2 January, 2022

Il n’y a jamais un seul cafard dans une cuisine.

Il s’agit-là d’un tres vieux proverbe boursier qui signifie tout simplement que les emmerdements, ça vole toujours en escadrille.

Si donc je vois apparaitre un cafard quelque part dans les statistiques que je suis en temps réel, immédiatement je commence à me faire du souci  (me faire du souci pour tout et pour rien est l’essence de ma profession) et donc je commence à chercher le nid de cafards, en espérant le trouver avant qu’il ne soit trop tard. Et pour ce faire, je suis une méthodologie qui s’apparente sans doute à celle d’un médecin ou d’un cardiologue.

Inutile de dire que je ne connais rien à la cardiologie ou à la médecine, mais j’ai l’impression que les processus d’identification des problèmes doivent être similaires à ceux que j’utilise. Je commence par amasser le maximum de données sur le cœur du patient, ou le foie, ou les poumons, je les mets sous forme graphique et visuelle et je m’intéresse en priorité aux mouvements statistiquement anormaux.

J’imagine (mais je suis loin d’en être sûr) que si un électrocardiogramme se met à avoir des mouvements irréguliers et anormalement volatils, alors le docteur va mettre le patient dans une ambulance et l’envoyer à l’hôpital le plus proche pour que des analyses plus approfondies y soient effectuées.

Que le lecteur s’imagine que le système des prix est une espèce de rythme cardiaque qui peut bien sur accélérer ou décélérer, mais d’habitude en bon ordre.

Si un prix, dans un marché tres large, se met à bouger anormalement, je vais voir pour essayer de comprendre. Et peu de prix ont un marché aussi large et aussi actif que les prix de l’énergie, ce qui est bien compréhensible puisque sans énergie il n’y aurait pas d’économie, ni de vie d’ailleurs.

Et c’est ce qui vient de se passer pour les prix du gaz en Europe, comme en fait foi le graphique suivant.

 NDLR (Les couleurs doivent être interverties: le rouge est le gaz, le noir le pétrole. CG est encore en effet réveillon).

 

Le mouvement récent des prix du gaz en Europe a été pour le moins anormal statistiquement et compte tenu du rôle du gaz naturel dans la création d’énergie sur le vieux continent, cela pourrait entraîner des répercussions économiques assez profondes sur nos économie si ces prix étaient maintenus sur le long-terme.

Essayons de comprendre pourquoi cette tension sur le gaz, et pas sur le pétrole (voir le graphique, rien d’anormal à noter sur le prix du Brent).

Explication.

Nous sommes engagés depuis plus d’une décennie, et au niveau mondial, dans un immense mouvement de transition énergétique et il n’y a pour ainsi dire aucun investissement qui ait été fait depuis dans les sources d’énergie polluantes ou jugées dangereuses, tels le nucléaire ou le pétrole. Du coup, des pénuries commencent à apparaitre ici et là, même dans le charbon…

En revanche, des sommes gigantesques ont été englouties dans le solaire ou les éoliennes, ces deux formes de production d’énergie ayant la caractéristique commune d’être intermittentes. Ce qui veut dire en termes simples que chacune de ces installations doit être doublée par une centrale thermique qui soit facile à mettre en route s’il n’y a ni vent ni soleil, et qui soit facile à fermer si le mistral apparait avec un ciel dégagé, de façon à éviter les effondrements de réseaux s’il n’y a ni vent ni soleil pendant longtemps.

Et cette centrale thermique d’appoint ne peut être qu’au gaz puisque le pétrole et le charbon seraient extrêmement polluants.

Ce qui veut dire en passant que le coût en capital de ces installations est très supérieur à celui d’une centrale classique puisqu’il faut en construire deux à la place d’une.

Et donc, l’énergie produite sera automatiquement beaucoup plus chère dans le futur puisqu’il faudra amortir non pas une mais deux centrales opérant au même endroit, ce qui sera directement inflationniste. Et énergie plus chère veut dire croissance plus faible.

Pour être honnête : Si nous avons une assez longue période sans vent et sans soleil pendant l’automne et l’hiver et que les stocks de gaz naturel sont à un plus bas historique parce que tout le monde attendait d’énormes livraisons de gaz russe transitant par un nouveau pipe-line et que ce gaz n’a pas été livré, alors le gaz doit être acheté sur le marché au comptant , ce qui fait que le prix quadruple en quelques semaines, ce qui n’a rien d’étonnant.

Et du coup, les prix de l’électricité sont montés très fortement en Europe depuis quelques mois, ce qui met en difficultés toutes les opérations grosses consommatrices d’énergie (cimenteries, aciéries, aluminium, chimie lourde pour les engrais etc…) qu’il faudra sans doute fermer pendant quelque temps en attendant que le gaz russe arrive et que les prix du gaz ne retrouvent un niveau normal.

Mais si les cimenteries ferment, l’immobilier va avoir du mal et si les aciéries et les usines d’aluminium cessent de produire, voilà qui ne pas aider l’industrie automobile. Et sans engrais, le prix de la nourriture risque de beaucoup monter et le revenu disponible baissera d’autant, ce qui ne peut avoir que des conséquences désastreuses pour la croissance, encore une fois.

Il faut que le lecteur comprenne bien que nos industries grosses consommatrices d’énergie en Europe viennent de subir une énorme augmentation des impôts qu’elles doivent supporter, au profit de la Russie en premier et de la Chine en second, laquelle vient d’ouvrir une série de centrales thermiques qui fonctionnent…au charbon.

La question essentielle pour le court terme est donc : combien de temps va durer cette hausse du prix de gaz qui risque bien de déclencher une récession de plus dans nos industries lourdes. Et l’on parle de réindustrialiser notre pays.

Comme d’habitude, je ne ferai aucune prévision mais je tiens à dire que cela n’a pas l’air de tracasser ni la Commission Européenne ni le nouveau gouvernement allemand si l’on regarde les projections à long terme faites par Exxon sur l’offre et la demande d’énergie en Europe pour les trente ans qui viennent. J’imagine que ces prévisions ont été inspirées par les contacts que cette firme a avec les autorités du vieux continent, et je ne peux pas m’empêcher de les trouver totalement effrayantes.

