4 April, 2021

La croissance des dépenses étatiques comme source de croissance économique.


Deuxième partie du papier sur le Keynésianisme comme source de tous nos malheurs.

 

Dans l’article de la semaine dernière, j’expliquai pourquoi des taux anormalement bas (le premier pilier du keynésianisme) ne pouvaient mener qu’à des désastres économiques.

Dans ce second papier, je vais m’essayer à montrer que la croissance des dépenses étatiques, le second pilier de la pensée, sic, Keynésienne vient à chaque fois finir le travail commencé par une politique monétaire débile en interdisant toute croissance économique puisque l’Etat va monopoliser l’épargne disponible pour financer des transferts sociaux inutiles ou frauduleux et des châteaux en Espagne qui ne rapportent jamais rien.

Commençons par un état des lieux.

Pour ce faire, je ne connais pas de meilleur exemple que la France, puisque le secteur public n’a cessé de monter par rapport au secteur privé depuis 45 ans, ce qui veut dire que les autorités françaises ont suivi à la lettre les recommandations de Keynes.

A noter que contrairement à la Grande-Bretagne, nul ne peut voir, en France, la moindre différence entre des administrations dites « de droite » ou des administrations dites de « gauche ».

En Grande-Bretagne, les conservateurs font baisser la dépense publique tandis que les travaillistes la font grimper, si bien qu’au bout de 40 ans on est à peu près au même niveau que quand Mrs Thatcher fut élue.

Rien de semblable en France.

TOUS les gouvernements depuis 1974, et je dis bien tous, ont présidé à une dérive sans aucun contrôle des dépenses de l’État et à une réduction constante du poids du secteur privé.

Et donc affirmer que la France a souffert depuis 1974 ou 1983 d’une dérive libérale, c’est vraiment, ou se foutre du monde, ou ne rien comprendre à l’économie.  Et dans les deux cas, il est recommandé de ne rien dire.

 

A ce point du raisonnement, et puisqu’un repas gratuit, ça n’existe pas, la question suivante ne peut qu’être : et qui donc a payé pour cet accroissement du rôle de l’Etat ?

Et la réponse est simple : la rentabilité des entreprises françaises, qui s’est effondrée comme en fait foi le graphique suivant.

Et les marges s’effondrent en France, non pas en raison de la croyance Marxiste de la baisse tendancielle du taux de marge (une autre ânerie Marxiste), mais parce que les coûts que les entreprises doivent payer pour entretenir leur état grimpent sans arrêt. La désindustrialisation en France n’a pas été créée par le libre-échange avec la Chine, mais par la croissance incontrôlée d’un Etat français devenu boulimique. La preuve en est que tous les états en Europe  qui ont su contrôler les dépenses de leur État (Suisse, Suède, Allemagne, Autriche, Finlande, Pays-Bas etc…) vont très bien, merci.

Ni la Chine, ni le libre-échange n’ont rien à voir avec le désastre français, qui n’est dû qu’a l’insondable incompétence de nos énarques.et ceux qui disent le contraire mentent ou sont idiots. 

 

 

Et comme les marges s’effondrent, la croissance structurelle plonge, le chômage monte en France (mais baisse en Allemagne ou en Suisse), et comme le chômage augmente, les déficits budgétaires explosent, ce qui force nos crétins surdiplômés à augmenter les impôts, ce qui plombe la rentabilité des entreprises, et fait baisser la croissance structurelle à nouveau.

Le cercle vicieux dans toute son horreur.

Et on repart pour un nouveau tour : « On » ressert un peu plus le garrot autour du cou des entrepreneurs (les riches », qui du coup, en voie d’asphyxie, filent tous aux USA ou en Asie, un peu comme les Protestants Français sous Louis XIV qui firent la fortune de la Grande-Bretagne.

Résumons-nous.

Il y a deux sortes de schémas directeurs pour expliquer la croissance.

Pour un Keynésien (ou homme de Davos, ou Oint du Seigneur, ce qui est la même chose) qui n’est qu’un partisan de plus du grand coup de pied dans le derrière de Staline (avec les fascistes, les Nazi, les communistes, les protectionnistes, les déclinistes, etc..), la croissance commence par la DEMANDE qui est et sera toujours insuffisante, ce qui amène à spolier l’épargnant en maintenant des taux trop bas, l’épargne n’ayant aucune importance puisqu’elle peut être remplacée à tout moment par de l’impression de monnaie.

Les taux bas, en revanche, favorisent le financement des dépenses de l’État et c’est ainsi que le keynésien ferme la boucle.

Le keynésien déteste le marché libre, déteste encore plus la création destructrice et donc les entrepreneurs, et se présente comme celui qui sera capable d’organiser un Etat stratège, foutaise invraisemblable qui a amené à  je ne sais combien de désastres dans l’histoire récente.

Et comme il se croit un stratège hors du commun, il saura quelles sont les industries du futur, où il engloutira, à perte bien entendu (le déficit budgétaire explose), la maigre épargne que les citoyens ont pu se constituer. Et à force d’investir cette épargne dans des éoliennes ou des panneaux solaires, la croissance s’effondrera.

Pour résumer, le technocrate hait la liberté et hait encore plus le risque et n’hésitera pas à faire appel à la force (dans cas, illégitime) de l’État pour imposer ses vues.

Pour un non -keynésien, c’est-à-dire un Liberal, la croissance commence avec l’Entrepreneur, à qui a été donné le don divin de la création par l’invention.

J’ai souvent dit qu’il y avait plus de similitude entre un artiste et un entrepreneur qu’entre n’importe quelles autres catégories sociales et je crois cette idée profondément juste.

Et donc, pour lui, la croissance ne peut venir que d’un produit nouveau qui bouleverse l’ordre établi, ce qui suppose que la société soit libre dans toutes ses dimensions pour que la « destruction créatrice » puisse avoir lieu.

Le poisson n’a pas conscience qu’il est dans l’eau, pas plus que l’entrepreneur ne sait qu’il est dans la liberté, jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

Sans eau, c’est-à-dire sans liberté, les deux meurent et avec la liberté meurt la croissance comme nous le savons tous.

L’homme de Davos ne parle que de « management », pour mieux embrigader ses concitoyens, et veut -être Calife à la place du Calife.

Son cri de guerre est « Laissez donc faire ceux qui savent ».

L’entrepreneur lui n’a que peu d’idées sur la façon dont il trouvera sa place dans la société et encore moins sur la façon dont la société doit être organisée, et son cri de guerre est « Mais foutez-moi bien la paix, j’ai une livraison à assurer !»

Vivre dans une société libérale est en général beaucoup plus agréable que de vivre dans une société technocratique et cela n’a guère changé depuis 2000 ans. Après tout, s’il y a une barrière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud, ce n’est pas pour empêcher les Sudistes de passer au Nord.

