FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_print

 

Je n’ai qu’un vœu à exprimer pour cette nouvelle année et le voici : que chaque lecteur de l’IDL décide une fois pour toute d’exercer sa liberté personnelle autant qu’il le peut et prenne comme décision de ne plus se laisser martyriser par tous les Tartuffes de ce monde qui n’ont qu’un but, l’empêcher de faire ce qui l’amuse ou l’intéresse.

Dans cet esprit, et comme l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, voici les résolutions que j’ai prises pour 2019- pour moi et pour moi seul. Je commence par les choses touchant au cote physique de ma personnalité pour continuer par ce qui engage mon cerveau. Comme je n’ai guère de volonté et qu’il est plus facile de mettre ses idées en accord avec sa vie que sa vie en accord avec ses idées, la liste de ces résolutions sera brève, ce qui fait que le papier de ce Lund , le dernier de l’année sera lui aussi très bref.

Bien entendu, ces résolutions n’engagent que moi, car elles ont toutes le même fondement logique : me rendre la vie la plus agréable possible, à moi, en conformité avec ce que je souhaite à chacun des lecteurs de l’IDL dans le premier paragraphe. Je ne saurai trop conseiller a chacun de ces lecteurs de dresser leur propre liste pour mettre noir sur blanc ce qu’il ne supportera pas cette année.

Voici ma liste.

1. Mon conseiller en diététique a toujours été le chef d’Astérix, Abraracourcix dont l’essentiel de la pensée se résumait dans la phrase : « de bons produits ne peuvent pas faire de mal ». Ce qui veut dire qu’il me va falloir manger gras, salé, épicé et sans doute un peu trop, tout en faisant preuve de beaucoup de méfiance pour ce qui est vert et qui pourrait s’apparenter à des légumes ou de la salade.

2. En ce qui concerne la boisson en général et le vin en particulier, je dois faire au lecteur une confidence : jusqu’à quarante ans, je ne buvais que de l’eau et j’ai découvert le vin sur le tard. Comme je n’ai plus beaucoup de temps devant moi, cela veut dire que je dois limiter ma consommation strictement, non pas en quantité mais en qualité. Je suis trop vieux pour boire des vins de mauvaise qualité, telle est ma seconde résolution.

3. En ce qui concerne le sport, j’en ai fait beaucoup jusqu’à 40 ans environ, âge auquel j’ai découvert que l’on ne pouvait à la fois faire du sport et se bâtir une culture œnologique de qualité. Il fallait choisir. J’ai choisi et j’assume. Ça c’est l’explication officielle. En réalité, je commençai à me faire battre par des gamins dont j’aurais pu être le père et qui n’avaient guère de talents si ce n’est de taper comme des sourds et de ne jamais être fatigué, ce qui était profondément vexant. Mettons que j’ai noyé mon chagrin dans l’alcool et restons-en là.

4. Je continuerai sans la moindre vergogne à présenter le plus clairement possible ce que je crois avoir compris en employant des mots que tout le monde comprend. Si quelqu’un soutient par exemple que l’anti sémitisme grimpe en France, je dirai qu’il monte en due proportion du nombre de musulmans sans passer par la case obligatoire « les heures les plus sombres de notre histoire »

5. Dans cette recherche éperdue de ne pas perdre trop de temps a des choses sans intérêts, j’ai résolu de continuer à ne prêter aucune attention aux gens qui pensent de travers. En fait, une longue expérience m’a appris que cela ne sert strictement à rien d’essayer de comprendre pourquoi ils pensent de travers. La réponse est : ils pensent de travers parce qu’ils sont nés comme ça ou qu’ils sont payés pour ça. Vous les reconnaitrez au fait qu’ils utilisent des mots que vous ne comprenez pas pour expliquer des choses qu’eux ne comprennent pas. Par exemple, j’ai arrêté de lire le Monde et le Nouvel Observateur il y a trente ans au moins et cela a évité à mon esprit d’être encombré d’idées fausses. Je conseille donc à tous les lecteurs de l’IDL de suivre mon conseil et de cesser de prêter la moindre attention a ce que dise ces esprits faux car les idées fausses sont contagieuses. C’est se dégrader intellectuellement que d’essayer de comprendre pourquoi le gars en face de moi défend une idée dont lui et moi savons qu’elle est fausse. Revel y a laissé sa peau, et sans aucun profit pour quiconque.

6. Mais je veux me faire bien comprendre. Quelqu’un peut avoir des idées différentes des miennes sans que pour cela ce soient des idées fausses, et là je serai aux aguets parce que je serai peut -être en voie d’apprendre quelque chose de nouveau, et ça, c’est une joie immense.

