15 October, 2020

Il faut expliquer les liens entre la fraude sociale, l’immigration et les gilets jaunes

Charles Prats est le spécialiste de la fraude sociale en France. Il la chiffre aujourd’hui à 50Md€ par an. Cela signifie que plus de 5M de personnes bénéficient en France et à l’étranger de prestations sans y avoir droit. Cette fraude gangrène partout l’Etat-Providence et l’empêche d’aider et de soigner les français qui en ont vraiment besoin. A l’occasion de la publication de son livre « Cartel des Fraudes », Charles Prats est venu expliquer aux étudiants de « l’Institut de Formation Politique » comment  il a découvert l’ampleur du scandale.

Inspecteur des Douanes avant de prendre en charge au Ministère des Finances la délégation nationale à la lutte contre la fraude fiscale et sociale de 2008 à 2012, il a voulu briser le tabou du lien entre l’immigration et la fraude sociale. Pour arriver à démontrer qu’il y aurait encore en 2019 plus de cinq millions de cartes vitale actives en trop, Il fallait tordre le coup à toutes ces études qui prétendent que l’immigration rapporte finalement plus qu’elle ne coûte…Ni les organismes sociaux, ni l’inspection générale des Finances, ni la Cour des Comptes ne semblent avoir pris la mesure du phénomène, car au fond, il vaudrait mieux aller chercher l’argent dans la poche des voleurs plutôt que dans celles des familles de français.

 

Faire la chasse aux pauvres et aux étrangers, c’est ce que « le camp du bien » reproche à Charles Prats. Parallèlement, l’administration s’emploie à minimiser en permanence l’importance des malversations commises. Les décideurs qui devraient agir sont tétanisés, car le décloisonnement des données rencontre des oppositions très vives au sein de la haute administration. C’est tout à fait dommage, car cela permettrait de croiser des fichiers pour lutter efficacement contre la fraude. Pierre Moscovici nouveau président de la Cour des Comptes estime « que s’il n’est pas possible de chiffrer la fraude de manière fiable, eh bien ne la chiffrons pas !»  Comment peut-on certifier les comptes de la Sécurité Sociale quand on se dit incapable de chiffrer la fraude ?

 

Heureusement des sénateurs et des parlementaires courageux ont décidé d’agir. Ce sont notamment les sénateurs Nathalie Goulet (UDI), Sébastien Meurant (LR) ; les députés Carole Grandjean (LREM ), Jean Christophe Lagardre (UDI), Patrick Hetzel (LR)  Pascal Brindeau (UDI). Ils se sont très souvent heurtés au silence de ceux qu’ils interrogeaient. En revanche le sénateur Jean Marie Vanlerenberghe (UDI) s’est évertué à nier l’ampleur de la fraude. Finalement, en novembre dernier, les pouvoirs publics ont répondu en ordre dispersé aux questions posées par les commissions d’enquête parlementaire.

 

La fraude est devenue industrielle

 

Le nombre de bénéficiaires de prestations sociales payées par l’Etat français est de 73,7M selon Charles Prats alors que la Cour des Comptes donne le chiffre de 75,3M. Ce dernier chiffre est à comparer aux 67,1M d’habitants que compte la France selon l’INSEE. Dans les couloirs des institutions respectables on dit qu’Il existe donc 8,2M de personnes prises en charge en « surnombre » par le système social !

Dans le domaine des multiples allocations sociales, la fraude est devenue ces dernières années « industrielle » La branche famille a ainsi pris en compte en 2018 le chiffre de 1200 fausses grossesses en vue de bénéficier de la prime à la naissance de la prestation d’accueil du jeune enfant (Paje). Cette escroquerie a duré plusieurs mois avant d’être interrompue.

 

Avec les cartes Vital il est courant de constater que des patients ont plusieurs cartes, car à l’occasion d’un changement de régime, ils ont reçu une nouvelle carte tout en conservant l’ancienne. La falsification ou la duplication d’ordonnances en particulier pour les traitements de substitution aux opiacés se développe beaucoup.

 

Quand un numéro de sécurité sociale est inscrit dans le système comme bénéficiaire de la branche famille, vieillesse ou chômage cela signifie qu’il perçoit des sommes. En matière de maladie pas forcément s’il ne sollicite pas de remboursement.

 

La fraude documentaire est devenue la mère de toutes les fraudes

 

Les numéros de Sécurité Sociale attribués à des personnes nées à l’étranger sur la base de faux documents étaient estimés à 1,8M en 2018. Aujourd’hui on en est à 2,5M soit sur la base de la dépense moyenne de protection sociale le montant de 50Md€ de fraude. Cette situation est bien évidemment très grave, mais ce qui l’est encore plus est que les bénéficiaires de l’assurance maladie croissent beaucoup plus vite que la démographie.

Selon la police un tiers des dossiers de personnes nées à l’étranger devraient être rejetés dans leur demande, car il existe des soupçons de faux. Charles Prats a pu vérifier que près de la moitié des faux papiers d’un échantillon test avaient réussi à obtenir une inscription à la Sécurité Sociale. Cette « performance » est due en grande partie à Lionel Jospin qui décida au nom de la simplicité administrative d’autoriser la fourniture de photocopies pour les documents administratifs.

La fraude documentaire est donc devenue la mère de toutes les fraudes. On aurait du depuis longtemps passer à la certification biométrique du numéro de Sécurité Sociale.

Ces dérives doivent cesser le plus rapidement possible, car distribuer des papiers ou des aides ne permet pas de faire des français, mais des enclaves communautaires aux dépens de la France. La fécondité des immigrés extra-europeéens est deux à trois fois supérieure à celle des français…

 

Le nombre de retraités nés à l’étranger est de 7,7M. Cela représente la moitié des 14,5M de retraités pensionnés par la sécurité Sociale. Quand 12,4M de personnes nées à l’étranger bénéficient de prestations sociales alors qu’il n’en existe que 8,2M sur le territoire cela montre bien qu’il y a des fraudes massives. Dans les pages du Journal Officiel de la République Française, l’administration concernée disait recenser 12.392.865 personnes nés à l’étranger «disposant d’un droit ouvert à recevoir au moins une prestation sociale». Et c’est sur la base de ce nouveau groupe d’assurés que Charles Prats relève une première incohérence : selon l’Insee, il existe 8,2 millions de personnes, immigrées ou non, nés à l’étranger en France. Pourquoi un tel écart?

 

Dans le détail, d’autres incohérences surgissent, qui font douter le magistrat : sur les plus de 12 millions d’assurés nés à l’étranger selon le ministère, 86% auraient un droit ouvert aux prestations maladie, 43% seraient en situation de recevoir des prestations familiales et 33% auraient des droits à la retraite. En confrontant ces pourcentages aux statistiques sur les bénéficiaires d’aides sociales en France, cela ferait par exemple 42% des bénéficiaires d’allocations familiales qui seraient nés à l’étranger, ou encore un cinquième des retraités en France qui seraient nés à l’étranger… Des chiffres incohérents, selon le magistrat, sauf à imaginer des « comptes de sécurité sociale surnuméraires », support d’une fraude de grande échelle.

 

Il y a bien 5 millions de fantômes qui perçoivent des prestations sociales

 

Le nombre de bénéficiaires « fantômes » est de 5M dont la moitié seraient des bénéficiaires nés à l’étranger. La fraude aux prestations sociales représente des dizaines de milliards d’Euros. Les dépenses annuelles de protection sociale représentent un peu plus de 50Md€ sur les 787Md€ dépensés dans l’année. Le gouvernement et l’administration assure qu’il ne reste plus que 152 503 cartes vitales alors que pour la Commission d’enquête parlementaire on en dénombre 1,8M !

La fraude classique à base de fausse déclaration de résidence, de fausse reconnaissance de paternité classique s’est substitué une fraude en réseaux quasi industrielle

Un exemple parmi beaucoup d’autres est celui de Dhoihir Dhoulkamal,  nommé récemment à la fonction de ministre des Affaires étrangères de l’Union des Comores. Il avait réussi à se faire passer pour un ressortissant français, d’origine mahoraise sans revenu et de ce fait éligible au dispositif RSA et CMU….

L’Aide Médicale d’Etat est une dotation budgétaire qui ne relève pas de la Sécurité Sociale. Elle est destinée à pendre en charge financièrement les dépenses de santé exposées par les étrangers en situation irrégulière. Alors qu’un étranger en situation irrégulière est d’abord une personne qui est hors la loi, L’AME lui permet de faire prendre en charge sa famille !
Le résultat est qu’un bénéficiaire de l’AME est mieux pris en charge qu’un travailleur français qui cotise sans avoir accès à la couverture santé gratuite. Tout cela est d’autant plus grave que l’AME  facilite aussi le trafic de médicaments et de stupéfiants.

 

L’immigration a été voulue, préméditée, soigneusement organisée dans le dos des français.

 

Il faudrait parler de l’immigration mais le faire en France c’est être xénophobe, comme parler de sécurité c’est être facho, de la filiation c’est être homophobe, de la nation c’est être nationaliste, de l’identité c’est être raciste… C’est une terrible faute d’avoir laissé le multiculturalisme prendre le pas sur l’assimilation…

On nous répète en boucle que l’immigration est une chance pour la France. A ce jour l’immigration n’a pas rendu notre pays plus prospère, plus compétent, plus heureux, plus civique, plus sûr. Les français ont le droit d’exiger un bilan du vivre ensemble

 

Le Conseil d’Etat devrait cesser de faire pression sur les caisses de sécurité sociale et d’allocations familiales quand elles refusent de prendre en charge les foyers polygames. En 1976, le Conseil d’Etat a invoqué «le droit à mener une vie familiale normale» pour autoriser un Béninois à faire venir sa deuxième épouse. La loi Pasqua de 1993 a rectifié en partie cette décision, mais les foyers polygames présents qui comptent jusqu’à 40 enfants, doivent encore  être entretenus par l’Etat.

En 2010, le sociologue proche de la gauche Hugues Lagrange décrit dans «Le Déni des cultures» la surpopulation et la surdélinquance des familles subsahariennes récentes où 30 % des hommes mariés sont polygames. Il parle du triste sort des mères de six ou sept enfants, en moyenne 15 ans plus jeunes que leurs maris… Des enfants négligés, des femmes et des filles écrasées et soumises. Les médias se déchainent contre le chercheur, eux qui ont ignoré en 1997 le colloque de deux associations africaines où des femmes racontaient comment leur mari utilisaient l’argent des allocations familiales pour acheter des femmes supplémentaires….

 

Les « gilets jaunes » refusent que la France devienne une fabrique de pauvres

 

Il faudrait mettre un terme à la rivalité entre les français les plus démunis et les immigrés pour l’accès aux services publics.  A force de choisir un camp qui n’est pas celui du peuple de France, les politiques ne doivent pas s’étonner si ce peuple se détourne de plus en plus massivement d’eux. L’explosion de colères des gilets jaunes tenait en grande partie de la légitime défense. Le soulèvement est à replacer dans le contexte d’un peuple malheureux décidé à reprendre le contrôle de son destin face à un macronisme soucieux de lui-même qui n’a jamais voulu entendre la détresse de ceux qui s’inquiètent de leur destin dans le pays de leur père…

 

L’autorité de l’Etat n’est plus respectée par une contre-société qui se renforce de l’immigration incontrôlée et du commerce de la drogue. Si le gouvernement n’a pas craint la répression des gilets jaunes, il s’est interdit d’employer toute brutalité contre « les rebelles de la diversité », ceux qui commettaient « des incivilités » tant il craignait l’émeute. Lorsque même ceux qui ont suivi un parcours sans faute se retrouvent laissés au bord de la route, il y a urgence. La demande d’asile est devenue le débouché administratif de l’immigration illégale. Il faut mettre en place un double mécanisme efficace de refoulement et d’assimilation.

