7 December, 2021

EST-CE QUE DIEU EXISTE ?

Dans leur dernier livre, « Dieu La science, les preuves. L’aube d’une révolution » Michel-Yves Bolloré et Olivier Bonnassies offrent un panorama rigoureux des nouvelles preuves de l’existence de Dieu. Leur démarche est très pédagogique et accessible à tous. Leur livre est d’ailleurs le best seller de la rentrée. À l’orée du XXe siècle, croire en un dieu créateur semblait s’opposer à la science. Aujourd’hui, cela pourrait presque être le contraire ? Leur livre sur 577 pages, pourtant ne parle ni de foi ni de religion, mais il est une invitation à la réflexion et au débat. Il essaye de répondre à la question essentielle que chacun s’est forcément posée à un moment de sa vie : Est ce qu’un Dieu créateur existe ? L’univers est-il exclusivement matériel ?

 

Il leur fallait d’abord être juste sur le plan scientifique pour être crédibles dans leur démarche. C’est pour cela qu’ils sont partis des découvertes scientifiques de ces 100 dernières années. Cette démarche a été validée par Robert Wilson, le prix Nobel qui a découvert le Big Bang. Dans la préface qu’il a rédigée, il conclut que l’on ne peut que constater que les similitudes entre le Big Bang et la Genèse de la Bible sont grandes. On pourrait presque dire aujourd’hui que la science, pour lui,  n’est pas très éloignée de dire qu’il y a un Dieu.

 

QUI A MIS EN MARCHE L’HORLOGE ?

 

Démontrer que la croyance du philosophe des Lumières se trouve plus confirmée que démentie par les toutes dernières découvertes scientifiques : telle est donc la tâche à laquelle se sont attelés, pendant trois ans, Michel-Yves Bolloré et Olivier Bonassies qui est aujourd’hui Président du conseil de surveillance d’Aleteia, un agrégateur de contenus catholiques, lancé le 29 janvier 2013 à Rome.

 

Au-delà de la soupe primitive, ou des « soupes prébiotiques » tout ce qui existe sur notre terre est écrit dans un langage qui est l’ADN, langage créé il y a 3,5 Md d’années. Ce réglage extrêmement sophistiqué a été réalisé à partir de 30 constantes pour avoir un atome. C’est l’assemblage d’informations le plus élaboré que l’on connaisse dans l’univers.  Déjà Voltaire écrivait :« L’univers m’embarrasse et je ne puis songer que cette horloge existe et n’ait pas d’horloger ».  L’existence de Jésus se pose à partir du moment où il y a un Dieu créateur. Sinon l’Univers serait exclusivement matériel.

 

LES PREUVES LIEES A LA SCIENCE

 

Pendant près de quatre siècles, de Copernic à Freud en passant par Galilée et Darwin, les découvertes scientifiques se sont accumulées de façon spectaculaire, donnant l’impression qu’il était possible d’expliquer l’Univers sans avoir besoin de recourir à un dieu créateur. La science a contesté l’existence de Dieu.  Et c’est ainsi qu’au début du XXe siècle, le matérialisme triomphait intellectuellement.

 

Aujourd’hui, les athées ne peuvent plus s’appuyer sur les sciences pour démontrer que Dieu n’existe pas. Même Stephen Hawking dans son dernier livre qui expliquait “qu’en raison de la gravité, l’univers pouvait se créer de lui-même à partir de rien sans Dieu” n’a pas convaincu

 

Les croyants peuvent invoquer les découvertes de la science pour prouver l’existence de Dieu. Après trois années de travail avec une vingtaine de scientifiques et de spécialistes de haut niveau les deux auteurs nous révèlent , selon eux, les preuves modernes de l’existence de Dieu. De façon aussi imprévue qu’étonnante, le balancier de la science est donc reparti dans l’autre sens, avec une force incroyable.

 

Il y a cent ans tout le monde croyait que l’univers était immobile. Les découvertes de la relativité, de la mécanique quantique, de l’expansion de l’Univers, de sa mort thermique, du Big Bang, du réglage fin de l’Univers (30 constantes à la 15ème décimale…) ou de la complexité du vivant, se sont succédés.

De façon très pédagogique pour les non scientifiques sont expliquées les cinq raisons qui doivent nous faire réfléchir :

 

1/ La mort thermique de l’univers, c’est la preuve d’un début et l’histoire d’une fin.  Le soleil est né il y a 4Md d’années, sa mort est prévue dans 5 Md d’années. Si l’univers a une fin, il a un début.

2/ La théorie de la relativité d’Einstein (= le temps, l’espace et la matière sont liés)

3/ La validation du big bang dans les années 60 a fait les affaires des trois monothéismes.

Elle repose sur l’idée simple qu’avant le Big Bang il y avait une intelligence suprême. Robert Wilson Prix Nobel 1978 qui a découvert en 1964 la première lumière de l’univers et donc le Big Bang a préfacé le livre. Le Big Bang correspond à la Genèse. Avec la science ont peut dire qu’il y a un Dieu car loin d’être un événement cataclysmique c’ est bien au contraire un processus très finement organisé. Le Big Bang  est en réalité un déploiement extrêmement organisé eu plusieurs phases. Il n’a rien d’une explosion fortuite, désordonnée ou hasardeuse. Einstein disait « Dieu ne joue pas aux dés » et le hasard n’est pas le maitre du monde.

4/Le réglage fin de l’univers. La constante de Planck qui règle universellement les niveaux d’énergie de tous les atomes mérite son surnom de « constante théologique » car sans elle toute chimie serait impossible.

5/ La biologie qui permet un passage vertigineux de l’inerte au vivant

 

Ces connaissances nouvelles sont venues dynamiter les certitudes ancrées dans l’esprit collectif du XXe siècle, au point que l’on peut dire aujourd’hui que le matérialisme, qui n’a jamais été qu’une croyance comme une autre, est en passe de devenir une croyance irrationnelle. Einstein qui ne croyait pas à l’expansion de l’univers a dit que c’était « la plus grande erreur de sa vie »

A défaut de donner des réponses, la science permet de poser les bonnes questions.

LES PREUVES NON SCIENTIFIQUE

Il n’y a pas de raisonnement scientifique chez Jésus.

