4 June, 2014

Le temps de diner ET de souper et la France devrait repartir…

Pendant que la tension monte en France de tous les côtés, le Président de la République, la semaine dernière est allé tranquillement déjeuner à Clairefontaine avec l’équipe de France de football, puis s’est rendu à Rodez pour déjeuner chez Michel Bras à Laguiole avec le peintre Soulages. « Du noir surgit la lumière » nous a t il annoncé. Tout cela commence à ressembler à Louis XVI, qui continuait à faire de la serrurerie dans son atelier alors que la France s’apprêtait à faire la révolution.

Peut être ne voit il pas, que la France se fait distancer par l’Allemagne et le Royaume Uni en terme d’attractivité. Selon Ernst & Young 514 implantations en 2013 ont été réalisées par des investisseurs étrangers en France contre 701 en Allemagne et 799 en Grande Bretagne. Celles qui sont réalisées dans l’hexagone sont d’ailleurs les moins créatrices d’emplois.

Peut être ne comprend il pas, que la France s’enfonce dans le chômage, alors qu’il recule dans tous les grands pays.

Peut être ne lui a t on pas dit, que les rentrées fiscales étaient inférieures de 14,6Md€ par rapport aux prévisions de son gouvernement, alors que les recettes fiscales sont en nette hausse. Les dernières observations de la Cour des Comptes qui alerte le gouvernement sur cette évolution ont, paraît-il, fait souffler un vent de panique à Bercy, apparemment pas à l’Elysées.

 

La confiance dans l’avenir dépend en grande partie du niveau d’investissements

 

François Hollande aurait du plutôt, rester dans son bureau pour lire l’éditorial de cette semaine de Steve Forbes. Cela lui aurait permis de comprendre ce qui se passait dans l’économie française. Le patron du magazine Forbes explique très simplement qu’il est impossible d’avoir de la croissance économique dans un pays où il y a un arrêt des investissements. Or, pour investir, il faut du capital. Mais le capital provient de l’épargne des ménages et des profits des entreprises. Ce qui a pour conséquence très simple, que toute taxe, toute imposition excessive entrave la création de capital et diminue le retour sur investissement de ceux qui veulent et peuvent prendre des risques. Cela finit par toucher tout le monde et particulièrement les plus vulnérables et les plus faibles.

C’est très exactement ce qui s’est produit en France depuis deux ans. Tant que l’écosystème autour des entreprises ne sera pas radicalement changé, la feuille de route a déjà été rédigée par une multitude de rapports dont il n’a pratiquement été tenu aucun compte par les gouvernement français, tous les seniors qui ont perdu leur emploi et tous les jeunes qui n’en trouvent pas n’auront plus aucune confiance dans l’avenir.

 

Les créations d’emploi sont plus importantes autour des innovations de rupture

 

Pour tous ceux qui sont convaincus que la création d’emplois dans un pays ne provient pas d’emplois créés, aidés ou subventionnés par le secteur public, mais développés par le secteur privé, une série d’articles récents permettent de comprendre la stratégie des pays et des sociétés qui gagnent.

 

Der Spiegel, le grand magazine allemand, a consacré un article passionnant à « Google le maitre du futur ». Laszlo Bock, le patron des ressources humaines de Google reçoit deux millions de CV par an, car les jeunes qui cherchent un emploi ont le sentiment que l’écosystème offert par sa société va leur permettre de s’épanouir. Google ne cesse d’investir des montants très importants dans des sociétés ou des équipes capables d’inventer des ruptures en matière d’innovation. La société peut le faire, car elle gagne beaucoup d’argent avec son moteur de recherche, qui est une véritable machine à faire du cash. Parmi les exemples significatifs figurent : Adworks (société rachetée en 2000 qui connecte les recherches et des publicités), AdSense (agence de publicité), YouTube ( racheté pour 1,8Md$ en 2006), Chrome (moteur de recherche concurrent de Microsoft Explorer et Firefox/Mozilla), Google Brain (intelligence artificielle), Google Glass (lunette), Makani Power (drones produisant de l’énergie), Loon (réseau de ballons apportant une connexion WiFI dans les territoires les plus reculés de la planète) , Calico (=Google X de la biotechnologie qui a l’ambition d’augmenter l’espérance de vie) , Boston Dynamics (robots qui courent et montent les escaliers), Rangespan (big data), SlickLogin (identification par le son ), Schaft (robots humanoïde au Japon), Bot&Dolly (cameras robotisée), Nest (Thermostats, société créée parTony Fadell inventeur du iPod), DeepMind Technologies (intelligence artificielle racheté pour for 450M$).

Larry Page, président de Google aime souvent répéter à ses interlocuteurs « Il faut faire des pas de géant. Les petits pas de souris font tomber les entreprises dans la médiocrité »

 

 

McKinsey pense que les douze technologies qui vont changer la face de l’économie sont : 1/ internet, 2/ travail de la connaissance automatisée, 3/internet des objets, 4/ technologie cloud(=rachat de Bull par Atos), 5/ Robotique avancée, 6/ véhicule autonome, 7/ génomique avancée, 8/ stockage d’énergie, 9/ impression 3D, 10/ nanomatériaux avancés, 11/Extraction avancée de pétrole et de gaz, 12/ énergies renouvelables.

 

Le Massachussets Institute of Technology –MIT publie régulièrement la liste des sociétés les plus innovantes : Apple (développement de la technologie Retina/US), ARM Holdings (chips pour smartphones…Big Little Chip Architecture/UK), Google (logiciel de smartphone le plus utilisé/US), IBM (nouveaux circuits qui transmettent des données avec de la lumière/US), Intel (technologie superbe non reflétée par les performances boursières/US), Microsoft (Windows 8 va influencer le marché des PC et des mobiles/US), Nuance Communications (reconnaissance vocale/US), Xerox (gestion du prix des parking en yield management/US), VMWare(cloud services/US)

 

The Economistque notre ministre du redressement productif considère comme « Le Charly Hebdo de la City »considère que l’agriculture est en train de vivre une véritable révolution. Monsanto a racheté FieldScripts qui est un système de conseil en ligne aux agriculteurs utilisant une puissante base de données), DuPont Pioneer et John Deere ont développé ensemble un système de conseil aux fermiers pour leurs semences, leurs engrais et la météo), Geosys est un système d’images des champs transmise par satellite satellite racheté par la coopérative LandO’Lakes. Pendant ce temps la France passe totalement à côté de ce marché très prometteur en interdisant totalement la recherche sur les semences. L’équipe qui a détruit cette semaine un verger de pommiers particulièrement performants ne sera probablement pas condamnée. Grace à ces brillants militants, c’est la Hollande qui est devenue le premier producteur de tomates en Europe. Chacun sait qu’il y a beaucoup de place et de soleil dans ce pays. L’Allemagne est devenue le premier producteur de porc. La France a une balance commerciale largement déficitaire en fleurs. Mais là aussi chacun sait qu’en France il n’y a pas de terrain disponible et pas de soleil. Voilà une fois de plus comment on passe à côté de la croissance et de la création d’emplois dans un domaine où la France aurait tout pour réussir merveilleusement.

 

Le Wall Street Journal a fait le point sur les six innovations qui vont complètement transformer la médecine : Illumina(séquençage de l’ADN) , Life Technologies (séquençage de l’ADN), Foundation Medicine Inc (rapprochement en temps réel d’une tumeur avec les médicaments susceptibles de la soigner), Merck (MK3475 pour le développement de cellules immunitaires), Bristol Myers Squibb (Yervoy), AliveCor (applications pour réaliser des électrocardiogrammes sur un smartphones), Cellscope (réalisation d’otoscope à partir d’un iPhone), Novartis (thérapie génique), Paxit (robot distribuant automatiquement des médicaments).

 

Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif, pendant ce temps là, souhaitant s’occuper de son image après l’affaire Florange, avait dévoilé en septembre 2013 avec François Hollande, son projet baptisé «Nouvelle France industrielle». Il reposait sur 34 plans d’actions qui devaient être érigés en «priorité nationale» par le gouvernement. Ils avaient été rédigés par un consultant et allaient de l’hôpital numérique aux navires écologiques. Trois grands domaines étaient abordés :

Economie et santé du vivant: biotechnologies médicales, textiles techniques et innovants, hôpital numérique, dispositif médicaux et nouveaux équipements de santé, produits intelligents pour une alimentation saine et durable.

Transition énergétique: rénovation thermique des bâtiments, énergies renouvelables, réseaux électriques intelligents, qualité de l’eau et gestion de la rareté, industrie du bois, recyclage des matériaux verts, chimie verte et biocarburants;

Numérique: Nanoélectronique, Logiciels et systèmes embarqués, Réalité augmentée, Cloud Computing, services sans contact, e-éducation, supercalculateur, Big Data, Objets connectés, Robotique, Cybersécurité, Satellites à propulsion électrique, souveraineté télécom, Usine du futur

Transport: Dirigeables à charges lourdes, La voiture pour tous consommant moins de 2l au cent km, Bornes électriques de recharge, véhicules à pilotage automatique, TGV du futur, avion électrique et nouvelle génération d’aéronefs, autonomie et puissance des batteries, navires écologiques.

Depuis qu’il est en fonction, plus de 500 sites industriels ont été rayés de la carte avec comme conséquence la disparition d’environ 100 000 emplois.

 

Nous avions commenté cette démarche à l’époque dans « En France il suffit de trois défis, cinq objectifs, cinq enjeux sept secteurs et 34 projets pour créer des emplois » (Jean Jacques Netter Institut des Libertés 11/09/2013). Devant de telles initiatives qui ne sont pratiquement qu’un exercice de communication, qui ne débouche pratiquement sur pas grand chose de concret, Ronald Reagan ancien président des Etats Unis avait l’habitude de dire « Les neufs mots les plus terrifiants qui peuvent être prononcés par un homme politique sont : « Je suis au gouvernement et je viens vous aider… ». D’ailleurs depuis qu’Arnaud Montebourg est en charge de l’industrie française, plus de 500 sites industriels ont été rayés de la carte, ce qui a entrainé la disparition de plus de 100 000 emplois ….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

11 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • mat-80

    7 June 2014

    Assez etonnant tout de meme vos articles chez IDL. Je ne suis pas du tout d’accord, comme d’habitude. Je ne suis pas sur que ceux qui ont detruit un verger soient responsables du depart des productions de tomate vers la Hollande. Tomates qui sont de toutes facons inmangeables. Pour le porc allemand c’est pareil. ( dur comme du chien). Non ce qui entraine le depart de ces productions a l’etranger c’est l’attrait du consommateur pour le produit moins cher. ( c’est d’ailleurs lie au liberalisme car pour consommer toujours plus il faut que ce soit moins cher.)
    On en est a 150000 morts par an du cancer en France. Niveau nourriture dangereuse on a probablement pas mal experimente…
    Vous vous offusquez que les destructeurs de varietes nouvelles ne soit pas condamnes. Rien d’etonnant. La jutice n’a jamais fonctionne tres bien nulle part. De toutes facons la justice n’est pas une super solution aux problemes de societe. Aux etats unis societe hyper judiciarisee et societe violente avec nombre de morts par balle tres eleve…

    Concernant la renovation thermique des batiments, je n’en vois pas l’interet. Ca va couter bien cher pour ce que c’est. Il vaudrait mieux apprendre a chauffer un peu moins. Surchauffage lie a un embourgeoisement excessif. Mieux vaut a mon avis acheter un pull. Non franchement je serai curieux de voir un calcul de rentabilite de la renovation thermique.
    Biocarburants? Le rendement energetique est negatif. (Hors canne a sucre au Bresil)
    Reseau electrique intelligent? Mouais ce qui est complique a tendance a tomber en panne beaucoup plus.
    2L au 100? Ca c’est pour les pubs…
    Bornes de recharge elecrique? L’electricite n’est qu’un vecteur d’energie, pas une source d’energie. Ca ne nous avance pas a grand chose en realite.
    TGV du futur? Quoi ils sont pas bien nos TGV?
    Robot qui courent dans les escaliers en distribuant des medicaments ? Oui mais quand les robots auront depasse les humains ca deviendra complique pour nous…
    Textile inovants: ca ne sert a rien
    Si ca ce n’est pas creer des besoins! Les fermetures eclair sont pourries et le vetement finit a la poubelle.
    De toutes facons tous ces trucs gadgets n’ont pas rendu les gens plus heureux, bien au contraire.
    Electrocardiogramme sur smartphone et autres trucs du genre: on pourra inventer tous les remedes qu’on veut, pourquoi ne pas simplement mener une vie saine avec de la nourriture de qualite et 3 seances de sport par semaine? Bon c’est sur se rendre malade et se soigner ensuite genere plus de croissance…
    Ah la sacro sainte croissance, si tout etait si simple…parfois je me dis que le liberalisme est aussi utopiste que le marxisme.

    Répondre
    • idlibertes

      7 June 2014

      Non, le libéralisme, c’est juste des gens qui ont lu et COMPRIS le marxisme, justement.

  • Nicolas

    5 June 2014

    Mmmm, qu’elle différence exactement entre les recettes et les rentrés fiscales ?

    Répondre
    • idlibertes

      5 June 2014

      Probablement la même qu’entre chiffre d’affaires et bénéfices?

    • Aljosha

      5 June 2014

      Les rentrées fiscales sont les recettes fiscales après impôts ?

    • idlibertes

      5 June 2014

      Pendant très longtemps l’ISF coutait plus cher à lever que ce qu’il rapportait.

      Si vous mettez bout à bout ce que coute l’administration , la gestion etc dans la levée d’un impôt vous devez evidemment déduire ces couts des rentrées fiscales.

      Vous rentrez 20, si pour cela vous devez payer en traitement de salariés fonctionnaires 12, il vous reste 8 de levée effective.

    • CharlesM

      7 June 2014

      Aucune différence , le terme officiel est recettes fiscales.
      La cour des comptes s alarme du fait que les recettes réelles sont inferieures aux recettes prévues. En fait , rien de bien neuf ( Laffer) , quand on augmente le taux d imposition, les recettes n augmentent jamais proportionnellement , et les sous ne sont pas au rendez vous. Nos chers technocrates appellent ça ” l’évolution spontanée négative”

  • jjp

    5 June 2014

    Disons le clairement.

    Tous les gouvernements successifs se sont attachés à ruiner et détruire notre France.

    Ces gens au pouvoir ne font qu’occuper une place pour empêcher toute personne de faire les vraies réformes dont tout le monde se doute bien lesquelles.

    Chaque gouvernement depuis de Gaulle a fait son petit travail de sape soigneusement, Pompidou = loi de 73 sur l’emprunt d’état = dette, VGE = regroupement familial = immitgration, Mitterand = destruction de l’industrie + vidage des caisses de l’état + destruction de la morale + retraite à 60 ans, Chirac = destruction de l’armée + hausse des déficits, Sarko = trahison sur le traité européen + naturalisation en masse, Hollande = incompétence + immobilisme …..

    Répondre
    • P.M

      5 June 2014

      Et de Gaulle …. avec non pas l indépendance mais le larguage de toutes ses colonies,du pétrole ,de son courage a Londres jusqu a baden baden
      Tout le mal vient de lui
      Géniteur d un système idiot

  • Stratix

    5 June 2014

    Une précision: la Hollande n’est pas devenue le n° 1 en Europe ( se serait effectivement inquiétant!) pour la production de tomates ( c’est l’espagne) et la France n”interdit pas totalement la recherche en semences ( confusion avec l’interdiction des OGM?). Mais il est vrai que la France est très loin d’exploiter son énorme potentiel en agriculture et qu’elle est championne pour se tirer une balle dans le pied.La France est le deuxième exportateur mondial de semences et le n° 1 mondial dans plusieurs domaines en agriculture ( vins par exemple). On a encore de beaux restes mais il faut réagir avant qu’il ne soit trop tard.

    Répondre
  • orsu

    4 June 2014

    Je ne voudrais pas donner l’impression d’enfoncer des portes ouvertes mais citez-moi un secteur ou un technocrate peut se vanter d’une réussite !!
    Quelque soit le parti politique auquel il est rattaché ou affilié il reste un technocrate donc un personne formatée uniquement selon des process prédéfinis !
    Il est TOTALEMENT incapable de pensée, réfléchir, décider en systèmes ouverts donc aléatoires.
    Je pense qu’il ne faut chercher beaucoup plus loin le fait qu’aujourd’hui “personne” n’a de solution pour résoudre le chômage, relancer l’économie, stimuler les investissements, redonner confiance aux entrepreneurs….
    Car les recettes sont éculées et qu’elles ne fonctionnent plus car nous ne vivons pas ou plus dans un système fermé !
    Or un technocrate dont l’enarque est le digne représentant n’est pas éduqué, “sélectionné”, formé pour ce type de situation (Cf M. Crozier)..

    Tant que la République n’instaurera pas de barrières strictes entre les politiques et les technocrates nous continuerons a découvrir ou feindre de découvrir a quel point ils sont incapables de gouverner !
    Alors a quand une loi constitutionnelle comme dans les véritables Démocraties qui interdit (temporairement ou de façon permanente) a tous fonctionnaires publics les accès directe ou indirecte aux fonctions politiques et que l’on stoppe le mélange des genres qui est la VERITABLE source du vote extrémiste
    A ce sujet il est intéressant de remarquer que l’arrivée en masse des technocrates/enarques a des postes importants correspond a la désinhibition du vote extrémiste, de la a penser que le FN est fréquentable depuis qu’il est devenu un parti technocratique comme les autres !!!

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!