11 January, 2021

La situation aux Etats-Unis et dans le monde après les élections US : Un survol rapide.

Des quatre scénarios que j’avais présenté comme possibles il y a quelques semaines, c’est donc le dernier qui s’est réalisé, celui où les démocrates emportaient la Présidence, ce qui semblait très probable déjà, mais en plus remportent les deux élections sénatoriales en Géorgie, ce qui l’était beaucoup moins.

Le parti démocrate contrôle donc à la fois et le pouvoir exécutif et le pouvoir législatif.

Que ces élections aient été entachées d’irrégularités monstrueuses et non sanctionnées, que Trump ait été trahi et par Barr, son ministre de la Justice, et par Lindsay Graham et Mitch McConnell, les sénateurs qui auraient pu diligenter des commissions d’enquête sur les turpitudes du FBI et de la CIA, que les media et les GAFA aient été d’une partialité invraisemblable, tout cela est vrai, mais comme le disait Goethe « Sur le passé le Ciel lui-même n’a point d’empire ».

L’analyse du passé n’est utile que si chacun s’y livre pour comprendre ses propres erreurs mais est totalement inutile si le but est de montrer que, dans le fond, l’on a eu raison, alors que l’on a eu tort. Des quatre scénarios que j’envisageais, c’est celui auquel je donnais la probabilité la plus faible qui se réalise et c’est un fait dont je dois maintenant analyser les conséquences.

Il y a quelques semaines, j’écrivais que si ce scénario se réalisait, les conséquences politiques, économiques et financières seraient sans doute très lourdes et très graves. Je n’ai pas changé d’avis et pour ce faire, je vais commencer par l’impact de ces élections sur les Etats-Unis eux-mêmes.

Les Etats-Unis

Commençons par l’aspect sociologique du résultat.

Aussi curieux que cela paraisse, Trump l’a emporté dans une immense majorité des « comtés » aux USA, les démocrates enlevant seulement les endroits très peuplés et où vivent à la fois les plus riches et les plus pauvres. Les rats des villes ont battu les rats des champs. Les rats des champs ont comme devise : « we don’t riot, we vote », ou en français, « Nous ne faisons pas d’émeutes, nous votons », par opposition aux rats des villes qui ont tendance à faire le contraire.

Mais cette fois-ci, les rats des champs, qui ont voté en masse pour le Président sortant, ont la distincte impression de s’être fait voler comme au coin du bois. L’essentiel n’est pas de savoir s’ils ont raison ou tort, mais de comprendre les conséquences de cette croyance chez les rats des champs.

A mon avis, il y en aura deux

  • La volonté de vivre ensemble, constituant essentiel de toute nation, a complètement disparu, les démocrates méprisant les électeurs républicains qui les détestent en retour. Les germes d’une guerre civile larvée ou d’une sécession sont en train d’apparaître. On songe à l’Espagne en 1934.
  • Le parti Républicain historique risque de se voir supplanté partout par un nouveau parti, localiste, populiste et Trumpiste. Et il faut bien se rendre compte que les hiérarques républicains ‘’classiques », les fameux RINO « Republican in Name Only » sont sans doute haïs par leurs électeurs aujourd’hui beaucoup plus que leurs homologues démocrates tant ils ont trahi avec constance le Président Trump, à l’exception de quelques-uns dont Ted Cruz, le Sénateur du Texas, qui pourrait devenir le chef de ce nouveau parti si Trump venait à faire défaut.  Quant aux démocrates, ils seront le parti des mégalopoles, des côtes Ouest et Est, des subventionnés, des universitaires, des media et des super-riches et il n’y aura plus aucun lien entre ces deux populations.

La situation politique aux USA est donc proche de l’explosion, ce qui devrait inciter les nouveaux élus à la plus grande circonspection. Mais les démocrates savent qu’ils ont un contrôle total du gouvernement pour les deux ans qui viennent et qu’ensuite, ils risquent bien de le perdre comme l’avait fait Obama pendant son premier mandat. Et pour eux, l’idéologie est plus forte que la Nation. Ils vont donc essayer de passer en force sur nombre des idées contenues dans leur programme et il me faut maintenant les rappeler.

  • Immigration nouvelle, légale ou illégale : favorisée, ce qui va impacter les bas salaires aux USA et pourrait à terme faire perdre aux démocrates les voix des minorités.
  • Légalisation de tous les immigrés du passé, même illégaux, et démantèlement du mur (ce qui fera croître le nombre d’électeurs démocrates, rendant plus difficile le retour des républicains au pouvoir).
  • Annulation des baisses des impôts ayant eu lieu sous la Présidence Trump, y compris pour les sociétés, ce qui sera une mauvaise nouvelle pour les marchés financiers.
  • Probablement hausse du taux marginal d’imposition sur la classe moyenne supérieure.
  • Soutien financier fédéral aux grandes villes et aux états démocrates en grande difficulté tels Detroit, Chicago, New-York, la Californie, le New-Jersey… qui sont en faillite parce qu’ils ont été gérés en dépit du bon sens. Toutes ces villes, tous ces états sont sous administration démocrate et les rats des champs vont donc devoir payer pour les rats des villes, ce qui ne va pas plaire.
  • Retour dans le traité de Paris sur la limitation du CO2 et donc…
  • Fin, ou très fort ralentissement du « fracking pétrolier » au Texas, en Pennsylvanie, en Oklahoma ce qui amènera à une baisse de la production pétrolière aux USA, qui entraînera une forte hausse des importations.
  • Subventions gigantesques aux énergies vertes et donc hausse inéluctable du prix de l’électricité.
  • Tentative de contrôler les ventes d’armes aux citoyens. (Deuxième amendement)
  • Tentative (bien en cours) de limiter la liberté d’expression (premier amendement)
  • Et, s’il le faut, augmentation du nombre de juges à la Cour Suprême pour mettre au pas le troisième pouvoir.

Or chacun de ces points est une déclaration de guerre aux rats des champs.

Logiquement, si Biden se révélait à la hauteur de la situation, ce qui arrive parfois quand le manteau de la royauté tombe sur les épaules d’un homme de bien, comme en Afrique du Sud avec Nelson Mandela, il devrait annoncer que les libertés fondamentales garanties par la Constitution seront respectées et qu’il ne laissera en aucun cas une « épuration » des partisans de Trump avoir lieu. Hélas, le but des démocrates ne semble pas d’apaiser ou de transiger, mais de détruire leurs « ennemis « ce qui n’est pas la même chose.

Je crains le pire, en espérant cependant avoir tort.

Venons-en à la situation économique aux USA.

Comme en Europe, la baisse des revenus consécutive à la chute d’activité causée par la pandémie a été compensée par une impression de monnaie considérable finançant des déficits ahurissants, ce qui était peut-être nécessaire. Pour l’instant, l’activité a l’air de reprendre, le PIB nominal n’étant plus en baisse que d‘environ 2 % sur le plus haut atteint au quatrième trimestre 2019.  Je peux me tromper bien entendu, mais compte tenu des baisses d’impôts du passé et des revenus monétaires non gagnés distribués généreusement, ce n’est vraiment pas du côté de l’activité que j’attends un problème.

A mon avis les difficultés vont venir d’une inflation qui deviendrait incontrôlable, en raison d’une hausse du prix de l’énergie. Le prix du baril vient en effet de casser sa moyenne mobile à 5 ans, ce qui pourrait signifier un retour vers une tendance structurellement haussière du prix de l’énergie et cette hausse du prix du pétrole va déclencher, comme à chaque fois, avec quelques mois de retard, une hausse de l’indice des prix de détail, surtout à partir de Mars. Et comme la production de pétrole aux USA à partir du « fracking » a déjà fortement diminué (3 millions de barils/jours depuis un an ?), si les USA doivent importer 3 millions de barils de plus, que l’Asie continue sa croissance et que l’Inde redémarre, les marchés pétroliers peuvent se retrouver très vite en déficit de production, ce qui ferait exploser les prix de l’énergie et donc l’inflation.

Logiquement, avec l’inflation qui monte et qui risque de passer au-dessus de 3 % sur 12 mois vers la fin Juin, les taux longs, qui sont à 1 %, devraient monter, ce qui mettrait à mal le marché des actions et le secteur de l’immobilier.

Mais toute hausse des taux serait létale pour le budget, tant le financement de la dette exploserait. La Fed a donc déjà dit qu’elle empêcherait les taux de monter en achetant les obligations si nécessaire. Mais si les taux d’intérêts sont maintenus artificiellement bas par la banque centrale, cela se fera, une fois de plus, en créant des dollars ex nihilo, ce qui fera plonger le dollar et renchérit tous les produits importés et donc l’inflation.

On peut tout faire avec  la planche à billets, sauf produire du pétrole et l’expérience a montré que si le dollar baisse, le pétrole monte…

En termes simples, la Fed est coincée si le prix du pétrole se met à monter et devra choisir entre taux de change et taux d’intérêts.

  • Si elle choisit les taux d’intérêts, le dollar s’écroule.
  • Si, comme Volcker en son temps, la Fed choisit la monnaie, le marché des obligations et sans doute des actions et de l’immobilier s’écroulent et une récession suit.

Pour être parfaitement honnête, bien des républicains devraient être assez satisfaits de laisser la résolution de ce dilemme aux démocrates, à qui je souhaite bonne chance, ils en auront bien besoin.

Enfin, venons en la géopolitique.

  • Chine-Russie

Je n’ai pas le moindre doute que et la Chine et la Russie ont de fort beaux dossiers sur Jo Biden, sur son fils, sur les relations qu’ils entretenaient en Chine, en Russie ou en Ukraine… et sur nombre d’autres hommes politiques US, dont la Vice-Présidente.

De plus, chacun de ces deux pays sait que les USA sont dans une situation de rupture en ce qui concerne la volonté de vivre ensemble des deux « peuples » américains. Si l’un ou l’autre de ces deux pays voulait essayer de porter un coup fatal aux USA, ce serait le moment parfait pour lâcher des dossiers, compromettant ainsi de façon irrémédiable monsieur Biden, ce qui rendrait les électeurs de Trump encore plus furieux qu’ils ne le sont aujourd’hui. Déclencher une procédure d’impeachment contre Biden dans l’état psychologique actuel des Etats-Unis ferait passer le Watergate comme une peccadille. Si je devais parier sur le pays qui pourrait s’essayer à cette manœuvre, je pencherai plutôt pour la Russie que pour la Chine, tant les Chinois détestent les crises, même chez les autres. Mais il est un peu inquiétant de penser que les Chinois-ou les Russes- peuvent déclencher une crise politique aux USA quand ils le souhaiteront.

  • Passons à l’Europe.

L’Angleterre en est sortie, avec son armée, et l’Allemagne est en train d’abandonner les USA aussi vite qu’elle le peut. Elle a déjà accepté le nouveau pipeline pour livrer du gaz russe à la Ruhr, malgré l’opposition des Etats-Unis.  De moins en moins obéissante, cette même Allemagne vient de signer, au nom de la communauté européenne, un traité de commerce avec la Chine (et au diable Hong-Kong), qui fait hurler la diplomatie américaine ainsi que certains pays européens.

A l’évidence, les allemands ne croient plus en la protection américaine-ou croient ne plus en avoir besoin- car ils savent que quand les gouvernements de gauche ont besoin d’argent, ce qu’ils font à chaque fois est de couper les dépenses militaires, et le plus simple pour les USA sera de réduire leurs dépenses militaires en Europe.  Comme il y a toujours une armée dans un pays, soit celle du pays, soit celle du pays d’à côté, si l’armée du pays d’à côté, les USA, qui était chez nous depuis 1945, s’en va, la question va se poser pour l’Europe de l’armée de remplacement à choisir : l’armée russe ou l’armée turque ? Ni l’une ni l’autre de ces deux possibilités ne plairont beaucoup à la Hongrie, à la Pologne, à la Tchéquie, à la Lituanie… ou à la France. Quant à créer une armée européenne, comme la vieille Europe n’a pas fait d’enfants depuis 40 ans, on voit mal comment constituer une armée dans des pays où il n’y a plus que des vieillards.

Voilà le débat essentiel de la prochaine décennie en Europe

  • Au Moyen-Orient.

Israël est en train de signer des accords de collaboration avec les États Sunnites pour lutter contre la Perse, je veux dire l’Iran Chiite, et peut-être la Turquie. Voilà qui permettra aussi un retour des troupes américaines à la maison.

Conclusion

Comme je ne cesse de le dire, l’isolationnisme américain est une réalité imposée par l’économie et va s’accélérer avec Biden sous couvert de retour à l’internationalisme Onusien et mondialiste. Mais ce repli des USA vers la « forteresse America » est inscrit aussi dans la géographie. L’élection de monsieur Biden va accélérer prodigieusement cette tendance.

En ce qui concerne les placements, outre les placements en Asie et en or, il me semble qu’il faut concentrer ses avoirs dans la zone de droit anglais définie dans mon papier de la semaine dernière. C’est dans cette zone qu’existe la sécurité juridique la plus forte.

Car, ce qui va manquer le plus dans le futur, c’est bien la sécurité juridique individuelle.

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

84 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • NOËL bARLET

    16 January 2021

    Peut-on ajouter à ces prévisions? Oui. Car l’ Histoire politique se répète : une élite en perdition renforce ses privilèges, comme les décrets St Germain de 1781 renforçaient l’ exigence des 4 quartiers pour les promotions d’officiers dans l’armée.
    D’abord les USA vont connaitre une chasse aux sorcières contre les Trumpistes encore en place. Il ne s’agira pas seulement du spoil system (en français: “toutes les places, et tout de suite”). Car l’ élite au pouvoir a eu, cette fois, terriblement peur de perdre . La volonté du peuple US a été assez claire, comme celle d’autres peuples du monde atlantique, et pour les mêmes raisons: l’élite en place ne justifie plus ses privilèges. Il fui faudra donc faire taire la contestation, par tous les moyens.
    De même chez nous. Le livre “la familia grande” va désirer les yeux. On pourrait le qualifier de témoignage d’un repenti, comme en Calabre ces jours-ci. Les moeurs privées de ce milieu font horreur aux gens ordinaires . Et puis, il révèle aussi la réalité économique de ce milieu : il ne produit plus rien d’utile. Ses membres sont tous titulaires de pensions publiques variées, aucun ne travaille dans une entreprise, ni ne prend de risques dans son existence. Voyez: à la différence du plus grand nombre, aucun n’est concerné par le Covid, aucun ne risque le chômage total ou partiel, ou la perte de ses économies investies dans un commerce (un vilain mot dans ce milieu…). La pension publique arrive quand même et les media reçoivent leurs subventions.
    Il y a en ce moment plus de 1100 thèses préparées en Sorbonne sur les horreurs du colonialisme. C’est la même chose dans les plus célèbres universités US. Ceux qui seront admis rejoindront la défense de ce milieu car, comment gagneraient-ils leur vie avec cette “compétence”? Et parce qu’ils ne sont pas les plus malins, ils en rajouteront dans la violence et la censure.
    Parce qu’il a eu très peur, et que ça continue, ce milieu sera impitoyable , en France comme aux USA. Ils vont se bunkériser contre l’opinion populaire. C’est commencé avec la censure totale de Trump. Les algorithmes Chinois sur l’internet ont de l’avenir aux USA comme en France…
    Les pouvoirs financiers ,banques centrales et autres, préfèreront la fuite dans l’inflation à la prise de mesures contre la corruption décrite par la Cour des comptes et Charles Pratt. Car le nettoyage des écuries d’Augias ne peut se faire qu’à leur détriment. La classe au pouvoir semble aussi épuisée que celle de la Cour en 1789. Sa fraction “classes moyennes” commence à souffrir; elle va donc l’abandonner. Les forces de l’ordre se battront-elles pour la protéger, plus qu’elles ne se sont battues en Mai 1958, pour protéger les caciques du régime en place ? Les récentes hausses de leurs primes confirment la peur des dirigeants.

    Répondre
  • David Jeames

    14 January 2021

    Merci M. Gaves pour cette analyse. C’est toujours un plaisir de vous lire.

    “Il me semble qu’il faut concentrer ses avoirs dans la zone de droit anglais définie dans mon papier de la semaine dernière.”

    Deux semaines d’affilée où vous mettez en avant l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada et le UK. Hormis le UK, il me semble que c’est la première fois que vous faites référence aux autres nations dans vos articles. Ayant fait le choix de quitter la France et vivre en NZ, pour des raisons similaires à votre décision de quitter la France en 82-83, je me vois ravi de vous lire plus sur ce groupement de pays.
    Ces quelques dernières années, un nouveau concept s’est développée, grâce au Brexit : CANZUK, une nouvelle alliance entre ces pays. De nombreux politiciens commencent à supporter ce concept et certains font même campagne dessus.
    Il me semble que l’espoir et la lumière dans ces temps sombres pourraient venir de cette alliance. J’apprécierai une analyse de vous et M Noé sur ce que cette potentielle union pourrait apporter sur le plan géopolitique et économique.
    Merci encore pour tout ce que vous faites pour supporter la liberté.

    Répondre
  • Gymkana

    14 January 2021

    Il y a un excellent article sur les USA à lire dans FRANCE SOIR du 14 janvier 2021, intitulé : ” la révolution de Joe Biden”.
    Pour le reste, je pense qu’il faut arrêter d’utiliser les FACEBOOK, TWITTER et les autres entreprises qui se montrent indignes,
    et ne pas acheter leurs actions en BOURSE, de sorte que leurs profits s’effondrent, et donc qu’elles s’effondrent

    Répondre
  • Dominique

    13 January 2021

    Merci Charles Gave vos propos sont excellents. Mais le destin des peuples nous est à tous inconnu. Et c’est heureux, sinon ce cataclysme qu’est la fin de la démocratie en Amérique avec ces élections truquées, serait désespérant.
    .
    Tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir, et grâce à Dieu les banksters n’ont pas osé appliquer leur solution finale à Donald. Ils sont trop certains de leurs forces car les pouvoirs de ‘ la pieuvre CFR des Rockefeller et son État des profondeurs ‘ sont immenses, et ils estiment qu’ils ne pourront plus être arrêtés par le jeu de la politique. Ils laissent leurs valets Démoncrats jouer à la pire des politiques : cette Pelosi est une malade mentale, et Biden est un mafieux, etc. tous ces corrompus se voient mettre fin à la destinée de Trump. Faire abattre Trump par le Sénat : ils se prennent pour Brutus.
    .
    La réalité plus profonde, au delà de ces attaques lamentables, est qu’aux Etats-Unis comme ailleurs le régime de démocratie joue toujours contre le peuple. La démocratie est dévoyée par la corruption de banquiers non chrétiens : c’est l’aboutissement des démocraties. Il aura manqué aux Américains héritiers du Mayflower un prince de sang royal de la Couronne de France ! 250 ans après s’être révoltés contre la finance britannique, en 1776, les Américains vont devoir affronter la finance américaine. Jusqu’à présent elle s’est faite discrète aux yeux du peuple et seuls les initiés connaissaient le dessous des cartes. Avec Soros, Gates, Zuckerberg, Besos etc. l’OLIGARCHIE a jetté le masque : elle se croit invincible et se permet tout, ouvertement. Le peuple chrétien des USA peut donc voir enfin ses ennemis : en chair et en os. Reste, il est vrai, que les grands banquiers restent dans l’ombre. Qu’importe car Ron PAUL et d’autres les dénoncent et aux USA internet est un formidable vecteur de vérités parmi le peuple ; rien de comparable avec la France. Là où il y a un financier et entrepreneur chrétien comme Charles Gave ( et un IDL en France et quelques autres heureusement ), il y en a 1.000 aux USA.
    .
    Renverser les grands banquiers pourrait donc devenir, à mon humble avis, le but de ces Américains chrétiens qui vont, c’est certain, continuer à lutter. Le prochain combat de Donald Trump serait alors d’affronter avec ses partisans et leur peuple le CFR des Rockefeller. Il n’est d’ailleurs pas exclu que les peuples encore chrétiens de la Vieille Europe – même s’ils sont moins chrétiens que les Américains – ne se révoltent pas également contre L’ OLIGARCHIE européenne. En France, LREM-Rothschild est ainsi devenue trop visible. Tous les financiers ne de valent pas et assurément ceux du CFR qui veulent dominer le monde et se sont alliés avec la RPC monstrueuse sont des démons.
    .
    Pouvez vous envisager un tel scénario, ou une variante, afin de conserver l’espérance ? Sinon, nous finirions comme les Hong-Kongais : tous ne pourront partir vers la liberté ! Et c’est bien de cela dont il s’agit au delà des 2 années américaines à venir. C’est pourquoi je place la spiritualité en bonne place : la première.

    Répondre
    • Ockham

      15 January 2021

      correction : laissés-pour-compte

  • Ockham

    13 January 2021

    C’est toujours un plaisir de vous lire. Si vous pensez à 1934 c’est que les démocraties sont à nouveau au bout de leurs promesses de plus en plus gauchistes. La pensée unique renforce son empire et ses manipulations pour se faire réélire. Les contradictions libertaires sans limite des gauchistes deviennent si insupportables qu’elles créent, font grandir et produisent leur propre objectif : la lutte anti-fasciste tout en accueillant l’islamiste et en dérapant dans l’anti-juif primaire. Le suicide est si proche et si imminent qu’il pourrait effectivement ressusciter de la “valle de los caïdos” son général ! Pour ceux qui ont trente grammes de culture, , Rosa Luxembourg, Lénine puis Staline ont largement précédé Hitler en idée mais aussi en camps de concentration et holodomor. Alors inévitable ? C’est comme vous le dites à craindre. Reste la question: quand ?

    Répondre
    • Aurélien T.

      14 January 2021

      N’oubliez pas Alexandra Kollontaï et sa “magnifique” démonstration sur la fidélité dans le couple qui n’est qu’un idéal bourgeois et qu’il faut donc prendre à contre-pied : dissociation complète et assumée du sentiment amoureux et de la sexualité, chaque femme mariée est une prostituée sous la coupe de son mari dont il convient de la libérer pour le plus grand bonheur de tous (et toutes d’ailleurs). A mettre en opposition toutefois avec le communisme qui lui succèdera plus tard, le développement du modèle immobilier de l’appartement où toute une famille ne se partage qu’une seule pièce avec les conséquences que cela a pu avoir notamment sur la pudeur, la quasi invisibilité des marques d’affection en public etc. Je crois qu’il faut malheureusement savoir ce type de choses pour comprendre une partie du culte rendu à Staline, vu alors sous l’angle du restaurateur de moeurs plus strictes et plus saines, que la population orthodoxe privée d’église a désespérement cherché à pallier.

      Les “anti-fascistes” dont vous parlez considèrent qu’ayant le même ennemi que des religieux rétrogrades et fanatiques venus d’autres contrées, ceux-ci sont des alliés de circonstance qu’ils mettront sous tutelle facilement via des subventions payées à crédit par l’Etat. Si l’objectif est la destruction d’un Etat pérenne et organisé, il n’y a pas de contradiction. Puisque vous mentionnez le Caudillo, vous savez vraisemblablement comment ont fini les anti-sémites gauchistes liquidés par ceux du NKVD venus officiellement les “aider” dans leur lutte contre le fascisme franquiste.

    • Ockham

      15 January 2021

      Exact pour le NKVD. Après vérification,A. Kollontaï est effectivement une lumière noire intense qui a réussi comme Staline et Franco à mourir dans son lit ! Magnifique parcours babylonien et merci pour la mention.
      Quand la modernité entre trop violemment (nouvelles énergies et nouveau médium) dans un pays arriéré comme la Russie d’hier ou dans un pays avec un lourd maillage technologique vieillissant comme l’Occident d’aujourd’hui, la majorité des Sapiens perd pied et les escrocs arrivent.
      A la vue autant des très riches de plus en plus riches que des laisser-pour-compte, un “licencié” est capable de voter pour un pur produit d’Eton – Oxford qui dit n’importe quoi et son contraire pour arracher le poste de chef même en pleine pandémie. La rhétorique devient bouillie puis mute dans le réel car le mot se fait chair assez rapidement contrairement à ce que pensent les incroyants. C’est alors l’heure des chamans (Brexit, Great Again, Calife ottoman, …) et des sorcières sur leurs balais dirait Saint jean !

  • Shell

    12 January 2021

    Effectivement, je suis abasourdis de voire les républicains pour la majorité trahir Trump et sachant qu’ils vont tous disparaître (peut-être même au prochain élections dans 2 ans). Soit ils sont complétement idiots (probablement une partie), soit ils ont reçus suffisamment d’argent pour ne plus travailler (sinon ils sont sot, car personne ne veut employer un traître). J’ai effectivement pas peser le fait d’action étrangère dans l’élection, en effet avoir des casserole sur Biden permet d’avoir des privilèges. Par exemple cela pourrait arranger l’Allemagne ou la France que les Russes ont les moyens de faire chanter Biden. Idem pour la Chine qui probablement ne l’utilisera pas, mais qui n’est pas contre d’avoir des choses à l’encontre du président pour Taïwan ou autre.

    Par contre la balance des pouvoirs électorales sur le long-terme va changer puisque que les rats quittent les villes massivement depuis le COVID.

    Les démocrates seront embêtés d’accuser la Russie pour tous les maux (qui n’ont fait que de répéter depuis 10 ans que la Russie c’est le grand méchant) vue que celle-ci détient des informations compromettant sur Biden. Ils leur faudra trouver un nouvelle ennemis qui ne peut pas être la Chine car sinon ils prouveraient que Trump avait raison. Probablement les prochains ennemis seront en Europe ou au Moyen-Orient…

    Les démocrates sont aussi coincés par le fait que la hausse des impôts, dépense dans l’écologie, baisse du fracking, baisse des ventes d’armes, immigrations, soutient aux incompétents, vont massacré la classe populaire (dont une majeur partie de leur électorat). On peut conclure qu’il est désormais impossible que le partie démocrate puissent rester une entité, à cause de la multitude de sous-groupe qu’il contient et de la future défiance de la base des électeurs du parti (par exemple Pelosi risque d’être éjectée prochainement). ça annonce un chaos fous avec la scission du partie républicain élitiste et populaire. En tout cas il me semble que les citoyens qui se font prendre de l’argent changent vite d’avis…

    Mais sur un point optimiste je dirais, finalement les gens commencent à se rendre compte de la censure sur internet globalement. Il est probable que GAFAM se fasse tirer les oreilles par la Chine, L’Europe et l’Amérique et donc qu’il y aura un retour complet ou partielle sur la liberté d’expression dans les années à venir. Qui conduira probablement à une purge des pourris du système états et médias en Amérique et probablement par la suite en Europe par transmission dans les années à venir. Et ça c’est enfin une bonne nouvelle !

    Répondre
  • Binitial

    12 January 2021

    Je pens Ue vous avez raison a ceci pret que les evenements recents peuvent tout changer. Le president americain vient de subir une attaque coordonnée. C’est une attaque contre la democratie et le peuple américain. La coordination mondiale de cette attaque laisse penser a un complot et il faudra bien pour la se urité nationale que ce complot soit démonté

    Répondre
  • Pierre 82

    12 January 2021

    La défaite de Trump est une énorme déception, car maintenant, les forces mondialistes ont complètement raflé la mise, et ça aura bien sûr des répercussions énormes sur notre mode de vie. L’espoir, par exemple, de voir restaurer nos libertés individuelles, confisquées sans vergogne sous le prétexte sanitaire, est maintenant réduit à néant.
    Trump était un excentrique, un agité du bocal et un grossier personnage, je suis d’accord. En réalité, il est de la même stature d’un général Patton, craint par ses chefs, haï par ses pairs, et adoré par ses subordonnés. Qui peut penser qu’un personnage lisse (du genre de Fillon) puisse renverser la table? Il faut une force hors du commun, et un caractère en acier trempé. Nul n’est parfait.
    Il ne sert à rien de s’imaginer que Trump possède une arme secrète qu’il déclenchera au dernier moment, c’est une chimère et une perte de temps. Il a perdu, probablement pas à la loyale, quoique (je vais me faire lyncher) je n’en suis même pas certain…
    La réalité, c’est que nous sommes maintenant des dissidents, car comme Brejnev avait fait après le coup de Prague, on file droit vers une “normalisation”, où la suppression des libertés va continuer, l’échine des citoyens-zombies va continuer à se courber, muselière sur le groin, tête baissée et l’air hagard. D’ici peu, l’effondrement économique se produiront et ils tendront leur sébile en pleurnichant vers leur bourreaux, et rares seront ceux qui essayeront de rester droit et digne.
    Nous devons entrer en résistance, car pour le coup, nous sommes en guerre.
    La seule chose positive, c’est qu’il appartient maintenant aux démocrates US de gérer l’effondrement économique, qui a maintenant commencé. Je leur souhaite bonne chance – non, rectification, je souhaite qu’ils se plantent…

    Répondre
    • Arsene Holmes

      13 January 2021

      “il est de la même stature d’un général Patton”
      Sérieusement!!!!!!!!!!!
      C’est un Bully.
      Je ne suis pas certain du mot équivalent en francais . Et comme tous les bully, c’est un lache.
      Il a évité d’aller au Vietnam 5 fois comme tout bon fils à papa qu’il était sous le prétexte d’une exostose (bone spur)
      Alors le comparer à Paton c’est une insulte grave à la mémoire de Patton.
      Assez d’accord sur le reste du commentaire 🙂

    • Pierre 82

      14 January 2021

      Je maintiens qu’il faut un sacré courage pour résister comme il l’a fait. Le courage physique est une chose, le courage mental en est une autre. Donc le traiter de lâche ne me semble pas pertinent…

  • Philippe

    12 January 2021

    Avec le coup au Capitole, les démocrates ont leur incendie du Reichstag.
    C-a-d qu’ils ont un ascendant politique sur toute opposition, peuvent se lancer dans une chasse aux sorcières, s’arroger de nouveaux pouvoirs, pourraient facilement purger le parlement des députés trop trumpistes sous couvert de liens avec le “terrorisme domestique” (il suffit d’une rumeur, d’une fake news comme preuve, comme le coup du complot russe contre n’importe quel élu), auraient tous les pouvoirs pour faire les modifications constitutionnelles, notamment au 1er et 2d amendement.

    Répondre
    • breizh

      12 January 2021

      il y a pourtant eu des précédents (lors de l’audition de Brett Kavanaugh par exemple).

  • Thierry Moreau

    12 January 2021

    Bonjour Charles,
    Vous qui connaissez très bien le peuple américain et son patriotisme, pensez vous sérieusement que les Militaires US vont laisser un agent au service de la Chine communiste ( Biden ) à la tête de leur pays ?, je n’y crois pas une seconde, d’ailleurs Trump a déclenché le décret d’insurrection le 10 janvier, ce sont maintenant les militaires qui vont nettoyer le marais !

    Répondre
  • marc durand

    12 January 2021

    Pour gagner une guerre, il faut correctement identifier et nommer l’ennemi, ici twitter, google, fakebook, amazon ne sont pas des entreprises communistes, elle sont libérales. Leur agenda c’est un contrôle mondiale (hommes de davos)
    Dans toutes les guerres, le nerf c’est l’argent, si vous ne les utilisez pas, elle coulent.

    Répondre
  • Philippe

    11 January 2021

    Monsieur Gave , vous soulignez avec justesse La FED est coincée : Pourriez vous me corriger si je me trompe ?
    Si la FED choisit les taux , prendra t’elle un taux negatif ? L’ euro va aller a 1,80 $ et la bourse US peut continuer a grimper .
    Si la FED choisit la monnaie cela veux donc dire – comme au temps de Paul Volcker , un taux d’interet reel positif . Cela poussera la bourse US vers les bas .
    La FED peut elle casser le jouet de la bourse US qui doit nécessairement monter ?
    Si l’inflation – a cause de l’energie et / ou d’une crise moyen-orientale – grimpe a 5% la FED n’aura plus le choix et devra prendre des taux positifs ( d’ou crack boursier ).
    Merci de votre retour

    Répondre
  • Xavier.C

    11 January 2021

    Belle analyse, mais qui oublie une seule donnée et la capitale…le Deus ex machina..!!
    Restez assis la pièce n’est surtout pas terminée, comme dans tout vaudeville, pour clore l’intrigue, il faut révéler ce qui était caché et ce n’est qu’à la dernière minute…!. Et là, c’est standing ovation comme disent nos voisins d’outre Atlantique…
    Ouvrez bien vos yeux et voyez ce qu’un homme d’état compétent peut faire pour son pays et…. Le monde…
    Ca va être impressionnant…
    Merci

    Répondre
  • paul de choulot

    11 January 2021

    dans une véritable démocratie
    1 / l’information ( journaux télé médias internet ) ne devrait être ni subventionnée par l’état ni contrôlée par un milliardaire
    2/ tout fonctionnaire se présentant devrait démissionner définitivement avant l’élection
    3/ Décision au plus bas échelon tant que possible
    4/ consultation fréquente du peuple
    tant que ce ne sera pas fait toutes nos réflexions qui concerne le pays ne seront que blabla

    Répondre
  • BKK

    11 January 2021

    OK avec Charles Gave, il faut réexporter ou exporter les capitaux vers la Zone RU, parce que seul juridiction qui reste faible en occident / le resserrement de l’emprise des banques sur les individus, faisant échapper ces derniers à la juridiction de l’État, lui-même en voie de disparition rapide, la progression de l’idée fédérale en Europe, laquelle progression aboutira de façon mécanique à la disparition de la souveraineté étatique et à la disparition du concept même d’État et la suppression juridique de l’anonymat des capitaux par la disparition de la liberté de circulation des capitaux (acté, au niveau mondial, par l’article 63 du Traité sur le Fonctionnement de l’Union européenne), que l’OMC est chargée de mettre en œuvre.

    Répondre
    • Dominique

      13 January 2021

      Je fais le commentaire suivant celui de BKK : la zône UK m’apparaît être à la remorque de la zône US, car elle est sous la direction des Rothschild, et les Rothschild sont inféodés aux Rockefeller. Donc je ne suis pas aussi certains que notre chroniqueur que les capitaux soient à l’abri dans l’ancien empire britannique. D’ailleurs Charles Gave évoque de plus en plus souvent … l’or.

  • Explorer76

    11 January 2021

    Au-delà des rumeurs quelques fait me semblent acquis : la collusion des grands groupes de l’industrie de l’information avec les politiques progressistes, la politique environnementale et énergétique absurde des progressistes, les attaques contre la liberté d’expression des sachants. A court terme, il me semble que l’on va assister à une désaffection d’une partie des masses pour les GAFAM et les médias mainstream, sinon un boycott. Peut-être que des “mavericks” millionnaires vont investir dans des serveurs pour bâtir des réseaux sociaux non-inféodés au politiquement correct. Les politiques d’éradication n’ont historiquement jamais marché, la nature humaine ayant horreur du vide. L’agenda totalitaire globalisant des “progressistes” est voué à l’échec car il est en fait réactionnaire et passéiste. L’avenir de Trump est-il dans un coup de force ou dans la construction de contre-pouvoirs civils (un réseau social indépendant des GAFAM par exemple). Personnellement je préfère la 2e approche qui verrait les démocrates exploser en vol. A titre personnel, j’ai fermé mon compte Facebook et mon comte Twitter puisque je m’en suis très bien passé pendant 62 ans.

    Répondre
  • Hubert. Glardon

    11 January 2021

    Je reste encore assez surpris par les nombreuses réactions condamnant TRUMP. En effet je mets quiconque au défit de me citer un seul Président depuis 100 ans ou plus qui aurait TOUT …. réussis et n’aurait aucun échèque. Il est demeuré de tout temps que lorsque l’on veut noyer son chien ont dit qu’il a la rage. En l’espèce je voudrais juste rappeler aux anti-Trump les propos de la Clinton en 2016 traitant les électeurs de Trump de batards.

    Répondre
  • Aura

    11 January 2021

    Question : Suis je bien sur le site de l’IDL?
    Ou le site a t’il été hacked et je suis redirigé sans le savoir dans la sphère complotiste atteinte de TDS ( Trump Derangement Syndrome)

    Respirez tous un bon coup et relisez vous tous. J’ai l’impression d’etre tombé par accident dans la version francaise d’Infowar ou autre site complètement déconnecte de la réalité

    – Quelles preuves 100% irréfutables avez vous tous de fraudes massives. Qu’il y ait eu des fraudes, bien sur mais à cette échelle, je ne sais pas. D’autant plus que cela fait 2 mois que les Trumpistes essaient de les prouver mais ils ont été rejeté à chaque fois et meme par des Républicains.

    – Vous oubliez tous que les Républicains ont fraudé en 2000 et à nouveau en 2004, cette fois là grace aux machines electrobiques
    – Vous oubliez tous que les Républicains ont constamment attaqué sans s’arreter une journée Bill Clinton et Obama ne leur reconnaissant pas le droit d’etre Président. Tout cela financé par le frères Koch et d’autres milliardaires fanatiques.

    J’avais tendance toute ma vie à etre Républicain étant farouchement anti gauche. Mais depuis Bush 2000, ils ont complètement pété les plombs et sont devenus totalement fanatiques.

    Comme je le dis au début de mon commentaire, essayez de prendre de la hauteur et regardez le comportement des Républicains depuis 2000: guerres inutiles, obstructionisme total quand Obama au pouvoir, fraudes électorales etc.. etc..

    Répondre
    • Chalpitek

      11 January 2021

      Il suffit d’écouter les “hearings” qui ont eu lieu devant les commissions des états pour comprendre l’étendue de la fraude, massive. L’équipe Trump a posé des plaintes nombreuses mais aucune n’a donné lieu à un procès, la justice refusant à chaque fois d’entrer en matière. Le DOJ est le grand absent. La justice US refuse de se mêler des élections. En plus, le parti Démocrate est le parti des “bien pensants” et n’a rien de démocratique. Ils croient au pouvoir des “sachants”, pas au vote démocratique. Je ne suis donc pas surpris qu’ils aient tout fait pour gagner, en tant que détenteurs du “bien”.

    • Béret vert

      11 January 2021

      Trump est le seul président américain à avoir évoqué le non-sens total des guerres menées par l’Amérique, à commencer par le Vietnam et l’Irak.
      Pareil lorsqu’il a dit qu’il ne croit pas les médias ou les services secrets. Ce sont des observations légitimes, intelligentes.
      Après, si vous croyez que les élections américaines ont été honnêtes, vous devez admettre que c’est la première fois dans l’Histoire qu’un candidat au poste suprême a gagné en faisant l’intégralité de sa campagne depuis sa cave, ce qui est miraculeux.

    • Aura

      11 January 2021

      @ Chalpitek
      @Béret vert

      Trump a toujours déclaré qu’il n’accepterait les résultats des élections que si il les gagnait

      Trump en 2016 https://www.youtube.com/watch?v=_jV7ocKGTAc
      Trump tout l’été dernier prétendait que les élections allaient etre frauduleuses et donc préparait le terrain
      Trump est un narcissiste à une échelle phénomenale qui n’accepte pas de perdre et était presque pret à bruler Rome avec lui 6 Janvier 2021.
      Et en fait c’est LOSER. Quand il a été élu 2016, les Républicains controlaient:
      La Présidence
      Le Sénat
      La Chambre
      Quand il part 2012 les Rebublicains ne controlent plus rien . Bravo Trump!!

    • sangmelima

      11 January 2021

      Contrairement à ce que vous supposez, nous prenons de la hauteur et il n’a échappé à personne que les “républicains américains” n’étaient pas spécialement des anges en matière de fraude…

      Vous dites avoir été républicain jusqu’au moment où, décillé enfin, vous ne pouvez plus vraiment vous identifier à tel camp ou tel autre… voilà qui semble faire avancer le schmilblik !

      S’identifier “démocrate” ou “républicain” est juste une plaisanterie, il y a fort longtemps que ces termes ne désignent plus du tout ce qu’ils sont censés contenir comme sens. Il n’est donc pas surprenant que vous preniez de la distance vis-à-vis des… républicains, d’autant que…

      …si on suit bien l’avénement de la République depuis son coup d’état sanglant dès 1789, il faut n’avoir pas très bien compris en quoi consiste ce régime insupportable et sans aucun fondement sacré pour y adhérer.

      Quant aux démocrates, là aussi, il faut s’en tenir aux sempiternelles théories grecques – régulièrement rappelées par le gentil Chouard… – pour ignorer que le système démocratique véritable et opérationnel ne peut jamais fonctionner dès lors que le groupe concerné dépasse les 300 âmes !

      La notion de démocratie globale est la dernière énorme fumisterie que l’on vend aux autres “gentils” écolos dont l’amour de l’universel se confond allègrement avec le global, le mondial, l’uniforme et l’arasement vers le bas…

      Revenons quelques instants aux élections américaines…. ce qui distingue cette élection des précédentes (où le camp républicain a usé des mêmes entourloupes) c’est la dimension des fraudes et, plus grave, le fait que ce système de mafieux sera le nôtre demain en plus frauduleux encore que lors du coup oligarchique attaliesque avec le Micron…

      J’ajouterai que si à l’évidence le sieur Trump n’est pas plus un ange que le Biden et la clique Clinton-Obama, il n’en demeure pas moins vrai qu’il est et restera le “porte-parole” du peuple réel… les esprits élitistes, fort nombreux en France aussi, appellent cela le populisme.

      Depuis la nuit des temps civilisationnel humains, une ultra minorité à toujours compris et utilisé la majorité pour maintenir ses prérogatives et intérêts privés. Aujourd’hui, ni Biden, ni Trump, ni Macron, ni aucun autre “chef d’état” du monde occidental n’a de pouvoir. Ce sont les multinationales qui dirigent le monde. L’affaire bien pourrie du deliriul covidis en est la dernière démonstration flagrante.

      Or, les multinationales, par définition, sont et exigent de globaliser. Et qui donc d’après vous veut globaliser si ce n’est le camp “démocrates yankees” ?? En clair, soutenir Trump n’est pas perdre notre hauteur d’analyse mais tout bêtement de préférer l’homme d’entreprise plutôt que la multinationale façon “Métropolis” de Lang…

    • Tibere

      11 January 2021

      Vous raisonnez en terme de républicains et démocrates, ce qui revient au clivage gauche, droite de nos contrés mais dans la pratique ça n’existe pas. Si c’était le cas les milliardaires ne financeraient jamais les campagnes des démocrates mais uniquement celles des républicains qui dans l’imaginaire collectif défendent les intérêts des puissants.

      Le seul et unique clivage qui existe et ce depuis toujours, était déjà défini par les romains :
      Optimates : ceux dont la fortune dépend de l’ouverture de l’étranger.
      VS
      Populares : ceux dont la fortune dépend du niveau de ses concitoyens.

      Applicable de l’ouvrier au milliardaire, en passant par l’indépendant, le cadre sup ou le haut fonctionnaire.
      Comprendre ici le mot fortune dans sa définition large : chance, destiné, sort, richesse.
      Les idéologies, religions, etc sont mises aux services de cette unique clivage.

      Les livres L’envers de Rome et Rome et les Barbares de Jean Gouellain décrivent bien tout cela.

    • Aura

      11 January 2021

      @sangmelima

      Tout à fait d’accord.

      Question: on fait quoi face à ces puissances qui nous manipulent et nous asservissent encore plus?

      Je regarde Zemmour tous les soirs et suis un grand fan à part sur les élections américaines ou je diverge. Mais meme lui ne propose pas vraiment de solutions pratiques à part l’arret de l’immigration qui serait un début.

      Pour en revenir à Trump, le vrai problème c’est lui, sa personnalité.
      C’est Tapie à la puissance 10

    • Jepirad

      11 January 2021

      Bravo pour votre étonnement. Moi j’écris ce que vous dites je suis censuré. Je suis tout à fait d’accord avec votre point de vue.

    • BKK

      11 January 2021

      Bonjour Aura,

      Vous écrivez, “le vrai problème c’est lui, sa personnalité.” Cette argument de votre part m a interpellé car je connais une personne qui est dans les très hautes sphères du mondialisme international et à chaque fois que je la rencontre elle me sort systématiquement cette argument sur sa personnalité , déjà quatre fois qu elle me signale un problème avec la personnalité de Trump et vous de même sur se site c’est interessant , aurait t’il quelque chose d’un peu ésotérique dans la personnalité de Trump qui dérangerait une certaine haute finance internationale ? ou est ce une forme de synchronicité? Cette haute finance aurait t’elle un pouvoir sur l’inconscient collectif , allez savoir . En tout cas merci pour cette remarque digne d’intérêt . Pour les élections US une petite voix m empêchait de dormir la nuit, le matin j’ai sortis une calculette et j’ai fait des opérations mathématiques du style 101 , j’ai retrouvé un sommeil salvateur .

    • Béret vert

      11 January 2021

      @aura

      Alors vous savez comme moi que les démocrates (pas au sens du parti démocrate) n’acceptent jamais la victoire d’un “populiste”: Salvini, LePen, Orban, etc, et Trump… Rappelez-vous le coup d’Etat en France en 2017, avec Fillon dans son costume de populiste.
      Concernant la personnalité de Trump, effectivement, il faut vraiment avoir un caractère hors du commun pour lutter contre le “deep state”. Fillon était trop “normal” et a accepté sa défaite. Trump connaît les rouages, il a été témoin de pas mal de choses, notamment Gore-Bush Jr… Trump est un colosse, avec tous ses excès, son amateurisme qui l’expose, son dédain du compromis. Trump n’est pas un looser, (le parti républicain est disparate), toute son attitude durant sa vie professionnelle prouve le contraire, c’est un battant et il se battra jusqu’à son dernier souffle.

    • sissou

      12 January 2021

      la question est: y a-t-il eu fraude massive comme l’a dit le président Biden?

    • Romain

      12 January 2021

      @Aura,
      Trump est narcissique, les Républicains ne sont pas des anges et ont fraudés par le passé n’est en rien incompatible avec l’affirmation que les Démocrates ont fraudés massivement lors de cette élections. Il semble que les cours de justice aient en fait refusé d’instruire les plaintes, alors que les signes de fraudes sont évident – mais un signe, n’est pas forcément une preuve. Pour ma part je pense que les juges ont préféré rester en dehors de tout ça, sachant très bien que s’ils trouvaient en faveur de Trump ils ne seraient pas protégés.

    • Aurélien T.

      14 January 2021

      @Aura
      En quoi la personnalité de Trump vous pose-t-elle problème ? Remarquez que j’ai déjà entendu ça ailleurs y compris d’expatriés vivant aux USA qui se pensent être le haut du panier en termes de culture et surtout d’ouverture (sic).
      Le type est élu (ou recruté) pour faire un boulot, il doit normalement être jugé sur ses résultats ou sur son bilan. Je comprends que pour nombre de contemporains, le concept même de résultat ou de bilan est inaccessible, un peu comme si l’on attendait du mouton qu’il considère la géométrie de la surface sur laquelle il broute. A juste titre d’ailleurs car les étapes préalables (discipline, investissement personnel, travail) leur sont déjà inconnues. Ces défaillants intellectuels ont-ils les ressources suffisantes pour un vote éclairé, permettez moi d’en douter.

    • Paul-Henri

      15 January 2021

      @Aurelien T. En quoi la personnalité de Trump pose-t-elle problème? Oh, pas grand chose: juste le fait que ce soit un pervers narcissique incapable d’empathie envers autrui, comme le démontre son absence totale de remord vis a vis des 5 personnes qui sont décédées suite a l’émeute au Capitole qu’il a incitée, ou son je-m’en-foutisme absolu concernant l’épidémie de Covid qui ravage les US.

    • DidierC

      15 January 2021

      Je crois cher monsieur que vous allez tomber de très haut. Rassurez-vous : vous ne serez pas seul. Je vous souhaite de vivre au mieux les semaines qui viennent car vos certitudes et vos croyances vont s’écrouler. Les croyances que tout un système nous a greffé depuis longtemps dans le cerveau.

    • Harry

      20 January 2021

      @Aura
      Trump n’aurait pas dû dire qu’il accepterait le résultats urnes à condition de gagner.
      Mais dans un contexte où ses adversaires excluaient admettre qu’il gagne.
      Pourquoi croire que Trump a gagné en réalité ?
      Seuls les auteurs le savent avec certitude. Ce que nous savons, c’est une série d’événements suspects et d’incohérences sans précédent liés aux machines, très difficile à considérer comme des coïncidences. Or si c’était de la fraude, alors les machines étaient connectées, donc suivies, donc la fraude nécessaire, donc Trump gagnait.
      Ce qui n’avait rien d’évident au départ.
      Par ailleurs la couverture médiatique biaisée suffirait à contester les élections. Biden aurait-il gagné si les indécis avaient été informés des malversations de son clan ? Pas sûr.
      Tout cela me fait considérer que Trump devrait être président et non Biden, PROBABLEMENT.
      C’est-à-dire plus probablement que l’inverse.
      J’espère qu’il sera possible d’y voir plus clair malgré les efforts pour effacer les traces.

      Quant à vos récriminations contre le parti Républicain, pour certaine elles sont si partagées qu’elles ont porté Trump.
      Sur le plan des idées et de l’intégrité je crois Rand Paul très supérieur. Mais Biden infiniment pire…

  • breizh

    11 January 2021

    je ne suis pas sûr que Trump ait été trahi par Barr, au vue de la lettre démission très élogieuse qu’il a rédigé vers Trump.
    En revanche, que le DOJ ait enquêté et gardé sous le coude gauche beaucoup de choses pour faire pression sur Joe Biden pour que celui-ci reconnaisse la fraude en échange d’une grâce/amnistie/oubli…

    https://insolentiae.com/trump-toujours-plus-isole-pas-vraiment-ledito-de-charles-sannat/
    https://insolentiae.com/report-du-rapport-du-dni-au-centre-de-toutes-les-tractations-ledito-de-charles-sannat/

    Répondre
    • Harry

      20 January 2021

      Barr semble être de bonne foi, comme bien des gens de droite qui comme Ben Shapiro (et tout le Dailywire) n’ont pas contesté l’élection.
      Est-ce parce qu’ils y croient ou parce que le coup est imparable ? Difficile à dire.
      Encore une fois, si on considère que le comportement des machines est suspect, alors on est amené à penser que Trump gagnait. En effet, si on peut manipuler les machines à distance, on peut très probablement aussi savoir où en est le décompte des voix. Donc si fraude il y a eu, c’est qu’elle était nécessaire.

  • MERCIER veronique

    11 January 2021

    Empli de bon sens comme à votre habitude Mr Gave..merci

    Répondre
  • Yes-Comment

    11 January 2021

    Cher Monsieur Gave,
    Depuis votre retour en France, vous nous avez fait bénéficier d’ouvrages et d’articles, qui ont été salués par l’immense majorité de vos lecteurs.
    En ce qui me concerne, n’ayant pas eu la moindre tentation durant ma vie de jouer avec l’argent, j’ai eu un grand intérêt à lire vos paroles géopolitiques ou économiques, quand je ne lis pas vos recommandations financières.
    Je vous dis ceci parce ce jour vous livrez un document financier, quand nous sommes placés face à un fait de guerre, or je ne vous crois pas avoir de consanguinité avec Daladier.
    Je vous sens capable de vrai courage, et même de panache, pour porter d’autres messages, car entériner l’idée que Biden ait pu commettre l’anschluss des principes de liberté, conduit l’insurrection, et commande votre rébellion et la nôtre.

    Une immense majorité d’américains a dit non aux démocrates, et il est temps qu’une personnalité tienne une parole situant la hauteur de l’énormité de ces résultats, puisque la moindre comptabilisation, simplement constitutionnelle des votes recueillis dans ces fameux swing states (sans même se préoccuper de la fraude du système électronique, par ailleurs avouée par un des italiens ayant eu à manipuler les cotes, non de 6 Etats, mais de 17 !|), met KO Biden dans les 6 États.
    Une immense coalition ensuite formée de chefs d’entreprises des Big Tech, mais aussi par plus de 170 dirigeants d’entreprises américaines parmi les plus grandes du pays ont demandé au Congrès de reconnaître la victoire de la fraude de Biden.
    Enfin une immense censure s’est abattue sur le net en quelques jours !!

    Est-ce que vous allez revoir prochainement André Bercoff pour rafraîchir les oreilles des auditeurs, en leur rappelant les mots de Churchill…?
    Car franchement notre presse unanime est honteuse, et Il est temps de lancer « un appel » ou un « j’accuse », pour réveiller le triste peuple de France, lobotomisé par ce Covid, groupie maquillée outrageusement du Deep State et des démocrates…
    Ne pas dénoncer une telle imposture, en la martelant, et s’accommoder de la voir investir la Maison Blanche est un acte de haute-trahison à tout ce à quoi nous croyons, et il faut soutenir le Général Flynn, Sydney Powell et Lin Wood, qui sont les seuls à oser s’exposer et se dresser devant ces armées interlopes, prêtes à réouvrir des camps de concentration…

    Répondre
  • bertrand

    11 January 2021

    merci pour toutes vos infos. Comme rat des champs j’attends mais la situation est grave dans le monde entier.

    Répondre
  • sangmelima

    11 January 2021

    Je m’en viens déposer mon avis, tout en sachant que ce n’est qu’un avis, donc sans aucune assurance.

    Le bon sens me souffle juste ceci :

    1/ Qu’importe que Trump ait été finalement éjecté, ce qui me semble important à garder en tête est que Trump représente, réélu ou pas, une assez grosse partie du peuple réel américain.

    2/ Aux EU le peuple est armé… et la grosse partie pro Trump ayant parfaitement compris et mesuré l’énormité de la fraude électorale, ne va probablement pas accepter de rentrer à la maison la tête basse. Je pense qu’il risque d’y avoir des échauffourées sérieuses un peu partout…

    3/ l’Europe, vassale affichée de Washington, va perdre à terme son “poids d’idéologie mondialiste”. Le Brexit à ouvert une brèche indiquant aux autres aliénés du bouzin qu’en fait on peut vraiment sortir. Ce n’est certainement pas tombé dans l’oreille de sourds !

    4/ Rien, ni les EU et encore moins l’UE, ne parviendra à empêcher le centre de la puissance mondiale de passer durablement en Eurasie. L’UE a perdu une grosse part de son potentiel commercial et diplomatique qu’elle aurait du construire avec l’Eurasie. Ça aura très probablement des conséquences très fâcheuses sur le niveau de vie des européens. L’Allemagne, qui n’a jamais beaucoup aimé la France, ne se gênera pas pour tirer ses marrons d’un feu européeiste qui lui fait perdre son leadership historique.

    Et d’une façon générale, je rappelerai ici, aussi bien à Charles Gave qu’à nous tous commentateurs sans aucun poids, que les pronostiques ne correspondent quasiment jamais à la réalité quand elle se manifeste.

    Personne ne peut affirmer qu’il arrivera ceci ou cela. Les aléas, les variations du vivant, les imprévus, les inattendus sont ce qui justement étonnent toujours les hommes, surtout lorsqu’ils jouent les devins.

    Tout comme l’économie, qui ne fonctionne que sur la confiance et non parce qu’on expose un processus sur le papier, le monde de demain ne fonctionnera pas exactement comme ce que les mondialistes enragés expliquent partout (le programme de Schwab, d’Attali et de Soros ne peut advenir tel qu’ils en rêvent… le Vivant a plus de génie que les process imaginés par des esprits pervers).

    Il n’y a en réalité aucune logique permettant d’affirmer que demain les conséquences seront celles-ci plutôt que celles-là. La Vie n’a que faire des espérances humaines tout comme la planète n’a que faire des peurs infantiles d’humains qui curieusement ont, comme les gaulois, “peur que le ciel leur tombe sur la tête” !

    A chaque fois que l’humanité fait face à une crise majeure, les devins, les prophètes et les Cassandres ressortent partout. Le rêve de l’homme moderne de contrôler le Vivant par la technologie et le progressisme n’est qu’une vanité de plus.

    Rien ne se passe comme prévu… sauf sur le papier. Il suffit de lire ou relire certains “livres” du Capital de Marx pour constater que si l’auteur à bel et bien décrit ce qui se produit lorsqu’un capitalisme devenu financier et détaché de toute conscience humaine arrive à sa phase ultime, il n’en demeure pas moins que l’on assiste pourtant à une monstrueuse spoliation globale des peuples européens visant à pérenniser ce capitalisme subclaquant.

    les hommes sont des foules sentimentales, comme le chantait gentiement notre Souchon national… et l’ultra minorité qui a pris le pouvoir et qui existe depuis toujours n’a que faire de la sentimentalité. Elevée précisément selon un évangile “satanique”, elle a jeté sans état d’âme toute éthique, toute morale, toute empathie, toute sensibilité et toute humanité. Elle n’a que faire de la mort en masse, des armes létales, de la souffrance des peuples anonymes. Elle n’a qu’un objectif : survivre par-dessus les masses et par elles… dusse-t-elle les détruire.

    Statistiques et pronostiques n’ont qu’un seul intérêt : donner un peu d’espoir aux masses qui toujours et de tout temps ont payé de leur vie et de leurs enfants pour que cette minorité mortifère perdure.

    Il n’y a pas de solution véritable. Les civilisations meurent quand elles sont arrivées au bout de leur “courbe en cloche” et ce, quoi que nous fassions. C’est cela que les post modernes ne veulent accepter et c’est pourquoi les masses s’accrochent aux pronostiques. La post modernité s’est ajouté un mal de plus : le refus de sa propre finitude.

    Accepter sa propre disparition d’humain (un pet de mouche dans le cosmos en réalité) c’est à minima limiter ses souffrances.

    Répondre
    • breizh

      11 January 2021

      concernant votre 2, les rats des champs sont trumpistes et contrôlent la production de l’énergie (cf un commentaire sur contrepoints) qui est forcément à la campagne.
      Or sans énergie, les métropoles démocrates et les GAFAM n’existent plus…

    • breizh

      11 January 2021

      concernant votre point 4, le plus sûr indicateur est la démographie :
      – pour l’UE, c’est effectivement mort,
      – pour l’Asie, les perspectives démographiques de la Chine, du Japon, de la Corée du sud ne sont pas bonnes…

    • Dédillon

      13 January 2021

      Réponse à sangmelima
      Vous avez entièrement raison; et il ne faut jamais perdre de vue que “tout est gaussien” tout est “dual” ; tout est “équilibré dans le temps et l’espace” et tout est “cyclique”…..donc en raison de toute ces évidences “TOUT ” tend vers l’harmonie .
      Et cela ne concerne pas uniquement le “matériel” mais aussi l’immatériel”.
      A bien y regarder cette bonne vieille planète TERRE fonctionne par un système ingénieux de compensations qui assure un équilibre dans le temps et l’espace . Nous ne le percevons pas à cause de nos passages sur terre bien trop brefs et une échelle de temps bien trop courte et éphémère .
      Parlons maintenant des élections aux US. Il est clair que les vocables “républicains et démocrates” ne font plus rêver le pékin moyen à l’instar des concepts droite/gauche
      des états européens .Le peuple naïf s’aperçoit qu’il est berné ou plutôt BERNAYS (comme dirait Edward)….je rigole !
      Je ne pense pas que TRUMP va “lâcher l’affaire” et j’ai même l’impression que le Deep State et son théâtre d’ombre vont évoluer sur une étroite ligne de crête pendant la mandature de “l’oncle JO” coincé entre sa “feuille de route” et le vindicte populaire des électeurs de TRUMP et autres déçus du “système à base fric” bafoués et méprisés.
      Bien malins sont ceux qui s’aventurent à faire des pronostics et tirer des plans sur la comète car si l’être humain est imprévisible les masses le sont tout autant mais à la puissance X…….
      Je dirais à TRUMP pour qui à tort ou à raison j’aurais une tendresse particulière, et qui est peut-être le moins malhonnête de tous ceux qui l’ont précédé ; ce proverbe égyptien: Va t’assoir au bord de la rivière; tu verras passer le corps de ton ennemi !

  • whitelander1

    11 January 2021

    Donald Trump est depuis quelques heures à Camp David et avec les militaires est entrain de mettre en place la loi martiale et les tribunaux militaires pour juger les traitres.
    Deux généraux de l’USAF, à la retraite nous tiennent informés sur l’évolution de la situation.
    Le Lt général Michael Flynn, spécialiste du renseignement et le Lt général Thomas Mclnerney.
    Rappelons que les forces spéciales genre Delta force, ont profité de l’infraction du Capitole pour s’emparer d’un certain nombre d’ordinateurs dont le portable de Nancy Pelosi. Rappelons que ces mêmes forces spéciales ont en nov. dernier attaqué un centre serveur de la CIA en Allemagne qui va apporter la preuve d’une collusion entre les démocrates et la Chine dans le cadre d’une cyberattaque et dont le la pandémie du Covid 19 qui dans cette guerre asymétrique sert de diversion. Le général McInerney pense que le président Trump savite depuis 2018 que le vol de son élection aurait lieu, d’où son décret de sanctions pour ingérence de puissances étrangères dans les élections américaines. C’est donc pour très haute trahison que toute la clique des démocrates va être condamnée. Nous en sommes qu’au tout début. Attention au coutre coup en Europe et plus particulièrement en France !

    Répondre
    • Jepirad

      11 January 2021

      Oulala ! Vous avez la preuve de se que vous dites. Sinon vous risquez gros. Ou bien vous êtes entrain d’écrire un triller…

    • Jepirad

      11 January 2021

      Complètement loufoque.

    • DidierC

      15 January 2021

      A Jepirad : complètement loufoque ? Nous serons vites fixés maintenant….

  • Saffroy Michel

    11 January 2021

    https://www.medias-presse.info/le-jeu-de-trump-et-pourquoi-sa-partie-dechecs-contre-letat-profond-nest-pas-terminee/138429/

    Il faut connaître un peu la psychologie de Trump afin de jeter les gants de boxe car ce monsieur a des cojones, ce que n’ont pas en France des Fillon, des Juppé, des Bayrou et Microlax 1 er.

    Ceci dit j’admire Charles Gave, la clarté de sa pensée, de son expression et son humanisme pétri de culture et de christianisme…

    En anglais trump card c’est l’atout du jeu de cartes .

    J’espère de tout coeur que beaucoup vont de frotter les yeux dans quelques jours et que les journalopes vont pisser le fiel par les yeux !

    Répondre
  • Saffroy Michel

    11 January 2021

    Le jeu de Trump et pourquoi sa partie d’échecs contre l’Etat profond n’est pas terminée 10 janvier 2021

    Pleurera bien qui pleurera le dernier …

    Répondre
  • sissou

    11 January 2021

    Cher Monsieur GAVE vous aviez bien évoqué ce scénario catastrophe qui vient de se réaliser à l’instant ou nous communiquons. Cependant comme vous l’avez répété Trump à un fusil à un coup et ce coup je ne l’ai pas vu partir et je l’attends? Car effectivement si on regarde les chiffres un M.Obama gagne avec 873 contés et 69 millions de voix Bidens gagne avec seulement 477 contés et 81 millions de voix???? Cerise sur le chees cake M.Trump perd avec 2497 contés !!!! La statistique se vérifie en Californie mais pas pour New York loin s’en faut donc ou sont ces millions de votant et dans quels contés pour arriver à 477 ?

    Répondre
    • breizh

      11 January 2021

      les comptés sont très inégaux en terme de population (je crois que Los Angeles n’est qu’une seul compté).

    • sissou

      11 January 2021

      en complément un rapide calcul donne un nombre moyen d’e votant par conté de 70000 pour 3171 contés et 224 millions de votants. On est loin des 170000 de Biden….Obama avait gagné avec une moyenne de 69000 votants pour Trump c’est 30000 l’Amérique profonde !

  • Karl DESCOMBES

    11 January 2021

    Je partage l’analyse de M. GAVE.

    Le parti républicain a de sérieux soucis à se faire.

    Mon scénario privilégié:

    Les Trumpistes (et non les républicains) vont attaquer Biden de toutes parts, pour le mettre au fourneau sur tous les fronts.
    L’objectif sera de le faire exploser en vol, soit par impeachment, soit simplement par la charge de travail que cela va représenter pour se défendre et que Biden n’est plus capable de tenir à son âge.

    En parallèle, les trumpistes (aidés potentiellement de la Chine ou de la Russie) vont tout faire pour décrédibiliser la vice-présidente pour éviter qu’elle ne puisse reprendre le flambeau.

    Au final pour provoquer des élections anticipées.

    Le timing idéal serait que le fiasco démocrate culmine dans 18 mois, avant les prochaines élections.

    Sans président ou vice-président le congrès, devenu trumpiste, reprendrait la main, pour organiser des élections présidentielles anticipées.

    Je ne crois pas que la Chine ou la Russie essaye de déstabiliser Biden. C’est serait trop risqué et le meilleur moyen que le pays se ressoude derrière son président, même derrière un Biden jugé nuisible par une grande part de la population.
    Par contre, s’en prendre à une vice-présidente avant qu’elle n’accède à la présidence serait tout aussi efficace et moins risqué.

    La vraie question est pourquoi le feraient-ils s’ils tiennent Biden par les c….

    Je ne crois pas on plus que Trump puisse se représenter.
    Il est trop haï par une grande partie de la population.

    Par contre, je crois qu’il peut devenir une sorte de “parrain” de la politique américaine.
    Le fait qu’il n’assiste pas à la cérémonie d’investiture n’est pas un signe de combat d’avant-garde, mais de retrait.

    Si j’étais Trump, pour me relancer, mon cheval de bataille serait de devenir le champion des partisans du retour d’institutions fortes et honnêtes.

    Avec pour premier combat que les élections se fassent de nouveau sur papier…

    Répondre
  • Olivier Kerdraon

    11 January 2021

    Trump va remettre en place ce que Nixon a plus ou moins abandonné la fed va sauter
    Il ne reconnaîtra que les monnaies nationales
    L euro va sauter
    En premier lieu les taux longs vont commencer à grimper l immobilier se cassera la figure
    Après ce sera les taux courts avec les obligations alors la la France sautera comme l Italie
    Un bel avenir pour les enfants merci la planche à billets

    Répondre
  • Faik Henablia

    11 January 2021

    “We don’t riot, we vote”, qu’ils disent.
    L’attaque du Capitole, de mercredi dernier, totalement ignorée par l’article, semble démontrer le contraire. Or celle-ci aura été, d’une certaine manière, décisive dans la mesure où elle a permis à beaucoup de Républicains, tant élus que citoyens, de sortir de leur léthargie et de réaliser qu’ils s’étaient, en réalité, laissé égarer dans un culte. Le parti républicain s’en remettra et le culte finira par faire pschitt, tout comme son gourou.
    A mon humble avis, la grande leçon à méditer est la profonde singularité d’un système électoral qui donne autant de poids à d’immenses étendues dépeuplées qu’aux grandes mégalopoles au sein desquelles est « seulement » concentrée la plus grande partie de la population, (excusez du peu) ; un système qui permet de gagner une élection en perdant le vote populaire !
    Ne vous inquiétez donc pas pour les USA, ils en ont vu d’autres et, au-delà des grands mots, la « volonté de vivre ensemble » n’est en rien entamée. Vous qui connaissez ce pays, ne devez pas être sans savoir que l’on n’y parle jamais de politique à table.

    Répondre
  • Eric Daviet

    11 January 2021

    Trump a encore une carte à jouer par les tribunaux militaires, car la trahison d’état au service d’une puissance étrangère ne se juge pas dans une haute cours de justice, propre à régler des différents entre parties américaines. L’impeachment de Biden est donc possible, comme cela a été possible pour Trump/ Russie. Biden doit être relevé de ses fonctions et la Chine va faire en sorte qu’il le soit, car laissé l’armée US aux mains des Mondialistes serait trop dangereux pour elle. C’est le sens « des entraînements » Chinois au Canada./résultats au 20 janvier.

    Répondre
  • DidierC

    11 January 2021

    Bonjour Mr Gave. Tout ceci serait sans doute très probable si, le 20 janvier, Biden était intronisé Président des USA. Mais ceci ne sera pas. Le monde entier saura pourquoi d’ici la fin de la semaine.

    Répondre
    • DidierC

      11 January 2021

      Une précision : l’Insurrection Act a été signé la nuit dernière par Mr Trump….

    • breizh

      11 January 2021

      pouvez-vous en dire plus ?

  • michel hasbrouck

    11 January 2021

    De tous temps, en majorité, les petites gens se sont prosternés devant les tyrans.

    Les tyrans le savent bien…

    Répondre
  • Olivier2101

    11 January 2021

    Excellente analyse de Maître Charles 🙂 . Il y manque cependant un volet très important : le rôle des GAFA et le recul impressionnant des libertés individuelles. En clair, les nouvelles technologies (internet, 5G, réseaux sociaux, cloud, big data, IA…) vont permettre aux entreprises qui détiennent ces technologies de “maîtriser le monde”, de façonner les opinions et les votes, de faire du chantage sur les hommes de pouvoir, etc… : elles ont déjà réussi, tour de force absolument exceptionnel, d’éjecter le président américain en exercice !
    Nous entrons dans un nouveau monde, plus violent certainement, où les “démocraties”, ou ce qu’il en reste, vont connaître des croses majeures (à commencer par les USA) et où les dictatures bien gérées (Chine, Russie) vont se développer considérblement. Risque de guerres… . Ces crises devraient aboutir à une bonne chose : un rééquilibrage des forces en présence à l’échelle mondiale, les USA n’étant plus l’hyper-puissance invincible, et donc à long terme, un meilleur équilibre des puissances régionales, facteur de paix. Evidemment, ces crises feront passer au second plan la problématique écologique, qui devrait ne revenir au centre des préoccupations que dans plusieurs décennies.
    Quid de l’Union Européenne dans ce contexte ? Diffiile de le prédire : la situation est éminemment instable et très corrompue. Les GAFA vont continuer à tenter de modeler les esprits européens pour leur faire croire que l’Union Européenne, en tant que grand marché ouvert à tous, c’est très bien. Mais lorsque la crise monétaire, boursière, économique, politique et militaire sera là, difficile de prédire la suite : la démocratie est dans ces situations souvent mauvaise conseillère, ou plutôt mauvaise “décideuse” : cf ce qui s’est passé en France après l’arrivée de Hitler au pouvoir, et le désastre de mai-juin 1940 qui en a résulté.

    Répondre
  • SC

    11 January 2021

    Je ne suis pas sûr pour l’isolationnisme américain. Saint Obama a dit suite à la victoire de Biden

    “And it’s not going to be finished just because the election is over and Donald Trump was defeated, because you see examples of this in the Philippines and Hungary, in a variety of countries, in Africa and Asia, and so that that contest is going to continue,” the 44th American president added.”

    https://www.euractiv.com/section/politics/short_news/obama-strongman-leadership-ascendant-in-hungary-and-elsewhere/

    Répondre
  • Dominique Chmielewski

    11 January 2021

    The Church in the USA, faced with a massive fraud in the presidential election in the swing states, and faced with the opposition of judges who refuse to recognize the value of the complaints made, The Church humbles herself for her country, she no longer looks at men but returns to Her God and seeks His Face. Believing herself previously strong, she is thus preparing herself for The Coming of Her Lord.
    And finally, by faith, She laughs like Her Lord, according to Psalm 2-1 to 6 before the agitation of the nations against God and His Anointed One.
    The Church in the world, subject to persecution, attached to things above (Colossians 3-2), which has little power and which keeps the Word of Her Lord (Revelation 3-8), is ready for Her Lord.
    Jesus did not reign when he first came. He will receive the Kingdom of His Father only, after having destroyed all his enemies.
    The Church likewise will not impose her reign in this world darkened by the power of the air, before her rapture.
    That’s why I don’t believe that Donald Trump’s victory will be confirmed before the Rapture of the Saints. Election fraud will be exposed, but this discovery will not be imposed.
    Donald Trump will participate in the Rapture of Saints. The Rapture of the Saints, here is his great victory!
    The great sinner forgiven by God, Donald Trump, whom the world laughs at because the world does not believe in the saving power of the blood of Jesus. God completely forgets sins, because of the blood covenant.

    The Rapture of such a forgiven sinner on January 11/12, 2021, a Donald Trump pardoned like Barabbas, because of his faith in the One who justifies the sinner, this is what will glorify Our Beloved Lord GOD, even more than a local simple electoral victory.
    Let read the Key of David explanation used by The Messiah Jesus in:
    The book : http://www.jamosion.net & Email jamosion@gmail.com
    This rapture of more than 1/3 of the population will collapse the US national economy suddenly.
    Similarly for large Christian countries such as: South Korea, Brazil …
    Nigeria shared between Christians and Muslims will see huge massacres of Christians left behind, wrongly accused of the disappearance of children …
    This sudden imbalance of forces in the Middle East (No more support for Israel by the US), will precipitate the war of the Arab nations against Israel (Psalm 83, Ezekiel 38 & 39). This immense disarray will be the opportune moment chosen by the enemies of Israel to carry out their diabolical plan of destruction of the Jewish state. The outcome of the conflict (written in advance: Psalm 83-17 that they seek your name, O LORD) will be salvation if repentance and if there is conversion, but will be fatal for the countries of the Arab coalition (destruction of the armies of Iran, Syria, Ethiopia, Turkey, Egypt, Libya, Jordan … in coalition behind … Russia: Ezekiel 38 & 39).
    This great victory for Israel will push the Jewish state to rebuild the Temple in Jerusalem, which will be established in a record time.
    The temple will only be built after an alliance signed between Israel and … the Antichrist, the impious man, who will have appeared on the world stage very quickly to stabilize the world economy in great suffering. The Antichrist will make a strong alliance with several countries for a week of years (7 years)

    Répondre
  • Happywave

    11 January 2021

    Ce point du lundi est toujours un très bon condensé d’informations.
    Merci toujours de partager en plus gratuitement ces propos riches d’expériences.
    Il y a ici simplement un petit point ou je veux mettre mon grain de sel.

    Cela concerne le point :
    8. Subventions gigantesques aux énergies vertes et donc hausse inéluctable du prix de l’électricité.

    Le marché de l’électricité “verte” est en train de se uberiser au grand dam des gros producteurs d’électricité. De même, l’électricité solaire est actuellement la plus rentable … les coûts ayant diminués en moyenne de 89% en 10 ans! Par contre c’est clair que je ne connais pas la part des subventions de l’Etat américain pour ces installations.

    Source :
    https://2000watts.org/index.php/home/reflexion/1187-energies-les-tendances-et-les-surprises-possibles-de-2021.html
    https://2000watts.org/index.php/energies-fossiles/peak-oil/1186-energies-economie-petrole-et-peak-oil-revue-mondiale-decembre-2020.html

    Répondre
  • Thierry Balet

    11 January 2021

    C’est votre dernière phrase qui m’inquiète le plus…….car on y est déjà.
    Merci pour cet éclairage.

    Répondre
  • Olivier Kerdraon

    11 January 2021

    Je pense que tu enterres trop vite Trump
    Bidon annoncera lui même sa tricherie avant la fin de la semaine
    Les places boursières s écrouleront une deuxième fois
    Seule l or et l argent remonteront pour exploser le plafond
    Il y aura certainement des soldes chez les GAFA
    A suivre

    Répondre
    • Armel Besançon

      11 January 2021

      @OlivierKerdraon Comme l’a dit Milton Friedman “L’important est: qui a la main en temps de crise”. Trump a encore toutes les clés. Les rats des champs et les militaires sont avec lui.

    • pabizou

      11 January 2021

      Ne vous bercez pas d’illusions, à mon grand regret Trump ne sera pas réélu . Les quelques cacahuètes qu’il aurait pu avoir se trouvaient dans le dossier Radclife et elles se sont envolées avec le blocus des agences de renseignement qui ont tout fait pour qu’il ne puisse se servir du décret sur l’ingérence étrangére . Malheureusement les raclures gauchistes ont gagné, en trichant comme des malades mais ont gagné . Ce sera sans doute une victoire à la Pyrrhus mais le seul à en payer le prix sera, une fois de plus, le peuple . Ce que je crains le plus serait une institutionnalisation de la fraude qui compliquerait le retour d’un peu de bon sens et compter sur l’intervention des russes ou chinois me laisse perplexe, ils ont suffisamment des moyens de pressions sur les 2 clowns “élus” pour n’avoir pas besoin de prendre le risque de se mettre en avant . 2 années pénibles s’annoncent, pendant lesquelles la destruction de ce qui faisait de l’Amérique un des derniers espaces de liberté aura beaucoup de mal à être contenue .

    • breizh

      11 January 2021

      c’est clair qu’on a du mal à croire que Trump se soit ainsi fait avoir par ses adversaires, aussi grossièrement…

    • Charles Heyd

      11 January 2021

      Ceux (et ne pas oublier “celles”) qui pensent encore que Trump a des atouts en main se trompent; Biden, que l’on dit gâteux, avait raison quand il disait qu’ils (les démocrates) avaient inventé le plus génial système de fraude électorale; et ne pas oublier que ceux qui ont la majorité dans une “démocratie” ont raison sur tous les plans; n’y avait-il pas un grand démocrate français qui disait: “vous avez moralement (juridiquement) tort puisque vous êtes politiquement minoritaires!” (cité de mémoire) sous l’ineffable Mitterrand?

    • Cheunbaba

      11 January 2021

      @Breizh : je ne comprends pas tous ces analystes dont vous semblez faire partie, qui minorent le pouvoir de nuisance de la gauche socialiste. Ces serpents ont mis des moyens en oeuvre gigantesques pour imposer leur mensonge. D Trump a subi des défections dans son camp, nombreuses. Et il apparaît que tout le système était noyauté de vendus. D Trump n’a jamais été un autocrate. Il a dû composer avec des institutions qui sont vérolées de partout.

      Dans son dernier billet Christian Vaneste reproche lui aussi à Donald Trump d’avoir échoué. Il oublie ce qui lui est arrivé personnellement quand il était député, et ce qui arrive à tous les impudents qui ont osé sortir de la droite ligne. Et Donald Trump n’est pas simplement sorti de la droite ligne. Il a fait du hors piste. Pour ces corrompus, il s’est attaqué à leur rente. Certains sont impliqués dans des affaires comme celle d’Epstein qui servent à tenir les politiques récalcitrants. C’est donc un combat à mort pour leur survie qui s’est engagé en ce qui les concerne : soit ils perdent leurs revenus, ou pire, perdent-ils leur réputation et tout avenir politique. Et dans ce combat, ils sont donc prêts à employer tous les moyens possibles et imaginables. Qui ne commettrait pas de telles erreurs face à un tel contexte ? erreurs qui viennent justement d’une minoration du pouvoir de nuisance de ces gens là. J’aimerais donc dire : ne participez pas à l’idée que leurs capacités de nuisance sont limitées. Le lecteur qui vous croirait, se dirait “Ce n’est pas si grave, ce n’est pas si difficile de rétablir la barre.” Or je crois qu’au contraire, c’est très difficile.

    • Goufio

      11 January 2021

      Grand démocrate français
      « Charles Heyd- il s’agit d’André Laigniel

    • breizh

      11 January 2021

      @ Cheunbaba

      oh non, je ne suis pas analyste 🙂 !

      je ne crois pas sous-estimer le pouvoir de nuisance que vous évoquez à raison. Je voulais juste dire que D Trump, vu son expérience et notamment les 4 ans qu’il a vécus comme POTUS, ne le sous-estime certainement pas non plus.
      et donc la lecture que l’on donne de son action actuellement me paraît incomplète et l’histoire ne serait pas finie.

      De toute façon, on va bientôt en savoir plus. Quelque part, c’est fascinant.

    • Charles Heyd

      11 January 2021

      Je réponds en fait à #Goufio;
      je ne crois pas mais ce n’est pas impossible; je n’en suis absolument pas sûr et donc je ne voudrais offenser ou insulter personne par erreur; je crois même que c’est une femme; on brûle; c’était un député de cette époque.

  • Miosolo

    11 January 2021

    L’Occident, comme en 1914 préfère se détruire plutôt que de faire l’effort de s’unir.
    Les principaux coupables : les républicains qui affrontent d’autres républicains, et aussi la fourmi Europe qui veut se faire aussi grosse que le boeuf américain.
    Ca arrange bien les Russes et les Chinois !

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!