15 February, 2021

Feuille de Route.

 

L’une des choses les plus difficiles quand on s’essaie à l’analyse économique est de faire varier ses réflexions en fonction de la façon dont les autorités publiques ou monétaires réagissent aux nouveaux développements dans les marchés.

Beaucoup de lecteurs me reprochent de dire toujours la même chose sur l’Euro, et pourtant…

Tout commence en 2001, date à laquelle je sors mon premier livre « Des Lions menés par des ânes ».

La thèse est simple : il est impossible de maintenir des taux de change fixe entre deux pays qui ont des productivités du travail et du capital différentes, sauf à effectuer de transferts sociaux massifs entre les deux pays, ce qui est formellement interdit par les Traités qui constituent l’Euro. Et donc, l’Euro ne pourra survivre et va détruire l’Europe que j’aimais, celle de la diversité, pour laisser la place à un monstre technocratique que les Peuples haïront et qui fera renaitre les tensions entre pays.

En effet, compte tenu des différences de productivité entre la Grèce, le Portugal, l’Espagne, l’Italie d’un côté et l’Allemagne de l’autre, tous les pays du Sud allaient voir leurs industries détruites par cette impossibilité de dévaluer vis-à-vis de l’Allemagne, ce qui les forcerait à sortir de l’Euro.

Et le mécanisme d’ajustement qui amènerait à ce résultat était la hausse des taux longs sur les obligations de ces Etats. Nul pays en effet ne peut supporter à la fois une monnaie surévaluée et des taux d’intérêts exorbitants sans faire faillite.

Arrive la grande crise financière de 2008-2009, dont tous ces pays du Sud sortent en tres mauvais état et, en ricochet, en 2010-2011, se déclenche la crise des pays du Sud de l’Europe.

Les taux longs en Grèce passent de 4 % à …35 %, au Portugal, ils grimpent au-dessus de 15 % (je recommande d’ailleurs d’acheter les obligations Portugaises à l’époque), en Italie et en Espagne, ils passent au-dessus de 7 % contre 1 % pour les taux allemands.

Deux ans avant ils étaient tous au même niveau…

Monsieur Draghi, nouveau patron de la BCE décide de faire « tout ce qui sera nécessaire ».

La solution choisie est de mettre la Grèce en esclavage.

Le FMI et les autorités européennes décident de sauver les banques françaises et allemandes qui avaient trop prêté à la Grèce et le gouvernement Grec de monsieur Tsípras, qui avait été élu sur un programme de sortie de l’Euro, est menacé (par Draghi) de voir sa banque centrale privée de toute liquidité, ce qui aurait déclenchée une dépression dans le pays.

Tsípras se couche, le ministre des finances Grec, Varoufakis, démissionne.

Les autorités ‘’multinationales » prêtent à la Grèce de quoi sauver les banques allemandes et françaises  et ces prêts vont plomber l’économie Grecque jusqu’à la fin des temps. Mais les banques françaises et allemandes sont sauvées, ce qui est la seule chose importante.

De cette crise je tire comme conclusion que les autorités Européennes ont une devise et une seule « qu’importe que crèvent les peuples européens pourvu que survive l’Euro ».

Je deviens du coup structurellement pessimiste sur les actifs financiers en Europe, à l’exception des sociétés cotées en Europe qui n’ont rien à voir avec la construction européenne ou n’importe lequel des états qui la composent.

Les marchés se calment.

Arrivent les années 2015-2016, où les choses se gâtent à nouveau, en particulier pour l’Espagne et pour l’Italie. Et là, monsieur Draghi, en été 2016, prend une décision formellement interdite par les traités. La BCE se met à acheter des obligations émises par le secteur privé pour faire baisser le cout du crédit pour les entreprises.

J’en tire comme conclusion que la BCE se met en concurrence avec les banques du secteur privé, ce qui veut dire que les banques vont faire faillite et je deviens incroyablement pessimiste sur les banques européennes dont l’indice, à l’époque était à 160, arrivant de 500 en 2007.

Nous sommes aujourd’hui à 78 sur cet indice, en route vers zéro, je suppose.

Et pour compenser les pertes sur les crédits bancaires que ses actions ont créées, monsieur Draghi invente une usine à gaz incroyable, où la BCE prête de l’argent aux banques, mettons à -1 %, pour que ces banques rachètent les obligations italiennes ou espagnoles a + 2%, ce qui est une façon déguisée pour la BCE  et de renflouer les banques que ses actions avaient mis en faillite et d’acheter les obligations de ces états, ce qui était formellement interdit par les traités.

  • J’en tire comme conclusion qu’il ne faut plus avoir une seule obligation de société en Europe puisque les prix sur ces instruments sont faux.
  • Une conclusion secondaire est que mes possibilités d’investissements dans la zone Euro ne cessent de diminuer. Plus d’obligations d’Etat, plus d’obligations de sociétés, plus de sociétés dont tout ou partie du chiffre d’affaire sont faits dans la consommation ou qui auraient comme clients les états, me restent les multinationales européennes opérant en dehors de la zone euro, et encore…

En 2018-2019, l’Italie commence à sentir le roussi à nouveau, mais heureusement pour monsieur Draghi arrive la divine surprise du Covid, qui permet à la BCE de mettre une fois pour toutes les traités à la poubelle.

La BCE, force majeure exige, s’autorise donc à acheter à tour de bras les obligations des Etats faisant partie de la zone euro, au point que sur les 12 derniers mois, TOUTES les dettes émises par ces Etats ont été souscrites par la BCE.