Hélas, l’Europe et les Etats-Unis, qui ont inventé la société libérale « ouverte » (Voir Karl Popper) est en train de devenir une société technocratique et donc fermée, et il va falloir que chacun choisisse son camp : Ou vous préférez le coup de pied dans le derrière de Staline ou vous choisissez la main invisible d’Adam Smith, car entre les deux il n’y a rien.

Et ce choix, il faudra le faire en 2022.

Tous ceux qui ne voteront pas pour la main invisible voteront de fait pour le coup de pied, et, hélas, ils continueront de recevoir des coups de pieds au cul à tour de bras.

Et moi avec.

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

60 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • vmg

    18 April 2021

    Excellent comme toujours.
    Que n’êtes-vous pas aux commandes….?….

    Répondre
  • Franck

    10 April 2021

    Merci beaucoup pour votre compréhension, votre soutien ai-je envie de dire.
    Mais une question s’impose : mais pour qui pourrait t-on bien aller voter dans ce pays en 2022 ?
    Cela fait 20 ans que je ne suis plus aller voter,. la faute en partie à un livre rouge qui trainait dans une bibliothèque avec un titre ou un sous titre tape à l’œil intitulé “des lions mené par des ânes”. J’avais découvert dans ce livre des explications qui n’ avait jamais été évoqué lorsque j’étais en master de finance fiscalité à la faculté. L’on nous enseigne dans les facultés le bien fondé de l’euro, du droit communautaire etc ….que de la théorie…cad que des trucs qui servent à rien. Rien ne vaut l’expérience, le pragmatisme, la réalité des faits.
    Ce qui est extraordinaire, c’est que n’importe quel lettré suffisamment curieux pourra constater surtout depuis la crise grecque de 2012 (et bien avant aussi) que tout ce que l’on nous a promis, ou enseigner pour ma part SONT DES TISSUS DE CONNERIES DE MENSONGES ET DE MANIPULATION, mais surtout en France où tous les accords et traités sont acceptés et voté dans notre pays (accord de MARRAKECH qui contribue à faire baisser le niveau de qualification des travailleurs en France au nom d’un principe d’égalité social d’humanisme de protection des minorités, traité de Lisbonne imposé aux français par la force car nous ne pouvons pas comme en Allemagne saisir nous même le conseil constitutionnel pour défendre la nation la France pour l’ingérence du droit communautaire Européen et de l’UE. Ce qui rend la France qui était autrefois ingouvernable encore plus ingouvernable et irréformable qu elle l’était donc déjà autrefois.
    C’est tellement censé, logique ce qui est écrit dans ce billet qu à chaque fois c’est un petit message d’espoir et de soulagement de s’apercevoir que l’on est pas seul, que des intellectuels et entrepreneurs se lancent dans la bataille pour défendre les valeurs, la qualité de la main d’oeuvre française, leur compétence etc qui faisaient la grandeur force de notre pays avant que les impôts ne deviennent progressivement si élevés dans tous les compartiments qu ils empêchent nos petites d’entreprise de s’agrandir et développer des produits de qualité, un marché à l’export comme en Allemagne grâce aux réformes de Schroeder autrefois, pendant qu’exactement l’inverse se produisait en France (35h, SMIC et blocage des salaires etc etc).
    J’ai l’impression d’être enfermé dans une prison à haute sécurité mais qu’heureusement on nous donne accès au moins à la bibliothèque !!!!

    Cordialement.

    Répondre
  • Guiraud

    9 April 2021

    Ou est le candidat liberal (le vrai) pour 2022 ?

    Répondre
    • Da Silva

      9 April 2021

      Da Silva
      7 April 2021
      je ne crois pas en l’homme providentiel ni au sauveur. Mais le seul et je dis bien le SEUL espoir selon moi de la droite mais aussi, et c’est le plus important, de LA FRANCE, tient aujourd’hui seulement sur une seule personne et un seul nom : David Lisnard. Ce n’est pas un énarque et il vient de la société civile (à la base c’est un chef d’entreprise et commerçant), il a montré avoir compris les problèmes de la France et fait le bon diagnostic (chose qui est rarissime parmi tous les discours socialistes qu’on entend) et fait un EXCELLENT boulot dans sa ville de Cannes avec l’expérience du terrain. Bref il est aujourd’hui selon moi ce qu’était Margaret Thatcher et David Cameron (même s’il s’est avéré moins courageux qu’elle) à l’Angleterre. Maintenant cela va se jouer sur 3 hypothèses je pense : soit la droite se trouve quelqu’un d’autre du même calibre que Lisnard (j’ai des doutes), soit il n’y a personne qui se démarque et ils décident d’organiser une primaire et Lisnard la gagne haut la main (aucun doute qu’il se présentera à la primaire car il a déjà dit qu’il ne soutiendra personne qui ne soit pas en conformité avec ses idées tout en voulant clairement que ses idées soient une alternative pour la presidentielle), soit il décide lui même d’y aller en étant le candidat de son parti et les LR acceptent ou bien il crée son mouvement (plus compliqué pour lui). A ceux qui me répondent qu’il est inconnu, je leur réponds que Thatcher l’était aussi avant d’être élue ! Reste plus qu’à prier…

  • Marc

    9 April 2021

    Mr gave, la main invisible de la republique, c’est celle qui renfloue le groupe lagardere pour un demi milliard ?
    Pourquoi se plaindre, la republique n’est elle pas genereuse ? elle renfloue meme le grand patronat quand il a des soucis financiers .
    Et cette genereuse BCE de Mme Lagarde (qui a pu demontrer ses talents comme ministre de l’economie) par sa politique de rachat de dette etatique massive
    fait que les taux sur la dette francaise sont negatifs (on paye cette merveilleuse republique pour detenir sa dette), la BCE fait des miracles, la fete peut donc continuer. et tout le monde est content.
    Les francais continueront a voter socialiste de gauche ou socialiste de droite, cad pour un etatiste.
    Tant pis si les libertés sont bafouées, apres tout la republique est si genereuse…

    Répondre
  • Bilibin

    7 April 2021

    Aura-t-on seulement un candidat du côté de la main invisible? J’en doute…

    Répondre
    • Da Silva

      7 April 2021

      je ne crois pas en l’homme providentiel ni au sauveur. Mais le seul et je dis bien le SEUL espoir selon moi de la droite mais aussi, et c’est le plus important, de LA FRANCE, tient aujourd’hui seulement sur une seule personne et un seul nom : David Lisnard. Ce n’est pas un énarque et il vient de la société civile (à la base c’est un chef d’entreprise et commerçant), il a montré avoir compris les problèmes de la France et fait le bon diagnostic (chose qui est rarissime parmi tous les discours socialistes qu’on entend) et fait un EXCELLENT boulot dans sa ville de Cannes avec l’expérience du terrain. Bref il est aujourd’hui selon moi ce qu’était Margaret Thatcher et David Cameron (même s’il s’est avéré moins courageux qu’elle) à l’Angleterre. Maintenant cela va se jouer sur 3 hypothèses je pense : soit la droite se trouve quelqu’un d’autre du même calibre que Lisnard (j’ai des doutes), soit il n’y a personne qui se démarque et ils décident d’organiser une primaire et Lisnard la gagne haut la main (aucun doute qu’il se présentera à la primaire car il a déjà dit qu’il ne soutiendra personne qui ne soit pas en conformité avec ses idées tout en voulant clairement que ses idées soient une alternative pour la presidentielle), soit il décide lui même d’y aller en étant le candidat de son parti et les LR acceptent ou bien il crée son mouvement (plus compliqué pour lui). A ceux qui me répondent qu’il est inconnu, je leur réponds que Thatcher l’était aussi avant d’être élue ! Reste plus qu’à prier…

  • Hugues

    6 April 2021

    Comment voulez-vous que ça change?
    L’état ne controlle pas seulement l’économie mais aussi les esprits. Education national, médias, justice, police, services secrets, services sociaux. (Le baton et la carotte).
    Votons pour le RIC, c’est le plus emmerdant pour nos seigneurs.

    Répondre
    • menard

      8 April 2021

      je partage clairement ce point de vue

  • Ba

    6 April 2021

    Hors de question que je vote à une élection.

    Voter, c’est cautionner le système. Ce système consiste à espérer voler davantage autrui qu’on est soi-même volé. Le tout se fait en plus sans aucun profit pour personne y compris évidemment les receleurs.

    Voter est un acte odieux et criminel. C’est également un acte de la plus grande immoralité.

    Rappel utile : http://h16free.com/2012/02/04/12593-voter

    Répondre
  • germain

    6 April 2021

    Vous présentez-vous aux élections présidentielles?

    Répondre
  • Laurent Feige

    6 April 2021

    Syntrhèse magnifique, comme toujours, et très éclairante.
    Ce qui m’effraie, c’est qu’il ne semble y avoir personne pour proposer la fameuse “main invisible” en 2022, comme alternative au coup de pied au cul !

    Je crains que les bureaucrates n’aient provisoirement gagné leur guerre contre les populations de la zone euro, aumoins. Tant il semble manifeste que la crise Covid soit un prétexte pour surendetter les pays membres vis à vis de la BCE, et les rendre totalement dépendants de son action.

    Une fois cette dépendance totalement réalisée, l’ensemble des pays de la zone Euro seront dans le même état que la Grèce en 2011, et toute tentative des populations de cet ensemble de récupérer un tant soit peu de souveraineté sera sanctionné de la plus dure des manières, par une fermeture du “robinet à argent frais”, ce qui conduira les élus du moment à ramper jusqu’à Bruxelles pour signer n’importe quel papier rédigé par ces technocrates européens, et dont chacun sera un clou supplémentaire dans le cercueil de la liberté.

    Devront nous attendre nous aussi 70 ans, que cette nouvelle union soviétique s’effondre économiquement ?
    Personnellement je serai mort avant, mais vivre en cage ne m’attire décidément pas.

    En tout cas, c’est un plaisir sans cesse renouvelé de lire vos articles chaque lundi. j’ai beaucoup appris en vous lisant, et je continue.

    Un grand merci !

    Laurent

    Répondre
  • Thierry Balet

    6 April 2021

    Bonjour Monsieur Gave et merci pour ce billet.
    N’étant pas économiste de métier je ne peux donc qu’apprendre et prend ainsi acte de ce que le “Keysianisme” nous apporte au fil de l’histoire. Cependant, en tant que citoyen, rien me/nous empêche d’observer et de réfléchir sur le monde politique et ses propres dérives, notamment sur le fait que c’est bien le monde de de la finance qui aura corrompu le politique et non l’inverse. Le politique est constamment dans le dilemme de quémander la voix des citoyens pour être élu mais au final doit répondre (avant tout) aux intérêts des lobbies et du pouvoir de l’argent. Comme il paraît que ce dernier n’a pas d’odeur……il ne faut donc pas s’étonner que tant les hommes de droite comme de gauche se seront “couchés” face aux chants des Sirènes des multinationales et des pourvoyeurs d’argent frais comme la BCE…….
    Peut-être faudra t’il à la France plus un Eliot Ness incorruptible qui aime son pays plutôt qu’un technocrate eurolâtre prêt à vendre son âme au(x) plus offrants.

    Répondre
  • Thierry Georges

    5 April 2021

    Le mal est devenu le bien absolu
    Aujourd’hui peu importe les taux bas, les déficits abyssaux, les taux de change fixes, les Etats ont découvert la pierre philosophale, l’argent qui coule à flots par l’intermédiaire des banques centrales, ( plus besoin d’augmenter les impôts) peu importe les confinements, la rentabilité du profit qui décroît, le chômage qui s’accroît, la quasi totalité de la population dépend des subsides, elle a perdu sa liberté mais peu importe puisque ce qui compte aujourd’hui c’est l’égalitarisme par le bas avec ovation générale
    L’élite peut dormir sur ses deux oreilles
    Bravo les artistes

    Répondre
    • Da Silva

      6 April 2021

      Je connais des gens dans ma famille qui sont plutôt de gauche qui comprennent qu’il y a un problème avec tout cet argent qui tombe du ciel et ce “quoi qu’il en coûte” non seulement français mais européen et américain. Si même des gens de gauche comprennent qu’il y a un soucis quelque part ça veut dire qu’on va vraiment être dans la m**** totale…

  • Eric Prezelin

    5 April 2021

    Bonjour Monsieur Gave.

    Je suis un lecteur assidu qui est de plus en plus en colère contre notre Elite de hauts fonctionnaires de plus en plus despotique, mes penchants naturels pour la rebellion me pousserait à dire qu’il faut renverser ce pouvoir totalitaire ou règne une absence abyssale de lumière, mais restons posé.

    Pour moi la solution est clairement de remettre la France et les Français au travail via la relocalisation et la réindustrialisation du pays, il nous faut reconquérir notre autonomie et une certaine indépendance via notre souveraineté Nationale (voir crise des masques, des blouses et du matériel médical et tout le tsoin tsoin). Je vais exposer sommairement plus bas les nombreux avantages que nous aurions à baisser significativement les charges qui pèsent sur les entreprises afin de relocaliser, de reproduire sur le territoire Français et d’offrir des emplois en lieu et place de subventions et d’aides sociales… Mais je vais avant toute chose faire une critique acerbe du pouvoir en place.

    La technocratie Macronnienne est sans doute la plus aboutie de la Vème, elle spolie le peuple, le vol, le racket comme jamais, l’enferme et le prive de ces libertés élémentaires via une propagande de terreur pour un Corona qui est loin d’avoir décimer le quart de la population mondial comme on nous l’annonçait, j’exagère à peine.

    Responsable mais pas coupable d’avoir supprimé à la demande de l’UE bon nombre de lits en réanimation, en soins intensifs et contingenté à un nombre très insuffisant la formation d’infirmières, d’aides-soignantes, de médecins divers et varié jusqu’à créer la pénurie de ces corps d’état au détriment de la qualité des soins voir de son absence (prendre un rendez-vous chez le kiné chez le Dermato dans certaine ville relève du chemin de croix) et c’est tout un peuple qui fait les frais des trahisons à répétition de ses élites, parce qu’il fallait réduire les coûts pour séduire le mythe de l’UE en faisant des économie sur des budgets qui étaient essentiels pour la Nation et le peuple, alors que les économies judicieuses mais plus coûteuses sur le plan de la popularité était de diminuer singulièrement le nombre de bureaucrates et hauts fonctionnaires, et de diminuer la dépense sociale en s’attaquant particulièrement à la fraude sociale qui est colossale (les mafieux sont presque des enfants de cœur à coté de cette technocratie pachydermique).

    Si le peuple ne se réveille pas, reste léthargique, et en est responsable le programme de débilisation de la masse (et c’est bien là que j’émet un certain doute sur le RIC qui est génial sur le papier, mais qui va voter en pleine possession de ses moyens intellectuels ?) sciemment orchestré par les élites et les médias via, Hanouna et sa clique, la TV Réalité et les divertissements que sont le football, les jeux vidéo et le cannabis, je vous annonce la suite, bientôt cette pieuvre étatique va nous exproprier tellement elle adoube Davos et son grand Maître Klaus Schwab qui rêve en bon nostalgique du Soviet Suprême que tout et rien n’appartienne à personne et que tout soit administré par les pseudos sachants, vous ne serez plus propriétaire de rien, il faudra même aller louer sa machine à laver à un prix administré, rajoutons à cela le revenu universel pour banaliser la pauvreté et la misère.

    Avec une Mafia l’avantage au moins c’est qu’une fois que vous avez payé votre dime, on vous laisse travailler et faire du chiffre… Ce trait d’humour noir, n’est bien entendu pas pour encourager les pratiques mafieuse mais plutôt pour démonter le totalitarisme de nos élites qui use et abuse du devenu sacro saint principe de précaution additionné au racket et au vol éhonté des citoyens et des entreprises Françaises dans ce pays.

    Franchement, il va nous falloir de solides leaders qui ont un goût avéré pour le risque, des Cojones de Taureau parce qu’aujourd’hui le moment est clairement venu de dire au peuple, aux armes citoyens, formez les bataillons, électoralement bien entendu…

    On doit très vite reprendre le pouvoir à cette haute administration technocratique qui décide à l’avance qui sera le Président (d’une infime partie des Français finalement) pour continuer à servir ses intérêts et ses privilège de caste… Quant à la commission Européenne, il n’y a aucun débat, comment peut -on confier, notre monnaie, nos frontières et nos lois à des inconnus non élus qui ne représente qu’eux même et leur vision du monde progressiste et immigrationniste.

    Priorité : (Relocalisation et réindustrialisation du pays via une France qu’on remet au travail)

    La solution, le relocalisation et la réindustrialisation du pays il faut d’urgence baisser les charges sur les entreprise pour celle qui localise l’emploi et celles qui sont prête à relocaliser, il faut réindustrialiser la France, remettre la France au travail, on y arrivera que par une baisse considérable des charges qui pèsent sur les entreprises qui sera compenser par un baisse drastique de la dépense publique (1 – divisé par deux l’administration via une réforme de simplification de cette usine à gaz qui n’a fait que croitre comme une métastase non soignable, donc divisé par deux le nombre de bureaucrate et 2 – alléger considérablement la dépense sociale, on n’a pas le choix sinon le système explosera comme l’URSS).

    La baisse de la dépense publique et des charges sur les entreprises qui produisent localement et offre des emplois sur le territoire National, le tout soupoudré de protectionnisme est AMHA la seule solution pour fabriquer sur le sol Français des produits Made in France à un prix compétitif vis à vis de nos voisins et alliés occidentaux (pays Anglo-saxons et les pays du Nord de l’Europe dont l’Allemagne) si le coût de notre main d’œuvre s’aligne sur celle des casques à pointes, alors toutes les cartes sont dans nos mains pour redresser l’économie du pays via le travail et la vente de produits Français de qualité au prix juste vendus sur le territoire National et à l’International.

    Vous rajouter à cela de la formation utile vers des métiers ou il y a une demande main-d’œuvre, je pense au bâtiment, à la Tech mais pas que.

    Plus de Français au travail, c’est moins de dépense sociale, évident.

    Le deuxième effet kiss cool notable d’une baisse des charges sur les entreprises Française, c’est sa propension à lutter naturellement contre la fraude fiscale et son évasion, car le jeu et le risque encouru n’en vaudra plus la chandelle.

    Voila comment faire retrouver ses lettres de noblesse à la France, lui faire recouvrer sa grandeur et sa puissance économique…

    Répondre
    • Robert

      6 April 2021

      J’ adhère pleinement à votre raisonnement.
      L’ ennui, c’est qu’avec la double camisole de force que représentent l’ UE et l’ Euro, nous avons les bras liés…
      Briser cette camisole ? Il le faudrait, mais je ne suis pas sûr qu’ une majorité de Français soient prêts à faire les efforts nécessaires, ni même qu’ils en aient compris la nécessité…
      Quant aux “solides leaders” que vous évoquez, ils sont bien cachés s’ils existent !

    • Eric Prezelin

      6 April 2021

      Bonjour, si cette solution me semble évident tu as mes yeux je n’ai pas dit qu’elle serait facile à mettre en application elle sera au contraire incroyablement difficile à faire adopter à la majorité du peuple tant qu’il a été socialistiser, il est bien probable que pour une grande partie de ce peuple les mots acquis sociaux et droit tu lui parles plus que le devoir de participer activement à la vie économique du pays en entreprenant en prenant des risques et en faisant preuve de créativité. La réforme que je propose pour redresser le pays radical pour une bonne partie des Français le nécessaire pour rien corpore le peloton de tête de l’économie mondiale. Comme je le dis souvent cela serait très dur à mettre en œuvre nous aurions des milliers de personnes dans les rues avec les fameux drapeau rouge avec la faucille et le marteau porté par des gens tu ignores tout ou presque du stalinisme et de ces fameuses archipels. Bref il y a des solutions qui me semble nécessaire mais il va falloir rééduquer et ré cultiver la masse, puisque cela fait des années qu’on lui enseigne l’ignorance et que l’on lui désapprend la civilité élémentaire.
      Bref il y a du pain sur la planche et il faut d’urgence penser à créer un vrai partie de droite conservatrice libéral en alternative à la droite molle des républicains et du RN qui est définitivement pas ma cam est fortement limité. (J’ai enregistré vocalement ce message via mon téléphone j’espère qu’il y aura pas trop de fautes mes plus plates excuses si c’était le cas).

