10 November, 2021

Ivan Rioufol pose les mots justes sur les véritables faits

Le ” Bloc-notes ” d’Ivan Rioufol qui parait dans le Figaro chaque vendredi est attendu par des milliers de lecteurs fidèles, pose les mots justes sur les véritables faits. Avec une clarté d’esprit et d’expression remarquable le journaliste analyse l’actualité politique, avec courage, lucidité, sans jamais faire aucune concession. Nous l’avions rencontré il y a un an avec Charles Gave pour l’interviewer sur IDL TV. Nous nous sommes revus cette semaine. Son interview est disponible sur IDL TV…….

 

Nous vivions il y a un an dans un pays dans un pays où la démocratie n’aimait pas le peuple, les humanistes n’aimaient pas les gens, les journalistes n’aimaient pas les faits, les antiracistes n’aimaient pas les blancs, les progressistes aimaient tellement les pauvres qu’ils étaient prêts à en faire venir toujours davantage. Nous avions repris ce constat effectué dès 2021 dans son livre « De l’urgence d’être réactionnaire ». Relire les analyses hebdomadaires d’Ivan Rioufol permet de voir à quel point les faits s’enchaînent avec logique, l’un appelant inévitablement l’autre, comme le laxisme judiciaire entraine la hausse des violences.

 

Voila un résumé de un an de Bloc Notes :

 

Beaucoup voudraient faire taire Eric Zemmour

 

Eric Zemmour déclenche parmi la classe politique consensuelle et aux extrêmes de l’échiquier politique des commentaires sur la nécessité de le faire taire. Pourtant tous ceux qui l’écoutent vraiment, éprouvent une forme de reconnaissance à l’égard de celui qui sait rendre lisibles, transparents, la France, sa nostalgie, ses tragédies, son déclin et surtout la dépossession qu’elle subit avec le sentiment pour de nombreux français d’être devenus étrangers dans leur propre pays…

 

Emmanuel Macron a dévoyé la fonction présidentielle

 

Le niveau de popularité d’Emmanuel Macron dans les sondages reste élevé alors qu’il ne cesse de ménager l’islamisme, qui est le vrai danger pour la France et l’Europe…Sa culture de l’excuse est l’héritière d’un humanisme dévoyé. Sa phrase prononcée à Alger “la colonisation française a été un crime contre l’humanité”, heurte de nombreux français. Il a dévoyé la fonction présidentielle avec “sa déconnade” dans les jardins de l’Elysée avec les rapeurs McFly et Carlito.. Tout cela n’a rien de  respectable.

 

L’autorité de l’Etat n’est plus respectée

 

Une contre-société qui se renforce de l’immigration incontrôlée et du commerce de la drogue se développe très rapidement …. Si le gouvernement n’a pas craint la répression des gilets jaunes, il s’est interdit la même brutalité contre les rebelles de la diversité tant il craignait l’émeute…

 

La France n’est plus dirigée. Elle est tenue par une caste uniquement préoccupée de son sort. L’officielle hystérie hygiéniste apparue avec le Covid est un artifice qui permet à l’Elysée de préserver une apparence d’autorité et surtout de renoncer à son engagement d’un retour à l’équilibre budgétaire.

 

L’Europe peut-elle rester la même si sa population change ?  la réponse est bien évidemment non. Ce qui est grave c’est que l’immigration a été voulue, préméditée, soigneusement organisée dans le dos des français. Et elle se poursuit en particulier avec

avec « la repentance coloniale ».  Les immigrationnistes enivrés de leur humanisme ne voient rien de ce qui devrait les révulser.. A Berlin des drapeaux israéliens ont été brûlés par de jeunes turcs et arabes…

 

L’incendie criminel de la cathédrale de Nantes perpétré par un immigré rwandais est le triste symbole de la naïveté suicidaire de l’église catholique sur la question migratoire. A force de choisir un camp qui n’est pas celui du peuple de France, l’église ne doit pas s’étonner si ce peuple se détourne d’elle de plus en plus massivement…

 

L’Union Européenne est désormais divisée en deux camps irréconciliables: d’un côté une Europe libérale ouverte à l’immigration, incarnée par Emmanuel Macron. De l’autre l’Europe des démocraties dites illibérales incarnée par Viktor Orban en Hongrie et Matteo Salvini en Italie qui entend défendre la souveraineté et l’identité des peuples…

 

Michèle Tribalat, Christophe Guilluy, Stephen Smith, chercheurs et auteurs à succès reconnus se voient marginalisés par l’université française lorsqu’ils touchent à des thèmes comme l’islam et l’immigration. “On” reproche à leurs thèses de faire le jeu des discours politiques d’extrême droite. Ils répondent qu'”on” s’attache à réduire leur légitimité plutôt qu’à contredire leurs arguments. On ne débat plus dans l’université française, on exclut…

 

La France ne pourra se libérer de la pensée unique que quand la cooptation instaurée en 1945 dans le monde universitaire et au CNRS aura été réformée. La fonction publique avait vu en 1946 son statut signé par Maurice Thorez secrétaire général du Parti Communiste. Depuis, ce monde obsolète ne cesse de s’autoprotéger par d’illégitimes prérogatives que personne n’ose contester. Tant que l’Etat Providence héritage du Conseil National de la Résistance restera intouchable en dépit de ses coûts exorbitants, la France sera condamnée à la régression économique.

 

Le “vivre ensemble” est une expression inepte, indécente. Elle camoufle l’apartheid des cultures. Ce n’est qu’une blague sanglante. Pour permettre au migrant de conserver ses racines on somme le pays d’accueil de renoncer aux siennes. L’islamisme contraste avec l’immigration du passé car il ajoute la détestation du pays hôte. Le communautarisme est une immense faillite.

 

 

 

 

 

L’Etat est malade alors que la nation protectrice est malmenée par la mondialisation.  

 

L’Etat est malade. Il est incapable de reconnaitre et de combattre les poisons idéologiques qui minent le pays. L’hystérie sanitaire vient d’aggraver le déni des réalités. Depuis des années, Gauche et Droite ont laissé se développer une contre société islamisée. Après les assassinats du Père Hamel, de Samuel Paty, d’Olivier Maire, notre humanisme et notre juridisme sont devenus les marques de la faiblesse qui nous tue. La diversité est la première responsable de la libanisation du pays. Le constat du remplacement d’un peuple par un autre est un interdit imposé par le politiquement correct.

L’autorité de l’Etat n’est plus respectée par une contre-société qui se renforce de l’immigration incontrôlée et du commerce de la drogue. Si le gouvernement n’a pas craint la répression des gilets jaunes, il s’est interdit une telle brutalité contre les rebelles de la diversité tant il craint l’émeute…

 

La nation française reste attachée à son identité que ses élites veulent brader au nom de l’apaisement. Emmanuel Macron n’a rien saisi de l’attachement des gens à leur nation. Il a déclenché une pluie d’obus contre le nationalisme de ceux qui n’adhéreraient pas à son idée de “souveraineté européenne” Il ne fait qu’exacerber les incompréhensions entre la France d’en haut et la France d’en bas. Le système technocratique est contesté. Il ne cesse de suggérer une continuité entre l’extrême droite et la montée actuelle de l’antisémitisme. Le pouvoir est bien placé pour voir que ce rejet s’épanouit majoritairement dans les cités musulmanes et à l’extrême gauche. Emmanuel Macron ne cesse de ménager l’islamisme qui se situe dans la continuité totalitaire du nazisme et du communisme.

 

La république exhibe trop de faiblesses pour impressionner les fanatiques islamistes. Les plaques commémoratives des attentats de 2015 ne disent d’ailleurs  rien de leur caractère islamiste….Depuis la décapitation du professeur Samuel Paty le 16 octobre 2020 une seule école maternelle porte son nom !

 

Le fiasco de la démocratie sans le peuple

 

Les institutions confirment le grand effondrement du système. Après les généraux en retraite, ce sont les policiers, d’anciens préfets qui ont pris la relève. Le chef de l’Etat participe de son côté à déconstruire le peu qui reste debout….

 

La démocratie meurt de la légèreté de ses élites. La droite doit parler aux jeunes et aux catégories populaires qui forment la bataillon des abstentionistes. Seule la démocratie réactivée notamment par des consultations et des référendums peut redonner son expression à l’intelligence collective baillonnée. Un processus révolutionnaire est à l’œuvre dans la société. La tentation est grande pour le pouvoir avec le Covid de maintenir une pression étatique et anxiogène en prétextant un danger en fait marginal (le virus ne tue que 1% des gens en majorité très âgés° La France est malade d’avoir été réduite à une démocratie d’apparence. La démocratie bruxelloise est une blague. Ce ne sont pas les populistes qui menacent la démocratie, mais ceux qui veulent les faire taire…

 

 

 

Le réformisme d’Emmanuel Macron qui devait transformer la France est un mot creux

 

Emmanuel Macron a accumulé les petites choses bavardes et disparates. Seule la démocratie réactivée notamment par des consultations et des référendums peut redonner son expression à l’intelligence collective bâillonnée. Le macronisme soucieux de lui-même n’a jamais voulu entendre la détresse de ceux qui s’inquiètent de leur destin dans le pays de leur père…Macron après s’être converti à l’écologisme est devenu attentif à l’immigration…AME qui offre la gratuité des soins aux clandestins… Son progressisme qui sacralise la diversité des minorités lui interdit de lutter contre le multiculturalisme qui est la plaie des nations européennes.

 

L’humanisme macronien est insensible à l’âme des peuples. L’effondrement d’un pays qui ne veut plus croire en lui-même est très visible . Au plus haut de l’Etat c’est le mépris qui l’emporte. C’est Emmanuel Macron qui a dit que “la colonisation française était un crime contre l’humanité”. C’est lui qui a confié à Benjamin Stora, avocat de la repentance, une mission sur la mémoire de la guerre d’Algérie. C’est lui qui sur la chaine Al Jazeera a jugé la France responsable du “ressentiment économique et social de la jeunesse musulmane victime de supposées inégalités”.

 

Le parti présidentiel LREM applaudit à ses propres vues universalistes. Les députés de la majorité  sont imperméables à la pauvre vie des autotochnes. Le Parti du Bien a un faible pour les peuples opprimés pourvu qu’ils vivent loin de son odorat. La caste au museau délicat n’a d’yeux que pour “les winners de la start up nation…”. Emmanuel Macron qui court après l’air du temps a rejoint aussi l’écologisme politique qui bidouille les faits .Il ne sait pas aborder les sujets qui minent la cohésion de la nation: le despotisme des minorités, la culpabilisation de la république, la libanisation du pays, l’endormissement des consciences.

 

Face à l’islamisme , les élites dorment encore au lieu de combattre l’ennemi

 

L’islam politique utilise le communautarisme pour accéder au séparatisme. Macron n’ose pas appeler un chat un chat. Il avance en crabe. Autant dire qu’il recule. La France s’est construite sur l’assimilation et l’unité. Depuis 50 ans on s’inspire du modèle multiculturel anglo-saxon sans que les français aient leur mot à dire. Ce qui a permis tout ce désastre c’est l’immigration de peuplement la tyrannie des minorités l’indifférenciation en tout. La religion des droits de l’homme ne fait plus la différence entre le citoyen et l’étranger.

 

L’idéologie migratoire, conjuguée à la culpabilisation unilatérale, peut vite conduire au naufrage de la nation. L’éléphant est là, dans le salon. Pourtant, il reste inconvenant de s’en étonner. Ainsi en est-il de l’immigration de masse: elle emplit les débats par ses effets, sans être nommée ni remise en question. Les cités de la «diversité» sont en insurrection permanente? C’est à cause du confinement, de la crise économique, des insuffisances de l’État, etc. Le système scolaire explose? C’est à cause d’un manque de moyens, de la rigidité de la carte scolaire, d’une incompréhension de l’attente des familles, etc.

 

La nouvelle religion des droits de l’homme invite les occidentaux à s’effacer  en souriant au profit de remplaçants. La mobilisation anti islamophobie du 10 novembre 2019 a rassemblé gauchistes et islamistes dans une même haine de la France “raciste” et “islamophobe”. Elle a eu le mérire de montrer les dangers du communautarisme. Heureusement l’opinion est plus lucide 71% des Français pensent que la religion musulmane cherche à imposer son mode de fonctionnement aux autres…

 

Qu’attendent les français musulmans pour descendre dans la rue dénoncer ceux qui terrorisent en leur nom ? Les manifestations contre l’islamophobie à Paris se font toujours aux cris d’ « Allah Akbar ». Qu’attendent les français juifs pour questionner ceux de leurs représentants qui excluent encore la droite recentrée qui combat le poison islamiste et judéophobe. Il faut promouvoir les musulmans républicains. Le mal à soigner est un poison français: celui de la pensée paresseuse qui se vautre dans la culpabilisation pour avoir la paix… La haine est chez ceux qui tuent, non chez ceux qui dénoncent les tueurs. Il faut fermer les mosquées salafistes , en expulser les imams, dénoncer les personnalités et les organisations au jeu trouble

 

L’existence d’un nouvel antisémitisme est récusée par la macronie

 

Plusieurs dignitaires de la macronie pensent qu’il est vain de distinguer entre les antisémitismes… Or L’anticapitalisme, l’antisionisme, et l’islamisme sont les masques derrière lesquels s’abritent ceux qui crachent sur les juifs. C’est un islamiste revêtu d’un gilet jaune qui a injurié Alain Finkielkraut à Paris en disant “elle est à nous la France” !

 

Le nouvel antisémitisme est importé par la culture musulmane.  Les immigrationnistes enivrés de leur humanisme ne voient rien de ce qui devrait les révulser.. A Berlin des drapeaux israéliens ont été brûlés par de jeunes turcs et arabes. Les néoféministes se taisent devant les injures machistes ou les agressions sexuelles commises par des hommes venus du Maghreb ou d’Afrique Noire. Les donneurs de leçon sont sourds à la détresse des petites gens. Pourtant la lutte contre l’imigration clandestine est classée au premier rang des priorités des français à égalité avec le renforcement des lois. Le mutisme des belles âmes sur l’antisémitisme est méprisable.  Ils s’interdisent de désigner l’islam politique pour ce qu’il est : un totalitarisme sexiste, raciste et judéophobe. La république capitule n’osant désigner l’ennemi

 

A faire l’ange, le Pape met l’Europe en danger. François prêche l’accueil pour tous les clandestins. Il s’oppose aux expulsions collectives et arbitraires de migrants et de réfugiés. Les étrangers doivent avoir accès aux soins et aux systèmes de pension… Son aveuglement qui conforte les belles âmes est affolant de naïveté…

 

Les six prochains mois seront déterminants pour la France

 

Devant le refus obstiné du président Macron de fermer les frontières pour protéger les Français pendant la crise sanitaire, face aux affrontements entre Tchétchènes et Maghrébins en plein centre de Dijon, confrontés aux assassinats répétés de paisibles citoyens par des « jeunes », devant les appels d’associations incitant à déboulonner des statues et à débaptiser rues et bâtiments au nom d’un anti-racisme devenu fou,on voit bien que les événements se succèdent à un rythme de plus en plus soutenu et forment autant de signes désormais évidents de la situation catastrophique dans laquelle se trouve la France. Il y a maintenant urgence, l’Histoire accélère, les six prochains mois vont être déterminants pour la France.

 

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

15 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • AM

    24 November 2021

    La synthèse sur les consèquences est claire et complète. Elle mériterait d’être enrichie dans le temps.
    Sur les causes , ne vise-t-on pas , au plus au niveau , un effacement , un gommage de ce qui fait , constitue la France pour y substituer une ” nation européenne ” ?
    Le mouvement décrit est bel et bien une stratégie payée par ceux qui ont intérêt à ce mouvement…
    Dans cet ordre d’idées , voir les effets de la politique européiste des dernières années au nord de l’europe: bien moins désastreux que chez nous , Schengen aura “descendu” la France, pas les pays du nord….

    Répondre
  • COIRON

    19 November 2021

    Pas de nouvelle de l’entretien avec Christian COMBAZ . Merci de votre réponse .

    Répondre
  • Robert

    15 November 2021

    Bravo pour cette synthèse M. NETTER, qui ne peut qu’intéresser les esprits éclairés.
    Quant à Ivan RIOUFOL, il est réellement un lanceur d’alerte citoyen.

    Répondre
  • YB

    11 November 2021

    S’il y a en effet remplacement, ce sera le début de la fin !
    Quand l’Algérie est devenue indépendante en 62, il y a eu ″remplacement″ : Les personnes qui avaient les connaissances et les compétences sont parties, laissant toutes les usines, les infrastructures,,, derrière elles et de nos jours on voit le résultat !
    D’autres pays ont suivi exactement le même chemin en faisant fuir les nationaux par un changement non désiré de gouvernement ou par les guerres et de nos jours ces pays sont des territoires perdus !
    Comme le signale Mr. Gave, 20% de la population tire le reste vers le haut, MAIS la grande majorité de cette population sont des nationaux et ils seront les premiers à partir vers des horizons plus cléments.
    Il y a deux façons pour qu’un pays soit économiquement stable et ses habitants aient un bon niveau de vie :
    a- Des ressources naturelles bien gérées.
    b- Des connaissances.
    Les ressources naturelles sont inamovibles, par contre les connaissances peuvent partir, ce qui est le cas de la France et de nombreux pays européens !

    Répondre
  • oak1277

    10 November 2021

    Je lisais un article de Jean-François Revel, écrit en 1987, qui s’interrogeait déjà sur les causes de décadence de la société française. A sa lecture, il n’a pas perdu une ride … Je cite :
    “Les causes de décadence dans la société française actuelle, on peut les regrouper en trois comportement principaux (…). En quoi consistent-ils ?
    – D’abord, à poursuivre simultanément des objectifs logiquement contradictoires et pratiquement incompatibles.
    – Deuxièmement, à défendre des privilèges au nom de la justice sociale, et des inégalités au nom de l’égalité.
    – Enfin, une intolérance et une certaine habitude de la mauvaise foi dans le débat public qui nous amènent à examiner les problèmes clefs de moins en moins sur le fond et de plus en plus comme armes de guerre contre l’adversaire politique, social, culturel.”
    Dans le même article, l’auteur revient sur les brutalités policières de décembre 1986 (je rappelle que l’article est écrit en janvier 1987 !).
    “Il ne faut pas perdre de vue que les manifestations estudiantines ont ajourné sine die la solution d’un grand problème national qui est une tragédie : la chute de notre système universitaire dans un progressif sous-développement, comparé aux systèmes des pays avec lesquels nous sommes en concurrence. D’où à termes, davantage de chômage, puisque l’emploi dépendra largement de notre compétitivité internationale, donc du niveau des études qu’auront faites nos futurs actifs. Les deux principaux remèdes proposés – la sélection et la mise en concurrence des universités – n’étaient nullement propres au seul projet Devaquet, ni à la droite : ils étaient recommandés par Laurent Schwartz, grand mathématicien et personnalité de gauche bien connue.”
    Et de faire le parallèle avec la deuxième tare comme cause de notre décadence :
    “Au nom de la lutte pour l’inégalité au nom de l’égalité, en obtenant que l’on élimine la méritocratie, les étudiants ont pénalisé les plus pauvres, ceux qui n’ont que leur intelligence pour parvenir, au profit des riches, qui peuvent se permettre de rester 5 ou 6 ans à l’université sans gagner aucun salaire, même s’ils sont incapables de faire des études difficiles. C’est le pauvre qui est victime du système si le diplôme qu’il obtient à la sortie est sans valeur.” (…)
    “Les civilisations décadentes sont celles où une part croissante des revenus distribués ne correspond à aucune production, et engendre des injustices sociales au nom de la justice, puisque les avantages acquis sont forcément payés par le travail de quelqu’un d’autre.”
    Un repas gratuit ça n’existe pas !
    Jean-François Revel pouvait encore écrire cela en 1987 sans être qualifié de complotiste, fashiste, d’extrême droite ou que sais-je encore ! En près de 35 ans les mêmes maux se sont amplifiés et on mesure le niveau de décadence de ce pays.

    Répondre
  • caullet

    10 November 2021

    Les faits sont difficilement discutables.
    Mais que fallait-il attendre du Young Global Leader élu en 2016 avec le parrainage de Karl Schwab et Jacques Attali, avant d’être mis sur orbite pour “présider” aux destinées de la France et des Français ?

    Répondre
  • Georges

    10 November 2021

    C’est un bon diagnostic qui oublie l’essentiel ,: la démographie. Le remplacement avec toutes ses vicissitude ne peut se faire que par le différentiel démographique. Allez dans un collège public voir la tête des élèves, vous serez surpris du peu d’enfants “gaulois ou assimilés”.

    Répondre
  • Ockham

    10 November 2021

    Au fait l’islam s’engouffre naturellement dans une porte ouverte. La nouvelle religion des droits de l’homme et le droit du sol offre un paquetage complet et confortable à la porte de l’Europe. Les filets juridiques à dimension multiples interdisent à la police, aux juges et aux militaires toute action simple et évidente. En plus et cela fait rire jaune, nos fonctionnaires-politiques-à-vie pratiquent le principe de précaution ! Alors les vagues islamiques s’installent en impunité statistiquement totale au pourcentage prés. Nos juristes nous suicident juridiquement du haut de ces cours européennes et de nos propres cours. Cela fait beaucoup. Il va falloir descendre encore d’un cran pour que les ectoplasmes précautionneux qui nous dirigent, accueillent l’intolérable ce qui ne saurait tarder.

    Répondre
  • Gérard Rodriguez

    10 November 2021

    Le dernier quinquennat Macron arrive à son terme. La bombe “Jean-Michel Trogneux” Cf Faits&Documents 498 à 501 explosera début 2022. Le Z n’aura plus qu’à se baisser pour ramasser Marianne

    Répondre
    • sandra

      10 November 2021

      c’est beau de prendre vos fantasmes pour la réalité .

      Les bobos gauchistes , les personnes d’origine étrangère , les femmes dans leur majorité n’auront que faire de ce bouquin .

      Ils ne jurent que par Macron et revoteront pour lui .

      Macron sera réelu dans un fauteuil .

      Zemmmour n’étant que le nouvel épouvantail dont Macron a besoin pour de se faire réelire . Marine le Pen ne faisant plus suffisamment peur .

      Adieu la France et bientot la future république islamique .

  • Philippe DAUBEACH

    10 November 2021

    En quelques mots, le diagnostic est clairement posé. Pour redresser la situation, il faut un homme d’Etat appuyé par une large partie de l’opinion. autant dire que ce n’est pas gagné.

    Répondre
  • LANGLOIS

    10 November 2021

    Yvan Roufiol est très clair sur sa (et celle de beaucoup de Français qui ne peuvent s’exprimer )vison de la FRANCE et la situation de perdition où l’a mené macron le fossoyeur.
    Nous l’apprécions dans l’émission avec Pascal Praud et le dimanche soir; tout cela sur Cnews; ce qui n’est pas la même chose que ce qui est diffusé sur les autres chaînes qui n’est rien d’autre que la propagande de macron.
    Y.ROUFIOL ministre de E. ZEMMOUR …

    Répondre
  • michel hasbrouck

    10 November 2021

    Bien: Bon. Alors, que faire ?

    Répondre
    • Torque Mada

      10 November 2021

      Reflechir avant de voter.

    • Robert

      15 November 2021

      Que faire ? Ouvrir les yeux et les consciences, cesser d’être dans le déni des réalités ce qui est le cas de beaucoup de français.
      La lâcheté le dispute à la bêtise dans toute une partie de la population.
      Dans quelle proportion ? Le résultat de la prochaine présidentielle le dira.
      Nous assistons à un véritable suicide de la France et au delà de l’ Europe dite jadis “de l’ouest” !

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!