5 October, 2020

Arnold Toynbee et le rôle des élites.

Toynbee, historien et philosophe britannique, mort en 1975, écrivit un livre qui me marqua à jamais, l’Histoire (A study of history) et ce livre se retrouve bien entendu sur le dernier étage de ma bibliothèque. Mon but n’est pas d’en faire une recension mais simplement d’utiliser certains des concepts que Toynbee a mis à jour il y a près d’un siècle pour analyser le cours de Histoire et en tirer des conclusions sur le développement probable des évènements à venir.

Quelque part, tout commence avec les civilisations et non pas avec les nations et ces civilisations naissent, grandissent, connaissent leur apogée, entrent en déclin et finalement meurent. Derrière ces cycles éternels, on retrouve le rôle des élites dont la fonction est de répondre aux défis récurrents qui se posent à chacune de ces civilisations.

-Si les élites sont capables de répondre au dernier défi, alors la civilisation passe à l’étape supérieure, jusqu’au défi suivant et ainsi de suite.

-Si les élites sont incapables de répondre au défi du moment, et/ou offrent une mauvaise solution aux problèmes qui se posent, alors le défi se représente, souvent sous une forme nouvelle et si aucune solution n’est apportée, alors, en fin de parcours, il n’existe que trois possibilités.

  1. Un changement du personnel politique (remplacement des élites). Un exemple en est le remplacement du personnel de la IV -ème République par celui de la V -ème République, face aux défis créés par la décolonisation.
  2. Un changement du régime politique (Révolution), tel que la disparition de la royauté en France pendant la révolution française, la bourgeoisie remplaçant l’aristocratie, ou dans le cas de la Révolution Américaine où des élites locales remplacent le pouvoir royal anglais.
  3. Une disparition de la civilisation et ici on peut penser aux civilisations d’Amérique du Sud à l’arrivée des conquistadors ou à la civilisation wisigothique (dont il reste très peu de traces) en Espagne et en Afrique du Nord, après les invasions musulmanes.

Si le lecteur accepte ce cadre d’analyse et remonte dans le passé pour analyser le présent de la situation en Europe, que peut-on dire ?

  • Le grand « défi » européen depuis la fin du XVIII -ème siècle était bien sur la confrontation pour la domination entre deux nations, la France et l’Allemagne, cette lutte étant arbitrée par la Grande-Bretagne. La solution retenue à chaque-fois fut la guerre et trois guerres successives en moins d’un siècle mirent l’Europe littéralement à genoux.
  • La réponse au défi fut en fait trouvée après la deuxième guerre mondiale avec la construction européenne dont le but était d’empêcher qu’un conflit entre deux pays européens me monte immédiatement aux extrêmes (Clausewitz) et que chaque conflit potentiel soit immédiatement porté devant des instances d’arbitrage situées en territoire neutres, et cela a plutôt bien marché.

Des pertes partielles de souveraineté librement consenties par chacun des états européens pour éviter le retour des massacres lors des guerres en Europe ont donc été la solution trouvée pour mettre fin au suicide de l’Europe par excès de nationalisme.

Problème réglé donc et le lecteur doit à ce point du raisonnement se poser la question quel est donc le, ou les nouveaux défis auxquels l’Europe en tant que civilisation doit faire face ?

Et ici la réponse est assez facile et un homme comme Alfred Sauvy l’avait déjà diagnostiqué il y a trente-trois ans dans son livre « L’Europe submergée » où il annonçait le déferlement de l’Afrique sur l’Europe aux alentours des années 2020…

L’Europe doit en effet faire face à un effondrement démographique sans précèdent dans l’histoire en même temps que l’Afrique, à ses frontières, connait un boom démographique tout aussi unique. Et ces deux événements touchent des zones de civilisations différentes, l’une Judéo chrétienne, l’autre musulmane.

Mais la structure politique mise en place en Europe pour empêcher les guerres franco-allemandes est totalement incapable de répondre à ce nouveau défi puisque la seule solution qu’elle offre est encore et toujours une augmentation de ses propres pouvoirs au détriment des états nations alors que la réponse au nouveau défi ne peut être que nationale, chaque population ayant à décider quelle est la meilleure façon de préserver son identité.

En fait, les problèmes liés à l’immigration ne peuvent être traités qu’à l’échelle nationale, voire locale et certainement pas au niveau de la totalité du vieux continent.

Et pourtant nos élites, héritières de celles qui ont trouvé la solution aux problèmes créés par la rivalité franco-allemande offrent comme solution au nouveau défi celle qui a marché pour le défi précèdent mais n’offrent aucune solution au défi actuel lié à l’effondrement démographique dont nous souffrons si ce n’est d’augmenter leurs propres pouvoirs au détriment des états-nations alors que la solution ne peut venir que de chacun de ces états nations.

En fait, nos élites sont en train de bâtir des tranchées confortables, un peu comme leurs grands parents en 1936 avec la ligne Maginot, alors même que nous rentrons à nouveau dans une guerre de mouvements et que cette nouvelle guerre s’apparente beaucoup à une guerre de religion.

Et le rôle important des religions dans l’histoire des civilisations est la deuxième grande idée de Toynbee

Pour lui, les religions sont comme des ponts qui relient les civilisations, et il prend comme exemple la religion chrétienne qui littéralement fut un pont historique entre l’empire Romain et la naissance de la civilisation qui fut amenée à dominer le monde et qu’il est convenu d’appeler Judéo-Chrétienne.

Et la difficulté est que notre civilisation, celle où les « droits de l’homme : sont devenus la nouvelle religion, empêche de par son essence de reconnaitre les différences entre religions, puisqu’elles sont censées se valoir toutes et reposer sur le même fond de tolérance, ce qui est loin d’être le cas.

Et donc, nous sommes devant une série de problèmes inédits.

  1. Nos élites ont été formées à traiter les difficultés venant des conflits franco-allemands. Or, ces problèmes ont été réglés depuis longtemps, mais elles appliquent quand même avec beaucoup de constance des solutions qui auraient pu marcher en 1914, mais qui n’ont plus rien à voir avec les problèmes actuels. Ce qui veut dire que les défis non traités ne cessent de revenir à la surface, chaque éruption étant plus grave que la précédentes.
  2. En ce qui concerne les défis actuels qui ont tout à voir avec « le choc des civilisations » tel que décrit par Huttington dans son célèbre ouvrage, ils ne peuvent même pas en faire le diagnostic, aveuglés qu’ils sont par les présupposés philosophiques qui leur avaient été utiles pour régler le défis précédents, telles la nocivité du sentiment nationaliste ou les différences qui peuvent exister entre religions, certaines pouvant être parfaitement compatibles avec la laïcité et la séparation de l’église et de l’état, et certaines totalement incompatibles.

Nous nous retrouvons donc dans un monde très curieux où nos élites actuelles refusent de voir les nouvelles réalités tout en s’entêtant à essayer d’appliquer aux problèmes qui ne cessent de monter des solutions qui ont marché dans le passé mais qui n’ont plus lieu d’être.

Mais le pire est sans doute que pour conserver le pouvoir en dépit de leurs échecs, ces classes dirigeantes ont littéralement confisqué tous les leviers de pouvoir locaux ou nationaux (cf. par exemple l’Euro et la fin des monnaies nationales), dans les media, les administrations et la politique, ce qui les laisse totalement incapables de prendre en compte les demandes des  populations locales et donc, nous avons une immense cassure entre ceux qui ont la lourde charge de gouverner et le peuple, et c’est de ce genre de schisme que naissent toutes les révolutions.

Prenons un exemple, les dernières élections législatives en Grande-Bretagne où un véritable tremblement de terre politique a eu lieu.

Le nord industriel de l’Angleterre votait ‘’travailliste » depuis plus d’un siècle mais ce parti a pris fait et cause pour les nouveaux damnés de la terre, les immigrés.

Et du coup toute cette région a basculé dans le camp conservateur, ce qui apparaissait impossible il y a encore dix ans. Derrière ce bouleversement la réalisation par la classe ouvrière britannique que son identité était en danger et que ceux qui jusque-là les avaient défendus étaient passés avec armes et bagages à l’ennemi.

D’une certaine façon, c’est ce qui s’était passé en 2016 aux USA ou les « cols bleus » avaient massivement abandonné les démocrates pour voter Trump.

Dans les deux cas, si l’identité nationale ou sociale tend à être menacée par une forte immigration, alors les classes populaires auront tendance à voter conservateur, c’est ce que l’on voit en Grande-Bretagne, en Italie, en Hongrie, en Pologne, en Russie, aux Philippines…

Quelles conclusions tirer de tout cela ?

Deux sautent aux yeux.

  1. Les structures européennes actuelles sont complètement inadaptées à traiter de problèmes locaux ou nationaux. Leur seule solution consiste encore et toujours à dessaisir les pouvoirs subsidiaires pour tout appeler au niveau européen, ce qui rend les problèmes vraiment insolubles.
  2. Ces nouvelles structures remplacent d’autres structures qui elles étaient tout à fait adaptées à traiter des problèmes locaux ou régionaux, comme on l’a vu lors de la crise du covid.

Revenons aux trois solutions de Toynbee.

  1. Changement du personnel politique. Voilà qui a déjà eu lieu en Grande-Bretagne, en Hongrie, en Pologne aux USA etc… mais qui paraît peu probable en France tant les ODS contrôlent tout.
  2. Changement de régime politique, ce qui dans ce cas la veut dire dégonflement des structures européennes et retour d’un grand nombre de souverainetés au niveau national, et cela se produira sans doute lors d’un changement de majorité en Italie.
  3. Fin de la civilisation judéo- chrétienne en Europe. Beaucoup de gens y pensent et le mentionnent, y compris le Président de la République Française quand il parle de lutte contre le « séparatisme ». Après tout, les représentants locaux de cette civilisation ont déjà disparu au Proche-Orient (Coptes en Egypte, Assyriens en Irak, Juifs un peu partout sauf en Israël), ainsi qu’en Turquie (Arméniens, Grecs orthodoxes), et tout cela au XX -ème siècle…

A mon avis, et je peux me tromper, la plus forte probabilité est le dégonflement des structures européennes qui ne correspondent plus à aucun défi particulier et qui n’ont plus aucune légitimité. A la place de grossir perpétuellement, nos structures centralisatrices vont devoir maigrir ou disparaître pour que le pouvoir politique se rapproche des peuples.

Certains pays y arriveront, d’autres non, mais il me semble qu’à partir de maintenant le rôle des autorités centralisées ne va cesser de se réduire.

La mondialisation est morte, nous allons vers un puissant retour à la nation, la région et même à la commune

Le futur sera local.  

 

 

 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faites rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

46 Commentaires

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Ockham

    10 October 2020

    Local et d’autres strates encore inconnues avec des délégations de pouvoir. L’état-Nation est en train de céder la place à quelque chose au delà du local donc des projets plus communautaristes avec une redistribution de souveraineté à plusieurs niveaux. Via satellite et fibre optique, les smartphone-ordinateur-internet transforme l’espace qui va se redécouper en plusieurs dimensions comme les mathématiques l’imaginent. En premier il n’est plus nécessaire de se concentrer en un seul lieu pour concevoir, développer et conduire. Jadis la géométrie est née avec les Grecs, l’Algèbre les Indo-Arabes, le calcul exponentiel avec la Renaissance et enfin les Intégrales à l’aube de notre ère de l’énergie fossile. Nous entrons dans un multidimensionnel où tout sera comme avant … guerre, dictature, démocratie, fou de dieu ou du CRISP-CAS9 pour les manipulations génétiques et autres s’il reste quelques gentils !

    Répondre
  • Alex

    9 October 2020

    La théorie marxiste des classes sociales s’est formée pendant la phase transitoire entre l’Ancien Régime et la société industrielle, alors que les privilégiés semblaient reconstituer l’équivalent des ordres, juridiquement supprimés. La théorie moderne de la classe dirigeante naît à la fin du siècle dernier lorsque Gaetano Mosca et Vilfredo Pareto soumirent les pratiques de la démocratie parlementaire et les utopies socialistes à une critique impitoyable.

    Répondre
  • Lekkerman

    8 October 2020

    Je viens d’écouter M Onfray, qui n’est pourtant pas de mon bord politique, sur Thinkerview. On retrouve nombre d’idées, de concepts exposé ici. Surprenant.

    https://youtu.be/txl6l5ORhzo

    Répondre
  • dg

    7 October 2020

    Réveil des peuples. Moi aussi j’y ai cru un peu après le Brexit. Et pourtant, et pourtant, en Angleterre, Johnson est en train de mettre en place une dictature sanitaire sous l’assentiment de 60% de la population, terrifiée par les informations catastrophistes sur le COVID distillée a longueur de journée par les médias. Et maintenant il veut couvrir le Royaume Uni d’éoliennes. L’opposition ne moufte pas devant ces choix désastreux et cette privation croissante des libertés.

    Répondre
  • eiram

    7 October 2020

    puissiez vous avoir raison!

    Répondre
  • sangmelima

    7 October 2020

    OK, l’idée de mondialisation semble morte… et pourtant…
    Pour ceux qui ont lu le livre de R. COUDEHOVE-KALEGI (Ecrit en 1920 !) intitulé : “idealisme pratique” dont le sous-titre (édifiant !) est “LE PLAN KALERGI POUR DETRUIRE LES PEUPLES EUROPEENS” (sic !), il est aisé de comprendre que les fanatiques de la “construction européenne” ne sont pas prêts de lâcher leur obsession ni de cesser leurs basses manœuvres pour la faire advenir.

    Quant au supposé retour au local, dont d’ailleurs se gargarisent pas mal d’écolos ignares en matière d’histoire profonde (comme le gouvernement profond), il m’apparait plutôt comme une consolation proposée aux peuples européens de l’Ouest qui se dissolvent progressivement dans le métissage voulu par les fanatiques mondialistes de Bruxelles et des anglos-américains.

    Si le retour au local est ce qui se manifeste déjà un peu ici et là, c.a.d. de la débrouille bon an mal an pour se nourrir grâce aux fermes locales et aux petits agriculteurs locaux qui triment pour 3 balles, la mondialisation ne sera certainement pas bousculée !

    Tant que les pouvoirs (l’argent, et rien d’autre) sera entre les mains d’organisations privées (banques, fonds de gestion d’actions, organismes de contrôle mondialistes tels que FMI, OMS, OMC, Banques centrales…) rien ne pourra permettre une récupération concrète et efficace des souverainetés nationales.

    Quant à la civilisation “judéo-chrétienne”, il conviendrait justement de s’interroger sérieusement sur cette double caractéristique… on n’est pas judéo chrétien, mais avant tout Chrétien. On n’est pas non plus judaïco-chrétien mais exclusivement juif. Sauf que les premiers ont accepté l’origine judaïque de la religion chrétienne pendant que les seconds conchient depuis des siècles la modification de l’ancien testament en nouveau !

    Les peuples européens, au départ, ne sont pas judéo chrétiens, mais hélléno chrétien. La destruction contemporaine de la Grèce fait partie du plan de destruction des cultures européennes. Le berceau de la civilisation gréco romaine (la nôtre) est effectivement en train de disparaitre sous les coups mortels d’un mondialisme protestano-judaïque avec quelques résidus jésuitiques dedans… ces trois idéologies ont cela en commun : c’est qu’elles croient que le bonheur est exclusivement terrestre, donc matérialiste et non transcendant, c.a.d. une voie vers un Au-delà lumineux à condition d’avoir eu un parcours terrestre humaniste authentique.

    On peut considérer cependant que la proposition hélléno chrétienne soit une illusion commode pour faire peur. C’est le discours des athées. Mais plus ennuyeux et destructeur est celui des adeptes de la religion matérialiste… elle ouvre à n’importe qui les portes du “tout est bon pour réussir” (gagner un max d’argent). Et cette attitude, nous la voyons à l’œuvre dans nos sociétés malades et irrémédiablement en phase terminale.

    L’argent corrompt absolument tout. Il sera difficile de démontrer le contraire.

    Répondre
    • Ockham

      9 October 2020

      La proposition : <> est de bon aloi. Elle est claire. Sans nier l’importance des juifs, ces premiers protestants de l’ordre d’Amon ni des protestants historiques de la Renaissance, tous deux champions du PIB, notre structure mentale européenne est bien gréco-romaine. La lettre grecque est autre chose que ces alphabets et racines de mots sémites qui se mettent très difficilement en équivalence dans un dictionnaire avec en plus des racines fréquemment et violemment contradictoires. Passons sur les voyelles qui n’existaient pas dans les premiers corans mais c’est un fait scientifique totalement ignoré ! …

    • Ockham

      9 October 2020

      Il s’agi t de : on n’est pas judéo-chrétien,…mais hélléno chrétien.

  • woiliwoilou

    6 October 2020

    Cher Monsieur GAVE, navré mais il manque une option à laquelle beaucoup de personnes s’y préparent déjà : la GUERRE CIVILE.

    Répondre
  • binitials

    6 October 2020

    Je pense que c’est bien d’y croire ! Mais lorsque l’on se penche sur le peu qui transpire de la démographie réelle, c’est un parfum de trop tard qui se dégage de la France. Des pans entiers de notre civilisation sont amenés à disparaître.

    Les civilisations meurent parce que les fondements de leurs croyances les condamnent : Comment concilier la démocratie et la liberté individuelle avec une invasion par le nombre ? Et comment lutter lorsque l’on est une bande de vieillard contre la jeunesse du pays ?

    La solution au problème nous échappe déjà. je pense que le vrai problème est de savoir comment l’Islam va réussir à avaler un tel morceau sans indigestion. Il faut se poser la question de savoir si, sans la complaisance de notre classe politique qui leur a livré l’Europe sur un plateau, l’islam est idéologiquement outillé pour avaler un tel morceau ou s’il va disparaître dans sa forme actuelle.

    Répondre
    • Charles Heyd

      6 October 2020

      Je cite: “Il faut se poser la question de savoir si, sans la complaisance de notre classe politique qui leur a livré l’Europe sur un plateau, l’islam est idéologiquement outillé pour avaler un tel morceau ou s’il va disparaître dans sa forme actuelle.”
      Je crois que c’est effectivement une des questions à se poser!
      Hélas, je crains bien que oui, l’islam peut avaler le morceau!
      – Idéologiquement l’islam est outillé; ceux qui ne sont pas la ligne, ou si vous préférez, ceux dont la tête dépasse, on les raccourci d’une tête (les hérétiques genre chiite, les relapses, etc.)!
      – au mieux, si nous nous battons pour sauver les meubles, l’islam se réformera comme d’ailleurs l’a fait la chrétienté (suppression de l’Inquisition par exemple): reconnaissance des autres pratiques (chiisme, druze, etc.); mais l’islam ce n’est pas qu’un croyance religieuse, c’est aussi la soumission; même dans le royaume de France de droit divin on pouvait ignorer la religion; cela n’est pas possible en islam; on peut simuler mais pas le dire et encore moins le montrer (cf. les caricatures de Mahomet); et eux, les musulmans ils n’ont pas (encore) supprimé là peine de mort, qui soi-disant n’est pas dissuasive!

    • Aurélien T.

      6 October 2020

      L’islam avalera ce qu’il doit avaler, bien que je ne le souhaite pas personnellement. Vous pouvez le constater à ses extrêmes historiques : au commencement avec les “compagnons bien guidés” puis Muawiya et l’instauration des Omeyyades, puis celle des Abassides, le tout en un temps record, et sur une période récente une installation plus paisible aux confins de l’URSS. Carrère D’Encausse disait que l’URSS s’effondrerait de sa pression interne musulmane or ce sont les mini républiques chrétiennes qui ont planté le dernier clou au cercueil. Je veux dire par là que sur des contextes historiques et géographiques différents, l’islam a digéré ce qu’il devait digérer et par des façons différentes (sans même parler de l’Afrique Noire culturellement bien différente et qui a elle aussi adopté en bonne partie cette religion, donc encore une autre forme de digestion).

    • Pierre LAGIER

      11 October 2020

      L’islam N’est PAS théologiquement outillé. C’est une idéologie qui n’A AUCUN avenir intéressant à très long terme. Après 30 ans de résidence en pays musulmans, j’ai acquis la certitude qu’intrinsèquement l’islam “ne tient pas debout” et ne se maintient (mais peut-être encore pour longtemps ) qu’avec un certain nombre de puissantes béquilles: effet de conformisme et d’entrainement des masses, défaut de lecture du Coran (qui s’auto-détruit quand il est lu en entier par un esprit normal), soutien financier massif lié au pétrole et aux richesses dérivées, boursières ou autres, terreur jihadique et intimidation quotidienne.
      Les théologiens chrétiens encouragent tout musulman curieux qui s’interroge sur la spiritualité, à prendre beaucoup de son temps pour réellement LIRE le Coran, puis lire la Bible en commençant par le Nouveau Testament qui est l’aboutissement ultime de la Parole.
      Par ailleurs M. GAVE pourrait prendre l’habitude de ne plus employer le terme de “Judéo-chrétien” qui comporte une entourloupe intellectuelle cachée. “Hélléno-chrétien” est bien meilleur et beaucoup plus conforme à la réalité.

  • Jean Pierre

    6 October 2020

    Loin de vouloir faire de votre noble institut, une place pour des idées nauséabondes,
    Il n’y a que trois solution :

    _ à l’Aube d’un basculement démographique, mis sous silence par la loi sur les statistiques ethniques et des recensements erronés et falsifiés par les idées multiculturelles.
    La France est déjà balkanißee, armenianisée, kosovarisée.
    Une Guerre civile nous attend, avec une population non préparée, pacifiée et résignée.
    L’apparition de damal amani dans les médias et de Laurent Alexandre, montre qu’ils considèrent déjà avoir gagné, ils n’ont plus peur de se caché.
    Juste par le ventre ils ont scindé la nation en deux, des algeriens et de marocains font la meilleur baguette de Paris et bientot tous les restaurants chinois seront soumis à ma vente de viande halal.
    Les boucheries halal 8 dans une seul et même rue de Montmartre à Montreuil, et plus un seul vendeur de charolais….
    Ce n’est pas halal.
    La destruction même de nos patrimoine culianire est déjà enclenchée.
    Cest notre histoire… nos famines.
    La guerre civile.

    _Certains pensent encore, que la démocratie au consensus, pourrait permettre de ne pas disparaître face à un ennemi qui n’a jamais négocié que pour mieux poignarder dans le dos.
    Que l’église n’a perdu d’évangélisateurs face à un mur d’hypocrisie. Le faux prophète avait raison, on naît avec cela en soit car lorsque nous n’avons rien nous pouvons tout prendre.
    Ils se battent en oubliant qu’ils sont déjà vieillissants, que leurs plus beau enfants se font tuer et massacrer en silence!
    4 meurtres parmi 12 autres mediatisés…
    Victorine, Axelle, un jeune homme à Lyon, un chauffeur de bus ….
    Nous perdons des vies précieuses contre leur nombre sans fin.
    La voie démocratique est déjà perdue, que ce soit un Ric qui mettait des 10aines d’années à être maîtrisé par le village d’Astérix…
    Alors que nous n’avons même pas 5ans.
    Marine Lepen ??? Cest ce que disent les derniers sondages… non Marine lepen a plusieurs procès aux fesses, et n’a ni la culture que doit avoir un chef d’état, ni même la sanguinarité d’un tyran….
    Jaques cheminade, asselineau, ils aurait gagné en 2007 mais ils sont arrivés trop tard, ils n’ont pas su s’unir et detruire la gauche de Mélenchon, lui qui parle de creolisation, qui blasphème Marie et qui encense cette religion du diable, dont chacun de ces membres n’est d’orgueil, mensonge, jalousie, envie, gourmandise, colère, paresse et luxure.
    La voix démocratique, non ne marchera pas. 2022 ne mènera que vers la fin des récifs de corail et la réduction de l humanité à 500 millions de membres comme ils l’ont déjà prévu.

    _je me suis rendu cette année pour la 1ère fois à l église…après le divorce avec une femme qui voulait des bijoux une maison une voiture, et un business…. en région parisienne.
    Si elle avait calculé la somme qu’il fallait… elle ne m’aurait pas choisi… mais bien bill gates ou juste un médecin…
    Elle aimait me dire que je ne pouvais la nourrir, ou l habiller de diamant, avec des bijoux en toc…
    Ce jour là en voulant m’asseoir j’ai trouvé une bague en plastique orné d’un diamant en plastique sur la chaise que j’avais choisi que je me suis empressé de rendre au bénévole.
    Dans la salle, à l’environnement immediat nul enfant fille.
    Mais le sens, la vérité de la prière…
    Car la 3ème solution serait un miracle…
    Un miracle, où après l’énième incendie d’une cathédrale par une “chance”, on aurait pu voir peut-être Jésus venir nous sauver…
    Nous avons eu tant de sauveur par Dieu de part le passé…c’est lui qui a sauvé la France…
    À ce qui paraît, à ce qu’il fait croire…il fait avoir la foi….ou bien être laïque.
    Dieu un miracle, la 3ème solution….

    Loufoque… mais que nous reste t il”? L écologie ?…
    Comme vous dites Charles…
    La vieillesse est implacable….tout comme les plombiers musulmans…
    Nous ne savons plus quel eau nous buvons après nous nous posons alors les mauvaises question… non pas est que j’ai été empoisonné, est ce que ma voiture a bien été réparé ou a t il besoin de m ‘extorquer 1000 € de plus…
    Nonon lci je l’espère pour la seule fois ou je voudrais prendre la parole à l’institut: j’aimerais me poser la question d’il y a 30 ans:
    Est ce que mon fils va bien, est ce que ma fille va bien? Est ce qu’ils seront heureux demain?
    Est ce qu’ils auront quelqu’un à aimer et qui les aiment…ce ne sera pas dans un monde halal avec comme 1ere langue l ‘arabe.
    Non….il faut stopper ça

    Répondre
  • Jean Pierre

    6 October 2020

    Aujourd’hui 6 décembre… je viens de me faire bannir de youtube pour toujours suite a un commentaire sur l’instauration de l’arabe dans les écoles. UNE FÉLONIE.

    Le constat est grave, une communauté composé de 1.5 milliards de personnes a réussi à metastaser avec l’aide des gauchaus qui n’en sont pas ( the fourth turning “howe et william strauss )
    _ la base de la société en pressurisant par les naissances et le droit du sol, l’éducation populaire.
    Résultat : contre culture, cancel culture, Blm, extermination de l’héritage culturel français.
    Aucun jeune ne sait a quoi ressemblait le monde il y a 30 ou 50 ans sauf par le biais des vidéos de l ina.

    _la classe moyenne et les administrations :
    Plusieurs membres de cette communauté ont des cadres, ou des poste de sous cadres, on remarque dans les sociétés ou administrations où ils travaillent une tendance à recruter chez eux et de prendre 4 personnes qui représenteront les autres aux postes de subalternes jetables soumis ou à marier.
    La socialisation est à la manière du plateau de télé de hanouna, un profond mépris pour la France, et une propagande hypocrite qui se poursuit jusque dans les cours de récrés, les charmantes têtes blondes en permanence bousculé psychologiquement et physiquement par le nombre d’envahisseurs qui finira par en detruire certains, soumettre certaines, et placer leurs futures “réussites” dans l’establishment français… “une reussite”.
    Chaque tranche de 25 à 30 ans verra une cassure aussi sèche que ce qu’a pu subir les vrais chinois suite à leurs invasions, la coupe mandchoue étant le sort qui nous est réservée.
    Une place de citoyen subalterne au pays de nos pères qui n etaient finalement pas des lumières…quand on voit le résultat.

    On peut parler aussi de la proportion énorme de membres de la communauté d’une nation qui en 80 ans aura réussi au rang de 2ème puissance militaire à coup de meurtres et déstabilisations politiques via son allié américain. Et qui révèle par ses alliances aujourd’hui arabes la teneur du contrat passée entre “ayatollah et imams”.
    Nous prenons la terre ici, en échange nous vous laisserons prendre celle des goyims qui nous ont exterminés…
    Tout est dit.
    Souvent placé comme journaliste de propagande, leurs discours est une thèse, anti thèse, où dans l’idée, ils n ont rien à voir avec le problème, mais en sont les dénonciateurs privilégiés, tandis que d’autres sont antisémites.
    Cohen, mabrouk, levy, finkelkraut, niel, cohn ben dit….
    Formant le deuxième étage de cette pyramide, où le français certes cancre, vulgaire et déraciné par 2 guerres ayant détruit le père et la transmission orale, lui occupe le bas.
    Vraiment le bas car dans l’oeil médiatique, nous ne voyons et entendant plus maintenant que la voix des minorités sur celles des autochtones car youtube le dernier moyen de denoncer notre déclin a commence l’extermination de nos opinions:
    “Il n’y aura pas de grand remplacement ”
    Car dans le berceau de sa mort, le cercueil de son silence, le poilu, désarmé trahi par sa hiérarchie aura oublié, que dans la jungle du monde toutes les fleurs sont belles, mais elles sont surtout vénéneuses.

    Répondre
  • Lavergnat André

    6 October 2020

    Bonjour à tous. A quand un débat par vidéo de Monsieur Charles Gave et Monsieur Gaël Giraud ? Merci

    Répondre
  • Colonna

    6 October 2020

    J’ai tellement aimé cette article que j’ai commandé les livres de Toynbee Study of History! Merci Mr Gave.

    Répondre
  • jean françois duval

    5 October 2020

    Charles, toujours précis. dans vos analyses et celle ci est particulièrement interessante par sa synthetisation
    de la problématique de cette fin de siècle qui si elle ne trouve pas de solution a court terme sera la fin de la France et un drame pour nos petits enfants

    Répondre
  • madame shrek

    5 October 2020

    Merci pour ce texte qui, comme les autres, fait réfléchir.
    Je pense que la paix depuis 1945 n’est pas liée à l’union européenne, solution de façade, mais à la bombe atomique qui a vitrifié la situation entre capitalistes et socialistes-communistes, en partageant en deux le pays le plus divisé anthropologiquement à ce sujet, l’Allemagne et en développant un truc bizarre en France de grands bourgeois socialistes sociétaux devenus “en même temps” (depuis 1983) capitalistes (a minima de connivence). Les élites politiques actuelles ne voient pas que leur construction européenne est aussi inefficace et irréelle que l’URSS et suit le même chemin vers la dystopie. Ils honnissent le populisme, le patriotisme et le style de vie des bidochons. Ce n’est donc pas avec eux que nous pouvons construire un futur, par et pour les bidochons et ceux qui les considèrent avec tendresse.
    C’est avec stupéfaction d’abord puis grand espoir ensuite que j’ai découvert sur les réseaux sociaux que le “complotisme” était très souvent lié à une réflexion spirituelle, transcendantale, métaphysique. Peut-être que se questionner sur le sens de la vie avant le confinement a permis de se questionner rapidement sur la situation ou, au contraire, l’implosion de la vie pressée, matérialiste et insensée a-t-elle imposé ce questionnement…
    La destruction de l’enseignement public (et l’absence totale d’enseignement des religions) depuis un demi siècle n’a pas armé les français moyens dans cette recherche, donc chacun devant son écran, en s’aidant d’internet, se crée ses petites convictions personnelles en amalgamant la sagesse du monde de façon plus ou moins harmonieuse. Je regarde se multiplier les appels à la non-violence, au respect des forces de l’ordre, à la bienveillance envers les personnes “non éveillées”, le terme même d’éveil pour qualifier la capacité à retrouver un regard critique, politique envers nos gouvernants… Toute cette ambiance mélangeant appel à la révolution et convictions et techniques new age est passionnante.
    Cette recherche de sens spirituel, l’attachement à un style de vie spécifique (où les cafés, bars et restaurants tiennent une large place), la capacité séculaire des français à réfléchir, philosopher, questionner, discuter, leur quête ambivalente de liberté et d’égalité sont les bases de la remise en cause des élites gouvernementales actuelles, matérialistes, anti-spirituelles, amorales, eugénistes…
    J’ai bon espoir que des jeunes à la pensée lumineuse éclairent bientôt la route qui s’ouvre devant nous. Certains se font d’ailleurs entendre sur ce site. Pourvu que les temps sombres ne durent plus trop longtemps…

    Répondre
  • Taote

    5 October 2020

    La deuxième possibilité évoquée même si je ne crois pas que ce soit la plus probable n empêchera pas la troisième
    Aux usa on disait it s the économy Stupid!
    Je dirai it s demography…stupid
    Malheureusement je crois qu un temps de mille ans s acheve

    Répondre
  • P. Lacroix

    5 October 2020

    Bonjour
    En 1939, mon Père creusait des tranchées anti-chars devant la ligne Maginot ! C’ est dire les élites de l’ époque.

    Je suis en train de terminer un livre, ” Comment sortir du piège américain ” écrit par Pierre Leconte en 2003. Je pense qu’ il serait intéressant de le convier, si c’ est possible, à une séance vidéo pour avoir son ressenti du moment.
    merci
    Philippe Lacroix

    Répondre
  • Charles Heyd

    5 October 2020

    Je cite: “La réponse au défi fut en fait trouvée après la deuxième guerre mondiale avec la construction européenne dont le but était d’empêcher qu’un conflit entre deux pays européens me monte immédiatement aux extrêmes (Clausewitz) et que chaque conflit potentiel soit immédiatement porté devant des instances d’arbitrage situées en territoire neutres, et cela a plutôt bien marché.”
    Je vous croyais moins europhile, eurobéat plus exactement, que cela!
    Si on (les Américains) a trouvé cette solution après la seconde guerre c’est tout simplement que les USA ont alors pu imposer leurs volontés, notamment face à l’URSS, ce qui n’était pas (encore) le cas à la fin de la première guerre mondiale (bien qu’il y ait eu déjà la SDN)!
    C’est l’armée américaine qui a imposé la paix en Europe; certes des gens comme le général De Gaulle ont œuvré pour la réconciliation franco-allemande et plus généralement intereuropéenne.
    L’Europe n’a pas été créée par les Européens mais par les USA au travers de leurs agents (Schumann et Monet); Philippe de Villiers explique cela remarquablement dans un livre (“j’ai tiré sur le fil et tout est venu” ou quelque chose d’approchant);
    Et ce terrain neutre où on règle tout, ce ne serait pas Bruxelles, une fois! Car ce n’est certainement pas l’ONU comme on peut le voir pour le conflit Arménie/Azerbaïdjan!

    Répondre
    • Steve

      6 October 2020

      Bonsoir Charles
      L’Europe est une péninsule située à l’extrême ouest du continent eurasiatique, s’étendant de l ‘ Atlantique à l’Oural et du Cap Nord à Gibraltar. Elle est peuplée de beaucoup d’ethnies – Mobutu Sese Seko disait d’ailleurs que les Européens ne seraient pas si mal s’ils n’avaient pas tous ces problèmes ethniques- qui se sont rattachées par le moyen du christianisme et de l’idée de démocratie découlant du modèle grec et du modèle mosaïque transmis par le christianisme.
      A ne pas confondre avec l’Union Européenne qui est une entité politique récente et ponctuelle, créée effectivement sous la houlette des USA après la seconde guerre mondiale, pour résister au modèle soviétique, bien que l’idée de cette union puisse être retracée jusqu’au “dernier avatar de l’Empire Romain” – dixit Alain Peyrefitte- c ‘est à dire la Sainte Eglise Catholique et Apostolique Romaine.
      L’Union Européenne a donc pour but, dans l’intérêt de son parrain- de rassembler les ethnies européennes sous la houlette du modèle social mercantile et consumériste anglo saxon d’une part, et en même temps d e l’empêcher d’atteindre l’unité et l’indépendance politique qui serait contraire à la volonté d’hyperpuissance des USA.

      Nous ne devons donc pas nous étonner de l’incapacité des fonctionnaires non élus qui nous dirigent désormais à résoudre les problèmes fondamentaux de l’Europe, ils sont en place pour tenir les peuples et éviter l’indépendance.
      Cordialement.

  • serge

    5 October 2020

    J’ai tendance à penser que les élites actuelles font exactement ce que firent celles des années précédant le premier conflit mondial. Aucune ne pensait/voulait la guerre et pourtant, par leur égoïsme, leur incompétence et leur lenteur à imprimer les faits ont obtenu le conflit. C’est donc un retour à cette situation que l’on va assister. UE, changement d’ODS ou fin de civilisation judéo-chrétienne ne changeront rien, le train est en marche. Et comme la baisse drastique des ressources (il y a cent ans ce n’était pas encore le cas) alliée à une surprenante débilité internationale concernant les épidémies sont de facteurs aggravants, le train accélère…

    Répondre
  • Tonton Flingueur

    5 October 2020

    > la plus forte probabilité est le dégonflement des structures européennes

    Cela fera-t-il pchit ou pshit?

    Répondre
  • philippe

    5 October 2020

    Une crise aboutissant à l’instauration culturelle de tabous, avec la 2nde guerre mondiale, le racisme et la nation sont devenus tabous au point tel qu’on n’est pas capable de gérer les problèmes d’immigration par peur d’être taxé de nazisme.
    Pour que le tabou vole en éclat, il faut alors que le traumatisme de la crise suivante soit suffisamment puissant…

    On a fait venir des millions de personnes qui éprouvent un ressentiment viscéral très fort à l’encontre de l’Occident, des personnes qui ont peu de valeur sur le marché du travail et ne peuvent que voir leur ressentiment augmenter face aux écarts avec les Occidentaux. Les gens qui négligent le risque de conflit par pureté morale sont des inconscients.

    Répondre
  • germain

    5 October 2020

    L’élite française s’accroche au pouvoir par tous les moyens, notamment en sortant de son chapeau le pseudo-danger du nationalisme, la “lèpre” du souverainisme selon Macron. Je crains un conflit armé avec la Turquie qui cherche à toute force de recréer l’empire ottoman: au sud avec la Lybie, à l’ouest avec la Grèce, au nord-est avec la guerre Arménie-Azerbaidjan. Nos alliés naturels sont la Russie n’en déplaise à nos “amis les zaméricains” ( qui nous laisseront tomber d’ailleurs)et la Grande Bretagne. Les Allemands ne bougeront pas avec 1 million de population d’origine turque sur leur sol. Faut-il rappeler, qu’Erdogan a ouvertement incité les populations d’origine turque à faire des enfants pour combattre avec la Turquie. L’Allemagne ne semble pas répliquer, peut-être consent-elle à cette invasion déguisée de son territoire. Je suis au regret de constater la faiblesse ou le manque de réaction de nos dirigeants. Et ils n’ont même pas honte de se coucher devant le “grand turc” Erdogan.

    Répondre
  • Carel Wijngaards

    5 October 2020

    Nos peuples indo- €uropéen sont depuis 6000 ans gouverné par une triparti selon Daumesnil son chef et son armée le clergé et tiers état donc paysans artisans commerçants. Jusque 1789 et ça a duré jusque 18 brumaire . Un petit tentative avec la commun en 1870 avorté et en 1894 un polytechnicien stagiaire trahit son pays mais sa communauté clanique va le défendre avec leur puissance financière et média et les Radsocs sautent le train en marche et mettent leur antisémitismes en veilleuse . ils gagnent premier chose séparation église et de l’état 1905 puis ficher de l’armée donc la politique va diriger l’armée comme la médecine aujourd’hui ou l’économique. Depuis deux ww1 et ww2 . Bon j’arrêt là sinon encore dix pages tout cela termine par un effondrement jamais une démocratie avec droit de vote pour tous le monde peut résoudre donc il vaut attendre que quelqu’un franchit le Rubicon

    Répondre
  • Richard HANLET

    5 October 2020

    Excellente analyse, mais qui a probablement été faite aussi par nos ODS. C’est pourquoi ils détournent l’attention du peuple -à la manière des prestidigitateurs-, en lui proposant depuis l’école maternelle “l’horizon indépassable” du sauvetage de… la planète !

    Répondre
  • Francis Kuntz

    5 October 2020

    “Des pertes partielles de souveraineté librement consenties par chacun des états européens pour éviter le retour des massacres lors des guerres en Europe ont donc été la solution trouvée pour mettre fin au suicide de l’Europe par excès de nationalisme.”

    On dirait du Jacques Attali dans le texte

    Répondre
  • SAHUC

    5 October 2020

    Bonjour,
    Je vous suis complètement sur le problème posé. Les conséquences sont multiformes mais vous en avez dégagé trois . L’avenir dira un peu plus que celle là à mis distance etc… Personnellement je pense que vu la raideur de nos vieux apparatchiks (avec un clin d’oeil) et tel que nous allons nous diriger vers un affrontement . Nos élites ont toujours démontré par le passé qu’ils ne comprenaient que la violence . Comme je disais dans mon métier le bon pain dans la gueule ouvre les yeux ! L’Angleterre comme à son habitude a glissé vers un autre régime . Ils ont des élites qui savent mettre de l’eau dans leur vin.

    Répondre
  • LKS

    5 October 2020

    Donc vous ne croyez pas au REOUR DES EMPIRES tel qu’annoncé par MF Garaud par exemple? Merci

    Répondre
    • Aurélien T.

      6 October 2020

      Il n’y a rien de plus instable qu’un empire, cette chose ne peut survivre que tant qu’elle se déploie en phagocytant de proche en proche les territoires environnants tout en les vidant de leurs richesses matérielles et humaines. Jusqu’à ce qu’une limite naturelle (matériellement, les distances trop grandes à parcourir sous Alexandre ou César) provoque l’arrêt de l’expansion puis l’effondrement pour x raisons. Selon Garaud l’Allemagne serait à la tête de l’empire européen et donc viderait son voisinage de sa substance ? Sauf que ce voisinage est déjà ruiné même s’il ne se l’avoue pas et que les gains pour l’Allemagne sont relatifs. Par contre, d’un point de vue disons du Maghreb ou de Turquie, cet espace ruiné pour les uns paraît riche et à fort potentiel pour les autres. Sous cet angle de vue on peut imaginer un empire sur le point d’advenir. On m’opposera que la France a “la bombe”, ce qui tient certes un ennemi à distance mais n’empêche pas de se faire dévorer de l’intérieur. Les initiatives de Macron et avant lui de Sarkozy pour “organiser l’islam de France” peuvent paraître malvenues et incompréhensibles, mais avoir un interlocuteur unique qui met en place ce qu’il faut pour mailler le territoire faciletera au final la remise des clés le jour venu, plutôt que de laisser x obédiences se faire concurrence avec le risque que les choses dégénèrent sérieusement entre elles prenant à partie les autres qui n’ont aucun rapport. Là où l’on miserait sur la division pour régner il fait tout le contraire : il aide un groupe à se constituer en bloc pour inévitablement ne pas régner et transmettre le pouvoir à des mains connues d’avance car préparées.

    • Charles Heyd

      7 October 2020

      Je réponds à #Aurélien T.;
      Vous avez raison, souvenez-vous du 3ème Reich! Il devait durer mille ans!

  • Marie-Dominique Bost

    5 October 2020

    Je pense que la paix depuis 1945 n’est pas liée à l’union européenne, solution de façade, mais à la bombe atomique qui a vitrifié la situation entre capitalistes et socialistes-communistes, en partageant en deux le pays le plus divisé anthropologiquement à ce sujet, l’Allemagne et en développant un truc bizarre en France de grands bourgeois socialistes sociétaux devenus “en même temps” (depuis 1983) capitalistes (a minima de connivence). Les élites politiques actuelles ne voient pas que leur construction européenne est aussi inefficace et irréelle que l’URSS et suit le même chemin vers la dystopie. Ils honnissent le populisme, le patriotisme et le style de vie des bidochons. Ce n’est donc pas avec eux que nous pouvons construire un futur, par et pour les bidochons et ceux qui les considèrent avec tendresse.
    C’est avec stupéfaction d’abord puis grand espoir ensuite que j’ai découvert sur les réseaux sociaux que le “complotisme” était très souvent lié à une réflexion spirituelle, transcendantale, métaphysique. Peut-être que se questionner sur le sens de la vie avant le confinement a permis de se questionner rapidement sur la situation ou, au contraire, l’implosion de la vie pressée, matérialiste et insensée a-t-elle imposé ce questionnement…
    La destruction de l’enseignement public (et l’absence totale d’enseignement des religions) depuis un demi siècle n’a pas armé les français moyens dans cette recherche, donc chacun devant son écran, en s’aidant d’internet, se crée ses petites convictions personnelles en amalgamant la sagesse du monde de façon plus ou moins harmonieuse. Je regarde se multiplier les appels à la non-violence, au respect des forces de l’ordre, à la bienveillance envers les personnes “non éveillées”, le terme même d’éveil pour qualifier la capacité à retrouver un regard critique, politique envers nos gouvernants… Toute cette ambiance mélangeant appel à la révolution et convictions et techniques new age est passionnante.
    Cette recherche de sens spirituel, l’attachement à un style de vie spécifique (où les cafés, bars et restaurants tiennent une large place), la capacité séculaire des français à réfléchir, philosopher, questionner, discuter, leur quête ambivalente de liberté et d’égalité sont les bases de la remise en cause des élites gouvernementales actuelles, matérialistes, anti-spirituelles, amorales, eugénistes…
    J’ai bon espoir que des jeunes à la pensée lumineuse éclairent bientôt la route qui s’ouvre devant nous. Certains se font d’ailleurs entendre sur ce site. Pourvu que les temps sombres ne durent plus trop longtemps…

    Répondre
  • Karl Descombes

    5 October 2020

    Brillant.

    A mettre en perspective aussi avec les cycles générationnels étudiés par
    Howe & Strauss dans
    Generations: The History of America’s Future, 1584 to 2069

    Répondre
  • Robert

    5 October 2020

    Le “dégonflement” des structures européennes peut aussi s’ accompagner de la fin de la civilisation judéo-chrétienne en Europe. Plausible voire probable vu l’ état d’avachissement intellectuel de nos pays.
    Merci pour vos analyses.

    Répondre
  • Dame Ginette

    5 October 2020

    Mon opinion après la lecture de la réflexion de Monsieur Gave : puissiez-vous avoir raison…

    Répondre
  • Vauban

    5 October 2020

    Bel article, puissiez vous avoir raison cher M. Gave.
    Mais réussirons nous à déjouer l’opportunisme des nouveaux marxistes en embuscade ?

    Répondre
  • sissou

    5 October 2020

    Comme j’aimerais que cela se passe ainsi …mais….! Lorsque l’on regarde les élections municipales le local ne fait pas recette et c’est une question grave. Un exemple en Italie lors des dernières élections municipales il y avait 10 listes pour une population de 35000 habitants plus avec la région. Et pour le grand Annecy 120000 habitants 7 listes et 3 en finale avec 36% de votant. En fait à force de vivre dans le mensonge médiatique et la manipulation le citoyen ne se sent plus concerné tant il voit au quotidien l’inverse de ce qui lui semble logique…Les coupables sont innocentés les délinquants relâchés , l’islam de développe sans contrainte et financé en partie par nos impôts exemple dans toutes les villes ou l’on construit des mosquées…voilà …ce n’est pas gagné !mais votre article donne un peu de baume au cœur ! Merci. L’Italie sera l’exemple de demain en tout cas rien à voir avec la France!

    Répondre
    • sissou

      5 October 2020

      Comme j’aimerais que cela se passe ainsi …mais….! Lorsque l’on regarde les élections municipales le local ne fait pas recette et c’est une question grave. Un exemple en Italie lors des dernières élections municipales il y avait 10 listes pour une population de 35000 habitants plus avec la région. Et pour le grand Annecy 120000 habitants 7 listes et 3 en finale avec 36% de votant. En fait à force de vivre dans le mensonge médiatique et la manipulation le citoyen ne se sent plus concerné tant il voit au quotidien l’inverse de ce qui lui semble logique…Les coupables sont innocentés les délinquants relâchés , l’islam de développe sans contrainte et financé en partie par nos impôts exemple dans toutes les villes ou l’on construit des mosquées…voilà …ce n’est pas gagné !mais votre article donne un peu de baume au cœur ! Merci. L’Italie sera l’exemple de demain en tout cas rien à voir avec la France! En Italie c’est Aoste désolé pour cet oubli

  • Virgile Gabriel

    5 October 2020

    l’adage de Bastiat “on voit ce qui se fait, pas ce qui ne se fait pas” a un cousin qui veut que l’on est davantage dans ce que l’on ne dit pas que dans ce que l’on dit. d’où la pensée de Wittgenstein citée par Korzybski dans son ‘Treaty of General Semantics” qui veut que pour remplacer un système il convient de bâtir un autre système plus complexe que le précédent et qui l’englobe. La vision géopolitique d’un monde qui au XVIIIè siècle se résumant à une lutte Franco Allemande arbitrée par l’Angleterre a un angle mort, celui de l’alliance de revers polonaise pour la France et de l’alliance de revers russe pour l’Allemagne. Cet oubli de la Russie vient-il de ce qu’après trois générations on ait oublié que ceux qui ont tenté d’envahir la Russie se sont toujours fait botter le cul, les polonais en 1613, les russes à Berlin sous Elizabeth 1ère, les russes à Paris en 1814, les russes à Berlin en 1945… le postérieur devant être connecté aux centres néo corticaux gérant la mémoire. le monde est beaucoup plus ancien que l’on veuille bien nous le faire croire depuis les émules de l’état-nation. Or, le génie étant une exception humaine non héréditaire, le problème de toute oligarchie c’est que la puissance intellectuelle de ses rejetons étant en général insuffisante pour continuer à gérer l’empire, elle doit ouvrir des écoles pour former des experts issus du peuple, et que quand ces experts reproduisent leur intellect et qu’ils parviennent à représenter une seuil critique de 15% de l’élite, ils prennent le pouvoir. Cela n’a pas grand chose à voir avec la civilisation, n’en déplaise à Monsieur Toynbee, dont la justesse des concepts historiques n’a consisté qu’à justifier une vision anthropologique anglo-saxonne, fondée davantage une analyse synchronique que diachronique de l’histoire.

    Répondre
  • Kerdrel (de) Arnaud

    5 October 2020

    Superbe comme d’habitude. J’aimerais que vous fassiez un livre de toutes les chroniques spécialement de celles de Charles Gave et Jean-Baptiste Noë. Il faut pouvoir les relire. En effet les papiers intelligents sont rare.

    Répondre
  • Nanker

    5 October 2020

    Vous venez de nous livrer un formidable viatique intellectuel pour les années à venir.
    Le seul point que vous n’évoquez pas est que les changements que vous prévoyez se feront nécessairement dans la violence, concept que nous, gens du Nord, avons appris à haïr et à craindre alors que “ceux du Sud” baignent dedans depuis tous petits…

    Répondre
  • Armel Besançon

    5 October 2020

    Bonjour Charles, vous ne mentionnez pas un fait unique dans l’histoire:
    – grâce à la technique, nécessité ne fait plus loi. Les bras ne sont plus nécessaires pour répondre à nos besoins matériels fondamentaux
    – dès lors, il nous faut faire le choix volontaire d’être humain.

    Le peuple sera-t-il plus raisonnable que les élites? Il est moins corrompu et plus proche des réalités du terrain.

    L’avenir sera local? Le lieu va-t-il faire lien? Si la nécessité nous y oblige?

    Répondre

Me prévenir lorsqu'un nouvel article est publié

Les livres de Charles Gave enfin réédités!