9 juin, 2024

Commentaires sur les Élections Européennes ou quand la contradiction entre la légalité et la légitimité devient insoutenable politiquement.

 

 

Si mes souvenirs sont exacts, les premières élections au Parlement Européen eurent lieu sous Giscard en 1979 et c’était une des grande idée de celui que l’on devrait appeler Giscariote et non pas d’Estaing puisqu’il a trahi la France comme Judas Iscariote trahit le Christ.

Et la grande idée qu’il avait empruntée à Jean Monnet (agent de la CIA), était la suivante : la France, devait cesser d’exister en tant que Nation et donc perdre toutes ses souverainetés pour se fondre dans une Europe à qui seraient transférées petit à petit toutes les souverainetés des pays du vieux continent, la charge de la Défense de l’Europe étant quant à elle transférée aux USA.

Pour que cela puisse se passer sans que les populations se révoltent, il fallait que trois conditions soient continuellement remplies.

  1. Que les hommes des arbres (dits de Droite, en général majoritaires dans presque tous les pays) ne puissent jamais arriver au pouvoir dans un pays ou dans un autre. Pour cela, la ‘’ reductio ad Hitlerum ‘’ d’une partie de la droite par les partisans de la construction européenne a été fort utile pendant longtemps, mais semble de moins en moins efficace depuis quelque temps.
  2. Que donc les hommes des bateaux soient au pouvoir légalement dans la plupart des Nations, alors même qu’ils n’étaient en rien légitimes pour que les constants transferts de souveraineté des nations vers Bruxelles se passent en bon ordre, mais surtout, surtout, qu’ils soient toujours majoritaires au Parlement Européen, faute de quoi leur pouvoir de nommer des créatures dociles dans toutes les fausses structures Bruxelloises pourrait disparaître car toutes ces nominations doivent être entérinées par le Parlement.
  3. Que les Cours de Justice nationales reconnaissent la supériorité des Cours Européennes sur toutes les questions touchant à la Souveraineté, ce qui fût relativement facile tant que les hommes des arbres contrôlaient chacune des magistratures nationales.

Le but de tous ces coups tordus était assez simple : rendre les pouvoirs nationaux de moins en moins LÉGAUX, le Droit se faisant à Bruxelles, et les pouvoirs supranationaux de plus en plus LÉGITIMES, puisque supérieurs aux pouvoirs nationaux.

Hélas, et malgré toutes ces précautions, les Peuples se révoltent un peu partout.

  • Déjà, la Grande- Bretagne a quitté le Titanic Européen avant qu’il ne heurte l’Iceberg de la réalité, sans que cela ne crée le moindre problème à son économie. Je défie d’ailleurs quiconque de me montrer une seule statistique indiquant une perte de marché dans n’importe quel secteur par la Grande- Bretagne depuis le Brexit.
  • Déjà la Hongrie et la Slovaquie s’opposent farouchement à toute nouvelle perte de Souveraineté, du style abandon de la règle de l’unanimité.
  • Déjà, l’Italie  va voir les soutiens de madame Meloni avoir sans doute plus de 80 députés , ce qui fera d’elle sans doute l’arbitre qui décidera de qui sera le prochain Président de la commission européenne, madame Van der Leyen ( àDieu ne plaise) ou un euro sceptique.
  • Déjà, bien des gens en Europe se demandent pourquoi nous obéissons aux injonctions des Américains dans une guerre qui ne nous regarde pas.

Mais le plus grave pour le projet européen est sans aucun doute que les hommes des bateaux français sont complètement en train de perdre le contrôle de leur pays.

Et chacun sait que l’Europe puissance, supranationale et technocratique est LE projet de la classe dirigeante française.

Mais le peuple Français est peut-être en train de se lever.

Si cette bande de malfaiteurs et d’incapables venaient à perdre le contrôle du pouvoir en France, alors on pourrait se mettre à espérer que l’Europe politique vienne à disparaître un peu comme l’a fait le Comecon en son temps.

Et cette fois-ci, c’est bien le contrôle de la France et de sa population qui est en jeu.

Ce qui m’amène à poser deux questions

  1. Qu’est qui pourrait amener à ce que le parti de l’extérieur perde le pouvoir ?
  2. Comment cela pourrait-il se traduire dans la réalité ?

