30 January, 2022

AREVA, ALSTOM, EDF ,nous avons la meilleure fonction publique au monde

Après avoir ruiné Areva et démantelé Alsthom, la haute fonction publique française entend détruire EDF.

On se souvient d’Areva, amené à la faillite par madame Lauvergeon (corps des mines et ancienne sherpa de Mitterrand) après avoir racheté pour 1. 8 milliards d’euros une mine d’uranium au Niger dans laquelle il n’y avait pas la moindre trace d’uranium. On se souvient aussi que celui qui avait présenté cet investissement de qualité à madame Lauvergeon n’était autre que monsieur Fric qui se trouvait être le mari de madame Lauvergeon. L’affaire, qui a eu lieu il y a plus de 10 ans, n’a toujours pas été jugée ce qui rappelle que la justice n’est pas toujours aussi rapide qu’elle le fût avec monsieur Fillon.

En ce qui concerne Alsthom, celui qui était à la manœuvre pour démanteler le groupe français et transférer à General Electric toute la technologie française des turbines nucléaires qui équipent non seulement nos centrales mais aussi nos sous-marins nucléaires et le Charles de Gaulle, n’était autre que le jeune Macron, inspecteur des finances, secrétaire général adjoint de l’Elysée puis ministre en charge du dossier, monsieur Montebourg, le précèdent ministre ayant refusé cette vente et ayant été renvoyé du gouvernement par le président Holland pour s’occuper de ses abeilles.

Et maintenant, c’est le tour d’EDF de passer à la trappe.

Mais avant d’expliquer comment messieurs Lemaire et Macron entendent faire disparaitre EDF , je voudrais rappeler qu’EDF c’était la production d’électricité nucléaire , Alsthom, c’était la production et la conception des centrales nucléaires et Areva, c’était la recherche du minerai et la transformation de ce minerai en combustible appelé à servir dans les centrales.

Et donc, début 2000, la France était sans doute le seul pays au monde qui contrôlait l’ensemble de la filière nucléaire, de la recherche de l’uranium à la construction des centrales et à la distribution du courant.

Et tout cela, qui avait commencé avec de Gaulle et Pompidou, devait gêner beaucoup de gens aux USA, au Qatar, en Arabie Saoudite, en Russie, en Allemagne et que sais-je encore.

Il faut reconnaitre que si la capacité de notre pays à développer une indépendance énergétique gênait beaucoup de gens, eh bien voila une gêne qui a disparue, pour eux à tout le moins.

Areva est en état de mort cérébrale, Alsthom a transféré tous ses brevets à General Electric qui les a domiciliés en Suisse (et donc, plus de royalties pour la France), et quant à EDF, elle est en voie de déposer le bilan grâce aux actions combinées de messieurs Macron et Lemaire et aux dispositions prises par la Commission Européenne.

Il me faut donc maintenant essayer de décrire comment la mort programmée d’EDF a été organisée avec la bénédiction de la fonction publique française .

Revenons en arrière, il y a trente ans.

Grace à ses centrales nucléaires et à ses barrages, la France produit plus d’électricité qu’elle n’en consomme et donc les entreprises françaises bénéficient de l’électricité la moins chère d’Europe, ce qui donne un avantage comparatif non négligeable à notre pays par rapport à ses voisins.

Mais EDF est un monopole. Ce monopole, qui n’est pas un monopole privé mais un monopole public,  est détenu à 100 % par l’Etat Français et donc in fine par les Français, ce qui est bien normal puisque les investissements , tous les investissements qui ont amené à cette heureuse situation, ont été payés par les impôts des citoyens français.

Hélas, la Commission Européenne n’aime pas les monopoles et veut établir un marché unique de l’énergie électrique.

Pourquoi ? Je n’en sais rien puisqu’en tant qu’économiste, je peux parfaitement justifier de l’existence d’un monopole étatique dans quelque chose d’aussi vital que la fourniture d’énergie. La France avait une politique énergétique de long-terme, les autres non, et je ne vois pas au nom de quoi ces autres pays devaient bénéficier des efforts des Français.

Et que fait la Commission (avec l’accord de tous les gouvernements français) : elle force la France à passer une Loi (Loi NOME) pour forcer EDF à vendre chaque année le quart de sa production nucléaire à prix coutant (42 e/ MWh) à des intermédiaires qui ne produisent aucune énergie mais pourront faire ainsi concurrence dans la vente d’énergie à EDF, même s’ils ne produisent rien.

Pour faire simple, les contribuables français subventionnent gratuitement des sociétés du secteur privé qui ne contribuent en rien à la production d’énergie. Le capitalisme de connivence à son meilleur. La seule obligation pour ces sociétés est d’aller acheter 20 % de leurs fournitures aux clients qu’elles ont piqué à EDF, sur les marchés libres, au prix du marché.

Le prix auquel ces sociétés achètent leur électricité à EDF n’a pas bougé depuis 2012 et est environ à 42 e /MWh , alors que le prix de l’électricité au comptant se balade entre 200 e et 400 e / kWh, ce qui est un joli cadeau fait à des sociétés dont on espère qu’elles financent les campagnes électorales de ceux qui nous gouvernent en ce moment.

Et cette loi est entérinée par le Parlement, sous Sarkozy je crois, dont on découvre avec le temps qu’il a été sans aucun doute le pire des Présidents de la cinquième République (et pourtant, la concurrence est rude), et cette loi précise ce que nous devons faire avec notre énergie électrique excédentaire : subventionner les productions industrielles en Allemagne, en Hollande, en Belgique alors que ces pays n’ont en rien contribué à la construction de nos centrales.

Un bidule étatique de plus est créée (CRE) pour gérer tout ça et pas grand-chose ne se passe jusqu’en 2018, les prix de l’énergie restant aux alentours de 60 e/kWh.

Mais en 2018, les demandes pour l’électricité à bas prix fournie par EDF passent de 25 % de la production totale de la société à plus de 30 %. Et donc la CRE (voir plus haut) fait des quotas , EDF refusant de vendre à perte à ces sangsues.  Et ces sociétés, qui ont vendu de l’électricité soi-disant moins chère à vous et à moi se retrouvent en train de devoir acheter sur le marché libre non pas 20 % de leurs ventes , mais trente ou trente cinq pour cent. Et le prix sur le marché libre passe à 100 E/MWh puis 200 e/MWh, puis 300 e MWh, et ainsi de suite. Et toutes ces sociétés qui vous ont vendu de l’électricité à 55e/MWh de se mettre à perdre du fric cul par-dessus tête. Et elles font faillite, ferment et disent à leurs clients de retourner chez EDF. Et le gouvernement français (et la CRE) force EDF à reprendre ces clients.

Admettons qu’EDF, même après avoir vendu un quart de sa production à prix coutant, ait eu encore l’an dernier des capacités inemployées pour 2022.

En bons gestionnaires qu’ils sont, ils les auront vendus en 2021 dans le marché à terme pour 2022 , mettons à 80 e /MWh.

Pour livrer ces clients auxquels ils ne s’attendaient pas, EDF qui a vendu toute sa capacité pour 2022,  va  devoir racheter de l’électricité au comptant à 300 e/MWh, ce qui va engendrer une perte de 16 MILLIARDS D’EUROS.

Mais le plus curieux est que comme toutes les capacités de production d’électricité en Europe travaillent déjà à plein, pour satisfaire cette demande « inattendue », il va falloir rouvrir des centrales à charbon ou à gaz, en rachetant du charbon ou du gaz, dont les prix bien entendu s’envolent, ce qui accroit les pertes…et ajoute à la pollution.

Et la question qui se pose est : qui va absorber cette gamelle gigantesque ?

  • Logiquement, ce devrait être les fournisseurs parasites, mais ils n’ont pas les fonds propres nécessaires et/ou ont déposé le bilan.
  • Ceux qui ont cru aux promesses des vendeurs des sociétés sangsues devraient donc assumer leurs pertes, mais ils n’en ont pas les moyens.
  • Mutualiser la perte sur tous les utilisateurs d’électricité en France voudrait dire augmenter les prix de l’électricité de 44 % pour vous et moi, mais aussi pour Peugeot et le boulanger du coin, ce qui est difficile trois mois avant une élection présidentielle.
  • Et donc, la décision prise par monsieur Macron a été de faire supporter la perte par …EDF, ce que la bourse n’a pas aimé puisque l’action EDF, qui se cassait la figure depuis 2010 et le passage de la loi la spoliant, a baissé de 25 % le jour suivant cette annonce…

 

 

Conclusion

Sans l’Europe et sans le gouvernement français, le cours de bourse d’EDF aujourd’hui devrait être à 500 euros au moins : EDF produirait à un coût de 50e/MWh et vendrait tous ses excédents, équivalents à 25 % de sa production actuelle à 300 e /MWh , dégageant des marges gigantesques qui lui permettraient de financer centrales sur centrales aussi bien en France qu’à l’étranger et notre balance commerciale serait excédentaire.

Hélas, la politique suivie par les Sarkozy, Lemaire, Macron etc… a ruiné EDF . Du coup il va falloir faire une augmentation de capital pour combler le trou de 16 milliards, qui à mon avis , sera plutôt de 25 milliards, surtout si les prix du gaz continuent à monter, ce qui parait acquis. Et cela, alors que la France utilise très peu de gaz pour sa production d’électricité. Rendre le prix de l’électricité en France dépendante du prix du gaz alors que nous ne produisons quasiment pas d’électricité avec du gaz est un vrai exploit de notre technocratie. Et encore bravo, nous sommes décidément gouvernés par des génies.

