FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_print

 

Toute personne qui parle de l’immigration en France, s’il est porteur de nouvelle non politiquement correcte, se voit immédiatement accablé de suspicion, puis s’il persiste, il est déshonoré avant d’être purement et simplement ignoré parle monde des « muezin médiatiques ». Les flux migratoires qui arrivent n’atteindront pas ceux de 2015, mais la situation est critique.  Comme le dit Michèle Tribalat dans « Les yeux grands fermés. L’immigration en France », parler en bien de l’immigration et dénoncer les récalcitrants sont les moyens les plus sûrs de protéger sa réputation auprès des dirigeants européens tétanisés par le sujet.

 

Pour alimenter un débat qui n’a évidemment pas lieux dans les media bien pensant, nous préférons identifier les auteurs et les livres qui abordent le sujet de façon objective.  Cela peut permettre, à partir de livres qui ne s’inscrivent pas forcément dans le court terme ou le politiquement correct, de regarder la réalité telle qu’elle est aujourd’hui et de faire apparaître de nouveaux angles d’évolution…

 

L’islam va transformer l’Europe

 

L’Europe est morte à Auschwitz.  C’est le titre de l’article écrit par l’écrivain espagnol Sebastián Rodríguez Vilar et publiée dans un journal espagnol en 2004 quelques mois après les attentats de Mars 2004, qui ont tué 191 personnes en Espagne. L’Europe a tué six millions de Juifs et les a remplacés par 20 millions de musulmans. À Auschwitz, écrit-il, on a brûlé une culture, la pensée, la créativité, le talent.  Il s’agissait de détruire des hommes et des femmes qui avaient produit des gens formidables et merveilleux qui ont changé le monde dans de nombreux domaines de la vie : science, art, commerce international…

 

L’Europe a voulu après se prouver qu’elle était guérie de la maladie du racisme. Sous prétexte de tolérance elle a ouvert ses portes à 20 millions de musulmans qui ont apporté l’extrémisme religieux, le manque de tolérance, le mépris de la femme, la criminalité et la pauvreté, due à un manque de volonté de travailler et d’apprendre.  A la place et tout en profitant largement de l’aide qui leur était accordée, ils ont planifié des attentats. L’Europe a échangé sa culture pour de la haine fanatique; du savoir-faire créatif pour des compétences destructrices; l’intelligence pour le retour en arrière et la superstition.

 

L’islam est désormais le plus grave défi posé à l’Europe.  Les musulmans envahissent l’Europe grâce à leur natalité galopante alors que les naissances des européens s’effondrent à 1,3 enfant par femme. Christopher Caldwell, dans « Une révolution sous nos yeux. Comment l’islam va transformer la France et l’Europe », prédit que l’Italie va perdre d’ici à 2050, la moitié de sa population autochtone, que 17% à 20% des Pays Bas seront musulmans, que les étrangers représenteront entre 20% et 32% de la population européenne. Ce livre important est le meilleur exposé à ce jour de la position des pessimistes sur l’immigration musulmane en Europe.

 

Le “vivre ensemble” est devenu une expression inepte. Elle camoufle l’apartheid des cultures pour permettre au migrant de conserver ses racines. En contrepartie, le pays d’accueil doit renoncer aux siennes. Il s’agit d’un islamisme qui contraste avec l’immigration du passé, car il ajoute la détestation du pays hôte. Pour Jacques Julliard le communautarisme est une immense faillite qu’il décrit très bien dans « Le Djihad, le mal et le paradis ».

 

 

On assiste à un étrange suicide de l’Europe

 

L’Europe est en route vers l’abîme car la crise des migrants de 2015 est l’équivalent du 11 septembre en Europe.  L’arrivée massive de réfugiés est pour l’Europe la principale menace. Les réfugiés seront les révolutionnaires du XXIème siècle. Telle est la prévision d’Ivan Krastev dans son livre « Le destin de l’Europe ». Pour lui, l’Union Européenne pourrait connaître le même destin funeste que l’empire des Habsbourg. Un tel processus pourrait provoquer l’effondrement des démocraties libérales de la périphérie de l’Europe. Douglas Murray dans «L’étrange suicide de l’Europe »  dessine la carte d’une intégration en panne, d’une immigration obèse et hors de contrôle dans l’envers de la doxa des élites européennes pour lesquelles jusqu’ici tout va bien.

 

La lâcheté  de l’Europe face à l’islamisme doit être dénoncée. Avec sa paresse intellectuelle, et sa  cécité volontaire, la gauche sectaire fait fuir les intellectuels. Alexandra Laignel-Lavastine décrit très bien cette évolution dans « La pensée égarée. Islamisme, populisme, antisémitisme: essai sur les penchants suicidaires de l’Europe ».

Le multiculturalisme et l’Union Européenne détruisent les nations et la démocratie. C’est la thèse iconoclaste de Thiéry Baudet un professeur de droit hollandais dans « Indispensables frontières ». La double nationalité doit être supprimée, car elle entraine des conflits de devoirs contraires à la loyauté nationale. L’Union européenne consacre le règne moderne de la déconstruction car l’oligarchie européenne va provoquer l’émergence d’une tyrannie douce et de régions soumises au régime de la Charia.

L’Europe est devenue un Léviathan sourd aux aspirations des peuples. Pour Hans Magnus Enzengerger, écrivain et essayiste allemand dans « Le doux monstre de Bruxelles ou l’Europe sous tutelle », les représentants à la Commission ou au Parlement sont selon lui totalement inaptes à écouter quoi que ce soit.

 

Le manque de courage et d’ambition de l’Europe semble s’incarner très bien dans Conchita Wurst, chanteur transsexuel barbu autrichien qui est devenu en 2014, le symbole de l’Europe tolérante et non discriminante. L’Eurovision a plébiscité son héros-(ine) labellisée LGBT. L’homme européen idéal serait donc une femme à barbe…..

 

En France on va assister au « Grand Remplacement »

 

La France est colonisée par l’empire arabo-musulman. Nos gouvernants sont un peu l’équivalent des « collabos » de l’époque et le ramadan est devenu une sorte de festival de Cannes de cette colonisation. Quiconque exprime une opinion hétérodoxe comme Renaud Camus, théoricien du “Grand Remplacement, Richard Millet, Michel Houellebecq ou Michel Onfray est voué à l’opprobre et à une lapidation symbolique.  En 2000 Michel Derrida et Philippe Sollers tous deux membres du « camp du bien »  ont même signé une pétition faisant des propos de Renaud Camus, auteur de « La dictature de la petite bourgeoisie » “des opinions criminelles qui n’ont comme telles pas le droit à l’expression”

 

Un véritable réquisitoire contre la politique d’immigration suivie par la France depuis trente ans, par la droite comme par la gauche, a été dressé par Malika Sorel-Sutter dans son livre « Décomposition française. Comment en est on arrivé là ? ». Cette  ancienne membre du Haut Conseil à l’intégration a réagi aux attentats de Paris en expliquant que  nos élites mettaient en péril un édifice de plus de mille ans car  le sentiment d’exil sur ses propres terres est bien plus traumatisant que l’exil en terre étrangère.

Fatiha Benatsou, membre du conseil économique et social et Noudine Cherkaoui, ancien président des “Jeunes avec Chirac », tirent aussi la sonnette d’alarme.  Dans ” Halte au masochisme national », Ils décrivent très bien les banlieues où l’on retrouve en permanence la judéophobie, une propension démesurée à l’ultra violence, une absence totale de respect pour la personne humaine et un mépris sans bornes pour les femmes.

Zineb el Rhazoui dans « Détruire le fascisme islamique » pense que les islamistes ont réussi à poser en France la première pierre d’un joug totalitaire qu’ils ont déjà construit ailleurs par la coercition et la terreur. Le combat islamiste pour normaliser le port de l’uniforme salafiste est une technique très éprouvée de marquage qui permet d’identifier dans un quartier les non-adhérents à l’idéologie islamiste…

Manon Quérouil-Bruneel et Malek Dehoune  dans « La part du Ghetto » montrent que dans les banlieues, c’est la loi du plus fort. Le trafic de cannabis est devenu l’activité économique  de base. Le parfait dealer vit avec son téléphone et ses petits sachets et dans une même tour on trouve sans problèmes un mélange de prostituées et de salafistes. Autant dire que la mixité a disparu depuis longtemps de l’autre côté du périphérique…

Quant à Raphaëlle Bacqué dans « La Communauté », elle montre que Trappes, est devenu le Molenbeek français.

 

Les élites françaises ont renoncé à l’assimilation qui a toujours constitué le modèle français. Michèle Tribalat, directrice de recherche à l’Institut National d’Etudes Démographiques, dans son livre « Assimilation. La fin du modèle français », fait ce constat inquiétant. On ne peut sans cesse vanter la diversité, sans exiger que les étrangers qui rejoignent la France s’adaptent à notre mode de vie…

 

L’angle mort du macronisme c’est donc  l’islam et l’immigration…L’électorat conservateur et l’électorat populaire peuvent se rejoindre sur la défense de l’identité, le droit à la continuité historique, l’enracinement et la transmission. Il faut donc s’engager dans le combat contre l’islamisme comme d’autres se sont engagés dans des combats idéologiques contre le communisme ou le nazisme. Telle est la recommandation de Laurent Bouvet qui défend la version pure et dure de la laïcité dans son livre « L’insécurité culturelle ». Venu de la gauche il n’hésite pas à prendre l’islamisme pour cible. Tous ceux qui ne le combattent pas sont soit naïfs soit complices écrit-il…

 

La fracture identitaire de la France est en train de subir les débuts d’un séparatisme ethnique d’une population qui ne veut pas (et qu’on ne pousse pas) à s’intégrer. Les signes de cette fracture apparaissent dès l’école et se poursuit ensuite avec les lycéens qui brûlent des voitures et brisent des vitrines de magasins. Ils forment les premiers signes  forts de cet échec de l’école. Le combat de l’islam radical se poursuit ensuite dans les entreprises. Les expériences vécues tant dans les groupes publics que privés montrent que les offensives des prosélytes d’un islam rigoriste sont souvent couronnées de succès. Ainsi des hommes à la RATP refusent de conduire un métro après une femme ! Toutes ces dérives sont très bien décrites par Denis Maillard, Expert des problématiques liées à l’islam dans les entreprises dans « Quand la religion s’invite dans l’entreprise »

 

 

La jeune Afrique est en route pour le vieux continent. Au sud du Sahara, 40% de la population a moins de quinze ans. Dans une génération les 450 millions d’européens auront 2,5Md de voisins africains. La croissance démographique noie les progrès que l’Afrique peut accomplir. Pour Stephen Smith, grand reporter spécialiste de l’Afrique, dans son livre « La ruée vers l’Europe: la jeune Afrique en route pour le vieux continent », l’Europe ne pourra conserver son identité sociale si elle accueille encore plus largement des immigrés…

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

Partager sur

17 Commentaires

  1. M.Netter a raison mais les mecanismes de l’invasion lègale et illégale sont bien huilés , et ce depuis longtemps. Dès 1974 l’ OCI -organisation de la confèrence islmique ( qui siége a Jeddah et regroupe 57 pays ) a établi les bases de cet invasion . Nos chers dirigeants ( VGE en tete ) ont acceptè les termes de l’ échange ( tres desequilibré ) : Vous europèens acceptez de nous soulager de notre excèdent de population , qui viendra chez vous comme invité permanent ( non assimilable a votre culture ) et nous consentirons a vous vendre du pétrole. Ceux qui n’ acceptaient pas le diktat ont ètè mis sous embargo petrolier ( cas de la Hollande en 1974 ) .Depuis VGE a fait tout son possible pour favoriser ce diktat ( loi de 1977 sur la réunion familiale ) et tous ses successeurs – sans exception – ont accelèrè le courant .
    La cooperation euro-arabe fut affublèe par VGE du neologisme trialogue , Sarkozy reprit le projet avec sa conférence euro-med en 2009 . Obama qui avait bien vu la faille élargit la faille politique en chaos stratégique avec son desastreux ” Printemps Arabe ” . Sarkozy , toujours serviable , fit dégommer Khadafi qui s’ était pourtant ” rangé des voitures ” et depuis 2011 , c’ est l’ Afrique toute entiére qui se presse d’ arriver en UE . Les responsables de l’ UE , toujours aimables, et bien disposés , quand il s’ agit de faire crouler la classe moyenne aboyent a l’ humanisme intransigeant pour justifier le flux continuel . Mme Merkel , habituèe a ne pas etre contredite , prend 1,500,000 syriens, afghans , tchetchenes , histoire d’ effacer d’ anciennes ” taches historiques ” ( les juifs ont vraiment bon dos a servir d’ alibi a ces manoeuvres ) .
    Juncker-Mogherini appuient toujours le éniéme echec du nationalisme arabe ( le palestinien ) tandis qu’ils jouent a caliner le régime des ayatollahs de Teheran , meme si l’ arme nucléaire dans les mains des fanatiques sera au rendez-vous , dans 10 ans .
    L’ UE tout comme la France sont aux mains de mercanti de petite portée , opportunistes , beaux parleurs relayès par une cohorte d’idiots utiles , génereux avec le desastre des autres .
    Bref …
    Tout ce jeu est bien expliqué – documents a l’ appui – par Mme Bat Ye ‘Or

    Répondre
  2. M.Netter vous pointez avec raison les étapes tragiques de l’ histoire européenne . Le massacre des juifs suivi de l’ invasion musulmane devrait vous amener a souligner à qui profitent ces tristes époques . Le Vatican a été le témoin passif de la furie antisémite nazie , pour des raisons théologiques – le mépris du judaisme – et pour des raisons bassement politiques ( l’ accord de concordat avec le nouveau régime nazi ). Aujourd’hui le Vatican est l’ acteur moral , qui bénit l’invasion musulmane et l’immigration sauvage .
    Il serait bien réducteur de limiter la responsabilité de cette invasion aux bobos – élites du politiquement correct , ceux – ci sont en effet les courroies de transmission du mondialisme transnational , lequel va de pair avec la globalisation économique .
    Au final soit les conservateurs reprennent la main sur les nations , sur les productions délocalisées , en rapatriant celles qui ont la plus grande valeur ajoutée , soit ils laissent filer ( par opportunisme économique ) et dans ce cas ( le plus probable ) il y aura un état de guerre civile permanente entre les périphéries et les centres des lambeaux de pays en europe .
    Quant au centre politique , la commission de Bruxelles, ne leur accordez aucune naiveté , ni ingénuité . Bruxelles joue donnant-donnant avec l ‘ OCI ( Organisation de la Conférence Islamique ) et de Delors a Juncker , c’ est la meme reddition a l’invasion musulmane . Depuis novembre 1974 , et le vote UNANIME de l’ assemblée parlementaire de Strasbourg contre Israel , ( clé de sol de l’ invasion culturelle musulmane ) la complicité euro-arabe est flagrante . L’ histoire de la deuxiéme moitié du XXeme siecle rejoint donc celle de la premiére moitié . Le bouc émissaire juif ou israelien remplit son role de déflecteur , évite l’ admission d’une faille béante de la conscience occidentale , Cain peut encore tuer Abel . Nulle conscience ne viendra le déranger dans sa tombe .

    Répondre
  3. je ne peux qu approuver ce résumé et diagnostique clair.
    et tout était facile à prévoir au moins depuis 40 ans…
    si on ne prend pas des mesures strictes pour i intégration comme :
    -pas de prestations sociales pour ceux qui ne parlent pas notre langue
    -pas d allocations familiales pour les familles d enfants “casseurs”
    -pas d allocation familiale au delà de 4 enfants par parent
    -renvois dans leurs pays des condamnés ayant double nationalité
    -suppression de la nationalité pour les criminels
    -interdiction de financements religieux par des pays ou citoyens étrangers
    -…
    l islam , entre autres, ne connait pas l amour ni la tolérence. il faut le savoir.

    Répondre
    • Tres bon article. La seule solution c’est un gouvernement de droite dure (je veux pas de l’armee) pour mettre de l’ordre en France et surtout virer macron et ses bobos mignons malfaisants. Le gouvernement autrichien montre l’exemple actuellement.

  4. Ce n’est pas exactement un suicide de l’Europe, c’est une euthanasie, ou un suivide assistê si l’on préfére. L’immigration en Europe a été voulue, programmée et même quantifiée à plusieurs reprises par l’ONU.
    Ce n’est que l’un des aspects du mondialisme qui avance.
    Pour résumer, iune oligarchie mondialisée s’est coalisée autour des plus grands banquiers entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle à partir de la Grande-Bretagne. Elle mène depuis 70 ans une guerre contre pratiquement toutes les nations en utilisant la puissance monétaire, économique et militaire des Etats-Unis – nouvelle puissance internationale après 1945 –, ainsi qu’un “soft power” assis sur la conquête culturelle, médiatique et éducative par le truchement de réseaux infiltrés.

    Ce système n’a qu’un objectif: la destruction des Etats-nations en vue d’une gouvernance mondiale. Ses modes opératoires: d’une part, la subversion des élites, le “changement de régime”, la guerre, auxquels il faut ajouter les assassinats ciblés; d’autre part la fracturation et la destruction interne des sociétés, en particulier par les “droits des minorités” qui s’imposent à la majorité sous couvert de droits de l’homme, et qui sont le plus sûr moyen d’attenter aux démocraties.
    Les instances internationales (BRI, ONU – et surtout les organismes qui en dépendent: OMS, GIEC…-, OTAN, FMI, UE etc…) ainsi que l’Union Européenne ont été créées pour servir ce projet.
    De nombreux sujets, qui font l’objet d’une pensée unique imposée dans les médias, sont liés à ce projet: propagande anti-russe, guerres “humanitaires”, pouvoir des banques centrales, progressisme, immigration, affaissement éducatif, réchauffement climatique…

    Tout ceci est documenté. Ce n’est pas un complot, même si on accuse ceux qui le disent de complotisme. C’est une idéologie planificatrice et mortifère au profit d’un ultra-minorité qui détient les leviers du pouvoir.

    Répondre
  5. Triste évocation de notre avenir, mais tellement vraie.

    Pour comprendre ce qu’est réellement l’islam je vous conseille le livre courageux de Majid Oukacha “il était une fois l’islam”.

    Répondre
  6. Correction: c’est Hans Magnus Enzensberger. Bonne bibliographie, qui permet de faire le tour de la question.

    Répondre
  7. Félicitations pour cette belle synthèse. Oui, le continent européen est en train de se suicider, par naïveté les années passées, et par lâcheté désormais. Il est trahi par une classe politique pusillanime et une intelligentsia auto-proclamée et dégénérée. Mais des intellectuels élèvent désormais la voix pour éveiller les consciences assoupies.
    N’est-il pas trop tard ? J’aimerais le croire…

    Répondre
    • Quelle différence entre “intelligentsia”, même auto-proclamée et les “intellectuels”?
      Pour ma part ils se confondent très souvent! Certes, il a des Onfray ou des Finkielkraut ou même des Zemmour mais ils se font insulter voire censurer tous les jours dans nos médias mainstream et à tous les niveaux; souvenez-vous de la sortie d’une certaine Najat alors ministre de l’Education sur les “soi-disant” intellectuels et même de notre président avant-gardiste encore plus récemment sur ces mêmes intellectuels de l’ancien monde!

    • Pour moi, intelligentsia c’est Marlène Shiappa par exemple. Ceux qui sont en haut par appareil politique

      Intellectuels plus Zemmour ou Onfray ou Finki. qui demeurent au travers des tendances et dont on achète les livres pour autre chose que par intérêt morbide de pouvoir en dire du mal dans les diners en ville.

  8. Voici une remarquable synthèse du problème migratoire, M. Netter. Oui, l’ Europe (le continent, mais la CEE agonise également) est en train de se suicider. Par naïveté il y a quelques années, par lâcheté désormais. Oui, la classe politique européenne est coupable de trahison vis à vis de ses peuples. Oui, une bonne partie de l’intelligentsia auto-proclamée a une lourde responsabilité dans la situation, mais de plus en plus d’intellectuels font entendre leur voix pour tenter d’éveiller les consciences.
    Une réaction est-elle encore possible ? J’aimerais le croire…

    Répondre
  9. «  L’Europe a tué six millions de Juifs et les a remplacés par 20 millions de musulmans »

    Drôle d’affirmation ! Pourquoi parler de « remplacement » ?

    Que cet holocauste soit un événement majeur, oui bien sûr, « le Golgotha du monde moderne » selon le formidable raccourci de Jean-Paul II, mais il y avait des juifs et des musulmans avant et y des juifs et des musulmans après. Il n’y a pas eu remplacement.

    Primo Levi raconte que, même dans l’enfer des camps, une sorte de hiérarchie sociale pouvait se créer et que le surnom de ceux qui étaient tout en bas de l’échelle, réprouvés parmi les réprouvés, était « musulman »… Alors en effet peut-être la haine à l’égard des musulmans a-t-elle, jusqu’à un certain pont, remplace la haine à l’egard des juifs.

    Il s’agirait bien d’un remplacement, mais d’une tout autre nature.

    Répondre
  10. Vous dites Monsieur Netter que l’électorat conservateur et l’électorat populaire peuvent se rejoindre sur la défense de l’identité. Il faut bien reconnaître que si l’électorat populaire l’a déjà fait avec Marine Lepen qui en tire encore ces derniers jours une légitimité, l’électorat conservateur, lui, est encore largement emnmacroné.

    Répondre
    • Oulà, un récapitulatif très anxiogène (même si je partage l’avis de l’auteur).
      Le problème c’est que l’électorat conservateur (en gros les électeurs de Fillon en 2017), n’a pas les même intérêts que l’électorat populaire (et pour moi, cet électorat est en gros dans la France périphérique selon l’expression de Guilluy, je me refuse à considérer comme catégories “populaires” des quartiers de racailles francophobes). Il a les moyens de se préserver encore de la diversité francophobe (par le prix du foncier, par ses réseaux, etc).
      Sarkozy avait réussi à allier ces 2 électorats (en promettant de mettre fin au laxisme judiciaire, en remettant la valeur travail dans l’expression “travailler + pour gagner +” que les classes populaires comprennent parfaitement, la richesse vient du travail), mais a honteusement trahi (fin de la double peine, coupes aveugles dans la fonction publique régalienne comme policiers et militaires alors qu’il fallait les faire chez les bons à riens subventionnés, TCE, et j’en passe).
      Tant que l’électorat conservateur ne sera pas touché comme les classes populaires, et bien il continuera à voter après moi le déluge…

      Sauf qu’une observations un peu lucide sur le devenir de sociétés avec trop plein de mahométans devrait les vacciner : aucune d’entre elle n’a été capable de produire une société stable, prospère, innovante, car elles ne produisent pas le capital social et immatériel indispensable pour ce faire.

  11. Cette liste est assez glaçante …
    Pour ma part, je prévois de lire “Al Andalous, l’invention d’un mythe: La réalité historique de l’Espagne des trois cultures” de Serafin Fanjul.
    Je préfère de très loin le flamenco de Paco de Lucia au trio Joubran, qui sont tous aussi virtuoses. Simplement pas ma cup of tea.

    Comme en écho aux propos d’un vieux libanais un soir d’été, valant avertissement, par un magnifique soleil couchant à une terrasse dominant Beyrouth … “ne faites pas cette erreur”.

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *