FavoriteLoadingAjouter aux favoris

image_pdf

Je vais partir d’un certain nombre de présupposés qui seront-ou non- confirmés Dimanche prochain.

Les voici.

  • Le premier est que Marine Le Pen sera au deuxième tour.
  • Le deuxième est que la classe politique et journalistique attend cela avec impatience pour nous refaire le coup de la nécessité pour les forces de progrès (?) de s’unir pour empêcher qu’elle ne soit élue au deuxième tour, l’idée bien sur ayant toujours été que celui qui sera opposée à elle sera automatiquement élu.
  • Pour les hommes de Davos et les Oints du Seigneur qui nous gouvernent avec le succès que chacun peut constater depuis des années, la question posée était donc : comment manœuvrer pour être certain que leur candidat sera au deuxième tour ?
  • Tout le monde connait la réponse à cette question qui est vieille comme les élections. Il suffit de susciter des « petites » candidatures chassant sur les mêmes terres que messieurs Fillon et Hamon (soutenus l’un et l’autre du bout des lèvres par les forces politiques représentant les hommes de Davos) qui garantiront que leur « Oint du Seigneur », soigneusement choisi par les représentants de l’état profond français ( Messieurs Attali et Jouyet) sera présent au second tour puisque les forces de leurs adversaires auront été dispersées.

Et bien entendu, ces « utiles petits candidats » dont nul ne met en doute l’honorabilité trouvent sans trop de difficultés les 500 signatures qui pour d’autres qui seraient moins utiles, sont impossibles à rassembler.

Où l’on retrouve le vieux principe de « diviser pour régner » cher à tout énarque de qualité …

Et c’est là que les choses pourraient se compliquer sérieusement pour nos Machiavels de sous-préfecture qui pensent que l’électorat français se manipule comme un congrès du parti socialiste.

En fait, je ne suis pas du tout certain du coté inéluctable de cet enchaînement qui fait fi de l’intelligence de l’électeur de base.

Prenons un électeur de monsieur Fillon.

Que va-t’il se dire ?

Dans un scrutin « normal » j’aurais pu me laisser tenter par un vote au premier tour pour monsieur Dupont-Aignan, le gendre parfait, ou pour monsieur Asselineau, la réincarnation du Général. Si je me laisse aller à cette faiblesse, il est à peu près certain qu’au deuxième tour, je vais me retrouver avec Macron contre Le Pen ce qui me parait avoir à choisir entre la peste et le choléra. 

Et donc, je vais voter comme un seul homme pour Fillon.

Prenons un électeur de « gauche ».

Que va-t-il se dire ?

Dans un scrutin normal, j’aurais pu me laisser tenter au premier tour et donner ma voix à un Hamon ou à un Poutou. Mais à l’évidence, ils ne seront pas au deuxième tour, et je risque de me retrouver sans aucun candidat pour qui voter au deuxième tour, un peu comme quand nous avions eu Pompidou contre Poher.

Et donc je vais voter comme un seul homme pour monsieur Melenchon.

Le « diviser pour régner » risque en fait de renforcer les gros candidats tant à gauche qu’a droite, plutôt que de les affaiblir.

Ce qui revient à dire que la présence de monsieur Macron au deuxième tour est loin d’être assurée.

 

Venons-en aux électeurs de monsieur Macron qui, me dit-on, seraient à la recherche d’un  « souffle nouveau» et donc serait soutenu par la jeunesse.

  • En fait de souffle nouveau, il n’y a pas un seul vieux cheval de retour de la politique ou de la gens jacassière (ceux qui ont fait leur métier de commenter la vie politique, comme l’appelait Raymond Barre) qui ne manifeste un merveilleux enthousiasme pour le candidat de la disparition de la France. On retrouve bien sur l’éternel trio de comiques troupiers, BHL, Minc, Attali qui se sont toujours trompés sur tout et sur lesquels il n’est point besoin d’épiloguer. Le fait que ces trois la soutiennent monsieur Macron rend son élection hautement improbable tout simplement parce qu’ils n’ont jamais rien compris à rien.
  • Quant à la jeunesse, je n’accorde aucun crédit particulier à la jeunesse, en partant du principe cher à Jacques Brel qu’un jeune con a tendance à devenir un vieux con et que d’ailleurs le candidat le plus soutenu par la « jeunesse » est MLP, ce qui semble avoir échappé à la gens jacassière citée plus haut.
  • On le voit être soutenu par un ancien ministre de l’éducation nationale, monsieur Bayrou, qui, quand il a été en fonction s’est toujours couché avec la plus grande célérité devant les syndicats qui ont détruit l’Education Nationale. Nous devons aussi à ce fin politique l’élection de monsieur Hollande et donc cinq ans de dégringolade ininterrompue.

 

Voir monsieur Bayrou embrasser monsieur Macron laisse une impression détestable, sans que je sache très bien pourquoi. Je songe à la formule de Napoléon voyant Fouché donnant le bras à Talleyrand et disant « Tiens, voici le vice appuyé sur le crime » que l’on pourrait paraphraser comme : « Tiens, voici le vide appuyé sur la veulerie »

  • Et enfin notre Macroniste doit savoir aujourd’hui que son candidat est soutenu par la quasi totalité des groupes de presse appartenant pour certains d’entre eux à des hommes pour qui monsieur Macron a eu des bontés quand il était ministre. Ce qui peut laisser chez les âmes sensibles comme un léger sentiment de dégout.

Bref, j’ai beaucoup de mal à penser que les Macronistes vont se lever en masse Dimanche prochain en chantant youkahidi, youkahida avant d’aller voter pour celui qui apparaît de plus en plus et comme un faux nez du parti socialiste et comme le digne successeur de monsieur Hollande, lequel après tout plafonnait il y a quelques mois à 10 % d’opinions favorables. Je ne vois donc pas très bien pourquoi ce représentant du vide sidéral de la pensée et de l’absence de courage devrait atteindre 20 %.

Qu’un Français sur cinq se laisse embobiner par une manœuvre aussi grossière me parait déjà beaucoup. Plus, cela confirmerait les craintes que certains peuvent avoir sur le niveau intellectuel des français en chute libre depuis 1981, mais il y a des limites.

 

Je ne suis payé ni par les instituts de sondage ni par les journaux, ni par leurs propriétaires (qui sont souvent les mêmes) ce qui enlève bien entendu toute légitimité à mes propos. Cependant, je confirme et je signe : je ne suis pas du tout certain que monsieur Macron sera au deuxième tour.  Imaginons cependant que je me trompe…  (Ce qui ne m’est jamais arrivé bien entendu mais il faut un début à tout).

La question que chacun devra se poser alors est : Mais où sont donc les troupes de réserve de monsieur Macron ?

Chez les électeurs de Fillon ?

Vous plaisantez sans doute.

Ils ne vont pas voter pour celui qui a été certainement complice de la tentative de déstabilisation de leur candidat, qui était dans le palais de l’Elysée ou au gouvernement quand on leur a imposé le mariage pour tous après qu’on ait augmenté leurs impôts de façon monstrueuse. Qui plus est ce candidat a l’intention de taxer l’immobilier, seul actif qui leur a permis de ne pas encore sombrer.

Plutôt crever.

Chez les électeurs de Melenchon ?

Vous les voyez voter pour un ancien de la banque Rothschild qui a fait disparaitre une partie importante de son patrimoine sans que l’on sache très bien pourquoi ni comment ?

Vous les voyez voter pour le candidat de la mondialisation heureuse, pour celui qui veut que la France devienne une société multiculturelle et qui traite les femmes qui travaillent en usine d’abrutis illettrées ?

Et donc, dans ce cas de figure, je m’attendrais à une abstention prodigieuse et à l’élection de Madame Le Pen.

Passons au second cas de figure, Le Pen  Melenchon.

Même question : où sont les troupes de réserve de monsieur Melenchon ?

En dehors de monsieur Bayrou, et des trois pelés et deux tondus qui auront voté Hamon je ne vois pas de troupes fraiches apparaitre.

Et donc, dans ce cas de figure, madame Le Pen est élue haut la main.

Venons en à monsieur Fillon et posons la question fatidique : où sont ses troupes de réserve ?

Très facile de répondre à cette question : tous les gens qui auront voté pour monsieur Macron, étant à la fois pusillanimes, sans conviction et crédules se précipiteront pour voter pour monsieur Fillon, qui sera élu triomphalement et pourra de plus dégager une majorité de gouvernement considérable au Parlement.

J’en arrive à la conclusion de ce papier.

Les gros malins qui ont essayé de dézinguer monsieur Fillon pour faire élire leur Golem ont, de par leurs actions, rendu infiniment plus probable l’élection de madame Le Pen. Je pense au proverbe Grec : « Ceux que les Dieux veulent perdre, ils les rendent fous »

Quand on voit monsieur Hollande se promener en déclamant que sa dernière mission est d’empêcher madame Le Pen d’être élue, on ne peut s’empêcher de sourire en repensant  que ses missions antérieures étaient de relancer  la croissance,  de retrouver l’équilibre budgétaire et de faire baisser le chômage. A l’aune de ses résultats passés, l’élection de MLP apparait une certitude.

Quoiqu’il en soit, la parole est maintenant au Souverain -enfin-, c’est-à-dire au Peuple.

A lundi prochain et bon vote !

 

 

 

NDLR: Pour nos amis lecteur Parisiens, Charles Gave sera l’invité du cercle Droit et Liberté lors d’une conférence débat sur la sortie de L’euro.

Plus d’informations:

Ouvert à tous et gratuit  mais inscription obligatoire ci- après

Inscription https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSf1g-YIt7iXHTDUjIVk9ZODdlMuaiJCaHf1CYbczBkltSejDQ/viewform?c=0&w=1

« Alors que le Royaume-Uni vient de lancer le processus de sortie de l’Union Européenne dans un environnement économique favorable et bien loin des prévisions alarmistes de certains commentateurs, la question de sortie de l’UE revient en force pour de nombreux autres États membres.

Alors que les mêmes experts patentés s’expriment régulièrement sur les conséquences supposées d’un Frexit sur l’économie et le droit français, le Cercle Droit & Liberté propose d’aborder le sujet sous un angle différent de celui mis en avant par la doxa médiatique actuelle.

Le mardi 18 avril prochain le Professeur de droit public Olivier Gohin ainsi que l’économiste et écrivain Charles Gave tenteront d’apporter un regard iconoclaste sur la question.

Quelle est la procédure juridique à suivre en cas de sortie ? Quelles sont les modalités de déconnexion des systèmes juridiques nationaux et européens ? Les conséquences économiques seront-elles aussi néfastes qu’annoncées ?

Ce sont notamment les questions auxquelles répondront nos deux intervenants lors de ce débat qui s’annonce passionnant et à rebours des présupposés actuels sur le sujet ! « 

Auteur: Charles Gave

Economiste et financier, Charles Gave s’est fait connaitre du grand public en publiant un essai pamphlétaire en 2001 “ Des Lions menés par des ânes “(Éditions Robert Laffont) où il dénonçait l’Euro et ses fonctionnements monétaires. Son dernier ouvrage “Sire, surtout ne faîtes rien” aux Editions Jean-Cyrille Godefroy (2016) rassemble les meilleurs chroniques de l'IDL écrites ces dernières années. Il est fondateur et président de Gavekal Research (www.gavekal.com).

Partager sur

82 Commentaires

  1. « (Ce qui ne m’est jamais arrivé bien entendu mais il faut un début à tout). » Malheureusement, cela vient d’arriver. (J’en suis bien triste d’ailleurs).

    Répondre
  2. Pour une fois malheureusement vous vous êtes trompé je le regrette. Merci de nous avoir fait espérer.

    Répondre
    • Oui , nul n’ est décidément prophète en son pays.

    • mieux ne vaut pas être prophète, on sait comment ils finissent

    • L’opération « marketing » a réussi. Ce premier tour est un Munich politique…

    • oui, Hollande nous aura enfumé jusqu’au bout et il a encore quelques semaines pour continuer à le faire!
      au début de son quinquennat je disais qu’il serait réélu (Hollande) puis au fur et à mesure que cette éventualité devenait très improbable, et heureusement, je me demandais ce qu’il pourrait faire; eh bien, c’est fait, il nous a légué un clone!

  3. Non mais ce n’est pas possible! C’est l’ectoplasme qui va être élu!!

    On est reparti pour le même tour mais en pire!
    Il vient encore de dire que la culture française n’existe pas. Et comme Valls, il vient de dire que il faut s’habituer au terrorisme. Au fait qu’on peut se faire agresser et tuer dans la rue. Il est mondialiste. Pro-Europe. Pro-immigration. Relativiste. Un pur produit marketing du système. Qui a dit que la colonisation par les français était un crime contre l’humanité. Adoubé par bayrou, gaspard kœnig, minc, the economist, schauble, obama et Alain Madelin. Pour qui l’identité est «haineuse». Il veut favoriser l’accès à la nationalité française.

    Un mondialiate multi-culturaliste déraciné.

    C’est la fin des haricots. Les carottes sont cuites.

    Fuyons. Où peut-on aller construire une nouvelle Jérusalem? Et aucune région de France ne veut faire sécession? Apparemment, suis-je le seul à être catastrophé? Les français de demain sont-ils condamnés à devenir les juifs apatrides d’hier?

    Répondre
  4. PETITE MANIPULATION ÉLECTORALE, ENFUMAGE A CONNAÎTRE AU SUJET DES BULLETINS BLANCS :

    Français de L’étranger je me suis proposé pour aider aux votes des présidentielles, j’ai donc eu accès aux explications suivantes sur le vote blanc qui jusqu’à aujourd’hui était comptabilisé comme nul :

    loi 2014-172 sur le vote blanc aux élections: « Article 1: Les bulletins blancs sont décomptés séparément et annexés au procès-verbal. Ils n’entrent pas en compte pour la détermination des suffrages exprimés, mais il en est fait spécialement mention dans les résultats des scrutins. »

    les Bulletins blancs ne sont donc toujours pas considérés comme des suffrages exprimés, équivalents mais distincts des nuls et ce sera cette année, la 1ère application à une présidentielle de la loi de 2014 appliquée au Parlement de l’U.E.

    Constitution de 1958: Article 7: « Le Président est élu à la majorité absolue des suffrages exprimés ».

    Donc si on vous fait croire que cette année les blancs compterons, c’est faux !! ils n’auront pas plus de valeurs que si vous étiez resté à la maison à regarder l’ASM Clermont contre Leinster en demi finale de la champions cup !

    Ma question : pourquoi nos élus refusent de reconnaître le vote blanc ? Calcul électoraliste je pense.

    Répondre
    • On peut, et même on doit, s’interroger en effet sur le refus de la majorité des élus (gauche et droite confondues) de reconnaître ces bulletins blancs comme des suffrages exprimés;
      mes arguments et explications, qui valent ce qu’ils valent:
      – il faut en effet que ces suffrages soient « exprimés » sinon, comme dirait M. de La Palice, cela ne sert à rien d’aller voter blanc car c’est « NAC » (nul à chier) et les politiques vous regarde avec un sourire narquois en sus;
      – la seule manière de dire qu’on ne veut pas des candidats en lice, en général les deux ou trois restants au second tour, c’est le vote blanc; M. Sarkozy appelait cela le « ni-ni » si j’ai bien compris mais bizarrement je ne l’ai jamais entendu dire « vote blanc = suffrage exprimé »!
      – l’abstention est en effet sans effet car même avec un seul suffrage exprimé il y aurait un élu!
      – mais si ces suffrages blancs étaient « exprimés » il faudrait des conditions dans l’interprétation des résultats; en effet, si le nombre des suffrages blanc était important voire plus important que celui du premier des candidats restants en lice, quel serait le résultat du vote? Verrait-on un député, voire le président de la République, élu avec 30% des voix et 40% de bulletins blancs?!
      Bref, notre république (presque bananière) a encore de beaux jours devant elle!