Monsieur Lemaire en automne dernier s’est rendu à Bruxelles pour se plaindre de la situation et s’est fait renvoyer dans ses buts par les Allemands ,qui ne nous avaient pourtant pas demandé la permission pour fermer leurs centrales nucléaires ou forcer les autres pays à accueillir des millions de réfugiés en Europe. Nous obéissons donc à l’Allemagne plus qu’à la Commission. A ce propos, dans le dernier numéro de la Revue « Conflits » qui traite des problèmes de géopolitique et à laquelle tous les lecteurs de l’IDL devraient s’abonner tant les articles sont de qualité, il y a un papier incroyable détaillant les manœuvres de la diplomatie allemande à Bruxelles pour torpiller l’industrie nucléaire française et chacun comprendra en l’ayant lu que les nations n’ont pas d’amis mais des intérêts (citation de Lord Salisbury, premier ministre britannique au XIX -ème siècle).

Et quel est l’intérêt de la France ? Reprendre le contrôle d’EDF, produire de l’électricité à 50 e /kWh et ne la vendre qu’à ceux qui produisent en France. Et nous verrons rapidement les usines installées en Allemagne, où il y aura des coupures d’une électricité qui se vendra à 300 e/kWh, déménager très rapidement pour passer le Rhin dans le bon sens et venir s’installer chez nous.

Réindustrialiser la France sera chose facile si nous reprenions le contrôle d’EDF, puisque notre électricité serait quatre fois moins chère que chez nos principaux concurrents.

Et si Bruxelles et Francfort (la BCE) ne sont pas d’accord,  tant pis, la solution britannique sera la bonne et nous établirons une zone de libre-échange avec Londres et tout le reste du Commonwealth et pourquoi pas l’Afrique et laisserons l’Allemagne quitter l’Alliance Atlantique et s’inféoder à la Russie, tandis que les Américains déplaceront leurs bases militaires de l’Allemagne à la Pologne. Et les choses seront claires. Mais pour cela, il faut virer Macron, Lemaire, Lagarde et beaucoup d’autres, qui après tout sont soit incroyablement incompétents, soit corrompus, soit des défenseurs du parti de l’étranger, comme le disait de Gaulle, c’est-à-dire des traîtres.

Et à tous les jeunes qui se demandent ce qu’ils doivent faire, la réponse est simple : ne votez en aucun cas pour Macron, engagez-vous dans l’armée, faites Saint Cyr, Navale ou Salon, ou alors faites des études d’ingénieur et créez votre entreprise pour vendre des vraies choses à des vraies gens. Vous serez beaucoup plus utiles et donc beaucoup plus heureux qui si vous vous destinez à faire une école de commerce pour aller bosser dans la City et vendre des produits financiers auxquels vous ne comprenez rien à des gens qui ne les comprennent pas plus que vous.

 

 

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

83 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Noyelle

    9 March 2022

    Bien d’accord avec cet article bien documenté.
    Un seul bémol : pour l’essentiel, les investissements des centrales nucléaires ont été autofinancés, donc payés par les clients d’EDF, et non par l’impôt. Il est urgent de rétablir les capacités d’EDF et de supprimer ce mécanismes pervers de vente à perte une grande partie de ses Mwh nucléaires à ses concurrents artificiels…

    Répondre
  • MARC ALAIN JOSEPH

    17 February 2022

    Monsieur GAVE tout a fait d’accord avec vous concernant le nucléaire,mais saviez vous que la cogema a l’époque c’est a dire il y a 45 ans avez achetée des hectares et des hectares,déplacée des familles,des propriétés en gironde pour extraire de l’uranium et puis ces terrains ont été laissés en friches ou confié a la SAFER pour les revendre a des agriculteurs venu du nord de la france.Mais il vaut mieux l’extraire a l’étranger c’est plus lucratif pour certains.Nous aurions eu la matiére premiére et les centrales en FRANCE mais il ne faut pas poser de questions ni penser c’est interdit.

    Répondre
  • Alexandre M.

    14 February 2022

    Et les déchets atomiques ?
    Et les explosions de centrales atomiques et les centaines de milliers ou millions de morts associés à cause de la radioactivité ?
    https://www.college-antithetique.org/inepties-dangers-et-solutions-au-choix-energetique-contemporain/

    Je suis désolé Charles, mais vous n’êtes pas moins irrationnel que Macron, Lemaire, Lagarde sur cette question du nucléaire dit civil.
    On ne dispose d’aucun modèle mathématique pour prédire l’usure d’un réacteur atomique, c’est la raison pour laquelle au doigt mouillé lors de la construction des premières centrales atomiques on considérait qu’elles avaient une durée de vie de 20 ans.. Postuler une énergie atomique à 50e/kWh c’est prendre la décision de poursuivre l’exploitation des centrales atomiques existantes au delà de 40 ans, avec la certitude mathématique que nous aurions alors notre Chernobyl ou notre Fukushima.. Puisque c’est pour vous un risque acceptable, puisque l’argent passe avant la santé humaine et la vie humaine, c’est donc que votre dogme est fou.
    Les allemands ont raison de quitter le nucléaire, même s’il le font par romantisme et non par rationalisme, ils ont raison.
    Concernant EDF, la centrale EPR de Taishan, mise en oeuvre par EDF, vient souffrir une avarie critique et elle manquait exploser, elle est inutilisable et la décision politique qui fut prise de poursuivre l’exploitation de cette centrale atomique, malgré son avarie, jusqu’à ce qu’il ne soit plus physiquement possible de l’exploiter, a encore augmenté le risque de la faire exploser..
    Les EPR2 que vous voulez, vous et Macron, ce qui vous fait un point commun avec cet imbécile criminel caché derrière la légalité, sont encore moins sécurisé et moins fiables que les EPR1 dont Taishan, quasiment explosé, appartient..
    Concernant Flamanville, nous attendons tous sont explosion dès sa mise en service, du fait des innombrables malfaçons de cette centrale, alors que la justice reconnaissait ces malfaçons, notamment sur le couvercle de la cuve du réacteur (rien de moins), mais qu’elle reconnaissait dans le même temps être trop corrompue pour pouvoir décider d’ordonner une reprise de ces malfaçons, alors que le directeur de l’ASN parti en retraite nous expliquait que l’ASN n’avait pas les moyens de ses missions..
    Bande de fous.

    Répondre
    • Luc-Thierry

      8 March 2022

      Les réacteur nucléaires miniaturisés fonctionnant au thorium sont connus et fonctionnent depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, notamment avec le projet de centrale nucléaire au thorium conçue et développée par l’ingénieur français Edgard Nazare dans les années 1950. Mais ils n’ont très curieusement jamais connus de déploiement industriel : si ce n’est que la Chine envisage désormais sa généralisation sur son territoire d’ici 2030, c’est-à-dire demain…

      Découvert en Norvège au début du XIXème siècle, le thorium est un minéral 4 fois plus abondant que l’uranium 238 utilisé actuellement. Il présente des propriétés extrêmement intéressantes et un énorme potentiel comme combustible nucléaire, avec une production de déchets très fortement réduite, recyclables, et des risques d’accident nucléaire quasi inexistants. Son abondance, sa facilité d’utilisation et de manipulation en font certainement le combustible en mesure de remplacer toute l’énergie nucléaire et pétrolière, et donc d’assécher littéralement des monopoles de longue date : c’est pourquoi vous n’en avez jamais entendu parler !

      Autre « inconvénient » pour le cartel militaro-financier : il ne produit pas de déchets « recyclables » dans l’armement nucléaire ; une sacré tare !!!

  • JOLY Bernard

    8 February 2022

    `très belle étude, claire et concise. Cela est bien dommage que nos concitoyens soient aussi nulle en économie !

    Répondre
  • Triaud

    7 February 2022

    Sidérant écœurant révoltant effrayant

    Répondre
  • Benjamin

    7 February 2022

    Merci Charles,
    Pourriez vous dans votre prochaine vidéo sur “l’énergie partie 2” expliquer svp ce que vous entendez pour la société TOTAL par “‘état dans l’état” et qui pourrait éviter que le gouvernement lui impose une taxe particulière sur les profits ?

    Aussi comme vous n’aimez pas les Energies renouvelables mais que le board de Total s’y engage en réduisant le pétrole par ailleurs, pensez vous que Total puisse survivre au grand reset et cette rupture énergétique balloté entre réalité et pression de l’ESG par les fonds comme Blackrock et les menaces étatiques et autre taxe carbone. Comme l’entreprise fait partie de votre top 10 j’imagine que beaucoup de vos lecteurs aimerait un point sur cette entreprise 🙂

    Merci beaucoup, portez vous bien.

    Répondre
  • gaudiani

    6 February 2022

    l’Europe a été et est d’abord allemande et la france est à ses pieds, pourquoi ?
    la volonté de détruire notre pays ?
    l’idéologie mondialiste ?

    Répondre
  • verges patrick

    5 February 2022

    Bonjour Charles, je suis vos articles lucides et sans langue de bois. Concernant la prochaine élection, si c’est le même logiciel “DOMINION” qui décompte les voix, comme en 2017 pour Macron et ensuite en 2018 pour Biden, ils peuvent faire élire qui ils veulent et donc celui qu’ils ont déjà choisi. Je suis sur que les principaux partis sont au courant de la fraude en 2017, mais c’est l’omerta et la course à l’échalote pour plaire aux maîtres, et êtres choisis. S’il n’y a pas de recours avant pour changer de logiciel de vote ce n’est pas la peine d’aller voter. Ils ont même basculé les bulletins blancs sur Macron pour faire le compte. Bonne journée. PV.

    Répondre
    • Charles HEYD

      6 February 2022

      A quoi a servi exactement ce logiciel “Dominion” en 2017 en France?

  • chris31k

    5 February 2022

    Je vous renvoie a l’excellente vidéo de Trouble Fait sur Youtube sur le sujet

    Répondre
  • Hayotte

    4 February 2022

    C’est rigoureusement exact et fort bien expliqué. Merci Maître Charles. Je n’ai pas bac +5 mais j’ai apprécié votre texte. Merci encore. Très cordialement.

    Répondre
  • Dominique

    3 February 2022

    Je vois que la modération a accepté mon commentaire.
    En résumé :
    .
    Point 1 : avec un conseil d’administration majoritairement féminin EDF a adopté l’idéologie de Anne Lauvergeon…
    Le CA compte des hauts fonctionnaires sans expérience du secteur et 6 syndicalistes ! Plus 4 administrateurs passés par Nexity, Darty, et La Poste (2) …
    Avec cette équipe de bra cassés évidemment soumise au gouvernement, EDF va courir vers les échecs et la ruine.
    .
    Point 2 : 97 % du capital étant dans les mains de Bercy, l’Elysée pourra vendre – sur ordre de l’étranger – les actions aux grands banquiers américains, encore plus aisément qu’à l’habitude.
    .
    Point 3 :
    TOTAL peut également passer sous contrôle de mondialistes étranges. Le capital n’est plus français qu’à moins de 30 % ! Exit alors kes administeurs français et tous les cadres dirigeants des entreprises de Total. Et adieu notre indépendance pétrolière.
    .
    Conclusion : pour réserver ces deux groupes stratégiques une règlementation française empêchera la cession à des groupes étrangers … à la façon chinoise ( et américaine de fait ).
    Disposition valable pour non seulement Dassault Aviation, etc. et jusqu’à Bolloré, mais également toutes les entreprises qui sont encore à capitaux français.
    Il en reste très très peu.
    On peut être libéral et intelligent à la fois ( et patriote ) à la fois. Nous sommes en guerre économique ( et civilisationnelle ) : ce sera résister et contre-attaquer, ou devenir esclaves.

    Répondre
  • Brard michel

    2 February 2022

    Cher Charles,
    Que pensez-vous de Bulliovault, Sté anglaise de stockage nominatif de métaux précieux ?
    Merci

    Répondre
  • Blar Gazon

    2 February 2022

    EDF n est pas une société privée, elle est controlée par l’Etat et les syndicats. C est donc une réussite a la française comme vous dites.

    Répondre
  • Stéphane à Taiwan

    2 February 2022

    Excellent article ! J’y apporte juste un petit complément d’information. Les centrales nucléaires françaises ne furent pas payées par l’impôt, mais autofinancées. La différence n’est pas énorme, vu qu’EDF avait le monopole, mais cela montre que le nucléaire est tellement compétitif et rentable qu’il n’a pas été un poids pour les contribuables !
    Lisez ce fil pour plus de détails :
    https://twitter.com/cfecgcenergies/status/1484600069491986440?t=SQgDo6o-X6Yj5jldIVijzA&s=19

    Répondre
    • breizh

      3 February 2022

      il me semble que les prêts étaient tout de même garantis par l’Etat, ce qui n’est pas rien.

  • Dominique

    1 February 2022

    IDibertés,
    Vous avez modéré mon commentaire et il n’est pas publié. S’il s’agit d’une censure ce ne sera pas la première fois.
    Où seraient alors les Libertés chez IDL ?
    Et pourquoi cette censure ?
    .
    Parce que j’étais en désaccord avec Charles Gave au sujet de la nationalisation de fait d’EDF?
    .
    En effet, en tant que libéral je suis opposé à la propriété par l’Etat des actions d’une société !
    .
    Par contre il est évident que la France aurait dù et doit protéger ses industries contre les prédateurs que sont les grands banquiers américains.
    C’est donc ce qui m’a amené a présenter l’exemple de la fragilité du groupe TOTAL dont les capitaux sont détenus à plus de 70 % par des étrangers, dont plus de 30 % pour les USA.
    A tout moment le conseil d’administration de Total peut être débarqué et les Français remplacés par des nord-américains !
    Beaucoup de nos grandes sociétés obtenu ce sort, en furent ensuite dépecées. Par exemple le CA du groupe Accor fut débarqué par des fonds de pension nor-américains qui vidèrent Accor de sa substance. Tous les grands hôtels d’Accor furent vendus à des fonds de pension nord-américains et … loués par Accor. Lrs plus-values étant dilapidées en dividendes … Bye bye Accor.
    .
    Le capital de Total aurait dû être protégé par l’Etat français, par des règlementations françaises contraigmantes au besoin, afin de défendre notre indépendance énergétique puisqu’elle est STRATÉGIQUE..
    Mais toutes les sociétés françaises auraient dû être également protégées contre les grands banquiers américains prédateurs. Y compris Éminence … Même si cela peut déplaire aux maitres du monde et si cela devait entrainer des mesures de rétorsion par les pays soumis aux grands banquiers ! C’est pour les Français une question de survie.. Il fallait aussi protéger Usinor contre Mital et PSA les Chinois de Pékin. Nous sommes en guerre économique et pour restër libres il faut se défendre.
    .
    Charles Gave vous avez donc eu tort dans vos conclusions et l’avenir le démontrera évidemment :
    – d’une part le conseil d’administration est évidemment occupé par des hauts fonctionnaires et des syndicalistes sans expériences dans le nucléaire et l’énergie ! I
    Ils ont été ambassadeur, chargé de relations humaines, chargé de développement durable, ont sévi chez Nexity, Darty, La Poste etc.
    EDF restera donc incompétent car les dirigeants nommés seront incompétents à l’image des administrateurs, et dans les mains des hommes-de-l’Etat et des syndicats. Echecs futurs assurés à la façon de Areva. Cqfd
    .
    – d’autre part la capital pourra être vendu à des banquiers américains sur un simple coup de fil de l’Élysée. EDF est dans les mains des banquiers américains et leurs complices les commissaires de l’UE.
    .
    Pour une fois Charles Gave vous vous êtes trompé.
    .
    Une nouvelle fkis, un censeur chez IDL a cru utile de museler une opinion différente. Or de la discussion jaillit la vérité. Cette censure par IDLibertés est une faute.

    Répondre
    • idlibertes

      4 February 2022

      Il n’y pas de censure, calmez vous vous n’aviez juste pas de commentaires validés en amont. Relax.

    • Dominique

      10 February 2022

      Idl,
      Il y a hélas une censure – mal à propos car aucun de mes commentaires censurés n’a été offensant – alors assumez la puisque vous êtes chez vous. Enfin… vous ( je m’adresse au modérateur ) êtes surtout chez Charles Gave et je pense qu’il en serait mécontent s’il en apprenait l’existence dans son Institut des LIBERTÉS.
      Quant à ma petite personne soyez rassuré : je suis relaxé. Je finirais seulement par me lasser.

  • Pour

    1 February 2022

    J’applaudis des deux mains, à cette analyse claire et stupéfiante de réalité, honte à nos technocrates incompétents, incapables, et fossoyeurs de notre avance technique.

    Répondre
  • Louis Patocco

    1 February 2022

    Surpris et écoeuré par les décisions de ces politiques.

    Répondre
  • Student of Liberty

    1 February 2022

    “Si les biens et services ne traversent pas les frontières, les soldats le feront.”
    attribué à Frédéric Bastiat (enregistrement perdu en raison de la technologie défaillante de l’époque)

    S’engager dans l’armée sera peut-être un moyen de voir du pays mais le tableau serait noir et les conditions particulièrement malheureuses.

    Répondre
  • André Lebourg

    1 February 2022

    Ce qu’il faut regretter c’est l’action ( ou plutôt l’inaction) de notre mediacratie sourde, aveugle et muette quand il s’agit de toucher à leur bienfaiteur “Le gouvernement Français et qui plus est aidée par la justice de la manière dont il est question dans le texte………..