Pour la suite de cet article, je vais donc utiliser les chiffres fournis par Exxon Mobil ou BP sur les consommations passées ou à venir par source d’énergie en Europe

Les voici.

 

 

Et ces données, soit je les analyse mal, ce qui est toujours possible, soit je les analyse bien, et si c’est le cas, je dois dire que nous allons tout droit vers une crise économique et sociale monstrueuse et que les candidats aux prochaines élections ne devraient parler que de ça.

Quelques commentaires sont nécessaires ici.

  • D’après Exxon, et donc sans aucun doute d’après la Commission, entre 2025 et 2050, la demande totale d’énergie en Europe devrait baisser de près de 17 %, de 60 quadrillions de BTU  à 50 quadrillions de BTU, ce qui implique une baisse inimaginable du niveau de vie moyen tant je ne connais aucune période dans l’histoire ou une baisse de la consommation d’énergie n’ait pas entraîné une baisse du niveau de vie de même amplitude.
  • Pendant la même période, la production d’électricité passerait de 10 quadrillions de BTU à 16. 7 quadrillions de BTU, soit une hausse de 67 %.
  • Et comment cet accroissement de la production d’électricité sera-t ’il reparti entre les principales sources d’énergie ? Facile, le pétrole baisserait de moitié, le gaz naturel d’un quart, le charbon des deux tiers, le nucléaire de moitié tandis que les énergies renouvelables fourniraient 10.64 quadrillions de BTU à la place de 5 quadrillions aujourd’hui (ce qui est faux puisque ces énergies sont intermittentes, comme les problèmes actuels sur le prix du gaz le prouvent).
  • Et donc il me semble que prévoir une hausse de la demande d’électricité qui serait couverte uniquement par les sources dites renouvelables relève purement et simplement du mensonge.

Et tout cela nous amène à une baisse de notre consommation d’énergie de 17 %, ce qui est impossible sans déclencher des mouvements sociaux gigantesques.

Et donc, quand je regarde ces chiffres, la seule solution si l’on accepte le principe de la pollution par le CO2 semble être de mettre un paquet immense sur le nucléaire et de le faire tout de suite.

Or que voyons-nous ?

L’Allemagne vient de fermer, en décembre 2021, ses dernières centrales nucléaires et fait tourner à la place ses vieilles centrales à charbon. Ce qui veut dire que quand le vent vient du Nord Est, l’atmosphère de Paris est polluée par les poussières de charbon allemand. Et que du coup, madame Hidalgo nous fait circuler en circulation alternée à Paris et interdit les diesels, ce qui est vraiment se foutre du monde.

Conclusion

Je crains que dans le monde entier, la juxtaposition de population mal informées, de gens qui haïssent la science, de technocraties incompétentes, de politiques sans courage et de règlementations absurdes ne nous amène à une crise énergétique considérable qui n’aura rien à voir avec la réalité et tout à voir avec des opinions publiques devenues folles. Nous parlons ici d’un suicide, et non pas de la conséquence de contraintes inéluctables.

Un exemple : Aux USA, la région la plus consommatrice de gaz est la zone urbaine autour de Boston. La production la plus importante de gaz aux USA se passe au sud de Philadelphie, ce qui est la porte à côté. Les écologistes locaux refusent la construction d’un pipe-line entre les deux zones urbaines et le transport par bateau ne peut avoir lieu puisque pour relier deux ports américains, les bateaux et les équipages doivent être americains (loi datant de 1920), et qu’il n’y a pas de bateaux gaziers aux US, et encore moins avec un équipage américain.

Et c’est pour ça que les americains refusent que le gaz russe soit livré aux allemands, pour pouvoir leur vendre leur gaz, à eux, au prix fort, à l’autre bout du monde, ce qui risque de déclencher une récession en Europe…

Et après -ça, le lecteur va me dire que le capitalisme et le libéralisme ne marchent pas, que nous avons besoin de plus de protectionnisme et que l’Allemagne est bien gérée…

C’est là, en général, que j’ai un GMDS (grand moment de solitude).

 

 

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

77 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Sylvain ALAZET

    10 January 2022

    Bonjour,

    J’ai l’impression que vous interprétez la ligne “demande totale d’énergie” comme “total de l’énergie produite”.

    De ce que je comprends en lisant le graphique, c’est qu’il s’agit putôt effectivement de la demande totale d’énergie (comme son nom l’indique). Cela ne représente donc pas notre capacité à produire de l’énergie !

    Après c’est bizarre que cela, baisse, que notre demande en énergie baisse… Peut être à cause d’une meilleure efficience dans la restitution de l’énergie par nos machines ? (ça m’étonnerait)
    J’en sais rien, j’ai peut être complètement faux et que cela correspond effectivement à notre capacité de production de l’énergie…

    Si cela correspond à la baisse de notre capacité de production : Je suis complètement d’accord avec votre constat (surtout que je suis néophyte !).
    Si cela correspond effectivement à la demande d’énergie, ben j’aimerai avoir une explication de cette baisse ?? si quelqu’un en a ??

    (commentaire réécrit avec une meilleure syntaxe)

    Répondre
  • Brice

    8 January 2022

    Ne vous inquiétez pas au sujet de votre crise de GMDS aigüe : nous sommes là, Charles, nous sommes là…

    Répondre
  • dewez jean-paul

    7 January 2022

    et vous n etes pas le seul, cher Charles! Mais je vois dans ma boule de cristal nos ecolos-bobos poursuivis et lynchés par des foules en furie .Sans doute sera t il trop tard pour notre
    europe!!!

    Répondre
  • andré-marie

    6 January 2022

    je partage totalement vôtre inquiétude m Gaves, construisons d’urgence les nouvelles centrales nucléaires qui utilisent les déchets des anciennes centrales et surtout sortons de l’UE qui nous mène au fond du gouffre , 2022 est l’occasion de renverser la table et de mettre dehors tout ces politiciens complices de nôtre effondrement.

    Répondre
  • paulin

    6 January 2022

    Cher charles,
    C’est pire que ce que vous croyez….
    Les pétroliers ne découvrent plus que des gisements compliqués quand ils trouvent.
    Ce n’est pas qu’ils ne cherchent plus c’est qu’il n’y a pas plus l’équivalent des gisements faciles d’Arabie Saoudite à 5$ du cout de revient.
    Les pétroliers n’ont jamais autant investi en exploration et si peu trouvé, certes on annonce des découvertes mais vous noterez quelles sont rarement comparées aux gisements exceptionnels sur lesquels on tourne encore.
    Je vous conseille le dernier livre de Matthieu Auzanneau et le rapport du shift project/ https://theshiftproject.org/article/ue-declin-approvisionnements-petrole-2030-etude/
    Le petrole représente 80% et c fait des decennies que c’est comme ça, pour des raisons de densité énergétique et facilité d’utilisation.
    Et vu les lumières qu’on a aux manettes, la contraction est assurée avec blackouts géants au passage.
    Cdlt.

    Répondre
    • Charles Heyd

      7 January 2022

      Certes, on cherche peut-être partout, sauf en France et dans son domaine maritime, où on a même interdit la prospection!

  • Jean-Francois Morf

    6 January 2022

    Avec leur “moratoires”, les politiCHIENS verts allemands ont assassiné la civilisation chrétienne: sans électricité nucléaire, RIEN ne fonctionnera plus continuellement. Leur “transition énergétique” verte terminera notre civilisation. Nos ingénieurs n’arrivent déjà plus à créer de nouvelles centrales nucléaires à temps. Seuls les chinois y arrivent encore, et ils vont aller sur la lune. Ils utilisent leurs “verts” (Oigours) comme source de pièces de rechange halal qu’ils vendent à des milliardaires saoudiens. On utilisera toujours plus de pétrole.

    Répondre
  • Marcel Depart

    6 January 2022

    Je suis, très loin, d’être un économiste, je suis un observateur qui apprend beaucoup d’un certain Charles Gave. Une bonne économie est régulée par les taux d’intérêts et le montant de l’impôt. Autrement dit, le retour sur le capital est trop bas, personne investie, ou le prix de l’investissent est trop élevé, personne ne veut prendre le risque d’investir.
    Le pétrole ou le gaz sont de très bon prédicateur d’une bonne économie. Pour pouvoir produire du pétrole ou du gaz, il faut trouver un gisement, puis investir pour que la production puisse commencer. Entre la recherche et la production, un capital de plusieurs milliards doit être emprunter. Entre trouver et produire du pétrole ou du gaz, cela prend un minimum de 5 ans, en générale. Les compagnies comme Exxon, rembourse leurs emprunts dans les premières 5 années de production, Exxon préfère ne pas avoir de profit, et même avoir une perte. Apres 5 ans Exxon dégagera un profit pendent 25 ou 30 ans.
    L’emprunt est valable que si le marché pétrolier est positif à long terme, après les 5 ans passée à construire l’équipement nécessaire à la production. Les taux d’intérêts rentrent en jeux. L’intérêt négatif veut dire que l’emprunt sera plus cher. Si le taux d’intérêt est trop élevé, les retours sur l’investissement seront trop bas. Ne pas produire de pétrole causera l’inflation des prix.
    Nous sommes dans l’impasse écologiste. Le pétrole ou le gaz sont néfastes et provoque des problèmes climatiques, que le « Ecolo » refuse de comprendre. Entre les impôts et les taux d’intérêts, le capital investi devient la bonne source économique pour toute la population. Être compétitif est la seule façon de devenir un succès. Le CO2 n’est pas catastrophique, quoi que l’on en dise ! Nous avons besoin de CO2 pour que les forêts et l’agriculture puisse prospérer et grandir. Nous sommes en possession de la technologie pour contrôler le CO2. Les écologistes sont pour le contrôle de la population pas le CO2. Le CO2 n’est que l’excuse pour contrôler notre mode de vie. Nous avons besoin d’une économie qui produit un bénéfice sur l’investissement. Croire, pire, faire croire que le capitaliste ne produit que des inégalités est un outrage aux biens être d’une population diverse mais travailleuse.

    Répondre
  • gerard rihour

    5 January 2022

    le pire n est pas toujours inévitable .

    Répondre
  • Nanker

    5 January 2022

    “on recule partout l’Europe se doit de se protéger économiquement on commence avec la taxe carbone. On est plus forts à plusieurs que seul ! On n’est plus en 1967”

    Ce à quoi je réponds : c’est l’EUROPE qui a mis la France à genoux. Les autres ont compris que l’U.E. était une foire d’empoigne où chacun devait faire valoir ses intérêts. Nous,en bons dindons de la farce, avons abandonné quantité de choses pour faire progresser “l’idéal” européen. La belle blague… La France, idéaliste, entourée (cernée) par des pragmatiques forcenés… Pas étonnant que le coq gaulois se soit fait plumer le croupion depuis 1992. Vous remarquerez au passage que désormais plus un seul euro-nigaud ne parle de l’UE comme amplificateur du rayonnement et de la puissance française : non on ne parle plus que de concepts fumeux (comme la paix) pour vanter le bilan de l’Europe.
    (soit dit en passant pour qqun comme moi qui, entre 91 et 95, a grandi avec tous les soirs au J.T. les images des atrocités de la guerre en Yougoslavie, associer “UE” et “paix” me fait franchement ricaner).

    Répondre
    • Luc

      6 January 2022

      L’europe est dominée par l’allemagne et son hinterland strategique, pays limitrophes (je pense aux pays-bas par exemple). l’euro est non seulement une aberration mais aussi un outil qui a permis a l’allemagne d’imposer sa domination economique auvec un euromark sous-evalué, comme un reichsmark surevalué
      Si l’euro est defavorable aux pays du sud (endettés et mis en esclavage par la dette), il est favorable a l’allemagne dans une optique mercantislite. ce n’etait par le cas avec le mark (monnaie forte), les biens allemands s’echangaient assez cher.
      L’euro est aussi une monnaie ideologique, comme l’UE est devenue une constrction ideologique comme l’URSS, ou les diktats de Bruxelles se font toujours plus contraignants.
      Bien sur des politiciens francais sont responsables de cet etat de fait et ils sont connus. L’URSS aussi etait censé etre un paradis des peuples. en general l’ideologie fait mauvais menage avec la realité et le pragmatisme economique.
      La France est aussi devenue un protectorat allemand (notez que certains francais aiment bien ca et meme marcher au pas de l’oie aussi au son de la musique prussienne !). la relation franco-allemande, sujet tabou n’est jamais abordée en France et uniquement par des analystes ou historiens non europeens en general. Il en est de meme de la construction du mythe du francais resistant pour eviter la guerre civile en 1945 par le general de gaulle.

  • Claude Robert

    5 January 2022

    Ce n’est pas plus réjouissant au Québec. Le gouvernement a dit non à la création d’une usine de liquéfaction du gaz naturel. Un projet de 14 milliards…
    Dit non à l’exploitation et l’exploration de nos réserve d’hydrocarbure…Le BAPE ( Bureau d’audience publique en environnement ) ne trouvait pas que les marchés du gaz représentaient l’avenir dans une certaine mesure. Mais voilà.
    Imaginez… 2019, Les grands embouteilleurs d’eau ont puisé dans les nappes phréatiques plus de 1000 milliards de litres pour une redevance au gouvernement de 3 million des dollars. Où est le BAPE et les écologistes? 1 sous du litre en redevance. Faites le calcule.

    Répondre
  • Gilles Mathieu

    5 January 2022

    … C’est là, en général, que j’ai un GMDS (grand moment de solitude)…

    En d’autres termes, on pourrait dire que les deux mains sur la terre, nous voilà désespérés de la bêtise humaine.

    Répondre
  • Veronique MERCIER

    5 January 2022

    Belle Année à vous Mr Gave et merci pour ces analyses instructives et claires et toujours passionnantes de l’état des lieux de notre monde de fou.

    Répondre
  • Xavier.C

    4 January 2022

    Bonjour, puis-je vous recommander les analyses toujours très fouillées et documentées de Xavier Moreau, Stratpol qui explique très bien les propositions Russes pour des contrats à long terme à prix réduit et fixe, du gaz et la persistance acharnée de certains europeistes pour passer par le marché libre et payer selon…!
    Vivement que des responsables compétents reprennent la main dans ce qui fut notre beau pays…, un gros ménage de printemps devient plus que nécessaire…
    Merci et belle année à tous..

    Répondre
  • Jean-Pierre Van Halteren

    4 January 2022

    Bonne analyse Monsieur Gave, mais vous pourriez ajouter quelques mots sur les prédateurs (la Russie, la Chine, etc.) qui sont à notre porte pour profiter de cette grande crise démocratique qui s’annonce, et pour se partager nos restes.

    Répondre
  • MARCILLY

    4 January 2022

    Analyse très lucide qui rejoint les conclusions du consultant Jean-marc Jancovici (voir sa vidéo YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=LCZQZMpfAWE&ab_channel=Jean-MarcJancovici). Une société humaine fonctionnant uniquement avec de l’énergie renouvelable n’est possible que sur une planète ou les quantités des trois variables suivantes sont très fortement réduites : la démographie, l’énergie et surtout le niveau de vie.

    Répondre
  • Kiki

    4 January 2022

    Ce qu’ Hitler n’a pu réussir avec ses chars et ses mitraillettes, Mme Merkel l’a réussi avec la douceur et le lavage de cerveau . Et tous les pays d’ Europe l’ont suivie comme les rats suivaient le joueur de flûte …
    Par la douceur toujours, Muttie nous a persuadé d’abandonner les centrales nucléaires et d’accepter son charbon polluant !
    Les résultats sont désolants et nous conduisent à la ruine d’une grande partie de la société …
    Oui, Monsieur Gave, nous partageons tous vos moments de solitude ! Soyez certain, vous n’êtes pas tout à fait seul

    Répondre
  • Carel Wijngaards

    4 January 2022

    Je voudrai bien connaitre le génie qui a créé ce bobard du CO². D’ailleurs il y a un excellent livre l’innocence du CO². Oui tout molécule de deux atomes est un gaz à effet serre dont HO² est de loin et très très très loin le plus important. Posez la question au français moyen (oui comme dissent les belges une pléonasme) quelle % dans l’aire… 0,004% même multiplier par 1000 et brûler tout pétrole, gaz, charbon ça ne changera pas la température un iota sur terre .
    Un sonde russe avait découverte que la température sur Vénus fut 400 C° et que l’atmosphère contenait 75% de CO² en plus 90 bar de pression donc normale la température par effet serre du CO² Ehh voila on découvre que la terre en contient aussi.
    Arriver à la conclusion quasi planétaire du réchauffement et tous ces mesures irrationnelles je suis comme mon homonyme Charles dans un solitude perplexe et vu que mon grand-père fut né en 1870 mon père en 1915 moi en 1943 comme Charles je pense que la génération présent ne échappera pas à une suite proportionnelle au temps de la paix que nous avons connu.

    Répondre
    • P&C

      6 January 2022

      Le problème n’est pas que H2O soit le principal gaz à effet de serre.

      Le problème est que notre civilisation repose sur l’agriculture, qui repose elle même sur la sédentarisation, et qui repose elle même sur un climat à peu près stable.
      Nos ancêtres vêtus de peaux de bêtes nomadisaient pas parce qu’ils étaient c*ns, mais parce que les conditions ne leur permettaient pas de rester quelque part de façon pérenne.

      Or un changement trop brusque de la composition atmosphérique risque d’engendrer un climat instable… c’est là toute la question.

  • Michel Bergès

    4 January 2022

    Excellent, comme d’habitude. Il faut quitter l’ “UE” américanisée au plus tôt. Ce “machin” se prend pour un “État” sans en être un (quant à l’idée d’une “civilisation commune en Europe”, c’est un mensonge historique). Où en est la centrale de Caradache et la question de la fission nucléaire à St-Paul-Les-Durance ? C’est comme les avions renifleurs de Giscard ??

    Répondre
  • Erick

    4 January 2022

    Merci Mr Gaves pour cet excellent article. Il appelle un commentaire et une question:
    1 – le commentaire: tout cela parait limpide quand on y associe le covid et le projet de réduire la population de manière drastique (voir les déclarations de Mr Gates à ce sujet). Il y aura bien assez d’énergie pour ceux qui restent (probablement 50%).
    2 – la question: dès lors, quels investissements recommandez-vous? Russian equities? Valeurs énergies? Autres?
    Merci.

    Répondre
  • Karl DESCOMBES

    4 January 2022

    Oui.
    Cela ne va pas être simple…
    En tous cas pour les écologistes dogmatiques.

    Par “chance” ou plutôt par inertie, on a encore des centrales nucléaires en France et pas mal de lignite en Allemagne, pur éviter un effondrement brutal.

    Remarque: l’hypothèse de réduction d’Exxon comporte aussi une meilleure efficacité énergétique.

    Répondre
  • Jepirad

    4 January 2022

    Évidemment le top c’est le nucléaire à condition de savoir gérer la fin de vie des centrales, les déchets et le recyclage. Pour ceux qui n’auraient pas en tête l’impact CO2 voici les chiffres résultants des documents ADEM. CO2 en g par équivalent kWh
    Nucléaire 6
    Hydroélectricité 10
    Éolien 15
    Biomasse 32
    Géothermie 38
    Photovoltaique 44
    Centrale gaz naturel 443
    Centrale fioul 730
    Centrale charbon 1058
    On constate que gaz naturel n’est qu’un pis-aller par rapport au fioul et le charbon mais reste très émetteur de CO2.
    Attention aux unités de mesure le quadrillon ISO (système international des unités de mesure adopté y compris par les anglo-saxons !) vaut 10 puissance 24 c’est à dire un million de milliards de milliards. Il y a comme un défaut mais ça n’a pas d’incidence sur la lecture des évolutions graphiques. Bàv

    Répondre
  • Frank Deljeune

    4 January 2022

    Beau papier, même si déprimant. D’ailleurs on ne voit pas d’autre solution que le nucléaire, puisque, même le gaz russe, on a décidé de ne plus en vouloir (plus tard).

    Répondre
  • Jacques Peter

    4 January 2022

    Il faut construire des centrales nucléaires. Et si on ne sait plus le faire, il faut apprendre, acheter des licenses, etc…

    Répondre
  • Olivier COUSIN

    4 January 2022

    M. GAVE, n’y a-t-il pas une inversion dans les deux courbes noires et rouges du premier graphique ?
    Il me semble que ce sont bien les prix du gaz qui se sont envolés, et non pas (ou pas encore), ceux du pétrole.
    Pour le reste, je suis complètement d’accord avec votre analyse.
    Nous sommes dirigés par des dogmatiques dangereux qui nous emmènent directement vers une crise mondiale très grave et pouvant dégénérer en guerre ouverte entre “l’Occident” et le “Reste du Monde”. La France se ramassant au passage une déculottée absolument historique.
    Je crains que les choses ne s’accélèrent brutalement. Comment nos candidats à la présidentielle ne voient-ils pas celà ?

    Répondre
  • Benjamin

    4 January 2022

    Très bon article, il aurait été bon de dire un mot de la taxonomie EU qui articule Nucléaire et Gaz, du virage de la chine vers le Nucléaire, rappeler le manque d’investissement dans le fossile à cause des décisions de juges, de la pression ESG, de l’entrée au board d’activistes dans certaines Majors pétrolières).
    Pour les 17% de baisse de consommation d’énergie, on peut en imputer une partie aux gains réalisés grâce à la rénovation énergétique des bâtiments.
    Mais de toute évidence, Jancovici l’a dit, le smicard vit comme un nabab, il consomme trop d’énergie. Le pass carbone limitant nos déplacements/conso d’énergie est en route, travail à la maison, fin de la maison individuelle, revenu universelle etc… Bien relire “le Grand reset” de Davos.

    C’est pour ca que j’avais proposé de faire l’interview avec Charles sur l’énergie, ce sujet est très intéréssant (étant moi meme 100% investi en action sur l’énergie, je le bosse 🙂

    Répondre
  • Norbert

    4 January 2022

    Regardez donc au niveau de l’Allemagne qui revent le gaz Russe aux Polonais au spot price au lieu de faire des reserves (article recent).
    Et cette semaine l’UE vient de decider que le nucleaire sera vert.
    Les Allemands vont pouvoir apprecier.

    Répondre
  • Katherine MAHEO

    4 January 2022

    L Europe vient d’accepter le nucléaire de plus en 2050 nous aurons autre chose l ‘hydrogène qui deviendra à terme la plus grande source énergétique et illimitée
    En Europe nous devons dissocier le prix du gaz et de l’électricité , alors actuellement ce n’est pas le cas, La Russie n’a aucun intérêt à maintenir trop longtemps ces prix…..Elle ne fera qu’accélérer la recherche, afin de s’en passer…alors que c’est une ressource majeure ^pour elle…les crises de tous temps ne font qu’accélérer la recherche et nous rendre moins dépendants des autres

    Répondre
    • steve89

      4 January 2022

      Et l’hydrogène vous le produisez comment?

    • Karl DESCOMBES

      4 January 2022

      L’hydrogène n’a aucun avenir pour la production d’énergie.
      Il faut de l’énergie pour casser l’eau et le produire.
      Autant produire l’énergie pour un usage en direct.

      Oui mais les transports?
      L’hydrogène n’a aucun avenir dans les transports.
      C’est une vue de l’esprit d’utopistes ou de filous mangeurs de subventions.

      Les véhicules à hydrogène sont des bombes roulantes qui seront interdites en ville.
      Souvenez-vous du gros boum avec une petite éprouvette en cours de chimie.
      Avec 50 l ou 100 l d’hydrogène liquide dans une voiture ou un camion…
      On voit déjà les problèmes du GPL dans les parkings souterrains.
      Aucun pompier n’acceptera d’aller éteindre une telle bombe. Faut pas être suicidaire non plus.

    • Denis Monod-Broca

      4 January 2022

      L’hydrogène n’est pas plus une source d’énergie que l’électricité. Les deux sont de moyens de transporter l’énergie. L’hydrogène est aussi un moyen de la stocker et de la restituer (avec un certain coefficient de perte). Pas de la produire.

    • breizh

      5 January 2022

      les lois de la physique (rendement) font que l’hydrogène n’a pas d’avenir comme énergie dans les transports (sauf cas très particuliers).

      mais la commission européenne ne doit pas avoir de pouvoir de décision dans ce domaine : elle n’y a aucune légitimité.

  • Dame Ginette

    4 January 2022

    L’année commence bien avec de telles analyses. Peut-on la souhaiter bonne, heureuse ??? Nous sommes pris en tenaille entre un gouvernement de menteurs incapables si ce n’est de nous voler et une économie qui sombre plus vite que le Titanic. Dormez, braves gens. Il ne se passe rien. On sera bientôt tous totalement dépouillés. Bien triste (pour mes enfants et petits enfants).

    Répondre
    • Katherine MAHEO

      4 January 2022

      ah bon? avec un niveau de chômage au plus bas depuis plus de 20 ans? un pouvoir d’achat en hausse , malgré l’inflation actuelle qui ne sera que provisoire’ j’espère! SOUS HOLLANDE sa gestion a été plus que calamiteuse ok mais pas actuellement je précise que je ne suis pas membre des LREM… mais j’appellle un chat , un chat et cette crise majeure en Europe a été très bien traitée par les banques centrâles reste à réformer d’urgence la fonction publique Hopîtaux écoles ect ! là est l’URGENCE

    • Jacques Ady

      4 January 2022

      @ K. Maheo : vous récitez bien la propagande pro-UE et gouvernementale.
      Les chiffres du chômage sont FAUX, ils ont été maintes fois débunkés. Un vrai indicateur est le taux d’activité d’un pays et là, la France est (en 2018) la DERNIÈRE du peloton OCDE, cf https://www.rtl.fr/actu/economie-consommation/les-francais-ne-travaillent-que-630-heures-par-an-un-record-selon-l-ocde-7795138516
      Par ailleurs, le nombre de pauvres dans ce pays a encore significativement augmenté durant cette “crise” du Covid, de un ou deux millions selon les sources (on est à entre 10 et 12 millions de pauvres en France désormais). Bravo Macron et ses amis !
      Le pouvoir d’achat officiel est lui aussi faux, Charles Gave l’a démontré, et d’autres aussi, en ce que notamment il sous-estime fortement le poids du budget “logement”, et que ce dernier a très fortement augmenté ces dernières années. Les Gilets Jaunes étaient – et sont encore – le symptôme d’un vrai problème, ne vous déplaise !
      Quant à la BCE, ce’st du grand n’importe quoi puisque cette institution a fait marcher la planche à billets comme jamais depuis 10 ans, créant une bulle monétaire qui est en train de nous exploser à la figure (l’inflation). Cela s’appelle du keynésianisme, de la relance par la demande, et c’est de l’escroquerie économique, la ruine des épargnants et d’une façon générale de tous ceux qui travaillent et économisent.
      Vous n’êtes peut-être pas LREM, mais vous n’en êtes pas loin…

    • Jacques Ady

      4 January 2022

      Par ailleurs, beaucoup de “petits” pays, tels la Suisse, Singapour, etc. montrent qu’il n’est pas forcément besoin d’être gros et de se fondre dans une entité supranationale pour exister et plus important, pour que les habitants du pays aient une bonne qualité de vie.
      La fable de “l’union fait la force” est démentie par de multiples exemples, héals pour les propagandistes pro-UE comme vous…

    • breizh

      5 January 2022

      madame Mahéo ne doit pas vivre en France… 🙂

  • du goudron et des plumes

    4 January 2022

    Tu aurais pu rajouter la courbe des fertilisants de l’amoniaque des voitures d occasions du cuivre du cafe,bref toutes ces courbes ressemblent à celle de la république de Weimar nos monnaies se meurent.alors il faut bien raconter une histoire à la population le gaz avec les russes les chips avec la chine et bientot le petrole avec l iran.
    retour aux annees 70.
    Quand un gouvernement envoie son peuple dans le mur il faut bien trouver un responsable,nous les avons (Russie chine et Iran).
    tout le monde connait le prix de tout mais ne connait sa vrai valeur et bien ta courbe nous la valeur du gaz par rapport à une monnaies de singe
    il est l’or Charles

    Répondre
    • Denoel Xavier

      4 January 2022

      sauf que l’or ne se mange pas …

  • sissou

    4 January 2022

    Merci cher Monsieur Gave car vous donnez d’excellents conseils boursier pour les investissements de demain c’est à dire le pétrole et le gaz. Il faut bien continuer à en chercher un peu vu que la production des puits existants décline de 10% par an. Pour le nucléaire français il suffit de recréer un Framatome…Oui on a détruit le savoir faire…

    Répondre
    • breizh

      5 January 2022

      pour le nucléaire français, c’est sous licence westinghouse qu’il a été construit.

    • Katherine MAHEO

      4 January 2022

      la France n’est plus seule … c’est l’Europe qui décide ! il serait bien que l’on avance à 10 et non à 27…les différences sont trop énormes encore un smig à 276E en Bulgarie et PLUS de 1800E ailleurs cherchons l’erreur !

  • Patrick

    4 January 2022

    J’avais pas lu votre dernière phrase !
    En effet il y a de quoi se sentir seul et c’est pire que ce que vous semblez avoir constaté. C’est bien pire je le crains.
    Les jeunes sont formaté politisé dans les écoles de nos jours. On ne leur enseigne que l’Europe que l’UE c’est l’avenir que sans elle nous sommes foutus etc
    Du coup la nouvelle génération ignore ce quec’est que la démocratie le capitalisme de marché bref le monde normal. Ils sont complètement endocrines !
    C,est une catastrophe dans les classes secondaires les lycées
    Moi j’ai eu la chance d’y échapper il y a 20ans à l’université encore libre il y a 20ans.
    Aujourd’hui je me demande s’il est encore permis de remettre en cause la construction européenne le droit et les traités européens et l’euro dans les universités.
    Pas sûr du tout. J’aimerais bien qu’une enquête soit mené !

    Heureusement que vous avez créer ce site.

    Répondre
    • Katherine MAHEO

      4 January 2022

      le Monde a changé les petits ne peuvent concurrencer des mastodontes comme l’Asie avec la chine et de l’autre le bloc Américain que représentent la France rien ou si peu on est passé de la 5 é place à la 7 é on recule partout l’Europe se doit de se protéger économiquement on commence avec la taxe carbonne ON est plus fort à plusieurs que seul ! On n’est plus en 1967

  • Patrick

    4 January 2022

    OK merci
    Je comprends pourquoi la commission européenne a projeter dans l’urgence il y a quelques jours d’investir dans le nucléaire !
    C’est hallucinant que ces gens n’aient pas été capable de prévoir que leur investissement dans les renouvelables sans le nucléaire allait nous mener droit dans le mur.
    Merci de mettre cela en évidence dans cet article

    Répondre
    • Idomar

      4 January 2022

      @ Katherine Meo : Propaganda delenda est !
      Allons y direct pour une gouvernance mondiale tant qu’à faire ! 😯
      Seul on fait ce que l’on veut 🤣

  • gilbros

    3 January 2022

    Bonne année et surtout bonne santé pour cette nouvelle année.

    Je suis ingénieur en énergétique et votre article me donne envie d’analyser un peu la bêtise qui nous entoure.

    La prévision de baisse de la consommation en Europe est basée sur le gros mouvement d’isolation de nos maison avec les aides de l’état …
    Exemple vécu :
    Ma nièce et son mari veulent faire isoler et verdir leur maison un peu énergivore (construite dans les années 70).
    Donc isolation, et pompe à chaleur … On va manger chez eux et on discute.
    Je leur dit que je pense que c’est un grosse connerie leur projet et surtout de poser une pompe à chaleur. Et pourtant je forme mes élèves pour les poser et les patrons se les arrachent …
    Pourquoi ?
    Premièrement parce que l’isolation mise, c’est du polystyrène (du pétrole et c’est bouffé par les souris).
    Et deuxièmement car le prix de la pompe avec les aides, c’est correct,
    mais le remplacement dans 10 à 12 ans ?
    10 à 12 ans, c’est la durée de vie d’une pompe à chaleur moyenne de gamme.
    Quand il va falloir la changer, le prix sera conséquent mais c’est dans 10 ans et maintenant,il y a les aides …
    Deuxième raison de ma réticence :
    On dépend de qui et de quoi avec cet appareil ?
    De l’électricité et du fabriquant de carte électronique … fabriquée en Asie …
    Et accessoirement, c’est la même chose avec les poêles à granulés et les chaudières …

    Donc je résume :
    On nous donne des aides pour mettre un appareil qui me rend totalement dépendant d’EDF et de son principal actionnaire qui fixent le prix de l’électricité.
    Et le problème de ces deux là, c’est comment payer le démantèlement des vielles centrales et de justifier le besoin absolu d’en construire de nouvelle par les copains.

    Je suis un vieux con, j’assume, mais chez moi, j’ai mis de la ouate de cellulose (papier recyclé) comme isolant et je me suis posé un superbe poêle à bois …
    à buche, le truc de vieux … qui marche tout le temps même les jours de tempête avec coupure de courant …

    Tout cela pour montrer que l’inflation de l’énergie et du chauffage va être CONSÉQUENTE.
    Actuellement, le prix d’une chaudière à bois, c’est + 40% depuis un an et demi.
    Les cartes électroniques, c’est la croix et la galère si elle tombe en rade …
    15 jours pour en avoir une et le prix !!!
    Mais au départ, on vend au client qu’il va faire des économies avec les énergies renouvelables …
    Si je me rappelle bien, j’ai lu un (vieux) financier qui disait :
    Méfie-toi si l’état te donne des aides, c’est louche …

    Encore merci, M Gave.

    Répondre
  • Olivier

    3 January 2022

    Comment peut-on avoir un grand moment de solitude a plusieurs???

    Répondre
    • le gal

      4 January 2022

      à plusieurs,elle serait plus acceptable

  • Denis Monod-Broca

    3 January 2022

    Je prête à la sobriété individuelle et collective bien des vertus, à la sobriété délibérément choisie, pas à l’austérité autoritairement imposée. Bien sûr réduire notre consommation énergétique de 20% en 20 ans se traduirait par de grands bouleversements mais nous ne nous en porterions que mieux. Encore une fois à condition que ce soit souverainement voulu, pas si c’est le résultat de notre soumission à autrui ou aux circonstances.

    Répondre
    • breizh

      3 January 2022

      pourquoi 20 % ?

    • Dr Slump

      3 January 2022

      Ah, livrer ce GMDS dont parle Mr Gave en conclusion de son article, il fallait quand même le faire… et en 3 phrases vous multipliez incohérences et aberrations avec une maestria qui atteint l’infini.

    • Badtimes

      3 January 2022

      J’espère que vous habitez au 7e étage de votre immeuble(les maisons ayant été interdites) et que vous n’aurez de l’électricité pour votre ascenseur qu’une fois par semaine. J’espère que vous êtes en très bonne santé et que votre cœur ou vos articulations sont en pleines formes. Etc, etc. Vu mon âge je ne serai plus là pour écouter vos commentaires à ce moment là mais j’imagine que vou sauterez de joie!

    • Denis Monod-Broca

      4 January 2022

      @ breizh
      20% parce que c’est plus ou moins la baisse attendue, par EXXON, de notre consommation globale d’énergie d’ici 2050.

      @ Dr Slump
      Désolé que vous ne soyez pas d’accord avec moi.

    • breizh

      5 January 2022

      ben justement, le chiffre de 20 % ne repose sur rien ?

  • RémyB

    3 January 2022

    Le passe vaccinal (d’injection génique) est l’autre partie de cette politique. Il sera transformé dans un avenir plus ou moins proche en passeport de crédit CO2 et autre. Comme il n’y aura plus assez d’énergie, votre droit à consommer vous sera retiré à tout moment.
    Vous recevrez en septembre sur votre application “tous anti conso” le message suivant: ” vous avez trop consommé d’essence pendant vos vacances, vous ne pouvez plus faire le plein”, etc.. pour d’autres produits (chauffage par ex.).
    L’Europe gérée par des fonctionnaires non élus (et sans contre-pouvoirs: presse, justice, Conseils d’Etat et Constitutionnel) et des chefs d’Etat corrompus se suicide à vitesse grand V. je suis très inquiet pour mes enfants et petits-enfants, sauf à ce qu’ils partent.
    Merci à Charles pour ses superbes analyses que je suis depuis la Cecogest!
    Bonne année tout de même.
    RB

    Répondre
  • mig

    3 January 2022

    belle hypothèse ou analyse
    oui ,très intéréssabt

    Répondre
  • Gerldam

    3 January 2022

    Le pire dans tout cela, c’est que le RCA est la plus grande arnaque de tous les temps.
    Cela ne change rien à la conclusion qu’il faut, dès demain matin, mettre en chantier une bonne dizaine d’EPRs.
    La folie des hommes en matière d’énergie est dénoncée depuis des années par Michel Gay dans “Contrepoinsts”. D’autres aussi relèvent les inepties des allemands et, bien entendu des français qui ne trouvent jamais mieux que d’imiter les pires.

    Répondre
  • Max

    3 January 2022

    Bien malin celui celui qui saura prévoir ce qu’il s’en passera en 2022, tant les poudrière sont nombreuses . Une politique monétaire incohérente doublée d’une politique sanitaire incohérente, le tout gouverné par des irresponsables et des incompétents … que peut il en advenir ? Question : j’imagine que vous ne conseillez plus l’endettement maximal ,tant l’incertitude est grande ?

    Répondre
  • Jacques Ady

    3 January 2022

    mode complotiste ON :
    Si les Européens doivent désormais se faire vacciner contre le Covid tous les 4 mois (les doses sont déjà commandées ou précommandées à Pfizer), et que comme le disent certains médecins cela conduira à un effondrement de leur système immunitaire, beaucoup de gens vont mourir non pas du Covid, mais de toutes sortes de maladies, dans un délai relativement court.
    Donc la baisse de la consommation et la baisse de production énergétiques prévues par Exxon sont tout à fait explicables.
    Mais au moins les gens ne seront pas morts du Covid.
    mode complotiste OFF

    Les communistes ont fait au siècle dernier des expériences sociales qui ont entraîné des dizaines de millions de morts ; les écolos actuels, ces néo-communistes qui ont infiltré les gouvernements et la haute administration, nous concoctent manifestement une expérimentation sociale d’un genre nouveau : éliminons toutes les sources d’énergie dites “sales” et voyons ce qui en résulte…
    Si nos politiciens étaient des gens compétents doublés de gens intègres et soucieux du bien commun, cela se saurait.
    Nous vivons une époque formidable… ou pas.

    Répondre
    • Hasbrouck

      4 January 2022

      Je pense que vous avez le commentaire le plus judicieux

  • Nanker

    3 January 2022

    “Je crains que dans le monde entier, la juxtaposition de population mal informées, de gens qui haïssent la science, de technocraties incompétentes, de politiques sans courage et de règlementations absurdes ne nous amène à une crise énergétique considérable qui n’aura rien à voir avec la réalité et tout à voir avec des opinions publiques devenues folles”

    Voix de Sandrine Rousseau : “M. Gave vous êtes un fasccccciste!”.
    En 2022 un facho c’est celui qui met le nez d’un gauchiste dans son caca intellectuel.

    Tenez bon on les aura les écolos! Leur score le 10 avril va d’ailleurs commencer à les calmer. Et inspirera à certains à EELV de suivre la voie de Cécile Duflot (partie pantoufler dans le para-public cad l’associatif où l’incompétence n’est jamais punie, contrairement au privé).

    Répondre
  • CharlesM

    3 January 2022

    Si cette pénurie énergétique se poursuit, et sachant que la préoccupation N°1 des français ( et surement des autres ) est le pouvoir d’achat , je ne vois pas comment on peut éviter, dans les années qui viennent, un vaste mouvement d’opinion contre les politiques “vertes” et la dominance de la “transition énergétique”.
    Cela changera t’il la situation politique ? ou les flux de capitaux ?

    Répondre
  • breizh

    3 January 2022

    Ce “suicide” énergétique n’est qu’un pendant au “suicide” covidique.

    comme c’est géré par les mêmes personnes, pas étonnant que l’on ait les mêmes résultats.

    Répondre
  • Robert

    3 January 2022

    Je crois que les personnes informées et lucides ne peuvent qu’avoir un grand moment de solitude…
    Dans le domaine du devenir de l’énergie comme dans d’autres, l’ incompétence se mêle à la lâcheté quant aux décisions de nos gouvernants.

    Répondre
    • breizh

      3 January 2022

      les Français Libres et les Résistants n’ont jamais été très nombreux.

    • Charles Heyd

      3 January 2022

      Je réponds à #breizh;
      quand je regardais certains films ou séries sur la dernière guerre mondiale, notamment avec le “beauf” de Mitterrand ou la série un “village français” je me disais que tout cela, la délation notamment, était exagéré dans ces vidéos; en fait non, je crois que cette mentalité y était très sous-estimée!

    • Robert

      4 January 2022

      Réponse à Breizh : D’ accord avec vous. On a les gouvernants que l’on mérite !

  • john

    3 January 2022

    Sur le premier graphique, la couleur du gaz et du pétrole sont inversé sur la légende

    Répondre
    • Charles HEYD

      3 January 2022

      C’est vrai mais le lecteur “averti” aura rectifié lui-même!

    • ange et eémon

      3 January 2022

      merci de l’avoir mentionné, une lectrice “moins avertie” y avait pensé mais pas osé de se croire 😉

    • franck

      3 January 2022

      c’est pour vérifier si le lecteur suit bien…..

    • idlibertes

      3 January 2022

      Voila et s’il est d’agréable composition pas comme des débiles arrogants que j’ai pu avoir sur twitter. Les gens se croient tout permis sous prétexte qu’ils sot sous pseudos! La fatuité.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!