  5. Petite réflexion,
    En passant,

    Titre : La victime est désignée et condamnée

    Droite ou gauche, Europe ou nations, libre-échange ou protections, accueil ou rejet des immigrés, croissance ou décroissance, etc… nos 11 candidats diffèrent sur presque tout. Mais ils sont unanimes ou presque unanimes, et nous autres électeurs avec eux, sur un point, la laïcité, c’est-à-dire le rejet de la religion hors de la sphère publique. Cette unanimité n’est-elle pas avérée, manifeste ? Or, comme toute unanimité, elle est suspecte. De quoi est accusée la religion pour être ainsi condamnée, unanimement, sans appel ? De mensonge bien sûr, de superstition, de dogmatisme, les chefs d’accusation ne manquent pas.
    Cependant, cette capacité que nous avons à douter, et donc à échapper à l’idolâtrie, et par là-même à distinguer, objectivement, le vrai du faux, le rationnel et l’irrationnel, le juste de l’injuste, le bien du mal, ne nous vient-elle pas en ligne droite de la pensée hébraïque et évangélique ?
    En la rejetant comme nous le faisons, en l’assimilant aux idolâtries qu’elle dévoile, en oubliant à son endroit les bienfaits appris d’elle du doute, nous retombons, aveuglément, dans toutes sortes d’idolâtries. Nos idoles les plus visibles sont bien connues : l’argent, la réussite, la force… on peut leur ajouter la raison, la science, la technique, et aussi l’Europe et l’euro pour les uns, l’identité et la patrie pour les autres, et pour tous la laïcité elle-même, devenue sacrée, intouchable.
    Nous sommes imprégnés, profondément et indissolublement imprégnés, dans nos principes, dans nos lois, dans nos émotions et sentiments, dans nos opinions, du savoir anthropologique incomparable qui nous vient de la pensée hébraïque et évangélique, ou « judéo-chrétienne ». La devise de la république, « liberté, égalité, fraternité », la Déclaration des Droits de l’Homme, à l’origine présentée à la façon des Tables de la Loi, sont parmi les traces les plus notoires de cette imprégnation.
    En la niant, nous nous interdisons de penser droit, de voir les choses comme elles sont, de trouver le bon chemin.
    Nous avons 11 candidats mais aucun pour prendre la défense de la religion – de Dieu – victime injustement condamnée. Son sacrifice est supposé nous sauver, il nous perd.
    Onze candidats également idolâtres : comment voter dimanche ?

    Répondre
  6. Cher Monsieur Gave

    J’apprécie beaucoup vos articles qui révèlent une honnêteté intellectuelle et une connaissance des choses économiques et humaines dont beaucoup de politiciens français sont dépourvus
    Ceci dit, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous sur les pronostics que vous faites pour le 1er tour de la présidentielle
    Il est naif d’imaginer que la droite, largement majoritaire dans l’opinion publique française au soir de sa primaire (entre 60 et 65 % des intentions de vote) ne représenterait plus aujourd’hui qu’entre 40 et 45 % (si l’on additionne, selon les sondages, les pourcentages de FILLON, Marine LE PEN et NDA)
    Il ne faut pas oublier que tous les sondages sont manipulés par les médias qui ont fait de MELENCHON et MACRON leur chouchou de telle manière que MACRON soit élu sans difficulté au 2ème tour
    Donc, au soir du 1er tour, on aura : 1er et largement devant : François FILLON
    La seule incertitude concerne la 2èeme place entre MACRON et Marine LE PEN
    Quant à MELENCHON il sera 4ème avec à peine 15 % des voix

    A lundi pour les résultats !

    Répondre
    • Remarque d’ordre générale;

      Toutes les personnes intervenant sur ce site par un premier commentaire de 10 pages se concluant par « voila pourquoi je vote. A / Marine. B/ Asselineau C/ Dupont Aignan D/ Fillon E/ Mélenchon F/ Macron,

      vera son commentaire effacé.

      Bon, le couper coller ne vous ayant pas trop fatigué, vous aurez donc le loisir d’aller le reproduire sur d’autres afin qu’il ne soit pas lu avec la même attention.

      Cette campagne est décidément affligeante

  7. C’est bien la première fois depuis 1958 que les sondages prévoient 4 candidats dans une fourchette de 4 points, avec une marge d’erreur de 3% ! Il en ressort que tout est donc possible et bien malin celui qui pourrait prédire le quartet gagnant au soir du 23 avril.

    Répondre
  8. Je pense que les électeurs de Fillon sont en train de fuiter vers Marine Lepen ou Dupond-Aignan / Asselineau voire même vers Melenchon / abstention (le vote dynamite pour tout péter) et les électeurs de Macron vers Melenchon. Ceux d’Hamon idem vers Melenchon.

    Fillon fera 20% maximum et Macron 16% maximum. MLP 30%, Melenchon 25%

    Il y a 4 facteurs importants qui vont vraiment compter, le moral, le nationaliste, le « rien à perdre je fais tout péter », le « j’ai à perdre si grand changement ». Et bien les 3 premiers facteurs additionnés sont majoritaires et qui les incarne au mieux ?

    C’est pourquoi je n’aurais jamais pu l’imaginer mais on se dirige vraiment vers un Lepen / Melenchon.

    2eme Tour -> MLP sans aucun doute.

    Si ma prévision est exacte, pour tous ceux qui aurait bon cela mérite bien un dîner (offert) avec Charles Gave n’est ce pas ?

    Répondre
    • Le lendemain matin d’un premier tour désignant MLP et Mélenchon vainqueurs, tous les étrangers rapatrient l’argent qu’ils pourraient avoir en France et le taux d’emprunt de la France monte de 100 points de base et de 200 pdb le lendemain.
      La secousse est telle qu’on ne parle plus que de la prochaine faillite en oubliant même le second tour.
      Les français avisés qui détiennent plus de 100k€ virent immédiatement presque tout hors de l’UE.
      Avant même le second tour,les hommes du FMI commencent à faire leurs valises…
      Ce scénario catastrophe n’a rien d’irréaliste pour ceux qui se souviennent de la panique après l’élection de Mitterand.

    • Les personnes qui ont 100k ne sont pas assez riche pour pouvoir quitter la France, même ceux qui ont 5x plus car ils restent dépendant de la France au niveau de leurs revenus, de plus cela demande de la connaissance et une grande partie de l’argent est dans l’assurance vie / immobilier.

      Par ailleurs pour beaucoup aller mettre son argent dans des pays où ils n’ont pas la nationalité rebute, on ne sait jamais ce qui peut advenir. Donc oui un MLP / Melenchon ferait peur, mais des contre peur stabiliserait le tout.

      Aussi malgré un MLP / Melenchon la France resterait un pays avec pas mal d’avantages par rapport aux autres, et entre MLP /Melenchon c’est bien Melenchon qui ferait le plus peur et vraiment peur pas vraiment MLP.

      Résultat ce dimanche, aux urnes citoyens !

  9. Je m’en excuse, je n’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires. Je me rappelle de Charles qui en entretien sur une chaîne youtube prophétisait que le « dégagisme » cher au bolivarien Mélenchon pourrait bien se traduire par un second tour MLP/JLM. Tout le monde l’aurait pris pour un fou à ce moment là or le resserrement autour de 20% de 4 candidats démontre que cette option est bien plausible.

    MLP se tasse suite à une campagne assez terne conclue par une polémique sur l’état français de Vichy. Jamais les médias ne se seront donnés la peine de comprendre pourquoi les successeurs de la France libre étaient mal à l’aise vis à vis de cette période, Mitterrand, on comprend très bien, mais chut il ne faut pas le dire de peur qu’on s’interroge sur le caractère incongru d’avoir nommé des lieux immédiatement après sa disparition. Chirac le social démocrate déguisé en gaulliste s’est bien gardé de rappeler que lorsqu’on fait la guerre, il vaut mieux la gagner par bien des aspects et les effets secondaires extrêmement douloureux en cas de d’échec. Sarkozy et Hollande, loin de ces futilités historiques se concentraient sur leur image dans Paris Match tout comme Macron désormais.

    D’accord avec l’article, je me permets de mentionner une analyse fine de Dominique Reynié dans le Figaro Magazine de ce week-end, parue depuis sur le site internet. Quid des électeurs de Fillon lorsque celui-ci dépassait les 30% au sortir de la primaire? Ils ne se sont pas évaporés et l’offre politique leur offre peu de refuges crédibles. Surtout quand Caliméro NDA dit subir des pressions. Si NDA fait encore 2% et que Fillon est éliminé dimanche, compte tenu de la différence des projets, personne ne dira rien. Si NDA fait 5 ou 6% et que Fillon saute pour la moitié de cela, tous les regards seront tournés vers lui. En fuitant d’éventuelles pression NDA commet l’erreur de responsabiliser les brebis égarées de Fillon : Je crois comme vous que MLP sera au second tour. Le premier tour est donc un vote « utile » exacerbé à son paroxysme tant l’effet repoussoir joue à plein.

    Reste que Macron aurait du exploser en plein vol mais qu’entre la nullité d’Hamon, l’extrémisme de Mélenchon et un Fillon empêtré et assumant un conservatisme de droite, le vide avait beaucoup d’espace. Trop. Supposons un Fillon/Macron. Excellent débat à venir mais terrible en vue de 2022. Les « réalistes » ne pesant moins que les « faut tout faire sauter dès maintenant ». Il faut donc soit MLP ou JLM au second tour pour espérer un débat entre la folie dépensière marxiste et le réalisme quitte à dire des choses déplaisantes pour les institutions européennes à l’agonie.

    T. May convoquent des élections générales dans un mois et demi. Un seul candidat a dit que l’UE était en danger de mort et qu’il fallait la réformer avant une autre grande crise. Je vous laisse deviner lequel.