    Répondre
  • Franck

    1 February 2022

    Je pense qu Éric Zemmour a commis une erreur :
    C’est de ne pas vous avoir laisser l’accompagner, ou bien de ne pas vous avoir incité forcé à le suivre dans sa campagne présidentielle.
    Mais je pense que la seule raison à cela vient du seul fait que vous ayez mis au point une critique et une analyse si bien argumentée contre l’Euro et les chocs asymétriques que cette monnaie a généré au sein de la zone euro, que Zemour, peut être à TORD, a jugé bon de vous écarter (j’espère à contre cœur) pour motif que les Français ne sont pas préparé ou parce qu’il sont formatés ou parce qu’ils ont peur (argument mis en avant par Zemour) et que donc cela aurait pu constituer un risque DE DIRE LA VÉRITÉ AUX FRANÇAIS, AU PEUPLE.
    C’est vrai que le risque est très élevé mais en contrepartie n’est-il pas plus risqué dangereux de MENTIR À LA POPULATION au risque que les Français ne comprennent pas bien les différences fondamentales qui séparent les combats menés par les différents candidats (Marine Le pen et Zemour, puis Mélenchon et enfin Macron). Pour une majorité de Français, ce qu’ils risquent de retenir, c’est 2 candidats qui lutte contre l’immigration, un autre communiste et toujours fidèle à lui-même et un dernier qui serait le bon Samaritain qui luttent efficacement contre le chômage, pour les entreprises Européennes, pour protéger la santé des Français et pour la beauté et l’utilité de l’UE et la zone euro et donc de l’euro.
    Car je pense que les Français visiblement sont plus attachés au CONFORT qu’à la liberté. En conséquence il faut non seulement quelqu’un comme Zemour pour les secouer les réveiller, mais il faut AUSSI QUELQU UN COMME CHARLES GAVE POUR LES RÉVEILLER SUR LE PLAN CULTUREL (notamment économique et financier)
    Car il s’agit d’un combat pour un retour à l’état nation avec une monnaie et un peuple souverain contre un monstre technocratique, un Frankenstein financier ( comme vous dîtes l’ Gave).
    Même si Zemour est elu au premier et au 2eme tour, JE CRAINS QUE LA BCE NE FASSE LA MÊME CHOSE QU’ELLE A FAIT À LA GRÈCE (COUPER LES AIDES POUR L’ÉTAT GREC) ET À L’ITALIE (ON ORGANISE UN COUP D’ÉTAT SOUS LA PRESSION DE LA BCE ET DES MARCHÉS FINANCIERS, DONC MENACE FINANCIÈRE ÉGALEMENT).
    Et à ce moment très précis, que ferait Zemour ?????
    Parce qu’etant donné les enjeux pour les europeistes les verts, les démocrates US, les ONG financés par des milliardaires, et les grands groupes ayant déjà prévu un grand nombre de d’investissement dans les éoliens par ex en France (conflit d’intérêt), sans parler des institutions financières (goldmans Sachs par exemple) soutenant la BCE et le projet d’union budgétaire et fédérale ou bien encore la politique d’immigration, GOUVERNER NE PAS ÊTRE FACILE POUR ZEMOUR S’IL Y A RÉELLEMENT UN VÉRITABLE COMPLOT DERRIÈRE TOUT ÇA !!!
    Je ne citerais pas de nom, mais un des conseillers économiques de Georges Soros a quand même dit dans une vidéo (“alternative économique” pourquoi la zone euro n’est pas sortie d’affaires ?) que si un pays comme l’Italie venait à faire défaut, il faudrait organiser un coup d’état militaire et ou couper les aides pour empêcher l’Italie d’emprunter sur les marchés financiers et ainsi céder sous la pression de la BCE.
    On peut imaginer TE REMPLACER L’ITALIE PAR LA FRANCE.
    Je dis ça j’ai rien dit LOL !!!

    Répondre
    • Dominique FAVRE-MARTINOZ

      7 February 2022

      Bonjour Mr GAVE,
      C’est toujours un grand plaisir de vous lire et de partager vos analyses pertinentes et éclairées. Concernant EDF, quelle est, selon vous, la stratégie consistant au rachat des turbines arabelle, propriété de GE. Y aurait t’il, soudainement une prise de conscience politique de la nécessité impérieuse d’une souveraineté de la filière nucléaire, eu égard au besoins grandissants en électricité et aux menaces qui pèsent sur les approvisionnements en gaz…(ceci corroboré par une prise en compte du nucléaire au niveau européen comme étant une énergie « verte ».)Merci de votre éclairage

  • alexandre

    1 February 2022

    M. Gave, je suis tout a fait en ligne sur la spoliation du pays mais je pense qu’il y a au moins 3 points à revoir pour ne pas être repris par les ecolos ou neoliberaux
    – EDF n’aurait pas payé le nucleaire avec nos impots. Elle a emprunté et remboursé ses emprunts pour construire les reacteurs.
    – l’Arenh n’a pas été imposé par l’Europe. C’est la France qui a décidé l’Arenh et aurait même du en demander l’autorisation à l’Europe.
    – actuellement ce ne sont pas les contribuables français qui subventionnent gratuitement des sociétés du secteur privé qui ne contribuent en rien à la production d’énergie. Mais ce sont les clients d’EDF et en particulier ceux au tarif reglementé dont le tarif a déja augmenté en 2020 uniquement à cause des coûts Arenh pour EDF.
    Il s’agit toujours encore de privatisation des profits et mutualisation des pertes

    Répondre
  • Franck

    31 January 2022

    Ok ! Pas mal du tout ! 👍
    À noter que le peu d’hommes politiques qui ont essayé de défendre les grands groupes Français ont tous préféré abandonner leur carrière d’hommes politiques ou presque comme Devillepin, Montebourg….
    Les ingénieurs des corps des mines se sont toujours pliée aux exigences des écolos.
    Pour prendre un autre exemple, Engie, malgré des investissements partout dans le monde et dans différents secteurs d’activité a été contraint de basculer dans le financement de la transition énergétique en développant de l’éolien du photovoltaïque et en fermant les centrales à charbon parce qu’ils y ont été contraints par les verts écolo et la gauche mondialiste. Ils ont beaucoup d’investissement dans le gaz et sont compétent dans ce domaine MAIS ENCORE UNE FOIS, le gaz ne plait pas aux écolo.
    Sans compter que d’autres pays se soumettent aux projets mondialistes de transition énergétique en fermant leurs centrales nucléaires ce qui impactent davantage les parts de marché et résultats d’Engie puisque j’ai pris cette exemple.
    De plus il y a une volonté de construire des conglomérats des groupes européens.
    L’objectif fixé à terme est de n’avoir plus que des grands groupes EUROPÉENS et NON PLUS FRANÇAIS.
    De ce fait, nous allons assister à un appauvrissement dans un grand nombre de régions en France et si toutefois des emplois sont créés, ceux seront davantage des emplois peu qualifiés avec des employés n’ayant probablement pas été formés et préparés à ces changements brutaux.
    Toutes nos entreprises stratégiques sont dans le collimateur des mondialistes et des écolos et les 1ers à se plier à leur exigences sont nos dirigeants politiques et nos ingénieurs de la haute fonction publique, pourrait-on dire !!!
    AVANT DE DÉTRUIRE LES EMPLOIS DANS L’INDUSTRIE THERMIQUE, IL AURAIT ÉTÉ NÉCESSAIRE DE FAIRE COMME L’ALLEMAGNE ET LA CHINE C’EST À DIRE DE CONSERVER SON CAPITAL INDUSTRIEL À FORTE VALEUR AJOUTÉ LE TEMPS DE SE PRÉPARER À LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE QUI NOUS EST IMPOSÉ PAR CES IDÉOLOGUES.
    Engie, tout comme EDF va rencontré de plus en plus de difficulté, et doit compter sur les collectivités locales et les entreprises en France pour offrir leurs services pour accompagner nos entreprises afin qu’elles n’émettent plus de CO2.
    C’est la raison pour laquelle il a fallut en quelque sorte formater les consciences, endoctriner et formater la population Française et SURTOUT LES PLUS JEUNES afin de les sensibiliser aux questions liées au réchauffement climatique, à la pollution.
    En effet si les citoyens se sont pas formatés et n’acceptent pas cette transition, Engie comme tous autres grands groupes n’auraient jamais pu effectuer ces changements.
    Je pense que pour cette principale raison que PARTOUT À TRAVERS LE MONDE on ne nous parle plus que du DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE DECROISSANCE !!!!
    Mais décroissance pour la FRANCE PAS POUR LA CHINE ET L’ALLEMAGNE ET L’EUROPE DU NORD ou d’autres encore.

    Répondre
  • Badin

    31 January 2022

    Cet article explique clairement que nous nous sommes fait mettre par les Allemands, l’Europe et nos dirigeants qui sont, comme vous le dites, des vendus. A ce propos on attend toujours les sanctions pour Lauvergeon qui, pour sa brillante réussite a sûrement bénéficié d’une belle promotion dans la Fonction Publique!
    Une seule solution quitter l’Europe (et l’Euro) et chasser Macron mais cela signifie remettre les Français au travail (Et chasser ceux qui viennent chez nous pour profiter de nos lois sociales inadaptées). Enfin, dommage que vous vous soyez trompé d’unité. Il s’agit, et un lecteur l’a remarqué déjà, de prix au mégawatt/heure évidemment!

    Répondre
    • Karizoc

      1 February 2022

      Attention. Il faut bien parler de megawattheure MWh et surtout pas de megawatt/heure MW/h.

  • Nanker

    31 January 2022

    “A ce propos, dans le dernier numéro de la Revue « Conflits » qui traite des problèmes de géopolitique et à laquelle tous les lecteurs de l’IDL devraient s’abonner tant les articles sont de qualité”

    Je me permets de signaler que l’on évoque cette revue **en ce moment** (31 janvier 18h07) sur “Radio Courtoisie” (95.6) et ce jusque 19h30.
    A bon entendeur…

    Répondre
  • Dies Irae

    31 January 2022

    Dans la liste des entreprises torpillées par Macron, il y a Alcatel
    Vente en rase campagne à Nokia qui a licencié massivement en France
    Mais à générés de juteuses commissions à la maison Zaoui é Zaoui, “banquiers d’affaires” inféodée aux Rotschild!