“Si on pouvait prouver l’existence de Dieu, les religions disparaîtraient puisque par définition, la foi et le savoir son antinomiques”. Ce qui est intéressant dans l’attitude de Jésus, c’est qu’à aucun moment il ne fait appel à un raisonnement ni scientifique, ni logique, ni mathématique pour prouver qu’il est le fils de Dieu. Ce qu’il demande, c’est la confiance, c’est la foi. Cosmologie et théologie ne doivent pas être confondues…

 

Le peuple juif est une anomalie de l’histoire

A l’époque des hébreux tout le monde pensait que le soleil était une divinité. Le seul peuple qui n’y croyait pas était les juifs. Un petit peuple obscur et pauvre détenteur de grandes vérités ignorées du reste du monde. Ils ont connu un destin au delà de l’improbable, car ils auraient du disparaitre comme tous les peuples de l’antiquité : les Sumériens, les Egyptiens, les Assyriens, les Babyloniens, les Perses, les Grecs, les Romains…

Après avoir raconté la création, la Genèse dépeint les hébreux errant pendant des siècles à la lisière des déserts et des terres fertiles entre l’Euphrate et le Nil. Ils parvinrent à se fixer sur le plateau de Canaan. Ils décidèrent plus tard sans doute au temps où les Hyskos, sémites comme eux étaient maîtres de l’Egypte d’aller s’établir dans ce pays avec leurs familles, leurs troupeaux et leurs biens. Le seul peuple qui ayant perdu sa terre l’ait retrouvé dix huit siècles plus tard. Le seul peuple qui ayant abandonné l’usage courant de sa langue l’ait ressuscitée 2500 ans plus tard. Le seul peuple dont est sorti le livre le plus vendu du monde. Le seul pays dont une moitié des citoyens continue à se prendre pour le peuple élu de Dieu et qui malgré de pareilles rêveries figure quand même parmi les pays les plus high-tech du monde.

Si comme le suggère la théorie du Big Bang, l’univers a eu un commencement alors nous ne pouvons pas éviter la question de la création.

 

Dieu est transcendant

 

Karl Popper grand philosophe des sciences, professeur à l’université de Londres pensait que de nombreuses propositions étaient présentées comme des théories scientifiques alors qu’elles ressemblaient plutôt à des contes métaphysiques ou mythologiques. A son époque, ces théories ne pouvaient pas être vérifiées. Elles ne pouvaient être ni validées ni réfutées, car elles étaient en dehors du champ de l’expérience des sciences. Après le livre « Dieu la science les preuves ce n’est plus le cas….

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteur: Jean-Jacques Netter

Jean Jacques Netter est diplômé de l’École Supérieure de Commerce de Bordeaux, titulaire d’une licence en droit de l’Université de Paris X. Il a été successivement fondé de pouvoir à la charge Sellier, puis associé chez Nivard Flornoy, Agent de Change. En 1987, il est nommé Executive Director chez Shearson Lehman Brothers à Londres en charge des marchés européens et membre du directoire de Banque Shearson Lehman Brothers à Paris. Après avoir été directeur général associé du Groupe Revenu Français, et membre du directoire de Aerospace Media Publishing à Genève, il a créé en 1996 Concerto et Associés, société de conseil dans les domaines de le bourse et d’internet, puis SelectBourse, broker en ligne, dont il a assuré la présidence jusqu’à l’ absorption du CCF par le Groupe HSBC. Il a été ensuite Head of Strategy de la société de gestion Montpensier Finance.

50 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Robert

    13 December 2021

    Au fond, la réponse à votre question est très simple : Dieu existe si vous le décidez, si vous le croyez.
    En ce cas, il est en vous.
    Si tel n’est pas le cas, cette question est nulle et non avenue.

    Répondre
  • Raknor

    11 December 2021

    Je n’ai pas encore lu le livre mais pour prouver l’existence de Dieu, il faut se défaire d’une habitude mentale : Dieu est transcendant. Pourquoi ne serait-il pas immanent ? Ce sont les habitudes mentales qui nous ont habitué à croire que le Dieu de Spinoza était antinomique avec celui des monothéismes.

    Voir surtout “Le Monde des Religions” dédié à Dieu et à la science. On y apprend que depuis le Boson de Higgs, les lois de la physiques, invariantes de tout temps, ont été écrites dès les premiers instants de l’univers.

    Donc, selon moi, lorsque l’Evangile de Jean fait références au Verbe, il fait référence aux lois naturelles et non pas à Jésus.

    Répondre
  • Henri Ramoneda

    10 December 2021

    Dès lors que les auteurs de ce livre déclinent la science et les preuves sur l’existence de Dieu avec des affirmations historiques erronées, une nouvelle fois, cela n’est pas crédible.
    Aux Etats-Unis, les adeptes du scientisme développent les mêmes théories. Mais au pays de Pascal, il faut donc être plus rigoureux. Entre le Big Bang et la Genèse de la Bible, les similitudes ne sont pas des certitudes.
    Dans le troisième paragraphe de cet exposé, JJ Netter nous dit : « Démontrer que la croyance du philosophe des Lumières se trouve plus confirmée que démentie… »
    Désolé mon cher JJ Netter, cette phrase est incomplète.
    Il aurait été préférable de développer les pensées de Blaise Pascal sur ce thème. D’ailleurs, il n’a jamais professé l’existence de Dieu par la raison et encore moins par la philosophie. Il n’estimait que la foi ne peut-être donnée que par Dieu.
    Le Dieu de Pascal n’est pas comparable à l’interrogation de l’horloger de Voltaire.
    Et quand bien même vous corrigez l’imprécision du troisième paragraphe dans le quatrième, en constituant une passerelle entre Voltaire et l’existence de Jésus, avec trois mots qui séparent plus d’un millénaire, sincèrement je préfère me délecter avec un verre de vin de Collioure, bien charpenté et bien travaillé, car le soleil ne nuit jamais à la bonification du raisin.
    Dans le sixième paragraphe, JJ Netter en deux phrases expédie Stephen Hawking, génie de l’astrophysique, parmi les athées… Eh bien voyons !
    Prisonnier de son corps, physiquement diminué, il fut un homme éclairé, empreint de la sagesse universelle. Et sur ce thème autant se délecter par une de ses citations célèbres : « Tant que l’univers aura un commencement, nous pouvons supposer qu’il a eu un créateur. Mais si réellement l’Univers se contient tout entier, n’ayant ni frontières ni bord, il ne devrait avoir ni commencement ni fin : il devrait simplement être. Quelle place reste-t-il alors pour un créateur ? »
    Dans le dixième paragraphe, entre le Big Bang et la Genèse de la Bible du deuxième paragraphe, on passe de la similitude à la certitude à vive allure et sans prendre une place assise dans le célèbre avion Le Concorde : « Le Big Bang correspond à la Genèse ».
    Dans le chapitre intitulé « le peuple juif est une anomalie de l’histoire », il est dit : « qu’à l’époque des hébreux tout le monde pensait que le soleil était une divinité ».
    A l’exception d’Akhenaton, une telle affirmation est contraire à l’histoire de la civilisation de Sumer, de l’Egypte ancienne… L’histoire ou la légende d’Abraham, parti de la cité d’Ur, correspondrait vers 1700 avant notre ère.
    D’ailleurs le texte du déluge qui figure dans la Genèse de la Bible est un emprunt à un texte sumérien bien antérieur de plus d’un millénaire. Le texte de la Genèse biblique est postérieur au VIIIe siècle avant notre ère.
    Bref, ce livre est vraisemblablement un pur produit de la distribution éditoriale à classer comme le Da Vinci Code !!!
    Noël est non seulement la fête des enfants, mais aussi celle des grands…
    Mon Cher JJ Netter, je vous souhaite un Joyeux Noël.
    Henri Ramoneda
    Auteur de Noé, les marins et les dieux, Editions OVADIA.

    Répondre
    • ARAGONAIS

      12 December 2021

      Sur un autre site ,j ai lu des inepties monstrueuses signées Ramoneda concernant la catalogne espagnole(ou je vis, ainsi que ma famille maternelle).Ceux qui osent tout,et que l on reconnait ,se croient en plus autorisés à débattre au sujet de sciences dures!

    • Henri Ramoneda

      12 December 2021

      Le thème de la discussion est relatif à l’interrogation : est-ce que Dieu existe ? Voilà donc une question que se posèrent les nombreux Catalans et Espagnols qui furent déportés à partir de 1940 par le régime franquiste dans les camps nazis de Mauthausen en Autriche. A la veille de Noël, j’adresse mes pensées chaleureuses aux descendants de ces martyrs dont la plupart ne sont jamais revenus vivre parmi les vivants.

  • Jean-Francois Morf

    9 December 2021

    Commençons par une définition possible de Dieu: il serait “le hasard qui fait bien les choses”: il aurait créé le big bang il y a 13,8 milliards d’années, la lumière 360’000 ans plus tard, la terre il y a quelques milliards d’années, et homo sapiens en quelques milliards d’années de mutations bien pensées. Il aurait organisé un tsunami pour la traversée de la mer rouge, un tremblement de terre au bon moment pour la bataille de Jéricho, etc, etc.
    Et Satan serait le hasard quand il fait mal les choses: il aurait créé le règne de Mahomet qui débute 666 ans après C/-43K1, la comète de J.C.

    Répondre
  • Gaspard des Montagnes

    9 December 2021

    Un petit coup d’oeil rapide sur Wikipédia pour se renseigner sur les éditions Trédaniel qui publient l’ouvrage en question, spécialités : ésotérisme, spiritualité, arts divinatoires, santé…
    Ecrivains publiés : je vois Pierre Plantard, le prieuré de Sion… ce qui aboutit au Da Vinci Code !
    Que du sérieux cette maison d’éditions ! que des travaux scientifiques et universitaires !
    Coup d’oeil sur les dernières nouveautés :
    – l’oracle des déesses !
    – les 24 lunes pour s’incarner
    – connectez-vous à l’archangesse Arielle,

    Nous voila rassurés sur le sérieux de la maison, ils vont bientot racheter Gallimard !

    Répondre
  • PaulB

    9 December 2021

    Article tres interessant, merci !

    Livre interessant pour creuser le sujet : Sciences, obstacles ou chemins vers Dieu ? – Quentin, Philippe.
    Qui montre bien que la reflexion de science et la religion repondent a deux questions toutes deux bien differentes, mais toutes deux bien necessaire a l’equilibre humain.

    J’ajouterai peut-etre un 6e point a votre liste : la physique quantique nous donne des perspectives interessantes sur les probabilites. Tout peut, en fait, arriver, c’est question de probabilites. Certains peuvent aimer y voir une porte ouverte a l’action discrete de Dieu.

    Répondre
  • BERNARD MARTOIA

    9 December 2021

    trois citations d’Albert Einstein

    le hasard, c’est Dieu qui se promène incognito

    Dieu ne joue pas aux dés

    Dieu n’a pas créé le mal. Tout comme l’obscurité est l’absence de lumière, le mal est l’absence de Dieu

    Répondre
    • Alexis T.

      14 December 2021

      Vous avez oublié sa dernière lettre sur le sujet “god letter” (1 an avant sa mort) vendu aux enchères chez Christies pour plus de 2 millions de dollars dans laquelle il mentionne :

      “Le mot Dieu n’est pour moi rien d’autre que l’expression et le produit des faiblesses humaines, et la Bible un recueil de légendes vénérables mais malgré tout assez primitives. ”

      “Pour moi, la religion juive est, comme toutes les autres religions, l’incarnation d’une superstition primitive (…) Et le peuple juif auquel j’appartiens fièrement, et à la mentalité duquel je me sens profondément ancré, n’a pas pour autant une forme de dignité différente des autres peuples. Au vu de mon expérience, ils ne sont pas meilleurs que les autres groupes humains, même s’ils sont protégés des pires excès par leur manque de pouvoir. “

  • PETRE GRIGORESCU

    8 December 2021

    CENSURE TOTALITAIRE monsieur Charles GAVE !
    Ça devient Terriblement ETRANGE !
    Je me permets d’écrire ici, au dernier éditorial sur IDL,
    Les choses ont commencé glisser GRAVEMENT dans le dérisoire,
    ,,L’existence de Dieu’’, La PSEUDO ,,technologie de l’information’’,
    Et quoi Encore ?!?
    REVEILLEZ VOUS LES GARS !
    Est-ce que Vous vous rendez compte à quel point le petit ,,Léonard’’, sympa d’ailleurs, est tellement pénible ?!?!?
    Mais peut-être que j’exagères un tout petit peu,
    Quand même, Vous êtes chez Vous !
    Vous êtes LIBRE comme chez Vous, sur ,,IDL’’,
    Exactement comme ,,LIDL’’,
    à vendre des divers ,,produits’’.
    P.S. et puis, l’Histoire Zemmour -300.000€-Charles GAVE-Silence Radio,
    Voilà un autre Mystère ! Peut-être Mr. Zemmour va s’exprimer, un jour, plus clairement.
    P.P.S. pourquoi est impossible d’écrire des commentaire au niveau des ,,vidéos’’ ????

    Répondre
  • jlgf70

    8 December 2021

    Pour rappel, le Big Bang reste aujourd’hui encore une théorie et non une certitude.
    Elle suppose qu’il y a une origine à l’univers et qu’à t=0, celui-ci était réduit en un point infiniment petit avec une température et une densité infinies. Mais on est incapable de remonter aussi loin, on se heurte à ce qu’on appelle le mur de Planck. Pour remonter jusqu’à l’origine (s’il y en a une), il faut disposer d’une théorie qui englobe relativité générale et mécanique quantique, ce qu’on n’a pas encore.

    Répondre
    • Harry Vederchi

      11 December 2021

      Peu importe: La contingence est établie. La création est en marche. L’entropie augmente. Particules, atomes, molécules, vie, pensée…
      Il y a bien création d’information.

  • Thibs

    8 December 2021

    Si Dieu n’existe pas, c’est quand même rudement bien fait et cela mériterait un dieu créateur pour le remercier !
    Si Dieu existe, il semble suffisamment malin pour nous laisser dans le doute, celui-ci étant par essence créatif et créateur ! Encore merci !
    Tout à fait d’accord avec la constante de Planck. Si elle est différente dans l’univers d’à côté, on saura que Dieu existe. Et qu’il est farceur et bon calculateur.
    La croyance et le savoir seraient antinomiques ? Que se passe-t-il donc dans notre cerveau ? A mon avis, une somme de paradoxes, au minimum. Et la période actuelle en est une preuve.

    Répondre
  • CallItAnything

    8 December 2021

    Il existe tant de choses que l’on ne comprend pas et que l’on ne comprendra jamais alors on peut dire que c’est dieu si l’on veut. Moi je préfère dire que c’est la nature ou le cosmos peu importe comment on l’appelle. Mais dire qu’on est à son image ou inversement est bien arrogant, surtout qu’il pourrait y avoir une vie extraterrestre intelligente (bien plus!) complètement différente de notre image, dans les milliards de milliards de planètes qui existent, existaient et existeront. Tout ce que je constate c’est qu’on aime bien écouter des histoires, fascinantes quand elles touchent l’inconnu, et qu’il y a toujours des individus ou institutions qui prétendent connaitre la vérité (en y incluant parfois les sciences pour mieux convaincre), pour mieux l’imposer/manipuler les autres, à tord ou à raison, pour le bien ou le mal. Et ça c’est factuel. Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien, tandis que les autres croient savoir ce qu’ils ne savent pas?

    Répondre
    • PATRICK 62

      9 December 2021

      que diable! patience, la réponse ne saurait tarder. La bête de l’évènement est là.

  • Steve

    8 December 2021

    Bonjour M. Netter
    Et voici LA question qui , depuis des siècles produit et reproduit les mêmes effets sur les homininés: on acquiesce, on réfute, et très vite on dérive surement vers l’affirmation tendance oukase puis mâtinée d’invectives variées……
    Il faudrait d’abord s’entendre sur ce qu’est exister par rapport à être, puis ce que l’on entend par Dieu…. en s’y mettant sérieusement, on pourrait peut être arriver à s’entendre sur ces deux mots d’ici quelques décennies.
    Rappelons que les chinois et les indiens ont plus ou moins abandonné cette recherche des causes premières en reconnaissant que la résoudre dépasse les possibilités de nos cerveaux de mammifères, même un tantisoit évolués, et se sont donc résolus à cultiver leurs jardins, là où il sont et maintenant.
    Et nous n’avons toujours pas de théorie scientifique unique dévoilant l’origine des choses.
    Je rejoins maître Eckhart en disant que le mieux à faire avec Dieu est de ne pas y penser, ce qui serait le saisir et donc le réduire à des projections ponctuelles …..
    Par contre, je trouve bien plus intéressante la question de savoir pourquoi des millions de gens de par le monde en sont encore à se prendre la tête sur un texte un peu obscur, écrit il y a 2700 ans environ par un petit peuple coincé dans les montagnes du proche orient entre la civilisation mésopotamienne et l’égyptienne!
    Si nous suivons son trajet, nous constatons que textuellement, il trouve son origine à Sumer, berceau de notre civilisation urbaine et agraire puis s’exile hors de ce modèle social durci en castes pour tenter autre chose qui trouve son “moment “au Sinaï: dévoilement d’une conjonction féconde entre un alphabet, une Constitution ( les 10 paroles) et un corpus juridique adapté aux circonstances bref les fondement théoriques d’une démocratie! Episode intéressant en l’an 0: sous la pression d’une puissance étrangère – les romains- crise identitaire avec comme résultat un resserrement autoritaire sur des traits culturels avec crispation sur la lettre de la loi -dérive combattue par un maître – Yéshua – axé lui sur l’esprit des lois .
    Cette divergence produit un déplacement vers Rome capitale d’un peuple de légistes puis se répand dans tout l’hémisphère nord occidental pour aboutir – en France, aujourd’hui à l’Assemblée Nationale!-
    Notre démocratie est l’aboutissement contemporain de la traduction en structure sociale de ce qui est véhiculé par ce texte bizarre.
    On comprend bien dès lors, que ceux qui veulent revenir au modèle sumérien: les “dieux” de la finance tout puissants et vivant au crochets d’êtres inférieurs – les hommes en glaise – qu’ils peuvent vouloir détruire à tout moment, veuillent la disparition de cette vison du monde qui redonne une place digne à chacun – rappel lointain de la polyvalence et d’une relative égalité nécessaires à la survie des hommes des sociétés de chasseurs cueilleurs.
    Je me permet donc de suggérer de ne pas perdre trop de temps à disputer de l’indécidable pour nous consacrer à penser ce qui pourrait sauver notre démocratie , fondée sur les bases jetées par notre mythologie judéo-grecque et très menacée aujourd’hui par la dictature du capitalisme de surveillance associé aux politiques saisis par l’orgueil de la technologie, le tout exacerbé par une névrose de toute puissance.
    Rappelons que toute la rhétorique nazie était fondée sur le sanitaire et le biologique.

    Cordialement

    Répondre
  • Wàng

    8 December 2021

    Oui bon sauf que pour Thomas d’Aquin, et pour tous ceux qui ont étudié sérieusement la métaphysique, la création n’est pas un mouvement.

    C’est une dépendance dans l’être, une relation.

    Réduire le problème de l’être à son “origine” c’est rester au niveau purement physique, la question “d’où vient l’être” n’est pas une question métaphysique et on le sait depuis Parménide.

    Le problème de la création est en réalité un problème très différent du problème du “commencement de l’univers” : l’univers peut très bien être créée et avoir toujours existé.

    Chercher des réponses métaphysiques à partir de la science c’est donc se condamner à ne pas pouvoir aller jusqu’au bout. Il faut étudier la vieille métaphysique d’Aristote.

    Répondre
  • PETRE GRIGORESCU

    7 December 2021

    EVIDEMMENT , Monsieur Pierre Couëdelo !
    On peut rire de tout, même de la Mort, de la Vie,
    Et même des toutes les atrocités, et même de DIEU comme de DIABLE.
    Mais Qui ,,ON’’ ? et Où ?
    NouS les occidentaux, NoùS en Occident, NOUS Les Civilisés qui ont étendu-atteint L’ABSURDE comme toute forme d’art, d’expression, d’explication, de fuite en avant, de lâcheté et de sincérité obsessionnelle addicte grégaire, du vide.
    MAIS Plus maintenant !
    La Dictature du Totalitarisme du Politiquement Correcte, L’INTERDIT !
    Les Autres qui n’arrivent pas encore, ils nous condamnent à MORT.
    On se taquine par-là par-ci,
    MAIS,
    Soyons un tout petit Sérieux, Nom de DIEU !
    DIEU n’a pas besoin de la Science. 1+1=DiEUx=UN !
    Laissez-LE en PAIX !
    Laissez-Nous à Le trouver Tranquillement par Nous-Même !
    LA NATURE & LE COSMOS sont là depuis Toujours
    sans avoir besoin de Notre science humanoïde-humanitariste-dictatoriale-matérialiste-scolastique,
    et IL va être là pour Toujours pour nous pardonner, peut-être, notre IMBECILITE INTELIGENTE.
    MAIS, en réalité, tout a été déjà dit mille fois bien avant, pour pas parler que de HOMER, PLATON-SOCRATE, SHAKESPEARE, MOLIERE, IONESCO, CIORAN et tant d’autres.

    Alors : On cherche, eux cherchent, ils cherchent …. QUI ils ? KiLL ! QUI eux ? À expliquer quoi encore ?

    BEN VOYONS ! On rigole, n’est-ce pas, complètement heureux anesthésiés entourés-emprisonnés entre les superbes rigoles de l’Histoire de l’Humanité, comme d’Habitude depuis toujours, HELAS ! Ha-Ha, Hi-Hi, Hou-Hou !

    H₂O ! E=mc2 ! PROUT ! soufre … douce soufrance ….. Béate Sublime Béatitude !

    Vive les Scientifiques, Vive Les Neuroleptiques, Vive Les Iinnttellecttuelles(sic!) !
    Et quoi Encore ?

    Répondre
    • Gilles A

      8 December 2021

      Le big dit le contraire

  • Furfari Samuel

    7 December 2021

    Dommage qu’il dit deux fois que c’est Robert Wilson qui a découvert la théorie du Big Bang. C’est le chanoine Lemaitre à l’Université catholique de Louvain qui l’a découvert. A l’origine on se moquait de lui et d’ailleurs le teme big bang était utilisé pour se moquer de lui.
    Mais cette théorie est fondamentale pour montrer qu’il y a eu un début. Et personne ne pourra jamais dire ce qu’il y avait avant. Donc il faut bien qu’il y ai eu une création.

    Répondre
    • PETRE GRIGORESCU

      7 December 2021

      Hîc ! La Poule ou L’Œuf ?

  • AMMON

    7 December 2021

    Bonjour,
    Pour moi la religion est une façon d’être, une façon de se comporter, mais pas n’importe comment, en fait c’est un règlement pour vivre en société. N’oublions pas qu’il y a 5782 ans, il a fallu mettre en place, un groupe d’individus venus d’horizons divers, obéissant au groupe ainsi constituer . de là, trois religions ont vues le jour .

    Répondre
  • ghislain

    7 December 2021

    plusieurs Remarques Einstein a dit (enfin une paraphrase mais admettons) que dieu ne joue pas au dé dans une contre-verse ou, il me semble, il a été démontré qu’il avait tord…. donc.. l’argument est un peu a coté de la plaque de citer quelqu’un quand il a tord pour dire qu’il pense comme vous a moins de vouloir démontrer que vous avez tord aussi ?

    la science ne peut plus prouver que dieu n’existe pas.. Mais la méthode scientifique ne peut PAS prouver que quelque chose n’existe pas POINT. Par essence, et ce n’est pas que dieu.
    L’omelette d’œufs du monstre de spaghetti volant ne peut pas non plus être démontré comme n’existant pas dans l’absolu. On peut juste exprimer une faible probabilités qui tend vers 0 comme pour dieu.

    Plus de 2000 ans de pouvoir quai absolu des religions et AUCUNE n’a jamais pu prouver que son dieu existait…cqfd donc .
    Si ils pouvaient en avoir la moindre preuve elle serait là et si “dieu” en avait de toute façon quoi que ce soit a faire de nous ils aurait fait une démonstration de son existence irréfutable et on ne serais pas a se poser la question.

    Meme si un dieu a “lancé” le bigbang il s’en tape et cela n’a donc pas d’action sur nous. Donc qu’il existe ou pas ne change rien a rien. Donc pourquoi tenter de prouver qu’il existe ou l’inverse ?

    cordialement.
    Ghislain.

    Répondre
  • S lequidam

    7 December 2021

    Dans la fourmilière installée dans les déchets d’une vielle barrique en bois, il existe une fourmi érudit qui dit que dieu existe.
    Elle sait et le prouve.
    Regardez ces morceaux de bois travaillé, ce cercle de métal parfaitement rond, il existe un dieu. Tout le prouve. Cela n’a pu arriver naturellement.
    Un jour dieu homme est passé. Il a écrasé la reine, l’érudit et toute la fourmilière. Il brulé la barrique et le nid de toutes les fourmis, n’en lassant aucune de vivante, les envoyant au néant.
    L’érudit avait oublié que l’important, ce n’est pas croire en son existence, mais si le dieu avait du respect pour eux.

    Répondre
  • Pierre Couëdelo

    7 December 2021

    Pour répondre à votre commentaire en réponse à mon post.

    Personne ne pourra jamais avoir la preuve de l’existence de Dieu, jamais, ce n’est pas possible et donc je vous rassure Dieu pourra toujours se cacher et gardera toujours une part de mystère.

    Ce qui est dit est non pas ”Dieu existe ” mais ”Il est possible et même pourquoi pas probable que Dieu existe” sur le plan scientifique; Ce qui vient en finir avec l’affirmation que ”Dieu n’existe pas ainsi que l’affirme la science”.

    Nuance, oh nuance !

    Répondre
  • Le Rabouilleur

    7 December 2021

    Si Dieu n’existe pas, tout est permis (Dostoïevski)

    Comme Dieu n’existe pas, il m’est permis de déconstruire le filandreux Netter, et je vais pas gâcher mon bon et souverain plaisir.

    Répondre
  • Le Rabouilleur

    7 December 2021

    Les 4 monothéismes.
    Les gens peu informés croient qu’il n’existe que 3 monothéismes qui s’appuient, chronologiquement, sur l’Ancien Testament, sur le Nouveau et sur le Coran.
    C’est FAUX !

    Il existe un 4e Dieu exclusif et jaloux : le Veau d’or alias Mamon.

    Nul ne peut servir deux maîtres. Car, ou il haïra l’un, et aimera l’autre; ou il s’attachera à l’un, et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et Mamon.

    Répondre
  • Ricci

    7 December 2021

    Comme vous citez entre autre Freud, me permets d’apporter l’interview de la BBC en 1959 à C.G.Jung, Jphn Freeman lui demanda s’il croyait en Dieu. Jung fit cette réponse qui souleva à l’époque , une tempête de commentaires. la réponse fut: ” Je ne crois pas, je sais”.
    Bien humblement.

    Répondre
  • Pierre Couëdelo

    7 December 2021

    Quand je vois bon nombre de réactions à cet article de Jean Jacques Netter, je souris. Bon nombre n’ont pas pris le soin de considérer ou de s’intéresser à ce qui est dit. Bon nombre au lieu d’avoir une curiosité toute scientifique, rejette le sujet en bloc, rien de nouveau ne peut les atteindre ou les faire changer de conception (il y a une chanson de Jacques Brel qui illustre bien cette attitude) ; les réactions sont d’autant plus fortes que le sujet est prégnant, consciemment ou pas.

    Répondre
    • candide

      9 December 2021

      Bonjour Pierre,

      je suis d’accord avec vous, le nombre et la radicalité des commentaires prouve très bien l’importance et la prégnance de la question de Dieu.
      D’une certaine façon la violence du rejet est auto-contradictoire : pourquoi s’énerver à propos de rien ?

      Cela dit, je reste dubitatif sur la possibilité de “prouver” Dieu. L’approche asiatique qui considère que notre esprit n’a pas la capacité de trancher n’est pas idiote du tout. Sauf que, pour les chrétiens, c’est Dieu lui-même qui fait le travail de la rencontre, seul moyen, finalement, de connaitre une personne.

  • Pierre Couëdelo

    7 December 2021

    On a encore sans doute du mal à s’imaginer pas le bouleversement des représentations que cela induit et les changements que cela va entrainer au sein de la société.

    Au cœur du très matérialiste XIXème siècle marqué par le darwinisme (théorie maintenant largement mise en défaut chez les scientifique mais encore très répandu chez le grand public), Nietzsche affirmait ”Dieu est mort”; le schisme entre spiritualité et science était consommé, le divorce semblait définitif. Ce matérialisme échevelé a sans doute eu des aspects positifs mais il a revêtu aussi une part d’ombre. C’’est en effet ce même matérialisme qui a « réussi » à réduire l’homme à un ensemble de cellules assemblées au hasard des mutations ; cette conception a eu notamment pour fruits les grands totalitarismes du XXème siècle, nazisme et communisme ; le relativisme ambiant actuel y trouve aussi sans doute sa source.

    La donne change en ce début de XXIème siècle et il semble bien que l’existence de Dieu ne soit plus incompatible avec la science bien au contraire. Des signaux de moins en moins faibles se manifestent (ouvrages, articles, publications scientifiques, tendances sociétales…). La manière dont nous concevons, percevons, conceptualisons le monde a une influence majeure sur la manière dont nous agissons. Face à un tel bouleversement, nous pouvons nous attendre à des changements majeurs.

    La question subsidiaire est : La ‘’crise’’ que nous vivons actuellement n’est-elle pas l’ultime crispation, le râle mourant, la fuite en avant ou le combat désespéré d’un matérialisme à l’agonie ?

    Répondre
  • Torque Mada

    7 December 2021

    Le reflexe du bipede quand il y sent le roussi ; se jeter sur le premier Jesus Christ qui passe.
    Alors compte tenu du sombre horizon qui se profile, l obscurantisme a de tres beaux jours devant lui.

    Répondre
  • Charles B

    7 December 2021

    Ils se sont bien inspirés d’un auteur méconnu mais pourtant qui a pondu plusieurs livres sur le sujet : Jean Staune ! Ma grand-mère m’avait offert ça quand j’étais au lycée et c’était une vraie révélation.

    Répondre
  • Karl DESCOMBES

    7 December 2021

    Quel article à 2 balles !
    .
    Vous n’avez simplement rien compris à la science.
    Tout comme ces auteurs.
    Pas besoin de 577 pages pour le démontrer.
    .
    La science n’est ni athée, ni croyante, elle est AGNOSTIQUE.
    .
    Il n’y a qu’une certitude et une seule en science: il n’y a pas de certitude possible pour l’Homme matériel.
    .
    La raison en est simple.
    Pour avoir une certitude, il faudrait un savoir universel et intemporel.
    Sans ce savoir universel, il ne peut y avoir que des PROBABILITES !
    .
    Or, ce savoir parfait (si la notion même a un sens) ne sera jamais possible pour l’Homme matériel, car:
    1) il ne contrôle pas le temps
    2) il faudrait qu’il dispose de toute l’énergie de l’univers pour cela, donc qu’il transforme/détruise l’univers-même qu’il essaie d’étudier, et lui-même au passage.
    .
    Comme disent les russes: “Le coude est proche de la bouche. Pourtant essayez de mordre votre coude.!”
    La seule manière est de se casser le bras ! De se détruire.
    .
    .____
    .
    Et donc, la certitude de l’existence de Dieu ne peut exister pour l’Homme matériel.
    .
    Il ne peut y avoir que la foi, la croyance en Dieu.
    .
    Foi qui ne peut être que respectable si l’on est un vrai scientifique,
    .
    MAIS foi et science sont deux choses DIFFERENTES.
    .
    Vouloir les mélanger est une illusion.
    .
    Comme l’huile et l’eau.
    On peut faire une émulsion et penser qu’il n’y a qu’un élément, mais ce n’est qu’une illusion pour celui qui n’a pas le savoir.
    .
    J’eus espéré ne pas lire de telles âneries dans “l’Institut des LIBERTES”!

    Répondre
    • Torque Mada

      7 December 2021

      J eusse espère ….merci.

    • Pierre Couëdelo

      7 December 2021

      Bon je n’aurais pas la prétention de mettre un prix sur votre réaction.

      .
      ”La science n’est ni athée, ni croyante, elle est AGNOSTIQUE.” sic : Si Dieu existe ou plutôt si son hypothèse est une hypothèse réaliste, la science n’est plus agnostique sauf par décret comme vous le faites.
      .
      “Il n’y a qu’une certitude et une seule en science: il n’y a pas de certitude possible pour l’Homme matériel.” sic parfaite illustration du théorème de Gödel (merci !) – Pourtant vous affirmez que Dieu n’existe pas, vous êtes incohérent avec vous même.
      .
      La raison en est simple.
      “Pour avoir une certitude, il faudrait un savoir universel et intemporel.
      Sans ce savoir universel, il ne peut y avoir que des PROBABILITES !” sic – Le savoir universel est impossible, c’est une vieille croyance matérialiste qui a cours encore chez qq arriérés imprégné d’une science déjà dépassée – Le conditionnel ne sert à rien, c’est impossible.
      .
      “Or, ce savoir parfait (si la notion même a un sens) ne sera jamais possible pour l’Homme matériel, car:
      1) il ne contrôle pas le temps
      2) il faudrait qu’il dispose de toute l’énergie de l’univers pour cela, donc qu’il transforme/détruise l’univers-même qu’il essaie d’étudier, et lui-même au passage.” sic : Oh Hubris tant décrié, n’ avez vous pa sfait vos humanités pour oublier ainsi quelques sagesses antiques 🙂
      .
      “Comme disent les russes: “Le coude est proche de la bouche. Pourtant essayez de mordre votre coude.!”
      La seule manière est de se casser le bras ! De se détruire.” sic Du fin fond de l’univers, en passant par la Grèce, nous ne retrouvons maintenant en Russie, quel voyage mes amis !
      .
      .____
      .
      ” Et donc, la certitude de l’existence de Dieu ne peut exister pour l’Homme matériel.”.
      “Il ne peut y avoir que la foi, la croyance en Dieu.” – “Foi qui ne peut être que respectable si l’on est un vrai scientifique” sic – Je vous encourage vivement à lire le prix Nobel de Physique Roger Penrose ou le physicien, directeur de recherche au CNRS, Philippe Guillemand, histoire d’ébranler un peu vos certitudes très XIXème siècle mais aussi le livre cité par Jean Jacques Netter (si vous consentez à ces 577 pages).
      .
      “MAIS foi et science sont deux choses DIFFERENTES.”-“Vouloir les mélanger est une illusion.” – “Comme l’huile et l’eau”. -“On peut faire une émulsion et penser qu’il n’y a qu’un élément, mais ce n’est qu’une illusion pour celui qui n’a pas le savoir.” sic – Bis repetita – Je ne referais pas l’article mais la véhémence de vos propos me suggère qu’un Monde avec un Dieu doit vous effrayer terriblement – Permettez moi de tenter de vous rassurer sur ce point (toujours ce vieux fond de charité chrétienne), ce n’est pas si effrayant, bien au contraire.
      .
      “J’eus espéré ne pas lire de telles âneries dans “l’Institut des LIBERTES”!” sic – Pour finir, plein de compassion que je suis, par ce proverbe turc, rempli d’espoir à votre sujet
      “Ne meurs pas, ò mon âne ! le printemps viendra et avec lui le trèfle. “

    • Harry Vederchi

      11 December 2021

      La science postule l’ordre de l’univers.
      Lequel est inexplicable.
      Paradoxal.
      Il n’est pas rationnel de nier ce fait.

  • michel hasbrouck

    7 December 2021

    Je suis certain qu’existe l’entité baptisée “Dieu” par les hommes.

    Maintenant, quels sont l’aspect, le pouvoir, les décisions, de “Dieu” ?

    Les écrivains ont du pain sur la planche jusqu’à la fin de l’éternité.

    Et nous savons tous que l’éternité, c’est long, surtout vers la fin…

    Répondre
  • Marc Amblard

    7 December 2021

    Le titre en français correct : “Dieu existe-t-il ?”. N.B. Remarque qui n’enlève rien à la qualité du fond. Merci pour cet article.

    Répondre
  • jean SEGUR

    7 December 2021

    Bonjour,

    Lever les yeux vers l’infini, sera la première démarche.
    Pour communiquer, la prière, avec son cortège de foi , d’espérance et de rationalité.

    Répondre
  • Le Rabouilleur

    7 December 2021

    Quand on sort de son domaine de compétence, on raconte des sottises.
    Une chèvre financière bêle de la métaphysique à 2 dollars/paragraphe pour faire sortir le loup du bois, loup que le chasseur embusqué est supposé flinguer.
    Fin imprévue de l’histoire de la chèvre :
    Le chasseur flingue la chèvre, car la chèvre chante FAUX, et lui casse les oreilles.

    Répondre
    • Willmakepeace

      7 December 2021

      LOL, y en a un qu’à fait l’école du rire ici… On peut ne pas être croyant et détester cependant les donneurs de leçons à deux balles du matérialisme gras et vulgaire… Reprenez votre chèvre, votre chasseur et votre humour lourdingue et allez donc sur mediapart…

    • Yvan

      7 December 2021

      Je plussoie .

      Un spécialiste, c’est quelqu’un qui en connait de plus en plus sur de moins en moins de choses.

      La fourmi est incapable d’être consciente de la présence d’une autoroute juste à côté de sa fourmillière. Elle est hyperspécialisée dans son domaine. Mieux que l’homme, elle n’aura jamais l’envie ni la prétention de vouloir comprendre plus que ce qui fait partie de son univers, de sa matérialité.

      Tout comme les abeilles.

    • Philippe

      7 December 2021

      Chacun à son approche du spirituel, elle n’est ni bonne ni mauvaise elle se fait selon sa propre culture. Comme elle est personnelle elle ne peut justement pas être réservée et déléguée à des personnes dont c’est le” domaine de compétence”.

  • Dominique

    7 December 2021

    Croire en Dieu parce que la ” science ” le prouverait est à mon avis une voie sans issue pour le salut de son âme.
    Car, vraisemblablement cette science ne ” démontrera ” jamais l’existence de Dieu. ( Peut être qu’un jour la science quantique s’en approchera ? )
    Mais il me semble que la foi seule peut ouvrir le chemin de la communion avec Dieu trinitaire, Père, Fils et saint Esprit. Il s’agit bien du Dieu chrétien dont la venue sur terre a daté depuis le calendrier. Durant des siècles la vérité n’a pas fait de doute car les témoignages restaient proches des hommes, et Satan ne pouvait que se faire tout petit …
    .
    Et si le doute est une manifestation naturelle de la crainte de l’Homme devant l’inconnu que représente la vie éternelle de son âme dans le paradis ou l’enfer, les preuves que Jésus, fils de Dieu, a apporté de l’existence de Son Père ne sont elles pas suffisantes ?
    La vie de Jésus-Christ, les miracles qu’il a accomplis, sa mort physique et par dessus tout sa résurrection, authentifiés et relatés par ses disciples ( comme ses multiples apparitions jusqu’à des temps récents, par exemple à N-D du Laus en France durant le siècle de Louis XIV) ) sont des preuves de l’existence de Dieu et de sa force toute puissante sur la matière.
    A partir de cela, croit qui veut.
    .
    Il est donc à mon humble avis plus important, pour le Salut des hommes, de porter la parole du Christ, Dieu fait Homme, que de vouloir démontrer ” scientifiquement ” l’existence de Dieu trinitaire, tentative vaine.
    Les ennemis de la religion chrétienne le savent bien, qui ne s’attardent plus à vouloir démontrer que Dieu trinitaire n’existerait pas, mais veulent maintenant créer un homme tout-puissant, par le transhumanisme et une ” augmentation ” de l’homme matérialisé, pour évacuer chez nous humains, créatures divines, toute pensée de spiritualité.
    La perte de la spiritualité amènerait amors l’Humanité à son autodestruction et ce serait l’Apocalypse rapportée par saintJean c’est à dire la ( Grande ) Révélation.
    .
    Cette destruction de l’Humanité, pourtant en construction depuis tant de siècles, est en train d’être imposée aux Hommes par de véritables démons, des serviteurs de Satan, avec leur ” Grande … Réinitialisation “. Ils veulent détruire tout ce que les hommes ont pu faire de bien sûr terre, matériellement, en mettant en valeur et en utilisant les extraordinaires ressources terrestres offertes par le Créateur du ciel et de la terre. Le danger est là, il me semble, plus que de croire ou de ne pas croire. D’ailleurs Dieu est bon et Son Fils à dit que les portes du ciel s’ouvriront à TOUS les hommes de bonne volonté.
    .
    On croit ou on ne croit pas. Pas la peine de vouloir démontrer, car c’est douter …
    A vous lire, on peut toutefois espérer que cet essai de vos auteurs apportera un peu de réconfort à ceux qui cherchent Dieu mais n’ont pas eu la chance d’être bien enseignés, ou de recevoir un message, une révélation du divin, qu’il s’agisse d’une apparition, d’une guérison, d’une expérience de mort imminente.
    On doit vous remercier de placer un peu de spiritualité au coeur des réflexions que vous nous apportez. C’est cela être un homme vivant.
    .
    J’ai la faiblesse de penser que la création de la Vie, sous toutes ses formes innombrables, comme un arbre à partir d’une graine de rien du tout, un être humain à partir de cellules microscopiques, etc. sont des manifestations évidentes de ce Dieu trinitaire qui a BIEN VOULU descendre sur terre, il y a 2000 ans, pour se montrer à Son peuple arrogant et qui ne voulait rien comprendre. Pauvre petit peuple qui a malheureusement payé cher son ingratitude et se croit tiré d’affaire depuis peu. Souhaitons lui la paix, et de croire enfin.
    .
    A nous chrétiens il nous revient de continuer à CROIRE pour ne pas subir le même sort, et nous pouvons nous appuyer pour cela sur les enseignements de quelques grands prélats comme Mgr Sarah et Mgr Vigano, et d’autres notamment aux Amériques, qui continuent à porter la foi dans la puissance de sa tradition millénaire mais esquintée par un concile regrettable.
    Nous pouvons aussi nous appuyer sur des scientifiques qui n’ont pas vendu leur âme aux Mondialistes maléfiques, tels sont qui sont réunis dans le QuantumFutureGroup. Nous Français avons la chance que ce groupe de pensée américain a une filiale à l’étranger, et une seule, et qu’elle soit située … en France.
    Je pense que ce groupe de recherche et de diffusion des sciences ne manquera pas de vous intéresser. Il entend défendre nos Libertés.

    Répondre
    • Olivier

      8 December 2021

      👍👍👍👍😍😍😍

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!