  • Henri DUMAS

    5 April 2021

    Bonjour Charles,
    Comment allez-vous ?
    Vous savez comme moi que ce ne sont pas les hommes de l’Etat qui commandent, d’ailleurs en auraient-ils la légitimité, ils n’ont qu’un mandat.
    C’est l’opinion publique qui commande, or elle est égalitariste, de gauche ou de droite ce qui est identique.
    L’égalitarisme implique le pillage, tout est dit.
    Il ne s’agit pas seulement de changer de dirigeants mais de faire comprendre à l’opinion publique qu’elle est enfermée dans un mensonge dont elle ne voit ni la réalité ni même les contours.
    C’est la croyance qu’il faut éradiquer, rien n’est possible avant cela.
    Tous ceux qui en ont conscience devraient œuvrer ensemble pour mettre la raison et la vérité à la place de la croyance.
    L’économie suivra, elle ne peut pas s’épanouir avec cette croyance, elle ne peut pas seule la modifier.
    Bien à vous. Henri Dumas

    Répondre
    • Da Silva

      6 April 2021

      J’ai quand même l’impression mais c’est peut être qu’une impression qu’il y a aujourd’hui une majorité de français qui comprennent (enfin!) que le socialisme ne fonctionne pas et les discours socialo-gauchistes ne séduisent plus et c’est tant mieux

  • sissou

    5 April 2021

    Effectivement ce sont les PME et TPE là ou il y a un patron qui se lèvent l’ame pour créer des nouveaux produits et de la richesse et les lois de Bruxelles s’ajoutent aux taxes françaises. On arrive à la fin le tissus industriel français a disparu ou est en train de disparaitre avec des politiques affirmant qu’ils font tout pour l’emploi ! La situation est clair pour 2022 soit les français ont envi que cela change et le vote RN est la solution soit c’est foutu. Le vote RN n’est pas le miracle car le RN n’existe pas dans l’ouest de la France regardez les élections et dans la région parisienne. Ca c’est Paris ! Donc pour gagner des élections il y a du travail car de Dunkerque à Perpignan à l’est le RN gouverne mais à l’ouest pas du tout ! Je vous proposerai bien ministre de l’économie au RN mais je ne suis pas parisien et je connais pas grand monde dans ce parti comme un autre…Ce qui est nouveau c’est que des gens disent qu’ils vont voter Marine. Finalement le choix est vite fait entre les candidatures de statistique genre Lassalle, Cheminade, Valls et les autres Bertrand… que des rigolos mais c’est ainsi et les médias vont nous sortir le scandale à la Fillon pour faciliter l’arrivée d’un nouveau Rohtschild… Non car d’ici 2022 ça va péter les gens en ont mare d’être gouverné par des bons à rien avéré. A suivre….

    Répondre
  • Meduse

    5 April 2021

    La destruction des pays européen est en route, sous influence de loby et consortium étranger, on ne peux même plus parler de keynésianisme. on vas dire que les politiciens veulent le contrôle de toutes l’économie sous prétexte que rien ne vas ! alors la seul chose que il savent faire depuis que miterand et les suivants on désindustrialisé la France et retiré dissoudre tous ce qui peux se nommer entreprendre créer ou d’individuel créer des enclaves hors de ville ect..
    bref dépouiller ce pays le sucer, au final il ne savent faire que du clientélisme et gérer la pauvreté dans la quel ils nous enfonce avec un état providence à bout de souffle malgré le rackette et la spoliation par l’impôt et taxe ! et les lois méchante et cupide !
    ils n’ont aucune force et au basque des techno de Bruxelle, aucune créativité il gère le stock qui s’amenuise inexorablement.
    le réveil pour la France vas êtres douloureux ! Ce n’est même pas du kinesianisme c’est du grand n’importe quoi c’est gens sont hors sol vivant dans des palais avec des privilèges digne des anciens régime ne gère que leur carrière et leur dynastie fondées sur l’argent publique.
    Pense être des génies mais a force d’endogamie et recopié des même idéologie et dogme et préservation du système lourd et corrompu et aucun courage .
    ils ont rendu l’école de la république toxique, puis pratiquez un immigration sans limite, et foute l’argent des impôts et taxe en l’air sous prétexte de kinesianisme.
    En fait il ne gère que le système que leur prédécesseur leur ont laissés, sans voir que le torchon brule. et que ce pays tombe dans la médiocrité, la jalousie maladive, et l’aplasie totale.
    bref, il n’y a plus de France mais un pays d’esclave rendu idiot, quand vous pensez que la majorité de la population fr ne parle pas anglais couramment, ne connait rien en économie et le reste
    que on castre les hommes, on tue toute créativité, bref beurck !!

    Répondre
  • Meduse

    5 April 2021

    bonjour, charles gave merci pour ce texte, mon sentiment est que les états et l’Europe de bruxelle veulent la mains sur tout, que il considère par exemple : la france comme un pays à qui ils voteront un budget de tant pour tout lol !!! (ex : en contrôlant le montant de retraite celons le pib du pays, que il auront soins de voter eux même en fessant croire au peuple que ils en sont acteur),
    bien sûr le tout administré par des technocrate de l’Europe et cadre de consortium en éminence grise !!!
    On donnera l’illusion par nos députer caudillo et système en trompe l’œil de décentralisation ou bien en achetant à coup de privilège ou menace je te fout à la porte tous le système soi disant démocratique., et on usitera de la théocratie avec la méthode carotte et ou bâton soumission des peuple !

    En fait il veulent une économie hyper soviétique globalisé, contrôlée par des consortium mondiaux qui installent des états d’opérette pour illusionner les peuples !!
    et contpoler la production de richesse, les matière première ect pour nourrir leur hyper puissance !

    Aussi simplé que cela peux paraitre, pour l’Europe de Bruxelle le nouveau Vatican ésotérique donnerait le la en tout quand ils auront corrompu tous les gouvernement des pays d’Europe et éliminé ce qui ne bandent par pour eux, tous vas leur appartienir, jusque à la vie des peuples et leur âmes leur croyances.
    On vas vers pour les pays européen et américain vers un tous contrôle par la sphère étatique et derrière ces états !! on vas dire ce qui possède un bout de la planète et les énergies et le système monétaire !
    puis la France va devenir la Grèce par décision de bruxelle, d’ailleurs il commencent a tous vendre. à rendre le pays sans souveraineté, le faire vivre sur une bulle financière.
    Ça finira par péter, plus ou moins rapidement, la répression étatique bruxelloise sera sans pitié, je vois un avenir funeste pour des pans entier de peuple.
    La question est ou aller pour déjà, notre génération se protéger, faire des enfants comme le dit charles il faut être fou comme un lapin lol !

    Répondre
    • Robert

      6 April 2021

      Effectivement, les Européens ne font plus d’enfants.
      D’ autres s’en chargent et l’ Europe ne sera plus celle que nous connaissons. Cela s’appelle un suicide collectif.

  • Simon bilouet

    5 April 2021

    Heureusement, il y a le bon national bolchevisme pour se remplir les fouilles.

    Répondre
  • Karl Descombes

    5 April 2021

    Pauvre Keynes !

    Keynes prônait une intervention étatique temporaire et contra-cycliaue.
    Cela a du sens.
    Mais très naïf.

    Le problème avec les politiques en démocratie est que toute dépense temporaire massive devient permanente.

    Se faire élire en promettant d’arrêter de distribuer brutalement l’argent comme les prédécesseurs n’est pas très vendeur…

    … sauf quand une grande crise a rendu les choses évidentes pour une majorité.

    Et donc pour 2022, c’est déjà mart.

    Les conséquences de la COVID ne se seront pas encore faites sentir.

    Surtout avec la lenteur à vacciner, qui va faire durer le “quoiqu’il en coûte”..

    Et même si une crise arrivait fin 2021, les appareils politiques de remplacement n’auront pas le temps de se mettre en place et de se faire connaître.

    En 2022, nous aurons:
    + Un ou une démago, qui promettra de faire enfin le “changement” (faon 1981)
    + Macron, si le démago apparaît comme un aventurier ou un poissonnier à grande gueule.

    Répondre
    • Aurélien T.

      6 April 2021

      Entre autres. Il préconisait aussi qu’un type creuse un trou et que son voisin le rebouche, aussi “temporairement” que nécessaire.

    • idlibertes

      6 April 2021

      Le sapeur camembert

  • Da Silva

    5 April 2021

    Monsieur Gave, je ne crois pas en l’homme providentiel ni au sauveur. Mais le seul et je dis bien le SEUL espoir de la droite mais aussi, et c’est le plus important, de LA FRANCE, tient aujourd’hui seulement sur une seule personne et un seul nom : David Lisnard. Ce n’est pas un énarque et il vient de la société civile (à la base c’est un chef d’entreprise et commerçant), il a montré avoir compris les problèmes de la France et fait le bon diagnostic (chose qui est rarissime parmi tous les discours socialistes qu’on entend) et fait un EXCELLENT boulot dans sa ville de Cannes avec l’expérience du terrain. Bref il est aujourd’hui selon moi ce qu’était Margaret Thatcher et David Cameron (même s’il s’est avéré moins courageux qu’elle) à l’Angleterre. Maintenant cela va se jouer sur 3 hypothèses je pense : soit la droite se trouve quelqu’un d’autre du même calibre que Lisnard (j’ai des doutes), soit il n’y a personne qui se démarque et ils décident d’organiser une primaire et Lisnard la gagne haut la main (aucun doute qu’il se présentera à la primaire car il a déjà dit qu’il ne soutiendra personne qui ne soit pas en conformité avec ses idées tout en voulant clairement que ses idées soient une alternative pour la presidentielle), soit il décide lui même d’y aller en étant le candidat de son parti et les LR acceptent ou bien il crée son mouvement (plus compliqué pour lui). A ceux qui me répondent qu’il est inconnu, je leur réponds que Thatcher l’était aussi avant d’être élue ! Reste plus qu’à prier…

    J’aimerai beaucoup avoir votre avis sur ce personnage David Lisnard qui est une voix qu’on entend de plus en plus. Que pensez-vous de lui à titre personnel honnêtement?

    Répondre
    • Arsene Holmes

      5 April 2021

      @Da Silva
      2 précisions
      Petit détail.Thatcher n’était pas une inconnue mais le Leader des Conservateurs donc de l’opposition pendant 4 ans avant d’etre Premier Ministre .
      Mettre Thatcher et Cameron dans le meme panier est une insulte à Thatcher.
      Cameron n’a fait que des conneries. C’était un Macron anglais. Aucune conviction, juste un politicien qui d’ailleurs aujourd’hui est exposé pour ce qu’il est ( scandale Greensill)

    • Da Silva

      5 April 2021

      @Arsene Holmes “Thatcher n’était pas une inconnue mais le Leader des Conservateurs donc de l’opposition pendant 4 ans avant d’etre Premier Ministre” -> mais c’est avant de devenir le leader de l’opposition qu’elle était inconnue justement, elle a gagné la primaire de son parti contre toute attente et ses concurrents à la primaire se moquaient d’elle en disant qu’elle allait perdre. Elle même avait été tres surprise de gagner la primaire, renseignez-vous. Je veux pas faire de politique fiction mais si je fais une comparaison directe avec Lisnard, il est aujourd’hui quasiment inconnu (quoique sa voix se fait de plus en plus entendre et à juste titre vu l’excellent maire qu’il est et vu les diagnostics exacts qu’il fait des problèmes de la France article après articles) mais s’il se présente à la primaire des LR (ou même créé son propre parti ce que je ne pense pas) ce qui a l’air d’être le cas prochainement et qu’il la gagne contre des noms plus connus du grand public, sa notoriété explosera et qui sait accedera-t-il au pouvoir pour nous sauver du déclin… Bref on en est pas là mais j’ai de grands espoirs sur ce personnage dont les idées me font de plus en plus l’apprécier. Enfin une vrai alternative libérale se dessine

    • Charles Heyd

      6 April 2021

      Si j’ai bien compris il faut au moins une bonne dizaine d’années sur le devant de la scène politique avant de pouvoir dire qu’on n’est plus un parfait inconnu!
      Mais cela a été le cas de tous nos politiques “professionnels”, de Mitterrand à Sarkozy et Hollande; quel bénéfice en avons-nous tiré? Certes, me direz-vous on a eu Macron, un parfait inconnu il y a 5 ou 6 ans, et ce n’est pas mieux; c’est vrai;
      donc je dirais que la valeur ne dépend pas du nombre d’années de “politicard” mais que la virginité en politique ne garantit rien non plus;
      certes, il faut des idées mais pas de celles qui ne marchent pas!
      Est-ce que M. Lisnard ne défend pas l’Europe maastrichienne comme tous les candidats putatifs? Son passage sur Face-à-face avec Zemmour a clairement montré qu’il peut peut-être remporter la primaire mais qu’il a peu de chances de renverser la table!