    Répondre
  • Jepirad

    31 January 2022

    Un bon moment de colère de monsieur Gave. On ne peut qu’adhérer à votre démonstration. L’Etat liquidateur d’un de nos plus beaux joyaux industriels. Finalement vivement le réchauffement climatique pour se passer du chauffage. Ça fera retomber les tensions. Blague à part on n’est pas bien.

    Répondre
  • Frank Deljeune

    31 January 2022

    Toujours perspicace.
    Il est vrai que dès lors que les fonctionnaires ou les politiciens se mêlent d’économie, on parvient immanquablement à la catastrophe. De Gaulle et Giscard ont sans doute échappé à la règle. Mais en ce temps, la politique échappait encore à la bureaucratie des Énarques.

    Répondre
  • Jacques Peter

    31 January 2022

    Notre parc de centrales nucléaires est tellement insupportable que nous avons commencé à le démanteler avec Fessenheim.

    Répondre
  • Alain Durand

    31 January 2022

    Excellente analyse, comme toujours avec Mr Gave. Et peut-être porrait-on faire suive cette analyse à Mr Eric Zemmour, juste pour savoir ce qu’il en pense.

    Répondre
  • GEORGIO

    31 January 2022

    Nous sommes le corbeau de la fable (ou plutôt les pigeons ) les riches sont partis ,les pauvres nous envahissent, tout ce que vous écrivez est très clair. Le peuple Français aura-t-il le courage de virer tout ces traitres ?

    Répondre
  • Hervé CHEVALLIER

    31 January 2022

    Raisonnement fort juste mais une petite erreur s’est glissée , sans doute une faute de frappe : 42 euros est le prix du Mwh et non kwh

    Répondre
  • Jacques Ady

    31 January 2022

    Une question me turlupine quand même à la lecture de cet article. C’est cette phrase : “Je n’en sais rien puisqu’en tant qu’économiste, je peux parfaitement justifier de l’existence d’un monopole étatique dans quelque chose d’aussi vital que la fourniture d’énergie”,
    suivie de ceci : “Et quel est l’intérêt de la France ? Reprendre le contrôle d’EDF, produire de l’électricité à 50 e /kWh et ne la vendre qu’à ceux qui produisent en France.”

    Si l’énergie est un secteur si vital pour le pays qu’il se justifie que l’État s’en empare (alors que ce n’est pas un secteur régalien au sens strict), qu’en est-il de l’agriculture ? de la santé ? liste non exhaustive…
    N’est-ce pas plutôt le capitalisme de connivence qui pose problème ? (des gens liés à l’État qui détruisent l’économie)
    Ces secteurs ne pourraient-ils pas être totalement privés, le gouvernement se réservant le droit, en cas de pépin, d’en prendre temporairement le contrôle, comme il le fait en temps de guerre ?
    Assurer aux acteurs économiques privés des conditions de développement favorables, spécialement quand ils’agit de secteurs vitaux comme l’agriculture, l’énergie ou l’armement, OK ; mais une mainmise complète de l’État, est-ce bien raisonnable ?
    Sinon, où s’arrête le raisonnement : tous les secteurs de l’économie ne risquent-ils pas de se retrouver étatisés, ce qui signifie l’Union Soviétique Française ?
    Intéressé d’avoir l’avis de Charles sur cette question sensible…

    Répondre
    • Bilibin

      1 February 2022

      Cela me rappelle Milton Friedman qui disait que si un secteur devait finir en monopole (comme l’eau ou l’électricité ici), il préférait encore un monopole privé arbitré par l’état qu’un monopole public.

  • Dominisue

    31 January 2022

    Charles Gave, à travers cette électricité, et sa source dans nos centrales atomiques, vous soulevez magistralement la question de l’indépendance énergétique.
    .
    Un pays doit s’occuper en priorité de ce qui concourt à son indépendance : armées et armements, énergies ( charbon pétrole gaz uranium… ) minerais, aliments,, médicaments, véhicules, voies de transports etc.
    On n’en entend jamais parler alors qu’il s’agit de la réalité, éloignée des bobards de réchauffisme, de transition écologique, de décarbonisation, de parité etc. qui nous abrutissent h24.
    .
    Le tableau que vous tracez de notre filière électrique avec sa source essentiellement nucléaire, et le fait que les activités de construction réacteurs ont été reprises par EDF après la débâcle de Areva est cataclysmique. C’est hélas la vérité.]
    .
    Rappelons que Areva fut créée pour regrouper les unités de l’atôme français, hormis la gestion de la production des centrales nucléaires assurée par EDF.
    Un projet typique des idées imbéciles de nos hauts fonctionnaires… qui n’ont jamais mis les pieds dans une usine. En fait l’idée d’une arriviste forcenée.
    L’industrie ne fonctionne pas ainsi et sans doute des hommes compétents ont, sur le terrain, sonné le tocsin et d’autres ont démissionné. Beaucoup furent peut-être virés par Lauvergeon dans ses combats. emblématiques pour le féminisme et contre “ l’homme ingénieur de 50 ans.“
    .
    Qu’importe, créé en 2001 ce projet ambitieux naquit de la cervelle d’un ancien “sherpa” du président de la république ( Mitterrand collectionna les sherpa calamiteux ) voulant firiger tout le nucléaire civil depuis la production de combustible, la livraison de centrales, jusqu’au retraitement.
    .
    Le monstre Areva capota rapidement mais il tint par l’entêtement des hommes-de-l’état jusqu’à la débâcle totale d’Areva : l’industrie nucléaire civile de la France était anéantie, son crédit à l’étranger était lessivé, et la faillite du groupe fut majeure.
    Aujourd’hui ce qui reste d’Areva est dans une société baptisée Orano ( ah les jolis noms de Lauvergeon… ) réduite à l’extraction de l’uranium et du cycle du combustible. Orano est présidé évidemment par un haut fonctionnaire ayant pantouflé et qui n’a aucune expérience dans le nucléaire.
    .
    Si cette filière est tombée si bas, c’est par la faute d’hommes-de-l’État politiciens et hauts fonctionnaires ( dont aucun n’a été poursuivi ) de cadres arrivistes corrompus et aussi de syndicalistes communistes.
    .
    Vous pourriez dresser des tableaux identiques dans l’industrie, la santé, l’enseignement, l’agriculture, etc. La France-révolutionnaire a causé un désastre général en France.
    Les hommes de la France-traditionnelle sont devenus rares au fil du temps. Il en reste encore grâce à Dieu, qui défendent des secteurs stratégiques qui survivent plutôt mal que bien.
    Mais pour combien de temps ?
    .
    Pour ces motifs je suis moins optimiste que vous quant à une possibilité d’une “ reprise en mains d’EDF ” qui serait victorieuse pour le pays, car elle serait barrée par les mêmes qui ont détruit la filière. Le PROBLÈME d’EDF provient des hommes-de-l’état et leurs complices !
    .
    Il faudrait donc, s’il vous plaît, nous en dire plus sur votre “ reprise en main “ : comment ?
    A la façon du président Carlos Menez lorsqu’il sortit l’Argentine des abîmes en privatisant tout ?
    Mais, si vous parlez effectivement du “ cours de bourse de la société EDF”, en même temps vous êtes satisfait du monopole de l’Etat sur les actions EDF, ce que je comprends moins.
    .
    Pour ma part, je suis persuadé que des entreprises privées françaises auraient rayonné mondialement dans le domaine de la production de centrales nucléaires et leur gestion, comme le groupe Total l’a fait dans ses différents métiers.
    Mais nous n’avons pas pris cette voie et c’est pourquoi ce secteur est à la ramasse.
    Comment le relever sinon en privatisant tout, et correctement c’est-à-dire en changeant les hommes à la tête ?
    .
    Des réformettes ne fonctionnent pas car les mauvaises structures, les mauvais principes, les mauvaises personnes restent toujours en place. C’est pourquoi Areva est tombé, Lauvergeon n’est pas l’unique coupable du désastre d’Areva.
    Et la capitalisation d’EDF en une société par actions détenues par l’Etat ( à 97 % ) a été une réformette qui ne change rien au monstre étatique monopoliste EDF.
    .
    Comment faire sans une contre-révolution globale qui mette à bas le programme du CNR en 1945, dénationalise tout et nous libère des hommes-de-l’Etat jacobins et néo-communistes et de ceux qui sont complices des mondialistes ?
    Trop d’intérêts sont en jeu : des hommes-de-l’Etat jusqu’aux salariés. Chez EDF ils paient seulement 10% de leurs consommations d’électricité, et profitent de privilèges hors du commun avec un CE dont les dirigeants sont régulièrement condamnés !
    .
    En Argentine, dans les années 1990 alors que le pays était dans les abîmes et avec une inflation de 150 %, le président Carlos Menez appliqua une révolution économiquement libérale ( et socialement conservatrice ) qui fut rapidement couronnée de succès.
    Il faut beaucoup de courage et d’intelligence pour agir ainsi. Et ne pas être seul. Il faut aussi que le peuple-traditionnel puisse bousculer le peuple-révolutionnaire.
    .
    Et je vous rejoins : les commissaires de Bruxelles ne nous font que du mal. Mais eux, nous pourrons plus facilement leur “reprendre la main”.
    .
    Total est devenue une fabuleuse entreprise qui reste une exception française, avec tous ses partenaires dans la filière.
    Total recherche, extrait et raffine du pétrole ( pouah un produit avec du carbone… ) et distribue ses produits dans le monde entier, parce que son capital est privé et surtout parce que ses activités échappent aux hommes-de-l’état.
    Les politiciens avaient en leur temps retiré l’État français du secteur pétrolier : BRGM, CFP, ERAP, Elf furent publics et gérés par des politiciens compétents qui donnèrent finalement la main au secteur privé.
    Par ailleurs le CNR n’avait à ma connaissance pas mis ses pattes sur les hydrocarbures.
    .
    Toutefois, les hommes-de-l’Etat n’ont pas veillé sur Total comme un État doit protéger ses activités stratégiques, c’est le rôle de tout État : moins de 30 % de capitaux sont français, contre plus de 30% aux mains nord-américaines et 20% à des européennes.
    Certes, “edge funds“ et fonds de pension n’existent pas en France, mais les gouvernants français pouvaient protéger Total ( et d’autres entreprises stratégiques ) de la même façon que les USA le font
    Et l’épargne des Français a été orientée dans la Caisse des Dépôts et les Assurances-vie plutôt qu’en bourse.
    Sauver notre indépendance nécessitera bien des changements radicaux.
    .
    N’y a-t-il pas là un risque réel que la direction française de Total soit finalement éjectée ? Ce serait certainement plus grave que la déconfiture actuelle d’EDF, car irréversible : les banquiers américains ne rendent jamais leurs butins.
    La situation a empiré depuis que des politiciens sont complices des grands banquiers américains
    Nous perdrions alors notre indépendance en hydrocarbures.
    Qui protégera Total ? Ce n’est pas dans les programmes des candidats qui s’opposent à l’occupant de l’Élysée qui brade nos intérêts stratégiques..
    .
    Pour en revenir à EDF, la différence est grande entre Total et EDF : EDF a une culture monopoliste et étatique.
    En obligeant EDF à reprendre les activités de construction de centrales, les hommes-de-l’état ont agi selon des considérations financières et ils pensent peut être pouvoir résorber ainsi l’échec d’Areva. Ils ont à mon avis augmenté la taille du monstre EDF et donc créer de futurs problèmes encore plus graves.
    On en a déjà des manifestations catastrophiques qui pourraient amener EDF à la ruine. Votre analyse est édifiante.
    .
    Enfin, si on peut admettre de nationaliser provisoirement une entreprise afin de la sauver de la faillite, ce faux statut de société de capitaux pour EDF est risible et il crée une brèche dans les principes libéraux.
    A moins qu’il s’agisse d’un moyen pour permettre aux grands banquiers américains d’acquérir ce pan stratégique de ce qui reste de notre industrie. Un de plus !
    .
    Je reste donc sur ma faim concernant le nucléaire civil et l’électricité pour préserver notre indépendance stratégique dans ce secteur.
    Y donnerez-vous une suite ici et dans vos vidéos ?
    La France-traditionnelle a besoin de vous.
    .
    Il y aurait aussi à dire sur les autres secteurs qui, en France, sont captifs de l’État. Et pas seulement les secteurs dits “marchands”, je pense à l’enseignement, la médecine, les retraites etc.
    Hélas, tout le monde y compris à “droite” trouve normal que l’enseignement soit dans les mains de l’Etat, comme les hôpitaux, et les caisses de maladies et de retraites depuis la “réforme” du calamiteux Juppé. Bientôt les mutuelles de santé seront décapitées par les URSSAF.
    Et chaque candidat y va de ses propositions qui ajouteront inévitablement du désastre au désastre.
    Quand les libéraux prendront-ils enfin la parole publiquement, tous ensemble ?

    Répondre
    • Tolbuj

      1 February 2022

      Areva a été constitué entre autres à partir des sociétés Framatome et Cogéma. Depuis la partie Cogéma est devenue Orano, et la Partie Framatome est devenue Framatome dont le principal actionnaire est Edf.

  • tionnelle

    31 January 2022

    Brillante et nouvelle analyse de Charles Gave sur comment la classe énarchique ruine la France.
    Parfaitement d’accord et l’on pourrait ajouter comment Macron à faire perdre la face aux japonais avec ses actions françaises à droit de vote double ce qui a conduit à l’éviction de Carlos Ghon puis à la chute de Renault depuis qui a coûté à la France près de 10 milliards.
    Mon accord sur le texte s’arrête à “si Bruxelles pas d’accord…nous établirons une zone de libre échange avec Londres “etc…. en effet l’Allemagne que je connais bien pour y avoir vécu ne sortira jamais de l’Alliance Atlantique et ne voudra jamais d’une défense Européenne surtout avec les avions et les armes françaises
    Enfin le coût de griffe infondé sur les “Ecoles de Commerce” dont on ne sait lesquelles me paraît particulièrement injuste et même totalement absurde, bref d’un combat suranné.
    Sortant de cette filière par ailleurs mal nommée car on y apprend plus des savoirs pour diriger une entreprise que pour vendre , encore que cette dernière fonction soit souvent à tort méprisée en France
    Désolé, cher Monsieur Gave de citer mon exemple parmi d’autres, mais je pense avoir été au moins aussi utile dans mes fonctions de Directeur Financier puis de Co-Gérant (équivalent de Vice Président pour une GMBH) d’une Société allemande filiale d’un groupe français en prenant une place de premier plan sur le marché allemand, que d’un ingénieur de production sorti de Centrale ou autre.
    De grâce ne refaisons pas la guerre ente les “Ing. “et les autres.
    Ceci étant, il est parfaitement exact que la France ne “produit “pas assez d’ingénieurs, mais elle ne valorise pas assez les formations sérieuses en Management et Controlling et encore moins dans le domaine de l’Analyse Stratégique, de la Décision et de son Exécution opérationnelle.
    “La stratégie est un art tout d’exécution” (Napoléon)
    Merci de votre attention
    J.P. Essentielliste

    Répondre
  • Rigal-Jouet

    31 January 2022

    Prix consommateur HT : 9 cts d’euro le kikoW.heure
    Soit 90 euros le mégawatt.heure.
    300 euros le MW.h c’est le prix lors des pointes de consommation, justement quand EDF ne produit pas suffisamment.
    Achats aux Britanniques = éoliennes mer du Nord aux Allemands = gaz et lignite et aux suisses = eau remontée dans barrages d’altitude aux heures creuses

    Répondre
  • andré-marie

    31 January 2022

    Tout à fait d’accord avec vous, la solution est là sous nos yeux et beaucoup ne veulent pas la voir , c’est triste de constater que la majorité des votants élisent des traitres qui sabordent nôtre pays.

    Répondre
  • caullet

    31 January 2022

    Vous êtes en forme, Charles !
    Conservez bien votre santé en 2022.

    Répondre
  • Boisnard

    31 January 2022

    Très bon comme d habitude , merci monsieur Gave
    Pouvez vous nous faire un papier sur ce que les hommes de Davos veulent infliger au monde actuel. Les médias nous martèlent le monde d’après, mais lequel? Mr De Villiers en a parlé un peu mais pas en profondeur.
    Pourriez vous svp informer vos lecteurs
    Merci

    Répondre
  • Jacques Ady

    31 January 2022

    Merci pour ce billet aussi clair qu’accablant, M. Gave.

    PS : le prix de l’électricité s’exprime en euros par mégawattheure (MWh) et non kWh

    Répondre
    • PauB

      31 January 2022

      en effet ca ferait un peu cher!

  • Denis Monod-Broca

    31 January 2022

    L’UE, telle qu’elle fonctionne, vit dans le faux-semblant. Elle est un faux Etat, la Commission est un faux gouvernement, son “parlement” un faux Parlement, etc. Et la concurrence libre et non faussée sur le marche de l’électricité est une fausse concurrence, puisqu’elle repose sur un prix de vente artificiel aux soi-disant “concurrents” d’EDF. Les faux-semblants ne sont pas un mal en soi, la vie en société en est pleine, mais quand les faux-semblants sont confondus avec la réalité, c’est que la folie est en train de gagner la partie.

    Répondre
  • Karl DESCOMBES

    31 January 2022

    Complément:
    .
    L’Allemagne n’est pas en “guerre économique” contre la France. Elle a bien d’autres ennemis prioritaires.
    .
    Ce qui est juste en revanche est que l’Allemagne en a marre des cigales latines. Elle ne se laissera pas emmener pas le fonds par ces cigales.
    Elle cherche avant tout à préserver ses intérêts, et désormais même au détriment de la construction européenne.
    C’est ce dernier point qui est nouveau.
    Elle prend des positions plus tranchées, du style “maintenant on fait ce que je dis ou c’est marre”
    Et comme elle est en position de force, il est facile de la voir en “guerre”.
    .
    Sur le nucléaire, il faut rester très très prudent.
    Oui, l’énergie produite est peu polluante… …jusqu’au jour où elle le devient et pour 10 000 à 100 000 ans.
    + Une superficie de la taille d’un département français polluée autour de Fukushima.
    + On est passé à deux doigts de rendre l’Europe quasi invivable avec Tchernobyl. Une seule (grosse) tranche nucléaire !
    .
    Quel serait l’effet d’une tempête solaire majeure? Nous n’avons aucun recul.
    .
    L’opinion allemande est que c’est trop dangereux. Plus que les énergies fossiles.
    (Cela aide bien d’avoir encore de gros gisements de lignite…)
    .
    .
    Pour le reste, la France se saborde bien toute seule, comme l’article de M. GAVE le décrit très bien.
    La France a bien su dire “fume” à l’Allemagne sur Fessenheim pendant des décennies.
    L’Allemagne ne pouvait rien y faire.
    .
    L’Allemagne n’a pas non plus obligé l’état français à faire des déficits depuis 45 ans…
    Pendant ce temps Merkel faisait inscrire dans la constitution (rien de moins) la recherche du “schwarze null”.
    Plus de rouge dans les comptes publics.
    .
    Pour le fun, on soumet cela au parlement en France?
    .
    .
    “Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà ”
    Blaise Pascal.
    De nos jours du Rhin…

    Répondre
    • breizh

      1 February 2022

      “Oui, l’énergie produite est peu polluante… …jusqu’au jour où elle le devient et pour 10 000 à 100 000 ans.
      + Une superficie de la taille d’un département français polluée autour de Fukushima.
      + On est passé à deux doigts de rendre l’Europe quasi invivable avec Tchernobyl. Une seule (grosse) tranche nucléaire !”

      quelle(s) source(s) pour ces assertions ?