 

Imaginons une France avec 50 Md€ de dépenses injustifiées en moins…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

29 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Steve

    20 October 2020

    Bonsoir
    Certes, ces chiffres sont effarants. Pourtant, sur le fond, je vois la similitude de raisonnement entre l’immigré qui face à un corpus réglementaire s’efforce d’optimiser ses revenus, quitte à flirter avec les lignes rouges, et le bon français rentier qui, face au corpus fiscal, s’emploie lui aussi à optimiser sa situation, quitte à lui aussi flirter avec les lignes rouges…
    Vous avez mentionné la Cour des Comptes , non seulement celle ci est incapable de chiffrer précisément les comptes qui sont de son ressort, mais elle s’avère incapable de chiffrer le prix de revient d’une loi ou le coût d’une heure de Parlement ou de Sénat et de sa propre action! Pourtant ce serait fort utile: nombre de lois ne sont que de complaisance ou/et de vanité politique , inutiles car déjà couvertes par des textes existants.
    La France étant un pays d’organisation pyramidale , ne conviendrait il pas de commencer d’abord par nettoyer les écuries du sommet? Sans cela on ne ferait que renforcer le sentiment d’injustice qui prévaut désormais.
    Par ailleurs, si l’on se réfère aux rapports de Transparancy International, la France, si elle n’est pas très corrompue, se caractérise, selon ce srapports par une corruption au plus hauts niveaux de l’Etat et par le montant élevé des sommes en jeu.
    Dans ces conditions, comment obtenir qu’une corruption des avantages sociaux réservés aux plus démunis soit combattue par une autre corruption?
    Et tout cela ne découlerait il pas de ce qu’en notre pays, tous cherchent à vivre aux dépens de tous, comme Charles gave l’a déjà dit, ce que les “étrangers”, pas plus bêtes , ont compris?
    Avant que d’accuser les étrangers, balayons devant notre porte la poutre qui nous tombe de l’oeil!
    Cordialement

    Répondre
  • seddiki

    20 October 2020

    je suis née en algérie ,j’ai travaillé jusqu’à mes 71 ans pour une rtraite minable,quand je déclarais que je ne possédais pas de poste tv ,j’étais contrôlée tous les deux ans ,ma grand-mère dont le mari était dans l’armée française à perçu sa pension de réversion par l’ambassade de france jusqu’à sa mort
    alors suis-je suspecte parce que née à l’étranger? car à vous entendre tous les étrangers sont les responsables des misères de la france

    Répondre
  • Ockham

    20 October 2020

    Chasser le Vrai est courageux et je vous remercie pour ce billet. Toutefois pourquoi nomme-t-on un super champion du “make no waves” à la tête d’une Cour des Comptes ? Tête pensante du socialisme, ce personnage sait gérer sans bruit les gabegies avec un sourire à peine visible. En fait le personnage n’est pas en cause il est simplement le système. Depuis des dizaines d’années la Cour faisait déjà rigoler tous les hauts-fonctionnaires-politiques-à-vie de tout bord dans la capitale. Elle a cette fois un professionnel d’envergure européenne du “make no waves”. Par chance pour la nation il n’est pas Ministre de l’Intérieur en ce moment !

    Répondre
  • Dominique

    17 October 2020

    Ouch ! Mon commentaire a disparu. Il n’avait, évidemment, rien d’offensant et avait été accepté. Une petite explication ?

    Répondre
  • breizh

    17 October 2020

    Pour les foyers polygames, il suffit que la deuxième épouse se déclare mère célibataire…

    La Sécurité Sociale est politique. Seules les assurances privées peuvent réellement faire ce métier d’assureur.

    en tout cas, merci à monsieur Prats d’avoir mis au jour ces chiffres et à monsieur Netter pour son article à ce sujet.

    Répondre
  • Dominique

    16 October 2020

    Excellent apport de faits et commentaires.
    En outre Il est rare sinon exceptionnel de lire une bonne interprétation du mouvement ( initial ) des gilets jaunes, et de se souvenir d’eux ( alors qu’ils ont payé le prix du sang pour avoir seulement manifesté leur désespérance ).
    .
    Vous devriez adresser cette chronique, et les autres à venir, au quotidien Présent qui est le seul quotidien réellement conservateur ( au sens de Chateaubriand ) et qui les publierait dans le quotidien papier et son petit frère numérique via internet.
    .
    J’en déduis, étant donné les conclusions du rapport des sénateurs qu’il convient de féliciter … que le parlement est INUTILE puisque les parlementaires, s’ils peuvent enquêter, ne peuvent agir ? !
    .
    Voilà pourquoi je suis devenu partisan de revenir au régime de monarchie absolue ( = tempéré ) et de droit divin ( = sous l’autorité de la Loi.naturelle ) tél qu’il fut abouti sous le règne de Louis XIV. Il est prouvé, par l’histoire de notre malheureux pays, que le régime de monarchie est supérieur au régime de démocratie ( et Jean Bodin l’avait démontré dans ses ” Six principes de la république “).

    Répondre
  • Albert S

    16 October 2020

    En complément de mon précédent commentaire pas encore publié, je vous relate une histoire 100% vraie qui se passait dans une mairie de l’Est Parisien. Des vraies gens que personne n’avait jamais vus recevaient une fiche de paye tous les mois de la mairie. Curieusement un jour quelqu’un d’un peu curieux a cherché ces personnes et les a retrouvées, employées dans un conseil général proche ! Un peu d’enquête a étonnamment conduit à la conclusion qu’avec l’aval du Trésor Public, ces gens étaient donc rémunérés par le trésor public deux fois. Et la 2e paie était ensuite reversée au Parti Comm***** Français. Un grand classique. Cette histoire de Sécurité Sociale y ressemble fortement. Qu’un ou plusieurs partis aient créé de faux profils étrangers pour se faire financer avec les cotisations des Français ne serait pas surprenant. Plus rien ne doit nous surprendre aujourd’hui. Et cela expliquerait la volonté systématique de minimiser ou d’enterrer l’affaire.

    Répondre
  • Albert S

    16 October 2020

    A la lecture de cet article et après avoir écouté l’interview des deux Charles (Gave et Parts), l’idée qui m’est immédiatement venue à l’esprit est non pas une fraude de personnes, mais plutôt une fraude systémique, sous la forme d’un détournement d’argent. Ces 45 milliards manquants (si on enlève le déficit) servent peut-être à financer des partis politiques, des opérations secrètes, sont détournés par des organisations criminelles, que sais-je. Cela expliquerait le peu d’empressement de nos politiques à mettre fin à cette fraude. Ce n’est pas compliqué de tracer les comptes bancaires des fraudeurs pour voir s’il y a des personnes réelles derrière.

    Répondre
  • ZAZA

    16 October 2020

    Pouvez vous m’expliquer pourquoi le commentaire posté ce matin n’apparait pas ?

    Répondre
    • idlibertes

      16 October 2020

      Parce que vous n’aviez aucun commentaire à votre actif et qu’un premier commentaire doit être validé pour des raisons de sécurité.

  • ZAZA

    16 October 2020

    Chaque fraude est un impôt en plus, une prestation validée en moins, un investissement nécessaire ou une augmentation à une infirmière ou un policier en moins. Mais qui fait le lien ? Qui a dit “Mais de quoi se plaigne les français, c’est l’état qui paye ?” Oui, oui c’est un de nos Ex président. Qui va avoir le courage de remettre l’église (Pardon, la mosquée) au centre du village ?

    Répondre
  • woiliwoilou

    16 October 2020

    à force de préserver la population issue de l’immigration et d’oppresser toujours les Français, on se dirige tout droit vers une GUERRE CIVILE. Un autre exemple… est-ce que l’état va faire respecter le couvre feu dans les cités ?

    Répondre
  • Hervé et Dominique LOUBIERE

    15 October 2020

    J’abonde dans votre sens. Mais que vont décider les électeurs français en mai 2022. Si Macron est réélu, la France va chuter un peu plus. Qui peut sauver le pays, la nation France???

    Répondre
    • bertrand

      20 October 2020

      la réponse est simple : personne car tout le monde est d’accord pour bien vivre sur le dos de nos agriculteurs, artisans ou commerçants qui , eux , peuvent crever sans problème !!! tous les politiques sont heureux d’avoir des ponctionnaires pourris comme eux !!!

  • Dufournet

    15 October 2020

    Article intéressant mais on ne peut suivre la cohérence des donnees chiffres vu les “trous” ou incertitudes des chiffres. Il est constamment question de données sur des populations “nées à l’étranger” alors que certains sont devenus francais et d’autre pas; par conséquent ce critère devrait être croisé avec le critère “résident en France”ou pas .
    On aurait aimé connaître les montants versés au titre de la CMU et au titre de l’AME
    On aimerait savoir si les anciens salariés ayant travaillé et cotisé en France mais vivant à l’étranger leur retraite doivent ou non adresse chaque année un certificat de vie visé par l’ambassade ou le consulat français local . On sait en effet que la France versait des retraites à des milliers de retraités ayant plus de 100 ans !!

    Enfin ou aimerait savoir combien coûte à la France l’allocation substitutive de la retraite versée à des personnes de plus de 62 ans n’ayant jamais cotisé en France mais y résidant allocation pour un couple autour de 1000 euros par mois
    Merci de vos observation
    Amicalement

    Répondre
    • Emmanuel

      17 October 2020

      Je vous recommande de lire le livre de Charles Prat, tous les chiffes y sont. Je viens de le finir avec plaisir.

    • bertrand

      20 October 2020

      et vous ne parlez pas de ce batiment dans Paris qui est exclusivement réservé aux retraités roumains n’ayant jamais cotisé et , bien entendu gratuit pour ses occupants !!!!

  • Lusclade

    15 October 2020

    Sans compter les fausses maladies,
    j’ai l’exemple d’un salarie en maladie depuis 22 Mois qui travaille dans une epicerie (Preuve à l’appui de video sur facebook).
    nos alertes vers les différents services sont sans suite.
    le systeme au demeurant genial est détourné et à plat.
    les gens qui ont besoin de protheses ne sont pas pris en charge, le personnel soignant n’est pas valorisé….
    Continuons le laxisme jusqu’à la ruine.

    Répondre
    • breizh

      17 October 2020

      non, le système n’est pas génial puisqu’il permet de générer ces fraudes. Frédéric Bastiat a expliqué pour quoi il y a 170 ans (personne n’est responsable).
      Il faut casser le monopole de la sécurité sociale et laisser les assurances privées assurer une saine concurrence : alors le nettoyage sera possible

    • bertrand

      20 October 2020

      je connais une personne travaillant à la sécurité sociale française, blanche qui a trouvé le moyen de ne pas travailler durant 10 ans cause à une maladie imaginaire : les ponctionnaires sont d’autant plus bandits qu’ils savent comment faire pour frauder : on m’a dit à de nombreuses reprises que les douanes savaient très bien jouer avec l’alcool en toute impunité !! seulement tous ces gens sont des intouchables : nous avons été cambriolé 25 fois dans une propriété et c’est un gendarme qui a reconnu que c’était le brigadier de la brigade qui volait : après dépôt de plainte chez le procureur, celui -ci a écopé de…….changement de gendarmerie !!!!

  • René Alié

    15 October 2020

    “L’explosion de colères des gilets jaunes tenait en grande partie de la légitime défense”
    Fraude sociale, immigration, gilets jaunes… et avant tout socialisme collectiviste.
    Ce lien, je tente de l’établir dans un essai paru sous le titre de “Légitimes Défenses”, que j’ai adressé entre autres à “L’Institut des Libertés”.
    On ne peut plus longtemps supporter en France cette situation. Voici venu le temps d’agir contre le totalitarisme mou incarné par Macron et consorts.

    Répondre
  • vincent herrmann

    15 October 2020

    Voici une petite vidéo qui éclairera Monsieur Gave
    https://www.youtube.com/watch?v=741vdltKz8I
    Ou macron saute tout de suite ou la France sera détruite en 2021
    Meme le pape (60eme minute) est dans le coup. Pas surprenant car c’est plus un homme d’affiairs qu’un homme d’Eglise
    La seule solution : foutre 4M et tous ces énarques et banquiers en tole dans la journée et demandez à un Monsieur comme Monsieur Gave de remettre le pays en route avant que ce ne soit trop tard

    Répondre
    • bertrand

      20 October 2020

      la solution faire disparaitre les pocntionnaires totalement inutiles et les remplacer par des services privé mais je pense que l’on ne pourra jamais supprimer les escrocs que sont les ponctionnaires !!! que ce soit Macron ou Le Pen tous nourris à la ponction publique !!!

  • François BIOUD

    15 October 2020

    Merveilleuse administration française capable de prélever l’impôt à la source ( salaires , pensions, dividendes ) mais incapable de lutter contre la fraude sociale . En France , on ne connait que le Revenu Fiscal ….. et si on connaissait le Revenu Social !!!! par transfert des fichiers informatiques à la CPAM de tous les transferts sociaux car elle seule donne un Numéro de SS …. le tout transférer à l’administration fiscale avant le 1/02 de chaque année Ainsi on connaitrait le Revenu Global de chaque français ( Fiscal + Social ) et alors quand le revenu sociale dépasse le SMIC , il y a un gros problème !!!
    Mais pour centraliser les Fichiers , il faut du courage politique …..JUIN 40 DE GAULLE ET LEBRUN, chef de l’Etat : ” encore fallait il qu’il fût un chef , encore fallait il qu’il y eût un Etat

    Répondre
    • breizh

      17 October 2020

      c’est toujours plus facile d’opprimer les honnêtes gens que de poursuivre les truands !

      les transferts de fichiers ont déjà lieu, mais après il faut agir contre les truands… La lâcheté est une caractéristique de bon nombre de politiques et il ne faut pas mécontenter la base électorale qui vit du système actuel (clientélisme).

      je pense que seul un système d’assurances privées concurrentiels est en mesure de nettoyer les écuries d’Augias.
      Système qui finira peut-être par se mettre en place naturellement quand la sécu se sera écroulée…

  • marc durand

    15 October 2020

    L’immigration est une plaie, parce que tout immigre aspire a retourner ou il y a sa famille, ses racines ! et donc l’argent qu’il gagne quitte la France.

    On peut voir tres nettement la difference avec la Chine, ou les immigres qui sont les ruraux chinois, qui vont travailler dans les regions côtière (Canton, Shanghai, Beijing) riche pour gagner de l’argent et repartir dans leur région, ou ils vont acheter de l’immobilier, créer des commerces, du business.

    Il y a un transfert d’argent des zones riches, par le travail, dans les zones pauvres, et pas par l’impôt, CAF, APL, CMU, RSA.

    L’État lui s’occupant du régalien, aménagement du territoire, autoroute, train … afin que les regions ne soient pas sinistrées comme chez nous.

    Ville 2eme tiers : https://postimg.cc/gallery/V88pq5c (photo prisent il y a 10 jours).

    Complex immobilier que j’ai visite en construction en 2015 et qui est aujourd hui totalement habite: https://postimg.cc/gallery/cST8Ssf

    On a une ville 100% de propriétaires, 0 voitures brulees, ni poubelles, ni degradation.

    Répondre
    • breizh

      19 October 2020

      intéressant, merci

  • Charles Heyd

    15 October 2020

    Je cite: “Imaginons une France avec 50 Md€ de dépenses injustifiées en moins…”!
    J’imagine, mais l’imagination, comme vous le démontrer si bien, ne fait pas tout!

    Répondre
    • bertrand

      21 October 2020

      imaginons une France avec 3 500 milliards de plus que l’on ne donnerais pas aux ponctionnaires qui ne servent à rien : aujourd’hui, avec le coronavirus nous avons pu vérifier la nullité de nos hopitaux, l’incompétence de nos professeurs qui sont d’une totale nullité : je l’ai vérifié durant les études de BTS de commerce international : cours totalement nuls datant de 40 ans en arrière, stages de 15 jours en fin de cycle non faisable du fait qu’il n’y a quasiment plus d’exportateurs et refus pure et simple d’une entreprise en Allemagne : 15 jours c’est bien pour vous dire bonjour mais pas pour apprendre le commerce international : résultat ma fille n’a pas eu le diplôme. Après plainte auprès de responsable de l’établissement : c’est normal, nos formations sont nulles mais les profs y tiennent !!!!!

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!