    • Da Silva

      6 April 2021

      @Charles Heyd “Est-ce que M. Lisnard ne défend pas l’Europe maastrichienne comme tous les candidats putatifs?” -> NON ! Mes sources ? Les voici :

      – le 16 mars 2021 dans Le Talk sur Le Figaro Live : “Covid-19: «L’Union européenne est de plus en plus un étau au lieu d’être un levier de puissance», déplore David Lisnard” https://video.lefigaro.fr/figaro/video/covid-19-lunion-europeenne-est-de-plus-en-plus-un-etau-plus-quun-levier-de-puissance-deplore-david-lisnard/

      – tweet du 30 mars : “Inouïe condamnation de la France par la CEDH pour avoir remis à la justice roumaine un homme sous le coup d’un mandat d’arrêt européen pour traite d’êtres humains. Il est temps de remettre en cause notre lien à cette institution dont l’influence sur notre Droit est croissante 1/2[…] Comme le rappelait récemment le conseiller d’État honoraire Jean-Éric Schoettl nous sommes aujourd’hui entravés dans notre politique de lutte contre l’immigration, le terrorisme ou l’insécurité par la jurisprudence de cette instance, souvent contraire à nos intérêts nationaux 2/3[…] Il convient donc de réfléchir à la possibilité de dénoncer la convention européenne des droits de l’Homme mais aussi de réviser les traités européens afin de rendre à la loi votée par les représentants du peuple dans les domaines régaliens la primauté juridique qui s’impose 3/3” https://twitter.com/davidlisnard/status/1376980355559911424?s=19 + https://twitter.com/davidlisnard/status/1376980466855723021?s=19 + https://twitter.com/davidlisnard/status/1376980541254303754?s=19

    • idlibertes

      6 April 2021

      Oui enfin il est chez les Républicains.
      beaucoup de paroles, oui.

    • Charles Heyd

      7 April 2021

      Je vous réponds encore à propos de M. Lisnard;
      Avant lui, d’autres ont déjà voulu renégocié les traités européens, je n’en citerai qu’un, Hollande!
      A se tordre de rire! Citez-moi une seule révision de ces traités qui est allé dans le sens de M. Lisnard et plus conforme à nos intérêts!
      Donc M. Lisnard peut dire ce qu’il veut mais la majorité de son parti n’est pas derrière lui et une primaire où en plus tout le monde pourra voter (comme en 2016?), il n’a même pas une chance, et même s’il était élu il aurait de succès que Hollande!

  • Arsene Holmes

    5 April 2021

    Vous devriez vous allier avec Zemmour.

    Il est de plus plus en plus entendu à tel point qu’il commence à faire peur à l’establishement.

    En revanche, son point faible, c’est l’économie et encore plus la finance.

    Donc vous vous completeriez parfaitement.

    Dupont-Aignan , est une lavette comme il l’a prouvé avec Emmanuelle . La France est en attente désespérée d’etre sauvéé

    Répondre
    • Meduse

      5 April 2021

      zemour j’aime, mais c’est un chroniqueur payé par les capitaines d’industrie qui ont la mains sur cnws entre autre, Zemour de bonne foi sert la théocratie et donne a croire que il y a encore de la liberté dans se pays !

    • Arsene Holmes

      5 April 2021

      @Méduse
      Comment proposez vous qu’il fasse entendre sa voix??
      Tous les médias: Presse, Radio et TV sont soit la propriéte du gouvernement soit celle de capitaines d’industrie et à 90% à gauche
      Il n’y a ni milieu ni alternative. Au moins Cnews est positionné à droite

    • Robin François

      6 April 2021

      Ne vous faites aucune illusions, si un candidat sérieux emerge et risque de prendre leur place il y aura comme par hazard une mise en examen par le PNF sur n’ importe quel motif même fictif afin de le faire disparaître cf Fillon ou Sarkozy je ne suis pas un farouche defenseur de ces hommes la, mais comme par hazard pour Sarkozy lorsqu’il sort un peu de sa tanniere une enquête surgit.
      Pour Monsieur Lusnard il yrouverons bien quelque-chose

    • K

      10 April 2021

      Personne n’est plus anti-liberal et etatiste que Zemmour.

    • idlibertes

      10 April 2021

      C’est vrai. C’est un bonapartiste

  • Jc

    5 April 2021

    La dame rn que vous semblez soutenir quelques fois, a un programe escronomique horrible. Qui, mais qui?

    Répondre
    • idlibertes

      5 April 2021

      Nous ne soutenons pas Marine le Pen. D’ou tenez vous cette étrange idée?

  • Traderidera

    5 April 2021

    Bonjour,
    2022 … Bien sûr pour le moment il n’y a personne. Mais Monsieur Gave, vous devriez vous présenter … sans aucune chance de gagner, mais avec la possibilité, pendant la campagne électorale officielle, d’exprimer ce que vous écrivez dans cet article. Les Français, dans leur grande majorité, n’ont jamais entendu ni lu rien de tel. Cela pourrait éveiller un peu quelques consciences, et “ruisseler” … Si aucun candidat n’exprime des idées libérales, avec les arguments massues que vous développez, alors le libéralisme ne fera encore une fois aucun progrès. Il nous faut quelqu’un qui dise ces vérités tellement évidentes, frappantes, il nous faut une parole non étatiste, non progressiste, non socialiste ! Soyez cette parole !

    Répondre
  • Francois

    5 April 2021

    Bravo pour votre liberté d expression a contre courant de la pensée .
    Les Francis ou Français s habituent a l assistanat, à des droits et non des devoirs.
    Les grandes entreprises sortent leur épingle du jeu et nous, petit entrepreneur, agriculteur pour ma part, sommes à la merci des règles folles décidées par nos technocrates et à ceci, s ajoutent les risques climatiques.
    Pour les artisans, commerçants, la pression Covid , les taxes, la concurrence déloyale les asphyxient.
    Nous voulons un monde meilleur pour nos enfants, comment les conseiller ?

    Répondre
  • Francois Delaunay

    5 April 2021

    Bonjour Charles, je ne peux qu’abonder votre propos. Avec la technocratie actuelle en France, il faut avoir une sacrée dose d’inconscience pour entreprendre. Hé oui, plus l’état nous fait les poches moins les entreprises ont de marge, mains d’argent pour investir, moins de dividendes pour leurs actionnaires et moins de salaire que nos voisins d’Europe du Nord. Mon grand problème pour renverser cette table et, virer il faut bien le dire une grand partie de cette caste élitiste qui ne sert pas à grand chose sinon nous tondre le dos et j’aimerai bien le faire sans révolution car nous savons tous où cela mène. Je veux bien participer à ce changement, je suis même prêt à vous dire que l’on peut redresser la France en une génération. Ce qui n’est pas si loin finalement, mais la vision doit être portée avec fermeté, transparence, exemplarité et équité, ce qui n’est pas équitable on s’en doute bien. Je ne crois pas à la politique telle qu’elle est menée en France par des “spécialistes” qui sont certes très bien éduqués mais totalement déconnectés des réalités mondiales. Je crois que seuls les vrais décideurs sont capables, et ils sont assez rares dans les couloirs de l’ENA ou de Sciences Po. Il faut se réunir avec la France, avec nos valeurs et peut-être trouverons-nous ces fameuses personnes pour prendre les rennes. Car je sens aujourd’hui un grand vide dans toute la classe politique actuelle.

