FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Quelques semaines avant la dernière élection présidentielle aux USA j’avais écrit une chronique pour l’IDL où je détaillais un certain nombre de « crimes ou délits » perpétrés par les Clinton depuis des décennies et je m’étonnais du peu d’intérêts que la presse manifestait à ce propos.

Pourquoi changer quand cela marche ?

 

Les Clinton, toujours soupçonnés mais jamais pris la main dans le sac ont donc continué imperturbablement à commettre crime sur crime et du coup de nouveaux forfaits sont en train de « sortir » que je n’avais même pas mentionné il y un an puisque je ne les connaissais pas.

Je vais vous parler en fait de deux affaires qui ont « explosé » aux USA dans la dernière semaine mais avant cela je voudrais faire une remarque : Une (petite) partie de la presse américaine couvre ces révélations de très près et le Wall-Street journal a commencé à prendre position dans un éditorial officiel, ce qui n’est pas rien.

Les conséquences ultimes de ces révélations pourraient en être gigantesques et entrainer dans la tourmente non seulement les Clinton mais aussi une bonne partie de l’administration du Président Obama, lui compris.

Mais à ce jour, je n’ai trouvé aucune mention de ces nouveaux développements dans la presse française.

J’imagine que les « journalistes » français attendent les ordres pour savoir s’il est permis ou pas de dire du mal de saint Obama ou de sœur Hillary?

 

En tout état de cause, voilà qui confirme la fameuse phrase de Mark Twain «Celui qui ne lit pas les journaux n’est pas informé. Celui qui les lit pense de travers ».

 

Venons en au fait et commençons par la moins grave de ces deux affaires.

Chacun se souvient que quelques semaines avant l’élection US, un « dossier » complètement  ignominieux était sorti sur les relations qu’aurait eu le Donald avec des prostituées à Moscou, ce qui aurait pu rendre le Président Américain extrêmement vulnérable à des chantages menés par le gouvernement Russe. Ce dossier aurait été remis par nul autre que l’ex ambassadeur de Grande-Bretagne à Moscou au sénateur Mc Cain, Républicain, candidat à la Présidence huit ans plus tôt contre le jeune Obama, grand supporter depuis toujours des interventions militaires US un peu partout et ennemi juré de Donald Trump. Mc Cain l’aurait remis alors à James Comey patron du FBI à l’époque et ne s’en serait plus préoccupé (?)

James Comey l’aurait montré au Président Obama et à monsieur Trump et presque immédiatement ce gros tas d’ordures aurait « fuité » dans la presse sans que quiconque comprenne comment, ce qui était bien sur très regrettable mais la presse ne faisait que son métier.

Ça c’est l’histoire officielle.

La réalité  que nous avons apprise cette semaine est quelque peu différente.

Le dossier a en fait été rédigé par un certain Christopher Steele qui n’est pas n’importe qui.

Sorti de Cambridge, recruté par le MI6 les services secrets britanniques, socialiste convaincu, il fût en poste à Moscou pendant des années avant de devenir le chef du bureau « Russie » au MI6.

Ayant quitté le MI6, il fonda sa propre agence de renseignement « privé » et « quelqu’un » lui demanda de créer un dossier à charge sur le Donald pour  » prouver » que Trump était vendu aux Russes. Et la plupart des faits à charge dans ce dossier venait à l’évidence de sources proches des services secrets russes.

Et qui est ce « quelqu’un » qui fit cette demande et qui paya la note ?

Je vous le donne en mille…

Hillary Clinton et les instances centrales du parti Démocrate aux USA ont payé le travail fait par monsieur Steele en passant par l’intermédiaire d’une firme d’avocats qui se chargea ensuite de le diffuser dans les media. Passer par une firme d’avocats est en fait une façon de tourner la loi qui interdit à un candidat de se servir d’étrangers pour intervenir dans une campagne électorale aux USA.

Madame Clinton est en fait une spécialiste de ce genre de manœuvres tordues.

En 1992, elle avait payé une autre firme d’avocats pour sortir des horreurs sur un certain nombre de femmes qui avaient accusé Bill Clinton de viols, le but étant de les déconsidérer publiquement, ce qui fût fait. Salir les victimes pour protéger le violeur est un vieux classique mais voila qui est difficile à justifier pour cette grande féministe dont il faut rappeler que non seulement elle est restée mariée avec un homme sur lequel pèse de nombreuses accusations de viols mais qu’elle était une grande amie de  Weinstein, dont on vient de découvrir que, gros donateur du parti démocrate pendant la journée notre homme était en plus violeur en série à Hollywood le soir et que tout le monde le savait…sauf bien sur sa grande amie Hillary à qui il a donné ou fait donner des sommes faramineuses pour ses campagnes.

Mais le plus gaulois est qu’ayant reçu le dossier des mains de Mc Cain, le chef du FBI, monsieur Comey, celui la même que Trump a viré il y a quelques mois, se crut obligé de payer $ 50000 de plus à monsieur Steele pour qu’il continue ses recherches alors même que Trump avait déjà été élu et qu’il suffisait de regarder le dossier pendant cinq minutes pour savoir qu’il était faux.

Voila qui met en cause soit la compétence de monsieur Comey, soit son impartialité et qui rappelle les pires méthodes de J Edgar Hoover consistant à accumuler des dossiers compromettants sur les élus pour ne jamais être virés du FBI.

L’ennui est que faire intervenir des non américains pour influencer le cours des choses en politique aux USA est un crime fédéral passible de trente ans de prison. Si tout ce que je viens de dire était prouvé, toute l’ancienne direction du parti démocrate avec Hillary en tête et monsieur Comey juste derrière pourrait se retrouver en tôle, ce qui serait la meilleure chose qui pourrait arriver aux Etats-Unis.

Venons-en à la seconde affaire, beaucoup plus grave.

Une société Canadienne, contrôlée officiellement par un autre ami des Clinton, a réussi en 2009 à prendre le contrôle d’environ 20 % des mines d’uranium situées aux USA et cela après que toutes les autorisations aient été données par le comité spécial chargé de statuer sur les ventes d’actif stratégiques américains à des non américains.

Dans ce comité siègent le représentant du ministère de la Justice, voir le ministre lui-même, un représentant du ministère des affaires étrangères ou le ministre, un représentant de la Maison Blanche, des nombreux experts et tout ce beau monde suit les recommandations du FBI présentées au conseil par son chef, qui était alors Mueller, aujourd’hui le juge d’instruction  «spécial» désigné par le Ministère de la Justice pour enquêter sur les liens que le Président Trump pourrait avoir eu avec la Russie.

On le voit, que du beau monde et tout a dû se passer dans les règles, sans aucun doute.

 

Euh…

 

En fait

  • La société Canadienne n’était qu’un faux nez qui dissimulait une société… russe contrôlée par un ami de Poutine et le FBI avait toutes les preuves que cette société Russe avait cherché à corrompre toute une série de personnalités aussi bien au Canada qu’aux USA …
  • Un agent du FBI avait même était infiltré à l’intérieur de la société et avait fait toutes sortes de rapport à sa hiérarchie sur ce qui s’y passait vraiment. Curieusement, l’ordre lui a été donné de se taire mais fort heureusement le (nouveau) ministre de la justice l’aurait délié de cette obligation, ce qui serait intéressant si l’ordre de se taire lui avait été donné par nul autre que le ministre de la Justice d’Obama (Eric Holder) seul habilité à donner un tel ordre…
  • Le fameux comité était donc parfaitement au courant que la société Canadienne n’était qu’un faux nez et que la société Russe était à l’origine de nombreux crimes commis aux USA.
  • Le ministre des affaires étrangères de l’époque n’était autre que …madame Clinton qui siégeait au conseil, et le président de la société « faux nez» dès que l’autorisation de vente fut donnée fit un don de… 145 millions de dollar (excusez du peu),  à …la fondation Clinton dont tout le monde sait aujourd’hui  qu’elle n’était qu’une pompe à fric pour les Clinton, à peine 5 % des dons arrivant aux enfants du tiers monde.
  • L’ex Président des USA, Bill Clinton dès l’autorisation donnée, fut invité à Moscou pour y donner une conférence organisée par l’une des plus grandes banques russes, bien entendu sous le contrôle du Kremlin, au tarif assez remarquable de $ 500000 euro pour une demi-heure, tous frais payés, puis il fut reçu par monsieur Poutine lui-même avant que d’aller rendre visite à des spécialistes de l’industrie nucléaire. On se demande d’où venait cet intérêt soudain de Bill Clinton pour l’uranium…

Résumons-nous

Il semble bien que nous soyons en face d’un cas totalement évident de corruption au bénéfice de celle qui était alors ministre des affaires étrangères et de son mari, et cela n’a pu se faire qu’avec la complicité du ministre de la Justice du Président Obama, que l’on imagine mal ne pas avoir été au courant. Et celui qui aurait couvert tout ça au FBI ne serait autre que monsieur Mueller, celui la même chargé d’enquêter sur les prétendus liens entre le président Trump et les…Russes puisqu’il était alors le chef du FBI.

Mais cette corruption touche à des actifs stratégiques (uranium) ce qui voudrait dire qu’à l’accusation de corruption s’ajoute celle de trahison au profit d’un état étranger présumé hostile et là, la sanction peut aller jusqu’à la peine de mort (voir les Rosenberg).

Et sont apparemment impliqués, Bill Clinton, Hillary Clinton, Mueller l’ancien chef du FBI aujourd’hui procureur spécial, Comey également ancien chef du FBI, Eric Holder, ancien ministre de la Justice aux USA…

Et reste en doute la participation de Barak Obama dans cette association de malfaiteurs…Ou il était au courant, ou il était vraiment très bête ou très naïf, ce qui ne me parait pas très…probable

On le voit, voilà qui est au Watergate ce qu’une bombe H est à une bombe A.

Et c’est loin, très loin d’être fini.

Derrière nous allons avoir les enquêtes sur la fondation Clinton ou des dons immenses ont été faits par le Qatar, l’Arabie Saoudite etc.… à condition que des ventes d’armes soient autorisées par le ministre des affaires étrangères qui n’était autre que Madame Clinton…

L’audit de la fondation va montrer par exemple que la famille Clinton dépensait 75 millions de dollars par an pour leurs voyages alors que la famille royale de Grande-Bretagne dans son ensemble ne dépasse pas 25 millions de dollars par an.

Tout cela ne fait que commencer.

Et je songe à l’embarras des journalistes du NY Times, du Washington Post, du FT, du Monde… qui tous nous expliquaient qu’il fallait voter pour Hillary la seule compétente et surtout pas pour Trump le demeuré mental.

 

L’effondrement à venir du parti démocrate dont tout le monde va savoir que ses élus étaient corrompus jusqu’à l’os est en train d’entrainer un effondrement parallèle de la presse et des media bien pensants ainsi que du magistère moral exercé par les soit disant intellectuels car tous ces gens là SAVAIENT tout du long que les Clinton étaient des criminels, et donc ils ont vraiment commis le pire des péchés, celui contre l’esprit, le seul impardonnable selon le Christ : Ils ont menti en sachant qu’ils mentaient et ils se sont acharnés sur les innocents tout en couvrant d’éloges des crapules.

Pour résumer : les démocrates et les media accusent le président Trump de collusion avec les Russes depuis l’élection. La réalité est que ce sont eux qui ont été acheté et que le candidat de Poutine était Madame Clinton.

Tous ces gens ont accusé Trump du crime qu’eux avaient commis.

« Il faut être économe de son mépris en raison du grand nombre des nécessiteux « disait Chateaubriand et jamais cette phrase n’a été plus juste qu’aujourd’hui.

 

 

Catégories: Mis en avant

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faîtes rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

49 Commentaires

  1. Je me méfie toujours lorsqu’il s’agit de déterminer un camp du bien et du mal … La réalité est souvent que personne n’est totalement propre à ce niveau de pouvoir.
    Les turpitudes de la famille Clinton n’excluent en rien celles du clan Trump.

    Répondre
  2. « …et du coup de nouveaux forfaits sont en train de « sortir »… »
    Et donc, tout le barouf merdiatique fait autour Trump, pour essayer de le déstabiliser (c’est pas gagné), ne serait qu’une suite d’écrans de fumée, entretenus pour planquer tout le reste …
    Il faut dire que le camp du bien (la Clinton/Obama) ne s’est toujours pas remis de l’élection de Trump …

    Répondre
    • Depuis que Trump a été élu il n’est pas un jour où les médias français et leurs fameux journalistes d’investigation (Pujadas, Bourdin et j’en passe et des meilleurs!) ne parlent de « l’étau qui se resserre » (la destitution) sur ce même Trump;
      Mais effectivement il a l’air d’avoir la peau plutôt coriace ce Trump!

  3. Bravo et merci pour ce travail remarquable.
    Continuez comme ça.
    Et soyez bénis.

    Répondre
  4. Bonsoir
    La question de savoir si untel- ou unetelle- est « pourri » revient régulièrement dans les média comme les « marronniers » silhouette parfaite et teint de rose . Une question intéressante: certains pourris semblent immunisés contre les enzymes purificateurs de Monsieur Propre. Pourquoi ? Giscard le Centre Africain,Francisque Miterrand, Chirac et la Mairie de Paris, Bill « Téflon » Clinton et sa moitié….dominante, semblent invulnérables aux exorcismes des bonnes fées Tracfine et Pudibonde.
    Il y a t’il un anthropologue, psycho-sociologue de surcroît, qui puisse nous expliquer l’alchimie de leur savonnette à vilains?
    Cordialement

    Répondre
  5. Décidemment, la politique est largement aussi faisandée aux USA qu’en France… La résignation le dispute au dégoût face à cette situation. Comment s’étonner que, là-bas comme ici, l’abstention aux élections atteigne des records ? La démocratie de nos vieux pays est bien malade…

    Répondre
    • ah mais c’est bon sang bien sûr!
      mais ce genre de questions personne, je veux dire de sensé, posé, démocrate, ne se la pose!
      on attend les résultats et il (Macron) est élu avec un score faramineux (des suffrages exprimés)!
      dès qu’on met en cause sa « légitimité » on nous ressort justement ces scores; bref à en pleurer!

  6. > Et qui est ce « quelqu’un » qui fit cette demande et qui paya la note ?

    Il ne s’agit pas de « quelqu’un » mais de plusieurs mecenes *republicains* de Jeb Bush (la plupart ont nie, mais c’est un fait etabli), a l’epoque candidat aux elections. Ce n’est qu’apres que le parti democrate a finance Fusion GPS pour continuer l’enquete. Pour etre exact, il faut mentionner que Steele a ete engage par Fusion GPS, il n’a jamais eu de contact avec les personnes qui tiraient les ficelles dans l’ombre.

    Nul ne contredit le fait que les Clinton sont pourris jusqu’a la moelle (a part des debiles mentaux … helas, il ne faut pas avoir fait saint-cyr pour realiser que les spheres du pouvoir a travers le monde sont peuplees de debiles mentaux). Mais en conclure que Trump est blanc comme neige est un non sequitur. Outre l’histoire ridicule de cette video compromettante, le dossier contient des informations qui ont ete verifiees plus tard dans les speechs/tweets de Trump.

    > La réalité est que ce sont eux qui ont été acheté et que le candidat de Poutine était Madame Clinton.

    Vous allez un peu vite en besogne. Les USA ont triomphe de l’ennemi et Trump est leur sauveur, hourrah. Je suis le philosophe Hume et assigne une credence plus elevee a la probabilite que Trump, avec son QI de 2, entoure de gens qui ne sont pas vraiment connus pour leur brillance, n’aurait pas pu dejouer un plan « aussi machiavelique ». Il sait juste parler aux foules de bovins qui ont vote pour lui.

    Répondre
    • Euh… alors il faudrait vous renseigner, si pour vous le QI est l’alpha et l’omega…
      Trump a précisément un QI exceptionnel !!
      Quant à vos commentaires sur les personnes pas très brillantes qui l’entourent, il va falloir que vous trouviez une explication rationnelle au fait qu’avec moitié moins d’argent que le camp démocrate, il a non seulement défait ses ennemis de l’intérieur (Républicains) mais aussi les démocrates, tous ayant 98 % de la press mainstream pour eux.
      Après votre explication rationnelle, on en reparlera.

  7. Bonjour,

    J’apprécie beaucoup votre article.

    Si vous souhaitez en savoir plus sur les Clintons voici 3 liens en anglais tous sur youtube:

    1/ Pour avoir un aperçu rapide des principaux scandales:
    Hillary all time biggest 22 scandals (53 minutes) par CleanTVcom (WND originally)
    https://www.youtube.com/watch?v=e1weR3XPNmE

    2/ Pour voir que beaucoup de personnes ont disparu bizarrement:
    The Clinton chronicles – The Bill Clinton murders (1 hour 52 minutes)par American Patriot.
    https://www.youtube.com/watch?v=BPX1G–iE3Q

    3/ Pour mieux comprendre le personnage (témoignages de « proches »):
    NFC: Hillary Clinton exposed (1 hour 30 minutes) par NFC
    https://www.youtube.com/watch?v=BPX1G–iE3Q

    J’en ai encore quelques autres.

    Cordialement.

    Répondre
  8. Trump en déclassifiant les documents sur JFK déterre la hache de guerre contre le Deep State qui le lui rend bien en rouvrant le dossier sur l’influence russe.

    https://twitter.com/CorentinSellin/status/925012080322928641

    Votre « modèle » de démocratie, votre « merveille juridique » permet à un Président d’être si faible et donc au Deep State et aux Juges d’être si fort que le Président même de bonne foi, auto-suffisant financièrement et viril est impuissant constitutionnellement pour les déloger alors qu’en France un Président de Vème République peut faire ce qu’il veut.

    Trump en France aurait déjà appliqué au moins le quart de son programme.

    Comparons les réformes bonnes ou mauvaises qu’ont pu faire de Gaulle, Pompidou, Giscard ou Mitterrand avec Trump qui est pieds et poings liés.

    Répondre
    • @Le Bélier :

      Trump n’y ait pour rien, car la déclassification est automatique après un certain délais et la déclassification de ces documents sur JFK, point trop n’en faut, car la partie 5 fut volontairement supprimée avant publication et tous les noms de personnes vivantes accusées dans ces documents sont barrés..

      De toutes façons chacun sait que c’est le chauffeur de la voiture qui a tiré à bout portant sur Kennedy, on le voit très bien sur la vidéo non coupée que l’on peut maintenant trouver sur internet depuis 20 ans..
      ARTE avait même réalisé une émission courageuse il y a longtemps en montrant habilement toute cette vérité pour finalement conclure l’émission sur un non sens pour se protéger eux-mêmes..

      Le jour où ils lèveront le veto que Obama avait mis pour interdire à la justice US d’assigner l’Arabie Saoudite en responsabilité pour les attentats du 11 septembre 2001.. alors.. peut-être..

      Mais peut-être qu’il ne s’agirait pas d’ouvrir la boite de Pandore.. :

      https://o.aolcdn.com/images/dims3/GLOB/crop/987×494+18+33/resize/630×315!/format/jpg/quality/85/http%3A%2F%2Fo.aolcdn.com%2Fhss%2Fstorage%2Fmidas%2F904e84686e30290c09187acb090c2619%2F205293346%2Ftrump.PNG

      Trump est un crocodile comme les autres, qui tous se croquent les uns les autres dans ce marigot dégoutant qui s’alimente du sang des innocents.

    • Si je ne m’abuse, les document doivent légalement être déclassifiés, ce qui était prévu depuis un certain temps. Et nous n’avons vu qu’une partie, 15000 documents seront rendu public en 2018. Le débat est sur les 1% de documents que la CIA souhaitait garder secrets, pour protéger des personnes cités encore vivantes (ou la réputation de la maison).

      Seulement, monsieur Trump est (serait) intervenu pour ordonner que ces 1% soient aussi rendus publics. C’est là le génie de cet homme, s’arroger des actes pour lequels il n’a joué aucun rôle.
      Pour un homme politique, c’est une grande vertue.

    • Non je ne vois Trump comme un « crocodile » du marigot, je le vois comme un héros au style « Hollywoodien », le brave héros américain qui veut vaincre l’establishment.

      Trump n’est pas Sarkozy qui lui n’a jamais eu l’intention d’appliquer son programme.

      Trump subit de plein fouets les contre-pouvoirs chers au libéraux .

      Pour JFK, il y a aussi Rubenstein ainsi que le « feu vert » de Lyndon Jonhson.

      Aussi, Trump avait le droit de « post-poser » la publication ce qu’il n’a pas fait.

      Son interdiction du recrutement des transsexuels a aussi été cassé par la Justice.

      Croisons les doigts pour qu’on lui laisse au moins une fiscalité allégée.

    • @Sassy2

      Votre document est énorme! ☺

    • « en France un Président de Vème République peut faire ce qu’il veut. »
      c’est ironique ?

      https://youtu.be/EQZY05KA-bE

      et vous avez déjà entendu parler d’Attali ? il était déjà là sous Mitterrand. Il a fait l’euro, il a fait Macron. Il est mondialiste et fédéraliste.

  9. Sur la criminalité des Clinton, il faut aussi écouter Charles Ortel, un journaliste intelligent et intègre (donc je suppose qu’il gagne sa vie par d’autres moyens). Il semble notamment que le dernier tremblement de terre en Haïti a été une excellente affaire pour la fondation Clinton.
    Le terme de « crapule » n’est pas exagéré.
    Je crois qu’en perdant les élections malgré les conseils experts de Bill, qu’elle n’a pas suivi, Hillary « Calamity » Clinton a précipité l’effondrement d’un syndicat du crime qui s’était emparé du part Démocrate et de Washington. On peine à prendre la mesure de l’ampleur du scandale. La corruption des Clinton va devenir légendaire.
    Personnellement, et jusqu’à ce qu’on me rassure quant à l’île d’Epstein, où Bill s’en rendu à de multiples reprises à bord du Lolita airways, je n’ai aucune pitié pour ces individus.
    Merci, M. Trump. Dieu sait de quelles calamités hillarienne The Donald nous aura tous sauvés (et combien jeunes filles des turpitudes de son mari), avec son cuir de rhinocéros et son intelligence des masses.
    Ah! Si on pouvait fusionner Ron Paul et Donald Trump…

    Répondre
    • En me relisant, je ne voudrais pas donner à penser que le Parti Démocrate soit devenu criminel sous l’emprise des Clinton. Le parti du KKK, de Jim Crow, puis de l’Affirmative Action persiste dans le racisme, sinon dans la race à persécuter. Il est coutumier de toutes les formes de triche électorales, de tous les coups tordus.
      Les repreneurs se désolidarisent des précédents tenanciers, c’est bon signe. Mais l’honnêteté intellectuelle est incompatibles avec le socialisme, dont aucun discours ne résiste à un peu de raison et de morale – on le sait depuis Bastiat…
      Comment ne seraient-ils pas corrompus ?

    • Cette fois-ci, il semblerait que le Deep State soit déterminé, fini de jouer, Trump les a défiés et Manafort est inculpé pour trahison.

      http://www.lepoint.fr/monde/ingerence-russe-l-ancien-directeur-de-campagne-de-trump-inculpe-30-10-2017-2168591_24.php

      Paul Manafort, l’ancien directeur de campagne de Donald Trump, est arrivé ce lundi matin au FBI. Il est notamment inculpé de complot contre les États-Unis, blanchiment, fausses déclarations et non-déclarations de comptes détenus à l’étranger, a annoncé le porte-parole du procureur spécial de l’enquête russe. Il a été sommé de se livrer à la justice dans le cadre de l’enquête menée par le procureur spécial Robert Mueller. Un associé de Paul Manafort, Rick Gates, a reçu la même injonction. Il s’agit des premières inculpations dans le cadre de cette enquête sur l’ingérence de la Russie dans l’élection présidentielle de novembre 2016. L’acte d’inculpation de 31 pages ne fait toutefois aucune référence à la campagne présidentielle de Donald Trump. Il ne suggère pas non plus une quelconque collusion entre l’équipe du candidat républicain et les autorités russes visant à fausser le résultat du scrutin. Plus de 75 millions de dollars ont transité par des comptes offshore gérés par les deux hommes, Paul Manafort étant accusé d’avoir blanchi à lui seul 18 millions de dollars.

      ——

      Un mystérieux Papadopoulos vient se mêler dans cette histoire qui comme bien des Grecs ont la main tendu vers l’Occident, le coeur tourné vers Moscou et les « Frères Orthodoxes ». C’est jamais bon quand il y a un grec dans l’affaire.

      L’étau se resserre.

      https://www.bostonglobe.com/news/nation/2017/10/30/papadopoulos-case-real-bombshell-today/a1VL7XnN2QNlhWipk1z2sN/story.html

      Les Russes auraient donc bien piraté le serveur de Clinton (ce qui au passage confirme que Clinton avait un serveur illégal) et auraient proposé leurs « Kompromat » à l’équipe Trump.

  10. Comme il n’y a pas de nouvelles dans Le Monde et aucune vérité dans le Figaro (ces deux organes pompent le NYT et le WaPo !), voila le détail des accusations à l’encontre de Paul Manafort et son associé Richard Gates ce matin.

    https://www.justice.gov/file/1007271/download

    Je n’ai pas encore lu… on me murmure dans l’oreillette les chefs d’accusation suivants:
    -conspiracy against the United States
    -conspiracy to launder money
    -being an unregistered agent of a foreign principal
    -false and misleading FARA statements
    -false statements
    -seven counts of failure to file reports of foreign bank and financial accounts.

    La prochaine cible pourrait être les Podesta brothers…. 🙂

    Répondre
  11. Il semble que Manafort va être poursuivi au moment ou j’écris ce commentaire.

    Mueller semble donc jouer le tout pour le tout. Soit c’est Trump, soit c’est les Clinon qui passeront à la casserole.

    Je ne sais pas qui va l’emporter…

    Répondre
    • J’éprouve le même sentiment. Comme le brexit en UK vs l’UE, un des deux va aller au tapis, malheur au vaincu.

    • Manafort est poursuivi pour une affaire qui date de 2011-2013…Des transferts d’argent depuis l’Ukraine, de l’ex-president Yanoukevitch pour du lobbying.
      Ca n’a rien à voir avec l’election de 2016.
      CE qui est drôle c’est que dans cette affaire, Manafort travaillait avec ou pour la firme conseil des frères Podesta, Tony Podesta en tête, mais aussi… John, le directeur de campagne de Hillary Clinton en 2016.
      Tous les chemins finissent par mener au Parti Démocrate.

    • Au JT de TF1 de ce soir « l’étau se resserre sur Trump »!
      Il n’en a plus pour longtemps, c’est quasiment plié!
      quel suspense!

    • @Charles Heyd: « Au JT de TF1 de ce soir « l’étau se resserre sur Trump »!
      Il n’en a plus pour longtemps, c’est quasiment plié!
      quel suspense! »
      ——
      Trump dort sur ses deux oreilles, du sommeil du juste. 🙂
      Si vous voulez vous rendre un service éteignez la télé… ignorez le grands quotidiens… et plongez vous avec délice dans le travail de journalistes indépendants qui ont vu juste depuis le début en annonçant l’élection du Donald parfois dès le mois de septembre 2016… Et qui annoncent aujourd’hui une forte progression des inscriptions au parti républicain dans les états du « mur bleu »… je doute que ce soit l’effet McCain, Flake, Corker, Ryan ou McConnell…
      A ce rythme, Trump est là jusqu’en janvier 2025.

  12. Les arrières-petits enfants de Clinton seront décédés lorsque l’ultime argutie du dernier avocat chargé des cendres de cette affaire sera publiée. Les Clinton sont intégrés dans le fameux complexe militaro-industriel dénoncé par Eisenhower au moment de son départ à la retraite : il ne leur arrivera rien mais par contre la pression restera forte pour pousser Trump dehors et en tout cas ne lui permettra aucun second mandat facile ni aucun successeur adoubé. De démocratie il n’est qu’apparence et sans me faire le thuriféraire de la théorie du complot, il faut quand-même se poser des questions au sujet de ceux qui tirent les ficelles dont les hommes de Davos ( (c) Charles Gave himself) ne sont à mon sens que la partie détectable par les radars publics… On verra comment finira Trump. Après tout, il a une famille lui aussi…

    Répondre
  13. Cela s’appelle l’inversion accusatoire.
    Maintenant il ne faut pas se faire d’illusion. Les Clintons étant de gauche ils seront absous.
    En France seuls les crimes et délits des gens de droite font l’objet de l’intérêt des médias, ce qui aide grandement le bobo du tertiaire qui peut ainsi s’en gargariser à la machine à café et faire son intéressant(e) au bureau en exaltant à loisir les valeurs du communisme et du gauchisme. C’est gens là faisant l’admiration du patronat français.

    Répondre
  14. Et la plus belle des brochettes Bush père et fils, Clinton family et Obama étaient en train de faire charité pour Porto Rico…

    Nous manquant tout de même la famille Ben laden pour assurer le retour au fonctionnement des infrastructures de l’île dans de bref délais…

    Mais je pense que c’est une théorie d’un complot planétaire qui souhaite nous détourner d’une invasion extraterrestre imminente…

    Dana Scully et Fox Mulder sont en sous-sol dans les archives 🖖🏿👽

    Répondre
  15. Consternation est le mot qui convient le mieux en effet dans cette situation aux USA, et par ricochet en effet en France car nos médias vont mettre du temps à admettre leur aveuglement pour Hilary;
    l’affaire Weinstein, le plus gros donateur de la campagne électorale de Clinton, a même fait peu de vagues chez nous et j’ai entendu sur je ne sais plus quel média que le fait de toucher de l’argent d’un tel personnage n’est finalement pas un problème car rappelez vous, « personne », mais maintenant tout le monde, ne le savait!
    Mme Clinton a déjà déclaré qu’elle ne se présenterait plus à une élection présidentielle, ce qui est en effet le moins, mais de là à son inculpation il y a un pas;
    donc wait and see?

    Répondre
  16. Article qui s’avérera probablement d’avant-garde, même au-delà de FRANCE, sur le crépuscule des Clinton.

    Si l’on ose ajouter quelque chose :

    pourquoi toujours épargner le Figaro ?
    Il fut pro-Hilary, avec les calomnies sur Trump qui ne coûtent rien, jusqu’au moment où le trumpisme de base en FRANCE est devenu notoire, vers le dernier tiers de la course ; alors seulement l’hagiographie et la calomnie ont été remplacées par l’observation plus ou moins sobre.

    Le Figaro est suffisamment de droite pour faire sortir les cartes bancaires sur le Figaro Madame, mais dans toutes les controverses cherche à sortir son épingle du jeu sans jamais prendre le risque d’être surpris à la pointe de la réflexion de droite.
    Au mieux le Figaro est un journal hétéroclite, tendanciellement de gauche, en dernière instance promulticulturel, épris de médiocrité, sauf quand il s’agit de faire sortir les cartes bancaires pour les produits de luxe, qui incluent l’abonnement au Figaro lui-même.
    Et ça marche depuis des lustres, puisque l’abonné est persuadé qu’il est en communion avec la spiritualité française absente de l’iMonde, de Libération, …
    Une preuve ? Relire son suivi des présidentielles U.S. du début à la fin, en observant son changement d’attitude systématisé à la fin Mars 2016, quand l’élection de Trump est devenue simplement plausible. Plausible car les spécialistes des ETATS-UNIS, du Figaro jusqu’à l’iMonde, comme l’impayable Nicole Bacharan, qui ressassaient jusque là que Trump n’iraient pas au-delà de 30%, ont commencé à se fondre dans la campagne à partir de Mars-Avril.

    Répondre
    • pourquoi toujours épargner le Figaro ?

      Parce que quand on est de droite, on tape sur la gauche et ceux de droite qui l’ont aidée quand bien même la droite aurait les mêmes casseroles.

      On ne se gêne pas pour quasiment accuser Clinton mais défend Sarkozy sur la corruption libyenne.
      On critique le dossier Fillon ressorti avant les élections mais pas celui de Clinton et de ses mails à quelques jours des élections.
      On critique les Clinton qui ont signé un accord minier avec la Russie mais pas Tillerson avec la Russie.

      Au moins, on n’a pas parlé du « Pizzagate » qui semble aussi étrange que l’affaire de Trump à Moscou.

    • Le Bêlant

      Vous êtes souvent verbeux, hors sujet, et anonyme.
      Vous seriez plus à l’aise sur Télérama, ou Libération, France Culture, etc.

  17. J’avoue être assez ébahi, consterné, affligé (je ne sais pas quel est le qualificatif le plus approprié) par la lecture de cet article.

    Si tout ce que vous écrivez est exact et que la procédure suit son cours jusqu’au bout, c’est effectivement un séisme majeur qui va se produire.

    Mais la capacité « d’étouffement » des affaires n’est elle pas trop forte ?
    Car je me souviens de votre précédent article il y a quelques mois et pour l’instant le clan Clinton s’en sort bien. Même Trump a renoncé à traduire Hillary Clinton en justice.

    Quant à la consternante presse française, il suffit de constater à quel point elle ménage les Clinton/Obama dans l’affaire Weinstein pour être certain qu’elle ne peut plus produire aucune information objective

    Répondre
  18. Merci de nous informer de toutes ces turpitudes de Hillary (avec deux l).

    Répondre
  19. Accuser autrui des crimes qu’on a soi-même commis est une tentation vieille comme le monde.

    Répondre
    • NassimNicholasTaleb‏Compte certifié
      @nntaleb

      Hammurabi’s code: He who falsely accuses someone of a crime is to be penaliized as if he committed it himself
      Applies to all: right,left,…
      07:31 – 29 oct. 2017

      Hammurabi ou Hammourabi, né vers 1810 av. J.-C. à Babylone et mort vers 1750 av. J.-C

    • je réponds à #sassy2;
      je suis en effet absolument d’accord avec Hammourabi car ces gens, ceux qui accusent les autres de leurs crimes, sont les êtres les plus malfaisants qui puissent exister; je les appelle les « hypocrites » même si un hypocrite peut ne pas avoir commis le crime ou le péché qu’il dénonce (ah ces bons Tartuffes!)!
      pourquoi? d’abord parce que eux ont commis ces crimes ou délits et on ne va les juger que s’ils sont démasqués par le plus grand des hasards, la justice et les juges ayant d’autres chats à fouetter;
      ensuite, quand on n’a pas les « cuisses propres » on ne va pas accuser les autres de ses propres méfaits; on fait profil bas le temps que passe l’orage!

  20. Merci pour cette synthèse éclairante.

    Répondre
  21. Qui tousse alentour?

    Répondre
  22. Un embarras paroxystique.

    Ce matin, (même si je n’écoute la radio que 5min) bfm a bien signifié que Mueller va inculper quelqu’un dans l’affaire « Trump Russie ».
    Je n’ai pas rêvé, voyons google:
    « Ingérence russe : interpellation dans l’entourage de Trump ?
    Le Point-il y a 34 minutes »

    Répondre
    • Quand on veut noyer une affaire, il faut créer une affaire dans l’affaire, allumer des contrefeux, créer d’autres affaires dans les affaires … jusqu’à ce qu’on y comprenne plus rien.

      Au passage Trump est en conflit avec la CIA pour avoir « released » les documents sur l’assassinat de JFK.

    • bonjour très cher Bélier Emissaire.

      Bien sûr, mais ils n’ont plus peur du ridicule: le seul contre feu est grossièrement la négation parfaite de la vérité.

      Un peu comme avec la campagne Vidéo de la dernière chance, « Ceci est une pomme » dite anti-Fake News de CNN.
      Réalisée par des incultes qui n’ont rien compris à Magritte « Ceci n’est pas une pipe. »

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *