18 May, 2021

La plupart des bonnes nouvelles sont déjà dans les cours

Tous ceux qui ont quelques heures de vol dans le merveilleux métier de gérant savent qu’on est entré dans une zone inconnue que l’on n’a jamais connue dans le passé. C’est beaucoup plus que de l’incertitude. Pourtant ce ne sont pas les bonnes nouvelles qui manquent

 

En Europe, l’activité va repartir

 

Un rebond estival est en vue en Europe car il y a une corrélation entre le taux de vaccination de la population, le marché actions et le marché des changes. En nombre de vaccinés le pourcentage est de 48,6% en Grande Bretagne, 20,2% en Espagne, près de 20% en France et 39,5% aux Etats Unis, Certes les touristes chinois ne seront pas encore de retour

L’activité se développe bien dans le secteur industriel mais des pénuries se manifestent sur les chaines de production notamment dans les semiconducteurs et certaines matières premières comme le  bois et le cuivre . Dans l’automobile le nombre d’heures travaillées est en baisse de 10%. Les actions à acheter en priorité sont celles des producteurs européens exposés à l’Asie.

La séquence du Covid a eu des impacts différents selon les pays. En nombre de morts par million d’habitants : 907 en Grèce, 955 en Allemagne mais 1480 en France et 1933 en Italie . En matière de déficit public : + 13,3% pour la Grande Bretagne, +9,7% pour la Grèce, +9,2% pour la France

Le risque politique existe en europe si l’été ne voit pas un retour à la normale. A quelques mois d’élections nationales en France et en Allemagne la différence est saisissante. En France Yanick Jadot , le leader des écologistes français est autour de 6% dans les sondages. En revanche les verts allemands sont aux portes du pouvoir avec autour de 28% des intentions de vote devant la CDU d’Angela Merkel. Une telle victoire constituerait un véritable séisme politique.

 

En France, les manifestations des gilets jaunes avaient été déclenchées par une hausse de 6 centimes du gas oil. Cette hausse impactait les dépenses libres de -2,5% pour les hauts revenus mais de 40% sur les bas revenus. Cet effet n’avait, c’est le moins qu’on puisse dire, pas été pris en compte par le gouvernement. Quand on essaye de comprendre quel est l’effet de ce type de mesures sur les marchés actions, on constate que quand les ménages aux revenus modestes sont contraints, les marchés action rapportent moins que le cash. De la même façon, quand les riches s’appauvrissent, les pauvres s’appauvrissent encore plus. C’est ce qu’avait très bien expliqué en 1990 Margaret Thatcher dans un discours qui avait heurté les Travaillistes de l’époque à la chambre des communes. « Quand les riches s’appauvrissent, les pauvres s’appauvrissent encore plus ».

 

Aux Etats Unis une relance aussi importante n’était pas nécessaire  

 

Aux Etats unis l’avalanche de liquidités déversées est sans précédent. On en est à 30 fois le Plan Marshall. incite à acheter encore des actions dans un environnement de taux zéro. Rappelons que la dette d’un Etat peut être financée de trois façons : 1/par de l’épargne domestique, c’est le cas du Japon), 2/ avec de l’épargne étrangère , c’est majoritairement le cas de la France, 3/par la Banque Centrale  ce qui est la situation actuelle.

Ce qui est curieux avec Joe Biden c’est que le PNB nominal croit déjà de 10% en rythme annuel, ce qui ne l’empêche pas de continuer à appuyer sur l’accélérateur. Même si sa majorité est très faible il est très probable que son plan sera accepté car les politiques adorent dépenser de l’argent.  Ils vont en avoir l’occasion avec les idées sur le Green Deal. Il s’agirait de proposer à toute personne qui le souhaite un emploi à plein temps au salaire minimal fixé à un niveau décent (15$ de l’heure aux US). Le financement serait assuré par l’état et les emplois proposés par les agences publiques de l’emploi dans le secteur public et associatif. Un tel système contribuerait à la démarchandisation de la société que souhaite tant réaliser Thomas Piketty. .

 

Les dépenses astronomiques de Joe Biden ne feront que rendre la classe moyenne dépendante aux subventions de l’Etat Fédéral. Elles portent sur des infrastructures avec des chantiers de construction et de services publics (689 Md$) des transports (621Md$), des financements d’emploi et d’innovation (578Ms$), des soins à domicile (400 Md$) ; des soutiens aux familles avec des crédits d’impôts (800Md$), des financements pour l’éducation (511Md$), des aides aux enfants et aux familles (495Md$), des financements de l’impôt sur le revenu (80Md€).

 

Il faut bien sûr s’inquiéter d’un retour de l’inflation

 

Le pétrole devrait monter en raison de la forte demande d’essence qui se manifestera pendant l’été, car tout le monde aura envie de bouger surtout aux Etats Unis. La demande devrait atteindre cet été 10Mb/J ce qui obligera les Etats Unis à importer du pétrole.  Pour le moment on peut imprimer des billets mais pas du pétrole

 

Il faut s’inquiéter d’un retour de l’inflation que l’on constate notamment dans les cours du bois, du cuivre ….des semiconducteurs, des robots…Aujourd ‘hui il a plus d’agents immobiliers que de maisons à vendre ! Le Fed a expliqué qu’il ne réagirait pas ni aux prévisions et encore moins aux anticipations. Le problème avec l’inflation c’est comme le dentifrice, quand elle sort du tube c’est très difficile de la faire rentrer dans le tube.

 

Le Renminbi devrait continuer à surperformer les autres monnaies car la Chine est un des rares pays à offrir des taux réels positifs. Les pays qui vont réaliser des excédents commerciaux en dollar avaient pris l’habitude d’acheter de l’Euro. Dans les années qui viennent ils achèteront en priorité du Renminbi au rythme de 20 à 25Md par mois. Cette évolution devrait faire fragiliser encore le dollar qui est confronté déjà au « twindeficit » (Balance commerciale plus balance des paiements à 20% du jamais vu dans l’histoire)

 

Sur les marchés actions la plupart des bonnes nouvelles sont dans les cours

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

5 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • lecteur

    24 July 2021

    On devrait bien faire la différence entre une coîncidence et une causalité.

    Sinon , on risque , entre individus , de faire des fautes de jugement (“c’est à cause de celui que cela est fait”) , entre autres , généralement , de faire des fautes d’explication (c’est ceci qui cause cela ) .
    On risque bien de faire des fautes de toute manière , mais cette lecture est bien préventive .
    Merci.

    Répondre
  • Philippe

    19 May 2021

    Curieux le mot de Piketty ” démarchandisation ” : à mon humble avis il s’agit d’une ” étatisation ” . La nouvelle fiscalité sur le rapatriement des bénéfices off shore des sociétès américaines pourra t”elle equilibrer les deficits que vous mentionnez ?

    Répondre
  • Thierry

    19 May 2021

    Si les bonnes nouvelles sont déjà dans les cours, cela signifie qu’une baisse est à venir. Mais d’un autre côté un rebond estival en Europe est prévu, et de l’autre l’argent magique aux UAS se traduit en achat d’actions. Quelque chose m’échappe.

    Répondre
  • Olivier

    18 May 2021

    Et le rouble …

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!