1 mars, 2013

La bonté de L’Etat perdra l’Etat!

Billet D’humeur du vendredi

Parmi les nombreuses lettres d’encouragement que les entrepreneurs français reçoivent régulièrement de l’administration, la dernière en date a attiré particulièrement mon attention. Il s’agit d’une taxe qui répond au doux nom de “cotisation à l’association d’étude et de suivi de l’aménagement du temps de travail”. Son montant s’élève à 0,02% de total des salaires versés au cours de l’année.

Ravi bien entendu de constater que l’Etat, dans sa clairvoyance, avait jugé bon de m’inscrire à cette association certainement très utile à mon entreprise (ce que je n’aurai jamais eu l’idée de faire moi-même), j’ai eu l’audace de me renseigner sur les buts de cette association, l’ADESATT.
O merveille, grâce à internet la réponse arrive en quelques secondes, en provenance du site du Syntec, qui représente ma branche d’activité (le conseil):


Association d’étude et de suivi de l’aménagement du temps de travail dans les métiers du savoir
L’ADESATT est une association loi de 1901 constituée pour donner un statut juridique à la commission de suivi de l’accord national du 22 juin 1999 sur la durée du temps de travail dans la Branche. Créée par les Fédérations CICF et SYNTEC, la CFDT et la CGC, cette association avait pour objet initial d’assurer le suivi et le bilan de l’exécution de l’accord sur la durée du travail dans la branche, accord signé le 22 juin 1999. Ses missions ont été élargies dans le cadre de l’accord national du 25 octobre 2007 qui lui confie le soin de développer le paritarisme entre les fédérations professionnelles d’employeurs et les fédérations syndicales de salariés et de gérer son financement en s’appuyant sur une contribution conventionnelle annuelle des entreprises relevant de la Convention Collective Nationale”

Tout s’éclaire.
Un comité Théodule, composé de personnalités hautement qualifiées, a été crée lors de la sainte loi des 35 heures pour surveiller que nous pauvres entrepreneurs appliquions bien la loi comme il le fallait. C’est chose faite, et bien faite. L’ADESATT m’a permis d’optimiser mon temps de gestion de la paperasse, ainsi que celui de mon comptable, du postier et de mon banquier. Ouf.
Mais l’Etat et les “partenaires sociaux” ont, dans leur infinie sagesse, décidé qu’il serait vraiment stupide de me laisser ces 0,02% dont je ne saurais que faire, et de liquider une telle association de gens vraiment très bien sous le fallacieux prétexte qu’elle n’avait plus d’objet. Leurs grandes compétences sont donc désormais utilisées à m’aider à appliquer le paritarisme dans mon entreprise. Pour les entrepreneurs individuels, nettement majoritaires dans ma branche, cela consiste sans doute à promouvoir un meilleur équilibre entre hémisphère droit et hémisphère gauche, où peut-être à nous inciter à communiquer plus souvent avec notre miroir, où plus probablement à s’inscrire en même temps au MEDEF et à la CGT. Qui sait?

Quand la mission de l’association sera achevée, ce qui ne saurait tarder au vu de son efficacité, je propose d’élargir encore ses compétences à la promotion non plus simplement du paritarisme mais de la parité.
En tant qu’entrepreneur individuel de genre masculin, j’hésite entre les implants mammaires et le tailleur Chanel.
Mais nul doute que l’ADESATT saura alors m’orienter.

D’un ami entrepreneur.

 

 

Auteur: Emmanuelle Gave

Profession de foi de IdL: *Je suis libéral, c'est à dire partisan de la liberté individuelle comme valeur fondamentale. *Je ne crois pas que libéralisme soit une une théorie économique mais plutôt une théorie de comment appliquer le Droit au capitalisme pour que ce dernier fonctionne à la satisfaction générale. *Le libéralisme est une théorie philosophique appliquée au Droit, et pas à l'Economie qui vient très loin derrière dans les préoccupations de Constant, Tocqueville , Bastiat, Raymond Aron, Jean-François Revel et bien d'autres; *Le but suprême pour les libéraux que nous incarnons étant que le Droit empêche les gros de faire du mal aux petits,les petits de massacrer les gros mais surtout, l'Etat d'enquiquiner tout le monde.