Je vais tâcher de répondre d’abord à la première question

Les technocrates européens l’emportent sur les peuples depuis des lustres car ils avaient pris le contrôle total de la Légalité aussi bien à Bruxelles qu’à Paris.

Il suffirait donc que nos élites perdent le contrôle de la Légalité soit à Paris soit en Europe pour que tout bascule…

Ce qui m’amène à la deuxième question : comment cela pourrait-il se produire et quelles en seront les conséquences ?

Eh bien, tout dépendra du … LR, le parti des traîtres aussi bien  à la France qu’au Gaullisme.

Nul ne le sait, mais on peut penser qu’un tel acte amènera le pays profond à être de plus en plus difficile à gouverner et ce d’autant plus que 2027 est encore très, très loin… .

Si les partis hostiles au gouvernement font moins de 33 % des voix en France, alors il sera évident que ce gouvernement sera complètement illégitime.

Sans nul doute, le Rassemblement National déposera alors une motion de censure et pour l’instant aucune motion de censure n’a été votée par les inutiles du LR,  ce qui a permis au Président actuel de continuer à détruire notre pays.

Je n’ai pas le moindre doute qu’à ce moment-là, monsieur Macron ne leur offrira une alliance et le poste de Premier Ministre.

Et je crains bien sûr qu’ils n’acceptent.

Ce qui serait faire insulte au Peuple de France et serait équivalent au vote d’une majorité à Pétain en 1940…

La question qui restera à régler sera alors toute simple : comment le Peuple réagira-t-il à une telle forfaiture, après celle de Sarkozy et du Traité de Lisbonne  ?

Nul ne le sait, mais on peut penser qu’un tel acte amènera le pays profond à être de plus en plus difficile à gouverner et ce d’autant plus que 2027 est encore très, très loin…

En tout cas, et dans ce cas de figure, il est certain que pas un seul des députés LR ne sera élu ou réélu.

La France sera  enfin débarrassée d’eux et le pays s’en portera mieux, beaucoup mieux.

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

51 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Menard

    17 juin 2024

    Comme votre analyse de notre
    Situation est juste, fine . MERCI infiniment M gave . Heureusement la télé ne marche plus chez moi .

    Répondre
  • mempamal

    16 juin 2024

    Apres plus de quarante ans de lavage cérébral propagandiste sans précédent, les français se retrouvent dans un pays dévasté.

    Georges-Emmanuel Macron-Soros c’est :

    l’individualisme absolu

    les LGBT et la politique du genre

    le cosmopolitisme

    la « culture de l’annulation »

    le posthumanisme

    la migration sans restriction

    la destruction de toute forme d’identité

    la théorie critique de la race

    lenihiliste du postmodernisme

    Répondre
  • I. Bultot

    14 juin 2024

    Que pensez-vous de la déclaration d’indépendance de la Savoie du 27.10.2023. du point de vue du droit international je n’ai rien trouvé a redire mais dans la réalité et la pratiquabilité de ce transfert de gouvernement, pensez-vous ?

    Répondre
  • gerphil

    14 juin 2024

    macron a au moins 2 coups d’avance,il avait besoin d’une défaite au européenne pour se débarrasser du fardeaux de la gestion de la France ,il en a rien a faire des législative,car il na plus besoin de sont parti,il va pendant 3 ans modifier et fusionner les institutions européen,pour en être un puissant président ce qui explique plein de chose transfert de l’arme nucléaire /transfert du veto ONU etc il rigole bien des batailles des autres ….autre petite réflexion un point faible de l’ukrainien ,le manque de soldats… bienvenue aux migrants africains en Europe vous aller avoir des papiers et un job en Ukraine en trois ans il y auras une petite armée chez nous

    Répondre
  • A. Ravoux

    11 juin 2024

    Si le RN accepte de gouverner le 7 juillet, il sera grillé et il apportera la preuve qu’il veut juste être khalife à la place du Khalife. L’IFI deviendra juste l’ISF, les retraites ne reviendront certainement pas à 62 ans et la guerre en Ukraine s’intensifiera avec ou sans le RN. Quant à Poutine, lui n’est pas stupide, même s’il a une armée de pointe, il n’y a que 140 millions d’habitants contre 450 millions d’européens. Par contre ce qui est important, c’est l’accès à la mer pour ses sous marins et sa flotte .

