24 mars, 2024

« Malheur à toi, pays, dont le roi est un enfant »

Avant-propos.

 

Je me pose énormément de questions sur la personnalité de monsieur Macron

Dans cette perspective, je vais décrire à nouveau le système politico administratif qui existe dans notre pays et qui a permis son accession au pouvoir.

Pour cela, je reprends les premiers paragraphes d’un article que j’avais écrit sous le même titre en 2020 (en italiques).

Puis je passerai à ce que je crois avoir compris du personnage.

La Bible est remplie de phrases mystérieuses comme celle que j’ai choisie comme titre pour cet article et il est d’usage de dire que ce genre de phrases peut avoir trois sens :

  • Littéral. Historiquement, les villes dont le roi était un enfant n’ont pas connu des sorts très enviables.
  • De bon sens : Quand la légitimité est incarnée par un enfant dont les « grands » autour de lui n’ont pas physiquement peur, la tentation est grande de s’en débarrasser, ce qui amène assez facilement à des guerres civiles.
  • Caché : Et c’est là que les exégètes et les rabbins s’en donnent à cœur-joie pour faire dire des choses au texte parfois… tout à fait surprenantes.

Bien entendu, c’est à une explication du troisième type que je vais avoir recours dans ce papier, et la voici.

Qu’est que l’enfance après tout si ce n’est la période où l’on apprend, quelque peu contraint, les règles de la vie en société, et pendant ces années, il n’est pas recommandé au « jeune » de mettre cette discipline en question.

Ancien élève des Jésuites ou des lycées de la République, je peux assurer le lecteur qu’il ne valait mieux pas discuter avec les professeurs de cette époque du bien-fondé des règles qu’ils nous imposaient avec beaucoup de conviction. Les choses auraient changé, paraît-il…

Mais je vais plus loin : l’enfant, pour se construire doit vivre dans un monde stable où règne la Loi, communément assimilée au père. D’innombrables études montrent que le facteur déterminant dans l’échec scolaire et la criminalité chez les adolescents provient de l’absence de la figure paternelle. Dans le fond, suivre l’exemple paternel quand l’on est enfant revient à s’assurer une jeunesse heureuse.

Et puis arrive l’âge adulte où l’on doit appliquer ce que l’on a appris dans la vraie vie.

Et c’est à ce moment-là que l’on se rend compte qu’il y a des moments où il faut parfois désobéir aux règles et briser les tabous.

Et ce jour-là, on cesse d’être un enfant et l’on devient un adulte, au mieux, capable de devenir un prince ou un roi puisque l’on devient capable de se gouverner soi-même et donc de gouverner les autres ou, au pire, l’on finit pendu.

Je prends ici l’exemple de mon père, jeune officier français en Syrie en 1941. Vichy était en train de livrer la Syrie aux Allemands et l’armée anglaise dût envahir et occuper la Syrie pour ne pas mettre en danger le canal de Suez. Vichy donna l’ordre aux 500 officiers français présents de rentrer en France, de Gaulle leur donna l’ordre de rester. Douze restèrent sous le commandement de mon père, qui ce jour-là sortit de l’obéissance enfantine pour devenir un adulte. Mon père fut condamné à mort par contumace par un tribunal militaire aux ordres de Vichy.

Addition au texte : En fait, comme le disait Max Weber, il faut commencer par l’imitation, continuer par l’éducation pour pouvoir, si nécessaire, passer à la transgression. Notre Président actuel pense que la Vérité est dans la transgression, alors qu’elle ne peut être qu’un dernier recours. Il a au fond de lui-même le mépris du père, qu’il n’a jamais respecté et qu’il n’a jamais été.

Allons un peu plus loin.

Dans toute Nation, il y a d’abord le Peuple en qui, de nos jours, réside la Souveraineté.

Pour que la Nation soit défendue il lui faut un Etat, à qui sont confiés les privilèges régaliens (Défense, Justice, Police, Diplomatie) et cet état est constitué de deux parties :

  • Une administration, dont on s’attend à ce qu’elle suive des règles bien établies pour gérer au jour le jour les choses prévisibles et répétitives.
  • Un pouvoir politique (l’exécutif, dans notre jargon actuel, le Roi, au sens ancien du terme) qui lui sera chargé de gérer l’imprévisible et l’inattendu.

Si j’en crois la Bible, le pouvoir administratif peut-être confié sans dommage à ceux qui ont comme ambition de rester des enfants toute leur vie en refusant toute prise de risque, mais par contre, le pouvoir politique doit être confié uniquement à ceux qui, un jour, ont commandé face à l’incertitude, ont pris des risques et ont eu raison.

C’est ce que Nassim Taleb appelle « mettre sa vie en jeu ».