    Répondre
  10. Au choix : Le Pen et son programme éco qui date des années 70, Mélanchon idem l’immigration massive en plus, Fillon libéral-conservateur et Macron social-démocrate scandinave…Faites vos choix…En tous cas aucun ne propose les réformes profondes qui faudrait faire sans délai…La question à se poser est comment va se finir ce cirque?

    Répondre
    • Bonsoir

      Ce genre de cirque ne finit pas. Pendant quelques semaines, après les élections, les gens croient qu’il en ont fini avec le cirque, puis la réalité ressurgit petit à petit à la conscience et le spectacle continue.
      Si tout se passe bien, ce cirque là finira sur terre avec l’extinction du soleil, faute de carburant. Cela ne veut pas dire que nos descendants n’auront pas trouvé moyen de le répliquer ailleurs!

      Lire Plutarque, Sénèque, est tout aussi éclairant que d’écouter les diverses analyses qui courent ici et là.
      Alors soit vous êtes sur la piste, soit vous avez payé pour voir….
      Le cirque du jour: un fantôme hante l’Europe, celui de la dictature du prolétariat. Il s’est adapté aux temps nouveaux et fait son numéro en forme d’hologrammes. Ce qui lui confère ce don d’ubiquité tant fantasmé qui devrait ébahir les simples!
      Cordialement

  11. Bonjour Charles Gave,

    « …En fait de souffle nouveau, il n’y a pas un seul vieux cheval de retour de la politique ou de la gens jacassière (ceux qui ont fait leur métier de commenter la vie politique, comme l’appelait Raymond Barre)… »

    C’est encore plus antédiluvien que ça. Pour en prendre la mesure, lire cet article fort détaillé et documenté :

     » Comment faire du neuf avec du vieux
    De la Fondation Saint-Simon à Emmanuel Macron
    par Thierry Meyssan »

    http://www.voltairenet.org/article196012.html

    Les dernières mesures de Filtéris vous donnent raison quant à votre pronostic : Fillon en tête suivi de MLP. Mélanchon talonne et serait prêt à dépasser Macron.

    Quant à ceux qui condamnent Fillon, qu’ils ne s’arrêtent pas en chemin, ôtent le bandeau qui les aveugle et condamnent aussi la grande majorité de la classe politique qui use des mêmes « arrangements » parfaitement et dûment autorisés cependant, par les deux Assemblées.

    Le jugement doit être impartial et non manipulé par des médias et autres officines agissant en coulisses, donc il faut aller jusqu’au bout des accusations et ne laisser personne en dehors des sanctions, qu’elles soient électorales ou judiciaires.

    Si, malgré tout, on reste convaincu de la carence morale (la morale est une chose fort diverse selon les individus et les cultures, mais passons) il est alors du devoir de chacun d’analyser le programme et de faire abstraction de la personne, dans l’intérêt du pays et non dans celui de quelques uns.

    Le programme de Fillon n’est sans doute pas encore assez abouti (si tant est qu’il l’applique), mais il est le moins pire.

    Bien à vous,

    Répondre
  12. Vous semblez vous réjouir d’une éventuelle élection de François Fillon.
    Permettez-moi de ne pas partager du tout votre avis.
    Les turpitudes du candidat récemment dévoilées dans la presse, à défaut d’être aisément condamnable sur le plan juridique, sont moralement très choquantes.
    Je crois qu’il est important de sanctionner ce comportement, quand bien même l’élection présidentielle est en jeu.
    Préférer son intérêt personnel à celui de son pays et proférer un énorme mensonge sur son attitude en cas de mise en examen, j’ai du mal à y considérer la stature de président du candidat Fillon.
    Ce monsieur n’a (presque) plus de crédibilité pour endosser le costume de président que chacun pouvait raisonnablement imaginer il y a quelques mois.
    Son élection cristalliserait un peu plus la fracture grandissante qui existe aujourd’hui entre les élites politiques et une partie importante de la population.
    Pas besoin d’être grand clerc pour savoir qui en bénéficierait en premier lieu.

    Répondre
    • Les élections françaises se présentant de plus en plus comme une sorte de turf, nous avons utilisé notre week end de Pâques pour jouer les élections aux petits chevaux; en voici le résultat : 3ème et 4ème , Macron ou Le Pen ; 2nd : Mélenchon; 1er Fillon . Le hasard a le mérite d’ouvrir les yeux sur des vérités enfouies par la propagande médiatique … Et rejoint en partie l’analyse de Charles Gave…
      Rendez-vous dimanche prochain …

    • Penser que l’on pourrait voir se présenter à l’élection présidentielle un homme providentiel qui préfèrerait réellement son pays à son intérêt personnel, et ne dirait aucun gros mensonge,… cela ne vous semble-t-il pas un rien naïf ?

      Les millions d’emplois fictifs de fonctionnaires parfaitement inutiles remplissant placards, officines, collectivités territoriales etc … ne vous semblent pas maralement condamnables ?

      Finalement, il ne reste qu’une solution intègre… Jésus président 😉

    • L’énorme ballet médiatique autour de l’affaire Fillon a pour but de le détruire politiquement. Pourtant, pour tous les candidats, il suffit de chercher pour trouver des affaires à leur mettre sur le dos. de ce point de vue, Fillon n’est ni mieux ni pire que les autres, il est seulement plus attaqué. J’ai personnellement beaucoup plus peur de confier le pouvoir à des gens capables (moralement) de monter une telle chasse à l’homme qu’à quelqu’un qui a finalement succombé à un vice tellement ordinaire (l’argent). Que celui qui n’a jamais céder à la cupidité lui jette la première pierre.
      La question avec Fillon est autre : s’il est élu, saura-t-il se souvenir de ceux qui l’on fait roi ?

  13. Bonjour
    A se demander si les pondérateurs de sondages, distraits ou désabusés, n’utiliseraient pas la recette du 4/4 breton au lieu de leur algorithme préféré( celui ajusté finement au facteur DM*)car il y aurait des roulades dans la farine quelque part que cela ne m’étonnerait pas!

    Il est vrai que « L’art de la prédiction est difficile, surtout pour celles qui concernent l’avenir » ( P. DAC, médaille Fields de l’humour.)
    Cordialement.
    *DM: doigt mouillé
    Cordialement.

    Répondre
    • La méthode aquadigitale ou hydrodactile (il y a deux écoles) est très utile pour prédire l’avenir…
      Ceci dit, les gens plus intelligents que nous qui savent mieux que nous ce qui est bon pour nous, se sont rendu compte qu’il y avait un effet d’entrainement lorsque les sondages sont bons. Cela s’est vu avec Fillon en novembre, cela se voit avec Mélenchon.
      Ces génies ont peut-être pensé que de bons sondages éviterait au candidat en marche de piétiner. Ils se sont essayé à la prédiction auto-réalisatrice.
      Cependant, pour que cela fonctionne, il faut qu’il y ait une attente qui corresponde à l’offre. Là, j’ai plus de doute.
      Réponse dimanche soir.

  14. Mélenchon siphonne les voix de Hamon et des verts.
    Macron semble s’effriter lentement.Et ses électeurs sont indécis ou sans conviction,
    L Hypothese Mélenchon Le Pen prend corps pour le second tour.
    Selon le dernier sondage,Mélenchon gagnerait a plus de 60%…ce dont je doute fortement.
    Passionnant.

    Répondre
  15. La citation à propos de Talleyrand est de René Francois de Chateaubriant (et non de Napoléon, lui qui a dit à propos du Prince de Bénévent : « Tenez, vous êtes de la merde dans un bas de soie ! ») dans ses mémoires : “Tout à coup une porte s’ouvre : entre silencieusement le vice appuyé sur le bras du crime. M. de Talleyrand marchant soutenu par M. Fouché ; la vision infernale passe lentement devant moi, pénètre dans le cabinet du Roi et disparaît. Fouché venait jurer foi et hommage à son seigneur ; le féal régicide, à genoux, mit les mains qui firent tomber la tête de Louis XVI entre les mains du frère du roi martyr ; l’évêque apostat fut caution du serment” . Sinon excellent article, comme beaucoup d’autres, je prévois un 2ème tour Fillon Le Pen…

    Répondre
  16. Merci pour cet article monsieur Gave.
    A quelle heure a lieu votre conférence ?

    Répondre
    • La conférence commence à 19 heures,
      12 place du Panthéon

  17. J’ai toujours apprécié la stabilité inhérente à la 5ème République. Cela dit, le système de la personnalisation du dirigeant est bon tant qu’on a affaire à des candidats relativement intelligents, courageux, et honnêtes. On en trouve guère qui, de nos jours, remplissent les conditions. Cela pose question sur le principe d’un président fort, indépendant des partis, avec de faibles contre-pouvoirs. Hélas.

