19 October, 2021

Évitons que Zemmour ne connaisse le sort de Aron, Pauwels, Revel…

Une des grandes spécialités de la vie intellectuelle et politique française consiste à évincer les journalistes les plus brillants, ceux qui ont eu raison trop tôt et ne sont arrivés à influencer que marginalement la vie politique de leur pays. Être de gauche a toujours été la norme dominante. Les journalistes qui ont défendu des idées qualifiées de droite par les aboyeurs de la bien-pensance, ont toujours été accusés de sortie de route. C’est un peu ce qui est en train de se produire avec Eric Zemmour. Il est notamment accusé de pétainisme alors que pratiquement tous ceux qui stigmatisent aujourd’hui ses propos ont servi François Mitterrand. Pourtant, il a été décoré de la Francique par le Maréchal Pétain, qui faisait fleurir la tombe du Maréchal chaque année et qui en plus était resté l’ami de René Bousquet, l’organisateur de la rafle du Vel d’Hiv !

Voyons comment trois grands journalistes ont été traités à l’époque par leurs contemporains.

 

Raymond Aron a dénoncé le conformisme marxisant de l’intelligentsia française

 

Raymond Aron (1905-1983) a été pendant trente ans, éditorialiste au Figaro et à l’Express.

Dans « L’opium des intellectuels » en 1955, Raymond Aron dénonce l’aveuglement des intellectuels à l’égard des régimes communistes. Un essai devenu classique, mais qui lui a valu d’être vilipendé en son temps. Sa rupture avec Sartre et Merleau Ponty est au centre du livre. “Moins l’intelligence adhère au réel plus elle rêve de révolution” écrivait-il.

 

En mai 1968. Raymond Aron a été un des seuls à garder la tête froide. Il a toujours voulu éviter la sacralisation de ces journées agitées. Le général de Gaulle n’a jamais caché qu’il aimait la France avec passion mais qu’il n’étendait pas aux français la considération qu’il avait pour l’idée de la France….

 

En 1977, dans « Plaidoyer pour l’Europe décadente » il montre que les pays qui s’appellent eux-mêmes socialistes empêchent les hommes et les idées de franchir la ligne de démarcation. L’Europe de l’Ouest est-elle vouée à la décadence parce qu’elle s’obstine à croire à la démocratie et au libéralisme ? Il dépendait de notre clairvoyance et de notre courage que la liberté l’emporte. il redoutait une civilisation reniant ses fondements et arrachant ses racines

 

En 1983 dans ses « Mémoires »  il explique pourquoi Soljenitsyne gênait. S’il indignait c’était qu’il frappait au point sensible, au point du mensonge des intellectuels occidentaux. « Les camps restent des camps qu’ils soient bruns ou rouge » écrivait-il.

 

Dans « Les modernes » en  1984 il annonce la glaciation des esprits, c’est à dire l’avènement du discours autour du rien et du n’importe quoi. Dans cet ouvrage prophétique il annonce la décadence de l’Occident et le triomphe de l’Américanisme

 

Raymond Aron est toujours allé à contre-courant des idées dominantes de l’intelligentsia de gauche. Il a incarné « l’intellectuel de droite » face à un Sartre qui symbolisait l’intellectuel de gauche. Il a été le penseur essentiel de la droite conservatrice et un des seuls de son camp à ne pas avoir sombré dans un délire marxiste proche de la psychose collective. Tout son parcours n’empêche pas les dignitaires de l’université française de répéter que « Il valait mieux avoir tort avec Sartre que raison avec Raymond Aron »…

 

Louis Pauwels doit quitter le Figaro

 

Louis Pauwels (1920-1997) était le défenseur de la liberté individuelle qui était pour lui la valeur essentielle. Toute politique qui menaçait les libertés individuelles devait être combattue. Dans le Figaro Magazine qu’il avait créé, il défendait à longueur de colonnes ces principes :  1/ La liberté individuelle est la valeur essentielle 2/ Il n’y a pas de droit de l’homme sans le droit à la liberté économique 3/ La prospérité économique conditionne la liberté politique 4/ La source de la richesse et de l’emploi est dans la croissance 5/ Beaucoup de gens veulent nous persuader que en dehors de l’État toute richesse est indûment acquise 6/ Le mythe de l’État bon et honnête alors que les producteurs seraient mauvais et mal honnêtes est complètement faux

En 1986, dans un de ses éditoriaux, il qualifie les manifestants contre la loi Devaquet visant à établir une sélection à l’entrée de l’université de “jeunesse atteinte d’un sida mental”. Il dénonçait simplement “les écoliers de la vulgarisation, les produits de la culture Lang”. Malheureusement, dans la nuit précédant la parution de son papier, Malik Oussekine meurt après une interpellation par la police. Louis Pauwels devient alors le bouc émissaire pratique que l’on excommunie. Il doit alors quitter immédiatement le Figaro.

 

Jean-François Revel dénonçait l’Etat qui fait de plus en plus mal ce qu’il devrait faire

 

Jean François Revel (1924-2006) Entre 1970 et 1976 il quitte la gauche de plus en plus gagnée par le marxisme léninisme. Il publie alors « La tentation totalitaire » dans lequel il explique que la prochaine révolution viendra des États Unis.  A cette époque, des dizaines de millions d’intellectuels de part le monde, des étudiants et des professeurs constituant l’élite de l’enseignement supérieur dans les sociétés démocratiques étaient en train de méditer avec componction le tissu de niaiseries prétentieuses qu’était le fameux « Petit Livre Rouge » de Mao Tse Tung . Quiconque n’admirait pas le catéchisme du despote sénile était immédiatement classé comme crétin réactionnaire.