Seuls ces individus devraient être appelés aux plus hautes fonctions car ils ont cessé d’être des enfants.

Notre Président n’a jamais commandé quoi que ce soit, sauf dans ses rêves, et il est donc resté un enfant. Il pense que commander c’est donner des ordres alors qu’il s’agit de donner l’exemple,

Je crains que notre Président ne soit un être inachevé qui fondamentalement est resté un enfant.

Question

Quelles sont les caractéristiques de l’enfance, pour moi en tout cas ?

  • La réponse est d’abord, une relation tres spéciale avec le temps. Le temps n’existe pas, car l’enfant vit dans un présent perpétuel et il n’y a pas d’avant et d’après. Les événements sont comme des bulles que le vent souffle et qui ne sont pas reliées entre elles.
  • Ensuite, la frontière est très floue entre ce qui se passe et ce que l’on imagine qui est en train de se passer. Nous avons tous marché sur le bord d’un trottoir en imaginant que nous étions au-dessus de deux gouffres vertigineux à droite et à gauche. Vers 15 ans, ce genre d’expérience disparaît.
  • Enfin, l’enfant vit dans un monde « héroïque » au centre duquel il est, ce qui lui permet, dans son imaginaire, d’être l’objet de toutes les adulations.

Ces trois caractéristiques, incapacité de se placer dans le temps et d’y incorporer le résultat logique de ses actions dans le bon ordre, monde imaginaire où l’on se déguise en pilote de chasse ou en sous marinier, narcissisme enfantin, semblent bien être les caractéristiques de l’enfant qui nous gouverne et qui est bien parti pour faire le malheur de notre pays.

Nous avons vu notre Président successivement dans les rôles de

  1. Steve Jobs transformant la France en une nation start up
  2. Pasteur nous guérissant du covid tandis que la Déesse Science s’inclinait respectueusement devant tant de génie.
  3. Top gun en se déguisant en pilote de chasse alors qu’il n’a fait que de la trottinette.
  4. Churchill arrêtant la barbarie totalitaire qui vient toujours de l’Est (mais jamais du Sud)
  5. Lyautey apportant aux populations Africaines les bénéfices d’une société fondée sur les principes qui supportent les mouvements LGBTQ +
  6. Et nous voici maintenant avec Bonaparte au Pont d’Arcole, emmenant les innombrables armées de la République vers une victoire certaine car moralement justifiée, Hélas, comme le disait Voltaire : « Dieu semble bien avoir une préférence pour les grandes armées contre les petites ».

Si nous partons en guerre contre la Russie, ce qui reste de nos forces armées sera écrasé en cinq minutes, ce qui laissera Neuilly sans défenses contre les envahisseurs venus de la Seine Saint Denis.

Voilà qui me rappelle fâcheusement Néron qui, forcé de se suicider, le fit en disant « hélas, quel immense artiste meurt avec moi «

Notre Président, comme Néron qui assassina sa mère, est un être creux qui comble sa vacuité par des costumes de théâtre.

La première question que chaque citoyen devrait donc se poser est la suivante. :

Qui a amené cet enfant incompétent au pouvoir, comment cela s’est il passé dans la réalité et quels sont les forces qui le soutiennent encore, et pourquoi ?

Et la deuxième est : quelles sont ces Institutions qui permettent l’arrivée au pouvoir suprême de pantin après pantin. Il faut d’urgence abandonner cette Constitution désastreuse que nous a imposée Michel Debré, fossoyeur de la France, inventeur de l’ENA, de l’École Nationale de la Magistrature, de la fusion des banques d’affaires et des banques de dépôts etc… pour la remplacer par une Constitution où le Souverain, le Peuple, aura le vrai pouvoir au lieu d’un petit marquis à talons rouges que les puissances d’argent ont sorti de leurs chapeaux pour mieux nous contrôler.

La démocratie représentative est morte en se transformant en ineptocratie corrompue et vendue aux ennemis de l’intérieur et de l’extérieur.

Longue vie à la vraie démocratie, la démocratie directe qui rendra le pouvoir au seul Souverain, le Peuple.

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

69 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • roblin

    16 avril 2024

    Ce ne sont pas les puissances financières qui ont mis Macron sur le trône, mais ce sont de simples français comme vous et moi alors n’accusons pas les forces occultes et regardons nous dans une glace car nous sommes des idiots et les hommes politiques le savent et en jouent

    Répondre
  • verite verite

    8 avril 2024

    EN DEUX ANS ILS PEUT SENS PASSE DES CHOSSES ? / UN FALLITE C EST SUR / UNE GUERRE CIVILE ? OU UNE GUERRE MONDIALE? PERSONE ET PROPHETE EN SONT PAYS LA DETTE D ARGENT N EST PAS MORTEL? / MAIS LES GUERRES SONT MORTIFERE / / UN PAYS N A PAS D AMI IL N A QUE DES INTERETS / CHARLE DE GAULLES / L ECOMMIE NE FAIT PAS DE CADEAUX/ ET N EPARGNE PERSONNE / RICHE OU PAUVRES / VERITE

    Répondre
  • Vernel

    31 mars 2024

    Magnifique quelle intello.. merci monsieur Gave.il faut espérer comme toujours un sursaut.

    Répondre
  • Van Diest

    30 mars 2024

    Wow!
    Une synthèse juste et efficace en chacun de ses mots. Comme une essence pure distillée par la réflexion et la reformulation, mois après mois, année après année depuis 2017. J’ai lu beaucoup d’analyses négatives du cas Macron; celle-ci me paraît clôturer le sujet. Je reste bluffé qu’un libéral catholique puisse énoncer ceci de manière aussi pertinente et terminer sur l’essentiel le plus absolu: « Longue vie à la vraie démocratie, la démocratie directe qui rendra le pouvoir au seul Souverain, le Peuple. » Compliments Monsieur Gave.

    Répondre
  • Philippe

    29 mars 2024

    Le cas clinique E.Macron est finement analysé par le Prof . Segatori psychiatre , sur YouTube.com

    Répondre
  • Bruno Tschanhenz

    28 mars 2024

    j’approuve à 100% !

    Répondre
  • JACQUIER

    28 mars 2024

    Il est temps d’envisager à court terme la destitution d’Emmanuel MACRON . C’est un irresponsable!

    Répondre
    • dom

      4 avril 2024

      au mieux, sinon un pov C prétentieux manipulateur, pervers narcissique

  • Isabeau

    27 mars 2024

    Analyse fine et profonde.
    Moins profond mais fort à propos et comme disait dit Mike Tyson : « Tout le monde a un plan, jusqu’à ce qu’il se prenne sa première droite ». Espérons que ça ne tardera pas pour Freluquet en Chef.

    Répondre
  • F.I.A.F.

    27 mars 2024

    En tant que Suisse, je ne peux qu’approuver la conclusion de cette brillante analyse.

    Répondre
  • Arsene Holmes

    26 mars 2024

    Excellente analyse.
    J’utilise cette maxime depuis un moment tant elle est appropiée.
    Sans vouloir jouer les vieux c…, il y a en ce moments 2 guerres sérieuses menées par des dirigeants pour qui la vie de leurs ennemis ne comptent absolument pas.
    Et la France est dirigée par des gamisn qui n’ont aucune expérience .
    Habitant à Londres, je suis de près , mais pas dans le détail, ce qui se passe en France.
    J’ai eu deux chocs en une semaine :
    les photos de Macron. WTF!!!!
    Découvert qu’en plus d’un PM qui a 34 ans, le Ministre des Affaires Etrangères a 37 ans!!!
    Imaginez ces gamins incompétents face à Lavrov ou Ben Vir.
    Ca fait vraiment peur.
    La Macronie est complètement dépassés par les événements. Depuis février 2022, ils ont l’habitude d’essayer de maquiller leur amateurisme avec de l’hubris, leur absence de vision avec des coups de barre spectaculaire. Nous venons d’entrer de plain-pied dans le temps des adultes.
    Et cerise sur le gateau pour toucher du doight comment la France est percue, regardez la video de l’interview de BFM à Moscou de Tolstoi par un freluquet affligeant.
    Il va falloir un énorme coup de balai

    Répondre
    • Charles Heyd

      28 mars 2024

      Le problème: qui va donner le coup de balai? Et y a-t-il un balai dans le cagibi?

    • Michel Higuet

      31 mars 2024

      le Ministre des Affaires Etrangères a 37 ans est l’ancien époux du PM qui a 34 ans… Mais sa nomination n’a rien à voir paraît-il…

    • dom

      4 avril 2024

      nous sommes nombreux a pouvoir vouloir donner le coup de balai, je suis volontaire pour opérer la veuve noire

  • Plutarque

    26 mars 2024

    Qui a amené Macron au pouvoir ? Les électeurs français, en majorité les vieux CSP++.
    Pourquoi ? Il a été présenté comme le gendre idéal dont rêvent tous les papis et mamies français.
    Quelles institutions génèrent l’arrivée au pouvoir de « pantins » ? Les institutions de la Veme République et le suffrage universel…

    « La démocratie représentative est morte en se transformant en ineptocratie corrompue et vendue aux ennemis de l’intérieur et de l’extérieur. » QED, merci Monsieur GAVE.

    Répondre
  • paul

    26 mars 2024

    hélas les Lucides sont rares. Et les Profiteurs à L’affut.
    Malheur à l’entreprise qui donne la direction à son expert comptable
    Malheur au pays qui donne le pouvoir aux fonctionnaires (d’ENARQUE en ENARQUE la France dépérit)

    Répondre
  • Lavenne

    26 mars 2024

    hélas les Lucides sont rares. Et les Profiteurs à L’affut.
    Malheur à l’entreprise qui donne la direction à son expert comptable
    Malheur au pays qui donne le pouvoir aux fonctionnaires (d’ENARQUE en ENARQUE la France dépérit)

    Répondre
  • Saturne

    26 mars 2024

    Comment a-t-il pu monter si haut et si vite? Qui l’a poussé? Qui le pousse encore?

    Répondre
  • Alex

    26 mars 2024

    En occupant notre enfance de frivolités, on nous expose à rester enfants toute notre vie.

    Répondre
  • AMRANI

    26 mars 2024

    Je suis d’accord

    Répondre
  • Florence

    26 mars 2024

    Merci Monsieur Gave, pour cette analyse historique, politique et psychologique limpide. Hélas, quelle tristesse.

    Répondre
  • Valérie

    26 mars 2024

    Nous, peuple de France, comment arrêter un enfant psychopathe, qui après avoir jour après jour mis à mal le génie français, va envoyer nos hommes à une mort certaine, pour des intérêts qui n’ont rien à voir avec la défense de notre Nation? Comment combattre cette folie?

    Répondre
    • Jacques-Marie Bichot

      28 mars 2024

      Par la violence.

  • Olivier

    25 mars 2024

    Il n’y a envoi encore pas si longtemps, les grands hommes d’Etat prenaient des risques personnels et mettaient jusqu’à leur propre vie en danger pour leurs idées. Aujourd’hui, il semblerait que gouverner la France est devenu un job en CDD comme un autre pour quelques privilégiés, avec ses avantages et son petit confort. De qui l’Histoire se rappellera durant les 40 dernières années ? À part pour le record de déficit public bien entendu…

    Répondre
  • JMAD

    25 mars 2024

    Excellente analyse à archiver pour les historiens du futur qui se pencheront sur la destruction de la France qui s’opère sous nos yeux. On parle encore de Néron, on parlera longtemps de Macron.

    Répondre
    • QUELLIER

      6 avril 2024

      Bientôt , nous aurons un 3ième président à nourrir avec tous les privilèges qu’ils se sont octroyés et comme ils sont jeunes et bien cela va durer longtemps. RETIRONS TOUS LES PRIVILEGES

  • Christel Peraton

    25 mars 2024

    Mais Qui ?

    Probablement les Snorkys…

    Car pour promouvoir les Valeurs de la République ie le LGBTisme, l’immigration incontrôlable et la Guerre, il faut tout de même être sacrément déracinés

    Répondre
  • JEAN-LOUIS THOMAS

    25 mars 2024

    Merci pour cette synthèse très claire.
    Hélas il nous reste encore trois années à supporter cet « enfant » » qui blesse la France.

    Répondre
  • Lahana

    25 mars 2024

    Dur mais réaliste comment écrit on le mot fin et renouveau?

    Répondre
    • Fred

      25 mars 2024

      Par la compréhension de ce que veulent obtenir les belligérants, le respect, la médiété, puis en les amenant à faire des concessions. Les bases étant posées, on propose un type de paix (armistice ; traité de paix etc) le reste n’est que « détail ». Ca s’appelle la Diplomatie internationale. (ce que les enfants ne savent pas faire : si on ne leurs cède pas, ils cassent leurs jouets.)

      Le pays qui sortira vainqueur de ce conflit sera celui qui aura su tenir ce role sur la scene internationale. Hélas, ce qui fut une tradition française ne semble pas près d’ermerger 🙁

    • Josick

      25 mars 2024

      Comment est-ce qu’on écrit le mot fin et renouveau ? Je pense que là est toute la question.

      Le renouveau, la renaissance résurrection, bis repetita de la naissance qui affranchie, qui donne plus d’autonomie, ce dont l’establishment naturellement de nature communiste ne peut avoir que la haine : haine du nouveau-né tout comme haine de ce qui a à voir avec le chemin de croix qui conduit à la résurrection.

      Ce processus « chemin de croix » a été traduit par la « courbe du plateau du potentiel latent » de James Clear (in Atomics Habits), progression sous une droite qui ne figure pas autre chose que la droite de croissance narcissique perdant, à un certain moment, le contact avec le réel.

  • Fred

    25 mars 2024

    >Qui a amené cet enfant incompétent au pouvoir, comment cela s’est il passé dans la réalité

    La réponse [glaçante] est dans le livre de Juan Branco « Crépuscule » disponible gratuitement sur internet. Les autres parties du puzzle sont dans la chronologie : par exemple, on peut s’interroger pour savoir ce qui a motivé F.Hollande à nommer E. Macron Ministre des Finances et surtout à quel moment géopolitique de l’époque ?

    Est-il vraiment incompétent ? Si le profil psychologique de l’individu est inquiétant, le garçon semble appliquer à la lettre un programme qui lui a été assigné, méprisant et ignorant mécaniquement tout sur son passage tel la créature du Dr Frankeinsten. Or, que savons-nous réellement de ce programme et de sa finalité ? Nous ne percevons que ses impulsions. Si le personnage a réussit à intriguer et se hisser jusqu’au plus au sommet du pouvoir, c’est qu’il n’est pas si incompétent qu’il n’y parait. Cela dénote une forme d’intelligence : aux psychologues de se prononcer.

    Nb : un enfant n’est pas incompétent : il ne sait pas ; il se trompe, il n’a pas l’expérience donc on ne peut pas dire qu’un enfant est incompétent. La question est précisément de savoir qui gouverne la France ? Si c’est un enfant, il n’est pas à sa place. Si c’est un homme mature (?), il convient de s’interroger sur ses aptitudes sachant son absence d’expérience.

    >quels sont les forces qui le soutiennent encore,
    Nous savons que c’est le « capitalisme de connivence » : Bilderberg, Bigpharma etc. Posons la question d’une autre manière : « jusqu’à quand vont-ils le soutenir ? » ; « Que se passera-t-il si ces forces disparaissent ? »

    >et pourquoi ?
    Il semble se dessiner quelque chose de nouveau dans l’Histoire : d’un coté des économies traditionnelles, gérées par des pays souverains qui échangent entre eux (BRICS). De l’autre, une économie administré sur plusieurs continents, par cette « élite » informelle ; qui n’a pas de réellement de consistance ; ni de centre de pouvoir identifiés ; une sorte de pieuvre ou chaque observateur que nous sommes ne perçoit finalement que l’un des bras de la bête, sans pour autant pouvoir en appréhender avec exactitude sa structure globale. C’est ce qui nous perturbe et fait la force de la bestiole : un ennemi invisible est toujours beaucoup plus difficile à vaincre.

    De ce point de vue, on peut alors supposer que l’objectif de cette caste est d’asseoir une économie « éthérée » ; flottante ; fluctuante de fait, perpétuellement contrôlable et « ré-orientable » à souhaits, non plus sur des stratégies à long terme mais au gré des événements et de l’instant présent. Contrôler les flux par l’élimination du temps long : dans un monde ou vitesse et technologie dominent, est-ce vraiment une hérésie ?

    Bien entendu une telle Economie n’a plus pour finalité le bien-être des populations – et c’est là que le bât blesse – mais uniquement pour tâche de s’auto-alimenter en circuit fermé (Cf Covid) On comprends alors l’absence de création de richesses (valeurs) ; la spéculation ; une conception de l’Economie basé sur l’endettement, assortie d’une « petite guerre » conventionnelle de temps à autre pour remettre « cent balles dans le flipper ». Il est évident que l’avenir ne peut se bâtir en pensant le Monde de cette manière. Je laisse chacun méditer 🙂

    Répondre
    • Badtimes

      28 mars 2024

      Entièrement en accord avec votre reflexion

    • Solch

      29 mars 2024

      Je n’ai pas voté pour lui, heureusement, c’est un loueur qui a mis notre pays en faillite avec son quoi qu’il en coûte déguisé la France s’appauvrit et perd de son éclat, l’école, la santé la précarité, l’insécurité… tout se dégradé… il faut plus de fermeté envoyer l’armée en soutient à la police pour désigner les zones de non droit, la santé pour tous avec des RDV moins long… la liste est longue. Il ne faudra pas se tromper au prochain vote..

  • René-Pierre Alié

    25 mars 2024

    Excellent papier, et les commentaires ne le sont pas moins. Macron-la-gonflette, comme les enfants en bas âge, croit en sa toute-puissance. Quelques calottes et coups de pied au cul, dans son enfance, nous auraient épargné cette farce qui tourne à la tragédie.

    Répondre
  • ROCLORE

    25 mars 2024

    MERCI ! C’est Magistral ! QUI, A PART L’ARMEE, POUR CHANGER LA TRAJECTOIRE FUNESTE DE NOTRE NATION ? (au motif de faire respecter la Constitution bafouée depuis 2005, si ce n’est pas depuis 1979)

    Répondre
  • Louis Jean SYLVOS

    25 mars 2024

    L’abstenteisme est le problème, l’INSEE nous dit que seul 1/3 des électeurs a voté à tous les tours de 2022.
    Moultes raisons à cela dont une majeure le non respect des résultats électoraux comme au référendum de 2005.
    Les citoyens désabusés s’éloignent du forum, cherchons à les faire revenir !

    Répondre
  • Gael Le Couen

    25 mars 2024

    Vous avez parfaitement raison Charles Heyd. Tandis que l ennemi qui desirait nous imposer l AMGOT, qui prend en otage nos cadres d industrie dans la cellule du numero 2 d el Chapo, qui nous explose nos Gazoducs, on a meme pas le droit de le citer. Je regrette la periode ou j avais encore la fierte d etre prorusse…

    Répondre
  • pascal Lafond

    25 mars 2024

    Brillante analyse, malheureusement la majorité du peuple n’a rien comprit et ne comprendra jamais dans quelle impasse il s’est fourré.

    Répondre
    • Philippe

      25 mars 2024

      rien compris : )

    • De Marsilly

      25 mars 2024

      Ne feriez-vous pas partie du Peuple vous aussi et si oui, de quelle frange du Peuple s’il vous plaît ? Votre commentaire est très réducteur et ne répond pas aux enjeux actuellement mortifères pour notre pays.

    • JMAD

      25 mars 2024

      Effectivement c’est le vrai problème. L’indigence intellectuelle et culturel de notre peuple est le résultat du projet Langevin -Wallon mis à exécution après la seconde guerre mondiale.

  • jerome

    25 mars 2024

    Sur la chaîne « Public Sénat » sur YouTube, il y a un épisode intéressant qui s’appelle: Ukraine, le printemps de tout les dangers.
    On y apprend que les avoirs des oligarques russes sont tous gelés – ils n’y ont pas accès.
    Et quelques instant plus tard, que leur vie continue comme avant, leurs enfants continuent a aller dans les écoles privés en Suisse et ailleurs en Europe.

    Le gèle des avoirs serait donc un autre mensonge?

    Répondre
  • Nanker

    25 mars 2024

    (je termine mon autopsie du macronisme…) Malheureusement le macronisme aura été la synthèse parfaite, non pas du gaullo-mitterrandisme, mais du sarko-hollandisme, cad des 2 pires présidentes de la Vème. Le côté zébulon histrionique de Sarkozy pour la faculté de Macron à se pointer partout, en prétendant résoudre les crises. On a vu ce que cela a donné au Liban où le gamin s’est fait fesser par des politiques les plus retors et matois du globe. Le côté hollandiste vient lui de cette faculté quasi-surnaturelle à être ridicule en toutes circonstances. Mais si Hollande fait au sens propre pitié avec sa cravate de travers et son incapacité à incarner au sens physique la fonction présidentielle, Macron lui est allé dans l’autre sens, avec un surinvestissement grotesque dans la fonction : machoires serrées et corps tendu comme un arc lors des événements, trop familier lors de circonstances plus légères. Dans les 2 cas : ridicule.

    Répondre
    • Charles Vegezzi

      25 mars 2024

      Rien à répondre. Parce que rien à ajouter.Tout a été dit.

  • AD

    25 mars 2024

    Les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent.

    Répondre
  • Lejeune

    25 mars 2024

    Excellent article. Bravo Mr Gave. L’adolescent qui nous sert de président n’a rien compris à la vie. Il est instruit mais pas intelligent pour deux sous. Il se fait manipuler par la grand mère ursula et le sénile joe et tout le deep state américain. Et il ne comprend pas que la France et l’Europe sont en train de couler économiquement et que c’est une menace bien réelle qui est train de s’éxécuter sous nos yeux. Si micron arrive à la fin de sa vie à être juste au niveau des semelles du Grand Charles de Gaulle il aura fait un immense trajet. pour l’instant il n’est pas encore sorti du caniveau

    Répondre
  • ARAN

    25 mars 2024

    A quand le suicide de notre Néron ?
    Quel grand artiste de la finance nous perdrons !

    Répondre
    • Philippe

      26 mars 2024

      Héliogabale est son destin

  • Francesco

    25 mars 2024

    Madame Trogneu lui a peut être appris le théâtre …. il est vrai qu’il est étourdissant dans le rôle de FREGOLI . Cher Charles , j’ai votre âge et ce nain de jardin est une insulte permanente à un autre Charles , DE GAULLLE qui , il faut sans cesse le rappeler , disait que les Français sont des veaux … triste époque où seule la famille nous sert de réconfort .

    Répondre
  • Patrice

    25 mars 2024

    En France, Macron – le suiveur sioniste (et autre) – c’est l’Emmanuel/Ze-us à … l’Élysée bien sûr (et non Jé-sus) ; un Œdipe (démon intérieur) qui tue le Père (Patrie) et épouse sa mère (intellectuelle, sa prof.) ; une « Brigitte », nom de la déesse (donc vieille Psyché) gauloise, etc. (même si travesti ou transexuel, ce qui rajoute à la complexité du personnage). Etc.. https://www.youtube.com/watch?v=YPKuOwxj56Q&list=PLYHHkNZz74gu9F5eJ5Pls7rDyMFQhYtiV&index=8

    Mythes et Science (synchronicités de Jung, Physique moderne, « trame divine » de Victor Hugo, …) : Les USA c’est les Georgia guidestones, le retour de la bête Yéti nommée Bigfoot, le mictlan (nord et enfer) des Aztèques, le temple de Mammon à NY, … : https://www.youtube.com/watch?v=m9rzgllkiC0&list=PLYHHkNZz74gu9F5eJ5Pls7rDyMFQhYtiV (+ odysée, rumble, crowdbunker, etc.).

    Utilisation frauduleuse de la Bible: les « Israélites » ne sont que nos pensées qui suivent la loi (« Moïse ») dans le désert de la conscience mentale (ou solitude existentielle) et qui doivent investir le Royaume intérieur (« Jéricho »); les remparts sont nos idées reçues, croyances, dogmes, … .
    Ulysse (vous, moi) doit retrouver sa vie intérieure (Ithaque), sa fidèle Psyché, et le Fils unique (Christianisme) à l’aide duquel nos démons prétendants sont détruits; son animalité est morte (le chien); etc. . En ce moment, beaucoup de Christs en Palestine!

    Répondre
  • Mobius

    25 mars 2024

    Comme d’habitude, une plume juste et pertinente! Que les adultes selèvent contre ce clown et renverse cette V république de traitres, lâches et criminel complices de la mafia EUrss. L’état major à-t’il perdu son courage?

    Répondre
    • Gar Field

      25 mars 2024

      C’est un plaisir de vous lire, bien sûr, et je crois qu’en effet Narcisse est notre petit chef … Théâtre et mise en scène sont ses outils et l’imaginaire est son monde. Mais, comment éviter les dégâts qu’il commet chaque jour et le renvoyer, lui et ses lubies de Néron aux pudeurs de demoiselle ? La forfaiture est là, sous nos yeux, et nous sommes impuissants tandis que nos voisins se rient de nous ? Chaque fois que nous lui laissons jouir d’un peu de champ libre, il avance et pose un cliquet. Il joue avec les fourmis que nous sommes et nous noie sous ses discours fleuves pendant que ses affidés agitent les décors et secouent les feuilles de tôles qui simulent le tonnerre … Quand les ors usés des palais de la République glisseront au sol, il se plaindra encore qu’on ne lui rend pas justice ! Par pitié, que ce Bibi Fricotin, ce Fregoli de chapiteau en détresse se prenne les pieds dans un tapis volant et laisse la place à la France !

  • adrien

    25 mars 2024

    « Notre Président, comme Néron qui assassina sa mère, est un être creux qui comble sa vacuité par des costumes de théâtre. »

    Je ne peux que m’incliner…. c’est du grand art. Malheureusement, derrière les murs de l’Elysée, le réel attend patiemment, son entrée en scène n’en sera que plus douloureuse.

    Répondre
  • Nanker

    25 mars 2024

    Quant à l’aspect chiraquien, il ne suffit pas de siffler un binouze en public pour faire populo, et s’attirer l’affection des Français… Macron s’en est rendu compte lors de ses visites annuelles au Salon de l’Agriculture. Pas plus qu’il a endossé le costume chiraquien du chef d’armées viril lorsqu’il a dit au « Monde » qu’il devrait peut-être envoyer « des mecs » en Ukraine. Enfin, c’est un fait complètement oublié mais Macron avait voulu faire du Chirac lors d’une visite à Jérusalem en janvier 2020 en créant de toutes pièces un esclandre avec les forces de sécurité israéliennes. Là encore, flop complet…

    Répondre
  • Nanker

    25 mars 2024

    Ca c’est la théorie… En pratique c’est autre chose. Pour le « gaullien », on voit un Macron qui multiplie les cérémonies « historiques » dont on ne garde plus rien une semaine après qu’elles aient eu lieu, les prosternations ridicules devant des cercueils, et des discours tellement pompeux qu’on les penserait parodiques.
    Pour le côté mitterrandien, Macron a amalgamé autour de lui tous les opportunistes, les gamelards, les petits ambitieux, les minables en quête de solde opulente… total les gouvernements Macron ressemblent à une collection de bras cassés qui apparaissent et disparaissent au gré des remaniements, sans que personne ne s’aperçoivent de leur présence puis de leur absence…

    Répondre
  • Artiste

    25 mars 2024

    Comme le dit joliment l’auteur du blog le cercle des économistes e toile ,il a une intelligence asymptomatique et un psychisme problématique.Je crois que tout est dit pudiquement mais qu’il convient aujourd’hui de le crier haut et fort.

    Répondre
  • Josick

    24 mars 2024

    Faudrait quand même lire un peu sur la perversité narcissique, le pervers n’existant pas sans la proie !

    Répondre
    • Naulait

      25 mars 2024

      Dire que le pervers n’existe pas sans sa proie est tout simplement archi faux. Les plus grands psychiatres ont démontré qu’une proie ne peut déceler à l’avance la perversité d’un ou d’une pervers(e) narcissique. Répéter cette sottise fait un mal immense aux victimes des p.n. qui sont en Occident actuellement en très forte croissance

  • mempamal

    24 mars 2024

    il est ridicule notre petit Emmanal, mais il a compris une chose fondamentale :

    si la Russie gagne le ponzi occidental s’effondre

    Répondre
    • Charles Heyd

      24 mars 2024

      Je suis d’accord avec vous; d’où cette insistance pour dire: « la Russie ne peut pas et ne doit pas gagner! ». Car sinon qui va gagner, l’Ukraine? Ancien officier, c’est la première fois que je souhaite qu’un pays ennemi, selon notre président, gagne et finisse cette guerre au plus vite. Tant pis pour l’Ukraine et tous ses suppots qui n’ont rien compris à l’histoire. Et j’éspère que Trump, s’il est réélu, tiendra sa parole, pas comme en 2016, de mettre fin à l’OTAN.

    • breizh

      25 mars 2024

      …Et que les USA évacueront leurs bases d’occupation dans le monde entier (cela m’étonnerait…).

    • Fred

      25 mars 2024

      Sur un plan géopolitique, dans le conflit russo-ukrainien, l’Europe peut-elle encore se permettre de perdre (ou retirer sa perfusion militaro-économique à l’Ukraine) ? Sur le plan de la diplomatie internationale – donc des futures échanges commerciaux – elle signerait alors son aveu de faiblesse aux yeux des blocs indo-asiatique et nord américain.

      Les Etat-Unis, fidèles à leurs doctrine d’allumer des incendies pour mieux s’en retirer ensuite, commencent le « replis stratégique » via la diminution des crédits à l’Ukraine. Est-ce à dire que l’Europe vient de prendre conscience avec angoisse qu’elle risque de se retrouver SEULE et en caleçon devant l’ours russe, passablement bien chatouillé depuis quelques décennie ? Il semble que la réponse nous soit donné par la remilitarisation soudaine de la France placé en économie de guerre en partie avec le Livret A des français…

      Quand bien même l’Oncle Sam poursuivrait-il son effort de guerre en Europe, jusqu’à quand pourra-t-il le faire ? pourront-nous suivre sur du long terme ? Au vu de notre contexte économique, ne risquons-nous pas de nous engager sur la voie d’une implosion économique (commandé de l’extérieure ?) comme en a été victime l’URSS de Brejnev ?

      Il n’en reste pas moins que le locataire de l’Elysée qui, rappelons-le, n’a jamais servit sous les drapeaux pour causes – dixit – d’études supérieures, a mis NOTRE doigt dans un engrenage qui risque de nous être fatal dans un avenir proche, à moins de ramener le débat autour d’une table, mobilier qui est toujours le point final d’un conflit. Encore faudrait-il qu’une personnalité de le charisme et l’audace d’un Churchill ; la Culture d’un Malraux ou la diplomatie d’un Peyrefitte (Cf Quand la Chine s’éveillera – 1974) émerge rapidement du paysage français !

      In fine, la question est de savoir ce que nous allons gagner – ou perdre – dans ce conflit ? Excepté une part du gâteau dans les possibles chantiers de reconstruction de l’Ukraine, quelques terres arables et, peut-être, un semblant de contrôle géopolitique de vers la mer Noire, le débat est ouvert…

    • jullen

      26 mars 2024

      C’est ce qui effraie Macron, l’effondrement de l’Ukraine. le roi serait alors nu. Il s’agite frénétiquement et va de discours guerriers en discours guerrier, mais ses mots cachent le vide de sa pensée et surtout masquent son impuissance.On pourrait croire qu’il rêve d’un embrasement de l’Europe jetée dans une guerre qui la detruirait et lui donnerait raison. C’est bien un enfant, inconséquent et irresponsable. Et c’est lui notre chef, hélas.Et personne ne semble voulour l’arrêter dans ses délires de gamin gâté.

  • tsi Napah

    24 mars 2024

    Autre élément important de la personnalité de Mr Monarc: la cocaïne.

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!