9 Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • adolf

    3 mars 2013

    Attention, il est probablement possible de demander volontairement à ne pas être inscrit (ou à être désinscrit) de ladite association. L’Etat, dans son infinie duplicité sournoise a souvent ce genre de ruse lamentable à pleurer.
    Vous êtes rajouté d’office sur la liste des cotisants à un de leurs rackets mafieux, sauf si vous demandez expressément à ne pas le faire (une fois que vous avez constaté le fait, bien sûr, car personne de sensé ne s’inscrirait de lui-même) .
    Il suffit alors, dans une démarche volontaire, d’une simple lettre.
    Evidemment cette possibilité, quand elle existe n’est jamais clamée sur les toits.
    Ainsi, si vous payez, vous êtes réputé cotiser volontairement.

    Répondre
  • aristarque

    1 mars 2013

    Tu es probablement dyslexique, non?
    cette association caritative, sans nul doute au vu de son objet social, travaille dur à la promotion du parasitarisme!

    (paritarisme, pfûûû, n’importe quoi!…)

    Répondre
    • Von Inanitas Crastinus

      5 mars 2013

      😉

  • jepirad

    1 mars 2013

    ça fait parti des multitudes d’associations, d’agences etc…qui sont engraissées avec les deniers des entreprises ou des citoyens…, pour des attributions obscures.

    Répondre
  • BA

    1 mars 2013

    Vendredi 1er mars 2013 :

    Les chiffres du chômage en Europe viennent d’être diffusés par Eurostat pour le mois de janvier 2013.

    “Le chômage atteint 11,9% dans la zone euro, un nouveau record.

    Le taux de chômage de la zone euro s’est établi à 11,9% de la population active en janvier, un niveau record, selon les données publiées vendredi par l’office européen de statistiques Eurostat.”

    http://www.liberation.fr/economie/2013/03/01/le-chomage-atteint-119-dans-la-zone-euro-un-nouveau-record_885544

    1- Médaille d’or : la Grèce. Chômage de 27 %.

    2- Médaille d’argent : l’Espagne. Chômage de 26,2 %.

    3- Médaille de bronze : le Portugal. Chômage de 17,6 %.

    4- Slovaquie : 14,9 %.

    5- Irlande et Chypre : 14,7 %.

    7- Lettonie : 14,4 %.

    8- Lituanie : 13,3 %.

    9- Bulgarie : 12,4 %.

    10- Italie : 11,7 %.

    11- Hongrie : 11,1 %.

    12- France et Pologne : 10,6 %.

    Répondre
  • d'Halluin

    1 mars 2013

    Il y aurait effectivement de quoi bien rigoler si tout ceci n’était pas consternant !!!!
    Enfin, cela n’empêchera pas l’écroulement de ce système débile. Au fait – et personne ne m’a encore répondu de manière “normal” au sujet des retraites:

    Voilà nous (les actifs actuels) seront amenés à travailler plus longtemps, nous cotisons déjà 2 fois plus que la génération actuelle de retraités et à la fin, nous en aurons sûrement beaucoup moins (puisque l’Etat emprunte déjà pour payer le dernier trimestre des retraités. Donc dans le meilleurs du meilleur des cas,(je sais je rêve) nous toucherons 75% de ce que touchent les retraités actuels (en cotisant 2 fois plus et en travaillant plus longtemps).

    Tout ceci sans même parler de la différence entre les retraités du public et ceux du privé… Vivement l’écroulement de ce système. Ce sera une bonne nouvelle à moyen terme (même si à court terme, cela risque d’être chaud).

    Vous avez bien résumé la situation: c’est lamentable comme tout le reste!

    Répondre
  • tonio607

    1 mars 2013

    Merci pour ce billet qui m’a beaucoup fait rire ! Il y a encore quelques mois, j’aurais ris jaune mais, depuis, j’ai délocalisé mon entreprise individuelle à l’étranger… J’espère qu’au moins, vous êtes en paix sociale avec vous même !

    Répondre
    • lartillier

      3 mars 2013

      comment?? svp.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!