    Répondre
    • Yepyep

      13 juin 2024

      À la fin des fins, je ne vois que 2 extrémités possibles : soit rien ne changera, soit l’armée interviendra.

  • Alexandre Kronstein

    11 juin 2024

    Ne vouliez-vous pas écrire: « …ce qui fût relativement facile tant que les hommes des BATEAUX contrôlaient chacune des magistratures nationales. » ?

    Répondre
  • Philippe

    11 juin 2024

    On se calme un peu : Le match est bien entamé a 38% ( 33 RN + 5 Reconquete ) mais on n’aura pas d’autres apports car les LR sont des béquilles de Macron . En face 15% Macron + 10% LFI + 13% PS + 5% verts extreme-gauche = 43% .La seule question est que feront les abstentionnistes …? Macron se soumet comme Mitterrand et Chirac et un gouvernement de cohabitation s’installe jusqu’aux presidentielles ?

    Répondre
    • Valentine

      13 juin 2024

      Qui va dire la vérité ? Qui est derrière ? ……..La FRANC-MACONNERIE !

  • Sylvain

    11 juin 2024

    Vous cherchiez un loup? L’économie française vient de heurter un iceberg et Macron va refiler le Titanic à Bardela!

    Répondre
    • zwartemilord

      15 juin 2024

      Entièrement d’accord

  • ARPAJOU

    10 juin 2024

    Attention FRED à l’orthographe: Quelque soit l’idée = NON !
    C’est: quelle que soit l’idée qu’on se fasse de ce scrutin
    Et ce pourrait être: quelles que soient les idées….; ce n’est pas un adverbe, mais un pronom relatif indéfini qui s’accorde en genre et en nombre; quel que soit son prix; quels que soient ses prix.

    Répondre
  • Lambey

    10 juin 2024

    Î’terressant mais un peu depassé. Charles G. ira-t-il jusqu’à soutenir les partis de droite hostiles au gouvernement ? Charles G. sera-t-il en mesure d’elairer la lanterne du prochaîn ministre des finances ? Etc …

    Répondre
  • Fred

    10 juin 2024

    Le chaos politique dans lequel nous sombrons tant sur le plan national qu’européen, risque fort d’affaiblir la confiance des marchés (?) et celle de potentiels partenaires commerciaux à l’international : investiriez-vous dans un continent au coût de l’énergie le plus cher du monde et avec des pays aux régimes politiques de plus en plus glauques et instables ?

    Comment ces élections vont-elles se traduire sur les Marchés dans les mois qui viennent ? Je laisse la parole à Mr Gave.

    Mesdames & Messieurs, veuillez attacher vos ceintures, nous entrons dans une zone de turbulence….

    Répondre
    • Lejeune

      10 juin 2024

      L’énergie est chère artificiellement. Il suffit de sortir du marché AREN de l’électricité et nos prix redeviennent compétitifs. Et d’arrêter cette folie de croire que la Russie veut nous envahir. Et pétrole et gaz redeviendront à des prix corrects. Il ne faut pas oublier que la base c’est les USA qui ne voulaient surtout pas une Europe unie (avec la Russie) car la ils auraient pleuré au niveau économique.

  • Cyrille Fernoux

    10 juin 2024

    Bravo pour cet article, après la dissolution, Macron va démissionner de son poste de président et se représenter face au RN pour régner 5 ans de plus…

    Répondre
  • Cyrille Fernoux

    10 juin 2024

    Bravo pour cet article, après la dissolution, Macron va démissionner de son poste de président et se représenter face au RN pour régner 5 ans de plus

    Après la dissolution, le roi Macron va démissionner de son poste afin de se représenter face au RN et ainsi régner 5 ans de plus…

    Répondre
  • Pascal

    10 juin 2024

    En gros espérer en France le même sursaut patriote qu’en Italie ou Hongrie..
    C’est oublier un peu vite que les français sont fondamentalement de gauche, comme l’a démontré leur histoire depuis la Révolution de 1789, et ne franchiront jamais le fameux « front républicain » judicieusement instauré par Mitterrand depuis 1956.

    Répondre
    • fred

      10 juin 2024

       » sursaut patriote » ? 48.5% d’abstention des inscrits en France dénote une population qui n’a strictement aucune conscience des graves enjeux actuels…et c’est le plus inquiétant.