Cet été, cerise sur le gâteau, est décidé que les dettes émises par les états européens seraient « mutualisées » et bénéficieraient d’une « garantie commune ». Voilà qui implique une taxation sans représentation, ce qui est contraire aux principes démocratiques les plus anciens… Et donc, la mutualisation était formellement interdite non-seulement par les traités, ce dont tout le monde se contrefout aujourd’hui, mais aussi par la Constitution Allemande, ce qui risque d’être gênant d’ici quelques mois quand la Cour de Karlsruhe aura à rendre son avis.

Bien entendu, cette mutualisation des dettes nécessitera à terme l’établissement d’un ministère des finances européen qui commencera à lever des impôts européens, et donc la marche vers la création d’un état européen continue de façon inexorable alors même que les Peuples du vieux continent hurlent qu’ils n’en veulent pas.

Mais les hommes de Davos et autres Oints du Seigneur ont compris depuis longtemps que le Peuple était idiot et qu’il fallait lui imposer leurs volontés tant il (le Peuple) ne comprenait rien à la grandeur de leurs projets.

J’en conclus que l’Europe n’est plus en démocratie, ce qui est normal puisque la zone Euro n’est plus une zone de marché libre depuis que monsieur Draghi a pris la direction de la BCE : Nous n’avons plus de prix de marché pour le Temps (les taux d’intérêts sont faux), nous n’avons plus de prix de marché pour le Risque (la BCE ne cesse d’intervenir sur les ‘spreads » de crédit qui mesurent ce risque) et nous n’avons plus de prix de marché pour les différentes zones géographiques (les taux de change n’existent plus).

Nous ne sommes donc plus en économie de marché, et je n’ai pas le moindre doute que les prochaines étapes seront le contrôle des changes, le contrôle des prix, le contrôle de vos comptes en banque pour vérifier que vous dépensez votre argent selon les directives qui vous auront été données par les hommes de Davos, le cash sera supprimé, le contrôle de vos mouvements organisé grâce au passeport Covid, les gens comme moi qui écrivent contre ces monstruosités contraints au silence… et j’en oublie sans doute.

A moins, bien sûr, que les Peuples ne se révoltent, suivant en cela l’exemple de la Grande-Bretagne, qui, après tout, a déjà souvent montré le chemin aux Européens quand il fallait prévenir une dictature en Europe continentale.

Un mot pour conclure sur monsieur Draghi

  • Quand il était le directeur général du trésor italien, c’est lui qui a maquillé les comptes de la dette Italienne pour que l’Italie puisse entrer dans l’Euro. Coût pour l’Italie, au moins 30 milliards d’euro. Monsieur Draghi a été récompensé de ce qui était un faux en écriture publique qui aurait dû le mener en prison, en étant nommé d’abord à la BCE et ensuite comme premier ministre de son pays. A Bruxelles, le crime paie.
  • C’est lui qui a brisé tous les Traités et toutes les Lois protégeant les souverainetés des différentes nations européennes. C’est donc un homme qui pense que la fin justifie les moyens, que la Loi est faite pour être tournée et ne s’applique qu’aux autres, et ce genre d’homme, qui ne se soumet jamais au vote, est de loin le plus dangereux.
  • Alors qu’il n’a jamais été élu à rien, il vient d’être nommé premier ministre en Italie. Et là, je ne peux m’empêcher de penser à la phrase d’Einstein :’’ Confier la résolution d’un problème à ceux qui l’ont créée relève de l’imbécillité ».
  • Et je me dis : heureusement, les hommes de Davos sont idiots. Car c’est lui qui va devoir assumer le désastre Italien dans l’année qui vient. Les autorités de Bruxelles viennent de nommer Gamelin à la tête du département de Normandie.
  • Me voilà rassuré.

Pour finir, deux graphiques

  • Le premier retrace l’activité industrielle depuis 1976 pour la France l’Italie et l’Allemagne.
  • Le second l’évolution des taux longs depuis 1993 pour les mêmes pays.
  • Voilà qui permettra au lecteur, je l’espère en tout cas, de replacer mes commentaires dans la réalité de ce qui s’est passé dans l’histoire de l’Euro depuis vingt ans.

 

 

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

38 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Franck

    18 February 2021

    Bonjour,
    Très bonne synthèse. En effet cela résume bien tout ce qu il s est passé depuis cette crise de la dette. D’ailleurs ces hommes qui ont organisé tout ça ne s en sont jamais caché, je veux dire par là que leur projet de constituer un GOUVERNENT Européen a débuté depuis très longtemps, mais a été accélérée au moment où l euro aurait dû SAUTER courant 2012. En tout cas il y a toujours eu une volonté chez ses hommes de Davos de soutenir la zone euro et sauver l euro. On pourra se souvenir que ces hommes de Davos et également les parties démocrates Américains (Obama, Clinton…..) avaient toujours apporter leur soutien au projet de construction des états unis d Europe et pour cela il fallait sauver l euro coûte que coûte, quelqu en soit le prix à payer. Pour eux, monsieur Gave, ils vaut donc mieux une horreur sans fin, alors que nous tous nous souhaitons la fin de l horreur comme vous l aviez déjà fait remarqué. Ils haïssent les peuples. Et le problème, on l’a vu avec la crise sanitaire, c est que les gens sont peu éduqués sur le plan géopolitique et SURTOUT financier. C est une catastrophe. Je pense que la plupart des gens ne comprennent même pas grand chose. Beaucoup retiennent par coeur certaines idées véhiculées. En fait ce qui est effroyable c est que tout le monde pourrait penser que vous ayez raison, mais le fait que tout le monde soit incapable d expliquer pourquoi ils soutiennent vos arguments et qu ils le FONT DONC PAR INSTINCT expliquerait la raison pour laquelle ils N EPROUVE PAS LE BESOIN DE SE REVOLTER. POUR SE REVOLTER IL FAUT UNE PRISE DE CONSCIENCE. Et pour qu une prise de conscience sur le long terme ait lieu il faut convaincre les gens d arrêter de s abrutir de TV et de lire. Le très faible niveau d éducation en France ou ailleurs dans le monde explique pourquoi il y a pas toujours pas de désobéissance civile. Par exemple les restaurants les bars les gens qui continuent à porter leur masque dans la rue, tous ces gens le font simplement parce qu ils ne comprennent même pas la façon dont circule l argent, les circuits économiques et financiers. Je suis sur que bcp ne comprendraient même pas vos billets Tant le niveau culturel est déplorable. C est cela la cause de tous nos PROBLÈMES !!! Les gens ne savent même pas ce que c est qu une OBLIGATION monsieur Gave. Ils ne savent pas faire la différence entre de la spéculation et acheter des actions de bon père de famille sur le long en diversifiant leur portefeuille avant de maximiser le couple rendement risque. Les gens ne savent pas ce qu est une politique monétaire. Les gens ne comprennent rien à la progressivité de l impôt ils ne savent même pas calculer un impôt. Lorsqu il faut payer lez droits de successions certains se réveillent tout un coup et découvrent l enfer fiscale seulement 30 ou 40 ans plus tard. Les preuves ont toujours toujours été là. Pour voter Hollande qui avait affirmé qu il ferait tout pour résoudre les inégalités (ce qui est un comble pour un pays comme la France) comme Dragui qui avait dit qu il ferait tout pour sauver l euro, cela vous donne un bon aperçu SOIT du faible niveau culturel des français SOIT du niveau de frustration de jalousie d une bonne partie de la population. Le problème c est que les gens confondent et mélangent tout. Les amalgames sont fréquents.Quand vous leur parler de taux d intérêt directeur, ils pensent que cela n’a aucune importance aucune incidence ou alors ces gens ont honte de ne rien savoir rien comprendre et vous répondront “oui c est à cause du libéralisme, du capitalisme,. des banques etc etc “.
    Et cela ne sert à rien. Des caissiers, caissières de supermarchés, des petits entrepreneurs vous diront “oui c est la faute des banques de la finance”. Mais si vous leur demander de vous expliquer pourquoi ils ou elles vous diront cela, ce sera le néant.
    LES GENS N ONT PAS ENVIE DE RÉFLÉCHIR DE COMPRENDRE. C EST COMME ÇA !!!
    Et donc les gens comme vous et moi et VOS LECTEURS en subissent les conséquences. ET CELA EST RAGEANT.
    Alors que je faire pour que les gens se réveillent s éveillent dans leur GRANDE MAJORITÉ. Il faudrait les bousculer les y forcer ou les inciter mais COMMENT ???
    Intervenir à la TV et leur donner des cours c est impossible !!! Les gens croient toutes les CONNERIES qu on doit leur dire à la TV.
    Je pense que la pire des lois n ayant jamais été appliquée est la loi sur les 35 heures. Ça a été une voire peut-être la pire chose parmi TANT D AUTRES mesures ayant été mise en place en France. Il n’y a qu à comparer les mesures qu avait pris SCHROEDER à l époque et les mesurés en France pour comprendre pourquoi UN TEL FOSSÉ S’EST CREUSÉ entre l Allemagne et la France. Si les mêmes mesures avaient été prises en France à l époque afin d augmenter le taux unitaire de productivité des travailleurs français,. la France serait la 1ere puissance mondiale même devant l Allemagne j en mets ma main à couper, et aujourd’hui nous pourrions entretenir tous ces immigrés sans qualification qui entrent en France depuis tant d années lol

    Cordialement,
    Un patriote.

    Répondre
  • Franck

    17 February 2021

    Rebonjour,
    J oubliais une autre chose très importante.
    C’est que finalement, tout ce qui nous arrive, cher monsieur Gave vous nous en aviez parlé déjà il y a longtemps dans vos livres puis même votre ancien blog, NOTAMMENT concernant les prétextes qu ont trouvé nos hommes de Davos au sujet des fins de réserves pétrolières pour mettre en marche leurs grands projets d investissements publics promu par Algore et toute la compagnie et autres biens faiteurs de l humanité.
    Le Peak oil était prévu dans les années 50 les années 80 les années 2000, 2020, etc.
    À chaque fois ils remettent en cause le fait que nous sommes des pollueurs et qu il faut lutter contre le réchauffement climatique et protéger la planète en empêchant l exploitation des réserves de pétrole de schiste MAIS À QUEL PRIX. c est nous tous bien sûr qui devons subir la sentence.
    On a vraiment affaire à l’organisation d une espèce de régime communiste financier. C est à dire que ceux sont les grands groupes et grandes banques d investissements eux mêmes qui s accordent avec des hommes politiques de gauches avec tous ces démocrates Américains, pour dire ça suffit, le covid est là profitons en pour sauver la planète. La Chine et l inde n en font qu à leur tête et l augmentation de la demande de pétrole continuera d augmenter à cause d eux, alors mettons en marche notre grand projet pour l Europe et les USA.
    Pendant que la Chine elle continue à construire des centrales nucléaires et même en Pologne c est vrai grâce aux fonds structurels européens, alors que nous les demantelent nos centrales.
    En tout cas vous aviez évoqué ce sujet à plusieurs reprises (pretexte de fin réserves pétrolières et donc les hommes de Davos doivent trouver des alternatives comme developper les énergies renouvelables et construire des éoliennes partout !!! Quelle horreur !!!!
    Mettons fin à tout ça !!!!

    Répondre
    • Dominique

      18 February 2021

      Quelle fin des réserves pétrolières ?
      Quel réchauffement climatique ?
      Etc.
      Le jour ou 2 plus 2 feront à nouveau 4, alors ces mensonges comme le tout électrique éolien et photovolvaïque, s’effondreront et tout sera bien – (d’après G. Orwell ).

      Et Davos – appelation du Forum Économique Mondial – est seulement une vitrine qui permet aux forces mondialistes, qui ont volé les pouvoirs dans l’occident, d’approcher les dirigeants du reste de la planète. Mais les décisions sont prises par d’autres que Schwab et ses collaborateurs : ils ne sont que les VRP, depuis des décennies, du CFR et ses organisations ( Trilateral, Bilderberg, ONU, UE etc. )

  • germain

    17 February 2021

    Comment renverser cette bande d’européistes qui nous gouverne en dépit du bon sens? “Ils sont idiots” dites vous, soit mais leur bêtise nous coûte de plus en plus cher.
    Leur économie verte déjà nous coûte “un pognon de dingue” pour paraphraser Macron. La facture d’électricité devient un vrai cauchemar.
    Je n’arrive pas à comprendre que l’Allemagne ait accepté de mutualiser la dette. Nous nous préparons à des lendemains sanglants.

    Répondre
  • Franck

    17 February 2021

    Bonjour,
    Très bonne synthèse. En effet cela résume bien tout ce qu il s est passé depuis cette crise de la dette. D’ailleurs ces hommes qui ont organisé tout ça ne s en sont jamais caché, je veux dire par là que leur projet de constituer un GOUVERNENT Européen a débuté depuis très longtemps, mais a été accélérée au moment où l euro aurait dû SAUTER courant 2012. En tout cas il y a toujours eu une volonté chez ses hommes de Davos de soutenir la zone euro et sauver l euro. On pourra se souvenir que ces hommes de Davos et également les parties démocrates Américains (Obama, Clinton…..) avaient toujours apporter leur soutien au projet de construction des états unis d Europe et pour cela il fallait sauver l euro coûte que coûte, quelqu en soit le prix à payer. Pour eux, monsieur Gave, ils vaut donc mieux une horreur sans fin, alors que nous tous nous souhaitons la fin de l horreur comme vous l aviez déjà fait remarqué. Ils haïssent les peuples. Et le problème, on l’a vu avec la crise sanitaire, c est que les gens sont peu éduqués sur le plan géopolitique et SURTOUT financier. C est une catastrophe. Je pense que la plupart des gens ne comprennent même pas grand chose. Beaucoup retiennent par coeur certaines idées véhiculées. En fait ce qui est effroyable c est que tout le monde pourrait penser que vous ayez raison, mais le fait que tout le monde soit incapable d expliquer pourquoi ils soutiennent vos arguments et qu ils le FONT DONC PAR INSTINCT expliquerait la raison pour laquelle ils N EPROUVE PAS LE BESOIN DE SE REVOLTER. POUR SE REVOLTER IL FAUT UNE PRISE DE CONSCIENCE. Et pour qu une prise de conscience sur le long terme ait lieu il faut convaincre les gens d arrêter de s abrutir de TV et de lire. Le très faible niveau d éducation en France ou ailleurs dans le monde explique pourquoi il y a pas toujours pas de désobéissance civile. Par exemple les restaurants les bars les gens qui continuent à porter leur masque dans la rue, tous ces gens le font simplement parce qu ils ne comprennent même pas la façon dont circule l argent, les circuits économiques et financiers. Je suis sur que bcp ne comprendraient même pas vos billets Tant le niveau culturel est déplorable. C est cela la cause de tous nos PROBLÈMES !!! Les gens ne savent même pas ce que c est qu une OBLIGATION monsieur Gave. Ils ne savent pas faire la différence entre de la spéculation et acheter des actions de bon père de famille sur le long en diversifiant leur portefeuille avant de maximiser le couple rendement risque. Les gens ne savent pas ce qu est une politique monétaire. Les gens ne comprennent rien à la progressivité de l impôt ils ne savent même pas calculer un impôt. Lorsqu il faut payer lez droits de successions certains se réveillent tout un coup et découvrent l enfer fiscale seulement 30 ou 40 ans plus tard. Les preuves ont toujours toujours été là. Pour voter Hollande qui avait affirmé qu il ferait tout pour résoudre les inégalités (ce qui est un comble pour un pays comme la France) comme Dragui qui avait dit qu il ferait tout pour sauver l euro, cela vous donne un bon aperçu SOIT du faible niveau culturel des français SOIT du niveau de frustration de jalousie d une bonne partie de la population. Le problème c est que les gens confondent et mélangent tout. Les amalgames sont fréquents.Quand vous leur parler de taux d intérêt directeur, ils pensent que cela n’a aucune importance aucune incidence ou alors ces gens ont honte de ne rien savoir rien comprendre et vous répondront “oui c est à cause du libéralisme, du capitalisme,. des banques etc etc “.
    Et cela ne sert à rien. Des caissiers, caissières de supermarchés, des petits entrepreneurs vous diront “oui c est la faute des banques de la finance”. Mais si vous leur demander de vous expliquer pourquoi ils ou elles vous diront cela, ce sera le néant.
    LES GENS N ONT PAS ENVIE DE RÉFLÉCHIR DE COMPRENDRE. C EST COMME ÇA !!!
    Et donc les gens comme vous et moi et VOS LECTEURS en subissent les conséquences. ET CELA EST RAGEANT.
    Alors que je faire pour que les gens se réveillent s éveillent dans leur GRANDE MAJORITÉ. Il faudrait les bousculer les y forcer ou les inciter mais COMMENT ???
    Intervenir à la TV et leur donner des cours c est impossible !!! Les gens croient toutes les CONNERIES qu on doit leur dire à la TV.
    Je pense que la pire des lois n ayant jamais été appliquée est la loi sur les 35 heures. Ça a été une voire peut-être la pire chose parmi TANT D AUTRES mesures ayant été mise en place en France. Il n’y a qu à comparer les mesures qu avait pris SCHROEDER à l époque et les mesurés en France pour comprendre pourquoi UN TEL FOSSÉ S’EST CREUSÉ entre l Allemagne et la France. Si les mêmes mesures avaient été prises en France à l époque afin d augmenter le taux unitaire de productivité des travailleurs français,. la France serait la 1ere puissance mondiale même devant l Allemagne j en mets ma main à couper, et aujourd’hui nous pourrions entretenir tous ces immigrés sans qualification qui entrent en France depuis tant d années lol

    Cordialement,
    Un patriote.

    Répondre
  • Dominique

    17 February 2021

    Les grands banquiers américains qui nous mènent, par leurs pantins interposés qu’ils placent à la tête des pays “démocrates” et des institutions internationales ( dont le FMI, la BCE ) ne sont pas des imbéciles. Ils ont un plan pour dominer le monde entier.
    .
    Propriétaires des monnaies, puisque la Fed qui émet le dollar est un consortium bancaire privé, et que la BCE le devient au fur et à mesure que les prêts des banques privées aux banques centrales des états membres l’emportent sur les partipations initiales des nations membres, les grands banquiers inventeurs du mondialisme ont donc TOUS les pouvoirs.
    .
    Dans ce cauchemar de la mondialisation, le mot démocratie ne veut plus rien dire, pas plus que le mot liberté. Et cette domination tyrannique continuera et s’amplifiera. Pourquoi et comment cesserait elle ? D’ailleurs les banquiers qui ont créé le CFR ont un bras armé : l’OTAN !
    .
    Dans ces conditions vanter les mérites des libertés ne sert plus qu’ à maintenir l’espérance en cultivant la mémoire…. Et c’est déjà important.
    .
    Vous même Charles Gave, n’avez vous pas été par la force des choses, relativement obligé de d’entrer dans le jeu en participant au projet capitalo-communiste des grands banquiers en RPC, cet état communiste monstrueux. Hong Kong a été un leure et un mirage. Qu’en est il aujourd’hui de cet ” État ” classé 1er au palmarès mondial des pays libres ?
    .
    Les hommes de Davos, mais surtout ceux du Bilderbeg et de la Trilateral, et du CFR qui orchestre tout cela, ne sont donc pas idiots. Ils sont intelligents et démoniaques. Ce sont les nouveaux Maîtres du monde occidental, alliés au PCC. Pas de quoi être rassuré mais plutôt très, très inquiet, hélas !
    .
    L’avenir de la liberté, retrouvée, passera par une compréhension des mécanismes de cette dictature mondiale implacable qui est déjà en place en Occident. Trichet hier gardien de l’orthodoxie monétaire du projet Euro et aujourd’hui dirigeant de la Zône Europe à la ? Commission Trilatérale, Draghi hier champion du quantitative easing à la BCE et d’aujourd’hui nouveau tyran de l’Italie, Macron’Rothschild à la tête de la France, les grands banquiers font tout ce qu’ils veulent sans plus jamais rien demander aux peuples.
    .
    Nos cousins British sont libérés de l’UE, et n’ont jamais été sous le joug de l’euro, mais ils ont néanmoins perdu leurs libertés : Johnson est un mondialiste typique et Londres est une ville en voie de perdition ; d’autres villes sont carrément passées sous la Charia et Scotland Yard n’enquête pas sur les crimes commis par les gangs pakistanais sur les jeunes filles britanniques, par milliers. La solution à nos maux n’est donc pas que monétaire, et une sortie de l’UE, elle devra être globale.
    .
    Elle passe par le retour à l’indépendance nationale tous azimuts, qui nécessite de retrouver la souveraineté en toutes choses : frontières nationales, armées terrestres aériennes et maritimes, monnaie nationale, industries agriculture et pêche., banques également .. . et aussi religion ( évidemment ) langue et culture ! Et ce ceci, qui est bon pour la France, vaut aussi pour les autres pays. Car Dieu n’a pas créé l’Homme pour qu’il devienne l’esclave d’un gouvernement mondial, surveillé par l’AI et les réseaux informatiques, traqué en permance par ses moyens de paiement. Ce n’est pas ringard d’être identitaire et patriote : la souveraineté est royale et elle fondé la liberté du peuple … ” Nous le Peuple ” 😊
    .
    Dieu a donné la LIBERTÉ à l’Homme. Plus que jamais, les élites, dont vous faites partie, doivent s’investir dans ce combat contre le mondialisme qui veut détruire le projet divin, à marche forcée. Car ce mondialisme est animé par des financiers qui sont immensément puissants. Infiniment plus puissants que ne le furent les plus grands dictateurs ayant existé.
    .
    Une rupture totale avec le mondialisme qu’impose le CFR américain est à mon avis nécessaire. Une nécessité anthropologique et civilisationnelle.

    Répondre
  • M-R

    16 February 2021

    Bonsoir Charles,je suis d accord avec votre analyse,mais est il encore intéressant à long terme d investir son épargne dans les dix valeurs de l indice IDL.
    Cordialement.