L’idée directrice de Jean François Revel était que « un libéral est celui qui révère la démocratie politique, celle qui impose des limites à la toute-puissance de l’état sur le peuple, non celle qui la favorise ». Il est en économie, un partisan de la libre entreprise et du marché, bref du capitalisme. C’est enfin un défenseur des droits de l’individu. Il croit à la supériorité des sociétés ouvertes et tolérantes. Il développera ses idées de 1970 à 1981 à la tête de l’Express.

En 1972, il reprochait à François Mitterrand de priver la gauche de toute chance d’accéder au pouvoir en se laissant « phagocyter » par les communistes. Il dénoncera un grand nombre de propositions du programme commun émanant directement du PCF, particulièrement en matière d’édition et d’information. À ceux qui lui reprochaient de se rapprocher des libéraux, il répondait que pour lui, la gauche avait toujours été libérale, mais que c’est la gauche française qui avait cessé de l’être. Pour Revel, le socialisme n’était viable que dans une économie performante, car l’État-providence ne pouvait vivre que soutenu par une économie productive.

Alors qu’il a eu raison dans pratiquement tous les domaines qu’il a abordés, Jean François Revel ne figure au programme d’aucune université française. Il est le plus souvent considéré comme un homme peu fréquentable puisqu’il défendait le libéralisme. Rappelons que l’intellectuel dispose de deux recettes pour rester considéré par toutes les majorités et perdurer à travers toutes les alternances. L’une est de ne se tromper jamais. c’est la formule de Raymond Aron. L’autre est de se tromper toujours, c’est celle d’Alain Minc. Elle est encore plus dure à appliquer que la première et suppose une constante discipline.

Simon Leys démolit les mythes de la révolution culturelle chinoise

 

Simon Leys 1935-2014) bien que n’étant pas journaliste a subi le même sort, car il a eu beaucoup de courage pour affronter seul les aveuglements germanopratins sur la Chine de Roland Barthes, Philippe Sollers, André Malraux, Simone de Beauvoir, Jean Paul Sartre ou Maria Antonieta Macciocchi. Ce n’est ni aux maoïstes occidentaux, ni aux ministres UDR qu’on pouvait demander de parler de la Chine. Alain Bouc correspondant du Monde à Pékin a même écrit que Simon Leys n’avait manifestement pas l’expérience de ce dont il parlait..! Son livre « Les habits neufs du président Mao » est dénoncé par Le Monde Diplomatique et Libération comme “une anthologie de ragots” émanant des milieux réactionnaires de Hong Kong eux-mêmes manipulés par la CIA…

 

A Hong Kong il a vu arriver les cadavres, il a vu s’enfuir les gardes rouges, il a entendu les témoignages. Livre éclairé et courageux sur la Chine. Il démolit tous les mythes entretenus en Occident sur la “Grande Révolution Culturelle Prolétarienne”. Il la considère comme une gigantesque imposture. Le “Grand Bond en Avant” a fait de 30 à 40 M de morts. En France on considère Leys comme “un traitre” , “un réactionnaire” , “un renégat”. Il faudra attendre 1984 pour qu’il fasse sa première apparition à la télévision dans Apostrophe de Bernard Pivot.

 

A cette époque, Roland Barthes, nous explique “dans « Carnets de voyage en Chine » que  la Chine nouvelle c’est le peuple par lui-même qui est en quelque sorte son propre théoricien. Pour lui c’est un incontestable bond en avant ! De son côté Julia Kristeva dans “La résolution de la question éternelle des sexes » est éblouie par la liberté des femmes chinoises !, Philippe Sollers fait aussi part de ses commentaires lyriques dans “La vraie révolution anti bourgeoise”. André Malraux versait lui aussi dans le dithyrambe vis à vis de Mao Tsé tung (“La plus grande figure historique de notre époque”). On retrouvera en 1973 ce ton dans le “Quand la Chine s’éveillera” de Alain Peyrefitte…

 

Pour la gauche branchée de cette époque, les ennemis s’appelaient Reagan, Thatcher et le RPR. Tous ceux qui s’opposaient radicalement à l’idéologie économique politique, sociale et culturelle de la gauche étaient des “staliniens de droite”. Tout opposant au socialo-syndicalo-communisme était un intolérant et à terme un fauteur de guerre civile

Les crimes du communisme sont évalués à 85M de personnes exécutées au nom de la faucille et du marteau. Un bilan bien pire que celui du IIIème Reich !

 

Aron, Pauwels, Revel, Leys ont un point commun c’est d’avoir été traités comme des membres de la droite voire de l’extrême droite. On sait bien que « personne n’est plus détesté que celui qui dit la vérité »…Tous ceux qui dans l’histoire ont identifié les causes du désastre qui nous guettait ont été éliminés puisque les solutions qu’ils proposaient allaient à l’encontre de l’idéologie de leur époque. Espérons que Eric Zemmour ne sera pas à son tour écarté de la vie politique française pour avoir ouvert les yeux des Français sur la réalité…

 

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

38 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Dominique

    28 October 2021

    Merci de faire connaitre Leys.
    La France compte aussi de remarquables historiens, qui sont ostratisés dans l’Université marxiste et barrés par les médias mondialistes dominants.
    Avez vous lu ” Histoire du citoyen ” de 1789 à nos jours par Jean de Viguerie, et ” Une main cachée dirige – histoire du mondialisme ” par Jacques Bordiot. ?
    Tous deux de formidables analystes des deux démons qui nous détruisent, nous Français : le jacobinisme des révolutioonnaire français, et le mondialisme des grands banquiers anglo-américains, qui est dirigé aujourd’hui par les membres du CFR américain.

    Répondre
  • RISCHMANN

    23 October 2021

    Entièrement d’accord avec cette analyse, j’espère comme vous qu’une majorité de français dans un sursaut de salut publique comprenne et partage cette opinion.
    Avec l’intelligence, la clairvoyance et le courage d’un homme comme Eric Zemmour, la France a pour une fois la chance d’avoir un potentiel candidat utile à la Présidence de la République.

    Répondre
  • Marcel Depart

    21 October 2021

    Enfin nous avons un individu, Éric Zemmour, qui dit se qu’il pense et n’a pas peur de de dire, tout haut pour que tout le monde l’entende. Beaucoup joue le jeu de le paraphraser avec des commentaires d’imbécile plutôt que de journalistes dont l’intellect est de son niveau. Un journaliste, qui est soi-disant de haut niveau, fait de l’amalgame, la discrimination positive, définie par Duhamel, est de donner un support économique a un groupe, parce qu’il, dans le passé, non pas reçue l’attention du gouvernement. La discrimination positive est d’admettre certain individues, parce qu’ils n’ont pas les qualifications nécessaires, pour être admis au collèges ou universités, par exemple. La discrimination est la rasons de ne pas avoir acquis les qualifications. L’amalgame est utilisé par l’opposition qui pense que les Français en général ne comprendront pas. Éric Zemmour peut remettre de l’ordre dans les « Fake News ». Enfin un vrai Français qui n’a pas peur de dire la vérité.

    Répondre
  • YB

    21 October 2021

    De nombreux français et autres sont trop drogués et dépendants aux nombreuses aides pour qu’il y ait un changement politique radicale et ils vont continuer à élire les mêmes, afin d’éviter ces changements. Nous n’assistons pas à une révolution comme telle, mais à un bouleversement économique majeur qui va avoir des conséquences imprévisibles et importantes.

    Eric Zemmour arrivera peut-être au deuxième tour, mais il ne gagnera pas et je ne le lui souhaite pas car il se cassera les dents.

    L’issue sera de type politique, quand les fourmis en auront ras le bol de payer pour les cigales et elles mettront le haut-la.

    Les pays du Sud continueront inexorablement dans le déclin, c’est écrit !

    Répondre
  • texmik

    20 October 2021

    parfait , on ne saurait mieux dire et raconter tout” l’esprit” imbibé de marxisme de cette époque , Avec les records atteints après 68 par un certain nombre de “penseurs” en chambre de haute volée, suffisants dans la forme et insuffisants dans le fond , toujours vivants pour certains.
    L’opium des intellectuels est un livre remarquable , que je n’ai lu que très-trop- tardivement ,il n’y a rien à en ôter ,même aujourd’hui .

    Répondre
  • Adrian Dillier

    19 October 2021

    Ni le salut de la France ni celui de tout autre pays occidental ne nous sera apporté par un énième messie national. Car de “Sauveurs”, combien la France en a-t-elle déjà eus? Ils se sont tous succédés à la tête de la cinquième république et la France ne fit que de tomber de Charybde en Scylla. Il serait sain de ne pas commettre la même erreur une fois de plus. Souvenez-vous comme Sarkozy parlait juste, comme ce qu’il disait faisait sens et comme toutes les femmes et les hommes de bonne volonté croyaient qu’il allait enfin redresser la France qui en avait déjà bien besoin. Or que fit-il? La confiance populaire fut trahie dès le lendemain de son élection. En s’exhibant sur le yacht d’un milliardaire Sarkozy avouait pour qui il roulait. Rien de ce qu’il fit pendant son mandat ne le démentit.
    Aucun homme ne pourra jamais “remettre le pays sur les rails” comme nous le souhaiterions tous.
    Les réseaux qui permettent à un personnage d’accéder à la fonction de Président de la République sont ceux qui ont mis le pays dans l’état dans lequel il est aujourd’hui.
    Les états nationaux n’ont pas d’avenir car ceux qui détiennent le pouvoir ils ne le lâcherons jamais et leurs hypothétiques remplaçant ne feront pas mieux, une cleptocratie chasse l’autre.
    Les Français, à supposer que cela veuille dire quelque chose, n’ont pas besoin de la France pour être heureux bien au contraire! C’est la centralisation inexorable qui sévit depuis Louis XIV qui est la source de bien des maux à commencer par l’irresponsabilité individuelle très répandue en France. Le salut des hommes qui peuplent ce qui est le territoire français aujourd’hui ne viendra pas d’un homme providentiel mais de la déconstruction de l’état central jusqu’à la disparition de l’intégralité de son pouvoir. Lorsque les élus locaux ne devront plus plaire “à Paris” mais rendre compte à leurs électeurs et que ceux-ci prendront leur destin en main, les choses changeront d’elles-mêmes. Lorsque chaque habitant de France aura atteint un degré d’autosuffisance qui lui évitera d’être un esclave, lorsque qu’il utilisera des pièces d’argent ou d’or plutôt que des billets colorés qui ne représentent rien, alors il fera bon vivre en Normandie, en Bourgogne, dans l’Hérault, en Alsace ou dans l’Essone. L’état Nation, cette relique franc-maçonne, aura disparu et avec lui la possibilité pour les élites d’en abuser.
    Ce constat est le même pour tous les pays occidentaux, y compris pour mon pays, la Suisse. Le fédéralisme n’y existe plus que là où les élites en veulent bien, pour arranger leurs affaires et maintenir l’illusion.

    Répondre
    • Olivier

      20 October 2021

      La maison est en feu mais continuons à boire pendant que tout s’effondre.

  • Pascal HERVE

    19 October 2021

    Eric Zemmour est un excellent antidote contre le poison de la pensée unique , du cercle de la raison promu par les Minc, Attali , Juppé ,et d’autres à qui des journalistes comme Alain Duhamel ont copieusement servi la soupe.
    C’est surtout un brillant agitateur d’idée qui a dissout l’omerta qui règne depuis quarante ans sur des questions comme l’immigration massive, incontrôlée , non régulée et non accompagnée ou le fonctionnement des institutions européennes et l’inanité d’une union européenne à 27 pays .
    Il aime bien aussi mettre un coup de pied dans la fourmilière de la bienpensance , par exemple en parlant de l’attitude de Pétain envers les juifs français (ce qu’il en dit n’est sans doute pas faux mais pas entièrement vrai non plus).
    Il n’a sans doute pas de recette miracle mais je ne vois pas pour qui d’autre aujourd’hui un honnête homme de droite (la vraie droite , celle de L Pauwels par exemple mais aussi de Jean Raspail , Jean Dutourd etc. pas celle qui a seule droit de cité pour la gauche c’est à dire le centre mollasson merveilleusement personnifié par Xavier Bertrand ) pourrait voter.
    Il est possible et même souhaitable qu’il soit au second tour, peu probable qu’il soit élu.
    Le vrai combat sera celui des législatives.
    Le LR ultime tentative de faire vivre l’U.M.P. qui fut un phantasme de bipartisme en vue de permettre une alternance confortable entre les membres de ce qu’un certain Jean Marie appelait l’établissement éclatera.
    Les pires ennemis de l’avenir sont les écologistes de meeting, ceux dont le même Jean Marie disait qu’ils sont comme les pastèques.
    Il y a des gens de valeur à gauche (en cherchant bien ) , j’espère que Macron réélu n’aura pas de majorité absolue et qu’une véritable opposition refera son apparition , voire un gouvernement d’union nationale qui remplacerait les phantasmes programmatiques par des mesures utiles et prudentes .
    Si plutôt que de rêver de grandes réformes “strukturelles” on avait réformer petit à petit avec le souci de l’évaluation , nous n’en serions peut-être pas là.
    Si cela advient Zemmour aura été le déclencheur , celui qui comme l’enfant du conte des habits neufs de l’empereur dit que le Roi est nu.

    Répondre
    • breizh

      20 October 2021

      la constitution de la Vème république fait que tout se décide essentiellement à l’Elysée.

  • Adrian Dillier

    19 October 2021

    Voilà de quoi nous faire réfléchir!

    Lettre ouverte à Eric Zemour par Christine Deviers-Joncour
    Vous souvenez-vous de cette époque, début 2000, où nous devisions sur un banc devant l’Église et la fontaine de la place Saint Sulpice à Paris ? Nous avions le même éditeur, les Éditions du Rocher.

    Je me battais à l’époque pour rétablir mon honneur et ma dignité, et le fusible que j’étais dans la plus énorme affaire de corruption politique, tentait de sauver sa peau en dénonçant leurs turpitudes ! Je fus une des premières à oser dire des vérités sur la classe politique et les coups étaient terribles en retour ! Vous n’étiez alors qu’un jeune journaliste désargenté… qui ramait !

    Je vous faisais confiance car vous m’aviez un soir soutenue sur un plateau TV d’invités politiques et vous aviez pris ma défense… Rare à l’époque car sonnait l’hallali de toutes part contre le fusible désigné que j’étais.

    Puis quelques années plus tard sur un plateau TV dans On n’est pas couchés, vous m’avez, avec des mots de serpent, laminée… sans doute pour démontrer à quel point vous êtes fidèle à vos convictions. Ruquier lui-même à la fin est venu vers moi étonné et s’est excusé que vous ne soyez même pas venu me serrer la main. Avec un « ami » comme vous, on n’a plus besoin d’ennemis…

    Quel changement radical !

    Si l’on est un journaliste honnête et intègre on conserve une éthique. On informe proprement et on a le courage de mettre en lumière les malversations et dérives de notre classe politique. Il me semblait alors que vous faisiez partie de ces gens courageux qui font l’honneur de cette profession. Mais ce n’était qu’une illusion car vous n’êtes pas différent des autres, vous seriez même pire.

    Les autres, ceux qui oublient la déontologie et la morale et qui servent leur ambition et intérêts propres en usant de contre vérités et de mensonges.

    « Mentir c’est pisser contre le vent, » dit-on. Attention au boomerang car depuis quelques mois nous reconnaissons clairement ceux qui ont totalement tourné leur veste et font fi de l’éthique et servent leurs maitres : les mondialistes ! Quelle débâcle !

    Appât du gain et corruption ! Devant les gratifications douteuses, l’homme, hélas, est souvent lâche, fragile et veule !

    Et puis en approchant le sommet du pouvoir, il y en a qui sentent pousser leurs ailes et perdent tout contrôle. Grisant, n’est-ce pas d’approcher la cour du prince ? La place du roi ?

    Et vous, Éric Zemmour la girouette versatile qui dit une chose et son contraire, vous êtes en train de vendre votre âme au diable et l’attrait maléfique du pouvoir vous a grisé.

    Aujourd’hui, en plein marasme, écroulement économique, tyrannie sanitaire, pertes d’emplois, perte de liberté, misère, vaccins dangereux devenus obligatoires, y compris pour les enfants… vous venez nous parler d’immigration ? Mais combien vous paie-t-on pour détourner l’attention des vrais problèmes ?

    Pourquoi ne dites-vous pas que l’immigration est souhaitée et favorisée par votre ami Jacques Attali qui déclare que l’Europe a un « besoin vital de 150 millions de nouveaux immigrés » ? Pourquoi ne désignez-vous pas la source plutôt que la conséquence ? Qui favorise le Grand Remplacement que vous dénoncez ?

    Vous vous partagez le travail pour alimenter la haine raciale et religieuse ? Chacun joue son rôle ? Dans quel but ? Provoquer une guerre civile dans notre pays et faire de la France un nouveau Liban, en désignant toujours les éternels boucs émissaires que sont les musulmans ?

    Vous croyez vraiment que les Français vont être dupes de cette machination abjecte ?

    Par ailleurs, il y a quelques mois, vous étiez favorable à un durcissement des mesures sanitaires mais en campagne pré-électorale, vous affirmez sans honte bue que vous seriez opposé à la vaccination obligatoire et au pass sanitaire ?

    Vous n’aviez pas de mots assez durs pour désigner l’Europe comme source de tous nos malheurs, mais aujourd’hui pour servir les intérêts de ceux qui vous financent, vous affirmez qu’il faut y rester ?

    Vous décriviez l’euro comme la source de l’appauvrissement des Français mais maintenant que le mirage élyséen s’approche, vous décrétez qu’il faut le garder ?

    Mais quand dites-vous la vérité Éric Moïse Zemmour ?

    Quels intérêts défendez-vous vraiment, vous qui vous prétendez plus Français que les Français ? Vous qui rêvez de transformer notre pays en un nouvel Israël européen, citant le pays de l’apartheid en exemple à suivre ?

    Croyez-vous que les Français vont être dupes de vos mensonges et de votre stratégie machiavélique minable qui consiste à nous dresser les uns contre les autres ? En quoi êtes-vous différent de ceux que vous vilipendez ?

    Votre apparition en pages des couvertures de cette presse malhonnête et vendue et votre présence massive dans les médias de vos amis milliardaires, avec des sondages truqués à la clé, tente de nous faire croire que vous seriez le « nouveau phénomène » et fait grimper votre popularité d’une manière insensée et artificielle. Même schéma qu’avec Emmanuel Macron ! Un nouveau produit, une nouvelle lessive censée laver plus blanc que blanc. Une nouvelle arnaque !

    Et vous nous croyez assez naïfs pour ne pas le voir ? Vous êtes pourtant bien placé pour savoir que les sondages ne sont que des instruments de manipulation de l’opinion publique ! Et vous vous y vautrez sans aucune pudeur, contribuant ainsi à tromper les Français.

    Vous ne seriez donc qu’une vulgaire marionnette populiste dans les mains de l’Ordre mondial comme les autres ?

    Méfiez-vous car le peuple français se réveille et n’est plus dupe, et les retours de bâtons seront terribles. Bien au-delà de ce que vous pouvez imaginer car vous ne réalisez pas la colère qui gronde contre cette élite globaliste responsable de tous nos malheurs et de toutes nos souffrances. Cette élite que vous rêvez de rejoindre à n’importe quel prix.

    Lorsque les gens auront perdu leur travail et leurs êtres chers, lorsqu’ils verront leur vie finir en lambeaux à cause des politiciens corrompus, de cette médecine marchande et immorale, de ces menteurs professionnels que sont devenus les journalistes domestiques du pouvoir, et face à cette folie mondialiste meurtrière, leur colère sera à la hauteur de ce qu’ils subissent. N’en doutez pas.

    Et les ors de la République ne constitueront une protection pour personne, même pas vous.

    Depuis trop longtemps notre pays sombre de Charybde en Scylla avec des gouvernements successifs de plus en plus nocifs et médiocres. S’il vous plaît ne rallongez pas cette triste liste. Le constat est acté : le peuple de France veut reprendre son destin en mains et éliminer les fripouilles. Jamais comme aujourd’hui les Français n’ont eu autant besoin d’honnêteté comme de l’air pur pour respirer. Jamais comme aujourd’hui les Français n’ont eu autant besoin de dirigeants intègres et loyaux car cela fait trop longtemps qu’ils sont trahis, trompés, pillés.