    • Guillaume P.

      1 February 2022

      D’accord, sauf le paragraphe sur le nucléaire.
      Physique de base: plus c’est “chaud” plus la demi-vie est courte, on parle en jours pour les plus dangereux (iode-131), en décennie pour les moyens assez peu dangereux aux concentrations rencontrées (césium-137) et enfin en millénaires pour des éléments pas plus dangereux que la radioactivité naturelle ou les polluants usuels, voir naturels (les plantes sont remplies de pesticides naturels).
      .
      Les écolos comme d’habitude sont à l’information ce que Goebbels était à la vérité et à l’écologie ce que Pol-Pot était à la santé publique.
      Le but de ce terrorisme intellectuel est le pouvoir pour les plus cyniques. Les autres sont des croyants de la secte de l’apocalypse, ou plus ou moins intéressés par l’argent public.
      .
      Reste la simple catastrophe industrielle, un AZF de quelques km2, mais alors que des centaines d’usines ont explosé dans le monde, on ne compte que deux centrales nucléaires: une à cause des communistes incompétents et l’autre à cause d’un Tsunami qui a fait 18’000 morts… dont zéro dû à la centrale nucléaire.
      .
      La leçon est de ne pas laisser les gauchistes toucher quoi que ce soit et de ne pas construire en bord de mer.

  • Katherine MAHEO MAHEO

    31 January 2022

    EDF appartient à 86% à l’état celui qui est surtout spolié est le p’tit porteur’ et effectivement l(ensemble des français Car RECAPITALISATION il faudra le faire et je partage AREVA est un vrai scandale surtout en plus avec le délie d’initié du mari ANNE LAUVERGEON honte totale et les condamnations faibles très faibles idem je vous l’accorde pour Alstom conduite par MACRON

    Répondre
  • Louis Toutin

    31 January 2022

    J’ajoute que l’Allemagne encourage l’immigration parce que c’est aussi un moyen de garder la France dans le bas du tableau.
    L’immigration est une arme pour l’Allemagne ils savent que le social empêche le pays de se développer, donc ils chargent la France pour que nos entreprises soient de moins en moins compétitives.

    Répondre
  • Louis Jean SYLVOS

    31 January 2022

    Renversons la table aux prochaines élections !!!

    Répondre
  • Robert

    31 January 2022

    Je suis globalement en accord avec votre analyse.
    Précisons que la médiocrité de notre haute fonction publique en économie n’a d’ égale que la suffisance et la veulerie de nos politiques dans la conduite du pays.
    Il est vrai que les passerelles entre ces deux milieux sont de vraies autoroutes !

    Répondre
  • Caroline Porteu

    31 January 2022

    Compte tenu de ce qui se passe au Canada avec l’exfiltration de Trudeau aux USA , le blocage total d’Ottawa ..et un mouvement identique en train de se mettre en place en France , J’ai l’impression que nous ne sommes pas au bout de nos surprises dans les jours qui viennent

    Répondre
  • dumont

    31 January 2022

    EDF vendue? Il m’ avait semblé qu EDF vendrait ses filiales de distribution (dont Enedis) et de production d énergie verte.
    L’état étatiserait ensuite EDF qui resterait propriétaire de tout le nucléaire.

    Répondre
  • Karl DESCOMBES

    31 January 2022

    Article aussi excellent que navrant.

    Mais conseiller aux jeunes de bonne volonté d’aller vers des professions sans pouvoir et donc de laisser le pouvoir aux salopards est-il un bon conseil?

    Répondre
    • breizh

      31 January 2022

      oui, les armées sont une prison pour les talents… et elles défendent de moins en moins la Nation pour des aventures extérieures aux résultats plus que douteux (Kosovo, Lybie, Syrie…)
      On manque surtout de (vrais) riches en France, à la fois libres d’agir et qui en ont les moyens.

    • caullet

      31 January 2022

      Et qui a le pouvoir, le vrai ?

    • nikoopol

      28 February 2022

      Franchement en tant qu’ingénieur je suis bien d’accord avec ce post, charles arrétez les ingénieurs qui ont “réussi” sont dans la finance.
      Nous aussi les laborieux de la matiére grise nous sommes envahi par des simili énarques nommés “manager” qui n’endossent ni les risques ni la direction. pour étre ingénieur il faut aller en asie ou aux USA, la France est perdue.
      Lisez les bio des ingénieurs du siécle dernier, ils montaient au créneau et remettaient les dirigeants politiques à leurs places.

      Oui il faut renationaliser EDF et les barrages mais surtout arréter avec ce normalisme bureaucratique et laisser la liberté d’entreprendre réinvestir l’industrie dans nos territoires.

  • Philippe

    31 January 2022

    “L’histoire nous montre, comme une règle qui ne souffre presque aucune exception, que des pays péniblement arrivés à l’apogée de leur prospérité et épuisés par cet effort, retombent, après une période de repos dans un état de paresse et d’indifférence. Il ne voit pas d’autres peuples s’avancent pour les détruire, par la méthode des armes ou par la méthode plus pacifique mais aussi fatale, de la concurrence commerciale.
    Chaque fois, c’est l’absence de ce patriotisme énergique auquel le pays devait son existence qui a causé sa ruine. Dans chaque cas le verdict de l’histoire à été : Mort par défaut de civisme.”
    B P

    Répondre
  • Meduse

    31 January 2022

    Les allemands n’ont jamais vraiment quitter le France, de plus c’est vente et dementelement de nos joyaux industriels
    Sont liés au fait que nos élites ont décidez de surfer sur la croissance Chinoise ont fait faire le boulot aux ailettes et puis aussi pour d’obscure raison, placer leur enfants … suite à ces ventes, et la vèritè aussi c’est que ceux qui profite de cette mane étatiste sont près à tous pour siège et recevoir des privilèges et s’enrichir. Bref entre féminisme, clientélisme, mauvaise décision politique, sytème statique communisme à la française Ect .. sachez que il y a beaucoup d’idéologie derrière tous cela .. l’Italie prend les subventions européennes pour réparer les monuments les autoroutes.alors que nous ont veux tuer l’immobilier/ locatifs.. on se sert de cette mane et taux bas pour créer de la copropriété à l’heure où l’état c’est faible la justice clochardisé et que les français opposés depuis 40 ans les un aux autres et la crise Covid ne se supportent plus entre eux .. bref on vend tous on tue tout et on ne prévois rien pour le futur … mamamilla

    Répondre
    • caullet

      31 January 2022

      Précisez quelles sont les ” élites “, SVP.
      Pour ce qui est de l’idéologie, peut-être faut-il regarder en direction de Klaus Schwab, parrain ( avec J. Attali ) de Macron à son élection de Young Global Leader en 2016.
      Beau casting qui devient quelque peu em…dant.

  • Nanker

    31 January 2022

    “l’action EDF, qui se cassait la figure depuis 2010 et le passage de la loi la spoliant, a baissé de 25 % le jour suivant cette annonce…”
    Ce qui va entraîner une OPA-raid d’un fond de pension ricain et le passage de ce fleuron français sous la coupe de Washington?

    “il faut virer Macron, Lemaire, Lagarde et beaucoup d’autres, qui après tout sont soit incroyablement incompétents, soit corrompus, soit des défenseurs du parti de l’étranger”

    Je coche la case #3. Le neuneu d’Amiens rêve toutes les nuits qu’avec son anglais niveau Terminale il fait partie de la race des maîtres du monde anglo-saxon et que son mandat présidentiel consiste à offrir les plus beaux morceaux de la volaille gauloise à la “familia grande” de Washington.
    Le brutal retour au réel que fut le fiasco de la vente des sous-marins à l’Australie (dans laquelle Macron fut traité comme un branquignol, mené en bateau, et trahi comme un moins que rien) ne semble pas avoir ébranlé Macron.

    Répondre
    • Guillaume P.

      1 February 2022

      Principe de Hanlon: « Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la bêtise suffit à expliquer ».
      Macron et sa clique sont aussi assoiffés de pouvoir et de gloire que bêtes et incompétents et Ils ont une soif illimitée, ce qui donne une idée de leur compétence.
      .
      Rajoutez un logiciel socialiste avec 100% de taux d’échec, beaucoup de corruption et d’entre-soi mafieux, une bureaucratie corporatiste de type soviétoïde et vous obtenez la France.

  • Meduse

    31 January 2022

    Et bien EDF est le chantre de syndicats anarchistes/communistes/ communard comme tous les monopoles distribués aux communistes par de gaule alors personnellement ce qui me gêne c’est que l’on est obligé, sauf si proche du pouvoir ou des élus locaux, de se faire rackettés par l états obèse et crouler sous les impôts et taxes et norme si l’on veux entreprendre depuis soi même
    En France, tous est fait pour fabriquer des trappes a pauvreté on ne laisse même plus certains pauvre mieux réussir que d’autre. Quand au démantèlement de. Outre industrie oui mais on doit devenir un pays de tourismes alors ! Et la idem nos meilleurs chef les pme de l’hôtellerie sont mis au piloris … on a tuer tous les Metier d’hommes pour n’installer que des métiers féminins d’ailleurs cherchez les hommes dans les rues des villes et sur les côtes du pays !!! Le projet européen mort des nations des pays et de leurs industries au profit des grande nation et loby …

    Répondre
  • breizh

    31 January 2022

    c’est logique que Lemaire se fasse remballer par les Allemands : ce sont eux qui paient notre déficit budgétaire, ou à tout le moins se portent garants de nos emprunts.

    Répondre
  • Scardanelli

    31 January 2022

    Monsieur Gave pèche par excès d’optimisme. La résurrection de notre filière nucléaire est rendue impossible par le sabotage méthodique, durant 30 ans, de notre système éducatif. Désormais, nous n’avons plus d’ingénieurs et ni de professeurs pour en former. Même si les titres des diplômes restent aussi pompeux . Il suffit de comparer nos performances face aux écoles chinoises, coréennes ou russes. Tout ce que nous pouvons faire, c’est dénier cette irréversible réalité.

    Répondre
    • Artiste

      31 January 2022

      Plus grave nous n’avons plus de soudeurs capables de travailler proprement donc les chantiers sont recalés d’où le retard et les surcoûts
      que tout les français doivent payer ,mais nos politiques sont tres heureux tout va bien…..j’usqu’a maintenant.

  • Gerldam

    31 January 2022

    Quel que soit le sujet, on constate que Bruxelles ne sait faire qu’une chose: se tirer une balle dans le pied, avec l’accord de nos brillants énarques. Je ne reprends pas le sujet du billet du jour, parfaitement dévelopé. Ainsi, pour l’industrie automobile, c’est pareil: avec le prétexte fallacieux du CO2 nuisible, on va torpiller toute une technologie brillament maîtrisée en Europe, celle des moteurs thermiques pour se mettre à la botte des chinois. Je ne parle même pas du Covid où l’UE a été une catastrophe, totalement corrompue, au point d’acheter pour un milliard d’euros une drogue non seulement inutile mais aussi nuisible (remdesivir) et pour des dizaines de miliiards de faux vaccins qui se révèlent toalement inefficaces contre le variant actuel, mais que certains voudraient rendre obligatoire.

    Répondre
  • P. Lacroix

    31 January 2022

    Bonjour
    Excellent article. Je dirais, Clair, Net et Précis!

    “Hélas, la Commission Européenne n’aime pas les monopoles”
    Est- ce qu’ elle n’ aimerait pas surtout les monopoles privés, puisque ce sont eux qui engraissent les commissaires?

    Répondre
  • du goudron et des plumes

    31 January 2022

    “Peut être que je devrai faire des choses qui m’empêcheront d’être candidats” macron Dec 2020.
    Pour moi il ne se représentera pas.
    L’Allemagne a choisi son camp il sera russe et comme il ne faut pas fachez Poutine elle envoie des casques aux ukrainiens, réponse des ukrainiens et pourquoi pas des oreillers.
    Dans le cas d’un effondrement de l’euro qui semble fort probable lorsque l’on voit comment les USA et l UK s’activent à sanctionner Poutine.(SWIFT).
    Poutine termine ces opérations militaires fin Fevrier donc les occidentaux devront passer à l’attaque avant cette date pour garder un peu de crédibilité. Et oui s’il enlève ces troupes de Bielorussie sans attaquer les propos des occidentaux feront pschitt (Chirac).
    Bref beaucoup de théatre comme avec Trump et les chinois (accord commercial)
    L’Allemagne pourra toujours échanger ces produits contre des M3 de gaz russe et les russes ne seront pas dépendant des chinois.
    J’aime bien l’Allemagne surtout quand il y a en deux. Mauriac
    Pour la France ,lorsqu’ on assiste à des débats politiques chez Hanouna au secours rien ne va plus.
    Quelle tristesse!
    Le Drian nous fait croire que l’Iran reviendra tranquillement dans le droit chemin toujours en Février, alors que Trump l’a donné aux chinois (accord commercial sur 25 ans).
    Trump ouvre sa nouvelle plate forme en Février le 21 de mémoire, le super bowl qui est en général le 31 janvier sera également en Février. Court en nombre de jours mais riche en évènement.
    Tu nous annonces toujours en avance les évènements à venir alors Charles as tu une boule de cristal ou consultes tu Mme Tessier?
    Pour qui travaille Macron?
    Date de dépôt des candidatures pour les présidentielles le 4 Mars.
    Date du dépôt de bilan de la France c’est en cours.

    Répondre
    • Martin

      31 January 2022

      En savoir plus encore

    • Guillaume P.

      1 February 2022

      La vraie réalité “ukrainienne” est la suivante
      .
      -Sur le fond: les USA en pleine décadence cherchent le conflit au moins tiède pour flinguer les concurrents sérieux, entre autres l’UE, la Russie et la Chine.
      -Ils cherchent aussi à écouler chez leurs “alliés” les armements de moins en moins efficaces de leur énorme complexe militaro-industriel.
      -Ils n’ont rien à perdre dans l’affaiblissement de la Russie, l’Europe oui, énormément.
      -Les “élites” européennes, lamentables et incompétentes ne voient rien et sont prêtes à flinguer leur pays. Seul l’Allemagne semble encore un peu lucide.
      .
      Poutine est solide, rationnel et n’a jamais eu l’intention d’envahir qui que ce soit.
      Avant les “sanctions” le pays doté d’une flat tax remontait à vitesse grand V, la seule chose qu’on fait les sanctions américaines c’est de faire souffrir l’Europe et de pousser les Russes vers les Chinois.
      Ce que fait l’Otan, en fait les USA, avec l’Ukraine, c’est l’équivalent d’armer le Mexique, d’en rapprocher ses troupes tout en faisant une propagande va-t-en-guerre mensongère.
      Aucun grand pays ne peut accepter une telle menace à ses frontières sans compter les insultes, les mépris et la désinformation.
      .
      Après 40 ans d’intervention “du bien” au moyen orient, en Europe et ailleurs avec les “magnifiques” résultats qu’on connait, vous devriez être vacciné de ces combats “pour la démocratie du bien” ou tout est en réalité, corruption, mensonge et propagande.

  • Max

    31 January 2022

    C’est toujours fascinant de constater le choix d’une part de la population à voter en faveur du suicide collectif (par le vote Macron) en pensant qui leur en serait profitable , pour eux et leurs enfants . Et il devient plus difficile, pour une part plus rationnelle de la population de s’en protéger. J’y trouve malgré tout , comme certains sans doute, un plaisir coupable dans l’étude anthropologique de cette transition nous ouvrant les possibilités de scénarios très différents du monde vécu jusque là. Vos articles sont d’autant plus delectables qu’elles seront sans doute bientôt censurés, alors profitons en …

    Répondre
  • Thierry Balet

    31 January 2022

    Allemagne ou Comission……Commission ou Allemagne c’est bonnet blanc/blanc bonnet. Les Allemands occupent de toute façon au sein de l’UE les postes clefs de manière directes ou indirects. Une fois de plus, une fois encore votre billet du jour décrit très bien le fond du problème qui est l’UE, bras armé de la conivence politique entre l’Allemagne et Washington et ça fait des décennies que ça dure…..
    On ne m’enlèvera définitivement pas l’idée qu’un Frexit organisé reste la seule et unique solution pour la France de s’en sortir. Là au moins les forces et Lobby Bruxellois n’auront plus leurs place et il sera (peut-être) plus facile de faire le ménage parmis la/les grandes familles politiques qui n’auront eu de cesse de trahir la France.

    Répondre
  • Roger

    31 January 2022

    Tristement juste. On pourrait aussi ajouter l’obsession de nos élus à vouloir construire des programmes militaires franco-allemand quand bien même ceux-ci ne répondent pas aux besoins de nos armées (drone, char, …), et qu’ils permettent à leurs entreprises d’acquérir des transferts de compétences et de savoir-faire à bon compte (MTU, DLR, moteur Ariane, …) et alors que nos besoins opérationnels sont identiques à ceux des britanniques (je passe sur le fait que depuis la fin des guerres napoléoniennes, c’est notre meilleur allié).
    Après quelques décennies de vote et pas mal de déceptions et reconsidérations des sujets, j’ai changé mes modalités pour choisir un candidat :
    1- Plus d’Enarque 2- Sortie de l’€ (déjà un programme en soi) 3- une vraie décentralisation (Merci la simplification Holland …)
    Pour l’€ on devine que c’est invendable en campagne mais on devine aussi ceux qui seraient prêt à franchir le pas.

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!