    Répondre
    • à des candidats relativement intelligents, courageux, et honnêtes.

      Et je pense qu’on en a eu qu’un seul. LOL

  18. Bonne analyse.
    Je confirme certaines assertions, le report des voix de Fillon ne se ferait pas vers Macron. Si Fillon est éliminé, il est hors de question de voter pour son assassin. Nous avons encore un minimum de dignité.

    Par ailleurs quelque chose m’étonne : M Mélenchon monte dans les sondages, mais à qui prend il ses électeurs ? Macron et Le Pen se maintiennent (officiellement), d’où viennent les voix ?
    J’attends dimanche prochain avec un mélange de curiosité et d’anxiété, le pire n’étant pas à exclure.

    Répondre
    • C’est la multiplication des petits pains évoquée.
      Ressemble beaucoup au nasdaq 2000 ou il fallait alors deux planètes terres pour justifier sa valorisation

      C’est à la presse de nous l’expliquer, mais je penche pour deux pistes:

      soit des islamistes nouvellement français et votant en masse
      soit des électeurs RPR ou FN à cause des « affaires »

      Ma curiosité est la destinée de libé le monde ou BFM dans 3mois. Et même le figaro pourrait être mis dans le même sac…Les US nous montre le chemin.

    • Tout simplement à Benoit Hamon qui a démarré la campagne à 15% et qui est maintenant à 7-8

  19. Je pense qu’on ne peut raisonner sur l’élection de Dimanche prochain sans penser aux législatives qui vont suivre. A cet égard, Mélenchon me parait, de loin, le plus dangereux. Comme les français ont eu le cerveau lavé de socialine depuis près de 40 ans, ils ne comprennent pas à quel point le socialisme d’extrême gauche est dangereux, et ils sont capables de constituer une majorité au parlement avec la nouvelle majorité de la majorité qui serait les anciens frondeurs et les Vallssistes, pour faire court, les nouveaux frondeurs. Mélenchon pourait commencer à appliquer son programme avant que le mur en béton armé de la réalité (comme Miterrand en 1983) ne le ratrappe, sous la forme du FMI et de Bruxelles à Paris pour reprendre les manettes pour cause de caisses affreusement vides. Certes le vol pure et simple des comptes des français n’est pas à exclure.
    En revanche pour MLP, aucun risque: la probabilité qu’elle obtienne une majorité à l’assemblée est nulle et il sera facile de constituer une majorité contre elle. ce sera le chef de cette majorité mi figue-mi raisin qui gouvernera et ce sera encore 5 ans de perdus.

    Répondre
  20. Quatre prétendants au coude-à-coude, ça ne s’est jamais vu. Les électeurs vont finalement comprendre qu’au premier tour, ils vont élire le Président. D’où, peut-être, un sursaut au dernier moment, du genre : « Peut-il être Président, celui-ci ? » Macron ? Mélanchon ? On ne les voit pas endosser l’habit présidentiel. Malgré les casseroles qu’on lui a attachées aux basques, Fillon seul a la stature, et il a constamment joué là-dessus. Marine a ses fans. Un second tour Fillon-Le Pen est probable, à mon avis.

    Répondre
  21. Bonsoir
    Et si la surprise venait des abstentionnistes dégoûtés d’avoir voté NON à Maastricht et qui ne votent plus depuis pas plus FN que FDG… mais veulent sortir du merdier Européen… et leur nombre à fortement augmenté depuis… car ces abstentionnistes s’ils ont bien écoute la TV et la radio et regardé Internet on compris qu’ils n’ont que le choix de voter pour le seul candidat du Frexit… M. François ASSELINEAU !!! Surpriiiise !!! 😊

    Répondre
    • Depuis quand peut-on croire les promesses d’un énarque?

      Vous pourrez pour se faire vous appuyer sur les présidences de Giscard, Chirac et Hollande, vous pourrez compléter en vous aidant des passages à Matignon quand le décoré de la francisque était président de Fabius Rocard et Balladur.
      Vous avez 4 heures.

  22. La France de ces élections 2017 est comme un couple aux intérēts divergents qui au lieu de divorcer préfêre avoir des maitresses et des amants en s’arrangeant pour que tout le monde le sache.. ce qui ne résout rien , permet de s’ engueuler et fait du mal aux enfants.. Un couple incapable de se souvenir pourquoi ils vivent ensemble. Dommage et dommages en vue.

    Répondre
  23. Si c’est Le Pen vs. Mélanchon au second tour, habitant en Belgique, je peux mettre la chambre d’amis à disposition, si nécessaire, le temps pour le couple réfugié de trouver un boulot et un logement…
    J’habite la campagne namuroise donc si un jour c’est le PTB (maoïstes) qui arrive chez nous, j’espère un retour d’ascenseur ! 🙂
    Il est temps de former les réseaux… Les rouges ou les bruns sont à nos portes !

    Répondre
  24. Georges Brassens pas Jacques Brel.

    « Le temps ne fait rien à l’affaire, lalalalala »

    Répondre
    • tout à fait, et c’est du reste la musique du générique du « diner de cons » avec le prodigieux et regretté Jacques Villeret.

    • Brel aussi avec Les Bourgeois.

  25. Merci de partager vos cogitations sur ces prévisions hasardeuses. La difficulté est de prévoir la part de « vote utile » faussant l’analyse sociologique/politique.
    Une élection a 2 tours a une part de théorie des jeux style « dilemme du prisonnier ».

    Mélenchon devant Hamon bénéficie de ce report « utile » bien plus que si c’était l’inverse. Les électeurs de droite soucieux de leur patrimoine ont intérêt à voter Fillon. Le vote LePen est risqué car elle aura beaucoup de mal au 2e tour.

    A mon avis, ça va se jouer dans un mouchoir de poche entre 2 de ces 3 là, à moins d’un report de l’élection en raison d’événements.

    Répondre
  26. Je crois qu’en prenant le risque de faire des hypothèses de résultats, vous êtes sûrement plus courageux que moi, qui pense n’être pas en mesure de dire vers quel destin va nous faire basculer le peuple dans les prochains jours. Va-t-il se reprendre et relever la tête ou baisser les yeux et raser les murs en attendant la soumission et la dimitude?

    Répondre
  27. L’électeur est en train d’instaurer la proportionnelle intégrale. Si la république n’en prend pas acte en réformant immédiatement la constitution, elle va sauter.

    Je crois que nous aurons Mélenchon-Fillon au second tour et je n’ai aucune idée du résultat au second tour.

    Les fillonistes pourraient voter Mélenchon, pour l’arrêt du nucléaire et la réforme institutionnelle, ainsi que pour faire porter la responsabilité de la faillite de l’euro à l’extrême gauche. Tout comme les frontistes sont en train de voter Mélenchon pour les mêmes raisons.

    Marine n’a simplement pas fait campagne. Elle pratique la novlangue et ses compromissions avec Poutine lui seront très défavorables électoralement. Son électorat attendait que le FN devienne un parti libéral-conservateur-écologiste, c’est devenu un parti collectiviste-poutiniste-nucléariste. Seule la volonté de rompre avec l’occupation africaine et musulmane de la France pourrait la faire élire.

    Mélenchon incarne le seul mouvement anti-nucléariste et réformiste des institutions, cela peut suffire à le faire élire au second tour. Y compris par des Fillonistes qui attendent la proportionnelle intégrale et la suppression du poste de chef de l’Etat pour réformer l’UMP et exclure du parti les socialistes que sont NKM, Juppé, Estrosi etc. pour fusionner avec le FN.

    Fillon est un héro sacrifié, les affaires pourraient ainsi le faire élire.. Hollande n’était pas assez intelligent pour comprendre que ces affaires rendent cet homme ainsi très populaire.

    Par ailleurs, 1 million d’électeurs voteront encore sur des machines de vote électronique, avec les tentatives que nous savons pour les truquer (par le parti socialiste et l’UMP, mais aussi par la Russie, une double raison de les interdire comme aux Pays-Bas désormais, mais l’UMP croit encore pouvoir les tenir à son profit.. notamment dans les Hauts-de-Seine..) et les réfugiés viennent de recevoir par Décret la nationalité française sans qu’ils aient à attendre le délais légal de 5 ans.. 500000 électeurs viennent de recevoir 2 cartes électorales..

    Des résultats serrés et les fraudes électorales qui s’annoncent donc pourraient être un prétexte pour sauver le parti socialiste, annuler les élections et recommencer plus tard. Ce qui pourrait être une solution afin de préparer la proportionnelle intégrale et la réforme des institutions (non réintégration des fonctionnaires après un mandat électoral, élection des juges et magistrats, création d’une Assemblée du pouvoir Exécutif à la proportionnelle en remplacement du chef de l’Etat..).

    Répondre
    • Nous avons « bénéficié » du scrutin proportionnel tout au long de la IVme république.
      Le résultat n’a pas été spécialement concluant avec une atomisation des partis et des gouvernements de coalitions très précaires (les coalitions et les gouvernements)…

    • @semaphore :

      Internet n’existait pas sous la 4ème République, pas plus que la société de la connaissance, les robots, les métiers tertiaires etc.

      La bonne comparaison n’est donc pas la 4ème république, mais le Québec, la Suisse ou même l’Allemagne.

      L’UMP qui est le seul parti politique à empêcher la proportionnelle, ne pourra plus éternellement se dresser contre le peuple.

      C’est la civilisation qui fait la politique et le régime politique n’est qu’un détail, mais un détail qui compte.

    • A Alexandre,
      Je ne vois pas ce qu’internet vient faire là dedans.
      Israël a des élections à la Knesset (120 députés pour 6 M d’électeurs) qui sont toujours à la proportionnelle quasi-intégrale en un tour.
      Cette méthode a été modifiée relativement récemment puisqu’un parti qui devait auparavant recueillir au moins 2% des voix pour avoir au moins un député élu, doit depuis la modification, atteindre le niveau maintenant fixé à 3,5 % ce qui fait qu’il n’y a plus que 10 partis représentés réellement en cette enceinte pour un cheptel de 20 partis officiels…
      De mémoire, il y avait quinze ou seize partis représentés dans la législature précédente.
      Si un scrutin proportionnel que l’on promeut because « faut que toutes les opinions même très minoritaires puissent s’exprimer et soient représentées pour coller au paysage politique des électeurs du pays » (antienne officielle bisounoursesque), doit être rectifié pour qu’un député représente au moins 3,5 %, c’est quand même le signe que ce n’est pas réellement la panacée dans l’application…
      Si c’est pour nous faire un scrutin proportionnel « arrangé » avec une pareille condition (pourquoi pas mettre 5% ou 10%), je ne vois pas où est sa prétendue supériorité.

    • A la Knesset, il y a une première époque où un petit pour cent des voix suffisait pour avoir un député…
      Les partis représentés étaient alors en nombre supérieur à 20/25…

    • @Semaphore :

      La proportionnelle intégrale n’est pas destinée à induire la représentation des minorités, mais à générer des majorités représentatives.

      Le régime à deux tours de la 5ème république palliait peut-être le manque de la 4ème république, mais au fil des décennies ce système a induit une oligarchie politique incompétente, irresponsable, dangereuse et corrompue.

      Toute la vie politique est lessivée, la censure est instaurée (lois pleben, gayssot, Hadopi, Loopsi, Lcen, antiraciste, anti homophobie, anti islamophobie etc.), la ségrégation raciale est même instaurée dans la loi avec les quotas de femmes et les quotas d’hommes qu’il faut présenter à la députation pour chaque parti..

      Le financement des partis (interdiction pour les entreprises de financer des partis, limitation des dons etc.) et le mode de scrutin induit le fait qu’il est strictement impossible à la société civile de proposer d’autres paradigmes que ceux existent déjà.

      Il n’y a plus de destruction constructive dans le vie politique française.

      Nous ne sommes plus ni en démocratie, ni même sous le légitimisme d’une monarchie. Nous héritons du pire des deux mondes.

      Ce n’est pas le manque de représentativité politique qui est contestable, mais l’illégitimité des politiques de tous les partis politiques actuels.

      Dans le système à deux tours la proportionnelle existe déjà dans le sens où chaque parti doit préalablement réaliser une synthèse avec d’autres partis politiques avant même le premier tour.

      Le FN est ainsi obligé d’intégrer Nissa Rebella ou le Bloc identitaire pour éviter qu’ils ne présentent des candidats, le parti socialiste est obligé d’intégrer des islamo-racailles dans les banlieues pour éviter qu’ils ne se présentent ou même d’intégrer désormais les communistes et l’UMP est obligé d’intégrer des socialistes tels que NKM, Estrosi ou Juppé pour ouvrir son électorat avant même le premier tour.

      C’est un système clientéliste.

      Cela génère une dilution des programmes, une absence de confrontations politiques ou même de débats.

      La 5ème république est ainsi génératrice de la vacuité incarnée par Chirac, Sarkozy, Hollande.

      La vacuité est la conséquence de l’absence de confrontations politiques à l’Assemblée.

      Il fut un temps où sous la république les députés en désaccord se provoquaient en duel devant l’Assemblée Nationale. Aujourd’hui il n’y a plus aucune conséquences aux décisions que prennent des partis politiques oligarchiques, pilotés depuis Bruxelles et la médiacratie.

      La proportionnelle intégrale que l’on peut coupler avec les élections cantonales pourrait ainsi remettre de la destruction constructive dans la vie politique française.

  28. https://pbs.twimg.com/media/C9mcnpvWsAAUcTP.jpg:large

    Mélenchon empiète sur Le Pen et se rapproche de Macron et tend à dépasser Fillon.

    Mélenchon- Le Pen au second tour, je pense que lundi la Bourse est fermée, contrôle des capitaux, réimpression des Deutsche Marks 🙂 Je vois mal Merkel qui a passé 35 ans dans une dictature communiste à cause d’une dictature nationaliste former un « couple » avec Mélenchon ou Le Pen.

    J’imagine déjà les files devant l’ambassade du Canada, de la Suisse, de Belgique …

    Mitterrand quand il arrive en 1981 savait que son programme était ruineux mais préférait se ruiner que de perdre crédit auprès de son électorat, au fond il n’en avait rien à cirer du socialisme, seul le pouvoir l’intéressait, Mélenchon lui est un idéologue et ira au bout de sa logique je pense …

    On a pu coincer Tsipras sans trop de problème car la Grèce ce n’est rien ou presque mais la France …

    Peut-être que les Français éprouveront même de la compassion que les Erythréens qui fuient eux aussi un régime communiste.

    Répondre
    • Assez d’accord avec vous, Mélenchon ira au bout de sa logique c’est ce qui le rend dangereux.
      Je ne peux pas m’empêcher de penser à ce commentaire d’un visiteur de Nuit debout qui est parfaitement applicable à la pensée et à la méthode Mélenchon:
      « Habitant à proximité de la place de la République et curieux de ces Nuits debout dont on parle tant, j’ai pris la peine de me déplacer pour voir et entendre ce qui s’y faisait et disait. N’étant pas connu, j’ai pu entrer dans un espace démocratique où la parole est libre pourvu qu’elle corresponde à la ligne du parti. J’y ai entendu les discours de ceux qui veulent redistribuer la richesse sans l’avoir au préalable créée. J’ai entendu parler de la fondation d’un monde qui correspond à un idéal qui n’est pas le mien. J’ai entendu parler de la création de l’homme nouveau. Puis, en prêtant bien attention, derrière, comme un bruit de fond, j’ai entendu le bruit des outils qui construisaient les miradors des camps de rééducation à venir… »

    • nolife, le sondage du 20 avril avec les tendances
      que vous indiquez permet de déduire un résultat probable le 23 avril au soir :
      Mélenchon 21.5%
      Macron 20%
      Fillon 20%
      Le Pen 20%
      Donc incertitude totale sur qui sera le second! Le scenario d’un second tour JLM-MLP est tout sauf improbable…

    • On oublie un peu vite que le président ne peut pas faire grand chose sans une majorité à l’Assemblée. Mélenchon n’aurait pas les moyens de ses ambitions (dont je ne doute pas, malgré le niveau très élevé de démagogie du personnage).
      Les chiffons rouges qu’on agite sur la probabilité d’un second tour MLP-JLM sont agités surtout pour pousser les gens à voter « utile », c’est à dire Macron ou Fillon, pour empêcher ce dénouement. A mon sens, voir à la fois MLP et JLM éliminés le 23 au soir me semble plus probable que l’inverse – quoique, je ne miserais pas ma chemise dessus. Si on se lance dans les pronostics, je penche sur Macron absent du second tour et Fillon présent. Et comme MLP me semble avoir une base bien plus solide que JLM, un deuxième tour Fillon – MLP me semble en ligne de mire. Comme il y a trois mois, quoi 🙂

  29. «Asselineau, la réincarnation du Général»

    lol

    « Imaginons cependant que je me trompe… (Ce qui ne m’est jamais arrivé bien entendu mais il faut un début à tout).»