    La sagesse, Éric Zemmour, c’est quand le Bien embrasse le Mal, quand l’Amour séduit la haine, quand la Force séduit la Faiblesse, quand le Pouvoir protège la Vie.

    Et il est évident que vous n’avez pas cette sagesse là…

    À bon entendeur !
    Christine Deviers-Joncour

    Répondre
    • Marc Ottavi

      19 October 2021

      Je reprendrai l’adage populaire que j’ai entendu de mon père et grand père . [On ne connaît réellement une femme que quant on la quitte ]

    • Supas

      20 October 2021

      Cette campagne publicitaire à plusieurs millions d’euros rappelle la précédente mais les bœufs ne s’en souviennent même pas, la finance est mon ennemi, aucun souvenir.
      Si nous regardons le personnage de Zemmour et observons son langage corporel, nous constatons qu’il contredit complètement ce qu’il dit et je suis surpris que les gens puissent croire ses paroles en tant que nouveau messie, alors qu’il est un personnage très lugubre.

    • Olivier

      20 October 2021

      Parle-en à Roland Dumas de Deviers-Joncour…

    • Charles HEYD

      21 October 2021

      C’est bien la “putain de la république” qui parle ou l’équivalent masculin?
      Quand on a exercé ce métier (putain de la république, pas putain tout court) pendant des années on devrait avoir un peu plus de retenue; comme Hollande, on ne devrait pas dire cela!

    • Steve

      23 October 2021

      Merci, Monsieur Dillier, de nous avoir fait part du courrier que Madame Deviers-Joncour adressa fort justement au sieur Zemmour.

    • RISCHMANN

      23 October 2021

      Cette dame lestée d’un lourd passif profite odieusement de cette tribune publique pour régler unilatéralement d’une manière haineuse un problème personnel avec Eric Zemmour. C’est de la pure lâcheté ! Je pense que ce qui intéresse les français pour choisir leur Président c’est de savoir si ses constats sont justes ou non et ses propositions pour les régler crédibles et non les ragots d’égouts d’une femme aigrie.

  • Hubert. Glardon

    19 October 2021

    Correction :la lecture de certains commentaires affligeante de bêtise en est la plus flagrante démonstration . Mil excuses .

    Répondre
  • Hubert. Glardon

    19 October 2021

    Je dois manquer de jugeote, mais en lisant les commentaires anti- Zémour, les bras m’en tombent .
    En effet qui est ce qui marche sur l’eau ou la transforme en vin ?
    Est il possible de dépenser autant d’énergie pour vider sa bile.
    Que Zémour ne parvienne pas à être élu et alors ont réentendra les mêmes qu’aujourd’hui lever les bras en disant “mon Dieu mon dieu ” que nous arrive t’il .
    La lecture de certains commentaires de bêtises, commentaires en est la plus flagrante démonstration et désespérant de bêtise . On se croirait dans une cour de maternelle .
    Unissons nous bon dieu …. tous C O N T R E ….MACRON et sa bande de marchand de tapis menteurs.
    La situation économique sociale industriel ne peuvent plus être pire .
    De gaule en son temps avait vu juste en disant “les français sont des veaux “.
    Saint-Exupéry disait : On ne se bat pas Contre …. des idées, mais pour !

    Répondre
  • Yves

    19 October 2021

    L’union de tous ceux qui aime la France. Lors de son déplacement à Béziers, Robert Ménard à fait passer un message qui me semble t’il à été accepté par Eric Zemmour et qu’il demande aussi à tous les autres candidats dont MLP. Sans union, il ni aura pas de victoire c’est une question de survie. Il ni aura pas de seconde chance. Comme le dit simplement Robert Ménard, celui ou celle qui sera désigné par le peuple devra être soutenu par tous les autres derrières lui ou elle d’une seule voix. Sur ce point , je crois que tous ceux qui veulent que nous sortions de ce socialo marxisme qui nous mènera aux pires délires communistes sommes tous d’accord. Il ni a rien de plus important que notre pays la FRANCE. Enfin nous pouvons voir que Eric Zemmour évolue dans ses déplacements notamment le dernier à Béziers. Il aborde tous les sujets: éducation nationale, économie, justice, fraude, délinquance, immigration, l’Europe. Il n’est peut être parfait, mais personne d’autre que lui aime son pays et n’en parle avec autant de respect, le respect de son peuple. Eric Zemmour est bien entouré et bien conseillé. Mr Charles GAVE ne manquera pas de lui renouveler son point de vu. J’ai rarement vu avec Michel Onfray des hommes avec une telle culture. Cela nous change de tous ces crétins qui ne voit que leur propres intérêts pour leur fin de carrière. Il parle sans langue de bois, avec force et conviction sans ce laisser manipuler parce qu’il les connait bien tous ces commissaires politique et autres bouffons de leur maître.

    Répondre
  • Olivier

    19 October 2021

    Ce qui est bien avec Zemmour c’est qu’il est comparable à un régime détox. Car oui il faut se détoxifier de la mainmise de la gauche sur les cerveaux, de son emprise culturelle, morale et idéologique, il faut bousculer cette gauche, la renverser, la piétiner même. Tout doit partir avec l’eau du bain. Zemmour a compris cela, si on n’est pas un minimum radical avec la gauche et son progressisme fou on ne s’en sortira jamais, elle conduira le pays au déclin et à la déliquescence, bien entamés il faut le dire. On a trop longtemps souffert des lâchetés et des compromissions de la “droite”, qui s’est soumise à tout les mots d’ordre de la gauche folle. Macron avait écrit un livre, Révolutions. Dorénavant sa clientèle vote clairement pour que rien ne change pour que le bateau ivre ne puisse prendre aucune autre direction; il n’y a pas d’alternatives disent-ils. A nous de montrer que si, une autre voie est possible.

    Répondre
  • Dufour

    19 October 2021

    Bravo à Jean-Jacques Netter pour avoir rappelé le parcours de Mitterrand avec Pétain, et son amitié avec René Bousquet organisateur de la rafle du vel d’hiv, à peine inquiété à la libération et amnistié pour” services rendus à la France” !! et exécuté, après une retraite tranquille, sur commande au moment où ses fréquentations devenaient gênantes pour certains…; ceci n’a jamais gêné la Débilitsia antifrançaise.
    Il n’était pas nécessaire d’avoir raison avant l’heure, un simple lambda pouvait en présence de faits non contestables se faire molester par les intellos de gauche en herbe, en 56 j’avais 14 ans et me faisait malmener par mes con(s)disciples graines d’intellectuels de gauche, simplement pour oser parler de la révolution Hongroise de cet Octobre 56.

    Répondre
  • michel hasbrouck

    19 October 2021

    aucun homme politique ne propose un programme qui me plaît à cent pour cent, mais je pense qu’il faut voter tout sauf les autres que Zemmour

    Répondre
  • PETIBON Marie Caroline

    19 October 2021

    J’aime bien Zemmour et je pense qu’il a réussi à mettre en lumière un véritable problème dont personne ne voulait parler .. Mais la fonction présidentielle ne s’arrête pas à cela et nous avons besoin de cohérence sur de nombreux sujets essentiels , surtout en ce moment :
    La politique sanitaire qui n’a rien de sanitaire , mais qui n’est qu’un prétexte pour mettre en place un régime totalitaire démentiel
    L’appartenance à l’UE telle qu’elle existe actuellement et à l’euro avec en particulier les décisions délirantes de la commission Européenne et de Mme Von der Leyen
    L’Otan et le rôle de la France .
    On a l’impression qu’il n’y a pas de vision d’ensemble , impérative pour cette mission .
    Les reniements de tous nos principes démocratiques avec les refus de respecter les résultats des référendums , le refus d’en faire , l’état d’urgence devenu permanent .. Toutes les décisions essentielles prises sans consultation sérieuse des élus dont l’absentéisme n’a jamais été aussi énorme , et sans consultation populaire .

    Répondre
  • kandel

    19 October 2021

    “Dans « Les modernes » en 1984 […] ”
    Erreur, il s’agit d’un livre de Jean-Paul Aron et non de Raymond Aron qui, lui, est décédé en 1983.

    Répondre
  • BKK

    19 October 2021

    OUI cela à déjà commencé, les Echos le catégorise déjà comme extrême droite, mais pour moi il y a pas photo, il faut absolument tout faire et tout tenter pour extraire Macron est sa clique de déglingués des manettes du pouvoir , 2022 c’est le dernier arrêt avant l’enfer , dernière chance de faire que se train de tarés ne redémarre jamais .

    Répondre
  • Supas

    19 October 2021

    La plupart des politiciens ou future sont des marionnettes, comme l’actuel, il faut toujours regarder ici qui sont les marionnettistes et oublier les belles promesses jamais tenues.

    Répondre
  • Karl DESCOMBES

    19 October 2021

    Le problème de Zemmour est avant tout qu’il est seul.
    On ne gouverne pas un pays juste avec des idées (bonne ou non).

    Il faut une organisation derrière soi.
    Ce n’est pas le cas actuellement ou alors c’est invisible,; ce qui revient au même.

    Mais veut-il seulement être élu, ou provoquer le débat?

    Répondre
  • Contaminard

    19 October 2021

    E. Zemmour a de très grandes qualités, et je suis d’accord avec beaucoup de ses opinions et positions.
    Toutefois, ce que l’on peut considérer comme son programme comporte deux lacunes :
    1- On ne peut pas dire que la participation dans l’Europe avec la mise en place de l’euro était une grave erreur et dire que en sortir serait une erreur encore plus grande (ceci a été relevé par C. Gave)
    2- La politique “sanitaire” du gouvernement, dont la mise en place de la vaccination obligatoire anti Covid, ne lui pose pas de problèmes particuliers alors même qu’il est reconnu qu’il s’agit d’une expérimentation génique avec 1200 morts en France à ce jour, des milliers d’effets secondaires dont personne ne parle, et dont les effets à moyen terme pourraient être catastrophiques.

    Ces deux lacunes, qui sont de taille, me font prendre quelque distance avec E Zemmour.

    Répondre
    • Grandga

      20 October 2021

      Sortir de l’Europe de Bruxelles n’est philosophiquement et politiquement pas une erreur, mais économiquement une catastrophe !
      Surtout sortir de la monnaie unique, beaucoup plus destructeur qu’un simple Frexit à l’anglaise…

  • herrmann vincent

    19 October 2021

    Zemmour parait etre LE candidat idéal. Comment pouvez vous être sur que ce n’est pas un vendu ?
    Il est dans le systeme depuis longtemps avec Boloré et Rotschild tout comme macron d’ailleurs.
    Il ne veut pas sortir de l’UE alors comment veut il devenir souverain ? Le fait de jouer à la roulette ruse avec la primauté du droit francais parait risquer.

    Répondre
    • Olivier

      19 October 2021

      Trump aussi était du “système” pourtant le “système” a tout fait pour lui pourrir son mandat. En fait il ne faut pas confondre le système, concept vague ou fourre-tout, avec le deep state, l’Etat profond, celui qui est peu visible, voire invisible, celui qui prend les vraies décisions ou est capable d’influencer sur celles-ci. Par ex, aux USA on a vu les agences de sécurité et de renseignement jouer contre leur propre président, ce sont des fonctionnaires qui sont capables de parasiter, de rendre inefficace la politique du Président, voire de la contrer, ou jouant l’inertie, les retards ou même le sabotage.

    • HAPPYSURFER

      19 October 2021

      Ah…Rothschild…ce coquin serait responsable de tout ? Ce serait donc lui qui serait derrière tout ça ? Mazette !
      Avec les actionnaires qui se gavent, le capital, ils s’en mettent plein les poches, les vilains…
      Ce langage, je l’entendais quand je vivais encore dans un pays socialiste : la France. Un cocon créé par son propre peuple et qui voudrait continuer à vivre bien au chaud.
      Bien sûr, Zemmour résoudrait -tout seul- les problèmes, sans que les Français ne fassent un quelconque effort. On continue les indemnités, les primes énergie/isolation/voiture électrique, les subventions, la gratuité, les vacances/récups/ponts/RTT/35 heures, retraite précoce, les allocations.
      Le pays où 50 % du personnel d’un hôpital est constitué de personnel administratif. Et où la forte taxation du carburant à la pompe se maintient, mais, heureusement le gouvernement sauveur donnera un chèque carburant. Il faudra juste remplir des conditions, des papiers, ce qui occupera des fonctionnaires, à payer.
      La majorité des Français ont voulu un état omniprésent soviétoïde.
      Ils gagneront en plus un état omnipotent, grace à la digitalisation, de type chinois.
      Rothschild, je vous dis.

  • Jean SEGUR

    19 October 2021

    Bonjour, Le personnage est entier. Admettons qu’il soit élu. Il propose un référendum pour modifier la constitution. Les forces se déchainent. Il perd ce référendum. Il quitte comme De Gaulle le pouvoir. Macron revient et gagne les élections suivantes. Fin de citation.

    Répondre
    • Aura

      20 October 2021

      Pourquoi perdrait il ce référendum??

  • Robert

    19 October 2021

    La difficulté pour Zemmour va être de sortir de sa condition d’intellectuel (vilipendé par nombre de ses collègues) pour devenir un “vrai” politique, c’est-à-dire passer en quelque sorte de la théorie à la pratique, de la réflexion aux actes.
    Cet intellectuel brillant se révèlera-t-il devenir un politique efficace ?…

    Répondre
    • marc durand

      19 October 2021

      Un vrai politique est un menteur, les promesses n’engagent que ceux qui les croient.
      Zemmour doit justement rester au dessus du lot, a montrer le cap, l’objectif est de gagner les elections pour mettre fin au socialisme-mondialise qui dure depuis 40 ans.

  • Ockham

    19 October 2021

    Écrire que “le communisme a fait bien plus de victimes que le IIIe Reich” est proche d’une vérité d’historien que personne dans l’élite “intellectuelle” (donc de gauche et touts nos dirigeants ou presque) n’admettra jamais. De même, et c’est la raison de leur refus, le socialisme avec sa version bolchevique a historiquement toujours précédé dans le temps le fascisme sans aucune contestation possible Les dates des liquidations brutales dès le début de la révolution russe, les dates des imprécations de Rosa Luxembourg, les dates de l’Holodomor en Ukraine, … ont précédé Hitler.
    Ceci n’excuse en rien les atrocités Nazis à nouveau en Ukraine, le terrible siège de Saint Pétersbourg et la Shoa entre autres. Le socialisme mène une folle course au-delà du réel en piétinant la propriété personnelle pour des chimères juridiques sans contenu comme les droits de l’homme abstrait de toute réalité et le droit suicidaire du sol. Il est à la base un jour ou l’autre de la réaction qui, s’il a été trop loin, s’appelle le fascisme. Le fascisme est le produit du socialisme. D’ailleurs il en intègre une partie du programme économique anti-libéral pour pouvoir durer. Aaron, Pauwels et Revel ont été enterrés parce qu’ils n’ont jamais versé comme Mitterrand dans l’extrème droite. Ils n’auraient jamais eu le culot de réclamer la Francisque juste avant Stalingrad pour la recevoir après Stalingrad au moment même où il eut l’éblouissement de Damas pour rejoindre la résistance en jetant à la poubelle cette médialle qui vient de lui arriver par la poste ! Cela vaut le coup de vérifier car les dates collent !

    Répondre
  • Roger Galinié

    19 October 2021

    Voilà quelque temps que me trotte en tête l’obsédant refrain de la chanson de Guy Béart : “Celui là a dit la vérité / il sera exécuté…”

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!