7. Autant la discussion avec des gens de mauvaise foi ne sert à rien, autant discuter avec ceux qui veulent comprendre est grisant Mes meilleurs moments de l’année 2018, je les ai passé en « parlant » a des hommes ou des femmes, jeunes souvent mais pas toujours et qui TOUS voulaient que je leur transmette ce que je crois avoir compris. Curieusement, mes interviews sur You tube ou TV Libertés, effectuées au débotté et sans aucune préparation ont l’air d’intéresser beaucoup de gens. Je vais donc y passer plus de temps.

8. En ce qui concerne la vie politique, j’ai décidé de voter inutile à partir de maintenant. Depuis le temps que les media et tous les gens intelligents autour de moi me disent qu’il faut voter utile à chaque élection, et que chaque fois le nouvel élu « utile » est pire que le précèdent, je suis arrivé à la conclusion qu’il fallait absolument voter inutile tant je trouve que la plaisanterie a assez duré. Dans le fond, si les media me disent de voter utile c’est pour que je vote pour ceux qui leur versent des subventions, à eux, parce qu’ils se sont vendus aux candidats utiles. Tout cela me parait un peu « transparent » et en ce qui me concerne, je vais voter inutile ou ne pas voter du tout tant que je n’aurais pas la capacité de voter dans un referendum d’initiative populaire.

Bon NOEL (j’y tiens) et bonne année a tous.

Prochaine publication en Janvier 2019, si Dieu le veut.

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

50 Commentaires

  1. Cher Monsieur Gave, la chute continuelle de Macron et son équipe ouvre la route a une meute de leaders éphémeres qui ont un dénominateur

    commun puissant ” A bas la Caste ” . Il est – à mon avis – URGENTISSIME que la sociétè civile prenne le taureau par les cornes et se fasse

    entendre de manière distincte des parties politiques qui sont , soit aux abois ( LREM – PS ) soit désorientés ( LR ) soit soufflent sur la braise
    ( FN – LFI ) .

    L’ exécutif Macron est a bout de souffle, son disque est rayé , le Président est dans la narration de son énième petit conte de fées.

    Les démissions des ministres s’ accumulent, les affaires Benalla etc.. pullulent .

    La Société Civile a devant elle une opportunité, celle de dèfinir sur un PROGRAMME DE GOUVERNEMENT de SALUT NATIONAL / SALUT

    PUBLIC qui soit adopté par Référendum Populaire Direct .

    Il est impossible techniquement de mobiliser 185 députés ( 20% de l’ assemblée ) qui tremblent avant tout pour leur maroquin .

    Un nouveau Serment du jeu de Paume est nécessaire .

    Ce Serment adoptera un Programme de Gouvernement de Salut national qui recueillera des millions de signatures et sans doutes bien plus

    que les 10% du corps electoral , nécessaire au référendum d’ initiative minoritaire prévu par la Constitution .

    De ce Serment doit se répandre la volonté de sortir du système actuel , sur la base d’un Programme de Gouvernement de Salut national .

    Vous avez des dizaines de personnalités de haut niveau qui VOUS suivront , Le Général Pierre De Villiers à mon avis , des chefs d’ entreprises ,
    des leaders d’ opinion , des responsables et des gens de la base ouvrière et paysanne , des politiques comme Asselineau . Des individus qui

    ne sont pas des prébendés du système politique actuel .

    Si la société civile ne saisit pas la balle au bond MAINTENANT , elle sera balayée par la colère du peuple .

    Répondre
    • Clair et concis…
      Merci

  2. Meilleurs voeux a un Monsieur qui a tout compris et a suffisamment d’humour pour ne pas le claironner.
    Que 2019 soit l’année du réveil pour la France.

    Répondre
  3. Bonne année 2019 à tous les membres et sympathisants de l’IDL.

    Que dieu vous préserve du fisc, des romans d’Edouard Louis et du beaujolais nouveau.

    Répondre
    • Excellent! J’ai lu l’article hier et ai immédiatement pensé à le partager ici-même, je vous que vous avez eu le même réflexe! On remarquer, que l’article est totalement dépourvu d’argument, et se borne à nous dire “On sait que…”, “il est incontestable que…”. Je trouve cela effrayant, mais véritablement révélateur de la méthode employée pour nous endormir.

    • Excellent! J’ai lu l’article hier et ai immédiatement pensé à le partager ici-même, je vois que vous avez eu le même réflexe! On remarquer, que l’article est totalement dépourvu d’argument, et se borne à nous dire “On sait que…”, “il est incontestable que…”. Je trouve cela effrayant, mais véritablement révélateur de la méthode employée pour nous endormir.

  4. Excellente année à vous et à vos proches… Merci pour ces messages hebdomadaires toujours bien pensés.

    Répondre
  5. Excellent comme d’habitude! Merci beaucoup Mr Gave 🙂
    Je ne peux que vous encourager a continuer a écrire et a faire des vidéos Youtube tant le contenu de vous dires sont intéressant.

    Répondre
  6. Meilleurs Voeux pour 2019 Monsieur Gave. C’est toujours une joie que de lire vos billets hebdomadaires.

    Répondre
  7. Bonne Année à l’IDL et tous ceux qui le soutiennent!
    Je me méfie comme de la peste des RIC, vu la malfaisance des médias usuels.
    Quant au vin, rien ne vaut un Richebourg 2005 (si ce n’est un La Tâche de la même année, mais hors budget pour ce qui me concerne)

    Répondre
    • Alors un Grands Echezeaux fera l’affaire.

  8. Tous mes voeux Mr Gave, heureux d’avoir découvert votre personne ce soir ! @ vous suivre…

    Répondre
  9. Bonne Année , Charles, pour toi et ta famille!!
    je me régale en t’écoutant,cela me permets de me rendre compte que je ne suis pas complétement obsolète du cerveau, ça fait du bien!!!!!

    Répondre
  10. Bonne Année, Charles, pour toi et ta famille..
    Je me régale en t’écoutant…tout ceci me permet de me rendre compte que je ne suis pas devenue complétement obsolète du cerveau…Mon Dieu que ça fait du bien……
    Marie

    Répondre
  11. Cher M. Gave,
    Joyeux Noël.
    Merci pour ce que vous faites.

    Répondre
    • Aussi, M. Gave,
      Je pense que votre explication actuelle doit faire mouche: celle basée sur l’analyse de Giuly.

      Pardonnez-moi, j’ose néanmoins avoir un bémol vis-à-vis de l’analyse que vous présentée: ces élites cosmopolistes, mondialistes, sans-racines, aptrides, méprisantes, asservissantes, et nation-cides, ne se laisseront pas faire. Il me paraît certain que elles se batteront jusqu’au bout, pour elles-mêmes, pour leur millénium. Le côté «la fin inéluctable de l’euro» me laisse dubitatif. C’est le peuple contre les élites (malfaisantes et nauséabondes). Faut-il rappeler le cas de nos amis Grecs en juin 2015? Ou des Chypriotes? Faut-il rappeler le traité de Lisbonne? Etc. Comme vous le dîtes très bien, elles évitent absolument tout recours au référendum afin de ne pas se mettre en porte-à-faux («Ah merde, les ploucs congénitaux attardés ont voté à la constitution européenne.»).
      À mon avis, tout à fait humble, ces fanatiques n’hésiteront pas à tout mettre en œuvre pour faire advenir leur millénium.
      Contrairement à vous, je porte la certitude que ces troglodytes de tours d’ivoire ne reculeront devant rien.

      Et comme vous le rappelez très bien, si l’euro casse, l’Allemagne sera en faillite. Ainsi, il est évident que nous aurons, et avons, une union sacrée entre la classe dirigeante française et la classe dirigeante allemande.

      Aussi, de mon point de vue, il me semble que vous devriez rappeler à chaque que c’est Bercy qu’il faut prendre. Ainsi, le message arrivera peut-être aux oreilles de nos amis les gilets-jaunes, et ils arrêteront de s’en prendre maladroitement à leurs propres compatriotes, et concentreront leurs forces à l’endroit du Léviathan.

      Idem concernant le Bruxit: c’est, me semble-t-il, une idée forte, pertinente, et percutante.

      Idem pour vos petites vignettes (qui sont très bien): «Le risque est que la Grèce sorte et que ça marche.». (Si ce n’est pas un uppercut, ça!)

      Enfin, j’aime beaucoup votre définition de la gauche et de la droite:
      – la droite: moins d’État («laissez-nous tranquille»)
      – la gauche: plus d’État («il faut désaliéner»)

      Respectueusement et avec gratitude,

    • Autre petite réflexion personnelle, M. Gave.

      Je suis tout à fait d’accord avec votre analyse concernant le poids du super-siège-social, ainsi que le poids du système social.

      Mon point est que je pense que le système productif ne devrait pas les supporter. En effet, les dévaluations monétaires qui s’en suivent ne sont pas dues à un accroissement de la masse monétaire mais à une diminution de la quantité de richesses, laquelle est partie chez le voisin. Or, si ces poids ne sont pas supportés par le mittelstand, alors cette fuite de richesses n’aura pas lieu (ou serait moindre). En particulier, me semble-t-il, toute l’infrastructure juridico-administrative devrait être financée par la TVA (ou équivalent), celle-ci étant neutre pour l’appareil productif (notamment, les importations sont également soumises à la TVA). De l’autre côté, le social devrait être financé par les individus, cette imposition étant neutre pour le système productif per se (la TVA sociale étant une imbécilité).

      Je pense qu’il est important de faire la distinction entre les deux, puisque les étrangers en France doivent pouvoir faire des affaires (le «droit économique»), mais alors ils profitent de cette structure juridico-administrative, à laquelle ils doivent donc participer au financement.

      Il me semble que, de cette façon, la France pourrait avoir plein de fonctionnaires (plus ou moins utiles), et l’Italie de gros transferts sociaux, tout en diminuant l’hémorragie au profit du voisin de richesses créées par le peuple.

      (Bien entendu, cela faciliterait et favoriserait la création d’entreprises [horrible chose s’il en est], et ruineraient de nombreux experts-comptables et fiscalistes.)

      Resterait l’épineuse question du droit du travail, lequel est un poids significatif pour l’appareil productif. Sans discerter sur son épaisseur, lequel est un droit souverain, il faudrait, me semble-t-il, trouver un moyen de transférer son coût, afin qu’il soit neutre pour l’appareil productif.

      Bien à vous,

  12. Concernant le vote “utile” ou “non utile”, je pense qu’a l’instar de ceux qui pensent que la democratie est le “moins MAUVAIS systeme”, il faut voter pour le moins MAUVAIS candidat, a savoir celui qui risque de faire le moins de mal: l’economique on s’en fout on se debrouillera toujours plus ou moins, reste la question de la guerre et de la liberte.

    Répondre
    • Voter inutile pour mettre au chômage des gens qui sont soit disant utile pour la France ,au vue des 30 dernière s années de vote utile et la réussite de la France depuis 30ans il est temps de voter inutile

    • je réponds en fait à #Catherine D;
      c’est exactement le même raisonnement que je fais; à force de voter pour avoir “le moins de mal” on a le mal absolu et aucun retour en arrière n’est possible, comme pour l’€!
      Le RIC n’est peut-être pas la solution miracle mais tant qu’un impétrant du genre Hollande ou Macron n’aura pas été dégagé aucune solution n’émergera.

  13. Bonsoir.
    Bonnes fêtes et mes meilleurs voeux 2019.
    Merci pour tous vos billets qui nous aident dans nos décisions.

    Répondre
  14. vive Charles et l’institut qui apportent beaucoup de réconfort à tous ceux pour qui
    la recherche du Bien ,du Beau ,du Vrai demeurent des idéaux qui nous guident!
    et
    bravo pour la sagesse un tantinet gasconne de Charles dans ses recommandations.

    Répondre
  15. C’est justement à JP Chevallier que je me suis adressé mais comme il a été élevé avec un monte-charge, il a été impoli limite insultant (le savoir-vivre français se perd)..

    J’ai donc parcouru son blog. Soit je suis très bête, soit la clarté n’est pas qualité principale.

    Bref, je n’ai rien compris.

    Répondre
  16. Bonnes fêtes à l’équipe de l’IDL !!
    Et au plaisir de retrouver vos billets en 2019.

    Répondre
  17. Merci pour ce billet monsieur Gave. Je vous souhaite un joyeux noël et de bonnes fêtes en famille.

    Répondre
  18. Joyeux Noël M. Gave

    Vous pouvez combiner le sport – léger- avec l’œnologie en pratiquant le sauté de mouton aux haricots sur un bon Cahors.

    Bonnes fêtes.

    Répondre
  19. Bon Noel et bonne Année à tous. Monsieur GAVE vos billets sont des moments de plaisir intense. Merci pour vos conseils avisés.
    Bien courtoisement
    YVES FERCHAUT

    Répondre
  20. Meilleurs voeux à tous!

    “la joie et la beauté sont mes dieux les plus chers, après la liberté”
    Musset

    Ne perdons pas de vue les belles choses, et les amis qui nous sont chers. Je suis par ailleurs ravi d’apprendre que nous entendrons plus souvent Charles Gave l’année prochaine. Les vidéos Youtube permettent de transmettre les idées et le savoir beaucoup plus largement que les livres et il faut en tirer profit.

    Répondre
  21. Une suggestion, inspirée par votre soutien à Nicolas Dupont-Aignan. Pourquoi ne pas encourager le rassemblement anti-système dont la France a besoin en apparaissant dans vos interviews avec des personnes comme Marion Maréchal, NDA bien sûr, Asselineau et quelques Gilets Jaunes?

    Répondre
    • Et Philippot. Bref, tous ceux qui comme vous dénoncent l’Europe, l’euro et l’OTAN. Pas nécessairement tous en même temps, mais plutôt un à la fois…

  22. Je vous lis “l’investisseur intelligent” de B. GRAHAM.

    “… Des gens brillants, généralement jeunes et débordant d’énergie, ont depuis des temps immémoriaux promis de réaliser des miracles avec l’argent des autres. Ils ont pu en général tenir leurs promesses pendant un certain temps (ou du moins avoir donné l’impression de le faire), mais ils ont invariablement apporté la ruine à leurs suiveurs au bout du compte… “.

    Répondre
  23. Bonne année 2019 à toutes et tous, meilleur vœux de réussite et encore merci pour cette année 2018.

    Répondre
  24. Mr Gave,
    En lien avec votre resolution no2, je vous conseille un petit tresor encore meconnu et fort raisonnable : La Marguerite 2015 de Cosse Maisonneuve. Pour changer des Chateauneuf du Pape que je crois que vous affectionnez… Ca n’est pas du Ch.Rayas, mais c’est tres bon !
    Bonnes fetes,

    Répondre
  25. Bonne année charles gave. Et merci pour tous ces billets. Au plaisir de vous lire en 2019.

    Répondre
  26. Joyeux Noël !

    Hors-sujet :

    La BCE a des apports étrangers à son bilan. Peut-elle s’en passer ou sont-ils indispensables ?

    Je n’y comprends pas grand’chose mais c’est peut-être important.

    Pour l’instant, les sites que j’ai trouvés sur ces questions brillent … par leur obscurité.

    Cordialement

    Répondre
    • Vous pouvez jeter un coup d’oeil sur ce site il vous éclairera à ce sujet (spoiler : ce sont les petro monarchies qui interviennent régulièrement pour boucler les fins de mois de plus en plus difficiles de la BCE):
      https://chevallier.biz/

  27. Joyeux Noel !!!

    Répondre
  28. Joyeuses et heureuses fêtes M. Gave!
    Pour ma part j’ai arrêté de lire le Nouvel Obs en mai 1981 et le Monde plus récemment mais il faut dire que je n’achetait le Monde que le dimanche et principalement pour les mots croisés et le sudoku et quelques tribunes de qualité! J’ai aussi arrêté de lire le Point, que je lisais depuis sa création, en mai 2017! Vous l’aurez compris, ces deux magazines ont alors commencé a encenser de manière absolument indécente leur idole (Mitterrand et Macron respectivement) pour ses prébendes comme vous l’expliquez fort bien dans votre billet.
    Quant à voter utile, pour moi cela consiste à ne pas voter si les candidats en lice ne me conviennent pas car je ne vote ni “contre” ni pour “le moins mauvais”; je suis en effet un farouche militant du vote blanc comme suffrage exprimé et je ne peux qu’encourager les gilets jaunes à persévérer dans cette voie; je soutiendrai bien sûr le RIC, y compris révocatoire des élus comme substitut du vote blanc suffrage exprimé tant que cette disposition ne figurera pas dans notre mode de scrutin.

    Répondre
  29. Joyeux Noël Monsieur Gave et merci pour tout votre travail! Quelle presse conseillez-vous?

    Répondre
  30. Merci, merci, merci, bonne année 2019, à vous et votre famille M. Gave.

    Répondre
  31. L’Année 2019 va être mouvementée dans tous les domaines …
    Il y en a un à essayer: le Domaine de Villemajou rouge (chez Nicolas), le meilleur rapport qualité/prix que je connaisse.
    Tous mes voeux !

    Répondre
  32. La messe est dite.

    Tous mes voeux à vous monsieur Gave et à toute votre famille !

    Répondre
  33. Les choses sont dites et clairement dites ! Bon vœux à vous M. Gave, à vos proches, et à tous les lecteurs de ce blog pour une année 2019 qui devrait être intéressante à divers titres…

    Répondre
  34. Joyeux Noël! Concernant le vin et le sport, mon père de 71 ans, médecin de famille alsacien toujours en activité, boit chaque jour sa bouteille et court ou fait du vélo 3 fois par semaine. Je vous souhaite d’avoir sa forme afin que nous bénéficions encore très longtemps de vos lumières! Merci!

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *