7 November, 2021

Les Problèmes de la France en 2022.

Les Problèmes de la France en 2022.

J’ai décidé de me livrer à un petit exercice de style en cette fin d’année 2021.

En 2022, nous allons avoir des élections présidentielles qui seront sans doute les plus importantes de notre histoire. Sauf si l’actualité financière et politique internationale l’exige, je vais chaque semaine faire une espèce de petite fiche de quatre pages au maximum sur un problème particulier que le nouveau président devra traiter. Mon but est assez simple : informer chacun des citoyens qui voudra bien me lire des enjeux des prochaines élections, tant je pense qu’un citoyen bien informé vote plus intelligemment s’il s’est donné la peine de chercher l’information dont il a besoin, et je veux lui faciliter le travail.

J’ai déjà écrit récemment deux de ces papiers, l’un sur les taux négatifs et les conséquences que ces taux négatifs auront sur les paiements des retraites-et donc sur le niveau de vie des anciens qui ne peut que baisser,  le deuxième sur la croissance inarrêtable du poids de l’Etat Français dans notre économie qui plombe irrémédiablement notre compétitivité et donc nous appauvrit tous

Cette fois-ci, et pour la nième fois dans ces chroniques, je vais parler du drame qu’est l’Euro et je vais rappeler le coût que cette monnaie imbécile a fait peser sur le secteur productif français.

L’euro comme destructeur de l’Europe

Que le lecteur veuille bien regarder le graphique suivant.

De1975 à 2000, les indices de la production industrielle français et allemand ont exactement la même croissance, passant de 70 à 100, soit environ 2. 5% par an.

A partir de 2002-2003, tout change. La production industrielle allemande continue à croitre de façon imperturbable tandis que la production industrielle française non seulement ne croit plus mais se met à baisser. Le même phénomène est visible pour l’Italie et l’Espagne.

Quelque chose a dû changer entre les deux pays mais quoi ? L’explication est fournie par la ligne noire , qui se lit sur l’ échelle de droite et qui représente le cours de change du Franc français par rapport au DM allemand.

De 1975 à 2000, le DM double en valeur par rapport au FF, passant d 1.7 FF/DM à 3.4FF/DM mais, à partir de 1998, le Franc disparait et nous avons une monnaie commune avec l’Allemagne, l’Euro. L’inconvénient est que pour des raisons historiques et sociales que je n’ai pas à juger, la France, depuis toujours, a 70 % de plus d’employés du secteur public que l’Allemagne. Le cout du siège social « Etat Français » est donc d’environ 10 points de PIB plus élevé que le cout du siège social « Etat Allemand ». De 1975 à 2000, la solution était simple : le franc français dévaluait par rapport au DM et tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes. Dans le fond, on compensait le trop grand nombre de fonctionnaires français en les payant en monnaie de singe, tandis que les entrepreneurs français s’alignaient sur les prix en DM pour leurs produits et donc protégeaient leurs marges.

Arrive l’Euro, les fonctionnaires français sont payés en DM et non plus en Francs, et donc les coûts de notre état obèse sont maintenant payés par le secteur productif français, dont les marges s’écroulent. Il faut donc disparaitre ou fermer les usines en France, pour les ouvrir en Allemagne ou en Roumanie.

La conclusion est donc simple, toute simple

  • On peut avoir 70 % de fonctionnaires de plus que l’Allemagne.

Ou…

  • On peut avoir un taux de change fixe avec l’Allemagne.

Mais…

  • On ne peut pas avoir les deux à la fois.

Une fois de plus , le « en même temps » de notre cher (oh combien !) Président est une impossibilité logique et donc une idiotie. Et les décisions idiotes amènent toujours à des résultats désastreux que je vais décrire maintenant.

 

Premier effet, les deficits budgétaires explosent de plus en plus à chaque récession.

Comme je l’ai indiqué précédemment, les entreprises françaises sont beaucoup moins rentables que les entreprises allemandes et ont donc moins de fonds propres. En cas de ralentissement, elles sont donc plus vulnérables, et comme leur manque de fonds propres perdure, le tissu industriel et commercial français ne cesse de se fragiliser. Ce qui fait que chaque ralentissement est plus douloureux que le précèdent. C’est ce que montre le graphique ci-dessus, qui retrace l’évolution du déficit budgétaire primaire français. (Le déficit primaire est le déficit avant la charge de la dette). Nous passons de 2 %, en 1983 (merci Delors), à 4 % en 1992 (merci Trichet), à 6 % en 2009 (merci Sarkozy) tandis que la crise du covid nous a amené à quasiment 9 % (merci Macron). Il est à craindre que la prochaine crise ne nous amène à 15 % et donc a une situation vraiment ingérable.

Deuxième effet, les besoins de financement augmentent de façon exponentielle.

Comme solution à tous nos problèmes et en suivant en cela les conseils avisés de monsieur Marchais et des communistes, chaque fois qu’il y a une récession, le gouvernement français stimule la « consommation populaire » en créant ex nihilo du « pouvoir d’achat pour les plus modestes ». Ce qui, dans le temps, faisait la fortune de l’Allemagne et enrichit aujourd’hui la Chine, ce dont ces pays ne cessent de nous remercier ,comme les triomphes de notre diplomatie en font foi, mais qui creusent du coup non seulement nos deficits budgétaires mais aussi nos deficits extérieurs puisque les fonctionnaires nouvellement embauchés travaillent rarement pour l’exportation. Et du coup nos besoins de financement explosent.

 

Je ne sais pas si le lecteur se rend bien compte de ce que veut dire un besoin de financement de pratiquement 14 % du PIB …

 

 

Dans ma carrière, quand ces besoins dépassaient 10 % du PIB, d’habitude les spécialistes du FMI commençaient à réserver leurs billets d’avion tant il était nécessaire de mettre ce pays sous tutelle le plus rapidement possible.

Et le troisième effet, c’est bien entendu l’explosion de notre endettement.

 

La dette est à 115 % du PIB. Si les taux d’intérêts reviennent, mettons à 2 %, le service de la dette montera à terme à 2.3 % du PIB (1.15*2%) , et le secteur privé de notre économie n’a pas cru à ce rythme depuis longtemps. Ce qui veut dire que les travailleurs français, simplement pour que le pays ne fasse pas faillite, devront voir leur niveau de vie baisser continuellement puisque toute la richesse créée ira à ceux qui ont prêté leur épargne au Trésor français auparavant. Travailler plus pour gagner moins, voila ce qui nous attend.

En termes techniques, la France est en train de rentrer dans ce que Keynes appelait une trappe à dette, période pendant laquelle la croissance économique est insuffisante pour servir ne serait-ce que les intérêts de la dette et donc pendant laquelle le pays s’appauvrit inéluctablement.

Conclusion : Il vaut mieux la fin dans l’horreur qu’une horreur sans fin.

L’Euro est un désastre et il n’y a pas de possibilité pour notre pays de s’en sortir tant que nous y resterons. Et à ce point du raisonnement , je voudrais faire remarquer une fois de plus qu’il ne peut y avoir de souveraineté pour un pays s’il n’est pas maître de sa monnaie. Certes, voilà une chose difficile à expliquer aux français tant elle leur avait été mal expliqué lors de la dernière élection par une candidate qui n’avait pas vraiment travaillé son sujet, mais après tout, peut-être serons-nous sauvés par la cour constitutionnelle allemande puisque la Bundesbank n’a pas le droit, d’après la Constitution allemande de garantir la dette d’un pays étranger, ce qu’elle vient de faire en garantissant conjointement les 800 milliards empruntés par la Commission pour « rebâtir » les économies européennes après le covid.

La Cour allemande a le choix entre se coucher une fois de plus et de perdre ainsi toute crédibilité, ou de rappeler la primauté du droit sur les politiques et rétablir l’Europe des nations et des peuples, au détriment de l’Europe des technocrates et des juges, que personne n’a élu. Et donc, si par miracle, la Cour Constitutionnelle Allemande décidait de ne pas entériner ce qui est en fait un coup d’état, alors la Bundesbank devra se retirer de l’Euro système et l’Euro devra disparaitre. Voir les Allemands sauver nos souverainetés et rétablir la démocratie en Europe serait une belle chose, une tres belle chose.

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

59 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Franck

    15 November 2021

    Bonjour,
    Est ce un problème de connexion ou bien m’empechez vous de publier parce que quelque de plus ou moins insignifiant vous aurait déplu ?
    Merci à l’avance pour votre réponse.
    Cela me permettrait au moins de résoudre le problème. Soyez honnête, si vous l’êtes. C’est au ne peut plus simple !!!

    Répondre
    • Franck

      15 November 2021

      Eh bien ça remarche !!! Lol
      Bon eh bien tant mieux pour mieux lol

  • Fabrice

    15 November 2021

    Bonjour,

    Les 35 heures ET ÉGALEMENT ET SURTOUT IL FAUT L’AVOUER L’IMPÔT SUR LA PRODUCTION DES ENTREPRISES qui est le vicieux des impôts car il agit en amont et d’ailleurs tout du long du process de production, cumulé à l’IS en France on a signé la fin de l’industrie Française

    Cordialement

    Répondre
  • Franck

    14 November 2021

    Bonjour,

    Les 35 heures ET ÉGALEMENT ET SURTOUT IL FAUT L’AVOUER L’IMPÔT SUR LA PRODUCTION DES ENTREPRISES qui est le vicieux des impôts car il agit en amont et d’ailleurs tout du long du process de production, cumulé à l’IS en France on a signé la fin de l’industrie Française

    Cordialement

    Répondre
  • Franck

    14 November 2021

    Bonjour,

    Les 35 heures ET ÉGALEMENT ET SURTOUT IL FAUT L’AVOUER L’IMPÔT SUR LA PRODUCTION DES ENTREPRISES qui est le vicieux des impôts car il agit en amont et d’ailleurs tout du long du process de production, cumulé à l’IS en France on a signé la fin de l’industrie Française

    Cordialement

    Répondre
  • Thierry

    13 November 2021

    À Jacques Ady

    Vous avez raison !
    Cependant si on tient compte du facteur temps (20ans pour l’euro), alors oui le fait de ne pas avoir une monnaie avec un taux de change 2 fois inférieur à celle de l’Allemagne surtout lorsque l’euro avait fortement augmenté avant de redescendre a contribué à tuer le marché à l’exportation en France.
    Avec de surcroît une politique mené par la Franceinverse de celle mené par l’Allemagne sur le marché du travail (en France les 35heures et le smic et sans possibilité pour les entreprises d’dapter les horaires des travailleurs en fonction des carnets de commandes comme en Allemagne, AUCUNE CHANCE DE DÉVELOPPER SON MARCHÉ À L’EXPORTATION EN FAISANT CROÎTRE NOS ENTREPRISES QUI AVAIENT BESOIN DE FORTEMENT AUGMENTER LEURS MARGES POUR RENTABILISER LEURS INVESTISSEMENTS ET MONTER EN GAMME. Avec un euro fort c’était la seule condition d’autant plus FACE À LA CHINE QUI NOUS INONDENT SUR LES PRODUITS À BAS COÛT DÉFIANT TOUTE CONCURRENCE.
    Une monnaie nationale (le franc va à l’époque) nous contraignait à devaluer constamment notre monnaie à chaque fois qu on faisait des conneries.
    Sur le plan culturel l’Allemagne a toujours privilégier de combattre l’inflation et la politique de la BCE auparavant s’était aligné bêtement sur les exigences de l’Allemagne et de la Bundesbank.
    Il faut croire que cela s’est ou se retourne aujourd’hui contre l’Allemagne à cause de l’euro qui a crée les déficits de la balance des paiements des état du sud vis de à vis de l’Allemagne exedentaire.

    Répondre
  • Thierry

    13 November 2021

    Je réessaye car commentaire non pris en compte non publié car nécessite je m’en doute une vérification ! 😉

    “Il en sortira !!! ”

    Merci pour cette précision !!!
    Le ou les 1ers à sortir JE PENSE, seront les gagnants !!!
    La France qui est contributrice à hauteur de 20% environ, l’Allemagne à 27% environ, paierait un lourd tribut en cas de faillite d’un autre Etat, alors même qu elle est constamment en déficit contrairement aux monstrueux excédent de l’Allemagne.
    Via TARGET 2 l’Allemagne s’est bien arrangé pour limiter la casse en cas de faillite d’un état et d’explosion de l’euro et c’est la France qui paiera pour l’Allemagne. La punition serait double !!!
    TARGET 2 permet à l’Allemagne, par un simple jeu d’écriture au BILAN DES BANQUES CENTRALES NATIONALES, de faire supporter les pertes (engendrés par un État ou sa banque centrale en faillite) AUX AUTRES PAYS DE L’EUROSYSTÈME !!!
    Pourquoi l’Allemagne devrait assumer les pertes à hauteur du montant de sa balance des paiements et non de sa contribution à L’EUROSYSTÈME qui est de 27%, me dira t-on !!! Faut pas prendre trop les Allemands pour des imbéciles MAIS LES FRANÇAIS OUI !!! LOL !!!!!
    C’EST SÛREMENT POUR CETTE RAISON QUE BEAUCOUP ACHÈTAIENT LES OBLIGATIONS ALLEMANDES. Sans cette réglementation et compte tenu des plus de 1000 milliards d’excédent de l’Allemagne (en grande partie vis vis du sud) et des pertes bien plus élevé que l’Allemagne subirait sans TARGET 2, je ne pense pas QUE LES INVESTISSEURS AURAIENT ACHETER AUTANT D’OBLIGATION À L’ALLEMAGNE MÊME EN CROYANT POUVOIR S’EN TIRER À BON COMPTE GRÂCE À UNE FORTE REMONTÉ DU DEUTSCHE MARK en cas d’explosion de la zone euro.
    Finalement et à cause de nos déficits commerciaux et de notre déficit de notre balance des paiements, on risque VRAIMENT d’ en prendre plein la gueule à trop attendre avant de sortir car l’on devra ENCORE PAYER À L’EUROPE POUR LES PRÊTS BILATÉRAUX NON REMBOURSÉS, POUR LES PRÊTS OCTROYÉ AUX FONDS STRUCTUELS CENSÉ FINANCER LES INVESTISSEMENTS PUBLICS (transition énergétique, éolienne etc etc…) ALORS MÊME QUE L’EURO A DETRUIT NOTRE ÉCONOMIE ET NOTRE MARCHÉ À L’EXPORTATION.
    Mais comme vous dîtes il vaut mieux la fin de l’horreur, c’est claire !!!
    Une forte dévaluation sur le court terme fera, QU’AVEC LE COÛT DU TRAVAIL ACTUEL ET SURTOUT À CAUSE DE LA PERTE DE PART DE MARCHÉ À L’EXPORTATION depuis des années sur les produits à bas coût face à la Chine, sur les produits à plus forte valeur ajoutée face à l’Allemagne (qui a bcp plus de moyenne entreprise) ou au Japon voire même face à l’Italie,
    IL VA VRAIMENT FALLOIR SE SERRER LES CEINTURES car pour RELANCER LE MARCHÉ À L’EXPORTATION IL VA FALLOIR MONTER EN GAMME TRÈS RAPIDEMENT ET AUGMENTER LES MARGES CAR AUGMENTER LES QUANTITÉS DE PRODUITS VENDUS À L’EXPORTATION SERA MISSION IMPOSSIBLE !!!
    IL VA FALLOIR OBLIGATOIREMENT SUPPRIMER LES 35 HEURES, ALLÉGER LES CHARGES SALARIALES ET PATRONALES ET POUR CELA, AU LIEU D’AUGMENTER LES IMPÔTS (on ne peut plus le faire en FRANCE !!!!) LUTTER CONTRE LA FRAUDE AUX PRESTATIONS SOCIALES À LA SÉCURITÉ SOCIALE, REFORMER LES RETRAITES COMME EN SUÈDE PAR EXEMPLE, VIRER UN GRAND NOMBRE DE FONCTIONNAIRES ETC ETC ETC….EN GROS LIBERALISER CE PAYS EN RÉDUISANT MASSIVEMENT DONC LE POIDS DE L’ÉTAT FRANÇAIS.
    Nous assisterons donc à un retour à un ÉTAT REGALIEN…..QUI DEVRA CEPENDANT, JE L’ESPÈRE, PROTÉGER NOS ENTREPRISES ET SECTEURS STRATÉGIQUES EN FRANCE (on a l’exemple de Alstom pour bien comprendre la menace qui pèse sur notre pays SI L’ON NE PROTÈGE PAS NOS FONDAMENTAUX).
    Je souhaite BON COURAGE au futur président QUI JE L’ESPÈRE NE LÂCHERA RIEN (Aura t’il le choix) !!!
    Parce que prendre la responsabilité d’un État à nouveau souverain comme la France, que nos différents gouvernements successifs ont dilapidé détruit petit à petit depuis 40 ans NE VA PAS ÊTRE UNE MINCE AFFAIRE !!!
    AVEC LES SYNDICATS SUR LE DOS, LA COLÈRE D’UN NOMBRE ASSEZ CONSÉQUENT DE FRANÇAIS habitué aux 35 heures par exemple, victimes du charlatanisme continue de la part de nos politiques Français depuis 40ans et qui ne comprennent même pas comment on calcule un impôt, qui ne comprennent strictement rien à la finance et à l’économie (même de simple notions de base), LE FUTUR PRÉSIDENT VA PARTICULIÈREMENT SOUFFRIR PENDANT PLUSIEURS ANNÉES !!! pris en sandwichs entre les syndicats les associations SOS racisme, les envieux, ET LES INVESTISSEURS ÉTRANGERS QUI DÉTIENNENT DE LA DETTE FRANÇAISE (FONDS SPECULATIFS) ACHETÉ SUR LE MARCHÉ SECONDAIRE DE CONCERT AVEC LA BCE ET QUI VONT BIEN DEVOIR S’ARRANGER AVEC LE PRÉSIDENT POUR METTRE EN PLACE DE VRAIS RÉFORMES STRUCTURELLES !!!!!
    Sur le marché primaire de la dette Française, organisé par les SVT, je me demande bien ce qu’il doit se passer et se dire lors des adjudications et des achats par des investisseurs étrangers notamment Américains (fonds vautours), après tout les dirigeants des grandes banques Américaines et grandes banques françaises doivent forcément avoir des relations étroites avec ces investisseurs.
    Si le code monétaire et des lois nous interdisent de savoir qui achètent nos dettes parmi ces grands investisseurs étrangers et donc nos futurs impôts à payer, j’aimerais bien connaître leurs avis S’ILS TOMBENT SUR LES ARTICLES DE CHARLES GAVE :-):-):-).
    Certains ont emprunté sur de gros montants sur du long terme.
    Il doit bien y avoir un marché des CDS sur la dette française comme avant avec l’Argentine.
    Parce que personnes, professionnels comme non initiés, ne peut contredire ou critiquer les arguments défendus par Charles Gave !!!

    Répondre
  • Thierry

    13 November 2021

    Il en sortira !!! ”
    Merci pour cette précision !!!
    Le ou les 1ers à sortir JE PENSE, seront les gagnants !!!
    La France qui est contributrice à hauteur de 20% environ, l’Allemagne à 27% environ, paierait un lourd tribut en cas de faillite d’un autre Etat, alors même qu elle est constamment en déficit contrairement aux monstrueux excédent de l’Allemagne.
    Via TARGET 2 l’Allemagne s’est bien arrangé pour limiter la casse en cas de faillite d’un état et d’explosion de l’euro et c’est la France qui paiera pour l’Allemagne. La punition serait double !!!
    TARGET 2 permet à l’Allemagne, par un simple jeu d’écriture au BILAN DES BANQUES CENTRALES NATIONALES, de faire supporter les pertes (engendrés par un État ou sa banque centrale en faillite) AUX AUTRES PAYS DE L’EUROSYSTÈME !!!
    Pourquoi l’Allemagne devrait assumer les pertes à hauteur du montant de sa balance des paiements et non de sa contribution à L’EUROSYSTÈME qui est de 27%, me dira t-on !!! Faut pas prendre trop les Allemands pour des imbéciles MAIS LES FRANÇAIS OUI !!! LOL !!!!!
    C’EST SÛREMENT POUR CETTE RAISON QUE BEAUCOUP ACHÈTAIENT LES OBLIGATIONS ALLEMANDES. Sans cette réglementation et compte tenu des plus de 1000 milliards d’excédent de l’Allemagne (en grande partie vis vis du sud) et des pertes bien plus élevé que l’Allemagne subirait sans TARGET 2, je ne pense pas QUE LES INVESTISSEURS AURAIENT ACHETER AUTANT D’OBLIGATION À L’ALLEMAGNE MÊME EN CROYANT POUVOIR S’EN TIRER À BON COMPTE GRÂCE À UNE FORTE REMONTÉ DU DEUTSCHE MARK en cas d’explosion de la zone euro.
    Finalement et à cause de nos déficits commerciaux et de notre déficit de notre balance des paiements, on risque VRAIMENT d’ en prendre plein la gueule à trop attendre avant de sortir car l’on devra ENCORE PAYER À L’EUROPE POUR LES PRÊTS BILATÉRAUX NON REMBOURSÉS, POUR LES PRÊTS OCTROYÉ AUX FONDS STRUCTUELS CENSÉ FINANCER LES INVESTISSEMENTS PUBLICS (transition énergétique, éolienne etc etc…) ALORS MÊME QUE L’EURO A DETRUIT NOTRE ÉCONOMIE ET NOTRE MARCHÉ À L’EXPORTATION.
    Mais comme vous dîtes il vaut mieux la fin de l’horreur, c’est claire !!!
    Une forte dévaluation sur le court terme fera, QU’AVEC LE COÛT DU TRAVAIL ACTUEL ET SURTOUT À CAUSE DE LA PERTE DE PART DE MARCHÉ À L’EXPORTATION depuis des années sur les produits à bas coût face à la Chine, sur les produits à plus forte valeur ajoutée face à l’Allemagne (qui a bcp plus de moyenne entreprise) ou au Japon voire même face à l’Italie,
    IL VA VRAIMENT FALLOIR SE SERRER LES CEINTURES car pour RELANCER LE MARCHÉ À L’EXPORTATION IL VA FALLOIR MONTER EN GAMME TRÈS RAPIDEMENT ET AUGMENTER LES MARGES CAR AUGMENTER LES QUANTITÉS DE PRODUITS VENDUS À L’EXPORTATION SERA MISSION IMPOSSIBLE !!!
    IL VA FALLOIR OBLIGATOIREMENT SUPPRIMER LES 35 HEURES, ALLÉGER LES CHARGES SALARIALES ET PATRONALES ET POUR CELA, AU LIEU D’AUGMENTER LES IMPÔTS (on ne peut plus le faire en FRANCE !!!!) LUTTER CONTRE LA FRAUDE AUX PRESTATIONS SOCIALES À LA SÉCURITÉ SOCIALE, REFORMER LES RETRAITES COMME EN SUÈDE PAR EXEMPLE, VIRER UN GRAND NOMBRE DE FONCTIONNAIRES ETC ETC ETC….EN GROS LIBERALISER CE PAYS EN RÉDUISANT MASSIVEMENT DONC LE POIDS DE L’ÉTAT FRANÇAIS.
    Nous assisterons donc à un retour à un ÉTAT REGALIEN…..QUI DEVRA CEPENDANT, JE L’ESPÈRE, PROTÉGER NOS ENTREPRISES ET SECTEURS STRATÉGIQUES EN FRANCE (on a l’exemple de Alstom pour bien comprendre la menace qui pèse sur notre pays SI L’ON NE PROTÈGE PAS NOS FONDAMENTAUX).
    Je souhaite BON COURAGE au futur président QUI JE L’ESPÈRE NE LÂCHERA RIEN (Aura t’il le choix) !!!
    Parce que prendre la responsabilité d’un État à nouveau souverain comme la France, que nos différents gouvernements successifs ont dilapidé détruit petit à petit depuis 40 ans NE VA PAS ÊTRE UNE MINCE AFFAIRE !!!
    AVEC LES SYNDICATS SUR LE DOS, LA COLÈRE D’UN NOMBRE ASSEZ CONSÉQUENT DE FRANÇAIS habitué aux 35 heures par exemple, victimes du charlatanisme continue de la part de nos politiques Français depuis 40ans et qui ne comprennent même pas comment on calcule un impôt, qui ne comprennent strictement rien à la finance et à l’économie (même de simple notions de base), LE FUTUR PRÉSIDENT VA PARTICULIÈREMENT SOUFFRIR PENDANT PLUSIEURS ANNÉES !!! pris en sandwichs entre les syndicats les associations SOS racisme, les envieux, ET LES INVESTISSEURS ÉTRANGERS QUI DÉTIENNENT DE LA DETTE FRANÇAISE (FONDS SPECULATIFS) ACHETÉ SUR LE MARCHÉ SECONDAIRE DE CONCERT AVEC LA BCE ET QUI VONT BIEN DEVOIR S’ARRANGER AVEC LE PRÉSIDENT POUR METTRE EN PLACE DE VRAIS RÉFORMES STRUCTURELLES !!!!!
    Sur le marché primaire de la dette Française, organisé par les SVT, je me demande bien ce qu’il doit se passer et se dire lors des adjudications et des achats par des investisseurs étrangers notamment Américains (fonds vautours), après tout les dirigeants des grandes banques Américaines et grandes banques françaises doivent forcément avoir des relations étroites avec ces investisseurs.
    Si le code monétaire et des lois nous interdisent de savoir qui achètent nos dettes parmi ces grands investisseurs étrangers et donc nos futurs impôts à payer, j’aimerais bien connaître leurs avis S’ILS TOMBENT SUR LES ARTICLES DE CHARLES GAVE :-):-):-).
    Certains ont emprunté sur de gros montants sur du long terme.
    Il doit bien y avoir un marché des CDS sur la dette française comme avant avec l’Argentine.
    Parce que personnes, professionnels comme non initiés, ne peut contredire ou critiquer les arguments défendus par Charles Gave !!!

    Répondre
  • PETIT

    12 November 2021

    Je lis Charles GAVE depuis des années et Dieu sait s’il a raison; malheureusement pas assez écouté par les politiques qui ne veulent…rien entendre….
    Dans le même ordre d’idées ,il faudrait aborder quelques sujets concrets pour éclairer la Démocratie:
    – le cout cumulé du mille-feuilles politique Français: rémunérations, cout des régimes de retraites , couts indirects en avantages personnels et matériels …
    – le cout et l’absence de contrôle des dépenses publiques pour quelques entités “Théodule” :.Un exemple : l’IRD qui travaille au nom de la ” French research for international sustanable development “… dont on ne connaît pas le coût des expérimentations, du portage foncier, les résultats…

    M GAVE , verriez-vous quelque spécialiste capable d’ouvrir et d’éclairer ces sujets? Aidez-nous !

    Répondre
    • Charles HEYD

      14 November 2021

      Nous avons pour cela, entre-autre, de merveilleux outils qui s’appelle les cours des comptes (nationale et régionales)! Il faudrait peut-être aussi un spécialiste pour lui demander ce qu’il faudrait faire de ces outils!

  • Alain

    12 November 2021

    C’est bien mais cela n’aide pas pour les élections, aucun des candidats ayant leur chance ne propose une quelconque action dans ce domaine

    Répondre
  • Jean MERSON

    11 November 2021

    Oui en théorie!! valable dans l’ancien monde. Dans le nouveau monde, il n’y aura plus de monnaies fiduciaires, remplacé par le tout numérique où régnera pour tous les individus, le crédit universel et le crédit vert, les comptes bancaires seront connectés directement aux banques centrales par l’intermédiaire du mobile….. Comme dit un haut responsable du forum économique de Davos: Vous ne posséderez rien, mais vous serez heureux!!!!!

    Répondre
  • marc durand

    11 November 2021

    HS. Excellente vidéos avec Pierre Sabatier sur la décentralisation, c’est que font les Chinois depuis 3-4 ans. https://postimg.cc/Jtmg8ghD

    Depuis que j’avais écrit cet article en 2018, carrefour, auchan, metro, tesco … ont tous revendu leurs magasins ou leur participation en Chine.

    C’est petits magasins sont partout, totalement inutile de prendre sa voiture, pour acheter un litre de lait et une salade dans une grande surface.

    Entre temps, l’exoneration de TVA pour ces petits magasins est passé de 100 000 yuans/mois a 150 000 cette année.

    Le président Chinois a déclarer que le commerce Face to Face est prioritaire.

    Depuis cet été, chez moi, une quinzaine de magasins sans étages sont en train d’etre démolis et reconstruit sur 2 étages pour augmenter l’offre. On monte pas un étage pour acheter une salade, mais pour aller chez le coiffeur, dentistes… des professions qui ne nécessite pas beaucoup de transbordement de marchandises.

    Et si on y ajoute, les différents SMIC en Chine suivant le prix de l’immobilier de la region, on obtient tout ce qui as été dit dans la video.

    Et voila pourquoi la Chine fonctionne, suffit de regarder cette video.

    Répondre
  • Thibaut

    10 November 2021

    Au vu des dernières élections allemandes, ce pays se dirige vers d avantage d intégration européenne que l inverse. Je ne vois pas ce qui pourrait bouger outre Rhin dans le sens de plus de souveraineté des états de l Europe.

    Répondre
  • JulesXR52

    9 November 2021

    “… pour des raisons historiques et sociales que je n’ai pas à juger”: pourquoi dites-vous toujours cela à propos du surnombre de fonctionnaires en France: vous avez parfaitement le droit d’avoir votre opinion sur la question, surtout si cette opinion est qu’il y a trop de fonctionnaires en France, ce qui semble être le cas (“trop de maisons en Espagne, de fonctionnaires en France, d’usines en Allemagne”, je vous cite de mémoire).

    Répondre
  • Daniel DENYS

    9 November 2021

    Le choix de la monnaie commune n’était-il pas de germaniser les français et de les forcer à réduire le poids de la fonction publique ???

    Répondre
  • caullet

    8 November 2021

    Avec un un Young Global Leader ( élu en 2016 ) à la tête de l’état depuis 2017 qui, selon toutes vraisemblances, va se représenter pour poursuivre le job pour lequel il est arrivé là où il est, il y a quand même du souci à se faire.

    Répondre
  • Nanker

    8 November 2021

    “La cour de Karlsruhe se couchera devant le politique”.

    Je le pense aussi… parce qu’en Allemagne PERSONNE ne voudra porter la responsabilité historique d’avoir fait sombrer la monnaie commune. A Bonn on préférera 1000 fois faire porter le chapeau à un des PIIGS : l’Italie ou la France de préférence.
    Dans 100 ans on pourra alors dire et écrire que la magnifique aventure de la monnaie commune aura été gâchée par les Latins (de même que les Allemands ont tout fait pour que l’on pense que l’arrivée d’Hitler en 1933 fut le résultat des exigences françaises après 1918… et non pas la volonté hystérique des Allemands de se venger de la 1ère Guerre Mondiale).
    Allemands? Ni responsables ni coupables! Nein!

    Répondre
  • Anonyme

    8 November 2021

    Bonjour,
    Ce n’est pas la première fois que vous espérez un évènement qui viendrait changer le cours des choses. Non, il n’y aura pas de changement de trajectoire.
    “Les hommes faibles amènent des temps difficiles”

    Répondre
  • Joris

    8 November 2021

    L’Europe c’est un peu la revanche de l’Allemagne après deux guerres mondiales perdues.
    Ce qu’ils n’auront pu obtenir par la force, ils l’obtiennent par l’économie. Dans les deux cas, la conséquence de cette volonté de domination est de financer les pays conquis.

    Répondre
    • Robert

      9 November 2021

      Ce que les allemands n’ont pas réussi avec les Panzers, ils le font avec l’ Euro : dominer l’ Europe !

  • serge

    8 November 2021

    Aluminium Dunkerque, la plus grande fonderie d’Europe, vient de passer chez les ricains. Un clou de plus dans notre cercueil. nous sommes passés de plus de 20% d’industrie à à peine 10% en à peine 20 ans. Il me semble que nous sommes déjà sous l’eau. Que l’on reste ou sorte de l’euro, notre fragilité est immense et notre rebond quasi impossible. Et vu qu’avec l’inflation, qui va être durable, nos emprunts devront être encore plus nombreux et forcément plus chers, nous allons être rattrapés par la faillite avant même que quelqu’un de bien intentionné tente de nous extraire de cette décadence.

    Répondre
  • Jacques Ady

    8 November 2021

    Billet très intéressant, mais j’ai une question : est-ce l’absence de possibilité de dévaluer en tant que telle (donc l’euro) qui pose problème, ou le fait que le poids de l’État dans l’économie française est insupportable (ce que vous résumez par la formule “70 % de fonctionnaires de plus que l’Allemagne”) ?
    En effet, de ce que je lis sur les avantages et les inconvénients d’une dévaluation monétaire, cette dernière ne peut être efficace que si en parallèle (et même en amont) on résout les problèmes de fond, i.e. les causes de notre baisse de compétitivité.
    Non que je sois favorable à l’euro, car je préfère de toute façon la souveraineté et je crois que l’euro est surtout une étape pour préparer les esprits à l’abandon de toute souveraineté au profit d’une entité supranationale, aujourd’hui l’UE et demain un gouvernement mondial… mais il me semble que nos problèmes économiques récurrents viennent du poids insupportable de l’État dans l’économie, cet État qui fourre son nez et ses doigts partout, et pas seulement dans l’économie d’ailleurs ; même dans la santé, de nos jours, jusqu’à mettre sur pied une véritable tyrannie (pour motif) sanitaire.

    Répondre
  • Thierry Georges

    8 November 2021

    Cela fait très longtemps (plus de 20 ans) que j’entends parler de l’écroulement de l’Euro, de la désagrégation de l’Europe etc etc
    Rien de tout ça !!!
    La dette par rapport au PIB n’a plus aucun intérêt, d’ailleurs vous soulignez souvent à juste titre que pour augmenter le PIB français, il suffit d’embaucher des fonctionnaires ou d’augmenter leurs salaires
    Et les banques centrales sont là pour créer de la fausse monnaie à l’infini et comme cette monnaie ne va pas dans la consommation, aucun risque d’inflation
    Non il ne faut plus imaginer que les gens drogués, sous informés ou légalistes vont devenir lucides et intelligents en 2022
    Mais j’aimerais que vous ayez raison

    Répondre
    • Patrick

      14 November 2021

      Vous dîtes Vous même pour quelle raison l’euro ne s’est pas écroulé grâce à Draghi et l’intervention de la BCE. Je me souviens encore de ce moment où je lisais mon journal financier quand il avait dit ça !
      Les banques ne crée pas de la monnaie à l’infini. En gros elles envoie le signal aux marchés qu elles le feront. Car elles ont un bilan comme n’importe quel autre banque commercial ou entreprise et son bilan gonfle. En échange de la monnaie elle obtient les collatéraux les obligations d’états surtout.
      Il y a eu une forte inflation mais elle a eu lieu sur les marchés financiers des actions produits dérivés immobilier, le bitcoin en a profité etc…
      De plus la BCE peut stériliser les achats et vendre ces obligations ou attendre qu’elles arrivent à leur échéances en cas d’inflation et donc réduira son bilan ÇA C’EST LA THÉORIE,!!
      En pratique l’inflation viendra de la hausse du coût de l’energie sur le moyen terme car les salaires augmenteront pour y faire face. À ce moment là la BCE devra obligatoirement monter les taux d’autant plus sous la pression de l’Allemagne. La BCE ne pourra plus faire ce qu elle veut.
      Sans une montée en gamme de nos produits on est foutu, et pour cela l,euro n’aide pas ça c’est claire !
      L’euro s’écrouler par lui même quand la BCE, qui financent indirectement ou qui permet le financement de toutes ces politiques investissements publics qui ne serve à rien d’autre que d’ augmenter le coût des matières premières et de l’énergie, et les fonds structurelles auront perdu toute crédibilité aux yeux des investisseurs qui se lasseront des subventions que les états grâce à la BCE leur auront octroyé. En fait lorsque tout le monde se sera aperçu que bcp d,investissements ne VALENT RIEN !
      Dans le meilleur des cas l’UE avec ces politiques publics savent ce qu’ils font et le keynesianisme marcherait et ont auraient une croissance heureuse !

  • Geoffrey

    8 November 2021

    Monsieur Gave,

    Pouvez-vous sourcer davantage vos propos et aborder notamment le méchanisme de taux de change européen (MCE) qui réduit les risques de change entre les pays d’Europe ? Il me semble que ce la a eu les mêmes effets que l’euro, pourtant sur votre graphique on voit bien qu’avant l’euro le FF semble dévaluer par rapport au DM, pour des raisons évidentes. Je suis perdu.

    Si une âme charitable pouvait éclairer ma lanterne, je lui en saurais gré. Merci.

    Répondre
  • Guy Obrador

    8 November 2021

    Je viens pour essayer de vous persuader de lire le livre de Monsieur ALDO NAOURI.Le titre Entendre l’ Enfant chez Odile Jacob publié en 2017 .
    En effet, j’ai toujours été fasciné de voir des personnes bien plus intelligente et instruite que moi,scier la branche sur laquelle on est tous assis .J’ ai chercher à comprendre l’impensable sans résultat .
    Les connaissances scientifiques développées dans cet ouvrage présente à mes yeux la personnalité de nos adversaires sous un nouvel angle . Je crois qu’il ouvre une nouvelle perpective d’attaque .
    Vous en souhaitant une bonne lecture .
    Merci pour tous vos écris.

    Répondre
  • Jérôme Meyer

    8 November 2021

    Bonjour Monsieur Gave, je vous lis chaque semaine avec grand intérêt, suite à cet énième exposé brillant je ne comprends pas votre soutien à Mr Zemmour qui ne sortira pas de l’euro ! Ne peut-on pas gagner les élections en disant ouvertement que l’on souhaite sortir de ce dogme ?

    Répondre
    • idlibertes

      8 November 2021

      il en sortira, il ne veut pas le dire c’est tout.

    • HR

      10 November 2021

      Je ne le pense pas. La France doit se prémunir en priorité de son essoufflement. Certains avantages sont mesurables, par contre certains inconvénients ne le sont pas. D’autant que nous ignorons qu’elle sera la stabilité de l’Italie. Point fort et point faible d’une restructuration au sein de l’Union européenne. Sun Tzu : « Quand nous serons près de l’ennemi, nous devons faire croire que nous en sommes loin; éloignés, le persuader que nous sommes près… Appâtez l’ennemi : feignez le désordre et écrasez-le… »

  • El Oso

    8 November 2021

    Cher Monsieur Gave, vous n’avez pas fait mystère de votre soutien à Eric Zemmour en vue le la prochaine présidentielle. Soyons clairs, s’il n’est pas au deuxième tour, la question de l’euro ne se posera même pas. S’il est finaliste, il n’est même pas sûr qu’il en fasse mention. Il est convaincu depuis longtemps que l’euro est une catastrophe pour la France, mais il considère , tout comme votre associé Kaletsky, qu’en sortir poserait de plus grands problèmes encore. Il ne sortira pas de l’Europe, du moins dans son programme, car il sait très bien que ceux qui l’ont proposé ont plafonné à 1%…Il se contentera de défendre la souveraineté française, en disant tout simplement non aux institutions européennes chaque fois que cela sera nécessaire et en ignorant les inévitables injonctions qui s’ensuivraient…
    Il envisage par ailleurs de sortir du commandement intégré de l’OTAN et de s’opposer à certaines vues américaines, par exemple se rapprocher de la Russie et sortir unilatéralement des sanctions contre ce pays. Ce qui est finalement la meilleure façon d’ébranler cette construction européenne factice…

    Répondre
    • idlibertes

      8 November 2021

      Il en sortira, il choisit par opportunisme politique de ne pas en parler, c’est autre chose.

    • HR

      10 November 2021

      Personne n’est l’ami de personne ! Le Pacte de Yalta est la meilleure référence pour nous en convaincre !

    • Thierry

      13 November 2021

      Tout dépend des réformes structurelles mis en place en France dans les prochaines années au risque qu’il y ait des débordements en France.
      Annuler la dette ne sera jamais accepté par tous les créanciers notamment les investisseurs étrangers malgré les rachats par la BCE car des investisseurs publics colossaux ont été faits et des investisseurs privés y participent pendant que la BCE attends ou espère le remboursement futures des prêts qu elle aura accordé en vue d’éponger les dettes et en les revendant ou en attendant l’échéance LE TOUT EN PRIANT QU’IL N’Y AIT PAS D’INFLATION SUR LE MOYEN LONG TERME.
      CHAUD DEVANT !!!! LOL

  • Lio

    8 November 2021

    Merci.
    Simple réflexion du modeste paysan bio que je suis….
    La spécialisation des territoires a produit les même effets en agriculture;
    À savoir
    _Trop de cochons en Bretagne (près des ports pour décharger le soja américain, optimisation technocrate… )
    _Trop de céréales en Beauce (là aussi optimisation technocratique car sols plats et bonnes argiles capables de faire des rendements)
    Conclusions : Excès de nitrates en Bretagne et fonte de matière organique en Beauce (également en Bretagne)
    Les technocrates disaient de faire des merdoducs pour envoyer le lisier de Bretagne en Beauce…. (pour moi c’est l’équivalent de l’euro)
    C’est pareil avec l’euro et les industries, mais là sur un bout de Continent !!
    La spécialisation absolue conduit à terme à une fragilité voire un désastre !!
    Ces technocrates n’ont jamais mis les pieds dans la M….
    Patience ça vient !

    Répondre
  • Max

    8 November 2021

    La France devra bien un jour dévaluer en interne pour s’en sortir, d’une part pour rester compétitif, d’une autre part parce que ses finances ne lui permettent plus une redistribution sociale aussi généreuse. Un système de taxation subvention qui à moyen terme à détruit le système productif et éducatif mais à court terme à sauvegarder une illusion de richesse ( essentiellement immobilière sur des prêts en DM). Des prêts que l’on souhaite jusqu’au bout ne pas perturber, quitte à distribuer des chèques énergies, chèques PQ ,cheques pâtes …. Une dévaluation qui fera mal d’abord aux endettés français par l’explosion de la bulle puis dans un second temps par tous les européens par la baisse de la valeur de l’euro, accés aux ressources plus onéreuses. La double punition pour le Français moyen sera terrible. Attendre une rémunération de l’épargne est vain, cependant un stock suffisant permet de faire face aux augmentation des coûts et même permettre à certains d’honorer les mensualités de prêts immobiliers jusqu’a une revente avec moins value de 40%. Épargner en euro , le surplus en yuan , actions énergétique, immobiliers SCPI Europe de l’est .

    Répondre
  • yvan

    8 November 2021

    Bonjour,
    Quel sera le déclencheur de l’implosion imminente du système économique basé sur la dette à outrance ?
    Jusqu’à aujourd’hui rien n’a pu mettre le feu aux poudres. Grace aux QI et autres manipulations de la monnaie.

    Considéré les dettes abyssales des états, considéré qu’une monnaie d’état est fiduciaire çàd basée sur la confiance, j’estime que, non pas le Japon dont la dette record par rapport au PIB pouvait faire craindre que le déclic viendrait de làbas, mais bien l’Europe sera le déclencheur de l’effondrement: en effet, l’euro est la seule monnaie qui est susceptible de perdre sa qualité fiduciaire en 24 heures. Par manque total de confiance dans cette chose crée artificiellement, soutenue par aucun état mais par un consortium qui rejettera la faute sur les autres. Une monnaie sans véritable responsable ( excepté les alchimisted de Bruxelles qui mériteraient d’être pendus dans ” leurs palaces publiques” pour cette erreur historique, en exemple pour les générations futures ).
    L’effondrement de l’euro ( qui se met déjà en place ) sera le signal de départ. Ca peut aller très vite. Convertissez vos euros en autres devises et en or, il est grand temps.

    Répondre
    • Patrick

      14 November 2021

      L’annonce d’une sortie de l’euro par Zemour LOL.
      Si cette annonce est direct et n’a pas été intégré par les marchés ça va faire très très mal pour le marché obligataire français (forte remontée des taux) sauf si zemour avant de faire son annonce, A PRIT LE TEMPS NÉCESSAIRE POUR ANNONCER LES RÉFORMES STRUCTURELLES ET LIBERALES VISANT À RÉDUIRE LE POIDS DE L’ÉTAT DANS L’ECONOMIE TOUT EN DIMINUANT FORTEMENT LE COÛT DU TRAVAIL.
      S’IL est élu sans un programme permettant un gros nettoyage en France et que le marché n’est pas convaincu et est en panique après une annonce de sortie de l’euro ça va faire mal !!!

      Cordialement

  • texmik

    8 November 2021

    Tout est dit . Mais pourquoi ce silence des médias et des parlementaires -de tous bords-?N . Baverez , qui n’est pourtant pas sur la même ligne que vous avait écrit un livre il y a plus de do ans sur” la France qui tombe” ,y évoquant le déclin de l’industrie..Il avait été traité avec mépris de ‘décliniste ‘(notamment par J-F Kahn sauf erreur ) . Autrement dit , dire la vérité c’est être responsable de ce qu’on a décrit !
    L’autruche, la tête sous le sable , devrait remplacer le coq comme emblème national …

    J’espère que Zemmour pourrait remettre les pendules à l’heure , avec votre aide

    Répondre
  • Karl DESCOMBES

    8 November 2021

    Merci de cette clarté.

    Remarque sur 1er graphique: la chute de 2008 a été très forte en Allemagne.
    Preuve que leur industrie n’est pas aussi solide que cela.
    Et la situation ne s’est pas améliorée avec les dangers actuels sur l’industrie automobile.

    ____

    Ma conviction est aussi la suivante:

    La cour de Karlsruhe se couchera devant le politique.

    Pas par faiblesse.

    Parce que le gouvernement lui expliquera, qu’elle a le choix entre:

    1) La fin de l’Euro, car si elle veut absolument faire respecter la constitution allemande

    2) La fin de l’Euro, sinon; de toute manière, car les Eurobonds amèneront à une inflation forte, une chute de l’Euro face aux autres devises et à une crise monétaire terminale de l’Euro.

    Pourquoi la Cour va choisir la seconde voie:

    Parce que d’ici la crise,
    1) les exportateurs allemands seront favorisés par un Euro faible
    2 l’Allemagne va continuer d’engranger des excédents commerciaux pour amortir la chute.
    3) L’Allemagne va bourrer la BCE de ses dettes pourries sur le Sud. (Compromis avec les pays du Sud pour que ces derniers puissent s’endetter.)

    Pour moi, ce seront les USA qui siffleront la fin de la partie de l’Euro, s’ils ont des problèmes internes à régler/exporter.

    Mal sehen !

    Répondre
    • Charles HEYD

      8 November 2021

      A mon humble avis la cour de Karlsruhe s’est déjà couché; son arrêt du printemps que d’aucuns avaient interprété comme un refus des décisions du gouvernement, prévoyait je crois une clause revoyure; il suffit d’attendre suffisamment longtemps en ne bougeant plus un doigt et le château de cartes s’écroulera peut-être pour une autre raison entre-temps.

    • Thierry

      13 November 2021

      l’Allemagne a tout sauf besoin d’une monnaie faible.
      Il lui faut une monnaie forte et augmenter les taux d’intérêts pour lutter contre l’inflation. Une monnaie faible augmente le coût des importations comme pour l’énergie et les matières premières qui souvent sont inélastique à la demande. Donc l’Allemagne a tout intérêt à avoir une monnaie forte.
      Nous une monnaie faible mais pour cela il faudrait à côté reconstruire des centrales nucléaires ça serait pas plus mal merci

      Cordialement

  • Jean

    8 November 2021

    Merci pour votre analyse, qui amène la question suivante : Ne sommes nous pas entrain de reprocher à l’euro notre incapacité française à avoir le courage que les allemands ont eu en faisant les réformes de Monsieur Hartz ? (la divergence des production industrielles correspond à la date de ces réformes …)

    Répondre
  • Robert

    8 November 2021

    Comme d’habitude, un exposé clair et précis au chapitre ” L’économie pour les nuls…”
    Le problème avec l’ Euro c’est qu’il s’agit d’une monnaie “politique” qui vivra tant qu’ il y aura une volonté politique ( allemande et américaine ) de la faire exister.
    Malgré les efforts pathétiques de notre classe politique pour faire semblant, la France n’a plus voix au chapitre à ce sujet.
    Une horreur sans fin pour certains pays n’ a t elle pas la préférence des décideurs ?

    Répondre
    • Luc

      8 November 2021

      Effectivement, le probleme est que l’aspect politique de l’euro est jamais considéré sur ce site.
      De plus l’euromark est faviorable a l’allemagne, dans une optique mercantiliste. Ca Mr Gave en parle pas. Sur le marché francais, dans certains domaines, ce sont des marques germaniques qui dominent le marché il me semble. Mais c’est valable pour d’autre pays du sud de l’europe.
      Si l’allemagne retournait au mark, elle perdrait des parts de marché importantes
      Par ailleurs a travers une monnaie commune, il y aussi une volonté d’eviter de futurs conflits possible en europe (qui ont traumaitsé certains) et enlever et/ou restreindre la souveraineté aux pays.
      Il y a eu aussi a une certaine epoque une eurolatrie qui n’etait pas du domaine du rationnel mais de la foi et de la religion et bien sur vehiculée par la presse bien-pensante, car critiquer l”euro etait inconcevable.

  • Didier

    8 November 2021

    Quand est-ce que la Cour Constitutionnelle d’Allemagne doit donner sa décision ?
    Y a-t-il une date prévue ?

    Répondre
    • Didier

      8 November 2021

      Je veux dire que depuis la décision de mai 2020, je pensais que c’était déjà mort.

  • Thierry Balet

    8 November 2021

    Depuis la création de l’euro vous avez dénoncé cette ineptie. Depuis la création de cet euro les faits vous donnent apparemment raison. En attendant ça fait plus de vingt que ça dure et ça fait donc une génération de français sacrifiés au profit d’une monnaie qui ne sert que les intérêts de quelques uns.
    Faut’il encore attendre que l’euro se casse la figure de lui-même, quitte à patienter vingt ans de plus ? La France n’aurait elle pas avantage à prendre une fois pour toute son destin en main et sortir de l’euro d’elle-même ? Quitter l’euro c’est quitter l’UE. Il est peut-être temps de cesser de se voiler la face et de se préparer à l’inéluctable. Mais pour ça il faudrait déjà avoir le courage d’expliquer aux français non plus ce qu’est le désastre de cette UE mais de clairement en sortir…..

    Répondre
  • Jacques

    8 November 2021

    Merci M. Gave.
    Mais je crains que voys ne répondiez pas à la question.
    Car les Français ont le cerveau lavé sur les bienfaits de l’euro et tout candidat qui annoncerait vouloir en sortir se suiciderait politiquement.
    Il faut donc biaiser et trouver un moyen d’annuler les effets délétères du taux de chamge fixe tout en restant dedans, malheureusement.
    C’est là que Sainte Greta pourrait nous aider. Je m’explique : pourquoi ne pas baisser le taux de TVA significativement pour remplacer une bonne partie de cette baisse par une TVA verte, calculée sur l’empreinte carbone des produits. Il va s’en dire que le nucléaire est vert.
    L’idée serait de taxer les importations allemandes (énergie non verte, cf crise du gaz, et emissions dues au transport) sans le dire.
    Qu’en penseriez-vous ?
    Merci

    Répondre
    • Charles HEYD

      8 November 2021

      Je crois que nous ne pouvons même plus changer substantiellement les taux de TVA sans l’accord de Bruxelles!

  • Du goudron et des plumes

    8 November 2021

    Sauf si l actualité financière ou politique l exige.
    Pourquoi le gouvernement chinois demande à sa population de commencer à stocker des éléments essentiels (nourriture médicaments…) pour les 6 prochains mois?
    L Algérie coupe le gaz via l Espagne
    Gazprom diminue les m3 en direction de l Europe de l ouest
    Le prix des fertilisants explosent idem pour l ammoniaque
    Charles assistons nous à une destruction de nos monnaies FIAT ?
    Je pense que c est le peuple allemand qui va commencer à grogner surtout les épargnants et retraités
    Le ppi allemand +15% y/y
    Inflation 4,5%
    Lagarde fait les premières pages de la presse allemande
    L inflation permet de soutenir les pays du sud fortement endettés au détriment des pays économes
    Alors l Allemagne peut être un allié comme les pays bas et l Autriche pour claquer la porte de système communiste

    Répondre
    • marc durand

      8 November 2021

      Sur le stockage de nourriture en Chine, ca été monte en épingle par les medias occidentaux.
      Il faut juste avoir pour 3-4 jours, si quelqu’un a le covid dans votre immeuble, tout l’immeuble est en quarantaine pour 14 jours, il faut de la nourriture pour les premiers jours le temps qu’ils organisent des tournées de volontaires pour faire vos courses et vous livrer. Il n’a pas ete demander de stocker des medicaments.
      J’y habite ! Pas de cas de covid dans ma province peuple de 126 millions d’habitants, pas vacciné et pas besoin de pass sanitaire pour manger au restaurant ou faire ses courses.

  • Charles HEYD

    7 November 2021

    Comme d’habitude une foison de graphiques qui “parlent tout seuls”! Mais la prose aide!
    Je m’interroge juste sur la ligne bleue (des Vosges!?) du dernier graphique!

    Répondre
    • Stéphane C

      7 November 2021

      La dette Allemande en % de son PIB !

    • Charles HEYD

      8 November 2021

      Ah oui, en fait c’est la ligne bleue de la forêt noire! Merci!

  • Stefano

    7 November 2021

    Mme MERKEL a accepté que la BCE viole les traités européens pour financer la dette française (et aussi grecque et italienne)
    avec de la fausse monnaie
    ce qui a ruiné les épargnants allemands et leurs futures retraites

    Cela vaut bien la Grand Croix de la Légion d’honneur octroyée à Beaune, un colifichet qui ne coûte rien

    Le bilan de Mme MERKEL a été tellement apprécié par les électeurs que son parti vient de perdre la chancellerie.

    Répondre
  • breizh

    7 November 2021

    merci monsieur Gave pour cette oeuvre pédagogique !

    l’Euro a tout de même cette avantage de ne plus permettre de camoufler la gabegie étatique par la dévaluation, laquelle est la spoliation des épargnants (or l’Etat doit garantir la propriété privée).

    bien cordialement, en attendant les autres fiches !

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!