    Répondre
  • Philippe

    16 February 2021

    Bien vu Mr Gave , je pousse votre raisonnement un peu plus loin ; La BCE émet de la fausse monnaie administrative pour combler les deficits des Banques . Mais Quid des Sociétès d’ Assurance ? Vont elles au dépot de bilan a cause de ces taux réels négatifs ? Comment font elles pour présenter un profit quand leur statut les oblige a souscrire a des Obligations d’Etats qui rendent du zéro ou meme mojns que zéro ? Merci par avance de vos lumiéres .

    Répondre
  • Francois Delaunay

    15 February 2021

    Bonjour,
    Je partage votre analyse et je pense comme vous que tout ceci nous mène droit au chaos. Il n’y a pas d’autre choix que d’opérer le Frexit et d’établir un nouveau rapport de force en Europe car nous n’avons pas les moyens de l’Allemagne et de ses alliés et je suis toujours surpris de la naïveté Française à ce sujet. Il faudra bien un jour secouer ce cocotier aux fruits pourris si l’on ne veut pas voir l’arbre tout entier mourir. Cadre moyen et constatant depuis plusieurs années l’érosion inexorable de mon pouvoir d’achat, je réfléchis vraiment à placer ma modeste épargne hors de France et d’Europe tant tout cela me semble bien perdu.

    Répondre
    • pierack

      16 February 2021

      il n’y aura pas de frexit, nous n’avons ni la clairvoyance des anglais ni une population homogène ni les C….pour passer outre, nous allons donc tous crever, ne faites plus d’enfants

  • Nanker

    15 February 2021

    “Et je me dis : heureusement, les hommes de Davos sont idiots. Car c’est lui qui va devoir assumer le désastre Italien dans l’année qui vient. Les autorités de Bruxelles viennent de nommer Gamelin à la tête du débarquement de Normandie.”

    Je ne partagerai pas votre optimisme…

    Gamelin certes (donc un nul en stratégie) mais qui aurait la faculté de faire apparaître comme par miracle troupes, canons et chars d’assaut à volonté et de les envoyer sur les zones de combat.
    C’est ce que fait la BCE en faisant apparaître à volonté des centaines de milliards d’Euros chaque semaine et de les injecter sur les marchés.
    Dans ce cas, pourquoi se gêner? Et s’il ne peut gagner aucune bataille (cad résorber la crise de 2008) pourquoi ne pas geler la situation “ad vitam aeternam”.

    Dragi sait ce qu’il vaut (il sait qu’il est nul et voyou) mais il sait aussi qu’il dispose de la puissance financière de la BCE pour geler la crise pour encore longtemps.
    Et Merkel acquiesce silencieusement, elle qui ne veut aucune vague avant qu’elle ne quitte la politique.

    Et la nave va!

    Répondre
  • ponchon

    15 February 2021

    vous dites la vérité Mr Gave, mais la vérité n’étant pas bonne à dire en 2021 en Europe, j’ose espérer que les services secrets de l’EU ne vous chercherons pas misère…mais ayant un certain âge…

    Répondre
  • lombrez

    15 February 2021

    les taux etant administrés par la b c e le sort des banques est totalement entre ses mains .Il n y a plus aucun risque de faillite generale des banques car la responsabilitée serait imputée a la b c e .plus le role de la bce grandira plus elle devra soutenir les banques devenues des auxiliaires zélées de sa politique

    Répondre
  • bibi

    15 February 2021

    Il y a une erreur sur le graphique : Indices de la production industrielle.
    Vous avez mis l’arrivée de l’euro en 2001 alors que celui-ci voit le jour le premier janvier 1999.

    Répondre
    • DrStefool

      15 February 2021

      Si vous prenez 1999 pour reference, c’est encore pire pour l’Italie. Il faut baisser la courbe de deux points environ.
      Pas de changement pour Allemagne et France.

    • jj passot

      15 February 2021

      1999
      La troisième phase de l’union économique et monétaire débute le 1er janvier. Les taux de change des monnaies participantes sont fixés de manière irrévocable. Les États de la zone euro mettent en œuvre une politique monétaire unique. L’euro est introduit comme monnaie légale.
      Jusqu’en 2001, l’euro n’existe que sous forme scripturale (chèques, virements, cartes bancaires). Les paiements aux administrations fiscales et sociales peuvent se faire en franc belge ou en euro, il n’y a ni interdiction, ni obligation d’utiliser la monnaie unique.
      La Grèce adopte l’euro en janvier 2001.
      2002
      Le 1er janvier, apparition des pièces et des billets en euro et début du retrait du franc belge. La période de double circulation euro/monnaie nationale s’est terminée, en Belgique, le 28 février 2002.

    • idlibertes

      17 February 2021

      Ce n’est pas une erreur c’est voulu.

    • bibi

      17 February 2021

      Comme c’est voulu auriez-vous l’amabilité de m’en expliquer la raison?

  • Benjamin

    15 February 2021

    Merci Charles, n’est il pas le bon moment de mettre votre raisonnement en parallèle avec l’investissement des Entreprises dans le Bitcoin (et notamment de Tesla pour 1,5 milliards ) ? Sachant qu’en plus, Paypal et Mastercard vont autoriser les paiements en Bitcoin. De là à dire que la confiance dans les monnaies traditionnelles va vaciller sous peu il n’y a au’n pas. Car lorsque trop d’entreprises mondiales auront investies dans le Bitcoin, les banques centrales ne pourront plus l’anéantir, trop tard, on sera rentré dans le “Too big to Fail”. Donc soit ces banques centrales accompagnent et font parties de ce mouvement, soit ils sont idiots ?

    Répondre
    • brousse.ouillisse

      18 February 2021

      D’accord avec Benjamin. Le Bitcoin et autres cryptomonnaies (aka “highly speculative assets”, for Mrs Lagarde) semblent pouvoir permettre de s’affranchir d’une bonne partie du système financier international (la moitié des humains n’est pas bancarisée et dans certains pays africains ou au Venezuela, le bitcoin est désormais plus sûr que la monnaie nationale, malgré sa volatilité!), en étant décentralisés et basés sur la blockchain, qui est un moyen de vérifier les transactions “par tous”. Cette monnaie veut devenir celle d’internet, de l’économie virtuelle, qui profite de la crise Covid a plein.

      Cher M. Gave, votre expérience économique reconnue avec l’aide d’experts dans ces technologies et ces actifs, vous permet sans doute de dessiner de nouvelles perspectives et trouver des motifs d’être optimistes. Il faut ajouter le paramètre crypto/bitcoin à vos modèles.
      A moins que cela ne soit une pyramide de Ponzi…

      Le réveil des peuples peut venir d’internet. Comme pour le cas Gamestop, ou des utilisateurs se sont ligués contre les edge funds.

      Je prévois des répliques saignantes des oints du Seigneur qui ne verront pas d’un bon oeil le monde dont ils tirent les ficelles, tanguer vers un nouvel ordre plus démocratiques et moins régulé !

  • Benoit Foucher

    15 February 2021

    Monsieur Gave, pourriez vous interviewer Valérie Bugault svp? J adorerais vous entendre tous les deux sur comment on en est arrivé là et la prise de conscience de masse pour qu on en sorte.
    Il me semble que le débat n est toujours pas centré sur ce qui est au coeur du problème: ces “banquiers commerçants” qui mènent la danse partout dans le monde et sujets du même acabit.
    Merci encore pour votre travail d’éveil des consciences,
    Benoit

    Répondre
  • Karl DESCOMBES

    15 February 2021

    A lire
    Germany and the Euro Crisis: A Failed Hegemony
    Miguel I. Purroy

    ______

    L’avenir de l’Europe passe nécessairement par l’Allemagne:

    1) Soit elle peut/veut forcer une intégration suivant son modèle fédéral, et ce à la demande des autres peuples et sous la pression des événements.
    L’Allemagne vue comme parapluie protecteur.
    (Mais cela ne va pas être simple, historiquement et du fait de la culture interne pangermanique encore forte.)

    2) Soit elle se retire avec quelques pays aux besoins économiques proches pour fonder un nouveau bloc Nord-Est (sans la France).

    3) Soit elle se retire totalement et se recentre sur l’Europe de l’Est (et la Russie), pour faire une zone économique de sous-traitance avec les payx proches.
    En somme, ce que voulait Hitler mais pour les mauvaises raisons. Ce serait une belle réussite de l’UE…

    L’accord à une dette mutualisée européenne, contre la constitution allemande, n’est pas une reddition en rase campagne.

    Cela lui permet au contraire de garder les portes ouvertes vers l’un quelconque des scenarii, sans apparaître comme impérialiste et dirigiste.

    Et en plus (et surtout) cela va lui permettre de décharger les dettes pourries de ses grandes banques vers la bad bank européenne à venir.

    Le problème central de tous les scénarii est en fait l’absence d’une langue officielle commune.
    La langue est le véhicule de la culture.
    Et il ne peut y avoir d’union sans convergence des cultures.

    Ce que le français de base ne comprend pas est que cela ne veut pas dire perte des langues locales.
    Il n’y a qu’ à voir la Chine multimillénaire. Le cantonnais et nombre d’autres langues y sont bien vivantes.
    Mais quand un cantonnais parle à un chinois du nord, c’est en mandarin.

    Une langue commune est aussi indispensable à une armée européenne opérationnelle. Toute défense européenne est simplement illusoire sans cela.

    Répondre
    • Dominique

      17 February 2021

      Deutschland Überalles ? Et pourquoi donc ? Parce que les Mercédès sont de grosses autos ? Ce serait oublier que le Rafale est la meilleure de nos protection.
      .
      Et pourquoi une seule langue et une seule culture ? Avec un seul et unique Goethe, sans Shakespeare, Molière et tant d’autres génies dans les pays de langues différentes depuis la Grèce et la Rome antiques, la civilisation occidentale n’existerait pas. Sa diversité de langues et de cultures fait sa richesse.

    • breizh

      18 February 2021

      la démographie va vite révéler les choses…

  • pucciarelli alain

    15 February 2021

    Dénoncer encore et toujours l’Euro, l’UE et la mainmise des banques sur l’UE est un acte pie. M. Draghi est un mafieux. Il agit comme tel. Vous êtes une “Jeanne d’Arc” parmi d’autres (trop peu nombreux-ses) qui criez “au feu”. Vous entendre, c’est comprendre. Continuez M. Gave.

    Répondre
  • Charles Heyd

    15 February 2021

    Oui M. Gave, beaucoup, disons plutôt quelques uns, de vos lecteurs vous reprochent de dire toujours la même chose sur l’Euro et j’ajouterais sur l’Europe, et pourtant… tenez bon!
    Ceux qui vous disent que tout ce que vous avez annoncé n’est pas arrivé ont raison et tort; ils ont raison comme le gars qui tombe du 50ème étage et se dit en passant devant le 20ème: “jusque là ça se passe bien!”. Les crises que vous décrivez si bien avec votre prose mais aussi avec vos graphiques ne les ébranleront de toute façon que lorsqu’il sera trop tard.

    Répondre
    • Dominique

      18 February 2021

      Si vous relisez les réactions des grands économistes français contemporains qui se sont prononcés sur la monnaie euro, imposée aux peuples européens, vous constaterez que tous avaient raison, comme Charles Gave : l’euro fut une erreur monétaire. Tous avaient également démontré cette erreur.
      Tous prévoyaient donc, et c’était logique de leur part, la chute de ce l’euro, tout comme notre hôte.
      .
      Mais tous ont eu tort quant à la chute inévitable, jusqu’à présent. Peut être parce qu’un nouveau système monétaire mondial s’est mise en place ? Depuis la démonétisation du dollar, découplé de l’or en 1971, puis des devises européennes, le recours aux banques privées pour émettre les monnaies occidentales a changé la donne. Et effectivement tant chez le géant américain que chez le petit français, il n’y a plus aucune limite aux Quantitative Easing : l’hélicoptère monnaie a décollé. On ne sait, un peu, la valeur de ces devises qu’en regardant le cours de l’or physique.
      .
      Charles Gave mène une réflexion de fond en incluant la devise chinoise dans ce jeu. La RCP s’orienterait vers une monnaie numérique si j’ai bien lu par ailleurs les nouvelles du front, la BCE y penserait aussi. Pour les EUA je ne sais pas. Un monde monétaire nouveau, totalement virtuel, serait notre futur financier ? ” Ils ” y pensent en tout cas. Bigre …

  • ok

    15 February 2021

    Croyez vous que Drahi est la pour assumer toutes ces conneries?
    Je pense au contraire qu’il connait très bien le risque de commander un pays en faillite c’est pourquoi s’il a été nommé premier ministre ce n’est certainement pas pour le sauver ni pour expliquer aux italiens qu’ils sont dans la mierda mais plutot pour sauver ces copains.
    Les banques italiennes sont mortes comme la plupart en Europe.
    Le systeme financier de l’argent dette touche à sa fin.
    Je pense qu’un changement monétaire est en cours et ce changement viendra par une non reconnaissance de l euro par les Etats Unis.
    cela fait beaucoup de chose en meme temps:
    -covid
    -Brexit
    -election americaine peu glorieuse ou louche.
    -crise de repo
    – taux à zéro ou presque aux états unis
    Monnaie de singe dette de singe et enorme infaltion ce qui permettra de cacher sous le tapis la dévaluation de la monnaie et toute la planche a billet de la BCE.
    la courbe du bilan de la BCE et de la FED ressemblent étrangement à la courbe sous la république de Weimar.
    les questions sont qui provoquera le grand saut dans le vide et quand?

    Répondre
  • Student of Liberty

    15 February 2021

    “sur les 12 derniers mois, TOUTES les dettes émises par ces Etats ont été souscrites par la BCE.”

    Cela me paraissait évident dans la mesure où les taux sont négatifs mais lorsque j’ai dit cela, on m’a rétorqué que les assureurs qui sont forcés de tenir du papier souverain faisaient partie des “investisseurs” à taux négatifs (ce qui n’est pas complètement improbable au vu de la réglementation).
    Auriez-vous une source montrant que la BCE a tout pris?

    Répondre
  • duff

    15 February 2021

    C’est un peu dit dans l’article mais ma généreuse entreprise (allemande) vient de me verser de la participation.
    Les économistes universitaires en France (donc communistes) vont pouvoir crier bientôt que les fonds de pension ne marchent pas puisque le capitalisme est un système fondamentalement méchant qui appauvrit essentiellement les gens modestes en cas de crise.

    CE qu’ils ne diront pas (ils ne le comprennent pas) c’est que la liberté dont je dispose pour placer ces fonds est très limitée : des obligations européennes (c’est soi disant le placement le plus sûr) soit des actions européennes. En aucun cas il ne m’est possible d’aller chercher la croissance là où elle se trouve et arbitrer contre des régions dont je n’approuve pas la politique et sur lesquelles j’ai de gros doutes sur l’avenir.
    Les instruments capitalistes ne valent rien sans liberté et gestion reponsable du risque. Trop dur à comprendre pour certains, dur à admettre pour des libéraux encore favorables à l’€.

    Répondre
    • Dominique

      17 February 2021

      Des ( vrais ) libéraux favorables à l’euro ? Dès sa création ils s’y sont tous opposés, avec intelligence : voir les éditos publiés alors par l’ALEPS.

  • PAK

    15 February 2021

    Si les juges de la cour de Karlsruhe sont aussi intègres que les membres de notre Conseil Constitutionnel, les europeistes peuvent dormir tranquilles.

    Répondre
    • Charles Heyd

      15 February 2021

      Je suis d’accord avec vous et le fait qu’il faille des mois (presque une année) pour statuer sur une problématique somme toute assez simple ne présage rien de bon!

    • Karl DESCOMBES

      15 February 2021

      Voir mon commentaire ci-dessu.

  • Nanker

    15 February 2021

    “à la tête du département de Normandie” ——-> “à la tête du débarquement de Normandie.”

    Répondre
  • Robert

    15 February 2021

    Un banquier à la tête de l’ Italie… même situation qu’en France. La finance n’ a même plus besoin de faire semblant de confier le pouvoir aux politiques !
    Par ailleurs, vous soulignez justement le fait que l’ Europe n’est désormais plus gouvernée selon des principes démocratiques… ce que beaucoup de citoyens (?) de comprennent pas.

    Répondre
  • Nathan

    15 February 2021

    L’actualité est riche et c’est un plaisir de la voir ainsi remise dans son contexte et décryptée !

    Je note que les pro Européens ont joué très tôt dans la partie la carte Draghi, peut être que le monstre technocratique n’est pas encore aussi robuste qu’on le pense après tout. Une chose est sûre, les années à venir nous réservent bien des surprises.

    Répondre
    • Student of Liberty

      15 February 2021

      “L’actualité est riche”

      Alors, il faut la taxer!

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!