      Quelque soit l’idée qu’on se fasse de ce scrutin, le « sursaut patriote » aurait dû commencer par aller voter, c’est à dire prendre ses responsabilités.

      Si l’abstention est un moyen d’expression – avec 38 listes ils ne pouvaient pas se targuer d’un manque de pluralité ! – que traduit ce nombre si ce n’est l’immaturité politique de ~30 millions de français et
      le fait qu’on donne, in fine, de la confiture à des cochons ? (qui se permettent de critiquer le régime de la fédération de Russie.)

      Petits rappels : un grande partie des peuples dans le monde pleurent pour avoir un semblant d’élection et d’expression. Par ailleurs, le vote n’est pas obligatoire en France, contrairement à d’autre pays, ce qui est plutôt sympa.

      Ce n’est que lorsque les français auront goûtés aux « joies » des Ceaușescu ; Stasi et autres Kim-Machintruc qu’ils diront avec nostalgie: « ah si javais su…  » 🙁

    • breizh

      10 juin 2024

      Ce sont peut-être 48.5 % des français qui ne veulent pas cautionner ce mauvais théâtre. On pourrait lever le doute en comptant le vote blanc (mais il est plus utile pour ceux qui en profitent d’accuser les abstentionnistes d’être inconscients).
      Les autres sont biberonnés à l’argent publique et ne veulent surtout pas que cela cesse…

  • Patrice Pimoulle

    10 juin 2024

    Vous ne dites rien de la dissolution; c;est pourtant l’essentiel: le peuple francais est face a lui-meme; le probleme est que le peuple francais n’existe plus; il ne sait plus ni d’ou il vient ni ou il va. la peuple a vote Petain en 1940 parce qu’il y avait urgence et qu’il n’y avait rien d’autre a faire.

    Répondre
    • Fred

      12 juin 2024

      >le peuple francais est face a lui-meme
      …et c’est bien le plus dur à assumer car prendre seul ses responsabilités, lorsqu’on a été biberonnée pendant des décénies par l’Etat n’est pas chose facile. Le peuple français existe toujours meme s’il est – volontairement – désorienté par les forces en présence. C’est la notion de « société », c’est à dire l’interet général du groupe, que ces memes forces politique malsaines ont détruit chez lui pour instaurer l’individualisme.

      Ici nous atteignons une forme de contradiction sociale : comment etre libéral en ayant le sens de la propérité commune ? Je n’ai pas bien résolu le problème et je ne suis pas suisse 🙂

      >la peuple a vote Petain en 1940
      Non. Il n’y a pas eu de vote après le 17 juin 1940 mais une vacance du pouvoir après l’effondrement de la société française, laquelle a servit les interets de certains.

  • Patrice Pimoulle

    10 juin 2024

    Il appartient eu chef de l’Etat, qui « assure, par son arbitrage, le fonctionnement regulier des pouvoirs publics », de resoudre cette contradiction; il le fait, c’est bien. J’ajoute, atitre personnel, que le president du Senat l’a probablement un peu aide.

    Répondre
  • Kevin

    10 juin 2024

    Macron vient surtout de piéger le RN qui va sauter à pieds joints dedans comme des ignares. En fait, Macron continue sa stratégie du chaos et ça va fonctionner. Les hommes des bateaux vont garder la main au moins jusqu’en 2032. Et au Parlement Européen, la majorité actuelle garde sa majorité, aucun changement, Ursula pourra continuer impunément à faire la pluie et le beau-temps. Peut-être que Draghi viendra la remplacer par un tour de passe-passe, ce qui serait pire (si on peut imaginer qu’il puisse exister une situation pire que la situation actuelle). En France, il n’y a qu’une union des droites qui pourrait (mais vraiment au conditionnel) contrer la stratégie à court terme de Macron. Mais on sait qu’il n’en sera rien vu les egos des différents dirigeants politiques. Bref, nouvelle victoire de Macron! Pour changer les choses, il ne faut plus espérer passer par les urnes hélas. C’est désespérant mais c’est la réalité. On verra le résultat du prochain scrutin pendant les vacances scolaires et l’Euro de football, bien joué Manu. Une autre hypothèse plus pessimiste, déclencher officiellement la 3e guerre mondiale le 29 juin: voilà désolé, on ne pourra pas voter demain, et pour votre sécurité, je prends les pleins pouvoirs.

    Répondre
    • JMAD

      10 juin 2024

      Seule analyse valable, Bravo ! De toute façon c’est la CIA qui décide de la politique du bloc occidental et ceci depuis Jean Monnet qui a trahi tout le monde.

    • Patrice Pimoulle

      10 juin 2024

      Non; pour Macron c’est termine; il ne pourra rien faire avec la nouvelle assemblee et il devra partir.

  • Du goudron et des plumes

    10 juin 2024

    Le RN gagnera les législatives
    Macron refusera de cohabiter avec le RN et démissionnera
    Donc nouvelle présidentielle entre les deux élections choc pétrolier avec les houitis du Yémen et oui les américains n aiment décidément pas les militaires en sandales
    Badaboum on quitte la mafia européenne
    La BCE est coincée I donc elle doit trouver une porte de sortie

    Répondre
    • Gilles

      10 juin 2024

      Le RN gagnera peut-être les législatives, mais Macron, le Conseil Constitutionnel, le Conseil d’Etat, la Cour des Comptes, voire le Sénat et quelques autres feront tout leur possible pour les empêcher. Comme interdire un référendum sur l’immigration….

  • Lejeune

    10 juin 2024

    La bonne nouvelle en Europe et en France c’est que les peuples se réveillent et comprennent que Ursula Leyen nous entrainait avec micron 1er et Scholtz vers une guerre qui ne nous concerne pas. Le pouvoir est aux nations, et la paix et le bon sens sont plus du côté de Viktor Orban que de micron 1er. Une nation est souveraine et la France héritière du Grand Général De Gaulle mérite de faire entendre sa voix pleine et entière en Europe et non pas simplement comme un laquais des USA et de la commission européenne (qui est aux ordres de Joe et du deep state américain)

    Répondre
  • Francis Averous

    10 juin 2024

    Meloni a obtenu 24 sièges et la Lega 8, ça ne fait pas 80 !
    Et de toutes façons l’Italie a 76 sièges au parlement européen…

    Répondre
    • Dafe

      12 juin 2024

      Il parle de Meloni et de ses alliés, en l’occurrence l’ensemble du groupe ECR, même si ce groupe ne comporte que 73 députés au Parlement.

  • maupas

    10 juin 2024

    je ne crois pas que la guerre d’Ukraine ne soit pas la nôtre. Poutine ne s’arrêtera pas

    Répondre
    • Drapier

      10 juin 2024

      Vous croyez que la Russie veut affronter l’OTAN? Autrement dit avancer dans des peuples de plus en plus hostitles et avec une armée au moins 5x plus grande? Poutine l’a dit lui-même, il faut être con comme ses pieds pour croire que la Russie veut affronter l’OTAN … il peut être fou mais à ce point, on peut avoir des doutes, mais c’est ce que Biden dit … La Russie ne veut pas d’OTAN en face de sa porte aussi bien que les Américains ne voulaient pas les missiles russes à Cuba.

    • Yves

      10 juin 2024

      Faudra que les Russes se mettent à niquer jour et nuit alors, parce qu’ils n’ont pas une population assez nombreuse et une pyramide des âges inversée … Faut pas avaler tout cru ce que les merdias veulent vous faire gober

    • Robert

      10 juin 2024

      Maupas : Poutine patine déjà pour arriver à Kiev, alors quant à arriver à Paris ça va être dur !
      Poutine veut sauvegarder son pré-carré, ce qu’il a annoncé depuis des années… mais que les US ne veulent pas entendre.
      Quant à l’ UE, dominion des US, son (éventuel) avis ne compte pas.

    • Laurent STS

      10 juin 2024

      Une amie russe m’a dit :  » Avec 17 millions de km2 de territoire et une population de seulement 143 millions d’habitants, nous peuplons difficilement notre pays, pourquoi veux-tu que nous rajoutions des espaces supplémentaires? Nous avons suffisamment à gérer. L’Ukraine, vous ne l’avez pas encore compris est russe. Vous devriez le savoir, c’est une princesse de la rus’, Anne de Kiev qui a épousé un capétien! » CQFD.

    • breizh

      10 juin 2024

      La Russie n’a pas trop les moyens d’envahir et de contrôler le reste de l’Europe. Et elle n’y a surtout aucun intérêt.
      A l’Occident d’arrêter les provocations.

    • Mennessier

      10 juin 2024

      Poutine a déjà beaucoup de mal en Ukraine! La natalité de la Russie est défaillante.
      La Russie n’a pas d’armée conventionnelle puissante car elle a autre à faire que de s’engager dans des guerres.
      En Ukraine, l’Opération Spéciale est une opération défensive pour contrer les USA et l’Europe devenue belliqueuse depuis 2014 (plan Barroso, bases secrètes de la CIA, envoi de troupes spéciales et de conseillers, envoi d’armement….voir sur internet en particulier le décret signé Zelensky du 24 mars 2021 pour « Désoccuper la Crimée » https://www.president.gov.ua/documents/1172021-37533 ).

      Comment imaginer qu’il aille s’attaquer aux pays de l’OTAN!
      Avec quelles troupes?

    • Kevin

      10 juin 2024

      Je n’y crois pas une seconde. Il a déjà des frontières gigantesques à gérer, il prend les européens pour des décadents et on n’a aucune matière premières et quasi plus d’industrie. Bref, on ne pourrait qu’être un boulet pour la Russie. Vraiment, je ne vois aucune raison qu’il s’étende. C’est de la propagande idéologique basée sur que dalle.

    • HANLET

      10 juin 2024

      En tous cas Poutine, il doit bien rigoler aujourd’hui !

    • Patrice Pimoulle

      10 juin 2024

      A Breizh: l’occident est devenu une theocratie messianique et fanatique qui cherche l’hemonie, et la Russle est le dernier rempart de la civilisation; il est plausible que ce rempart parvienne a detruire le royame barbare anglo-saxon; les Americains l’auraien deja compris, parait-il, et c’est pourquoi ils chercherait a de defausser de l’affaire sur les Europeens.

  • Explorer76

    10 juin 2024

    A la réflexion je comprends ce que C. Gave veut dire : si le RN fait moins de 33 % aux législatives, le gouvernement RN sera illégitime, ne ne serait-ce que parce qu’il n’aura pas la majorité à l’AN. Cela dit le RN a intérpet a refuser la cohabitation en cas de victoire aux législatives et a revenir à la séparation des pouvoirs condition nécessaire à la démocratie. Au RN l’initiative législative avec l’assemblée nationale, à Macron le pouvoir exécutif mais selon les règles votées par l’AN.

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      10 juin 2024

      Sauf que tous les sctes du president de la Republique doivent etre CONTRESSIGNES par un ministre RESPONSABLE devant la representation nationale.

  • Yepyep

    10 juin 2024

    Que de coquilles ds ce texte bâclé ! Direct à ma conclusion : RIEN NE VA CHANGER.

    Répondre
    • JMAD

      10 juin 2024

      Exact !!

  • Dominique

    10 juin 2024

    Le peuple, quel peuple ?
    Les 33 % de votants soit 16 % des inscrits ?
    Vous plsisantez.
    Vous savez pourtant que des puissances financières apatrides dirigent la France.

    Répondre
  • antoine

    10 juin 2024

    texte assez incomprehensible
    un pb de copié collé erroné on dirait

    Répondre
  • Explorer76

    9 juin 2024

    « Si les partis hostiles au gouvernement font PLUS de 33 % des voix en France, alors il sera évident que ce gouvernement sera complètement illégitime. » voulez vous dire. Reconquête+RN>38%.
    On verra le résultat des législatives : la probabilité d’un nombre de députés des arbres RN+Reconquête+DLF+Patriotes) supérieur à 200 n’est pas nulle. La droite aura t’elle l’intelligence de bâtir un programme commun?

    Répondre
  • Robert

    9 juin 2024

    Trop d’erreurs de syntaxe, je ne comprends rien. Et puis, la dissolution de l’AN par Macron change la donne…

    Répondre
    • Patrice Pimoulle

      10 juin 2024

      Oui, parce que la prochaine assemblee sera ingouvernable et que Macron sera inevitablement accule a la demission. Le prochain president, c’est Gerard Larcher et il le sait tres bien.

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!