    Pourtant, vous dîtes vous-même:
    a. Que vous prévîtes l’élection de Romney en 2012.
    b. Que vous vous trompâtes quand vous écoutâtes les banquiers ou les politiciens.
    c. Que, si vous maitrisiez l’économie, vous vous trompâtes beaucoup sur la politique.
    d. Que les marchés étaient une grande leçon d’humilité.

    Quant à Macron, il a un authentique actif au compteur: les autocars. Et ce n’est pas une plaisanterie de ma part. Je suis un gros utilisateur des autocars macrons.

    Le multi-culturalisme, cette culture intolérante et qui se croît supérieur, et qui veut que les autres cultures se résument à des différences vestimentaires et culinaires.

    Quant à Poher-Pompidou, je crois que vous pensiez bien sûr au 21 avril 2002 (qui connaît Poher de nos jours? Voire Pompidou?).

    Et oui, la jeunesse vote Merluchon ou Marine.

    Là où je vous rejoint est que si la classe dirigeante fera front commun contre Mme Le Pen, il est très probable que cela ne soit pas le cas du peuple – ce dernier ne suivrait les consignes reçues. Montrant que leur soutien est nul (le roi est nu!). D’ailleurs, ces idiots qui ne comprennent jamais rien n’ont pas compris cette leçon de l’histoire: les élections permirent une transition pacifique. Tenter de voler les élections (car «le peuple vote mal», «facho», et «ne sait pas ce qui est bon pour lui») pourrait se terminer vraisemblablement de façon non pacifique.

    Répondre
  30. « qui traite les femmes qui travaillent en usine d’abrutis illettrées ? »

    Il n’a pas dit « abrutis » et d’ailleurs ce serait « abruties ».

    Mais soit …

    Pour les « jeunes » c’est Mélenchon qui semble avoir la côte plus que Le Pen.

    https://start.lesechos.fr/actu-entreprises/societe/le-pen-melenchon-macron-le-trio-gagnant-des-jeunes-pour-2017-6935.php

    Mélenchon semble avoir récupéré une partie de l’électorat jeune et mécontent qui était acquis au FN.

    En tout cas, Le Pen et Mélenchon font 50. % chez les jeunes … Ca rappelle les heures les plus sombres de l’Allemagne où Communistes et Nazis se partageaient le gâteau pendant que les catholiques du Zentrum sombraient …

    En même temps les jeunes n’ont RIEN, donc ils peuvent risquer, par contre ces ***** de vieux, eux qui n’ont du bosser que jusque 60 ans, exigent la rigueur, l’augmentation de l’âge de la retraite et le remboursement intégral de la dette publique.

    Le thème de la campagne, si il existait des politiciens lucides devrait être « La fracture générationnelle ».

    Répondre
    • Le fait que les jeunes n’ont rien est tout à fait vrai. Et qu’il y a un vrai déclassement de la jeunesse en général, sans espoir de réelle amélioration.

      Et si malheureusement certains retraités vivent dans l’indigence, ce n’est pas le cas de la majorité héritière de la pensée 68-arde, qui vit très bien, qui est centrée sur elle-même, et qui réclame encore des avantages, des protections et des rentes. Ils sont tellement égoïstes qu’ils ne voient pas le déclassement de leurs propres petits-enfants, se permettant des déclarations hâtives et préconçues à leur sujet.

    • Et le déclassement d’une partie de la population et de la jeunesse en particulier est dû avant tout à l’absence de création de richesse, l’attitude prédatrice des 68-ards (la génération la plus bête de l’histoire de France) compliquant le problème au lieu de le résoudre.

      D’ailleurs, bien des jeunes sont obligés de faire les Tanguys, ce qui est un déshonneur.

      Je suis en désaccord avec ceux qui disent que la France s’est enrichie. Des TV larges et des smartphones? Du pain et des jeux? Est-ce bien ça la vie? Et cependant, elle a créé par pelletée des gens dépendants qui sont dans l’incapacité d’accéder à l’autonomie, d’accéder à la fierté. Pour moi, c’est plus qu’une question de richesses ou de croissances comparatives. Plus que la quantité de «richesses», c’est la nature de cette «richesse».

      D’ailleurs c’est l’absence de création de richesse qui donne l’impression qu’il s’agit d’un jeu à somme nulle, d’un gâteau à taille fixe, suscitant ainsi l’envie.

    • En même temps les jeunes n’ont RIEN, donc ils peuvent risquer,

      Aucun d’entre eux n’espère hériter de quoi que ce soit de ces parents quand même pas tous indignes ???

    • D’ailleurs, bien des jeunes sont obligés de faire les Tanguys, ce qui est un déshonneur.

      Dans le film, Tanguy se tape l’incruste chez ses parents (comme disent mes enfants) mais il est loin d’être sans ressources financières (revoyez le film si vous êtes persuadé du contraire)

    • Mais ce n’est pas le cas de tout le monde. L’expression «faire Tanguy» permet de décrire la situation.

      Ensuite, dans le film, Tanguy a des ressources financières alors que il est doctorant… Ce qui est incongru.

    • Les vieux et leurs frais de santé qui coûtent aux jeunes !!!

      Toujours la même antienne !!!

      Ces vieux n’ont jamais été jeunes et n’ont donc jamais eu de frais de vieux à supporter dans leurs cotisations d’alors ???

      Les jeunes de maintenant ne seront jamais vieux ???

      Ils se suicideront à 70 ans pour complaire à ATTALI (qui a oublié ses propos d’il y a trente ans maintenant qu’il est > 70 ans).

      Maintenant si c’est pour dire que la SS est un Ponzi de première grandeur, nous nous entendrons au moins sur ce point là…

    • Cher Sémaphore,
      Les vieux d’aujourd’hui, quand ils étaient jeunes, se mettaient par quatre pour payer la retraite d’un vieux de leur époque, qui avait en plus la décence de décéder plus vite qu’aujourd’hui (donc héritage plus tôt).
      Mauvaise pioche (ou natalité, je ne sais plus…), aujourd’hui il y a moins de deux jeunes pour payer la retraite d’un vieux, qui en plus ne veut plus déguerpir pour laisser un peu d’héritage sur lequel s’écharper.
      L’irresponsabilité de la génération 68arde dans la gestion des affaires de la France ne fait plus aucun doute à mon sens, et ce depuis un bon moment. Le souci étant que, par des mécanismes interposés (délabrement de l’éducation, entre autres), ils ont réussi à généraliser leur emprise sur la gestion de la société et aussi à perpétuer leur vision de la société.
      Je ne suis par contre pas tout à fait sur la même longueur d’onde que Nolife, la plupart de retraités que je connais participent aujourd’hui activement à la santé financière de leur descendance. Pas forcément de bon coeur, plutôt par nécessité, mais qu’importe?
      Leur devise a longtemps été « après moi, le déluge », mais la plupart de ceux ayant une descendance commence à revenir à des meilleurs sentiments, d’où cet engouement des « vieux » pour Fillon.

    • A Durru :

      Merci de considérer trois choses :

      Les jeunes des années 50 et 60 avaient moins de vieux à supporter en retraite et en soins puisque les deux guerres avaient taillé dans les rangs de ceux qui auraient pu être des seniors à entretenir à cette époque.

      Les femmes se sont mises massivement à travailler à la même époque alors que leurs mères et grands-mères n’étaient pas en même proportion de bénéficiaires de retraite que dans le contexte actuel…
      Il y avait donc plus d’argent pour le nombre de retraités d’alors, ce qui a permis d’être « généreux » avec le pognon des autres comme aiment tant l’être les soces, même ceux de droââte…

      A cette époque bénie, on prenait sa retraite OBLIGATOIREMENT (pour le taux plein) à 65 ans pour une espérance moyenne de pension de dix à douze ans pour les chanceux pas trop décrépits.
      Maintenant et depuis l’Arsouille, c’est à 60/62 ans pour une espérance de l’ordre de 18/20 ans et je ne parle pas des femmes qui nous enterrent… 😉

      Et je ne parle pas des régimes spéciaux qui en rajoutent dans l’horreur.

    • Je crois que nous disons plus ou moins la même chose. Je m’excuse pour le troisième degré un peu trop poussé 😉

  31. Bonjour Monsieur Gave,

    Je vais être agaçant mais il fallait écrire « gens » avec un « t » pour « gent ».

    Ceci étant dit, j’apprécie votre analyse rationnelle mais l’électeur est-il toujours rationnel? Je crains le facteur « colère ». En plus, l’ignorance collective de la chose économique est un fait qui me fait craindre le coup de folie qui mettrait Mélenchon au deuxième tour. Il serait plus dangereux que Lepen car malgré ce qu’il est et ce qu’il dit, il n’a pas été excommunié par le système donc il pourrait devenir président contrairement à elle. Dans ce cas, je suppose que l’état français aurait du mal à se refinancer convenablement, la dépense publique devrait être vraiment réduite et une récession suivrait avec son cortège de manifestations, grèves etc. Comme toujours dans ce cas, les plus faibles seraient les premiers exposés au désastre donc à payer la note. En outre, il n’est pas certain que les bons offices de la BCE permettraient d’éviter une nouvelle crise financières aux conséquences très grave.

    Cordialement

    Répondre
    • Bonjour,

      Je ne crois pas. Il s’agit de gens, gentes en latin qui désigne un clan.
      « Laudate omnes gentes, laudate Dominum »

    • Bonjour,

      Oui, mais passé au français sous la forme « gent » au singulier et « gen(t)s » au pluriel.
      http://www.cnrtl.fr/definition/gent

      Cordialement

    • Non.

      Gent

      C’est le substantif féminin qui est le plus souvent au singulier. Il apparaît à la fin du Xe s. à partir du latin gens, gentis dérivé lui aussi gignere, engendrer. Le mot a toutefois pu être masculin et pluriel en ancien français. L’idée de la tribu et de la famille s’est effacée au profit des notions de peuple, nation, puis de manière familière race, espèce. La gent française, la gent qui porte turban (Malherbe).

      Le premier sens français de peuple était de style élevé et il a disparu au profit du sens familier dès le
      XVIIe s. : la gent trotte-menu (La Fontaine) ou les souris, la gent qui prote crête (idem), la gent qui fend les airs (idem). Il s’agit d’un des fondements du burlesque ou travestissement de l’épopée dans un registre comique et parodique. Cela a pu s’appliquer à des qualités morales : la gent comique, la gent hypocrite, la gent moutonnière. À l’époque moderne, le terme a pris par imitation de La Fontaine ou de Scarron, d’autres formes avec un adjectif féminin : la gent piétonne, la gent féminine (Brassens).

      Une erreur fréquente consiste à vouloir faire un faux accord avec l’article défini : la gente masculine, la gente politique. Or le terme était déjà féminin en latin et la présence du -t final est l’aboutissement normal attendu en phonétique : ce nom appartenant à la troisième déclinaison ne pouvait pas avoir de féminin en -a qui aurait donné un e cadu, gentem donne après apocope gent.

      Il existe un pluriel spécialisé : le droit des gens (1668) qui est la traduction du latin jus gentium (avec un génitif pluriel). Ces gens ne sont pas des pékins, des quidams, des gus, mais des nations, des peuples. Ce sont des règles de droit international qui traitent avec équité les différentes nations lors des traités, que ce soit en temps de paix ou de guerre.

      Gens

      Ce terme écrit en italique appartient au latin, le nom désigne la famille, le clan : la gens Julia, la gens Fabia. Le pluriel est gentes, le mot se prononce normalement dans la forme restituée avec un g dur et des consonnes sonores, sans aucune nasalisation de la voyelle. La prononciation dite à la française était jinss, pluriel jintess.

      C’est la seconde fois que l’on a ce débat sur le site au passage.

      http://www.cnrtl.fr/definition/gens

    • oui la seconde fois mais la dernière hihihi

  32. bonjour mr GAVE
    merci pour toutes vos analyses bien argumentées.
    pourriez vous me dire s’il est possible de répondre a cette question: quelle serait l’état de notre protection sociale si nous étions toujours aux 39 h ? (secu et retraite) en effet celle ci est financée sur des cotisations basées sur la masse salariale et si on diminue celle ci on diminue la ressource. aussi je pense que la diminuer sans contrepartie c’est attaquer notre modèle social et je pense que ceux qui veulent diminuer le temps de travail sans autres contreparties sont les fossoyeurs de notre modèle social.
    mais je compte sur vous pour corriger mes erreurs avant d’être interné afin d’être rééduqué pour manquement grave a la pensée unique …
    bien à vous

    Répondre
  33. Je pense que vous vous méprenez sur la ventilation des voix en cas d’un affrontement Macron-Le Pen:

    « Mais où sont donc les troupes de réserve de monsieur Macron ?
    Chez les électeurs de Fillon ?
    Vous plaisantez sans doute. »
    ->Beaucoup d’électeurs de droite sont terrorisés par la sortie de l’€ et voteront avant tout pour protéger leur portefeuille (croient ils).

    « Chez les électeurs de Melenchon ?
    Vous les voyez voter pour le candidat de la mondialisation heureuse, pour celui qui veut que la France devienne une société multiculturelle »
    ->Bien sûr, le camarade Mélenchon est pour la régularisation massive des sans-papiers. Une bonne partie de ses électeurs est pour une société multiculturelle et préférait s’abstenir plutôt que de voter Le Pen.

    Répondre
  34. Depuis toujours (ou presque!), en France, on ne peut pas gagner une élection présidentielle si on n’a pas de parti (politique s’entend).
    Même le grand Charles tout grand qu’il était s’est résolu, après avoir espérer que sa seule personne suffirait, à en créer un pour accéder au pouvoir.
    Ce qui signifie que parmi les 4 gagnants potentiels; seuls deux peuvent gagner: Le Pen et Fillon.
    Macron a un mouvement et non un parti et Mélenchon n’a que le PC (2% de l’électorat).
    Hamon a un parti mais il n’est pas derrière lui (enfin pas entièrement derrière lui …).

    Répondre
    • je suis toujours perplexe, étonné, pour ne pas dire scandalisé, quand je vois les gens (par les « gents ») dire que EM (En Marche) n’est pas un parti mais un « mouvement »!
      c’est peut-être pour cela qu’on ne voit que son « leader » (Führer serait sans doute plus approprié) prendre la parole et … les décisions dans ce « mouvement ».

  35. Cher M. Gave, comme d’habitude j’ai lu votre article avec un grand interêt. Si on analyse le contexte électoral actuel à l’aune des potentiels reports de voix, votre analyse me paraît très pertinente.

    De mon côté j’ai réalisé une analyse personnelle à partir de Google Trends. C’est un outil très utile pour apprécier le volume et la nature des requêtes Google portant sur des mots clés spécifiques. On peut ainsi visualiser l’évolution  des recherches  associées à plusieurs sujets (jusqu’à 5) sur une période et dans une zone géographique données. Le volume est indexé sur une base 100 et indique la proportion des recherches sur un sujet par rapport à la totalité de celles effectués dans la zone sélectionnée.
    Pour moi l’intérêt majeur de cet outil est qu’il est moins biaisé que les sondages en ligne ou l’analyse des réseaux sociaux. Chaque jour ce sont des miliards de requêtes qui sont tapées de manière anonyme partout dans le monde. On peut donc en extraire des informations pertinentes, pour peu que le volume de requêtes sur un sujet soit significatif.

    Je me suis donc amusé à regarder comment ces données auraient pu permettre de prédire des événements comme le réferendum sur le Brexit, le résultat des élections U.S, les primaires de la gauche et de la droite. Pour cela j’ai développé une méthode de calcul permettant de tenir compte du volume et de la connotation des requêtes (positive,  négative, neutre) sur ces sujets. Je pars aussi du principe que l’importance de ces informations augmente au fur et à mesure que l’on se rapproche de l’événement. Étonnamment, si on prend une période d’un mois avant la veille de chaque événement, la prédiction fonctionne dans tous les cas avec des écarts qui ne sont pas très importants.

    J’ai donc voulu en faire de même pour le premier tour de l’élection présidentielle française, en supossant que nous sommes à la veille de l’événement. L’analyse donne sans ambiguïté Macron et Fillon en tête et au coude à coude, avec un petit avantage à Fillon. Le Pen et Hamon suivent d’assez près et Mélanchon arrive cinquième en améliorant un peu son score de 2012.

    On verra dimanche soir prochain. Je ne veux surtout pas atténuer le suspens de la future soirée présidentielle.

    Répondre
    • Vous êtes un lol vous.

      Sinon, vous êtes au courant que Google manipule ses données? De la même façon que les instituts de sondage?

  36. Mes analyses rejoignent les vôtres, comme toujours.
    J’ajouterai que le petit Macron est dans une impasse mortelle pour les législatives. En effet, soit le PS laisse ses candidats et le nombre de voix disponibles pour chacun est réduit d’autant, soit le PS passe avec armes et bagages dans son camp et je ne vois pas comment les français qui ne veulent plus du gouvernement actuel pourrait voter pour le même. C’est illogique.

    Répondre

Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *