d’accord. Je retiens en résumé que le mensonge n’a jamais été la meilleur façon pour bien mener le Monde. En Politique on ne peut pas demander de ne jamais mentir, mais au niveau de ce que nous avons connu depuis 2020, avec les mensonges au rythme de mitraillette de Macron, entrainant tout l’abaissement de la France, je n’ai jamais connu…

    Répondre
  • Aristophélès

    2 janvier 2023

    Très bon résumé de l’escroquerie de l’écologie par les marchands de peur. Mais l’Occident va continuer sa descente car les prescripteurs ne sont pas les payeurs. En effet les foules veulent plus d’assistanat payé par le voisin : « j’ai peu mais je bénéficie de services gratuits, assurés par l’Etat dont le budget est financé par mon voisin parce qu’il paye plus d’impôts que moi ». La corruption agit ainsi en profondeur dans toute notre société à tous les niveaux. On applaudit ainsi les « soignants » quand on voit que le budget santé est gaspillé. Chaque famille française compte un ou plusieurs enseignants, sans dénoncer qu’ils travaillent peu et sur le rythme des enfants, parce qu’au fond, les français méprisent les acteurs de cette garderie gratuite qu’est l’EN, et n’ont que faire d’instruction publique, tant que ça reste gratuit, payé par le voisin. Je me permettrais d’ajouter la référence d’un livre très apprécié par Friedrich Hayek : « L’envie, une histoire du mal » de Helmut Schoeck.

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      4 janvier 2023

      Le mensonge est le moyen le plus rapie pour gagner l’elecion preisidentielle; le President est la cle de voute des institutions; donc l’Etat a besoin d’une tete, c’est-a-dire un chef; le peuple a pris pour chef, dans l’ordre chronologique, successivement: Mitterrand-Chirac, » les Guignols de l’Info », Sarco-Hollande, presidents « normaux », puis Jean-Michel, elu et reelu. Voulez-vous sortir de la Ve Republique? Non? et bien alors?

  • Konrad NIKKEL

    2 janvier 2023

    Cher Monsieur Gave, je ne suis qu’un modeste mais fidèle lecteur de vôtres prestations. Grand bravo pour votre culture, votre intelligence et votre contribution à corriger les aberrations que nous subissons. Grand Merci et Bonne Année. Quel dommage que des millions d’individus dit humains abrutis par cette machine à conditionner et manipuler les foules (notre télé) ne vous lisent pas.
    Comme le Professeur Pavlov a conditionné ses chiens.
    Il y aurait , je pense, moins de crétins sur notre terre, mois
    de catastrophes, de malheurs, de souffrances ……

    Répondre
  • DELOISE

    2 janvier 2023

    Un texte tout simplement superbe.
    Soyez certain que vos petites « bouteilles à la mer » sont précieusement récupérés…
    Avec mes meilleurs voeux.

    Répondre
  • Roland

    2 janvier 2023

    Avec un tel article, 2023 semble bien commencer !

    Répondre
  • Fabien

    2 janvier 2023

    Excellent texte – merci !
    Il serait intéressant de comprendre pourquoi tant de gens se complaisent dans le pessimisme.
    J’ai été surpris de la réaction de gens à qui on aligne des arguments que l’on juge rationnels, efficaces et rassurants, quel que soit le sujet (covid, réchauffement climatique ou autre)
    Ils préfèrent rester dans le pessimisme.
    Ils doivent y trouver quelque chose, mais quoi ?

    Sinon, à propos d’analyse de l’«histoire longue », merci pour votre conseil de lecture : Du Pouvoir de De Jouvenel.
    Grand livre !
    Je l’ai déjà lu deux fois en 2022…
    Auriez-vous par hasard un autre à nous conseiller ?
    Hors Tocqueville (lu et relu) et Hannah Arendt ?

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      4 janvier 2023

      En effet, Jouvenel avait tout dit, particulierement de la France de 1930 et de la defaite de 1940.

  • Butté Eric

    2 janvier 2023

    Simplement, MERCI.

    Répondre
  • Deloffe

    2 janvier 2023

    Les bons voeux 2023 de Monsieur Gave.
    Merci de vos propos emplis de tant de sagesse. Longue longue vie à votre sainteté Gavisime.
    Un adèpte de vos doctrines.

    Répondre
  • Francis Geerinckx

    2 janvier 2023

    Je suis tout à fait d’accord et vous remercie pour cette lettre éclairée.

    Puis-je me permettre de vous soumettre une autre « monstruosité » qui se profile ?
    Je suis peut-être un peu en retard… mais voici quand même:

    https://www.ecb.europa.eu/paym/digital_euro/faqs/html/ecb.faq_digital_euro.fr.html

    Ce projet d’€ numérisé me semble être l’escroquerie du siècle.
    Qu’en pensez-vous?

    Bonne année 2023!
    Cordialement

    Répondre
  • Elias Anaissie

    2 janvier 2023

    Je suis etabli aux etats Unis….et pourtant, de tous les programmes, publications, etc..qui me bombardent, celles que j’attends le plus sont votre programme Youtube et vos publications a L’IDL. La grande majorite’ des autres je « delete ». Bravo!

    Répondre
  • AMMON

    2 janvier 2023

    Bonjour, dans moins d’un mois, j’aurais 78 printemps, on est pas loin l’un de l’autre dans cette affaire, pour ce qui nous occupe, je suis d’accord avec vous, je n’ai pas suivi comme vous, la vie des cinquante dernières années, j’étais trop occuper à construire la mienne.
    Je vous suis néanmoins pour le Giec, mais aussi sur ce gouvernement mondial qu’on nous annonce, qui semble de plus en plus a une arnaque de première.
    Bonne Année 2023, restez-nous en forme encore longtemps, on a besoins de gens qui réfléchissent, merci !

    Répondre
  • Michel Bergès

    2 janvier 2023

    Texte digne, excellent, qui réhabilite « les forces de l’esprit » et le sens de l’honneur. Chaque paragraphe mériterait des commentaires positifs, des illustrations. À commencer par lire ou relire, pour chacun de nous, les mémoires de Guerre de CdG et de Churchill, mais aussi, l’histoire du climat (d’Emmanuel Le Roy Ladurie).
    Pour le mensonge politique et la corruption, répétitifs comme la bêtise et la mort elle-même, on peut lire, moelleusement au lit ou à sa table de travail, les historiens anciens (Tacite, Tite-Live, Polybe…), ou ceux de la Renaissance et du temps des Guerres de religion (Machiavel, Guichardin, Shakespeare, Montaigne…). Sans oublier Sir Hugh Trevor-Roper (historien anglais contemporain qui a travaillé à la fois sur la Renaissance et sur la Seconde Guerre mondiale).
    Les plus heureux 80 ans – et plus possibles –, comme vœux, ainsi que… LE PRIX NOBEL D’ÉCONOMIE (celui purement français, à créer…). MB

    Répondre
  • Xavier Denoël

    2 janvier 2023

    Mais pourquoi faut-il toujours des guerres et des atrocités pour ouvrir des périodes de paix ? Il semble que l’humain n’ait rien appris de l’histoire et répète continuellement les mêmes erreurs. C’est ahurissant … Je comprends parfois votre lassitude Mr Gave … Il semble que les élèves soient assez médiocres. Merci en tout cas pour votre persévérance dans la tâche 😁 Bonne année à vous et à tous les fidèles lecteurs.

    Répondre
    • FaLLaWa

      2 janvier 2023

      C’est à cause de notre condition mortelle.
      On ne peut tirer les leçons et éviter les erreurs qu’en ayant véçu ces erreurs.
      Comme ceux qui ont l’expérience meurent, plus personne n’est là pour prévenir.

    • Patrice Pimoulle

      4 janvier 2023

      A Robert: si l’UE explose, l’OTAN explose, par exemple a cause de la guerre en Ukraine qui est perdue, les E.-U. exploseront aussi; certains semblent l’avoir compris aux E.-U> meme.

  • Patrice Pimoulle

    2 janvier 2023

    Tous ces gens parlent et ecrivent en anglais; c’est suspect.

    A la chute de l’empire romain en 476, il y eut les eveques gallo-romains qui ecrivirent au roi des Francs que « s’il respectait ses eveques, son royaume s’en trouverait bien ». (d’apres l’ecrivain catholique Daniel-Rops). ou se trouvent les eveques gallo-romains? Aujourd’hui la France, c’est de Gaulle, toujours, encore et encore, Jacques Chirac et Francois Mitterrand, les presidents preferes des Francais, Mendes-France, mais aussi, en effet, Sartre: « L’URSS depassera les Etats-Unis vers 1975 ». A la chute du mur de Berlin, qu’est-ce que vous faites? La France est une puissnce d’equiibre, dit le ministere… Vous etes serieux?

    Répondre
  • UnBreton

    2 janvier 2023

    La peur a changé de camp. Avec des taux à 3%, la France ne peut plus s’en sortir. L’euro est donc mort. Vous aurez eu raison 20 ans trop tôt. L’espoir renaît, partout on peut croiser des gens qui ont compris que le covid et le quoi qu’il en coûte aura été le mensonge de trop. Très bonne année aux patriotes et à vous Mr Gave, encore merci pour vos billets réguliers.

    Répondre
    • Robert

      3 janvier 2023

      Ce n’est pas les taux à 3 % qui tueront l’ Euro, car c’ est une monnaie « politique » qui mourra si les US le décident ou si l’ UE implose. Les peuples vont tirer la langue un peu plus, c’est tout…

  • Luc AUGIER

    2 janvier 2023

    Merci ☺️

    Répondre
  • SCHŒFFLER VALERY

    2 janvier 2023

    Je partage totalement les conclusions du cousin germain de mon cousin François ! Évidemment nous allons nous faire traiter de complotistes mais c’est le sort de toutes les Cassandres ! Notre père Homère l’avait bien vu.

    Répondre
  • Brun

    2 janvier 2023

    Charles Gave est intellectuellement honnête, généreux et courageux….j’ai cru suivre ses conseils en investissant dans des actions mais la Béotienne que je suis en ce domaine a perdu de l’argent.
    Bonne année à vous monsieur Gave,à votre famille, vos proches et à ceux qui vous suivent.
    Et gardons l’Esperance!

    Répondre
    • champar

      2 janvier 2023

      @Brun
      Pour choisir les actions dans lesquelles vous investissez, je vous indique ma méthode :

      1) Croire à l’utilité du produit fabriqué par exemple l’Air Liquide fabrique un vrai produit utile, fuir le « virtuel ».

      2) Avoir confiance dans le dirigeant de l’entreprise (éviter les énarques qui restent 3 ans et se succèdent à la tête de l’entreprise et privilégiez les entreprises familiales qui auront tendance à voir le long terme par exemple Michelin).

      3) Regarder les comptes par soi-même et actuellement préférer les entreprises qui ont des capitaux propres importants qui permettront de faire face aux éventuels aléas en cas de gros temps par exemple l’Oréal ou Essilor.

      4) Pas de boursicotage, du suivi long terme et pour diminuer les risques, faites une gestion directe avec inscription des actions au nominatif pur (pas de frais et si le risque lié à l’entreprise existe toujours le risque de la défaillance de l’intermédiaire disparaît).

      Maintenant je n’ai pas l’envergure internationale de M. Gave, je me contente des entreprises françaises, belges et suisses (le plus souvent à vocation internationale) et pour l’instant le solde des gains et des pertes (car il y en a) est largement dans le sens des gains sur une période de 20 ans.

    • Robert

      3 janvier 2023

      @champar : D’ excellents conseils de votre part concernant des placements de « fond de tiroir ».
      J’ ajouterai une appréciation personnelle qui va dans le sens de votre remarque sur la durée : n’ investir qu’ une somme dont on sait n’ avoir pas besoin pendant quelques années.

  • Jc

    2 janvier 2023

    Joli et comme d’hab si juste. Merci pour vos efforts. Au plaisir de vous lire et écouter, encore et encore. Bonne année.

    Répondre
  • Delaloye P.

    2 janvier 2023

    Le marxisme est l’horizon indépassable de notre temps (et non de la pensée humaine semble-t-il). Si vraiment dit ainsi, ce serait un peu moins infamant pour Sartre!

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      3 janvier 2023

      Oui, et « l’URSS depassera les ETats-Unis « vers » 1975″ (l’Education Nationale).

  • Mourgues

    2 janvier 2023

    Merci de votre analyse et partage. Malheureusement la seule force colllective qui soit doit être le peuple qui refuse le diktat d’une classe d’élu qui n’existe que par la main-mise médiatique qui étourdit encore la majorité de celui-ci. Espérons pour 2023 un réveil collectif.

    Répondre
  • Robert

    2 janvier 2023

    Merci pour cette analyse M. Gave.
    Effectivement  » l’ histoire longue  » est riche d’ enseignements, et la plupart de nos contemporains ne s’ intéressent pas suffisamment à l’ histoire, mémoire de nos civilisations.
    Oui, ne pas avoir peur… mais ceux qui nous gouvernent entretiennent une peur collective, car un peuple craintif est plus facile à gouverner…
    Oui, la connaissance ne s’ arrête jamais mais cette dernière sera de plus en plus le privilège d’ une élite qui l’ utilisera à son bénéfice.
    Quant aux libertés… en parler beaucoup n’ empêche pas les entorses aux grands principes démocratiques !

    Répondre
  • Weber

    2 janvier 2023

    Remarquable analyse de ce phénomène appelé « raison »
    Merci pour tout ce que vous faites pour nous humains.

    Répondre
  • A. Ravoux

    2 janvier 2023

    Monsieur, J’ai une question: pourquoi parle t on toujours d’Europe? En effet l’Europe est prise en main uniquement par des allemands et quand on a un M.Barnier, il est flanqué de plusieurs allemands. Certes les USA veulent court circuiter l’Europe, mais les allemands veulent détruire la France et EDF est dans leur collimateur depuis au moins 30 ans. Le moins que l’on puisse dire c’est que nous avons trouvé notre nouveau Petain !

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      2 janvier 2023

      L’Europe, on a rien d’autre a vendre.

  • Christophe

    2 janvier 2023

    Merci Charles pour votre bon sens et votre esprit. C’est toujours un régal de vous lire. Bien à vous et bonne année 2023.

    Répondre
  • Carel Wijngaards

    2 janvier 2023

    Nous somme en 1940 le premier mai. Mes futures parents reçoivent mon oncle et tante frère de mon père qui sont allé à l’Indonésie pour faire enseignant principale à Surabaya depuis 1933. Ils ont déjà trois enfants ; Carel Josèphe comme mon père et grand père mon homonyme puis Hans (Johanes, John) et Niek et la tante fut enceinte de Alois.
    Mes futures parents sont toujours enseignants non titulaire oui nous somme encore et toujours dans la grande crise des années 30.
    La rencontre avec mon oncle qui racontent leur vie là bas fait saliver mes futures parents qui dissident de aller dans notre colonie . Le 5 mai la famille repart pour prendre le bateau en Italie et dans le train ils apprennent que le Pays Bas sont envahie par les Allemands.
    Le projet de mariage et le huitième merveille du monde , ma naissance fut reporté à 28 mai 1942 (date de mariage de mes parents).
    En Indonésie la vie reprit sa cours plus ou moins normale mais en décembre 1941 Pearl Haber est attaqué par les japonais puis la flotte néerlandais est coulé et la colonie occupé .Ma tante Diets avec les 4 garçons sont interné dans un campe de concentration dirigé par un commandant Jap. Oncle Niek fut envoyé vers la Birmanie pour travailler sur la fameuse ligne du pont de river Kwai en passant par un très longue marche mortelle en travers la jungle . Oncle a rapidement appris le japonais et fut traducteur dans le camps jusque la fin 4,5 ans plutard.
    Pourquoi mes cousins et oncle sont resté 4,5 ans? Oui une fois la guerre fini les allochtones avec Sukarno se sont révolté contre les Hollandais anciennement maitre et colonialiste du pays depuis 400 ans.
    Mes 4 cousins sont rentré en religion dont Carel et Hans en séminaire et prêtrise.
    Carel est mort à 17 ans d’un cancer des poumons puis Hans est devenu directeur du grand séminaire de Hyderabad en Inde et puis en 2022 est encore vicaire générale de l’ordre de Mill Hill à Londres les deux autres dans des ordre religieux .
    Tous sont finalement marié mais ont gardé un lien étroite avec la religion catholique. Le livre de Hans pourquoi les femme pas prêtre n’a pas été apprécie par le pape JP VI.
    À 7 ans quand on me posait la question que veut tu devenir plus tard la réponse Pape par ce que ça fut plus haut que le roi. Bien ils ont loupé un et ont trouvé d’autres.
    Conclusion ce sont bien des Allemands qui m’ont sauve d’un camp KZ Konzentrations Lager ça doit s’appeler autrement en japonais

    Carel Wijngaards

    Répondre
  • Louis Jean SYLVOS

    2 janvier 2023

    Merci et bonne année Monsieur.
    Vos remarques intelligentes sur notre société nous éveillent, dommage que toute une France endormie ne vous lise pas.

    Répondre
  • Vincent A

    2 janvier 2023

    Merci pour ce nouvel eclairage.
    Concernant les derives totalitaires s’appuyant sur les peurs, on peut aussi relire « Le zero et l’infini » d’Arthur Koestler

    Répondre
  • A. Ravoux

    2 janvier 2023

    Esperer: le pire n’est jamais sûr ! Il faut durer et résister au mur des pleutres qui sont autant de scorpions. Merci pour votre exemple.

    Répondre
  • Karl DESCOMBES

    2 janvier 2023

    Je partage votre vision cyclique de l’histoire entre crises et « âge d’or ».
    Je partage aussi qu’il n’y aura pas de « fin du monde » (sauf phénomène qui s’imposerait à nous et hors de notre contrôle de toute manière.)
    .
    La question pour moi est plus de ne pas se retrouver dans une chambre à gaz.
    Les résistants de 1936 ont été peu à voir 1946…
    .
    Et nous ne sommes malheureusement pas au plus profond de la crise.
    .
    .
    Votre article met le doigt sur la question centrale auquel je n’ai toujours pas trouvé de réponse satisfaisante; à savoir.
    .
    Comment passe-t-on d’une multitude de phénomènes micros à un phénomène macro?
    .
    Comment modélise-t-on qu’un ensemble massif d’arbres (ex: Amazonie) crée son propre climat?
    A partir de quand le regroupement crée un phénomène qui ne peut exister que du fait du regroupement; au-delà de la simple sommation de micro-effets.
    On peut parfois – et encore – expliquer les micro-phénomènes, mais pas quantifier la transition.
    .
    A partir de quand une ville crée sa propre réalité?
    Au-delà d’un regroupement d’individus, voire de familles.
    .
    On ne construit pas sun TGV en crowdfunding.
    .
    Rapporté à l’article, comment les actions vertueuses individuelles de millions de personnes créent un phénomène politique macro qui n’aurait pas existé sinon ?

    Répondre
    • Sylvain

      2 janvier 2023

      Un element de reponse a votre dilemne peut etre trouve dans le principe d’emergence dans la théorie des systèmes. Cela fait référence au phénomène dans lequel des comportements complexes et globaux résultent des interactions et de l’organisation de composants locaux relativement simples, et ne peuvent être réduits aux propriétés de ces composants individuels. Bien a vous.

    • Genuflex

      2 janvier 2023

      Je vous suggère de vous pencher sur la systémique. Ce que vous décrivez est dans son champ d’étude.

  • DARRITCHON Leopold

    2 janvier 2023

    C’est un excellent résumé, mais seul un retraité peut se permettre de dire cela !!! trop dangereux…pour ma part je tourne mon regard en ce début d’année 2023 vers ASSELINEAU qui lui n’est pas à la retraite et qui a des choses intéressantes à dire !! j’en profite aussi pour changer ma devise: honneur, justice et liberté me semble bien préférable à: liberté égalité, fraternité !!

    Répondre
  • pucciarelli

    2 janvier 2023

    Vous avez forcément raison. Félicitations.

    Répondre
  • Xavier

    2 janvier 2023

    Bonne année Charles . Vous êtes le papy qu il nous fallait pour ne pas sombrer . Grâce à vous je regarde mes pantoufles autrement et je me dis que troquer mes charentaises contre des sabots c est un peu l avenir . Bonne fêtes à vous et toute votre famille

    Répondre
  • GEORGIO

    2 janvier 2023

    Bonne année 2023 Mr GAVE ,je suis ouvrier retraire né en 1949 , depuis quelques semaines j’ai pris l’habitude tout les lundis de lire vos articles .CONTINUEZ! on a pas tous les ans 4 fois 20 ans.

    Répondre
  • Sébastien

    2 janvier 2023

    les meilleurs voeux de bonne année que j’ai pu lire jusqu’a présent… et de tres tres tres loin !!!!
    Merci M. Gave, vous etes un grand homme et je suis sur que vous serez retenu comme tel pour les siecles qui viennent.

    Répondre
  • BRICHOT

    2 janvier 2023

    Quelle bouffée d’air en ce matin du 2 janvier de constater que le bon sens est encore » enraciné «  !

    Répondre
  • Lebrun

    2 janvier 2023

    Œuvrons pour la santé. Être SOI et ne ratons pas le courant de vie. Merci Charles Gave .on fait des vœux pour que vous soyez aux postes de la finance

    Répondre
  • Philippe

    2 janvier 2023

    Gaullisme = volontarisme = redressement = Renaissance
    Toutes les autres diversions : multiculturalisme – européisme – écologisme – pacifisme – malthusianisme sont des ornières ou la France s’ enfonce . Vous me direz le Reduit gaulois ne peut résister à la globalisation décidée par les USA . Mais au moins en Europe c’ est la France et la France seule qui doit imprimer la direction générale et n’ aurait jamais du renoncer à son destin pour devenir le tabouret de l’ Allemagne. Nous assistons au troisième suicide de l’ Europe planifié celui-là depuis Washington . Entre la lente agonie enclenchée en 1992 et le cancer foudroyant déclaré en 2022 il y a une chute ’ abyssale . Être volontariste et patriote dans cette situation exige une clairvoyance qui a disparue . Toute la classe politique est complice ou bien incapable de produire une décision significative. Loin d’ être des ânes ou des idiots ce sont des naufrageurs très habiles . Les médias subventionnés sont aux ordres . Pas de lueur pour le moment sauf votre site et à l’autre opposé Front Populaire de Michel Onfray L’ optimisme est nécessaire mais sans la decision volontariste de reprendre d’ une main très ferme la France , nous allons dans le mur .

    Répondre
    • Robert

      2 janvier 2023

      Philippe, totalement d’ accord avec votre diagnostic. La passivité du peuple Français – et des peuples européens – face à ce processus est navrante… mais n’est guère étonnante.
      La « fabrique des crétins » produit les effets attendus…

    • Patrice Pimoulle

      2 janvier 2023

      Gaullisme: Parlez-nous du « redressement » de la France entre le 31 aout 1944 et le 27 avril 1969.

    • Patrice Pimoulle

      2 janvier 2023

      De meme que le general de Gaulle a donne a la France Maurice Thorez, la Haute-Cour, la Regie Renault, et une Republique algerienne amie de l’URSS (1000 chars de combat), de meme Jacques Chirac a donne a la France Jacques Delors, Lionel Jospin et les 35 heures. Ce volontarisme-la, je vous le laisse. Le tabouret aussi, ca va avec.

    • Adrian

      2 janvier 2023

      Ni la France ni aucun autre pays n’a à imprimer une direction générale à quoi que ce d’autre qu’à leurs destinées nationales respectives, pour autant que l’on considère que les états nationaux ont encore un avenir, ce dont je doute fortement vu qu’ils ne sont plus que des courroies de transmission d’organisations globales sans légitimation démocratique.
      La propagande des médias de grand chemin français qui sont aux ordres du council of foreign relations américain tente de faire croire aux français que c’est l’Allemagne qui est à la source de tous les maux qu’ils subissent. La source de tous les maux que subissent les citoyens de leurs pays respectifs sont leur propres élites qui se sont vendues au globalisme. En ce qui concerne l’Allemagne: ce pays est sous occupation militaire, politique, idéologique, culturelle, depuis 1945 rien de ce qui s’y passe n’arrive sans autorisation des Etats-Unis.
      La propagande vise à diviser pour mieux régner, lorsque je vois votre commentaire, je me dis que les salopards qui contrôlent les médias de grand chemin y arrivent encore…
      Le volontarisme dont vous parler m’apparaît être une fois de plus un grand programme décidé par les élites et imposé à la population, cela n’a aucune chance de réuissir.

  • Ockham

    1 janvier 2023

    Je vous souhaite de garder cette verdeur du verbe et de continuer à pester contre ces rabouilleurs des chiffres et des comptes. Bonne année 2023.

    Répondre
  • Pruvot

    1 janvier 2023

    Quel bonheur de vous retrouver en2023
    Toujours aussi pédagogue

    Répondre
  • noel

    1 janvier 2023

    bonne année, espérons que nous allons avoir un gouvernement rationnel en 2023.
    un budget militaire de 50 Mds 2022 qui n’a pas augmenté depuis 2017 (compte tendu d’une forte inflation).
    Comment faire la guerre à la Russie ?

    Répondre
    • maze

      2 janvier 2023

      Par la diplomatie! Je vous conseille Mission Z de Jacques Baud pour mieux comprendre ce qui s’y passe.

    • Patrice Pimoulle

      2 janvier 2023

      C’est une question de volontarisme.

    • Michel Georges BURON

      2 janvier 2023

      voulez- vous dire que la France doit faire la guerre à la Russie ? ce qui est totalement aberrant.

  • mempamal

    1 janvier 2023

    En mathématique, un théoréme permet d’éliminer la démonstration qui tente de le fuir.

    En intelligence, la Connaissance permet d’éliminer la pensée qui tentent de fuir la réalité observable.

    Trois « théorémes » de base forment la Connaissance :

    1- l’univers EST une histoire.

    2- dans cette histoire l’humanité EST la Création consciente d’elle même.

    3- le hasard ne peut ETRE l’origine du cerveau humain.

    Bonne année M. GAVE.

    Répondre
  • GontranBernard

    1 janvier 2023

    Comme il est plaisant de vous lire au travers de nouveau billet.
    C’est réconfortant et agréable de voir que des gens, en l’occurrence vous, formuliez ces observations et démontiez avec brio ces escroqueries vertes et rouges qui nous pourrissent la vie depuis des décennies.
    Quand j’étais petit j’avais entendu parlé des pluies acides, puis j’ai souvenir de ce fichu trou dans la couche d’ozone, de la montée des eaux et du réchauffement et dérèglement climatique.
    La seule constate c’est leur côté culte apocalyptique qui veut que tout doit disparaître. Si ce mouvement était marginal et peu financier on se dirait après tout qu’ils fassent leurs singeries et qu’on n’en entende plus parlant. Mais ces gogos là sont des Jim Jones en puissance et il serait tant que l’on arrive à se faire entendre au delà des quolibets comme climato-septique et autres complotistes de mes deux si vous me passez l’expression.
    La seule chose vraie que Sartre a pu dire c’est que l’enfer c’est les autres. Surtout si ces autres sont composées de ces idéologies rances de gauche.

    Portez vous bien pour cette nouvelle année, ainsi que vos proches ! 80 ans et bien plus encore 🙂
    Au plaisir de vous croiser tantôt dans Paris ou ailleurs.

    Xavier

    L’intelligence ne se mesure pas des pieds à la tête, mais de la tête au ciel. Napoléon Bonarparte

    Répondre
    • SOPHOPHILE

      2 janvier 2023

      « C’est la profondeur du propos lui-même et pas la notoriété de celui à qui on l’attribue, à tort ou à raison, qui fait la valeur et l’utilité didactique d’une citation. D’autant plus que nulle personne citée à juste titre ne peut prétendre avoir commencé à penser sans que ce soit en s’appuyant sur les pensées de milliers d’autres avant elle » .

  • Jacques PIN

    1 janvier 2023

    Excellente chronique, tout en sagesse, dont ceux qui nous dirigent ou prétendent le faire, devraient s’inspirer avant d’impulser leurs actions.

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!