    Répondre
  • Roger

    5 April 2021

    Toujours beaucoup de plaisir à vous lire tant sur les articles économiques que sur l’entrepreneuriat qui m’occupe depuis … quelques années. A ceux qui voudraient approfondir l’entrepreneuriat durant la grisaille des jours à venir, je recommande chaudement “Effectuation” de Saras Sarasvathy ou en français Effectuation par Silberzahn. Ce dernier vient aussi de sortir “Petites victoires – Et si la transformation du monde commençait par vous ?” que j’attends avec impatience.

    Répondre
  • Neuralement limite

    5 April 2021

    Par «déclinistes», je suppose que vous entendez les malthusiens?
    .
    Si par «protectionnisme» vous entendez «préférence nationale», vous n’allez pas vous faire des copains parmi les gilets-jaunes.
    À moins que vous n’entendiez l’«immigrationnisme» par ce mot? Ou l’«abolition-des-frontières-isme»?
    Quoique vous entendiez par ce mot, cela ne me paraît pas du tout en tête de la liste des maux dont souffrent la France.
    Et si vous pensez que c’est simplement que je suis trop idiot pour comprendre ce concept simple et évident, sachez que c’est aussi le cas de la France Périphérique. À ce titre, en quoi seriez-vous mieux que ceux que vous critiquez (à raison)? Vous, vous savez – mais le peuple, lui, est trop con pour comprendre que le «protectionni-ni-ni-ni-nisme» est mal? Il me semble pourtant que vous dîtes qu’il faut écouter le peuple? …???
    .
    Quant au mercantilisme, c’est un impérialisme – mais ceci est un autre sujet.
    .
    Vous auriez pu ajouter les «antifas» et les «bad-blocks» à votre liste.
    .
    Voter, ça ne sert à rien. De toutes façons, c’est Jacques Attali qui décide.
    .
    D’ailleurs, lors d’une conférence du 24 janvier 2011, intitulée «Crise de l’Europe, crise de l’euro, quelles solutions?», cet être nauséabond rappela qu’il fit partie des concepteurs du traité de Maastricht. Citons: «Tous ceux qui, dont j’ai eu le privilège d’avoir fait partie, ont tenu la plume pour écrire les premières versions du traité de Maastricht, on s’est bien engagé à faire en sorte que sortir ne soit pas possible. On a soigneusement oublié d’écrire l’article qui permet de sortir.» [rires et applaudissements dans la salle]
    On peut écouter ce satrape ici:
    https://youtu.be/ZWBreXNezgk

    Répondre
  • Anonyme

    5 April 2021

    Bonjour,
    Merci de répéter ce que vous avez déjà écrit par ailleurs, mais comment vous arrêtez le rouleau compresseur ? Pour moi, c’est inéluctable, le retour sur Terre sera douloureux.
    Juste une note sur les dirigeants : effectivement ce sont des “managers”, i.e. “gestionnaires” en français c’est à dire qu’ils gèrent de l’EXISTANT, ils ne créent rien…
    Enfin je confirme, vivre dans une société libérale est plus agréable.
    Bonne journée

    Répondre
    • Meduse

      5 April 2021

      tous est à bruxelle, et sous l’influence des grandes puissances

  • Robin François

    5 April 2021

    Bonjour Monsieur Gave, merci pour votre analyse pertinante comme d’ habitude.
    Simplement la majorité des français etant accros aux aides publiques rien ne pourra changer par les urnes car la majorité n’acceptera pas jamais une temise en cause des aides dont elle beneficie directement. Ce pays n’a pas d’avenir

    Répondre
  • Samozon

    5 April 2021

    “des coups de pieds au cul à tour de bras”. L’article est brillant, et la chute humoristique. Bravo Monsieur Gave !

    Répondre
  • eric Vandernotte

    5 April 2021

    Bonjour Monsieur,
    le 26 mars, la cour de Karlsruhe a suspendu la ratification du plan de relance de l’UE.
    Qu’en pensez vous ?
    Salutations distinguées
    Eric

    Répondre
    • Charles Heyd

      5 April 2021

      On n’en a pas beaucoup parlé, c’est un euphémisme!
      Et on ne sait toujours pas exactement ce que cette cour a décidé et encore moins ce qu’elle peut imposer; effectivement il y a de quoi s’interroger!

    • breizh

      6 April 2021

      en théorie, cela interdit à la bundesbank de participer à ce plan de la BCE.

    • Charles Heyd

      6 April 2021

      je réponds en fait à #breizh;
      de la théorie à la pratique, pour ne pas dire la magouille politique, il y a un monde;
      beaucoup des actions actuellement décidées par Bruxelles sont contraires au traités qui régissent l’Europe; CG le répète assez souvent; qui s’en émeut ou fait quelque chose?

  • François Brault

    5 April 2021

    Et en plus la dépense publique (car il n’y a pas de recettes) compte dans le PIB donc plus l’État dépense, plus on affiche de croissance, quelle que soit l’efficacité ou non de cette dépense… Merci d’ajouter un graphe croissance du PIB vs croissance du PIB marchand.

    Répondre
  • breizh

    5 April 2021

    limpide : merci monsieur Gave.

    mais qui représentera la main invisible en 2022 ? Je ne vois personne pour l’instant. Il ne reste pour l’instant plus qu’à refuser de donner une légitimité à 2022.

    Répondre
    • Da Silva

      5 April 2021

      je ne crois pas en l’homme providentiel ni au sauveur. Mais le seul et je dis bien le SEUL espoir selon moi de la droite mais aussi, et c’est le plus important, de LA FRANCE, tient aujourd’hui seulement sur une seule personne et un seul nom : David Lisnard. Ce n’est pas un énarque et il vient de la société civile (à la base c’est un chef d’entreprise et commerçant), il a montré avoir compris les problèmes de la France et fait le bon diagnostic (chose qui est rarissime parmi tous les discours socialistes qu’on entend) et fait un EXCELLENT boulot dans sa ville de Cannes avec l’expérience du terrain. Bref il est aujourd’hui selon moi ce qu’était Margaret Thatcher et David Cameron (même s’il s’est avéré moins courageux qu’elle) à l’Angleterre. Maintenant cela va se jouer sur 3 hypothèses je pense : soit la droite se trouve quelqu’un d’autre du même calibre que Lisnard (j’ai des doutes), soit il n’y a personne qui se démarque et ils décident d’organiser une primaire et Lisnard la gagne haut la main (aucun doute qu’il se présentera à la primaire car il a déjà dit qu’il ne soutiendra personne qui ne soit pas en conformité avec ses idées tout en voulant clairement que ses idées soient une alternative pour la presidentielle), soit il décide lui même d’y aller en étant le candidat de son parti et les LR acceptent ou bien il crée son mouvement (plus compliqué pour lui). A ceux qui me répondent qu’il est inconnu, je leur réponds que Thatcher l’était aussi avant d’être élue ! Reste plus qu’à prier…

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!